[Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
jobserve75
Messages : 1155
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#501 Message par jobserve75 » 13 avr. 2020, 13:03

ProfGrincheux a écrit :
13 avr. 2020, 11:48
Oh, j'ai plein d'arguments sur chaque paragraphe du message de wasabi, mais je n'ai pas envie d'argumenter aujourd'hui. Tout argument qui part de l'idée qu'une société avec des privilèges pour l'élite est mieux organisée ne mérite que la réponse suivante: ok, mais on fait comme dans la République de Platon.
Autant je suis pour un système d’éducation performant qui s’ouvre à tous, autant je suis contre les études qui ne servent à rien. Ce sont souvent des études supérieures qui ne mènent à aucun emploi (sociologie, biologie) ou des bac pro qui ont été dénommés « bac » mais qui n’ont un niveau de CAP. A quoi servira un bac pro comptabilité par exemple?
C’est encore pire que l’ancien bac G (et la chanson de Sardou : « vous avez un bac G, un bac à bon marché »)

A la limite, la généralisation des études supérieures et la facilité d’obtention du bac ont banalisé les diplômes.
Quelle est la valeur d’un master 2 (ex dess)?
Quelle est la valeur d’un bac avec mention TB?

jobserve75
Messages : 1155
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#502 Message par jobserve75 » 13 avr. 2020, 13:14

Concernant la gestion de cette crise sanitaire, nous pouvons quand-mêlme nous interroger sur le rapport coût/vies sauvées des politiques nationales menées actuellement.
Pour la France, le coût sera de 150 à 400 ou 500 milliards pour tenter de sauver 300000 vies (des plus de 70 ans essentiellement).
En comparaison, la politique de lutte contre les addictions (alcool et tabac) a été bondée de seulement 100 millions d’€. L’alcool et le tabac représentent 120000 morts par an et pèsent énormément en coût social et en productivité.

Le gouvernement a même laissé la possibilité d’aller acheter des clopes dans des points tabacs jugés comme commerces de 1ère nécessité.

Et après, la pratique du cyclisme, bon pour le système immunitaire, sera interdite...

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31259
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#503 Message par Gpzzzz » 13 avr. 2020, 13:32

jobserve75 a écrit :
13 avr. 2020, 13:14
Concernant la gestion de cette crise sanitaire, nous pouvons quand-mêlme nous interroger sur le rapport coût/vies sauvées des politiques nationales menées actuellement.
Pour la France, le coût sera de 150 à 400 ou 500 milliards pour tenter de sauver 300000 vies (des plus de 70 ans essentiellement).
En comparaison, la politique de lutte contre les addictions (alcool et tabac) a été bondée de seulement 100 millions d’€. L’alcool et le tabac représentent 120000 morts par an et pèsent énormément en coût social et en productivité.

Le gouvernement a même laissé la possibilité d’aller acheter des clopes dans des points tabacs jugés comme commerces de 1ère nécessité.

Et après, la pratique du cyclisme, bon pour le système immunitaire, sera interdite...
La différence c est peut être que le tabac ça te tue pas quelqu'un en une semaine... Et que le malade n est pas contagieux..
Je ne sais pas d ou sortent ces 300 000 (0.5% de mortalité sur 60M d habitants ?)
Mais ça me paraît complètement sous estimé dans le cadre d une pandémie..
Des gens comme Manfred ou Menés s en sortent sans trop de dégâts, car on les a soigné vu qu on avait de la place dans les hôpitaux et des soignants pour s s'occuper d eux..
Si au lieu de quelques dizaines de milliers a traiter il y en avait eu des centaines de milliers en même temps tu faisais comment ? Et si au bout d un mois il y en a avait 2 millions qui avaient besoin de CO2 tu faisais comment ?
Je pense que sans confinement on aurait été plus près des 3 millions que des 300 000 a terme..
D ailleurs au 13 avril, on ne sait pas encore combien il y aura de morts d ici l arrivé du vaccin ou d un traitement efficace..
To be continued

jobserve75
Messages : 1155
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#504 Message par jobserve75 » 13 avr. 2020, 13:56

Gpzzzz a écrit :
13 avr. 2020, 13:32
jobserve75 a écrit :
13 avr. 2020, 13:14
Concernant la gestion de cette crise sanitaire, nous pouvons quand-mêlme nous interroger sur le rapport coût/vies sauvées des politiques nationales menées actuellement.
Pour la France, le coût sera de 150 à 400 ou 500 milliards pour tenter de sauver 300000 vies (des plus de 70 ans essentiellement).
En comparaison, la politique de lutte contre les addictions (alcool et tabac) a été bondée de seulement 100 millions d’€. L’alcool et le tabac représentent 120000 morts par an et pèsent énormément en coût social et en productivité.

Le gouvernement a même laissé la possibilité d’aller acheter des clopes dans des points tabacs jugés comme commerces de 1ère nécessité.

Et après, la pratique du cyclisme, bon pour le système immunitaire, sera interdite...
La différence c est peut être que le tabac ça te tue pas quelqu'un en une semaine... Et que le malade n est pas contagieux..
Je ne sais pas d ou sortent ces 300 000 (0.5% de mortalité sur 60M d habitants ?)
Mais ça me paraît complètement sous estimé dans le cadre d une pandémie..
Des gens comme Manfred ou Menés s en sortent sans trop de dégâts, car on les a soigné vu qu on avait de la place dans les hôpitaux et des soignants pour s s'occuper d eux..
Si au lieu de quelques dizaines de milliers a traiter il y en avait eu des centaines de milliers en même temps tu faisais comment ? Et si au bout d un mois il y en a avait 2 millions qui avaient besoin de CO2 tu faisais comment ?
Je pense que sans confinement on aurait été plus près des 3 millions que des 300 000 a terme..
D ailleurs au 13 avril, on ne sait pas encore combien il y aura de morts d ici l arrivé du vaccin ou d un traitement efficace..
To be continued
Les scientifiques ont estimé le nombre de morts du covid sans mesures particulières à 300000 morts, 600000 dans une hypothèse vraiment haute.
Mais ma question portait plutôt sur l’inappropriation des moyens mis en œuvre.
Si notre société est prête à tous des sacrifices pour le Covid, pourquoi n’en fait-elle pas autant pour l’alcool et le tabac qui en 4 ans vont tuer beaucoup plus que le covid.
Macron a refusé le mois sans alcool en janvier et les points tabacs sont considérés comme des lieux de 1ère nécessité pour l’approvisionnement en clopes;

J’ai donc le droit d’aller acheter des clopes mais je ne peux pas faire de vélo. Ça aussi, c’est complètement débile

Je crois surtout que cette gestion de crise est politique pour ne pas choquer car nous savons que sans vaccin, ces mesures de confinement ne servent pas à grand chose sinon à faire beaucoup plus de dégâts à plus long terme.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32614
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#505 Message par ignatius » 13 avr. 2020, 14:02

Parce qu'il n'y a pas de points de vente du covid 19, ni de culture de covid 19 qui représentent des lobbys et quelques dizaines de milliers d'emplois.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10959
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#506 Message par optimus maximus » 13 avr. 2020, 14:05

wasabi a écrit :
13 avr. 2020, 10:46
optimus maximus a écrit :
13 avr. 2020, 09:45

