Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 17361
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#251 Message par kamoulox » 28 août 2019, 11:23

J’ai qu’à partir des années 60 mais avec différents pays comparés à la France c’est très parlant

Usa :shock:


Image

Image

Image

Image

Image
Ignorés : pimono
Ne nourrissez plus le troll

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 33077
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#252 Message par Pi-r2 » 28 août 2019, 12:17

L'espérance de vie à la naissance n'est pas un indicateur fiable pour juger de l'âge où l'on hérite.
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

canti
Messages : 603
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#253 Message par canti » 28 août 2019, 12:26

dioubiban a écrit :
28 août 2019, 09:19


Je pense que tu veux dire que leurs petits enfants auront kekechose...rappel : l'espérance de vie des parents des boomers était d'environ 50/60 balais donc ils poulinaient entre 20 et 30 et les boomers ont touché peu vers 30 ou 40 ans.
Les boomers vont vivre 70 à 80 ans, ont également pouliné entre 20 et 30 comme la société le voulait, et vont donc transmettre à leurs rejetons qu'auront entre 50 et 60 ans, génération qui aura pouliné entre 30 et 40 et qui aura donc pour certains des momes à ce moment là qu'auront entre 20 et 30 ans ....
La logique voudrait donc quand c'est possible de faire hériter les petits enfants...
Oui les petits enfants auront quelque chose mais la majeure partie du patrimoine des boomers permettra aux enfants des boomers de palier leur perte de revenus des retraites et/ou de prendre une retraite anticipée.
Je vois bien les enfants des boomers être de plus en plus égoïste envers leurs enfants pour les donations.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8482
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#254 Message par Jeffrey » 28 août 2019, 12:36

Pi-r2 a écrit :
28 août 2019, 12:17
L'espérance de vie à la naissance n'est pas un indicateur fiable pour juger de l'âge où l'on hérite.
il suffit de reporter le taux d'accroissement de la courbe x une génération + espérance de vie 8)
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
dioubiban
Messages : 470
Enregistré le : 18 sept. 2018, 13:05

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#255 Message par dioubiban » 28 août 2019, 12:37

mouaih enfin si tu prends l'espérance de vie à la naissance + l'age moyen ou les femmes accouchent... En caricaturant pas tant que ça :
Apres guerre le premier enfant arrivait à quel age? 22? 23? (pas trouvé) la on est à plus de 30 ans et quasi 40 pour le 3e.
Donc le boomer né en 45 qui a pouliné en 70 et devient grand pere en 2000
Il va claquer en 2020+ ses petits enfants auront 20+ ans et ses enfants 50+.
Si on est rationnel ce sont les plus jeunes qui en ont le plus besoin.
Apres comme les quinquas auront pas de retraite et devront rembourser la dette économique et environnementale de leurs glorieux ainés ça se discute un peu plus du coup.
Quoique...
Et je rajouterais que quand je vois les merdes industrielles qu'ont nous fait ingérer dans une organisation de l'espace concentrationnaire au final suis pas sur que les enfants et petits enfants des boomers (ces derniers ont connu l'exode rural donc la vie à la campagne jeune) vivent aussi vieux "en bonne santé"
Volem rien foutre al pais.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8482
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#256 Message par Jeffrey » 28 août 2019, 12:45

dioubiban a écrit :
28 août 2019, 12:37
mouaih enfin si tu prends l'espérance de vie à la naissance + l'age moyen ou les femmes accouchent... En caricaturant pas tant que ça :
Apres guerre le premier enfant arrivait à quel age? 22? 23? (pas trouvé) la on est à plus de 30 ans et quasi 40 pour le 3e.
ça ne change pas grand chose, l'espérance de vie s'accroit de disons un trimestre par an, donc si on retarde l'arrivée des enfants de 8/9 ans, ça fait deux ans d'écart pour la durée de vie.
dioubiban a écrit : Donc le boomer né en 45 qui a pouliné en 70 et devient grand pere en 2000
Il va claquer en 2020+ ses petits enfants auront 20 ans et ses enfants 50.
Si on est rationnel ce sont les plus jeunes qui en ont le plus besoin.
En fait, j'en sais rien. Je me dis que quand on est jeune, on voit midi à sa porte et on a peut être bien envie d'être proprio, mais à tout bien y réfléchir, j'ai tendance à penser que dans le paradigme qui se dessine, les nécessiteux, ce sera plutôt ceux vers la soixantaine, sans compter le passage où il faut casquer des frais d'étude pour la progéniture et des périodes d'accident dans le parcours professionnel (chomage...)
dioubiban a écrit : Apres comme les quinquas auront pas de retraite et devront rembourser la dette économique et environnementale de leurs glorieux ainés ça se discute un peu plus du coup.
Quoique...
oui, c'est ça exactement.
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
dioubiban
Messages : 470
Enregistré le : 18 sept. 2018, 13:05

