Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 3582
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#1 Message par ddv » 14 déc. 2018, 00:57

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris ... 967271.php
Le Parisien, 12 dec 2018, Céline Carez

Non mais, regardez-moi cet immeuble... un HLM ? Qu'on ne me dise pas que ce pays n'est pas communiste. C'est vraiment une honte !
Au final, une vingtaine de cadres moyens ou cadre sup, qui habitaient depuis des décennies dans le quartier, avaient des enfants scolarisés, cherchent désormais un autre logement. Certains sont déjà partis.
Quelle belle affaire pour ce quartier: 20 ménages aisés qui vont être remplacés par des ménages avec un pouvoir d'achat plus faible et peut-être des familles à problèmes :roll:
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 14232
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#2 Message par kamoulox » 14 déc. 2018, 01:15

Le socialisme c’est comme les lépreux.

Pour t’en extirper il faut les enfermer entre eux sinon ils contaminent tout l’environnement autour

alexlyon
Messages : 1667
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#3 Message par alexlyon » 14 déc. 2018, 07:43

On est locataire social(ressources faibles).
Ou pas.
Auquel cas alors on y prend la place de quelqu'un d'autre.
Et c'est bien de dégager plutôt que continuer à voler.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#4 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 09:39

alexlyon a écrit :
14 déc. 2018, 07:43
On est locataire social(ressources faibles).
Ou pas.
Auquel cas alors on y prend la place de quelqu'un d'autre.
Et c'est bien de dégager plutôt que continuer à voler.
Continuer à voler?
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

alexlyon
Messages : 1667
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#5 Message par alexlyon » 14 déc. 2018, 09:41

Bénéficier d'un logement social à la place de ceux qui en ont besoin

vpl
~~+
~~+
Messages : 10261
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#6 Message par vpl » 14 déc. 2018, 09:43

vendu à la découpe, il seraient resté en place ?

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 26134
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#7 Message par Gpzzzz » 14 déc. 2018, 09:45

allez les bobos on se bougent et on fait de la place aux nouveaux français plus pauvres que vous :mrgreen:

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 14232
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#8 Message par kamoulox » 14 déc. 2018, 09:52

alexlyon a écrit :
14 déc. 2018, 09:41
Bénéficier d'un logement social à la place de ceux qui en ont besoin
Le seuil à Paris pour un hlm c’est quasi 55000 avec 2 gosses

C’est une blague combien de français avec 2 enfants vivent avec beaucoup moins que ça...

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#9 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 09:56

alexlyon a écrit :
14 déc. 2018, 09:41
Bénéficier d'un logement social à la place de ceux qui en ont besoin
Je ne sais pas si tu fais exprès alors on va reprendre la genèse :
Les locataires ont loué leurs biens à Foncière Développement Logements (qui est une SIIC), c'est à dire dans le privé. Au printemps 2014, les locataires découvrent que l'immeuble va être vendu à la découpe. La nue propriété revenant à PERL (qui permet à des futurs retraités d’investir dans des appartements occupés) et la RIVP (ville de Paris) acheté l’usufruit des logements sur quinze ans.
Dans un premier temps, la RIVP protège les locataires actuels de l’expulsion. La RIVP garantit qu’il n’y aura pas d’augmentation de loyer. Mieux encore, les ménages dont les revenus sont sous le plafond ressources HLM vont voir leur loyer baisser. Dans quinze ans, la RIVP s’engage à reloger tout le monde dans son parc.
La majorité est donc restée locataire mais avec, en 2014, des garanties.
Dans un deuxième temps, Ian Brossat (PCF) a décidé d'appliquer un supplément de loyer aux locataires qui dépassent un certain niveau de revenus. Ce qui a fait exploser les prix des loyers (forcément, c'était dans le marché privé. Pour louer dans des appartements dans le marché privé il faut gagner beaucoup d'argent).

Les locataires n'ont absolument rien volé. Ils ont subis, comme à chaque fois dans ces affaires, le communiste. C'est à dire qu'ils paieront des impôts pour que la Mairie de Paris puisse les expulser et y loger des pauvres à la place. On en parle parce qu'avec le montage c'est visible mais c'est le même principe à chaque fois qu'on change du privé par du HLM. Paris expulse sa classe moyenne pour y mettre des plus pauvres.
alexlyon a écrit : ceux qui en ont besoin
Ces locataires n'ont pas moins besoin de se loger à Paris. Au contraire, il y a plus de chance qu'ils travaillent à Paris que les nouveaux locataires en place.
Modifié en dernier par Vincent92 le 14 déc. 2018, 11:04, modifié 1 fois.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

Ben92
+
+
Messages : 2742
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#10 Message par Ben92 » 14 déc. 2018, 10:24

Bien évidemment je suis vent debout contre ces pratiques communistes insupportables, qui aboutissent à une redistribution si puissante qu'elle inverse la hiérarchie sociale (les plus riches devront partir !).
Cependant l'exemple du couple qui louaient leur 67m2 à 1550€, et dont le loyer va passer à 1750€, est mal choisi. Car que ce serait-il passé pour eux si la vente à la découpe avait eu lieu ? Ils auraient dû partir aussi, car incapables de payer les 520000€ demandés (au passage, c'est un prix d'ami proposé par les soit-disant méchants propriétaires !). Maintenant , on leur propose un loyer de 1750€ pour un 67m2 dans un immeuble bourgeois d'un bon quartier, prix qui reste -légèrement- inférieur au marché du privé actuel. S'ils ne peuvent rester, c'est qu'ils n'étaient de toute façon pas assez riches pour habiter cet appartement.
Ca n’enlevè à rien aux pratiques aberrantes de la mairie, qui permet à des gens qui le méritent encore moins qu'eux d'y rester. La redistribution doit avoir pour but d'atténuer la hiérarchie sociale, pas de l'inverser.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#11 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 11:10

Ben92 a écrit :
14 déc. 2018, 10:24
Bien évidemment je suis vent debout contre ces pratiques communistes insupportables, qui aboutissent à une redistribution si puissante qu'elle inverse la hiérarchie sociale (les plus riches devront partir !).
Cependant l'exemple du couple qui louaient leur 67m2 à 1550€, et dont le loyer va passer à 1750€, est mal choisi. Car que ce serait-il passé pour eux si la vente à la découpe avait eu lieu ? Ils auraient dû partir aussi, car incapables de payer les 520000€ demandés (au passage, c'est un prix d'ami proposé par les soit-disant méchants propriétaires !). Maintenant , on leur propose un loyer de 1750€ pour un 67m2 dans un immeuble bourgeois d'un bon quartier, prix qui reste -légèrement- inférieur au marché du privé actuel. S'ils ne peuvent rester, c'est qu'ils n'étaient de toute façon pas assez riches pour habiter cet appartement.
Ca n’enlevè à rien aux pratiques aberrantes de la mairie, qui permet à des gens qui le méritent encore moins qu'eux d'y rester. La redistribution doit avoir pour but d'atténuer la hiérarchie sociale, pas de l'inverser.
Si l'immeuble avait été racheté par quelqu'un qui veut louer, il aurait dû récupérer les baux au même prix. Et l'augmentation possible aurait été égal au maximum à l'IRL chaque année (donc un paquet d'années avant d'avoir 200€ de plus), à moins de faire des travaux importants.
Donc non, ils n'auraient pas été expulsé dans ce cas là. Le seul cas où ils auraient été expulsé c'est si le nouveau propriétaire voulait récupérer pour habiter. Et encore, il faut attendre la fin du bail.
C'est aussi pour cette raison que c'est moins cher d'acheter des biens occupés, surtout si les baux sont longs (ce qui est possible pour une SIIC) et en dessous du prix marché.

