La conjoncture démographique en France

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 41941
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

La conjoncture démographique en France

#1 Message par slash33 » 09 mai 2011, 21:07

La conjoncture démographique en France
http://www.ined.fr/fichier/t_telecharge ... ncture.pdf

Un bon gros dossier bien épais comme je les aime. Edité en 2010 apparemment.

Nitro
Messages : 1138
Enregistré le : 17 août 2010, 20:54

Re: La conjoncture démographique en France

#2 Message par Nitro » 09 mai 2011, 21:41

Le titre est surprenant : "conjoncture" et "démographie".
Je cite Wikipédia : Le terme de conjoncture fait référence aux évolutions économiques de court terme d’un ensemble économique (en général un pays).
Or la démographie c'est ce qu'il y a de plus lent à évoluer !
Bon je vous laisse à votre lecture. Pour une fois qu'il y en a un qui essaie de nous faire lire...

Avatar du membre
rhialto
Messages : 838
Enregistré le : 09 sept. 2008, 20:49
Localisation : en haut à droite

Re: La conjoncture démographique en France

#3 Message par rhialto » 09 mai 2011, 22:55

Nitro a écrit :Le titre est surprenant : "conjoncture" et "démographie".
Je cite Wikipédia : Le terme de conjoncture fait référence aux évolutions économiques de court terme d’un ensemble économique (en général un pays).
Or la démographie c'est ce qu'il y a de plus lent à évoluer !
Bon je vous laisse à votre lecture. Pour une fois qu'il y en a un qui essaie de nous faire lire...
C'est la definition éco, en + general:
Conjoncture signifie « situation qui résulte d’un ensemble de circonstances et qui est considérée comme le point de départ d’une action, d’une évolution » et « ensemble des éléments qui déterminent la situation économique, sociale, politique ou démographique à un moment donné ». Il a été formé d’après le latin conjunctus, qui signifie « conjoint, concordant ».
Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais. - Oscar Wilde

Morgan435
Messages : 476
Enregistré le : 18 oct. 2010, 03:49
Localisation : Melbourne

Re: La conjoncture démographique en France

#4 Message par Morgan435 » 10 mai 2011, 00:43

Nitro a écrit : Bon je vous laisse à votre lecture. Pour une fois qu'il y en a un qui essaie de nous faire lire...

:shock:
C'est pas comme si il y avait une section revue de presse representant plus du 1/3 de l'activite du forum...

Sinon dans la meme veine il y a l'INSEE qui a deja ete mentionne dans un autre sujet.
Dans ce document j'aime bien le ratio de dependance. Ou on se rend compte qu'on s'approche a grand pas d'un ratio inedit depuis 1965-1970. Sauf qu'a l'epoque le ratio avait cette allure 'a cause' des jeunes alors que pour les annees a venir ce sera les plus de 62ans.

xavophonic
Messages : 852
Enregistré le : 24 oct. 2008, 15:03

Re: La conjoncture démographique en France

#5 Message par xavophonic » 10 mai 2011, 09:40

Les adultes vivent moins souvent en couple cohabitant
On constate d’abord (figure 9) que la proportion de jeunes de moins de 25 ans
vivant en couple cohabitant (marié ou non), ne baisse plus (Daguet et Niel, 2010) ;
entre les recensements précédents cette proportion diminuait (Prioux, 2002),
principalement en raison du retard de l’âge à la formation de la première union
(Prioux, 2003). Cet âge a donc probablement cessé de reculer, ce que confirme
l’arrêt de la baisse de la fécondité des jeunes de moins de 25 ans depuis une
dizaine d’années (Breton, 2010). Par contre, entre 25 et 65 ans environ, la proportion
d’hommes et de femmes vivant en couple continue à se réduire, en raison
de l’augmentation des séparations
: même si les remises en couples sont plus
fréquentes(21), cela ne suffit pas pour compenser les ruptures, si bien que vivre
en couple devient moins fréquent à ces âges. Au-delà de 65 ans, les femmes vivent
plus souvent en couple en 2006 que les femmes du même âge en 1999 : ces
générations (nées avant 1940) ont été moins touchées par l’augmentation des
divorces, dont l’effet est encore largement compensé par la baisse de la mortalité
qui retarde leur veuvage.

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 12672
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: La conjoncture démographique en France

#6 Message par Goldorak2 » 10 mai 2011, 10:05

Morgan435 a écrit :
Nitro a écrit : Bon je vous laisse à votre lecture. Pour une fois qu'il y en a un qui essaie de nous faire lire...

