The Volcker Revolution

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Avatar du membre
RFK1
Messages : 153
Enregistré le : 07 nov. 2009, 22:13
Localisation : Paris

Re: The Volcker Revolution

#51 Message par RFK1 » 24 janv. 2010, 17:28

Se pouiller sur l'opportunité/la folie d'augmenter ou non les taux est vain. On est dans une économie trentenaire de la croissance par la dette et les taux bas qui prend fin dans quelques mois/années(max). Donc concrètement :

:arrow: taux laissés à une valeur nulle/quasi nulle : monétisation et krach obligataire dans 2 ans max avec hyperinflation
:arrow: taux remontés pour éviter le krach obligataire : effondrement des banques, des assureurs en CDS etc... et effondrement de la bourse

J'ai déjà dit dans la file "perspectives 2010" que les taux ne seront pas remontés cette année, surtout aux USA et en UK, les autorités préférant la cavalerie jusqu'au bout plutôt que la douloureuse remontée des taux, mais quoiqu'il arrive...we 'are screwed !

Au passage c'est pour ça que les marchés s'excitent sur l'incertitude Bernanke, sur l'audition de Geithner et la fin du proprietary trading suggerée : ça correspond à des tentatives politiques pour mettre fin à la cavalerie au service des banksters qui repose justement sur le fait de laisser les taux bas et d'imprimer du PQ.
Fear not the path of truth for the lack of people walking on it.

lescargot
+
+
Messages : 2698
Enregistré le : 24 juin 2008, 16:40

Re: The Volcker Revolution

#52 Message par lescargot » 24 janv. 2010, 18:38

RFK1 a écrit : ......
:arrow: taux laissés à une valeur nulle/quasi nulle : monétisation et krach obligataire dans 2 ans max avec hyperinflation
:arrow: taux remontés pour éviter le krach obligataire : effondrement des banques, des assureurs en CDS etc... et effondrement de la bourse.
...on peut croire à des taux remontés "à la Pagnol", cad. "avé circonspection" : ce qu'il faut pour éviter le krach obligataire sans risquer l'effondrement complet des bourses ni celui de toutes les banques (j'ai pas dit "éviter tout effondrement de banque"...)
RFK1 a écrit : J'ai déjà dit dans la file "perspectives 2010" que les taux ne seront pas remontés cette année, surtout aux USA et en UK, les autorités préférant la cavalerie jusqu'au bout plutôt que la douloureuse remontée des taux, mais quoiqu'il arrive...we 'are screwed !
Amha, le pire n'est jamais certain, même s'il est parfois possible ou probable. De toutes façons, si le propos est de critiquer l'aveuglement réputé ou supposé des autorités, qui travailleraient en fait pour se maintenir en poste et pas vraiment pour l'intérret général, il y a bien un moment où l'intérret objectif des individus en question est d'accepter le réel et d'accepter le risque de perdre une main aujourd'hui, plutot que la certitude de perdre un bras demain....
RFK1 a écrit : Au passage c'est pour ça que les marchés s'excitent sur l'incertitude Bernanke, sur l'audition de Geithner et la fin du proprietary trading suggerée : ça correspond à des tentatives politiques pour mettre fin à la cavalerie au service des banksters qui repose justement sur le fait de laisser les taux bas et d'imprimer du PQ.
Amha, les dirigeants politiques et économiques en place ont objectivement intérret, quelque puissent être leurs motivations réelles, à arrèter la cavalerie avant la falaise. Par ailleurs, si les marchés s'excitent sur le renouvellement ou non du mandat de B., çà laisse croire qu'un certain nombre de personnes croient qu'un changement de politique est possible ou probable. Donc la question de la remonté éventuelle des taux est, ou serait, bien d'actualité.....
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#53 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 18:46

lescargot a écrit :...
Voilà un post plus mesuré et plus nuancé.

