Argentine crise institutionnelle et risque économique

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10880
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#201 Message par moinsdewatt » 20 avr. 2016, 10:39

C'est repatrti pour un tour :
L’Argentine retourne sur les marchés financiers

La Croix (avec AFP), le 18/04/2016

La troisième économie d’Amérique latine lance le 18 avril une émission de dette de 11 à 13 milliards d’euros qui illustre la fin du litige avec les fonds spéculatifs. L’Argentine a annoncé le 16 avril une série de mesures sociales destinées aux plus modestes dans un contexte de forte inflation.

L’Argentine fait son retour sur les marchés financiers lundi 18 avril. Le pays lance une émission de dette de 11 à 13 milliards d’euros. Elle doit servir « en partie à payer les fonds vautours, à finaliser l’accord avec les derniers créanciers (après le défaut de paiement de 2001) et à donner à l’État une marge de manœuvre pour relancer l’économie du pays » selon Gaspard Estrada, directeur exécutif de l’Observatoire sur l’Amérique latine de Sciences-Po Paris.

Le nouveau président argentin de centre droit Mauricio Macri, élu en décembre 2015, a accepté de régler le contentieux qui oppose depuis 15 ans la troisième économie d’Amérique latine aux fonds spéculatifs, dits « fonds vautours ». Ces derniers avaient fait condamner l’Argentine devant la justice américaine pour défaut de paiement mais la présidente de gauche Cristina Kirchner, au pouvoir de 2007 à 2015, s’était montrée hostile à tout accord.

En mars 2016, quatre fonds spéculatifs détenteurs de la dette argentine achetée à prix cassés après le défaut de paiement du pays en 2001, ont accepté la proposition de règlement de Buenos Aires. Selon cet accord de principe, l’Argentine paiera plus de 4 milliards d’euros afin de solder les litiges en suspens à New York et ailleurs dans le monde.
..............
http://www.la-croix.com/Economie/Monde/ ... 1200754172

Avatar du membre
sawaï
-+
-+
Messages : 1768
Enregistré le : 02 nov. 2009, 21:53

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#202 Message par sawaï » 26 déc. 2016, 01:27

C'était pas encore tout à fait fini visiblement, mais le Père Noël est passé en Argentine cette année :

Argentine: trois fonds vautours américains déboutés
RFI - le 24/12/2016
L’Etat argentin peut espérer voir le bout du tunnel dans le conflit qui l’oppose depuis des années aux fonds vautours qui s’acharnaient sur lui. Les créanciers de l’Argentine avaient, pour la plupart, accepté en 2005 et 2010 une restructuration de la dette accumulée lors de la faillite argentine de 2001.

Seuls les fonds vautours persistaient à réclamer le paiement intégral ainsi que des pénalités et indemnisations. La justice américaine leur a souvent donné raison au cours des dernières années, jusqu’à la conclusion en février dernier d’un accord qui a couté près de dix milliards de dollars au Trésor argentin. [...]

Les trois derniers fonds qui s’estimaient insatisfaits ont cette fois été déboutés. Le juge a fait valoir que le gouvernement arrivé au pouvoir fin 2015 avait manifesté toute la bonne volonté nécessaire.
Y a-t-il eu des contreparties en coulisse? En tous cas ça semble terminé coté judiciaire.
Un peu plus d'infos ici.
La réalité, c'est ce qui refuse de disparaître lorsque l'on a cessé de croire.Philip K.Dick

Avatar du membre
Hippopotameuuu
Modérateur
Modérateur
Messages : 8906
Enregistré le : 24 août 2011, 20:31

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#203 Message par Hippopotameuuu » 26 déc. 2016, 01:40

Après un an au pouvoir, le Président argentin présente un bilan catastrophique .

1. En un an, sous le gouvernement Macri, il y a eu 200 000 licenciements en Argentine.

2. Le peso argentin a été dévalué de 40% par rapport au dollar, entraînant une hausse massive des prix avec des conséquences dramatiques pour la majorité des Argentins.

3. Les tarifs du transport, du gaz, de l’eau et de l’électricité ont été augmentés de 200% à 2000% selon les cas.

4. L’inflation est passée de 32% à 45% et l’économie est en récession.

5. La politique d’austérité menée par le gouvernement a eu un impact dramatique sur les classes populaires, la vie économique et le développement du commerce. Selon l’Eglise catholique, 1,4 millions d’Argentins sont tombés sous le seuil de pauvreté depuis la prise de pouvoir de Macri. Dans la capitale, le taux de pauvreté est passé de 20% à 33%. Selon l’Institut national de statistique er recensements (INEC), 32% des Argentins vivent dans la pauvreté, soit 8,7 millions de personnes, et 6,3% se trouvent dans l’indigence, soit 1,3 millions de personnes.

6. Des centaines de milliers d’Argentins multiplient les manifestations, exigeant un changement de politique et l’arrêt des mesures contre les couches les plus vulnérables. Selon les sondages, 43% des Argentins ont une opinion défavorable du gouvernement contre 26% qui en approuvent la gestion.

7. Le montant de la dette a explosé en un an, passant de 43% du PIB à 55% du PIB.

8. Le déficit fiscal est de 7%, obligeant le gouvernement à emprunter plus de 50 milliards de dollars en à peine un an.

9. Le gouvernement Macri a également porté atteinte à la pluralité des médias en censurant la chaîne latino-américaine Telesur, qui n’est désormais plus disponible dans le bouquet de chaînes gratuites.

10. Le gouvernement Macri a procédé à une répression implacable de toute contestation sociale. Le cas de Milagro Salas, élue du Parlement sud-américaine et militante indigène, est emblématique. Elle est emprisonnée depuis janvier 2016, en violation de son immunité parlementaire, sous l’accusation « incitation à commettre des délits », pour avoir organisé une manifestation dans la province de Jujuy. Les Nations unies ont dénoncé cette répression et qualifient cette détention comme arbitraire et illégale. La Commission interaméricaine des droits de l’homme, Amnesty International et d’autres organisations de défense des droits humains exigent également sa libération.
http://www.mondialisation.ca/dix-verite ... ne/5561942
Mélenchon a écrit :«Vous allez cracher du sang avec Fillon, Macron ou Le Pen !! »

Avatar du membre
miguel
+
+
Messages : 2954
Enregistré le : 18 nov. 2007, 13:54

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#204 Message par miguel » 26 déc. 2016, 08:47

L austérité c'est le top! On a aussi l'exemple de la Grèce etc...
On va y avoir le droit en France puisque ça marche, mais juste pour les ultras riches.
Les affaires de ce monde sont gouvernées par la fortune et par Dieu. Machiavel.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10880
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#205 Message par moinsdewatt » 04 mai 2018, 20:06

