Les conditions de vie des enfants après le divorce

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21907
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#201 Message par kamoulox » 10 sept. 2020, 13:08

J’ai rien contre les gay et les trans, j’en ai toujours fréquenté et il y en a dans ma famille donc bon...

Et ceux là ne paradent pas une boule dans la bouche en mini short

Chacun fait ce qu’il veut j’en ai rien à carrer.

Je n’aime pas (et une grosse partie de cette communauté aussi) cette propagande sur internet, dans la rue, à la tv, dans les séries ou films ou c’est lgbt partout.

Ceux que je connais font leur life et n’ont jamais participé à une gay pride et trouve tout ce qui est débat féministe et compagnie pathétique.
Bon après sauf un qui est pour Poutou, les autres sont de droite ou du RN.
Ha, et aucun n’a les cheveux bleu, vert, rose ou je ne sais quoi. Ils sont tous insérés dans ls société et en emploi ou p’autoentrepeneur. Très Souvent dans l’info d’ailleurs.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21907
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#202 Message par kamoulox » 10 sept. 2020, 13:09

gilgamesh a écrit :
10 sept. 2020, 10:19
kamoulox a écrit :
10 sept. 2020, 10:14
C’est comme si on disait il est Ou le problème des pedophiles tant qu’on force pas les enfants?
Waouh comparaison entre homosexualité (relation CONSENTIE entre deux ADULTES) et pédophilie (VIOL sur un ENFANT).
On tombe bas si tu ne vois pas la différence entre une relation voulue et un viol et que tu ne tiens pas compte de l'âge non plus.
Cetait foireux je l’accorde, t’as pas compris le sens ou je voulais en venir. Pas grave mea culpa voir mon post ci dessus

Avatar du membre
L2L
+
+
Messages : 3126
Enregistré le : 26 juil. 2015, 09:27
Localisation : Antananarivo - Madagascar

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#203 Message par L2L » 10 sept. 2020, 13:12

Pazuzu a écrit :
10 sept. 2020, 10:11
L2L a écrit :
09 sept. 2020, 10:04
Une société ou les actes homosexuels seraient normative verrait forcément une grosse augmentation de la bisexualité.
Où est le problème si on ne force pas les hétéros à avoir des relations gays ?
Et ou est le problème dans le cas contraire ? En quoi une société ou on ne promeut pas l'homosexualité aurait un problème ?

De plus, même les société ou l'homosexualité (ou plutôt la bisexualité) étaient communément admise, la vie de couple entre deux hommes, ou une famille composée de deux hommes n'ont eux jamais été la norme.

Il ne s'agissait que de plaisirs charnelles consentis. Rien n'a voir avec nos LGBT+ d'aujourd'hui qui estiment que la société doit changer dans son entièreté pour pouvoir coller avec leurs propres désirs, c'est à dire que 95% des gens changent leur façon de voir le monde pour que ces 5% puissent se sentir mieux.

Parce que dans ce débat, personne ne parle d'interdire l'homosexualité ou de jeter des cailloux sur les gays non ?
Pi-r2 le 10 mars 2020 a écrit :
10 mars 2020, 17:59
on tape les 8000 cas dans 8 jours, les 100 000 avant la fin du mois. A la fin au moins 200 000 morts en France directement dus à ce virus.

Laurent
Messages : 216
Enregistré le : 08 déc. 2019, 16:17

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#204 Message par Laurent » 10 sept. 2020, 18:39

L2L a écrit :
10 sept. 2020, 13:12
Il ne s'agissait que de plaisirs charnelles consentis. Rien n'a voir avec nos LGBT+ d'aujourd'hui qui estiment que la société doit changer dans son entièreté pour pouvoir coller avec leurs propres désirs, c'est à dire que 95% des gens changent leur façon de voir le monde pour que ces 5% puissent se sentir mieux.
+1
Cela s'appelle la dictature des minorités

« Les minorités et leurs dogmes étouffent nos libertés !
»FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN - Natacha Polony a publié avec Jean-Michel Quatrepoint un livre dénonçant la tyrannie de minorités de plus en plus autoritaires. La culpabilisation qu'elles exercent menace selon elle les libertés démocratiques.

https://www.lefigaro.fr/vox/politique/2 ... bertes.php

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9609
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#205 Message par Jeffrey » 10 sept. 2020, 21:18

