Le marché des bureaux s'effondre en France.

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10800
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Le marché des bureaux à Paris surévalué de 30%

#151 Message par Vincent92 » 16 avr. 2016, 09:47

D'un autre côté, vu que les rendements baissent partout, c'est normal qu'ils baissent aussi sur ce segment.

Le livret A est boudé au profit d'assurances vies fond euro.
Or, une assurance vie fond euro est souvent composé majoritairement de dettes auquel on ajoute des actifs plus rentables comme des actions ou encore de l'immobilier de bureau.

Ironiquement, la demande de cet actif est poussée par un certains nombres de personnes (dont ce forum est représentatif) qui ont une grande défiance dans l'immobilier résidentiel.

Ca ne doit pas être facile pour un gagnant du loto de placer son argent en ce moment. Il a le choix entre des actifs que certains trouvent sureevalués ou de la dette dont il n'est pas sûr d'être remboursé.

Catalan
Messages : 474
Enregistré le : 08 déc. 2012, 15:07

Re: Le marché des bureaux à Paris surévalué de 30%

#152 Message par Catalan » 16 avr. 2016, 10:12

Ca fait 10 ans + que l'immo tertiaire est surévalué.
Entre le prix de présentation d'un bail et son prix payé ça peut aller du simple au double.
"Trimestre d'implantation" offert, négo du loyer, presta offertes (space planning, facility management, etc).
Mais malgré ce jeu de dupes les actifs basés sur de l'immo-buro ou de l'immo-commerce s'en sont pas si mal sortis.
Sur les 2, 3 dernières années ils ont fait mieux que les fonds euros par ex.

Ben92
-++
-++
Messages : 3969
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Le marché des bureaux à Paris surévalué de 30%

#153 Message par Ben92 » 16 avr. 2016, 10:46

Il vaut mieux accorder des rabais plus ou moins opaques sur les loyers que officialiser des loyers inférieurs, car si les loyers baissaient la valorisation des immeubles baisserait et ce serait une grave crise pour tous les institutionnels qui les possèdent (souvent des banques et des assurances qui ont besoin de ces actifs dans leur bilans), et bien sûr pour tous particuliers détenant des parts de SCPI de bureaux. Bref ce marché de dupes arrange tout le monde !

Catalan
Messages : 474
Enregistré le : 08 déc. 2012, 15:07

Re: Le marché des bureaux à Paris surévalué de 30%

#154 Message par Catalan » 16 avr. 2016, 12:28

C'est un marché qui est très fortement biaisé par les aides publiques.
Quand une boite, significative en taille, veut s'implanter dans une commune, il y a négo avec les acteurs publiques pour "faciliter" l'emménagement.
Et parmi ces aides, il y a la prise en charge du loyer pdt x mois, voire x années.
Une sorte d'APL déguisée pour les entreprises.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 42315
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Après une chute sans précédent, le marché des bureaux doit se réinventer

#155 Message par slash33 » 08 juil. 2020, 13:02

Après une chute sans précédent, le marché des bureaux doit se réinventer
Le Figaro, le 08/07/2020
https://www.boursorama.com/patrimoine/a ... dd2977d68b
Entre avril et juin, il y a eu environ deux tiers (-65%) de bureaux loués en moins en région parisienne par rapport à un an plus tôt, selon le bilan Immostat. Cette évolution s'entend en superficie totale, celle-ci s'établissant à 197.500 m². Ce bilan, effectué par plusieurs gros spécialistes du secteur, concerne seulement l'Ile-de-France, mais c'est là que se concentre le gros du marché français.

Avatar du membre
Madi94
-+
-+
Messages : 2090
Enregistré le : 13 oct. 2009, 10:25

Re: Le marché des bureaux s'effondre en France.

#156 Message par Madi94 » 10 juil. 2020, 04:18

Je discutais avec un contact basé à la défense travaillant pour une grosse entreprise américaine. Le retour au boulot se fait sur la base du volontariat en roulement 1 semaine sur 2. Résultat : ya personne !
Leur perception: le groupe (USA! ) a peur d'être accusé d'avoir exposé ses salariés au Covid via les transports en commun. Donc les salariés s'attendent à une hyper flexibilité et à ce qu'on dégage des m2 de bureau.

Répondre