On peut faire l'approximation que sans système éducatif le PIB s'effondrerait en quelques décennies à 0 (fin du système monétaire, retour à une économie de troc essentiellement vivrière).
Vous croyez ? Moi ça ne me semble pas du tout évident. Il faut que les gens aient la base, comme savoir lire (mais pas écrire), une base de calcul, et respecter un horaire et l'autorité (aussi une des missions de l'EN) donc fin CP mais le reste ? Est ce vraiment si utile pour la majorité de la population ?
Pour moi il est quand même flagrant que les endroits qui économiquement marchent le mieux, hors micro états qui vivent sur des niches, sont des endroits où il y a une petite élite formée et une majorité plus bête ou au moins localement considérée comme inférieure qui fait le boulot pour les autres. Pensez aux esclaves noirs aux USA ou désormais aux chinois de Chine qui ont le même rôle, à l’apartheid en Afrique du Sud (qui fonctionnait mieux que maintenant), aux palestiniens en Israël, aux africains face aux colons, aux immigrés de travail dans beaucoup de pays (Royaume Uni, Suisse, Japon... mais pas la France (ou en tout cas, "plus" la France, désormais l'immigration est un boulet), aux campagnards face aux urbains en Chine (ou en France dans le passé, les bretons, auvergnats... venus faire le job à Paris), à la noblesse face au tiers état, aux ouvriers chrétiens dans les usines des juifs et protestants du XIXeme...
Donc il faut une minorité formée, pas nécessairement par un système public, et une majorité sur un autre mode. Actuellement le peuple se rend compte que "les élites" ne sont pas mieux diplômées qu'eux, voire moins (Darmanin qui était plus jeune et moins diplômé que les gens sous lui dans son ministère, pareil pour Najat Vallaud Belkacem, Manuel Valls qui est carrément moins diplômé que certaines caissières sans être pour autant issu du monde ouvrier (comme un Beregovoy avec un autre type d'ascension)...), ça provoque des tensions.

Le système éducatif a donc un premier rôle, c'est d'entretenir le capital déjà produit : faire en sorte que le remplacement des personnes sortant du marché du travail par ceux qui y rentrent se passe sans entraîner une perte de richesse pour la nation.
Son second rôle, c'est de créer du capital : accroître la quantité de connaissances et de savoirs de la population. Par exemple, quand le système éducatif réduit la proportion d'élèves ayant des difficultés de lecture, il accroît le capital éducatif global du pays. Ça aura a priori une incidence positive sur le PIB. Mais ça c'est difficile à quantifier. Il faut aussi veiller à une certaine efficience du système éducatif, faire en sorte que les élèves trouvent la voie qui leur correspond le mieux et qui correspond le mieux aux besoins du pays.
Vous croyez ?
Pour moi le système éducatif, au delà d'un socle de base de connaissance acquis en primaire sert principalement :
-à servir de garderie généralisée pour que certaines femmes puissent travailler.
-à occuper les jeunes quand ils sont en âge de se rebeller (adolescence) pour maintenir le système en place
-à augmenter le nombre d'années nécessaires à ceux qui font le plus d'études de manière à ce que leur investissement soit le plus fort possible, qu'ils aient plus à perdre en cas de fin du système vers un nouveau, et que donc ils ne remettent pas les choses en cause
-à introduire des idées dans l'esprit des gens, à faire de la propagande crasse. On va fabriquer du consensus, on va montrer l'étendue des possibles acceptables et ce qu'il est interdit de penser (au moins pour les blancs, les autres on ne critiquera jamais l'extrémisme de l'islam, c'est aussi pour cela qu'il prolifère). On va nous expliquer que c'est mieux ici qu'ailleurs ou qu'ici en d'autres temps. On va nous expliquer un ensemble de valeurs que soit disant on partage, mais que dans les faits on ne partage pas. On taira les vraies valeurs appliquées...
-à faire de l'EPS, en réalité pas du tout activité physique dans l'intérêt des gens (par exemple on ne fait pas de prévention contre les TMS mais courir dans un stade), mais l'échelon de base du système de vanité mondiale des compétitions sportives pour briller face aux autres pays, et à divertir les masses pour faire diversion.
-à occuper une armée de gens qui sinon seraient dans leur grande majorité inemployables. Seraient donc aux minimas sociaux, et coûteraient fort cher en comorbidité et délinquance (ce coup ci c'est sérieux, ce n'est pas comme le fil dentaire et le pipi des profs qui sauvent le pib :twisted: )

tout ce qu'on apprend au lycée / collège n'a aucune autre espèce d'intérêt. Ça n'est pas pratique, pas applicable si on ne fait pas les bonnes études supérieures derrière.
Je ne crois pas que les enfants ait acquis toutes ces bases en fin de CP, c'est-à-dire à 7 ans.
Néanmoins, celui qui a des difficultés de lecture en 6e à très peu de chance de surmonter ses lacunes. Et inversement, l'enfant parfaitement autonome en lecture n'éprouvera aucune difficulté à monter en gamme et saura apprécier Marcel Proust à 16 ans. Mais ça c'est plus lié au « collège unique » qui prétend prodiguer des enseignements équivalents à des élèves présentant des niveaux à l'hétérogénéité croissante. Et en ce qui concerne le collège unique, on est bien face à un problème d'efficience du système éducatif. À 14 ans, il y a des jeunes qui devraient être réorientés notamment pour (re)découvrir des savoirs qui leur font défaut.
Je dirais plutôt que ce qui est appris au collège et au lycée ou bien pourrait être assimilé plus rapidement par les têtes de classe (le premiers tiers) ou bien n'est pas à la portée des queues de classe (le dernier tiers). Et il y a le dernier tiers pour lequel le rythme est approprié mais qui n'est pas forcément bien armé pour les études supérieures.
L' allongement de la durée des études est un artefact datant des années 1970 pour lisser l'entrée des jeunes dans la vie active. J'exagère sans doute un peu, mais entre 95 et 99% des métiers n'exigent pas d'aller au-delà d'un équivalent bac +2 en formation initiale.

Pour l'évaluation des système éducatifs les plus performants, il ne faut pas surestimer les avantages qu'apportent les systèmes inégalitaires, en particulier la faculté d'apporter au capital une main d'œuvre gratuite et exploitable à merci. En fait, le développement par le recours à une main d'œuvre gratuite est court termiste. La Chine la fait dans les années 1970 et 1980 mais en ayant toujours en tête d'acquérir des transferts de technologie. L'apartheid était un système à bout de souffle et le fossé racial était trop visible pour ne pas être unanimement combattu. Et parfois, les classes discriminées ne sont pas si mal formées.
Les Palestiniens et Arabes israéliens par exemple ne peuvent pas être qualifiés de sous-éduqués (les programmes humanitaires de l'ONU ont aidé).
La Chine a l'avantage de sa taille : avec une élite représentant pour prendre un intervalle large 10 à 20% de sa population, elle surclasse tous les pays occidentaux en nombre absolu mais aussi en cohérence (les élites des pays occidentaux sont malgré tout en concurrence les unes contre les autres). Parallèlement à cela, le niveau éducatif global de la Chine n'a pas cessé de croître depuis 1949.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31259
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#507 Message par Gpzzzz » 13 avr. 2020, 14:07

jobserve75 a écrit :
13 avr. 2020, 13:56
Gpzzzz a écrit :
13 avr. 2020, 13:32
jobserve75 a écrit :
13 avr. 2020, 13:14
Concernant la gestion de cette crise sanitaire, nous pouvons quand-mêlme nous interroger sur le rapport coût/vies sauvées des politiques nationales menées actuellement.
Pour la France, le coût sera de 150 à 400 ou 500 milliards pour tenter de sauver 300000 vies (des plus de 70 ans essentiellement).
En comparaison, la politique de lutte contre les addictions (alcool et tabac) a été bondée de seulement 100 millions d’€. L’alcool et le tabac représentent 120000 morts par an et pèsent énormément en coût social et en productivité.

Le gouvernement a même laissé la possibilité d’aller acheter des clopes dans des points tabacs jugés comme commerces de 1ère nécessité.

