À Paris, plus de 10.000 euros du m2

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Avatar du membre
jvlabas
Messages : 716
Enregistré le : 16 mars 2006, 16:00
Localisation : Paris

À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#1 Message par jvlabas » 29 août 2019, 21:02

À Paris, le prix du mètre carré dépasse les 10.000 euros

https://www.challenges.fr/immobilier/ac ... ros_671387
le prix moyen du mètre carré à Paris a franchi en août le seuil des 10.000 euros
Sur un an, sa progression est de 8 % et sur 10 ans de 62,5 %"
Il est où JMP ? :lol:
...mais le chemin est long.

alexlyon
-+
-+
Messages : 2179
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#2 Message par alexlyon » 29 août 2019, 23:02

Il faut bien mettre le fric qui s'accumule quelque part.
Autant choisir l'immobilier parisien : c'est l'or ET la sécurité ET un revenu.

castralroc
Messages : 137
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#3 Message par castralroc » 30 août 2019, 02:41

Ah les pigeons qui s'endettent...

A un moment ça va être compliqué d'acheter un 15 m2 à 500 000 euros, meme pour un cadre sup de chez TOTAL...

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 5106
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#4 Message par henda » 30 août 2019, 06:14

castralroc a écrit :
30 août 2019, 02:41
Ah les pigeons qui s'endettent...

A un moment ça va être compliqué d'acheter un 15 m2 à 500 000 euros, meme pour un cadre sup de chez TOTAL...
C'est pas grave, y'a toujours les princes des pétro-monarchies qui rêvent d'un cagibi à Paris ! :oops:

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 19915
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#5 Message par lecriminel » 30 août 2019, 08:22

alexlyon a écrit :
29 août 2019, 23:02
Il faut bien mettre le fric qui s'accumule quelque part.
Autant choisir l'immobilier parisien : c'est l'or ET la sécurité ET un revenu.
je doute que les gens qui achètent dans des conditions normales à Paris s'emm... à le louer, même Marie qui ne joue pas dans la même cour qu'eux avait laissé tomber l'affaire.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

achillemo
~~+
~~+
Messages : 11291
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#6 Message par achillemo » 30 août 2019, 08:27

C'est bien ca rend mécaniquement le reste du pays plus abordable. Même le reste de l IDF ne suit pas.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 19915
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#7 Message par lecriminel » 30 août 2019, 08:30

alexlyon a écrit :
29 août 2019, 23:02
Il faut bien mettre le fric qui s'accumule quelque part.
Autant choisir l'immobilier parisien : c'est l'or ET la sécurité
de quelle sécurité parles tu ?
https://www.francetvinfo.fr/economie/im ... 95385.html
je ne crois pas que B.Arnault soit beaucoup investi dans l'immo parisien, c'est pour les ploucs, les troisièmes couteaux, les mal renseignés (le genre qui pense qu'il y a 2 investissements possibles: le livret A et l'immobilier)
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12775
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#8 Message par cashisking » 30 août 2019, 08:32

lecriminel a écrit :
30 août 2019, 08:30
de quelle sécurité parles tu ?
https://www.francetvinfo.fr/economie/im ... 95385.html
Quand les cocos s'occupent d'économie ça fait toujours rêver
"Nous allons pouvoir mettre en place un nouveau dispositif pour que vous n'achetiez que le bâti et non plus le foncier. La Ville de Paris restera propriétaire du foncier et vous n'achèterez que le bâti. Alors que quand vous achetez aujourd'hui, vous achetez à la fois le terrain et l'appartement qui est au-dessus", explique l'élu communiste.
Ce qui est cher à Paris c'est le foncier, les cailloux dessus ne valent rien.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 19915
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#9 Message par lecriminel » 30 août 2019, 08:37

oui, mais si tu achètes juste les cailloux (puis tu les revends) parce qu'on te prête le sol, ça revient moins cher.
D'une part tu as accès au marché
D'autre part le prêt revient à un cadeau fonction du taux d'interêt. Aujourd'hui ils sont bas, mais s'il reviennent à 4 % pour un bien à 500 k dont 300k de terrain, c'est 1.000 euros par mois offerts par la mairie.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 19915
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#10 Message par lecriminel » 30 août 2019, 08:40

ils n'ont peut-etre pas anticipé les effets secondaires,
dans l'article c'est plutôt la requisition des logements abandonnés que je trouverais efficace.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Ben92
+
+
Messages : 3153
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#11 Message par Ben92 » 30 août 2019, 08:55

Je ne dis pas ça pour le plaisir de jouer les contradicteurs, mais en toute objectivité les prix ne sont pas si délirants que ça à Paris compte tenu des conditions d'emprunt. Un couple de cadres primo-accédants dans la trentaine tout à fait lambda émargeant à 7000€ à deux ayant 50k€ d'apport chacun (ce qui n'est pas beaucoup) peut emprunter sans problème 650k€ sur 25 ans, ce qui fait un budget d'environ 700k€ hors frais de notaire et d'AI. De quoi acheter un 3P convenable.
Et là je ne parle du tout des top jobs qui bossent dans les boites du CAC40 avec des participations intéressements monstrueuses et des salaires autrement plus élevés. Je parle de la "masse". Désolé de le dire, mais il y a encore du potentiel de hausse. Et pas qu'un peu.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8914
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#12 Message par optimus maximus » 30 août 2019, 08:58

cashisking a écrit :
30 août 2019, 08:32
lecriminel a écrit :
30 août 2019, 08:30
de quelle sécurité parles tu ?
https://www.francetvinfo.fr/economie/im ... 95385.html
Quand les cocos s'occupent d'économie ça fait toujours rêver
"Nous allons pouvoir mettre en place un nouveau dispositif pour que vous n'achetiez que le bâti et non plus le foncier. La Ville de Paris restera propriétaire du foncier et vous n'achèterez que le bâti. Alors que quand vous achetez aujourd'hui, vous achetez à la fois le terrain et l'appartement qui est au-dessus", explique l'élu communiste.
Ce qui est cher à Paris c'est le foncier, les cailloux dessus ne valent rien.
Te faire payer 5000 euros le m2 un bâti qui en coûte deux fois moins :lol:
Il ne sait peut-être pas que les concessions funéraires se monnayent à plus de 8000 euros le m2 dans la capitale...