funkymonk a écrit :
10 sept. 2020, 07:35
Jeffrey a écrit :
09 sept. 2020, 23:02
Ce n'est pas la bonne réponse. Une meilleure réponse serait à la fois de promouvoir la tolérance et le respect des sensibilités des uns et des autres, tout en prônant une démarche d'introspection et de réflexion sur en quoi l'expression de nos goûts sexuels sont à la fois le fruit d'un déterminisme biologique et le résultat d'une construction de sa propre identité, et comment cette propre identité est un facteur essentiel ou pas dans nos attirances sexuelles.
Je demanderais pas à tout le monde d'avoir de l'introspection, faut pas déconner...
Si certaines personnes en sont moins capables que d'autres, il n'empêche que du point de vue sociétal, ce serait intéressant que tout le monde y voit une manière de progresser. C'est plus la question de savoir si "on peut rien y faire" qui serait un constat d'échec ou un principe de base...
funkymonk a écrit : Déjà, si des mecs qui se sentaient menacés dans leur virilité ne tapaient des gens pour ce qu'ils sont ou ressentent, ça irait mieux.
Ce qui renvoie également à leur propre construction personnelle. Et c'est bien la preuve que commencer par s'interroger sur cette construction dans le ressenti à l'égard d'autrui (haine, amour, désir) ne ferait de mal à personne.
funkymonk a écrit :
Pour ça il faut qu'ils arrêtent de se sentir menacés... hors les homosexuels ne sont pas une menace, ni pour eux, ni pour leurs gosses, ni pour la société.
Merci, c'est sympa de proposer des pistes pour ceux concernés. ça pisse pas loin quand même comme affirmation du point de vue de ce que les personnes concernées peuvent elles même ressentir.
funkymonk a écrit :
Par exemple, j'ai appris qu'il existait des compétitions sportives destinées aux homosexuels. Les Gay Games. Je trouve cela complètement absurde personnellement, et cela représente une forme d'oblitération de tous les domaines d'interactions sociales en fonction de ses préférences sexuelles.
"Les Gay Games sont ouverts à toutes et à tous, sans distinction d’âge, d’orientation sexuelle, de religion, de nationalité."
Bref, un non évenement, qui ne menace encore une fois pas le lien social que je peux avoir avec des personnes LGBT.
il y a un truc qui m'échappe. D'une vous ne voyez pas que c'est un positionnement asymétrique ? Si on organisait des compétitions sportives pour les hétéros en précisant qu'on admet quand même des homos ? Si on organisait des compétitions sportives pour les caucasiens en précisant qu'on admet quand même des noirs ? Il y a un truc qui cloche non ?
Pour le lien social que vous pouvez avoir avec les LGBT, je m'en fiche complètement. La question serait plutôt de savoir quel lien social des gens partageant un ressenti ou un désir ont envie de construire; Par exemple, on peut aller dans une boite de nuit pour homos, c'est possible. Mais je crois que l'intention est assez claire pour ceux qui s'y rendent. On peut aussi collectionner des timbres, et on peut imaginer créer un club de collectionneurs de timbres pour les homos. On peut aller très loin comme cela.
funkymonk a écrit :
Sauf que si on considère qu'un comportement d'attirance est le fruit de l'expression d'hormones ou de facteurs biologiques contrariés ou naturels dans leur variance, alors on peut en effet se dire que chacun est ce qu'il est. Si en revanche c'est une forme de construction de sa personne qui a une influence inégale sur l'expression de l'attirance aux autres, on peut aussi se demander si un type de développement n'est pas plus harmonieux qu'un autre.
C'est une question importante je pense, et qui a priori ne rend pas toutes les attitudes - y compris revendicatrices- aussi acceptables par les autres.
Pas sûr d'avoir compris. Je vais essayer de répondre malgré tout avec ce que je comprends.
Si je te demande en pratique, il est fort probable que tu sois plus attiré par un certain type de femme, et que ce type ait évolué (ou s'est fixé) avec tes rencontres, ton environnement et ton age. De même pour ce qui te fait kiffer sexuellement...Tout ça sans que tu n'ai aucune influence consciente dessus. Je parie que tu n'a même pas choisi de préferer les femmes...
Effectivement, tu n'as pas compris. Je viens juste d'expliquer le contraire.
funkymonk a écrit :
Les homos devraient être différents ?
non, c'est ce que je pense. Je ne les perçois pas comme différents, et comme je disais - peut être que je n'ai pas été clair - je ne catégorise pas les attirances selon deux catégories uniquement genrées. Et je dis que lorsque certaines caractéristiques de l'attirance évoquent son propre rapport à sa personnalité et à sa perception de genre, je dis qu'il y a matière à creuser plus loin que "c'est comme ça".
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
Gilles C
Messages : 598
Enregistré le : 20 nov. 2018, 14:54

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#206 Message par Gilles C » 10 sept. 2020, 23:42

kamoulox a écrit :
10 sept. 2020, 13:08
J’ai rien contre les gay et les trans, j’en ai toujours fréquenté et il y en a dans ma famille donc bon...

Et ceux là ne paradent pas une boule dans la bouche en mini short

Chacun fait ce qu’il veut j’en ai rien à carrer.

Je n’aime pas (et une grosse partie de cette communauté aussi) cette propagande sur internet, dans la rue, à la tv, dans les séries ou films ou c’est lgbt partout.

Ceux que je connais font leur life et n’ont jamais participé à une gay pride et trouve tout ce qui est débat féministe et compagnie pathétique.
Bon après sauf un qui est pour Poutou, les autres sont de droite ou du RN.
Ha, et aucun n’a les cheveux bleu, vert, rose ou je ne sais quoi. Ils sont tous insérés dans ls société et en emploi ou p’autoentrepeneur. Très Souvent dans l’info d’ailleurs.
Pour la petite histoire ma grande rentre au lycée, parmi toutes les histoires palpitantes qu elle me raconte :
Elle rencontre 2 filles qu elle connait depuis le collège : une se vante de s etre taper pleins de mecs et de filles :shock:
Elle est assise a cote d un trop beau mec.... qui s avere etre une fille sortant avec d autres filles :roll: :lol:
Elle se fait un ami mec , trop cool ( oui il lui a parlé comme un ami), il font des sorties le midi ( genre mc do), c est le seul mec au milieu d une bande de 8 filles 8) bon elle pense qu il est homo ( je l ai presque sentie déçu qu elle le drague pas )

Bref je pense pas qu il y ai une "propagande ". (Perso j en vois aucune) mais plutot le reflet d une société qui evolue. Et de gens qui ne se cachent plus oser une sexualité hors "norme ", l afficher et en etre fier.

Apres faut pas se leurrer non plus.
Par extension les quadras ne sont pas en reste : queutent ou divorcent ( sans forcément etre mal dans leur couple) ou s essayent a des fantasmes.
le couple libre, le monde libertin qui ne se limite plus aux soirees privées... . C est aussi l expression de sortir d une norme sexuelle ( un gars une fille, toute la vie, missionnaire le vendredi soir et dodo :roll: moi pas la peine de vous dire ce que j en pense :twisted: ).
Bref la liberté sexuelle.
La vraie.

Meme le 3ème age ose divorcer ( tentative de raccorder au topic) au lieu de rester ds un couple morose. Alors qu avant tant pis tu restait jusqu'au bout. Faut voir la tête de ces vieux couples qui ne se supportent plus mais restent plus par habitude et par peur de se retrouver seul. ( et pourtant je suis anti divorce - surtout qd il y a des kids au milieu) mais des fois tu te dis wtf :lol:

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21907
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#207 Message par kamoulox » 11 sept. 2020, 00:03

Normal.

Petit hs
A mon mariage le témoin de madame était une de mes ex sex friend, et d’autres plan culs étaient là aussi, madame était juste énervée auprès de la photographe car elle me tournait encore autour (disons que la nana voulait être avec moi et voulait quitter son mec puis savait pas, donc j’ai dit ok je t’attend mais attendant je m’amuse, résultat je suis tombé sur ma femme, et son mec là larguée 15 j avant mon mariage 😂 cruel life) et moi j’ai arrêté de chasser à ce moment là.