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#257 Message par dioubiban » 28 août 2019, 12:54

Jeffrey a écrit :
28 août 2019, 12:45
dioubiban a écrit :
28 août 2019, 12:37
mouaih enfin si tu prends l'espérance de vie à la naissance + l'age moyen ou les femmes accouchent... En caricaturant pas tant que ça :
Apres guerre le premier enfant arrivait à quel age? 22? 23? (pas trouvé) la on est à plus de 30 ans et quasi 40 pour le 3e.
ça ne change pas grand chose, l'espérance de vie s'accroit de disons un trimestre par an, donc si on retarde l'arrivée des enfants de 8/9 ans, ça fait deux ans d'écart pour la durée de vie.
Ce qui est important c'est que les boomers ont continué à procréer tôt pour cause d'espérance de vie en modele proche faible (leurs grands parents et parents calenchaient jeunes souvent) et ont pleinement profiter le l'évolution de l'espérance de vie donc l'age de la transmission pour les enfants des boomers a considérablement bougé.
Ensuite ça va se rééquilibrer car on pouline plus tard.
Donc les petits enfants des boomers hériteront à 20+ de leurs grand parents et à 40+ de leurs parents :)

Ce qui est rationnel c'est de filer le blé aux plus jeunes pour investir et faire tourner le bouzin. Mais si effectivement s'il y a 0 retraites et une pétachiée de dette alors le patrimoine des en cours de décrépitude servira à rembourser la dette qu'ils ont créé.
Volem rien foutre al pais.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8992
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#258 Message par optimus maximus » 28 août 2019, 13:07

La logique c'est d'endetter les plus jeunes.

Sinon, on verra bien si le Prince de Galles laisse sa place à son fils William !

Avatar du membre
dioubiban
Messages : 470
Enregistré le : 18 sept. 2018, 13:05

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#259 Message par dioubiban » 28 août 2019, 13:08

optimus maximus a écrit :
28 août 2019, 13:07
La logique c'est d'endetter les plus jeunes.

Sinon, on verra bien si le Prince de Galles laisse sa place à son fils William !
Image
Volem rien foutre al pais.

canti
Messages : 603
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#260 Message par canti » 28 août 2019, 13:31

dioubiban a écrit :
28 août 2019, 12:54


Ce qui est rationnel c'est de filer le blé aux plus jeunes pour investir et faire tourner le bouzin. Mais si effectivement s'il y a 0 retraites et une pétachiée de dette alors le patrimoine des en cours de décrépitude servira à rembourser la dette qu'ils ont créé.
Pour les personnes nées en 1973 et après, il faudra 43 ans de cotisation pour avoir une retraite complète (sans aucun accroc). Donc pour un diplômé Bac+5 : 66 ans age de départ à la retraite. et tout cela dans le meilleur des cas... Avec une pension plus faible que ces ainés qui auront cotisé moins de 40 ans....
Déjà que les Français sont plus de la moitié à ne plus être actif à partir de 60 ans. En entreprise, tu es considéré comme sénior (donc vieux) à l'age de 45 ans.
Atteindre l'age de la retraite va devenir pour de plus en plus de Francais une utopie.
Donc à mon avis, il ne faut pas s'attendre à ce que les enfants des baby boomers fassent beaucoup de donations à leurs enfants.

vpl
~~+
~~+
Messages : 11824
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#261 Message par vpl » 28 août 2019, 13:47

canti a écrit :
28 août 2019, 13:31
dioubiban a écrit :
28 août 2019, 12:54


Ce qui est rationnel c'est de filer le blé aux plus jeunes pour investir et faire tourner le bouzin. Mais si effectivement s'il y a 0 retraites et une pétachiée de dette alors le patrimoine des en cours de décrépitude servira à rembourser la dette qu'ils ont créé.
Pour les personnes nées en 1973 et après, il faudra 43 ans de cotisation pour avoir une retraite complète (sans aucun accroc). Donc pour un diplômé Bac+5 : 66 ans age de départ à la retraite. et tout cela dans le meilleur des cas... Avec une pension plus faible que ces ainés qui auront cotisé moins de 40 ans....
Déjà que les Français sont plus de la moitié à ne plus être actif à partir de 60 ans. En entreprise, tu es considéré comme sénior (donc vieux) à l'age de 45 ans.
Atteindre l'age de la retraite va devenir pour de plus en plus de Francais une utopie.
Donc à mon avis, il ne faut pas s'attendre à ce que les enfants des baby boomers fassent beaucoup de donations à leurs enfants.
Ce qu'ils appellent "âge pivot" à 64 ans ça baisse tous ceux qui ont commencer à bosser tôt, les 43 années, ça baise les autres. On peut imaginer une évolution qui tape sur tout le monde en même temps, mais moins fort.
C'est à mon avis le sens de la sortie de Macron sur la durée, ouvrir une autre piste en parallèle, pas à la place.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 30276
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#262 Message par ignatius » 28 août 2019, 21:04

Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.

