« On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
jobserve75
Messages : 797
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#451 Message par jobserve75 » 14 avr. 2020, 01:49

Jeffrey a écrit :
13 avr. 2020, 21:08
jobserve75 a écrit :
13 avr. 2020, 20:15
Juste 2 questions à Jeffrey :
- Êtes-vous vous-même plutôt scientifique ou philosophe?
je vais recopier ce que j'ai écrit plus haut :
Pour moi, la vision du monde est unifiée. Un philosophe qui ignore les maths et la physique, est un imbécile. il ne sait pas de quoi il parle, et il lui manque une dimension qui ne peut lui permettre de saisir le monde dans sa complexité. On peut remplacer philosophe par avocat, homme politique, tout ce que vous voulez. Pas la peine d'en faire un syllogisme. Je ne dis pas que les gens ayant une compétence scientifique sont à même de comprendre le monde. Je dis que sans ce prérequis, on passe à côté de beaucoup trop de choses et c'est ce qui fait la ruine de nos modes de gouvernement actuels, au moins en partie.

Donc, une fois ceci exprimé de la même manière, je ne me sens pas moins philosophe que scientifique. Séparer les disciplines, c'est compartimenter l'esprit, s'interdire de faire des liens, ne pas pouvoir travailler sur une méta-analyse.
Je ne me range pas dans une des deux catégories de manière exclusive, et prétend utiliser mes connaissances et mon intellect pour avancer de front, comme devrait le faire n'importe quel être humain un peu sensé.
jobserve75 a écrit : - et que dire des scientifiques nuls en philosophie? J’ai connu dans ma scolarité des élèves brillants en sciences et en math mais archi nuls dans d’autres matière, notamment en philo...
Il est souvent très difficile d’exceller dans toutes les matières.
Voyez-vous, une des notions simples en mathématique est celle de l'inclusion. Non pas qu'elle n'existe pas en rhétorique ni en philosophie, mais il est certain qu'elle est plus essentielle en mathématiques. Quand je dis que maitriser la méthode scientifique et le savoir technique sont des éléments nécessaires pour comprendre le monde et raisonner en profondeur, je n'écris pas que ceux qui maitrisent la méthode scientifique raisonnent tous en profondeur. Un matheux, par sa formation comprend cela immédiatement, parce qu'il entend immédiatement que l'ensemble des gens à même d'avoir un raisonnement fiable et fondé sur les paradigmes modernes est un sous ensemble de ceux qui maitrisent les démarches scientifiques. Il ne pense pas que cela signifie que tous les scientifiques ont une maitrise philosophique au sens où cela peut désigner des raisonnement en méta-analyse.
J'ai connu des scientifiques incapables de s'extraire d'une analyse scientifique pour aborder les concepts plus philosophiquement, c'est certain. Mais j'ai surtout connu beaucoup de philosophes qui n'entendaient strictement rien aux idées scientifiques qui soutenaient une démarche intellectuelle. A chaque fois, discuter avec eux, c'est comme parler à quelqu'un à qui il manque des mots, des bouts de phrase, des dimensions. Je ne parle pas seulement des enseignants qui ont jalonné ma scolarité, mais des échanges que j'ai pu avoir dans ma vie. Et d'ailleurs, je ne distingue pas ma formation intellectuelle scolaire des échanges que j'ai pu avoir par la suite. Et pourtant, j'en ai rencontré des numéros. J'ai eu Finkelkraut en enseignant, Elisabeth Badinter et Luc Ferry également. Des trois, le plus ouvert était sans aucun doute Ferry. Mais à chaque fois, il manquait un truc, une épaisseur, une dimension, quelque chose qui leur échappait dans la réalité d'appropriation de ce dont ils parlaient. Sur le plan de l'enseignement philosophique, je regrette également ce jugement supérieur, cette idée que les gens formés à la philosophie puissent se pénétrer facilement de la profondeur de pensée de leurs interlocuteurs. Chose moins fréquente dans les disciplines scientifiques, car l'idée de notoriété est souvent liée à celle de la maitrise de la complexité sous jacente. On ne fera jamais passer Terence Tao pour un semi crétin. Il est certain que parfois, la notoriété s'égare, comme il est question dans ce fil à propos du conseil scientifique;
Pour ce qui est d'exceller dans toutes les matières, je pense qu'on n'est pas tous égaux. Ce qui est un réel problème sociétal, c'est de faire en sorte que les gens capables d'être les plus brillants ne soient pas incités à se mettre au service de la société. Il faudrait que collectivement, chacun réalise qu'il en va de son intérêt. On en est très loin.
Bien que j’apprécie votre analyse, je la trouve très centrée sur le monde intello-intellectuel universitaire et scolaire. A vous lire, j’ai l’impression que le monde de l’éducation et son élite est le centre du monde.
Dans la réalité, les philosophes ne vont malheureusement pas beaucoup influer sur les décideurs (politiques, économiques...).
Finalement, leur qualité n’intéresse que leurs élèves ou lecteurs assidus.

Je rajouterai donc à votre point de vue que s’il est dommage que des philosophes n’aient pas un vernis scientifique c’est surtout une expérience de terrain dans l’administration ou le monde de l’entreprise qui leur fait défaut.

Vous évoquez les qualités/défauts de vos professeurs. Je n’ai pas eu la chance d’avoir d’aussi imminents enseignants mais j’ai toujours trouvé que les meilleurs enseignants étaient souvent ceux qui avaient une expérience de terrain, peu importe laquelle. Ils savent mieux partager leur pédagogie.

Dans le monde médical (que je connais mieux), cette expérience de terrain est essentiel. De brillants étudiants en médecine deviennent professeurs mais sont incapables de se mettre au niveau de leur patient. Dans certain domaine comme la psychiatrie, c’est un très gris défaut.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9086
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#452 Message par Jeffrey » 14 avr. 2020, 02:04

jobserve75 a écrit :
14 avr. 2020, 01:49
[

Bien que j’apprécie votre analyse, je la trouve très centrée sur le monde intello-intellectuel universitaire et scolaire. A vous lire, j’ai l’impression que le monde de l’éducation et son élite est le centre du monde.
navré, ce n'est pas ce que je voulais faire passer comme message. Il se trouve que je viens d'un milieu très modeste, et je perçois cette nomenklatura comme totalement délétère. Elle déconsidère les talents des gens et hiérarchise nos rapports. Bien malheureusement.
pour ce qui est des processus décisionnels, je pense qu'il faut savoir réunir et écouter des gens qui ont des compétences. Cela s'exprime différemment selon le contexte. Pour bâtir une maison, je ferais appel à des architectes et des maçons, des charpentiers. Pour combattre une pandémie, je ferais appel à des médecins, mais aussi à des professionnels de l'organisation, fussent ils des militaires qui opèrent en terrain complexe. Et aussi à des numériciens, des logisticiens. Je pense que dans l'état présent, il manque bien trop de cordes à l'arc du conseil scientifique, et ce n'est pas simplement scientifique qu'il devrait être.
jobserve75 a écrit : Dans la réalité, les philosophes ne vont malheureusement pas beaucoup influer sur les décideurs (politiques, économiques...).
Finalement, leur qualité n’intéresse que leurs élèves ou lecteurs assidus.
Le libéralisme et l'économie ont trouvé leur nouveaux leaders du monde.
jobserve75 a écrit : Je rajouterai donc à votre point de vue que s’il est dommage que des philosophes n’aient pas un vernis scientifique c’est surtout une expérience de terrain dans l’administration ou le monde de l’entreprise qui leur fait défaut.

Vous évoquez les qualités/défauts de vos professeurs. Je n’ai pas eu la chance d’avoir d’aussi imminents enseignants mais j’ai toujours trouvé que les meilleurs enseignants étaient souvent ceux qui avaient une expérience de terrain, peu importe laquelle. Ils savent mieux partager leur pédagogie.
Oui, notez que j'ai eu aussi des professeurs d'une médiocrité absolue. En fait, je ne considère pas avoir eu de la chance d'avoir ces trois là comme enseignants. Je dirais que la qualité première d'un enseignant est d'avoir le souci de ses élèves. Je vous laisse faire la jonction.
jobserve75 a écrit : Dans le monde médical (que je connais mieux), cette expérience de terrain est essentiel. De brillants étudiants en médecine deviennent professeurs mais sont incapables de se mettre au niveau de leur patient. Dans certain domaine comme la psychiatrie, c’est un très gris défaut.
Il y a un aspect praticien essentiel dans la médecine. Il faut en avoir le talent. Plus encore, a connexion avec le patient est quelque chose de fondamental je pense. Mais je vous avoue ne pas du tout être de ce domaine. Il faut accepter ses propres limites.
Quis custodiet ipsos custodes?

lescargot
+
+
Messages : 2698
Enregistré le : 24 juin 2008, 16:40

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#453 Message par lescargot » 14 avr. 2020, 15:26

Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
Vous avez du mal à suivre; Vous parliez de la gravité et des séquelles du covid, comparé à la grippe. Pas du pib. Vous ne vous relisez même pas donc. :roll: :mrgreen:
Je parlais du droit, de la déontologie médicale, de la létalité du Covid-19 selon les catégories de population, du l'impact du confinement sur le PIB et des séquelles du Covid-19 par rapport à celles de la pneumonie, ou de cas graves de grippe classique. Je comprends que m'avez contredit par principe sur chacun de ces points, mais çà fait un peu ridicule quand on regarde le total de vos intervention dans le thread.
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
Je vous ai déjà dit sur un autre fil que "quant à " s'écrit avec un t.
un prof !!! :roll: :roll: :roll: ...
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
Sinon, pour votre gouverne, j'ai rencontré une pensionnaire de 57 ans en ehpad; Des fois, on y met des gens dépendants, tout simplement.
çà correspond au 2/3 de l'espérance de vie à la naissance, donc on peut légitimement considérer une personne de 57 ans comme assez vielle.
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
Ceci étant, moi les chiffres, en général, je les maitrise, vous, c'est une autre histoire. :lol:
apparemment vous ne maîtrisez ni les concepts de base du droit et/ou de la déontologie médicale, ni ceux de la philo.
PS "maîtrise", çà s'écrit avec un accent circonflexe
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : çà correspond aux infos qui ont été diffusées dans les médias, et notamment dans les médias suisse qui sont plus clairs et plus lisibles que les médias françaises. Si vous préférer attendre 2 mois pour avoir des résultats certifiés ISO 9002 et commencer à ce moment à réfléchir à ce que vous devriez faire, libre à vous mais à vous d'en assurer les conséquences
ah, donc si c'est la Suisse qui le dit, LeTemps nous livre la vérité. Voilà, on creuse petit à petit ce qui constitue votre savoir. C'est pas vous qui écriviez ironiquement "source ?" un peu plus haut ? :mrgreen:
en France dés qu'on parle de trucs un peu sérieux, on a vite l'impression que les journalistes et les profs + ou - de base se font un devoir de fabriquer de la confusion et de désinformer en en rajoutant par rapport à la désinformation décidée "en haut lieu", alors que les suisses n'ont généralement pas ce genre de problèmes. Donc un truc que je fais assez souvent pour avoir une vision synthétique relativement fiable d'un problème complexe qui concerne les français et les suisses, c'est de consulter les médias de suisse francophone, par exemple : http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/
Jeffrey a écrit :
13 avr. 2020, 22:08
lescargot a écrit : manifestement vous ne comprenez rien à la philo. Pour info, c'est la nature, et je dirais "le principe de base" de la philo de se vouloir une réflexion globale située "au dessus" des savoirs techniques et scientifiques. La religion, pour ceux qui y croient, se situe "au dessus" de la philo, pour ceux qui n'y croient pas, le discours religieux fait partie de la philosophie, ou du discours de certaines écoles philosophiques. Dans ces conditions vouloir placer les sciences "au même niveau" que la philo est soit une négation de l'idée même que la philosophie puisse exister (pas très sérieux comme proposition mais c'est un truc qui pourrait éventuellement être argumenté....), soit considérer les sciences comme une philosophie, ou comme une partie de la philosophie.
voilà voilà, vous semblez bien répéter ce que j'ai expliqué sur les conceptions hiérarchisées prônés par les philosophes à l'égard des sciences ou de la religion. Au moins, on ne peut pas dire que vous ne sachiez paraphraser ce que j'ai écrit. L'embêtant, c'est que vous ne compreniez pas qu'on puisse dépasser ce point de vue. Encore une fois, ce n'est pas votre faute, question de moyens personnels. Mais un lecteur attentif et avisé remarquera facilement quel point de vue englobe celui de l'autre. ça m'amuse beaucoup, croyez moi 8) :mrgreen:
philosophie.
en clair, vous niez l'existence même de la philo en tant que "savoir", initialement avec des arguments d'incompétence supposée des philosophes dans des domaines autres que la philo ("aucun philosophe actuel n'aurait maitrisé les sciences"...), et, depuis que j'ai démontré l'inanité de cette thèse, au nom d'un argument philosophico-scientifique selon lequel aucun savoir ne pourrait légitiment prétendre se situer "au dessus" (<=> "être plus abstrait que" ?....) des sciences. En dehors du fait que cela revient à nier la possibilité même que la philo puisse exister, ce qui est assez ridicule aujourd'hui de la part d'un prof "scientifique", on comprend que çà vous amène probablement à nier aussi que le droit et/ou la déontologie puisse exister en tant que savoir prépondérant par rapport aux maths lorsque ces deux savoirs amènent des conclusions différentes (par exemple : soins aux personnes âgées...).
Jeffrey a écrit :
13 avr. 2020, 22:08
lescargot a écrit :
Jeffrey a écrit :
13 avr. 2020, 22:08
Je ne me soucie pas de ma crédibilité. Pour moi, éclairer les autres pour qu'ils construisent leur propre savoir et assemblent cette conception du monde me parait bien plus important que de savoir s'ils me croient ou pas. En fait, même je m'en fous complètement.
AMHA vous ne leur rendez pas vraiment un service si vous leur expliquez que "les philosophes au sens classique du terme (aka Onfray...) n'auraient pas accompagné les processus scientifiques, les révolutions afférentes et les modalités de pensée qu'ils auraient du découvrir en même temps et seraient complètement déconsidérés dans les débats actuels". Je comprends que le feuilleton actuel sur le Covid-19 montre au contraire la pertinence des philosophes (Raoult...) contre les "scientifiques" (Buzin ?....).
Je ne rends service à personne, sauf à ceux qui ont de quoi comprendre et réfléchir. Mais apparemment, en ce qui vous concerne... :roll:
en clair vous êtes payé par nos impots pour former des étudiants, vous avez des idées complètement délirantes sur la philo, et vous ne souhaitez pas former les étudiants qui ne partagent pas ces idées délirantes ("rendre service à"...) au motif qu'à votre avis ces étudiants n'auraient pas "de quoi comprendre et réfléchir". Au XVIIIème les jésuites avaient été virés du système enseignant, et en fait du pays, pour moins que çà.


Jeffrey a écrit :
13 avr. 2020, 22:08
lescargot a écrit : je me fous complètement de savoir si ce lien a déjà été donné ou pas sur ce forum, je pense qu'il est pertinent par rapport à la question actuelle parce qu'il montre une communauté de vue assez large sur le plan philosophique entre le pr. Raoult et Michel Onfray,
bah voyez vous, le problème n'est pas que ce lien a déjà été donné dans le forum, c'est plutôt que le lien a déjà été donné dans ce fil précisément. Peut-être que ça aussi vous vous en foutez, ça doit donner des discussions intéressantes avec votre entourage des fois. Une forme de gâtisme assumé. :evil:
,
Nimporte-quoi, un lien n'est pas un argument. Si on veut faire le parallèle avec des conclusions écrites d'avocat, c'est normal et très courant de donner plusieurs arguments très différents dans différentes partie du texte en donnant des liens sur la mème pièce qui peut aider à démontrer des choses très différentes. Votre ignorance des usages en matière de litige correspond bien à votre mépris souverain du droit, de la déontologie et de la philo.
Jeffrey a écrit :
13 avr. 2020, 22:08
lescargot a écrit : Je pense que vous avez démontré votre nullité dans le domaine philosophique. Vous avez parfaitement le droit de ne pas ètre d'accord avec Onfray, mais prétendre balayer d'un revers de main toutes les écoles philosophiques passées et actuelles au motif, en substance, qu'aucun philosophe n'aurait et/ou n'aurait eu de réelle culture scientifique est manifestement faux, cf. le pr. Raoult, et de toutes façons assez délirant sur le fond.
Vous n'avez visiblement aucune rigueur de pensée. Toujours le problème d'un ensemble inclus dans un autre... je dis que je ne considère pas comme pertinente l'analyse d'un individu qui se réclame faire de la philosophie sur un sujet sans avoir une lecture de la question qui comprend une analyse scientifique. Vous manquez énormément de rigueur intellectuelle mon pauvre monsieur. :roll:
.
c'est cela oui, je vous été démontré que, contrairement à vos affirmations délirante, il existait un certain nombre de "philosophes actuels" qui étaient parfaitement crédibles dans le domaine scientifique (dont le pr. Raoult...), et maintenant au lieu d'admettre la vacuité de votre argument sur ce thème, vous assayez de le transformer en réfutant complètement Onfray, et en fait aussi Raoult, au motif que vous ne "considèrez pas comme pertinente l'analyse d'un individu qui se réclame faire de la philosophie sur un sujet sans avoir une lecture de la question qui comprend une analyse scientifique...", c'est clairement du foutage de gueule .
Jeffrey a écrit :
13 avr. 2020, 22:08
lescargot a écrit : de deux choses l'une :
- soit les philosophes au sens classique du terme ont accompagné les processus scientifiques, les révolutions afférentes et les modalités de pensée qu'ils ont découvert en même temps, et sont très considérés dans les débats actuels : cf. le pr. Raoult (et ses copains ?....).
- soit "les philosophes au sens classique du terme n'auraient pas accompagné les processus scientifiques, les révolutions afférentes et les modalités de pensée qu'ils auraient du découvrir en même temps et seraient complètement déconsidérés dans les débats actuels" et le pr. Raoult, qui est un "philosophe actuel" (et en plus copain d'Onfray...) est forcément un charlatan, inculte sur le plan scientifique
Votre futur grand âge pas si lointain vous joue des tours. Ce n'est pas parce que vous ne voyez que deux hypothèses que la problématique se réduit à cela. Mais je laisse tomber, parce que tout lecteur comprendra facilement la réduction que vous faites.
en clair votre philosophie dialectico-scientifique qui vous permet de vous passer de considérations liées au droit des gens et à la déontologie, vous permet aussi de récuser complètement les "philosophes actuels" (Onfray, Raoult...) au motif, non plus qu'ils ne maitriserait pas la science (c'était votre argument précédent...), mais au motif qu'il n'auraient pas tiré de la science les conclusions dialectico-matérialistes qui s'imposent, et qui nous ouvrent un avenir radieu, dés que vous et vos copains auront réussi la révolution nationale qui s'impose légitimement aujourd'hui.
Jeffrey a écrit :
13 avr. 2020, 22:08
lescargot a écrit : je pense que les savoirs sont enracinés dans des cultures, et qu’un individu relativement brillant peut arriver dans certains cas à synthétiser correctement plusieurs savoirs issus de cultures différentes, mais que des sociétés ou des organisations ont beaucoup plus de difficultés à réussir ce genre de manip sans modifier substanciellement, et souvent affaiblir ou dénaturer, ces savoirs. Une des raisons pour lesquelle la connaissance du passé, et notament des philosophie passées, est et demeure très utile sinon indispensable est que c'est typiquement le genre de connaissance qui résiste relativement bien aux tentatives de synthèses abusives et qui peut ainsi aider les sociétés et/ou les organisations à comprendre leurs limites. Mais pour comprendre çà, il faut un minimum d'"intelligence" au sens étymologique.
Vous employez bien des mots que vous ne maitrisez pas. Cela donne l'apparence d'une construction, mais ce n'en est pas une. Par exemple, vous venez d'expliquer, sans doute sans vous en rendre compte, que la philosophie intervient quand les gens ne sont pas assez brillants pour synthétiser correctement des idées nouvelles qui ne sont pas dans leur habitus. ....

