Conference des notaires 22 février

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
jpsgl
Messages : 37
Enregistré le : 17 nov. 2017, 15:00

Conference des notaires 22 février

#1 Message par jpsgl » 22 févr. 2018, 13:36

Une activité immobilière record en Ile-de-France en 2017 avec des évolutions de prix assez contenues sauf dans Paris

Source: les notaires de paris.
http://www.paris.notaires.fr/presse/*** ... vrier-2018

Les prix continuent de monter sur Paris:

Dans Paris, le prix au m² a dépassé 9 000 € le m² au 4e trimestre 2017 et la hausse annuelle du prix de 8,6% [....] en avril 2018, où l’on attend un prix au m² aux alentours de 9 300 €, en hausse de 9% en un an environ.

Voila, tout est dit. Il y a aussi une vidéo associée de Me Delesalle:
https://www.youtube.com/watch?v=-rorQ2f ... 9s&index=1
Réduction du parc "mutable" (transformation en HLM), augmentation de la demande (retour des expats) --> augmentation du haut de gamme et par contamination du reste. Vente au prix immediate et vente à +10% en un mois.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 28173
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Conference des notaires 22 février

#2 Message par Gpzzzz » 22 févr. 2018, 13:51

L'année 2017 aura été marqué par de fortes disparités. Une évolution du marché complement différente de 2016 ou la hausse avait été plus faible (entre 2 et 4% selon les départements) mais généralisée sur toute l'IDF.
Alors que cette année ca aura été :
Forte hausse sur Paris (le double de 2016)
Jolie hausse en petite couronne (entre 2 et 5% selon les departements, légerement plus qu'en 2016)
Completement Flat en grande couronne (après +2% en 2016)

Les enseignements que j'en tire :
On est arrivé au max de la capacité des acheteurs les moins fortunés, donc les prix n'augmentent plus en grande couronne.
La petite couronne profite encore surement du report d'acheteurs parisiens moins fortunés qui se trouvent exclu du marché, d'ou une hausse des prix notamment dans les Hauts de Seine.
A paris IM c'est la chasse aux apparts a tout prix !!

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 28173
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Conference des notaires 22 février

#3 Message par Gpzzzz » 22 févr. 2018, 13:55

Sinon au niveau France, les notaires se sont encore surpassés sur leur publication concernant la variation des prix au Q3 2017 :

https://insee.fr/fr/statistiques/3356094
Révisions
L'indice des prix des logements anciens est révisé pour prendre en compte les observations des périodes couvertes qui n'avaient pas encore été enregistrées lors de la publication précédente. Par rapport aux données publiées le 3 janvier 2018, la variation des prix au troisième trimestre 2017 est abaissée de 0,4 point au total : –0,4 point pour les maisons, –0,4 point pour les appartements. Elle s'établit à +0,9 % par rapport au deuxième trimestre 2017 pour l'ensemble, au lieu de +1,3 % (chiffre actualisé le 3 janvier 2018), et de +1,6 % estimé le 30 novembre 2017.
On passe d'un joli communiqué de presse avec +1.6% pour le Q3 2017 au niveau France, et on se retrouve 3mois plus tard à seulement +0.9% (hausse presque divisé par 2, et le chiffre n'est pas encore définitif ^^)

Le 2eme trimestre France annoncé initialement a +1% finit en définitif a +0.7%

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9362
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Conference des notaires 22 février

#4 Message par Vincent92 » 22 févr. 2018, 14:29

Gpzzzz a écrit :L'année 2017 aura été marqué par de fortes disparités. Une évolution du marché complement différente de 2016 ou la hausse avait été plus faible (entre 2 et 4% selon les départements) mais généralisée sur toute l'IDF.
Alors que cette année ca aura été :
Forte hausse sur Paris (le double de 2016)
Jolie hausse en petite couronne (entre 2 et 5% selon les departements, légerement plus qu'en 2016)
Completement Flat en grande couronne (après +2% en 2016)
Non, je sais que c'est tentant de raconter l'histoire à ta sauce (en écrasant comme d'habitude les chiffres) mais c'est écrit noir sur blanc. Les chiffres notaire sont les suivants :