Après le passé c’est le passé, j’ai aucun problème avec ça, madame s’entend bien avec elles, sauf la photographe. :mrgreen:

funkymonk
Messages : 179
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#208 Message par funkymonk » 11 sept. 2020, 00:37

En fait a la fin on parle bien de qui avec qui l' on couche. Sur le sujet, pour les hommes, Brassens avait assez bien résumé la problématique.

Laurent
Messages : 216
Enregistré le : 08 déc. 2019, 16:17

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#209 Message par Laurent » 11 sept. 2020, 01:19

Gilles C a écrit :
10 sept. 2020, 23:42
Pour la petite histoire ma grande rentre au lycée, parmi toutes les histoires palpitantes qu elle me raconte :
Elle rencontre 2 filles qu elle connait depuis le collège : une se vante de s etre taper pleins de mecs et de filles :shock:
Elle est assise a cote d un trop beau mec.... qui s avere etre une fille sortant avec d autres filles :roll: :lol:
Elle se fait un ami mec , trop cool ( oui il lui a parlé comme un ami), il font des sorties le midi ( genre mc do), c est le seul mec au milieu d une bande de 8 filles 8) bon elle pense qu il est homo ( je l ai presque sentie déçu qu elle le drague pas )

Bref je pense pas qu il y ai une "propagande ". (Perso j en vois aucune) mais plutot le reflet d une société qui evolue. Et de gens qui ne se cachent plus oser une sexualité hors "norme ", l afficher et en etre fier.
Il ne s'agit pas de "fierté" mais d'un problème d'estime de soi qui fait que l'on a besoin d'afficher sa sexualité auprès des autres pour se sentir valoriser.
Plus l'estime de soi est faible, plus on a besoin de chercher de la reconnaissance dans le regard de l'autre.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21907
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#210 Message par kamoulox » 11 sept. 2020, 08:47

Il y a clairement une propagande car ils s’imposent partout.

Qu’un artiste reconnu soit gay, trans je m’en cogne.

Qu’il devienne reconnu en jouant dessus me gêne profondément.

J’ai netflix et Amazon, on commence à compter les séries et films ou il y a ni gay, ni trans, ni black.

Il y a tout en même temps maintenant. Ça n’empêche qu’il y a de bonnes séries ou films mais ça commence à être un peu trop cliché la...

Et le encore une polémique sur un film netflix ça deviens usant...

Avatar du membre
roi.de.trefle
+
+
Messages : 3216
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#211 Message par roi.de.trefle » 11 sept. 2020, 08:56

kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 08:47
Il y a clairement une propagande car ils s’imposent partout.

Qu’un artiste reconnu soit gay, trans je m’en cogne.

Qu’il devienne reconnu en jouant dessus me gêne profondément.

J’ai netflix et Amazon, on commence à compter les séries et films ou il y a ni gay, ni trans, ni black.

Il y a tout en même temps maintenant. Ça n’empêche qu’il y a de bonnes séries ou films mais ça commence à être un peu trop cliché la...

Et le encore une polémique sur un film netflix ça deviens usant...
J'ai été surpris hier j'avoue j'ai mis un film netflix en bossant > Timetrap : de ce que j'en ai vu pas de minorité, pas de non-binaire > j'ai trouvé ca étrange (sinon film moyen, la fin est pas mal).
Ignorés : Pimono - Pazuzu

funkymonk
Messages : 179
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#212 Message par funkymonk » 11 sept. 2020, 09:15

kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 08:47
J’ai netflix et Amazon, on commence à compter les séries et films ou il y a ni gay, ni trans, ni black.
Il y a tout en même temps maintenant. Ça n’empêche qu’il y a de bonnes séries ou films mais ça commence à être un peu trop cliché la...
Pour le coup, je suis 100% d'accord. Mais, AMHA c'est les studios qui font du zèle, pour apparaitre "progressistes" et éviter de se faire afficher.
Les minorités doivent être surreprésentées pour ne facher personne, etc...c'est ridicule.

Mon gamin qui a lu Lupin était trouvait débile que Sy soit l'acteur principal. Il comprend pas. Pour le coup, j'ai pas cherché à défendre...

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21907
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#213 Message par kamoulox » 11 sept. 2020, 09:19

Ba oui c’est débile.

Comme je trouverait débile un film sur Jimmy Hendrix avec un blanc !!


Avatar du membre
Gilles C
Messages : 598
Enregistré le : 20 nov. 2018, 14:54

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#215 Message par Gilles C » 11 sept. 2020, 11:26

kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 08:47
Il y a clairement une propagande car ils s’imposent partout.

Qu’un artiste reconnu soit gay, trans je m’en cogne.

Qu’il devienne reconnu en jouant dessus me gêne profondément.

J’ai netflix et Amazon, on commence à compter les séries et films ou il y a ni gay, ni trans, ni black.

Il y a tout en même temps maintenant. Ça n’empêche qu’il y a de bonnes séries ou films mais ça commence à être un peu trop cliché la...

Et le encore une polémique sur un film netflix ça deviens usant...
C est l argument des Christine boutin and co qui veulent interdire le hellfest pour propagande sataniste.
Et tu sais que c est pas parce qu on porte un t shirt avec un pentagramme en faisant les cornes du diable qu on va pas passer les samedi soir a sacrifier des femmes vierges dans un cimetière.
Comme ecouter marylin manson ne rend pas serial killer.
Comme regarder son of anarchy, scarface ou narcos ne donne pas envie de se lancer dans le commerce de drogue
Etc...

Voilà ben en ecoutant conchita wurst on va pas devenir trans et bi.