Ah, ces gosses de riches :roll: :wink:
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
topido
+
+
Messages : 2530
Enregistré le : 15 mars 2007, 15:08
Localisation : Nantes

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#263 Message par topido » 28 août 2019, 21:10

ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.

Ah, ces gosses de riches :roll: :wink:
J'ai été animateur bafa. Ca valide pas de trimestre :(

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8992
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#264 Message par optimus maximus » 28 août 2019, 21:30

ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.

Ah, ces gosses de riches :roll: :wink:
Y a une bonne nouvelle pour les plus jeunes

https://etudiant.lefigaro.fr/les-news/p ... ite-12765/

alpha2
-++
-++
Messages : 4019
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#265 Message par alpha2 » 28 août 2019, 21:51

ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.
Moi j'ai fait que du black. :(

Avatar du membre
roi.de.trefle
Messages : 1265
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#266 Message par roi.de.trefle » 28 août 2019, 22:09

alpha2 a écrit :
28 août 2019, 21:51
ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.
Moi j'ai fait que du black. :(
+1
Sursum corda

Avatar du membre
squamata
-+
-+
Messages : 1712
Enregistré le : 01 mars 2011, 22:09

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#267 Message par squamata » 28 août 2019, 22:14

optimus maximus a écrit :
28 août 2019, 21:30
ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.

Ah, ces gosses de riches :roll: :wink:
Y a une bonne nouvelle pour les plus jeunes

https://etudiant.lefigaro.fr/les-news/p ... ite-12765/
Les étudiants peuvent demander, sous réserve du versement de cotisations, la prise en compte, par le régime général de sécurité sociale, des périodes de stage. La demande doit être formulée «dans un délai de deux ans à compter de la date de la fin du stage». Le mode de calcul du versement dû par l’étudiant peut être échelonné.
Il faut que cela soit correctement rémunéré pour etre soumis aux cotisations, il faut verser soit même les cotisations et en faire la demande.... sacré progrès :cry:

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 17361
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#268 Message par kamoulox » 28 août 2019, 22:18

Je pensais que c’était déjà le cas à partir du moment où tu dépasses le seuil minimum de la rémunération d’un stagiaire (550/mois de mémoire) ce qui est au dessus entre en compte pour les impôts donc je pensais que c’etait aussi le cas pour la retraite vu que tu as des prélèvements comme une feuille de paye normale sur la partie au-dessus du minimum de la rémunération de stage
Modifié en dernier par kamoulox le 28 août 2019, 22:19, modifié 1 fois.
Ignorés : pimono
Ne nourrissez plus le troll

Avatar du membre
Parsifal
-+
-+
Messages : 1924
Enregistré le : 09 févr. 2015, 10:22

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#269 Message par Parsifal » 28 août 2019, 22:19

ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.

Ah, ces gosses de riches :roll: :wink:
C'est surtout qu'il est scandaleux que les années d'études validées ne soient pas considérées comme une année cotisée. Être élève en prépa est par exemple bien plus difficile à tous points de vue -y compris sacrifices personnels- qu'un travail rémunéré.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 17361
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#270 Message par kamoulox » 28 août 2019, 22:20

Parsifal a écrit :
28 août 2019, 22:19
ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.

Ah, ces gosses de riches :roll: :wink:
C'est surtout qu'il est scandaleux que les années d'études validées ne soient pas considérées comme une année cotisée. Être élève en prépa est par exemple bien plus difficile à tous points de vue -y compris sacrifices personnels- qu'un travail rémunéré.
C’est largement rattrapé ensuite avec les salaires logiquement. Si tu fais de longues études c’est pas pour un smic ou 1 smic Et demi. Sinon y’a une couille dans le potage
Ignorés : pimono
Ne nourrissez plus le troll

Avatar du membre
squamata
-+
-+
Messages : 1712
Enregistré le : 01 mars 2011, 22:09

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#271 Message par squamata » 28 août 2019, 22:24

Parsifal a écrit :
28 août 2019, 22:19
ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.

Ah, ces gosses de riches :roll: :wink:
C'est surtout qu'il est scandaleux que les années d'études validées ne soient pas considérées comme une année cotisée. Être élève en prépa est par exemple bien plus difficile à tous points de vue -y compris sacrifices personnels- qu'un travail rémunéré.
:lol: Ne joue pas le jeu d'ignatius. Il fait son troll

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 27680
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#272 Message par Gpzzzz » 28 août 2019, 23:07

Parsifal a écrit :
28 août 2019, 22:19
ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.