Je trouve la conclusion très juste :
aujourd’hui, il n’y a plus personne. Ni la RIVP qui nous l’a fait à l’envers, ni la Ville qui fanfaronne sur la mixité sociale avec les classes moyennes, ne répondent. Au final, on aurait préféré être racheté par un privé et garder nos baux
La classe moyenne est prise en étau entre les communistes qui leur piquent du POGNON pour le donner aux plus pauvres et les types comme Macron qui leur piquent du POGNON pour le donnée aux plus riches.
Et ceci est un parfait exemple.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

Avatar du membre
dioubiban
Messages : 151
Enregistré le : 18 sept. 2018, 13:05

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#12 Message par dioubiban » 14 déc. 2018, 11:33

Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 11:10
aujourd’hui, il n’y a plus personne. Ni la RIVP qui nous l’a fait à l’envers, ni la Ville qui fanfaronne sur la mixité sociale avec les classes moyennes, ne répondent. Au final, on aurait préféré être racheté par un privé et garder nos baux
La classe moyenne est prise en étau entre les communistes qui leur piquent du POGNON pour le donner aux plus pauvres et les types comme Macron qui leur piquent du POGNON pour le donnée aux plus riches.
Et ceci est un parfait exemple.
Vont donc rejoindre la cohorte avec Gilles et Johns
Volem rien foutre al pais.

alexlyon
Messages : 1667
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#13 Message par alexlyon » 14 déc. 2018, 11:36

C'est normal.
Vue d'en haut, la classe moyenne c'est une classe populaire qui se prend pour quelqu'un d'autre.
C'est pour ça qu'elle n'existe pas, en tant que structure ou corps constitué.

vpl
~~+
~~+
Messages : 10261
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#14 Message par vpl » 14 déc. 2018, 11:42

Question 1 : 1550 c'est ok, 1750 c'est impossible ?
Question 2 : 1550 de loyer, c'est des "classes moyennes" pour vous ?

Avatar du membre
dioubiban
Messages : 151
Enregistré le : 18 sept. 2018, 13:05

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#15 Message par dioubiban » 14 déc. 2018, 11:46

vpl a écrit :
14 déc. 2018, 11:42
Question 1 : 1550 c'est ok, 1750 c'est impossible ?
Question 2 : 1550 de loyer, c'est des "classes moyennes" pour vous ?
A paris oui...
Volem rien foutre al pais.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#16 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 11:47

vpl a écrit :
14 déc. 2018, 11:42
Question 1 : 1550 c'est ok, 1750 c'est impossible ?
Question 2 : 1550 de loyer, c'est des "classes moyennes" pour vous ?
Le salaire médian est de ~2000€ pour les gens qui travaillent à Paris. Donc, pouvoir payer 1350€ n'a rien d'extraordinaire quand on fait parti de la classe moyenne. On est vraiment pile dedans. Il faut des revenus de 4050€ minimum, soit 2000€ par personne pour un couple (A paris, 70m2 c'est pour un couple pas pour un célibataire).
Evidemment, si on parle du revenu médian de la France voir même du monde, on n'y est pas. Sauf que quand on veut vivre à Paris, on a en général des salaires parisiens.
Ils n'ont pas dit que 1750€ était impossible mais que c'est supérieur au marché privé et donc que cela n'a aucun intérêt. Et je rajoute, ils ne l'ont pas dit mais on peut supposer, surtout si c'est pour avoir des locataires HLM comme voisin.
Modifié en dernier par Vincent92 le 14 déc. 2018, 13:04, modifié 1 fois.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 16905
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#17 Message par wasabi » 14 déc. 2018, 12:56

ce qui n'est pas dit, et qui amha est le cœur du problème, est que ces gens ont des baux depuis longtemps, ils sont donc décorrélés des prix actuels car uniquement réévalués du montant légal chaque année ce qui est loin d'arriver aux mêmes montants.
Normalement il faut des revenus colossaux pour payer plus en social que dans le privé au marché, bien plus que des gens qui ne peuvent pas accepter une augmentation de 200€ par mois.

On est donc dans la situation d'un appartement qui est loué une certaine somme qui parait importante mais qui en réalité est inférieure à celle qu'ils paieraient en logement social qui elle même est inférieure à celle qu'ils paieraient au prix du marché. Donc en réalité le coeur du problème n'est pas le surloyer HLM mais le fait que ces gens aient pu bénéficier d'un privilège, celui d'avoir un loyer à augmentation capée quand les gens qui ont des baux plus récents paient bien plus cher. C'est à dire qu'ils ne sont pas victimes dans l'affaire, on leur arrête leur privilège et on leur en redonne un autre qui est moins fort mais quand même un (loyer en logement social sous le prix du marché).


Du point de vue du propriétaire initial de l'immeuble on comprend parfaitement pourquoi il revend, il a des locataires qui paient trop peu cher par rapport au marché. Pour peu que ce soit un institutionnel, il lui est impossible quasiment de les virer -un particulier peut toujours le récupérer tous les 3 ans pour lui ou sa famille-.

Ce qu'il faut comprendre aussi c'est que le nouveau propriétaire récupère le bail, donc ils ne sont pas virés "comme ça", c'est uniquement à l'échéance de 3ans suivante de leur contrat qu'on leur proposera de passer sous contrat social.

La problème c'est la France des privilèges. On se plaint d'avoir la bouche à moitié pleine alors qu'on l'avait pleine, pendant que le nouvel entrant dans le système l'a vide à moins d'avoir les bons quartiers d'ethnicités privilégiés, ou les bonnes relations.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
parisien
-+
-+
Messages : 2066
Enregistré le : 18 sept. 2009, 09:48

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#18 Message par parisien » 14 déc. 2018, 13:20

Tu parles d'un privilège, payer un loyer décent à Paris !
L'immobilier parisien est devenu fou.
Ils ne sont pas privilégiés, ils sont les derniers survivants d'un époque révolue où on pouvait encore se loger à Paris sans perdre sa chemise.

Dehors les gens normaux !