Un taux directeur de la banque centrale d'Argentine à 40 % !
L'Argentine porte ses taux à 40% pour enrayer la chute du peso

Publié le 04/05/2018 Infos Reuters BUENOS AIRES

Les autorités argentines ont redonné vendredi un peu d'air à leur devise en pleine déconfiture avec une série d'annonces destinées à restaurer la confiance des investisseurs.
...........
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... so.N689659

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8983
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#206 Message par optimus maximus » 04 mai 2018, 20:20

moinsdewatt a écrit :Un taux directeur de la banque centrale d'Argentine à 40 % !
L'Argentine porte ses taux à 40% pour enrayer la chute du peso

Publié le 04/05/2018 Infos Reuters BUENOS AIRES

Les autorités argentines ont redonné vendredi un peu d'air à leur devise en pleine déconfiture avec une série d'annonces destinées à restaurer la confiance des investisseurs.
...........
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... so.N689659
Ça marche pas les politiques néolibérales en Argentine ?

ab86
Messages : 454
Enregistré le : 23 mars 2009, 09:49

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#207 Message par ab86 » 04 mai 2018, 21:52

optimus maximus a écrit :
moinsdewatt a écrit :Un taux directeur de la banque centrale d'Argentine à 40 % !
L'Argentine porte ses taux à 40% pour enrayer la chute du peso

Publié le 04/05/2018 Infos Reuters BUENOS AIRES

Les autorités argentines ont redonné vendredi un peu d'air à leur devise en pleine déconfiture avec une série d'annonces destinées à restaurer la confiance des investisseurs.
...........
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... so.N689659
Ça marche pas les politiques néolibérales en Argentine ?

J'ai passé une grande partie du mois d'avril en Argentine.

Très étrange.

Retrait d'argent : Obligé de faire 4 banques (et autant de queues) pour enfin pouvoir retirer de l'argent (les 3 premières n'avaient plus d'espèces), et le retrait était limité à environ 75 euros par jour (il faut rajouter 10 € de frais de la banque, les banquiers argentins s'assument bien comme voleurs). Il n'y avait de DAB que dans les banques, et ouverts seulement aux horaires d'ouverture de la banque, impossible de retirer de l'argent le soir ou le we donc !
Nous avons fini par changer sur le marché noir., et le taux était passé de 24,5 à 26 entre le début et la fin de mon séjour.
Accessoirement pour beaucoup de trucs, la vie est aussi chère qu'en France, et utiliser sa carte bleue, c'est assez souvent 10% de plus sur la facture (ou 10% de moins si on paye en espèces..).
Je ne suis pas sûr que ce soit le signe d'une bonne santé économique.

Des gardes privés partout.

Ce que j'ai trouvé, c'est vraiment le grand écart entre des gens qui vivent à l'européenne (avec les tarifs à l'européenne), et beaucoup de gens dans une pauvreté extrème.
J'étais de l'autre coté de la frontière il y a deux ans, je n'avais pas - du tout - ressenti cela.


Déjà se taper 4*20 minutes de queue (sans compter le temps pour aller d'une banque à l'autre) pour pouvoir retirer seulement 75€.... J'ai trouvé super gonflant, mais plein de trucs sont super compliqués à faire.
Pour le téléphone : dans tout les pays où j'ai voulu changer une chip pour avoir une ligne et avoir des données, je faisais cela en 10 minutes à l'aeroport. Là il a fallu que j'aille dans 4 boutiques ou agences différentes, qui me baladaient d'endroit en endroit, par exemple, après avoir acheté ma simcard, j'ai du revenir le lendemain parce que le logiciel était en panne (avec la queue à chaque fois evidemment..), apparemment cela aurait été plus simple si j'avais eu une carte d'identité argentine. Et deux jours après cela, je me suis trouvé brutalement et sans explication sans téléphone pendant 10 jours d'affilée, c'est revenu tout aussi inexplicablement.
Pour prendre le bus, il faut :
- d'abord acheter une carte dans une station de métro (pratique quand on est loin du métro).
- puis charger la carte dans l'équivalent d'un bureau de tabac,
- ensuite on peut prendre le bus... Donc on a perdu une heure avant de pouvoir monter dans le bus la première fois.


Je ne sais pas si c'est le paradis libéral, mais cela m'a plutot fait penser à Kafka. Bref, beaucoup de choses m'ont passablement énervé et j'ai annulé presque la moitié de ce que j'avais prévu de faire là bas. Des amis et moi devions y aller l'an prochain pour randonner, je leur ai dit que cela serait sans moi, pas envie de passer du temps à des conneries, j'ai déjà donné...

Par contre, les argentins sont vraiment accueillants, adorables et charmants.
14.11.17.32.44. vivement une grange

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20067
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#208 Message par lecriminel » 04 mai 2018, 23:02

optimus maximus a écrit :Ça marche pas les politiques néolibérales en Argentine ?
comme ils savaient que le communisme ne marchait pas et qu'on leur a expliqué qu'il n'y avait pas d'alternative,
ils n'ont aucun regret
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10880
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#209 Message par moinsdewatt » 09 mai 2018, 10:53

Chahutée sur les marchés, l'Argentine appelle le FMI au secours

Retour à la case FMI pour l'Argentine, 17 ans après son défaut de paiement de 2001: la troisième économie d'Amérique latine a entamé des discussions avec cet organisme pour obtenir des financements alors que son peso se dévalue.

"De manière préventive, j'ai décidé d'entamer des discussions avec le Fonds monétaire international pour qu'il nous accorde une ligne de soutien financier", a annoncé mardi le président Mauricio Macri lors d'une allocution télévisée.

"Nous prenons le seul chemin possible pour sortir du blocage, en cherchant à éviter une grande crise économique qui nous ferait revenir en arrière et causerait du mal à tous", a-t-il ajouté.

Repartie en 2017 sur le chemin de la croissance, l'Argentine espérait cette année contenir son inflation à 15%, mais la dévaluation va sans aucun doute doper la hausse des prix.

Sur un mois, le peso a fondu d'environ 10%.

Mauricio Macri, au pouvoir depuis fin 2015, a indiqué avoir déjà eu une première conversation avec la directrice du FMI, Christine Lagarde.

"Les discussions ont été initiées sur la manière de travailler ensemble pour renforcer l'économie de l'Argentine et vont se tenir très rapidement", a assuré Mme Lagarde dans un communiqué.

