Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 7690
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#101 Message par Romario » 23 mars 2020, 09:46

Difficile d'imaginer que a n'aura pas un impact sur les prix (chômage, situations précaires, perte de confiance, conditions d'octroi de prêts plus strictes ?).

On peut aussi se poser la question pour les prêts en cours. Seront-ils remboursés en monnaie de singe ?
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Avatar du membre
parisien
-+
-+
Messages : 2229
Enregistré le : 18 sept. 2009, 09:48

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#102 Message par parisien » 23 mars 2020, 10:06

L'immobilier, les actions, le profit spéculatif en général, s'est terminé les gars. Pour un bon bout de temps.

Le virus et la pandémie mondiale qui va avec, c'est un évènement global dont l'importance se situe quelque part entre la seconde guerre mondiale et l'entrée de la Chine et de l'Inde dans l'OMC (difficile de déterminer le niveau exact de bouleversement à l'heure qu'il est...)

Le virus ne concerne pas seulement les individus, c'est tout la société et le système économique qui est frappé de maladie. Comme pour les individus, les différentes nations réagissent plus ou moins bien à l'attaque virale et à l'heure qu'il est, personne ne sait combien de temps le virus va nous toucher, et combien de temps durera la convalescence...

Mais ce qui est certain, c'est que quand la machine redémarrera, on aura besoin, d'artisans, de techniciens, pas de banquiers et d'assureurs... En tout cas, pas en aussi grand nombre.

A mon avis, on est en train de vivre un évènement historique qui implique une réorganisation des sociétés humaines.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 20228
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#103 Message par kamoulox » 23 mars 2020, 10:15

Mouai. J’attends de voir. La stupidité humaine a quand même une résilience extraordinaire.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10637
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#104 Message par Vincent92 » 23 mars 2020, 10:16

Ben92 a écrit :
22 mars 2020, 15:01
ProfGrincheux a écrit :
22 mars 2020, 11:39
Il existe toujours des gens obligés de vendre:
-crédit relais
-divorce
-succession, si les héritiers n'ont pas les liquidités pour payer les droits de succession.
Ces situations existent, mais elles ne constituent pas le gros du marché. Un crédit relais ça dure jusqu'à deux ans donc pas obligé de vendre au pire moment. Dans le cas d'un divorce, les protagonistes auront intérêt à attendre quelques mois voire un an pour éviter de vendre au plus bas. (on parle d'un appartement parisien donc les proprios sont rarement des cassos obligés de vendre immédiatement !)
Il y a toujours des ventes (un paquet) qui doivent se faire. Ceci dit, s'il y a actuellement peu de visites et peu de transactions terminées (peu d'études notariales ouvertes pour finaliser, banques qui n'accordent pas facilement les prêts, agences fermées,...) en ce moment, tout ceci redémarrera sans spécialement qu'il y ait un grand impact sur les prix à mon avis. Même si on tombe dans la saison "haute" qui historiquement fait monter les prix.
Même si tout ceci prendra un certain temps (embouteillage pour obtenir un prêt,...). Les vendeurs ne devraient pas spécialement s'inquiéter s'ils ne vendent pas immédiatement car ils auront la cause en tête. Même en cas de succession, les héritiers ne vont pour la plupart pas "brader" leur héritage en se disant que c'est trop cher car peu de visites ces prochains mois.
Sur ce point, je suis en phase avec toi, c'est surtout en volume qu'il devrait y avoir une forte correction dans un premier temps.
L'impact sur les prix reviendra s'il y a un nouvel équilibre entre offres (à mon avis, il y aura peu de variation dans les zones "tendues") et demandes (il peut y avoir des variations si renchérissement du chômage/précarisation des profils qui veulent acheter, si les banques resserrent le crédit,...).
L'immobilier n'est pas la bourse. Il y a un lien plus fort entre économie réelle et prix (c'est principalement des personnes qui achètent pour se loger ou pour avoir des compléments de revenus à long terme. Il y a assez peu d'institutionnels donc il n'y a pas les mêmes sous ou surréactions).
Ignoré : Cagou780

alpha2
-++
-++
Messages : 4968
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#105 Message par alpha2 » 23 mars 2020, 10:32

Vincent92 a écrit :
23 mars 2020, 10:16
L'immobilier n'est pas la bourse. Il y a un lien plus fort entre économie réelle et prix (pas les mêmes sous ou surréactions).
Cette phrase me fait tiquer, car la crise actuelle est justement une crise de l'économie réelle, et pas une crise financière (boursière).

Donc si on suit ta logique, l'immobilier qui est lié à l'économie réelle devrait prendre très cher (ce que je ne pense pas, du moins à ce stade).

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10637
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#106 Message par Vincent92 » 23 mars 2020, 10:34

alpha2 a écrit :
23 mars 2020, 10:32
Vincent92 a écrit :
23 mars 2020, 10:16
L'immobilier n'est pas la bourse. Il y a un lien plus fort entre économie réelle et prix (pas les mêmes sous ou surréactions).
Cette phrase me fait tiquer, car la crise actuelle est justement une crise de l'économie réelle, et pas une crise financière (boursière).

Donc si on suit ta logique, l'immobilier qui est lié à l'économie réelle devrait prendre très cher (ce que je ne pense pas, du moins à ce stade).
Comme je le disais, s'il y a une dégradation forte des profils qui achètent dans une zone (ce ne sont pas les mêmes profils pour tous les marchés immobiliers) ou un resserrement du crédit, il y aura un impact.
Il va y avoir un impact économique mais difficile de savoir de quelle ampleur (si c'est juste des sociétés qui feront moins de CA avec les plus fragiles qui fermeront et un impact limité sur l'offre d'emplois/les salaires ou si cela sera plus grave à moyen terme).
A mon avis, cela ne sera pas si terrible vu tout ce qui est fait pour amortir (rémunération en chômage partiel compensé en partie et facilité par l'état, politique monétaire de la BCE, possibilité d'imposer des congés de dernière minutes au salarier,...).
A noter également que même si la situation d'un propriétaire se dégrade, nous ne sommes pas aux USA. Le "coussin" français est assez fort (chômage long et rémunéré correctement, taux fixe, possibilité de suspendre son prêt un temps, épargne élevée des français, pas de "walk away", aides diverses,...). Les chocs sont donc en général en partie amortis (ainsi que les redémarrages).
Ignoré : Cagou780

Korn
Messages : 1438
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#107 Message par Korn » 23 mars 2020, 11:10

La dernière crise a contribué à l'envolée des prix de l'immo, résultat logique d'un mouvement de baisse des taux historique (et inconsidéré).
Là, je ne vois pas quel élément va maintenir les prix sur ses sommets. Logique applicable à l'économie réelle également.

