La bulle immobilière américaine 2.0 à la loupe

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
JMOUSS
Messages : 213
Enregistré le : 25 mai 2009, 07:29

La bulle immobilière américaine 2.0 à la loupe

#1 Message par JMOUSS » 02 oct. 2017, 09:52

Date : 28 septembre 2017
Source : or-argent.eu
Lien : https://or-argent.eu/la-bulle-immobilie ... -la-loupe/
Les chiffres de l’indice Case-Shiller de l’immobilier américain de juillet ont été publiés aujourd’hui. L’indice sans ajustements saisonniers a bondi de 6 % sur base annuelle, dépassant de loin la progression des salaires et des revenus des ménages.
Les graphiques parlent d'eux même !
Image
Image
Image
Image

D'autres exemples sur le site cité.

Avatar du membre
Immopaparis
Messages : 526
Enregistré le : 14 janv. 2015, 11:14

Re: La bulle immobilière américaine 2.0 à la loupe

#2 Message par Immopaparis » 02 oct. 2017, 13:49

Encore une preuve que le "market timing" c'est à peine mieux que jouer au casino. On peut faire tout un tas de théories pour expliquer pourquoi l'immobilier est surévalué ou non, même si on a "raison" sur des fondamentaux on ne peut pas prévoir le futur et surtout pas le timing.

Attendre que les prix baissent est fondamentalement la même attitude qu'attendre que les prix montent pour se faire une plus value... Reste donc le reste pour faire un choix rationnel:
- durée objective de détention avant déménagement
- évaluation du juste prix de marché, négociation pour avoir un bon rapport qualité/prix
- choix de vie personnel

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18572
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: La bulle immobilière américaine 2.0 à la loupe

#3 Message par lecriminel » 02 oct. 2017, 17:46

JMOUSS a écrit :Les graphiques parlent d'eux même !
il faut voir un peu plus loin que le graphique brut:
+20% à Seattle, c'est le suivi de l'inflation
les taux plus bas permettent de s'acheter mieux au même prix
ils ont le même QE effréné que nous: l'autre grand investissement financier traduit par le Dow Jones fait +100% sur la même période, c'est une chance, ou plutôt une preuve de la bulle précédente que la hausse soit si faible (uniquement en dollars courants, en tenant compte de l'inflation c'est une baisse sur l'indice national) sur la pierre en comparaison.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

ventadour
Messages : 1653
Enregistré le : 24 mai 2005, 21:38
Localisation : Paris 15

Re: La bulle immobilière américaine 2.0 à la loupe

#4 Message par ventadour » 02 oct. 2017, 21:47

Le pire étant probablement Palo Alto au coeur de la Silicon Valley, les prix ont doublé depuis 2011 !

Image

https://julianalee.com/palo-alto/palo-a ... istics.htm

flipper le dauphin
-++
-++
Messages : 3662
Enregistré le : 11 juin 2005, 12:26

Re: La bulle immobilière américaine 2.0 à la loupe

#5 Message par flipper le dauphin » 03 oct. 2017, 11:04

lecriminel a écrit :
JMOUSS a écrit :Les graphiques parlent d'eux même !
il faut voir un peu plus loin que le graphique brut:
+20% à Seattle, c'est le suivi de l'inflation
les taux plus bas permettent de s'acheter mieux au même prix
ils ont le même QE effréné que nous: l'autre grand investissement financier traduit par le Dow Jones fait +100% sur la même période, c'est une chance, ou plutôt une preuve de la bulle précédente que la hausse soit si faible (uniquement en dollars courants, en tenant compte de l'inflation c'est une baisse sur l'indice national) sur la pierre en comparaison.
Encore une fois vous ne prenez que les elements qui vous arrange
Si on prends le plus haut de 2006 et que l'on pousse jusqu'à aujourd'hui, alors oui cela n'a pas augmenter plus que l'inflation
Mais si on prends le graphique dans sa globalité de 2002 à aujourd'hui, l'immobilier sur la periode a fait +60% alors que l'inflation sur la meme periode a été de 36.5%

Et si je fais comme vous, je ne prends que ce qui m'arrange, et base ma comparaison sur le point le plus bas du "crack", l'immo a fait +45% de 2012 à aujourd'hui alors que l'inflation a fait +7%

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 6906
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La bulle immobilière américaine 2.0 à la loupe

#6 Message par Vincent92 » 03 oct. 2017, 12:15

flipper le dauphin a écrit :Et si je fais comme vous, je ne prends que ce qui m'arrange, et base ma comparaison sur le point le plus bas du "crack", l'immo a fait +45% de 2012 à aujourd'hui alors que l'inflation a fait +7%
Seattle a plutôt fait +77% depuis 2012 ((230-130)/130). Mais, comme tu le dis, c'est bête de prendre le point bas ou l'ancien pic. Souvent les points hauts ou bas correspondent à une correction excessive et n'ont rien d'un "retour à la normal".
Je pense que comparer le prix actuel vs le dernier pic est la chose la plus malhonnête qu'on peut faire. Il faut vraiment être baissier et ne pas avoir d'argument.
Même raisonnement que les attentistes qui prennent toujours le point le plus haut, le point le plus bas ou le point actuel pour raisonner. Alors qu'il devrait tout simplement prendre le point où ils ont commencé à être attentiste pour voir si l'arbitrage a été bon ou non.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18572
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: La bulle immobilière américaine 2.0 à la loupe

#7 Message par lecriminel » 03 oct. 2017, 14:43

flipper le dauphin a écrit : Encore une fois vous ne prenez que les elements qui vous arrange
Si on prends le plus haut de 2006 et que l'on pousse jusqu'à aujourd'hui, alors oui cela n'a pas augmenter plus que l'inflation
Mais si on prends le graphique dans sa globalité de 2002 à aujourd'hui, l'immobilier sur la periode a fait +60% alors que l'inflation sur la meme periode a été de 36.5%

Et si je fais comme vous, je ne prends que ce qui m'arrange, et base ma comparaison sur le point le plus bas du "crack", l'immo a fait +45% de 2012 à aujourd'hui alors que l'inflation a fait +7%
tout cela est vrai,
ce qui prouve à quel point les prix sont sujets à la speculation, au QE et autres inventions, et qu'ils ne se basent sur rien de solide.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
domcat74
~~+
~~+
Messages : 11567
Enregistré le : 28 juil. 2009, 14:36
Localisation : La Chartreuse

Re: La bulle immobilière américaine 2.0 à la loupe

#8 Message par domcat74 » 30 oct. 2018, 14:48

Plus forte chute des prix des maisons de Seattle depuis 2011

https://www.zerohedge.com/news/2018-10- ... -pace-2014
« Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées.» Winston Churchill

Répondre