Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
castralroc
Messages : 163
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#1 Message par castralroc » 17 août 2018, 22:35

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 527138.amp


Article assez intéressant .

Grenoble a , à priori , tout pour plaire. C’est une jolie ville , réseau de transport complet , vue sur montzg’ed , travail ... Mais elle a atteint un tel niveau d’insécurité et de trafique de drogue que les prix se sont effondrés en un an. ( -7%)

Je me demande si à terme ce n’est pas ce qui se profile même pour des grosses villes comme Paris / Lyon / etc

On a beau vivre dans la plus belle ville du monde , comme Paris, si l’insécurité, les écoles publics devenant mal famées , les quartiers devenant de plus en plus « multiculturel «  ( par effet démographique simple dû à l’immigration constante ) , et les agressions devenant aussi de plus en plus fréquentes , franchement qui voudrait acheter un appartement dans ces conditions à plus de 10Keur le m2?


Si je parle a horizon 20 ans c’est aussi parce qu’on attend les effets néfastes de la politique socialiste et de Hidalgo qui consiste à créer plus de 30% de logements sociaux et qui risque d’aggraver encore l’insécurité par concentration de populations « multiculturelles » plus sujettes ( Soyons francs ) à la délinquance et aux trafics ...

Je suis convaincu que la baisse du marché immo dans ces grandes villes sera causée par l’insécurité et le changement progressif de population .

Et vous , théories?

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 18764
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#2 Message par kamoulox » 18 août 2018, 00:11

J’ai passé quelques jours sur paname, j’ai passé 10h par jour à sillonner les rues, le métro.

Je déteste les grandes villes pour de nombreuses raisons y compris paris.

Et bien je n’ai pas été emmerdé une seule fois !
J’étais bien plus emmerdé à Lille ou impossible d’allumer une clope et faire 30metres en centre ville.

Donc avant que ce soit l’exil parisien il y a une groooooosse marge quand même. Par contre oui, certaines lignes tu passes de 3-4 blacks dans la rame à 3-4 blancs c’est assez flippant.


Marrant aussi, selon les heures, au matin à 9-10h il n y avait quasi que du blanc européen, par contre à 19-20h...

Sur des villes plus petites oui l’insécurité joue et plombe la ville. Tout le monde connait en France les noms de Roubaix Tourcoing, ou La Courneuve.

Grenoble en paie les frais à priori.

Ce n’est pas pour rien que depuis 20 ans ce ne sont pas principalement les centres villes qui gagnent des habitants mais les couronnes périurbaines


Pour revenir à paris, les parisiens j’espère pour eux , feront sauter hidalgo dès que possible. Cette femme est une plaie, un peu comme Aubry à Lille

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 18764
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#3 Message par kamoulox » 18 août 2018, 08:25

Grenoble est "un Chicago français", dénonce un syndicat policier

Dans un communiqué, le syndicat déplore une délinquance 63% plus élevée à Grenoble que dans des villes de taille équivalente.

« .. »

Selon lui, les policiers démotivés "sollicitent leur mutation, faute d'attractivité pour les retenir". Il demande notamment que le bassin grenoblois "soit considéré en secteur difficile et bénéficie de la prime de fidélisation correspondante" comme c'est le cas à Lyon. Et qu'il reçoive rapidement de nouveaux effectifs, comme à Marseille. "Sans un changement radical de politique, dans peu de temps la loi de la rue remplacera celle de la République", pronostique-t-il.

https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/ ... 7794452867

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4600
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : chez les Bretons

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#4 Message par ddv » 18 août 2018, 10:03

Il y aussi Toulouse qui fait beaucoup parler d'elle, également Nantes avec souvent des faits divers glauques.
Construction de grands parcs locatifs, avec une grosse proportion de social, où on laisse faire les rodéos en quad et trafics en tout genre avec une justice laxiste... A mon avis, toutes les métropoles, ou villes monde, mondialistes, ont comme triste sort de devenir des zones où il ne fait pas bon vivre pour les gens normaux. Mais comme il y aura toujours des "investisseurs" (qui n'habitent pas dans leur investissement) pour spéculer, il faudrait vraiment que ces villes deviennent des coupe-gorges pour que ça baisse, à mon avis.
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 9238
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#5 Message par optimus maximus » 18 août 2018, 10:34