ah bah ouais en fait, c'est ça. C'est un truc pour les laborieux qui ne captent pas la complexité croissante du monde. On peut faire de la philo ou être commentateur sportif en gros. 8)
vous ètes autiste ?. J'ai écrit clairement que si on parle de "savoir", non simplement réduit à une forme dite "scientifique", les sociétés et les organisations font souvent l'erreur de croire qu'elles réussissent à s'approprier des savoir exogènes, provenant de cultures différentes de la leur, à partir du moment où des individus de ces sociétés ont réussi à titre personnel à maitriser ces savoirs et ont écrit des manuels de cour ou l'équivalent. Cette erreur est extrèmement courante et est a souvent de lourdes conséquences. AMHA une bonne compréhension de la philosophie est et demeure la meilleure réponse connue à ce genre de problème récurent, parce-que çà incite les société et les organisation à une certaine forme de modestie intellectuelle qui leur permet d'éviter les erreurs les plus grossières et les plus lourdes de conséquences dans ce domaine. Celles par exemples dont les polytechniciens sont coutumiers lorsqu'on leur laisse un peu de pouvoir.
Jeffrey a écrit :
13 avr. 2020, 22:08
C'est justement parce que je vous trouve pompeux, verbeux, arrogant et intransigeant avec ce qui vous dépasse que je me fais un plaisir de vous contredire. 8) et que je continuerai 8) 8) 8) (je suis insomniaque, et de plus, ce confinement me gonfle :lol: )
moi, je vous trouve intellectuellement très malhonnète (vous tentez de bricoler à postériori vos arguments lorsque vous vous plantez...), bètement agressif et politiquement orienté (vous souhaitez manifestement remplacer la philosophie, la déontologie et le droit par une forme de philosophie dialectico-scientifique bien à vous et assez suspecte...). :roll: ....
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9086
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#454 Message par Jeffrey » 14 avr. 2020, 15:34

lescargot a écrit :
14 avr. 2020, 15:26

apparemment vous ne maîtrisez ni les concepts de base du droit et/ou de la déontologie médicale, ni ceux de la philo.
PS "maîtrise", çà s'écrit avec un accent circonflexe
Je lirai vos âneries ce soir, juste au passage, maitrise a deux orthographes depuis la réforme de 1990.
Quand on veut étaler sa supériorité, on essaye de ne pas commettre de fautes.
et sinon, pour quelqu'un qui cite des auteurs latins et grecs :
lescargot a écrit : moi, je vous trouve intellectuellement très malhonnète (vous tentez de bricoler à postériori
a posteriori s'écrit sans accent, c'est du latin. Sauf si vous utilisez l'orthographe réformée. Au cas où vous me répondriez que vous n'avez que faire de l'orthographe réformée. :mrgreen:
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9086
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#455 Message par Jeffrey » 14 avr. 2020, 16:37

lescargot a écrit :
14 avr. 2020, 15:26
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
Vous avez du mal à suivre; Vous parliez de la gravité et des séquelles du covid, comparé à la grippe. Pas du pib. Vous ne vous relisez même pas donc. :roll: :mrgreen:
Je parlais du droit, de la déontologie médicale, de la létalité du Covid-19 selon les catégories de population, du l'impact du confinement sur le PIB et des séquelles du Covid-19 par rapport à celles de la pneumonie, ou de cas graves de grippe classique. Je comprends que m'avez contredit par principe sur chacun de ces points, mais çà fait un peu ridicule quand on regarde le total de vos intervention dans le thread.
Ouais, globalement vous parlez d'un peu de tout, sans fil très directeur, avec une tendance incontestable à ne supporter aucune opposition, à vous croire plus malin. Je comprends aussi que vous n'avez pas une pensée très rigoureuse. Par exemple vous affirmez que je vous ai contredit sur chacun des points, ce qui n'est manifestement pas le cas. C'est soit de la mauvaise foi, soit une limitation intellectuelle chez vous à comprendre les réponses qui vous sont faites.
lescargot a écrit :
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
Je vous ai déjà dit sur un autre fil que "quant à " s'écrit avec un t.
un prof !!! :roll: :roll: :roll: ...
un crétin arrogant :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
lescargot a écrit :
apparemment vous ne maîtrisez ni les concepts de base du droit et/ou de la déontologie médicale, ni ceux de la philo.
PS "maîtrise", çà s'écrit avec un accent circonflexe
pour l'orthographe, ça c'est fait.... pour le jugement sur les maitrises des concepts de base. Voyons voir, qui c'est le monsieur qui s'exprime ? Ah oui, c'est celui qui connaissait une fille descendante d'aristocrates du début du 20e siècle qui lui avait dit que ... ok.
lescargot a écrit :
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : çà correspond aux infos qui ont été diffusées dans les médias, et notamment dans les médias suisse qui sont plus clairs et plus lisibles que les médias françaises. Si vous préférer attendre 2 mois pour avoir des résultats certifiés ISO 9002 et commencer à ce moment à réfléchir à ce que vous devriez faire, libre à vous mais à vous d'en assurer les conséquences
ah, donc si c'est la Suisse qui le dit, LeTemps nous livre la vérité. Voilà, on creuse petit à petit ce qui constitue votre savoir. C'est pas vous qui écriviez ironiquement "source ?" un peu plus haut ? :mrgreen:
en France dés qu'on parle de trucs un peu sérieux, on a vite l'impression que les journalistes et les profs + ou - de base se font un devoir de fabriquer de la confusion et de désinformer en en rajoutant par rapport à la désinformation décidée "en haut lieu", alors que les suisses n'ont généralement pas ce genre de problèmes. Donc un truc que je fais assez souvent pour avoir une vision synthétique relativement fiable d'un problème complexe qui concerne les français et les suisses, c'est de consulter les médias de suisse francophone, par exemple : http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/
J'ai été voir son blog...
déjà, sur firefox, le process de sécurité me donne une alerte quand je clique sur "à propos"
Firefox a détecté une menace de sécurité potentielle et n’a pas poursuivi vers stephanemontabert.blog.24heures.ch. Si vous accédez à ce site, des attaquants pourraient dérober des informations comme vos mots de passe, courriels, ou données de carte bancaire.
Que pouvez-vous faire ?
Le problème vient probablement du site web, vous ne pouvez donc pas y remédier. Vous pouvez le signaler aux personnes qui administrent le site.
ok :?
je tape stephane montabert dans wikipedia
Stéphane Montabert, né en 1974, est un libéral suisse d'origine française. Informaticien, il est titulaire d'un Master en bases de données de l'Université Sophia Antipolis.
ok :roll: :mrgreen:
Je me suis quand même forcé à lire. Après tout, on peut pas savoir.
Son article commence par :
dugenou a écrit : Contrairement à ce qu'affirment les politiciens et leurs conseils, la stratégie de l'arrêt est tout à fait possible et à n'importe quelle échelle. Il faut que plusieurs conditions soient réunies:

une volonté sans faille des responsables politiques et administratifs ;
un dépistage aussi exhaustif que possible ;
une population assez unie, préparée et consciente des enjeux pour accepter une quarantaine réelle, mais courte.
bien sûr, on arrête d'accoucher, on arrête d'avoir des infarctus, on ne tombe plus dans les escaliers, ça c'est fait, comme cela on peut fermer les urgences , ça doit être possible, puisque un bled en Italie l'a fait.
on arrête aussi la logistique, le ravitaillement, l'enlèvement des déchets, l'entretien des réseaux de fluide, on arrête la police et les forces de sécurité. ça aussi c'est bon, c'est coché.
Après, on dit que si on n'arrête pas tout tout tout, c'est pas bon, c'est pas comme cela qu'il faut faire. :mrgreen:
Encore un champion.
Merci pour nous avoir précisé vos sources, ça valait le coup. 8)

lescargot a écrit : manifestement vous ne comprenez rien à la philo. Pour info, c'est la nature, et je dirais "le principe de base" de la philo de se vouloir une réflexion globale située "au dessus" des savoirs techniques et scientifiques. La religion, pour ceux qui y
Jeffrey a écrit :
13 avr. 2020, 22:08
lescargot a écrit : manifestement vous ne comprenez rien à la philo. Pour info, c'est la nature, et je dirais "le principe de base" de la philo de se vouloir une réflexion globale située "au dessus" des savoirs techniques et scientifiques. La religion, pour ceux qui y croient, se situe "au dessus" de la philo, pour ceux qui n'y croient pas, le discours religieux fait partie de la philosophie, ou du discours de certaines écoles philosophiques. Dans ces conditions vouloir placer les sciences "au même niveau" que la philo est soit une négation de l'idée même que la philosophie puisse exister (pas très sérieux comme proposition mais c'est un truc qui pourrait éventuellement être argumenté....), soit considérer les sciences comme une philosophie, ou comme une partie de la philosophie.
voilà voilà, vous semblez bien répéter ce que j'ai expliqué sur les conceptions hiérarchisées prônés par les philosophes à l'égard des sciences ou de la religion. Au moins, on ne peut pas dire que vous ne sachiez paraphraser ce que j'ai écrit. L'embêtant, c'est que vous ne compreniez pas qu'on puisse dépasser ce point de vue. Encore une fois, ce n'est pas votre faute, question de moyens personnels. Mais un lecteur attentif et avisé remarquera facilement quel point de vue englobe celui de l'autre. ça m'amuse beaucoup, croyez moi 8) :mrgreen:
philosophie.
en clair, vous niez l'existence même de la philo en tant que "savoir", initialement avec des arguments d'incompétence supposée des philosophes dans des domaines autres que la philo ("aucun philosophe actuel n'aurait maitrisé les sciences".

Soit vous êtes complètement bouché, soit vous êtes de mauvaise foi. C'est le deuxième exemple.
Je dis que pour philosopher sur les choses, il faut avoir un certain niveau d'expertise, tant sur le contenu que sur la démarche. Ce qui exclut de facto un certain nombre de penseurs modernes. Vous avez depuis longtemps des problèmes cognitifs ?
lescargot a écrit : manifestement vous ne comprenez rien à la philo. Pour info, c'est la nature, et je dirais "le principe de base" de la philo de se vouloir une réflexion globale située "au dessus" des savoirs techniques et scientifiques. La religion, pour ceux qui y
..), et, depuis que j'ai démontré l'inanité de cette thèse,
:shock:
ouah ah ah ah
comique :mrgreen:
lescargot a écrit : En dehors du fait que cela revient à nier la possibilité même que la philo puisse exister, ce qui est assez ridicule aujourd'hui de la part d'un prof "scientifique", on comprend que çà vous amène probablement à nier aussi que le droit et/ou la déontologie puisse exister en tant que savoir prépondérant par rapport aux maths lorsque ces deux savoirs amènent des conclusions différentes (par exemple : soins aux personnes âgées...).
Exemple 3 de mauvaise foi, technique du parfait petit Schopenhauer. Ou alors vous êtes sacrément bouché de chez bouché, je dis qu'on ne peut pas hiérarchiser les démarches intellectuelles, il faut être en mesure de maitriser les différents aspects. On ne peut philosopher sans base technique et scientifique, on peut toujours faire semblant, mais c'est juste du bruit.
lescargot a écrit :
en clair vous êtes payé par nos impots pour former des étudiants, vous avez des idées complètement délirantes sur la philo, et vous ne souhaitez pas former les étudiants qui ne partagent pas ces idées délirantes ("rendre service à"...) au motif qu'à votre avis ces étudiants n'auraient pas "de quoi comprendre et réfléchir". Au XVIIIème les jésuites avaient été virés du système enseignant, et en fait du pays, pour moins que çà.
Quatrième exemple de mauvaise foi absolue, avec des accusations sur un plan déontologique "je ne souhaite pas former des étudiants". Espèce de petit esprit merdeux, vous n'avez aucune leçon de morale à me donner. :evil:
lescargot a écrit :
Nimporte-quoi, un lien n'est pas un argument. Si on veut faire le parallèle avec des conclusions écrites d'avocat, c'est normal et très courant de donner plusieurs arguments très différents dans différentes partie du texte en donnant des liens sur la mème pièce qui peut aider à démontrer des choses très différentes. Votre ignorance des usages en matière de litige correspond bien à votre mépris souverain du droit, de la déontologie et de la philo.
Vous êtes avocat maintenant ? :lol: :mrgreen: Demain vous serez cosmonaute ? Rien de plus ridicule ?
lescargot a écrit :
c'est cela oui, je vous été démontré que, contrairement à vos affirmations délirante, il existait un certain nombre de "philosophes actuels" qui étaient parfaitement crédibles dans le domaine scientifique (dont le pr. Raoult...), et maintenant au lieu d'admettre la vacuité de votre argument sur ce thème, vous assayez de le transformer en réfutant complètement Onfray, et en fait aussi Raoult, au motif que vous ne "considèrez pas comme pertinente l'analyse d'un individu qui se réclame faire de la philosophie sur un sujet sans avoir une lecture de la question qui comprend une analyse scientifique...", c'est clairement du foutage de gueule .
Vous n'êtes qu'un pauvre type. Je devrais peut être faire preuve de plus d'indulgence, de bienveillance; Mais je n'y arrive pas. Vous avez tout d'un vernis d'expression, mais je ne vois aucune bonté d'âme dans vos écrits. Des attaques, de la suffisance, un énorme complexe de supériorité pour ce que vous ne sauriez atteindre. Je ne vous dois rien, strictement rien. Plus je vous lis, moins je me sens proche de votre conception des valeurs. Cela m'arrive parfois sur ce forum, avec quelques énergumènes. J'aime mes semblables pourtant, mais je souhaite vraiment vous être dissemblable.
lescargot a écrit :
Jeffrey a écrit :
13 avr. 2020, 22:08
lescargot a écrit : je pense que les savoirs sont enracinés dans des cultures, et qu’un individu relativement brillant peut arriver dans certains cas à synthétiser correctement plusieurs savoirs issus de cultures différentes, mais que des sociétés ou des organisations ont beaucoup plus de difficultés à réussir ce genre de manip sans modifier substanciellement, et souvent affaiblir ou dénaturer, ces savoirs. Une des raisons pour lesquelle la connaissance du passé, et notament des philosophie passées, est et demeure très utile sinon indispensable est que c'est typiquement le genre de connaissance qui résiste relativement bien aux tentatives de synthèses abusives et qui peut ainsi aider les sociétés et/ou les organisations à comprendre leurs limites. Mais pour comprendre çà, il faut un minimum d'"intelligence" au sens étymologique.
Vous employez bien des mots que vous ne maitrisez pas. Cela donne l'apparence d'une construction, mais ce n'en est pas une. Par exemple, vous venez d'expliquer, sans doute sans vous en rendre compte, que la philosophie intervient quand les gens ne sont pas assez brillants pour synthétiser correctement des idées nouvelles qui ne sont pas dans leur habitus. ....

ah bah ouais en fait, c'est ça. C'est un truc pour les laborieux qui ne captent pas la complexité croissante du monde. On peut faire de la philo ou être commentateur sportif en gros. 8)
vous ètes autiste ?
Si je l'étais, ce serait pour vous l'occasion de m'accompagner dans cette forme de handicap. Mais ça ne doit sans doute pas vous effleurer. Non, je ne suis pas autiste, loin de là. Ce serait sans doute plus simple pour moi des fois.
Mais je vous crache à la gueule rien que pour cette phrase que vous employez pour la deuxième occasion. 8)
lescargot a écrit : . J'ai écrit clairement que si on parle de "savoir", non simplement réduit à une forme dite "scientifique", les sociétés et les organisations font souvent l'erreur de croire qu'elles réussissent à s'approprier des savoir exogènes, provenant de cultures différentes de la leur, à partir du moment où des individus de ces sociétés ont réussi à titre personnel à maitriser ces savoirs et ont écrit des manuels de cour ou l'équivalent. Cette erreur est extrèmement courante et est a souvent de lourdes conséquences. AMHA une bonne compréhension de la philosophie est et demeure la meilleure réponse connue à ce genre de problème récurent, parce-que çà incite les société et les organisation à une certaine forme de modestie intellectuelle qui leur permet d'éviter les erreurs les plus grossières et les plus lourdes de conséquences dans ce domaine. Celles par exemples dont les polytechniciens sont coutumiers lorsqu'on leur laisse un peu de pouvoir.
ah nous y voilà, vous avez une dent contre les polytechniciens. Vous même auriez pu l'être si ... Si quoi ? Vous aviez été plus brillant à 20 ans ? Ma foi, ça doit être dur de ne pas assumer un tel échec toute sa vie. Mais cela ne vous excuse pas du manque d'humanité en vous.
lescargot a écrit :
Jeffrey a écrit :
13 avr. 2020, 22:08
C'est justement parce que je vous trouve pompeux, verbeux, arrogant et intransigeant avec ce qui vous dépasse que je me fais un plaisir de vous contredire. 8) et que je continuerai 8) 8) 8) (je suis insomniaque, et de plus, ce confinement me gonfle :lol: )
moi, je vous trouve intellectuellement très malhonnète (vous tentez de bricoler à postériori vos arguments lorsque vous vous plantez...), bètement agressif et politiquement orienté (vous souhaitez manifestement remplacer la philosophie, la déontologie et le droit par une forme de philosophie dialectico-scientifique bien à vous et assez suspecte...). :roll: ....
Ah, et je souhaite remplacer aussi mes essuie glaces, parce qu'ils font des trainées sur mon parebrise. Pauvre type.
Quis custodiet ipsos custodes?

jobserve75
Messages : 797
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#456 Message par jobserve75 » 14 avr. 2020, 19:08

Jeffrey et l’escargot,

J’adore lire vos échanges.

Une petite question à Jeffrey : en matière de complexe, ne pensez-vous pas que vous faites aussi souvent un complexe de supériorité en essayant de donner des leçons, en méprisant les gens et essayant d’étaler votre savoir? J’espère que vous ne prenez pas mal ma question.
J’ai notamment trouvé votre façon d’évaluer vos anciens profs de philo extraordinaire. Vous les avez connus certainement lors de cours magistraux et vous vous permettez de les critiquer tout en pensant au fond de vous-même que vous êtes supérieur à eux.
Il n’y a aucun doute : il faut vous présenter à la prochaine présidentielle car la France a besoin de vous.


Une question à vous deux :
En quoi réussir un concours très sélectif à 20 ans (polytechnique, ena, ehesp, ens...) fait de cette personne un être exceptionnel? J’ai notamment adoré les critiques des lauréats du concours interne de l’ena qui ont critiqué les purs externes issus de milieux favorisés parisiens et qui trustaient les meilleures places.

Un être exceptionnel est une personne qui parvient à faire quelque chose de sa vie avec souvent le peu de moyen qu’on lui offre et surtout qu’il parvienne à réussir sa vie perso.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 19674
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#457 Message par wasabi » 14 avr. 2020, 20:03

jobserve75 a écrit :
14 avr. 2020, 19:08


Une petite question à Jeffrey : en matière de complexe, ne pensez-vous pas que vous faites aussi souvent un complexe de supériorité en essayant de donner des leçons, en méprisant les gens et essayant d’étaler votre savoir? J’espère que vous ne prenez pas mal ma question.
Faudra demander leur avis aux amateurs de putes malgaches 8)
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

part
-+
-+
Messages : 1838
Enregistré le : 02 nov. 2011, 11:01

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#458 Message par part » 14 avr. 2020, 21:00

@wasabi...

Je ne voudrais pas divertir Jeffrey de son dernier jouet mais j'ai une question pour vous...

Entre le post sur les enfants en classe verte pour diffuser le virus et celui du 11 avril (10H12) sur ce fil, vous ne le trouvez pas un peu couillu notre président ?

Vous n'avez pas envie de dire quelque chose de positif à son égard ? Plutôt que de parler de ses lunettes de ski (ce que d'autres feront efficacement à votre place...)

lescargot
+
+
Messages : 2698
Enregistré le : 24 juin 2008, 16:40

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#459 Message par lescargot » 14 avr. 2020, 21:03

Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 16:37
lescargot a écrit :
14 avr. 2020, 15:26
Je parlais du droit, de la déontologie médicale, de la létalité du Covid-19 selon les catégories de population, du l'impact du confinement sur le PIB et des séquelles du Covid-19 par rapport à celles de la pneumonie, ou de cas graves de grippe classique. Je comprends que m'avez contredit par principe sur chacun de ces points, mais çà fait un peu ridicule quand on regarde le total de vos intervention dans le thread.
Ouais, globalement vous parlez d'un peu de tout, sans fil très directeur, avec une tendance incontestable à ne supporter aucune opposition, à vous croire plus malin. Je comprends aussi que vous n'avez pas une pensée très rigoureuse. Par exemple vous affirmez que je vous ai contredit sur chacun des points, ce qui n'est manifestement pas le cas. C'est soit de la mauvaise foi, soit une limitation intellectuelle chez vous à comprendre les réponses qui vous sont faites.
je défend depuis le début une thèse très simple : à ma connaissance, ni le droit ni la déontologie médicale, ni non plus les chiffres connus actuellement ne permette de défendre l'idée que le confinement français actuel serait trop important et/ou trop couteux par rapport au nombre de vie sauvée, et vous vous opposez à cette thèse en fabriquant de toute pièce une confusion artificielle pour essayer de noyer l'incohérence de vos arguments et les données réelle du problème tel qu'il se pose aujourd'hui.
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit :
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
Je vous ai déjà dit sur un autre fil que "quant à " s'écrit avec un t.
un prof !!! :roll: :roll: :roll: ...
un crétin arrogant :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
c'est effectivement l'impression que vous donnez sur ce fil
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
pour le jugement sur les maitrises des concepts de base. Voyons voir, qui c'est le monsieur qui s'exprime ? Ah oui, c'est celui qui connaissait une fille descendante d'aristocrates du début du 20e siècle qui lui avait dit que ... ok.
non, mon père, qui était un grand résistant de culture républicaine et assez anticléricale, avait eu l'occasion de rencontrer dans les années 50 un important dirigeant militaire et diplomatique, assez âgé à cette époque, qu'il estimait beaucoup et qui était pour lui un peu l'exemple de ce que devait être un dirigeant républicain "méritocratique". Le type en question ayant exercé des responsabilités importantes notamment en relation directe avec des politiques comme Aristide Briand ou Léon Blum.
Dans les années 80 j'ai eu l'occasion de rencontrer la fille de ce dirigeant, et j'ai été assez surpris de comprendre que cette dame était persuadée que la société française de #1980 valorisait trop la "méritocratie" (grandes écoles d'ingénieur et assimilé...), et ne traitait pas correctement à son avis l'aristocratie et les valeurs aristocratiques, comprenant que ni elle ni son père ne faisaient partie de l'aristocratie. Cette dame était très considérée à Paris, était probablement intelligente ou très intelligente, et défendait sur ce point une position qui ne correspondait clairement pas à son intérêt personnel. Je n'avais pas été convaincu par ses arguments mais çà m'avait donné à réfléchir. Votre malhonnêteté intellectuelle, vos orientations politiques douteuses et votre obstination à défendre ces orientation en tirant partie de votre position de fonctionnaire m'ont rappelé cette histoire ancienne.
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : en France dés qu'on parle de trucs un peu sérieux, on a vite l'impression que les journalistes et les profs + ou - de base se font un devoir de fabriquer de la confusion et de désinformer en en rajoutant par rapport à la désinformation décidée "en haut lieu", alors que les suisses n'ont généralement pas ce genre de problèmes. Donc un truc que je fais assez souvent pour avoir une vision synthétique relativement fiable d'un problème complexe qui concerne les français et les suisses, c'est de consulter les médias de suisse francophone, par exemple : http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/
J'ai été voir son blog...
déjà, sur firefox, le process de sécurité me donne une alerte quand je clique sur "à propos"
1) lune, doigt, toussa...
2) son certificat est échu depuis le 08/03, le rapport avec la choucroute ?
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
Montabert a écrit : Contrairement à ce qu'affirment les politiciens et leurs conseils, la stratégie de l'arrêt est tout à fait possible et à n'importe quelle échelle. Il faut que plusieurs conditions soient réunies:

une volonté sans faille des responsables politiques et administratifs ;
un dépistage aussi exhaustif que possible ;
une population assez unie, préparée et consciente des enjeux pour accepter une quarantaine réelle, mais courte.
bien sûr, on arrête d'accoucher, on arrête d'avoir des infarctus, on ne tombe plus dans les escaliers, ça c'est fait, comme cela on peut fermer les urgences , ça doit être possible, puisque un bled en Italie l'a fait.
on arrête aussi la logistique, le ravitaillement, l'enlèvement des déchets, l'entretien des réseaux de fluide, on arrête la police et les forces de sécurité. ça aussi c'est bon, c'est coché.
Après, on dit que si on n'arrête pas tout tout tout, c'est pas bon, c'est pas comme cela qu'il faut faire. :mrgreen:
Encore un champion.
Merci pour nous avoir précisé vos sources, ça valait le coup. 8)
on fait ce qui a été fait avec succès en Corée du Sud : on arrête les transports en commun et tous les trucs non absolument essentiels pendant 15 jours (aka "stratégie de l'arret"....) et on redémarre progressivement l'activité, selon importance, en testant systématiquement toutes les personnes à déconfiner pour ce motif et demandant assez fermement si nécessaire aux Covid-19 positifs de rester chez eux tant qu'ils sont positifs.
Apparemment, c'est la meilleure méthode mais pour pouvoir faire çà il faudrait un certain stock de tests Covid-19.