Avatar du membre
m.enfin
Administrateur
Administrateur
Messages : 3314
Enregistré le : 10 juin 2013, 13:55

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#216 Message par m.enfin » 11 sept. 2020, 11:42

Gilles C a écrit :
11 sept. 2020, 11:26
Voilà ben en ecoutant conchita wurst on va pas devenir trans et bi.
ca non,
mais moi, ca me donne des envies de meurtres,
alors serial killer oui
:mrgreen: :arrow:

Avatar du membre
L2L
+
+
Messages : 3126
Enregistré le : 26 juil. 2015, 09:27
Localisation : Antananarivo - Madagascar

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#217 Message par L2L » 11 sept. 2020, 12:22

Laurent a écrit :
11 sept. 2020, 01:19
Gilles C a écrit :
10 sept. 2020, 23:42
Pour la petite histoire ma grande rentre au lycée, parmi toutes les histoires palpitantes qu elle me raconte :
Elle rencontre 2 filles qu elle connait depuis le collège : une se vante de s etre taper pleins de mecs et de filles :shock:
Elle est assise a cote d un trop beau mec.... qui s avere etre une fille sortant avec d autres filles :roll: :lol:
Elle se fait un ami mec , trop cool ( oui il lui a parlé comme un ami), il font des sorties le midi ( genre mc do), c est le seul mec au milieu d une bande de 8 filles 8) bon elle pense qu il est homo ( je l ai presque sentie déçu qu elle le drague pas )

Bref je pense pas qu il y ai une "propagande ". (Perso j en vois aucune) mais plutot le reflet d une société qui evolue. Et de gens qui ne se cachent plus oser une sexualité hors "norme ", l afficher et en etre fier.
Il ne s'agit pas de "fierté" mais d'un problème d'estime de soi qui fait que l'on a besoin d'afficher sa sexualité auprès des autres pour se sentir valoriser.
Plus l'estime de soi est faible, plus on a besoin de chercher de la reconnaissance dans le regard de l'autre.
+1

Aujourd'hui être homo, ou plutôt se prétendre homo, permet à des gens qui n'ont malheureusement aucun statut social et aucun charisme de représenter quelque chose de différemment positif dans les yeux des autres.

Un peu comme dans Kick Ass ou le ringard du lycée devient cool et attire la plus jolie fille du bahut après un malentendu qui laisse à croire qu'il est gay
Pi-r2 le 10 mars 2020 a écrit :
10 mars 2020, 17:59
on tape les 8000 cas dans 8 jours, les 100 000 avant la fin du mois. A la fin au moins 200 000 morts en France directement dus à ce virus.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21907
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#218 Message par kamoulox » 11 sept. 2020, 12:38

Gilles C a écrit :
11 sept. 2020, 11:26
kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 08:47
Il y a clairement une propagande car ils s’imposent partout.

Qu’un artiste reconnu soit gay, trans je m’en cogne.

Qu’il devienne reconnu en jouant dessus me gêne profondément.

J’ai netflix et Amazon, on commence à compter les séries et films ou il y a ni gay, ni trans, ni black.

Il y a tout en même temps maintenant. Ça n’empêche qu’il y a de bonnes séries ou films mais ça commence à être un peu trop cliché la...

Et le encore une polémique sur un film netflix ça deviens usant...
C est l argument des Christine boutin and co qui veulent interdire le hellfest pour propagande sataniste.
Et tu sais que c est pas parce qu on porte un t shirt avec un pentagramme en faisant les cornes du diable qu on va pas passer les samedi soir a sacrifier des femmes vierges dans un cimetière.
Comme ecouter marylin manson ne rend pas serial killer.
Comme regarder son of anarchy, scarface ou narcos ne donne pas envie de se lancer dans le commerce de drogue
Etc...

Voilà ben en ecoutant conchita wurst on va pas devenir trans et bi.
Je sais je suis metalleux et j’ai déjà levé de la gothique. T’en vois beaucoup de la propagande métal à la tv, radio, magazine? Non A part la presse spécialisée.

J’achète pas de magazine gay. Ça existe. J’aime pas j’achète pas. On nous impose partout dans chaque émission des rappeurs venus de l’immigration qui ne savent pas chanter moi ça me gonfle. Y’a plein d’artistes qui galere mais comme ils sont pas dans les bonnes cases ils sont inconnus. Alors que hop un artiste gay noir ou trans comme l’autre bilal on le propulse star. J’ai rien contre lui perso mais c’est nul à braire. Tu mets un blanc hétérosexuel à la place il fait jamais une télé. Jamais!!!!

andrei
Messages : 58
Enregistré le : 07 mai 2020, 01:29

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#219 Message par andrei » 11 sept. 2020, 12:56

kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 12:38
Gilles C a écrit :
11 sept. 2020, 11:26
kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 08:47
Il y a clairement une propagande car ils s’imposent partout.

Qu’un artiste reconnu soit gay, trans je m’en cogne.

Qu’il devienne reconnu en jouant dessus me gêne profondément.

J’ai netflix et Amazon, on commence à compter les séries et films ou il y a ni gay, ni trans, ni black.

Il y a tout en même temps maintenant. Ça n’empêche qu’il y a de bonnes séries ou films mais ça commence à être un peu trop cliché la...

Et le encore une polémique sur un film netflix ça deviens usant...
C est l argument des Christine boutin and co qui veulent interdire le hellfest pour propagande sataniste.
Et tu sais que c est pas parce qu on porte un t shirt avec un pentagramme en faisant les cornes du diable qu on va pas passer les samedi soir a sacrifier des femmes vierges dans un cimetière.
Comme ecouter marylin manson ne rend pas serial killer.
Comme regarder son of anarchy, scarface ou narcos ne donne pas envie de se lancer dans le commerce de drogue
Etc...

Voilà ben en ecoutant conchita wurst on va pas devenir trans et bi.
Je sais je suis metalleux et j’ai déjà levé de la gothique. T’en vois beaucoup de la propagande métal à la tv, radio, magazine? Non A part la presse spécialisée.

J’achète pas de magazine gay. Ça existe. J’aime pas j’achète pas. On nous impose partout dans chaque émission des rappeurs venus de l’immigration qui ne savent pas chanter moi ça me gonfle. Y’a plein d’artistes qui galere mais comme ils sont pas dans les bonnes cases ils sont inconnus. Alors que hop un artiste gay noir ou trans comme l’autre bilal on le propulse star. J’ai rien contre lui perso mais c’est nul à braire. Tu mets un blanc hétérosexuel à la place il fait jamais une télé. Jamais!!!!
Bah, tu sais ce qu'il te reste à faire si tu veux être une star. Prends ça de coté positif!