Ah, ces gosses de riches :roll: :wink:
C'est surtout qu'il est scandaleux que les années d'études validées ne soient pas considérées comme une année cotisée. Être élève en prépa est par exemple bien plus difficile à tous points de vue -y compris sacrifices personnels- qu'un travail rémunéré.
Bah vu que t as pas cotisé je vois pas comment elle pourrait être comptée ! Sinon faut aussi compter les années de lycées c etait selon moi bien plus difficile que mon boulot actuel a 65ke brut par an :lol:

Avatar du membre
Parsifal
-+
-+
Messages : 1924
Enregistré le : 09 févr. 2015, 10:22

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#273 Message par Parsifal » 28 août 2019, 23:52

Vu les réactions, je pense que mieux c'est peut-être finalement la retraite par capitalisation...

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8482
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#274 Message par Jeffrey » 28 août 2019, 23:54

Parsifal a écrit :
28 août 2019, 22:19
ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.

Ah, ces gosses de riches :roll: :wink:
C'est surtout qu'il est scandaleux que les années d'études validées ne soient pas considérées comme une année cotisée. Être élève en prépa est par exemple bien plus difficile à tous points de vue -y compris sacrifices personnels- qu'un travail rémunéré.
je crois qu'il est toujours d'actualité de pouvoir les racheter.
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8845
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#275 Message par WolfgangK » 29 août 2019, 00:50

Parsifal a écrit :
28 août 2019, 23:52
Vu les réactions, je pense que mieux c'est peut-être finalement la retraite par capitalisation...
Le problème de la retraite par capitalisation, c'est qu'elle rend les travailleurs alliés objectifs ou plutôt otages des actionnaires.
Les travailleurs ont déjà les deux casquettes consommateur & travailleur qui ont des intérêts parfois divergeants (cf. protectionnisme, SMIC, travail du dimanche). Avec une troisième casquette d'actionnaire qui dépend des revenus du capital pour sa retraite, ça va être moche pour les travailleurs (les politiques auront beau jeu de dire qu'ils défendent les retraités lorsqu'ils chouchouteront les ultra-riches actionnaires).
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

ab86
Messages : 463
Enregistré le : 23 mars 2009, 09:49

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#276 Message par ab86 » 29 août 2019, 03:25

kamoulox a écrit :
28 août 2019, 22:20
Parsifal a écrit :
28 août 2019, 22:19
ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.

Ah, ces gosses de riches :roll: :wink:
C'est surtout qu'il est scandaleux que les années d'études validées ne soient pas considérées comme une année cotisée. Être élève en prépa est par exemple bien plus difficile à tous points de vue -y compris sacrifices personnels- qu'un travail rémunéré.
C’est largement rattrapé ensuite avec les salaires logiquement. Si tu fais de longues études c’est pas pour un smic ou 1 smic Et demi. Sinon y’a une couille dans le potage
Un maître de conférences débutant (avec au moins un doctorat) est maintenant à un smic et demi... Et les échelons permettent juste de suivre l'inflation..

En math et en info, et dans toutes les matières où on a du boulot par ailleurs, ça commence à faire du degat...
14.11.17.32.44. vivement une grange

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 30276
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#277 Message par ignatius » 29 août 2019, 05:39

roi.de.trefle a écrit :
28 août 2019, 22:09
alpha2 a écrit :
28 août 2019, 21:51
ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.
Moi j'ai fait que du black. :(
+1
Quand on est complice de la fraude fiscale que l'on décrie tant, il ne faut pas venir pleurer sur les dégâts sociaux qu'elle peut causer. :roll:
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

vpl
~~+
~~+
Messages : 11824
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#278 Message par vpl » 29 août 2019, 06:40

Parsifal a écrit :
28 août 2019, 23:52
Vu les réactions, je pense que mieux c'est peut-être finalement la retraite par capitalisation...
C'est quoi "les réactions" ? T'arrives à faire une synthèse (celle-là surtout) de ce qui est écrit sur le forum, ou tu élargis ça à l'ensemble des réaction en France (et là c'est encore plus fort) ?
Et bonne chance pour passer tout le monde en capitalisation sans trouver de solution pour ceux actuellement dans le système par répartition...

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 30276
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#279 Message par ignatius » 29 août 2019, 06:43

L'avenir est dans le PER individuel.
Ouverture prévue le 1er octobre 2019.
Certains ici bossent dans la banque, des nouvelles de ce côté ?
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

gilgamesh
Messages : 231
Enregistré le : 16 oct. 2010, 18:54

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#280 Message par gilgamesh » 29 août 2019, 07:43

WolfgangK a écrit :
29 août 2019, 00:50
Le problème de la retraite par capitalisation, c'est qu'elle rend les travailleurs alliés objectifs ou plutôt otages des actionnaires.
Les travailleurs ont déjà les deux casquettes consommateur & travailleur qui ont des intérêts parfois divergeants (cf. protectionnisme, SMIC, travail du dimanche). Avec une troisième casquette d'actionnaire qui dépend des revenus du capital pour sa retraite, ça va être moche pour les travailleurs (les politiques auront beau jeu de dire qu'ils défendent les retraités lorsqu'ils chouchouteront les ultra-riches actionnaires).
Beaucoup d'actionnaires sont locataires et plus pauvres que des propriétaires immobiliers qui n'ont pas d'actions.C'est assez simpliste de dire que défendre les actionnaires (qui prennent le risque de perdre tout) c'est défendre les ultra riches.
Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier.