Et après, la pratique du cyclisme, bon pour le système immunitaire, sera interdite...
La différence c est peut être que le tabac ça te tue pas quelqu'un en une semaine... Et que le malade n est pas contagieux..
Je ne sais pas d ou sortent ces 300 000 (0.5% de mortalité sur 60M d habitants ?)
Mais ça me paraît complètement sous estimé dans le cadre d une pandémie..
Des gens comme Manfred ou Menés s en sortent sans trop de dégâts, car on les a soigné vu qu on avait de la place dans les hôpitaux et des soignants pour s s'occuper d eux..
Si au lieu de quelques dizaines de milliers a traiter il y en avait eu des centaines de milliers en même temps tu faisais comment ? Et si au bout d un mois il y en a avait 2 millions qui avaient besoin de CO2 tu faisais comment ?
Je pense que sans confinement on aurait été plus près des 3 millions que des 300 000 a terme..
D ailleurs au 13 avril, on ne sait pas encore combien il y aura de morts d ici l arrivé du vaccin ou d un traitement efficace..
To be continued
Les scientifiques ont estimé le nombre de morts du covid sans mesures particulières à 300000 morts, 600000 dans une hypothèse vraiment haute.
Mais ma question portait plutôt sur l’inappropriation des moyens mis en œuvre.
Si notre société est prête à tous des sacrifices pour le Covid, pourquoi n’en fait-elle pas autant pour l’alcool et le tabac qui en 4 ans vont tuer beaucoup plus que le covid.
Macron a refusé le mois sans alcool en janvier et les points tabacs sont considérés comme des lieux de 1ère nécessité pour l’approvisionnement en clopes;

J’ai donc le droit d’aller acheter des clopes mais je ne peux pas faire de vélo. Ça aussi, c’est complètement débile

Je crois surtout que cette gestion de crise est politique pour ne pas choquer car nous savons que sans vaccin, ces mesures de confinement ne servent pas à grand chose sinon à faire beaucoup plus de dégâts à plus long terme.
Je ne sais pas comment sont faites ces estimations mais je pense qu'elles sont largement sous estimé..
La Chine après un mois a vouloir cacher la réalité n aurait pas pris ces mesures drastiques pour 0.5% de mortalité..

Portnawak
Messages : 44
Enregistré le : 06 avr. 2014, 13:45

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#508 Message par Portnawak » 13 avr. 2020, 14:10

pierre_gibran a écrit :
12 avr. 2020, 19:13
wouahou...une des raisons qui font que j'aime ce forum, c'est le niveau de participation, d'enthousiasme, et les messages argumentés, chiffres et stats et repères historiques à l'appui...bravo et merci.
A chaque fois je repars avec de nouvelles compréhensions...même s'il me faut souvent relire, lentement, certaines de vos phrases.
NEANMOINS, malgré le fait que je suis loin d'avoir les références et le niveau de connaissances écon. de bp d'entre vous,
qui pouvez donc apprécier la situation avec raison logique et analyse des faits récents et historiques,
il reste une facette de la situation qui est peu abordée dans ce sujet, et qui retient toute mon attention.
La confiance et la peur.
le niveau de confiance/peur dans l'avenir, dans l'état, dans l'avenir, avec lequel les gens vont ressortir de tout ça.
Mon...sentiment, c'est que le corona c'est notre 9/11, il y aura un avant et un après.
Oui je sais ça repose sur rien de concret et mesurable, mais avouez que même les plus cartésiens d'entre vous
prennent AUSSI en compte ce facteur.
Alors, je lance le sujet...dans ce post pour pas surcharger: que pensez vous de ce que je vous dis là.
"Avril 2020, heureux soit celui qui a un jardin…"
Tout à fait d'accord . "en 2020, un jardin..." et cela repose la question de savoir avec quel état d'esprit (et non pas quel pouvoir d'achat) les gens vont sortir de cette crise ? Le confinement actuel dans un t2-t3 en plein coeur de Paris,qui va peut être s'enchainer sur une canicule, puis des inondations (non là j'en rajoute)... Tout cela fera peut être réfléchir les gens sur ce qu'est une véritable valeur refuge ?? Combien ça vaut quand on ne peut plus y habiter toute l'année et qu'on à du mal à s'en échapper (control de police) pour retrouver... la campagne (ou un jardin comme tu veux) ? La valeur refuge ultime comme on l'a vu dernièrement reste l'or au plus haut actuellement et pour ma part, cette crise me fait surtout prendre conscience que dans l'avenir, pour fuir les catastrophes sanitaires, climatiques et autres, il faudra surtout pouvoir être mobile très rapidement, et donc l'immobilier n'est pas forcément la valeur refuge idéale dans ce cas là ...

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32614
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#509 Message par ignatius » 13 avr. 2020, 14:18

Et si on revenait au prix de l'immobilier plutôt que de parler de l'éducation nationale qui a sa propre file ?

Un exemple de mirage aux alouettes, les résidences de tourisme :

https://immobilier.lefigaro.fr/article/ ... 3f1be4cb1/
La position des grands gestionnaires est simple, souligne Christine Lorenzini, présidente de la Fédération nationale des associations de propriétaires en résidence de tourisme (FNAPRT), ils veulent l’annulation pure et simple des loyers à verser aux propriétaires pendant toute la durée du confinement.»
Pour rebondir sur le message précédent, se dirige t on vers un boom des résidences secondaires ?
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21649
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#510 Message par wasabi » 13 avr. 2020, 15:05

ignatius a écrit :
13 avr. 2020, 14:18
Et si on revenait au prix de l'immobilier plutôt que de parler de l'éducation nationale qui a sa propre file ?

Un exemple de mirage aux alouettes, les résidences de tourisme :

https://immobilier.lefigaro.fr/article/ ... 3f1be4cb1/
La position des grands gestionnaires est simple, souligne Christine Lorenzini, présidente de la Fédération nationale des associations de propriétaires en résidence de tourisme (FNAPRT), ils veulent l’annulation pure et simple des loyers à verser aux propriétaires pendant toute la durée du confinement.»
Pour rebondir sur le message précédent, se dirige t on vers un boom des résidences secondaires ?
ça c'est que le gouvernement aurait du s'empresser de faire dès la première semaine de confinement. Que les entreprises fermées ne soient pas redevables de leur loyer pendant le confinement. Ainsi on étale les externalités du confinement sur plus d'entreprises (les bailleurs) de manière à ce que ce ne soit pas uniquement celles en bout de chaîne qui trinquent.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Gray_Mouser
Messages : 685
Enregistré le : 24 mars 2010, 12:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#511 Message par Gray_Mouser » 13 avr. 2020, 16:57

ignatius a écrit :
13 avr. 2020, 14:18
Pour rebondir sur le message précédent, se dirige t on vers un boom des résidences secondaires ?
Hein ? Pourquoi diable ? Tu serais peut-être mieux dans ta résidence secondaire en ce moment, si et seulement si :
- tu as bravé le confinement pour t'y rendre
- tu peux faire du télétravail depuis là-bas

Ça ne me parait pas suffisant pour déclencher une vague d'achat.

Tu pensais à quoi ?

Avatar du membre
Fluctuat
-+
-+
Messages : 2312
Enregistré le : 27 avr. 2011, 11:45
Localisation : Ici, là, ou ailleurs

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#512 Message par Fluctuat » 13 avr. 2020, 17:03

Gray_Mouser a écrit :
13 avr. 2020, 16:57
ignatius a écrit :
13 avr. 2020, 14:18
Pour rebondir sur le message précédent, se dirige t on vers un boom des résidences secondaires ?
Hein ? Pourquoi diable ? Tu serais peut-être mieux dans ta résidence secondaire en ce moment, si et seulement si :
- tu as bravé le confinement pour t'y rendre
- tu peux faire du télétravail depuis là-bas

Ça ne me parait pas suffisant pour déclencher une vague d'achat.

