La bce désavouée

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
mucha2
Messages : 179
Enregistré le : 21 juil. 2011, 15:28

La bce désavouée

#1 Message par mucha2 » 15 sept. 2019, 21:43

Vous avez supprimé des messages me concernant, vous avez déplacer des messages me concernant, j ai comme L impression que quand ça dérange ca ce regle comme ca ...

https://www.bvoltaire.fr/revolte-de-dix ... monetaire/

"Il ne reste plus, en fait, à des pays comme la France, que le choix de sombrer de deux façons : soit par la fuite en avant monétaire actuelle qui se terminera par des krachs boursiers et obligataires, l’hyperinflation et la situation de l’Allemagne en 1923, soit par la hausse des taux et la fin du laxisme monétaire qui conduira à la récession, à la déflation, au chômage et à un krach mondial, style 1929, infiniment plus violent. Dans les deux cas, ne survivront économiquement que ceux ayant acheté de l’or et des actifs réels."

Faire L autruche peut être dangereux voir douloureux, (j ai qd meme L impression qu il y en a qui aime ici)


Bisous voyoux
Cassandre c'était moi, ....



Game-over

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 10198
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: La bce désavouée

#2 Message par clairette2 » 16 sept. 2019, 11:36

Des actions d'entreprises, ce sont des actifs réels ?
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

gilgamesh
Messages : 225
Enregistré le : 16 oct. 2010, 18:54

Re: La bce désavouée

#3 Message par gilgamesh » 16 sept. 2019, 12:39

clairette2 a écrit :
16 sept. 2019, 11:36
Des actions d'entreprises, ce sont des actifs réels ?
Évidemment, une action c'est une part d'entreprise donc c'est bien l'économie réelle.
Ce n'est pas parcequ'une action s'échange sur des marché financiers que le sous-jacent n'est pas réel.
Pour rappel une entreprise vends des biens et/ou des services donc c'est très concret.Par ailleurs elle peut posséder des actifs (biens immobiliers, terrains, usines, machines, brevet, marques...).Lorsqu'on achète une action sur le marché primaire on participe à l'économie réelle (différent du marché secondaire), beaucoup de français ont des connaissances très limitées en économie ce qui leur fait peur d'acheter des actions, il faudrait qu'il y ait davantage d'explication pour que davantage de français investissent en actions.

Ce qui n'est pas, de mon point de vue, des "actifs réel" c'est par exemple les produits financiers spéculatif comme les options ou warrants (qui sont des paris sur l'évolution du prix d'un sous jacent comme des actions ou le prix du blé). Ces options valent zero si un seuil n'est pas dépassé à une échéance donnée d'où le qualificatif de spéculatif.

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 10198
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: La bce désavouée

#4 Message par clairette2 » 16 sept. 2019, 14:29

Merci. C'est aussi ce que je pensais. Les actions sont des actifs réels.
Tout cela est tellement dématérialisé que l'on finit par douter...
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8775
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La bce désavouée

#5 Message par Vincent92 » 16 sept. 2019, 15:15

clairette2 a écrit :
16 sept. 2019, 14:29
Merci. C'est aussi ce que je pensais. Les actions sont des actifs réels.
Tout cela est tellement dématérialisé que l'on finit par douter...
Tout ce qui est échangé en bourse n'est pas forcément des actifs réels. C'est même très faible par rapport au volume total.
Le plus gros volume des échanges a maintenant lieu via des produits dérivés (forwards, futures, options, swaps,...) qui sont en forte croissance depuis le début des années 1980.
Par exemple, le produit à la mode est l'ETF. La plupart de ceux qui en ont ne comprennent même pas ce que c'est (ils ne sont par exemple même pas capables de dire s'ils ont acheté un ETF synthétique ou non) mais ils achètent parce qu'on leur dit que c'est la meilleure manière de diversifier (et donc qu'on imagine que c'est plus sûr), qu'il y a peu de frais et que ca rapporte (pas sans rappeler les subprime).
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12855
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: La bce désavouée

#6 Message par Suricate » 16 sept. 2019, 16:07

mucha2 a écrit :
15 sept. 2019, 21:43
Vous avez supprimé des messages me concernant, vous avez déplacer des messages me concernant, j ai comme L impression que quand ça dérange ca ce regle comme ca ...

Faire L autruche peut être dangereux voir douloureux, (j ai qd meme L impression qu il y en a qui aime ici)

Bisous voyoux
Je n'ai pas l'impression que la modération soit intervenue récemment pour te censurer. Tu es sûr de tes dires ?

Avatar du membre
mucha2
Messages : 179
Enregistré le : 21 juil. 2011, 15:28

Re: La bce désavouée

#7 Message par mucha2 » 16 sept. 2019, 20:49

Si si, sur les dépôts négatifs un article et le fait que pour qui a été vertueux en épargnant ces dernières s'années s été un double fist
Cassandre c'était moi, ....



Game-over

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 27516
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: La bce désavouée

#8 Message par Gpzzzz » 16 sept. 2019, 20:59

Vincent92 a écrit :
16 sept. 2019, 15:15
clairette2 a écrit :
16 sept. 2019, 14:29
Merci. C'est aussi ce que je pensais. Les actions sont des actifs réels.
Tout cela est tellement dématérialisé que l'on finit par douter...
Tout ce qui est échangé en bourse n'est pas forcément des actifs réels. C'est même très faible par rapport au volume total.
Le plus gros volume des échanges a maintenant lieu via des produits dérivés (forwards, futures, options, swaps,...) qui sont en forte croissance depuis le début des années 1980.
Par exemple, le produit à la mode est l'ETF. La plupart de ceux qui en ont ne comprennent même pas ce que c'est (ils ne sont par exemple même pas capables de dire s'ils ont acheté un ETF synthétique ou non) mais ils achètent parce qu'on leur dit que c'est la meilleure manière de diversifier (et donc qu'on imagine que c'est plus sûr), qu'il y a peu de frais et que ca rapporte (pas sans rappeler les subprime).
Le fait que l ETF soit synthétique ou non ne change rien du tout en soi a cette affaire. Dans les 2 cas il y a des actifs tangibles derrières hein..