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 19915
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#13 Message par lecriminel » 30 août 2019, 09:00

Ben92 a écrit :
30 août 2019, 08:55
Un couple de cadres primo-accédants dans la trentaine tout à fait lambda émargeant à 7000€ à deux ayant 50k€ d'apport chacun (ce qui n'est pas beaucoup) peut emprunter sans problème 650k€ sur 25 ans, ce qui fait un budget d'environ 700k€ hors frais de notaire et d'AI. De quoi acheter un 3P convenable.
emilie 94 vient d'ouvrir un thread, elle travaille à la défense et son mari à Paris, budget 300k. J'imagine que c'est un couple oméga ?
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Ben92
+
+
Messages : 3153
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#14 Message par Ben92 » 30 août 2019, 09:19

lecriminel a écrit : emilie 94 vient d'ouvrir un thread, elle travaille à la défense et son mari à Paris, budget 300k. J'imagine que c'est un couple oméga ?
Je viens de lire, elle n'a pas du tout la prétention d’acheter à Paris. Hors sujet.

mrtj
Messages : 44
Enregistré le : 14 nov. 2014, 09:24

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#15 Message par mrtj » 30 août 2019, 09:22

Ben92 a écrit :
30 août 2019, 08:55
Je ne dis pas ça pour le plaisir de jouer les contradicteurs, mais en toute objectivité les prix ne sont pas si délirants que ça à Paris compte tenu des conditions d'emprunt. Un couple de cadres primo-accédants dans la trentaine tout à fait lambda émargeant à 7000€ à deux ayant 50k€ d'apport chacun (ce qui n'est pas beaucoup) peut emprunter sans problème 650k€ sur 25 ans, ce qui fait un budget d'environ 700k€ hors frais de notaire et d'AI. De quoi acheter un 3P convenable.
Et là je ne parle du tout des top jobs qui bossent dans les boites du CAC40 avec des participations intéressements monstrueuses et des salaires autrement plus élevés. Je parle de la "masse". Désolé de le dire, mais il y a encore du potentiel de hausse. Et pas qu'un peu.
J'ai l'impression que justement la mairie n'en a que faire de ces couples de cadres mais elle se préoccupe des key-job qui désertent Paris.
Après c'est vrai que des instituteurs qui s'en vont ce n'est pas si grave vue que les familles s'en vont aussi. Pour les policiers infirmiers etc ça commence à se voir...

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40766
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#16 Message par slash33 » 30 août 2019, 09:22

cashisking a écrit :
30 août 2019, 08:32
lecriminel a écrit :
30 août 2019, 08:30
de quelle sécurité parles tu ?
https://www.francetvinfo.fr/economie/im ... 95385.html
Quand les cocos s'occupent d'économie ça fait toujours rêver
"Nous allons pouvoir mettre en place un nouveau dispositif pour que vous n'achetiez que le bâti et non plus le foncier. La Ville de Paris restera propriétaire du foncier et vous n'achèterez que le bâti. Alors que quand vous achetez aujourd'hui, vous achetez à la fois le terrain et l'appartement qui est au-dessus", explique l'élu communiste.
Ce qui est cher à Paris c'est le foncier, les cailloux dessus ne valent rien.
bail emphytéotique administratif

Ben92
+
+
Messages : 3153
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#17 Message par Ben92 » 30 août 2019, 09:24

mrtj a écrit :
30 août 2019, 09:22
J'ai l'impression que justement la mairie n'en a que faire de ces couples de cadres mais elle se préoccupe des key-job qui désertent Paris.
Après c'est vrai que des instituteurs qui s'en vont ce n'est pas si grave vue que les familles s'en vont aussi. Pour les policiers infirmiers etc ça commence à se voir...
Non, la mairie s'occupe des key-electeurs. :lol: Même si pas key-job, ou pas de job du tout.

alexlyon
-+
-+
Messages : 2179
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#18 Message par alexlyon » 30 août 2019, 09:30

lecriminel a écrit :
30 août 2019, 08:30
alexlyon a écrit :
29 août 2019, 23:02
Il faut bien mettre le fric qui s'accumule quelque part.
Autant choisir l'immobilier parisien : c'est l'or ET la sécurité
de quelle sécurité parles tu ?
https://www.francetvinfo.fr/economie/im ... 95385.html
je ne crois pas que B.Arnault soit beaucoup investi dans l'immo parisien, c'est pour les ploucs, les troisièmes couteaux, les mal renseignés (le genre qui pense qu'il y a 2 investissements possibles: le livret A et l'immobilier)
Sécurité par rapport à l'or (on ne peut pas te voler l'immo vs l'or).
Et Arnault a aussi une foncière (2 milliards d'€).