Ben92
-++
-++
Messages : 3879
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#108 Message par Ben92 » 23 mars 2020, 11:23

jobserve75 a écrit :
23 mars 2020, 01:34
De 91 à 97, Paris a cédé plus de 30%, alors pour quelle raison serait-elle épargnée surtout avec les Lehman brother XXL qui s’annoncent.
D'après ce que j'ai lu sur le sujet, il y a eu une bulle spéculative alimentée par les marchands de biens en 1990/91.
Ils se revendaient parfois même les promesses de ventes entre eux avec plus-value au bout de quelques jours !
Bref rien à voir avec ce qui passe depuis les années 2000, où le marché est avant tout fait les particuliers et n'est pas spéculatif.

Korn
Messages : 1438
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#109 Message par Korn » 23 mars 2020, 11:31

Aujourd'hui, qui peut affirmer qu'on n'est pas dans une bulle spéculative à Paris? Il me semble que c'est avant-tout un marché d'investisseurs.
Le rendement d'une location classique est devenu tellement ridicule que les Airbnb ont explosé (65 000 logements rien que pour cette plateforme). Quel est le % de proprio-résidents à Paris? Certainement très faible.

Pazuzu
Messages : 1463
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#110 Message par Pazuzu » 23 mars 2020, 11:36

Korn a écrit :
23 mars 2020, 11:31
Aujourd'hui, qui peut affirmer qu'on n'est pas dans une bulle spéculative à Paris? Il me semble que c'est avant-tout un marché d'investisseurs.
Le rendement d'une location classique est devenu tellement ridicule que les Airbnb ont explosé.
Quel est le % de proprio-résident à Paris? Certainement très faible.
Le % de proprio-résident est assez faible.
Mais je parlerai plus d'un marché d'héritiers que d'investisseurs.

Personne achete un 2-5 pieces pour faire du locatif à Paris depuis un bon moment.

En dehors de l'héritier, le cas courant du bailleur c'est le primo qui s'est payé (avec aide de papa-maman?) un F2 mais qui ne peut pas acheter plus grand quand les besoins changent, et qu'il repasse en location. Le F2 se retrouve en location et on a un locataire bailleur.

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 7418
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#111 Message par crispus » 23 mars 2020, 11:48

Il va falloir trouver des sous pour rembourser les emprunts de folie souscrits en ce moment par l'état, koikilenkoute. L'immo qui jusqu'ici était encore relativement épargné va morfler, particulièrement s'il n'est pas consacré à l'économie réelle : priorité au logement des salariés sur leur lieu de travail !

L'immo de bureaux et de commerces ne tenait déjà en lévitation que par des artifices comptables, du genre revalorisation annuelle du loyer... mais 1 à 2 mois offerts ! Les SCPI ont du souci à se faire, car les parts seront dorénavant évaluées à leur vraie valeur de marché.

La taxe sur les logements vacants devrait exploser, ainsi que les amendes sur la location de loisirs dissimulée. Les voisins se feront un plaisir de dénoncer au fisc la mauvaise utilisation des ressources dans leur immeuble. On voit déjà la réaction de certains face au non-respect du confinement !

Comme les revenus des locataires ne risquent pas d'augmenter, le rendement locatif va continuer à s'éroder. À prévoir aussi, la suppression des aides (yapludsou) mais le maintien d'obligation pour le bailleur de faire des travaux d'isolation, sous peine de ne pas pouvoir relouer au départ du locataire !

Pour toutes ces raisons, l'immo locatif même en zone tendue fera fuir les spéculateurs.

Les revenus seront impactés à tous les niveaux, y compris les plus élevés. Les actionnaires regarderont à 2 fois avant d'accorder une rémunération de ouf à leur pdg.

Il y aura moins d'argent global consacré à l'immo dans les prochaines années. Donc une baisse, brutale, pour les plus endettés faute d'acheteurs. Quelques affaires en vue... mais réservées aux marchands de bien, vu le resserrement du crédit aux profils standard.
Et une baisse graduelle pour ceux qui feront de la rétention, et verront leur bien perdre 1% par an tout en attendant "la reprise".

L'immo se comportera comme une action dont le cours resterait stable, mais le dividende deviendrait négatif. :mrgreen:

kurisutofa
Messages : 54
Enregistré le : 17 janv. 2014, 11:39

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#112 Message par kurisutofa » 23 mars 2020, 11:48

La semaine dernière la FED annonçait 1 500 milliards de dollars et la BCE 750 milliards d’euros.
Ce week end, l’Allemagne annonce un plan de 882 milliards d’euros et les Etats-Unis eux, vont débloquer 4 000 milliards de dollars pour les entreprises

Un petit coup d'inflation (voir si ils continuent dans les semaines à venir à augmenter les chiffres... d'hyperinflation) & pis s'en va ?

Ben92
-++
-++
Messages : 3879
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#113 Message par Ben92 » 23 mars 2020, 11:50

Pazuzu a écrit :
23 mars 2020, 11:36
En dehors de l'héritier, le cas courant du bailleur c'est le primo qui s'est payé (avec aide de papa-maman?) un F2 mais qui ne peut pas acheter plus grand quand les besoins changent, et qu'il repasse en location. Le F2 se retrouve en location et on a un locataire bailleur.
Il ne faut pas exagérer, j'ai vu dans mon entourage plus ou moins lointain des couples de cadres lambada ~35 ans acheter des 3P en 2019, sans être héritiers.
700k€ ça reste accessible à pas mal de monde pas besoin d'être héritier.

Korn
Messages : 1438
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#114 Message par Korn » 23 mars 2020, 11:53

kurisutofa a écrit :
23 mars 2020, 11:48
La semaine dernière la FED annonçait 1 500 milliards de dollars et la BCE 750 milliards d’euros.
Ce week end, l’Allemagne annonce un plan de 882 milliards d’euros et les Etats-Unis eux, vont débloquer 4 000 milliards de dollars pour les entreprises

Un petit coup d'inflation (voir si ils continuent dans les semaines à venir à augmenter les chiffres... d'hyperinflation) & pis s'en va ?
Oui, mais avant ça, ce sera plutôt la purge sur les actifs puisqu'on sera en récession.

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 7418
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#115 Message par crispus » 23 mars 2020, 12:05

Le crédit ne génère pas d'inflation, puisque le capital prêté est détruit au fil des remboursement. Il n'y a pas de création monétaire, et même destruction si le taux est négatif comme actuellement. :lol:

Les sommes délirantes annoncées par les BC sont souvent des crédits à 1 jour... renouvelés indéfiniment puisque les banques sont dans l'incapacité de rembourser.

