Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
immoglobine
-+
-+
Messages : 2373
Enregistré le : 17 oct. 2007, 19:06
Localisation : Lyon (69)

Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#1 Message par immoglobine » 17 sept. 2019, 15:49

Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses
source : les échos (reprenant les données MeilleursAgents) 05/09
lien : https://www.lesechos.fr/patrimoine/immo ... es-1129388
Si Nantes et Lyon figurent toujours parmi les leaders de ce classement avec une augmentation respective de leurs tarifs de 9,33 %, 10,24 % et 6,93 % en un an (à fin août 2019), de nouvelles communes y font aujourd'hui leur apparition. A l'image d'Angers, La Rochelle, Strasbourg, Poitiers ou encore Quimper. Une entrée en fanfare assortie d'évolutions tarifaires disparates entre ces différentes communes avec des écarts de croissance pouvant aller du simple au triple.
Image

Les taux au ras des pâquerettes commence à avoir une influence sur les villes moyennes. On est à nouveau sur un rythme de la grande époque du début des années 2000.
Fait cher pour se faire pousser dans la Loire (Nantes) ou se faire poignarder devant la station de métro (Villeurbanne).
La propriété privée nous a rendus si stupides et si bornés qu'un objet n'est nôtre que lorsque nous le possédons.
K. Marx [Manuscrits de 1844]

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 17105
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#2 Message par kamoulox » 17 sept. 2019, 15:51

Metropolisation.
La hausse gagne les villes plus petites mais dans une moindre mesure ( pour l’instant) quand même.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40855
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#3 Message par slash33 » 17 sept. 2019, 18:57

Pour Rennes ça vient uniquement de l'effet métro. L'effet est violent, très localisé, et hautement spéculatif. J'en discutais avec des gens informés. Ils me disaient que le corollaire était le marché de la location qui s'effondre (en volume).

Vous apprendrez que le loyer médian n'a pas changé d'un dixième de point en cinq ans (non non sérieusement - 10,4 €/m² c'est sa valeur depuis que la publication existe), que ça dérange tellement les instances qu'ils se sont vus obligés de tripler l'épaisseur du dossier statistique de la ville. C'est devenu une putain de mine d'informations limite trop nombreuses pour être exploitées correctement. Ah oui attention aux changements méthodologiques intervenus entre temps. Dans les premières publications, ils communiquaient le loyer moyen. Dorénavant c'est le médian.

Avatar du membre
Ferrari
Messages : 906
Enregistré le : 01 févr. 2017, 09:59

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#4 Message par Ferrari » 17 sept. 2019, 20:05

Voilà ce qui se passe dans les villes moyennes peuplés de gens qui ont un bon sens inusable :
Les gens achètent car....les taux sont bas.

Ce faisant, l'offre de biens à vendre se fait rare, voir très rares, en d'autres termes, il n'y a presque plus rien de valable à vendre.
Du coup les merdes qui restent sont chères et quelques pigeons achètent.
Du coup, quelques biens vendus chers font s'envoler les les stats des prix de vente..

Voilà.
La République une et indivisible a laissé place à la République multiculturelle, bigarrée, inclusive, festive, citoyenne et aussi divisible que possible pour mieux régner.

PACA
-+
-+
Messages : 1718
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#5 Message par PACA » 18 sept. 2019, 08:10

Ferrari a écrit :
17 sept. 2019, 20:05
Voilà ce qui se passe dans les villes moyennes peuplés de gens qui ont un bon sens inusable :
Les gens achètent car....les taux sont bas.

Ce faisant, l'offre de biens à vendre se fait rare, voir très rares, en d'autres termes, il n'y a presque plus rien de valable à vendre.
Du coup les merdes qui restent sont chères et quelques pigeons achètent.
Du coup, quelques biens vendus chers font s'envoler les les stats des prix de vente..

Voilà.
Il faudrait affiner l'analyse, il y a peut être d'autres facteurs ?
Il serait intéressant de connaitre l'évolution par secteurs géographiques dans ces villes, comme Lyon par exemple.
https://ville-data.com/delinquance/Lyon-69-69123
Pour certains quartiers les logements seraient devenus progressivement invendables ce qui entrainerait une tendance à la hausse pour d'autres quartiers, même si l'appartement est médiocre. On peut supposer que les quartiers pourvoyeurs de drogues n'apparaissent pas trop dans les statistiques ? Qui va acheter dans les zones de non droit ?
Les appartements "invendables" des quartiers en voie d'être sinistrés n'apparaissent pas dans les statistiques.
L'emplacement, toujours l'emplacement.
... l'IDF ne doit probablement pas échapper à la désaffection pour certains secteurs ce qui a pour effet de booster les autres.
La hausse concerne les appartements qui sont "vendables".
La raréfaction concerne probablement beaucoup plus les quartiers sécurisés. => ça ne va pas s'arranger => hausse au prorata de la délinquance ailleurs.

