The Volcker Revolution

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

The Volcker Revolution

#1 Message par DiscoTonio » 23 janv. 2010, 11:08

Un must read sur zerohedge pour comprendre ce qui attend les banksters en terme de réforme financière. Au passage, ils en foutent plein la tronche à Barney Frank et ses 1100 pages de pseudo régulation, qui n'amènent à rien, sinon encore un peu plus de cadeaux à la finance, là où Volker en 20 pages redéfinit clairement ce qui doit être fait :

The Volcker Revolution - Providing Some Much Needed Answers
23/01/2010, zerohedge
http://www.zerohedge.com/article/volcke ... ed-answers

Je ne cite rien, c'est vraiment à lire en entier.

La fête est finie visiblement.

Avatar du membre
vortex
Messages : 597
Enregistré le : 20 avr. 2009, 23:15
Localisation : Rennes

Re: The Volcker Revolution

#2 Message par vortex » 23 janv. 2010, 11:14

je suis tombé sur cet article qui date un peut (sept.2009) :

http://www.e24.fr/finance/article137353 ... l-Act.html

Il veut réhabilité le Glass Steagall-Act
Quand je nourris un pauvre, on dit que je suis un saint. Mais quand je demande pourquoi il est pauvre, on me traite de communiste.Hélder Câmara

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: The Volcker Revolution

#3 Message par DiscoTonio » 23 janv. 2010, 11:16

Et une photo et une biographie du bonhomme que vous allez désormais beaucoup voir ;)

Image
Obama a l'air d'un nain à côté :mrgreen:

Vivement une photo de lui à côté de Sarkozy :lol:

bio rapide en français :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Volcker

plus complet en anglais :
http://en.wikipedia.org/wiki/Paul_Volcker
Modifié en dernier par DiscoTonio le 23 janv. 2010, 11:22, modifié 1 fois.

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: The Volcker Revolution

#4 Message par DiscoTonio » 23 janv. 2010, 11:17

vortex a écrit :je suis tombé sur cet article qui date un peut (sept.2009) :

http://www.e24.fr/finance/article137353 ... l-Act.html

Il veut réhabilité le Glass Steagall-Act
T'arrives après la bataille toi :mrgreen:
viewtopic.php?f=4&t=60981

Avatar du membre
vortex
Messages : 597
Enregistré le : 20 avr. 2009, 23:15
Localisation : Rennes

Re: The Volcker Revolution

#5 Message par vortex » 23 janv. 2010, 12:28

Je me suis douté que ça avait déjà été posté :lol: . Une petite piqure de rappelle sur un topic qui parle du bonhomme n'est pas un mal (ca permet de voir si il fait partis des retourneur de veste ou si il y a une vrai cohérence dans ces propositions)
La question a se poser est il la pour montré qu'il font quelque chose ou y a t il un réel revirement de la politique us. Je reste perplexe, le bonhomme est vieux et propose de veille recette (cela n'empêche pas que ca peut être une partis de la solution). Même si la crise est générique pour reprendre les propos de Lordon, elle est aussi spécifique et il faudrait du sang neuf et des idée neuves pour vraiment commencer à prendre un chemin vertueux (d'un autre coté, il n'y a pas 36 solutions).
Quand je nourris un pauvre, on dit que je suis un saint. Mais quand je demande pourquoi il est pauvre, on me traite de communiste.Hélder Câmara

alleu
Messages : 874
Enregistré le : 06 août 2008, 16:59
Localisation : Genève

Re: The Volcker Revolution

#6 Message par alleu » 23 janv. 2010, 12:45

L'inflation, qui atteint un point haut à 13,5 % en 1981, est ramenée à 3,2 % en 1983 et maintenue par la suite à un niveau bas, au prix d'une lourde récession en 1982-1983.
Déjà on a un apperçu du gaillard même sur la version FR de Wikipedia...

ekil
Messages : 887
Enregistré le : 12 janv. 2008, 18:32

Re: The Volcker Revolution

#7 Message par ekil » 23 janv. 2010, 13:59

ah ouais quand meme :
Volcker is also known as "Tall Paul" for his height of 6 feet 7 inches (2.01 m)
comprends mieux la photo

Avatar du membre
benoit16
Presse
Presse
Messages : 1838
Enregistré le : 18 juil. 2005, 13:02
Localisation : Genève

Re: The Volcker Revolution

#8 Message par benoit16 » 24 janv. 2010, 08:49

WikiPedia a écrit : Il doit sa notoriété à sa victoire sur la stagflation des années 1970 aux États-Unis, qu'il a obtenue par la limitation de la croissance de la masse monétaire et la hausse des taux d'intérêt, conformément aux prescriptions monétaristes
Bonjour,

J'ai l' impression qu'il ne va pas trop plaire à certains du forum. :mrgreen:

Bon weekend.
Record-low interest rates in 2001, 2002 and 2003 did not lead Americans to invest more - there was already excess capacity (Joseph Stiglitz)

wiz79
~~+
~~+
Messages : 5595
Enregistré le : 30 juil. 2009, 10:59

Re: The Volcker Revolution

#9 Message par wiz79 » 24 janv. 2010, 09:49

benoit16 a écrit :
WikiPedia a écrit : Il doit sa notoriété à sa victoire sur la stagflation des années 1970 aux États-Unis, qu'il a obtenue par la limitation de la croissance de la masse monétaire et la hausse des taux d'intérêt, conformément aux prescriptions monétaristes
Bonjour,

J'ai l' impression qu'il ne va pas trop plaire à certains du forum. :mrgreen:

Bon weekend.
D autant que si il suit les préceptes monétaristes, il risque de continuer à faire l inverse pendant encore quelques temps. :mrgreen:
Les gouvernements européens se font Marché dessus.

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#10 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 09:51

WikiPedia a écrit :Il doit sa notoriété à sa victoire sur la stagflation des années 1970 aux États-Unis, qu'il a obtenue par la limitation de la croissance de la masse monétaire et la hausse des taux d'intérêt, conformément aux prescriptions monétaristes
Et on peut ajouter aussi :
  • il doit sa notoriété à l'induction délibérée d'une récession, à la création d'un chômage de masse
    et à une forte baisse du revenu réel des moins qualifiés.
Grosso modo : sous Volcker, inflation divisée par 4 (de 13,5% à 3,2%), mais au prix d'un chômage multiplié par 2 ( de 6% à 12%).

Toute politique de désinflation se paie cher en baisse de taux de croissance et en (forte) hausse de taux de chômage,
bref, a un coût financier, économique et social élevé (comme la politique de désinflation française initiée en 1983).
Néanmoins, elle peut être initiée si l'on privilégie les impératifs éco aux impératifs sociaux,
et si le niveau initial du chômage est relativement bas, et s'il est assez peu indemnisé.

Si non, et comme par exemple dans le contexte actuel, augmenter fortement les taux est une pure k0nnerie.
Et personne doté d'un QI positif ne pourra prétendre le contraire.

wiz79
~~+
~~+
Messages : 5595
Enregistré le : 30 juil. 2009, 10:59

Re: The Volcker Revolution

#11 Message par wiz79 » 24 janv. 2010, 09:58

Capitaine Flam a écrit :dans le contexte actuel, augmenter fortement les taux est une pure k0nnerie.
Je suis bien d accord.

Ceci dit, je ne crois pas avoir lu cela dans les propositions actuelles de Volcker.
Et ses propositions du jour me semblent pertinentes puisqu il s agit pour l essentiel de remettre la finance dans sa boîte.
Les gouvernements européens se font Marché dessus.

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#12 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 10:03

wiz79 a écrit :
Capitaine Flam a écrit :dans le contexte actuel, augmenter fortement les taux est une pure k0nnerie.
Je suis bien d accord.

Ceci dit, je ne crois pas avoir lu cela dans les propositions actuelles de Volcker.
Et ses propositions du jour me semblent pertinentes puisqu il s agit pour l essentiel de remettre la finance dans sa boîte.
Ouais, mais certains ici sont des fanatiques de la hausse des taux ...
Sinon, sa proposition de re-réglementation (désolé Tibere) de la Finance américaine est effectivement une excellente initiative,
qui on l'espère sera réalisée.
In fine, elle impactera essentiellement les banques américaines.
On ne constate pas autant de dérives, et des dérives aussi graves, dans les autres pays du Monde.
Le cas de la très traditionnelle BNP est exemplaire.
Il n'y a que Soc Gen qui a été tenté par le modèle US ...

Avatar du membre
Mulet
+
+
Messages : 2829
Enregistré le : 08 janv. 2008, 18:49

Re: The Volcker Revolution

#13 Message par Mulet » 24 janv. 2010, 11:53

Capitaine Flam a écrit : Et on peut ajouter aussi :

il doit sa notoriété à l'induction délibérée d'une récession, à la création d'un chômage de masse
et à une forte baisse du revenu réel des moins qualifiés.


Grosso modo : sous Volcker, inflation divisée par 4 (de 13,5% à 3,2%), mais au prix d'un chômage multiplié par 2 ( de 6% à 12%).
Oui les récessions des années 80 ont été provoquée par la FED de Volker, dans le but de limiter les risques inflationnistes.
Les récessions de l'ère Greenspan-Bernanke se sont faites malgré eux pour un résultat pire: chômage multiplié par deux et demi ( de 4% en 2000 à 10% en 2009) et absence totale de maîtrise sur la finance.
Si non, et comme par exemple dans le contexte actuel, augmenter fortement les taux est une pure k0nnerie.
Personne n'a parlé de hausse de taux.
Capitaine Flam a écrit :Et personne doté d'un QI positif ne pourra prétendre le contraire.
C'est le genre de remarque péremptoire et dénuée d'intérêt dont on peut se passer sur le forum.
"We don't perceive that there is a national bubble" A. Greenspan, 20/05/05
"We do not expect significant spillovers from the subprime market to the rest of the economy or to the financial system" B. Bernanke, 17/05/07

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#14 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 11:59

Mulet a écrit :Les récessions de l'ère Greenspan-Bernanke se sont faites malgré eux pour un résultat pire: chômage multiplié par deux et demi ( de 4% en 2000 à 10% en 2009) et absence totale de maîtrise sur la finance.
La déréglementation de la Finance, cause initiale, n'est pas de la responsabilité de la FED.
La FED ne légifère pas.
Et note que les 4% ont été obtenus grâce à une politique monétaire accomodante.