Le seul effet de cette inondation est de créer des bulles spéculatives, la plupart du
temps hors de l'économie réelle. Comme lorsque les banques empruntent pour racheter leurs propres actions et refaire monter leur cours... Sans effet à présent.

La vraie inflation pourrait venir de l'helicopter money : la FED semble prête à donner 1000 $ par habitant ? Mais l'effet réel serait probablement plus une dévaluation du $. Et pas grand monde en zone $ n'a envie que ça se produise.
L'euro serait gagnant à court-terme sur ses importations, mais perdant tout de même puisque ses exportations (surtout allemandes) chuteraient, au profit d'échanges en zone $.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 20228
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#116 Message par kamoulox » 23 mars 2020, 12:22

Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 11:50
Pazuzu a écrit :
23 mars 2020, 11:36
En dehors de l'héritier, le cas courant du bailleur c'est le primo qui s'est payé (avec aide de papa-maman?) un F2 mais qui ne peut pas acheter plus grand quand les besoins changent, et qu'il repasse en location. Le F2 se retrouve en location et on a un locataire bailleur.
Il ne faut pas exagérer, j'ai vu dans mon entourage plus ou moins lointain des couples de cadres lambada ~35 ans acheter des 3P en 2019, sans être héritiers.
700k€ ça reste accessible à pas mal de monde pas besoin d'être héritier.
Mais oui!!! 700000 euros soit 4,5 millions de francs c’est totalement à la portée de n’importe quel couple de cadre lambda pour acheter : un t3 mouhahaha lol spasme

Soit sérieux ce marché est juste devenu n’importe quoi.

Pazuzu
Messages : 1463
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#117 Message par Pazuzu » 23 mars 2020, 13:32

Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 11:50
Pazuzu a écrit :
23 mars 2020, 11:36
En dehors de l'héritier, le cas courant du bailleur c'est le primo qui s'est payé (avec aide de papa-maman?) un F2 mais qui ne peut pas acheter plus grand quand les besoins changent, et qu'il repasse en location. Le F2 se retrouve en location et on a un locataire bailleur.
Il ne faut pas exagérer, j'ai vu dans mon entourage plus ou moins lointain des couples de cadres lambada ~35 ans acheter des 3P en 2019, sans être héritiers.
700k€ ça reste accessible à pas mal de monde pas besoin d'être héritier.
On parle des bailleurs. TU connais beaucoup de couples qui ont acheté un 3P pour le louer à des locataires ? :lol:

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30018
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#118 Message par Gpzzzz » 23 mars 2020, 13:40

kamoulox a écrit :
23 mars 2020, 12:22
Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 11:50
Pazuzu a écrit :
23 mars 2020, 11:36
En dehors de l'héritier, le cas courant du bailleur c'est le primo qui s'est payé (avec aide de papa-maman?) un F2 mais qui ne peut pas acheter plus grand quand les besoins changent, et qu'il repasse en location. Le F2 se retrouve en location et on a un locataire bailleur.
Il ne faut pas exagérer, j'ai vu dans mon entourage plus ou moins lointain des couples de cadres lambada ~35 ans acheter des 3P en 2019, sans être héritiers.
700k€ ça reste accessible à pas mal de monde pas besoin d'être héritier.
Mais oui!!! 700000 euros soit 4,5 millions de francs c’est totalement à la portée de n’importe quel couple de cadre lambda pour acheter : un t3 mouhahaha lol spasme

Soit sérieux ce marché est juste devenu n’importe quoi.
700ke pour un couple de cadre lambda de 35ans sans héritage ?
soit ils ont mangé des pâtes pendant 10ans, soit ca colle pas ! Ou alors c'est un couple de cadre pas si lambda qui est en fait dans le top 5 niveau revenu du travail :lol:

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 20228
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#119 Message par kamoulox » 23 mars 2020, 13:44

Gpzzzz a écrit :
23 mars 2020, 13:40
kamoulox a écrit :
23 mars 2020, 12:22
Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 11:50
Pazuzu a écrit :
23 mars 2020, 11:36
En dehors de l'héritier, le cas courant du bailleur c'est le primo qui s'est payé (avec aide de papa-maman?) un F2 mais qui ne peut pas acheter plus grand quand les besoins changent, et qu'il repasse en location. Le F2 se retrouve en location et on a un locataire bailleur.
Il ne faut pas exagérer, j'ai vu dans mon entourage plus ou moins lointain des couples de cadres lambada ~35 ans acheter des 3P en 2019, sans être héritiers.
700k€ ça reste accessible à pas mal de monde pas besoin d'être héritier.
Mais oui!!! 700000 euros soit 4,5 millions de francs c’est totalement à la portée de n’importe quel couple de cadre lambda pour acheter : un t3 mouhahaha lol spasme

Soit sérieux ce marché est juste devenu n’importe quoi.
700ke pour un couple de cadre lambda de 35ans sans héritage ?
soit ils ont mangé des pâtes pendant 10ans, soit ca colle pas ! Ou alors c'est un couple de cadre pas si lambda qui est en fait dans le top 5 niveau revenu du travail :lol:
Sur meilleur taux sur 20 ans et en rajoutant 80000 balles de frais, mensualité de 3910 euros par mois
Une paye ! :D

FrenchRigolade
Messages : 309
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#120 Message par FrenchRigolade » 23 mars 2020, 13:46

crispus a écrit :
23 mars 2020, 12:05
Le crédit ne génère pas d'inflation, puisque le capital prêté est détruit au fil des remboursement. Il n'y a pas de création monétaire, et même destruction si le taux est négatif comme actuellement. :lol:

Les sommes délirantes annoncées par les BC sont souvent des crédits à 1 jour... renouvelés indéfiniment puisque les banques sont dans l'incapacité de rembourser.

Le seul effet de cette inondation est de créer des bulles spéculatives, la plupart du
temps hors de l'économie réelle. Comme lorsque les banques empruntent pour racheter leurs propres actions et refaire monter leur cours... Sans effet à présent.

La vraie inflation pourrait venir de l'helicopter money : la FED semble prête à donner 1000 $ par habitant ? Mais l'effet réel serait probablement plus une dévaluation du $. Et pas grand monde en zone $ n'a envie que ça se produise.
L'euro serait gagnant à court-terme sur ses importations, mais perdant tout de même puisque ses exportations (surtout allemandes) chuteraient, au profit d'échanges en zone $.

Tu crois que si la masse monétaire était restée la même qu'en 2000 alors les prix auraient quand même augmenté ?
Peut se prévaloir de la cosignature de l'union française pour la santé bucco-dentaire.