Avatar du membre
immoglobine
-+
-+
Messages : 2373
Enregistré le : 17 oct. 2007, 19:06
Localisation : Lyon (69)

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#6 Message par immoglobine » 18 sept. 2019, 08:54

Pour Lyon si le centre continue sur sa lancée très parisienne (pas spécialement eut de plateau ou d'effritement a la différence des arrondissement extérieurs et la banlieue), la diffusion se fait par voisinage et comme à Rennes le long des transports en communs efficaces, c’est très visible le long du métro D et dans une moindre mesure B.

Les zones “non attractives” car mal desservies et/ou forte présences de zonards La Duchère, fond du 8ème, le fond du 5ème.: ça stage voir ça baisse malgré les taux au plancher.

Par contre la gentrification de la Guillotière même si j’y croyais pas trop au début ça commence à se voir (dans les prix de l'immobilier pas spécialement sur site :lol:).

Et pour sa voisine en immobilier (pour les appartements qui constituent 90% des logements) il y a clairement 2 Villeurbanne avec une frontière assez net qui suit les axes : avenue général Leclerc, rue du 1er mars 1943, rue Flachet, rue de Château Gaillard. A l’ouest côté Lyon les prix de 3000 euros le m² avec une pointe dans la quartier Charpennes . A l’est côté Vaulx en Velin c’est plus 2000 euros du m².
Les augmentations les plus élevées sont là aussi au plus près des TCSP : métro A et tram T3.
La propriété privée nous a rendus si stupides et si bornés qu'un objet n'est nôtre que lorsque nous le possédons.
K. Marx [Manuscrits de 1844]

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4259
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#7 Message par ddv » 18 sept. 2019, 09:47

slash33 a écrit :
17 sept. 2019, 18:57
Pour Rennes ça vient uniquement de l'effet métro. L'effet est violent, très localisé, et hautement spéculatif. J'en discutais avec des gens informés. Ils me disaient que le corollaire était le marché de la location qui s'effondre (en volume).

Vous apprendrez que le loyer médian n'a pas changé d'un dixième de point en cinq ans (non non sérieusement - 10,4 €/m² c'est sa valeur depuis que la publication existe), que ça dérange tellement les instances qu'ils se sont vus obligés de tripler l'épaisseur du dossier statistique de la ville. C'est devenu une putain de mine d'informations limite trop nombreuses pour être exploitées correctement. Ah oui attention aux changements méthodologiques intervenus entre temps. Dans les premières publications, ils communiquaient le loyer moyen. Dorénavant c'est le médian.
Ce que je vois surtout, c'est que ce sont les environs de Rennes qui sont recherchés, car les entreprises sont plutôt en dehors de Rennes (qui est plus pour les étudiants), et ça évite d'avoir les zonards, punks à chien, alcooliques, fêtards, tags, etc., tout en ayant un environnement vert et beau (alors que Rennes c'est moche).
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
sim_v
Messages : 1219
Enregistré le : 22 oct. 2012, 13:59
Localisation : Bretagne

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#8 Message par sim_v » 18 sept. 2019, 10:15

Je confirme : les zones d'activité en dehors de Rennes mais pas loin sont plébiscitées.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40855
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#9 Message par slash33 » 18 sept. 2019, 12:19

C'est comme ça depuis 30 ans au moins. Vous débarquez? Ah oui c'est le cas. J'avais oublié. Après je suis pas totalement d'accord. Allez du côté du Thabor par exemple.

Pazuzu
Messages : 391
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#10 Message par Pazuzu » 18 sept. 2019, 14:34

Pourquoi y'a pas Saint Ouen ? c'est au moins + 10 % sur un an.
Le 93 dans son ensemble fait +6%

parce que ca ne fait pas rêver ? parce que c'est une pub ? parce ce que ca va à l encontre qu'il faut choisir le meilleur endroit pour acheter ?

Avatar du membre
immoglobine
-+
-+
Messages : 2373
Enregistré le : 17 oct. 2007, 19:06
Localisation : Lyon (69)

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#11 Message par immoglobine » 18 sept. 2019, 15:23