Appartements :
Paris : +8,5% en un an en moyenne
Petite couronne : +5% en un an en moyenne
Grande couronne : +1,4% en un an en moyenne
Une légère baisse des prix des appartements en fin d'année (-1,3% du 3e au 4e trimestre 2017) a permis de contenir la hausse annuelle des prix autour de 5% en Petite Couronne.
Le marché des appartements en Grande Couronne est le moins haussier (+1,4% en un an), comparé aux autres marchés immobiliers franciliens
Maisons :
Petite couronne : +4%
Grande couronne : +2,9%
Cette tendance baissière des prix viendrait atténuer la hausse annuelle qui passerait de 4,1% en fin d'année
les prix des maisons sont restés en hausse en Grande Couronne comparé au 4e trimestre 2016 (+2,9%)
L'autre point notable est que la petite couronne est en train de repartir à la hausse en pleine saison hivernale :

Image

Le communiqué dans le détail : http://www.paris.notaires.fr/sites/defa ... 4_2017.pdf
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

lisette83
Messages : 101
Enregistré le : 04 juin 2017, 22:43

Re: Conference des notaires 22 février

#5 Message par lisette83 » 22 févr. 2018, 15:20

Sauf que les bases de calcul ont varié du prix médian au prix standardisé.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9362
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Conference des notaires 22 février

#6 Message par Vincent92 » 22 févr. 2018, 15:28

lisette83 a écrit :Sauf que les bases de calcul ont varié du prix médian au prix standardisé.
Les prix trimestriels des départements et de la région ont toujours étaient calculés en prix "standardisé".
Il ne s'agit pas d'un nouveau mode de calcul. Il s'agit d'appliquer un modèle existant (label notaire Insee) à une échelle plus fine.
Tu peux, par contre, dire que les prix ne sont pas encore définitifs.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Ben92
+
+
Messages : 3446
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Conference des notaires 22 février

#7 Message par Ben92 » 22 févr. 2018, 16:31

Les projections basées sur les avant-contrats indiquent un prix moyen de 9320€/m2 pour avril 2018. On serait alors à +10.2% depuis le T1 2017 et +18,2% de hausse cumulée depuis le "point bas" de 2015.

Avatar du membre
goinfrimmo
~~+
~~+
Messages : 5767
Enregistré le : 07 juin 2008, 10:29
Localisation : 92 O

Re: Conference des notaires 22 février

#8 Message par goinfrimmo » 22 févr. 2018, 17:27

Savez-vous quelle est l'évolution du prix des maisons dans le 92 ? J'avoue que ça ne s'arrange pas. Tenez celle-ci: http://www.seloger.com/annonces/achat/m ... =a_surface. 8530€/m2.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9362
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Conference des notaires 22 février

#9 Message par Vincent92 » 22 févr. 2018, 17:31

goinfrimmo a écrit :Savez-vous quelle est l'évolution du prix des maisons dans le 92 ?
+5%

Image
goinfrimmo a écrit : J'avoue que ça ne s'arrange pas. Tenez celle-ci: http://www.seloger.com/annonces/achat/m ... =a_surface. 8530€/m2.
De toute facon, même si elles avaient fait -20% tu n’achèterais pas.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
immoglobine
-+
-+
Messages : 2394
Enregistré le : 17 oct. 2007, 19:06
Localisation : Lyon (69)

Re: Conference des notaires 22 février

#10 Message par immoglobine » 22 févr. 2018, 20:45

Gpzzzz a écrit :Les enseignements que j'en tire :
On est arrivé au max de la capacité des acheteurs les moins fortunés, donc les prix n'augmentent plus en grande couronne.
La petite couronne profite encore surement du report d'acheteurs parisiens moins fortunés qui se trouvent exclu du marché, d'ou une hausse des prix notamment dans les Hauts de Seine.
A paris IM c'est la chasse aux apparts a tout prix !!
Pour la grande couronne l’indice de prix INSEE (106,0) reste inférieur aux périodes 2007-2008 (il avait atteint 108) et 2011-2012 (où il avait dépassé les 110) et les conditions de financement sont bien meilleures actuellement qu’à l’époque.
Ce serait intéressant d’avoir les évolutions séparée pour la zone Versailles Saint-Germain en Layes qui reste la locomotives de la grande couronne niveau prix avec des prix de l’ordre de 7K€ le m² bien plus élevée que dans beaucoup de commune de la petite couronnes.