Avatar du membre
Gray_Mouser
Messages : 672
Enregistré le : 24 mars 2010, 12:50

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#121 Message par Gray_Mouser » 23 mars 2020, 13:46

On parle bien d'un budget de 700k, pas d'un apport ?

Avatar du membre
MoB
Messages : 143
Enregistré le : 22 sept. 2005, 21:02

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#122 Message par MoB » 23 mars 2020, 13:54

Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 11:50
Pazuzu a écrit :
23 mars 2020, 11:36
En dehors de l'héritier, le cas courant du bailleur c'est le primo qui s'est payé (avec aide de papa-maman?) un F2 mais qui ne peut pas acheter plus grand quand les besoins changent, et qu'il repasse en location. Le F2 se retrouve en location et on a un locataire bailleur.
Il ne faut pas exagérer, j'ai vu dans mon entourage plus ou moins lointain des couples de cadres lambada ~35 ans acheter des 3P en 2019, sans être héritiers.
700k€ ça reste accessible à pas mal de monde pas besoin d'être héritier.
Collector. Calculez l'apport, la durée, et la mensualité de l'emprunt, pour que l'on découvre le revenu du "cadre lambada" qui à mon sens n'a rien de lambda. Surtout à 35 ans.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10637
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#123 Message par Vincent92 » 23 mars 2020, 13:56

crispus a écrit :Le crédit ne génère pas d'inflation, puisque le capital prêté est détruit au fil des remboursement. Il n'y a pas de création monétaire, et même destruction si le taux est négatif comme actuellement.
Vu qu'il n'y pas de différence entre crédit/dette et liquidité, les dépenses des uns étant le salaire des autres, c'est assez clair que la création/l’expansion monétaire est un facteur inflationniste.
Ignoré : Cagou780

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10637
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#124 Message par Vincent92 » 23 mars 2020, 14:13

MoB a écrit :
23 mars 2020, 13:54
Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 11:50
Pazuzu a écrit :
23 mars 2020, 11:36
En dehors de l'héritier, le cas courant du bailleur c'est le primo qui s'est payé (avec aide de papa-maman?) un F2 mais qui ne peut pas acheter plus grand quand les besoins changent, et qu'il repasse en location. Le F2 se retrouve en location et on a un locataire bailleur.
Il ne faut pas exagérer, j'ai vu dans mon entourage plus ou moins lointain des couples de cadres lambada ~35 ans acheter des 3P en 2019, sans être héritiers.
700k€ ça reste accessible à pas mal de monde pas besoin d'être héritier.
Collector. Calculez l'apport, la durée, et la mensualité de l'emprunt, pour que l'on découvre le revenu du "cadre lambada" qui à mon sens n'a rien de lambda. Surtout à 35 ans.
Ce n'est pas tout à fait "lambda" mais d'un autre côté il y a assez peu de ventes de cette nature.
L'achat "standard" à Paris c'est ~50m2 dans les 500k€ et il n'y a que 40 000 ventes par an à Paris.
700k€ n'a rien d'inaccessible non plus. C'est deux cadres à 3000€/mois (c'est cohérent avec l'âge. Même si ce n'est pas tous les cadres, cela fait beaucoup de monde) qui ont accumulé de d'argent ou qui se font aider (disons 150-200k€) et qui empruntent sur 25 ans à 1,5% TAEG par exemple.
C'est plus riche que la moyenne des parisiens mais l'acheteur moyen a toujours été plus riche que la moyenne de la population.
Modifié en dernier par Vincent92 le 23 mars 2020, 15:51, modifié 1 fois.
Ignoré : Cagou780

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 9560
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#125 Message par neron » 23 mars 2020, 14:34

Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 11:23
jobserve75 a écrit :
23 mars 2020, 01:34
De 91 à 97, Paris a cédé plus de 30%, .
D'après ce que j'ai lu sur le sujet, il y a eu une bulle spéculative alimentée par les marchands de biens en 1990/91..
Toute chose étant égal par ailleurs, je pense qu'il n'y aura que des effets d'opportunités sur le marché des intermédiaires qui travaillent à la marge mais chaque fois les particuliers en ont été exclus car les banques interviennent préfèrant racheter (rouler) les pertes que de les réaliser ... tant que c'est possible (Crédit lyonnais & co) .

En 92 ou 2000 très rare ont été les particuliers à bénéficier de la baisse dans sa totalité. Faut être à l'affût:. C'est 100% psy: Le pro. baisse pas (car il est l'offre pas le contraire) et le particulier ne vend à la baisse qu'à des pro. dans leur alcôve (pour pas perdre la face/estime de lui).
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Avatar du membre
miguel
+
+
Messages : 3049
Enregistré le : 18 nov. 2007, 13:54

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#126 Message par miguel » 23 mars 2020, 14:46

Ce qui est certain, c'est que c'est Game Over pour le RBnB
Donc obligés de repasser par la location nue ou vente.

Le tourisme c'est fini pour quelques années.

Par contre la RS en campagne va redevenir le produit de niche avec le potager et la possibilité de vivre en autarcie.
Les affaires de ce monde sont gouvernées par la fortune et par Dieu. Machiavel.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 20228
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#127 Message par kamoulox » 23 mars 2020, 14:51

miguel a écrit :
23 mars 2020, 14:46
Ce qui est certain, c'est que c'est Game Over pour le RBnB
Donc obligés de repasser par la location nue ou vente.

Le tourisme c'est fini pour quelques années.

Par contre la RS en campagne va redevenir le produit de niche avec le potager et la possibilité de vivre en autarcie.
Non il y en a à foison.

N’oublie pas que les riches aiment rester entre eux. Ils ne vont se mettre à acheter des maisons à sedan à maubeuge ou à saint Étienne!

Nouveau stephanois
-+
-+
Messages : 2182
Enregistré le : 09 mars 2013, 23:44

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#128 Message par Nouveau stephanois » 23 mars 2020, 15:30

Non mais une RS à Sedan ou Sainté :lol: tu m'as plié :lol:

On parle de vraie RS, une vraie maison de caractère dans une région qui a la cote. Encore faut-il avoir les moyens de l'entretenir.