Pazuzu a écrit :
18 sept. 2019, 14:34
parce que ca ne fait pas rêver ? parce que c'est une pub ? parce ce que ca va à l encontre qu'il faut choisir le meilleur endroit pour acheter ?
Probablement à cause du découpage de meilleursagents avec ses IPI top10 et IPI top50 qui ne semblent pas intégrer les villes de banlieue parisienne qui ne sont ni dans ces top ni dans l'IPI Paris (peut être uniquement amalgamées dans l'IPI France)
https://www.meilleursagents.com/ipi/
La propriété privée nous a rendus si stupides et si bornés qu'un objet n'est nôtre que lorsque nous le possédons.
K. Marx [Manuscrits de 1844]

franckyfranck
+
+
Messages : 2609
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#12 Message par franckyfranck » 18 sept. 2019, 16:34

ddv a écrit : (alors que Rennes c'est moche).
Qu’est ce qu’il ne faut pas entendre ! Anyway il est vrai que Cesson doit toujours être le quartier le plus recherché. Mais le centre de Rennes est quand même magnifique.
Fait cher pour se faire pousser dans la Loire (Nantes) ou se faire poignarder devant la station de métro (Villeurbanne).
Nantes a beaucoup changé et est devenu une vrai métropole avec pas mal d’activité dans l’IT. C’est de plus en plus une ville de premier plan (si l’on sors Paris qui est hors catégorie) d’ou les prix immo.

Villeurbanne ca change quand même pas mal et avec le tram tu peux être assez vite à la tête d’or…

C’est plus la présence de Poitiers et Angers qui interpelle. (J’aurais ajouté Quimper mais vu le gadin sur 5 ans…) mais d’un autre coté le prix de l’immo y est bas.

1626 Euros du m2 ca fait le 100 m2 à 162KE ca rend l’achat assez facile. Sur 25 Ans ca fait la mensualité à 610 Euros ca rend l’achat accessible a un couple qui gagne 2 SMICs. Soit la ville se dépeuple, soit c’est vraiment pas cher. Ah oui et ce couple qui gagne 2 SMIC, il amortira dans les 450 Euros par mois. Alors que sinon il aurait pas foutu une fucking tune de coté. Donc finalement c’est pour cela que les gens s’endettent.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8775
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#13 Message par Vincent92 » 18 sept. 2019, 16:39

S'endetter sur 25 ans et avoir 8-900€ de dépenses de logement sur la période quand on est un couple qui gagne 2 smics/mois, c'te plan win 8)
Modifié en dernier par Vincent92 le 18 sept. 2019, 17:00, modifié 1 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

alexlyon
-+
-+
Messages : 2313
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#14 Message par alexlyon » 18 sept. 2019, 16:45

Il faut bien qu'ils se logent, alors autant ne pas jeter de l'argent par les fenêtres sur la tête du proprio.

Pazuzu
Messages : 391
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#15 Message par Pazuzu » 18 sept. 2019, 16:47

Dans les coins à pauvres comme ça, il vaut mieux acheter dès qu'on est un peu stable.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8775
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#16 Message par Vincent92 » 18 sept. 2019, 16:49

alexlyon a écrit :
18 sept. 2019, 16:45
Il faut bien qu'ils se logent, alors autant ne pas jeter de l'argent par les fenêtres sur la tête du proprio.
Il faut savoir toute raison garder lorsqu'on fait une dépense récurrente, importante et longue. Ce n'est pas parce qu'une banque le permet que c'est un bon plan.
On voit bien que ceux qui répondent ne savent pas de quoi ils parlent (ce n'est pas pareil d'avoir 40% de dépense de logement quand on habite Paris, qu'on n'a pas de voiture et qu'on gagne 7000€/mois que dépenser 40% pour son logement quand on est en région qu'on a une ou des voitures et qu'on gagne 2x1 smic). Cela me fait penser à ces ministres qui ne savent pas combien coûte une baguette de pain.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

alexlyon
-+
-+
Messages : 2313
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#17 Message par alexlyon » 18 sept. 2019, 17:02

Pour mettre tout le monde d'accord, voici la résidence secondaire d'Abramovitch (elle occupe avec son parc 15% du cap d'Antibes).
https://www.youtube.com/watch?v=xySmux8k1js

Quand quelques milliardaires s'installent en France, cela rattrape des milliers de faux millionnaires entrepreneurs qui partent à l'étranger après avoir vendu leur 3 pièce parisien (qui reste en France, acheté par quelqu'un d'autre).

Avatar du membre
Ferrari
Messages : 906
Enregistré le : 01 févr. 2017, 09:59

Re: Prix immobiliers : le palmarès des plus fortes hausses

#18 Message par Ferrari » 19 sept. 2019, 09:41

Les taux bas ont asséché l'offre de logement car il y a 4 ans, 3 ans, 2 ans c'était déjà dans les titres de journaux et dans les discussions autour de la machine à café : "Les taux sont super bas, faut en profiter", "les taux sont historiquement bas, faut acheter maintenant".
Il ne reste que peu de logement (mais ça va revenir...).

En fait, les gens ne pensaient pas que cela baisserait encore. Et tout le monde était loin d'imaginer des taux négatifs !
La République une et indivisible a laissé place à la République multiculturelle, bigarrée, inclusive, festive, citoyenne et aussi divisible que possible pour mieux régner.

Répondre