il n'y a que les autistes qui n'ont pas compris çà.
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : en clair, vous niez l'existence même de la philo en tant que "savoir", initialement avec des arguments d'incompétence supposée des philosophes dans des domaines autres que la philo ("aucun philosophe actuel n'aurait maitrisé les sciences").
Soit vous êtes complètement bouché, soit vous êtes de mauvaise foi. C'est le deuxième exemple.
Je dis que pour philosopher sur les choses, il faut avoir un certain niveau d'expertise, tant sur le contenu que sur la démarche. Ce qui exclut de facto un certain nombre de penseurs modernes. Vous avez depuis longtemps des problèmes cognitifs ?
non, vous avez clairement dit que vous récusiez toutes les écoles philosophiques connues, parce-que les écoles anciennes n'avaient pas pris en compte la science moderne et parce-qu'aucun philosophe actuel n'avait d'expertise réelle et démontrable dans le domaine de la science moderne.
Comme je vous ai répondu que le pr. Raoult était un "philosophe actuel" parfaitement crédible aujourd'hui dans le domaine scientifique, et en plus apparemment assez proche, philosophiquement parlant, de Michel Onfray, vous tentez de fabriquer de la confusion pour prétendre que vous seriez d'accord avec la philosophie de Raoult mais pas avec celle d'Onfray alors qu’apparemment c'est la même. Vos effets de manche et vos invectives ne suffisent pas pour dissimuler votre mauvaise foi.

Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : manifestement vous ne comprenez rien à la philo. Pour info, c'est la nature, et je dirais "le principe de base" de la philo de se vouloir une réflexion globale située "au dessus" des savoirs techniques et scientifiques. La religion, pour ceux qui y croient, se situe "au dessus" de la philo, pour ceux qui n'y[/i] croient pas, le discours religieux fait partie de la philosophie, ou du discours de certaines écoles philosophiques. Dans ces conditions vouloir placer les sciences "au même niveau" que la philo est soit une négation de l'idée même que la philosophie puisse exister (pas très sérieux comme proposition mais c'est un truc qui pourrait éventuellement être argumenté....), soit considérer les sciences comme une philosophie, ou comme une partie de la philosophie.
lescargot a écrit : en clair, vous niez l'existence même de la philo en tant que "savoir", initialement avec des arguments d'incompétence supposée des philosophes dans des domaines autres que la philo ("aucun philosophe actuel n'aurait maitrisé les sciences"...), et, depuis que j'ai démontré l'inanité de cette thèse, au nom d'un argument philosophico-scientifique selon lequel aucun savoir ne pourrait légitiment prétendre se situer "au dessus" (<=> "être plus abstrait que" ?....) des sciences. En dehors du fait que cela revient à nier la possibilité même que la philo puisse exister, ce qui est assez ridicule aujourd'hui de la part d'un prof "scientifique", on comprend que çà vous amène probablement à nier aussi que le droit et/ou la déontologie puisse exister en tant que savoir prépondérant par rapport aux maths lorsque ces deux savoirs amènent des conclusions différentes (par exemple : soins aux personnes âgées...).
citation falsifiée à partir des 2 précédentes a écrit : manifestement vous ne comprenez rien à la philo. Pour info, c'est la nature, et je dirais "le principe de base" de la philo de se vouloir une réflexion globale située "au dessus" des savoirs techniques et scientifiques. La religion, pour ceux qui y
..), et, depuis que j'ai démontré l'inanité de cette thèse,
:shock:
ouah ah ah ah
comique :mrgreen:
je ne vois pas ce qu'il y a de comique à fabriquer une citation fausse en faisant un coupé-collé à partir de 2 paragraphes différents, c'est un procédé de voyou.
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : En dehors du fait que cela revient à nier la possibilité même que la philo puisse exister, ce qui est assez ridicule aujourd'hui de la part d'un prof "scientifique", on comprend que çà vous amène probablement à nier aussi que le droit et/ou la déontologie puisse exister en tant que savoir prépondérant par rapport aux maths lorsque ces deux savoirs amènent des conclusions différentes (par exemple : soins aux personnes âgées...).
Exemple 3 de mauvaise foi, technique du parfait petit Schopenhauer. Ou alors vous êtes sacrément bouché de chez bouché, je dis qu'on ne peut pas hiérarchiser les démarches intellectuelles, il faut être en mesure de maîtriser les différents aspects. On ne peut philosopher sans base technique et scientifique, on peut toujours faire semblant, mais c'est juste du bruit.
sauf cas anecdotique de l'école pythagoricienne du V ème siècle BC, toutes les écoles philosophique ont eu pour objectif de construire des savoirs qui avaient vocation, selon leurs auteurs, à se situer "au dessus" des savoirs techniques et scientifiques de leurs époques. Donc vous pouvez inventer une nouvelle école de pensée qui conteste l'idée même que cela soit possible, mais je ne pense pas qu'on puisse appeler çà une "école philosophique", parce-que vous niez le principe de base de la philosophie, pythagore excepté. Plus, malgré vos invectives et vos références à Schopenhauer j'ai un peu peur que cette proposition vous fasse passer assez largement pour un ***

Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : en clair vous êtes payé par nos impots pour former des étudiants, vous avez des idées complètement délirantes sur la philo, et vous ne souhaitez pas former les étudiants qui ne partagent pas ces idées délirantes ("rendre service à"...) au motif qu'à votre avis ces étudiants n'auraient pas "de quoi comprendre et réfléchir". Au XVIIIème les jésuites avaient été virés du système enseignant, et en fait du pays, pour moins que çà.
Quatrième exemple de mauvaise foi absolue, avec des accusations sur un plan déontologique "je ne souhaite pas former des étudiants". Espèce de petit esprit merdeux, vous n'avez aucune leçon de morale à me donner. :evil:
Idéologue crétin d'un autre temps, vous ne savez pas à qui vous parlez. A cracher en l'air on le reçoit souvent sur la figure.
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : Nimporte-quoi, un lien n'est pas un argument. Si on veut faire le parallèle avec des conclusions écrites d'avocat, c'est normal et très courant de donner plusieurs arguments très différents dans différentes partie du texte en donnant des liens sur la mème pièce qui peut aider à démontrer des choses très différentes. Votre ignorance des usages en matière de litige correspond bien à votre mépris souverain du droit, de la déontologie et de la philo.
Vous êtes avocat maintenant ? :lol: :mrgreen: Demain vous serez cosmonaute ? Rien de plus ridicule ?
çà vous intéresse de savoir ce que je suis ?. Ben je ne vous le dirais pas.
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : c'est cela oui, je vous été démontré que, contrairement à vos affirmations délirante, il existait un certain nombre de "philosophes actuels" qui étaient parfaitement crédibles dans le domaine scientifique (dont le pr. Raoult...), et maintenant au lieu d'admettre la vacuité de votre argument sur ce thème, vous assayez de le transformer en réfutant complètement Onfray, et en fait aussi Raoult, au motif que vous ne "considèrez pas comme pertinente l'analyse d'un individu qui se réclame faire de la philosophie sur un sujet sans avoir une lecture de la question qui comprend une analyse scientifique...", c'est clairement du foutage de gueule .
Vous n'êtes qu'un pauvre type. Je devrais peut être faire preuve de plus d'indulgence, de bienveillance; Mais je n'y arrive pas. Vous avez tout d'un vernis d'expression, mais je ne vois aucune bonté d'âme dans vos écrits. Des attaques, de la suffisance, un énorme complexe de supériorité pour ce que vous ne sauriez atteindre. Je ne vous dois rien, strictement rien. Plus je vous lis, moins je me sens proche de votre conception des valeurs. Cela m'arrive parfois sur ce forum, avec quelques énergumènes. J'aime mes semblables pourtant, mais je souhaite vraiment vous être dissemblable.
vous avez sorti un argument complètement débile et manifestement faux, j'ai clairement montré pourquoi il était faux et la seule réponse que vous trouvez c'est de m'invectiver, et en plus vous êtes payé par nos impots pour former des étudiants :lol: :lol: :lol: ....
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit :
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : je pense que les savoirs sont enracinés dans des cultures, et qu’un individu relativement brillant peut arriver dans certains cas à synthétiser correctement plusieurs savoirs issus de cultures différentes, mais que des sociétés ou des organisations ont beaucoup plus de difficultés à réussir ce genre de manip sans modifier substanciellement, et souvent affaiblir ou dénaturer, ces savoirs. Une des raisons pour lesquelle la connaissance du passé, et notament des philosophie passées, est et demeure très utile sinon indispensable est que c'est typiquement le genre de connaissance qui résiste relativement bien aux tentatives de synthèses abusives et qui peut ainsi aider les sociétés et/ou les organisations à comprendre leurs limites. Mais pour comprendre çà, il faut un minimum d'"intelligence" au sens étymologique.
Vous employez bien des mots que vous ne maitrisez pas. Cela donne l'apparence d'une construction, mais ce n'en est pas une. Par exemple, vous venez d'expliquer, sans doute sans vous en rendre compte, que la philosophie intervient quand les gens ne sont pas assez brillants pour synthétiser correctement des idées nouvelles qui ne sont pas dans leur habitus. ....

ah bah ouais en fait, c'est ça. C'est un truc pour les laborieux qui ne captent pas la complexité croissante du monde. On peut faire de la philo ou être commentateur sportif en gros. 8)
vous ètes autiste ?. J'ai écrit clairement que si on parle de "savoir", non simplement réduit à une forme dite "scientifique", les sociétés et les organisations font souvent l'erreur de croire qu'elles réussissent à s'approprier des savoir exogènes, provenant de cultures différentes de la leur, à partir du moment où des individus de ces sociétés ont réussi à titre personnel à maitriser ces savoirs et ont écrit des manuels de cour ou l'équivalent. Cette erreur est extrèmement courante et est a souvent de lourdes conséquences. AMHA une bonne compréhension de la philosophie est et demeure la meilleure réponse connue à ce genre de problème récurent, parce-que çà incite les société et les organisation à une certaine forme de modestie intellectuelle qui leur permet d'éviter les erreurs les plus grossières et les plus lourdes de conséquences dans ce domaine. Celles par exemples dont les polytechniciens sont coutumiers lorsqu'on leur laisse un peu de pouvoir.
Si je l'étais, ce serait pour vous l'occasion de m'accompagner dans cette forme de handicap. Mais ça ne doit sans doute pas vous effleurer. Non, je ne suis pas autiste, loin de là. Ce serait sans doute plus simple pour moi des fois.
Mais je vous crache à la gueule rien que pour cette phrase que vous employez pour la deuxième occasion. 8)
encore et toujours des invectives en lieu et place d'argumentation, chassez le naturel et il revient au galop....
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : . J'ai écrit clairement que si on parle de "savoir", non simplement réduit à une forme dite "scientifique", les sociétés et les organisations font souvent l'erreur de croire qu'elles réussissent à s'approprier des savoir exogènes, provenant de cultures différentes de la leur, à partir du moment où des individus de ces sociétés ont réussi à titre personnel à maitriser ces savoirs et ont écrit des manuels de cour ou l'équivalent. Cette erreur est extrèmement courante et est a souvent de lourdes conséquences. AMHA une bonne compréhension de la philosophie est et demeure la meilleure réponse connue à ce genre de problème récurent, parce-que çà incite les société et les organisation à une certaine forme de modestie intellectuelle qui leur permet d'éviter les erreurs les plus grossières et les plus lourdes de conséquences dans ce domaine. Celles par exemples dont les polytechniciens sont coutumiers lorsqu'on leur laisse un peu de pouvoir
ah nous y voilà, vous avez une dent contre les polytechniciens. Vous même auriez pu l'être si ... Si quoi ? Vous aviez été plus brillant à 20 ans ? Ma foi, ça doit être dur de ne pas assumer un tel échec toute sa vie. Mais cela ne vous excuse pas du manque d'humanité en vous.
aucun problème par apport à çà, j'ai fait des étude de haut niveau et j'ai déja eu l'occasion de gérer des dossier, et de gagner des bagarres, très importantes qui ont clairement montré les limites de certaines boites où il y avait probablement un peu trop de polytechniciens dans l'état-major. Je regrette seulement pour leurs employés, mais c'est le jeu ma pauvre Lucette.....

Plus, j'ai beaucoup apprécié votre "sens de l'humanité" lorsque vous avez préconisé la non assistance aux résidents d'Ehpad en danger.
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : . J'ai écrit clairement que si on parle de "savoir", non simplement réduit à une forme dite "scientifique", les sociétés et les organisations font souvent l'erreur de croire qu'elles réussissent à s'approprier des savoir exogènes, provenant de cultures différentes de la leur, à partir du moment où des individus de ces sociétés ont réussi à titre personnel à maitriser ces savoirs et ont écrit des manuels de cour ou l'équivalent. Cette erreur est extrèmement courante et est a souvent de lourdes conséquences. AMHA une bonne compréhension de la philosophie est et demeure la meilleure réponse connue à ce genre de problème récurent, parce-que çà incite les société et les organisation à une certaine forme de modestie intellectuelle qui leur permet d'éviter les erreurs les plus grossières et les plus lourdes de conséquences dans ce domaine. Celles par exemples dont les polytechniciens sont coutumiers lorsqu'on leur laisse un peu de pouvoir.
ah nous y voilà, vous avez une dent contre les polytechniciens. Vous même auriez pu l'être si ... Si quoi ? Vous aviez été plus brillant à 20 ans ? Ma foi, ça doit être dur de ne pas assumer un tel échec toute sa vie. Mais cela ne vous excuse pas du manque d'humanité en vous.
lescargot a écrit :
Jeffrey a écrit :
13 avr. 2020, 22:08
C'est justement parce que je vous trouve pompeux, verbeux, arrogant et intransigeant avec ce qui vous dépasse que je me fais un plaisir de vous contredire. 8) et que je continuerai 8) 8) 8) (je suis insomniaque, et de plus, ce confinement me gonfle :lol: )
moi, je vous trouve intellectuellement très malhonnète (vous tentez de bricoler à postériori vos arguments lorsque vous vous plantez...), bètement agressif et politiquement orienté (vous souhaitez manifestement remplacer la philosophie, la déontologie et le droit par une forme de philosophie dialectico-scientifique bien à vous et assez suspecte...). :roll: ....
Ah, et je souhaite remplacer aussi mes essuie glaces, parce qu'ils font des trainées sur mon parebrise. Pauvre type.
AMHA c'est beaucoup plus dans vos cordes que la philo, la déontologie médicale, le droit ou l'enseignement.
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9086
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#460 Message par Jeffrey » 14 avr. 2020, 21:04

jobserve75 a écrit :
14 avr. 2020, 19:08
Jeffrey et l’escargot,

J’adore lire vos échanges.

Une petite question à Jeffrey : en matière de complexe, ne pensez-vous pas que vous faites aussi souvent un complexe de supériorité en essayant de donner des leçons, en méprisant les gens et essayant d’étaler votre savoir? J’espère que vous ne prenez pas mal ma question.
Bonjour,
J'ai hésité à vous répondre parce qu'on est dans la partie publique du forum. Peut être que je migrerai ce fil dans la partie privée si on continue les digressions.
C'est très compliqué de vous répondre, parce que cela suppose de tenir compte de votre état d'esprit. C'est quelque chose que je fais depuis ma plus tendre enfance : observer les autres pour essayer de m'adapter.
Si je devais faire abstraction de ce principe un instant, je vous répondrais que non, je ne fais pas un complexe de supériorité. Je me sens souvent différent de mes semblables, et cela me fait de la peine. C'est une douleur. Un complexe de supériorité est associé à un sentiment d'infériorité en psychologie. C'est une manière encore de hiérarchiser les individus. Je ne fonctionne pas comme cela. Je peux analyser une contribution, évaluer une pertinence d'un interlocuteur, une mentalité, mais cela n'en reste pas moins un individu à part entière.
Je vois, je comprends le monde qui m'entoure d'une certaine manière, avec une certaine acuité. J'essaye au plus de la faire partager. Mon intention n'est pas de donner des leçons, mais de me faire comprendre. Pour cela, j'explique et j'explique. C'est un besoin, celui de partager ce que je comprends et ce que je ressens.

Quiconque me fréquente un peu se rend compte de mes capacités d'analyse et de raisonnement. Je peux me tromper, ça m'arrive tous les jours, mais je ne suis pas vraiment dans la norme sur le plan cognitif. Vous pouvez demander à ceux qui me connaissent sur ce forum si ça peut vous éclairer.
Je vis avec cela, je ne fais pas semblant. Dans les gens qui me fréquentent, sur dix personnes, je dirais qu'il y en a cinq qui m'apprécient pour cela mais aussi pour d'autres choses. Il y en a trois pour qui c'est un point de séduction à part entière et ou d'admiration en quelque sorte. Et il y en a deux qui me détestent pour ces raisons mêmes. C'est une constante de proportionnalité à travers mon existence.
jobserve75 a écrit : J’ai notamment trouvé votre façon d’évaluer vos anciens profs de philo extraordinaire. Vous les avez connus certainement lors de cours magistraux et vous vous permettez de les critiquer tout en pensant au fond de vous-même que vous êtes supérieur à eux.
Ferry et Badinter sous la forme de petites classes. VIngt élèves rassemblés pendant 10 matinées sur un thème donné. Celui qui m'a le plus intéressé était Ferry. On a discuté de causalité. Il avait en face de lui 20 élèves de culture scientifique et il devait faire un cours de philo. On est rentrés assez rapidement dans un dialogue enrichissant des deux côtés. Il a été interloqué par le fait que nous n'étions par exemple pas strictement soumis à la règle de la causalité. Deux écueils majeurs lui faisaient face : il n'avait strictement aucune connaissance en physique quantique, et il n'avait strictement aucune connaissance en mathématiques fondamentales et axiomatiques associées (le principe du tiers exclu). C'était pour lui un obstacle. Pourtant il était de bonne volonté. En retour, il m'a appris des choses sur ce qu'il considérait comme être de la beauté, et la question de la distance perçue comme moyen de séparer ce qui existe. Badinter était propremenr insipide. Pas du tout dans l'interaction, avec des idées déjà toutes faites. Enfin Finkelkraut ne se mettait pas du tout à la portée de ses élèves. Il étalait un savoir dans un cours magistral, sans se demander une seconde si le vécu et les connaissances de ses interlocuteurs étaient connectées à ce qu'il avait à dire. Comme si on n'était pas là quoi. Il y avait une forme de mépris souverain pour l'ignorance chez lui. Je pense qu'il ne pouvait fonctionner que par antagonisme et comparaison hiérarchique.