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8914
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#19 Message par optimus maximus » 30 août 2019, 10:12

Ben92 a écrit :
30 août 2019, 08:55
Je ne dis pas ça pour le plaisir de jouer les contradicteurs, mais en toute objectivité les prix ne sont pas si délirants que ça à Paris compte tenu des conditions d'emprunt. Un couple de cadres primo-accédants dans la trentaine tout à fait lambda émargeant à 7000€ à deux ayant 50k€ d'apport chacun (ce qui n'est pas beaucoup) peut emprunter sans problème 650k€ sur 25 ans, ce qui fait un budget d'environ 700k€ hors frais de notaire et d'AI. De quoi acheter un 3P convenable.
Et là je ne parle du tout des top jobs qui bossent dans les boites du CAC40 avec des participations intéressements monstrueuses et des salaires autrement plus élevés. Je parle de la "masse". Désolé de le dire, mais il y a encore du potentiel de hausse. Et pas qu'un peu.
Il y a la population solvable d'une part et parmi celle-ci celle qui veut acheter. L'évolution des prix est tributaire des flux d'entrées et de sorties du marché parisien.

On peut d'abord imaginer un marché fermé de résidences principales où les vendeurs et acheteurs sont tous déjà propriétaires de leur résidence principale à Paris. Cette population correspond à 40% du parc immobilier parisien, soit 400 000 logements. Avec une durée d'occupation moyenne de 25 ans, ça fait 4% de la population qui change de logement et ça fait 16 000 logements sur le marché chaque année (c'est très simplifié on prend une liste de 16000 ménages, on les ordonne selon l'ordre que l'on veut et le ménage i va acheter l'appartement du ménage de i+1 et le ménage numéro 16000 achète celui du ménage 1). Et l'année suivante on prend 16000 autres ménages.
Si on intègre des flux d'entrée et de sortie, ça ne change pas grand chose si ces flux s'équilibrent. Mais en ce moment, il est fort probable qu'il y ait plus de sorties que d'entrées.
Donc le gros des transactions est dans l'immobilier locatif. Un propriétaire de résidence principale va vendre à un investisseur locatif. Et va permettre au marché parisien d'équilibrer offre et demande. Comme les durées de détention dans le locatif sont plus courtes, le dynamisme de ce marché fait monter les prix.

Tout ça pour dire que je ne crois pas que ça soit la solvabilité des ménages aisés parisiens qui expliquent la hausse des prix à Paris actuellement (que la baisse des taux ne suffit pas à expliquer) mais plutôt le dynamisme de l'investissement locatif, en particulier dans le locatif saisonnier.

alpha2
-++
-++
Messages : 3958
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#20 Message par alpha2 » 30 août 2019, 10:27

Il y avait une émission de Plaza cette semaine avec un couple de retraités de la côte Atlantique qui se cherchait un pied-à-terre à Paris.
Ils ont acheté cash un studio ; je ne me souviens plus du prix exact mais ça devait être autour de 370.000€.

Bon courage pour le jeune travailleur pour rivaliser avec des vieux friqués qui achètent cash.

Ben92
+
+
Messages : 3153
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#21 Message par Ben92 » 30 août 2019, 10:46

optimus maximus a écrit :
30 août 2019, 10:12
Tout ça pour dire que je ne crois pas que ça soit la solvabilité des ménages aisés parisiens qui expliquent la hausse des prix à Paris actuellement (que la baisse des taux ne suffit pas à expliquer) mais plutôt le dynamisme de l'investissement locatif, en particulier dans le locatif saisonnier.
Ca dépend de la typologie du bien. Pour les studios, ce sont essentiellement des investisseurs, ou des provinciaux / étrangers recherchant un pied-à-terre.
Pour les 3P et 4P des arrondissements à deux chiffres, peu d'investisseurs mais énormément de couples ou familles pour se loger.

castralroc
Messages : 137
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#22 Message par castralroc » 30 août 2019, 11:24

Il y a toujours un potentiel de hausse...mais à Londres l'immobilier a bien baissé ( et pas a cause du brexit ) et c'était pourtant à une époque presque 1,5 fois plus cher que Paris.

Comme quoi ;)

mrtj
Messages : 44
Enregistré le : 14 nov. 2014, 09:24

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#23 Message par mrtj » 30 août 2019, 13:30

Ben92 a écrit :
30 août 2019, 09:24
mrtj a écrit :
30 août 2019, 09:22
J'ai l'impression que justement la mairie n'en a que faire de ces couples de cadres mais elle se préoccupe des key-job qui désertent Paris.
Après c'est vrai que des instituteurs qui s'en vont ce n'est pas si grave vue que les familles s'en vont aussi. Pour les policiers infirmiers etc ça commence à se voir...
Non, la mairie s'occupe des key-electeurs. :lol: Même si pas key-job, ou pas de job du tout.
Oui, elle infiltre ses électeurs dans l'ouest parisien depuis un moment.
https://immobilier.lefigaro.fr/article/ ... 64c8f5d77/

Ben92
+
+
Messages : 3153
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#24 Message par Ben92 » 01 sept. 2019, 13:07

Les prix ont été mis à jour sur meilleursagents. ici aussi la barre des 10000 est franchie : 10155€/m2. (+1.0 % sur un mois, +8,8% sur 1 an)
https://www.meilleursagents.com/prix-im ... ris-75000/

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4216
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#25 Message par ddv » 01 sept. 2019, 15:03

Tiens, c'est marrant. Là où je suis, on doit être à peu près à 1100€/m2, soit dix fois moins cher, et encore, je trouve ça un peu trop cher :mrgreen:
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 16771
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#26 Message par kamoulox » 01 sept. 2019, 15:14

ddv a écrit :
01 sept. 2019, 15:03
Tiens, c'est marrant. Là où je suis, on doit être à peu près à 1100€/m2, soit dix fois moins cher, et encore, je trouve ça un peu trop cher :mrgreen:
:mrgreen: :mrgreen:

castralroc
Messages : 137
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#27 Message par castralroc » 01 sept. 2019, 20:33

Ben92 a écrit :
01 sept. 2019, 13:07
Les prix ont été mis à jour sur meilleursagents. ici aussi la barre des 10000 est franchie : 10155€/m2. (+1.0 % sur un mois, +8,8% sur 1 an)
https://www.meilleursagents.com/prix-im ... ris-75000/

Avec la baisse des taux c'était evident les 8% d'augmentation.
Meme n'importe quelle ville dortoir de banlieue a pris minimum 5% depuis 1 an.