Tu pensais à quoi ?
Ce n'est pas comme si on nous avait laissé du temps après l'annonce :roll: :wink:

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32614
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#513 Message par ignatius » 13 avr. 2020, 17:59

Gray_Mouser a écrit :
13 avr. 2020, 16:57
ignatius a écrit :
13 avr. 2020, 14:18
Pour rebondir sur le message précédent, se dirige t on vers un boom des résidences secondaires ?
Hein ? Pourquoi diable ? Tu serais peut-être mieux dans ta résidence secondaire en ce moment, si et seulement si :
- tu as bravé le confinement pour t'y rendre
- tu peux faire du télétravail depuis là-bas

Ça ne me parait pas suffisant pour déclencher une vague d'achat.

Tu pensais à quoi ?
Les gens rêvent de campagne et de maisons avec jardin.
Or ils ne sont pas forcément prêt à laisser tomber leur job.
Donc achat d'une RS à 100-150 k€ maximum près de leur lieu d'habitation, soit 2 h maximum.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
Gray_Mouser
Messages : 685
Enregistré le : 24 mars 2010, 12:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#514 Message par Gray_Mouser » 13 avr. 2020, 18:23

Bah déjà on va essayer de garder nos jobs, et ensuite on verra pour la résidence secondaire. Si on n'est pas déjà endetté au taquet pour la résidence principale.

Moi j'y crois pas une seconde. Mais c'est pas comme si mes prédictions était infaillibles.

Korn
-+
-+
Messages : 1974
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#515 Message par Korn » 13 avr. 2020, 18:24

Ça reste un luxe énorme: entretien, TH, TF sans perspective de PV (au contraire) . En période crise, je doute que ce soit booming.

Pour ceux qui ne savent pas quoi faire de leur argent ok

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 22322
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#516 Message par kamoulox » 13 avr. 2020, 18:25

C’est mieux d’avoir directement sa rp et de louer un truc sur paname pour le taff (ou d’acheter si vous avez le pognon)

Korn
-+
-+
Messages : 1974
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#517 Message par Korn » 13 avr. 2020, 18:26

Gray_Mouser a écrit :
13 avr. 2020, 18:23
Bah déjà on va essayer de garder nos jobs, et ensuite on verra pour la résidence secondaire. Si on n'est pas déjà endetté au taquet pour la résidence principale.

Moi j'y crois pas une seconde. Mais c'est pas comme si mes prédictions était infaillibles.
+1
On arrive dans une période où les gens vont se concentrer sur des dépenses essentielles. La RS, faut avoir les reins très solides.

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 7009
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#518 Message par henda » 13 avr. 2020, 18:33

Ça concerne quelle proportion de la population, la résidence secondaire ?

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32614
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#519 Message par ignatius » 13 avr. 2020, 18:42

henda a écrit :
13 avr. 2020, 18:33
Ça concerne quelle proportion de la population, la résidence secondaire ?
Tous ceux qui fuient la bourse, à contre-courant de ce qu il faut faire.
Après y a des RS à 80 k€.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21668
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#520 Message par EmileZola » 13 avr. 2020, 18:47

henda a écrit :
13 avr. 2020, 18:33
Ça concerne quelle proportion de la population, la résidence secondaire ?
Beaucoup chez les BB ! :mrgreen:

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23129
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#521 Message par lecriminel » 13 avr. 2020, 18:50

ignatius a écrit :
13 avr. 2020, 14:18
Pour rebondir sur le message précédent, se dirige t on vers un boom des résidences secondaires ?
Les gens rêvent de campagne et de maisons avec jardin.
Or ils ne sont pas forcément prêt à laisser tomber leur job.
Donc achat d'une RS à 100-150 k€ maximum près de leur lieu d'habitation, soit 2 h maximum.
ça ne concerne que quelques villes, l'impossibilité d'habiter dans la verdure tout en travaillant dans le centre. A la rigueur tu mets le budget de la RS pour avoir ce qui te plait en RP.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 7009
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#522 Message par henda » 13 avr. 2020, 18:52

EmileZola a écrit :
13 avr. 2020, 18:47
henda a écrit :
13 avr. 2020, 18:33
Ça concerne quelle proportion de la population, la résidence secondaire ?
Beaucoup chez les BB ! :mrgreen:
Ils sont pas déjà à la retraite les BB ?

supermascotte
Messages : 449
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#523 Message par supermascotte » 14 avr. 2020, 12:35

ignatius a écrit :
13 avr. 2020, 18:42
henda a écrit :
13 avr. 2020, 18:33
Ça concerne quelle proportion de la population, la résidence secondaire ?
Tous ceux qui fuient la bourse, à contre-courant de ce qu il faut faire.
Après y a des RS à 80 k€.
Conséquence de la crise du coronavirus, les français se précipitent sur l'achat d'une résidence secondaire :lol: J'adore votre logique.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32614
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#524 Message par ignatius » 14 avr. 2020, 12:42

supermascotte a écrit :
14 avr. 2020, 12:35
ignatius a écrit :
13 avr. 2020, 18:42
henda a écrit :
13 avr. 2020, 18:33
Ça concerne quelle proportion de la population, la résidence secondaire ?
Tous ceux qui fuient la bourse, à contre-courant de ce qu il faut faire.
Après y a des RS à 80 k€.
Conséquence de la crise du coronavirus, les français se précipitent sur l'achat d'une résidence secondaire :lol: J'adore votre logique.
Conséquence du confinement 8)
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

supermascotte
Messages : 449
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#525 Message par supermascotte » 14 avr. 2020, 12:57

ignatius a écrit :
14 avr. 2020, 12:42
supermascotte a écrit :
14 avr. 2020, 12:35
ignatius a écrit :
13 avr. 2020, 18:42
henda a écrit :
13 avr. 2020, 18:33
Ça concerne quelle proportion de la population, la résidence secondaire ?
Tous ceux qui fuient la bourse, à contre-courant de ce qu il faut faire.
Après y a des RS à 80 k€.
Conséquence de la crise du coronavirus, les français se précipitent sur l'achat d'une résidence secondaire :lol: J'adore votre logique.
Conséquence du confinement 8)
Rien à y redire. C'est d'une logique implacable. :lol:

Nous sommes en train de vivre la crise du siècle, s'endetter pour répondre à un besoin secondaire sera au cœur des préoccupations des français.

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 8386
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#526 Message par Bidibulle » 14 avr. 2020, 12:59

henda a écrit :
13 avr. 2020, 18:52
EmileZola a écrit :
13 avr. 2020, 18:47
henda a écrit :
13 avr. 2020, 18:33
Ça concerne quelle proportion de la population, la résidence secondaire ?
Beaucoup chez les BB ! :mrgreen:
Ils sont pas déjà à la retraite les BB ?
Si l'on admet sociologiquement que les BB vont jusqu'à 1960, la plupart oui sont déjà à la retraite. Après les années avec fort taux de natalité vont jusqu'en 1973.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32614
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#527 Message par ignatius » 14 avr. 2020, 14:19

supermascotte a écrit :
14 avr. 2020, 12:57
ignatius a écrit :
14 avr. 2020, 12:42
supermascotte a écrit :
14 avr. 2020, 12:35
ignatius a écrit :
13 avr. 2020, 18:42


Tous ceux qui fuient la bourse, à contre-courant de ce qu il faut faire.
Après y a des RS à 80 k€.
Conséquence de la crise du coronavirus, les français se précipitent sur l'achat d'une résidence secondaire :lol: J'adore votre logique.
Conséquence du confinement 8)
Rien à y redire. C'est d'une logique implacable. :lol:

Nous sommes en train de vivre la crise du siècle, s'endetter pour répondre à un besoin secondaire sera au cœur des préoccupations des français.
Une RS ça peut s'acheter sans emprunter. :roll:
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10959
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#528 Message par optimus maximus » 14 avr. 2020, 15:54

S'il y a une réelle demande qui émerge sur les RS à 100 km de Paris, ça créera des tensions sur les prix.
Et les bobos qui viennent massivement squatter la France périphérique sans que rien ne les rattachent au lieu sur lequel ils auront jeté leur dévolu, est-ce que ce serait accepté ?

