Quand les bobos fuient Paris

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8924
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Quand les bobos fuient Paris

#101 Message par optimus maximus » 27 juil. 2019, 18:47

floflo a écrit :
27 juil. 2019, 18:08
ignatius a écrit :
27 juil. 2019, 17:22
Ben92 a écrit : Mais bon la hype, ce n'est pas ton monde
:lol:
Et y a des frites à volonté ? :shock: :oops:
On mange très bien au club med, mais tu risques de revenir avec 10 kgs de plus.
Sauf si tu as réussi à conclure tous les soirs et que tu es en super forme..

Enfin 2000 euros la semaine pour rester enfermé dans un hôtel club pour manger boire et attendre comme Jean Claude Duss de conclure un coup d’un soir..
Je préfère mon voyage de 15 jours à 2500 € au Vietnam..
À partir de 2000 euros, il y a en effet de belles excursions possibles avec guide dans des endroits qui en jettent.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 29989
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Quand les bobos fuient Paris

#102 Message par ignatius » 27 juil. 2019, 18:59

henda a écrit :
27 juil. 2019, 18:24
Ben92 a écrit :
27 juil. 2019, 17:17
Un nombre impressionnant de bobos parisiennes avec des top job, bien foutues pour la plupart.
C'est quoi un top job ?
C'est ce qui te permet d'avoir des toilettes de compétition et des voisins avec un balcon.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
floflo
+
+
Messages : 2618
Enregistré le : 02 oct. 2008, 23:00

Re: Quand les bobos fuient Paris

#103 Message par floflo » 27 juil. 2019, 19:09

optimus maximus a écrit :
27 juil. 2019, 18:47
floflo a écrit :
27 juil. 2019, 18:08
ignatius a écrit :
27 juil. 2019, 17:22
Ben92 a écrit : Mais bon la hype, ce n'est pas ton monde
:lol:
Et y a des frites à volonté ? :shock: :oops:
On mange très bien au club med, mais tu risques de revenir avec 10 kgs de plus.
Sauf si tu as réussi à conclure tous les soirs et que tu es en super forme..

Enfin 2000 euros la semaine pour rester enfermé dans un hôtel club pour manger boire et attendre comme Jean Claude Duss de conclure un coup d’un soir..
Je préfère mon voyage de 15 jours à 2500 € au Vietnam..
À partir de 2000 euros, il y a en effet de belles excursions possibles avec guide dans des endroits qui en jettent.
😜
Image
Image
Image
Image

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8924
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Quand les bobos fuient Paris

#104 Message par optimus maximus » 27 juil. 2019, 19:29

floflo a écrit :
27 juil. 2019, 19:09
optimus maximus a écrit :
27 juil. 2019, 18:47
floflo a écrit :
27 juil. 2019, 18:08
ignatius a écrit :
27 juil. 2019, 17:22

:lol:
Et y a des frites à volonté ? :shock: :oops:
On mange très bien au club med, mais tu risques de revenir avec 10 kgs de plus.
Sauf si tu as réussi à conclure tous les soirs et que tu es en super forme..

Enfin 2000 euros la semaine pour rester enfermé dans un hôtel club pour manger boire et attendre comme Jean Claude Duss de conclure un coup d’un soir..
Je préfère mon voyage de 15 jours à 2500 € au Vietnam..
À partir de 2000 euros, il y a en effet de belles excursions possibles avec guide dans des endroits qui en jettent.
😜
Image
Image
Image
Image
Et ça peut se rentabiliser sur Tinder...

Avatar du membre
floflo
+
+
Messages : 2618
Enregistré le : 02 oct. 2008, 23:00

Re: Quand les bobos fuient Paris

#105 Message par floflo » 27 juil. 2019, 19:34

Il a fallu que j’aille voir ce qu’est Tinder..

J’ai déjà un mari 😜

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18273
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Quand les bobos fuient Paris

#106 Message par wasabi » 27 juil. 2019, 19:45

optimus maximus a écrit :
27 juil. 2019, 17:57
Cette problématique liée au besoin d'une main d'œuvre pas chère dans des environnements hors de prixconcerne toutes les mégalopoles. Les autochtones de province ne sont pas cons ni trop désespérés, ils savent bien que ça n'a aucun intérêt de monter sur Paris pour occuper de tels postes. Les enfants d'immigrés estiment que c'est une position trop ingrate et se partagent entre désir d'ascension sociale ou descente dans le lumpenproletariat. D'où le besoin sans cesse renouvelé d'immigrés.
Cette problématique concerne toutes les mégalopoles, mais dans la plupart des autres, les gens n'y travailleront pas au salaire minimum du pays de la mégalopole. Ça c'est spécifique à Paris. En tout cas je serais heureux de savoir si il y a d'autres exemples.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18273
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Quand les bobos fuient Paris

#107 Message par wasabi » 27 juil. 2019, 19:49

Manfred a écrit :
27 juil. 2019, 16:51
C'est TOI qui a prétendu qu'il y aurait une spécificité parisienne (l'arnaque...) du chômage.
la spécificité parisienne que j'ai exhibé c'est l'existence de métiers payés au salaire minimum alors que le coût de la vie en RP est le plus cher de France ou un coût similaire mais en contrepartie de temps de transports pendulaires les plus longs de France. Dans un système libéral, comme est en théorie le notre, ça ne peut pas exister.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8924
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Quand les bobos fuient Paris

#108 Message par optimus maximus » 27 juil. 2019, 19:58

wasabi a écrit :
27 juil. 2019, 19:45
optimus maximus a écrit :
27 juil. 2019, 17:57
Cette problématique liée au besoin d'une main d'œuvre pas chère dans des environnements hors de prixconcerne toutes les mégalopoles. Les autochtones de province ne sont pas cons ni trop désespérés, ils savent bien que ça n'a aucun intérêt de monter sur Paris pour occuper de tels postes. Les enfants d'immigrés estiment que c'est une position trop ingrate et se partagent entre désir d'ascension sociale ou descente dans le lumpenproletariat. D'où le besoin sans cesse renouvelé d'immigrés.
Cette problématique concerne toutes les mégalopoles, mais dans la plupart des autres, les gens n'y travailleront pas au salaire minimum du pays de la mégalopole. Ça c'est spécifique à Paris. En tout cas je serais heureux de savoir si il y a d'autres exemples.
Hong Kong par exemple a recours à des immigrés qui vivent dans 2 m2. Dans certains pays, ils travailleront pour moins que le salaire minimum s'il y a la préférence nationale. Aux États-Unis, y a 12 millions de sans papiers dont le quart en Californie. La spécificité de la France, c'est sans doute le regroupement familial, et une certaine politique sociale à leur égard.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18273
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Quand les bobos fuient Paris

