Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
alpha2
+
+
Messages : 3460
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#1 Message par alpha2 » 26 nov. 2018, 10:19

Fallait y penser... être propriétaire des murs, mais locataire du terrain.


Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²
Alors que les prix moyens des logements parisiens s’approchent dangereusement des 10.000 euros le mètre carré (dans l’ancien), le maire-adjoint PCF chargé du logement, Ian Brossat annonce vouloir commercialiser des logements neufs dans la capitale destinés aux particuliers entre 2000 et 4900 euros le mètre carré.
(...)
Concrètement, l’acheteur devient pleinement propriétaire de son logement dont il peut jouir à sa guise et où il peut faire des travaux. Mais la vente s’effectue dans le cadre d’un bail long (18 à 99 ans) renouvelable et ne concerne pas le terrain qui reste propriété de l’office foncier solidaire, une association sans but lucratif. Une solution couramment employée dans les pays anglo-saxons, mais qui peine à s’imposer en France.
(...)
En plus du prix d’achat, l’acquéreur devra régler un loyer mensuel de 2 euros par mètre carré. En cas de vente, «un mécanisme antispéculatif définira les modalités de revente à un prix encadré, avec une garantie sur le maintien dans le temps du prix du logement». Le bail repart alors pour sa durée initiale. Et les nouveaux acquéreurs devront eux aussi respecter les conditions de ressources. Même chose lorsque le bien est transmis au sein de la famille.
https://immobilier.lefigaro.fr/article/ ... a3ecbb046/

Ben92
+
+
Messages : 2636
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#2 Message par Ben92 » 26 nov. 2018, 10:30

alpha2 a écrit :
26 nov. 2018, 10:19
le maire-adjoint PCF chargé du logement, Ian Brossat
Tout est dit :evil:
Bien sûr tout ça sera sous "condition de ressources", ou comment désespérer un peu plus les classes moyennes supérieures qui seront gentiment invitées à aller en banlieue alors que des familles plus pauvres décrocheront le gros lot. Et feront une énorme plus-value une fois la condition d'y habiter au moins X années aura été remplie. C'est beau le communisme.

alpha2
+
+
Messages : 3460
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#3 Message par alpha2 » 26 nov. 2018, 10:42

Non, pas de plus-value : revente à un prix encadré, et le futur propriétaire restera toujours locataire à vie du terrain.

Et puis la condition de ressources à 6.000€ / mois pour un couple avec 2 enfants n'exclue pas grand monde.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 13692
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#4 Message par kamoulox » 26 nov. 2018, 10:44

6000 a deux c’est vrai que tu es modeste... lol

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12419
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#5 Message par cashisking » 26 nov. 2018, 11:01

Effet de seuil, subventions, prix décidé par l'état, le tout par Brossat...
Ce pays devient complètement cinglé.

Ben92
+
+
Messages : 2636
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#6 Message par Ben92 » 26 nov. 2018, 11:29

alpha2 a écrit :
26 nov. 2018, 10:42
Et puis la condition de ressources à 6.000€ / mois pour un couple avec 2 enfants n'exclue pas grand monde.
Tu crois que c'est facile d'acheter un 4P à Paris pour une famille de 4 à 6001€/mois ? Oui, ils peuvent s'acheter un 4P de 60m2 dans une tour du 19e. Et encore. :D
Alors que ceux un peu en dessous de 6000€ pourront s'acheter un grand 4P flambant neuf à 4000€ le m2.
Et puis ce seuils, ça veut dire 5000€ pour un couple, et 2500€ pour une personne seule.
Tu crois que c'est facile d'acheter autre chose qu'un cagibi à Paris pour une personne seule gagnant 2500 à 2600 €/mois ?
Alors que ceux un peu en dessous de 2500€ pourront s'acheter un grand 2P à 4000€ le m2. (Enfin une partie, car il y n'y en aura a pas pour tout le monde).

alpha2
+
+
Messages : 3460
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#7 Message par alpha2 » 26 nov. 2018, 12:23

Ben92 a écrit :
26 nov. 2018, 11:29
Tu crois que c'est facile d'acheter autre chose qu'un cagibi à Paris pour une personne seule gagnant 2500 à 2600 €/mois ?
Alors que ceux un peu en dessous de 2500€ pourront s'acheter un grand 2P à 4000€ le m2. (Enfin une partie, car il y n'y en aura a pas pour tout le monde).
Tu oublies le loyer à vie pour le terrain, qui grèvera la capacité d'emprunt.