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 33077
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#281 Message par Pi-r2 » 29 août 2019, 08:04

ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.

Ah, ces gosses de riches :roll: :wink:
Mouais, pas trop le temps ni l'énergie quand tu fais des vraies études exigeantes et que les vacances sont juste nécessaires à ta survie.
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 33077
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#282 Message par Pi-r2 » 29 août 2019, 08:05

Jeffrey a écrit :
28 août 2019, 23:54
je crois qu'il est toujours d'actualité de pouvoir les racheter.
Oui, mais c'est assez cher, presque prohibitif.
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 33077
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#283 Message par Pi-r2 » 29 août 2019, 08:06

kamoulox a écrit :
28 août 2019, 22:20
C’est largement rattrapé ensuite avec les salaires logiquement. Si tu fais de longues études c’est pas pour un smic ou 1 smic Et demi. Sinon y’a une couille dans le potage
par le salaire, parfois, mais le temps , lui n'est pas compensé. et si la retraite est comptée en durée, ben t'es baisé.
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

vpl
~~+
~~+
Messages : 11824
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#284 Message par vpl » 29 août 2019, 08:21

On a déjà un système mixte avec age légal et départ anticipé en cas de carrière longue. Les premiers échos ne semblaient parler que de glissement de l'âge, il semble qu'on veuille continuer à prendre en compte la durée de cotisation. Pour l'instant, du peu que l'on sait, je ne vos pas de changement profond de philosophie.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8992
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#285 Message par optimus maximus » 29 août 2019, 08:42

Jeffrey a écrit :
28 août 2019, 10:57
dioubiban a écrit :
28 août 2019, 10:47
Image
Il y a un problème avec ce genre de tableau.
Cela donne la durée de vie moyenne des gens décédés à un instant T, et pas l’espérance de vie à la naissance à l’instant T. Sinon il n’y aurait pas ce creux juste en face de la période 39/45 par exemple. C’est fait par des littéraires. :|
Cela fait une grosse différence en termes de calcul de retraites.
Ils ont probablement utilisé la méthode consacrée pour calculer l'espérance de vie, en appliquant à une génération fictive les taux de mortalité par âge constatés à l'instant T. En 1914, l'espérance de vie baisse à cause de la hausse de la mortalité observée chez les hommes de 18 à 40 ans. Pour l'enfant qui est né cette année là, ça n'a évidemment aucune valeur prédictive. L'autre manière est de prendre une génération née la même année et la suivre jusqu'à son extinction complète.
Pour les retraites, l'espérance de vie à la naissance n'a pas grand intérêt. Si on veut anticiper sur la situation du système des retraites en 2030, il faut s'intéresser à l'espérance de vie par âge à partir de 50 ans (population à moins de dix à quinze ans de la retraite et population retraitée) . Le nombre d'entrées dans la population active ne peut être affecté que par le solde migratoire (mortalité avant 40 ans quasi négligeable). Le nombre de naissances est aussi important, mais à l'horizon 2030 ceux qui naissent aujourd'hui seront encore à l'école.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 30276
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#286 Message par ignatius » 29 août 2019, 09:03

Pi-r2 a écrit :
29 août 2019, 08:04
ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.

Ah, ces gosses de riches :roll: :wink:
Mouais, pas trop le temps ni l'énergie quand tu fais des vraies études exigeantes et que les vacances sont juste nécessaires à ta survie.
Tout le monde ne fait pas de vraies études exigeantes.
Par ailleurs, de telles études mobilisent en général 5 ans après le bac, soit jusqu'à 23 ans et permettent de s'insérer rapidement sur le marché du travail.
Il faut donc théoriquement travailler pour quelqu'un né après 1973 durant 43 ans, soit jusqu'à 66 ans, pour avoir une retraite complète. .
Or, personne n'est obligé d'avoir une retraite complète.
Un bac + 5 avec études exigeantes doit théoriquement avoir un salaire de cadre, ce qui lui permet de prévoir et mettre un peu d'argent de côté s'il veut valider ses droits avant, à partir de 62 ans.
On est donc plus sur un choix de standing de vie (toucher 3000 € pendant 20 ans plutôt que 2400 € pendant 24 ans) et d'éducation financière.
Aucun cadre n'est obligé de partir uniquement lorsqu'il touchera une pension complète. Il faut juste se préparer (ne plus avoir de crédit immobilier, d'enfants à charge, bref tout ce qui nécessite des revenus plus importants).
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
confettis1
Messages : 94
Enregistré le : 04 sept. 2009, 09:24

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#287 Message par confettis1 » 29 août 2019, 10:05

ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.