Mulet a écrit :Personne n'a parlé de hausse de taux.
Si. Plusieurs fois j'ai lu qu'une solution à la crise multiple que l'on subit actuellement passerait par une forte hausse des taux.

plusky1

Re: The Volcker Revolution

#15 Message par plusky1 » 24 janv. 2010, 12:11

:arrow: Le constat est toujours le même le chômage ... La politique de volker ou celle de greenspawn on conduit au même résultat : Le chomage de masse ... Et l'on essait de résoudre ce problème avec des solutions monétaristes maintenant l'on parle de régulation cela fait déjà un an, le constat est là !

:arrow: Le soucis de la finance et du monde dans le lequel on vit est l'absence de sens morale et l'ensemble des relations sont basé sur l'argent ...

:arrow: La première idée qui me vient à l'esprit est de penser que "la plèbe" connait un bout de la solution pourquoi ne pas lui demander son avis :?:

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#16 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 12:20

plusky1 a écrit ::arrow: Le constat est toujours le même le chômage ... La politique de volker ou celle de greenspawn on conduit au même résultat : Le chomage de masse ...
C'est faux.

La politique monétaire accomodante de Greenspan a contribué au plein-emploi (4% de chomâge un peu avant 2000).

Initialement, Greenspan avait, fort pertinemment, anticipé l'accélération des gains de productivité et ses effets négatifs sur le chômage en favorisant concomitamment l'investissement (via politique monétaire accomodante), qui lui a des effets positifs sur le chômage.

Mais a posteriori, les taux bas ont été maintenus un peu trop longtemps (au delà de 2000).

Ayons donc une approche nuancée.

Et n'attribuons pas à la FED une responsabilité excessive :
la dérèglementation financière (excès de libéralisme) n'est pas de son ressort.
Modifié en dernier par Capitaine Flam le 24 janv. 2010, 12:23, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Mulet
+
+
Messages : 2829
Enregistré le : 08 janv. 2008, 18:49

Re: The Volcker Revolution

#17 Message par Mulet » 24 janv. 2010, 12:22

Capitaine Flam a écrit : La déréglementation de la Finance, cause initiale, n'est pas de la responsabilité de la FED.
La FED ne légifère pas.
Elle ne légifère pas mais a un rôle de superviseur et de régulateur sur le système bancaire américain. Elle a failli.

Capitaine Flam a écrit :Et note que les 4% ont été obtenus grâce à une politique monétaire accomodante.
Tout comme les 10%. Tu es adepte la théorie de la rétro-activité des politiques budgétaires des gouvernements français mais pas des politiques monétaires de la FED. :roll:
La FED de Volcker a agi, celle de Greenspan-Bernanke a subi et perdu le contrôle.
"We don't perceive that there is a national bubble" A. Greenspan, 20/05/05
"We do not expect significant spillovers from the subprime market to the rest of the economy or to the financial system" B. Bernanke, 17/05/07

plusky1

Re: The Volcker Revolution

#18 Message par plusky1 » 24 janv. 2010, 12:28

La politique monétaire accomodante de Greenspan a contribué au plein-emploi (4% de chomâge un peu avant 2000)
:arrow: Encore une fois on joue sur les mots ( qui conduit généralement vers un débat stérile ...). De mon avis, les politiques monétaires ne sont PAS LA SOLUTION :!:

:arrow: Je laisse la parole aux autres menbres du forum pour ne pas se cantonner dans des lieux communs.

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#19 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 12:31

Mulet a écrit :Elle a failli.
Failli ?
Les banques ou assimilés ont-elles agi en dehors de leur cadre réglementaire ?
La FED aurait-elle pu s'opposer à des us et pratiques alors réglementaires ?
La FED ne légifère pas.
Quant à son action de contrôle, a-t-elle été trop laxiste,
ou le cadre réglementaire, qui s'impose à tous et donc à elle aussi, a-t-il été trop permissif ?
Cadre réglementaire d'ailleurs voté par les élus des citoyens.
Modifié en dernier par Capitaine Flam le 24 janv. 2010, 12:31, modifié 1 fois.

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: The Volcker Revolution

#20 Message par DiscoTonio » 24 janv. 2010, 12:31

Capitaine Flam a écrit :Initialement, Greenspan avait, fort pertinemment, anticipé l'accélération des gains de productivité et ses effets négatifs sur le chômage
"Gain de productivité", c'est le nouveau mot pour dire libre échangisme et délocalisations où on donne le boulot à des esclaves payés 50€ par mois pour faire exploser les profits de la branle couillie ?