Dans le cas d'une mégalopole comme Paris, si la délinquance et la criminalité deviennent endémiques, il y a un phénomène de ghettoisation qui se met en œuvre : ghettos de pauvres qui concentrent tous les problèmes et ghettos de riches qui se barricadent. Et les flux de déplacement entre les deux mondes sont limites.
Chicago est un exemple assez typique : les fusillades n'ont jamais lieu dans les quartiers riches et touristiques. Quand on s'y déplace, il faut juste connaître les deux ou trois endroits où il ne faut pas mettre les pieds.
À Paris, le gros problème se trouve à Porte de la Chapelle. Il ne faut pas stationner dans le coin sous peine d'être approché par des types sous crack dont les comportements peuvent être imprévisibles.

Hickson49
Messages : 293
Enregistré le : 07 déc. 2017, 08:10

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#6 Message par Hickson49 » 18 août 2018, 20:58

J'ai un peu de mal a etre convaincu pour le coup...
Si les problemes de delinquance et insecurites etaient aussi problematiques, pourquoi les Grenoblois auraient ils vote pour un maire ecolo, ouvertement de gauche ?

A part les policiers, et les gens qui n'ont pas la chance d'habiter dans le vrai grenoble (echirolles/Saint martin d'heres, etc...), je pense que tout le monde s'en branle de la delinquance.
Pour avoir des connaissances dans le coin, je pense que la baisse de l'immo a grenoble est principalement du a l'exode des cadres vers Lyon, plus attractive, et ou l'immo avait un potentiel de hausse bien plus elevee.
Hippopotameuuu a écrit :Pour un croûtard il n'y a pas de petite économie, il y a juste des économies, et toutes sont bonnes a prendre. La recherche d'économies ne s’arrête que quand commence la gratuité.

vpl
troll un peu lourd
Messages : 12545
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#7 Message par vpl » 18 août 2018, 23:11

Donc l'article est intéressant, il explique la baisse par une offre importante et une faiblesse démographique, mais l'explication serait la criminalité ???
C'est pas plutôt un complot des martiens du FBI ?

La bourgeoisie locale est assez bas du front, il n'iront pas chercher ailleurs que la délinquance ou le maire ecolo...

Ce qui est vrai c'est qu'il y a des secteurs très divers, certains ou personne ne veut aller ( au delà du quartier lui même, beaucoup de bâtiments merdiques, tous construits en même temps et qui commencent à dater sérieusement), d'autres très attractifs.
Un collègue a vendu sa maison dans le quartier Ampère Berriat en quelques heures, en ayant reçu 40 coups de fil, après avoir suivi les estimations d'agences Immo. A mon avis il pouvait vendre 50 000 au dessus (430 au lieu de 380) quitte à se donner quelques semaines.

Au passage une des 3 agences contactées lui a donné une estimation ridiculement basse (280 K€), il pense qu'il font acheter pour revendre quelques mois plus tard, ça me semble très gros...

Ben92
-++
-++
Messages : 3533
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#8 Message par Ben92 » 20 août 2018, 11:23

castralroc a écrit : On a beau vivre dans la plus belle ville du monde , comme Paris, si l’insécurité, les écoles publics devenant mal famées , les quartiers devenant de plus en plus « multiculturel « ( par effet démographique simple dû à l’immigration constante ) , et les agressions devenant aussi de plus en plus fréquentes , franchement qui voudrait acheter un appartement dans ces conditions à plus de 10Keur le m2?
Si je parle a horizon 20 ans c’est aussi parce qu’on attend les effets néfastes de la politique socialiste et de Hidalgo qui consiste à créer plus de 30% de logements sociaux et qui risque d’aggraver encore l’insécurité par concentration de populations « multiculturelles » plus sujettes ( Soyons francs ) à la délinquance et aux trafics ...
Je suis convaincu que la baisse du marché immo dans ces grandes villes sera causée par l’insécurité et le changement progressif de population .
Et vous , théories?
La prolifération des logements sociaux est un facteur majeur de gangrénation de nos villes. Toujours plus de logements sociaux, cela incite les populations immigrées pauvres à faire plus d'enfants, qui pour nombre d'entre eux seront chômeurs, délinquants, trafiquants, voire terroristes. Ne nous y trompons pas : par exemple dans le cas de Paris, ce qui pousse Hidalgo à faire toujours plus de logements sociaux n'est pas une quelconque "sensibilité sociale" mais bien un enjeu électoral, un logement social en plus = une ou deux voix en plus acquise elle, de manière presque systématique.
Certaines villes résistent mieux que d'autres aux logements sociaux, le meilleur exemple que je connaisse est la ville Meudon, qui a grâce à sa particularité géographique a construit ses logements sociaux sur un plateau isolé et enclavé à deux kilomètres de la ville principale. Paris, de par sa taille, a encore une grande partie ouest et son centre préservés, les logements sociaux étant essentiellement à l'est, au nord et au sud-est. Les quartiers les plus pourris de Paris, infestés de logements sociaux, sont et resteront largement moins chers que les autres - ce qui ne les empêchera pas forcément d'atteindre 10K€ le m2, si les bons quartiers sont à 15 !