Ben92
-++
-++
Messages : 3879
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#129 Message par Ben92 » 23 mars 2020, 15:47

miguel a écrit :
23 mars 2020, 14:46
Ce qui est certain, c'est que c'est Game Over pour le RBnB
Donc obligés de repasser par la location nue ou vente.
Le tourisme c'est fini pour quelques années.
Pourquoi ? Dans deux mois au pire, la crise sera finie et il y aura un effet de rattrapage : tout le monde aura envie de partir en vacances en même temps après le confinement. Les avions seront pleins, AirBnB et les hôtels seront saturés, et il il y aura tellement de touristes chinois à Paris qu'on ne pourra même plus marcher sur les trottoirs ! :D

Avatar du membre
roi.de.trefle
-+
-+
Messages : 2298
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#130 Message par roi.de.trefle » 23 mars 2020, 15:58

Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 15:47
miguel a écrit :
23 mars 2020, 14:46
Ce qui est certain, c'est que c'est Game Over pour le RBnB
Donc obligés de repasser par la location nue ou vente.
Le tourisme c'est fini pour quelques années.
Pourquoi ? Dans deux mois au pire, la crise sera finie et il y aura un effet de rattrapage : tout le monde aura envie de partir en vacances en même temps après le confinement. Les avions seront pleins, AirBnB et les hôtels seront saturés, et il il y aura tellement de touristes chinois à Paris qu'on ne pourra même plus marcher sur les trottoirs ! :D
Et les filles viendront gratter à la porte de ton studio par dizaines :roll: (au lieu du stock standard de pâtes tu as fait un stock de Beuh c'est ça ?)
Sursum corda

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 20228
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#131 Message par kamoulox » 23 mars 2020, 16:07

Nouveau stephanois a écrit :
23 mars 2020, 15:30
Non mais une RS à Sedan ou Sainté :lol: tu m'as plié :lol:

On parle de vraie RS, une vraie maison de caractère dans une région qui a la cote. Encore faut-il avoir les moyens de l'entretenir.
C’est ce que je dis. Ils vont acheter des rs à la baule ou Oléron pas en province ou les biens sont par centaine de milliers.

Korn
Messages : 1438
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#132 Message par Korn » 23 mars 2020, 16:18

roi.de.trefle a écrit :
23 mars 2020, 15:58
Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 15:47
miguel a écrit :
23 mars 2020, 14:46
Ce qui est certain, c'est que c'est Game Over pour le RBnB
Donc obligés de repasser par la location nue ou vente.
Le tourisme c'est fini pour quelques années.
Pourquoi ? Dans deux mois au pire, la crise sera finie et il y aura un effet de rattrapage : tout le monde aura envie de partir en vacances en même temps après le confinement. Les avions seront pleins, AirBnB et les hôtels seront saturés, et il il y aura tellement de touristes chinois à Paris qu'on ne pourra même plus marcher sur les trottoirs ! :D
Et les filles viendront gratter à la porte de ton studio par dizaines :roll: (au lieu du stock standard de pâtes tu as fait un stock de Beuh c'est ça ?)
Je pense qu'il avait une dose de 2nd degré dans ses propos. Sinon :shock:

Avatar du membre
roi.de.trefle
-+
-+
Messages : 2298
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#133 Message par roi.de.trefle » 23 mars 2020, 16:30

Korn a écrit :
23 mars 2020, 16:18

Je pense qu'il avait une dose de 2nd degré dans ses propos. Sinon :shock:
Je ne sais pas, c'est le même qui propose d'abattre rapidement tous les vieux, et comme çà, la crise est finie !
Sursum corda

Korn
Messages : 1438
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#134 Message par Korn » 23 mars 2020, 16:32

roi.de.trefle a écrit :
23 mars 2020, 16:30
Korn a écrit :
23 mars 2020, 16:18

Je pense qu'il avait une dose de 2nd degré dans ses propos. Sinon :shock:
Je ne sais pas, c'est le même qui propose d'abattre rapidement tous les vieux, et comme çà, la crise est finie !
:lol: :lol: :lol:

Ben92
-++
-++
Messages : 3879
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#135 Message par Ben92 » 23 mars 2020, 16:44

roi.de.trefle a écrit :
23 mars 2020, 16:30
Je ne sais pas, c'est le même qui propose d'abattre rapidement tous les vieux, et comme çà, la crise est finie !
J'ai jamais dit ça. J'ai dit qu'on pourrait laisser faire "Dame Nature", c'est tout.
Pour revenir au sujet, en effet je ne vois pas pourquoi tout ne reviendrait pas comme avant après la crise, des crises il y a en eu d'autres.( j'en rajoutais juste un peu avec les trottoirs plein de chinois).

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 21896
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#136 Message par lecriminel » 23 mars 2020, 16:46

Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 11:50
j'ai vu dans mon entourage plus ou moins lointain des couples de cadres lambada ~35 ans acheter des 3P en 2019, sans être héritiers.
un cadre lambda je ne sais pas, mais je me rappelle d'une ministre de la Justice qui n'avait pas les moyens de louer dans le privé et encore moins d'acheter à Paris, il y a quelques années.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 20228
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#137 Message par kamoulox » 23 mars 2020, 16:56

lecriminel a écrit :
23 mars 2020, 16:46
Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 11:50
j'ai vu dans mon entourage plus ou moins lointain des couples de cadres lambada ~35 ans acheter des 3P en 2019, sans être héritiers.
un cadre lambda je ne sais pas, mais je me rappelle d'une ministre de la Justice qui n'avait pas les moyens de louer dans le privé et encore moins d'acheter à Paris, il y a quelques années.
Salaire moyen d’un cadre en idf : 52000 euros bruts (aucune idée si les bonus et primes sont comptés dedans)

Ce ne permets quand même pas d’acheter un bien de 700000 boules sur 20 ans sauf apport ultra conséquent

Mai ça va un peu dans le sens de ben92 faut le reconnaître.

Avatar du membre
locataireheureux
Messages : 1172
Enregistré le : 11 avr. 2006, 11:51
Localisation : Cote d'Azur

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#138 Message par locataireheureux » 23 mars 2020, 17:27

Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 16:44
roi.de.trefle a écrit :
23 mars 2020, 16:30
Je ne sais pas, c'est le même qui propose d'abattre rapidement tous les vieux, et comme çà, la crise est finie !
J'ai jamais dit ça. J'ai dit qu'on pourrait laisser faire "Dame Nature", c'est tout.
Pour revenir au sujet, en effet je ne vois pas pourquoi tout ne reviendrait pas comme avant après la crise, des crises il y a en eu d'autres.( j'en rajoutais juste un peu avec les trottoirs plein de chinois).
Il y a plusieurs differences avec une crise purement financiere:
- malgré les mesures de soutien, le PIB lui meme va etre directement impacté, et donc le revenu des actifs disponible pour les achats immo.
- simultanement l'epargne financiere des menages qui nourrit les apports va prendre une claque (je prevois perso -50% sur les actifs financiers en raison du combo decalage des revenus, et retour a la realité des valorisations qui etaient jusque la tres speculatives)
- dans les années qui viennent il va falloir payer l'addition des mesures de soutien, les impots vont augmenter, ou alors les taux vont monter.
- le tourisme va mettre un certain temps a retrouver une pleine activité ce qui va obliger un certain nombre de loueurs en meublé a vendre.
- l'attractivité de la vie dans les agglos denses va avoir pris un coup, et ceci devrait faire reflechir ceux qui ont encore de l'argent a investir.
- enfin, il va y avoir un afflux de bien a vendre sur le marche, les victimes etant a priori plutot proprietaires qu'acheteurs.