#109 Message par wasabi » 27 juil. 2019, 20:48

optimus maximus a écrit :
27 juil. 2019, 19:58
wasabi a écrit :
27 juil. 2019, 19:45
optimus maximus a écrit :
27 juil. 2019, 17:57
Cette problématique liée au besoin d'une main d'œuvre pas chère dans des environnements hors de prixconcerne toutes les mégalopoles. Les autochtones de province ne sont pas cons ni trop désespérés, ils savent bien que ça n'a aucun intérêt de monter sur Paris pour occuper de tels postes. Les enfants d'immigrés estiment que c'est une position trop ingrate et se partagent entre désir d'ascension sociale ou descente dans le lumpenproletariat. D'où le besoin sans cesse renouvelé d'immigrés.
Cette problématique concerne toutes les mégalopoles, mais dans la plupart des autres, les gens n'y travailleront pas au salaire minimum du pays de la mégalopole. Ça c'est spécifique à Paris. En tout cas je serais heureux de savoir si il y a d'autres exemples.
Hong Kong par exemple a recours à des immigrés qui vivent dans 2 m2. Dans certains pays, ils travailleront pour moins que le salaire minimum s'il y a la préférence nationale. Aux États-Unis, y a 12 millions de sans papiers dont le quart en Californie. La spécificité de la France, c'est sans doute le regroupement familial, et une certaine politique sociale à leur égard.
Est ce que des gens ayant des papiers touchent à Hong Kong l'équivalent du salaire minimum de la campagne profonde chinoise ? Est ce qu'en Californie il y a des gens avec des papiers qui touchent l'équivalent du salaire minimum observé du mississipi, de Louisiane, d'Arkansas ou autres coins pauvres ?
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 16834
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Quand les bobos fuient Paris

#110 Message par kamoulox » 27 juil. 2019, 23:39

Ben92 a écrit :
27 juil. 2019, 13:32
kamoulox a écrit :
27 juil. 2019, 08:14
il est l’équivalent d’un gars avec un bts en province en niveau de vie.
Faut pas pousser non plus. Le gars avec un BTS ne peut pas se payer des vacances au club med comme je fais régulièrement. Quand bien même il casserait sa tirelire, il n'aurait pas les "codes". On avait un plouc de ce genre l'an dernier à Kemer, quand il essayait de draguer les bobos parisiennes c'était gênant.
kamoulox a écrit :
27 juil. 2019, 08:14
Ma femme va gagner le double de moi, je suis pas jaloux je suis très content :lol:
Un conseil mec : bouge toi pour rester le plus attractif possible. Cultive toi, lance toi dans de nouveaux projets un peu fous, surprends-là.
Les codes? 😂 je traine avec des gars de classe sociale sup, donc ta classe sociale et au dessus. Les codes tu peux les avoir sans en faire parti. On gruge facilement des pigeon, ce qui me permets d’avoir un salaire très correct en province. Il me reste 2000 après mon prêt maison remboursé. J’ai pas de balcon mais un jardin. :lol:


Sinon, Merci de tes conseils de séducteur.
Du coup je lui ai parlé du club med, pour nos prochaines vacances.
Elle m’a dit : et pourquoi pas en camping avec une caravane pendant que tu y es? J’ai dis ba tu sais c’est pas mal y’a que des adultes, y’a même des parisiens et ben, un mec du boulbi qui un un appart mais pas de balcon il a dit qu’on bouffe bien et c’est 2000 la semaine.

2000 la semaine? Ils servent du porc au moins pour le prix? J’ai dit je pense pas c’est en Turquie.

Ba c’est bon, j’en voit assez à paris la semaine les turcs ils sont dans tout les uber avec leur musique de 'Mot2Cambronne'.

Bref j’étais à 2 doigt d’une crise digne des missiles de Cuba, du coup on a négocié ça au samagon fait maison, j’ai la tête qui va exploser, mais j’ai évité le pire.

Moi j’ai un conseil pour toi ben92: a 2000 boules fait toi plaisir avec une escort hdg, tu gagneras une semaine pour partir en vacances en plus ou tu veux!!!

Si tu penses vraiment lever de la princesse en étalant tes biftons et logement, c’est que t’as rien à offrir humainement, et cette pauvreté la, c’est vraiment la pire chose.

Et entre nous, si c’est de la top gonz top boulot ,de la michto3000, quand tu vas sortir ton appart elle va rigoler. Tu gagnes que 4000 boules? Mon dernier ex il me filait 10000 pour me faire décolorer l’anus, mes ongles et mes sacs de luxe, tu es mignon mais va au bois de Boulogne avec ton argent de poche, ici c’est pour les adultes :lol:
Alors oui tu serres, de la bonasse, c’est bien bravo. On l’a tous fait ici et même avec moins de ronds que toi.

Arrivé à un âge faut savoir grandir, t’es pas dans un clip de bouba mon grand. A ta place j’aurais envie de me jeter du balcon... même ça tu peux pas bordel... demande au voisin

Avatar du membre
viazac
Messages : 214
Enregistré le : 21 mai 2005, 03:21
Localisation : IDF Essonne

Re: Quand les bobos fuient Paris

#111 Message par viazac » 28 juil. 2019, 00:02

Ouch! :!:
plus on pédale moins fort,moins on avance d'avantage !

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 5112
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Quand les bobos fuient Paris

#112 Message par henda » 28 juil. 2019, 06:16

:lol: :lol: :lol:

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 29989
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Quand les bobos fuient Paris

#113 Message par ignatius » 28 juil. 2019, 06:18

kamoulox a écrit : A ta place j’aurais envie de me jeter du balcon... même ça tu peux pas bordel... demande au voisin
:lol: :lol: :lol:
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 7547
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Quand les bobos fuient Paris

#114 Message par Bidibulle » 28 juil. 2019, 06:40

Faudrait traduire ça en anglais, et on aurait une bonne battle pour 8'Mile.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 27312
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Quand les bobos fuient Paris

#115 Message par Gpzzzz » 28 juil. 2019, 06:48

Je suis jamais allé a Kemer mais quand je étais jeune il y a une douzaine d année donc j avais eu que des mauvais retours sur ce club pour adulte...
Un mix entre parisiens hautains et racailles qui se la pètent..