Face à un individu, vous pouvez évaluer son savoir, sa vivacité d'esprit, sa capacité d'analyse et de réaction. C'est assez immédiat et les choses vont de proche en proche se préciser au fur et à mesure de l'interaction. Et puis il y a l'affect. Par exemple l'escargot essaye toujours d'entrainer les discussions sur des référentiels hors d'âge, les romains, les grecs, les jésuites. Ensuite, il joue le rôle de celui qui sait. Il sait effectivement des choses, mais il ne va jamais là où il ne connait pas vraiment, ou alors il ramène sur un terrain qu'il pense connu. (ceci dit, à plusieurs reprises, il dit aussi des conneries, même sur ce qu'il prétend connaitre, par exemple à propos des étrusques, mais c'est du détail). Et ensuite il assène sa posture de décision par le mépris. Du Finkelkraut en gros.
wasabi a sorti une vanne pendant que j'écrivais ce post. C'est un tout autre personnage. Incontestablement, c'est un type extrêmement intelligent. Je le trouve impressionnant sur ce plan. Beaucoup plus que l'autre navet. Et pourtant, si vous êtes habitué de ce forum, wasabi et moi ne partageons pas le même affect du tout. Ce n'est pas nécessairement un antagonisme de base, mais on fonctionne différemment. Quiconque vous dira ici que wasabi est un type limité intellectuellement est soit incapable de juger par lui même, soit simplement irrité par ses prises de position (et ça m'arrive aussi des fois :mrgreen: ).

Pour moi, la question de la supériorité dans l'absolu n'a pas de sens. Elle se décline selon des modalités de contrôle, selon des domaines spécifiques et des instanciations. La supériorité intellectuelle est quelque chose de très compliqué à établir, et nécessairement polymorphe.
jobserve75 a écrit : Il n’y a aucun doute : il faut vous présenter à la prochaine présidentielle car la France a besoin de vous.
je suis fonctionnaire de la république, et j'essaye de faire correctement la tâche qui m'est assignée. Quand je dis assignée, je devrais dire celle que j'ai choisie de faire, autant par goût que par capacité. Je me demande parfois si le système politique aurait besoin de chefs ayant d'autres qualités que celles dont sont dotés ceux actuellement en place. La réponse est oui, sans l'ombre d'un doute. Ensuite je me demande si ce sont les qualités dont je dispose dont la société a besoin pour ses dirigeants. La réponse est non avec autant de conviction. :mrgreen:
jobserve75 a écrit : Une question à vous deux :
En quoi réussir un concours très sélectif à 20 ans (polytechnique, ena, ehesp, ens...) fait de cette personne un être exceptionnel? J’ai notamment adoré les critiques des lauréats du concours interne de l’ena qui ont critiqué les purs externes issus de milieux favorisés parisiens et qui trustaient les meilleures places.
J'ai réussi deux des quatre concours que vous citez. Quant à mes parents, ils avaient commencé à travailler respectivement à l'âge de 12 ans et 13 ans. Réussir ces concours ne change pas grand chose pour moi, cela change le regard des autres, comme je vous le disais plus haut. Je n'ai jamais été du sérail et ne le suis toujours pas. Mais n'oubliez pas que réussir un concours très sélectif offre des possibilités de suivre des cours hors norme. C'est une question de rythme et de surface couverte. J'ai eu plusieurs enseignants du Collège de France, un médaille Fields également, des pointures de très haut niveau. J'ai pas mal regretté parfois de ne pas avoir plus travaillé ces disciplines à l'âge où je pouvais le faire d'ailleurs. Mais on n'a qu'une fois 20 ans dans sa vie aussi.
jobserve75 a écrit : Un être exceptionnel est une personne qui parvient à faire quelque chose de sa vie avec souvent le peu de moyen qu’on lui offre et surtout qu’il parvienne à réussir sa vie perso.
oui, sans l'ombre d'un doute. Et à propos, on pourrait dire réussir sa vie privée. Fort heureusement, je ne suis pas ministre, mais je ne montre pas ma bite par what's app à une étudiante, ce qui obligerait une autre ministre à démissionner en pleine crise sanitaire pour aller prendre une veste à ma place. Vous auriez envie de travailler au ministère entouré de gens pareils vous ?
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9086
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#461 Message par Jeffrey » 14 avr. 2020, 21:12

part a écrit :
14 avr. 2020, 21:00
@wasabi...

Je ne voudrais pas divertir Jeffrey de son dernier jouet mais j'ai une question pour vous...

C'est vrai que je m'amuse :mrgreen: 8)
Quis custodiet ipsos custodes?

DIGOU
Messages : 539
Enregistré le : 30 sept. 2013, 20:04

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#462 Message par DIGOU » 14 avr. 2020, 21:32

Bonjour,
J'ai hésité à vous répondre parce qu'on est dans la partie publique du forum. Peut être que je migrerai ce fil dans la partie privée si on continue les.......
Voilà pourquoi je reste sur ce forum, que je lis tous les jours, même si je n'interviens pas beaucoup.
Merci Jeffrey, Wasabi, Sifar, PiR2, et tous les autres, que je ne voudrais pas oublier.

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 8176
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#463 Message par stchong » 14 avr. 2020, 21:35

jobserve75 a écrit :
14 avr. 2020, 19:08

Un être exceptionnel est une personne qui parvient à faire quelque chose de sa vie avec souvent le peu de moyen qu’on lui offre et surtout qu’il parvienne à réussir sa vie perso.
Ah, 'Mot2Cambronne', j'ai encore loupé un truc,"être exceptionnelle".

Punaise, c'est quoi ces phrases à la noix, tous les mots en rouge n'ont aucun sens ou plusieurs.
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 19674
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#464 Message par wasabi » 14 avr. 2020, 21:51

part a écrit :
14 avr. 2020, 21:00
@wasabi...

Je ne voudrais pas divertir Jeffrey de son dernier jouet mais j'ai une question pour vous...

Entre le post sur les enfants en classe verte pour diffuser le virus et celui du 11 avril (10H12) sur ce fil, vous ne le trouvez pas un peu couillu notre président ?

Vous n'avez pas envie de dire quelque chose de positif à son égard ? Plutôt que de parler de ses lunettes de ski (ce que d'autres feront efficacement à votre place...)
je m'imagine que vous faites référence au message 2408670 qui chez moi s'affiche au 11 avril 11h12. Concernant donc le fait que le confinement n'est pas favorable en termes financiers comme humains et que c'est une nouvelle conséquence du baby boom.

L'homme à la marque de lunettes de soleil en plein confinement nous dit donc qu'il va -peut être- lâcher les enfants à partir du 11 mai et que les vieux vont rester chez eux.
Donc

-Comme à chacune de ses interventions récentes il n'est pas clair, et pourtant c'est pas faute de temps pour écrire le discours et le déclamer. Et à chaque fois Castaner et Phillipe doivent repréciser ce qu'il a voulu dire le lendemain. Il faut interpréter, comme Nostradamus ou le Coran. Il joue sur les mots et noie tout le monde dans des salamaleks alors qu'il devrait s'exprimer de manière à ce que tous les français comprennent son message. La plupart des français ont compris "fin du confinement le 11 mai" soit un message à portée positive alors que ce qu'il voulait dire "confinement prolongé au moins jusqu'au 11 mai" soit un message à portée négative. 27 minutes pour dire ça. "Je n'ai pas dit que le confinement s'arrêtait le 12, j'ai dit qu'il durait jusqu'au 11" la plupart des français ne comprennent pas la nuance et considèrent que c'est une arnaque de commercial ou d'avocat, pas une manière correcte de s'exprimer.
-Sur la forme à chaque fois ses communications sont comme la publicité autour du retour du premier épisode de la nouvelle saison d'un soap à succès. On nous annonce la date bien en avance et une fois que c'est fini, l'histoire n'a pas avancé. Au moins ici il n'y a eu qu'un seul spot de pub pour l'Afrique, les vrais soap chargent plus.
-Pour ses promesses de faire sortir les jeunes avant les vieux. Ce sont des promesses. Les promesses n'engagent que ceux qui y croient. J'attends de voir ce qui se passe réellement. Style dès S2 février j'étais persuadé qu'on allait se le taper ce virus et que ça allait être grave comme en Chine, mais jamais de la vie je pensais qu'on aurait un confinement et tout ce qui s'est passé, je pensais qu'on aurait effectivement la fermeture des spectacles et lieux de loisir, mais qu'on aurait une interdiction de sortir sans masques et gants, des vieux et personnes fragiles réellement confinés H24, et des obligations de distance sociale sévèrement sanctionnées. A part la fermeture des lieux de loisir, le reste a été complètement différent.
-Toute juste l'annonce faite, aujourd'hui j'ai déjà entendu que les gens ne comprenait pas les propos de Karine Lacombe à la TV qui disait qu'on aller tester les enseignants mais pas les enfants, que ça ne servait à rien. Alors forcément les gens ils ne comprennent pas car outre la vague d'émotion comme celle du fil que vous citez où les gens ici veulent "protéger leurs enfants d'un risque qui les concerne eux et pas leurs enfants", le fait d'annoncer ça à la TV revient à dire qu'on a juste perdu un mois en arrêtant l'école par pure connerie. Soit les enfants risquent quelque chose et il faut continuer le confinement, soit ils ne risquent rien et il ne fallait pas les confiner mais les éloigner de leurs parents (comme ma proposition de l'autre fil), mais là comment peut on faire comprendre aux français que le coco gérontophile il vient de faire un virage à 180 ? D'ailleurs l'a t'il fait où est ce celui qui a commandité l'auteur du texte qui l'a fait ?
-Le BB qui est habitué depuis tout petit à ce que la politique soit toujours favorable à sa classe d'âge, qui a pris des risques stupides et ingrats pendant le confinement qui détruit l'économie pour principalement le sauver lui et les malades, comme le fait de tondre (pollen), de sortir pour une demi baguette tous les jours, traverser la ville pour aller à son distributeur préféré....le tout en plein confinement.. Hé bien ce BB, qui fait les élections, va t'il accepter que le jeune sur lequel il passe l'essentiel de son temps à baver ("bande de feignasses", "nous on a travaillé dur", "de notre temps, nous...", "ce qu'il leur manque c'est une bonne guerre...") passe une fois avant eux ? Je n'y crois pas. Si il le fait réellement, il faut vraiment que les lobbys dont Macron est la marionnette aient tranché en lui disant qu'il fallait faire ça quitte à perdre la prochaine élection. Un tel coup d'état que celui de 2017 passera t'il deux fois ? Ou alors ils vont repousser les élections avec un confinement jamais levé officiellement, après tout c'est bien ce qu'il vient de se passer pour les municipales !
Modifié en dernier par wasabi le 14 avr. 2020, 21:52, modifié 1 fois.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9086
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#465 Message par Jeffrey » 14 avr. 2020, 21:51

lescargot a écrit :
14 avr. 2020, 21:03

je défend depuis le début une thèse très simple : à ma connaissance, ni le droit ni la déontologie médicale, ni non plus les chiffres connus actuellement ne permette de défendre l'idée que le confinement français actuel serait trop important et/ou trop couteux par rapport au nombre de vie sauvée, et vous vous opposez à cette thèse en fabriquant de toute pièce une confusion artificielle pour essayer de noyer l'incohérence de vos arguments et les données réelle du problème tel qu'il se pose aujourd'hui.
Vous êtes brusquement lumineux 8) 8) 8)
toutes vos conneries sur votre grand tante qui connaissait les aristochats, les 25% supérieurs aux 30% , les romains, les grecs, c'était un habillage de principe sur le discours de fond aussi simple ?
Mince alors, je suis bluffé.

lescargot a écrit :
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
un crétin arrogant :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
c'est effectivement l'impression que vous donnez sur ce fil
Laissez les lecteurs jugez, ce sera plus drôle.
lescargot a écrit :
non, mon père, qui était un grand résistant de culture républicaine et assez anticléricale, avait eu l'occasion de rencontrer dans les années 50 un important dirigeant militaire et diplomatique, assez âgé à cette époque, qu'il estimait beaucoup et qui était pour lui un peu l'exemple de ce que devait être un dirigeant républicain "méritocratique". Le type en question ayant exercé des responsabilités importantes notamment en relation directe avec des politiques comme Aristide Briand ou Léon Blum.
Dans les années 80 j'ai eu l'occasion de rencontrer la fille de ce dirigeant, et j'ai été assez surpris de comprendre que cette dame était persuadée que la société française de #1980 valorisait trop la "méritocratie" (grandes écoles d'ingénieur et assimilé...), et ne traitait pas correctement à son avis l'aristocratie et les valeurs aristocratiques, comprenant que ni elle ni son père ne faisaient partie de l'aristocratie. Cette dame était très considérée à Paris, était probablement intelligente ou très intelligente, et défendait sur ce point une position qui ne correspondait clairement pas à son intérêt personnel. Je n'avais pas été convaincu par ses arguments mais çà m'avait donné à réfléchir. Votre malhonnêteté intellectuelle, vos orientations politiques douteuses et votre obstination à défendre ces orientation en tirant partie de votre position de fonctionnaire m'ont rappelé cette histoire ancienne.
Ah bah non, ça recommence. On voit pas vraiment le rapport avec l'arrêt du métro. Mais ça vous démange.
Je me dis comme ça, cela a du lui faire de la peine à vot papa grand résistant de culture républicaine anticléricale d'avoir un crétin de fils ? Non ?
lescargot a écrit :
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43

J'ai été voir son blog...
déjà, sur firefox, le process de sécurité me donne une alerte quand je clique sur "à propos"
1) lune, doigt, toussa...
2) son certificat est échu depuis le 08/03, le rapport avec la choucroute ?
Bah, il a l'air d'avoir un master en informatique pour donner des conseils politiques sur son blog où vous suivez l'actualité. Le moins qu'on attende de quelqu'un qui n'a pas l'air d'avoir une ligne intéressante sur son cv, c'est de bien s'occuper de son véhicule d'information. Mais c'est pas grave je vous dis, je passe au dessus de cela.
lescargot a écrit : on fait ce qui a été fait avec succès en Corée du Sud : on arrête les transports en commun et tous les trucs non absolument essentiels pendant 15 jours (aka "stratégie de l'arret"....) et on redémarre progressivement l'activité, selon importance, en testant systématiquement toutes les personnes à déconfiner pour ce motif et demandant assez fermement si nécessaire aux Covid-19 positifs de rester chez eux tant qu'ils sont positifs.
Apparemment, c'est la meilleure méthode mais pour pouvoir faire çà il faudrait un certain stock de tests Covid-19.

il n'y a que les autistes qui n'ont pas compris çà.
troisième fois autiste ? IL faudra que vous relisiez Bettelheim, ça peut vous aider pour établir un diagnostic différentiel :lol:
sinon, il n'y a qu'un crétin pour comprendre un peu tard ce qu'on disait il y a un mois et qui n'est toujours pas applicable aujourd'hui faute de tests disponibles.
Bel exemple de marche asynchrone.
lescargot a écrit :
non, vous avez clairement dit que vous récusiez toutes les écoles philosophiques connues, parce-que les écoles anciennes n'avaient pas pris en compte la science moderne et parce-qu'aucun philosophe actuel n'avait d'expertise réelle et démontrable dans le domaine de la science moderne.
Ah ouais, donc effectivement, vous êtes bouché.
lescargot a écrit : Comme je vous ai répondu que le pr. Raoult était un "philosophe actuel" parfaitement crédible aujourd'hui dans le domaine scientifique, et en plus apparemment assez proche, philosophiquement parlant, de Michel Onfray, vous tentez de fabriquer de la confusion pour prétendre que vous seriez d'accord avec la philosophie de Raoult mais pas avec celle d'Onfray alors qu’apparemment c'est la même. Vos effets de manche et vos invectives ne suffisent pas pour dissimuler votre mauvaise foi.
Vous vous trompez, Raoult est une "danseuse étoile de l'opéra de Paris", je mets des guillemets, comme ceux que vous mettez autour de "philosophe" pour Raoult, vu que Raoult, il est chef de service de médecine, et pas agrégé ou docteur de philosophie. Après tout, je suis sûr qu'on peut lire quelque part que Raoult il aime l'opéra.
lescargot a écrit : je ne vois pas ce qu'il y a de comique à fabriquer une citation fausse en faisant un coupé-collé à partir de 2 paragraphes différents, c'est un procédé de voyou.
Ben c'est à dire que vous n'êtes pas franchement un modèle de clarté. Vous vous répétez, vous comprenez de travers, vous extrapolez ce que j'écris.
Si on fait simple, je dis juste que vous êtes un imbécile avec la vue courte.
lescargot a écrit :
sauf cas anecdotique de l'école pythagoricienne du V ème siècle BC, toutes les écoles philosophique ont eu pour objectif de construire des savoirs qui avaient vocation, selon leurs auteurs, à se situer "au dessus" des savoirs techniques et scientifiques de leurs époques.
Et hop, c'est reparti. Deux balles dans le nourrin.
lescargot a écrit :Donc vous pouvez inventer une nouvelle école de pensée qui conteste l'idée même que cela soit possible, mais je ne pense pas qu'on puisse appeler çà une "école philosophique", parce-que vous niez le principe de base de la philosophie, pythagore excepté.
Vous n'avez toujours pas compris ce que j'ai dit. Vous n'avez pas quelqu'un à côté de vous qui pourrait vous faire posément une lecture assistée ? Avec des mots simples. ça et une tisane, et hop, au lit..
lescargot a écrit : Plus, malgré vos invectives et vos références à Schopenhauer j'ai un peu peur que cette proposition vous fasse passer assez largement pour un ***
principe de réflexivité.
lescargot a écrit : Idéologue crétin d'un autre temps, vous ne savez pas à qui vous parlez. A cracher en l'air on le reçoit souvent sur la figure.
je pense que je sais à qui je parle 8) :mrgreen:
lescargot a écrit :
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
Vous êtes avocat maintenant ? :lol: :mrgreen: Demain vous serez cosmonaute ? Rien de plus ridicule ?
çà vous intéresse de savoir ce que je suis ?. Ben je ne vous le dirais pas.
dirai pas, c'est du futur, pas du conditionnel. C'est perturbant quand on se dit qu'on a affaire à un grand homme de voir autant de fautes d'orthographe. On ne sait plus très bien où on en est. :lol:
lescargot a écrit :

vous avez sorti un argument complètement débile et manifestement faux, j'ai clairement montré pourquoi il était faux et la seule réponse que vous trouvez c'est de m'invectiver, et en plus vous êtes payé par nos impots pour former des étudiants :lol: :lol: :lol: ....
Vous n'avez qu'à renoncer à vos revenus, vous ne payerez plus d'impôts, tout ira mieux pour vous. :twisted:
lescargot a écrit :
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43

ah nous y voilà, vous avez une dent contre les polytechniciens. Vous même auriez pu l'être si ... Si quoi ? Vous aviez été plus brillant à 20 ans ? Ma foi, ça doit être dur de ne pas assumer un tel échec toute sa vie. Mais cela ne vous excuse pas du manque d'humanité en vous.
aucun problème par apport à çà, j'ai fait des étude de haut niveau
vous voulez dire en altitude ? Ou que vous étiez déjà perché ?
lescargot a écrit : et j'ai déja eu l'occasion de gérer des dossier,
ils étaient de quelle couleur les dossiers ? Rouges ? Jaunes ? avec des fermetures à élastiques ?
C'est bien, je suis content pour vous.
lescargot a écrit : et de gagner des bagarres,
Mon dieu j'ai terriblement peur, je suis impressionné.
Déjà que vous maitrisez tout plein de choses, et en plus, dans la boitacon qui vous a pris 45 années de votre vie, et qui vous a faire croire avoir de l'importance, vous avez rempli vos missions? C'est... c'est ...super :idea:
lescargot a écrit : très importantes qui ont clairement montré les limites de certaines boites où il y avait probablement un peu trop de polytechniciens dans l'état-major. Je regrette seulement pour leurs employés, mais c'est le jeu ma pauvre Lucette.....
je m'en fous, je ne travaille pas pour le privé. Je suis fonc. Payé avec vos impôts. La classe quoi. 8)
lescargot a écrit :
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
Ah, et je souhaite remplacer aussi mes essuie glaces, parce qu'ils font des trainées sur mon parebrise. Pauvre type.
AMHA c'est beaucoup plus dans vos cordes que la philo, la déontologie médicale, le droit ou l'enseignement.
Il n'y a pas de sot métier, il n'y a que de sottes gens. Ceux qui connaissent des grands fonctionnaires des années trente ayant des liens dans l'aristocratie et qui ont gagné des gros dossiers dans des boitacons. Par exemple.
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
squamata
-+
-+
Messages : 1905
Enregistré le : 01 mars 2011, 22:09

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#466 Message par squamata » 14 avr. 2020, 21:57

Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 21:04
J'essaye au plus de la faire partager. Mon intention n'est pas de donner des leçons, mais de me faire comprendre. Pour cela, j'explique et j'explique. C'est un besoin, celui de partager ce que je comprends et ce que je ressens.
Image

J'adore tes interventions, continue

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9086
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#467 Message par Jeffrey » 14 avr. 2020, 22:07

merci public :D
Put.n ça fait trop Patrick dans Camping :|
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
saturne
-+
-+
Messages : 1809
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#468 Message par saturne » 14 avr. 2020, 23:15

il n'avait strictement aucune connaissance en mathématiques fondamentales et axiomatiques associées (le principe du tiers exclu)
(Aristote)

@Lescargot ; Jeffrey a donné le meilleur de lui,meme dans cette magnifique conversation,
Ne demandez pas davantage, prenez le comme il est,

Aux prises avec sa différence, et la contradiction terrible de n'être pas le même
Le tiers exclu est un concept terrible à vivre, oui, il en témoigne à longueur de forum. :roll:

Mais Jeffrey deviendra un sage un jour,
En attendant c'est une vraie calamité qui ne supporte qu'aucun Alexandre ne lui ôte son soleil.
Simplement, il ne sait pas rire de lui-meme,


@Jeffrey vous avez lu la Vie des philosophes illustres?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vies,_doc ... _illustres

Vous devriez adorer, et ça vous rendrait imbattable pour parler philo.
Avec les profs que vous avez eu, on s'explique que vous n'ayez pas une bonne approche de la philo
C'est dommage. Mais rien n'est jamais perdu.