Les retraités boomers peuvent sinon arbitrer en faveur d'une résidence principale en périphérie de Paris et un pied à terre dans Paris ou la petite couronne.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 43360
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#529 Message par slash33 » 14 avr. 2020, 23:10

Les diagnostics immobiliers pourraient reprendre malgré le confinement
Boursorama avec Newsgene, le 14/04/2020
https://www.boursorama.com/patrimoine/a ... d2e52e886f

C'est vrai que vue la validité de la plupart des diagnostics, les faire à distance doit revenir au même. :arrow:

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 8386
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#530 Message par Bidibulle » 15 avr. 2020, 07:08

Avec la grille tarifaire affichée sur le site :

- Diagnostic immobilier : 450€
- Diagnostic immobilier classé D : 690 €
- Diagnostic immobilier classé C : 950 €
- Diagnostic immobilier classé B : 1500 €
- Diagnostic immobilier classé A : 2500 €
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4495
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#531 Message par Praséodyme » 15 avr. 2020, 09:19

lecriminel a écrit :
13 avr. 2020, 18:50
ignatius a écrit :
13 avr. 2020, 14:18
Pour rebondir sur le message précédent, se dirige t on vers un boom des résidences secondaires ?
Les gens rêvent de campagne et de maisons avec jardin.
Or ils ne sont pas forcément prêt à laisser tomber leur job.
Donc achat d'une RS à 100-150 k€ maximum près de leur lieu d'habitation, soit 2 h maximum.
ça ne concerne que quelques villes, l'impossibilité d'habiter dans la verdure tout en travaillant dans le centre. A la rigueur tu mets le budget de la RS pour avoir ce qui te plait en RP.
Avoir une maison avec de la verdure autour, c'est possible avec un budget modeste à 1h de TER / Transilien d'une gare parisienne, donc grossomodo à 1h30 de beaucoup de lieux de travail. Même avec toute la verdure qu'on veut si on veut bien se rendre à la gare TER en voiture.

C'est ce que j'ai en location et on cherche à acheter dans le coin. 1h30 porte-à-porte matin et soir, c'est beaucoup mais finalement pas plus épuisant que les 45 minutes de métro collé-serré sous terre ou les 45 ± 25min de bouchons que se tapent la plupart des franciliens. Et surtout, c'est jouable avec du télétravail deux jours par semaine voire plus en cas de pépin.

Les coins à portée de voiture d'une gare TER dotés d'une connexion internet à minimum 30Mb/s affichent des prix entre 2 et 2,5 k€/m² selon l'état du bâti et la taille du terrain. Si on a la gare et les commodités à pied, on passe à 3 k€/m² et des terrains riquiqui.

Ce type de plan pourrait devenir un peu plus tendance dans les mois qui viennent et je crains de voir arriver une nouvelle concurrence venue de la petite couronne sur ce marché immo où j'essaie actuellement de trouver mon home sweet home. Le genre cadre bureaucrate télétravail compatible dont les revenus fixes n'ont pas souffert de la crise.

En tout cas, je m'attends à ce que les AI affamés me servent ce genre d'argument dès que j'essaierai de négocier.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#532 Message par Vincent92 » 15 avr. 2020, 09:41

Praséodyme a écrit :
15 avr. 2020, 09:19
lecriminel a écrit :
13 avr. 2020, 18:50
ignatius a écrit :
13 avr. 2020, 14:18
Pour rebondir sur le message précédent, se dirige t on vers un boom des résidences secondaires ?
Les gens rêvent de campagne et de maisons avec jardin.
Or ils ne sont pas forcément prêt à laisser tomber leur job.
Donc achat d'une RS à 100-150 k€ maximum près de leur lieu d'habitation, soit 2 h maximum.
ça ne concerne que quelques villes, l'impossibilité d'habiter dans la verdure tout en travaillant dans le centre. A la rigueur tu mets le budget de la RS pour avoir ce qui te plait en RP.
Avoir une maison avec de la verdure autour, c'est possible avec un budget modeste à 1h de TER / Transilien d'une gare parisienne, donc grossomodo à 1h30 de beaucoup de lieux de travail. Même avec toute la verdure qu'on veut si on veut bien se rendre à la gare TER en voiture.

C'est ce que j'ai en location et on cherche à acheter dans le coin. 1h30 porte-à-porte matin et soir, c'est beaucoup mais finalement pas plus épuisant que les 45 minutes de métro collé-serré sous terre ou les 45 ± 25min de bouchons que se tapent la plupart des franciliens. Et surtout, c'est jouable avec du télétravail deux jours par semaine voire plus en cas de pépin.

Les coins à portée de voiture d'une gare TER dotés d'une connexion internet à minimum 30Mb/s affichent des prix entre 2 et 2,5 k€/m² selon l'état du bâti et la taille du terrain. Si on a la gare et les commodités à pied, on passe à 3 k€/m² et des terrains riquiqui.

Ce type de plan pourrait devenir un peu plus tendance dans les mois qui viennent et je crains de voir arriver une nouvelle concurrence venue de la petite couronne sur ce marché immo où j'essaie actuellement de trouver mon home sweet home. Le genre cadre bureaucrate télétravail compatible dont les revenus fixes n'ont pas souffert de la crise.

En tout cas, je m'attends à ce que les AI affamés me servent ce genre d'argument dès que j'essaierai de négocier.
Cet arbitrage n'est pas nouveau et beaucoup en reviennent après quelques années. Fatigués de faire 3h de transport par jour.
Je ne vois pas bien pourquoi cela deviendrait tout à coup une tendance avec le confinement. Certains tenteront et beaucoup y reviendront, comme d'habitude. Sauf évidement si le télétravail 2-3J/semaine se généralise vraiment (que beaucoup d'entreprises le pratiquent).
Il y a déjà eu un paquet d'émissions TV sur ca. Il n'y a qu'à voir les "recherche appartement ou maison" avec le traditionnel : "j'habite une maison, mais je suis épuisé par les transports. 3h de transport par jour ne sont pas gérables avec les enfants. Je veux absolument être plus prêt pour pouvoir vivre".
Se rapprocher quitte à prendre plus petit représente au moins 30-40% des recherches de cette émission. Ceux qui recherchent à s'éloigner pour acheter plus grand représentent quant à eux une proportion assez marginale de ce genre d'émission.
Modifié en dernier par Vincent92 le 15 avr. 2020, 09:53, modifié 4 fois.

PACA
+
+
Messages : 2597
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#533 Message par PACA » 15 avr. 2020, 09:50

Praséodyme a écrit :
15 avr. 2020, 09:19
des terrains riquiqui.
Avis perso : ce n'est pas la surface qui compte, c'est la mitoyenneté.
Si on est mitoyen avec un parc ou une forêt, 25 m2 de terrasse + 25 m2 de jardin c'est amplement suffisant.
5000 m2 mitoyens avec des fêtards toujours bourrés dans une piscine c'est pas terrible.