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8775
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La bce désavouée

#9 Message par Vincent92 » 16 sept. 2019, 21:53

Gpzzzz a écrit :
16 sept. 2019, 20:59
Vincent92 a écrit :
16 sept. 2019, 15:15
clairette2 a écrit :
16 sept. 2019, 14:29
Merci. C'est aussi ce que je pensais. Les actions sont des actifs réels.
Tout cela est tellement dématérialisé que l'on finit par douter...
Tout ce qui est échangé en bourse n'est pas forcément des actifs réels. C'est même très faible par rapport au volume total.
Le plus gros volume des échanges a maintenant lieu via des produits dérivés (forwards, futures, options, swaps,...) qui sont en forte croissance depuis le début des années 1980.
Par exemple, le produit à la mode est l'ETF. La plupart de ceux qui en ont ne comprennent même pas ce que c'est (ils ne sont par exemple même pas capables de dire s'ils ont acheté un ETF synthétique ou non) mais ils achètent parce qu'on leur dit que c'est la meilleure manière de diversifier (et donc qu'on imagine que c'est plus sûr), qu'il y a peu de frais et que ca rapporte (pas sans rappeler les subprime).
Le fait que l ETF soit synthétique ou non ne change rien du tout en soi a cette affaire. Dans les 2 cas il y a des actifs tangibles derrières hein..
Pas forcément. Tous les ETF ne sont pas des fonds indiciels actions. Il existe des ETF sur de nombreuses classes d’actifs dont certains ne sont pas forcément tangibles : obligations, contrat à terme des matières premières (futures et options),...
Et quand bien même on prend des ETF qui reposent sur des actions, ils peuvent être "leveraged" ou "short" par exemple. C'est du pari sur du sous-jacent ou de la distorsion (donc plus vraiment du sous-jacent).

Par contre, tu as raison que ce n'est pas le fait qu'ils soient à réplication physique ou à réplication synthétique ne définit pas qu'ils reposent ou non sur des actifs tangibles. La différence est autre. Je voulais mettre en avant que les investisseurs ne savent pas forcément ce qu'ils achètent (en prenant une différence basique).
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 27516
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: La bce désavouée

#10 Message par Gpzzzz » 16 sept. 2019, 22:22

Vincent92 a écrit :
16 sept. 2019, 21:53
Gpzzzz a écrit :
16 sept. 2019, 20:59
Vincent92 a écrit :
16 sept. 2019, 15:15
clairette2 a écrit :
16 sept. 2019, 14:29
Merci. C'est aussi ce que je pensais. Les actions sont des actifs réels.
Tout cela est tellement dématérialisé que l'on finit par douter...
Tout ce qui est échangé en bourse n'est pas forcément des actifs réels. C'est même très faible par rapport au volume total.
Le plus gros volume des échanges a maintenant lieu via des produits dérivés (forwards, futures, options, swaps,...) qui sont en forte croissance depuis le début des années 1980.
Par exemple, le produit à la mode est l'ETF. La plupart de ceux qui en ont ne comprennent même pas ce que c'est (ils ne sont par exemple même pas capables de dire s'ils ont acheté un ETF synthétique ou non) mais ils achètent parce qu'on leur dit que c'est la meilleure manière de diversifier (et donc qu'on imagine que c'est plus sûr), qu'il y a peu de frais et que ca rapporte (pas sans rappeler les subprime).
Le fait que l ETF soit synthétique ou non ne change rien du tout en soi a cette affaire. Dans les 2 cas il y a des actifs tangibles derrières hein..
Pas forcément. Tous les ETF ne sont pas des fonds indiciels actions. Il existe des ETF sur de nombreuses classes d’actifs dont certains ne sont pas forcément tangibles : obligations, contrat à terme des matières premières (futures et options),...
Et quand bien même on prend des ETF qui reposent sur des actions, ils peuvent être "leveraged" ou "short" par exemple. C'est du pari sur du sous-jacent ou de la distorsion (donc plus vraiment du sous-jacent).

Par contre, tu as raison que ce n'est pas le fait qu'ils soient à réplication physique ou à réplication synthétique ne définit pas qu'ils reposent ou non sur des actifs tangibles. La différence est autre. Je voulais mettre en avant que les investisseurs ne savent pas forcément ce qu'ils achètent (en prenant une différence basique).
Nan je persiste tous les ETF sont composés d actif tangible (actions ou obligations) et cela quelque soit le type d ETF même ceux qui ne répliquent pas un indice action (trackers sur matière première ou sur courbe de taux ect..)
La seule distorsion qu'il peut y avoir c est lorsqu un ETF synthétique a fortement progressé.. la il y a un risque de couverture en attendant le versement de la soulte du swap.. sm
Si ton ETF a fait +100% depuis le dernier reset du swap, le fonds n'a en fait plus que 50% de son actif en titres tangibles (le reste c est du fictif détenu par la contrepartie).
De mémoire la plupart des swaps de performance sont reset une fois par an....

Édit : j' avais un doute j ai été vérifié.. donc même ce dernier point est a relativiser car depuis la directive EMIR tous les engagements OTC pris par des fonds doivent être collatéralisé afin d éviter un choc systémique. Donc même la perf de ton swap est couverte par un collateral (souvent actions). Par contre il n'y a pas d obligations d avoir un collateral si la contrepartie est intra groupe (ce qui arrive 99% du temps ^^). Donc bon l un dans l autre il y a quand même une partie non couverte bien souvent :lol:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8775
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La bce désavouée

#11 Message par Vincent92 » 16 sept. 2019, 22:59

Gpzzzz a écrit :
16 sept. 2019, 22:22
Vincent92 a écrit :
16 sept. 2019, 21:53
Gpzzzz a écrit :
16 sept. 2019, 20:59
Vincent92 a écrit :
16 sept. 2019, 15:15
Tout ce qui est échangé en bourse n'est pas forcément des actifs réels. C'est même très faible par rapport au volume total.
Le plus gros volume des échanges a maintenant lieu via des produits dérivés (forwards, futures, options, swaps,...) qui sont en forte croissance depuis le début des années 1980.
Par exemple, le produit à la mode est l'ETF. La plupart de ceux qui en ont ne comprennent même pas ce que c'est (ils ne sont par exemple même pas capables de dire s'ils ont acheté un ETF synthétique ou non) mais ils achètent parce qu'on leur dit que c'est la meilleure manière de diversifier (et donc qu'on imagine que c'est plus sûr), qu'il y a peu de frais et que ca rapporte (pas sans rappeler les subprime).
Le fait que l ETF soit synthétique ou non ne change rien du tout en soi a cette affaire. Dans les 2 cas il y a des actifs tangibles derrières hein..
Pas forcément. Tous les ETF ne sont pas des fonds indiciels actions. Il existe des ETF sur de nombreuses classes d’actifs dont certains ne sont pas forcément tangibles : obligations, contrat à terme des matières premières (futures et options),...
Et quand bien même on prend des ETF qui reposent sur des actions, ils peuvent être "leveraged" ou "short" par exemple. C'est du pari sur du sous-jacent ou de la distorsion (donc plus vraiment du sous-jacent).