Avoir lu Diogène Laërce (c'est de lui qu'on a les anecdotes du genre "un homme est un poulet sans plumes" (Platon)) est essentiel pour se débarbouiller l'esprit avant d'aborder les vraies questions :
-- qui suis je, où vais-le, suis-je le même ou un autre, et pourquoi pas ni l'un ni l'autre ?

Pensez-y ! La sagesse sera pour vous et la paix de l'esprit, euh, sur nous 8)

(Psst. c'est de l'humour, hein ?)
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

jobserve75
Messages : 797
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#469 Message par jobserve75 » 15 avr. 2020, 00:07

À Jeffrey :

Permettez-moi de vous féliciter pour votre parcours?
Je n’éprouve pas beaucoup d’admiration (mais un certain respect quand-même)) pour des énarques ou des professeurs en médecine (domaine que je connais) issus de milieux ultra-favorisés; En revanche, réussir 2 concours sélectifs en étant issu, à priori, d’un milieu modeste, je dis bravo!

Par contre, si j’ai bien suivi, vous êtes enseignant? Vous avez certainement choisi cette profession par goût.
Vous n’allez sans doute pas me croire mais je l’avais deviné en vous lisant avant même de l’apprendre sur un autre message.
Je n’ai rien contre les enseignants en qui j’ai pour la plupart de l’admiration mais à vous lire, cela se voit trop. Vous pensez connaître tout sur tout. Et comme vous êtes dans le gratin des enseignants, ça en devient trop méprisant.

J’espère que vous ne le prendrez pas mal encore une fois.

Pourquoi ne tenteriez-vous pas une aventure dans le monde de l’entreprise ou dans celui de l’administration. Pas pour une recherche de carrière ou d’argent mais pour un enrichissement personnel? Peut-être l’avez-vous déjà fait d’ailleurs et que cela ne vous a pas plu ou que vous n’avez pas pu exceller?

jobserve75
Messages : 797
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#470 Message par jobserve75 » 15 avr. 2020, 00:09

stchong a écrit :
14 avr. 2020, 21:35
jobserve75 a écrit :
14 avr. 2020, 19:08

Un être exceptionnel est une personne qui parvient à faire quelque chose de sa vie avec souvent le peu de moyen qu’on lui offre et surtout qu’il parvienne à réussir sa vie perso.
Ah, 'Mot2Cambronne', j'ai encore loupé un truc,"être exceptionnelle".

Punaise, c'est quoi ces phrases à la noix, tous les mots en rouge n'ont aucun sens ou plusieurs.
Prof de français peut-être?

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 8176
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#471 Message par stchong » 15 avr. 2020, 00:31

jobserve75 a écrit :
15 avr. 2020, 00:09
stchong a écrit :
14 avr. 2020, 21:35
jobserve75 a écrit :
14 avr. 2020, 19:08

Un être exceptionnel est une personne qui parvient à faire quelque chose de sa vie avec souvent le peu de moyen qu’on lui offre et surtout qu’il parvienne à réussir sa vie perso.
Ah, 'Mot2Cambronne', j'ai encore loupé un truc,"être exceptionnelle".

Punaise, c'est quoi ces phrases à la noix, tous les mots en rouge n'ont aucun sens ou plusieurs.
Prof de français peut-être?
Je n'ai pas les capacités pour être prof de français.
Non cette phrase me fait gerber,
-un être exceptionnel pour qui par rapport à quoi, à qui, dans quel contexte etc...
-faire quelque chose de sa vie ......... 7 milliards d'humains=7 milliards de futurs morts
-peu de moyen financier, intellectuel, relationnel etc...de naissance.
-réussite perso, et bien chacun y voit ce qu'il veut, des enfants ou pas, un boulot sympa ou pas, une passion ou pas, un conjoint ou plusieurs, un beau jardin ou pas (Giverny par exemple) etc... la bougeotte , les voyages.

Qui a le costume pour rentrer dans ta phrase, je crois personne que ce soit dans l'histoire ou dans le présent, sans compter ceux qui ne "sont rien" mais heureux.
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 8176
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#472 Message par stchong » 15 avr. 2020, 00:35

jobserve75 a écrit :
15 avr. 2020, 00:07
À Jeffrey :

Permettez-moi de vous féliciter pour votre parcours?
Je n’éprouve pas beaucoup d’admiration (mais un certain respect quand-même)) pour des énarques ou des professeurs en médecine (domaine que je connais) issus de milieux ultra-favorisés; En revanche, réussir 2 concours sélectifs en étant issu, à priori, d’un milieu modeste, je dis bravo!

Par contre, si j’ai bien suivi, vous êtes enseignant? Vous avez certainement choisi cette profession par goût.
Vous n’allez sans doute pas me croire mais je l’avais deviné en vous lisant avant même de l’apprendre sur un autre message.
Je n’ai rien contre les enseignants en qui j’ai pour la plupart de l’admiration mais à vous lire, cela se voit trop. Vous pensez connaître tout sur tout. Et comme vous êtes dans le gratin des enseignants, ça en devient trop méprisant.

J’espère que vous ne le prendrez pas mal encore une fois.

Pourquoi ne tenteriez-vous pas une aventure dans le monde de l’entreprise ou dans celui de l’administration. Pas pour une recherche de carrière ou d’argent mais pour un enrichissement personnel? Peut-être l’avez-vous déjà fait d’ailleurs et que cela ne vous a pas plu ou que vous n’avez pas pu exceller?
Cherche pas , il est dans les étoiles. :D
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

lescargot
+
+
Messages : 2698
Enregistré le : 24 juin 2008, 16:40

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#473 Message par lescargot » 15 avr. 2020, 01:03

Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 21:51
lescargot a écrit :
14 avr. 2020, 21:03
je défend depuis le début une thèse très simple : à ma connaissance, ni le droit ni la déontologie médicale, ni non plus les chiffres connus actuellement ne permette de défendre l'idée que le confinement français actuel serait trop important et/ou trop couteux par rapport au nombre de vie sauvée, et vous vous opposez à cette thèse en fabriquant de toute pièce une confusion artificielle pour essayer de noyer l'incohérence de vos arguments et les données réelle du problème tel qu'il se pose aujourd'hui.
Vous êtes brusquement lumineux 8) 8) 8)
toutes vos conneries sur votre grand tante qui connaissait les aristochats, les 25% supérieurs aux 30% , les romains, les grecs, c'était un habillage de principe sur le discours de fond aussi simple ?
Mince alors, je suis bluffé.
vous avez parfaitement compris ce que je disais depuis le début. Vous fabriquez artificiellement du désordre pour pouvoir prétendre le contraire. Je ne connais pas vos copains les aristochats, et il est souvent débile de vouloir opposer la culture romaine à la culture grecque, étant donnée l'importance des emprunts de celle-la à celle-ci, y compris dés l'origine via les etrusques.
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 21:51
lescargot a écrit :
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
un crétin arrogant :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
c'est effectivement l'impression que vous donnez sur ce fil
Laissez les lecteurs jugez, ce sera plus drôle.
pas de problème, je vous rappelle qu'à l'origine, dans les chapitres et les concile c'était la "melior pars" qui avait raison, pas la partie la plus nombreuse. La règle de majorité a été instituée par Innocent IV en même temps que l'inquisition
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 21:51
lescargot a écrit : non, mon père, qui était un grand résistant de culture républicaine et assez anticléricale, avait eu l'occasion de rencontrer dans les années 50 un important dirigeant militaire et diplomatique, assez âgé à cette époque, qu'il estimait beaucoup et qui était pour lui un peu l'exemple de ce que devait être un dirigeant républicain "méritocratique". Le type en question ayant exercé des responsabilités importantes notamment en relation directe avec des politiques comme Aristide Briand ou Léon Blum.
Dans les années 80 j'ai eu l'occasion de rencontrer la fille de ce dirigeant, et j'ai été assez surpris de comprendre que cette dame était persuadée que la société française de #1980 valorisait trop la "méritocratie" (grandes écoles d'ingénieur et assimilé...), et ne traitait pas correctement à son avis l'aristocratie et les valeurs aristocratiques, comprenant que ni elle ni son père ne faisaient partie de l'aristocratie. Cette dame était très considérée à Paris, était probablement intelligente ou très intelligente, et défendait sur ce point une position qui ne correspondait clairement pas à son intérêt personnel. Je n'avais pas été convaincu par ses arguments mais çà m'avait donné à réfléchir. Votre malhonnêteté intellectuelle, vos orientations politiques douteuses et votre obstination à défendre ces orientation en tirant partie de votre position de fonctionnaire m'ont rappelé cette histoire ancienne.
Ah bah non, ça recommence. On voit pas vraiment le rapport avec l'arrêt du métro. Mais ça vous démange.
Je me dis comme ça, cela a du lui faire de la peine à vot papa grand résistant de culture républicaine anticléricale d'avoir un crétin de fils ? Non ?
1) en vous lisant je comprend mieux les limites du système méritocratique à la française et çà m'a rappelé cette histoire ancienne qui m'avait beaucoup surpris à l'époque

2) non, vous n'étiez pas son fils, donc il n'a pas eu ce genre de problème

Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
Pour moi, la question de la supériorité dans l'absolu n'a pas de sens. Elle se décline selon des modalités de contrôle, selon des domaines spécifiques et des instanciations. La supériorité intellectuelle est quelque chose de très compliqué à établir, et nécessairement polymorphe.
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
Bah, il a l'air d'avoir un master en informatique pour donner des conseils politiques sur son blog où vous suivez l'actualité. Le moins qu'on attende de quelqu'un qui n'a pas l'air d'avoir une ligne intéressante sur son cv, c'est de bien s'occuper de son véhicule d'information. Mais c'est pas grave je vous dis, je passe au dessus de cela.
...en clair vous considérez que les diplômes sont un indicateur très imparfait des qualités intellectuelles des gens parce-que ces qualités sont polymorphes et que les modalités de contrôle sont très imparfaites, mais vous méprisez S.Montabert parce qu'il a un bête master en info au lieu d'un diplôme ronflant. Perso je suis tombé sur son blog par hasard et je l'ai trouvé beaucoup plus clair et juste que les trucs équivalents des médias français. Ça ne montre pas qu'il a, ou qu'il aurait, des qualités intellectuelle meilleurs que les journaliste français mais seulement qu'il est intellectuellement plus honnête
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : on fait ce qui a été fait avec succès en Corée du Sud : on arrête les transports en commun et tous les trucs non absolument essentiels pendant 15 jours (aka "stratégie de l'arret"....) et on redémarre progressivement l'activité, selon importance, en testant systématiquement toutes les personnes à déconfiner pour ce motif et demandant assez fermement si nécessaire aux Covid-19 positifs de rester chez eux tant qu'ils sont positifs.
Apparemment, c'est la meilleure méthode mais pour pouvoir faire çà il faudrait un certain stock de tests Covid-19.

il n'y a que les autistes qui n'ont pas compris çà.
troisième fois autiste ? IL faudra que vous relisiez Bettelheim, ça peut vous aider pour établir un diagnostic différentiel :lol:
sinon, il n'y a qu'un crétin pour comprendre un peu tard ce qu'on disait il y a un mois et qui n'est toujours pas applicable aujourd'hui faute de tests disponibles.
Bel exemple de marche asynchrone.
1) je vois que vous avez certains problèmes pour comprendre des trucs simples et vous dites que vous comprenez des trucs compliqués. Donc j'en déduit que vous ètes peut-ètre ou probablement autiste

2) si vous aviez étez moins condescendant envers S.Montabert et que vous aviez lu son blog, vous auriez vu qu'à la fin de son article du 6 Avril il pose la question de savoir si c'est possible aujourd'hui et si oui dans quel pays. Donc en ce qui me concerne et supposant qu'il est honnète et relativement bien informé, j'en conclu que la question de la disponibilité des tests est probablement en voie de résolution au moins dans certains pays d'Europe. Cà change des infos françaises dans le domaine où on cherche vainement des infos, même non démontrées, sur l'évolution du dossier.

Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : non, vous avez clairement dit que vous récusiez toutes les écoles philosophiques connues, parce-que les écoles anciennes n'avaient pas pris en compte la science moderne et parce-qu'aucun philosophe actuel n'avait d'expertise réelle et démontrable dans le domaine de la science moderne.
Ah ouais, donc effectivement, vous êtes bouché.
parce-que je vous interdit de tricher en prétendant que vous n'auriez pas sorti cet argument débile ?
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : Comme je vous ai répondu que le pr. Raoult était un "philosophe actuel" parfaitement crédible aujourd'hui dans le domaine scientifique, et en plus apparemment assez proche, philosophiquement parlant, de Michel Onfray, vous tentez de fabriquer de la confusion pour prétendre que vous seriez d'accord avec la philosophie de Raoult mais pas avec celle d'Onfray alors qu’apparemment c'est la même. Vos effets de manche et vos invectives ne suffisent pas pour dissimuler votre mauvaise foi.
Pour moi, la question de la supériorité dans l'absolu n'a pas de sens. Elle se décline selon des modalités de contrôle, selon des domaines spécifiques et des instanciations. La supériorité intellectuelle est quelque chose de très compliqué à établir, et nécessairement polymorphe.

Vous vous trompez, Raoult est une "danseuse étoile de l'opéra de Paris", je mets des guillemets, comme ceux que vous mettez autour de "philosophe" pour Raoult, vu que Raoult, il est chef de service de médecine, et pas agrégé ou docteur de philosophie. Après tout, je suis sûr qu'on peut lire quelque part que Raoult il aime l'opéra.
en clair, le Lundi vous dites que les diplômes sont des indicateurs très imparfaits des qualités intellectuelles des gens parce-que ces qualités sont polymorphes et que les modalités de contrôle sont très imparfaites, le mardi vous interdisez à Raoult de parler de philo parce qu'il est agrégé en médecine et pas en philo, alors même que ses compétences en philo sont reconnues par Onfray, et, le mercredi vous interdisez à Onfray de parler de philo parce qu'il n'a pas réussi le concours de l'ens ni obtenu de master en mécanique quantique. Qui sera la victime de votre oukase du jeudi ?....
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : je ne vois pas ce qu'il y a de comique à fabriquer une citation fausse en faisant un coupé-collé à partir de 2 paragraphes différents, c'est un procédé de voyou.
Ben c'est à dire que vous n'êtes pas franchement un modèle de clarté. Vous vous répétez, vous comprenez de travers, vous extrapolez ce que j'écris.
Si on fait simple, je dis juste que vous êtes un imbécile avec la vue courte.
et moi je dis que vous ètes un tricheur et un voyou en falsifiant ainsi des citations sur un forum
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : sauf cas anecdotique de l'école pythagoricienne du V ème siècle BC, toutes les écoles philosophique ont eu pour objectif de construire des savoirs qui avaient vocation, selon leurs auteurs, à se situer "au dessus" des savoirs techniques et scientifiques de leurs époques.
Et hop, c'est reparti. Deux balles dans le nourrin.
je sais bien que c'est une évidence pour quelqu'un qui a une culture philosophique de base, mais j'essaie de m'adresser à vous
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : Donc vous pouvez inventer une nouvelle école de pensée qui conteste l'idée même que cela soit possible, mais je ne pense pas qu'on puisse appeler çà une "école philosophique", parce-que vous niez le principe de base de la philosophie, pythagore excepté.
Vous n'avez toujours pas compris ce que j'ai dit. Vous n'avez pas quelqu'un à côté de vous qui pourrait vous faire posément une lecture assistée ? Avec des mots simples. ça et une tisane, et hop, au lit..
je parle philo "de base" et vous ne comprenez pas ou vous faites semblant de ne pas comprendre, donc soit vous ètes autiste, soit vous ètes intellectuellement très malhonnète
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : Plus, malgré vos invectives et vos références à Schopenhauer j'ai un peu peur que cette proposition vous fasse passer assez largement pour un ***
principe de réflexivité.
c'est cela oui
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : Idéologue crétin d'un autre temps, vous ne savez pas à qui vous parlez. A cracher en l'air on le reçoit souvent sur la figure.
je pense que je sais à qui je parle 8) :mrgreen:
....
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : çà vous intéresse de savoir ce que je suis ?. Ben je ne vous le dirais pas.
dirai pas, c'est du futur, pas du conditionnel. C'est perturbant quand on se dit qu'on a affaire à un grand homme de voir autant de fautes d'orthographe. On ne sait plus très bien où on en est. :lol:
contrairement à vous je ne pense pas ètre un grand homme. Seulement un type qui a eu un peu de chance et qui s'est bien démerdé
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : vous avez sorti un argument complètement débile et manifestement faux, j'ai clairement montré pourquoi il était faux et la seule réponse que vous trouvez c'est de m'invectiver, et en plus vous êtes payé par nos impots pour former des étudiants :lol: :lol: :lol: ....
Vous n'avez qu'à renoncer à vos revenus, vous ne payerez plus d'impôts, tout ira mieux pour vous. :twisted:
brillante réponse d'un fonctionnaire qui est très content de l'ètre et qui parait très sur de le rester
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
lescargot a écrit : aucun problème par apport à çà, j'ai fait des étude de haut niveau
et j'ai déja eu l'occasion de gérer des dossier,
et de gagner des bagarres,
Mon dieu j'ai terriblement peur, je suis impressionné.
Déjà que vous maitrisez tout plein de choses, et en plus, dans la boitacon qui vous a pris 45 années de votre vie, et qui vous a faire croire avoir de l'importance, vous avez rempli vos missions? C'est... c'est ...super :idea:
j'ai eu l'occasion de diriger la stratégie d'une boite d'1 Md€ de CA qui était engagée dans une grosse bagarre avec une autre boite nettement plus grosse et dirigée essentiellement par des polytechniciens. Après çà l'autre boite a du licencier #20.000 personnes et ne s'en est toujours pas remise. Les polytechniciens il y en a certains que j'apprécie réellement, mais à condition qu'ils soient relativement dilués dans un groupe où ils restent minoritaire. Mon expérience m'a montrée que lorsqu'ils étaient majoritaires dans la direction d'une boite, çà provoquait assez souvent des catastrophes.
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 01:43
Il n'y a pas de sot métier, il n'y a que de sottes gens. Ceux qui connaissent des grands fonctionnaires des années trente ayant des liens dans l'aristocratie et qui ont gagné des gros dossiers dans des boitacons. Par exemple.
je n'ai connu aucun grand fonctionnaire des années trente ayant des liens dans l'aristocratie. Mon père avait côtoyé dans les années 50 un ancien haut-fonctionnaire ayant exercé de hautes responsabilité dans la diplomatie et dans l'armée, assez âgé mais encore très influent, qui avait eu des liens assez étroit avec Aristide Briand et Léon Blum et qui était, et est toujours, considéré comme un exemple de ce que doit, ou devrait, être un haut fonctionnaire de la république. Dans les années 80 j'ai eu l'occasion de rencontrer la fille de cette personnalité et j'avais été étonné, et en fait un peu choqué, de comprendre qu'elle ne soutenait pas la méritocratie républicaine réputée des années 1980, mais qu'elle pensait que la culture et/ou les valeurs aristocratiques de #1900 avait été trop dévalorisées dans la France dans les années 80, contre toute logique et surtout "contre son camp". Cà m'avait surpris et un peu choqué. #30 ans plus tard et en vous lisant je comprend un peu mieux son point de vue. Il est vrai que le père de la dame en question était foncièrement anti-nazi.
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78

jobserve75
Messages : 797
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#474 Message par jobserve75 » 15 avr. 2020, 01:28

stchong a écrit :
15 avr. 2020, 00:31
jobserve75 a écrit :
15 avr. 2020, 00:09
stchong a écrit :
14 avr. 2020, 21:35
jobserve75 a écrit :
14 avr. 2020, 19:08

Un être exceptionnel est une personne qui parvient à faire quelque chose de sa vie avec souvent le peu de moyen qu’on lui offre et surtout qu’il parvienne à réussir sa vie perso.
Ah, 'Mot2Cambronne', j'ai encore loupé un truc,"être exceptionnelle".

Punaise, c'est quoi ces phrases à la noix, tous les mots en rouge n'ont aucun sens ou plusieurs.
Prof de français peut-être?
Je n'ai pas les capacités pour être prof de français.
Non cette phrase me fait gerber,
-un être exceptionnel pour qui par rapport à quoi, à qui, dans quel contexte etc...
-faire quelque chose de sa vie ......... 7 milliards d'humains=7 milliards de futurs morts
-peu de moyen financier, intellectuel, relationnel etc...de naissance.
-réussite perso, et bien chacun y voit ce qu'il veut, des enfants ou pas, un boulot sympa ou pas, une passion ou pas, un conjoint ou plusieurs, un beau jardin ou pas (Giverny par exemple) etc... la bougeotte , les voyages.

Qui a le costume pour rentrer dans ta phrase, je crois personne que ce soit dans l'histoire ou dans le présent, sans compter ceux qui ne "sont rien" mais heureux.
Ben désolé de vous avoir fait mal au ventre à ce point.