:shock:
C'est pas comme si il y avait une section revue de presse representant plus du 1/3 de l'activite du forum...

Sinon dans la meme veine il y a l'INSEE qui a deja ete mentionne dans un autre sujet.
Dans ce document j'aime bien le ratio de dependance. Ou on se rend compte qu'on s'approche a grand pas d'un ratio inedit depuis 1965-1970. Sauf qu'a l'epoque le ratio avait cette allure 'a cause' des jeunes alors que pour les annees a venir ce sera les plus de 62ans.
Un jeune enfant est beaucoup moins exigeant, beaucoup moins coûteux qu'un vieux. Il est aussi beaucoup plus naturel d'entretenir ses (des) enfants que des vieux (fussent-ils ses parents).
Hard time...
Posts préférés : Dossier immobilier et http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 04&t=75765
Ignorés : Marie 94 s_chlaf Matthieu Brucher et libertycom

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 41941
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: La conjoncture démographique en France

#7 Message par slash33 » 10 mai 2011, 11:13

La démographie est le coeur de métier de l'INED. Pour l'INSEE c'est un champ d'application comme un autre. Donc je préfère aller voir à l'INED plutôt que l'INSEE, qui cite fréquemment l'INED en la matière.

Avatar du membre
Magnas
Messages : 992
Enregistré le : 04 déc. 2006, 15:43
Localisation : Issy (92)

Re: La conjoncture démographique en France

#8 Message par Magnas » 10 mai 2011, 12:56

Goldorak2 a écrit :Un jeune enfant est beaucoup moins exigeant, beaucoup moins coûteux qu'un vieux. Il est aussi beaucoup plus naturel d'entretenir ses (des) enfants que des vieux (fussent-ils ses parents).
Hard time...
Pourquoi ? Pouvez-vous citer des cultures pour lesquelles ss'occuper de ses vieux n'est pas naturel ? A ma connaissance, s'occuper de ses enfants et de ses vieux est commun à toutes les cultures.

Par contre, le fait que les vieux soient plus exigents que les enfants n'est pas forcement vrai, à mon avis. A une certaine époque, en Europe, les vieux parents allaient habiter chez leurs enfants et s'occupaient de la maisonnée dans la mesure de ses capacités (les vieux gardaient les jeunes enfants, les grands enfants participaient aux travaux domestiques)

Morgan435
Messages : 476
Enregistré le : 18 oct. 2010, 03:49
Localisation : Melbourne

Re: La conjoncture démographique en France

#9 Message par Morgan435 » 10 mai 2011, 13:43

slash33 a écrit :La démographie est le coeur de métier de l'INED. Pour l'INSEE c'est un champ d'application comme un autre. Donc je préfère aller voir à l'INED plutôt que l'INSEE, qui cite fréquemment l'INED en la matière.
Peu importe l'organisme je suis sur qu'ils ont tous leur utilite et que les elements des uns et des autres sont interessant.
Toutefois l'INSEE est celui qui collecte les donnees http://www.ined.fr/en/pop_figures/france/projections/ et a l'air de faire les projections macro-economiques qui vont bien, l'INED, de part ses key projects a l'air de s'occupper de questions plus fondamentales sur l'impact des politiques sur la demographie ainsi que les comparaisons internationales qui les interessent.

Morgan435
Messages : 476
Enregistré le : 18 oct. 2010, 03:49
Localisation : Melbourne

Re: La conjoncture démographique en France

#10 Message par Morgan435 » 10 mai 2011, 13:54

Magnas a écrit :
Goldorak2 a écrit :Un jeune enfant est beaucoup moins exigeant, beaucoup moins coûteux qu'un vieux. Il est aussi beaucoup plus naturel d'entretenir ses (des) enfants que des vieux (fussent-ils ses parents).
Hard time...
Pourquoi ? Pouvez-vous citer des cultures pour lesquelles ss'occuper de ses vieux n'est pas naturel ? A ma connaissance, s'occuper de ses enfants et de ses vieux est commun à toutes les cultures.

Par contre, le fait que les vieux soient plus exigents que les enfants n'est pas forcement vrai, à mon avis. A une certaine époque, en Europe, les vieux parents allaient habiter chez leurs enfants et s'occupaient de la maisonnée dans la mesure de ses capacités (les vieux gardaient les jeunes enfants, les grands enfants participaient aux travaux domestiques)
Je suis assez d'accord. Une civilisation pourrait s'evaluer a l'attention et le respect qui est porte a ses vieux.

