Le patrimoine des ménages en 2018

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40189
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Le patrimoine des ménages en 2018

#1 Message par slash33 » 04 déc. 2018, 19:34

Le patrimoine des ménages en 2018
Repli de la détention de patrimoine financier
https://www.insee.fr/fr/statistiques/3658937
Début 2018, 93 % des ménages vivant en France possèdent un patrimoine financier, immobilier ou professionnel. Près de six ménages sur dix détiennent au moins un actif financier autre qu’un compte-chèques et au moins un bien immobilier. Entre 2015 et 2018, la détention de patrimoine diminue, qu’il s’agisse du patrimoine financier ou, dans une moindre mesure, du patrimoine immobilier.

En particulier, après dix ans de hausse, la détention d’un livret A recule depuis 2015. La baisse de la détention des valeurs mobilières se poursuit également depuis 2010. À l’inverse, la détention d’assurance-vie, sur supports risqués notamment, et d’épargne logement sont en hausse sur la période.
Plus spécifiquement,
La détention de patrimoine immobilier augmente de façon importante avec l’âge, mais depuis 2010 les écarts se resserrent. Entre 2010 et 2018, la détention immobilière a le plus augmenté chez les jeunes ménages : + 6,4 points pour ceux dont la personne de référence a moins de 30 ans et + 4,7 points pour ceux dont la personne de référence est trentenaire. Depuis la fin des années 2000, les jeunes ménages, les plus aisés en particulier, accèdent en effet davantage à la propriété par le biais du crédit (taux d’intérêts favorables, allongement des durées d’emprunt, etc.). Dans le même temps, la détention a baissé de 6,8 points pour les ménages dont la personne de référence a entre 50 et 59 ans et de 7,4 points quand elle a entre 60 et 69 ans. Ces diminutions pourraient traduire un accès à la propriété plus difficile pour les générations nées au tournant des années 1960 et une désaccumulation plus précoce pour celles nées dans les années 1950.
Après avoir un temps fustigé son propre modèle, l'INSEE revient à ses premiers amours et confirme l'accroissement de l'effet générationnel. En outre, l'anomalie du dédit de patrimoine financier l'interpelle.

L'interview est elle plus prolixe:
Depuis la fin des années 2000, et notamment fin 2016, les jeunes ménages ont profité de taux d'intérêt historiquement bas et d'un allongement de la durée d'emprunt pour accéder plus facilement à la propriété. «Ce sont surtout les jeunes aisés dont l'accès à la propriété a été facilité au fil des années. Entre 1973 et 2013, la part des propriétaires parmi le quart le plus aisé des 25-44 ans a grimpé de 43% à 66%», explique Marie-Cécile Cazenave-Lacrouts, chargée d'études de la division revenus et patrimoine à l'Insee.

À l'inverse, la détention immobilière a fortement reculé (-6,8 points), entre 2010 et 2018, chez les particuliers âgés de 50-69 ans. «Nous supposons que cette baisse est due à un avancement de l'âge où les seniors vendent leur résidence principale ou à un accès à la propriété plus compliqué par rapport à la génération précédente au même âge», ajoute l'économiste. Les 50-69 ans restent malgré tout largement majoritaires parmi les propriétaires (autour de 70%) contre 23% pour les moins de 30 ans.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 14611
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Le patrimoine des ménages en 2018

#2 Message par kamoulox » 04 déc. 2018, 19:46

C’est aussi une partie des vieux qui vendent pour récupérer le pognon et se la couler douce à l’étranger ou l’immobilier y est bien moins cher...