Duareg
-++
-++
Messages : 4705
Enregistré le : 04 août 2007, 10:11

Re: The Volcker Revolution

#54 Message par Duareg » 24 janv. 2010, 18:54

Capitaine Flam a écrit :
lescargot a écrit :...
Voilà un post plus mesuré et plus nuancé.
On est toujours le clébard de quelqu'un n'est-ce pas? :mrgreen:
viewtopic.php?p=960461#p960461
Le dogmatisme est une forme d'infirmité mentale.
Mieux vaut avoir raison tout seul qu'avoir tort tous ensemble.

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#55 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 18:56

Duareg a écrit :On est toujours le clébard de quelqu'un n'est-ce pas? :mrgreen:
viewtopic.php?p=960461#p960461
L'intervenant "ab86" est un pseudo-troll qui me harcèle + ou - en me traquant sur diverses files.
Rançon de la célébrité ... :mrgreen:

lescargot
+
+
Messages : 2698
Enregistré le : 24 juin 2008, 16:40

Re: The Volcker Revolution

#56 Message par lescargot » 24 janv. 2010, 19:01

Capitaine Flam a écrit :
lescargot a écrit :......Amha, les dirigeants politiques et économiques en place ont objectivement intérret, quelque puissent être leurs motivations réelles, à arrèter la cavalerie avant la falaise. Par ailleurs, si les marchés s'excitent sur le renouvellement ou non du mandat de B., çà laisse croire qu'un certain nombre de personnes croient qu'un changement de politique est possible ou probable. Donc la question de la remonté éventuelle des taux est, ou serait, bien d'actualité.....
Voilà un post plus mesuré et plus nuancé.
Si vous voulez dire par là que mon post est plus nuancé que les boulets d'un certain "Capitain Flam" pour Greenspan et sa cavalerie et contre Volcker et son vécu antérieur, je vous répondrait qu'il n'y a pas grand mérite à çà.
Si vous faites référence à mes critiques des posts en question, vous vous tromperiez beaucoup en imaginant que j'aurais changé d'avis......

cf. :
lescargot a écrit :
Capitaine Flam a écrit :
plusky1 a écrit ::arrow: Le constat est toujours le même le chômage ... La politique de volker ou celle de greenspawn on conduit au même résultat : Le chomage de masse ...
C'est faux.

La politique monétaire accomodante de Greenspan a contribué au plein-emploi (4% de chomâge un peu avant 2000).

Initialement, Greenspan avait, fort pertinemment, anticipé l'accélération des gains de productivité et ses effets négatifs sur le chômage en favorisant concomitamment l'investissement (via politique monétaire accomodante), qui lui a des effets positifs sur le chômage.

Mais a posteriori, les taux bas ont été maintenus un peu trop longtemps (au delà de 2000).

Ayons donc une approche nuancée.

Et n'attribuons pas à la FED une responsabilité excessive :
la dérèglementation financière (excès de libéralisme) n'est pas de son ressort.
La politique monétaire beaucoup trop laxiste de la FED entre 97 et 2001 a été la 1ere des lourdes fautes historiques qui ont ammené le merdier actuel. La seconde faute historique a été de poursuivre une politique monétaire encore et toujours nettement trop laxiste entre 2003 et #2008. Je pense que cette question ne se discute même pas. Ce qui devrait normalement se discuter aujourd'hui, c'est pourquoi les dirigeants et les exégètes qui ont déliré pendant ces périodes ont encore une once de pouvoir et/ou de crédibilité.
Amha, prétendre défendre aujourd'hui la politique de la FED dans les périodes 97-2001 et 2003-2007, c'est faire étalage de sa totale incompréhension de l'économie. Je comprends que traditionellement, les électeurs français aiment bien çà, même si çà leur a souvent couté très cher dans le passé. Ce qui m'étonne c'est que d'habitude, les électeurs américains déliraient nettement moins, alors que depuis #13 ans, ils semblent avoir pris (contre..)exemple sur les turpitudes françaises dans ce domaine......

ps : je pense qu'il est urgent de passer le message selon lequelle la cavalerie monétaire actuelle des états ne pourra pas durer très longtemps, sauf à souhaiter un cataclysme full size, et donc de relever rapidement les taux au moins à un niveau suffisant pour pouvoir passer effectivement ce message.......
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78