Avatar du membre
Fluctuat
-+
-+
Messages : 2289
Enregistré le : 27 avr. 2011, 11:45
Localisation : Ici, là, ou ailleurs

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#220 Message par Fluctuat » 11 sept. 2020, 13:28

kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 12:38
On nous impose partout dans chaque émission des rappeurs venus de l’immigration qui ne savent pas chanter moi ça me gonfle. Y’a plein d’artistes qui galèrent mais comme ils sont pas dans les bonnes cases ils sont inconnus. Alors que hop un artiste gay noir ou trans comme l’autre bilal on le propulse star. J’ai rien contre lui perso mais c’est nul à braire. Tu mets un blanc hétérosexuel à la place il fait jamais une télé. Jamais!!!!
C'est sûr qu'avant on n'imposait jamais des chanteurs sans voix avec une musique discutable :lol:

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21907
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#221 Message par kamoulox » 11 sept. 2020, 13:39

Avant c’est surtout que tu avais du choix.
Tu n’aimais pas la variété tu pouvais voir du reggae, du rock français, anglais, des soirées sur m6 plus hard ou metal, mise korn, sepultura nirvana, les pumpkins, Radiohead et d’autres passaient sur canal à une heure de grande écoute.
Il y en avait pour tout le monde, de la diversité.

La on nous impose clairement de la soupe, à coup d’auto tune , de David guetta et son piano à 2 touches j’en peux plus bordel.


Tiens l’autre fois je réécoute un de mes nombreux cd. Ks choice groupe belge mondialement connu dans les 90 (sur la bo de buffy contre les vampires entres autres) déjà vu en concert, fabuleux il y quelques années.

Et bien en allant prendre des nouvelles la chanteuse est devenue un garçon. Bon, je la pensait gay comme tout les gens aimant ce groupe.
Bon ba je m’en fou, j’aime l’artiste. Par contre si elle avait fait ça pour passer de l’anonymat aux gros festivals, ça m’aurait gêné , clairement et sûrement jamais acheté de cd de ce groupe.

andrei
Messages : 58
Enregistré le : 07 mai 2020, 01:29

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#222 Message par andrei » 11 sept. 2020, 13:49

kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 13:39
Avant c’est surtout que tu avais du choix.
Tu n’aimais pas la variété tu pouvais voir du reggae, du rock français, anglais, des soirées sur m6 plus hard ou metal, mise korn, sepultura nirvana, les pumpkins, Radiohead et d’autres passaient sur canal à une heure de grande écoute.
Il y en avait pour tout le monde, de la diversité.

La on nous impose clairement de la soupe, à coup d’auto tune , de David guetta et son piano à 2 touches j’en peux plus bordel.


Tiens l’autre fois je réécoute un de mes nombreux cd. Ks choice groupe belge mondialement connu dans les 90 (sur la bo de buffy contre les vampires entres autres) déjà vu en concert, fabuleux il y quelques années.

Et bien en allant prendre des nouvelles la chanteuse est devenue un garçon. Bon, je la pensait gay comme tout les gens aimant ce groupe.
Bon ba je m’en fou, j’aime l’artiste. Par contre si elle avait fait ça pour passer de l’anonymat aux gros festivals, ça m’aurait gêné , clairement et sûrement jamais acheté de cd de ce groupe.
Enfin certains dirons, "mais encore avant t'avais du baroque, du classique, du romanitque, du modèrne enfin. Tous ca pour se retrouver avec un éternel boogie joué au differents tempos. En plus t'a vu l'accoutrement.... C'est pathétique (au mauvais sens du terme)"
En plus je suis sur que y en a qui se droguent :lol: :lol: :lol:
Modifié en dernier par andrei le 11 sept. 2020, 13:50, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Fluctuat
-+
-+
Messages : 2289
Enregistré le : 27 avr. 2011, 11:45
Localisation : Ici, là, ou ailleurs

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#223 Message par Fluctuat » 11 sept. 2020, 13:50

kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 13:39
Avant c’est surtout que tu avais du choix.
Tu n’aimais pas la variété tu pouvais voir du reggae, du rock français, anglais, des soirées sur m6 plus hard ou metal, mise korn, sepultura nirvana, les pumpkins, Radiohead et d’autres passaient sur canal à une heure de grande écoute.
Il y en avait pour tout le monde, de la diversité.

La on nous impose clairement de la soupe, à coup d’auto tune , de David guetta et son piano à 2 touches j’en peux plus bordel.
Kamoulox, rien de personnel, mais vous êtes vieux: "l'heure de grande écoute" c'est pour les Papys, les "jeunes" sont sur internet ou des réseaux sociaux et ils ont accès à une diversité bien plus grande que ce que nous avions à l'époque. Mais, en effet, les médias traditionnels, radio, télé, promeuvent une soupe aseptisée: n'importe quelle compilation des années 80 est cent fois plus variée musicalement que ce qui passe sur les radios -hors nostalgie :mrgreen:

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21907
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#224 Message par kamoulox » 11 sept. 2020, 14:20

Je suis né au milieu des années 80. J’ai grandi avec l’arrivée Massives des jeux vidéos, de la Dance musique, de la transe, le rock des 90, et le rock de papa, les stones tout ça... j’avais même dû ntm en casette, jusqu’au joue ou le père d’un pote m’a filé ses casettes pour que je les copies.

Acdc (back in black)
Rage against the machine premier album
Silverchair
Ça a changé ma vie (mais vraiment)

L’heure de grande écoute c’était quand on rentrait de l’école on mettais nulle part ailleurs, pour l’émission géniale et surtout pour découvrir quel artiste aller venir jouer.
C’était fabuleux!!

Avatar du membre
L2L
+
+
Messages : 3126
Enregistré le : 26 juil. 2015, 09:27
Localisation : Antananarivo - Madagascar

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#225 Message par L2L » 11 sept. 2020, 14:34

Fluctuat a écrit :
11 sept. 2020, 13:50
kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 13:39
Avant c’est surtout que tu avais du choix.
Tu n’aimais pas la variété tu pouvais voir du reggae, du rock français, anglais, des soirées sur m6 plus hard ou metal, mise korn, sepultura nirvana, les pumpkins, Radiohead et d’autres passaient sur canal à une heure de grande écoute.
Il y en avait pour tout le monde, de la diversité.