Au final, pas sûr que le type qui achètera les murs de son appartement fasse une très bonne affaire, sachant qu'il achète avant tout un loyer pour le terrain et un prix de revente bloqué.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 6820
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#8 Message par Vincent92 » 26 nov. 2018, 13:04

alpha2 a écrit :
26 nov. 2018, 12:23
Ben92 a écrit :
26 nov. 2018, 11:29
Tu crois que c'est facile d'acheter autre chose qu'un cagibi à Paris pour une personne seule gagnant 2500 à 2600 €/mois ?
Alors que ceux un peu en dessous de 2500€ pourront s'acheter un grand 2P à 4000€ le m2. (Enfin une partie, car il y n'y en aura a pas pour tout le monde).
Tu oublies le loyer à vie pour le terrain, qui grèvera la capacité d'emprunt.

Au final, pas sûr que le type qui achètera les murs de son appartement fasse une très bonne affaire, sachant qu'il achète avant tout un loyer pour le terrain et un prix de revente bloqué.
C'est pas tellement le prix bloqué le problème. C'est surtout la location du terrain. Au départ, c'est 2€ mais après?
Je rappelle que le taux de CSG était de 1,1% en 1991 :mrgreen:
Etre propriétaire sans l'être vraiment c'est moyen.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12419
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#9 Message par cashisking » 26 nov. 2018, 13:13

Vincent92 a écrit :
26 nov. 2018, 13:04
C'est pas tellement le prix bloqué le problème. C'est surtout la location du terrain. Au départ, c'est 2€ mais après?
2€ par mois, pour 1m².
=> Il faut bien sélectionner au départ les candidats pas trop riches (pour faire "social"), mais pas trop pauvres (pour payer ce loyer).
Ensuite plein gaz, on pourra passer tranquillement à 3 voir 4€.

Ben92
+
+
Messages : 2636
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#10 Message par Ben92 » 26 nov. 2018, 15:49

Vincent92 a écrit :
26 nov. 2018, 13:04
C'est pas tellement le prix bloqué le problème. C'est surtout la location du terrain. Au départ, c'est 2€ mais après?
2€/m2/mois, c'est que dalle à Paris. 80€/mois pour 40m2. A comparer aux 2000€ de mensualité pour un achat de 400000€ (sans apport)... En plus, la taxe foncière doit être diminuée puisqu'on est pas propriétaire du terrain.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 6820
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#11 Message par Vincent92 » 26 nov. 2018, 15:50

Ben92 a écrit :
26 nov. 2018, 15:49
Vincent92 a écrit :
26 nov. 2018, 13:04
C'est pas tellement le prix bloqué le problème. C'est surtout la location du terrain. Au départ, c'est 2€ mais après?
2€/m2/mois, c'est que dalle à Paris. 80€/mois pour 40m2. A comparer aux 2000€ de mensualité pour un achat de 400000€ (sans apport)... En plus, la taxe foncière doit être diminuée puisqu'on est pas propriétaire du terrain.
Comme je l'ai dit, ca commence toujours par 1 ou 2€ et après cela augmente. C'est une constante en France. Au départ, chaque taxe est faible et supportable.
De toute façon, plus de 50% du prix à Paris c'est le terrain (voir la différence de prix - en proportion - entre un logement neuf et un logement complètement délabré à la même adresse). Donc, si tu n'es pas propriétaire du terrain...
Sans compter que j'aurais l'impression de revenir au moyen âge et à devoir payer le champart et cela sans pouvoir revendre comme je le souhaite.
De toute façon, plutôt que de brader des HLM pour en reconstruire d'autres à prix élevé, il faudrait mieux de les garder et ne pas en construire d'autres. Il y a une proportion d'HLM largement suffisante à Paris.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 7828
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#12 Message par optimus maximus » 26 nov. 2018, 16:27