Merci d’avoir répondu à ma place. Visiblement, elle n’était pas si incompréhensible que cela parce que vous êtes parvenu à y mettre de beaux concepts derrière chaque idée.

Ma phrase a au moins eu le mérite de vous faire réfléchir. Je retiens une chose superbe que vous avez citée : ceux qui ne sont « rien » mais heureux.
Modifié en dernier par jobserve75 le 15 avr. 2020, 01:45, modifié 1 fois.

jobserve75
Messages : 797
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#475 Message par jobserve75 » 15 avr. 2020, 01:42

À l’escargot :

Laissez tomber vos réponses avec Jeffrey.
A vous lire tous les 2, vous avez assurément 2 parcours différents, quoique dans l’élite, qui feront justement que n’allez jamais vous apprécier.
Je pense que vous devez faire partie des 20% des personnes qui le détestent comme il le dit.

Cagou780
Messages : 476
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#476 Message par Cagou780 » 15 avr. 2020, 02:20

Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 21:51
Laissez les lecteurs jugez, ...
Trop long. Trop longtemps.

Avatar du membre
squamata
-+
-+
Messages : 1905
Enregistré le : 01 mars 2011, 22:09

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#477 Message par squamata » 15 avr. 2020, 03:40

Cagou780 a écrit :
15 avr. 2020, 02:20
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 21:51
Laissez les lecteurs jugez, ...
Trop long. Trop longtemps.
Pourquoi l'opinion des gens vous mets tellement en souffrance ? Il ne vous empêche pas de sortir de chez vous

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 33962
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#478 Message par Pi-r2 » 15 avr. 2020, 04:09

lescargot a écrit :
15 avr. 2020, 01:03
Les polytechniciens il y en a certains que j'apprécie réellement, mais à condition qu'ils soient relativement dilués dans un groupe où ils restent minoritaire. Mon expérience m'a montrée que lorsqu'ils étaient majoritaires dans la direction d'une boite, çà provoquait assez souvent des catastrophes.
Moi ce sont les généralités que j'aime bien. Quand on sort une généralité on est sur de sortir une connerie.
On peut remplacer le mot polytechnicien par juif pour voir. C'est un exercice croustillant.

Moi je n'ai pas connu deux polytechniciens identiques, enfin si, deux :lol:
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Cagou780
Messages : 476
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#479 Message par Cagou780 » 15 avr. 2020, 04:55

squamata a écrit :
15 avr. 2020, 03:40
Cagou780 a écrit :
15 avr. 2020, 02:20
Jeffrey a écrit :
14 avr. 2020, 21:51
Laissez les lecteurs jugez, ...
Trop long. Trop longtemps.
Pourquoi l'opinion des gens vous mets tellement en souffrance ? Il ne vous empêche pas de sortir de chez vous
Cette logorrhée ponctuée d'insultes, d'infinies digressions et ironies, courante (si je puis dire :lol: ) sur les forums, prend un peu de place c'est tout.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9086
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#480 Message par Jeffrey » 15 avr. 2020, 09:57

jobserve75 a écrit :
15 avr. 2020, 00:07
À Jeffrey :

Permettez-moi de vous féliciter pour votre parcours?
Je n’éprouve pas beaucoup d’admiration (mais un certain respect quand-même)) pour des énarques ou des professeurs en médecine (domaine que je connais) issus de milieux ultra-favorisés; En revanche, réussir 2 concours sélectifs en étant issu, à priori, d’un milieu modeste, je dis bravo!
Salut,
d'abord, je ne répondrai plus à l'escargot sur ce fil. Le tôlier m'a demandé d'arrêter, et je partage et respecte sa décision. Il ne faut pas attendre que l'autre spécimen s'arrête tout seul, et à quoi bon.
Vous m'interrogez sur mon parcours, je considère que c'est différent. Pas la peine de me féliciter pour mon parcours. Je n'ai pas vraiment de mérite. Je pense qu'on peut se féliciter de ce qu'on fait, mais uniquement pour les autres.
jobserve75 a écrit : Par contre, si j’ai bien suivi, vous êtes enseignant? Vous avez certainement choisi cette profession par goût.
Non, pas du tout. Et je ne suis pas qu'enseignant. J'ai travaillé dans le privé, puis dans le public, dans plusieurs administrations. Je suis devenu enseignant chercheur. Cela ne me prend finalement qu'une assez modeste portion de mon temps je dirais.
jobserve75 a écrit : Vous n’allez sans doute pas me croire mais je l’avais deviné en vous lisant avant même de l’apprendre sur un autre message.
ptet que vous n'avez pas bien bien deviné hein :wink:
jobserve75 a écrit : Je n’ai rien contre les enseignants en qui j’ai pour la plupart de l’admiration mais à vous lire, cela se voit trop. Vous pensez connaître tout sur tout. Et comme vous êtes dans le gratin des enseignants, ça en devient trop méprisant.
C'est l'image que vous vous faites de la situation. Vous devriez vous interroger sur la perspective qui vous apparait, en fonction de votre propre parcours et de votre position.
Vous pouvez par exemple parcourir le forum, et regarder sur quels fils j'interviens. Il y a beaucoup de fils où je ne dis strictement rien. Parce que j'écoute et m'informe. Il y a des fils où je donne à l'inverse des explications, parce que ce sont des domaines où je connais des choses. Et puis il y a des fils où on parle de politique. Polites , en grec, cela désigne un citoyen, l'habitant de la cité. C'est un domaine qui nous concerne tous. C'est pour cette raison que j'interviens sur ce fil.
Connaitre tout sur tout ? Non, certainement pas. La seule vraie sagesse réside en connaitre son ignorance.
jobserve75 a écrit : J’espère que vous ne le prendrez pas mal encore une fois.
Je le prendrais mal si vous me connaissiez, si vous aviez vous même montré une clairvoyance et une capacité d'analyse et d'échange, pas sur trois posts sur un fil, mais avec une construction suivie qui me démontre votre propre capacité de jugement. Là, clairement, je n'ai aucun moyen de juger, et cela n'a donc strictement aucune importance pour moi. Et encore, quand je dis que je le prendrais mal, cela veut dire que cela pourrait me faire souffrir, m'interpeller, me faire remettre certaines choses en question. Là, il reste un chemin à parcourir.
jobserve75 a écrit : Pourquoi ne tenteriez-vous pas une aventure dans le monde de l’entreprise ou dans celui de l’administration.
Déjà fait. Je m'ennuyais prodigieusement. Une forte contrainte horaire et un rythme de travail qui est un dénominateur commun avec son entourage, très réducteur, et sur le plan de la motivation, je vous réponds plus bas.
jobserve75 a écrit :Pas pour une recherche de carrière ou d’argent mais pour un enrichissement personnel? Peut-être l’avez-vous déjà fait d’ailleurs et que cela ne vous a pas plu ou que vous n’avez pas pu exceller?
Vous voyez, on est dans un échange, une conversation, et vous appliquez vos schémas de pensée, qui ne sont pas les miens. Vous évoquez comme moteur un enrichissement personnel. Je n'ai ni envie ni besoin de m'enrichir personnellement. Vous allez tout de suite penser que je joue sur les mots. Pas au sens du profit matériel vous voulez dire. Mais c'est plus profond que cela en réalité. La motivation, cela peut être avant tout d'enrichir les autres, de leur apporter ce dont ils ont besoin, ce que vous espérez pouvoir leur apporter. Peut être pouvez vous alors saisir que l'enrichissement personnel n'est ni une fin ni un moyen dans cette optique.
Et si vous vouliez vraiment aider les autres, que feriez vous vous même ? Vous iriez dans une grosse boite fabriquer des avions, des ordinateurs, des voitures, de l'électroménager, une banque peut être ? Vous iriez dans une administration ? Aux impôts ? à la territoriale ? A l'éducation nationale peut être et sans doute. Encore que, de nos jours...
Pour ma part, mon enrichissement personnel, comme vous l'exprimez, consiste à être là pour mon entourage, à aider ceux que je rencontre. J'ai aussi de multiples engagements associatifs; d'ailleurs, vous n'avez pas évoqué cette direction, peut être qu'elle n'évoque rien pour vous. Cela me remplit une bonne partie de mon temps. Pour certains, c'est sans valeur, pour moi, cela ne l'est pas.
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
licorne
-++
-++
Messages : 3751
Enregistré le : 22 déc. 2011, 13:12
Localisation : GROLAND

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#481 Message par licorne » 15 avr. 2020, 22:40

La Docteure Sabine Paliard-Franco aurait traité des patients suspects du Covid19 aux moyens de médicaments autres que ceux du Professeur Raoult. Et elle aurait obtenu selon son étude, de très bons résultats également....Dont elle s'est empressée de faire part à la communauté médicale....



https://sfgg.org/media/2020/03/protocol ... 20-bis-sus picions-covid-19-docx.pdf

"Cette étude clinique, montre la réponse rapide des patients hautement suspects de covid 19 à un
protocole très simple : la prise d'un macrolide donné seul dans le groupe I ou combiné à une C3G
dans le groupe II, ce qui semble, d'une part, stopper la dégradation de la maladie, et d'autre part,
soigner efficacement tous ses symptômes en 24 ou 48h.
C'est étonnant et soulève de nombreuses questions :
En effet, il serait intéressant de savoir si le macrolide a aussi une action virucide même modérée,
en complément de son activité contre la surinfection bactérienne et l'inflammation qui en découle.
Le Zithromax a pour sa part fait l'objet de travaux japonais en Octobre 2019 qui ont prouvé son
action virucide sur le virus H1N1, avec une bonne description de son mécanisme de lutte contre les
infections intra-cellulaires. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31300721/
Cette activité anti-virale s'appliquerait-elle aussi au coronavirus ?
Il serait intéressant de comprendre si certains macrolides ont effectivement des propriétés
virucides, si certains seraient plus performants que d'autres, ou s'il s'agit simplement d'un effet de
classe. Cette dernière hypothèse semble se confirmer compte-tenu de l'équivalence d'efficacité sur
les symptômes lorsque l'on varie les molécules.
Ce qui aurait l'avantage de mettre à l'abri d'une éventuelle pénurie de médicaments macrolides
s'ils s'avèrent très sollicités.
Il y a lieu de déterminer s'il faut prolonger le traitement antibiotique tant que l'excrétion virale
persiste. Une durée de traitement minimale de 10 à 14 jours semble indiquée pour éviter les
rechutes de ces pneumopathies atypiques.

A ce jour, il est très rassurant de constater que tous les patients que j'ai reçus avec ces symptômes
sont répondeurs au protocole Macrolide seul (groupe I) ou Macrolide-C3G pour les formes sévères
(groupe II). (une quarantaine de patients au 28 mars 2020 et cela ne cesse de croître"

Dr Sabine PALIARD-FRANCO


famille des macrolides :

1re génération :
cycle à 14 : érythromycine A
cycle à 16 : spiramycine
2e génération
cycle à 14 : clarithromycine
cycle à 14 : roxithromycine
cycle à 15 : azithromycine
cycle à 16 : midécamycine, josamycine (josacine) .
3e génération (kétolides) :
cycle à 14 : télithromycine




Étonnant silence des autorités médicales? Que pense la Docteur Karine Lacombe? Et le gouvernement?



https://blogs.mediapart.fr/basicblog/bl ... ard-franco



Voici la publication initiale :



26 mars – Isère
Dans le cadre de cette épidémie galopante de Covid-19 qui inquiète tout le monde, à
toutes fins utiles, je vous fais part de ce qui se vit dans notre secteur :
Sur Châbons, dans la Bièvre, comme chacun de mes confrères du Centre Médical, j’ai
reçu depuis 15 jours en consultation déjà au moins 36 patients pour des syndromes
grippaux atypiques, ayant les symptômes bien évocateurs du Covid 19.
En effet, les symptômes comme de la fièvre, de la toux, des maux de gorge très
inflammatoires, de l'anosmie, agueusie, des troubles digestifs inauguraux et des
malaises pour des patients âgés, qui pour la plupart avaient été vaccinés ou avaient déjà
fait la grippe saisonnière, dont 11 ont fait une forme sévère. Ces patients n’ayant
évidemment pas été testés, faute de tests disponibles jusqu'à il y a une semaine, ces
tests restant très rationnés, dans un labo distant d'1/2 h en voiture.(Voiron)
Pour toutes les formes sévères et variées de pneumopathies sur des sujets à risque
(diabète, obésité, âge avancé, troubles cognitifs, terrain cardio vasculaire ou cancer…) j’ai
prescrit dans un premier temps de la Rocéphine injectable 1 à 2 g/jour selon la
corpulence, ce qui a rapidement fait chuter la fièvre et amélioré certain symptômes
respiratoires chez les patients. Cependant, malgré ce traitement à large spectre, il
demeurait souvent une dyspnée avec état inflammatoire des bronches et du
rhinopharynx, une sibilance, une oppression thoracique, ou des glaires épaisses et
douloureuses dans les voies aériennes supérieures et inférieures.
Parallèlement, pour un jeune de 23 ans ayant les mêmes symptômes grippaux, mais ne
présentant pas de risque autre qu’un terrain allergique, avec fièvre, toux et aggravation
inquiétante de l’essoufflement et oppression thoracique à j7 , n'ayant que la clinique
pour prendre une décision, je l’ai traité par ZECLAR /Innovair /anti-histaminique comme
pour une surinfection de bronchiolite chez les nourrissons ou une pneumopathie
atypique printanière. Traitement qui a donné un très bon résultat en à peine 24h sur
tous les symptômes..
Confortée par la rapidité et l'efficacité de cette classe médicamenteuse, j’ai donc ajouté
à tous mes cas critiques cette prescription de macrolide (ZECLAR, RULID ou Zithromax
dont on connait l’action bactéricide sur les germes atypiques et l’action virucide) ce qui a
dans les 24h amélioré les symptômes subsistants chez tous les patients, même sévères,
âgés ou polypathologiques.
En cas d’essoufflement et/ou de toux rebelle, je prescris volontiers une association fixe
de bronchodilatateur et de corticoïde inhalé, et un anti-histaminique sur les terrains
allergiques. (pour réduire l'inflammation générale).
Je fais un suivi journalier de tous ces cas de syndromes grippaux atypiques et en
particulier pour tous les cas sévères.
Pour ceux à la limite de l’hospitalisation, je constate que sous ce double traitement,
(Rocéphine IM ou SC et macrolide per os, bronchodilatateurs) ils n’ont plus de
symptômes inquiétants ou sont déjà guéris.
Pour les cas les moins sévères, le macrolide suffit et agit dès les premières 24h tant sur
la toux, la fièvre, les myalgies, les signes ORL et l’état général.
C'est étonnant.
Quel que soit le stade d’avancement de la maladie lors du début du traitement ( J5, J7, J9
ou J12) je constate une réponse significative en moins de 48h et généralement dans les
24h, sur la surinfection, et les symptômes inquiétants, manifestement dissociée de
l’évolution naturelle du virus.
N’ayant pas accès aux tests, je ne peux pas savoir si la charge virale diminue avec ce
traitement, mais il est certain qu’avec ce traitement on lutte efficacement contre la
surinfection et l’inflammation, ce qui est l’objectif et m’a permis d’éviter au moins 7
hospitalisations dont 5 au-dessus de 75 ans.
Je suis en train de réaliser une synthèse des données médicales de cette population que
je ne manquerai pas de vous faire parvenir.
En espérant que cela vous sera utile, pour contribuer à la prise en charge en
ambulatoire des cas groupe I et II et éviter le basculement vers l'hospitalisation et la
réanimation.
En attendant d'autres consignes thérapeutiques pour les cas graves, comme
l'hydroxychloroquine, que je ne me suis pas risquée de prescrire, dans l'attente, cela
pourrait peut-être aider d'autres patients, notamment âgés, ou en institution. Ou éviter
le recours à la quinine en cas de contre-indication ou de risque de toxicité.
Bien cordialement,
Dr Sabine PALIARD-FRANCO

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 8176
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#482 Message par stchong » 15 avr. 2020, 23:02

licorne a écrit :
15 avr. 2020, 22:40
La Docteure Sabine Paliard-Franco aurait traité des patients suspects du Covid19 aux moyens de médicaments autres que ceux du Professeur Raoult. Et elle aurait obtenu selon son étude, de très bons résultats également....Dont elle s'est empressée de faire part à la communauté médicale....



https://sfgg.org/media/2020/03/protocol ... 20-bis-sus picions-covid-19-docx.pdf

"Cette étude clinique, montre la réponse rapide des patients hautement suspects de covid 19 à un
protocole très simple : la prise d'un macrolide donné seul dans le groupe I ou combiné à une C3G
dans le groupe II, ce qui semble, d'une part, stopper la dégradation de la maladie, et d'autre part,
soigner efficacement tous ses symptômes en 24 ou 48h.
C'est étonnant et soulève de nombreuses questions :
En effet, il serait intéressant de savoir si le macrolide a aussi une action virucide même modérée,
en complément de son activité contre la surinfection bactérienne et l'inflammation qui en découle.
Le Zithromax a pour sa part fait l'objet de travaux japonais en Octobre 2019 qui ont prouvé son
action virucide sur le virus H1N1, avec une bonne description de son mécanisme de lutte contre les
infections intra-cellulaires. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31300721/
Cette activité anti-virale s'appliquerait-elle aussi au coronavirus ?
Il serait intéressant de comprendre si certains macrolides ont effectivement des propriétés
virucides, si certains seraient plus performants que d'autres, ou s'il s'agit simplement d'un effet de
classe. Cette dernière hypothèse semble se confirmer compte-tenu de l'équivalence d'efficacité sur
les symptômes lorsque l'on varie les molécules.
Ce qui aurait l'avantage de mettre à l'abri d'une éventuelle pénurie de médicaments macrolides
s'ils s'avèrent très sollicités.
Il y a lieu de déterminer s'il faut prolonger le traitement antibiotique tant que l'excrétion virale
persiste. Une durée de traitement minimale de 10 à 14 jours semble indiquée pour éviter les
rechutes de ces pneumopathies atypiques.

A ce jour, il est très rassurant de constater que tous les patients que j'ai reçus avec ces symptômes
sont répondeurs au protocole Macrolide seul (groupe I) ou Macrolide-C3G pour les formes sévères
(groupe II). (une quarantaine de patients au 28 mars 2020 et cela ne cesse de croître"

Dr Sabine PALIARD-FRANCO


famille des macrolides :

1re génération :
cycle à 14 : érythromycine A
cycle à 16 : spiramycine
2e génération
cycle à 14 : clarithromycine
cycle à 14 : roxithromycine
cycle à 15 : azithromycine
cycle à 16 : midécamycine, josamycine (josacine) .
3e génération (kétolides) :
cycle à 14 : télithromycine




Étonnant silence des autorités médicales? Que pense la Docteur Karine Lacombe? Et le gouvernement?



https://blogs.mediapart.fr/basicblog/bl ... ard-franco



Voici la publication initiale :



26 mars – Isère
Dans le cadre de cette épidémie galopante de Covid-19 qui inquiète tout le monde, à
toutes fins utiles, je vous fais part de ce qui se vit dans notre secteur :
Sur Châbons, dans la Bièvre, comme chacun de mes confrères du Centre Médical, j’ai
reçu depuis 15 jours en consultation déjà au moins 36 patients pour des syndromes
grippaux atypiques, ayant les symptômes bien évocateurs du Covid 19.
En effet, les symptômes comme de la fièvre, de la toux, des maux de gorge très
inflammatoires, de l'anosmie, agueusie, des troubles digestifs inauguraux et des
malaises pour des patients âgés, qui pour la plupart avaient été vaccinés ou avaient déjà
fait la grippe saisonnière, dont 11 ont fait une forme sévère. Ces patients n’ayant
évidemment pas été testés, faute de tests disponibles jusqu'à il y a une semaine, ces
tests restant très rationnés, dans un labo distant d'1/2 h en voiture.(Voiron)
Pour toutes les formes sévères et variées de pneumopathies sur des sujets à risque
(diabète, obésité, âge avancé, troubles cognitifs, terrain cardio vasculaire ou cancer…) j’ai
prescrit dans un premier temps de la Rocéphine injectable 1 à 2 g/jour selon la
corpulence, ce qui a rapidement fait chuter la fièvre et amélioré certain symptômes
respiratoires chez les patients. Cependant, malgré ce traitement à large spectre, il
demeurait souvent une dyspnée avec état inflammatoire des bronches et du
rhinopharynx, une sibilance, une oppression thoracique, ou des glaires épaisses et
douloureuses dans les voies aériennes supérieures et inférieures.
Parallèlement, pour un jeune de 23 ans ayant les mêmes symptômes grippaux, mais ne
présentant pas de risque autre qu’un terrain allergique, avec fièvre, toux et aggravation
inquiétante de l’essoufflement et oppression thoracique à j7 , n'ayant que la clinique
pour prendre une décision, je l’ai traité par ZECLAR /Innovair /anti-histaminique comme
pour une surinfection de bronchiolite chez les nourrissons ou une pneumopathie
atypique printanière. Traitement qui a donné un très bon résultat en à peine 24h sur
tous les symptômes..
Confortée par la rapidité et l'efficacité de cette classe médicamenteuse, j’ai donc ajouté
à tous mes cas critiques cette prescription de macrolide (ZECLAR, RULID ou Zithromax
dont on connait l’action bactéricide sur les germes atypiques et l’action virucide) ce qui a
dans les 24h amélioré les symptômes subsistants chez tous les patients, même sévères,
âgés ou polypathologiques.
En cas d’essoufflement et/ou de toux rebelle, je prescris volontiers une association fixe
de bronchodilatateur et de corticoïde inhalé, et un anti-histaminique sur les terrains
allergiques. (pour réduire l'inflammation générale).
Je fais un suivi journalier de tous ces cas de syndromes grippaux atypiques et en
particulier pour tous les cas sévères.
Pour ceux à la limite de l’hospitalisation, je constate que sous ce double traitement,
(Rocéphine IM ou SC et macrolide per os, bronchodilatateurs) ils n’ont plus de
symptômes inquiétants ou sont déjà guéris.
Pour les cas les moins sévères, le macrolide suffit et agit dès les premières 24h tant sur
la toux, la fièvre, les myalgies, les signes ORL et l’état général.
C'est étonnant.
Quel que soit le stade d’avancement de la maladie lors du début du traitement ( J5, J7, J9
ou J12) je constate une réponse significative en moins de 48h et généralement dans les
24h, sur la surinfection, et les symptômes inquiétants, manifestement dissociée de
l’évolution naturelle du virus.
N’ayant pas accès aux tests, je ne peux pas savoir si la charge virale diminue avec ce
traitement, mais il est certain qu’avec ce traitement on lutte efficacement contre la
surinfection et l’inflammation, ce qui est l’objectif et m’a permis d’éviter au moins 7
hospitalisations dont 5 au-dessus de 75 ans.
Je suis en train de réaliser une synthèse des données médicales de cette population que
je ne manquerai pas de vous faire parvenir.
En espérant que cela vous sera utile, pour contribuer à la prise en charge en
ambulatoire des cas groupe I et II et éviter le basculement vers l'hospitalisation et la
réanimation.
En attendant d'autres consignes thérapeutiques pour les cas graves, comme
l'hydroxychloroquine, que je ne me suis pas risquée de prescrire, dans l'attente, cela
pourrait peut-être aider d'autres patients, notamment âgés, ou en institution. Ou éviter
le recours à la quinine en cas de contre-indication ou de risque de toxicité.
Bien cordialement,
Dr Sabine PALIARD-FRANCO
Je ne ferais rien avec ton post car je ne suis pas médecin et ne comprend rien.
L'épidémie est comment en Isère sévère ou pas.