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 10113
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Quand les bobos fuient Paris

#116 Message par clairette2 » 28 juil. 2019, 08:53

Ben92 a écrit :
27 juil. 2019, 17:17
lecriminel a écrit :
27 juil. 2019, 16:06
c'est la formule hotel club qui est pour les ploucs, le plus cher d'entre eux étant donc pour les nouveaux riches (ploucs avec des moyens)
On est d'accord que les hôtels club c'est pour les ploucs.
Mais l'ambiance au club med (du moins certains villages) n'a strictement rien à voir avec ça.
Kemer est un village 100% adultes, ce qui veut tout dire :wink:
ignatius a écrit :
27 juil. 2019, 16:24
Kemer c'est la Turquie.
Club med en Turquie c'est le summum de la win.
Respect.
Tu serais surpris du niveau CSP de ceux qui vont là-bas.
La bouffe est top, les soirées entre beautiful people démentes, l'alcool coule à flot.
Un nombre impressionnant de bobos parisiennes avec des top job, bien foutues pour la plupart. Célibataires parce que trop exigeantes. Mais assez open en fin de soirée. :mrgreen:
Pas mal d'anglaises, hollandaises, également. Mais bon la hype, ce n'est pas ton monde
+1 avec kamoulox...
Ce que tu décris, c'est de la vraie misère, intellectuelle et affective..
Et ton tatouage, il est où ?
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
Marie 94
-+
-+
Messages : 2478
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Quand les bobos fuient Paris

#117 Message par Marie 94 » 28 juil. 2019, 09:45

kamoulox a écrit :
27 juil. 2019, 23:39
Si tu penses vraiment lever de la princesse en étalant tes biftons et logement, c’est que t’as rien à offrir humainement, et cette pauvreté la, c’est vraiment la pire chose.
...
Arrivé à un âge faut savoir grandir, t’es pas dans un clip de bouba mon grand. A ta place j’aurais envie de me jeter du balcon... même ça tu peux pas bordel... demande au voisin
:lol: :mrgreen: :twisted:
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8924
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Quand les bobos fuient Paris

#118 Message par optimus maximus » 28 juil. 2019, 10:10

wasabi a écrit :
27 juil. 2019, 20:48
optimus maximus a écrit :
27 juil. 2019, 19:58
wasabi a écrit :
27 juil. 2019, 19:45
optimus maximus a écrit :
27 juil. 2019, 17:57
Cette problématique liée au besoin d'une main d'œuvre pas chère dans des environnements hors de prixconcerne toutes les mégalopoles. Les autochtones de province ne sont pas cons ni trop désespérés, ils savent bien que ça n'a aucun intérêt de monter sur Paris pour occuper de tels postes. Les enfants d'immigrés estiment que c'est une position trop ingrate et se partagent entre désir d'ascension sociale ou descente dans le lumpenproletariat. D'où le besoin sans cesse renouvelé d'immigrés.
Cette problématique concerne toutes les mégalopoles, mais dans la plupart des autres, les gens n'y travailleront pas au salaire minimum du pays de la mégalopole. Ça c'est spécifique à Paris. En tout cas je serais heureux de savoir si il y a d'autres exemples.
Hong Kong par exemple a recours à des immigrés qui vivent dans 2 m2. Dans certains pays, ils travailleront pour moins que le salaire minimum s'il y a la préférence nationale. Aux États-Unis, y a 12 millions de sans papiers dont le quart en Californie. La spécificité de la France, c'est sans doute le regroupement familial, et une certaine politique sociale à leur égard.
Est ce que des gens ayant des papiers touchent à Hong Kong l'équivalent du salaire minimum de la campagne profonde chinoise ? Est ce qu'en Californie il y a des gens avec des papiers qui touchent l'équivalent du salaire minimum observé du mississipi, de Louisiane, d'Arkansas ou autres coins pauvres ?
La Californie a le salaire minimum le plus élevé des 50 états (bientôt 15 dollars l'heure), mais ça ne suffit pas à éradiquer le problème endémique du mal-logement avec des prix stratosphériques. Certains travailleurs sont même SDF.
https://www.kqed.org/news/11690325/thou ... ss-to-know

alexlyon
-+
-+
Messages : 2215
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Quand les bobos fuient Paris

#119 Message par alexlyon » 28 juil. 2019, 10:40

En province la maturité vient plus vite.
Il y a presque une décennie de décalage.

20 ans en sous-préfecture, c'est un âge où l'on vit comme Ben92 à 30 ans (ce qu'il décrit actuellement).

Du coup c'est quand Ben92 aura 40 ans seulement qu'il sera dans le mode de vie des trentenaires de province.
Et quand ces provinciaux auront 40 ans, avec des enfants et une maison payée, alors que Ben92 se calmera et aura quelque chose à offrir humainement grâce aux séjours chez les turcs (rite initiatique d'ingénieur au développement sexuel tardif), alors bizarrement certains provinciaux (pas tous) foutront tout en l'air.
Divorce, tatouage, et autres conneries de ce genre. C'est rigolo et ridicule chez les hommes de 40 ans (qui ont mûri), et pitoyable et triste chez les femmes de 40 ans (qui ont vieilli).

Ces provinciaux étaient heureux sans trop le savoir, et parfois il leur manquait du vécu : mariage (trop) jeune avec peu d'aventures avant, et mono employeur depuis qu'ils travaillent. C'est précisément comme cela que je les ai remarqués : démission surprise après 15 ou 20 ans de boite, pour aller vers des jobs plus précaires (illusions et croyances : on est en province, avec des bassins d'emplois moindres).

Avec changement de coiffure, tatouages, et agitation déclassée (on ne s'occupe plus des enfants et on déménage dans plus petit, on ne veut plus aller déjeuner alternativement chez parents et beaux-parents chaque week-end). Obsession narcissique tardive, besoin de plaire de ceux qui n'ont jamais pensé à soi et ont un physique pépère. Ils jouaient trop tôt au papa et à la maman, sans toujours être finis en termes de développement personnel (érotisme indigent).