Je me le note. Merci beaucoup d'éclairer le forum de ta sainte connaissance :lol:

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#21 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 12:36

DiscoTonio a écrit :"Gain de productivité", c'est le nouveau mot pour dire libre échangisme et délocalisations où on donne le boulot à des esclaves payés 50€ par mois pour faire exploser les profits de la branle couillie ?
Je me le note. Merci beaucoup d'éclairer le forum de ta sainte connaissance :lol:
N'importe quoi.
Gain de productivité par tête, dû notamment à l'effet des NTIC.
Un taux de chômage extraordinaire de 4% : le plein-emploi.

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: The Volcker Revolution

#22 Message par DiscoTonio » 24 janv. 2010, 12:44

Mais arrête d'essayer d'enfumer ton monde Flam, ça devient grotesque.

C'est surtout pour compenser le départ de tous les emplois bien payés en Chine et au Mexique qu'ils ont sur endetté leur population, pour permettre à la branle couillie de continuer à vendre ses produits et de fare exploser leurs profits alors qu'ils avaient détruit la demande solvable.

Les gains de productivité :roll: pffff.... C'est tout ce que t'as trouvé ?

Tiens, tu devrais lire ça :
viewtopic.php?p=961108#p961108
Et c'est pas ATTAC ou des communistes. C'est écrit par un chef analyste de la Sogé, avec citations de Marc Faber et de Bill Gross... Que des dangereux communistes...

Let me propose an alternative thesis. Did the US and UK central banks collude with the politicians to ‘steal’ their nations’ income growth from the middle classes and hand it to the very rich?

Image

On notera au passage que la France avait bien résisté jusque là, envers et contre tout, jusqu'au coup d'État de la branle couillie française qui a désigné et fait élire un ancien avocat en évasion fiscale pour leur faire rattraper leur retard le plus rapidement possible.

Tout le monde a très bien fait le bon diagnostic désormais.

Sauf bien sûr, les complices du crime et leurs sbires de la propagande qui essayent d'enfumer leur monde et de cacher à tous prix la vérité.

Les gains de productivité :roll: pffff :roll: Non mais sérieusement... J'vais t'en foutre moi des gains de productivité :roll:

Tu bosses pour qui déjà Flam ? Juste pour rappel...

lescargot
+
+
Messages : 2698
Enregistré le : 24 juin 2008, 16:40

Re: The Volcker Revolution

#23 Message par lescargot » 24 janv. 2010, 13:06

Capitaine Flam a écrit :
plusky1 a écrit ::arrow: Le constat est toujours le même le chômage ... La politique de volker ou celle de greenspawn on conduit au même résultat : Le chomage de masse ...
C'est faux.

La politique monétaire accomodante de Greenspan a contribué au plein-emploi (4% de chomâge un peu avant 2000).

Initialement, Greenspan avait, fort pertinemment, anticipé l'accélération des gains de productivité et ses effets négatifs sur le chômage en favorisant concomitamment l'investissement (via politique monétaire accomodante), qui lui a des effets positifs sur le chômage.

Mais a posteriori, les taux bas ont été maintenus un peu trop longtemps (au delà de 2000).

Ayons donc une approche nuancée.

Et n'attribuons pas à la FED une responsabilité excessive :
la dérèglementation financière (excès de libéralisme) n'est pas de son ressort.
La politique monétaire beaucoup trop laxiste de la FED entre 97 et 2001 a été la 1ere des lourdes fautes historiques qui ont ammené le merdier actuel. La seconde faute historique a été de poursuivre une politique monétaire encore et toujours nettement trop laxiste entre 2003 et #2008. Je pense que cette question ne se discute même pas. Ce qui devrait normalement se discuter aujourd'hui, c'est pourquoi les dirigeants et les exégètes qui ont déliré pendant ces périodes ont encore une once de pouvoir et/ou de crédibilité.
Amha, prétendre défendre aujourd'hui la politique de la FED dans les périodes 97-2001 et 2003-2007, c'est faire étalage de sa totale incompréhension de l'économie. Je comprends que traditionellement, les électeurs français aiment bien çà, même si çà leur a souvent couté très cher dans le passé. Ce qui m'étonne c'est que d'habitude, les électeurs américains déliraient nettement moins, alors que depuis #13 ans, ils semblent avoir pris (contre..)exemple sur les turpitudes françaises dans ce domaine......