Avatar du membre
Capitaine Flam
~~+
~~+
Messages : 5885
Enregistré le : 20 nov. 2005, 21:09

Re: The Volcker Revolution

#57 Message par Capitaine Flam » 24 janv. 2010, 19:22

lescargot a écrit :Si vous faites référence à mes critiques des posts en question,
vous vous tromperiez beaucoup en imaginant que j'aurais changé d'avis......
Je ne me trompe pas, mais comme l' Economie n'est pas votre domaine professionnel,
on vous en excusera une compréhension partielle.
Je vous laisse donc à votre suffisance.

lescargot
+
+
Messages : 2698
Enregistré le : 24 juin 2008, 16:40

Re: The Volcker Revolution

#58 Message par lescargot » 24 janv. 2010, 19:35

DiscoTonio a écrit : Inflation and the Fall of the Roman Empire
September 07, 2009, Joseph R. Peden
http://mises.org/story/3663
Von Mises Institute a écrit : Salvian says that the Roman state is collapsing because it deserves collapse; because it had denied the first premise of good government, which is justice to the people.
amha, la grande majorité, sinon la totalité, des révolutions sont dues en fait à des dysfonctionnements importants des systèmes judiciaires des pays en question. Un exemple parmis d'autres : l'abrogation de la réforme Maupéou par Louis XVI en 1774......
A ce propos, un cadre d'une importante mutuelle d'assurance française m'a expliqué, il n'y a pas très longtemps, que son organisation était officiellement mandatée par l'état français pour se substituer dans certains cas au service publique de la justice, puisque l'état français n'avait plus les moyens de le payer suffisament pour qu'il puisse s'occuper de tous les litiges, et que, comme son organisation était clairement et ouvertement une organisation commerciale, ce mandat les autorisait donc très clairement et légitimement à faire commerce de décisions de justice. Je n'y ai pas cru quand il me l'avait dit au téléphone, mais j'ai constaté par la suite que, dans la France du XXIème siècle, c'est bien comme çà que çà se passait....
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78

lescargot
+
+
Messages : 2698
Enregistré le : 24 juin 2008, 16:40

Re: The Volcker Revolution

#59 Message par lescargot » 24 janv. 2010, 19:43

Capitaine Flam a écrit :
lescargot a écrit :Si vous faites référence à mes critiques des posts en question,
vous vous tromperiez beaucoup en imaginant que j'aurais changé d'avis......
Je ne me trompe pas, mais comme l' Economie n'est pas votre domaine professionnel,
on vous en excusera une compréhension partielle.
Je vous laisse donc à votre suffisance.
Vous me rappelez un proverbe Belge :

"Les personnes qui savent faire font : ce sont les professionels des entreprises.
Les personnes qui ne savent pas faire expliquent aux autres comment elles doivent faire : ce sont les profs.
Les personnes qui ne savent ni faire, ni même expliquer aux autres comment elles doivent (ou devraient...) faire, dirigent : ce sont les politiques."


En clair : actuellement vous êtes prof, mais vous êtes en train de nous démontrer que vous pouvez, ou devez, vous réorienter vers l'encadrement politique ? :mrgreen:
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: The Volcker Revolution

#60 Message par DiscoTonio » 24 janv. 2010, 22:45

Les banksters menacent de tout faire sauter si Bernanke n'est pas reconduit :

Financial Terrorism? You Decide
24/01/2010, Market Ticker
lien
Watch this video clip first, and pay careful attention to the implied threat: do this or the market will blow up.
Guest Post: Bernanke Nomination By The Numbers And What Saves Him
24/01/2010, ZeroHedge
lien
In the last 18 months, the threat or an actual stock market crash seems to force Congress to do unpopular things. In September 2008, after TARP failed to pass its first vote, the stock market crashed 777 DJIA points that day. All that week everyone from Warren Buffett on down hyperventilated that failure to pass TARP would mean destruction in the financial markets. A week later it passed.