Par contre, tu as raison que ce n'est pas le fait qu'ils soient à réplication physique ou à réplication synthétique ne définit pas qu'ils reposent ou non sur des actifs tangibles. La différence est autre. Je voulais mettre en avant que les investisseurs ne savent pas forcément ce qu'ils achètent (en prenant une différence basique).
Nan je persiste tous les ETF sont composés d actif tangible (actions ou obligations) et cela quelque soit le type d ETF même ceux qui ne répliquent pas un indice action (trackers sur matière première ou sur courbe de taux ect..)
La seule distorsion qu'il peut y avoir c est lorsqu un ETF synthétique a fortement progressé.. la il y a un risque de couverture en attendant le versement de la soulte du swap.. sm
Si ton ETF a fait +100% depuis le dernier reset du swap, le fonds n'a en fait plus que 50% de son actif en titres tangibles (le reste c est du fictif détenu par la contrepartie).
De mémoire la plupart des swaps de performance sont reset une fois par an....

Édit : j' avais un doute j ai été vérifié.. donc même ce dernier point est a relativiser car depuis la directive EMIR tous les engagements OTC pris par des fonds doivent être collatéralisé afin d éviter un choc systémique. Donc même la perf de ton swap est couverte par un collateral (souvent actions). Par contre il n'y a pas d obligations d avoir un collateral si la contrepartie est intra groupe (ce qui arrive 99% du temps ^^). Donc bon l un dans l autre il y a quand même une partie non couverte bien souvent :lol:
Je connais la différence entre synthétique et physique mais tout cela est hors sujet. Faisons plus simple :
1- Quels sont les actifs tangibles que j'achète que je prend un ETF type obligation internationale? (dis autrement et plus simplement : Quand je prête de l'argent en espérant le remboursement du principal + intérêts, est ce que j'obtiens des actifs tangibles - et si oui lesquels - ou un produit financier?)
2- Idem pour un contrat à terme sur matières premières? Est ce que j'achète vraiment les matières premières qui sont stockées quelque part pour moi et dont je peux disposer ou un produit financier?
3- Quand j'achète un ETF qui "short" un indice (par exemple le CAC 40), est ce que j'achète des actifs tangibles appartenant à ces entreprises ou bien un produit financier?
etc...
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 27516
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: La bce désavouée

#12 Message par Gpzzzz » 17 sept. 2019, 08:14

T as compris la différence entre ETF physique et synthétique mais pas la façon dont ils sont construits.

Un ETF physique possède les titres de l Indice de référence donc :
un ETF CAC40 possédera les 40 actions du cac a leur pondération respective.
Un ETF obligataire comme celui de ton lien possédera en direct les obligations qui composent cet indice.
Un ETF matière première possédera en direct le stock d or ou les barrils de pétrole correspondant..

Un ETF synthétique possède lui aussi en grande partie des actifs en direct sauf que ceux ci ne reflètent pas l Indice duquel l ETF est censé répliqué
Un ETF SP500 peut par exemple posséder des actions du cac40 + un swap de perf (OTC donc en hors bilan) qui sera valorisé afin de répliquer l indice de référence..
Un ETF short possédera aussi des actions en portefeuille et de la même façon le swap compensera le latent de ces actions détenues en propres pour arriver a la perf voulue..

Donc pour reprendre des questions :
1/ tu considères que les obligations ne sont pas un actif tangible. C est un autre débat mais tu as quand même un titre de créances sur des Etats ou des entreprises ce n' est pas simplement un produit issu d un montage financier qui ne repose sur rien du tout.
2/ ça dépend si ton ETF est physique ou synthétique. S'il est physique oui le fonds a des lingots d or de stockés !
3/ j ai déjà répondu dans la première partie mais oui il y a des actifs derrière.. vu que la perf est obtenu a l' aide d un produit dérivé (qui est un engagement hors bilan) les liquidités apportées par les porteurs dans le fonds doivent être investi quelques parts. Sinon elle resterait en liquidité ce qui n'est jamais le cas..

Je te mettrai des compositions d ETF synthétique en arrivant au taf, pas pratique sur le gsm

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8775
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La bce désavouée

#13 Message par Vincent92 » 17 sept. 2019, 10:09

Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 08:14
T as compris la différence entre ETF physique et synthétique mais pas la façon dont ils sont construits.

Un ETF physique possède les titres de l Indice de référence donc :
un ETF CAC40 possédera les 40 actions du cac a leur pondération respective.
Un ETF obligataire comme celui de ton lien possédera en direct les obligations qui composent cet indice.
Un ETF matière première possédera en direct le stock d or ou les barrils de pétrole correspondant..