"Nous ne pouvons pas encore dévoiler les montants (demandés), mais nous nous sommes mis d'accord sur un soutien financier du FMI à l'Argentine", a indiqué le ministre de l'Economie, Nicolas Dujovne, dans une conférence de presse.

Selon l'agence Bloomberg, l'Argentine aurait sollicité un crédit de 30 milliards de dollars auprès de cet organisme international.
.....................
https://www.romandie.com/news/ZOOM-Chah ... 916088.rom

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10880
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#210 Message par moinsdewatt » 08 juin 2018, 12:10

L’Argentine obtient un prêt de 50 milliards de dollars

L’Argentine et le Fonds monétaire international (FMI) ont trouvé un accord jeudi pour un programme de financement de trois ans, pour tenter d’éviter une nouvelle crise financière.

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 08.06.2018
Pour consolider son économie fragile, l’Argentine s’est tournée vers le Fonds monétaire international (FMI) qui lui a accordé un prêt de 50 milliards de dollars, en échange duquel elle s’est engagée à de profondes réformes pour limiter les dépenses de l’Etat. « Nous avons fait appel au FMI à titre préventif, pour éviter une crise », a déclaré jeudi 7 juin le ministre argentin de l’économie Nicolas Dujovne lors d’une conférence de presse à Buenos Aires. « Nous sommes engagés dans la construction d’un pays normal. C’est un soutien à notre programme, avec comme objectif que l’économie croisse, que l’inflation et la pauvreté diminuent », a poursuivi le ministre argentin.

La situation de l’Argentine n’est pas catastrophique, mais le pays sud-américain a besoin de renforcer ses réserves, stabiliser le marché des changes et créer un meilleur climat économique pour attirer les investissements. L’inflation annuelle dépasse les 20 % depuis 10 ans.

Le président argentin de centre droit Mauricio Macri avait sollicité l’aide du FMI et son ministre de l’économie avait entamé le 8 mai des pourparlers avec le Fonds.

De Washington, le FMI a précisé que l’accord devait encore être approuvé par le directoire du FMI.
...................
https://www.lemonde.fr/ameriques/articl ... _3222.html

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10880
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#211 Message par moinsdewatt » 15 juin 2018, 19:58

Le peso a encore chuté :
Argentine: le peso dévisse, le gouverneur de la banque centrale poussé vers la sortie

15 juin 2018

Le ministre argentin des Finances Luis Caputo a été nommé jeudi président de la Banque centrale de la république d'Argentine (BCRA) en remplacement de Federico Sturzenegger, une décision du président argentin Mauricio Macri après une nouvelle dépréciation du peso.

Le communiqué officiel dit que M. Sturzenegger a présenté sa démission au chef de l'Etat. Quelques heures plus tôt, le peso argentin avait perdu 6% face au dollar, en une seule journée. Depuis avril, le peso s'est déprécié d'environ 30%.

Les pouvoirs du ministre de l'Economie Nicolas Dujovne seront encore étendus puisqu'il récupère le portefeuille de M. Caputo.

Après une crise du peso en avril-mai, la pression contre la monnaie argentine a continué jeudi, une semaine après l'annonce d'un prêt de 50 milliards de dollars accordé par le FMI à l'Argentine.

La troisième économie d'Amérique latine s'est tourné vers le Fonds monétaire international (FMI) pour stabiliser son économie et son marché des changes.
http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 13&t=29872

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20067
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#212 Message par lecriminel » 16 juin 2018, 09:42

je ne m'inquiète pas, avec le FMI qui les supporte, l'Argentine est entre de bonnes mains,
c'est pas comme si c'était des gauchistes.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
pangloss
Presse
Presse
Messages : 14416
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#213 Message par pangloss » 16 juin 2018, 13:35

Ça coûte cher et longtemps de renier ses dettes...
Excellente video (téléchargeable) de Hans Rosling sur l'évolution démographique au XXIème siècle: https://vimeo.com/79878808
Image

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20067
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#214 Message par lecriminel » 16 juin 2018, 13:47

pangloss a écrit :Ça coûte cher et longtemps de renier ses dettes...
n'étais tu pas un grand partisan du QE, avec légèreté et même avec grace,
un soutien de Sarko et son endettement pharamineux (de l'ordre de 6% de PIB/an supplémentaire)
sous le doux justificatif "whatever it takes" ?

Bienvenue dans le monde des adultes !
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

achillemo
~~+
~~+
Messages : 11392
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#215 Message par achillemo » 18 juin 2018, 12:06

pangloss a écrit :Ça coûte cher et longtemps de renier ses dettes...
L'Allemagne vertueuse en sait qq chose, elle qui a fait trois fois defaut en 150 ans!

Avatar du membre
pangloss
Presse
Presse
Messages : 14416
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#216 Message par pangloss » 18 juin 2018, 13:41

C'est vrai que l'Argentine n'a pu "bénéficier" des conditions de guerre mondiale. Too bad...
Excellente video (téléchargeable) de Hans Rosling sur l'évolution démographique au XXIème siècle: https://vimeo.com/79878808
Image

Avatar du membre
Lo2
~~+
~~+
Messages : 7312
Enregistré le : 24 avr. 2008, 10:13

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#217 Message par Lo2 » 18 juin 2018, 15:28

Ne vous inquiétez pas. Euro ou pas euro, si la nature de nos monnaies restent la même, on aura la même chose.
Voltaire a écrit :“Une monnaie papier, basée sur la seule confiance dans le gouvernement qui l’imprime, finit toujours par retourner à sa valeur intrinsèque, c’est à dire zéro.”
1) 在金子我信任
2) The American dream is a dream

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10880
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#218 Message par moinsdewatt » 21 juin 2018, 13:51

Argentine: le prêt du FMI de 50 mds USD formellement approuvé (FMI)

Le prêt du FMI de 50 milliards de dollars en faveur de l'Argentine a été formellement approuvé mercredi à l'issue d'une réunion du comité de direction du Fonds monétaire international, a annoncé l'institution dans un communiqué.

Le FMI et l'Argentine avaient annoncé le 7 juin avoir trouvé un accord de principe sur ce prêt en échange d'un engagement des autorités argentines à mettre en place des réformes pour limiter les dépenses de l'Etat. Celui-ci devait toutefois encore recevoir l'aval des membres de la direction du Fonds.