Ben92 n'est pas dans la misère relationnelle, mais dans le décalage de maturité, qui paradoxalement le protège de la vraie misère relationnelle dans 10 ans (quand il y a des enfants).
Modifié en dernier par alexlyon le 28 juil. 2019, 11:28, modifié 1 fois.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 29989
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Quand les bobos fuient Paris

#120 Message par ignatius » 28 juil. 2019, 10:54

clairette2 a écrit :
28 juil. 2019, 08:53
Ben92 a écrit :
27 juil. 2019, 17:17
lecriminel a écrit :
27 juil. 2019, 16:06
c'est la formule hotel club qui est pour les ploucs, le plus cher d'entre eux étant donc pour les nouveaux riches (ploucs avec des moyens)
On est d'accord que les hôtels club c'est pour les ploucs.
Mais l'ambiance au club med (du moins certains villages) n'a strictement rien à voir avec ça.
Kemer est un village 100% adultes, ce qui veut tout dire :wink:
ignatius a écrit :
27 juil. 2019, 16:24
Kemer c'est la Turquie.
Club med en Turquie c'est le summum de la win.
Respect.
Tu serais surpris du niveau CSP de ceux qui vont là-bas.
La bouffe est top, les soirées entre beautiful people démentes, l'alcool coule à flot.
Un nombre impressionnant de bobos parisiennes avec des top job, bien foutues pour la plupart. Célibataires parce que trop exigeantes. Mais assez open en fin de soirée. :mrgreen:
Pas mal d'anglaises, hollandaises, également. Mais bon la hype, ce n'est pas ton monde
+1 avec kamoulox...
Ce que tu décris, c'est de la vraie misère, intellectuelle et affective..
Et ton tatouage, il est où ?
Ca me fait penser à de la téléréalité : les anges ou les chtis ou les marseillais à Kemer :mrgreen:

Après si y a frites à volonté, j'dis pas ...
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Manfred
~~+
~~+
Messages : 11734
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Quand les bobos fuient Paris

#121 Message par Manfred » 28 juil. 2019, 11:12

purée, c'te clashage en règle.
MC Kamoulox qui met Benlarage en PLS.

j'ai adoré ! 8) :mrgreen: :lol:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8577
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Quand les bobos fuient Paris

#122 Message par Vincent92 » 28 juil. 2019, 11:52

alexlyon a écrit :20 ans en sous-préfecture, c'est un âge où l'on vit comme Ben92 à 30 ans (ce qu'il décrit actuellement).
Le décalage semble être sous estimé. Tout porte à croire que Ben92 a plus de 30 ans ;).
La crise de la 40-50taine s’applique aussi bien à ceux qui ont mal construit qu’à ceux qui n’ont rien construit. C’est avant tout des frustrations (jeunesse passée, remise en question de ces choix,...) et l’impression qu’il faut agir tout de suite (le compte à rebours a commencé).
Modifié en dernier par Vincent92 le 28 juil. 2019, 12:16, modifié 1 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4225
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: Quand les bobos fuient Paris

#123 Message par ddv » 28 juil. 2019, 12:14

N'importe quoi, cette discussion, un vrai combat de coqs :roll:

Pour en revenir à :
castralroc a écrit :
25 juil. 2019, 20:00
https://www.pariszigzag.fr/paris-au-quo ... is?sfns=mo


Interesting...
L'auteur a l'air de confondre "bobo" (terme flou) et cadre (terme tout aussi flou), enfin bref...
Les bobos, petits cadres, cadres supérieures, quittent certes Paris (on va dire que c'est une évolution logique), mais souvent pour atterrir dans une autre métropole, sujette de plus en plus aux mêmes problèmes (cherté du logement, délinquance, transport en commun défaillants, embouteillage, etc).
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4225
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: Quand les bobos fuient Paris

#124 Message par ddv » 28 juil. 2019, 12:20

Vincent92 a écrit :
28 juil. 2019, 11:52
alexlyon a écrit :20 ans en sous-préfecture, c'est un âge où l'on vit comme Ben92 à 30 ans (ce qu'il décrit actuellement).
Le décalage semble être sous estimé. Tout porte à croire que Ben92 a plus de 30 ans ;).
La crise de la 40-50taine s’applique aussi bien à ceux qui ont mal construit qu’à ceux qui n’ont rien construit. C’est avant tout des frustrations (jeunesse passée, remise en question de ces choix,...) et l’impression qu’il faut agir tout de suite (le compte à revoir a commencé).
+1 et à ceux qui ont scrupuleusement suivi le parcours qu'on leur a inculqué dès le plus jeune âge : mariage, gosses, boulot salarié pépère, vacances à gogo, et qui se font finalement chier et qui se demandent ce qu'ils pourraient faire maintenant qu'ils n'ont comme projet que la retraite.
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8577
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Quand les bobos fuient Paris

#125 Message par Vincent92 » 28 juil. 2019, 12:25

https://www.google.com/amp/s/www.lesechos.fr/amp/138108
La vérité est que les deux tiers du déficit migratoire avec les autres régions françaises proviennent de ménages retraités, traduisant un phénomène de départ plus général des seniors du nord-est du pays vers les littoraux atlantique et méditerranéen.
Le mythe du Francilien s'installant en régions pour continuer de travailler en Ile-de-France est, lui aussi, écorné. Ils ne sont que 23.000 dans ce cas et, pour la plupart, installés dans les huit départements limitrophes de l'Ile-de-France
Modifié en dernier par Vincent92 le 28 juil. 2019, 12:41, modifié 1 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

aleph-zero
Messages : 1259
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: Quand les bobos fuient Paris

#126 Message par aleph-zero » 28 juil. 2019, 12:31

ddv a écrit :
28 juil. 2019, 12:20
Vincent92 a écrit :
28 juil. 2019, 11:52
alexlyon a écrit :20 ans en sous-préfecture, c'est un âge où l'on vit comme Ben92 à 30 ans (ce qu'il décrit actuellement).
Le décalage semble être sous estimé. Tout porte à croire que Ben92 a plus de 30 ans ;).
La crise de la 40-50taine s’applique aussi bien à ceux qui ont mal construit qu’à ceux qui n’ont rien construit. C’est avant tout des frustrations (jeunesse passée, remise en question de ces choix,...) et l’impression qu’il faut agir tout de suite (le compte à revoir a commencé).
+1 et à ceux qui ont scrupuleusement suivi le parcours qu'on leur a inculqué dès le plus jeune âge : mariage, gosses, boulot salarié pépère, vacances à gogo, et qui se font finalement chier et qui se demandent ce qu'ils pourraient faire maintenant qu'ils n'ont comme projet que la retraite.
Je crains qu'en fait s'ils veulent partir de RP c'est parce qu'ils n'y arrivent pas à franchir la dernière étape qu'on leur a inculquée : Avoir son pavillon individuel avec son bout de jardin, le BBQ et la piscine (Le 4x4 et le labrador).

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8924
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Quand les bobos fuient Paris

#127 Message par optimus maximus » 28 juil. 2019, 12:33

floflo a écrit :
27 juil. 2019, 19:34
Il a fallu que j’aille voir ce qu’est Tinder..