Un ETF synthétique possède lui aussi en grande partie des actifs en direct sauf que ceux ci ne reflètent pas l Indice duquel l ETF est censé répliqué
Un ETF SP500 peut par exemple posséder des actions du cac40 + un swap de perf (OTC donc en hors bilan) qui sera valorisé afin de répliquer l indice de référence..
Un ETF short possédera aussi des actions en portefeuille et de la même façon le swap compensera le latent de ces actions détenues en propres pour arriver a la perf voulue..
Tu répètes en boucle alors que c'est HS. Je sais parfaitement tout ca.
Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 08:14
Donc pour reprendre des questions :
Merci, c'est effectivement la logique d'un échange.
Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 08:14
1/ tu considères que les obligations ne sont pas un actif tangible. C est un autre débat mais tu as quand même un titre de créances sur des Etats ou des entreprises ce n' est pas simplement un produit issu d un montage financier qui ne repose sur rien du tout.
Au contraire, c'est tout le débat. Je pense que tu devrais relire mes réponses car tu n'as rien compris si tu réponds ca. Je dis depuis le début qu'il y a plein de type d'ETF et que ca ne repose pas forcément sur des actifs tangibles. Un actif est considéré comme tangible quand il est physique ou matériel. Là c'est ni l'un ni l'autre. Juste une reconnaissance de dette et une espérance que ces créances soit remboursées.
2/ ça dépend si ton ETF est physique ou synthétique. S'il est physique oui le fonds a des lingots d or de stockés !
Je te parles des contrats à terme (futures) et tu me parles d'un fond qui réplique de l'or stocké. Mon dieu... :roll:
3/ j ai déjà répondu dans la première partie mais oui il y a des actifs derrière.. vu que la perf est obtenu a l' aide d un produit dérivé (qui est un engagement hors bilan) les liquidités apportées par les porteurs dans le fonds doivent être investi quelques parts. Sinon elle resterait en liquidité ce qui n'est jamais le cas..
Un produit dérivé n'est par définition pas un actif tangible.
La vente à découvert consiste à vendre à terme un actif que l'on ne détient pas le jour où cette vente est négociée mais qu'on se met en mesure de détenir le jour où sa livraison est prévue. On ne détient pas ces actions en portefeuille. Bref, tout cela ne ressemble pas à des actifs tangibles.
Je te mettrai des compositions d ETF synthétique en arrivant au taf, pas pratique sur le gsm
Tu veux vraiment m'apprendre la vie...
Je sais comment ca fonctionne et le principe de swap. Mais c'est complètement hors sujet. Encore une fois, j'ai pris cet exemple par expliquer que les investisseurs ne sont pas forcément avertis. Tu boucles et reboucles dessus alors que ce n'est pas le sujet.
Modifié en dernier par Vincent92 le 17 sept. 2019, 10:50, modifié 1 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Pazuzu
Messages : 391
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: La bce désavouée

#14 Message par Pazuzu » 17 sept. 2019, 10:49

Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 08:14
Un ETF matière première possédera en direct le stock d or ou les barrils de pétrole correspondant..
et ton ETF Wheat, il te garde un morceau de silo ? c'est pas un peu dangereux si le blé pourrit ?

Avatar du membre
dudu91
Messages : 999
Enregistré le : 14 sept. 2013, 12:41
Localisation : paris

Re: La bce désavouée

#15 Message par dudu91 » 17 sept. 2019, 12:00

Sinon la BCE pense de plus en plus à filer des bons de consommation à tous les européens.
La situation est complètement désespérée, reste à savoir quand tout va péter.

Pour les bons de consommation, n'y voyez aucune ressemblance avec le communisme :lol:
"Quand on parle pognon, à partir d’un certain chiffre, tout le monde écoute."

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 27516
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: La bce désavouée

#16 Message par Gpzzzz » 17 sept. 2019, 13:24

Pazuzu a écrit :
17 sept. 2019, 10:49
Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 08:14
Un ETF matière première possédera en direct le stock d or ou les barrils de pétrole correspondant..
et ton ETF Wheat, il te garde un morceau de silo ? c'est pas un peu dangereux si le blé pourrit ?
S'il est en réplication physique oui, il doit avoir le silo de blé.. je sais pas si ca existe par contre.. si c'est trop compliqué, ce sera du syntéthique..

Pazuzu
Messages : 391
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: La bce désavouée

#17 Message par Pazuzu » 17 sept. 2019, 13:59

et donc y'aura pas de tangible derrière ..

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 27516
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: La bce désavouée

#18 Message par Gpzzzz » 17 sept. 2019, 14:56

Pazuzu a écrit :
17 sept. 2019, 13:59
et donc y'aura pas de tangible derrière ..
Tout dépend ce que t'entends par tangible.. Si tu dis que des actions cotées ne sont pas des actifs tangibles effectivement y aura rien de tangibles derrière, mais c'est le cas de l'ensemble des fonds de placements hors SCPI/OPCI qui ont des murs en durs..

Avatar du membre
dioubiban
Messages : 451
Enregistré le : 18 sept. 2018, 13:05

Re: La bce désavouée

#19 Message par dioubiban » 17 sept. 2019, 15:00

voilà un chouette actif tangible en cas de crise...
Image
Volem rien foutre al pais.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 27516
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: La bce désavouée

#20 Message par Gpzzzz » 17 sept. 2019, 15:11

Vincent92 a écrit :
17 sept. 2019, 10:09
Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 08:14
1/ tu considères que les obligations ne sont pas un actif tangible. C est un autre débat mais tu as quand même un titre de créances sur des Etats ou des entreprises ce n' est pas simplement un produit issu d un montage financier qui ne repose sur rien du tout.
Au contraire, c'est tout le débat. Je pense que tu devrais relire mes réponses car tu n'as rien compris si tu réponds ca. Je dis depuis le début qu'il y a plein de type d'ETF et que ca ne repose pas forcément sur des actifs tangibles. Un actif est considéré comme tangible quand il est physique ou matériel. Là c'est ni l'un ni l'autre. Juste une reconnaissance de dette et une espérance que ces créances soit remboursées.
Si tu considères que les valeurs mobilières ne sont pas un actif tangibles, dans ce cas les ETF et plus généralement tous les fonds de placement (hors SCPI/OPCI/et qques fonds physique sur MP) reposent sur des actifs non tangibles..
Mais j'avais compris que tu considérais que les actions étaient un actif tangible, d'ou ton exemple d'ETF physique ou synthétique. Après je vois pas pourquoi on considérait une obligation comme moins tangible qu'une action. Les 2 sont des titres propriété ou créances mais peuvent du jour au lendemain valoir 0 !
Vincent92 a écrit :Je te parles des contrats à terme (futures) et tu me parles d'un fond qui réplique de l'or stocké. Mon dieu... :roll:

On parlait des ETF, et tu me cause de contrats futures.. ca n'a plus rien a voir avec les ETF en fait..
Vincent92 a écrit :Un produit dérivé n'est par définition pas un actif tangible.
La vente à découvert consiste à vendre à terme un actif que l'on ne détient pas le jour où cette vente est négociée mais qu'on se met en mesure de détenir le jour où sa livraison est prévue. On ne détient pas ces actions en portefeuille. Bref, tout cela ne ressemble pas à des actifs tangibles.
Oui mais toujours dans le cadre des ETF s'ils sont short ils sont a ma connaissance tous synthétiques, donc ils ne vendent pas les titres a découvert. Ils détiennent des titres en propre et ont un swap de perf adossé qui fait la perf.. Bref t'as toujours entre 90 et 110% d'actions dans ton fonds.