Si on regarde les indices des de l'Essonne (104,2) et de la Seine et Marne (103,4) on est sur la même dynamique d'évolution que le l’indice province (103,9).
La propriété privée nous a rendus si stupides et si bornés qu'un objet n'est nôtre que lorsque nous le possédons.
K. Marx [Manuscrits de 1844]

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 28173
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Conference des notaires 22 février

#11 Message par Gpzzzz » 22 févr. 2018, 22:44

immoglobine a écrit :
Gpzzzz a écrit :Les enseignements que j'en tire :
On est arrivé au max de la capacité des acheteurs les moins fortunés, donc les prix n'augmentent plus en grande couronne.
La petite couronne profite encore surement du report d'acheteurs parisiens moins fortunés qui se trouvent exclu du marché, d'ou une hausse des prix notamment dans les Hauts de Seine.
A paris IM c'est la chasse aux apparts a tout prix !!
Pour la grande couronne l’indice de prix INSEE (106,0) reste inférieur aux périodes 2007-2008 (il avait atteint 108) et 2011-2012 (où il avait dépassé les 110) et les conditions de financement sont bien meilleures actuellement qu’à l’époque.
Ce serait intéressant d’avoir les évolutions séparée pour la zone Versailles Saint-Germain en Layes qui reste la locomotives de la grande couronne niveau prix avec des prix de l’ordre de 7K€ le m² bien plus élevée que dans beaucoup de commune de la petite couronnes.

Si on regarde les indices des de l'Essonne (104,2) et de la Seine et Marne (103,4) on est sur la même dynamique d'évolution que le l’indice province (103,9).
Tout a fait, ce sont les Yvelines qui boostent la grande couronne (et surement juste qques villes de ce département limitrophe su 92)..
Bref ca rejoint ce que j'expose..
les travailleurs sont au max de leur capacités financières donc les prix n augmentent plus dans les coins qu ils habitent...
Les villes qui continuent d augmenter c est juste le fait de transfert de patrimoine deja acquis vers de l immobilier de centre ville de qques agglomération (apport, achat cash)...
Et attention je ne dis pas que ca ne continuera pas mais hate de voir la remontée des taux cette année sur les marchés qui sont en stagnation (91/95/77 a +0.6% en provisoire sur 2017 donc avant révision souvent a la baisse ^^)

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9362
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Conference des notaires 22 février

#12 Message par Vincent92 » 22 févr. 2018, 23:30

gpzzz a écrit :Les travailleurs sont au max de leur capacités financières donc les prix n augmentent plus dans les coins qu ils habitent...
Les villes qui continuent d augmenter c est juste le fait de transfert de patrimoine deja acquis vers de l immobilier de centre ville de qques agglomération (apport, achat cash)...
Ou alors, les "cadres" (ou assimilés) sont près à faire d'avantage de sacrifices que par le passé pour vivre dans des villes plus cotées (et augmentent donc la demande des villes plus chères tout en baissant celle des villes moins chères).
Si je prends ton cas, tu nous parlais d'acheter des maisons de 200m2 à Yerres. On ne peut pas vraiment dire que tu es "au taquet". Pour moi, c'est plutôt que tu ne raisonnes pas comme la plupart des gens (qui n'achèteraient ni à Yerres ni à Montgeron mais dans des villes plus bourgeoises et/ou plus proche de leur travail dans ta situation).
On en revient toujours à la même problématique. Dernier sujet posté sur ce thème : http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 06&t=95553
Et on pourrait ajouter à cela la dégradation des transports en IdF sur ces 30 dernières années (ce qui fait que la situation géographique vis à vis des zones d'emplois devient plus importante).
Penser que tous les achats dans des villes à plus de 4-5k€/m2 en IdF c'est juste du transfère de patrimoine et ne peut pas être des revenus du travail est juste délirant. Biensur qu'on peut acheter dans ces villes avec des salaires.
Par contre, à moins d'avoir des revenus extrêmement élevés, on ne peut pas acheter à 35 ans une maison de 200m2 dans une ville correcte du 92 c'est sûr.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 28173
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Conference des notaires 22 février