Si ça fait pareil l'an prochain ok, mais je prédis un léger infléchissement :D

franckyfranck
+
+
Messages : 2590
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#28 Message par franckyfranck » 02 sept. 2019, 00:26

Ca c'est fait !

Bon on se calme et on boit frais à Saint Tropez. Même si la hausse ne va pas plaire à tous.

Je vois que même Villa d'Este monte en fléche. Les 3p ont pris un bon 50 000 Euros de PV en un an. (J'ai vendu trop tot lol).

Le plus frappant est par contre qu'il y a moins d'annonce de ventes. Je voudrai acheter aujourd'hui ce que j'ai acheté il y a un an, je ne trouve pas d'annonce sur seloger alors que c'était blindé il y a un an. Et même sur Villa d'Este / Place de Vénétie le choix est limité. Ce qui explique la hausse des prix.

La question est : pourquoi cette baisse des mises en vente ?

Pazuzu
Messages : 261
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#29 Message par Pazuzu » 02 sept. 2019, 16:21

optimus maximus a écrit :
30 août 2019, 10:12
Ben92 a écrit :
30 août 2019, 08:55
Je ne dis pas ça pour le plaisir de jouer les contradicteurs, mais en toute objectivité les prix ne sont pas si délirants que ça à Paris compte tenu des conditions d'emprunt. Un couple de cadres primo-accédants dans la trentaine tout à fait lambda émargeant à 7000€ à deux ayant 50k€ d'apport chacun (ce qui n'est pas beaucoup) peut emprunter sans problème 650k€ sur 25 ans, ce qui fait un budget d'environ 700k€ hors frais de notaire et d'AI. De quoi acheter un 3P convenable.
Et là je ne parle du tout des top jobs qui bossent dans les boites du CAC40 avec des participations intéressements monstrueuses et des salaires autrement plus élevés. Je parle de la "masse". Désolé de le dire, mais il y a encore du potentiel de hausse. Et pas qu'un peu.
Il y a la population solvable d'une part et parmi celle-ci celle qui veut acheter. L'évolution des prix est tributaire des flux d'entrées et de sorties du marché parisien.

On peut d'abord imaginer un marché fermé de résidences principales où les vendeurs et acheteurs sont tous déjà propriétaires de leur résidence principale à Paris. Cette population correspond à 40% du parc immobilier parisien, soit 400 000 logements. Avec une durée d'occupation moyenne de 25 ans, ça fait 4% de la population qui change de logement et ça fait 16 000 logements sur le marché chaque année (c'est très simplifié on prend une liste de 16000 ménages, on les ordonne selon l'ordre que l'on veut et le ménage i va acheter l'appartement du ménage de i+1 et le ménage numéro 16000 achète celui du ménage 1). Et l'année suivante on prend 16000 autres ménages.
Si on intègre des flux d'entrée et de sortie, ça ne change pas grand chose si ces flux s'équilibrent. Mais en ce moment, il est fort probable qu'il y ait plus de sorties que d'entrées.
Donc le gros des transactions est dans l'immobilier locatif. Un propriétaire de résidence principale va vendre à un investisseur locatif. Et va permettre au marché parisien d'équilibrer offre et demande. Comme les durées de détention dans le locatif sont plus courtes, le dynamisme de ce marché fait monter les prix.

Tout ça pour dire que je ne crois pas que ça soit la solvabilité des ménages aisés parisiens qui expliquent la hausse des prix à Paris actuellement (que la baisse des taux ne suffit pas à expliquer) mais plutôt le dynamisme de l'investissement locatif, en particulier dans le locatif saisonnier.
amha c'est exactement le contraire.

Soyons sérieux 2mn, personne à Paris n'achète à partir pour faire du locatif (à part microsurface).

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8914
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#30 Message par optimus maximus » 02 sept. 2019, 20:05

Pazuzu a écrit :
02 sept. 2019, 16:21
optimus maximus a écrit :
30 août 2019, 10:12
Ben92 a écrit :
30 août 2019, 08:55
Je ne dis pas ça pour le plaisir de jouer les contradicteurs, mais en toute objectivité les prix ne sont pas si délirants que ça à Paris compte tenu des conditions d'emprunt. Un couple de cadres primo-accédants dans la trentaine tout à fait lambda émargeant à 7000€ à deux ayant 50k€ d'apport chacun (ce qui n'est pas beaucoup) peut emprunter sans problème 650k€ sur 25 ans, ce qui fait un budget d'environ 700k€ hors frais de notaire et d'AI. De quoi acheter un 3P convenable.
Et là je ne parle du tout des top jobs qui bossent dans les boites du CAC40 avec des participations intéressements monstrueuses et des salaires autrement plus élevés. Je parle de la "masse". Désolé de le dire, mais il y a encore du potentiel de hausse. Et pas qu'un peu.
Il y a la population solvable d'une part et parmi celle-ci celle qui veut acheter. L'évolution des prix est tributaire des flux d'entrées et de sorties du marché parisien.