Ex sur l'Amundi short CAC40
voici les principales valeurs détenues :
https://www.amundietf.fr/institutionnel ... 0010717124

TOTAL SA 9,34%
LVMH MOET HENNESSY 8,23%
SANOFI 7,21%
AIRBUS SE 5,98%
L OREAL 5,15%
AIR LIQUIDE SA 4,43%
DANONE 4,35%
VINCI 3,85%
BNP PARIBAS 3,76%
SAFRAN 3,58%
Modifié en dernier par Gpzzzz le 17 sept. 2019, 15:15, modifié 1 fois.

gilgamesh
Messages : 225
Enregistré le : 16 oct. 2010, 18:54

Re: La bce désavouée

#21 Message par gilgamesh » 17 sept. 2019, 15:14

Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 14:56
Pazuzu a écrit :
17 sept. 2019, 13:59
et donc y'aura pas de tangible derrière ..
Tout dépend ce que t'entends par tangible.. Si tu dis que des actions cotées ne sont pas des actifs tangibles effectivement y aura rien de tangibles derrière, mais c'est le cas de l'ensemble des fonds de placements hors SCPI/OPCI qui ont des murs en durs..
Les SIIC comme Unibail ou Klepierre ont aussi des centres commerciaux si vous voulez des "murs".
C'est aussi le cas de McDonald qui possède ses restaurants et je crois de Carrefour mais il y a d'autres risques sur ces actions.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 27516
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: La bce désavouée

#22 Message par Gpzzzz » 17 sept. 2019, 15:17

gilgamesh a écrit :
17 sept. 2019, 15:14
Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 14:56
Pazuzu a écrit :
17 sept. 2019, 13:59
et donc y'aura pas de tangible derrière ..
Tout dépend ce que t'entends par tangible.. Si tu dis que des actions cotées ne sont pas des actifs tangibles effectivement y aura rien de tangibles derrière, mais c'est le cas de l'ensemble des fonds de placements hors SCPI/OPCI qui ont des murs en durs..
Les SIIC comme Unibail ou Klepierre ont aussi des centres commerciaux si vous voulez des "murs".
C'est aussi le cas de McDonald qui possède ses restaurants et je crois de Carrefour mais il y a d'autres risques sur ces actions.
Oui effectivement, les sociétés ont pour la plupart une partie d'actif tangible à leur actif, toutefois faut rapprocher leur valorisation aux dettes qu'il y a en face !

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8775
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La bce désavouée

#23 Message par Vincent92 » 17 sept. 2019, 15:25

Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 15:11
Vincent92 a écrit :
17 sept. 2019, 10:09
Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 08:14
1/ tu considères que les obligations ne sont pas un actif tangible. C est un autre débat mais tu as quand même un titre de créances sur des Etats ou des entreprises ce n' est pas simplement un produit issu d un montage financier qui ne repose sur rien du tout.
Au contraire, c'est tout le débat. Je pense que tu devrais relire mes réponses car tu n'as rien compris si tu réponds ca. Je dis depuis le début qu'il y a plein de type d'ETF et que ca ne repose pas forcément sur des actifs tangibles. Un actif est considéré comme tangible quand il est physique ou matériel. Là c'est ni l'un ni l'autre. Juste une reconnaissance de dette et une espérance que ces créances soit remboursées.
Si tu considères que les valeurs mobilières ne sont pas un actif tangibles, dans ce cas les ETF et plus généralement tous les fonds de placement (hors SCPI/OPCI/et qques fonds physique sur MP) reposent sur des actifs non tangibles..
Mais j'avais compris que tu considérais que les actions étaient un actif tangible, d'ou ton exemple d'ETF physique ou synthétique. Après je vois pas pourquoi on considérait une obligation comme moins tangible qu'une action. Les 2 sont des titres propriété ou créances mais peuvent du jour au lendemain valoir 0 !
Une SCPI immobilière repose sur un actif tangible (l'immobilier). Schématiquement, si tu possèdes 50% des parts tu possèdes 50% du parc.
Un fond qui achète de l'or et le met à disposition de ses clients repose aussi sur un actif tangible.
Une créance est une promesse de remboursement. Elle ne repose sur une promesse faite par des individus ou des entreprises de rembourser une certaine somme suivant un échéancier. Si tu possèdes des obligations Société Générale, tu ne possèdes pas une partie des actifs de la Société générale mais une créance. Il faut être actionnaire pour ca.
Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 15:11
Vincent92 a écrit :Je te parles des contrats à terme (futures) et tu me parles d'un fond qui réplique de l'or stocké. Mon dieu... :roll:

On parlait des ETF, et tu me cause de contrats futures.. ca n'a plus rien a voir avec les ETF en fait..
https://lmgtfy.com/?q=top+etf+futures&iie=1
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 27516
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: La bce désavouée

#24 Message par Gpzzzz » 17 sept. 2019, 15:57

Vincent92 a écrit :
17 sept. 2019, 15:25
Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 15:11
Vincent92 a écrit :Je te parles des contrats à terme (futures) et tu me parles d'un fond qui réplique de l'or stocké. Mon dieu... :roll:

On parlait des ETF, et tu me cause de contrats futures.. ca n'a plus rien a voir avec les ETF en fait..
https://lmgtfy.com/?q=top+etf+futures&iie=1
Il est tétu :lol:
Je vais être plus agréable que toi dans ma réponse, mais je le répète pour la 4eme fois, t'as toujours pas compris le montage d'un ETF synthétique.. :mrgreen:
Meme pour ces fonds appelés "ETF futures" car ils répliquent des indices futures sur commodities en général; c'est exactement la meme chose !!

j'ai pris comme exemple les 2 premiers ETF de ton semi lien google :
https://etfdb.com/etfs/commodity-exposu ... res-based/

Voici les rapports annuels :
Le 1er : Invesco Optimum Yield Diversified Commodity Strategy No K-1 ETF
http://hosted.rightprospectus.com/Inves ... =AR&ss=ETF
Investi a 90% dans du T-Bills et a 10% dans des fonds monétaires (page 6)

Le second : Invesco DB Commodity Index Tracking Fund
https://www.invesco.com/static/us/inves ... dnsName=us
Investi a 94% dans du T-Bills et a 5% dans un fonds monétaires (page5)


Et il y a rien de plus logique a ca, car les derivés sont du HORS BILAN !! Tu ne donnes pas de cash, c'est juste des ENGAGEMENTS de notionnel ! Le pognon faut bien le palcer quelque part !!