#13 Message par Gpzzzz » 22 févr. 2018, 23:49

Vincent92 a écrit :
Les travailleurs sont au max de leur capacités financières donc les prix n augmentent plus dans les coins qu ils habitent...
Les villes qui continuent d augmenter c est juste le fait de transfert de patrimoine deja acquis vers de l immobilier de centre ville de qques agglomération (apport, achat cash)...
Ou alors, les "travailleurs" sont près à faire d'avantage de sacrifices que par le passé pour vivre dans des villes plus cotées (et augmentent donc la demande des villes plus chères tout en baissant celle des villes moins chères).
Si je prends ton cas, tu nous parlais d'acheter des maisons de 200m2 à Yerres. On ne peut pas vraiment dire que tu es "au taquet". Pour moi, c'est plutôt que tu ne raisonnes pas comme la plupart des gens (qui n'achèteraient ni à Yerres ni à Montgeron mais dans des villes plus bourgeoises et/ou plus proche de leur travail dans ta situation).
On en revient toujours à la même problématique. Dernier sujet posté sur ce thème : http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 06&t=95553
Penser que tous les achats dans des villes à plus de 4-5k€/m2 en IdF c'est juste du transfère du patrimoine et ne peut pas être des revenus du travail est juste délirant.
Tu fais d un cas particulier une généralité et tu conclues en déformant mon propos..

Mais effectivement ca pourrait etre une explication, les gens se reportent tous vers certains coins (qui augmentent donc fortement) au détriment d autres (qui de fait stagne ou baisse)..
C est surement le cas pour certains coins en France mais ca ne tient pas pour l IDF.. Car on constate que les volumes augmentent partout !!
meme dans les départements de grande couronne qui voit leur prix stagner les volumes sont au plus haut.. et sur des rythmes a peu près équivalent aux départements qui voient leur prix exploser..

Donc ca veut bien dire que ce n est pas juste l augmentation de la demande qui entraine la hausse des prix.. c est aussi et surtout le budget des gens qui achetent !
Une stat intéressante serait de connaitre la part de primos et secundo dans chacun des départements...
Modifié en dernier par Gpzzzz le 22 févr. 2018, 23:52, modifié 1 fois.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9362
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Conference des notaires 22 février

#14 Message par Vincent92 » 22 févr. 2018, 23:52

Ce n'est pas juste une question de quantité mais aussi de qualité. J'ai grandi dans une ville du 77. Ca ne me viendrait pas du tout à l'esprit d'acheter au même endroit. Si Madame simspon vient acheter à ma place, il n'y aura pas de différence sur le volume. Mais une grosse différence sur le type d'acheteurs. Nos budgets étant très différents.
Les deux jouent forcément. Mais si le banquier quitte sa grande banlieue pour s'acheter un bien à côté de La Défense et que dans le même temps deux personnes moins riches prennent sa place naturel en grande banlieue, ce n'est pas étonnant que les prix montent à La Défense et ne montent pas dans cette ville de banlieue.
N.B. : Je schématise volontairement pour expliquer. Il y a aussi des riches en grande banlieue.
Modifié en dernier par Vincent92 le 23 févr. 2018, 00:00, modifié 1 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 28173
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Conference des notaires 22 février

#15 Message par Gpzzzz » 22 févr. 2018, 23:56

Vincent92 a écrit :C'est pas une question de quantité mais de qualité. J'ai grandi dans une ville du 77. Ca me viendrait pas du tout à l'esprit d'acheter au même endroit. Si Madame simspon vient acheter à ma place il n'y aura pas de différence sur le volume. Mais une grosse différence que le type de demande.
Ce que t apelles la qualité c est exactement ce que j évoque..
Une majorité des gens qui achètent en grande couronne n ont pas les moyens de payer plus cher, donc meme s il y a bcp de demandes les prix n augmentent pas..
Sur Paris IM c est l inverse, certains ont des moyens illimités donc forcement la forte demande entraine la hausse des prix..
Cqfd..