ps : je pense qu'il est urgent de passer le message selon lequelle la cavalerie monétaire actuelle des états ne pourra pas durer très longtemps, sauf à souhaiter un cataclysme full size, et donc de relever rapidement les taux au moins à un niveau suffisant pour pouvoir passer effectivement ce message.......
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#24 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 13:17

lescargot a écrit :Amha, prétendre défendre aujourd'hui la politique de la FED dans les périodes 97-2001 et 2003-2007,
c'est faire étalage de sa totale incompréhension de l'économie.
Heureusement, personne ne défend sans nuancer son propos la politique monétaire de la FED
sur ces deux périodes simultanément.
D'ailleurs, le consensus, s'il est positif sur la période 97-2001, est critique sur la période 2003-2007.
Notez qu'il est tout aussi idiot de commenter la politique monétaire sur ces périodes
en se focalisant uniquement sur les inconvénients, et en ne confrontant pas les avantages et les inconvénients,
tout comme de penser que l'excès de libéralisme ayant induit la dérèglementation financière, cause première de la crise,
est de la responsabilité pleine et entière des BC.

lescargot a écrit :ps : je pense qu'il est urgent de passer le message selon lequelle la cavalerie monétaire actuelle des états ne pourra pas durer très longtemps, sauf à souhaiter un cataclysme full size, et donc de relever rapidement les taux au moins à un niveau suffisant pour pouvoir passer effectivement ce message.......
Là encore personne n'ignore ce fait.
Bien que certains semblent encore ignorer les dommages collatéraux (et irréparables) d'une hausse inconsidérée des taux ...

Bref, personne ne vous a attendu pour penser. :evil:

lescargot
+
+
Messages : 2698
Enregistré le : 24 juin 2008, 16:40

Re: The Volcker Revolution

#25 Message par lescargot » 24 janv. 2010, 13:50

Capitaine Flam a écrit :
lescargot a écrit :Amha, prétendre défendre aujourd'hui la politique de la FED dans les périodes 97-2001 et 2003-2007,
c'est faire étalage de sa totale incompréhension de l'économie.
Heureusement, personne ne défend sans nuancer son propos la politique monétaire de la FED
sur ces deux périodes simultanément.
D'ailleurs, le consensus, s'il est positif sur la période 97-2001, est critique sur la période 2003-2007.

Vous me feriez plaisir en cessant de considèrer que votre opinion serait le consensus des experts à propos de la politique monétaire de la FED, particulièrement pour ce qui concerne la période 97-2001.
Capitaine Flam a écrit :
lescargot a écrit :ps : je pense qu'il est urgent de passer le message selon lequelle la cavalerie monétaire actuelle des états ne pourra pas durer très longtemps, sauf à souhaiter un cataclysme full size, et donc de relever rapidement les taux au moins à un niveau suffisant pour pouvoir passer effectivement ce message.......
Là encore personne n'ignore ce fait.
...si, très clairement un certain "Capitaine Flam", cf :
Capitaine Flam a écrit :
WikiPedia a écrit :Il doit sa notoriété à sa victoire sur la stagflation des années 1970 aux États-Unis, qu'il a obtenue par la limitation de la croissance de la masse monétaire et la hausse des taux d'intérêt, conformément aux prescriptions monétaristes
Et on peut ajouter aussi :
  • il doit sa notoriété à l'induction délibérée d'une récession, à la création d'un chômage de masse
    et à une forte baisse du revenu réel des moins qualifiés.
Grosso modo : sous Volcker, inflation divisée par 4 (de 13,5% à 3,2%), mais au prix d'un chômage multiplié par 2 ( de 6% à 12%).

Toute politique de désinflation se paie cher en baisse de taux de croissance et en (forte) hausse de taux de chômage,
bref, a un coût financier, économique et social élevé (comme la politique de désinflation française initiée en 1983).
Néanmoins, elle peut être initiée si l'on privilégie les impératifs éco aux impératifs sociaux,
et si le niveau initial du chômage est relativement bas, et s'il est assez peu indemnisé.

Si non, et comme par exemple dans le contexte actuel, augmenter fortement les taux est une pure k0nnerie.
Et personne doté d'un QI positif ne pourra prétendre le contraire.
....dans le contexte actuel, ne pas augmenter les taux serait une pure konnerie
Capitaine Flam a écrit :Bien que certains semblent encore ignorer les dommages collatéraux (et irréparables) d'une hausse inconsidérée des taux ...

Bref, personne ne vous a attendu pour penser. :evil:
Manifestement, vous n'avez attendu personne pour suivre le discours journalistique ambient sur les bienfaits réputés de "la relance" ad nauséam. Je vous rappelle néamoins, que malgrés la célèbre phrase de Pascal, "suivre" n'est pas "penser", c'est même probablement antinomique :twisted:
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 34379
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: The Volcker Revolution

#26 Message par Pi-r2 » 24 janv. 2010, 14:01

Capitaine Flam a écrit :Bref, personne ne vous a attendu pour penser. :evil:
On dirait pas :lol:
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#27 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 14:05

lescargot a écrit :...
Le transfert actuel de la dette privée vers la dette publique se justifie
par la volonté de ne pas aggraver au-delà du point de non retour la situation économique,
et plus encore la situation financière et social (via le traitement du chômage).