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9420
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#9 Message par Vincent92 » 20 août 2018, 11:33

A mon avis, certains quartiers de premières couronnes (difficile de savoir lesquelles aujourd'hui mais en tout cas, des quartiers avec un TC à moins de 15 minutes théorique de Paris ou de la Défense) voir certains quartiers de Paris concentreraient les riches. Il y a tout de même une différence importante entre Grenoble et Paris. Paris est la capitale économique et touristique (ce qui mélange de toute manière locaux, travailleurs et touristes pour une bonne partie de la journée. Surtout au centre). De plus, le travail y est (en tout cas aujourd'hui) fragmenté en "pôle" (La Défense, le centre de Paris, Val de Fontenay, Saint Denis,...) et beaucoup de travailleurs sont souvent obligés de passer par le centre de Paris (on peut espérer - par exemple - que la ligne 15 améliore un peu ce phénomène). Ce qui rend d'autant plus artificiellement l'attractivité de Paris.
En tout cas, il me semble important de raisonner à l'échelle du quartier et non de la ville (même si certaines villes pourraient entièrement résister à ce phénomène. Je pense par exemple à Neuilly sur Seine).
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Crapaud
Messages : 507
Enregistré le : 01 déc. 2008, 10:37

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#10 Message par Crapaud » 21 août 2018, 10:32

Je ne connais pas bien Grenoble, donc je pose la question aux connaisseurs : est ce réellement l'insécurité qui fait baisser l'immobilier dans la région ?

Ou est-ce plutôt la désindustrialisation de l'agglomération? Dans mon ancienne boîte, l'agence de Grenoble a fermé et a été fusionnée avec celle de Lyon. Est ce que c'est un phénomène isolé ou bien une tendance générale ? Au niveau de l'agglomération, ça baisse partout ou c'est juste Grenoble ?
"Life is no matter of chance. It's a matter of choice"

vpl
troll un peu lourd
Messages : 12545
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#11 Message par vpl » 21 août 2018, 19:17

Personne ne fuit une ville comme Grenoble pour quelques faits divers. C'est très très loin d'être un coupe gorge au quotidien evidemment.
J'ai pas d'infos sur d'éventuelles difficultés économiques, j'ai pas l'impression qu'il y ait réellement une hausse du chômage mais quelques bonne boîtes payant bien qui partent peuvent evidemment avoir un impact sur les meilleures maisons et apparts. Pour le tout venant, je répète que c'est surtout la masse de ce qui est proposé à la vente et n'a aucun intérêt...

alpha2
-++
-++
Messages : 4559
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#12 Message par alpha2 » 21 août 2018, 19:29

Crapaud a écrit :
21 août 2018, 10:32
Dans mon ancienne boîte, l'agence de Grenoble a fermé et a été fusionnée avec celle de Lyon. Est ce que c'est un phénomène isolé ou bien une tendance générale ? Au niveau de l'agglomération, ça baisse partout ou c'est juste Grenoble ?
Tiens, c'est pareil dans mon ancienne boîte : grosse réduction d'effectifs (avant fermeture probable) sur le site de Grenoble.
Pour moi, c'est lié à la métropolisation : une métropole ne peut pas continuer à se développer à une heure de Lyon. C'est Lyon qui mange tout.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 18764
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#13 Message par kamoulox » 21 août 2018, 20:14

Connais pas Grenoble. Mais ça doit être un tout. Lyon qui siphonne et récupère les boites de Grenoble et donc ses cadres csp+, délinquance même si on est pas sur du Roubaix certains quartiers doivent être pas mal aussi, donc à voir autour de Grenoble, est ce qu’il y a un phénomène de périurbain fort avec des zones très riches autour comme Lille par exemple ?