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 28173
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Conference des notaires 22 février

#16 Message par Gpzzzz » 23 févr. 2018, 00:01

Une autre stat parlante ce serait le % d achat cash par département.. ca mettrait tout le monde d accord..

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9362
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Conference des notaires 22 février

#17 Message par Vincent92 » 23 févr. 2018, 00:06

Ton premier post sous-entendait que seuls les héritiers pouvaient acheter dans les marchés en hausse et que c'était cette frange de la population qui soutenait les prix.
Les travailleurs étant trop pauvre pour soutenir les prix.
Je te dis que les "cadres" (ou assimilés) peuvent toujours acheter dans ces marchés "chers" et qu'ils se concentrent d'avantage que par le passé dans certaines villes (pour des raisons de proximité de leur emploi et pour des raisons de fracture sociale/pour ne pas être emmerdé par ce qu'impose la bien-pensance).
Ceci fait augmenter les prix dans ces villes (Haut de Seine par exemple) et a un effet baissier dans d'autres (Essonne par exemple).
L'effet baissier est néanmoins absorbé tout ou partie (je rappelle que la grande couronne fait +1.4% en 2017) par la pression démographique de ces villes (ce qui explique aussi probablement qu'il y ait beaucoup de ventes).

Tu noteras que notre principal point de désaccord ne se situe pas sur la grande couronne mais sur les marchés les plus en tension.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 28173
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Conference des notaires 22 février

#18 Message par Gpzzzz » 23 févr. 2018, 00:19

Vincent92 a écrit :Ton premier post sous-entendait que seuls les héritiers pouvaient acheter dans les marchés en hausse et que c'était cette frange de la population qui soutenait les prix.
Je te dis que les "cadres" (ou assimilés) peuvent toujours acheter dans ces marchés "chers" et qu'ils se concentrent d'avantage dans certaines villes (pour des raisons de proximité de leur emploi et pour des raisons de fracture sociale/pour ne pas être emmerdé par ce qu'impose la bien-pensance).
Ceci fait augmenter les prix dans ces villes (Haut de Seine par exemple) et à un effet baissier dans d'autres (Essonne par exemple).
L'effet baissier est néanmoins absorber tout ou partie (je rappelle que la grande couronne fait +1.4% sur 1 an) par la pression démographique de ces villes.
Nan j ai jamais dit que SEULS les détenteurs de patrimoine pouvaient acheter...
J ai dit qu ils etaient responsables de la décorelation de la hausse des prix dans certains coins par rapport au marché en général car ils étaient surrepresentés parmi les acheteurs...
Ca peut etre par exemple des heritiers ou des gens fortunés qui achètent cash sur Paris des 2/3 pièces.
Ca peut-être des parisiens qui arrivent et achètent sur Bordeaux avec le produit de leur vente sur Paris a 9ke le m2..
Ca peut etre des retraités qui arrivent dans des stations du bord de mer avec le produit de la vente de leur pavillon d ouvrier a 400ke en petite couronne..
Ect...ect..

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9362
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Conference des notaires 22 février

#19 Message par Vincent92 » 23 févr. 2018, 10:33

Je suis d'accord que le patrimoine influence les prix.
Mais bon, à moins de guerre/confiscation (par impôts par exemple) ou autres catastrophes, le patrimoine devrait être de plus ou plus important puisque beaucoup de français arrivent à épargner.
Donc, logiquement, son influence ne va pas reculer.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