Ah, ces gosses de riches :roll: :wink:

Il ne suffit pas d'avoir bossé , il faut faut des justificatifs . Si tu aides tes parents ou autres pednant tes vacances ( commerce , agriculteur , etc ) t'as rien . L'équité vaudrait que ce genre de job ne compte pas pour la retraite mais bon ...
“Quand j’ai été kidnappé, mes parents ont tout de suite agi : ils ont loué ma chambre.” W.A.
« Ça m’est égal, de manquer ma vie. Je ne vise pas. Je tire en l’air, du côté des nuages » Jules Renard

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12978
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#288 Message par cashisking » 29 août 2019, 10:10

Ça doit quand même pas être insurmontable de gauler un système simple et juste, par ex :

- Âge pivot = 63 (par exemple), tu pars avant t'as moins, tu pars après t'as plus
- Tu cotises en fonction de tes revenus, les mêmes droits pour tous pour 1€ cotisé
- L'état t'assure un min de 1000 et un max de 2000 (par ex) pour une carrière complète (42/43 ans), pour le reste tu te démerdes

Le reste c'est un boulot d'actuaire.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8992
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#289 Message par optimus maximus » 29 août 2019, 10:38

cashisking a écrit :
29 août 2019, 10:10
Ça doit quand même pas être insurmontable de gauler un système simple et juste, par ex :

- Âge pivot = 63 (par exemple), tu pars avant t'as moins, tu pars après t'as plus
- Tu cotises en fonction de tes revenus, les mêmes droits pour tous pour 1€ cotisé
- L'état t'assure un min de 1000 et un max de 2000 (par ex) pour une carrière complète (42/43 ans), pour le reste tu te démerdes

Le reste c'est un boulot d'actuaire.
Au lieu d'un âge pivot, on peut prendre l'âge + le nombre d'années cotisées. Par exemple il faudrait atteindre 104.
Si t'as commencé à travailler à 16 ans tu pars à 60 ans. Si t'as 64 ans et que t'as bossé 40 ans, c'est bon.
Je ne sais pas si 104 est le bon chiffre pour équilibrer les regimes ou si c'est 103 ou 105, mais l'idée est là.
L'idée de borner entre 1000 et 2000 euros est aussi une bonne idée.

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 33077
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#290 Message par Pi-r2 » 29 août 2019, 10:45

optimus maximus a écrit :
29 août 2019, 10:38
+ le nombre d'années cotisées.
et tu fais comment pour les chômeurs de longue durée ?
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 6347
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#291 Message par Sifar » 29 août 2019, 11:45

ignatius a écrit :
29 août 2019, 09:03
Tout le monde ne fait pas de vraies études exigeantes.
Par ailleurs, de telles études mobilisent en général 5 ans après le bac, soit jusqu'à 23 ans et permettent de s'insérer rapidement sur le marché du travail.
Il faut donc théoriquement travailler pour quelqu'un né après 1973 durant 43 ans, soit jusqu'à 66 ans, pour avoir une retraite complète. .
Or, personne n'est obligé d'avoir une retraite complète.
Un bac + 5 avec études exigeantes doit théoriquement avoir un salaire de cadre, ce qui lui permet de prévoir et mettre un peu d'argent de côté s'il veut valider ses droits avant, à partir de 62 ans.
On est donc plus sur un choix de standing de vie (toucher 3000 € pendant 20 ans plutôt que 2400 € pendant 24 ans) et d'éducation financière.
Aucun cadre n'est obligé de partir uniquement lorsqu'il touchera une pension complète. Il faut juste se préparer (ne plus avoir de crédit immobilier, d'enfants à charge, bref tout ce qui nécessite des revenus plus importants).
Lol.
...and suddenly, out of the blue, and with absolutely no reason at all people voted for Adolf Hitler.

Ils n'ont pas de homard ? Qu'ils mangent des kebabs!
( Adapté de Sibeth N'diaye, porte-parole du gouvernement de la République Française. ( ou pas. )

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 30276
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#292 Message par ignatius » 29 août 2019, 12:01

On parle d'études exigeantes, des vraies, scientifiques, pas des trucs de littéraires.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

ProfGrincheux
Messages : 790
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#293 Message par ProfGrincheux » 29 août 2019, 12:13

ab86 a écrit :
29 août 2019, 03:25
kamoulox a écrit :
28 août 2019, 22:20
Parsifal a écrit :
28 août 2019, 22:19
ignatius a écrit :
28 août 2019, 21:04
Sinon vous n'avez jamais bossé pendant vos études ou fait des jobs d'été ?
Ca rajoute des mois, trimestres ou années de cotisations.