On peut d'abord imaginer un marché fermé de résidences principales où les vendeurs et acheteurs sont tous déjà propriétaires de leur résidence principale à Paris. Cette population correspond à 40% du parc immobilier parisien, soit 400 000 logements. Avec une durée d'occupation moyenne de 25 ans, ça fait 4% de la population qui change de logement et ça fait 16 000 logements sur le marché chaque année (c'est très simplifié on prend une liste de 16000 ménages, on les ordonne selon l'ordre que l'on veut et le ménage i va acheter l'appartement du ménage de i+1 et le ménage numéro 16000 achète celui du ménage 1). Et l'année suivante on prend 16000 autres ménages.
Si on intègre des flux d'entrée et de sortie, ça ne change pas grand chose si ces flux s'équilibrent. Mais en ce moment, il est fort probable qu'il y ait plus de sorties que d'entrées.
Donc le gros des transactions est dans l'immobilier locatif. Un propriétaire de résidence principale va vendre à un investisseur locatif. Et va permettre au marché parisien d'équilibrer offre et demande. Comme les durées de détention dans le locatif sont plus courtes, le dynamisme de ce marché fait monter les prix.

Tout ça pour dire que je ne crois pas que ça soit la solvabilité des ménages aisés parisiens qui expliquent la hausse des prix à Paris actuellement (que la baisse des taux ne suffit pas à expliquer) mais plutôt le dynamisme de l'investissement locatif, en particulier dans le locatif saisonnier.
amha c'est exactement le contraire.

Soyons sérieux 2mn, personne à Paris n'achète à partir pour faire du locatif (à part microsurface).
Du Airbnb peut-être...

canti
Messages : 602
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#31 Message par canti » 02 sept. 2019, 20:56

castralroc a écrit :
30 août 2019, 11:24
Il y a toujours un potentiel de hausse...mais à Londres l'immobilier a bien baissé ( et pas a cause du brexit ) et c'était pourtant à une époque presque 1,5 fois plus cher que Paris.

Comme quoi ;)
Source ???

En avril 2016, Londres était à 23500 euros le m²
https://www.combien-coute.net/prixm2-ce ... e/londres/
Paris à 8000, soit Londres 3 fois plus cher que Paris
Image

Quand tu argumentes essaie de donner des sources, cela évite de donner des fausses informations.

Merci

castralroc
Messages : 137
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#32 Message par castralroc » 02 sept. 2019, 21:14

Je me suis trompé sur la comparaison avec Paris.

En revanche pour la baisse j'ai raison...

On est passé de 23k a 15k!!! En 3 ans ... 35 % de baisse. le jour où on verra ça a paris ... ce sera la panique

canti
Messages : 602
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#33 Message par canti » 02 sept. 2019, 21:19

castralroc a écrit :
02 sept. 2019, 21:14
Je me suis trompé sur la comparaison avec Paris.

En revanche pour la baisse j'ai raison...

On est passé de 23k a 15k!!! En 3 ans ... 35 % de baisse. le jour où on verra ça a paris ... ce sera la panique
Ce sera la panique uniquement pour les personnes qui ont acheté au plus haut et qui seront obligés de revendre durant la baisse. (Ex : Divorce et défaut de paiement du crédit immobilier)
et pour les banques qui prêteront moins d'argent :twisted:
Si tu gardes ton logement et que tu peux payer les traites de ton crédit, aucune panique à avoir.

Pazuzu
Messages : 261
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#34 Message par Pazuzu » 03 sept. 2019, 16:26

optimus maximus a écrit :
02 sept. 2019, 20:05
Pazuzu a écrit :
02 sept. 2019, 16:21
optimus maximus a écrit :
30 août 2019, 10:12
Ben92 a écrit :
30 août 2019, 08:55
Je ne dis pas ça pour le plaisir de jouer les contradicteurs, mais en toute objectivité les prix ne sont pas si délirants que ça à Paris compte tenu des conditions d'emprunt. Un couple de cadres primo-accédants dans la trentaine tout à fait lambda émargeant à 7000€ à deux ayant 50k€ d'apport chacun (ce qui n'est pas beaucoup) peut emprunter sans problème 650k€ sur 25 ans, ce qui fait un budget d'environ 700k€ hors frais de notaire et d'AI. De quoi acheter un 3P convenable.
Et là je ne parle du tout des top jobs qui bossent dans les boites du CAC40 avec des participations intéressements monstrueuses et des salaires autrement plus élevés. Je parle de la "masse". Désolé de le dire, mais il y a encore du potentiel de hausse. Et pas qu'un peu.
Il y a la population solvable d'une part et parmi celle-ci celle qui veut acheter. L'évolution des prix est tributaire des flux d'entrées et de sorties du marché parisien.

On peut d'abord imaginer un marché fermé de résidences principales où les vendeurs et acheteurs sont tous déjà propriétaires de leur résidence principale à Paris. Cette population correspond à 40% du parc immobilier parisien, soit 400 000 logements. Avec une durée d'occupation moyenne de 25 ans, ça fait 4% de la population qui change de logement et ça fait 16 000 logements sur le marché chaque année (c'est très simplifié on prend une liste de 16000 ménages, on les ordonne selon l'ordre que l'on veut et le ménage i va acheter l'appartement du ménage de i+1 et le ménage numéro 16000 achète celui du ménage 1). Et l'année suivante on prend 16000 autres ménages.
Si on intègre des flux d'entrée et de sortie, ça ne change pas grand chose si ces flux s'équilibrent. Mais en ce moment, il est fort probable qu'il y ait plus de sorties que d'entrées.
Donc le gros des transactions est dans l'immobilier locatif. Un propriétaire de résidence principale va vendre à un investisseur locatif. Et va permettre au marché parisien d'équilibrer offre et demande. Comme les durées de détention dans le locatif sont plus courtes, le dynamisme de ce marché fait monter les prix.

Tout ça pour dire que je ne crois pas que ça soit la solvabilité des ménages aisés parisiens qui expliquent la hausse des prix à Paris actuellement (que la baisse des taux ne suffit pas à expliquer) mais plutôt le dynamisme de l'investissement locatif, en particulier dans le locatif saisonnier.
amha c'est exactement le contraire.