J’ai déjà un mari 😜
L'idée c'est d'être en bikini pour une fille et torse nu pour un mec, sans trop de masse adipeuse, avec pour arriere-fond ce genre de paysage.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8924
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Quand les bobos fuient Paris

#128 Message par optimus maximus » 28 juil. 2019, 12:48

ignatius a écrit :
28 juil. 2019, 10:54
clairette2 a écrit :
28 juil. 2019, 08:53
Ben92 a écrit :
27 juil. 2019, 17:17
lecriminel a écrit :
27 juil. 2019, 16:06
c'est la formule hotel club qui est pour les ploucs, le plus cher d'entre eux étant donc pour les nouveaux riches (ploucs avec des moyens)
On est d'accord que les hôtels club c'est pour les ploucs.
Mais l'ambiance au club med (du moins certains villages) n'a strictement rien à voir avec ça.
Kemer est un village 100% adultes, ce qui veut tout dire :wink:
ignatius a écrit :
27 juil. 2019, 16:24
Kemer c'est la Turquie.
Club med en Turquie c'est le summum de la win.
Respect.
Tu serais surpris du niveau CSP de ceux qui vont là-bas.
La bouffe est top, les soirées entre beautiful people démentes, l'alcool coule à flot.
Un nombre impressionnant de bobos parisiennes avec des top job, bien foutues pour la plupart. Célibataires parce que trop exigeantes. Mais assez open en fin de soirée. :mrgreen:
Pas mal d'anglaises, hollandaises, également. Mais bon la hype, ce n'est pas ton monde
+1 avec kamoulox...
Ce que tu décris, c'est de la vraie misère, intellectuelle et affective..
Et ton tatouage, il est où ?
Ca me fait penser à de la téléréalité : les anges ou les chtis ou les marseillais à Kemer :mrgreen:

Après si y a frites à volonté, j'dis pas ...
Sur YouTube, on peut aller voir à quoi ça ressemble Kemer

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4225
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: Quand les bobos fuient Paris

#129 Message par ddv » 28 juil. 2019, 12:59

Quelle misère ...
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
titano
-++
-++
Messages : 4008
Enregistré le : 27 oct. 2013, 19:36
Localisation : Stilwater

Re: Quand les bobos fuient Paris

#130 Message par titano » 28 juil. 2019, 13:12

C'est un euphémisme.
ΜΟΛΩΝ ΛΑΒΕ
Shermann a écrit :It's a jungle out there : 978-2412019689

Manfred
~~+
~~+
Messages : 11734
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Quand les bobos fuient Paris

#131 Message par Manfred » 28 juil. 2019, 13:15

finalement c'est un peu comme une boite de nuit géante. J'imagine que pour serrer, c'est effectivement dans ce genre d'endroit qu'il faut aller. Après, faut aimer les boites de nuit et la clientèle qui va avec...

Avatar du membre
Hippopotameuuu
Modérateur
Modérateur
Messages : 8849
Enregistré le : 24 août 2011, 20:31

Re: Quand les bobos fuient Paris

#132 Message par Hippopotameuuu » 28 juil. 2019, 13:23

ddv a écrit :
28 juil. 2019, 12:20
+1 et à ceux qui ont scrupuleusement suivi le parcours qu'on leur a inculqué dès le plus jeune âge : mariage, gosses, boulot salarié pépère, vacances à gogo, et qui se font finalement chier et qui se demandent ce qu'ils pourraient faire maintenant qu'ils n'ont comme projet que la retraite.
Peut être, mais avec un humour ciselé comme du cristal, et du rab de frites tout les jeudi... Ha mais !
Mélenchon a écrit :«Vous allez cracher du sang avec Fillon, Macron ou Le Pen !! »

seb-seb
-+
-+
Messages : 1849
Enregistré le : 25 avr. 2008, 08:50

Re: Quand les bobos fuient Paris

#133 Message par seb-seb » 28 juil. 2019, 14:01

A mon avis, on partage pas que le statut de CSP+ dans ce genre de club mais également MST+....

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18273
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Quand les bobos fuient Paris

#134 Message par wasabi » 28 juil. 2019, 14:25

optimus maximus a écrit :
28 juil. 2019, 12:48
Sur YouTube, on peut aller voir à quoi ça ressemble Kemer
On voit pas grand chose, c'est l'équipe d'organisateurs qui est en train de se filmer avec parfois quelques dizaines de clients max en arrière plan mais le plus souvent personne. Et les clients sont pris quand ils font les "crazy signs" locaux de ce club. Il y a juste une cougar qui traîne au milieu de tout ça et qu'ils montrent en se foutant d'elle.
Bref ça ne renseigne que sur l'image que l'équipe veut faire passer.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18273
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Quand les bobos fuient Paris

#135 Message par wasabi » 28 juil. 2019, 15:02

optimus maximus a écrit :
28 juil. 2019, 10:10
wasabi a écrit :
27 juil. 2019, 20:48
optimus maximus a écrit :
27 juil. 2019, 19:58
wasabi a écrit :
27 juil. 2019, 19:45


Cette problématique concerne toutes les mégalopoles, mais dans la plupart des autres, les gens n'y travailleront pas au salaire minimum du pays de la mégalopole. Ça c'est spécifique à Paris. En tout cas je serais heureux de savoir si il y a d'autres exemples.
Hong Kong par exemple a recours à des immigrés qui vivent dans 2 m2. Dans certains pays, ils travailleront pour moins que le salaire minimum s'il y a la préférence nationale. Aux États-Unis, y a 12 millions de sans papiers dont le quart en Californie. La spécificité de la France, c'est sans doute le regroupement familial, et une certaine politique sociale à leur égard.
Est ce que des gens ayant des papiers touchent à Hong Kong l'équivalent du salaire minimum de la campagne profonde chinoise ? Est ce qu'en Californie il y a des gens avec des papiers qui touchent l'équivalent du salaire minimum observé du mississipi, de Louisiane, d'Arkansas ou autres coins pauvres ?
La Californie a le salaire minimum le plus élevé des 50 états (bientôt 15 dollars l'heure), mais ça ne suffit pas à éradiquer le problème endémique du mal-logement avec des prix stratosphériques. Certains travailleurs sont même SDF.
https://www.kqed.org/news/11690325/thou ... ss-to-know
Certes, je n'ai pas dit le contraire et qu'ailleurs avec le salaire minimum les gens vivaient royalement. Mais ils ne touchent pas le salaire mini du pays.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 29989
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Quand les bobos fuient Paris

#136 Message par ignatius » 28 juil. 2019, 20:41

optimus maximus a écrit :
28 juil. 2019, 12:48
ignatius a écrit :
28 juil. 2019, 10:54
clairette2 a écrit :
28 juil. 2019, 08:53
Ben92 a écrit :
27 juil. 2019, 17:17

