Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Korn
Messages : 659
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#201 Message par Korn » 24 mars 2020, 16:15

Parmi les poncifs trop nombreux de cet article, un info intéressante :

https://www.cnews.fr/france/2020-03-23/ ... ier-939320

Coronavirus : Faut-il craindre un krach du marché immobilier?

"Enfin les banques ont elles aussi mis sur pause les crédits immobiliers. Seuls les dossiers prioritaires sont traités ; parfois ceux qui avaient obtenu un accord avant la crise sont réévalués et rejetés. « Tout le monde attend d’y voir plus clair. On ne sait pas à quelle sauce on va être mangé » confie Estelle Laurent, porte-parole de Credixia"

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9500
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#202 Message par Vincent92 » 24 mars 2020, 16:26

Korn a écrit :
24 mars 2020, 16:15
Parmi les poncifs trop nombreux de cet article, un info intéressante :

https://www.cnews.fr/france/2020-03-23/ ... ier-939320

Coronavirus : Faut-il craindre un krach du marché immobilier?

"Enfin les banques ont elles aussi mis sur pause les crédits immobiliers. Seuls les dossiers prioritaires sont traités ; parfois ceux qui avaient obtenu un accord avant la crise sont réévalués et rejetés. « Tout le monde attend d’y voir plus clair. On ne sait pas à quelle sauce on va être mangé » confie Estelle Laurent, porte-parole de Credixia"
Ce passage est probablement tout à fait vrai mais ne fait pas ressortir l'ambiance globale de l'article. On peut par exemple lire juste après ce que tu cites :

Le système apparaît donc grippé à tous les étages. Faut-il dans ces conditions s’attendre à une chute des prix de l’immobilier ? Sur ce sujet, les experts restent mesurés.

« Lors de la crise des subprimes en 2007, il y eu un blocage des crédits et une disparition des acquéreurs. Le marché s’est retrouvé déséquilibré, les prix ont alors baissé. Nous ne sommes pas dans ce schéma. En Ile de France, il y a actuellement quatre acquéreurs pour un vendeur, contre cinq vendeurs pour un acquéreur en 2008. Est-ce que les prix vont s’écrouler ? J’en doute » explique Thierry Delesalle, notaire à Paris et porte-parole de la Chambre des notaires de Paris.

Bref, ta citation/lecture me semble très sélective.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

lescargot
+
+
Messages : 2669
Enregistré le : 24 juin 2008, 16:40

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#203 Message par lescargot » 24 mars 2020, 16:42

neron a écrit :
24 mars 2020, 13:08
kamoulox a écrit :
24 mars 2020, 11:54
N'oublions pas que la crise de 1990-1997 a vu les prix chuter de 50 % à Paris et le nombre de ventes dans des proportions identiques.
Les pro. l'on vu mais pas les particuliers Je faisais les agences + affiche parisienne + vente découpe à l'époque. On me proposait que du rebu et aucune baisse (ouest Paris).

Par contre après je me suis aperçu (car l'état avait fait des observatoires des prix en mairie) que de nombreux biens de qualité étaient partie à des prix très intéressant sans jamais passer par agence.

J'arrête le data mining mais ce sujet a été bien discuté et documenté (1992 ou 2000/2002)
..perso, en 97 je cherchais un parking dans le 12ème et j'avais vu des box dans un immeuble de prestige récent, un peu trop cher pour moi. Le vendeur (une société...) m'a rappelé 15 jours après en me proposant le truc à moins 50% à condition de payer cash dans les 10 jours. J'ai pris.
En Septembre 98, j'avais fait une offre à moins 20% pour une RS dans une petite ville touristique à #2h de Paris. Cà s'est conclu 8 mois plus tard à moins 15% (ensuite j'ai constaté que la baraque était pourrie mais particulièrement intéressante historiquement....).

--> Pour pouvoir acheter de l'immo en solde, il faut, soit payer cash, soit arriver à convaincre le vendeur qu'on est intéressé par son truc à un certain prix mais pas plus. C'est difficile pour un particulier de payer cash sous 10 jours et c'est assez difficile d'arriver à faire pression sur un vendeur lorsqu'on souhaite réellement acheter son truc. Je pense que c'est le principe général des soldes. Vous pouvez acheter des trucs pas chers à condition que les trucs en question ne vous intéressent pas.
Modifié en dernier par lescargot le 24 mars 2020, 16:48, modifié 1 fois.
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78

Korn
Messages : 659
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#204 Message par Korn » 24 mars 2020, 16:43

Vincent92 a écrit :
24 mars 2020, 16:26
Bref, ta citation/lecture me semble très sélective.
Bien entendu. Il y a une bonne raison à cela, je n'ai jamais entendu un vendeur me dire que le truc qu'il compte me vendre va se crasher. C'est bien pour cela que je parle de poncifs. Les notaires annoncent une baisse de 10 à 15%, c'est rien du tout. Message principalement adressé aux vendeurs d'ailleurs.