Soyons sérieux 2mn, personne à Paris n'achète à partir pour faire du locatif (à part microsurface).
Du Airbnb peut-être...
personne n'achete des 3 ou 4 pieces pour faire du bnb, surtout vu le risque désormais.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8532
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#35 Message par Vincent92 » 03 sept. 2019, 16:50

Pazuzu a écrit :
03 sept. 2019, 16:26
optimus maximus a écrit :
02 sept. 2019, 20:05
Pazuzu a écrit :
02 sept. 2019, 16:21
optimus maximus a écrit :
30 août 2019, 10:12


Il y a la population solvable d'une part et parmi celle-ci celle qui veut acheter. L'évolution des prix est tributaire des flux d'entrées et de sorties du marché parisien.

On peut d'abord imaginer un marché fermé de résidences principales où les vendeurs et acheteurs sont tous déjà propriétaires de leur résidence principale à Paris. Cette population correspond à 40% du parc immobilier parisien, soit 400 000 logements. Avec une durée d'occupation moyenne de 25 ans, ça fait 4% de la population qui change de logement et ça fait 16 000 logements sur le marché chaque année (c'est très simplifié on prend une liste de 16000 ménages, on les ordonne selon l'ordre que l'on veut et le ménage i va acheter l'appartement du ménage de i+1 et le ménage numéro 16000 achète celui du ménage 1). Et l'année suivante on prend 16000 autres ménages.
Si on intègre des flux d'entrée et de sortie, ça ne change pas grand chose si ces flux s'équilibrent. Mais en ce moment, il est fort probable qu'il y ait plus de sorties que d'entrées.
Donc le gros des transactions est dans l'immobilier locatif. Un propriétaire de résidence principale va vendre à un investisseur locatif. Et va permettre au marché parisien d'équilibrer offre et demande. Comme les durées de détention dans le locatif sont plus courtes, le dynamisme de ce marché fait monter les prix.

Tout ça pour dire que je ne crois pas que ça soit la solvabilité des ménages aisés parisiens qui expliquent la hausse des prix à Paris actuellement (que la baisse des taux ne suffit pas à expliquer) mais plutôt le dynamisme de l'investissement locatif, en particulier dans le locatif saisonnier.
amha c'est exactement le contraire.

Soyons sérieux 2mn, personne à Paris n'achète à partir pour faire du locatif (à part microsurface).
Du Airbnb peut-être...
personne n'achete des 3 ou 4 pieces pour faire du bnb, surtout vu le risque désormais.
J'ai fait un test à l'instant pour voir. Week end du 14/15 septembre à Paris avec minimum de 2 chambres. Il y a 17 pages, plus de 300 annonces (sûrement pas 100% à Paris IM).
Ce ne sait pas si beaucoup de gens achètent des 3 pièces pour faire du AirBnB. En tout cas, beaucoup de propriétaires parisiens font du AirBnB, même hors période de vacance scolaire.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

franckyfranck
+
+
Messages : 2590
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#36 Message par franckyfranck » 03 sept. 2019, 17:35

En revanche pour la baisse j'ai raison...

On est passé de 23k a 15k!!! En 3 ans ... 35 % de baisse. le jour où on verra ça a paris ... ce sera la panique
Il y a eu de fortes baisses par le passé à Paris (début des années 90).

Conséquences :
1. Plein de gens qui auraient mis en vente renoncent à leur projet car autant garder un locataire. Effondrement des mises en vente.
2. Ceux qui ont acheté « à long terme » s’en foutent. Si cela s’effondre j’ai un bien dont je n’ai pas l’intention de partir, je le paie un prix cohérent tous les mois par rapport à mes revenus. Si il perd 30% je continue à y habiter sans payer plus cher.
3. Les prix à la location baissent peu et la rentabilité augmente.
4. Vraisemblablement il y aura baisse en même temps qu’une hausse des taux d’intérêt donc au global ce n’est pas si mauvais que cela pour les banques. Des taux faibles comme en ce moment c’est la loose. Le mec qui n’a pas acheté continuera à payer aussi cher mais l’argent ira plus à la banque et moins au cédant. Il aura par ailleurs plus de mal à trouver un bien.
5. Eeffectivement ceux qui devront faire des ventes forcées vont en chier et vont perdre du fric si l’évènement survient peu de temps après l’achat.
6. Mais il ne faut pas oublier que le parcours résidentiel est « itératif » c’est à dire que j’ai commencé à acheter en 2008 et que j’ai finalement eu ce que je voulais en 2018. Au cours de ces 10 ans, les prix ont continué de monter, les taux ont baissé et au final, une partie de mes m2 a été acheté à moins cher que le pic (en fait tous) et donc si cela baisse je perdrai moins que l’on croit. Un peu comme quand on achète des actions en plusieurs fois, cela lisse la courbe. Et ce qui fait aussi qu’il me faudrait un gadin surpuissant pour être en Neg Equity.

Après un jour (on sait pas quand) il y aura un retournement de marché et certains auront acheté au plus haut… Mais en attendant l’attentisme a été perdant.

Pazuzu
Messages : 261
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#37 Message par Pazuzu » 03 sept. 2019, 17:57

"J'ai fait un test à l'instant pour voir. Week end du 14/15 septembre à Paris avec minimum de 2 chambres. Il y a 17 pages, plus de 300 annonces (sûrement pas 100% à Paris IM).
Ce ne sait pas si beaucoup de gens achètent des 3 pièces pour faire du AirBnB. En tout cas, beaucoup de propriétaires parisiens font du AirBnB, même hors période de vacance scolaire."

je ne sais pas ce que tu cherchais, mais vu que par définition on ne peut pas acheter un bien à destination d'habitation pour faire du bnb, tu ne risquais pas de trouver ....