"La décision de la direction permet aux autorités d'obtenir une ligne de crédit immédiate de 15 milliards de dollars. La moitié de cette somme sera utilisée pour soutenir le budget" de l'Argentine, a précisé le FMI.
..............
https://www.romandie.com/news/Argentine ... 929512.rom

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10880
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le vira

#219 Message par moinsdewatt » 31 août 2018, 07:48

Malgré la perfusion du FMI, chute incontrôlée du peso argentin

AFP le 31/08/2018


Confronté à une crise de confiance, le peso argentin a perdu en deux jours près de 20 % de sa valeur face au dollar, contraignant la banque centrale à relever jeudi à 60 % son taux directeur, l'un des plus élevés du monde.

Cette devise a ainsi reculé de plus de 53 % depuis le début de l'année par rapport au billet vert.

Jeudi, le peso argentin a enregistré sa plus forte dépréciation en une seule journée depuis que, fin 2015, Mauricio Macri (centre droit) a pris ses fonctions de président, cédant 13,52 %.

Des manifestations ont éclaté jeudi soir à Buenos Aires, mais aussi à La Plata, Rosario et Mar del Plata. Pour exprimer leur colère face à la hausse des prix, les manifestants ont frappé sur des casseroles ("cacerolazos"), comme en 2001. Cette année-là, le pays a connu le plus important défaut de paiement de l'histoire et une grave crise économique et sociale.

Des dizaines de milliers de professeurs et étudiants ont également protesté jeudi à Buenos Aires contre les réductions budgétaires imposées aux universités publiques.

Actuellement en proie à une récession et connaissant un risque pays élevé, la troisième économie d'Amérique latine peine à rebondir, malgré le recours au Fonds monétaire international (FMI), qui vient de lui accorder (en juin) un prêt de 50 milliards de dollars.

Dans un pays où les prévisions annuelles pour l'inflation sont supérieures à 30 %, la Banque centrale de la République argentine (BCRA) a pris une mesure forte jeudi en augmentant de 15 points son principal taux d'intérêt, de 45 à 60 %, afin d'endiguer la dépréciation de la monnaie argentine.

L'annonce mercredi par le président de centre droit Mauricio Macri d'un accord avec le FMI pour avancer les versements du prêt de 50 milliards de dollars n'aura pas suffi à rassurer les marchés, bien au contraire.

............

Le ministre de l'Economie a prédit en début de semaine une récession de l'économie argentine en 2018, avec un recul du PIB de 1 %, alors que le gouvernement avait tablé fin 2017 sur 3 % de croissance pour cette année.

.........
https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2247148

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8983
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le vira

#220 Message par optimus maximus » 31 août 2018, 12:18

Ah ben pas besoin de gauchistes pour couler un pays...

L'Argentine est en train de couler à cause du relèvement des taux d'intérêt aux États-Unis, une situation similaire avait provoqué une période de quasi-anarchie fin 2001.

https://www.capital.fr/entreprises-marc ... in-1304998
Actuellement en proie à une récession et connaissant un risque pays élevé, la troisième économie d'Amérique latine peine à rebondir, malgré le recours au Fonds monétaire international (FMI), qui vient de lui accorder (en juin) un prêt de 50 milliards de dollars. Dans un pays où les prévisions annuelles pour l'inflation sont supérieures à 30%, la Banque centrale de la République argentine (BCRA) a pris une mesure forte jeudi en augmentant de 15 points son principal taux d'intérêt, de 45 à 60%, afin d'endiguer la dépréciation de la monnaie argentine.

L'annonce mercredi par le président de centre droit Mauricio Macri d'un accord avec le FMI pour avancer les versements du prêt de 50 milliards de dollars n'aura pas suffi à rassurer les marchés, bien au contraire. Jeudi soir, Nicolas Dujovne, le ministre argentin de l'Economie a, dans un souci d'apaisement, annoncé qu'il sera le 3 septembre au FMI à Washington pour "pour faire avancer" les accords concernant le versement du prêt.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10880
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le vira

#221 Message par moinsdewatt » 03 sept. 2018, 06:44

L'Argentine annonce des mesures d'austérité avant un rendez-vous au FMI

Par AFP, publié le 03/09/2018

Buenos Aires - Le gouvernement argentin devait annoncer ce lundi un plan d'austérité pour remédier aux déséquilibres budgétaires à l'origine de la crise monétaire qui a torpillé le peso, à la veille d'un rendez-vous-clé au siège du FMI.


.
A 09h45 (14h45 GMT), le ministre argentin de l'Économie Nicolas Dujovne donnera une conférence de presse. Il devrait annoncer de nouvelles taxes pour le secteur minier, sur les exportations de soja et des arbitrages budgétaires douloureux.

Le gouvernement a fait une priorité de la réduction du déficit budgétaire chronique, qui alimente l'inflation, qui dépassera les 30% en 2018, et fragilise la troisième économie d'Amérique latine.

D'après le journal Clarin, l'intervention du ministre de l'Économie sera précédée d'un message télévisé du président de centre-droit Mauricio Macri, qui devrait annoncer un remaniement ministériel.

Sur les 22 ministres actuels, 10 devraient être remerciés.


M. Dujovne s'envolera lundi soir pour Washington. Mardi, il a rendez-vous avec la directrice générale du FMI Christine Lagarde pour négocier une révision de l'accord signé en juin entre l'Argentine et le Fonds monétaire international.

Depuis l'attribution d'un prêt de 50 milliards de dollars, dont la première tranche 15 milliards a déjà été versée à Buenos Aires et en partie consommée, la fragile économie argentine s'est encore dégradée.

L'Argentine demande donc une accélération des versements prévus dans le cadre de l'accord.

Pour cela, elle devrait s'engager à accélérer la réduction du déficit budgétaire.

Passé de 6% en 2015 à 3,9% en 2017, le gouvernement s'était jusqu'ici engagé à le réduire à 2,7% cette année, 1,3% en 2019, et de parvenir à l'équilibre en 2020.

En Argentine, la dépréciation du peso, de 50% cette année, préoccupe la population. Habitués aux turbulences économiques, les Argentins savent que si le peso perd du terrain, c'est l'inflation qui s'en ressent.

De plus l'économie tourne au ralenti. Le gouvernement prévoit une récession de 1% en 2018, après une croissance de près de 3% en 2017.

La baisse du pouvoir d'achat est généralisée dans ce pays de 41 millions d'habitants, où les mécanismes de revalorisation des salaires ont dans la plupart des cas un temps de retard sur l'inflation.