Toutefois les vieux en question doivent egalement observer et accepter la place qui est la leur dans la societe or nos papy boomers, porte par la societe de la consommation et de l'individualisme qu'ils ont contribue a construire durant leurs annees actives, vont devoir se remettre en question egalement.

De leur capacite a se remettre en question et (sup)porter l'interet general dependra en partie la situation (economique et sociale) future.
Apres tout c'est la generation mai 68 ils vont peut-etre nous etonner.
D'ailleurs je reitere mon appel (dans une autre file) aux papy boomers du forum: Quel est votre appreciation de la situation a 10-20 ans et comment ressentez-vous le role que vous aurez a y jouer? Y a t'il un sentiment d'appartenance a un groupe en train de se former?

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 12672
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: La conjoncture démographique en France

#11 Message par Goldorak2 » 10 mai 2011, 14:31

Magnas a écrit :
Goldorak2 a écrit :Un jeune enfant est beaucoup moins exigeant, beaucoup moins coûteux qu'un vieux. Il est aussi beaucoup plus naturel d'entretenir ses (des) enfants que des vieux (fussent-ils ses parents).
Hard time...
Pourquoi ? Pouvez-vous citer des cultures pour lesquelles ss'occuper de ses vieux n'est pas naturel ? A ma connaissance, s'occuper de ses enfants et de ses vieux est commun à toutes les cultures.

Par contre, le fait que les vieux soient plus exigents que les enfants n'est pas forcement vrai, à mon avis. A une certaine époque, en Europe, les vieux parents allaient habiter chez leurs enfants et s'occupaient de la maisonnée dans la mesure de ses capacités (les vieux gardaient les jeunes enfants, les grands enfants participaient aux travaux domestiques)
Es tu parent ?

Torcher son enfant est on ne peut plus naturel. On lui donne à manger, on le lave, lui coupe les ongles et on se réveille volontier la nuit pour répondre à ses besoins, laver le vomi etc… On accorde facilement à son nouveau né une place dans la chambre nuptale (et même le lit quand l'enfant est malade) (expériences vécues).

Prodiguer ce genre de soin et faire une telle place à un viel ascendant dépendant n’est pas aussi naturel. Et celui ci il ne se contentera pas d’un lit d’appoint dans la chambre parentale. Un ascendant n’acceptera pas aussi aisément qu’un enfant l’autorité de la personne qui l’héberge (alors que celle ci est naturelle pour les enfants vis à vis de leur parent)

Cf le nombre de personne (large majorité en fait) qui abandonne leur parents dépendants (en déménagent loin par exemple… ou en les mettant en maison de retraite) par rapport à ceux qui abandonnent leurs enfants mineurs (infime minorité).
Par contre, le fait que les vieux soient plus exigents que les enfants n'est pas forcement vrai, à mon avis. A une certaine époque, en Europe, les vieux parents allaient habiter chez leurs enfants et s'occupaient de la maisonnée dans la mesure de ses capacités (les vieux gardaient les jeunes enfants, les grands enfants participaient aux travaux domestiques)
C’était plutôt les jeunes adultes qui étaient chez leur parent. Avec le patriarche (ou la belle mère) aux commandes, les jeunes étaient assujettis chez eux… jusqu’au décès (parfois espéré) du patriarche ou de la matriarche.

Un enfant écoute et obéit à ses parents… au moins jusqu’à un certain âge. Et quand la rebellion arrive, il prend plus ou moins le large (colo, internat, étude lointaine, travail et déménagement…). Et s’il n’écoute pas, on le punit et il se tait.

Un vieux parent n’est pas aussi aisé à soumettre… Au contraire, ils critiquera toujours notre façon de faire…

Bon à dire vrai, je suis plus à l’âge des parents avec jeunes enfants (0-11 ans). Je constate qu’il est naturel et aisé de s’occuper de ses enfants.

Je connais une personne qui vit avec son ascendant « relativement » dépendant : ma belle mère (60 ans) et sa mère (80 ans). Et ce n’est pas l’harmonie entre la mère et la fille. C’est plutôt un match de boxe quasi permanent entre elles (commes elles sont bien élevées, elles ne se chicorent pas en notre présence). La vielle mère cherchant à soumettre sa vieille fille (l’octogénaire quasi-dépendente trouve à redire à l’attitude de sa fille sexagénaire).