On est d'accord que les hôtels club c'est pour les ploucs.
Mais l'ambiance au club med (du moins certains villages) n'a strictement rien à voir avec ça.
Kemer est un village 100% adultes, ce qui veut tout dire :wink:


Tu serais surpris du niveau CSP de ceux qui vont là-bas.
La bouffe est top, les soirées entre beautiful people démentes, l'alcool coule à flot.
Un nombre impressionnant de bobos parisiennes avec des top job, bien foutues pour la plupart. Célibataires parce que trop exigeantes. Mais assez open en fin de soirée. :mrgreen:
Pas mal d'anglaises, hollandaises, également. Mais bon la hype, ce n'est pas ton monde
+1 avec kamoulox...
Ce que tu décris, c'est de la vraie misère, intellectuelle et affective..
Et ton tatouage, il est où ?
Ca me fait penser à de la téléréalité : les anges ou les chtis ou les marseillais à Kemer :mrgreen:

Après si y a frites à volonté, j'dis pas ...
Sur YouTube, on peut aller voir à quoi ça ressemble Kemer
On se croirait un lundi au bureau :roll:
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
Bernard minet
Messages : 1522
Enregistré le : 16 mars 2015, 23:42

Re: Quand les bobos fuient Paris

#137 Message par Bernard minet » 29 juil. 2019, 00:05

ignatius a écrit :
28 juil. 2019, 20:41
optimus maximus a écrit :
28 juil. 2019, 12:48
ignatius a écrit :
28 juil. 2019, 10:54
clairette2 a écrit :
28 juil. 2019, 08:53


+1 avec kamoulox...
Ce que tu décris, c'est de la vraie misère, intellectuelle et affective..
Et ton tatouage, il est où ?
Ca me fait penser à de la téléréalité : les anges ou les chtis ou les marseillais à Kemer :mrgreen:

Après si y a frites à volonté, j'dis pas ...
Sur YouTube, on peut aller voir à quoi ça ressemble Kemer
On se croirait un lundi au bureau :roll:
C'est un peu ce que je vivais sur Rouen de 18 à 24 ans... Avec un brin plus de soleil pour Kemer tout de même .

Il ne me prendrais pas l'idée de revivre ça en fin de trentaine. C'est creux.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 29989
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Quand les bobos fuient Paris

#138 Message par ignatius » 29 juil. 2019, 06:56

Ca dépend de la vie que tu as eu jusqu'à 30 ans.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
Bernard minet
Messages : 1522
Enregistré le : 16 mars 2015, 23:42

Re: Quand les bobos fuient Paris

#139 Message par Bernard minet » 29 juil. 2019, 09:16

En effets, une puberté tardive doublée d'un retard de développement social peut favoriser l'attractivité de ce genre de chose chez le sujet en faiblesse affective.

Avatar du membre
confettis1
Messages : 94
Enregistré le : 04 sept. 2009, 09:24

Re: Quand les bobos fuient Paris

#140 Message par confettis1 » 29 juil. 2019, 10:22

Vincent92 a écrit :
28 juil. 2019, 12:25
https://www.google.com/amp/s/www.lesechos.fr/amp/138108
La vérité est que les deux tiers du déficit migratoire avec les autres régions françaises proviennent de ménages retraités, traduisant un phénomène de départ plus général des seniors du nord-est du pays vers les littoraux atlantique et méditerranéen.
Le mythe du Francilien s'installant en régions pour continuer de travailler en Ile-de-France est, lui aussi, écorné. Ils ne sont que 23.000 dans ce cas et, pour la plupart, installés dans les huit départements limitrophes de l'Ile-de-France
Enfin un post qui confirme ce que je constate dans mon taf . Sur 500 personnes de la division où je bosse ( IT ), en six ans j,'ai du voir une dizaines de personnes partir en province .. et beaucoup plus de jeunes arriver de province. Bon a la moyenne d'age est jeune donc c'est un peu biaise , peu de départs a la retaite ...
“Quand j’ai été kidnappé, mes parents ont tout de suite agi : ils ont loué ma chambre.” W.A.
« Ça m’est égal, de manquer ma vie. Je ne vise pas. Je tire en l’air, du côté des nuages » Jules Renard

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40797
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Quand les bobos fuient Paris

#141 Message par slash33 » 29 juil. 2019, 10:28

Ouvriers et employés ont totalement disparu du marché immobilier parisien
Le Figaro, le 29/07/2019 (selon Notaires)
https://www.boursorama.com/patrimoine/a ... 68542ac483

Bon alors fuite des bobos ou pas? Il faudrait savoir.
Près de 90% des acquisitions de logements anciens à Paris sont le fait des catégories socioprofessionnelles supérieures selon une étude des notaires du Grand Paris. Les employés et ouvriers ne pèsent plus que 5% des transactions contre 15% en 1998.
Il apparaît alors que la part des «couples» où les deux acquéreurs font partie des catégories socioprofessionnelles les plus favorisées est en augmentation constante, tant sur l'ensemble de la région (de 49% en 2014 à 56% en 2018) que dans la capitale (de 67% en 2014 à 76% en 2018). Parallèlement à cela, la part des couples acquéreurs dont l'un appartient à une CSP+ et l'autre non recule à Paris (de 7% en 2014 à 5% en 2018) tout comme celle des couples dont l'un est CSP+ et l'autre sans emploi (de 10% à 5 %).

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8577
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Quand les bobos fuient Paris

#142 Message par Vincent92 » 29 juil. 2019, 12:04

slash33 a écrit :
29 juil. 2019, 10:28
Ouvriers et employés ont totalement disparu du marché immobilier parisien
Le Figaro, le 29/07/2019 (selon Notaires)
https://www.boursorama.com/patrimoine/a ... 68542ac483

Bon alors fuite des bobos ou pas? Il faudrait savoir.
Près de 90% des acquisitions de logements anciens à Paris sont le fait des catégories socioprofessionnelles supérieures selon une étude des notaires du Grand Paris. Les employés et ouvriers ne pèsent plus que 5% des transactions contre 15% en 1998.
Il apparaît alors que la part des «couples» où les deux acquéreurs font partie des catégories socioprofessionnelles les plus favorisées est en augmentation constante, tant sur l'ensemble de la région (de 49% en 2014 à 56% en 2018) que dans la capitale (de 67% en 2014 à 76% en 2018). Parallèlement à cela, la part des couples acquéreurs dont l'un appartient à une CSP+ et l'autre non recule à Paris (de 7% en 2014 à 5% en 2018) tout comme celle des couples dont l'un est CSP+ et l'autre sans emploi (de 10% à 5 %).
Ce mouvement s'étend à toute la région. Voir le focus notaire qui date de quelques jours par exemple.
Modifié en dernier par Vincent92 le 29 juil. 2019, 17:10, modifié 1 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4225
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: Quand les bobos fuient Paris