Un ville pourrie comme Roubaix ou Tourcoing tu as quand même des millionnaires et des quartiers bourgeois. Pourtant la moitié de la ville c’est un coupe gorge.

Donc assez d’accord avec vpl et alpha2 c’est surtout la metropolisation. A mettre en parallèle avec Lyon qui voit son emploi bien portant et son immobilier monter encore et encore.

Vases communiquants

lolle
Messages : 11
Enregistré le : 31 août 2014, 18:45

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#14 Message par lolle » 22 août 2018, 08:22

Je pense aussi que l'économie y est en grande partie responsable de la situation. La délinquance, le maire écolo, c'est juste la cerise sur le gâteau. Un élément particulièrement notable est le déclin de l'industrie microélectronique locale ces dernières années.

Rappelez-vous qu'il y a seulement 15 ans, en 2003 donc, STMicro figurait encore dans le Top 5 mondial des fabricants de semiconducteurs, Philips et Motorola venaient d'inaugurer à Crolles ce qui à l'époque était présenté comme "le plus gros investissement industriel en Europe depuis 10 ans", des cadres et ingénieurs venus d'Amérique et de Hollande s'installaient par centaines dans l'agglo. Certains parlaient même de Grenoble comme étant la "silicon valley européenne"... Et puis la crise est passée par là et tout s'est délité. Même si l'industrie locale sort un peu la tête de l'eau depuis 1 ou 2 ans, on reste très loin de la grande époque. D'autant plus que d'autres gros industriels de l'agglo réduisent la voilure, plus ou moins silencieusement.

Pour en revenir aux prix, il faut quand même noter que la baisse ne concerne pas les maisons situées en périphérie, dont le prix continue au contraire à augmenter.

L'article ci-dessous est plus précis et remet un peu les choses en perspective.

https://www.placegrenet.fr/2018/08/06/f ... urs/202479
Forte baisse du prix des appartements sur Grenoble : un signe de « paupérisation » des acheteurs ?
de Florent Mathieu, Place Gre'net
6 août 2018

(...)

Quoi qu’il en soit, Vincent Delaunois relativise : « Il faut se remettre dans le contexte des hausses vertigineuses entre 1998 et 2007. La baisse est plutôt inquiétante, mais si l’on se place sur des temps longs, nous avons eu des niveaux tellement extravagants que l’atterrissage n’est pas catastrophique… sauf évidemment pour les gens qui ont acheté au mauvais moment », estime-t-il.

Ce qui n’empêche pas le président de la FNAIM d’exprimer de l’inquiétude, en observant un signe bien réel de paupérisation des acheteurs : « Nous avons un marché plutôt porteur, et constatons toujours des baisses de prix. Si le marché était à plat, il n’y aurait pas de demande et l’offre s’effondrerait, mais l’offre continue à atterrir alors que la demande est là ». Conclusion ? « La demande a moins les moyens qu’avant », se désole Vincent Delaunois.

Reste une deuxième donnée diffusée par les Notaires de France, plus encourageante, et qu’Alain Carignon oublie (opportunément ?) de mentionner : le prix de vente médian des maisons anciennes au premier trimestre 2018 est à la hausse sur Grenoble. Il augmente ainsi de 4,2 %, se fixant à 297 000 euros, un montant très correct au regard des autres territoires.

Un bémol toutefois : contrairement aux appartements, la statistique sur les maisons anciennes concerne la ville et son agglomération. Sans compter que le parc immobilier privé de Grenoble compte en majorité… des appartements.
Être bête, égoïste et avoir une bonne santé, voilà les trois conditions voulues pour être heureux. Mais si la première vous manque, tout est perdu - Gustave Flaubert

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 21102
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#15 Message par lecriminel » 22 août 2018, 08:39

Crapaud a écrit :
21 août 2018, 10:32
Je ne connais pas bien Grenoble, donc je pose la question aux connaisseurs : est ce réellement l'insécurité qui fait baisser l'immobilier dans la région ?