Jumpingothello
Messages : 171
Enregistré le : 18 sept. 2014, 15:21

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#534 Message par Jumpingothello » 15 avr. 2020, 09:54

je pense quand même qu'à défaut de vouloir faire 3h de transport par jour, ce qui est évidemment une hérésie, cette crise peut faire prendre conscience à pas mal de monde qu'ils ont des métiers de cons sans grande valeur pour la société et que finalement même avec ce qui peut apparaître pour des bons salaires ne permet pas de vivre dans de bonnes conditions.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 22322
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#535 Message par kamoulox » 15 avr. 2020, 09:56

PACA a écrit :
15 avr. 2020, 09:50
Praséodyme a écrit :
15 avr. 2020, 09:19
des terrains riquiqui.
Avis perso : ce n'est pas la surface qui compte, c'est la mitoyenneté.
Si on est mitoyen avec un parc ou une forêt, 25 m2 de terrasse + 25 m2 de jardin c'est amplement suffisant.
5000 m2 mitoyens avec des fêtards toujours bourrés dans une piscine c'est pas terrible.
+10000

Je n’échange pas ma maison avec une 2 fois plus grande et un terrain 2 fois plus grand si c’est pour avoir un mur mitoyen.

J’ai assez galéré pour trouver une indiv en Centre même ici en province hors de question de me taper le bruit des voisins ou des gamins, jai donné, plus jamais

Nouveau stephanois
-+
-+
Messages : 2346
Enregistré le : 09 mars 2013, 23:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#536 Message par Nouveau stephanois » 15 avr. 2020, 09:59

C'est vraiment un forum de gueux :twisted: ayez un peu d'ambition !

Une maison individuelle avec un jardin, ça vaut combien en petite couronne (hors Saint-Denis like)?

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 7849
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#537 Message par Romario » 15 avr. 2020, 10:00

Jumpingothello a écrit :
15 avr. 2020, 09:54
je pense quand même qu'à défaut de vouloir faire 3h de transport par jour, ce qui est évidemment une hérésie, cette crise peut faire prendre conscience à pas mal de monde qu'ils ont des métiers de cons sans grande valeur pour la société et que finalement même avec ce qui peut apparaître pour des bons salaires ne permet pas de vivre dans de bonnes conditions.
Je partage.
Ceci étant dit, sauter le pas après le dé-confinement, ce sera une autre histoire.
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23129
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#538 Message par lecriminel » 15 avr. 2020, 11:03

Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 09:41
Cet arbitrage n'est pas nouveau et beaucoup en reviennent après quelques années. Fatigués de faire 3h de transport par jour.
…. Il n'y a qu'à voir les "recherche appartement ou maison" avec le traditionnel : "j'habite une maison, mais je suis épuisé par les transports. 3h de transport par jour ne sont pas gérables avec les enfants. Je veux absolument être plus prêt pour pouvoir vivre".
3h, c'est trop pour moi, mais il ne faut pas oublier que ce n'est qu'une heure ou une heure et demie de plus que la majorité (si tu habites à coté, que tu peux y aller à pied, de ton boulot, c'est déjà 45 minutes) et surtout que tu te reposes vraiment le WE. Imagine le dans 40m2 avec 2 gosses.

-Vu la vitesse qui baisse sensiblement une fois qu'on est dans le centre, par ex: de Paris centre à 4km, je vais à 6km/h, mais du km 4 au km 10, je vais à 40km/h
-Vu la spécificité de la surface par rapport à un centre donné: il y a 3.14 km2 à moins d'1 km du centre, mais 314km2 à moins de 10km du centre, ce qui a pour conséquences
des prix au m2 qui s'étiolent rapidement en s'éloignant
des prix de grandes surfaces qui s'étiolent encore plus
-vu l'opération ville morte les WE (à Paris ceux que je connais qui ont une RS doivent y passer maximum 2 WE/an, quand ils sont obligés) et pour ceux en général qui n'aiment pas cette ville
-vue la coupure que peut représenter un WE loin de son lieu de travail

il y a tout de même des arguments.
D'ailleurs, ils ne font que pousser plus loin le raisonnement que tu as eu en choisissant la banlieue plutôt que Paris
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4495
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#539 Message par Praséodyme » 15 avr. 2020, 11:03

Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 09:41
Praséodyme a écrit :
15 avr. 2020, 09:19
Ce type de plan pourrait devenir un peu plus tendance dans les mois qui viennent et je crains de voir arriver une nouvelle concurrence venue de la petite couronne sur ce marché immo où j'essaie actuellement de trouver mon home sweet home. Le genre cadre bureaucrate télétravail compatible dont les revenus fixes n'ont pas souffert de la crise.

En tout cas, je m'attends à ce que les AI affamés me servent ce genre d'argument dès que j'essaierai de négocier.
Cet arbitrage n'est pas nouveau et beaucoup en reviennent après quelques années. Fatigués de faire 3h de transport par jour.
Je ne vois pas bien pourquoi cela deviendrait tout à coup une tendance avec le confinement. Certains tenteront et beaucoup y reviendront, comme d'habitude. Sauf évidement si le télétravail 2-3J/semaine se généralise vraiment (que beaucoup d'entreprises le pratiquent).
Il y a déjà eu un paquet d'émissions TV sur ca. Il n'y a qu'à voir les "recherche appartement ou maison" avec le traditionnel : "j'habite une maison, mais je suis épuisé par les transports. 3h de transport par jour ne sont pas gérables avec les enfants. Je veux absolument être plus prêt pour pouvoir vivre".
Se rapprocher quitte à prendre plus petit représente au moins 30-40% des recherches de cette émission. Ceux qui recherchent à s'éloigner pour acheter plus grand représentent quant à eux une proportion assez marginale de ce genre d'émission.
Ce choix n'est pas forcément évident ni parfaitement logique. Mais la mode, ça n'a jamais été logique.

J'anticipe simplement un désir de verdure et d'espace de la part des urbains qui auront passé un printemps confinés dans des logements trop petits dans des villes mortes. Surtout si le déconfinement progressif entrave les vacances d'été.

Sur le marché immo, je pronostique que ce désir sera assez puissant pour se traduire au moins en nombre de visites sur les maisons en grande couronne des métropoles, type de biens qui à en croire Friggit a relativement bien débullé (indice de prix similaire à fin 2005 et pouvoir d'achat au niveau de 2003). Je ne sais pas s'il se traduira en nombre d'offres et de transactions.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#540 Message par Vincent92 » 15 avr. 2020, 11:23

Praséodyme a écrit :sur les maisons en grande couronne des métropoles, type de biens qui à en croire Friggit a relativement bien débullé (indice de prix similaire à fin 2005 et pouvoir d'achat au niveau de 2003). Je ne sais pas s'il se traduira en nombre d'offres et de transactions.
Aurais tu des exemples de villes sympas (c'est à dire sans une population dégradée et avec un centre ville intéressant) qui ont des maisons à prix "abordables" à 1h de Paris en partant de chez soi (pas juste en théorie quand tout va bien mais en moyenne - prenant en compte quand cela ne va pas- j'entends) en IDF?

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2795
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#541 Message par Marie 94 » 15 avr. 2020, 11:27

Praséodyme a écrit :
15 avr. 2020, 11:03
Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 09:41
Praséodyme a écrit :
15 avr. 2020, 09:19
Ce type de plan pourrait devenir un peu plus tendance dans les mois qui viennent et je crains de voir arriver une nouvelle concurrence venue de la petite couronne sur ce marché immo où j'essaie actuellement de trouver mon home sweet home. Le genre cadre bureaucrate télétravail compatible dont les revenus fixes n'ont pas souffert de la crise.

En tout cas, je m'attends à ce que les AI affamés me servent ce genre d'argument dès que j'essaierai de négocier.
Cet arbitrage n'est pas nouveau et beaucoup en reviennent après quelques années. Fatigués de faire 3h de transport par jour.
Je ne vois pas bien pourquoi cela deviendrait tout à coup une tendance avec le confinement. Certains tenteront et beaucoup y reviendront, comme d'habitude. Sauf évidement si le télétravail 2-3J/semaine se généralise vraiment (que beaucoup d'entreprises le pratiquent).
Il y a déjà eu un paquet d'émissions TV sur ca. Il n'y a qu'à voir les "recherche appartement ou maison" avec le traditionnel : "j'habite une maison, mais je suis épuisé par les transports. 3h de transport par jour ne sont pas gérables avec les enfants. Je veux absolument être plus prêt pour pouvoir vivre".
Se rapprocher quitte à prendre plus petit représente au moins 30-40% des recherches de cette émission. Ceux qui recherchent à s'éloigner pour acheter plus grand représentent quant à eux une proportion assez marginale de ce genre d'émission.
Ce choix n'est pas forcément évident ni parfaitement logique. Mais la mode, ça n'a jamais été logique.