#143 Message par ddv » 29 juil. 2019, 12:07

confettis1 a écrit :
29 juil. 2019, 10:22
Vincent92 a écrit :
28 juil. 2019, 12:25
https://www.google.com/amp/s/www.lesechos.fr/amp/138108
La vérité est que les deux tiers du déficit migratoire avec les autres régions françaises proviennent de ménages retraités, traduisant un phénomène de départ plus général des seniors du nord-est du pays vers les littoraux atlantique et méditerranéen.
Le mythe du Francilien s'installant en régions pour continuer de travailler en Ile-de-France est, lui aussi, écorné. Ils ne sont que 23.000 dans ce cas et, pour la plupart, installés dans les huit départements limitrophes de l'Ile-de-France
Enfin un post qui confirme ce que je constate dans mon taf . Sur 500 personnes de la division où je bosse ( IT ), en six ans j,'ai du voir une dizaines de personnes partir en province .. et beaucoup plus de jeunes arriver de province. Bon a la moyenne d'age est jeune donc c'est un peu biaise , peu de départs a la retaite ...
On ne peut rien conclure d'une situation localisée. Dans mon ancienne boîte à Paris, la moitié de ceux qui ont demissionné, c'était pour quitter la région parisienne.
Ça concernait des personnes d'âge 30-45 ans je dirais.
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8577
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Quand les bobos fuient Paris

#144 Message par Vincent92 » 29 juil. 2019, 12:10

ddv a écrit :
29 juil. 2019, 12:07
confettis1 a écrit :
29 juil. 2019, 10:22
Vincent92 a écrit :
28 juil. 2019, 12:25
https://www.google.com/amp/s/www.lesechos.fr/amp/138108
La vérité est que les deux tiers du déficit migratoire avec les autres régions françaises proviennent de ménages retraités, traduisant un phénomène de départ plus général des seniors du nord-est du pays vers les littoraux atlantique et méditerranéen.
Le mythe du Francilien s'installant en régions pour continuer de travailler en Ile-de-France est, lui aussi, écorné. Ils ne sont que 23.000 dans ce cas et, pour la plupart, installés dans les huit départements limitrophes de l'Ile-de-France
Enfin un post qui confirme ce que je constate dans mon taf . Sur 500 personnes de la division où je bosse ( IT ), en six ans j,'ai du voir une dizaines de personnes partir en province .. et beaucoup plus de jeunes arriver de province. Bon a la moyenne d'age est jeune donc c'est un peu biaise , peu de départs a la retaite ...
On ne peut rien conclure d'une situation localisée. Dans mon ancienne boîte à Paris, la moitié de ceux qui ont demissionné, c'était pour quitter la région parisienne.
Ça concernait des personnes d'âge 30-45 ans je dirais.
De manière très macro, le nombre de franciliens augmentent (un peu près au même rythme qu'au national). La population est plus jeune que le niveau national.

Les jeunes (moins de 25 ans) :

Image

Les actifs (25-59 ans) :

Image

Les plus de 75 ans :

Image

Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2012692
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
confettis1
Messages : 94
Enregistré le : 04 sept. 2009, 09:24

Re: Quand les bobos fuient Paris

#145 Message par confettis1 » 29 juil. 2019, 15:11

ddv a écrit :
29 juil. 2019, 12:07
confettis1 a écrit :
29 juil. 2019, 10:22
Vincent92 a écrit :
28 juil. 2019, 12:25
https://www.google.com/amp/s/www.lesechos.fr/amp/138108
La vérité est que les deux tiers du déficit migratoire avec les autres régions françaises proviennent de ménages retraités, traduisant un phénomène de départ plus général des seniors du nord-est du pays vers les littoraux atlantique et méditerranéen.
Le mythe du Francilien s'installant en régions pour continuer de travailler en Ile-de-France est, lui aussi, écorné. Ils ne sont que 23.000 dans ce cas et, pour la plupart, installés dans les huit départements limitrophes de l'Ile-de-France
Enfin un post qui confirme ce que je constate dans mon taf . Sur 500 personnes de la division où je bosse ( IT ), en six ans j,'ai du voir une dizaines de personnes partir en province .. et beaucoup plus de jeunes arriver de province. Bon a la moyenne d'age est jeune donc c'est un peu biaise , peu de départs a la retaite ...
On ne peut rien conclure d'une situation localisée. Dans mon ancienne boîte à Paris, la moitié de ceux qui ont demissionné, c'était pour quitter la région parisienne.
Ça concernait des personnes d'âge 30-45 ans je dirais.

Je ne conclus rien mais mon exemple a le mérite d'être chiffré ( on a un pot de départ/arrivée presque chaque semaine - souvent des externes en fin de mission ou nouve(lles)aux arrivant(e)s. .. ça permet de tracker les mouvements )
Dans ton exemple , cela représentait combien de personnes ( nb demissions, période , effectif total ). ?
“Quand j’ai été kidnappé, mes parents ont tout de suite agi : ils ont loué ma chambre.” W.A.
« Ça m’est égal, de manquer ma vie. Je ne vise pas. Je tire en l’air, du côté des nuages » Jules Renard

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4225
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: Quand les bobos fuient Paris

#146 Message par ddv » 29 juil. 2019, 16:36

confettis1 a écrit :
29 juil. 2019, 15:11
ddv a écrit :
29 juil. 2019, 12:07
confettis1 a écrit :
29 juil. 2019, 10:22
Enfin un post qui confirme ce que je constate dans mon taf . Sur 500 personnes de la division où je bosse ( IT ), en six ans j,'ai du voir une dizaines de personnes partir en province .. et beaucoup plus de jeunes arriver de province. Bon a la moyenne d'age est jeune donc c'est un peu biaise , peu de départs a la retaite ...
On ne peut rien conclure d'une situation localisée. Dans mon ancienne boîte à Paris, la moitié de ceux qui ont demissionné, c'était pour quitter la région parisienne.
Ça concernait des personnes d'âge 30-45 ans je dirais.