J’ai prévu une piece au rez de chaussée (aujourd’hui un bureau) pour ma mère (ou ma belle mère) si l'une ou l'autre est dépendante un jour. Mais faudra pas qu’elle nous casse les pieds façon ma belle grand mère vis à vis de ma belle mère… (mes enfants non plus d'ailleurs...)
Modifié en dernier par Goldorak2 le 10 mai 2011, 15:03, modifié 3 fois.
Posts préférés : Dossier immobilier et http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 04&t=75765
Ignorés : Marie 94 s_chlaf Matthieu Brucher et libertycom

kesako
~~+
~~+
Messages : 11643
Enregistré le : 13 juil. 2005, 11:44
Localisation : 75

Re: La conjoncture démographique en France

#12 Message par kesako » 10 mai 2011, 14:44

on est prié d'avoir une pensée émue pour le jeune chinois qui va bientôt devoir à lui seul s'occuper de ses deux parents et de ses quatres grands parents (voire plus...)

Avatar du membre
Magnas
Messages : 992
Enregistré le : 04 déc. 2006, 15:43
Localisation : Issy (92)

Re: La conjoncture démographique en France

#13 Message par Magnas » 10 mai 2011, 15:59

Goldorak2 a écrit :Es tu parent ?

Torcher son enfant est on ne peut plus naturel. On lui donne à manger, on le lave, lui coupe les ongles et on se réveille volontier la nuit pour répondre à ses besoins, laver le vomi etc… On accorde facilement à son nouveau né une place dans la chambre nuptale (et même le lit quand l'enfant est malade) (expériences vécues).

Prodiguer ce genre de soin et faire une telle place à un viel ascendant dépendant n’est pas aussi naturel. Et celui ci il ne se contentera pas d’un lit d’appoint dans la chambre parentale. Un ascendant n’acceptera pas aussi aisément qu’un enfant l’autorité de la personne qui l’héberge (alors que celle ci est naturelle pour les enfants vis à vis de leur parent)
Non, non et non :wink:

Je ne suis effectivement pas parent, mais j'espère que tu ne jugeras pas mon intervention uniquement sur cet aspect.

Pour avoir fait des études de généalogies dans différentes familles (et en particulier la mienne), je peux t'assurer que dans les campagnes françaises, au moins sur la période 1850-1914, les parents devenus âgés (souvent après veuvage) s'installaient chez leurs enfants. C'est particulièrement visible au niveau des recensements, lorsque le parent âgé quitte son domicile pour rejoindre d'un de ses enfants qui s'est installé dans la région de sa belle-famille.

Par contre, je te rejoins à 100% sur la difficulté actuelle de cohabitation des actifs et des personnes âgées dépendantes. D'où mon propos sur le fait que tout le monde devra faire des efforts, y compris les personnes âgées.

[HS]L'autre jour, je laisse passer à la caisse une personne de 60-70 ans avec une canne. Très aimable, cette personne me dit avoir sa carte d'invalidité mais sans oser systématiquement s'en servir, et déplore l'incivisme des "jeunes", mal éduqués. S'ensuit une discussion où je lui montre, exemples à l'appui, que nous aussi, les "jeunes", sommes aussi victimes de l'incivisme des personnes âgées (transports...). Il n'a jamais semblé comprendre mon propos, je ne sais pas si c'était volontaire ou un blocage psychologique. Sa conclusion était la même qu'au début de la discussion...[/HS]

Nitro
Messages : 1138
Enregistré le : 17 août 2010, 20:54

Re: La conjoncture démographique en France

#14 Message par Nitro » 10 mai 2011, 23:05

rhialto a écrit :
Nitro a écrit :Le titre est surprenant : "conjoncture" et "démographie".
Je cite Wikipédia : Le terme de conjoncture fait référence aux évolutions économiques de court terme d’un ensemble économique (en général un pays).
Or la démographie c'est ce qu'il y a de plus lent à évoluer !
Bon je vous laisse à votre lecture. Pour une fois qu'il y en a un qui essaie de nous faire lire...
C'est la definition éco, en + general:
Conjoncture signifie « situation qui résulte d’un ensemble de circonstances et qui est considérée comme le point de départ d’une action, d’une évolution » et « ensemble des éléments qui déterminent la situation économique, sociale, politique ou démographique à un moment donné ». Il a été formé d’après le latin conjunctus, qui signifie « conjoint, concordant ».
Etes-vous en train de dire que le document comporte des généralités qui ne peuvent pas s'appliquer à l'économie ?
PS : en tout cas c'est rigolo comme expression "conjoncture démographique". On dirait que c'est truc qui bouge tout le temps, qu'on peut suivre en temps réel...