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8532
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#38 Message par Vincent92 » 03 sept. 2019, 18:22

Pazuzu a écrit :
03 sept. 2019, 17:57
"J'ai fait un test à l'instant pour voir. Week end du 14/15 septembre à Paris avec minimum de 2 chambres. Il y a 17 pages, plus de 300 annonces (sûrement pas 100% à Paris IM).
Ce ne sait pas si beaucoup de gens achètent des 3 pièces pour faire du AirBnB. En tout cas, beaucoup de propriétaires parisiens font du AirBnB, même hors période de vacance scolaire."

je ne sais pas ce que tu cherchais, mais vu que par définition on ne peut pas acheter un bien à destination d'habitation pour faire du bnb, tu ne risquais pas de trouver ....
Certaines villes comme Paris limitent ce type de locations mais on peut au minimum louer jusqu’à 120 nuits/an sa résidence principale. Rien ne l’interdit.
Par ailleurs, penser que tout le monde respectent la loi et suggérer sur son message précédent de ne pas respecter les règles régissant l’encadrement des loyers à Paris me fait doucement sourire.
Je vais le dire plus explicitement : Non, tous les propriétaires qui font de la location à la nuitée ne sont pas forcément en règle.
Plus la règlementation est forte, plus c’est lucratif et plus c’est facile, plus le marché noir est développé.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

castralroc
Messages : 137
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#39 Message par castralroc » 03 sept. 2019, 20:57

Oui enfin un 15 m2 au calme tout équipé, et rénové loué 430 euros... faut pas pousser quand même. Faire du locatif c'est pas non plus une mission humanitaire :D

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8532
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#40 Message par Vincent92 » 03 sept. 2019, 20:59

castralroc a écrit :
03 sept. 2019, 20:57
Oui enfin un 15 m2 au calme tout équipé, et rénové loué 430 euros... faut pas pousser quand même. Faire du locatif c'est pas non plus une mission humanitaire :D
Il me manquerait plus que ton logement ne fasse pas 15m2 mais 13,9m2. À ce moment là tu serais vraiment le dindon de la farce si tu achètes et que tu souhaites rester dans la légalité (loi apparu).
Après, c’est complètement c0n de faire un calcul avec des paramètres illégaux. Faut vraiment aimer le risque.
Modifié en dernier par Vincent92 le 03 sept. 2019, 21:02, modifié 2 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

castralroc
Messages : 137
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#41 Message par castralroc » 03 sept. 2019, 21:01

Vincent92 a écrit :
03 sept. 2019, 20:59
castralroc a écrit :
03 sept. 2019, 20:57
Oui enfin un 15 m2 au calme tout équipé, et rénové loué 430 euros... faut pas pousser quand même. Faire du locatif c'est pas non plus une mission humanitaire :D
Il me manquerait plus que tonlogeebt ne fasse pas 15m2 mais 13,9m2. À ce moment là tu serais vraiment le dindon de la farce (loi apparu).
Je suis bien au courant de cette loi :D , et je vais faire attention !

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8532
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#42 Message par Vincent92 » 03 sept. 2019, 21:04

castralroc a écrit :
03 sept. 2019, 21:01
Vincent92 a écrit :
03 sept. 2019, 20:59
castralroc a écrit :
03 sept. 2019, 20:57
Oui enfin un 15 m2 au calme tout équipé, et rénové loué 430 euros... faut pas pousser quand même. Faire du locatif c'est pas non plus une mission humanitaire :D
Il me manquerait plus que ton logement ne fasse pas 15m2 mais 13,9m2. À ce moment là tu serais vraiment le dindon de la farce (loi apparu).
Je suis bien au courant de cette loi :D , et je vais faire attention !
Rien ne dit que ce paramètre ne passe pas un jour de 14m2 à 16m2 non plus.
Être à la limite c’est toujours un risque 😎.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

castralroc
Messages : 137
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#43 Message par castralroc » 03 sept. 2019, 21:11

Au pire du pire c'est 10% de taxe sur le loyer..
Largement compensé si tu le loues sans prendre en compte l'encadrement.


Bientôt il faudra louer 200 euros un 20m2 :mrgreen:

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8914
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#44 Message par optimus maximus » 03 sept. 2019, 21:17

Pazuzu a écrit :
03 sept. 2019, 16:26
optimus maximus a écrit :
02 sept. 2019, 20:05
Pazuzu a écrit :
02 sept. 2019, 16:21
optimus maximus a écrit :
30 août 2019, 10:12


Il y a la population solvable d'une part et parmi celle-ci celle qui veut acheter. L'évolution des prix est tributaire des flux d'entrées et de sorties du marché parisien.

On peut d'abord imaginer un marché fermé de résidences principales où les vendeurs et acheteurs sont tous déjà propriétaires de leur résidence principale à Paris. Cette population correspond à 40% du parc immobilier parisien, soit 400 000 logements. Avec une durée d'occupation moyenne de 25 ans, ça fait 4% de la population qui change de logement et ça fait 16 000 logements sur le marché chaque année (c'est très simplifié on prend une liste de 16000 ménages, on les ordonne selon l'ordre que l'on veut et le ménage i va acheter l'appartement du ménage de i+1 et le ménage numéro 16000 achète celui du ménage 1). Et l'année suivante on prend 16000 autres ménages.
Si on intègre des flux d'entrée et de sortie, ça ne change pas grand chose si ces flux s'équilibrent. Mais en ce moment, il est fort probable qu'il y ait plus de sorties que d'entrées.
Donc le gros des transactions est dans l'immobilier locatif. Un propriétaire de résidence principale va vendre à un investisseur locatif. Et va permettre au marché parisien d'équilibrer offre et demande. Comme les durées de détention dans le locatif sont plus courtes, le dynamisme de ce marché fait monter les prix.