La on nous impose clairement de la soupe, à coup d’auto tune , de David guetta et son piano à 2 touches j’en peux plus bordel.
Kamoulox, rien de personnel, mais vous êtes vieux: "l'heure de grande écoute" c'est pour les Papys, les "jeunes" sont sur internet ou des réseaux sociaux et ils ont accès à une diversité bien plus grande que ce que nous avions à l'époque. Mais, en effet, les médias traditionnels, radio, télé, promeuvent une soupe aseptisée: n'importe quelle compilation des années 80 est cent fois plus variée musicalement que ce qui passe sur les radios -hors nostalgie :mrgreen:
+1

Quand j'entends quelqu'un me dire que METALLICA c'est trop cool, je devine instantanément son âge.
Pi-r2 le 10 mars 2020 a écrit :
10 mars 2020, 17:59
on tape les 8000 cas dans 8 jours, les 100 000 avant la fin du mois. A la fin au moins 200 000 morts en France directement dus à ce virus.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21907
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#226 Message par kamoulox » 11 sept. 2020, 14:47

Ma femme écoute quasi que des vieux trucs d’avant sa naissance :lol:
Elle adore Beatles, les groupes de hair metal des 80’s, queen, des groupes russes inconnus ici, et plein de classique.
Ça veut rien dire
Même moi j’adore Hendrix led zep black sabbath,Maiden... mais pas les Beatles ça memmerde :lol:

funkymonk
Messages : 179
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#227 Message par funkymonk » 11 sept. 2020, 14:49

Quand j'entends quelqu'un me dire que METALLICA c'est trop cool, je devine instantanément son âge.
ahah. C'est clair. Radiohead ça marche bien aussi...
edit : putain j'avais pas vu le combo gagnant avec les smashin pumpkins. La on peut presque faire un profil sociologique. :lol:

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21907
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#228 Message par kamoulox » 11 sept. 2020, 14:51

funkymonk a écrit :
11 sept. 2020, 14:49
Quand j'entends quelqu'un me dire que METALLICA c'est trop cool, je devine instantanément son âge.
ahah. C'est clair. Radiohead ça marche bien aussi...
Après creep j’ai laissé tombé perso trop chiant j’ai découvert l’es smashant pumpkins derrière et ça ça rock sévère (enfin dans les 90 maintenant faut oublier)

Avatar du membre
L2L
+
+
Messages : 3126
Enregistré le : 26 juil. 2015, 09:27
Localisation : Antananarivo - Madagascar

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#229 Message par L2L » 11 sept. 2020, 14:52

kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 14:47
Même moi j’adore Hendrix led zep black sabbath,Maiden... mais pas les Beatles ça memmerde :lol:
Oui, comme les jeunes d'aujourd'hui qui écoutent du "I Am" ou du "NTM", du Snoop Dog, du Daft Punk ou du Laurent Garnier
Pi-r2 le 10 mars 2020 a écrit :
10 mars 2020, 17:59
on tape les 8000 cas dans 8 jours, les 100 000 avant la fin du mois. A la fin au moins 200 000 morts en France directement dus à ce virus.

Avatar du membre
roi.de.trefle
+
+
Messages : 3216
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#230 Message par roi.de.trefle » 11 sept. 2020, 14:56

kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 14:47
Ma femme écoute quasi que des vieux trucs d’avant sa naissance :lol:
Le genre de truc que j'adore :oops:


j'suis pas moderne je sais !
Ignorés : Pimono - Pazuzu

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21907
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#231 Message par kamoulox » 11 sept. 2020, 15:00

L2L a écrit :
11 sept. 2020, 14:52
kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 14:47
Même moi j’adore Hendrix led zep black sabbath,Maiden... mais pas les Beatles ça memmerde :lol:
Oui, comme les jeunes d'aujourd'hui qui écoutent du "I Am" ou du "NTM", du Snoop Dog, du Daft Punk ou du Laurent Garnier
Compare pas des génies avec eux merci!! :mrgreen:

Avatar du membre
L2L
+
+
Messages : 3126
Enregistré le : 26 juil. 2015, 09:27
Localisation : Antananarivo - Madagascar

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#232 Message par L2L » 11 sept. 2020, 15:13

kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 15:00
L2L a écrit :
11 sept. 2020, 14:52
kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 14:47
Même moi j’adore Hendrix led zep black sabbath,Maiden... mais pas les Beatles ça memmerde :lol:
Oui, comme les jeunes d'aujourd'hui qui écoutent du "I Am" ou du "NTM", du Snoop Dog, du Daft Punk ou du Laurent Garnier
Compare pas des génies avec eux merci!! :mrgreen:
Tu es vieux c'est tout. Donc tu estimes que ce que toi tu aimes comme du génie et que ceux que les jeunes d'aujourd'hui aime comme de la 'Mot2Cambronne'.
Pi-r2 le 10 mars 2020 a écrit :
10 mars 2020, 17:59
on tape les 8000 cas dans 8 jours, les 100 000 avant la fin du mois. A la fin au moins 200 000 morts en France directement dus à ce virus.

funkymonk
Messages : 179
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#233 Message par funkymonk » 11 sept. 2020, 15:24

L2L a écrit :
11 sept. 2020, 15:13
Tu es vieux c'est tout. Donc tu estimes que ce que toi tu aimes comme du génie et que ceux que les jeunes d'aujourd'hui aime comme de la 'Mot2Cambronne'.
Un bon critère quand tu parles de génie en musique c'est ce qu'il en reste plus d'un siècle après. donc rdv en 2070 pour la musique de boomer...
Dvořák c'est gagné, Satie c'est fait, Gerschwin on est fixé dans 5 à 15 ans, mais ça à l'air bien parti...

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21907
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#234 Message par kamoulox » 11 sept. 2020, 16:32

On prend les paris. Led zep acdc ou queen resteront comme Mozart ou Beethoven.

Par contre jul, ou big glo et oli ça...