Je m'attends donc pour ma part a ce que le marché parte a la baisse, avec l'inertie de l'immobilier.
ce n'est pas un point de vue tres original sur ce forum, je sais.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10637
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#139 Message par Vincent92 » 23 mars 2020, 17:47

locataireheureux a écrit :
23 mars 2020, 17:27
Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 16:44
roi.de.trefle a écrit :
23 mars 2020, 16:30
Je ne sais pas, c'est le même qui propose d'abattre rapidement tous les vieux, et comme çà, la crise est finie !
J'ai jamais dit ça. J'ai dit qu'on pourrait laisser faire "Dame Nature", c'est tout.
Pour revenir au sujet, en effet je ne vois pas pourquoi tout ne reviendrait pas comme avant après la crise, des crises il y a en eu d'autres.( j'en rajoutais juste un peu avec les trottoirs plein de chinois).
Il y a plusieurs differences avec une crise purement financiere:
- malgré les mesures de soutien, le PIB lui meme va etre directement impacté, et donc le revenu des actifs disponible pour les achats immo.
- simultanement l'epargne financiere des menages qui nourrit les apports va prendre une claque (je prevois perso -50% sur les actifs financiers en raison du combo decalage des revenus, et retour a la realité des valorisations qui etaient jusque la tres speculatives)
- dans les années qui viennent il va falloir payer l'addition des mesures de soutien, les impots vont augmenter, ou alors les taux vont monter.
- le tourisme va mettre un certain temps a retrouver une pleine activité ce qui va obliger un certain nombre de loueurs en meublé a vendre.
- l'attractivité de la vie dans les agglos denses va avoir pris un coup, et ceci devrait faire reflechir ceux qui ont encore de l'argent a investir.
- enfin, il va y avoir un afflux de bien a vendre sur le marche, les victimes etant a priori plutot proprietaires qu'acheteurs.

Je m'attends donc pour ma part a ce que le marché parte a la baisse, avec l'inertie de l'immobilier.
ce n'est pas un point de vue tres original sur ce forum, je sais.
J'aurais plutôt dit cohérent avec toi même et tes autres interventions d'année en année. Peu importe la situation, la conclusion est invariante. Moralité : tu as bien fait d'acheter des actions plutôt que de l'immobilier. Car l'immobilier est risqué et on gagne plus avec les actions à long terme :mrgreen: :arrow:
Modifié en dernier par Vincent92 le 23 mars 2020, 17:48, modifié 1 fois.
Ignoré : Cagou780

Avatar du membre
lumierecendree
Messages : 1116
Enregistré le : 26 nov. 2008, 09:33
Localisation : .....

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#140 Message par lumierecendree » 23 mars 2020, 17:48

je m'attends à une masse d'argent créée énorme de la part des Etats et de la BCE.

Hélicoptère Money, marchés publics pour construire des ponts, des tunnels, des éoliennes…. partout, augmentation généralisée des salaires et moindre des revenus de redistribution pour inciter le travail.

On en sortira par l'inflation qui sera facilitée par le départ du babyboom dans un monde meilleur
" Un journal a écrit que ce qui manque aux jeunes, c’est une bonne guerre ; ce qui ne nous apprend rien sur les jeunes, mais en dit long sur les vieux. " (Romain Gary)

Korn
Messages : 1438
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#141 Message par Korn » 23 mars 2020, 17:51

Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 16:44
roi.de.trefle a écrit :
23 mars 2020, 16:30
Je ne sais pas, c'est le même qui propose d'abattre rapidement tous les vieux, et comme çà, la crise est finie !
J'ai jamais dit ça. J'ai dit qu'on pourrait laisser faire "Dame Nature", c'est tout.
Pour revenir au sujet, en effet je ne vois pas pourquoi tout ne reviendrait pas comme avant après la crise, des crises il y a en eu d'autres.( j'en rajoutais juste un peu avec les trottoirs plein de chinois).
Quelles sont tes sources actuelles d'information? Trump? Même lui est passé à autre chose :lol:
Modifié en dernier par Korn le 23 mars 2020, 17:54, modifié 1 fois.

Korn
Messages : 1438
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#142 Message par Korn » 23 mars 2020, 17:53

Vincent92 a écrit :
23 mars 2020, 17:47
locataireheureux a écrit :
23 mars 2020, 17:27
Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 16:44
roi.de.trefle a écrit :
23 mars 2020, 16:30
Je ne sais pas, c'est le même qui propose d'abattre rapidement tous les vieux, et comme çà, la crise est finie !
J'ai jamais dit ça. J'ai dit qu'on pourrait laisser faire "Dame Nature", c'est tout.
Pour revenir au sujet, en effet je ne vois pas pourquoi tout ne reviendrait pas comme avant après la crise, des crises il y a en eu d'autres.( j'en rajoutais juste un peu avec les trottoirs plein de chinois).
Il y a plusieurs differences avec une crise purement financiere:
- malgré les mesures de soutien, le PIB lui meme va etre directement impacté, et donc le revenu des actifs disponible pour les achats immo.
- simultanement l'epargne financiere des menages qui nourrit les apports va prendre une claque (je prevois perso -50% sur les actifs financiers en raison du combo decalage des revenus, et retour a la realité des valorisations qui etaient jusque la tres speculatives)
- dans les années qui viennent il va falloir payer l'addition des mesures de soutien, les impots vont augmenter, ou alors les taux vont monter.
- le tourisme va mettre un certain temps a retrouver une pleine activité ce qui va obliger un certain nombre de loueurs en meublé a vendre.
- l'attractivité de la vie dans les agglos denses va avoir pris un coup, et ceci devrait faire reflechir ceux qui ont encore de l'argent a investir.
- enfin, il va y avoir un afflux de bien a vendre sur le marche, les victimes etant a priori plutot proprietaires qu'acheteurs.