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8775
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La bce désavouée

#25 Message par Vincent92 » 17 sept. 2019, 16:06

Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 15:57
Vincent92 a écrit :
17 sept. 2019, 15:25
Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 15:11
Vincent92 a écrit :Je te parles des contrats à terme (futures) et tu me parles d'un fond qui réplique de l'or stocké. Mon dieu... :roll:

On parlait des ETF, et tu me cause de contrats futures.. ca n'a plus rien a voir avec les ETF en fait..
https://lmgtfy.com/?q=top+etf+futures&iie=1
Il est tétu :lol:
Je vais être plus agréable que toi dans ma réponse, mais je le répète pour la 4eme fois, t'as toujours pas compris le montage d'un ETF synthétique.. :mrgreen:
Meme pour ces fonds appelés "ETF futures" car ils répliquent des indices futures sur commodities en général; c'est exactement la meme chose !!

j'ai pris comme exemple les 2 premiers ETF de ton semi lien google :
https://etfdb.com/etfs/commodity-exposu ... res-based/

Voici les rapports annuels :
Le 1er : Invesco Optimum Yield Diversified Commodity Strategy No K-1 ETF
http://hosted.rightprospectus.com/Inves ... =AR&ss=ETF
Investi a 90% dans du T-Bills et a 10% dans des fonds monétaires (page 6)

Le second : Invesco DB Commodity Index Tracking Fund
https://www.invesco.com/static/us/inves ... dnsName=us
Investi a 94% dans du T-Bills et a 5% dans un fonds monétaires (page5)
Tu pourrais quand même faire l'effort de chercher ce qu'est un contrat à terme plutot que de me parler encore pour la xième fois des caractéristiques d'un ETF synthétique. Ca devient franchement lourd.
Pour résumer : Pour un agent économique qui cherche une protection contre le risque de fluctuation des prix des matières premières ou des indicateurs financiers, les futures permettent de fixer à l'avance le prix de l'actif sous-jacent.
En contrepartie, il perd la possibilité de profiter d'une hausse éventuelle du cours.

Les spéculateurs viennent, eux, tenter de réaliser des gains en pariant sur l'évolution des cours. Certainement pas acheter ou revendre des manières premières qui seraient stockées. C'est un pur produit financier pour spéculer.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 27516
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: La bce désavouée

#26 Message par Gpzzzz » 17 sept. 2019, 16:18

Vincent92 a écrit :
17 sept. 2019, 16:06
Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 15:57
Vincent92 a écrit :
17 sept. 2019, 15:25
Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 15:11


On parlait des ETF, et tu me cause de contrats futures.. ca n'a plus rien a voir avec les ETF en fait..
https://lmgtfy.com/?q=top+etf+futures&iie=1
Il est tétu :lol:
Je vais être plus agréable que toi dans ma réponse, mais je le répète pour la 4eme fois, t'as toujours pas compris le montage d'un ETF synthétique.. :mrgreen:
Meme pour ces fonds appelés "ETF futures" car ils répliquent des indices futures sur commodities en général; c'est exactement la meme chose !!

j'ai pris comme exemple les 2 premiers ETF de ton semi lien google :
https://etfdb.com/etfs/commodity-exposu ... res-based/

Voici les rapports annuels :
Le 1er : Invesco Optimum Yield Diversified Commodity Strategy No K-1 ETF
http://hosted.rightprospectus.com/Inves ... =AR&ss=ETF
Investi a 90% dans du T-Bills et a 10% dans des fonds monétaires (page 6)

Le second : Invesco DB Commodity Index Tracking Fund
https://www.invesco.com/static/us/inves ... dnsName=us
Investi a 94% dans du T-Bills et a 5% dans un fonds monétaires (page5)
Tu pourrais quand même faire l'effort de chercher ce qu'est un contrat à terme plutot que de me parler encore pour la xième fois des caractéristiques d'un ETF synthétique. Ca devient franchement lourd.
Pour résumer : Pour un agent économique qui cherche une protection contre le risque de fluctuation des prix des matières premières ou des indicateurs financiers, les futures permettent de fixer à l'avance le prix de l'actif sous-jacent.
Par exemple, un producteur de vin de Bordeaux envisage de mettre en vente sa production à la fin de l'année en cours. Il vend donc une quantité appropriée de contrats pour cette échéance. Quel que soit le prix du vin de Bordeaux en fin d'année, il a l'assurance de pouvoir vendre sa production au prix négocié lors de la vente des contrats. En contrepartie, il perd la possibilité de profiter d'une hausse éventuelle du cours du vin de Bordeaux.

Les intervenants sur le marché des futures ne sont pas à la recherche de vin. Les spéculateurs viennent, eux, tenter de réaliser des gains en pariant sur l'évolution des cours. Certainement pas acheter ou revendre du Bordeaux. C'est un pur produit financier pour spéculer.
Si tu parles de marché futures en général oui effectivement il n'y a pas d'actifs tangibles derrière mais :
1/ dans ce cas la ton lien google que tu as mis n'a strictement rien a voir, vu qu'ils concernent des ETF..
2/ c'est en contradiction avec les propos qui sont à la base de nos échanges à savoir :
Vincent92 a écrit :Je voulais mettre en avant que les investisseurs ne savent pas forcément ce qu'ils achètent (en prenant une différence basique).
Les investisseurs sur ces marchés sont totalement conscient de qu'ils achètent..