Vincent92 a écrit :
26 nov. 2018, 15:50
Ben92 a écrit :
26 nov. 2018, 15:49
Vincent92 a écrit :
26 nov. 2018, 13:04
C'est pas tellement le prix bloqué le problème. C'est surtout la location du terrain. Au départ, c'est 2€ mais après?
2€/m2/mois, c'est que dalle à Paris. 80€/mois pour 40m2. A comparer aux 2000€ de mensualité pour un achat de 400000€ (sans apport)... En plus, la taxe foncière doit être diminuée puisqu'on est pas propriétaire du terrain.
Comme je l'ai dit, ca commence toujours par 1 ou 2€ et après cela augmente. C'est une constante en France. Au départ, chaque taxe est faible et supportable.
De toute façon, plus de 50% du prix à Paris c'est le terrain (voir la différence de prix - en proportion - entre un logement neuf et un logement complètement délabré à la même adresse). Donc, si tu n'es pas propriétaire du terrain...
Sans compter que j'aurais l'impression de revenir au moyen âge et à devoir payer le champart et cela sans pouvoir revendre comme je le souhaite.
De toute façon, plutôt que de brader des HLM pour en reconstruire d'autres à prix élevé, il faudrait mieux de les garder et ne pas en construire d'autres. Il y a une proportion d'HLM largement suffisante à Paris.
Le prix du terrain c'est même 80% du prix total à Paris.
C'est intéressant de comparer à la location dans ce cas. Car le prix d'achat n'est pas vraiment un investissement et en toute rigueur, le prix à la revente devrait être moins élevé qu'à l'achat (un immeuble vieillit). 3000 euros le m2, ça fait 100 loyers parisiens du locatif privé et plus de 200 loyers du locatif social pour CSP+.

alpha2
+
+
Messages : 3460
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#13 Message par alpha2 » 26 nov. 2018, 16:32

Ben92 a écrit :
26 nov. 2018, 15:49
Vincent92 a écrit :
26 nov. 2018, 13:04
C'est pas tellement le prix bloqué le problème. C'est surtout la location du terrain. Au départ, c'est 2€ mais après?
2€/m2/mois, c'est que dalle à Paris. 80€/mois pour 40m2. A comparer aux 2000€ de mensualité pour un achat de 400000€ (sans apport)... En plus, la taxe foncière doit être diminuée puisqu'on est pas propriétaire du terrain.
Oui, 2€ au début, mais combien dans 20 ans quand l'acheteur terminera de payer son crédit pour les murs ?

Au final, le type qui achète aujourd'hui aura l'impression de faire une bonne affaire, mais il ne peut pas prédire l'évolution de son loyer pour le terrain. Et il y a de fortes chances que celui-ci augmente, tandis que le prix des murs n'augmentera pas (puisqu'il est bloqué), voire diminuera au fil des années lorsque le loyer foncier augmentera.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12419
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#14 Message par cashisking » 26 nov. 2018, 16:39

alpha2 a écrit :
26 nov. 2018, 16:32
Oui, 2€ au début
On peut faire confiance aux politiciens français pour maintenir une pression fiscale stable et lisible :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Contribut ... lis%C3%A9e
1991 : Création de la CSG pour financer la branche famille en remplacement des cotisations patronales d’allocations familiales. Son taux est de 1,1 % pour les revenus d'activités, les revenus de remplacement et le revenus du capital.
1993 : La CSG finance le Fonds de solidarité vieillesse. Elle augmente pour atteindre un taux de 2,4 %.
1997 : la CSG finance la branche maladie contre une réduction des cotisations salariales. Elle augmente pour atteindre un taux de 3,4 %. La CSG jeux est créé, également à 3,4 %
1998 : la CSG augmente au profit de la branche maladie pour atteindre 7,5 % sur les revenus d'activités, du capital et des jeux, 6,2 % pour les revenus de remplacement.
2001 : une partie (0,1 %) de la CSG est affectée à l’autonomie14 et le restera jusqu’en 201515.
2005 : la CSG augmente au profit de la branche maladie pour atteindre 8,2 % sur les revenus du patrimoine, et 9,5 % pour le revenu des jeux.
2010 : La CSG sur les jeux passe à 6,9 %, parallèlement à la création d’un prélèvement social sur les paris hippiques et sportifs et sur les jeux de cercle en ligne.
2018 : La CSG augmente, en remplacement des cotisations salariales d’assurance maladie et d’assurance chômage, pour atteindre 9,2 % sur les revenus d'activités, 9,9 % sur les revenus du patrimoine, et 8,6 % pour le revenu des jeux

jpsgl
Messages : 30
Enregistré le : 17 nov. 2017, 15:00

Re: Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#15 Message par jpsgl » 26 nov. 2018, 16:47