Avatar du membre
finalgrunt
-+
-+
Messages : 2378
Enregistré le : 05 mars 2009, 00:58

Re: La conjoncture démographique en France

#15 Message par finalgrunt » 11 mai 2011, 08:03

La conjoncture démographique en France, c'est tout simplement un départ à la retraite massif des baby-boomers. Pas besoin de chercher plus loin. Et la bulle immo suivra exactement le chemin des autres bulles dans les autres pays occidentaux dits développés qui ont connu le même phénomène.

Faut juste savoir s'armer de patience.
Bulle Immobiliere.org : Présentez vous / Index / L'essentiel / Charte

Avatar du membre
pangloss
Presse
Presse
Messages : 15289
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Pablo Servigne : "Comment tout peut s’effondrer"

#16 Message par pangloss » 17 mai 2020, 13:37

On pourrait aussi n'autoriser qu'un enfant par femme jusqu'à ce que la France retrouve son étiage du premier millénaire : 10 millions.
Excellente video (téléchargeable) de Hans Rosling sur l'évolution démographique au XXIème siècle: https://vimeo.com/79878808
Image

DIGOU
Messages : 540
Enregistré le : 30 sept. 2013, 20:04

Re: Pablo Servigne : "Comment tout peut s’effondrer"

#17 Message par DIGOU » 17 mai 2020, 13:45

Puisqu'on vous dit que la surpopulation n'est pas un problème, voire un gros mot.

itrane2000
Messages : 319
Enregistré le : 26 nov. 2011, 16:49

Re: Pablo Servigne : "Comment tout peut s’effondrer"

#18 Message par itrane2000 » 18 mai 2020, 08:54

pangloss a écrit :
17 mai 2020, 13:37
On pourrait aussi n'autoriser qu'un enfant par femme jusqu'à ce que la France retrouve son étiage du premier millénaire : 10 millions.
pour les française c'est déja le cas depuis plus d'une décennie. Mais la croissance démographique continue avec l'immigration.

achillemo
~~+
~~+
Messages : 11584
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Pablo Servigne : "Comment tout peut s’effondrer"

#19 Message par achillemo » 18 mai 2020, 09:09

itrane2000 a écrit :
18 mai 2020, 08:54
pangloss a écrit :
17 mai 2020, 13:37
On pourrait aussi n'autoriser qu'un enfant par femme jusqu'à ce que la France retrouve son étiage du premier millénaire : 10 millions.
pour les française c'est déja le cas depuis plus d'une décennie. Mais la croissance démographique continue avec l'immigration.
N'importe quoi. Dans mon entourage de cadres en province, les francaises tournent entre 2 et 3, les catholiques pratiquantes entre 4 et 5. Et celles d'origine maghrébine n'en font pas plus que celles d'ascendance européene.

Après tu peux ajouter l'immigration récénte. Mais sans elle, la France serait autour de l'équilibre, soit 2 enfants par femme.

itrane2000
Messages : 319
Enregistré le : 26 nov. 2011, 16:49

Re: Pablo Servigne : "Comment tout peut s’effondrer"

#20 Message par itrane2000 » 18 mai 2020, 09:17

achillemo a écrit :
18 mai 2020, 09:09
itrane2000 a écrit :
18 mai 2020, 08:54
pangloss a écrit :
17 mai 2020, 13:37
On pourrait aussi n'autoriser qu'un enfant par femme jusqu'à ce que la France retrouve son étiage du premier millénaire : 10 millions.
pour les française c'est déja le cas depuis plus d'une décennie. Mais la croissance démographique continue avec l'immigration.
N'importe quoi. Dans mon entourage de cadres en province, les francaises tournent entre 2 et 3, les catholiques pratiquantes entre 4 et 5. Et celles d'origine maghrébine n'en font pas plus que celles d'ascendance européene.

Après tu peux ajouter l'immigration récénte. Mais sans elle, la France serait autour de l'équilibre, soit 2 enfants par femme.
il ne s'agit pas d'origine, mais de solde migratoire.
les femmes immigrées font plus d'enfants que les francaises. (ps: les femmes maghrébines nées en France ne sont pas immigrées).
sans l'immigration, la France serait plutot autour de 1,5 enfants par femme.
un petit article sur ce sujet non politiquement correct
https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... 23058.html

Répondre