In January 2009 it was learned that Tim Geithner had a “tax problem.” Everyone from Warren Buffett on down hyperventilated that failure to approve Geithner would mean destruction for the financial markets. Geithner passed Senate confirmation even though six other Obama nominees withdrew because of similar tax problems (including former Senate majority leader Tom Daschle).

Friday the stock market was down 220 DJIA points in part on fears that Bernanke might not get reappointed. We disagree with this analysis. We believe the market is down on fears the administration has no “plan B” if Bernanke goes down and it will take months for them to find a new Fed chief when the critical exit strategy needs to be formulated and implemented. As noted above, Bernanke is not that popular so we do not believe it is about him. It’s about consistency and continuity. However, this might be a distinction without a difference.

Again everyone from Warren Buffett on down is hyperventilating that failure to approve Bernanke would mean destruction for the financial markets. The question is if this threat and 220 DJIA point decline is enough to push Bernanke over the finish line. Or, do the markets have to get significantly worse this week to scare the Senate into approving Bernanke?

Our guess is that Friday’s action is not enough as there are too many other cross currents between bank taxes, new banking rules (the “Volcker rule”) and the impact of the MA senate race to say last week’s decline was all about Bernanke.

In other words, if Bernanke does not pass, the markets get worse as the next Fed chief is months away and cannot be as dovish as “helicopter Ben” and his two trillion balance sheet. If the markets do not get worse, Bernanke does not pass as the sense of urgency dissipates.

Unless Friday was enough to scare the Senate to approve Bernanke, and we do not believe it was, it seems like the Bernanke situation is near-term bearish.

Avatar du membre
RFK1
Messages : 153
Enregistré le : 07 nov. 2009, 22:13
Localisation : Paris

Re: The Volcker Revolution

#61 Message par RFK1 » 25 janv. 2010, 01:17

RFK1 a écrit : :arrow: taux laissés à une valeur nulle/quasi nulle : monétisation et krach obligataire dans 2 ans max avec hyperinflation
:arrow: taux remontés pour éviter le krach obligataire : effondrement des banques, des assureurs en CDS etc... et effondrement de la bourse.
Je devrais certainement être plus nuancé mais c'est ma conviction profonde. Après avoir lu en particulier la file sur les chiffres fous des banques, je suis convaincu que le numéro d'équilibriste d'une remontée progressive des taux n'est pas tenable. Même une légère remontée plomberait le système financier.
DiscoTonio, au sujet des caps a écrit :Et ça va finir comme les CDS. Si les taux venaient à monter ou plutôt "quand" (à moins qu'ils détruisent littéralement le dollar en monétisant toute la dette), tous ces contrats vont s'activer et ça va dégorger à gros bouillons chez nos super ouineurs de GS et JP Morgan.
viewtopic.php?f=97&t=58651&hilit=chiffres+fous+banques
Fear not the path of truth for the lack of people walking on it.

Avatar du membre
PatrickBateman
Messages : 320
Enregistré le : 12 juin 2008, 10:31
Localisation : Paris XVII

Re: The Volcker Revolution

#62 Message par PatrickBateman » 25 janv. 2010, 17:20

Pi-r2 a écrit :C'est l'étape avant l'instauration de la doublepensée ?
Non, ca c'est déjà fait.
Sinon, pour le capitaine, je ne citerais pas stiglitz si j'étais toi.
On est quand même en train de parler du mec qui avait calculé ("de façon conservatrice") en 2003 que Fannie et Freddie avaient 1 chance sur 500.000 de faire faillite.
Ca pose le niveau pour obtenir un Nobel d'Economie...