La crise monétaire s'est aggravée en août, alors qu'un scandale de corruption a éclaté, impliquant l'administration précédente au pouvoir de 2003 à 2015. L'ex-présidente Cristina Kirchner fait partie de nombreux ministres et hauts fonctionnaires soupçonnés d'avoir touché des pots-de-vin de la part d'entreprises du BTP.
https://www.google.fr/amp/s/lexpansion. ... 6.amp.html

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10880
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le vira

#222 Message par moinsdewatt » 28 sept. 2018, 20:29

Crise en Argentine: le FMI accorde une rallonge de 7 milliards de dollars

Par RFI Publié le 27-09-2018

Secouée par une crise économique et sociale, l'Argentine a obtenu du Fonds monétaire international une rallonge de 7 milliards de dollars. Le prêt passe donc de 50 à 57 milliards de dollars et le calendrier des versements est accéléré. Après la mise à l'écart du gouverneur de la Banque centrale, Buenos Aires veut sortir de la zone de turbulences.


La décision du FMI d'accorder une rallonge de 7 milliards de dollars à l'Argentine a plusieurs objectifs : réduire le déficit budgétaire du pays et restaurer la confiance des marchés, alors que le pouvoir d'achat a fortement baissé ces derniers mois.

« L'objectif central de l'Argentine, et c'est aussi la priorité pour le FMI, est de protéger les plus vulnérables durant cette période de transition économique que traverse le pays », a déclaré la directrice générale du FMI, Christine Lagarde.

Nouveau régime monétaire

Cette vision est partagée par le nouveau gouverneur de la Banque centrale argentine. Guido Sandleris veut s'attaquer à l'inflation et à la chute du peso, la monnaie nationale, face au dollar. « Nous croyons que ce nouveau régime monétaire nous permettra de réduire l'inflation et de retrouver ainsi la stabilité des prix et la prévisibilité dont l'Argentine a tant besoin », explique-t-il.

« L'objectif central de l'Argentine, et c'est aussi la priorité pour le FMI, est de protéger les plus vulnérables durant cette période de transition économique que traverse le pays », a déclaré la directrice générale du FMI, Christine Lagarde.


Cette vision est partagée par le nouveau gouverneur de la Banque centrale argentine. Guido Sandleris veut s'attaquer à l'inflation et à la chute du peso, la monnaie nationale, face au dollar. « Nous croyons que ce nouveau régime monétaire nous permettra de réduire l'inflation et de retrouver ainsi la stabilité des prix et la prévisibilité dont l'Argentine a tant besoin », explique-t-il.
http://www.rfi.fr/economie/20180927-arg ... ds-dollars

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10880
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le vira

#223 Message par moinsdewatt » 04 mai 2019, 11:06

En chute libre, le peso conduit l’Argentine dans le marasme
Une monnaie qui ne cesse de dégringoler, une inflation à 55%, des taux d’intérêt à 70%, la troisième économie d’Amérique latine est entrée dans un cercle vicieux. Le probable changement de gouvernement cet automne pourrait aggraver la situation

4 mai 2019
https://www.letemps.ch/economie/chute-l ... ne-marasme
Économie.En Argentine, une inflation “dramatique”
PÁGINA 12 - BUENOS AIRES

Publié le 17/04/2019

4,7 % sur un mois : c’est le chiffre atteint par l’inflation en Argentine en mars. Le quotidien de gauche Página 12 l’affiche à sa une en n’hésitant pas à faire allusion à l’incendie de Notre-Dame, reprenant le titre de plusieurs journaux français et internationaux mardi 16 avril : “Notre Drame”. Manière de mieux dénoncer la responsabilité du président de droite Mauricio Macri.

“L’inflation en mars est plus élevée que dans les pires cauchemars du gouvernement, souligne le surtitre. Tirée par les prix alimentaires, elle bondit à 4,7 % et atteint 54,7 % sur douze mois. Acculé par l’échec de ses pronostics, Macri annonce un paquet de mesures improvisées auxquelles même les fonctionnaires ne croient pas.”

Cela fait des années que l’Argentine connaît une inflation à deux chiffres : le phénomène a commencé pendant les mandats présidentiels de Cristina Kirchner (gauche) et a continué après l’élection de Mauricio Macri, en 2015. Sur l’année 2018, la hausse des prix a atteint 47,6 %, le niveau le plus élevé depuis 1991. Le pays traverse de graves difficultés économiques qui l’ont poussé à demander l’aide du Fonds monétaire international.
https://www.courrierinternational.com/u ... dramatique

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20067
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le

#224 Message par lecriminel » 04 mai 2019, 12:02

lecriminel a écrit :
16 juin 2018, 09:42
je ne m'inquiète pas, avec le FMI qui les supporte, l'Argentine est entre de bonnes mains,
c'est pas comme si c'était des gauchistes.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
pangloss
Presse
Presse
Messages : 14416
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le vira

#225 Message par pangloss » 04 mai 2019, 15:43

Ayant réussi déjà une fois récemment à ruiner ses épargnants, comment s'étonner qu'un seul pesos ne soit pas instantanément converti en dollars ? ...
Excellente video (téléchargeable) de Hans Rosling sur l'évolution démographique au XXIème siècle: https://vimeo.com/79878808
Image

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20067
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le vira

#226 Message par lecriminel » 04 mai 2019, 15:51

pangloss a écrit :
04 mai 2019, 15:43
Ayant réussi déjà une fois récemment à ruiner ses épargnants, comment s'étonner qu'un seul pesos ne soit pas instantanément converti en dollars ? ...
c'est justement parce qu'ils sont convertis instantanément que la valeur du peso baisse
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
pangloss
Presse
Presse
Messages : 14416
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le vira

#227 Message par pangloss » 04 mai 2019, 15:58

Eh oui.
On ne les y prendra pas deux fois.
A bon entendeur...
Excellente video (téléchargeable) de Hans Rosling sur l'évolution démographique au XXIème siècle: https://vimeo.com/79878808
Image

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20067
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le vira

#228 Message par lecriminel » 04 mai 2019, 16:02

les taux sont à 74 % !
c'est moins que le pic de 1990 à 1300%
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8983
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Argentine : les fonds vautours se frottent les mains Le vira

#229 Message par optimus maximus » 04 mai 2019, 18:42

moinsdewatt a écrit :
04 mai 2019, 11:06
En chute libre, le peso conduit l’Argentine dans le marasme
Une monnaie qui ne cesse de dégringoler, une inflation à 55%, des taux d’intérêt à 70%, la troisième économie d’Amérique latine est entrée dans un cercle vicieux. Le probable changement de gouvernement cet automne pourrait aggraver la situation

4 mai 2019
https://www.letemps.ch/economie/chute-l ... ne-marasme
Économie.En Argentine, une inflation “dramatique”
PÁGINA 12 - BUENOS AIRES

Publié le 17/04/2019

4,7 % sur un mois : c’est le chiffre atteint par l’inflation en Argentine en mars. Le quotidien de gauche Página 12 l’affiche à sa une en n’hésitant pas à faire allusion à l’incendie de Notre-Dame, reprenant le titre de plusieurs journaux français et internationaux mardi 16 avril : “Notre Drame”. Manière de mieux dénoncer la responsabilité du président de droite Mauricio Macri.

