Explosion Immo - Déclin de pouvoir d'achat

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
saturne
Messages : 1386
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Explosion Immo - Déclin de pouvoir d'achat

#1 Message par saturne » 17 janv. 2019, 21:32

https://francais.rt.com/economie/58045- ... e-constate

Pouvoir d’achat : une étude gouvernementale constate l’explosion des prix de l’immobilier en France
17 janv. 2019, 09:13
Le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), émanation du ministère de la Transition écologique, a publié début janvier un rapport sur l'évolution à long terme des prix de l'immobilier. On y trouve un indice sur l’évolution du rapport entre le revenu disponible des ménages et les prix des logements. qui révèle une explosion de ces derniers sans rapport avec la progression des revenus.

Pour un indice 100 en 2000, la France atteignait mi-2018 un indice de 163, contre 160 au Royaume-Uni, 151 en Espagne, 110 aux Pays-Bas et, surtout, 100 en Allemagne.


Cela signifie que le rapport entre les prix (à l’achat) de l’immobilier et le revenu disponible moyen s’est accru en France de 63% au détriment des revenus au cours des deux dernières décennies. Mais en Allemagne, ce rapport est demeuré stable sur la même période. Une donnée capitale pour comparer l’évolution du pouvoir d’achat dans les deux premières économies de la zone euro.

Dans son numéro daté de janvier 2019, la revue Alternatives économiques analyse ces données et identifie ainsi une des conséquences de ce décalage croissant : «Un éloignement de plus en plus important entre lieux de travail et domicile pour trouver des prix abordables. Ce qui contribue à rendre les Français plus sensibles que leurs voisins aux prix des carburants.»

En ce qui concerne les loyers, le CGEDD, qui prend en considération ce que la statistique appelle des «séries longues» révélait aussi dans une étude parue en 2013 une contradiction apparente : depuis les années 1970, l’indice des loyers de l’INSEE a augmenté parallèlement au revenu moyen de l’ensemble des ménages, mais le loyer moyen des locataires a doublé par rapport à leur revenu. Cela résulte principalement d'une paupérisation des locataires de 0,8% par an en moyenne par rapport à l’ensemble des ménages.

Lire aussi : Les Misérables : le retour
Concernant l'evolution du Revenu Disp. et le prix du logement, le lien renvoie à :
http://www.cgedd.developpement-durable. ... a1048.html
Image
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8049
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Explosion Immo - Déclin de pouvoir d'achat

#2 Message par Vincent92 » 17 janv. 2019, 21:48

Il y a deja une file sur Friggit (plus de 100 pages). Ca fait plus de dix ans qu'il prévoit un krack. C'est même antérieur à l'existence de ce forum...
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

olmostoline
-++
-++
Messages : 3988
Enregistré le : 23 nov. 2011, 09:09
Localisation : Nancy (54)

Re: Explosion Immo - Déclin de pouvoir d'achat

#3 Message par olmostoline » 18 janv. 2019, 08:44

C'est même ce qui a amené à la création de ce forum et du forum concurrent bulle-immobiliere.net, ce dernier n'ayant pas résisté aux affres du temps.
Ever tried. Ever fail. No matter. Try again. Fail again. Fail better.

Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2018.

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 3183
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Explosion Immo - Déclin de pouvoir d'achat

#4 Message par Praséodyme » 18 janv. 2019, 15:38

olmostoline a écrit :
18 janv. 2019, 08:44
forum concurrent bulle-immobiliere.net, ce dernier n'ayant pas résisté aux affres du temps.
Il s'est cassé la b-i.net ?

:oops: :arrow:
Petroleum et circenses

olmostoline
-++
-++
Messages : 3988
Enregistré le : 23 nov. 2011, 09:09
Localisation : Nancy (54)

Re: Explosion Immo - Déclin de pouvoir d'achat

#5 Message par olmostoline » 18 janv. 2019, 16:16

Oui, il y a longtemps. Ce forum a toujours été moins actif qu'ici, et à mon avis ils ont eu du mal à payer l'hébergement. Je suis arrivé trop tard pour connaitre l'historique entre les 2 forums, et connaitre pourquoi sur le .net tous les membres avaient des chats comme avatar. La belle époque.
Ever tried. Ever fail. No matter. Try again. Fail again. Fail better.

Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2018.

Avatar du membre
loulipo
Messages : 361
Enregistré le : 04 nov. 2011, 07:52

Re: Explosion Immo - Déclin de pouvoir d'achat

#6 Message par loulipo » 02 févr. 2019, 10:46

saturne a écrit :
17 janv. 2019, 21:32
Pouvoir d’achat : une étude gouvernementale constate l’explosion des prix de l’immobilier en France
En ce qui concerne les loyers, le CGEDD, qui prend en considération ce que la statistique appelle des «séries longues» révélait aussi dans une étude parue en 2013 une contradiction apparente : depuis les années 1970, l’indice des loyers de l’INSEE a augmenté parallèlement au revenu moyen de l’ensemble des ménages, mais le loyer moyen des locataires a doublé par rapport à leur revenu. Cela résulte principalement d'une paupérisation des locataires de 0,8% par an en moyenne par rapport à l’ensemble des ménages.
Ça c’est intéressant comme info.

J'avais déjà signalé cette mauvaise interprétation des infos de Friggit : qui donnent l’impression macroscopique que le coût de la propriété et le coût de la location sont complètement décorrélés (à l’avantage du second).
C’est faux : le locataire moyen souffre aussi beaucoup d’une augmentation du coût d’hébergement.

Mes données recoupent celles du CGEDD : efforts doublés pour les locataires (aides déduites !)
Pour les propriétaires, le taux d’effort est resté plus constant (autour de 25% du revenu mensuel). Le surcoût étant payé par un allongement de la durée du crédit.
Image

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 6195
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Explosion Immo - Déclin de pouvoir d'achat

#7 Message par crispus » 02 févr. 2019, 14:52

Il me semble que Friggit lui aussi avait souligné que les locataires les plus aisés, ceux qui pouvaient emprunter, ont tous acheté. Ne restent en loc que les plus fragiles. Et comme l'objectif du gvt est de supprimer les APL, ça a peu de chances de bien se passer. :roll:

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 29159
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Explosion Immo - Déclin de pouvoir d'achat

#8 Message par ignatius » 02 févr. 2019, 17:42

C'est clair que des locataires en province à 6000 € par mois, et avec une situation stable il doit pas en rester des masses.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 15188
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Explosion Immo - Déclin de pouvoir d'achat

#9 Message par kamoulox » 02 févr. 2019, 18:15

J’en connais un. Enfin plutôt autour des 4500-4700.

Mais voiture de fonction et logement de fonction.

Papa est le patron de la boîte aussi, ça aide :lol:

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 15188
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Explosion Immo - Déclin de pouvoir d'achat

#10 Message par kamoulox » 02 févr. 2019, 18:36

crispus a écrit :
02 févr. 2019, 14:52
Il me semble que Friggit lui aussi avait souligné que les locataires les plus aisés, ceux qui pouvaient emprunter, ont tous acheté. Ne restent en loc que les plus fragiles. Et comme l'objectif du gvt est de supprimer les APL, ça a peu de chances de bien se passer. :roll:
les 10 % des ménages les plus pauvres sont aujourd’hui 74 % à être locataires. À titre de comparaison, seuls 50 % d’entre eux étaient locataires en 1973.

Les locataires dépensent toujours plus pour se loger
Les dépenses liées au logement (loyers, charges, chauffage) ont progressé plus rapidement que les revenus des locataires. Résultat : la part des revenus consacrée aux dépenses de logement s’est accrue. Si cette hausse concerne tous les types de logements, elle a été plus forte pour les locataires du secteur libre (+ 4,8 points, 28,4 % en 2013, contre 23,6 % en 2001) que pour ceux du secteur social (+ 3,9 points, 24,1 % contre 20,2 %). Pire, pour les locataires les plus pauvres , cette hausse a été encore plus spectacualire (+7,8 points).

les Français modestes éprouvent des difficultés notamment pour payer leur chauffage. Résultat : ils font des économies. Et là encore, les inégalités s’invitent : si 33 % des propriétaires ont froid le matin au réveil, ce pourcentage grimpe à 51 % chez les locataires.

https://www.google.fr/amp/s/www.journal ... 2.amp.html

Répondre