On sait ce qu'il se passera si l'on monte trop agressivement les taux
( hausse du chômage avec les coûts financiers, économiques et sociaux induits,
fin de convalescence de l'éco pour son euthanasie directe, ...).

Il n'y a pas d'intérêt global à une forte hausse des taux dans l'immédiat ...
Comme si vous proposiez une amputation directe du bras à qui dirait avoir mal à un doigt ...
Certes, ainsi le problème de la douleur au doigt est résolu, mais ...

D'ailleurs, sur l'inutilité des politiques de relance, le prix Nobel Stiglitz semble ne pas vous suivre ...

lescargot
+
+
Messages : 2698
Enregistré le : 24 juin 2008, 16:40

Re: The Volcker Revolution

#28 Message par lescargot » 24 janv. 2010, 14:18

Capitaine Flam a écrit :.....
...comme je le disais tout à l'heure, je pense et vous suivez, ou exprimé autrement : je ne suis pas, et à mon avis, vous ne pensez pas, vous suivez :roll:
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78

Invité

Re: The Volcker Revolution

#29 Message par Invité » 24 janv. 2010, 14:21

Capitaine Flam a écrit :
La politique monétaire accomodante de Greenspan a contribué au plein-emploi (4% de chomâge un peu avant 2000).

Initialement, Greenspan avait, fort pertinemment, anticipé l'accélération des gains de productivité et ses effets négatifs sur le chômage en favorisant concomitamment l'investissement (via politique monétaire accomodante), qui lui a des effets positifs sur le chômage.
En règle générale, les facteurs de producteurs sont substituts.

Donc une politique de taux faibles rend le coût du facteur capital beaucoup plus faible que le coût du facteur travail. C'est évidemment néfaste pour l'emploi, même si dans un premier temps la demande engendrée pour les nouveaux investissement peut à court terme créer de l'emploi.

Cette politique de taux court cumulée avec des législations sociales différentes entre les régions du monde ne pouvait que déboucher sur un chômage plus élevé.

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#30 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 14:26

lescargot a écrit :...comme je le disais tout à l'heure, je pense et vous suivez
D'ailleurs, votre "pensée" est tellement puissante qu'elle ne saurait s'abaisser à argumenter ...
Ce n'est plus un raisonnement logique, mais un fétichisme dogmatique.
Et si finalement, il n'y avait pas plus conformiste que l'anti-conformisme ?

lescargot
+
+
Messages : 2698
Enregistré le : 24 juin 2008, 16:40

Re: The Volcker Revolution

#31 Message par lescargot » 24 janv. 2010, 14:32

Capitaine Flam a écrit :
lescargot a écrit :...comme je le disais tout à l'heure, je pense et vous suivez
D'ailleurs, votre "pensée" est tellement puissante qu'elle ne saurait s'abaisser à argumenter ...
Ce n'est plus un raisonnement logique, mais un fétichisme dogmatique.
Et si finalement, il n'y avait pas plus conformiste que l'anti-conformisme ?
.....donc votre conformisme à outrance à propos de la pertinence réputée de la politique monétaire de la FED pendant la période 97-2001 (à mon avis de la konnerie en boite.....), ce serait le vrai anti-conformisme bien compris ? . Sans être indiscret, vous êtes membre du "Parti Révolutionnaire Institutionnel" ? :mrgreen: ....
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#32 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 14:33

regisvan a écrit :...
Tu dis que le progrès technique est défavorable à l'emploi.
Ce qui, globalement et à Moyen/Long Terme est faux (bien que contre-intuitif).

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#33 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 14:36

lescargot a écrit :.....donc votre conformisme à outrance à propos de la pertinence réputée de la politique monétaire de la FED pendant la période 97-2001
Parmi les objectifs de la FED étaient notamment atteindre (quantitativement) le plein-emploi.
Objectif atteint.
Après, on peut discuter de la "qualité" de ce plein-emploi, ainsi que des dommages collatéraux induits par les moyens utilisés ...
La fin justifiait-elle les moyens ?
Ha ha ...

Cela dit, croire qu'un taux de chômage à 10%/15%, voire à 15%/20% si hausse des taux,
est sans conséquences majeures (coût financiers, éco et social) est faire preuve d'une totale cécité intellectuelle.
La déliquescence de la société deviendrait alors un risque réel.
Modifié en dernier par Capitaine Flam le 24 janv. 2010, 14:39, modifié 1 fois.