“L’inflation en mars est plus élevée que dans les pires cauchemars du gouvernement, souligne le surtitre. Tirée par les prix alimentaires, elle bondit à 4,7 % et atteint 54,7 % sur douze mois. Acculé par l’échec de ses pronostics, Macri annonce un paquet de mesures improvisées auxquelles même les fonctionnaires ne croient pas.”

Cela fait des années que l’Argentine connaît une inflation à deux chiffres : le phénomène a commencé pendant les mandats présidentiels de Cristina Kirchner (gauche) et a continué après l’élection de Mauricio Macri, en 2015. Sur l’année 2018, la hausse des prix a atteint 47,6 %, le niveau le plus élevé depuis 1991. Le pays traverse de graves difficultés économiques qui l’ont poussé à demander l’aide du Fonds monétaire international.
https://www.courrierinternational.com/u ... dramatique
Macri surpasse en incompétence Maduro en matière de politique économique. Ce dernier peut prétexter l'ingérence étrangère et une bourgeoisie très hostile pour justifier ses échecs.

Avatar du membre
Hippopotameuuu
Modérateur
Modérateur
Messages : 8906
Enregistré le : 24 août 2011, 20:31

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#230 Message par Hippopotameuuu » 12 août 2019, 19:54

Le peso argentin en chute libre.
La monnaie argentine vient d’atteindre un nouveau plus bas historique, il faut désormais 59 pesos argentins pour 1 dollar.

Image

https://twitter.com/Schuldensuehner/sta ... 7163786242
Mélenchon a écrit :«Vous allez cracher du sang avec Fillon, Macron ou Le Pen !! »

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 27472
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#231 Message par Gpzzzz » 12 août 2019, 19:57

Et la bourse a décroché de 30% d un coup :?

Avatar du membre
coolfonzi
+
+
Messages : 3298
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#232 Message par coolfonzi » 12 août 2019, 19:58

C'est récurrent la crise en Argentine, un peu comme les incendies de foret en Californie.
Bonjour chez vous ! :D

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8983
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#233 Message par optimus maximus » 12 août 2019, 20:22

Hippopotameuuu a écrit :
12 août 2019, 19:54
Le peso argentin en chute libre.
La monnaie argentine vient d’atteindre un nouveau plus bas historique, il faut désormais 59 pesos argentins pour 1 dollar.

Image

https://twitter.com/Schuldensuehner/sta ... 7163786242
Macri s'est pris une raclée aux primaires. Son bilan n'étant pas brillant, comment les marchés peuvent-ils croire à sa réélection ?

Avatar du membre
Hippopotameuuu
Modérateur
Modérateur
Messages : 8906
Enregistré le : 24 août 2011, 20:31

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#234 Message par Hippopotameuuu » 12 août 2019, 22:48

Soldes monstres à la Bourse de Buenos Aires qui s’effondre de 37,93% à la clôture.
Mélenchon a écrit :«Vous allez cracher du sang avec Fillon, Macron ou Le Pen !! »

dicktraci
Messages : 63
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#235 Message par dicktraci » 13 août 2019, 09:30

optimus maximus a écrit :
12 août 2019, 20:22
Hippopotameuuu a écrit :
12 août 2019, 19:54
Le peso argentin en chute libre.
La monnaie argentine vient d’atteindre un nouveau plus bas historique, il faut désormais 59 pesos argentins pour 1 dollar.

Image

https://twitter.com/Schuldensuehner/sta ... 7163786242
Macri s'est pris une raclée aux primaires. Son bilan n'étant pas brillant, comment les marchés peuvent-ils croire à sa réélection ?
Je pense que malheureusement ce pays est foutu et perdu à jamais.

Cela me fent le cœur de dire cela tellement j'aime ce pays.
La cause n'est pas à chercher chez macri (bien qu'il ait une grosse part de responsabilité).
C'edt tout simplement j'ai l'impression qu'on a un pays qui est literallement perdu depuis 70 ans.. Et plus le temps passe, plus les alternatives (qui échouent) se succèdent et moins les gens, les investisseurs croient en ce pays.
Les argentins eux même n'y croient plus.
Macri aura échoué son combat contre l'inflation : 4 ans après sa réélection, elle reste à plus de 40%.
Et la croissance peine à devenir positive.

Il faut a mon avis trouver la racine de tous ces problèmes dans les années 40 et un mec qui s'appelait Peron, qui a instilé le populisme en argentine.
Depuis l'argentine passe de régimes populistes en régime conservateurs, de droite à gauche (souvent un peu dans les extrêmes) sans vraiment réussir à résoudre des problèmes structurelles... Ou en creant d'autres.

Il y a 80 ans ce pays était la 6e ou 7e économie du monde, un des pib par habitant les plus élevés...et de nombreuses caractéristiques similaires à l'Australie. L'argentine a alors choisi un chemin, et l'Australie un autre. Aujourd'hui on voit où en est l'Australie et où en est l'argentine.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12891
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#236 Message par cashisking » 13 août 2019, 09:48

Le pire dans tout ça c'est qu'on risque de se taper un nouvel album de Florent Pagny...

gilgamesh
Messages : 225
Enregistré le : 16 oct. 2010, 18:54

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#237 Message par gilgamesh » 13 août 2019, 11:12

Je ne comprends pas bien pourquoi une telle chute de la bourse.En gros Alberto Fernandez peut passer aux prochaines élections, qu'est ce qui fait tant peur aux investisseurs dans son programme politique ?
Est-ce qu'il veut nationaliser les entreprises ?
Est-ce la peur d'une inflation qui augmente ?

dicktraci
Messages : 63
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#238 Message par dicktraci » 13 août 2019, 12:52

gilgamesh a écrit :
13 août 2019, 11:12
Je ne comprends pas bien pourquoi une telle chute de la bourse.En gros Alberto Fernandez peut passer aux prochaines élections, qu'est ce qui fait tant peur aux investisseurs dans son programme politique ?
Est-ce qu'il veut nationaliser les entreprises ?
Est-ce la peur d'une inflation qui augmente ?
Alberto Fernandez est le poulain (pantin pour certains) de Cristina Kirchner (présidente judqu' à 2015, et qui avait pas laissée des bons souvenirs au marché).
Le "clan" K comme l'appellent les médias est considéré très anti marché.
Cela rappelle notamment un contrôle très strict du dollar et du peso (pas de régime de flotation libre et un peso virtuellement surévalué, donnant lieu à un marché parallèle déconnecté), une politique anti agro, des droits de douane de malade, et en effet des nationalisations potentielles. C'était aussi elle qui avait fait un bras de fer avec certains créancier donnant lieu à un défaut de paiement partiel.
Bref, un potentiel Maduro light. Certains disaient aussi que si le Cristina K avait été réélue en 2015, l'argentine serait aujourd'hui dans une situation similaire à celle du Venezuela..

