Un marché de l’immobilier toujours dynamique grâce à des taux d’emprunt réels négatifs

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
Vincent92
~~+
~~+
Messages : 6905
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Un marché de l’immobilier toujours dynamique grâce à des taux d’emprunt réels négatifs

#1 Message par Vincent92 » 03 déc. 2018, 21:06

Source : https://www.meilleursagents.com/actuali ... mbre-2018/
Date : 03/12/2018

Un marché de l’immobilier toujours dynamique grâce à des taux d’emprunt réels négatifs

Points clés :
Le retour de l’inflation permet aux ménages de gagner de l’argent en s’endettant. En effet, les taux d’emprunt réels sont négatifs à -0,7%, situation du marché exceptionnelle.
Les ménages solvables ayant compris la situation sont plus que motivés à concrétiser leur projet immobilier.
Ainsi, les prix de l’immobilier ancien ont quasiment augmenté partout en France en novembre, y compris dans les 50 plus grandes villes de France (+0,2%) et dans les zones rurales (+0,1%).
Lyon poursuit sa forte hausse avec +0,9% en novembre. Les autres grandes villes connaissent des hausses comprises entre +0,1% (Marseille) et +0,4% (Montpellier).
Seules Lille -0,2% et surtout Bordeaux (-0,4% en un mois soit -0,9% depuis le début de l’année) voient leurs prix plonger.


Image



Image
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 39999
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Un marché de l’immobilier toujours dynamique grâce à des taux d’emprunt réels négatifs

#2 Message par slash33 » 11 déc. 2018, 13:51

Certes mais c'est une anomalie statistique jamais vue depuis la création des observatoires. Il y a plusieurs façons d'interpréter ces chiffres.

Taux, durée, coût : le point sur le marché des prêts immobiliers
MINGZI, 11/12/2018 (d'après CSA)
https://www.boursorama.com/patrimoine/a ... b457e3d1d4
la durée des prêts n'a jamais été aussi élevée (18,9 ans)
Depuis le début de l'année, les durées des prêts bancaires se sont accrues de 8 mois et de 20 mois depuis début 2014
(ce qui ne colle pas avec l'évolution des taux de la période - aussi dans l'article)
le niveau de l'apport personnel recule rapidement (-7.4% sur les onze premiers mois de 2018, en glissement annuel). Les taux d'apport personnel ont rarement été aussi bas par le passé, même durant la crise de 2008, lorsque les établissements bancaires soutenaient à bout de bras la demande de crédits des ménages, afin d'éviter une crise des marchés immobiliers résidentiels encore plus profonde

Répondre