Cedric1973

Re: The Volcker Revolution

#34 Message par Cedric1973 » 24 janv. 2010, 14:39

+1

lescargot
+
+
Messages : 2698
Enregistré le : 24 juin 2008, 16:40

Re: The Volcker Revolution

#35 Message par lescargot » 24 janv. 2010, 14:41

Capitaine Flam a écrit :
lescargot a écrit :.....donc votre conformisme à outrance à propos de la pertinence réputée de la politique monétaire de la FED pendant la période 97-2001
Parmi les objectifs de la FED étaient notamment atteindre (quantitativement) le plein-emploi.
Objectif atteint.
Après, on peut discuter de la "qualité" de ce plein-emploi, ainsi que des dommages collatéraux induits par les moyens utilisés ...
La fin justifiait-elle les moyens ?
Ha ha ...
.......pour moi, il est clair que :
- la politique monétaire de la FED de la période 97-2001 était du nimporte-quoi
- les personnes qui l'avaient décidée sont des nulls
- ceux qui peuvent en douter encore aujourd'hui en sont également.....
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: The Volcker Revolution

#36 Message par DiscoTonio » 24 janv. 2010, 14:47

lescargot a écrit :.......pour moi, il est clair que :
- la politique monétaire de la FED de la période 97-2001 était du nimporte-quoi
- les personnes qui l'avaient décidée sont des nulls
- ceux qui peuvent en douter encore aujourd'hui en sont également.....
Nuls ? Vous croyez réellement à cette excuse de l'incompétence ? Comme si ils ne savaient pas exactement ce qu'ils faisaient ? A un moment va falloir arrêter de se cacher derrière son petit doigt et le politiquement correct.

Ce ne sont pas des nuls, ce sont des traitres :
Image

Et comme toujours, ils ont préféré d'emblée jouer la carte de l'incompétence plutôt que de voir posées les vraies questions sur leurs motivations réelles...

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#37 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 14:55

DiscoTonio a écrit :...
Les conclusions que tu infères de ton graphe m'interpellent :mrgreen:

Certes, les salaires des + hauts revenus relatifs progressent continûment (en tendance lissée),
mais ce bien qu'il y ait eu alternances dans les politiques monétaires (restrictive/accomodante).

Mathématiquement, on en déduirait donc que l'évolution des + hauts revensu relatifs
est non corrélée à la politique monétaire en vigueur.

Ce qui invalide de fait tes conclusions.

Perso, je dirais juste que les + hauts revenus sont corrélées avec le taux de croissance,
en le démultipliant, à la hausse comme à la baisse.
Et comme globalement il y a eu croissance sur la période ...
Modifié en dernier par Capitaine Flam le 24 janv. 2010, 15:01, modifié 1 fois.

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: The Volcker Revolution

#38 Message par DiscoTonio » 24 janv. 2010, 15:01

Quelle alternance ? C'est déréglementation, libre échangisme et sur endettement à tous les étages depuis 1980.

Merci de m'indiquer à quel endroit de cette courbe tu identifies une alternance ?

Image

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: The Volcker Revolution

#39 Message par DiscoTonio » 24 janv. 2010, 15:03

A moins que par "alternance", tu veuilles parler des vagues oscillations autour de la tendance générale de la trappe à liquidités savamment mise en place depuis 1980 pour alimenter ce sur endettement tout en contrôlant l'inflation du prix du paquet de spaghettis ?
Image
Modifié en dernier par DiscoTonio le 24 janv. 2010, 15:07, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#40 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 15:04

DiscoTonio a écrit :Quelle alternance ? C'est déréglementation, libre échangisme et sur endettement à tous les étages depuis 1980.
Les termes que j'ai mis en rouge ne sont aucunement imputables à la FED.
Cela est de la responsabilité des pouvoirs politiques successifs,
qui tous ont imposé et développé, + ou - intensément, le libéralisme.

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#41 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 15:08

DiscoTonio a écrit :... Graphe ...
Ton graphe est bien gentil, mais seul importe le taux d'intérêt réel (déflaté).
Un taux de 10% avec une inflation à 9% est comme un taux à 1% avec une inflation nulle.

Avatar du membre
Mulet
+
+
Messages : 2829
Enregistré le : 08 janv. 2008, 18:49

Re: The Volcker Revolution

#42 Message par Mulet » 24 janv. 2010, 15:10

Débat stérile, on ne débat pas avec Capitroll.
"We don't perceive that there is a national bubble" A. Greenspan, 20/05/05
"We do not expect significant spillovers from the subprime market to the rest of the economy or to the financial system" B. Bernanke, 17/05/07

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: The Volcker Revolution

#43 Message par DiscoTonio » 24 janv. 2010, 15:11

Capitaine Flam a écrit :
DiscoTonio a écrit :Quelle alternance ? C'est déréglementation, libre échangisme et sur endettement à tous les étages depuis 1980.
Les termes que j'ai mis en rouge ne sont aucunement imputables à la FED.
Cela est de la responsabilité des pouvoirs politiques successifs,
qui tous ont imposé et développé, + ou - intensément, le libéralisme.
Bah la FED n'est qu'un des piliers d'un tout et d'une seule et même politique qui consiste en la trahison du peuple par ses élites. Après, tu peux saucissonner les responsabilités si ça t'amuse. Pour moi, ça forme un tout cohérent.