Ou est-ce plutôt la désindustrialisation de l'agglomération? Dans mon ancienne boîte, l'agence de Grenoble a fermé et a été fusionnée avec celle de Lyon. Est ce que c'est un phénomène isolé ou bien une tendance générale ? Au niveau de l'agglomération, ça baisse partout ou c'est juste Grenoble ?
avec la moins value qu'ils se mangent, ceux qui vont à Lyon auront donc payé pour travailler dans leur période grenobloise ?
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
mucha2
Messages : 185
Enregistré le : 21 juil. 2011, 15:28

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#16 Message par mucha2 » 22 août 2018, 12:36

Grenoble: «Je n'ai jamais vu une ville de cette taille aussi pourrie et gangrenée par le trafic de drogue » avoue le procureur

https://www.20minutes.fr/lyon/2110263-2 ... -procureur

Le fait est que la ville se transforme en une espèce de Chicago ou entre les rodéos nocturnes, la prostitution, et les incivilités. Les couples qui le peuvent fuient en campagne proche quitte à se fader trois quart d’heure de bouchon tous les jours, en sachant que la ville est constituée principalement d’entreprises dans des secteurs à haut risque de fermeture, (pile à combustible, minatec, ect… )
Je pense que cette région est à fuir


bises
Cassandre c'était moi, ....



Game-over

Ystava
Messages : 909
Enregistré le : 09 juin 2017, 13:10

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#17 Message par Ystava » 22 août 2018, 13:38

kamoulox a écrit :
18 août 2018, 00:11
les parisiens j’espère pour eux , feront sauter hidalgo dès que possible. Cette femme est une plaie, un peu comme Aubry à Lille
Et il se trouve que les deux sont socialos. Coïncidence ? Je ne le pense pas.

superbullot
Messages : 2
Enregistré le : 16 juin 2017, 14:19

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#18 Message par superbullot » 22 août 2018, 16:37


Grenoble a , à priori , tout pour plaire. C’est une jolie ville , réseau de transport complet , vue sur montzg’ed , travail ... Mais elle a atteint un tel niveau d’insécurité et de trafique de drogue que les prix se sont effondrés en un an. ( -7%)

Je me demande si à terme ce n’est pas ce qui se profile même pour des grosses villes comme Paris / Lyon / etc

Non! serieux! Grenoble fait partie des plus laides villes du pays si l'on fait abstraction des belles montagnes qui l'entourent: un quartier historique minuscule avec tres peu d'attrait (le moindre bled du sud ouest ou de la loire a une plus belle eglise et de plus belles places), qq petits boulevards haussemaniens ceinturent ce quartier, et une enorme quantite d'immeubles de pietre qualite et moches composent le reste dont la moitie sont des ghettos. La circulation y est entravee par un tramway lent et omnipotent qui ne sert qu'aux retraites et lyceens. Le climat y est merdique souhait, trop froid ou trop chaud. Historiquement, la ville est construite sur des marais, aucune tradition bourgeoise qui aurait dotee la ville de belles pierres et parcs seculaires. C'est ca la realite de Grenoble. Les prix ne creveront jamais les plafonds car la ville rebutera toujours de nombreuses personnes et la qualite est faible.
Par contre l'insecuritee est cantonnee comme ailleurs a ses ghettos principalement, en quoi ca y serait plus un probleme qu'ailleurs ?

Pourquoi j'y reste ? comme beaucoup de monde pour la montagne qui offre des opportunites sans fin sur les 4 saisons que ce soit entre potes ou en famille.