Avatar du membre
mikachu
~~+
~~+
Messages : 5089
Enregistré le : 14 mai 2009, 14:54

Re: The Volcker Revolution

#63 Message par mikachu » 25 janv. 2010, 18:42

faut pas lui en vouloir, c'était avant que la FED ne remonte pas les taux suffisamment vite et suffisamment haut... en même temps, faire des prédictions sur des choses qui dépendent des décisions de quelqu'un d'autre... :mrgreen: :arrow:

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: The Volcker Revolution

#64 Message par DiscoTonio » 26 janv. 2010, 23:53

Bon visiblement, il ne plaisante pas le Volcker :

Trader Commentary On Cause Of Sudden Financial Weakness
26/01/2009, zerohedge
lien
Hearing bank selloff fueled by a competitor 's bank analyst relaying details of his conversation w/ Volker- which had a very hawkish tone. Chatter of a block of citi to trade post close.
FYI, these comments have been making their way around the street due to what Brad Hintz said on today's AM call... I can confirm that Brad met with Paul Volcker and that this is a fair summary of what was discussed.

* Conclusion: the proposal is real, not just political theatre. Treasury is drafting a bill right now.

* "We are committed to ending investments in hedge funds and private equity.
It's a conflict of interest." They want to control hedge funds by controlling the prime brokers and cannot have the brokers owning hedge funds.

* The definition of prop trading will be narrow. They are "wrestling"
with market making risk. Looking at limitations on risk, inventory - so cannot take large bets on market making. Proprietary trading - Volcker asked Brad about how much in equities, how much in commodities. "Trading governments is fine as they will not blow themselves up."

* In Volcker's words GS is going to have to choose if they want to continue with bank charter or not. Seems to Brad like more than 10% of GS revenues at risk - keep in mind if they restrict fixed income, GS will be high ROE firm, but lower growth - if they have to sell private equity investment - will be up front gains, but what will they do with the capital as they cannot invest in trading?

* Volcker seems to expect MS will stay as a bank.

* Volcker also wanted to talk about what new players could grow to take positions of those who will be restricted. Brad sees few at this time that are big enough to be able to make the jump from AAA to the Majors

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: The Volcker Revolution

#65 Message par DiscoTonio » 07 mars 2010, 01:45

Voila les derniers amendements apportés à la réforme :

Volcker Rule Amendments To Bank Holding Company Act
ZeroHedge, 03/03/2010 (en Anglais Image (trad.))
http://www.zerohedge.com/article/volcke ... ompany-act

Si vous devez mettre vos espoirs dans quelque chose, clairement, c'est dans cette réforme là...
:arrow: PROHIBITION ON PROPRIETARY TRADING.

Notwithstanding any other provision of law, the appropriate Federal banking agencies shall jointly prohibit proprietary trading by an insured depository institution or by a company that controls an insured depository institution or is treated as a bank holding company for purposes of this Act.

:arrow: EXCEPTION FOR UNITED STATES AND OTHER GOVERNMENT AND RELATED OBLIGATIONS.

Any prohibition imposed pursuant to this subsection shall not apply to trading in obligations of the United States or any agency thereof, obligations, participations, or other instruments of or issued by the Government National Mortgage Association, the Federal National Mortgage Association, and the Federal Home Loan Mortgage Corporation, and obligations of any State or of any political subdivision thereof.

:arrow: PROHIBITION ON SPONSORING AND INVESTING IN HEDGE FUNDS AND PRIVATE EQUITY FUNDS.

The appropriate Federal banking agencies shall jointly prohibit sponsoring and investing in hedge funds and private equity funds by an insured depository institution or by a company that controls an insured depository institution or is treated as a bank holding company for purposes of the Bank Holding Company Act.

:arrow: EXCEPTION FOR INVESTMENTS IN SMALL BUSINESS INVESTMENT COMPANIES AND INVESTMENTS DESIGNED PRIMARILY TO PROMOTE THE PUBLIC WELFARE.

Any prohibition imposed pursuant to this subsection shall not apply to investments in small business investment companies and investments designed primarily to promote the public welfare as provided in

:arrow: LIMITATIONS ON RELATIONSHIP WITH HEDGE FUNDS AND PRIVATE EQUITY FUNDS.

No insured depository institution and no company that controls an insured depository institution or that is treated as a bank holding company for purposes of this Act that serves, directly or indirectly, as the investment manager or investment adviser to a company described in subsection may enter into a covered transaction as defined in section 23A of the Federal Reserve Act with, or provide custody, securities lending and other prime brokerage services to, such company.