Place au trio AirBnB - Bureaux - HLM

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#19 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 13:24

wasabi a écrit :
14 déc. 2018, 12:56
ce qui n'est pas dit, et qui amha est le cœur du problème, est que ces gens ont des baux depuis longtemps, ils sont donc décorrélés des prix actuels car uniquement réévalués du montant légal chaque année ce qui est loin d'arriver aux mêmes montants.
Normalement il faut des revenus colossaux pour payer plus en social que dans le privé au marché, bien plus que des gens qui ne peuvent pas accepter une augmentation de 200€ par mois.
A mon avis, tes hypothèses (qui conditionnent tout ce que tu dis par la suite) sont mauvaises.
1750€ pour 67m2 ca fait 26€/m2 et 1550€ pour 67m2 ca fait 23€/m2. Je ne connais pas précisément le marché où ils sont et pour cette surface (un logement plus petit est plus cher au m2. Je pense qu'à partir d'une surface supérieure à 50m2 on est plutôt en dessous du prix au m2 médian) mais que le marché libre soit quelque part entre les deux me parait totalement cohérent. Effectivement, quand on loue longtemps, on a tendance à avoir un loyer inférieur au marché. Mais je ne crois pas qu'il soit décoléré ici. A mon avis, c'est assez proche du marché libre et cela peut même être plus cher pour ceux qui paient un surloyer à partir du loyer actuel. C'est probablement essentiellement pour ca que beaucoup sont partis. Si c'était encore beaucoup moins cher que le marché libre 2018, je pense que beaucoup seraient restés. Tout le monde préfère avoir un demi privilège que pas de privilège du tout.

Ta deuxième hypothèse est que le prix du logement qui va être payé par le nouveau locataire sera soit de 1550€ si ces revenus sont inférieurs au plafond soit plus. Rien ne le dit. Je dirais même que le journal leparisien plaide plutôt pour le contraire :
La RIVP garanti qu’il n’y aura pas d’augmentation de loyer. Mieux encore, les ménages dont les revenus sont sous le plafond ressources HLM vont voir leur loyer baisser
Il laisse ainsi sous entendre que 1550€ c'est déjà au dessus de ce qu'il compte louer à quelqu'un sous le plafond.
Je pense plutôt que, comme d'habitude, les communistes l'ont mis bien profond à ces locataires de la classe moyenne. Tout en ayant comme discours qu'il faut de la mixité avec la classe moyenne.
C'est du Macron inversé avec des arguments tout aussi fallacieux.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 16905
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#20 Message par wasabi » 14 déc. 2018, 13:51

Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 13:24

Ta deuxième hypothèse est que le prix du logement qui va être payé par le nouveau locataire sera soit de 1550€ si ces revenus sont inférieurs au plafond soit plus. Rien ne le dit.
je n'ai pas fait cette deuxième hypothèse.
On parlait uniquement des gens qui sont contraints de payer un surloyer ou de partir.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#21 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 13:54

wasabi a écrit :
14 déc. 2018, 13:51
Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 13:24

Ta deuxième hypothèse est que le prix du logement qui va être payé par le nouveau locataire sera soit de 1550€ si ces revenus sont inférieurs au plafond soit plus. Rien ne le dit.
je n'ai pas fait cette deuxième hypothèse.
Je parlais de ca :
wasabi a écrit :Normalement il faut des revenus colossaux pour payer plus en social que dans le privé au marché, bien plus que des gens qui ne peuvent pas accepter une augmentation de 200€ par mois.
J'avais compris que tu comparais la situation de 1750€ avec la situation d'un locataire sous le plafond qui paierait 1550€. Et, comme la différence n'était pas énorme, tu en déduisais qu'il était déjà privilégié à la base par rapport au marché libre. Après, j'ai peut être mal interprété.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

morice
Messages : 443
Enregistré le : 02 janv. 2009, 17:42

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#22 Message par morice » 14 déc. 2018, 13:58

Bien évidemment je suis vent debout contre ces pratiques communistes insupportables, qui aboutissent à une redistribution si puissante qu'elle inverse la hiérarchie sociale (les plus riches devront partir !).
Comme si les riches avaient plus de droits !
Et ben les gilets jaunes ont un bel avenir...

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 16905
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#23 Message par wasabi » 14 déc. 2018, 14:00

Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 13:54
wasabi a écrit :Normalement il faut des revenus colossaux pour payer plus en social que dans le privé au marché, bien plus que des gens qui ne peuvent pas accepter une augmentation de 200€ par mois.
J'avais compris que tu comparais la situation de 1750€ avec la situation d'un locataire sous le plafond qui paierait 1550€. Et, comme la différence n'était pas énorme, tu en déduisais qu'il était déjà privilégié à la base par rapport au marché. Après, j'ai peut être mal interprété.
ça faisait référence au cas du couple qui dit qu'il va se tirer parce qu'on augmente leur loyer de 200€. Je dis que si seulement 200€ de plus par mois les mets dans le rouge au point de partir, c'est donc que leur revenu n'est pas beaucoup plus élevé que 1550*3 par mois. Et que donc ils sont loin d'être dans les revenus nécessaires pour que le surloyer fasse que le logement devient bien plus cher que le prix du marché libre.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 16905
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#24 Message par wasabi » 14 déc. 2018, 14:05

parisien a écrit :
14 déc. 2018, 13:20
Tu parles d'un privilège, payer un loyer décent à Paris !
le privilège est de payer moins que les autres grâce à une loi.
Après au niveau de la décence, même 1550€ par mois pour 67m2 ce n'est pas décent avec les salaires français ou parisien (qui d'ailleurs sont à peine plus haut, c'est l'effet de structure des emplois qui fait l'essentiel).

Les GJ de la classe moyenne aux salaires moyens se plaignent des coûts en particulier du logement en France, où dans leurs zones ça doit tourner entre 5-15€/m2.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Ben92
+
+
Messages : 2742
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#25 Message par Ben92 » 14 déc. 2018, 14:09

Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 13:24
1750€ pour 67m2 ca fait 26€/m2 et 1550€ pour 67m2 ca fait 23€/m2. Je ne connais pas précisément le marché où ils sont et pour cette surface (un logement plus petit est plus cher au m2. Je pense qu'à partir d'une surface supérieure à 50m2 on est plutôt en dessous du prix au m2 médian) mais que le marché libre soit quelque part entre les deux me parait totalement cohérent.
J'ai fait une recherche des apparts 3P de 65 à 70m2 à louer sur {13e,14e,15e} afin d'avoir un échantillon suffisant, sur seloger il y a 52 résultats
1er quartile 1795 €
médiane 1900€
3e quartile 2300€
Donc à 1750€ ça reste un bon prix pour cet appartement bourgeois, dans un quartier cossu du 14e.
Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 13:24
Ils n'ont pas dit que 1750€ était impossible mais que c'est supérieur au marché privé et donc que cela n'a aucun intérêt. Et je rajoute, ils ne l'ont pas dit mais on peut supposer, surtout si c'est pour avoir des locataires HLM comme voisin.
Ils se trompent. Ils vont probablement regretter de ne pas avoir accepter le loyer à 1750€ qaund ils vont devoir rechercher dans le privé (beaucoup d'habitants restant les mêmes je en crois pas que ça va devenir un HLM pourri).

Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 13:24
Je pense plutôt que, comme d'habitude, les communistes l'ont mis bien profond à ces locataires de la classe moyenne. Tout en ayant comme discours qu'il faut de la mixité avec la classe moyenne.
C'est du Macron inversé avec des arguments tout aussi fallacieux.
Oui, mais ils la mettent tout aussi profond aux autres locataires du privé. Si les loyers sont aussi chers dans le privé à Paris, c'est en partie leur faute, car ils ont asséché l'offre.
Modifié en dernier par Ben92 le 14 déc. 2018, 14:12, modifié 1 fois.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#26 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 14:10

wasabi a écrit :
14 déc. 2018, 14:00
Ca faisait référence au cas du couple qui dit qu'il va se tirer parce qu'on augmente leur loyer de 200€. Je dis que si seulement 200€ de plus par mois les mets dans le rouge au point de partir, c'est donc que leur revenu n'est pas beaucoup plus élevé que 1550*3 par mois.
Le couple (très très probablement de la classe moyenne parisienne) avait un loyer dans le privé à 1550€. Les HLM sont passés par là et en demande 1750€ dont une partie en surloyer (on note que l'état n'ont aucun problème à augmenter d'avantage un loyer que peut le faire un bailleur privé en arrivant dans les lieux). Ils disent qu'ils vont partir parce que ce n'est pas intéressant par rapport au marché libre (et non pas que cela les met dans le rouge).
wasabi a écrit :Et que donc ils sont loin d'être dans les revenus nécessaires pour que le surloyer fasse que le logement devient bien plus cher que le prix du marché libre.
Tout dépend du type de HLM. Les revenus plafonds pour un couple sans enfants vont de 1966€ à 5898€/mois suivant le type de HLM. Si c'est un HLM de type A ou B, ils sont forcément très largement au dessus. La partie du surloyé peut même représentait une partie importante du loyer. Bien supérieur au 200€.
Ca peut par exemple être 1200€ + 550€ de surloyer (j'ai pris des valeurs arbitraires). On n'en sait rien.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

Avatar du membre
sawaï
Messages : 1633
Enregistré le : 02 nov. 2009, 21:53

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#27 Message par sawaï » 14 déc. 2018, 14:19

Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 11:47
vpl a écrit :
14 déc. 2018, 11:42
Question 1 : 1550 c'est ok, 1750 c'est impossible ?
Question 2 : 1550 de loyer, c'est des "classes moyennes" pour vous ?
Sauf que quand on veut vivre à Paris, on a en général des salaires parisiens.
Ils n'ont pas dit que 1750€ était impossible mais que c'est supérieur au marché privé et donc que cela n'a aucun intérêt.
C'est justement l'un des buts du logement social que de permettre à des gens qui n'en n'ont pas les moyens dans le privé de pouvoir vivre à un endroit d'où ils seraient normalement économiquement exclus. Et d'éviter ainsi la constitution de ghettos de riches.
La fameuse "mixité sociale".


Il me semble donc difficile d'attaquer le logement social sous cet angle
La réalité, c'est ce qui refuse de disparaître lorsque l'on a cessé de croire.Philip K.Dick

Ben92
+
+
Messages : 2742
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#28 Message par Ben92 » 14 déc. 2018, 14:25

sawai a écrit :C'est justement l'un des buts du logement social que de permettre à des gens qui n'en n'ont pas les moyens dans le privé de pouvoir vivre à un endroit d'où ils seraient normalement économiquement exclus. Et d'éviter ainsi la constitution de ghettos de riches.
La fameuse "mixité sociale".
Le nombre de places à Paris étant limité, si on met de force des pauvres, ça implique forcément que d'autres doivent partir. Les riches pourront toujours payer ce qu'il faut pour rester. Donc forcément, ce sont les classes moyennes et moyennes sup qui sont chassées au profit de pauvres et de classes moyennes inférieures qui décrochent une HLM.
sawai a écrit : Il me semble donc difficile d'attaquer le logement social sous cet angle
Le logement social ne doit pas avoir vocation à inverser la hiérarchie sociale. C'est une insulte à l'intelligence et à la méritocratie.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#29 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 14:31

sawaï a écrit :
14 déc. 2018, 14:19
Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 11:47
vpl a écrit :
14 déc. 2018, 11:42
Question 1 : 1550 c'est ok, 1750 c'est impossible ?
Question 2 : 1550 de loyer, c'est des "classes moyennes" pour vous ?
Sauf que quand on veut vivre à Paris, on a en général des salaires parisiens.
Ils n'ont pas dit que 1750€ était impossible mais que c'est supérieur au marché privé et donc que cela n'a aucun intérêt.
C'est justement l'un des buts du logement social que de permettre à des gens qui n'en n'ont pas les moyens dans le privé de pouvoir vivre à un endroit d'où ils seraient normalement économiquement exclus. Et d'éviter ainsi la constitution de ghettos de riches.
La fameuse "mixité sociale".


Il me semble donc difficile d'attaquer le logement social sous cet angle
La mixité sociale, ce n'est pas de virer la classe moyenne au profit de personne plus modeste. C'est pourtant exactement ce qu'ils font tout en ayant comme discours qu'il faut de la mixité avec la classe moyenne.
Modifié en dernier par Vincent92 le 14 déc. 2018, 14:32, modifié 1 fois.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 7993
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#30 Message par optimus maximus » 14 déc. 2018, 14:32

Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 11:10
Ben92 a écrit :
14 déc. 2018, 10:24
Bien évidemment je suis vent debout contre ces pratiques communistes insupportables, qui aboutissent à une redistribution si puissante qu'elle inverse la hiérarchie sociale (les plus riches devront partir !).
Cependant l'exemple du couple qui louaient leur 67m2 à 1550€, et dont le loyer va passer à 1750€, est mal choisi. Car que ce serait-il passé pour eux si la vente à la découpe avait eu lieu ? Ils auraient dû partir aussi, car incapables de payer les 520000€ demandés (au passage, c'est un prix d'ami proposé par les soit-disant méchants propriétaires !). Maintenant , on leur propose un loyer de 1750€ pour un 67m2 dans un immeuble bourgeois d'un bon quartier, prix qui reste -légèrement- inférieur au marché du privé actuel. S'ils ne peuvent rester, c'est qu'ils n'étaient de toute façon pas assez riches pour habiter cet appartement.
Ca n’enlevè à rien aux pratiques aberrantes de la mairie, qui permet à des gens qui le méritent encore moins qu'eux d'y rester. La redistribution doit avoir pour but d'atténuer la hiérarchie sociale, pas de l'inverser.
Si l'immeuble avait été racheté par quelqu'un qui veut louer, il aurait dû récupérer les baux au même prix. Et l'augmentation possible aurait été égal au maximum à l'IRL chaque année (donc un paquet d'années avant d'avoir 200€ de plus), à moins de faire des travaux importants.
Donc non, ils n'auraient pas été expulsé dans ce cas là. Le seul cas où ils auraient été expulsé c'est si le nouveau propriétaire voulait récupérer pour habiter. Et encore, il faut attendre la fin du bail.
C'est aussi pour cette raison que c'est moins cher d'acheter des biens occupés, surtout si les baux sont longs (ce qui est possible pour une SIIC) et en dessous du prix marché.