Ah, ces gosses de riches :roll: :wink:
C'est surtout qu'il est scandaleux que les années d'études validées ne soient pas considérées comme une année cotisée. Être élève en prépa est par exemple bien plus difficile à tous points de vue -y compris sacrifices personnels- qu'un travail rémunéré.
C’est largement rattrapé ensuite avec les salaires logiquement. Si tu fais de longues études c’est pas pour un smic ou 1 smic Et demi. Sinon y’a une couille dans le potage
Un maître de conférences débutant (avec au moins un doctorat) est maintenant à un smic et demi... Et les échelons permettent juste de suivre l'inflation..

En math et en info, et dans toutes les matières où on a du boulot par ailleurs, ça commence à faire du degat...
En info, oui. Les dégâts sont profonds et irréversibles.

En maths, c'est moins net. On n'a pas de mal à recruter des maitres de conférences et ils sont tous extrêmement prometteurs. L'EN a du mal à recruter des professeurs certifiés et un fort taux de démission affecte les jeunes agrégés.

Le problème est la phase post-doctorale qui dure en moyenne 5 ans entre le doctorat et le recrutement. C'est une compétition darwinienne ou 50% de ceux qui la jouent jusqu'au bout doivent capituler et sortir. La meilleure sortie est vers le secteur privé, la finance en particulier, mais plus tôt on se lance dans cette autre compétition darwinienne, plus c'est rémunérateur. Une sortie pas mal du tout est prof en CPGE. Les "vainqueurs" de la compétition darwinienne représentent 10% des effectifs de départ.

Quand j'ai joué ce petit jeu la, on s'en sortait en 2 ans avec une probabilité de 30%. Ensuite, il y a le problème de passer pr2 puis de naviguer au travers les écueils de la vie académique mais ca a toujours et partout été comme ça dans ce type d'institution et ce depuis 2500 ans.

Il y a une nette augmentation du taux de fuite vers des carrières académiques internationales chez les professeurs en poste à paris pour des raisons de cout de l' immobilier. C'est très embêtant pour la qualité du système universitaire français mais c'est une des conséquences de son modèle low-cost.

***

Pour les retraites, je n'ai rien à ajouter à ce que j'ai déjà dit sur ce forum.

Les grands perdants de la réforme dessinée par Delevoye sont les fonctionnaires à primes faibles et les professions libérales aux caisses bien gérées. Les grands vainqueurs sont le Medef et les fonctionnaires à primes élevées. Les petits vainqueurs sont les carrières hachées . Les petits perdants sont les salariés du privé à carrières continues ascendantes.

C'est de l'arithmétique élémentaire.

Les effets à long terme sont incalculables de façon déterministe. C'est comme la meteo, en plus lent et avec des séries statistiques où on n'est même pas sûr d'avoir identifié les variables à observer.

***

En réalité la description que je viens de faire d'une phase de compétition darwinienne qui avec les études commence vers 18 ans et s'achève entre 30 ans et 65 ans, se poursuit par une phase de croisière et se termine plus ou moins bien, affecte toutes les professions nécessitant de l'expertise.

Au cours des 40 dernières années, les sociétés européennes ont nettement intensifié la virulence de cette compétition en s'alignent peu à peu sur les normes et valeurs américaines. Au moins de ce point de vue, parce qu'il y a beaucoup de redistribution en France vers les moins capables et les moins chanceux. On a également tapé sur les profs, sur les fonctionnaires, sur les salariés du privé aussi d'ailleurs mais pas par des discours idéologiques par des actes économiques comme le licenciement.

Les choses sont en train de changer, l'intensité de la tension interne a tous les niveaux en Occident est un signe infaillible qu'on entre dans une phase de mutation du capitalisme. A première vue, on revient vers des formes politiques plus autoritaires qui ont l'avantage de limiter les excès de la destruction créatrice schumpeterienne mais l'inconvénient de figer la société a long terme.

ProfGrincheux
Messages : 790
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#294 Message par ProfGrincheux » 29 août 2019, 12:31

Parsifal a écrit :
28 août 2019, 23:52
Vu les réactions, je pense que mieux c'est peut-être finalement la retraite par capitalisation...
C'est la que les références litteraires servent. Tu fais comme Madame de Merteuil: "Eh bien, la guerre!".