Tout ça pour dire que je ne crois pas que ça soit la solvabilité des ménages aisés parisiens qui expliquent la hausse des prix à Paris actuellement (que la baisse des taux ne suffit pas à expliquer) mais plutôt le dynamisme de l'investissement locatif, en particulier dans le locatif saisonnier.
amha c'est exactement le contraire.

Soyons sérieux 2mn, personne à Paris n'achète à partir pour faire du locatif (à part microsurface).
Du Airbnb peut-être...
personne n'achete des 3 ou 4 pieces pour faire du bnb, surtout vu le risque désormais.
On peut avoir des gens qui vendent leur 2 pièces pour acheter plus grand en banlieue (arrivée d'un enfant).
Un autre cas mais là la vente se fait entre un investisseur qui arrête la location traditionnelle et le revend à quelqu'un qui fera du Airbnb.
Si Paris perd des habitants, soit les logements restent indéfiniment vides, soit ils sont transformés en Airbnb, soit ils sont destinés à d'autres usages (plus rare)

Avatar du membre
Ave
-++
-++
Messages : 4978
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#45 Message par Ave » 03 sept. 2019, 21:27

Vincent92 a écrit :
03 sept. 2019, 18:22
Pazuzu a écrit :
03 sept. 2019, 17:57
"J'ai fait un test à l'instant pour voir. Week end du 14/15 septembre à Paris avec minimum de 2 chambres. Il y a 17 pages, plus de 300 annonces (sûrement pas 100% à Paris IM).
Ce ne sait pas si beaucoup de gens achètent des 3 pièces pour faire du AirBnB. En tout cas, beaucoup de propriétaires parisiens font du AirBnB, même hors période de vacance scolaire."

je ne sais pas ce que tu cherchais, mais vu que par définition on ne peut pas acheter un bien à destination d'habitation pour faire du bnb, tu ne risquais pas de trouver ....
Certaines villes comme Paris limitent ce type de locations mais on peut au minimum louer jusqu’à 120 nuits/an sa résidence principale. Rien ne l’interdit.
Par ailleurs, penser que tout le monde respectent la loi et suggérer sur son message précédent de ne pas respecter les règles régissant l’encadrement des loyers à Paris me fait doucement sourire.
Je vais le dire plus explicitement : Non, tous les propriétaires qui font de la location à la nuitée ne sont pas forcément en règle.
Plus la règlementation est forte, plus c’est lucratif et plus c’est facile, plus le marché noir est développé.
Il n'y a qu'à voir les annonces sur leboncoin, il y en a plein de locations sisonnières illégales.
Fluctuat Nec Mergitur

Pazuzu
Messages : 261
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#46 Message par Pazuzu » 04 sept. 2019, 10:38

Vincent92 a écrit :
03 sept. 2019, 18:22
Je vais le dire plus explicitement : Non, tous les propriétaires qui font de la location à la nuitée ne sont pas forcément en règle.
Plus la règlementation est forte, plus c’est lucratif et plus c’est facile, plus le marché noir est développé.

Après, c’est complètement c0n de faire un calcul avec des paramètres illégaux. Faut vraiment aimer le risque.
Vous etes plusieurs à écrire avec le même compte ?

Pazuzu
Messages : 261
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#47 Message par Pazuzu » 04 sept. 2019, 10:42

Je viens de regarder lbc et je ne vois que 44 location saisonnieres sur Paris avec 2 chambres ou plus. Les premieres que j'ai regardée ont un numéro d'enregistrement, je ne vois pas comment on peut dire qu'elle sont illégales.

Pazuzu
Messages : 261
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#48 Message par Pazuzu » 04 sept. 2019, 10:45

Vincent92 a écrit :
03 sept. 2019, 16:50
J'ai fait un test à l'instant pour voir. Week end du 14/15 septembre à Paris avec minimum de 2 chambres.

En tout cas, beaucoup de propriétaires parisiens font du AirBnB, même hors période de vacance scolaire.
33 dans Paris IM.
sur 1 300 000 logements.

c'est énorme, en effet !

Pazuzu
Messages : 261
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#49 Message par Pazuzu » 04 sept. 2019, 10:47

optimus maximus a écrit :
03 sept. 2019, 21:17

Si Paris perd des habitants, soit les logements restent indéfiniment vides, soit ils sont transformés en Airbnb, soit ils sont destinés à d'autres usages (plus rare)
le chiffre est très minime, on peut soupçonner une combinaison d'accroissement du nombre de RS et de diminution de la taille des foyers.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 19915
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: À Paris, plus de 10.000 euros du m2

#50 Message par lecriminel » 04 sept. 2019, 12:18

Vincent92 a écrit :
03 sept. 2019, 16:50
Pazuzu a écrit :
03 sept. 2019, 16:26
optimus maximus a écrit :
02 sept. 2019, 20:05
Pazuzu a écrit :
02 sept. 2019, 16:21


amha c'est exactement le contraire.

Soyons sérieux 2mn, personne à Paris n'achète à partir pour faire du locatif (à part microsurface).
Du Airbnb peut-être...
personne n'achete des 3 ou 4 pieces pour faire du bnb, surtout vu le risque désormais.
J'ai fait un test à l'instant pour voir. Week end du 14/15 septembre à Paris avec minimum de 2 chambres. Il y a 17 pages, plus de 300 annonces (sûrement pas 100% à Paris IM).
Ce ne sait pas si beaucoup de gens achètent des 3 pièces pour faire du AirBnB. En tout cas, beaucoup de propriétaires parisiens font du AirBnB, même hors période de vacance scolaire.
il n'y a jamais plus de 300 annonces.
Par exemple, s'il y en a 3.000 qui correspondent à vos critères, les 300 premiers (sur la base de l'activité précédente essentiellement) sortent, les 60 premiers sont lus et 2.700 n'apparaissent pas.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Répondre