Ce qui m'intéresse aujourd'hui, c'est d'estimer combien d'acheteurs potentiels vont sortir du marché, que ce soit pour raisons économiques (chômage, perte de revenu, perte d'apport), contraction du crédit (sélection de dossiers sûrs) ou anticipation déflationniste.
A mon avis, ils seront nombreux.
Modifié en dernier par Korn le 24 mars 2020, 17:22, modifié 1 fois.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 21218
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#205 Message par lecriminel » 24 mars 2020, 17:10

Vincent92 a écrit :
24 mars 2020, 16:26


« Lors de la crise des subprimes en 2007, il y eu un blocage des crédits et une disparition des acquéreurs. Le marché s’est retrouvé déséquilibré, les prix ont alors baissé. Nous ne sommes pas dans ce schéma. En Ile de France, il y a actuellement quatre acquéreurs pour un vendeur, contre cinq vendeurs pour un acquéreur en 2008. » explique Thierry Delesalle, notaire à Paris et porte-parole de la Chambre des notaires de Paris.
ce Monsieur a l'air très crédible,
il sait déjà combien d'acquéreurs n'auront plus accès au crédit ? Non ? Mais ça lui fait plaisir de parler, alors il parle
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 41392
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#206 Message par slash33 » 24 mars 2020, 20:04

Le plus gênant c'est que tu n'as pas cité le principal dans l'article, à savoir de qui il provient. Réponse:
Président du Conseil supérieur du notariat (CSN), Jean-François Humbert prédit une crise comparable à celle de 2012-2013… voire pire
Cela reste, bien sûr, son avis personnel, et par extension celui de la profession.

dams13
Messages : 1239
Enregistré le : 25 nov. 2016, 16:51

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#207 Message par dams13 » 01 avr. 2020, 10:36

jobserve75 a écrit :
22 mars 2020, 22:31
Cette crise sanitaire va se transformer en crise économique très grave à mon sens au niveau mondial.
Un éclatement de la zone euro n’est pas à exclure car seule l’Allemagne est capable de supporter un tel choc et de venir en aide aux autres Etats. Mais vu son égoïsme, ça m’étonnerait.
Il suffit de voir la réaction des Allemands a la demande de l'Italie de créer un eurobond pour les aider à luter contre le coronavirus. Les hollandais aussi les ont envoyé chier

rascasse76
Messages : 84
Enregistré le : 26 janv. 2013, 22:52

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#208 Message par rascasse76 » 01 avr. 2020, 11:06

dams13 a écrit :
01 avr. 2020, 10:36
jobserve75 a écrit :
22 mars 2020, 22:31
Cette crise sanitaire va se transformer en crise économique très grave à mon sens au niveau mondial.
Un éclatement de la zone euro n’est pas à exclure car seule l’Allemagne est capable de supporter un tel choc et de venir en aide aux autres Etats. Mais vu son égoïsme, ça m’étonnerait.
Il suffit de voir la réaction des Allemands a la demande de l'Italie de créer un eurobond pour les aider à luter contre le coronavirus. Les hollandais aussi les ont envoyé chier
Le patrimoine moyen des ménages Allemand est significativement inférieur à celui des italiens, donc je comprend les Allemands.

alpha2
-++
-++
Messages : 4683
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#209 Message par alpha2 » 02 avr. 2020, 17:36

Selon le N.Y. Times, 40% des New-Yorkais ne peuvent plus payer leur loyer.


40% of N.Y. Tenants May Not Pay Rent This Month. What Happens Then?
“I’m trying not to panic,” said Christopher Athineos, whose family owns nine apartment buildings in Brooklyn with about 150 tenants. “In my lifetime and even my parents’ and grandparents’ lifetime, we have never seen anything like this.”
https://www.nytimes.com/2020/03/31/nyre ... nants.html

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 7288
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#210 Message par crispus » 02 avr. 2020, 17:51

Le gros du patrimoine de Trump c'est de l'immo locatif, non ? :roll:

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 31089
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

#211 Message par ignatius » 02 avr. 2020, 17:53

alpha2 a écrit :
02 avr. 2020, 17:36
Selon le N.Y. Times, 40% des New-Yorkais ne peuvent plus payer leur loyer.


40% of N.Y. Tenants May Not Pay Rent This Month. What Happens Then?
“I’m trying not to panic,” said Christopher Athineos, whose family owns nine apartment buildings in Brooklyn with about 150 tenants. “In my lifetime and even my parents’ and grandparents’ lifetime, we have never seen anything like this.”
https://www.nytimes.com/2020/03/31/nyre ... nants.html
Reçu mon loyer hier.
J'ai eu le nez creux en prenant un infirmier et une fille travaillant dans un commerce alimentaire comme locataires :mrgreen:
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Répondre