Et si tu crois être Valmont, sache que la suite du livre, si elle avait été écrite, se finirait avec une scène Place de la Concorde ou ce dernier fait connaissance avec le rasoir national.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12978
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#295 Message par cashisking » 29 août 2019, 12:32

ab86 a écrit :
29 août 2019, 03:25
Un maître de conférences débutant (avec au moins un doctorat) est maintenant à un smic et demi...
Ils sont payés toutes les deux semaines ? :shock:

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 6347
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#296 Message par Sifar » 29 août 2019, 12:35

ProfGrincheux a écrit :
29 août 2019, 12:13
Une sortie pas mal du tout est prof en CPGE.
Je ne parle que de mon lycée, 6 prépas. En 16 ans, nous sommes passés de 90% d'hommes à 40%.
En fait, je ne visualise pas, à l'instant, de collègue homme parti en retraite qui n'ait pas été remplacé par une femme. J'ai regardé les classements à l'agrégation de celles-ci, quand je les trouvais. J'ai une pensée émue pour les 50, 100 hommes qui étainet devant elles et qui ont été affectés dans le secondaire.
Je ne parle que de ce que j'ai vu quand j'étais en thèse: le sexe, la race, la coterie politique, l'entregent du directeur de thèse, les manoeuvres politiques entre départements ont été des facteurs bien plus déterminants que la valeur mathématique du candidat. Moyen, comme darwinisme.
en s'alignent peu à peu sur les normes et valeurs américaines.
Et l'on fabriquera des 737 max 8, qui permettront d'aller à Biarritz. Ou pas.
...and suddenly, out of the blue, and with absolutely no reason at all people voted for Adolf Hitler.

Ils n'ont pas de homard ? Qu'ils mangent des kebabs!
( Adapté de Sibeth N'diaye, porte-parole du gouvernement de la République Française. ( ou pas. )

ProfGrincheux
Messages : 790
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#297 Message par ProfGrincheux » 29 août 2019, 12:41

optimus maximus a écrit :
29 août 2019, 10:38
cashisking a écrit :
29 août 2019, 10:10
Ça doit quand même pas être insurmontable de gauler un système simple et juste, par ex :

- Âge pivot = 63 (par exemple), tu pars avant t'as moins, tu pars après t'as plus
- Tu cotises en fonction de tes revenus, les mêmes droits pour tous pour 1€ cotisé
- L'état t'assure un min de 1000 et un max de 2000 (par ex) pour une carrière complète (42/43 ans), pour le reste tu te démerdes

Le reste c'est un boulot d'actuaire.
Au lieu d'un âge pivot, on peut prendre l'âge + le nombre d'années cotisées. Par exemple il faudrait atteindre 104.
Si t'as commencé à travailler à 16 ans tu pars à 60 ans. Si t'as 64 ans et que t'as bossé 40 ans, c'est bon.
Je ne sais pas si 104 est le bon chiffre pour équilibrer les regimes ou si c'est 103 ou 105, mais l'idée est là.
L'idée de borner entre 1000 et 2000 euros est aussi une bonne idée.
Qui n'a aucune chance d'être acceptée sans augmenter massivement les revenus d'activité des perdants de la réforme que tu proposes qui est finalement une version plus redistributrice de la réforme proposée par Delevoye. Attention, ici, les cadres du public et du privé rejoignent les profs.

alexlyon
-+
-+
Messages : 2360
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#298 Message par alexlyon » 29 août 2019, 12:50

L'avenir, c'est le passé.
Retour au monde d'avant 1914.

L'avion pollue, il faudra revenir au train de luxe en prenant son temps.
Comme dans l'Orient Express.

Voyager avec du champagne, entre happy few (sans la middle class, disparue parce qu'inutile, il y aura moins de monde et donc plus de confort).

Et aussi se taper pendant le voyage des nanas bac + 5 au smic, avec un physique de top model ukrainienne, comme les oligarques russes.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8992
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#299 Message par optimus maximus » 29 août 2019, 13:03

Pi-r2 a écrit :
29 août 2019, 10:45
optimus maximus a écrit :
29 août 2019, 10:38
+ le nombre d'années cotisées.
et tu fais comment pour les chômeurs de longue durée ?
Les chômeurs de longue durée peuvent cotiser. Si on laisse la règle des 25 meilleures années, il n'y a pas de soucis.
Il y a ceux qui en étant chômeurs de longue durée basculent vers le RSA ou l'inactivité. Dans le système actuel ils ne cotisent pas. Et si à l'âge de la retraite ils n'ont pas assez cotisé, il reste le minimum vieillisse.
On peut fixer un âge où on acquiert automatiquement les droits de liquider sa retraite.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 17361
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Après la retraite à 62/67ans.. la durée de cotisation à 41,5

#300 Message par kamoulox » 29 août 2019, 13:04

Donc en gros le gars qui bosse 1 an, chômage 1 an, chômage qui fait ça toute sa vie il arrive à la retraite en forme et pas si mal loti en somme
Modifié en dernier par kamoulox le 29 août 2019, 13:05, modifié 1 fois.
Ignorés : pimono
Ne nourrissez plus le troll

Répondre