Je ne conclus rien mais mon exemple a le mérite d'être chiffré ( on a un pot de départ/arrivée presque chaque semaine - souvent des externes en fin de mission ou nouve(lles)aux arrivant(e)s. .. ça permet de tracker les mouvements )
Dans ton exemple , cela représentait combien de personnes ( nb demissions, période , effectif total ). ?
J'en sais rien, il y avait 50 personnes à Paris, mais un turn over tel qu'il devait bien y avoir 10 démissions par an, pour des employés présents depuis seulement 1 an aussi bien que les plus anciens (j'y suis resté 13 ans). J'ai entendu plusieurs fois des discussions concernant le problème de logement. Les départs en province ont concerné un peu toutes les régions: Lille, Mayenne, Nantes, Montpellier, Cholet, Brive la Gaillarde, de ce que je me souviens. Des personnes en couple aussi bien que des célibataires. Des ingénieurs aussi bien que des commerciaux.
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
Bernard minet
Messages : 1522
Enregistré le : 16 mars 2015, 23:42

Re: Quand les bobos fuient Paris

#147 Message par Bernard minet » 29 juil. 2019, 21:08

Vincent92 a écrit :
29 juil. 2019, 12:10
ddv a écrit :
29 juil. 2019, 12:07
confettis1 a écrit :
29 juil. 2019, 10:22
Enfin un post qui confirme ce que je constate dans mon taf . Sur 500 personnes de la division où je bosse ( IT ), en six ans j,'ai du voir une dizaines de personnes partir en province .. et beaucoup plus de jeunes arriver de province. Bon a la moyenne d'age est jeune donc c'est un peu biaise , peu de départs a la retaite ...
On ne peut rien conclure d'une situation localisée. Dans mon ancienne boîte à Paris, la moitié de ceux qui ont demissionné, c'était pour quitter la région parisienne.
Ça concernait des personnes d'âge 30-45 ans je dirais.
De manière très macro, le nombre de franciliens augmentent (un peu près au même rythme qu'au national). La population est plus jeune que le niveau national.

Les jeunes (moins de 25 ans) :

Image

Les actifs (25-59 ans) :

Image

Les plus de 75 ans :

Image

Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2012692
J'en peux plus...

À peu près. Pas un peu près.

À moins que tu ne parles de tes parents qui t'auraient bercé un peu près du mur.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8577
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Quand les bobos fuient Paris

#148 Message par Vincent92 » 29 juil. 2019, 21:23

Bernard minet a écrit :
29 juil. 2019, 21:08
Vincent92 a écrit :
29 juil. 2019, 12:10
ddv a écrit :
29 juil. 2019, 12:07
confettis1 a écrit :
29 juil. 2019, 10:22


Enfin un post qui confirme ce que je constate dans mon taf . Sur 500 personnes de la division où je bosse ( IT ), en six ans j,'ai du voir une dizaines de personnes partir en province .. et beaucoup plus de jeunes arriver de province. Bon a la moyenne d'age est jeune donc c'est un peu biaise , peu de départs a la retaite ...
On ne peut rien conclure d'une situation localisée. Dans mon ancienne boîte à Paris, la moitié de ceux qui ont demissionné, c'était pour quitter la région parisienne.
Ça concernait des personnes d'âge 30-45 ans je dirais.
De manière très macro, le nombre de franciliens augmentent (un peu près au même rythme qu'au national). La population est plus jeune que le niveau national.

Les jeunes (moins de 25 ans) :

Image

Les actifs (25-59 ans) :

Image

Les plus de 75 ans :

Image

Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2012692
J'en peux plus...

À peu près. Pas un peu près.

À moins que tu ne parles de tes parents qui t'auraient bercé un peu près du mur.
Merci pour cette précision d’une haute importance. C’est vrai que c'était incompréhensible et que personne ne fait jamais l’erreur. Au passage, ta dernière phrase est grammaticalement fausse 8) .
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
Bernard minet
Messages : 1522
Enregistré le : 16 mars 2015, 23:42

Re: Quand les bobos fuient Paris

#149 Message par Bernard minet » 29 juil. 2019, 21:29

Vincent92 a écrit :
29 juil. 2019, 21:23
Bernard minet a écrit :
29 juil. 2019, 21:08
Vincent92 a écrit :
29 juil. 2019, 12:10
ddv a écrit :
29 juil. 2019, 12:07


On ne peut rien conclure d'une situation localisée. Dans mon ancienne boîte à Paris, la moitié de ceux qui ont demissionné, c'était pour quitter la région parisienne.
Ça concernait des personnes d'âge 30-45 ans je dirais.
De manière très macro, le nombre de franciliens augmentent (un peu près au même rythme qu'au national). La population est plus jeune que le niveau national.

Les jeunes (moins de 25 ans) :

Image

Les actifs (25-59 ans) :

Image

Les plus de 75 ans :

Image

Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2012692
J'en peux plus...

À peu près. Pas un peu près.

À moins que tu ne parles de tes parents qui t'auraient bercé un peu près du mur.
Merci pour cette précision d’une haute importance. C’est vrai que c'était incompréhensible et que personne ne fait jamais l’erreur. Au passage, ta dernière phrase est grammaticalement fausse.
Ne te fâche pas, c'est une faute que tu fais tout le temps et sur laquelle je passe toujours d'habitude. Je voulais juste te donner un moyen mnémotechnique de ne plus la faire :mrgreen:

Par contre je ne vois pas mon erreur grammatical, peux-tu m'éclairer ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8577
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Quand les bobos fuient Paris

#150 Message par Vincent92 » 29 juil. 2019, 21:35

Bernard minet a écrit :
29 juil. 2019, 21:29
Vincent92 a écrit :
29 juil. 2019, 21:23
Bernard minet a écrit :
29 juil. 2019, 21:08
Vincent92 a écrit :
29 juil. 2019, 12:10
De manière très macro, le nombre de franciliens augmentent (un peu près au même rythme qu'au national). La population est plus jeune que le niveau national.

Les jeunes (moins de 25 ans) :

Image

Les actifs (25-59 ans) :

Image

Les plus de 75 ans :

Image

Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2012692
J'en peux plus...

À peu près. Pas un peu près.

À moins que tu ne parles de tes parents qui t'auraient bercé un peu près du mur.
Merci pour cette précision d’une haute importance. C’est vrai que c'était incompréhensible et que personne ne fait jamais l’erreur. Au passage, ta dernière phrase est grammaticalement fausse.
Ne te fâche pas, c'est une faute que tu fais tout le temps et sur laquelle je passe toujours d'habitude. Je voulais juste te donner un moyen mnémotechnique de ne plus la faire :mrgreen:

Par contre je ne vois pas mon erreur grammatical, peux-tu m'éclairer ?
Une nouvelle :mrgreen:
Je ne suis pas vexé. Je sais bien que je suis mauvais en orthographe/grammaire. Surtout que je me relis peu quand j’écris un message ici.
Mais c’est dingue de la ramener en faisant soit même des fautes :lol:
Modifié en dernier par Vincent92 le 29 juil. 2019, 21:41, modifié 1 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Répondre