gilgamesh
Messages : 225
Enregistré le : 16 oct. 2010, 18:54

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#239 Message par gilgamesh » 13 août 2019, 13:14

Merci pour ces informations, je n'arrivais pas à trouver en quoi consistait son programme économique.Du coup je comprends mieux la chute de la bourse.
A ceci près que des droits de douane élevés devraient profiter aux entreprises produisant et vendant local sans utiliser de matières premières étrangères.
Pour les entreprises exportatrices, elles seront sans doute soumises à des droits de douane des autres pays qui répliqueront en appliquant la même politique.
Mais bon l'économie devient vite catastrophique dans un pays avec plus de 50% d'inflation.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20067
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#240 Message par lecriminel » 13 août 2019, 13:30

Hippopotameuuu a écrit :
12 août 2019, 22:48
Soldes monstres à la Bourse de Buenos Aires qui s’effondre de 37,93% à la clôture.
une petite louche pour Cedric ?
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

dicktraci
Messages : 63
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#241 Message par dicktraci » 13 août 2019, 14:26

gilgamesh a écrit :
13 août 2019, 13:14
Merci pour ces informations, je n'arrivais pas à trouver en quoi consistait son programme économique.Du coup je comprends mieux la chute de la bourse.
A ceci près que des droits de douane élevés devraient profiter aux entreprises produisant et vendant local sans utiliser de matières premières étrangères.
Pour les entreprises exportatrices, elles seront sans doute soumises à des droits de douane des autres pays qui répliqueront en appliquant la même politique.
Mais bon l'économie devient vite catastrophique dans un pays avec plus de 50% d'inflation.
En fait oui et non.. Les droits de douane élevés c'est aussi des coûts plus importants pour les boîtes locales pour s'approvisionner en certaines pièces détachés, machines outils pour l'industrie local. Notamment pour l'industrie automobile où les Renault, Volkswagen et autres Toyota ont des usines.. L'argentine exporte une grosse partie de ses voitures vers le Brésil, Mexique, et ailleurs.
Mais à l'époque c'était surtout la disponibilité à acquérir et dépenser des dollar qui étaient un gros freins. Typiquement les pièces, machines outils etc. Beaucoup de producteurs industriels faisaient la gueule car pour acquérir et acheter ce type de bien, il faut acquérir et dépenser librement des USD.

A noter que pour l'industrie agro, l'argentine se mettait un CSC en plus : des retentions à l'export particulièrement élevés. Le principe étant simple: l'argentine est une puissance agricole, avec une agriculture (relativement) compétitive, donc on va la taxer à l'export pour que cela remplisse les caisses. Cristina à l'époque avait abusé du système, d'où une grosse opposition de l agro industrie.

A noter aussi pour ces histoires de droits de douane que le Brésil de Bolsonaro a dit étudier des scénarios alternatifs en cas de victoires de Fernández.
Pour la faire court, Fernández (et C. Kirchner) était potes de Lula (et Chavez/Maduro).. Autant dire c'est pas le grand amour avec le nouveau président brésilien.
A l epoque, de temps en temps Kirchner freinait parfois les importations brésiliennes (le Brésil de par ses volumes et son marché est plus compétitif que l'argentine). Lula fermait les yeux sur cela et c'était le grand amour.. Ils etaient tous sur le même prisme idéologique donc ça facilitait les choses.
Maintenant avec Alberto Fernández d'un côté et l'autre fou furieu brésilien, cela risque de vite exploser.

J'ai du mal a trouver une comparison, mais c'est comme si on avait Trump president de l'Allemagne et que Melanchon avait 15 points d'avance sur Macron.. On donnerait pas plus de 12 mois a l'Europe.

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 11683
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#242 Message par Goldorak2 » 14 août 2019, 07:51

dicktraci a écrit :
13 août 2019, 14:26
A noter que pour l'industrie agro, l'argentine se mettait un CSC en plus : des retentions à l'export particulièrement élevés. Le principe étant simple: l'argentine est une puissance agricole, avec une agriculture (relativement) compétitive, donc on va la taxer à l'export pour que cela remplisse les caisses. Cristina à l'époque avait abusé du système, d'où une grosse opposition de l agro industrie.
Mon dieu ! Un vrai suicide économique. Je croyais que la France était un des rares pays a suicider volontairement son économie.
Je pense à la diabolisation officielle du diesel et à la marche forcée officielle vers le sortie du diesel, cad vers la liquidation volontaire de notre industrie automobile.
Ben non,il y a d'autres pays qui détruisent volontairement leur économie...
Posts préférés : Dossier immobilier et http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 04&t=75765
Ignorés : Marie 94 s_chlaf Matthieu Brucher et libertycom

Transalpvtt
Messages : 4
Enregistré le : 11 sept. 2015, 15:39

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#243 Message par Transalpvtt » 14 août 2019, 09:16

Goldorak2 a écrit :
14 août 2019, 07:51
Mon dieu ! Un vrai suicide économique. Je croyais que la France était un des rares pays a suicider volontairement son économie.
Je pense à la diabolisation officielle du diesel et à la marche forcée officielle vers le sortie du diesel, cad vers la liquidation volontaire de notre industrie automobile.
Ben non,il y a d'autres pays qui détruisent volontairement leur économie...
Il faut s'intéresser à l'Argentine car ce pays qui nous ressemble sur bien des points nous renseigne sur nous même, et sur ce qui nous attend.

J'y ai passé quelques mois en 2012-2013 (lors d'une traversée nord sud de l'AmSud à vélo. Beaucoup de voyageurs vantent "l'enrichissement" que leur apporte des pays très différents alors qu'en fait ils ne reviennent qu'avec des clichés sur ces pays, déjà que la barrière de la langue ne leur permet pas de communiquer avec les locaux. Là c'est tout le contraire, et leur "histoire" économique nous fait réfléchir sur nous même. et le contact avec les habitants est facile, et on peut parler politique sans tabou.