J'anticipe simplement un désir de verdure et d'espace de la part des urbains qui auront passé un printemps confinés dans des logements trop petits dans des villes mortes. Surtout si le déconfinement progressif entrave les vacances d'été.

Sur le marché immo, je pronostique que ce désir sera assez puissant pour se traduire au moins en nombre de visites sur les maisons en grande couronne des métropoles, type de biens qui à en croire Friggit a relativement bien débullé (indice de prix similaire à fin 2005 et pouvoir d'achat au niveau de 2003). Je ne sais pas s'il se traduira en nombre d'offres et de transactions.
+1
On assiste sans doute à un changement de paradigme. Certes le télétravail existait déjà mais c'était réservé à qquns et limité à 1 ou 2 J/semaine. La, on a eu une généralisation qui va laisser des traces. Le confinement a mis en lumière le choix risqué de vivre dans un appartement exigu pour bon nombre de familles.
Dans ma boîte, on va déménager dans des locaux plus petits (mais dans un endroit plus central de Paris) avec 4J de télétravail/semaine et 1J de présence (et ce n'est pas le même jour selon le département). Avec cette nouvelle organisation du travail, l'absolue nécessité de vivre à proximité de son lieu de travail se justifiera moins.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#542 Message par Vincent92 » 15 avr. 2020, 11:32

Et voilà, encore une fois, on revient à ce que je disais il y a quelque pages :
Vincent92 a écrit :Chacun donne surtout son avis largement biaisé par ses convictions et surtout ses envies et intérêts. Se cachant derrière 2-3 vrais-faux arguments.
Ahma, ça n’a pas grand intérêt.
Après les attentistes du grand soir et ceux qui ont décider de partir vivre à la campagne, voilà que ceux qui ont choisi de vivre loin de leur lieux de travail nous explique qu'il va y avoir un changement de paradigme. Nouveau paradigme faisant forcément et comme par hasard monter les prix où ils sont.
90% des messages de ce fil n'ont aucun intérêt, si ce n'est que vous rassurez chacun d'entre vous de vos positions :lol:.
Désolé de le rappeler mais, ce forum ne fait pas l'opinion des acheteurs ou des vendeurs. Il est très peu suivi (et c'est euphémisme). Vos messages n'auront aucun impact sur les différents marchés. Donc, ne vous fatiguez pas trop...
Modifié en dernier par Vincent92 le 15 avr. 2020, 12:04, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2795
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#543 Message par Marie 94 » 15 avr. 2020, 12:04

Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 11:32
Et voilà, encore une fois, on revient à ce que je disais il y a quelque pages :
Vincent92 a écrit :Chacun donne surtout son avis largement biaisé par ses convictions et surtout ses envies et intérêts. Se cachant derrière 2-3 vrais-faux arguments.
Ahma, ça n’a pas grand intérêt.
Après les attentistes du grand soir et ceux qui ont décider de partir vivre à la campagne, voilà que ceux qui ont choisi de vivre loin de leur lieux de travail nous explique qu'il va y avoir un changement de paradigme. Nouveau paradigme faisant forcément et comme par hasard monter les prix où ils sont.
90% des messages de ce fil n'ont aucun intérêt, si ce n'est que vous rassurez chacun d'entre vous de vos positions :lol:
ça c'est la lecture (biaisée) que tu en fait. Mets de côté la situation de ceux qui s'expriment et ta propre situation. Ne penses-tu pas que le télétravail va se développer massivement? Dans ce contexte, le poids du trajet domicile-travail va-t-il peser autant dans la décision qu'auparavant? Le choix d'un achat est fait dans un contexte particulier (changement de travail, agrandissement de la famille...). On assiste à un contexte inédit qui met à mal le choix des citadins obligés de se confiner dans un logement exigu.
Je ne prétends pas que les prix vont augmenter en grande couronne mais simplement que l'écart type de l'évolution des prix va baisser entre Paris IM, petite couronne et grande couronne.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#544 Message par Vincent92 » 15 avr. 2020, 12:09

Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 12:04
Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 11:32
Et voilà, encore une fois, on revient à ce que je disais il y a quelque pages :
Vincent92 a écrit :Chacun donne surtout son avis largement biaisé par ses convictions et surtout ses envies et intérêts. Se cachant derrière 2-3 vrais-faux arguments.
Ahma, ça n’a pas grand intérêt.
Après les attentistes du grand soir et ceux qui ont décider de partir vivre à la campagne, voilà que ceux qui ont choisi de vivre loin de leur lieux de travail nous explique qu'il va y avoir un changement de paradigme. Nouveau paradigme faisant forcément et comme par hasard monter les prix où ils sont.
90% des messages de ce fil n'ont aucun intérêt, si ce n'est que vous rassurez chacun d'entre vous de vos positions :lol:
ça c'est la lecture (biaisée) que tu en fait. Mets de côté la situation de ceux qui s'expriment et ta propre situation. Ne penses-tu pas que le télétravail va se développer massivement? Dans ce contexte, le poids du trajet domicile-travail va-t-il peser autant dans la décision qu'auparavant? Le choix d'un achat est fait dans un contexte particulier (changement de travail, agrandissement de la famille...). On assiste à un contexte inédit qui met à mal le choix des citadins obligés de se confiner dans un logement exigu.
Je ne prétends pas que les prix vont augmenter en grande couronne mais simplement que l'écart type de l'évolution des prix va baisser entre Paris IM, petite couronne et grande couronne.
Le télétravail s'est déjà développé et on observe pourtant exactement l'inverse (différentiation de plus ou plus importante des zones urbaines). Probablement parce qu'il s'agit d'un facteur de prix parmi pleins d'autres.
Je partage l'idée qu'à terme, si jamais le télétravail se développe énormément (c'est à dire que la majorité des entreprises autorisent au moins 2 voir 3J de télétravail par semaine) en tendance de fond, il peut y avoir un lissage plus ou moins prononcé. Surtout si cela touche beaucoup d'acheteurs et de vendeurs. C'est en tout cas un facteur qui peut lisser. Son poids sur le prix est difficile a évaluer. Mais ce développement n'a rien d'une évidence et toutes les professions ne sont pas forcément adaptées au télétravail (biais du forum vu les situations professionnelles représentées).

Je ne crois pas du tout au fait que le confinement est un réel impact moyen terme sur les habitudes du marché.
Les attentats (qui devraient faire un peu baisser les prix parisiens), les GJ (qui devraient faire un peu baisser les prix parisiens), les grèves (qui devraient beaucoup faire baisser les prix en grande couronne), etc... ne créé aucun changement de tendance de fond. Tous ces épisodes sont totalement oubliés de la conscience collective en moins d'1 an. C'est du "bruit". Ne reste au final que les mouvements de fonds dont ils ne font pas partis.