Je trouve la conclusion très juste :
aujourd’hui, il n’y a plus personne. Ni la RIVP qui nous l’a fait à l’envers, ni la Ville qui fanfaronne sur la mixité sociale avec les classes moyennes, ne répondent. Au final, on aurait préféré être racheté par un privé et garder nos baux
La classe moyenne est prise en étau entre les communistes qui leur piquent du POGNON pour le donner aux plus pauvres et les types comme Macron qui leur piquent du POGNON pour le donnée aux plus riches.
Et ceci est un parfait exemple.
Congé pour vente de l'appartement : ou bien ils achètent ou bien ils dégagent. Leur situation n'aurait pas été meilleure avec un bailleur privé.
Il n'empêche que ce genre de situations doit être traité avec honnêteté et respect envers les locataires.
C'est juste un nouvel exemple de situation ubuesque ou des personnes appartenant au dernier décile de revenus ont des difficultés relatives à se loger à Paris en dehors du logement social.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 26134
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#31 Message par Gpzzzz » 14 déc. 2018, 14:34

sawaï a écrit :
14 déc. 2018, 14:19
Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 11:47
vpl a écrit :
14 déc. 2018, 11:42
Question 1 : 1550 c'est ok, 1750 c'est impossible ?
Question 2 : 1550 de loyer, c'est des "classes moyennes" pour vous ?
Sauf que quand on veut vivre à Paris, on a en général des salaires parisiens.
Ils n'ont pas dit que 1750€ était impossible mais que c'est supérieur au marché privé et donc que cela n'a aucun intérêt.
C'est justement l'un des buts du logement social que de permettre à des gens qui n'en n'ont pas les moyens dans le privé de pouvoir vivre à un endroit d'où ils seraient normalement économiquement exclus. Et d'éviter ainsi la constitution de ghettos de riches.
La fameuse "mixité sociale".


Il me semble donc difficile d'attaquer le logement social sous cet angle
c est exactement ce que je dis plus haut..
merci au bobo parisien de classe moyenne supérieure de faire la place aux pauvres afin qu ils puissent enrichir
les riches culturellement !! ils demandent que ça en plus :-)

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#32 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 14:36

optimus maximus a écrit :
14 déc. 2018, 14:32
Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 11:10
Ben92 a écrit :
14 déc. 2018, 10:24
Bien évidemment je suis vent debout contre ces pratiques communistes insupportables, qui aboutissent à une redistribution si puissante qu'elle inverse la hiérarchie sociale (les plus riches devront partir !).
Cependant l'exemple du couple qui louaient leur 67m2 à 1550€, et dont le loyer va passer à 1750€, est mal choisi. Car que ce serait-il passé pour eux si la vente à la découpe avait eu lieu ? Ils auraient dû partir aussi, car incapables de payer les 520000€ demandés (au passage, c'est un prix d'ami proposé par les soit-disant méchants propriétaires !). Maintenant , on leur propose un loyer de 1750€ pour un 67m2 dans un immeuble bourgeois d'un bon quartier, prix qui reste -légèrement- inférieur au marché du privé actuel. S'ils ne peuvent rester, c'est qu'ils n'étaient de toute façon pas assez riches pour habiter cet appartement.
Ca n’enlevè à rien aux pratiques aberrantes de la mairie, qui permet à des gens qui le méritent encore moins qu'eux d'y rester. La redistribution doit avoir pour but d'atténuer la hiérarchie sociale, pas de l'inverser.
Si l'immeuble avait été racheté par quelqu'un qui veut louer, il aurait dû récupérer les baux au même prix. Et l'augmentation possible aurait été égal au maximum à l'IRL chaque année (donc un paquet d'années avant d'avoir 200€ de plus), à moins de faire des travaux importants.
Donc non, ils n'auraient pas été expulsé dans ce cas là. Le seul cas où ils auraient été expulsé c'est si le nouveau propriétaire voulait récupérer pour habiter. Et encore, il faut attendre la fin du bail.
C'est aussi pour cette raison que c'est moins cher d'acheter des biens occupés, surtout si les baux sont longs (ce qui est possible pour une SIIC) et en dessous du prix marché.

Je trouve la conclusion très juste :
aujourd’hui, il n’y a plus personne. Ni la RIVP qui nous l’a fait à l’envers, ni la Ville qui fanfaronne sur la mixité sociale avec les classes moyennes, ne répondent. Au final, on aurait préféré être racheté par un privé et garder nos baux
La classe moyenne est prise en étau entre les communistes qui leur piquent du POGNON pour le donner aux plus pauvres et les types comme Macron qui leur piquent du POGNON pour le donnée aux plus riches.
Et ceci est un parfait exemple.
Congé pour vente de l'appartement : ou bien ils achètent ou bien ils dégagent. Leur situation n'aurait pas été meilleure avec un bailleur privé.
Il n'empêche que ce genre de situations doit être traité avec honnêteté et respect envers les locataires.
C'est juste un nouvel exemple de situation ubuesque ou des personnes appartenant au dernier décile de revenus ont des difficultés relatives à se loger à Paris en dehors du logement social.
Pas du tout. Quand on achète un logement loué, c'est impossible de faire dégager le locataire avant l'échéance du bail (les baux sont de 6 ans pour des personnes morales). Par ailleurs, la plupart du temps, quand on achète un immeuble (puisque c'est ca a été vendu comme ca), c'est pour le louer. Et pas pour l'habiter (un immeuble, c'est beaucoup pour une famille voir même pour y loger des amis). Le plus probable est donc que l'acheteur aurait été un bailleur privé qui maintienne les locataires si la mairie de Paris n'était pas passé par là.
D'ailleurs, ceux qui ont acheté la nue propriétaire et qui ont donné l'usufruit pour 15 ans ne sont pas du tout des personnes qui veulent y vivre.
C'est vraiment la mairie de Paris qui a dégagé ces classes moyennes.
Et c'est n'importe quoi ton dernier décile . On est dans le cas d'un couple de la classe moyenne parisienne avec un loyer de 1550€ (c'est 2000€ le salaire médian).
Ou alors tu parles du dernier décile de la France, de l'Europe ou du monde, je ne sais pas très bien. Mais ca n'a rien à voir avec la situation parisienne.
Quand on parle d'un truc, il faut être précis. Sinon, on finit par dire que quelqu'un qui gagne le SMIC français est privilégié car il a un fort pouvoir d'achat (vis à vis des revenus dans le monde).
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

vpl
~~+
~~+
Messages : 10261
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#33 Message par vpl » 14 déc. 2018, 15:00

Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 14:31
sawaï a écrit :
14 déc. 2018, 14:19
Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 11:47
vpl a écrit :
14 déc. 2018, 11:42
Question 1 : 1550 c'est ok, 1750 c'est impossible ?
Question 2 : 1550 de loyer, c'est des "classes moyennes" pour vous ?
Sauf que quand on veut vivre à Paris, on a en général des salaires parisiens.
Ils n'ont pas dit que 1750€ était impossible mais que c'est supérieur au marché privé et donc que cela n'a aucun intérêt.
C'est justement l'un des buts du logement social que de permettre à des gens qui n'en n'ont pas les moyens dans le privé de pouvoir vivre à un endroit d'où ils seraient normalement économiquement exclus. Et d'éviter ainsi la constitution de ghettos de riches.
La fameuse "mixité sociale".