J’aurais eu une autre idée pour maîtriser la hausse des prix et des loyers du privé:
  • Mieux repartir l’activité entre Paris et les régions (il y a des endroits sympas où les maisons se vendent 100k euros)
  • Arrêter aussi de diminuer l’offre privée sur Paris tant qu’à faire. (le nombre de location privée sur paris s’effondre depuis des années; le parc privé a diminué de 5% ces quinze dernières années)
Mais bon, nos politiques ont d'autres idées... Ils sont soutenus par des électeurs qui crient à l'ULTRA-liberalisme (quand le HLM représente 40% du 19e et du 13e, aourff).
PS:
Ca être compliqué les assemblées de copropriété ;-). Combien de part pour l’OFS dans le règlement de copropriété?
Au moins, ca va créer des emplois avec l’officine OFS et son lot de directeurs payés 12k euros par mois. Une chouette idée.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 6820
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Comment Paris compte vendre des logements à partir de 2000 €/m²

#16 Message par Vincent92 » 26 nov. 2018, 16:55

optimus maximus a écrit :
26 nov. 2018, 16:27
Vincent92 a écrit :
26 nov. 2018, 15:50
Ben92 a écrit :
26 nov. 2018, 15:49
Vincent92 a écrit :
26 nov. 2018, 13:04
C'est pas tellement le prix bloqué le problème. C'est surtout la location du terrain. Au départ, c'est 2€ mais après?
2€/m2/mois, c'est que dalle à Paris. 80€/mois pour 40m2. A comparer aux 2000€ de mensualité pour un achat de 400000€ (sans apport)... En plus, la taxe foncière doit être diminuée puisqu'on est pas propriétaire du terrain.
Comme je l'ai dit, ca commence toujours par 1 ou 2€ et après cela augmente. C'est une constante en France. Au départ, chaque taxe est faible et supportable.
De toute façon, plus de 50% du prix à Paris c'est le terrain (voir la différence de prix - en proportion - entre un logement neuf et un logement complètement délabré à la même adresse). Donc, si tu n'es pas propriétaire du terrain...
Sans compter que j'aurais l'impression de revenir au moyen âge et à devoir payer le champart et cela sans pouvoir revendre comme je le souhaite.
De toute façon, plutôt que de brader des HLM pour en reconstruire d'autres à prix élevé, il faudrait mieux de les garder et ne pas en construire d'autres. Il y a une proportion d'HLM largement suffisante à Paris.
Le prix du terrain c'est même 80% du prix total à Paris.
C'est intéressant de comparer à la location dans ce cas. Car le prix d'achat n'est pas vraiment un investissement et en toute rigueur, le prix à la revente devrait être moins élevé qu'à l'achat (un immeuble vieillit). 3000 euros le m2, ça fait 100 loyers parisiens du locatif privé et plus de 200 loyers du locatif social pour CSP+.
Ce n'est pas qu'il devrait mais qu'il sera. En gros, moins il te restera de temps sur ton contrat, moins tu pourras vendre cher.
C'est Bruno Cheuvreux qui expliquait ca il y a longtemps dans cette vidéo : https://www.sciencesetavenir.fr/videos/ ... 411_uff5fl
Prenons le cas d'un bail de 75 ans, qui pourra concerner une famille sur trois générations. Après une soixantaine d'années, la valeur d'usage du logement supplantera la valeur liée à la propriété. Concrètement, s'il reste une dizaine d'années à courir sur le bail, la valeur du bail correspondra à la valeur d'une location pendant dix ans
Bref, attendons de voir des cas concrets pour voir si c'est intéressant.
J'ai plutôt l'impression - en première lecture - que c'est plus un piège à pauvre(té) qu'une révolution.
Genre, j'achète 3000€/m2 pour être propriétaire (ou plutôt locataire avec plus de droits, mais c'est moins vendeur) pour 50 ans , j'ai des frais de mutation, je paie du remboursement d'emprunt, des charges, des travaux, de la TH, la taxe de 2€ (qui augmentera probablement dans le temps) et je revends 10 ans plus tard à 2400€/m2 (ma valeur est arbitraire). Au final, ca m'a coûter presque pareil qu'une location mais j'ai eu l'impression d'être propriétaire! (alors qu'au final je ne suis qu'un cerf à qui mon seigneur - la ville de Paris - a bien voulu céder un bail locatif - appelé propriété temporaire - long).

C'est Saturne (avec son idée fixe que la normalité est d'être locataire) qui va être content.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

Répondre