Je m'attends donc pour ma part a ce que le marché parte a la baisse, avec l'inertie de l'immobilier.
ce n'est pas un point de vue tres original sur ce forum, je sais.
J'aurais plutôt dit cohérent avec toi même et tes autres interventions d'année en année. Peu importe la situation, la conclusion est invariante. Moralité : tu as bien fait d'acheter des actions plutôt que de l'immobilier. Car l'immobilier est risqué et on gagne plus avec les actions à long terme :mrgreen: :arrow:
C'est un fait pour peu de ne pas être le monton qui rentre quand il entend à la télé que la bourse bat des records.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10637
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#143 Message par Vincent92 » 23 mars 2020, 17:56

Korn a écrit :
23 mars 2020, 17:53
Vincent92 a écrit :
23 mars 2020, 17:47
locataireheureux a écrit :
23 mars 2020, 17:27
Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 16:44

J'ai jamais dit ça. J'ai dit qu'on pourrait laisser faire "Dame Nature", c'est tout.
Pour revenir au sujet, en effet je ne vois pas pourquoi tout ne reviendrait pas comme avant après la crise, des crises il y a en eu d'autres.( j'en rajoutais juste un peu avec les trottoirs plein de chinois).
Il y a plusieurs differences avec une crise purement financiere:
- malgré les mesures de soutien, le PIB lui meme va etre directement impacté, et donc le revenu des actifs disponible pour les achats immo.
- simultanement l'epargne financiere des menages qui nourrit les apports va prendre une claque (je prevois perso -50% sur les actifs financiers en raison du combo decalage des revenus, et retour a la realité des valorisations qui etaient jusque la tres speculatives)
- dans les années qui viennent il va falloir payer l'addition des mesures de soutien, les impots vont augmenter, ou alors les taux vont monter.
- le tourisme va mettre un certain temps a retrouver une pleine activité ce qui va obliger un certain nombre de loueurs en meublé a vendre.
- l'attractivité de la vie dans les agglos denses va avoir pris un coup, et ceci devrait faire reflechir ceux qui ont encore de l'argent a investir.
- enfin, il va y avoir un afflux de bien a vendre sur le marche, les victimes etant a priori plutot proprietaires qu'acheteurs.

Je m'attends donc pour ma part a ce que le marché parte a la baisse, avec l'inertie de l'immobilier.
ce n'est pas un point de vue tres original sur ce forum, je sais.
J'aurais plutôt dit cohérent avec toi même et tes autres interventions d'année en année. Peu importe la situation, la conclusion est invariante. Moralité : tu as bien fait d'acheter des actions plutôt que de l'immobilier. Car l'immobilier est risqué et on gagne plus avec les actions à long terme :mrgreen: :arrow:
C'est un fait pour peu de ne pas être le monton qui rentre quand il entend à la télé que la bourse bat des records.
Pour ma part, je n'ai pas de boule de cristal. Donc, je pourrais conclure combien j'ai gagné ou perdu quand je vendrais et une fois la fiscalité déduite. Et voir si c'était vraiment mieux que tel ou tel support. J'évite de prendre un historique qui a pu se produire à un moment donné pour l'énoncer comme un fait immuable.
Ceci dit, c'est vrai qu'il n'est pas idiot d'acheter quand c'est pas cher et de vendre quand c'est cher. Je n'y avais pas pensé 8) .
Ignoré : Cagou780

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 21896
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#144 Message par lecriminel » 23 mars 2020, 18:01

lumierecendree a écrit :
23 mars 2020, 17:48
Hélicoptère Money, marchés publics pour construire des ponts, des tunnels, des éoliennes…. partout, augmentation généralisée des salaires et moindre des revenus de redistribution pour inciter le travail.

On en sortira par l'inflation qui sera facilitée par le départ du babyboom dans un monde meilleur
ou on pourrait creuser des trous et les reboucher; les grands travaux, c'est bien quand on en a besoin.
Si tu veux inciter au travail (pourquoi ? on a une capacité nettement supérieure à ce dont on a besoin), mieux vaut rapatrier les industries, voire mettre le couteau sous la gorge des employeurs, les prétendants au travail on a en a déjà bien trop (des millions)

du coup, je ne crois ni à de grands travaux, ni à une hausse du travail (la baisse des travailleurs Français et autres pays à salaires élevés est une composante majeure de l'écart des revenus pour lesquels travaillent les dirigeants), l'inflation est la réponse théorique à la création monétaire, sauf que celle-ci n'est pas faite pour relancer la machine mais pour faire tenir un modèle qui ne survivrait pas sans elle, j'imagine qu'on continuera comme depuis des années à créer des sommes folles sans inflation officielle mais avec une inflation réelle légère sur un panier de biens (environ 3%/an).
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Korn
Messages : 1438
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#145 Message par Korn » 23 mars 2020, 18:09

Vincent92 a écrit :
23 mars 2020, 17:56
Korn a écrit :
23 mars 2020, 17:53
Vincent92 a écrit :
23 mars 2020, 17:47
locataireheureux a écrit :
23 mars 2020, 17:27


Il y a plusieurs differences avec une crise purement financiere:
- malgré les mesures de soutien, le PIB lui meme va etre directement impacté, et donc le revenu des actifs disponible pour les achats immo.
- simultanement l'epargne financiere des menages qui nourrit les apports va prendre une claque (je prevois perso -50% sur les actifs financiers en raison du combo decalage des revenus, et retour a la realité des valorisations qui etaient jusque la tres speculatives)
- dans les années qui viennent il va falloir payer l'addition des mesures de soutien, les impots vont augmenter, ou alors les taux vont monter.
- le tourisme va mettre un certain temps a retrouver une pleine activité ce qui va obliger un certain nombre de loueurs en meublé a vendre.
- l'attractivité de la vie dans les agglos denses va avoir pris un coup, et ceci devrait faire reflechir ceux qui ont encore de l'argent a investir.
- enfin, il va y avoir un afflux de bien a vendre sur le marche, les victimes etant a priori plutot proprietaires qu'acheteurs.