DIGOU
Messages : 601
Enregistré le : 30 sept. 2013, 20:04

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#235 Message par DIGOU » 11 sept. 2020, 21:11

kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 16:32
On prend les paris. Led zep acdc ou queen resteront comme Mozart ou Beethoven.
Quand même pas.
La forme n'est vraiment pas la même, c'est d'ailleurs incomparable.

FrenchRigolade
Messages : 382
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#236 Message par FrenchRigolade » 11 sept. 2020, 22:45

funkymonk a écrit :
11 sept. 2020, 15:24
L2L a écrit :
11 sept. 2020, 15:13
Tu es vieux c'est tout. Donc tu estimes que ce que toi tu aimes comme du génie et que ceux que les jeunes d'aujourd'hui aime comme de la 'Mot2Cambronne'.
Un bon critère quand tu parles de génie en musique c'est ce qu'il en reste plus d'un siècle après. donc rdv en 2070 pour la musique de boomer...
Dvořák c'est gagné, Satie c'est fait, Gerschwin on est fixé dans 5 à 15 ans, mais ça à l'air bien parti...
j'ai de bons espoirs de persistance pour Richard David James :oops: Mozart de l'électro à mes yeux
Peut se prévaloir de la cosignature de l'union française pour la santé bucco-dentaire.

Avatar du membre
L2L
+
+
Messages : 3126
Enregistré le : 26 juil. 2015, 09:27
Localisation : Antananarivo - Madagascar

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#237 Message par L2L » 12 sept. 2020, 07:12

kamoulox a écrit :
11 sept. 2020, 16:32
On prend les paris. Led zep acdc ou queen resteront comme Mozart ou Beethoven.
Faut pas déconner.

Si on revient à l'époque de Mozart, l'équivalent de Led Zep ou AC/DC, ce serait plûtot "la digue du cul".

Ton avis est biaisé parce que tu baignes dans le milieu du rock, et que tu es entouré de gens qui pensent dans la grande majorité que ce sont des génies.

Pour preuve, le rock a déjà énormément de mal à passer la barrière du 21° siècle.

Si tu baignerais dans le milieu du Hip-Hop, tu estimerais la même chose pour MC Solaar ou Grand Corps Malade en disant que ce sont des génies de la poésie. Et si leur texte sont jolis, au niveau construction, ca reste vachement en-dessous d'un Guillaume Appolinaire.

Faudrait que tu te passes le Requiem de Mozart avec une bonne sono pour te remettre les pieds sur terre et voir la différence.
FrenchRigolade a écrit :
11 sept. 2020, 22:45
j'ai de bons espoirs de persistance pour Richard David James :oops: Mozart de l'électro à mes yeux
Faudrait déjà que sa notoriété dépasse le cadre familial.

J'aime beaucoup l'électro mais ça reste du consommable.

Mais quand même peu de chance qu'un beat et une mélodie en boucle soit considérer un jour comme de l'art intemporel.

Pour ce qui restera dans 100 ans, je mise plutôt sur certains compositeurs de BO (genre Morricone ou Clint Mansell) et certains classique Jazz instru. Si de l'électro devrait s'en sortir, amha, il faudrait plus lorgner vers des artistes tel que J-M. Jarre.

Déjà, je pense que pour rester intemporel, les musiques sans paroles sont mieux placées. Ne serait-ce que parce qu'elles touchent directement à l’émotionnel et que les émotions sont les mêmes quelques soient les époques ou les pays.

Les paroles sont des messages bien plus ancrées dans leur époque et n'auront peut-être plus de sens dans le futur. De plus le langage évolue risquant de faire des paroles d'aujourd'hui un genre de "Vieux François".

Et pour les hits en Anglais, rien ne dit que dans 1 ou 2 siècles, l'Anglais soit encore la langue dominante, ce qui réduira encore l'impact des groupes ou artistes anglophone à succès d'aujourd'hui.
Pi-r2 le 10 mars 2020 a écrit :
10 mars 2020, 17:59
on tape les 8000 cas dans 8 jours, les 100 000 avant la fin du mois. A la fin au moins 200 000 morts en France directement dus à ce virus.

DIGOU
Messages : 601
Enregistré le : 30 sept. 2013, 20:04

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#238 Message par DIGOU » 12 sept. 2020, 07:36

+1000
En compositeurs de BO, j'ajouterai :
Michel Legrand
John Williams
Lalo Schifrin
Henri Mancini...

Liste non exhaustive

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 10168
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#239 Message par neron » 23 sept. 2020, 15:24

@funkymonk, votre étude confirme mes propos impliquant 25 % des enfants et infirme les votres qui toucherait -0,1% de la population.
funkymonk a écrit :
09 sept. 2020, 18:52
"Quand je parlais d'environnement de développement... je n'en faisait pas un facteur central des facteurs explicatifs de l'homosexualité[/u]
C'est bien la notre contreverse: pour 0,6% des gens vous déniez une réalité psy-social touchant 25 % des enfants et la majorité des gays".

J'avais posté un lien très intéressant sur l'état de l'art sur l'identité sexuelle, très documenté sur les 'pour et contre" et ton inversion des causes & effet. Je rajoute cette étude de 2013 où 70 % des gays pratiquant avouent l'origine parentale de leur orientation.
funkymonk a écrit :
09 sept. 2020, 18:52
Pour le coup, il se trouve qu'on a des analyses sur analyses sur 2 millions de danois concernant ces facteurs ...

Je t'invite à lire l'étude en entier. Je l'ai fait.En gros l'analyse porte sur les homosexuels en couple, avec une analyse de risque (Risk Ratio) sur énormément de facteurs. En gros tous les facteurs que j'évoque, mais aussi ta théorie sur l'absence de pères....En bon scientifique t'en conclus quoi ?. Ma conclusion : C'est un facteur assez peu discriminant, parmi une chiée d'autre
J'en conclus que vous n'avez pas lu l'étude que vous nous soumettez:
Ni la 1er phrase d'intro.:"Children who experience parental divorce are less likely to marry heterosexually than those in intact families".
Ni ses conclusions: "men whose cohabitation with both parents ended before age 18 years had significantly (55–76%) higher rates of homosexual marriage than men who cohabited with both parents until age 18 years"
Ni son objet qui n'a rien à voir avec la question: 1er bais: Elle ne porte pas sur la pratique gays mais sur les mariages gays, 2em biais, elle ne porte pas sur l'effet de l'absence du "père incarnant le sexe fort" mais sur le tx de mariage gays chez les enfants ayant connu ou pas un divorce:+67 %

Cette étude confirme bien l'impact dans les démocraties avancées (Danemark, NL, Suède) du combat contre la "virilité ou l'image du père" datant des années 1980/90 et, qui concerne donc presque autant les enfants du divorce ou pas, expliquant ainsi la faible disparité du tx de mariage gays entre enfants issus d'un divorce ou pas ((mais expliquerait pourquoi le tx d'homo croit encore en 2020, 40 ans après)).