Nouveau stephanois
-+
-+
Messages : 2058
Enregistré le : 09 mars 2013, 23:44

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#19 Message par Nouveau stephanois » 22 août 2018, 20:07

Pourtant le prix des maison dans Grenoble intramuros est très élevé vu l'environnement décrit ! Grenoble est-elle plus moche que Saint-Étienne ?

vpl
troll un peu lourd
Messages : 12545
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#20 Message par vpl » 27 août 2018, 15:36

Comprends pas... Si c'est super dangereux et que c'est quand même cher, c'est parce que ce serait moche ?
Modifié en dernier par vpl le 27 août 2018, 15:57, modifié 1 fois.

vpl
troll un peu lourd
Messages : 12545
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Baisse du marché immo a 20-25 ans ( même dans les metropole ) l’exemple Grenoblois

#21 Message par vpl » 27 août 2018, 15:57

superbullot a écrit :
22 août 2018, 16:37

Grenoble a , à priori , tout pour plaire. C’est une jolie ville , réseau de transport complet , vue sur montzg’ed , travail ... Mais elle a atteint un tel niveau d’insécurité et de trafique de drogue que les prix se sont effondrés en un an. ( -7%)

Je me demande si à terme ce n’est pas ce qui se profile même pour des grosses villes comme Paris / Lyon / etc

Non! serieux! Grenoble fait partie des plus laides villes du pays si l'on fait abstraction des belles montagnes qui l'entourent: un quartier historique minuscule avec tres peu d'attrait (le moindre bled du sud ouest ou de la loire a une plus belle eglise et de plus belles places), qq petits boulevards haussemaniens ceinturent ce quartier, et une enorme quantite d'immeubles de pietre qualite et moches composent le reste dont la moitie sont des ghettos. La circulation y est entravee par un tramway lent et omnipotent qui ne sert qu'aux retraites et lyceens. Le climat y est merdique souhait, trop froid ou trop chaud. Historiquement, la ville est construite sur des marais, aucune tradition bourgeoise qui aurait dotee la ville de belles pierres et parcs seculaires. C'est ca la realite de Grenoble. Les prix ne creveront jamais les plafonds car la ville rebutera toujours de nombreuses personnes et la qualite est faible.
Par contre l'insecuritee est cantonnee comme ailleurs a ses ghettos principalement, en quoi ca y serait plus un probleme qu'ailleurs ?

Pourquoi j'y reste ? comme beaucoup de monde pour la montagne qui offre des opportunites sans fin sur les 4 saisons que ce soit entre potes ou en famille.
J'avais loupé ça !
Bizarrement je suis d'accord sur la ville, très moyenne, pas belle. Je me suis pas mal baladé cet été (sud-ouest, façade atlantique) et clairement c'est souvent incomparablement plus joli. la ville n'est pourtant pas désagréable à vivre, peut-être grâce aux montagnes autour non ? Parce qu'un quartier moyen d'une belle ville, tu oublies vite qu'il y a tel quartier top à 5 bornes, alors qu'à Grenoble le paysage montagneux est visible partout.
Sur la circulation et le tram, tu caricatures : la ville est dans une cuvette, il y a clairement le choix de compliquer la circulation automobile, de favoriser les transports en commun, qui ne sont pas du tout utilisés par les seuls vieux et étudiants !
Pour les marais, c'est aussi légèrement exagéré : c'est une plaine alluviale, il y a pas eu des masses de travaux à faire pour "assécher" le sud et construire massivement à la place de ce qui était le terrain d'aviation.
Historiquement Grenoble était petit, l'agglo a du tripler de population en 50 ans, donc beaucoup d'immeubles très moyens, de quartiers vieillissants. Y'aurait un gros boulot à faire pour purger le presque ancien moche et tout renouveler, mais quelle ville a les moyens de faire ça ?
La précédente mairie a choisi de bétonner de nouveaux quartiers, à 4000€/m² (attractivité ???), la municipalité écolo-gauchiste ne fait rien ou presque (à part autoriser peu à peu le lancement des opérations qu'elle prétendait bloquer), ou très lentement...

Sur cette équipe faut quand même dire qu'ils n'étaient pas taillés pour prendre la ville. Comme souvent la liste à recueilli des candidats là pour boucher les trous. certains sont aujourd'hui adjoints. La faute au PS, sortant, qui a refusé de s'allier sur un programme négocié et à chois de les laisser se planter. Pas certain pourtant que ça les aide à reconquérir la ville...

Les prochaines municipales sont très ouvertes, avec quand même zéro chance pour le FN (très faible en ville, MLP derrière Hamon sous 11% !), ou même la droite pas très élevée en voix (Fillon 15%), et surtout minée par des bastons internes. Faudra voir qui arrivera un peu à rassembler, sinon ça fera 4-5 listes entre 12 et 20%.

Répondre