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8775
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La bce désavouée

#27 Message par Vincent92 » 17 sept. 2019, 16:19

Ok, tu as raison. J'abandonne...
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 8376
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: La bce désavouée

#28 Message par neron » 19 sept. 2019, 22:06

Vincent92 a écrit :
17 sept. 2019, 15:25
Une SCPI immobilière repose sur un actif tangible (l'immobilier)
Amah non. La SCPI reste amha qu'une structure juridique financière au contraire de la SCI
clairette2 a écrit :
16 sept. 2019, 11:36
Des actions d'entreprises, ce sont des actifs réels ?
Amha non. Elles ne te donnent qu'un droit de toucher des dividendes, de voter aux AG et de les revendre sur le marché financier. et la plupart des entreprises une dette dépassant les chiffres d'affaires ou leurs actifs réels
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8775
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La bce désavouée

#29 Message par Vincent92 » 19 sept. 2019, 22:14

neron a écrit :
19 sept. 2019, 22:06
Vincent92 a écrit :
17 sept. 2019, 15:25
Une SCPI immobilière repose sur un actif tangible (l'immobilier)
Amah non. La SCPI reste amha qu'une structure juridique financière au contraire de la SCI
clairette2 a écrit :
16 sept. 2019, 11:36
Des actions d'entreprises, ce sont des actifs réels ?
Amha non. Elles ne te donnent qu'un droit de toucher des dividendes, de voter aux AG et de les revendre sur le marché financier. et la plupart des entreprises une dette dépassant les chiffres d'affaires ou leurs actifs réels
Dans les 2 cas c’est pareil : tu laisses la gestion des actifs à un tiers mais les actifs sous-jacents que tu achètes n’en sont pour autant pas moins réel.
Ils peuvent même être plus ou moins lister en fonction de la transparence du gestionnaire.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 8376
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: La bce désavouée

#30 Message par neron » 19 sept. 2019, 22:26

Vincent92 a écrit :
19 sept. 2019, 22:14
Dans les 2 cas c’est pareil : tu laisses la gestion de l’actif réel à un tiers mais l’actif sous jacent n’en est pour autant pas moins réel

Trouve moi une seul boite dont "l'actif--passif" est positif ? On m'a appris actif=passif
En sus très souvent l'actif est sur-estimer et le passif remis à plus tard pour verser des dividendes.

Donc ton "tu laisse la gestion de l'actif" est une image dans laquelle beaucoup se complaisent et qui seront rincé en cas de crise.
Oui en cas de crise brutale, si elle survivent c'est pas par leur actif mais grâce à l'état et donc sans toi.
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8775
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La bce désavouée

#31 Message par Vincent92 » 19 sept. 2019, 22:37

neron a écrit :
19 sept. 2019, 22:26
Vincent92 a écrit :
19 sept. 2019, 22:14
Dans les 2 cas c’est pareil : tu laisses la gestion de l’actif réel à un tiers mais l’actif sous jacent n’en est pour autant pas moins réel

Trouve moi une seul boite dont "l'actif--passif" est positif ? On m'a appris actif=passif
En sus très souvent l'actif est sur-estimer et le passif remis à plus tard pour verser des dividendes.

Donc ton "tu laisse la gestion de l'actif" est une image dans laquelle beaucoup se complaisent et qui seront rincé en cas de crise.
Oui en cas de crise brutale, si elle survivent c'est pas par leur actif mais grâce à l'état et donc sans toi.
Les SCPI ont en général un ratio de capitaux propres/dette très faible.
Pour les actions, sans même parler des machines à cash Américaines comme Apple et en restant dans le cac40, l’Oreal par exemple.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 8376
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: La bce désavouée

#32 Message par neron » 19 sept. 2019, 23:49

Vincent92 a écrit :
19 sept. 2019, 22:37
Pour les actions, sans même parler des machines à cash Américaines comme Apple et en restant dans le cac40, l’Oreal par exemple
Étrange que tu me cites l'entreprise qui en France à le plus d'actifs immatériaux et qui vend du rêve à la midde class :roll:
Mais si je me trompe nous parlions "d'actif réel" en cas de crises majeurs et tu parles de cash ! Mais en fait ton exemple prend à contre pied cet article dvoltaire car lors des crises/inflation du siècle denier c'est les épiciers qui s'en sont sortie le mieux (procter, nesle, BSN, lessieur...)
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8775
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La bce désavouée

#33 Message par Vincent92 » 20 sept. 2019, 00:22

neron a écrit :
19 sept. 2019, 23:49
Vincent92 a écrit :
19 sept. 2019, 22:37
Pour les actions, sans même parler des machines à cash Américaines comme Apple et en restant dans le cac40, l’Oreal par exemple
Étrange que tu me cites l'entreprise qui en France à le plus d'actifs immatériaux et qui vend du rêve à la midde class :roll:
Si tu m’aimes pas la cosmétique, tu n’as qu’à prendre une société dans l’IT comme par exemple Alten.
Mais si je me trompe nous parlions "d'actif réel" en cas de crises majeurs et tu parles de cash ! Mais en fait ton exemple prend à contre pied cet article dvoltaire car lors des crises/inflation du siècle denier c'est les épiciers qui s'en sont sortie le mieux (procter, nesle, BSN, lessieur...)
Non, je répondais à ta question (« trouve moi une société qui a plus d´actif que de dette »).
Pour ce qui est d’une crise majeure, je serais incapable de dire quelles sociétés s’en sortiraient le mieux mais ça ne serait pas forcément celles qui ont le plus d’actifs réels ou qui ne sont pas endettées. Cela dépend complètement de la nature de la crise.
Je remarque tout de même que tu passes souvent du coq à l’âme. C’est encore ce que tu fais dans ce paragraphe (d’un coup le sujet est une éventuelle crise).
Ne va pas ne reprocher ensuite de ne plus parler du sujet initial, hein.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20088
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: La bce désavouée

#34 Message par lecriminel » 20 sept. 2019, 04:33

Vincent92 a écrit :
19 sept. 2019, 22:37
Pour les actions, sans même parler des machines à cash Américaines comme Apple
et l'excellent airbnb, 4 milliards par an sans rien produire. Juste un site qui prend des commissions parce qu'il est numéro un.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

alexlyon
-+
-+
Messages : 2313
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: La bce désavouée

#35 Message par alexlyon » 20 sept. 2019, 07:21

Produire n'a pas de valeur (esclaves, robots, etc...).

