Notaire-Insee : T2 2017, +3,4% sur 1 an France entière

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
Vincent92
~~+
~~+
Messages : 6952
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Notaire-Insee : T2 2017, +3,4% sur 1 an France entière

#1 Message par Vincent92 » 07 sept. 2017, 10:50

Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/3054197
Date : 07/09/2017
Les prix des logements anciens et le volume de transactions continuent d'augmenter au deuxième trimestre 2017

Indices des prix des logements anciens - deuxième trimestre 2017
Au deuxième trimestre 2017, les prix des logements anciens continuent d'augmenter : +1,0 % par rapport au trimestre précédent (données provisoires corrigées des variations saisonnières). La hausse est nettement plus importante pour les appartements (+1,6 %) que pour les maisons (+0,6 %).
Sur un an, la hausse des prix continue de s'amplifier : +3,4 % par rapport au deuxième trimestre 2016, après +2,5 % le trimestre précédent. Pour le troisième trimestre consécutif, la hausse est plus importante pour les appartements (+4,2 %) que pour les maisons (+2,9 %).

Au deuxième trimestre 2017, les prix des logements anciens continuent d'augmenter : +1,0 % par rapport au trimestre précédent (données provisoires corrigées des variations saisonnières). La hausse est nettement plus importante pour les appartements (+1,6 %) que pour les maisons (+0,6 %).

Sur un an, la hausse des prix continue de s'amplifier : +3,4 % par rapport au deuxième trimestre 2016, après +2,5 % le trimestre précédent. Pour le troisième trimestre consécutif, la hausse est plus importante pour les appartements (+4,2 %) que pour les maisons (+2,9 %).

En Île-de-France, la hausse des prix de l'ancien se poursuit

Au deuxième trimestre 2017, les prix des logements anciens en Île-de-France augmentent de nouveau : +1,3 % par rapport au premier trimestre 2017, comme au trimestre précédent.

Sur un an, la hausse des prix s'intensifie : +3,9 % par rapport au même trimestre de l'année précédente, après +3,4 % début 2017 et +2,6 % fin 2016. Cette accélération provient d'une hausse plus prononcée des prix des appartements (+4,9 % sur un an, après +4,1 %), notamment des appartements parisiens dont les prix augmentent de 6,6 % en un an. La hausse des prix des maisons franciliennes est moins marquée et plus régulière (+1,9 % après +2,0 %).

En province, les prix de l'ancien augmentent moins fortement qu'en Île-de-France

En province, les prix des logements anciens augmentent de 0,9 % entre le premier et le deuxième trimestre 2017, soit une hausse légèrement moins vive qu'au trimestre précédent (+1,2 %).

Sur un an, ils s'accroissent de façon moins marquée qu'en Île-de-France, mais accélèrent cependant depuis le début de l'année : +3,2 % entre le deuxième trimestre 2016 et le deuxième trimestre 2017 après +2,0 % le trimestre précédent. Comme en région francilienne, la hausse est plus importante pour les appartements (+3,6 %) que pour les maisons (+3,1 %).

Image

Le volume annuel de transactions poursuit sa progression

Au deuxième trimestre 2017, le volume annuel de transactions continue d'augmenter : en juin, le nombre de transactions réalisées au cours des douze derniers mois atteint un nouveau record historique (921 000). Il excède ainsi nettement le volume cumulé un an plus tôt (819 000 en juin 2016). Ce niveau est atteint dans un contexte de croissance tendancielle du parc de logements existants (+1 % environ en moyenne par an depuis trente ans).

Révisions

L'indice des prix des logements anciens est révisé pour prendre en compte les transactions des périodes couvertes qui n'avaient pas encore été enregistrées lors de la publication précédente. De plus, pour la publication du deuxième trimestre 2017, les coefficients CVS ont été actualisés, ce qui peut modifier légèrement les séries depuis début 2008.

Par rapport aux données publiées le 3 juillet 2017, la variation des prix au premier trimestre 2017 est abaissée de 0,3 point au total, pour les appartements et pour les maisons. Elle s'établit à +1,3 % par rapport au quatrième trimestre 2016 pour l'ensemble, au lieu de +1,6 % (chiffre actualisé le 3 juillet), et de +1,9 % estimé le 30 mai.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

Répondre