Il me semble donc difficile d'attaquer le logement social sous cet angle
La mixité sociale, ce n'est pas de virer la classe moyenne au profit de personne plus modeste. C'est pourtant exactement ce qu'ils font tout en ayant comme discours qu'il faut de la mixité avec la classe moyenne.
Il y a des quartiers où c'est pas simple de créer des logements sociaux (destinés, je le rappelle, à des gens qui ne sont pas tous des migrants analphabètes vivant aux crochets de l'Etat, y'a des travailleurs dans le tas).
Donc on peut comprendre que la mairie de Paris ait sauté sur l'occasion, mais prendre un immeuble pareil pour en "faire" des HLM, c'est de l'habillage.
A moins qu'ils démolissent pour construire nettement plus de logements qu'actuellement ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#34 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 15:02

vpl a écrit :
14 déc. 2018, 15:00
Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 14:31
sawaï a écrit :
14 déc. 2018, 14:19
Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 11:47
Sauf que quand on veut vivre à Paris, on a en général des salaires parisiens.
Ils n'ont pas dit que 1750€ était impossible mais que c'est supérieur au marché privé et donc que cela n'a aucun intérêt.
C'est justement l'un des buts du logement social que de permettre à des gens qui n'en n'ont pas les moyens dans le privé de pouvoir vivre à un endroit d'où ils seraient normalement économiquement exclus. Et d'éviter ainsi la constitution de ghettos de riches.
La fameuse "mixité sociale".


Il me semble donc difficile d'attaquer le logement social sous cet angle
La mixité sociale, ce n'est pas de virer la classe moyenne au profit de personne plus modeste. C'est pourtant exactement ce qu'ils font tout en ayant comme discours qu'il faut de la mixité avec la classe moyenne.
Il y a des quartiers où c'est pas simple de créer des logements sociaux (destinés, je le rappelle, à des gens qui ne sont pas tous des migrants analphabètes vivant aux crochets de l'Etat, y'a des travailleurs dans le tas).
Donc on peut comprendre que la mairie de Paris ait sauté sur l'occasion, mais prendre un immeuble pareil pour en "faire" des HLM, c'est de l'habillage.
A moins qu'ils démolissent pour construire nettement plus de logements qu'actuellement ?
Ca n'a rien de "normal" de vouloir passé de 20 à 30% de HLM. 20% est déjà largement suffisant. Et ca n'a rien de l'habillage puisque précieusement cela fait que plein de personnes de la classe moyenne se barrent pour être remplacer par plus modeste.
On n'arrête pas de vous le répétez et là - vu que la magouille est encore plus grossière que d'habitude et que c'est dénoncée par des locataires - on le voit directement avec ces locataires. L'article a pour utilité de montrer très concrètement le phénomène.
Si tu n'as pas compris que les HLM à Paris se font tout le temps au détriment de la classe moyenne (par la raréfaction de l'offre à leur destination), je ne peux rien faire pour toi.
Pourtant, c'est assez simple à comprendre. Paris est une ville quasiment 100% construite. Donc, si tu veux plus de pauvres cela veut dire moins de classe moyenne ou moins de riches. Comme la sélection hors HLM se fait sur le prix, ca veut dire moins de classe moyenne.
Le seul moyen d'avoir plus de pauvres sans que cela soit au détriment de la classe moyenne, c'est par la construction neuve d'un logement à partir d'un terrain vague (si tu détruis un vieux logements pour un neuf, cela ne change rien. Tu vires des gens pour en mettre d'autres).
Et ce que ne montre pas cet article, c'est le POGNON de digne prélevé aux classes moyennes pour rendre tout cela possible. C'est donc double peine.
Modifié en dernier par Vincent92 le 14 déc. 2018, 15:48, modifié 2 fois.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

vpl
~~+
~~+
Messages : 10261
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#35 Message par vpl » 14 déc. 2018, 15:16

Ok c'est pas partout, mais il y a quand même régulièrement sur Paris des opération sur des friches ou d'anciens terrains SNCF où on crée du logement... On est très loin d'être à 100 ou même 90% d’Haussmanien ou début 20ème.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#36 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 15:21

vpl a écrit :
14 déc. 2018, 15:16
Ok c'est pas partout, mais il y a quand même régulièrement sur Paris des opération sur des friches ou d'anciens terrains SNCF où on crée du logement...
A ce moment là, c'est plus défendable. Disons que c'est toujours fait au détriment de la classe moyenne (puisqu'elle pourrait bénéficier d'avantage de ces espaces supplémentaires) mais au moins on ne dit pas à la population en place d'aller voir ailleurs.
Le problème est qu'on crée souvent de nouveaux HLM par préemptions. Et les préemptions, cela revient exactement au cas de l'article. C'est à dire que d'une façon ou d'une autre c'est moins de classe moyenne dans Paris (au global. Il y a évidemment un peu de classe moyenne dans les HLM).
Modifié en dernier par Vincent92 le 14 déc. 2018, 15:25, modifié 1 fois.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 5983
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#37 Message par Sifar » 14 déc. 2018, 15:22

En fait, le but du jeu, c'est de découvrir le nom du journaliste du Parisien qui loge dans cet immeuble, c'est ça ?
Premier parti de France, les abstentionnistes.
Deuxième parti de France, les neuneus, les arrivistes, les truands et les traîtres.
C'est encore le PS qui gouverne, et ça plait aux connes.
Forcément, ça va bien finir.

Gonzalo
Messages : 178
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#38 Message par Gonzalo » 14 déc. 2018, 21:30

Si les habitantes des HLM pouvaient devenir propriétaires...

Ne le feraient-ils pas ?

Car acheter quand on peut, vaut mille fois mieux que d'habiter dans un HLM...

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#39 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 21:42

Gonzalo a écrit :
14 déc. 2018, 21:30
Si les habitantes des HLM pouvaient devenir propriétaires...

Ne le feraient-ils pas ?

Car acheter quand on peut, vaut mille fois mieux que d'habiter dans un HLM...
Outre le fait qu'il faut mieux être riche, beau, intelligent et en bonne santé que pauvre, moche, bête et malade, (effectivement, mieux vaut être propriétaire que locataire) ce que tu dis n'est pas une évidence.
Quand on habite dans un logement neuf de 80m2 qui vaut 1M€ et qu'on le loue 1200€ charges comprises, c'est financièrement très discutable d'acheter.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

Avatar du membre
saturne
Messages : 1291
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#40 Message par saturne » 14 déc. 2018, 21:46

Ouais, finalement l'immobilier est le marqueur de la pauvreté, c'est ça ?

Mais alors, si j'ai bien compris, la meilleure solution pour faire disparaître les pauvres,
c'est de faire que l'immo cesse d'en être le marqueur !

Mode d'emploi ? 8) :mrgreen:
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#41 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 21:48

saturne a écrit :
14 déc. 2018, 21:46
Ouais, finalement l'immobilier est le marqueur de la pauvreté, c'est ça ?