Ce qui compte c'est gérer, vendre, manager des esclaves.
Et savoir communiquer, précisément sur ce leadership (générateur de pricing power).

gilgamesh
Messages : 225
Enregistré le : 16 oct. 2010, 18:54

Re: La bce désavouée

#36 Message par gilgamesh » 20 sept. 2019, 09:40

lecriminel a écrit :
20 sept. 2019, 04:33
et l'excellent airbnb, 4 milliards par an sans rien produire. Juste un site qui prend des commissions parce qu'il est numéro un.
C'est le principe des plateforme, devenir leader puis gagner de l'argent soit :
- par la pub (facebook, leboncoin...)
- par l'abonnement (doctilib pour mettre en relation patients et docteurs, codeur.com fait payer les freelance qui veulent postuler aux offres des clients)
- par des commissions (airbnb, uber...)

Ces plateformes ne créent pas vraiment de valeurs, ce sont des intermédiaires (certains diraient parasites).C'est normal quelles aient une rémunération car elles offrent un service qui a un coût.Ce coût est négligeable une fois répartit sur les millions de transactions qui passent par elles mais leurs tarifs restent élevés.
Le problème c'est qu'il y a via internet une tendance au business monopolistique, une fois un leader installé il est pratiquement impossible de le concurrencer même en proposant un service meilleur.
Par exemple si vous proposer le même service que airbnb a un tarif inférieur que se passera-t-il ?
Déjà il faudra du temps pour que les gens sachent que votre site existe et postent leurs annonces dessus.Imaginons que ça fonctionne, airbnb peut très bien momentanément aligner ses tarifs sur le votre le temps de couler votre site et revenir à ses anciens tarifs.Sans compter qu'avec ses effets d’échelle et sa trésorerie il peut faire de la pub pour atterrir en tête de google.

Or pour que le système capitaliste fonctionne il faut qu'il puisse y avoir concurrence et qu'un nouvel entrant puisse remplacer un existant.

achillemo
~~+
~~+
Messages : 11407
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: La bce désavouée

#37 Message par achillemo » 20 sept. 2019, 09:57

alexlyon a écrit :
20 sept. 2019, 07:21
Produire n'a pas de valeur (esclaves, robots, etc...).

Ce qui compte c'est gérer, vendre, manager des esclaves.
Et savoir communiquer, précisément sur ce leadership (générateur de pricing power).
Tu diras ça à Boeing.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20088
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: La bce désavouée

#38 Message par lecriminel » 20 sept. 2019, 11:27

gilgamesh a écrit :
20 sept. 2019, 09:40
lecriminel a écrit :
20 sept. 2019, 04:33
et l'excellent airbnb, 4 milliards par an sans rien produire. Juste un site qui prend des commissions parce qu'il est numéro un.
Ces plateformes ne créent pas vraiment de valeurs, ce sont des intermédiaires (certains diraient parasites).C'est normal quelles aient une rémunération car elles offrent un service qui a un coût.Ce coût est négligeable une fois répartit sur les millions de transactions qui passent par elles mais leurs tarifs restent élevés.
d'accord avec l'ensemble du post. En revanche c'est le service qui est négligeable, le coût est énorme, environ 15% pour airbnb au lieu de 5% avant leur arrivée.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

alexlyon
-+
-+
Messages : 2313
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: La bce désavouée

#39 Message par alexlyon » 20 sept. 2019, 11:51

achillemo a écrit :
20 sept. 2019, 09:57
alexlyon a écrit :
20 sept. 2019, 07:21
Produire n'a pas de valeur (esclaves, robots, etc...).

Ce qui compte c'est gérer, vendre, manager des esclaves.
Et savoir communiquer, précisément sur ce leadership (générateur de pricing power).
Tu diras ça à Boeing.
L'aérien reflue, il le doit. Ca pollue.
Ce n'est pas pour les masses.
Faillite de compagnie aérienne à prévoir et stagnation des modèles d'avion.

Avec du personnel de bord comme jadis, souriant et dévoué.

achillemo
~~+
~~+
Messages : 11407
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: La bce désavouée

#40 Message par achillemo » 20 sept. 2019, 11:58

alexlyon a écrit :
20 sept. 2019, 11:51
achillemo a écrit :
20 sept. 2019, 09:57
alexlyon a écrit : Produire n'a pas de valeur (esclaves, robots, etc...).

Ce qui compte c'est gérer, vendre, manager des esclaves.
Et savoir communiquer, précisément sur ce leadership (générateur de pricing power).
Tu diras ça à Boeing.
L'aérien reflue, il le doit. Ca pollue.
Ce n'est pas pour les masses.
Faillite de compagnie aérienne à prévoir et stagnation des modèles d'avion.

Avec du personnel de bord comme jadis, souriant et dévoué.
Je parlais de privilégier la vente plutôt que les équipes qui conçoivent et produisent. Pour le coup le 737max est un énorme succès commercial, 80% du carnet de commandes de Boeing.

Il faudrait juste qu'il vole correctement. Ce qui pourrait tuer le traffic aérien serait la perte de confiance envers les fabricants d avions.
Je n'ai plus du tout confiance en Boeing, et de moins en moins confiance envers les motoristes qui ne font que des mises à jour en boustant les limites de l existant.

Pazuzu
Messages : 391
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: La bce désavouée

#41 Message par Pazuzu » 20 sept. 2019, 13:09

Gpzzzz a écrit :
17 sept. 2019, 15:11
Ex sur l'Amundi short CAC40
voici les principales valeurs détenues :
https://www.amundietf.fr/institutionnel ... 0010717124

TOTAL SA 9,34%
LVMH MOET HENNESSY 8,23%
SANOFI 7,21%
AIRBUS SE 5,98%
L OREAL 5,15%
AIR LIQUIDE SA 4,43%
DANONE 4,35%
VINCI 3,85%
BNP PARIBAS 3,76%
SAFRAN 3,58%
C'est quand même formidable cela, tu achètes un short, et le "tangible" derrière est du bull.
Tout le contraire.
Tout repose donc sur la confiance en l'émetteur et dans son swap.

Répondre