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: The Volcker Revolution

#44 Message par DiscoTonio » 24 janv. 2010, 15:13

Capitaine Flam a écrit :
DiscoTonio a écrit :... Graphe ...
Ton graphe est bien gentil, mais seul importe le taux d'intérêt réel (déflaté).
Un taux de 10% avec une inflation à 9% est comme un taux à 1% avec une inflation nulle.
Ho ben si t'insistes, on peut retirer l'inflation (la vraie, pas les pipos de l'intendant aux statistiques du bon Roy) qui ne fait qu'augmenter alors que les taux ne font que baisser.

Ça ne fera qu'empirer le résultat et faire apparaître une pente rouge encore plus forte et des taux d'intérêts réels clairement négatifs aujourd'hui :
Image
Modifié en dernier par DiscoTonio le 24 janv. 2010, 15:14, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#45 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 15:13

Mulet a écrit :Débat stérile, on ne débat pas avec Capitroll.
Pfffffffff, me qualifier de Troll, alors que mes propos sont argumentés, à la différence des tiens.
Et tu oses parler de débat ?
Pauvre k0n.

Avatar du membre
Campion
Messages : 580
Enregistré le : 21 mai 2009, 21:51

Re: The Volcker Revolution

#46 Message par Campion » 24 janv. 2010, 15:18

DiscoTonio a écrit : Tiens, tu devrais lire ça :
viewtopic.php?p=961108#p961108
Et c'est pas ATTAC ou des communistes. C'est écrit par un chef analyste de la Sogé, avec citations de Marc Faber et de Bill Gross... Que des dangereux communistes...
Laisse tomber, Tonio, Flam ne comprend pas l'anglais. C'est d'ailleurs ce qui explique la faiblesse de son positionnement sur les problèmes d'actualité, il n'a pas toutes les informations.

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#47 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 15:23

DiscoTonio a écrit :...
Sinon, la question sous-jacente, et qui est le problème réel,
est comment partager les bénéfices des phases de croissance et quelles solidarités développer dans les phases de récession.
Mais cela dépasse l'autorité, lointaine pour les citoyens, des BCs,
mais est clairement de la responsabilité, proche, de nos gouvernements.
Et là effectivement, les avancées sont trop timides.

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: The Volcker Revolution

#48 Message par DiscoTonio » 24 janv. 2010, 15:25

Bon et allez, c'est cadeau bonus pour Flam. J'ai enlevé l'inflation de la courbe des taux afin de voir les taux réels dont parle Flam (la ligne verte).

C'est fait vite fait à la louche avec paint, mais ça donne une bonne idée des taux d'intérêt réels :
Image

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: The Volcker Revolution

#49 Message par DiscoTonio » 24 janv. 2010, 15:39

Et pour ceux que les parallèles historiques n'effraient pas, vous pouvez lire cette petite histoire de la décadence de Rome et comment ça s'est concrétisé d'un point de vue monétaire. Toute ressemblance avec aujourd'hui serait purement fortuite.

Ce sont les gars du Von Mises Institute. Je ne cautionne pas tout, mais là, pour le coup, ce texte là est vraiment pertinent :
Inflation and the Fall of the Roman Empire
September 07, 2009, Joseph R. Peden
http://mises.org/story/3663
Image

Et pour les plus faignants (parce que c'est un bon pavé quand même), la conclusion :
The Roman state survived. The liberty of the Roman people did not. When freedom became possible in the West in the 5th century, with the barbarian invasions, people took advantage of the possibility of change. The peasantry had become totally alienated from the Roman state because they were no longer free. The business community likewise was no longer free. And the middle class of the cities was no longer free.

The economy of the West was perhaps more fatally weakened than that of the East. The early 5th century Christian priest Salvian of Marseille wrote an account of why the Roman state was collapsing in the West — he was writing from France (Gaul). Salvian says that the Roman state is collapsing because it deserves collapse; because it had denied the first premise of good government, which is justice to the people.

By justice he meant a just system of taxation. Salvian tells us, and I don't think he's exaggerating, that one of the reasons why the Roman state collapsed in the 5th century was that the Roman people, the mass of the population, had but one wish after being captured by the barbarians: to never again fall under the rule of the Roman bureaucracy.

In other words, the Roman state was the enemy; the barbarians were the liberators. And this undoubtedly was due to the inflation of the 3rd century. While the state had solved the monetary problem for its own constituents, it had failed to solve it for the masses. Rome continued to use an oppressive system of taxation in order to fill the coffers of the ruling bureaucrats and soldiers.
Bonne lecture ;)

Y a plus qu'à attendre qu'ils instaurent comme Rome à son époque la double monnaie : une honnête et durable pour les ploutocrates, et le PQ de banque centrale pour les serfs.

Et j'aime beaucoup la fin :
In other words, the Roman state was the enemy; the barbarians were the liberators.

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 34379
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: The Volcker Revolution

#50 Message par Pi-r2 » 24 janv. 2010, 16:00

DiscoTonio a écrit : Y a plus qu'à attendre qu'ils instaurent comme Rome à son époque la double monnaie : une honnête et durable pour les ploutocrates, et le PQ de banque centrale pour les serfs.
C'est l'étape avant l'instauration de la doublepensée ?
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.