dams13
Messages : 1195
Enregistré le : 25 nov. 2016, 16:51

Re: Conference des notaires 22 février

#20 Message par dams13 » 23 févr. 2018, 11:05

Vincent92 a écrit :Je suis d'accord que le patrimoine influence les prix.
Mais bon, à moins de guerre/confiscation (par impôts par exemple) ou autres catastrophes, le patrimoine devrait être de plus ou plus important puisque beaucoup de français arrivent à épargner.
Donc, logiquement, son influence ne va pas reculer.
Tu serai surpris.
Beaucoup de français ont moins de 2000€ d'épargne avec 6 a 8k de crédit conso... beaucoup de mes couples d'amis allant vers le 40ans ont un credit immo de 150k+, et moins de 10k d'épargne... le jour ou l immo se cassera la gueule ils seront dans la 'Mot2Cambronne'. Le pire est un amis qui a un compte courant et un crédit immo, un crédit auto... rien d'autre... je me demande comment il va faire dans 3 ou 4 ans.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9362
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Conference des notaires 22 février

#21 Message par Vincent92 » 23 févr. 2018, 11:19

Image


https://alphabetablog.com/placements-mal-francais
Le Livret A a débuté l’année sur une note positive, collectant 3,58 milliards d’euros en janvier, selon la Caisse des dépôts. Il a réalisé ainsi en un seul mois plus du tiers de la collecte réalisée l’année dernière : 10,24 milliards d’euros. Il fait également mieux qu'en janvier 2017, où il avait collecté 2,89 milliards d’euros. Le Livret de développement durable et solidaire a pour sa part attiré 320 millions d’euros le mois dernier.

L'encours total sur les deux produits a atteint 379,9 milliards d'euros à fin janvier 2018, dont 275,3 milliards pour le Livret A et 104,6 milliards d'euros pour le Livret de développement durable et solidaire.
https://www.capital.fr/entreprises-marc ... er-1273329

Pour être plus précis : https://www.insee.fr/fr/statistiques/31 ... tre-bloc-2
Et encore plus précisément : https://www.insee.fr/fr/statistiques/fi ... so_age.xls
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 13279
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Conference des notaires 22 février

#22 Message par cashisking » 23 févr. 2018, 11:51

Le livret A ils appellent ça de l'investissement :lol:
Les français sont de gros épargnants, parce qu'on compte dans ces chiffres le remboursement du crédit immo. Hors crédit immo y'a pas grand chose souvent.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9362
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Conference des notaires 22 février

#23 Message par Vincent92 » 23 févr. 2018, 11:57

Le livret A n'est pas considéré comme un placement par BlackRock :
Par rapport à nos voisins européens, nous sommes dans le camp des fourmis : champions d’Europe de l’épargne, cancres des placements (seuls les Néerlandais étant derrière nous).

Je suppose (bien que le document de BlackRock ne le précise pas) que par épargne, on entend épargne sans risque (ou perçue comme telle) et que par placements, on entend produit financier exposant son détenteur à un risque.
Quant à l'INSEE, les études sont quand même détaillées.

Après, placement ou non, n'est pas trop le débat. J'ai dis que beaucoup de français épargnent. Ce qui augmente le patrimoine du français moyen (par jeux de transmission/succession).
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
goinfrimmo
~~+
~~+
Messages : 5767
Enregistré le : 07 juin 2008, 10:29
Localisation : 92 O

Re: Conference des notaires 22 février

#24 Message par goinfrimmo » 23 févr. 2018, 19:10

Vincent92 a écrit :
goinfrimmo a écrit : J'avoue que ça ne s'arrange pas. Tenez celle-ci: http://www.seloger.com/annonces/achat/m ... =a_surface. 8530€/m2.
De toute facon, même si elles avaient fait -20% tu n’achèterais pas.
En effet, cette maison présente plusieurs défauts majeurs:
- en centre-ville: quoique prétende l'AI, il suffit d'un papy-boomer sourd en Harley pour ruiner la tranquillité du quartier (plus jamais ça)
- plus éloigné encore de l'école et de nos bureaux
- mitoyenne: risque de voisins présents et futurs bruyants (je connais déjà)
- déco de papy-mamie à revoir
- aucun standing extérieur/intérieur
- aucun stationnement signalé
A mon avis, on est sur un rendement de 387 loyers.

Il faut s'estimer heureux, car celle-ci est à 9000€/m2: http://www.seloger.com/annonces/achat/m ... .htm?ali=1.

Répondre