Mais j'ai entendu parler des macrolides donc ce n'est pas ignoré.
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 12885
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#483 Message par pimono » 16 avr. 2020, 00:04

il y a aussi un lien de Parsifal concernant une équipe sérieuse qui cherche des fonds pour valider des travaux qui semblent prometteurs.
http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 8#p2411048

Tout cela laisse penser que chacun fait un peu sa soupe de son coté et que des batons sont mis dans les roues des chercheurs de solutions car en période de guerre normalement, on soigne les gens avec ce qu'on trouve, si la jambe est à moitié découpée, on laisse pas le sang pisser jusqu'à ce que ça sèche au sol avant de réagir.

Il y a encore beaucoup trop de cas de décès au coronavirus, je trouve très étrange cette façon de continuer à compter les morts sans réagir sérieusement. Ca fait pas très "guerre".
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Avatar du membre
divorce
Messages : 193
Enregistré le : 19 oct. 2010, 17:31

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#484 Message par divorce » 16 avr. 2020, 05:33

pimono a écrit :
16 avr. 2020, 00:04
Il y a encore beaucoup trop de cas de décès au coronavirus, je trouve très étrange cette façon de continuer à compter les morts sans réagir sérieusement. Ca fait pas très "guerre".
Ben, c'est une guerre où les généraux bedonnants ordonnent des assauts inutiles, mais conformes à la doctrine de la guerre précédente. Où les marchand de cannons essaient de placer des armes nouvelles ou couteuses alors que les soldats sont mal équipés.
C'est une guerre où l'ennemi c'est nous.

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 33962
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#485 Message par Pi-r2 » 16 avr. 2020, 05:44

l'azithromycine est un macrolide.
Donc c'est le même constat qu'a fait le groupe de trois médecins et également Raoult.
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Avatar du membre
amalricu
+
+
Messages : 3280
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#486 Message par amalricu » 16 avr. 2020, 06:20

J'ai vu un reportage hier sur l'Allemagne. Les lander de l'ex RDA sont moins touchés que ceux de l'ex RFA : les chercheurs pensent que la politique de vaccination au BCG pratiquée dans la partie orientale jusque dans les années 2000 y est pour quelque chose.

Avatar du membre
licorne
-++
-++
Messages : 3751
Enregistré le : 22 déc. 2011, 13:12
Localisation : GROLAND

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#487 Message par licorne » 16 avr. 2020, 09:14

VOICI UN COPIER DES PDF QUI ON DISPARU DU WEB (SUPPRIMÉ PAR QUI ? ON SAIS PAS...LES PETITS SOLDATS DE LA FINANCE APATRIDE ?)


26 mars – Isère

Dans le cadre de cette épidémie galopante de Covid-19 qui inquiète tout le monde, à
toutes fins utiles, je vous fais part de ce qui se vit dans notre secteur :
Sur Châbons, dans la Bièvre, comme chacun de mes confrères du Centre Médical, j’ai
reçu depuis 15 jours en consultation déjà au moins 36 patients pour des syndromes
grippaux atypiques, ayant les symptômes bien évocateurs du Covid 19.

En effet, les symptômes comme de la fièvre, de la toux, des maux de gorge très
inflammatoires, de l'anosmie, agueusie, des troubles digestifs inauguraux et des
malaises pour des patients âgés, qui pour la plupart avaient été vaccinés ou avaient déjà
fait la grippe saisonnière, dont 11 ont fait une forme sévère.

Ces patients n’ayant
évidemment pas été testés, faute de tests disponibles jusqu'à il y a une semaine, ces
tests restant très rationnés, dans un labo distant d'1/2 h en voiture.(Voiron)

Pour toutes les formes sévères et variées de pneumopathies sur des sujets à risque
(diabète, obésité, âge avancé, troubles cognitifs, terrain cardio vasculaire ou cancer…) j’ai
prescrit dans un premier temps de la Rocéphine injectable 1 à 2 g/jour selon la
corpulence, ce qui a rapidement fait chuter la fièvre et amélioré certain symptômes
respiratoires chez les patients.

Cependant, malgré ce traitement à large spectre, il
demeurait souvent une dyspnée avec état inflammatoire des bronches et du
rhinopharynx, une sibilance, une oppression thoracique, ou des glaires épaisses et
douloureuses dans les voies aériennes supérieures et inférieures.

Parallèlement, pour un jeune de 23 ans ayant les mêmes symptômes grippaux, mais ne
présentant pas de risque autre qu’un terrain allergique, avec fièvre, toux et aggravation
inquiétante de l’essoufflement et oppression thoracique à j7 , n'ayant que la clinique
pour prendre une décision, je l’ai traité par ZECLAR /Innovair /anti-histaminique comme
pour une surinfection de bronchiolite chez les nourrissons ou une pneumopathie
atypique printanière. Traitement qui a donné un très bon résultat en à peine 24h sur
tous les symptômes..

Confortée par la rapidité et l'efficacité de cette classe médicamenteuse, j’ai donc ajouté
à tous mes cas critiques cette prescription de macrolide (ZECLAR, RULID ou Zithromax
dont on connait l’action bactéricide sur les germes atypiques et l’action virucide) ce qui a
dans les 24h amélioré les symptômes subsistants chez tous les patients, même sévères,
âgés ou polypathologiques.

En cas d’essoufflement et/ou de toux rebelle, je prescris volontiers une association fixe
de bronchodilatateur et de corticoïde inhalé, et un anti-histaminique sur les terrains
allergiques. (pour réduire l'inflammation générale).

Je fais un suivi journalier de tous ces cas de syndromes grippaux atypiques et en
particulier pour tous les cas sévères.



RETOUR D’EXPÉRIENCE sur la prise en charge de MALADES SUSPECTS DE COVID 19 : GROUPE I
CABINET MÉDICAL DE CHABONS. Dr Sabine PALIARD-FRANCO

Suite à ma communication du 26 mars 2020 concernant les patients suspects de Covid-19 sévères (de
groupe II) vous trouverez ci-dessous les graphes montrant l’évolution des symptômes des 24 patients
ayant fait une forme modérée de syndrome grippal atypique (de groupe I), et pour lesquels je
pensais qu’ils devaient quand même bénéficier d’un traitement et d’une surveillance rapprochée :
Les critères d’instauration du traitement sont les suivants : Durée d’évolution supérieure à 5 jours,
toux sèche persistante, dyspnée, signes généraux marqués, fièvre prolongée, rechute d’une toux
après un semblant de guérison à la 2e semaine entre J7 et J10... Facteurs de risque respiratoires et
cardio-vasculaires, maladie auto-immune, cancer. Tabagisme, surpoids. Terrain allergique. Contexte
social.

Les patients ont tous reçu au moins un Macrolide (Zithromax, Zeclar, Rulid ou Josacine) et dans les
cas présentant une pneumopathie mal tolérée, une association avec une C3G (CEFTRIAXONE) ou
Cefpodoxime.

J’ai prescrit le macrolide seul aux patients chez lesquels je constatais l’existence d’un syndrome
bronchique avec pneumonie atypique, bilatérale, avec diminution du murmure vésiculaire et
dyspnée, et une C3G en plus en cas de signes ORL marqués ou d’infections pulmonaires basses,
franches lobaires aiguës. Car l’on constate lors de ce syndrome grippal une atteinte de tout l’arbre
respiratoire à différents niveaux.

Nous avons suivi les patients chaque jour et relevé l’état les symptômes, au démarrage de la maladie,
au jour d’instauration du traitement (noté T) et les 3 jours suivants (T1,T2,T3).
Les symptômes étudiés sont la toux, la fièvre, la dyspnée, l’asthénie, les troubles digestifs, les
céphalées et les signes ORL (maux de gorge, obstruction nasale, anosmie et agueusie).

Les douleurs musculaires et articulaires :
60% des patients présentaient des douleurs musculaires ou articulaires qui ont elles-mêmes cédé au
deuxième jour de traitement.

Divers points :
1) Il faut noter que les patients n’ont pas tous été pris en charge au même stade de la maladie (à
j7, j7, j14, j6, j22, j16, j13, j5, j3, j18) ce qui écarte l’hypothèse d’une simple élimination
naturelle de la maladie dans ce processus de guérison.
2) Il est remarquable que les patients présentent de nombreux symptômes qui cèdent tous en
même temps avec le traitement.
3) Les patients pour lesquels nous avons le plus de recul ne présentent plus de symptômes.
4) J’ai utilisé 4 macrolides différents, et n’ai pas remarqué de différence d’efficacité, mais
seulement de tolérance digestive.

Conclusion :
Cette étude purement clinique, montre la réponse rapide des patients suspects de covid 19 à un
stade sévère, à la combinaison d’un macrolide et d’un C3G qui semble, d’une part, stopper la
dégradation de la maladie, et d’autre part, soigner efficacement tous ses symptômes en 24 ou 48h.
Il serait intéressant de savoir si cette combinaison d’antibiotique a aussi une action virucide en
complément de son efficacité sur la surinfection bactérienne et l’inflammation qui en découle. Il y a
lieu de savoir s’il faut prolonger ce traitement tant que l’excrétion virale persiste.

Je vous ferai parvenir la synthèse de la patientèle du groupe 1 pour lesquels le traitement au
macrolide seul semble également très efficace pour stopper l’évolution de la maladie et supprimer
les symptômes.

A ce jour, tous les patients que j’ai reçus avec ces symptômes (37) sont répondeurs.
Dr Sabine PALIARD-FRANCO

4 ch de l’Orge, 38 690 CHABONS

Avatar du membre
licorne
-++
-++
Messages : 3751
Enregistré le : 22 déc. 2011, 13:12
Localisation : GROLAND

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#488 Message par licorne » 17 avr. 2020, 21:03

e Covid 19 est vraiment, dans de nombreux domaines, LE GRAND REVELATEUR. Il met, si j’ose dire, bas tous les masques, politiques et économiques. Désormais, il faudra être un crétin militant pour ne pas comprendre comment notre « civilisation » est menée.

De fait, le C19 montre quels sont les choix économiques du système néolibéral; c’est simple: tout pour les « actionnaires » (vous savez, ces gens qui croulent sous le boulot, et doivent effectuer, pour survivre, une thalasso sur un yacht au soleil des Seychelles=; eux, c’est comme les trous noirs dans l’espace: ça absorbe, ça absorbe, mais on ne sait presque rien d’eux; comptez pas sur les merdias pour les identifier…). Bref, la norme; pour ces larves démentes, c’est « tout pour nous, rien pour les travailleurs et le service public ».
Et l’on a joyeusement détruit l’Education Nationale, la Santé, la Poste, la SNCF, Alstom, Technip, etc, etc…
Les dégâts étant trop évidents, avec l’appui des merdias aux ordres, on propose des boucs émissaires: si la Poste fonctionne mal, pour P. Praud, c’est la faute des postiers. Les problèmes de l’éducation? Les profs (encore fonctionnaires, beurk! Et ainsi de suite.

Les esclaves de M. Drahi, Bolloré et Cie: commentateurs aux gras salaires et « journalistes » de bouches d’égout, ne vous instruiront JAMAIS des boîtes qui ferment par délocalisation (pour chercher un PROFIT encore + grand), par achat étranger.. Ils ne disent pas ce qu’elles fabriquaient, ce qu’il nous manquera, l’impact sur le chômage…et les bénéfs qui sont retirés de ces opérations.

Donc, silence sur les ravageurs du pays: pas de noms!!
Sur le plan politique national, chacun aura pigé que nos « dirigeants » ne dirigent rien. Rien que les flux d’argent produits par les travailleurs, vers les poches des C. Ghosn, Lagardère, et autres profiteurs inconnus ou pas. En fait, chaque ministre n’a QUE ce rôle de « Publicain »
comme disait l’Evangile. Et dans leur « spécialité », ils sont NULS: Buzyn n’a rien géré, Blanquer ne sait pas s’il faut des masques dans les écoles (va donc faire mettre des masques ) de petits gamins, sot!). La Béloubé détourne l’attention en frappant d’amendes exorbitantes des pêcheurs à la ligne isolés, ou des joggeurs, …et en « amnistiant » ou presque, des délinquants parfois chevronnés. Castagneur frappe les soignants, ces manants qui osent réclamer des postes et des salaires + décents…
L’ineffable foutriquet en chef, au lieu de se mêler de nos affaires, s’en prend à la Chine…qui a eu le mauvais goût d’accueillir nos usines?? Salauds de Chinois qui ne nous ont pas prévenus du chômage que ça entraînerait en France!!! Encore, donc, un pitoyable nuage de fumée pour tenter de cacher les responsabilités…
Le problème, c’est que tous ces s..ds se contredisent, voltent comme des girouettes affolées, et surtout, surtout, montrent leur seul vrai souci: comment faire repartir la machine à exploiter…euh, pardon, l’économie. Le pauvre MErDEF se ronge les ongles, et demande aux employés, virus ou pas, de bien vouloir risquer leurs vies en revenant sur les chaînes (oh le mot révélateur!)

Je le répète: nous sommes sous la dominations de dingues, fous de pouvoir et d’argent, bien dans la ligne des Nazis. Voilà ceux qu’il faudrait pouvoir dépister, et confiner définitivement! Beaucoup s’en rendent compte.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 12885
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#489 Message par pimono » 18 avr. 2020, 02:19

Tu as raison Licorne, je suis presque ok avec tout ce que tu viens de dire car le problème c'est qu'après la guerre, la France n'était qu'un chateau de cendre éventré, tout est reparti grace à cette mondialisation et la main mise américaine !

L'AFP a été crée juste après la guerre, la poste, la sncf, edf, même le nucléaire etc, tout a pu croitre grace aux élites qui se sont toujours servis dans les caisses au passage. C'est une intelligence globalisée qui a pris les commandes depuis très longtemps, les gens ont beau se réveiller que maintenant, tout cela était déjà là de longue date et je suis pas sure que les Français réussiraient mieux sans ce système qui lui profite très largement !

Ceci dit, le choix reste à chacun. On ne force personne à s'enfilocher dans les chaines du médef après avoir voter pour n'importe quoi !
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Avatar du membre
watoo
-++
-++
Messages : 3566
Enregistré le : 04 mai 2012, 04:18

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#490 Message par watoo » 18 avr. 2020, 02:43

DIGOU a écrit :
14 avr. 2020, 21:32
Bonjour,
J'ai hésité à vous répondre parce qu'on est dans la partie publique du forum. Peut être que je migrerai ce fil dans la partie privée si on continue les.......
Voilà pourquoi je reste sur ce forum, que je lis tous les jours, même si je n'interviens pas beaucoup.
Merci Jeffrey, Wasabi, Sifar, PiR2, et tous les autres, que je ne voudrais pas oublier.
+1000 :D :D :D

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 9444
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#491 Message par neron » 18 avr. 2020, 04:26

licorne a écrit :
16 avr. 2020, 09:14
VOICI UN COPIER DES PDF QUI ON DISPARU DU WEB (SUPPRIMÉ PAR QUI ? ON SAIS PAS...LES PETITS SOLDATS DE LA FINANCE APATRIDE ?)

-----> NON il se trouve ICI .

Qu'est-ce vous voulez nous dire de ce constat d'un médecin ? Je ne suis pas médecin :roll:


26 mars – Isère

Dans le cadre de cette épidémie galopante de Covid-19 qui inquiète tout le monde, à
toutes fins utiles, je vous fais part de ce qui se vit dans notre secteur :
Sur Châbons, dans la Bièvre, comme chacun de mes confrères du Centre Médical, j’ai
reçu depuis 15 jours en consultation déjà au moins 36 patients pour des syndromes
grippaux atypiques, ayant les symptômes bien évocateurs du Covid 19.

En effet, les symptômes comme de la fièvre, de la toux, des maux de gorge très
inflammatoires, de l'anosmie, agueusie, des troubles digestifs inauguraux et des
malaises pour des patients âgés, qui pour la plupart avaient été vaccinés ou avaient déjà
fait la grippe saisonnière, dont 11 ont fait une forme sévère.

Ces patients n’ayant
évidemment pas été testés, faute de tests disponibles jusqu'à il y a une semaine, ces
tests restant très rationnés, dans un labo distant d'1/2 h en voiture.(Voiron)

Pour toutes les formes sévères et variées de pneumopathies sur des sujets à risque
(diabète, obésité, âge avancé, troubles cognitifs, terrain cardio vasculaire ou cancer…) j’ai
prescrit dans un premier temps de la Rocéphine injectable 1 à 2 g/jour selon la
corpulence, ce qui a rapidement fait chuter la fièvre et amélioré certain symptômes
respiratoires chez les patients.

Cependant, malgré ce traitement à large spectre, il
demeurait souvent une dyspnée avec état inflammatoire des bronches et du
rhinopharynx, une sibilance, une oppression thoracique, ou des glaires épaisses et
douloureuses dans les voies aériennes supérieures et inférieures.

Parallèlement, pour un jeune de 23 ans ayant les mêmes symptômes grippaux, mais ne
présentant pas de risque autre qu’un terrain allergique, avec fièvre, toux et aggravation
inquiétante de l’essoufflement et oppression thoracique à j7 , n'ayant que la clinique
pour prendre une décision, je l’ai traité par ZECLAR /Innovair /anti-histaminique comme
pour une surinfection de bronchiolite chez les nourrissons ou une pneumopathie
atypique printanière. Traitement qui a donné un très bon résultat en à peine 24h sur
tous les symptômes..

Confortée par la rapidité et l'efficacité de cette classe médicamenteuse, j’ai donc ajouté
à tous mes cas critiques cette prescription de macrolide (ZECLAR, RULID ou Zithromax
dont on connait l’action bactéricide sur les germes atypiques et l’action virucide) ce qui a
dans les 24h amélioré les symptômes subsistants chez tous les patients, même sévères,
âgés ou polypathologiques.

En cas d’essoufflement et/ou de toux rebelle, je prescris volontiers une association fixe
de bronchodilatateur et de corticoïde inhalé, et un anti-histaminique sur les terrains
allergiques. (pour réduire l'inflammation générale).

Je fais un suivi journalier de tous ces cas de syndromes grippaux atypiques et en
particulier pour tous les cas sévères.



RETOUR D’EXPÉRIENCE sur la prise en charge de MALADES SUSPECTS DE COVID 19 : GROUPE I
CABINET MÉDICAL DE CHABONS. Dr Sabine PALIARD-FRANCO

Suite à ma communication du 26 mars 2020 concernant les patients suspects de Covid-19 sévères (de
groupe II) vous trouverez ci-dessous les graphes montrant l’évolution des symptômes des 24 patients
ayant fait une forme modérée de syndrome grippal atypique (de groupe I), et pour lesquels je
pensais qu’ils devaient quand même bénéficier d’un traitement et d’une surveillance rapprochée :
Les critères d’instauration du traitement sont les suivants : Durée d’évolution supérieure à 5 jours,
toux sèche persistante, dyspnée, signes généraux marqués, fièvre prolongée, rechute d’une toux
après un semblant de guérison à la 2e semaine entre J7 et J10... Facteurs de risque respiratoires et
cardio-vasculaires, maladie auto-immune, cancer. Tabagisme, surpoids. Terrain allergique. Contexte
social.

Les patients ont tous reçu au moins un Macrolide (Zithromax, Zeclar, Rulid ou Josacine) et dans les
cas présentant une pneumopathie mal tolérée, une association avec une C3G (CEFTRIAXONE) ou
Cefpodoxime.