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2795
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#545 Message par Marie 94 » 15 avr. 2020, 12:33

Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 12:09
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 12:04
Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 11:32
Et voilà, encore une fois, on revient à ce que je disais il y a quelque pages :
Vincent92 a écrit :Chacun donne surtout son avis largement biaisé par ses convictions et surtout ses envies et intérêts. Se cachant derrière 2-3 vrais-faux arguments.
Ahma, ça n’a pas grand intérêt.
Après les attentistes du grand soir et ceux qui ont décider de partir vivre à la campagne, voilà que ceux qui ont choisi de vivre loin de leur lieux de travail nous explique qu'il va y avoir un changement de paradigme. Nouveau paradigme faisant forcément et comme par hasard monter les prix où ils sont.
90% des messages de ce fil n'ont aucun intérêt, si ce n'est que vous rassurez chacun d'entre vous de vos positions :lol:
ça c'est la lecture (biaisée) que tu en fait. Mets de côté la situation de ceux qui s'expriment et ta propre situation. Ne penses-tu pas que le télétravail va se développer massivement? Dans ce contexte, le poids du trajet domicile-travail va-t-il peser autant dans la décision qu'auparavant? Le choix d'un achat est fait dans un contexte particulier (changement de travail, agrandissement de la famille...). On assiste à un contexte inédit qui met à mal le choix des citadins obligés de se confiner dans un logement exigu.
Je ne prétends pas que les prix vont augmenter en grande couronne mais simplement que l'écart type de l'évolution des prix va baisser entre Paris IM, petite couronne et grande couronne.
Le télétravail s'est déjà développé et on observe pourtant exactement l'inverse (différentiation de plus ou plus importante des zones urbaines).
Je partage l'idée qu'à terme, si jamais le télétravail se développe beaucoup (c'est à dire que la majorité des entreprises autorisent 2 ou 3J de télétravail par semaine) en tendance de fond, il peut y avoir en lissage plus ou moins prononcé. Mais ce développement n'a rien d'une évidence.
Mais je ne crois pas du tout en fait que le confinement est un réel impact moyen terme sur les habitudes du marché.
Les attentats (qui devraient faire un peu baisser les prix parisiens), les GJ (qui devraient faire un peu baisser les prix parisiens), les grèves (qui devraient beaucoup faire baisser les prix en grande couronne), etc... ne créé aucun changement de tendance de fond. Tout ces épisodes sont totalement oubliés de la conscience collective en moins d'un 1 an. Reste que les mouvements de fonds dont ils ne font pas partis.
Tu ne peux pas mettre sur le même plan les autres événements (attentats, grèves) que tu cites avec ce qu'on vit actuellement. Les entreprises ne vont pas développer le télétravail pour le bien-être de leurs salariés mais par nécessité de baisser leurs charges fixes (le loyer étant le principal poste). Ces dernières années, je suis passée de "pas de télétravail chez nous" à "1J voire 2 pour les jeunes mamans" à "4J/semaine pour tout le monde". Il y avait un mouvement de fond avant la crise du Covid-19. Même les plus récalcitrants devront s'y mettre. Notre DAF avait fait chier une collaboratrice pendant le dernier arrêté car elle était en télétravail un jour (ce qu'elle avait parfaitement le droit). Ce type avait décrété une règle arbitraire selon laquelle on ne pouvait pas être en télétravail lors d'un arrêté. Il vit lui-même l'arrêté du 31/03/2020 en télétravail :mrgreen:
Ton argument "3h/J" est justifié si c'est vraiment 3h chaque jour. Si c'est 3h...une à deux fois par semaine, ça change déjà la donne.
Je prévois aussi un baby-boom. 2 mois de confinement va donner des idées à pas mal de couple :P . Il faudrait bien loger ce beau monde ailleurs que dans un appartement exigu :mrgreen:
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#546 Message par Vincent92 » 15 avr. 2020, 12:36

Marie 94 a écrit :Ton argument "3h/J" est justifié si c'est vraiment 3h chaque jour. Si c'est 3h...une à deux fois par semaine, ça change déjà la donne.
Absolument, c'est d'ailleurs, ce que je dis.
A voir si la majorité des employeurs (et je ne parle pas juste des grands groupes) veulent vraiment faire 3J de télétravail par semaine sans se poser la question de la délocalisation du travail (pas forcément en France) et si c'est vraiment efficace en terme de productivité (de ce que je vois actuellement, j'ai des doutes. Cela me rappelle vraiment ce que j'avais observé lorsque les grands groupes voulaient tout délocaliser dans des pays genre Inde pour "payer moins cher". Beaucoup ont changé de direction car l'arbitrage ne peut pas se faire à moyen terme juste sur ce critère).
Encore une fois, il me semble qu'il y a un biais très fort sur le forum dû à la sur-pondération d'une partie des acheteurs/vendeurs. Une RH qui passe 2J par semaine au siège est peut être envisageable (mais pour le moment, il ne me semble pas que cela soit ton cas?). Pas sûr que cela soit aussi facile pour une infirmière, un enseignant, un notaire, un avocat, un médecin, quelqu'un qui travail dans le BTP,...
Si bien que vous (toi et d'autres) avez peut être tendance à vous enflammez sur ce qu'il va se passer dans le futur.
Je prévois aussi un baby-boom. 2 mois de confinement va donner des idées à pas mal de couple :P . Il faudrait bien loger ce beau monde ailleurs que dans un appartement exigu :mrgreen:
Cette phrase décrédibilise tout le reste. Ce n'est pas parce qu'il va y avoir 1000 voir, soyons fou, 10 000 naissances de plus l'année prochaine qu'on peut parler de "baby boom" et/ou de marqueur important à moyen terme sur les habitudes des acheteurs.
Et je dis cela sans compter les séparations qui auront un impact opposé.
Modifié en dernier par Vincent92 le 15 avr. 2020, 12:59, modifié 1 fois.

Korn
-+
-+
Messages : 1974
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#547 Message par Korn » 15 avr. 2020, 12:52

Dans tous les cas, les changements se font dans la durée. Ce n'est pas ce que nous vivons aujourd'hui qui va révolutionner en 1 ou 2 années les pratiques dans les sociétés ou la demande sur le marché immobilier.

On va vite passer à la phase 2 de la crise, à savoir chiffrer les dégâts pour les entreprises et les particuliers. Chacun fera ce qu'il peut avant de faire ce qu'il veut.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#548 Message par Vincent92 » 15 avr. 2020, 12:54

Korn a écrit :
15 avr. 2020, 12:52
Dans tous les cas, les changements se font dans la durée. Ce n'est pas ce que nous vivons aujourd'hui qui va révolutionner en 1 ou 2 années les pratiques dans les sociétés ou la demande sur le marché immobilier.

On va vite passer à la phase 2 de la crise, à savoir chiffrer les dégâts pour les entreprises et les particuliers. Chacun fera ce qu'il peut avant de faire ce qu'il veut.
Absolument. Mais, que veux tu, chacun veut nous expliquer que cela va changer et que son lieu d'habitation va devenir la nouvelle tendance.

alexlyon
-++
-++
Messages : 3609
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#549 Message par alexlyon » 15 avr. 2020, 12:56

Il ne faut pas raisonner en évolution, mais en rupture (schumpeterienne).
Que ce soit le télétravail ou autre.

Les boites ne vont pas évoluer vers le télétravail.
Mais des boites vont s'établir à 100% en télétravail (une réunion physique par mois max, sinon c'est un mauvais KPI :mrgreen: ).
Et elles seront concurrentes des autres anciennes boites (qui évolueront ou pas).

C'est un choix : culturel, identitaire, en complétude.

Comme ce fut le cas pour :

- le low cost (organisation de la production totalement repensée, et pas seulement les prix finaux),
- la vente en ligne (sans aucun magasins retails: amazon n'est pas une évolution d'Auchan, mais une rupture, et ensuite Auchan court derrière),
- la numérisation dématérialisant toute activité d'Agency (Boursorama)

alexlyon
-++
-++
Messages : 3609
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#550 Message par alexlyon » 15 avr. 2020, 12:58

Ce sont des boites qui embaucheront des gens nés après 1995.
Qui vivront 7j /7j dans le Loiret ou la Somme.

Les milleniums endettés sont has been à leur tour.