:arrow: RULEMAKING AUTHORITY.

The appropriate Federal banking agencies shall jointly issue regulations and guidance to carry out this section including appropriate additional capital requirements giving full effect to the prudential intent of the Congress regarding this section.

:arrow: EFFECTIVE DATE AND TRANSITION.

The provisions of this section shall take effect after the end of the 180-day period beginning on the date of enactment of this title.

:arrow: TRANSITION.

Any insured depository institution, any company which owns or controls an insured depository institution and any company which is treated as a bank holding company for purposes of the Bank Holding Company Act, shall not, after two years from the effective date of this Act, retain any investment prohibited by this section. The appropriate Federal banking agency is authorized, upon application of any such company, to extend the two-year period as to such company for not more than one year at a time, if in its judgment, such an extension would not be detrimental to the public interest, but no such extension shall in the aggregate exceed three years.

:arrow: CAPITAL AND QUANTITATIVE LIMITATIONS FOR CERTAIN NONBANK FINANCIAL COMPANIES.

The Board shall adopt rules imposing additional capital requirements and specifying additional quantitative limits for nonbank financial companies under its supervision that engage in proprietary trading and sponsoring and investing in hedge funds and private equity funds.

:arrow: CONCENTRATION LIMIT ON LARGE FINANCIAL FIRMS.

A financial company may not merge or consolidate with, acquire all or substantially all of the assets of, or otherwise acquire control of, another company if the acquiring financial companys total consolidated liabilities upon consummation of the transaction would exceed 10 percent of the aggregate consolidated liabilities of all financial companies at the end of the prior calendar.

:arrow: RULEMAKING AND GUIDANCE.

The Board shall issue regulations implementing this section, including the definition of terms as necessary. The Board may issue interpretations or guidance regarding the application of this section to an individual company or in general.

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: The Volcker Revolution

#66 Message par DiscoTonio » 07 mars 2010, 11:23

Volcker on Derivatives "Abuse"
Bloomberg via Calculated Risk, 06/03/2010 (en Anglais Image (trad.))
http://www.calculatedriskblog.com/2010/ ... abuse.html
Volcker : “Surely the recent revelations about the use (and abuse) of complex derivatives in obscuring the extent of Greek financial obligations reinforces the need for greater transparency and less complexity,” Volcker said in the text of a speech to the American Academy in Berlin.
Jean-Claude Trichet : “what I fear really is that we are currently underestimating the systemic instability which is associated with” derivatives.
Bientôt la fin de la fête au n'importe quoi dans les produits dérivés ?

Volcker d'ailleurs pense que la seule innovation financière utile qu'il y aie eu depuis les années 80, c'est ... le distributeur de billets automatique.

Et que toute la finance "quantique" n'apporte rien d'utile, si ce n'est l'escroquerie généralisée instituée en système, de permettre aux banques de se défausser du risque, de permettre la finance book maker, de créer un gigantesque système bancaire parallèle de fausse monnaie aux proportions bibliques et qui menace tout le système (on a aujourd'hui en nominal de produits dérivés 10 fois le PIB mondial).

Avatar du membre
Mulet
+
+
Messages : 2829
Enregistré le : 08 janv. 2008, 18:49

Re: The Volcker Revolution

#67 Message par Mulet » 07 mars 2010, 13:45

Dans le même article cité:
http://www.bloomberg.com/apps/news?pid= ... 6n.U6qS6cU
Trichet, one of the most prominent voices drawing attention to the risks of excessive risk taking before the global crisis started in 2007, said today that “my intuition is that we are in a system that is much more instable now.”
"Mon intuition est qu'aujourd'hui le système financier est beaucoup plus instable" (qu'avant la crisounette financière s'entend).

Waoow quelle clairvoyance ce Trichet! Dommage qu'il n'ait pas un poste à responsabilité.
"We don't perceive that there is a national bubble" A. Greenspan, 20/05/05
"We do not expect significant spillovers from the subprime market to the rest of the economy or to the financial system" B. Bernanke, 17/05/07