J’ai prescrit le macrolide seul aux patients chez lesquels je constatais l’existence d’un syndrome
bronchique avec pneumonie atypique, bilatérale, avec diminution du murmure vésiculaire et
dyspnée, et une C3G en plus en cas de signes ORL marqués ou d’infections pulmonaires basses,
franches lobaires aiguës. Car l’on constate lors de ce syndrome grippal une atteinte de tout l’arbre
respiratoire à différents niveaux.

Nous avons suivi les patients chaque jour et relevé l’état les symptômes, au démarrage de la maladie,
au jour d’instauration du traitement (noté T) et les 3 jours suivants (T1,T2,T3).
Les symptômes étudiés sont la toux, la fièvre, la dyspnée, l’asthénie, les troubles digestifs, les
céphalées et les signes ORL (maux de gorge, obstruction nasale, anosmie et agueusie).

Les douleurs musculaires et articulaires :
60% des patients présentaient des douleurs musculaires ou articulaires qui ont elles-mêmes cédé au
deuxième jour de traitement.

Divers points :
1) Il faut noter que les patients n’ont pas tous été pris en charge au même stade de la maladie (à
j7, j7, j14, j6, j22, j16, j13, j5, j3, j18) ce qui écarte l’hypothèse d’une simple élimination
naturelle de la maladie dans ce processus de guérison.
2) Il est remarquable que les patients présentent de nombreux symptômes qui cèdent tous en
même temps avec le traitement.
3) Les patients pour lesquels nous avons le plus de recul ne présentent plus de symptômes.
4) J’ai utilisé 4 macrolides différents, et n’ai pas remarqué de différence d’efficacité, mais
seulement de tolérance digestive.

Conclusion :
Cette étude purement clinique, montre la réponse rapide des patients suspects de covid 19 à un
stade sévère, à la combinaison d’un macrolide et d’un C3G qui semble, d’une part, stopper la
dégradation de la maladie, et d’autre part, soigner efficacement tous ses symptômes en 24 ou 48h.
Il serait intéressant de savoir si cette combinaison d’antibiotique a aussi une action virucide en
complément de son efficacité sur la surinfection bactérienne et l’inflammation qui en découle. Il y a
lieu de savoir s’il faut prolonger ce traitement tant que l’excrétion virale persiste.

Je vous ferai parvenir la synthèse de la patientèle du groupe 1 pour lesquels le traitement au
macrolide seul semble également très efficace pour stopper l’évolution de la maladie et supprimer
les symptômes.

A ce jour, tous les patients que j’ai reçus avec ces symptômes (37) sont répondeurs.
Dr Sabine PALIARD-FRANCO

4 ch de l’Orge, 38 690 CHABONS
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 12885
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#492 Message par pimono » 18 avr. 2020, 13:30

neron a écrit :
18 avr. 2020, 04:26
licorne a écrit :
16 avr. 2020, 09:14
VOICI UN COPIER DES PDF QUI ON DISPARU DU WEB (SUPPRIMÉ PAR QUI ? ON SAIS PAS...LES PETITS SOLDATS DE LA FINANCE APATRIDE ?)

-----> NON il se trouve ICI .

Qu'est-ce vous voulez nous dire de ce constat d'un médecin ? Je ne suis pas médecin :roll:

Licorne a surement voulu dire que de nombreux médocs soignent, mais qu'on n'incite pas les bons soins.

D'ailleurs, je n'ai pas vérifié cette info mais il semblerait que de nombreux médocs sont en rupture, comme ça, le problème des médocs qui soignent est réglé.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Avatar du membre
licorne
-++
-++
Messages : 3751
Enregistré le : 22 déc. 2011, 13:12
Localisation : GROLAND

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#493 Message par licorne » 19 avr. 2020, 10:17

Coronavirus/Big Pharma : intéressons-nous au cas du Pr Gilbert Deray !
Avatar Administrateur, 4 semaines de cela 3 2 min de lecture 55101
Comme attendu, un autre professeur attaque le travail du Pr Didier Raoult, ce qui est son droit le plus complet sauf qu’en dehors des mensonges qu’il multiplie, il devrait dire à ses auditeurs qu’il multiplie aussi les conflits d’intérêts avec Big Pharma. On a eu d’ailleurs une autre professeure parisienne en la personne de Karine Lacombe qui s’est attaquée au professeur Didier Raoult et à son protocole de traitement du Coronavirus et qui avait également oublié de rappeler son nombre incalculable de conflits d’intérêts avec Big Pharma.
Vous pourrez constater dans la capture écran ci-dessous que le professeur Gilbert Deray travaille pour un grand nombre d’entreprises de Big Pharma dont certaines qui fabriquent des antiviraux qui sont aujourd’hui étudiés pour soigner le Covid-19 !
Il est scandaleux de laisser des professionnels de santé parler de la sorte sur les plateaux télé sans déclarer leurs conflits d’intérêts, c’est pourtant une obligation légale. L’Article L4113-13 de la loi relative au droit des malades et à la qualité du système de santé l’impose à tous : « Les membres des professions médicales qui ont des liens avec des entreprises et des établissements produisant ou exploitant des produits de santé ou avec des organismes de conseil intervenant sur ces produits sont tenus de faire connaître ces liens au public lorsqu’ils s’expriment sur lesdits produits lors d’une manifestation publique, d’un enseignement universitaire ou d’une action de formation continue ou d’éducation thérapeutique, dans la presse écrite ou audiovisuelle ou par toute publication écrite ou en ligne. Les conditions d’application du présent article sont fixées par décret en Conseil d’État. Les manquements aux règles mentionnées à l’alinéa ci-dessus sont punis de sanctions prononcées par l’ordre professionnel compétent. »
Vous savez ce qu’il vous reste à faire concernant ces professionnels de santé. Quant aux chaînes de télé et aux stations radio qui ne respectent pas cet impératif, ne pas oublier de les signaler en masse au CSA.
https://www.lelibrepenseur.org/coronavirus-big-pharma/

magalef
Messages : 109
Enregistré le : 01 mai 2015, 19:19

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#494 Message par magalef » 20 avr. 2020, 07:30

Des experts sans conflit d'intérêt, il n'y en a pas beaucoup...
Le principe aujourd'hui est de signaler ces conflits avant de publier.

Avatar du membre
licorne
-++
-++
Messages : 3751
Enregistré le : 22 déc. 2011, 13:12
Localisation : GROLAND

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#495 Message par licorne » 21 avr. 2020, 13:10

nos « élites », dont celles responsables de la situation actuelle, vont souvent se faire soigner à l’Hôpital Américain de Paris. Cette structure privée fonctionne grâce à la générosité de ses membres et donateurs, et à ses revenus d’activité. Les dons se sont élevés à 5 millions d’€ en 2018 (+15%) pour un CA de 117millions d’€.
L’Hôpital Américain de Paris c’est :
145 lits dont 18 lits critiques
25 places ambulatoires
19 postes de dialyse et 7 postes de chimiothérapie ambulatoire
825 salariés dont 657 filières médicales et soignantes (80%),
324 médecins et chirurgiens accrédités,

Je retiens : 657 filières médicales et soignantes pour 196 lits/places, soit, plus de 3 personnels médic/soignants par place/lits. Quelqu’un ici saurait il faire une comparaison avec les chiffres d’un hôpital publique de même capacité?

https://www.actualite.co/69685/nicolas- ... uilly.html

https://www.nouvelobs.com/l-enquete-de- ... iness.html

https://lanouvelletribune.info/2019/08/ ... -de-paris/

https://www.seneweb.com/news/Internatio ... 18645.html

https://www.american-hospital.org/filea ... 018_FR.pdf

Avatar du membre
licorne
-++
-++
Messages : 3751
Enregistré le : 22 déc. 2011, 13:12
Localisation : GROLAND

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#496 Message par licorne » 24 avr. 2020, 09:31

Pénurie de médicaments : une imprévoyance organisée

« il faut qu’une enquête soit ouverte »

Le chef de la pharmacie du l’hôpital Henri-Mondor raconte les dessous du manque de médicaments. Il dénonce le comportement des laboratoires pharmaceutiques et des gouvernements successifs à l’origine de cette situation. Il demande que les responsables soient retrouvés.

Dans l’Est de la France, le Pr Jean-Philippe Mazzucotelli à Strasbourg et le Dr Marc Noizet à Mulhouse racontaient à Reflets les problèmes de disponibilité de médicament et de matériel médical. Mais la pénurie ne date pas d’aujourd’hui. « Le manque de médicaments en quantité suffisante est très fréquent, assure Alain Astier, chef du service de pharmacie à l’hôpital Henri-Mondor à Créteil. Souvent j’ai un médicament pour deux patients alors que j’en ai quatre à soigner. Alors on choisit à qui on le donne… Parfois on réduit les doses. Avec la crise du Covid-19, on en parle plus et c’est plus aigu. Oui, on peut parler de pénurie de certains produits. Dans ma pharmacie, deux à trois jours de manque d’un médicament, c’est malheureusement banal. Et parfois, la durée est indéterminée. On ne sait pas quand le produit reviendra et ça peut durer longtemps ».

Alors pharmaciens et médecins jonglent en substituant certaines molécules par d’autres. « On emploie un médicament un peu moins bon, un peu moins efficace, poursuit le pharmacien. C’est rare qu’un patient meure si un produit manque. C’est heureusement plus subtil que ça. Mais parfois, il y a une perte de chance à cause du manque d’un médicament ». En ce moment, le professeur Astier n’a aucune visibilité sur les disponibilités de médicaments. Quand la pharmacie du CHU fait une commande à la pharmacie centrale des Hôpitaux de Paris, elle ne sait jamais ce qu’elle recevra. « Parfois on a la moitié, parfois rien… Être pharmacien, c’est se débrouiller, emprunter à un hôpital voisin parfois… On passe notre temps au téléphone… »

Les médicaments qui manquent sont ceux qui ne sont pas chers
Pour le praticien, cette situation de pénurie a été « volontairement organisée par les laboratoires pharmaceutiques ». « En 2008, la pénurie concernait une vingtaine de médicaments ; en 2018, elle concerne 800 produits ! En 10 ans, ça a été multiplié par vingt », dénonce le professeur Astier.

Les tensions sur les curares, nécessaires en réanimation, existent depuis des années. Et quand leur usage explose à cause du grand nombre de malades, on frôle la catastrophe. « Étonnamment, tous les médicaments qui manquent, antibiotiques, anticancéreux, curares entre autres, ce sont des médicaments efficaces mais un peu anciens, qui peuvent être produits en génériques. Ce ne sont jamais les médicaments chers qui sont les vaches à lait des labos ».

Mais ce qui met le professeur Astier en colère, c’est que tout cela est le fruit d’une politique des laboratoires pharmaceutiques et des gouvernements successifs. « Les labos ont délocalisé massivement dans les années 2000-2005 pour faire plus de profit. Les matières premières comme les médicaments sont fabriqués en Inde et en Chine. J’en veux à Sanofi, notre géant français, qui n’a pensé qu’à minimiser ses coûts. Et les gouvernements ont laissé faire sans penser aux dépendances que cela engendrait ».

La tendance à réduire les stocks pour réduire les coûts a contribué aussi à l’organisation de la pénurie. « On a eu des petits cons d’auditeurs de l’APHP qui débarquaient dans nos hôpitaux et qui assénaient : « Il faut travailler en flux tendu, les stocks c’est de l’argent immobilisé ! » Sauf que l’hôpital n’est pas une entreprise… Les conséquences de cette politique explosent au grand jour ».

Brûlez les masques ou utilisez-les pour faire de la peinture
Et la pénurie de masques fait bondir le pharmacien. « A Henri-Mondor, on stockait 250 millions de masque pour le compte de l’Eprus, l’établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires, sur le milliard six-cent millions de masque du stock Bachelot. Quand ils sont arrivés à péremption, on leur a demandé ce qu’on en faisait. Ils nous ont dit : « Brûlez-les ou utilisez les pour faire de la peinture ! » Et on les a détruit… On a sciemment organisé le manque. Je peux vous dire que le stock de pilules d’iode en cas d’accident nucléaire a fondu comme le reste. Bien sûr, on ne peut pas avoir tout avec des stocks importants. Mais un virus pulmonaire, on sait que c’est un risque important, des rapports en parlaient régulièrement ».

Pour le professeur Astier, cette pénurie explique le nombre élevé de morts en France. « Mes collègues Allemands ne comprennent pas pourquoi le nombre de décès est si élevé. C’est simple : en Allemagne, il y a plus de tests, plus de masques, plus de lits de réanimation. C’est tout, c’est une question d’organisation. Et devant cette pénurie, on a menti aux Français sur l’importance de porter un masque. Il faut qu’une enquête soit ouverte, que les responsables de cette imprévoyance organisée soient retrouvés ».

Source Reflet-Info

seb-seb
+
+
Messages : 2552
Enregistré le : 25 avr. 2008, 08:50

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#497 Message par seb-seb » 24 avr. 2020, 10:14

Tu remettrais en doute la main invisible du marché ? :lol:

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 41914
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#498 Message par slash33 » 24 avr. 2020, 10:20

Puisqu'on en parle...

Qu'est-ce que l'EPRUS:
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/p ... _EPRUS.pdf
L’EPRUS a été institué par la loi n°2007-294 du 5 mars 2007 relative à la préparation du système de santé à des menaces sanitaires de grande ampleur. Il assure la gestion des moyens de lutte contre les menaces sanitaires graves, tant du point de vue humain (réserve sanitaire) que du point de vue matériel (produits et services).
On ne peut donc être plus dans le sujet.
A ce jour, l’EPRUS dispose de stocks constitués dans le cadre des plans de réponse aux menaces notamment :
- médicaments (vaccins, antidotes, antiviraux)
- dispositif médicaux (masques chirurgicaux, seringues, aiguilles, conteneurs...)
- dispositifs de protection individuelle (masques FFP2).

Les stocks se situent sur des sites civils et militaires avec lesquels l’EPRUS a passé contrat, répartis dans les zones de défense mais aussi dans certains établissements de santé.
Rappel: communiqué de presse de décembre 2009. Et oui on parle bien de la pleine période de la crise des subprimes.
Cet établissement est financé à parité par l’assurance maladie et par l’Etat pour répondre à la menace d’une pandémie grippale, aux risques bio-terroristes et au renouvellement de stocks.
L’Etat peut alors réguler les crédits de paiement de manière à ne pas constituer de fonds de roulement indus au sein de l’établissement. L’assurance maladie abonde le budget de l’EPRUS à hauteur des crédits Etat dépensés.

Budget : 290 millions d’euros pour 2009
Donc cet organisme a fait les frais des réductions budgétaires imposées à l'assurance maladie avec un arbitrage qui s'est révélé désastreux. Reste que 290 millions me semble déjà très insuffisant pour l'ampleur de la tâche.

Avatar du membre
licorne
-++
-++
Messages : 3751
Enregistré le : 22 déc. 2011, 13:12
Localisation : GROLAND

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#499 Message par licorne » 26 avr. 2020, 09:50

Des médecins mosellans sommés de se taire
L’usage de certains médicaments contre le coronavirus leur avait déjà attiré les foudres de confrères. C’est maintenant le conseil national de l’ordre des médecins qui ordonne à deux généralistes mosellans de se tenir à carreau et de cesser de communiquer sur le sujet. Ils pourraient faire l’objet de procédures disciplinaires à l’issue de la crise sanitaire.


Cessez de parler de ce protocole que je ne saurais voir. C’est le message de fermeté diffusé par le conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) à l’adresse de médecins généralistes qui utilisent un remède « maison » face au coronavirus. « Le conseil national de l’Ordre des médecins rappelle fermement à l’ensemble des médecins qu’en cette période de vulnérabilité particulière et face à l’inquiétude de nos concitoyens, leur parole prend un sens encore plus important. […] Le CNOM a informé l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé de ces protocoles qui s’inscrivent en dehors de la législation en vigueur et en tirera, le cas échéant, les conséquences. » Le texte vise notamment les docteurs Denis Gastaldi et Jean-Jacques Erbstein, confrontés chaque jour à une dizaine de patients malades du Covid-19, dans les secteurs de Morhange et Créhange en Moselle.

Leur protocole de soins à base de l'antibiotique azithromycine et de zinc, élaboré de façon « très pragmatique et empirique », a montré « une certaine efficacité », sans jamais plonger les deux généralistes dans un fol espoir. « Tout ce qui nous intéresse, c’est de sauver des vies », ont à chaque fois justifié les Mosellans face aux critiques d’autres confrères.

Le communiqué du CNOM est une menace à peine voilée de procédures disciplinaires qui devraient être lancées, d’après nos informations, après la crise sanitaire. Les deux généralistes, qui n’ont pas cessé leurs prescriptions pour autant, ont également été priés de ne plus évoquer leur traitement dans la presse.

A lire aussi
Conseil de l'ordre :« Les médecins de plateaux télé devront aussi s’expliquer »
Opération Résilience en Grand Est : l’armée toujours très mobilisée
« Dire qu’ils utilisent des protocoles interdits, c’est diffamatoire »

Les praticiens renvoient donc vers leur avocat messin, Me Thomas Hellenbrand. Le pénaliste, qui « prend [ses] responsabilités et parle en [son] nom », est irrité par « le conseil de l’Ordre qui n’a rien dit aux médecins ayant relayé pendant des semaines la communication mensongère du gouvernement sur les masques. On ne dit rien à ces médecins de plateau et on fait la morale à ceux qui sont sur le terrain, qui se débrouillent avec les moyens du bord. Ces deux médecins ne supportaient pas l’idée de ne proposer que du paracétamol. C’est hallucinant de leur dire à eux de se taire. »

Quid des menaces de sanctions disciplinaires ? « On leur dit qu’ils n’ont pas le droit d’utiliser ce protocole mais ils utilisent seulement des médicaments qu’ils ont le droit de prescrire pour lutter contre les maux de leurs patients. On ne peut même pas savoir s’il s’agit du Covid-19 puisqu’il n’y a aucun dépistage. Alors venir prétendre qu’ils utilisent des protocoles interdits, c’est purement et simplement de la diffamation. »

Avatar du membre
licorne
-++
-++
Messages : 3751
Enregistré le : 22 déc. 2011, 13:12
Localisation : GROLAND

Re: « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

#500 Message par licorne » 26 avr. 2020, 09:50

Des médecins mosellans sommés de se taire
L’usage de certains médicaments contre le coronavirus leur avait déjà attiré les foudres de confrères. C’est maintenant le conseil national de l’ordre des médecins qui ordonne à deux généralistes mosellans de se tenir à carreau et de cesser de communiquer sur le sujet. Ils pourraient faire l’objet de procédures disciplinaires à l’issue de la crise sanitaire.


Cessez de parler de ce protocole que je ne saurais voir. C’est le message de fermeté diffusé par le conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) à l’adresse de médecins généralistes qui utilisent un remède « maison » face au coronavirus. « Le conseil national de l’Ordre des médecins rappelle fermement à l’ensemble des médecins qu’en cette période de vulnérabilité particulière et face à l’inquiétude de nos concitoyens, leur parole prend un sens encore plus important. […] Le CNOM a informé l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé de ces protocoles qui s’inscrivent en dehors de la législation en vigueur et en tirera, le cas échéant, les conséquences. » Le texte vise notamment les docteurs Denis Gastaldi et Jean-Jacques Erbstein, confrontés chaque jour à une dizaine de patients malades du Covid-19, dans les secteurs de Morhange et Créhange en Moselle.

Leur protocole de soins à base de l'antibiotique azithromycine et de zinc, élaboré de façon « très pragmatique et empirique », a montré « une certaine efficacité », sans jamais plonger les deux généralistes dans un fol espoir. « Tout ce qui nous intéresse, c’est de sauver des vies », ont à chaque fois justifié les Mosellans face aux critiques d’autres confrères.

Le communiqué du CNOM est une menace à peine voilée de procédures disciplinaires qui devraient être lancées, d’après nos informations, après la crise sanitaire. Les deux généralistes, qui n’ont pas cessé leurs prescriptions pour autant, ont également été priés de ne plus évoquer leur traitement dans la presse.

A lire aussi
Conseil de l'ordre :« Les médecins de plateaux télé devront aussi s’expliquer »
Opération Résilience en Grand Est : l’armée toujours très mobilisée
« Dire qu’ils utilisent des protocoles interdits, c’est diffamatoire »

Les praticiens renvoient donc vers leur avocat messin, Me Thomas Hellenbrand. Le pénaliste, qui « prend [ses] responsabilités et parle en [son] nom », est irrité par « le conseil de l’Ordre qui n’a rien dit aux médecins ayant relayé pendant des semaines la communication mensongère du gouvernement sur les masques. On ne dit rien à ces médecins de plateau et on fait la morale à ceux qui sont sur le terrain, qui se débrouillent avec les moyens du bord. Ces deux médecins ne supportaient pas l’idée de ne proposer que du paracétamol. C’est hallucinant de leur dire à eux de se taire. »

Quid des menaces de sanctions disciplinaires ? « On leur dit qu’ils n’ont pas le droit d’utiliser ce protocole mais ils utilisent seulement des médicaments qu’ils ont le droit de prescrire pour lutter contre les maux de leurs patients. On ne peut même pas savoir s’il s’agit du Covid-19 puisqu’il n’y a aucun dépistage. Alors venir prétendre qu’ils utilisent des protocoles interdits, c’est purement et simplement de la diffamation. »

Répondre