Dans les années 90, déjà confrontée à des crises et une inflation récurrente le président Mennem avec mis le peso à parité fixe avec le $ US.
après la crise en Asie, le Brésil avait dévalué, l'argentine ne pouvait pas. du coup le premier a gagné des parts de marché notamment en Argentine tandis que le 2e se retrouvait avec une monnaie trop forte. toute ressemblance avec d'autres situations connues....

L'autre réussite de Mennem se résume, dixit un argentin, à 3 mots : "vendio el pais". toute ressemblance...

Bref après la crise de 2001 qui serra suivie d'une forte instabilité politique (il avait fallu évacuer le président De La Rua par hélico de la case rosada pendant de grosses manifs: toute ressemblance avec un hélico prêt à intervenir durant les samedi de décembre 2018...) et de la moitié de la population sous le seuil de pauvreté, le duo Nestor Kirchner / Roberto Lavagna va jouer le coup de poker du défaut partiel sur la dette.
Heureusement pour eux que ce fût suivi d'un contexte mondial de forte hausse des produits agricoles, ce qui a permis de remettre à peu près à flot l'économie et les finances du pays. Et c'est en 2007 que le ministre de l'économie Lavagna quittera le gvt Kirchner. il estimait qu' à ce moment le pays avec le potentiel pour rebondir et qu'au lieu de ça K a préferé une politique "populiste". bon j'arrête là, je pourrais vous en faire des pages.

dicktraci
Messages : 63
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#244 Message par dicktraci » 14 août 2019, 16:57

Goldorak2 a écrit :
14 août 2019, 07:51
dicktraci a écrit :
13 août 2019, 14:26
A noter que pour l'industrie agro, l'argentine se mettait un CSC en plus : des retentions à l'export particulièrement élevés. Le principe étant simple: l'argentine est une puissance agricole, avec une agriculture (relativement) compétitive, donc on va la taxer à l'export pour que cela remplisse les caisses. Cristina à l'époque avait abusé du système, d'où une grosse opposition de l agro industrie.
Mon dieu ! Un vrai suicide économique. Je croyais que la France était un des rares pays a suicider volontairement son économie.
Je pense à la diabolisation officielle du diesel et à la marche forcée officielle vers le sortie du diesel, cad vers la liquidation volontaire de notre industrie automobile.
Ben non,il y a d'autres pays qui détruisent volontairement leur économie...
L'Argentine est malheureusement l'archétype de la décadence. Difficile de trouver au monde un pays ayant connu en quelques décennies une telle "tiermondisation", un tel déclin sur les plans économiques, social etc.
Et cela est arrivé par de (très nombreuses) erreurs économiques, des choix populistes, des choix courtermistes. Etc.

Bref, j'aime souvent faire la comparaison de l'argentine avec le canada ou l'Australie... Si nous avons beaucoup de points en commun avec l'argentine, de par leur physionomie, histoires le Canada et l'Australie sont très similaires à l'argentine (mais avec des destins croisés).
Des pays jeunes (moins de 200 ans), très vastes et peu décemment peuplés, avec un fort heritage européen, beaucoup de matières premières, de l'agriculture..
Malheureusement les 2 pays anglo-saxons ont pris le chemin de la lucidité et du développement, alors que l'argentine a pris celui du suicide économique et des erreurs à tous les niveaux.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20067
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#245 Message par lecriminel » 14 août 2019, 17:00

dicktraci a écrit :
14 août 2019, 16:57

Bref, j'aime souvent faire la comparaison de l'argentine avec le canada ou l'Australie... Si nous avons beaucoup de points en commun avec l'argentine, de par leur physionomie, histoires le Canada et l'Australie sont très similaires à l'argentine (mais avec des destins croisés).
Des pays jeunes (moins de 200 ans), très vastes et peu décemment peuplés, avec un fort heritage européen
pour moi, l'ereur d'interprétation, c'est la dernière phrase.
l'Argentine c'est un très fort héritage méditerranéen, ce qui est extremement différent d'européen.
D'ailleurs Macri raconte les mêmes niaiseries que Macron.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 11683
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#246 Message par Goldorak2 » 14 août 2019, 17:19

lecriminel a écrit :
14 août 2019, 17:00
l'Argentine c'est un très fort héritage méditerranéen, ce qui est extremement différent d'européen.
Non. L'Europe a sa source en méditérranée. La Grèce pour la démocratie. Rome pour le droit et la citoyenneté. Rome encore pour le christianisme.
L'Italie a été le centre de l'Europe jusqu'à ce que l'Europe déborde aux Amériques.
Et l'Italie est méditéranéenne... même s'il y a une autre méditérranée régie par d'autres principes.
Posts préférés : Dossier immobilier et http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 04&t=75765
Ignorés : Marie 94 s_chlaf Matthieu Brucher et libertycom

dicktraci
Messages : 63
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#247 Message par dicktraci » 14 août 2019, 17:30

Le président Macri vient de faire une conférence de presse où il demande pardon aux argentins... Et à annoncé une série de mesure pour "soulager" les argentins.

Gel du prix de l'essence, bonus salarial pour les employés du privé et du public, modif sur le barème des impôts. Bref, ça me rappelle macron post crise des gilets jaunes.
A la différence qu'ici on est à qq mois des présidentielles. Je sais pas donc si cela ne se retournera pas contre lui (les argentins se diront ce neuneu veut nous la mettre à l'envers et nous endormir à qq mois des élections).

Mais à choisir entre Macri et Alberto Fernández, le premier est préférable malgré ses défauts et ses échecs.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40847
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#248 Message par slash33 » 14 août 2019, 18:54

Ce qui plane surtout c'est le défaut de paiement, à nouveau.

Avatar du membre
Hippopotameuuu
Modérateur
Modérateur
Messages : 8906
Enregistré le : 24 août 2011, 20:31

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#249 Message par Hippopotameuuu » 15 août 2019, 10:26

Image

Mais la Bourse de Buenos Aires a mardi repris 10,22% après son lundi noir.
Mélenchon a écrit :«Vous allez cracher du sang avec Fillon, Macron ou Le Pen !! »

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20067
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Argentine crise institutionnelle et risque économique

#250 Message par lecriminel » 15 août 2019, 18:32

Goldorak2 a écrit :
14 août 2019, 17:19
lecriminel a écrit :
14 août 2019, 17:00
l'Argentine c'est un très fort héritage méditerranéen, ce qui est extremement différent d'européen.
Non. L'Europe a sa source en méditérranée.
Il y a des spécialités méditerranéennes, la mafia par exemple, ou la surestimation systématique des brasseurs de vent.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Répondre