De plus les études et psy ou in vivo dont celle-ci à la sortie d'un bar gay où plus de 66 % des gays admettent ne pas avoir eu "d'image de père incarnant le sexe fort". Cela correspond exactement à mon expérience où 100% des gays on vécu une enfance avec un manque d''image" forte du père même si 33 % le dénie se réclamant homo. par nature.
funkymonk a écrit :
09 sept. 2020, 18:52
Au passage, quand on a écrit CQFD, on est sensé avoir démontré quelquechose.
C'est bien mon cas mais par le votre où vous démontrez rien sinon: Expliquez avec votre facteur épigénique fumeux (puisqu'il n'y a pas de gène) mais supporté par la banque mondialel
- La hausse des pratiques gays dans ces pays alors qu'ils ont connu la tolérance gays dès 1980 ? Si c'était épi. le tx aurait du se stabiliser dès 2000
- La corrélation entre la "pratique gays" et l'"affaiblissement de l'image forte du père" du au féminismes que l'on retrouve dans le gender equity gap ?
Image
---------------------------------Divers réponses ----------------------------------
funkymonk a écrit :
09 sept. 2020, 07:16
J'imagine que c est lié au développement dans la petite enfance et a l' enfance. Probablement multifactoriel :influence des hormones maternelles au stade foetal, facteurs epigenetiques, développement du cerveau et environnement social et familial. Si c était simple, la cause de l homosexualité serait identifiée depuis longtemps.
Les chercheurs n'ont trouvé aucun facteur génétique et avant de parler d'hupotetqiues "facteurs sociaux" libèrant l'expression de pseudo "facteurs epigeniques" pourquoi dédaigner aux gènes X et Y leur importance ? lol
funkymonk a écrit : Au passage ça expliquerait bien pourquoi l'orientation sexuelle s' exprime sur un spectre et non de manière binaire. Regarde les stats c est quand même édifiant le nombres de mecs hétérosexuels qui se disent aussi attirés par les hommes.
+1 La théroie genriste ne solutionne rien. Elle crée 17 genres que tes facteurs épigénétiques fumeux vont se trouver à mal d'expliquer- lol
funkymonk a écrit :Les deux seules questions qui valent pour moi sont :Est ce gênant ? Apparemment non. Les nations qui tolèrent l'homosexualité ne se débrouillent pas moins bien que les autres
Exactement, Vous ne regardez que le bout de vos chaussures comme toute idéologue déniant ces effets auto-réalisateur. Oui la wordbank soutient vos idées voir démontre à postériorie un lien entre "dévelopement" et "egalitarisme" et "dévelopement" et "obcurentisme religieux".

Déjà Marx l'avait dit, la religion est un frein aux idéologies mais aucune idéologie n'a durée longtemps alors que les religions toute paternaliste si.. Ainsi certains y voit dans la chute de Rome. A noter que les vieux pays égalitarisme voient une résurgence très forte du religieux. Tu me diras que c'est le fait des réac hétero-sexuel
funkymonk a écrit :Est ce qu on y peut quelque-chose ?Et encore une fois non. Thérapies de conversion, peine de mort et autres joyeusetés n'ont jamais empêché certains hommes d aimer les hommes....Considères-tu en France une quelconque 'promotion' de l'homosexualité ?...La télé, les images ou discours hystèriques,...un homosexuel est effeminé, un poil ridicule et est méprisé par une partie de la population. Pas franchement enviable ... les seules vagues sont celles faites par les ***censuré*** qui sont venus aggresser le couple J'ai pas connaissance de faits inverses ..
Oui on va vers une société idéologiquement neutre, mais aucune n'a persisté en déniant se pourquoi notre entrejambe est fait. je pense réellement que les activistes gays font une erreur de combat mais à mon age, ceaà ne me touche pas
---------------------------------------------------------------------------------------------------------
J'arrête là et regrette votre déni de l''impact sur enfants juste pour promouvoir votre idéologie et un besoin d'affirmation de soi amha :-(
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

funkymonk
Messages : 179
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: Les conditions de vie des enfants après le divorce

#240 Message par funkymonk » 23 sept. 2020, 17:27

J'arrête là et regrette votre déni de l''impact sur enfants pour promouvoir une idéologie et un besoin d'affirmation de soi amha
L'idéologue c'est vous : J'ai des hypothèses, vous avez des certitudes.
Votre disposition d'esprit clos plus surement la conversation que ma supposée idéologie.
J'en conclus que vous n'avez pas lu l'étude:
Si, mais ce n'est pas tout de la lire, il faut savoir l'interprêter, ce que j'ai fait notamment en rappelant 2-3 principes de stat.
Vous êtes impermables à l'idée même de facteur de confusion, vos citations sont très parlantes à ce sujet.

Vous tordez mes propos pour qu'ils correspondent à l'idée caricaturale que vous vous faîtes de ma position, nous n'avons pas de langage scientifique maitrisé commun qui permettrait une conversation sensée, je suis donc dans l'incapacité de vous aider à comprendre mon point de vue. A mon grand regret.
mais aucune n'a persisté en déniant se pourquoi notre entrejambe est fait.
Dans les sociétés modernes, une majorité d'humains évitent activement de se reproduire, parfois pendant des décennies...bien peu s'abstiennent de baiser, et continuent même à baiser alors qu'ils sont dans l'impossibilité biologique de se reproduire...(ménopause, infertilité)
Faudra leur expliquer à quoi c'est censé servir.

Répondre