Je m'attends donc pour ma part a ce que le marché parte a la baisse, avec l'inertie de l'immobilier.
ce n'est pas un point de vue tres original sur ce forum, je sais.
J'aurais plutôt dit cohérent avec toi même et tes autres interventions d'année en année. Peu importe la situation, la conclusion est invariante. Moralité : tu as bien fait d'acheter des actions plutôt que de l'immobilier. Car l'immobilier est risqué et on gagne plus avec les actions à long terme :mrgreen: :arrow:
C'est un fait pour peu de ne pas être le monton qui rentre quand il entend à la télé que la bourse bat des records.
Pour ma part, je n'ai pas de boule de cristal. Donc, je pourrais conclure combien j'ai gagné ou perdu quand je vendrais et une fois la fiscalité déduite. Et voir si c'était vraiment mieux que tel ou tel support. J'évite de prendre un historique qui a pu se produire à un moment donné pour l'énoncer comme un fait immuable.
Ceci dit, c'est vrai qu'il n'est pas idiot d'acheter quand c'est pas cher et de vendre quand c'est cher. Je n'y avais pas pensé 8) .
Dommage :mrgreen:

Indécis
~~+
~~+
Messages : 8339
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#146 Message par Indécis » 23 mars 2020, 18:11

kamoulox a écrit :
23 mars 2020, 16:56
lecriminel a écrit :
23 mars 2020, 16:46
Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 11:50
j'ai vu dans mon entourage plus ou moins lointain des couples de cadres lambada ~35 ans acheter des 3P en 2019, sans être héritiers.
un cadre lambda je ne sais pas, mais je me rappelle d'une ministre de la Justice qui n'avait pas les moyens de louer dans le privé et encore moins d'acheter à Paris, il y a quelques années.
Salaire moyen d’un cadre en idf : 52000 euros bruts (aucune idée si les bonus et primes sont comptés dedans)

Ce ne permets quand même pas d’acheter un bien de 700000 boules sur 20 ans sauf apport ultra conséquent

Mai ça va un peu dans le sens de ben92 faut le reconnaître.
Les bonus et primes ne sont pas comptés dedans du fait que c'est variable et aléatoire.
A 35 ans, j'avais déjà un apport supérieur à 400 k€ (sans héritages) et j'étais loin d'être le seul (et je ne mangeais pas que des pâtes même si j'adore ça...).

Imaginez alors pour un couple et avec un héritage ou de l'aide des parents...

Vous ne savez pas à quel point il y a de nombreux salaires élevés en IDF et le pognon qui existe !
C'est bien pour cette raison que vous ne comprenez pas le niveau des prix immo en IDF...
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Korn
Messages : 1438
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#147 Message par Korn » 23 mars 2020, 18:12

lecriminel a écrit :
23 mars 2020, 18:01
lumierecendree a écrit :
23 mars 2020, 17:48
Hélicoptère Money, marchés publics pour construire des ponts, des tunnels, des éoliennes…. partout, augmentation généralisée des salaires et moindre des revenus de redistribution pour inciter le travail.

On en sortira par l'inflation qui sera facilitée par le départ du babyboom dans un monde meilleur
ou on pourrait creuser des trous et les reboucher; les grands travaux, c'est bien quand on en a besoin.
Si tu veux inciter au travail (pourquoi ? on a une capacité nettement supérieure à ce dont on a besoin), mieux vaut rapatrier les industries, voire mettre le couteau sous la gorge des employeurs, les prétendants au travail on a en a déjà bien trop (des millions)

du coup, je ne crois ni à de grands travaux, ni à une hausse du travail (la baisse des travailleurs Français et autres pays à salaires élevés est une composante majeure de l'écart des revenus pour lesquels travaillent les dirigeants), l'inflation est la réponse théorique à la création monétaire, sauf que celle-ci n'est pas faite pour relancer la machine mais pour faire tenir un modèle qui ne survivrait pas sans elle, j'imagine qu'on continuera comme depuis des années à créer des sommes folles sans inflation officielle mais avec une inflation réelle légère sur un panier de biens (environ 3%/an).
Même si on le voulait, je pense qu'on n'y arriverait pas en France. Cela prendrait des années avant de pouvoir se lancer dans une telle politique. Le BTP et le secteur des TP manquent cruellement de main-d'oeuvre qualifiée. Difficile d'imaginer placer le curseur beaucoup plus haut qu'aujourd'hui.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 20228
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#148 Message par kamoulox » 23 mars 2020, 18:14

Indécis a écrit :
23 mars 2020, 18:11
kamoulox a écrit :
23 mars 2020, 16:56
lecriminel a écrit :
23 mars 2020, 16:46
Ben92 a écrit :
23 mars 2020, 11:50
j'ai vu dans mon entourage plus ou moins lointain des couples de cadres lambada ~35 ans acheter des 3P en 2019, sans être héritiers.
un cadre lambda je ne sais pas, mais je me rappelle d'une ministre de la Justice qui n'avait pas les moyens de louer dans le privé et encore moins d'acheter à Paris, il y a quelques années.
Salaire moyen d’un cadre en idf : 52000 euros bruts (aucune idée si les bonus et primes sont comptés dedans)

Ce ne permets quand même pas d’acheter un bien de 700000 boules sur 20 ans sauf apport ultra conséquent

Mai ça va un peu dans le sens de ben92 faut le reconnaître.
Les bonus et primes ne sont pas comptés dedans du fait que c'est variable et aléatoire.
A 35 ans, j'avais déjà un apport supérieur à 400 k€ (sans héritages) et j'étais loin d'être le seul (et je ne mangeais pas que des pâtes même si j'adore ça...).

Imaginez alors pour un couple et avec un héritage ou de l'aide des parents...

Vous ne savez pas à quel point il y a de nombreux salaires élevés en IDF et le pognon qui existe !
C'est bien pour cette raison que vous ne comprenez pas le niveau des prix immo en IDF...
En admettant que tu es arrivé sur le marché du travail à 24-25 ans (ptet un poil avant) ça fait 40000 boules de côté par an.

Heu c’est quoi ton secret à part avoir commencé ta carrière très très fort?

Indécis
~~+
~~+
Messages : 8339
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#149 Message par Indécis » 23 mars 2020, 18:15

Vincent92 a écrit :
23 mars 2020, 14:13
700k€ n'a rien d'inaccessible non plus. C'est deux cadres à 3000€/mois (c'est cohérent avec l'âge. Même si ce n'est pas tous les cadres, cela fait beaucoup de monde) qui ont accumulé de d'argent ou qui se font aider (disons 150-200k€) et qui empruntent sur 25 ans à 1,5% TAEG par exemple.
+ 1. Pour illustrer ton propos, un tel couple pourra emprunter facilement 500 k€ sur 25 ans...
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Indécis
~~+
~~+
Messages : 8339
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#150 Message par Indécis » 23 mars 2020, 18:19

kamoulox a écrit :
23 mars 2020, 18:14
En admettant que tu es arrivé sur le marché du travail à 24-25 ans (ptet un poil avant) ça fait 40000 boules de côté par an.

Heu c’est quoi ton secret à part avoir commencé ta carrière très très fort?
Pas de secret. J'ai commencé vers 22-23 ans.
Un bon travail qui m'a permis d'accumuler facilement (avec les primes et bonus qui pouvaient représenter 4 mois de salaires).
+ Des bons choix d'investissement (immo, actions...) avec bien sûr une part de chance...
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Répondre