Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 8749
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#101 Message par pimono » 19 déc. 2018, 18:18

Ben92 a écrit :
18 déc. 2018, 14:13
Puisqu'on en est dans le sujet, le meilleur exemple de dilapidation honteuse d'argent public est justement le rachat de logements privés pour en faire des HLM par la mairie de paris.

T'es au courant que la mairie de Paris c'est la commune la plus riche de france depuis toujours, et que depuis au moins 50ans, Paris a acheté beaucoup de foncier pour fabriquer elle même des logements sociaux en idf et toutes les "mauvaises banlieues" de Paris appartenaient à Paris à la base ?

c'est pas de la dilapidation de l'argent publique, l'argent est là.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 8749
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Paris : leur immeuble est passé en HLM, ces locataires «trop riches» doivent partir

#102 Message par pimono » 19 déc. 2018, 18:43

alpha2 a écrit :
18 déc. 2018, 15:02

La différence, c'est que pour le RSA on tient compte aussi de ton patrimoine financier. Si tu as un PEA blindé, tu n'as pas droit au RSA. Si tu es propriétaire de ton logement, tu as un RSA réduit.

Pour la prime d'activité, on ne tient pas compte du patrimoine financier. Si tu as un PEA et une assurance vie blindés mais que tu es locataire, c'est OK ; si tu es propriétaire sans patrimoine financier, on te sucre la prime d'activité. C'est bien cela qui m'interpelle, surtout lorsqu'on parle d'une prime présentée quasiment comme un substitut à une augmentation du SMIC.
en 2020, le gouvernement devrait concocter le RUA (revenu universel d'activité), tout devrait fusionner avec la prime d'activité et la société aura une perspective de l'avenir social et économique du pays pour les ~10ans à venir à moins que la 3eme guerre mondiale n'arrive avant.

A part ça, dans une dynamique de suppression des services publics et de l'Etat au profit d'une européinisation à tout va, l'immobilier risque de devenir un fardeau généralisé dans un pays ou le cout du travail et le cout des acquis sociaux (salaires, pensions) sont intenables. Selon moi, si la France reste en europe, le pays va finir ruiné et l'immobilier ne vaudra plus rien, on est clairement sur cette ligne droite.

Répondre