Mais alors, si j'ai bien compris, la meilleure solution pour faire disparaître les pauvres,
c'est de faire que l'immo cesse d'en être le marqueur !

Mode d'emploi ? 8) :mrgreen:
Pas l'immobilier en particulier. C'est la possession de manière en général qui est un marqueur de richesse.
Et le but n'est pas de faire disparaître les riches. Il faut mieux de tirer vers le haut que vers le bas.
"Tous pauvres", "tous moches", "tous malades" "tous bête",... n'a rien d'enthousiasment.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

Gonzalo
Messages : 178
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#42 Message par Gonzalo » 14 déc. 2018, 21:57

Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 21:42
Gonzalo a écrit :
14 déc. 2018, 21:30
Si les habitantes des HLM pouvaient devenir propriétaires...

Ne le feraient-ils pas ?

Car acheter quand on peut, vaut mille fois mieux que d'habiter dans un HLM...
Outre le fait qu'il faut mieux être riche, beau, intelligent et en bonne santé que pauvre, moche, bête et malade, (effectivement, mieux vaut être propriétaire que locataire) ce que tu dis n'est pas une évidence.
Quand on habite dans un logement neuf de 80m2 qui vaut 1M€ et qu'on le loue 1200€ charges comprises, c'est financièrement très discutable d'acheter.
Ton point de vue m'intéresse. Quid d'habiter dans 50 m2 à 472 euros/mois ? Il vaudrait mieux acheter ? (Banlieue parisienne.)

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12617
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#43 Message par Suricate » 14 déc. 2018, 22:01

Gonzalo a écrit :
14 déc. 2018, 21:57
Ton point de vue m'intéresse. Quid d'habiter dans 50 m2 à 472 euros/mois ? Il vaudrait mieux acheter ? (Banlieue parisienne.)
Tu as quoi à l'achat pour 472€/mois en banlieue parisienne ?

Sur 20 ans au taux de marché tu peux emprunter un peu plus de 90K€. Autant dire que dalle.

Gonzalo
Messages : 178
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#44 Message par Gonzalo » 14 déc. 2018, 22:05

Suricate a écrit :
14 déc. 2018, 22:01
Gonzalo a écrit :
14 déc. 2018, 21:57
Ton point de vue m'intéresse. Quid d'habiter dans 50 m2 à 472 euros/mois ? Il vaudrait mieux acheter ? (Banlieue parisienne.)
Tu as quoi à l'achat pour 472€/mois en banlieue parisienne ?

Sur 20 ans au taux de marché tu peux emprunter un peu plus de 90K€. Autant dire que dalle.
Oui, mais ça ne serait pas de l'argent perdu... Ce que je regrette énormément.

(Sauf quand je vois qu'il faut faire des travaux.)

Dans l'avenir, si je réussi à mettre des sous de côté, j'essayerai peut-être de l'acheter, mon HLM...

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#45 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 22:06

Gonzalo a écrit :
14 déc. 2018, 21:57
Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 21:42
Gonzalo a écrit :
14 déc. 2018, 21:30
Si les habitantes des HLM pouvaient devenir propriétaires...

Ne le feraient-ils pas ?

Car acheter quand on peut, vaut mille fois mieux que d'habiter dans un HLM...
Outre le fait qu'il faut mieux être riche, beau, intelligent et en bonne santé que pauvre, moche, bête et malade, (effectivement, mieux vaut être propriétaire que locataire) ce que tu dis n'est pas une évidence.
Quand on habite dans un logement neuf de 80m2 qui vaut 1M€ et qu'on le loue 1200€ charges comprises, c'est financièrement très discutable d'acheter.
Ton point de vue m'intéresse. Quid d'habiter dans 50 m2 à 472 euros/mois ? Il vaudrait mieux acheter ? (Banlieue parisienne.)
On ne peut pas répondre de façon pertinente sans en connaître plus.
Il faudrait savoir où tu es et si tu t'y sens bien, la situation familiale, ton situation financière (revenu, capacité d'épargne, évolution salariale anticipable,...), les évolutions importantes que tu peux anticiper et à quelle échéance (avoir un enfant, vivre en couple, changer de région,...), envie ou non de changer de logement (pour avoir plus grand, pour habiter dans un autre endroit,...), quel type de logement envisager à l'achat, pourquoi veux tu acheter,...
Bref, il faut te connaître pour te répondre. Une décision d'achat ne se résume pas à faire une simulation achat vs vente. Ca s'inscrit dans une démarche plus globale.
Étant donné que je ne te connais pas, je ne peux pas te répondre. En tout cas, 500€/mois pour 50m2 charges comprises ce n'est pas cher en IDF. Reste à voir la qualité (le quartier, les transports, les commerces, le type d'immeuble, le type de prestations,...).
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

alpha2
-++
-++
Messages : 3621
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#46 Message par alpha2 » 14 déc. 2018, 22:18

Je ne vais pas plaindre ces gens.

1) Leur ancien propriétaire leur a proposé d'acheter à 7.000€ le M2, soit un prix assez attractif pour Paris et abordable pour des gens qui gagnent très bien leur vie
2) Ce sont eux qui ont fait appel à la Ville de Paris communiste pour éviter la vente...
3) Ils viennent se plaindre que les communistes respectent la réglementation sur les HLM.

Ils s'attendaient à quoi ? Être logés pas cher en HLM jusqu'à la fin de leur vie malgré leurs revenus CSP+ ?
S'ils avaient acheté ou accepté la vente à la découpe au lieu de se plaindre, ils n'en seraient pas là. Au moins, ça évitera que d'autres riches aillent demander du secours auprès des élus communistes.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#47 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 22:26

alpha2 a écrit :
14 déc. 2018, 22:18
Je ne vais pas plaindre ces gens.

1) Leur ancien propriétaire leur a proposé d'acheter à 7.000€ le M2, soit un prix assez attractif pour Paris et abordable pour des gens qui gagnent très bien leur vie
2) Ce sont eux qui ont fait appel à la Ville de Paris communiste pour éviter la vente...
1- C'est assez inexact. 520k€, il faut les sortir. Sans apport et avec 33% d'endettement il faut des sacrés salaires. Surtout en 2014 (les taux étaient plus haut).
L'exemple parle de personnes qui avait 1550€ de loyer. On ne connaît pas leur situation mais à part à avoir un apport très très conséquent on peut imaginer que ce n'était pas possible pour eux.
2- Ils n'ont rien fait du tout. Leur bailleur a vendu à un autre institutionnel et à la ville de Paris et ca m'étonnerait que les locataires aient donné leurs avis.
3) Ils viennent se plaindre que les communistes respectent la réglementation sur les HLM.
Non, ils se plaignent que la mairie de Paris n'est pas respectée sa parole de 2014. Mais tu as raison qu'il y a à la fois le marteau (la loi de Macron de 2017) et l'enclume (les communistes qui préemptent). L'enclume a déjà chassé une partie de la classe moyenne mais la combinaison du marteau et de l'enclume va accélérer le phénomène. C'est évident.
Leur problème est qu'ils avaient louer à un bailleur privé et fait leur vie et que c'est la mairie de Paris qui vient les chasser.
Ils s'attendaient à quoi ? Être logés pas cher en HLM jusqu'à la fin de leur vie malgré leurs revenus CSP+ ?
Ils auraient préféré être racheté par un bailleur privé et continuer à payer leur loyer dans le parc privé. Ils ne demandent pas d'aide. Mais ils regrettent que la main mise de la mairie les chasse par un jeu de surloyer (lire le dernier paragraphe de l'article).
S'ils avaient acheté ou accepté la vente à la découpe au lieu de se plaindre, ils n'en seraient pas là. Au moins, ça évitera que d'autres riches aillent demander du secours auprès des élus communistes.
Vu leur loyer de 1550€, ces gens font probablement partis de la classe moyenne et peu de chance qu'ils avaient les moyens d'acheter en 2014.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

alpha2
-++
-++
Messages : 3621
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#48 Message par alpha2 » 14 déc. 2018, 22:47