Avatar du membre
clarine
Messages : 1672
Enregistré le : 20 juin 2015, 19:10

Re: Le patrimoine des ménages en 2018

#3 Message par clarine » 04 déc. 2018, 19:55

kamoulox a écrit :
04 déc. 2018, 19:46
C’est aussi une partie des vieux qui vendent pour récupérer le pognon et se la couler douce à l’étranger ou l’immobilier y est bien moins cher...
Je pense que ça reste un phénomène relativement marginal.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 14611
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Le patrimoine des ménages en 2018

#4 Message par kamoulox » 04 déc. 2018, 20:02

clarine a écrit :
04 déc. 2018, 19:55
kamoulox a écrit :
04 déc. 2018, 19:46
C’est aussi une partie des vieux qui vendent pour récupérer le pognon et se la couler douce à l’étranger ou l’immobilier y est bien moins cher...
Je pense que ça reste un phénomène relativement marginal.
Les vieux expatriés sont 6,5%, et en augmentation donc pas si à la marge que ça

Avatar du membre
fabriceb
~~+
~~+
Messages : 12902
Enregistré le : 18 avr. 2006, 12:50
Localisation : 94

Re: Le patrimoine des ménages en 2018

#5 Message par fabriceb » 31 déc. 2018, 11:55

C'est normal que la proportion commence à baisser pour les 50-69 : c'est une génération qui commence à être affectée par la flambée (à partir de 2005) des prix.
A cette date, un gars qui a 54 ans aujourd'hui en avait 40 ... c'est un age auquel tout le monde n'avait pas acheté; ceux qui ne l'avait pas fait à l'époque n'ont plus eu de créneau par la suite, d'autant qu'ils ne peuvent plus emprunter (à cause de l'age) sur une période longue et subissent la concurrence de la génération plus jeune qui a moins d'apport mais une capacité d'endettement plus importante.
Bref, sauf à esperer une baisse des prix, ceux là resteront en location.
N'est pas mort ce qui à jamais dort,
Et dans les ères peut mourir même la Mort.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 19073
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Le patrimoine des ménages en 2018

#6 Message par lecriminel » 31 déc. 2018, 12:02

fabriceb a écrit :
31 déc. 2018, 11:55
Bref, sauf à esperer une baisse des prix, ceux là resteront en location.
a plus de 50 ans, je ne vois pas l'interêt d'acheter
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

canti
Messages : 405
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: Le patrimoine des ménages en 2018

#7 Message par canti » 31 déc. 2018, 12:08

lecriminel a écrit :
31 déc. 2018, 12:02
fabriceb a écrit :
31 déc. 2018, 11:55
Bref, sauf à esperer une baisse des prix, ceux là resteront en location.
a plus de 50 ans, je ne vois pas l'interêt d'acheter
Si tu as hérité de tes parents décédés et que tu es locataire...

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40189
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Le patrimoine des ménages en 2018

#8 Message par slash33 » 31 déc. 2018, 12:17

Ou si tu peux acheter cash au moment de la retraite, voir plus.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7704
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Le patrimoine des ménages en 2018

#9 Message par Vincent92 » 31 déc. 2018, 12:42

lecriminel a écrit :
31 déc. 2018, 12:02
fabriceb a écrit :
31 déc. 2018, 11:55
Bref, sauf à esperer une baisse des prix, ceux là resteront en location.
a plus de 50 ans, je ne vois pas l'interêt d'acheter
A 50 ans, tu peux tout de même espérer avoir plus de 30 ans à vivre.
Ca permet aussi de transmettre. Et si pas d'héritier, tu peux mettre en viager quand plus vieux. Ce qui peut t'assurer une retraite très confortable (pas de loyer + rente).
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 19073
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Le patrimoine des ménages en 2018

#10 Message par lecriminel » 31 déc. 2018, 12:58

effectivement, si tu hérites de tes parents dans la ville où tu travailles canti, que tu n'as plus de problème d'argent subitement cash; pour le cas le plus courant en revanche, Vincent on retrouve les problèmes que tu évoques: reste de temps à vivre limité pour amortir les FN, illiquidité et une certaine rigidité du patrimoine légué, auquel on peut rajouter le manque de souplesse: quand on travaille, on est déjà obligé de rester à un endroit, mais pas à la retraite. Quel interêt de rester dans un pays où il ne te reste plus rien une fois payées toutes les taxes et assurances obligatoires ? En revanche, la baisse de prix réelle (pas celle des notaires) en province rend l'immo français relativement compétitif sur le marché mondial, à qualité égale.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Répondre