Vincent92 a écrit :
14 déc. 2018, 22:26
alpha2 a écrit :
14 déc. 2018, 22:18
Je ne vais pas plaindre ces gens.

1) Leur ancien propriétaire leur a proposé d'acheter à 7.000€ le M2, soit un prix assez attractif pour Paris et abordable pour des gens qui gagnent très bien leur vie
2) Ce sont eux qui ont fait appel à la Ville de Paris communiste pour éviter la vente...
C'est assez inexact. 520k€ pour 70€, il faut les sortir. Sans apport et avec 33% d'endettement il faut des sacrés salaires. Surtout en 2014 (les taux étaient plus haut).
L'exemple parle de personnes qui avait 1550€ de loyer. On ne connaît pas leur situation mais à part à avoir un apport très très conséquent on peut imaginer que ce n'est pas possible pour eux.
Ils n'ont rien fait du tout. Leur bailleur a vendu à un autre institutionnel et à la ville de Paris et ca m'étonnerait que les locataires ont donné leur avis.
3) Ils viennent se plaindre que les communistes respectent la réglementation sur les HLM.
Non, ils se plaignent que la mairie de Paris n'est pas respectée sa parole de 2014. Mais tu as raison qu'il y a à la fois le marteau (la loi égalité réconciliation de Macron de 2017) et l'enclume (les communistes qui préemptent).
Leur probleme est qu'il avait louer à un bailleur privé et fait leur vie et que c'est la Mairie de Paris qui vient les chasser.
Ils s'attendaient à quoi ? Être logés pas cher en HLM jusqu'à la fin de leur vie malgré leurs revenus CSP+ ?
Ils auraient préféré être racheté par un bailleur privé et continuer à payer leur loyer dans le parc privé. Ils ne demandent pas d'aide. Mais regrette que la main mise de la mairie les chasse par un jeu de surloyer.


Mais ce sont les locataires qui ont appelé la Mairie à la rescousse. Justement parce qu'ils ne voulaient pas être rachetés par un bailleur privé. Ils voulaient lutter contre la "spéculation immobilière".
Donc sans doute qu'au final tous les locataires n'avaient pas envie d'être rachetés par la Mairie. Mais bon, accuser la Mairie alors qu'elle est venue aider des gens qui l'appelaient à l'aide...
Dans l'histoire, la RIVP ne gagne pas grand chose : elle garde les logements seulement 15 ans, et doit reloger tous les éligibles au HLM à l'issue... Ceux-là ont gagné une baisse de loyer, et un HLM à vie.
Entre temps, la loi sur les surloyers est passée, et qui s'en plaindra ?

L’affaire remonte au printemps 2014. Les locataires découvrent que leur bel immeuble du quartier Denfert-Rochereau, propriété de la FDR (foncière développement logement), va être vendu à la découpe. « En gros, résume Pierre-Yves Colombel, président de l’association des locataires. Si on avait les moyens de racheter nos appartements à 7 000€ le m2 on pouvait le faire. C’est un peu moins cher que le prix du marché mais cela fait quand même 520 000 € pour mon 70 m2, ça reste une somme vertigineuse !. Sinon, on se retrouvait à la rue ».


Le collectif se bat, déplie les banderoles aux fenêtres, alerte les pouvoirs publics et attire l’attention de Ian Brossat, l’adjoint (PC) au logement de Anne Hidalgo (PS), de PERL (Pierre Epargne Retraite Logement), le pionnier de l’usufruit locatif social du groupe Nexity, et de la RIVP, le bailleur social de la Ville.

ET tout s’est mis en place. « Nous avons acheté à la FDR, la nue-propriété des 68 logements, explique Alain Laurier, le président de PERL (qui permet à des futurs retraités d’investir dans des appartements occupés). Et la RIVP a acheté l’usufruit des logements sur quinze ans ». Ian Brossat décrypte l’affaire : « Les futurs propriétaires du PERL acceptent d’attendre quinze ans avant d’entrer dans leurs murs. La RIVP se porte acquéreur pendant ces quinze ans. Ce qui protège les locataires actuels de l’expulsion. La RIVP garanti qu’il n’y aura pas d’augmentation de loyer. Mieux encore, les ménages dont les revenus sont sous le plafond ressources HLM vont voir leur loyer baisser. Dans quinze ans, la RIVP s’engage à reloger tout le monde dans son parc »

« La mairie a fait son job, salue Pierre-Yves Colombel. Sauf que sur le long terme et dans l’histoire de Paris, cela ne résout rien : dans quinze ans, l’immeuble retombera dans la spéculation immobilière ».
http://www.leparisien.fr/paris-75/un-sa ... 149271.php

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7349
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#49 Message par Vincent92 » 14 déc. 2018, 22:53

Alpha2 a écrit :Entre temps, la loi sur les surloyers est passée, et qui s'en plaindra ?
Tous ceux qui sont logés dans le parc privé et qui font parti de la classe moyenne et qui vivent en IDF sont touchés par cette loi par le jeu que j'ai décrit plus haut.
Il y a d'abord les communistes (l'enclume) qui préemptent le parc privé parce que les HLM c'est bien (de leur point de vue) et le marteau qui passe ensuite (parce que ce n'est pas normal qu'on puisse vivre dans un HLM quand on a les moyens de se loger dans le parc privé). Si bien que les classes moyennes supérieures vont se faire chasser de leur logement et devront en chercher ailleurs à Paris ou en banlieue. Ce qui va faire monter les prix à Paris et, par capillarité, en banlieue.
Ce jeu du marteau et de l'enclume est très mauvais pour la classe moyenne.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."
Ignoré : stchong

alpha2
-++
-++
Messages : 3621
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#50 Message par alpha2 » 14 déc. 2018, 22:59

Sauf que dans ce cas, la RIVP n'est pas propriétaire... Elle n'a que l'usufruit pendant 15 ans. Donc ce ne sont pas des logements préemptés pour devenir des HLM définitivement.
Et encore une fois, ce sont les locataires qui ont appelé le marteau. Pour ensuite s'en plaindre.

Répondre