[Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2759
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#551 Message par Marie 94 » 15 avr. 2020, 12:59

Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 12:36
Marie 94 a écrit :Ton argument "3h/J" est justifié si c'est vraiment 3h chaque jour. Si c'est 3h...une à deux fois par semaine, ça change déjà la donne.
Absolument, c'est d'ailleurs, ce que je dis.
A voir si la majorité des employeurs (et je ne parle pas juste des grands groupes) veulent vraiment faire 3J de télétravail par semaine sans se poser la question de la délocalisation du travail (pas forcément en France) et si c'est vraiment efficace en terme de productivité (de ce que je vois actuellement, j'ai des doutes. Cela me rappelle vraiment ce que j'avais observé lorsque les grands groupes voulaient tout délocaliser dans des pays genre Inde pour "payer moins cher". Beaucoup ont changé de direction car l'arbitrage ne peut pas se faire à moyen terme juste sur ce critère).
Encore une fois, il me semble qu'il y a un biais très fort sur le forum dû à la sur-pondération d'une partie des acheteurs/vendeurs. Une RH qui passe 2J par semaine au siège est peut être envisageable (mais pour le moment, il ne me semble pas que cela soit ton cas?). Pas sûr que cela soit aussi facile pour une infirmière, un enseignant, un notaire, un avocat, un médecin, quelqu'un qui travail dans le BTP,...
Si bien que vous (toi et d'autres) avez peut être tendance à vous enflammez sur ce qu'il va se passer dans le futur.
Je prévois aussi un baby-boom. 2 mois de confinement va donner des idées à pas mal de couple :P . Il faudrait bien loger ce beau monde ailleurs que dans un appartement exigu :mrgreen:
Cette phrase décrédibilise tout le reste. Ce n'est pas parce qu'il va y avoir 1000 voir, soyons fou, 10000 naissances de plus l'année prochaine qu'on peut parler de "baby boom".
La délocalisation va être difficile à vendre pour les entreprises désormais. Concernant, le marché immo francilien, la part des cadres pèsent dans la demande solvable plus qu'ailleurs (parfois > 50% de la population de certaines communes) qu'un changement de paradigme (télétravail la majorité du temps) va avoir un impact significatif.
J'étais optimiste jusqu'à présent mais je dois bien admettre que l'avenir du marché immobilier risque d'être sombre pour quelques temps. Le carburant principal (la demande solvable) va manquer. Même lorsque cette demande sera présente, sera-t-elle prête à mettre autant d'argent dans un achat? Rien n'est moins sûr.
Beaucoup de gens se pensaient à l'abri du chômage et y goûte aujourd'hui (1 salarié sur 3 tout de même). S'engager sur 20 ou 25 ans va nous faire réfléchir.
De même pour les investisseurs locatifs. Je n'imagine même pas la perte si j'avais conservé mon appart transformé en AIrbnb :?
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

alexlyon
-++
-++
Messages : 3581
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#552 Message par alexlyon » 15 avr. 2020, 13:00

No debt, no doubt.

Pour l'employeur du nouveau type, ET pour ses salariés génération Z.

(En même temps).

supermascotte
Messages : 447
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#553 Message par supermascotte » 15 avr. 2020, 13:11

Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 12:36
Marie 94 a écrit :Ton argument "3h/J" est justifié si c'est vraiment 3h chaque jour. Si c'est 3h...une à deux fois par semaine, ça change déjà la donne.
Absolument, c'est d'ailleurs, ce que je dis.
A voir si la majorité des employeurs (et je ne parle pas juste des grands groupes) veulent vraiment faire 3J de télétravail par semaine sans se poser la question de la délocalisation du travail (pas forcément en France) et si c'est vraiment efficace en terme de productivité (de ce que je vois actuellement, j'ai des doutes. Cela me rappelle vraiment ce que j'avais observé lorsque les grands groupes voulaient tout délocaliser dans des pays genre Inde pour "payer moins cher". Beaucoup ont changé de direction car l'arbitrage ne peut pas se faire à moyen terme juste sur ce critère).
Encore une fois, il me semble qu'il y a un biais très fort sur le forum dû à la sur-pondération d'une partie des acheteurs/vendeurs. Une RH qui passe 2J par semaine au siège est peut être envisageable (mais pour le moment, il ne me semble pas que cela soit ton cas?). Pas sûr que cela soit aussi facile pour une infirmière, un enseignant, un notaire, un avocat, un médecin, quelqu'un qui travail dans le BTP,...
Si bien que vous (toi et d'autres) avez peut être tendance à vous enflammez sur ce qu'il va se passer dans le futur.
Je prévois aussi un baby-boom. 2 mois de confinement va donner des idées à pas mal de couple :P . Il faudrait bien loger ce beau monde ailleurs que dans un appartement exigu :mrgreen:
Cette phrase décrédibilise tout le reste. Ce n'est pas parce qu'il va y avoir 1000 voir, soyons fou, 10 000 naissances de plus l'année prochaine qu'on peut parler de "baby boom" et/ou de marqueur important à moyen terme sur les habitudes des acheteurs.
Et je dis cela sans compter les séparations qui auront un impact opposé.
Je suis plutôt d'accord sur le fait qu'il faut pondérer l'impact de cette crise sur la recomposition des modes de logement. Sûrement que ça aura une influence et que ça peut modifier les choses à terme, de là à enclencher une transition massive, faut savoir raison garder. Il faudra 5-10 ans au moins pour voir s'il y a un vrai changement de mentalité et de rapport au logement de la part des français.

Et Vincent92 a parfaitement raison sur un point. Certains sur ce forum sont de sacrées exemples de biais de confirmation, n'entendant que les arguments qui vont dans le sens de ce qu'ils pensent et se rendant sourds aux arguments contradictoires. Pour tous les sujets, il faut savoir rester à l'écoute des arguments qui vont à l'encontre de ce que l'on a envie de croire. C'est le meilleur moyen d'arriver à se forger un avis un tantinet objectif.

Ben92
-++
-++
Messages : 4501
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#554 Message par Ben92 » 15 avr. 2020, 13:12

J'ajouterais que plein de gens veulent habiter à Paris pas tant pour être près de leur travail, mais surtout parce qu'ils aiment l'ambiance parisienne (bobo, ethnique ou bourgeoise selon les quartiers), et veulent profiter de la concentration de services, de lieux récréatifs et culturels qu’offre la ville. D'ailleurs plein de cadres qui bossent à la Défense habitent à Paris alors qu'ils pourraient habiter dans plus grand pour moins cher en banlieue ouest, sans mettre plus de temps.
Quant à ceux qui travaillent à Paris et qui n'aiment pas la concentration de population et/ou habiter dans des appartements trop petits, ils habitent déjà en banlieue, télétravail ou pas.
Voilà tout ça pour dire que si même si le développement du télétravail s'accélère (ce qui reste à voir), ça ne diminuera pas significativement l'attractivité de Paris.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#555 Message par Vincent92 » 15 avr. 2020, 13:15

Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 12:59
S'engager sur 20 ou 25 ans va nous faire réfléchir.
Je crois vraiment que - comme sur le reste - tu sur-réagis.
Je ne sais pas exactement quelles seront les conséquences économiques et sociales de ce confinement mais Il y a eu 2008 avant. Crise qui était quand même sérieuse, il me semble. Cela n'a absolument pas poussé la population vers du frugalisme ou tempéré l'appétence des acheteurs aux crédits longue durée.
Modifié en dernier par Vincent92 le 15 avr. 2020, 13:18, modifié 2 fois.

Korn
-+
-+
Messages : 1946
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#556 Message par Korn » 15 avr. 2020, 13:18

Il faut bien se loger de tout façon, les gens qui le peuvent, et ils seront moins nombreux, continueront d'acheter.
Côté investisseurs, c'est très différent.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23067
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#557 Message par lecriminel » 15 avr. 2020, 13:24

Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 13:15
Je ne sais pas exactement quelles seront les conséquences économiques et sociales de ce confinement mais Il y a eu 2008 avant. Crise qui était quand même sérieuse, il me semble.
je n'ai pas l'impression qu'elle boxe dans la même catégorie que le coronavirus, loin de là.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2759
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#558 Message par Marie 94 » 15 avr. 2020, 13:30

Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 13:15
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 12:59
S'engager sur 20 ou 25 ans va nous faire réfléchir.
Je crois vraiment que - comme sur le reste - tu sur-réagis.
Je ne sais pas exactement quelles seront les conséquences économiques et sociales de ce confinement mais Il y a eu 2008 avant. Crise qui était quand même sérieuse, il me semble. Cela n'a absolument pas poussé la population vers du frugalisme ou tempéré l'appétence des acheteurs aux crédits longue durée.
La crise de 2008 était surtout financière. Je sais bien que c'est tentant de faire la comparaison avec la crise que nous autres ont connu de leur vivant mais il faut regarder sur plus long terme. Combien de personnes ont été au chômage en 2008? De combien le PIB a baissé?
La crise actuelle est à comparer avec la grande dépression de 1929.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#559 Message par Vincent92 » 15 avr. 2020, 13:35

Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 13:30
Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 13:15
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 12:59
S'engager sur 20 ou 25 ans va nous faire réfléchir.
Je crois vraiment que - comme sur le reste - tu sur-réagis.
Je ne sais pas exactement quelles seront les conséquences économiques et sociales de ce confinement mais Il y a eu 2008 avant. Crise qui était quand même sérieuse, il me semble. Cela n'a absolument pas poussé la population vers du frugalisme ou tempéré l'appétence des acheteurs aux crédits longue durée.
La crise de 2008 était surtout financière. Je sais bien que c'est tentant de faire la comparaison avec la crise que nous autres ont connu de leur vivant mais il faut regarder sur plus long terme. Combien de personnes ont été au chômage en 2008? De combien le PIB a baissé?
La crise actuelle est à comparer avec la grande dépression de 1929.
En tout cas, on ne peut pas prendre le chômage technique actuel comme référence de comparaison car il est contraint par le confinement du monde.
Si tu empêches la population de sortir, c'est sûr que - par exemple - les agents immobiliers et les notaires ne vont pas avoir beaucoup d'activité et vont avoir recourent au chômage technique pour diminuer les charges. Ce n'est pas très pertinent.
Nous verrons vraiment l'impact économique après le confinement.
Modifié en dernier par Vincent92 le 15 avr. 2020, 13:39, modifié 4 fois.

Avatar du membre
goinfrimmo
~~+
~~+
Messages : 6012
Enregistré le : 07 juin 2008, 10:29
Localisation : 92 O

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#560 Message par goinfrimmo » 15 avr. 2020, 13:36

Le Pr. Raoult affirme que ce virus est saisonnier, qu'il va disparaître bientôt partout en France, comme il le mesure déjà à Marseille. Dans ce cas, le chômage partiel aura été nécessaire pour que les salariés puissent payer leur loyer ou leur crédit immo et ne pas mettre en difficulté les bailleurs et les banques. Mais ils seront tous de retour au boulot le 11 mai et cet épisode sera oublié dans 2 mois.
J'ai bon ?

supermascotte
Messages : 447
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#561 Message par supermascotte » 15 avr. 2020, 14:15

goinfrimmo a écrit :
15 avr. 2020, 13:36
Le Pr. Raoult affirme que ce virus est saisonnier, qu'il va disparaître bientôt partout en France, comme il le mesure déjà à Marseille. Dans ce cas, le chômage partiel aura été nécessaire pour que les salariés puissent payer leur loyer ou leur crédit immo et ne pas mettre en difficulté les bailleurs et les banques. Mais ils seront tous de retour au boulot le 11 mai et cet épisode sera oublié dans 2 mois.
J'ai bon ?
Vous prenez les propos du professeur Raoult pour argent comptant ? De ce qu'on observe, dans le meilleur des cas, il y aura un léger mieux et un ralentissement de la pandémie dans l'hémisphère nord. Mais ce n'est pas sur. Croisons les doigts.

Et non 2 mois d'interruption nette de l'activité économique sans parler du difficile post confinement est une catastrophe économique sans précédent dont vous aurez l'occasion d'en reparler avec vos petits-enfants.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#562 Message par Vincent92 » 15 avr. 2020, 14:18

supermascotte a écrit :
15 avr. 2020, 14:15
goinfrimmo a écrit :
15 avr. 2020, 13:36
Le Pr. Raoult affirme que ce virus est saisonnier, qu'il va disparaître bientôt partout en France, comme il le mesure déjà à Marseille. Dans ce cas, le chômage partiel aura été nécessaire pour que les salariés puissent payer leur loyer ou leur crédit immo et ne pas mettre en difficulté les bailleurs et les banques. Mais ils seront tous de retour au boulot le 11 mai et cet épisode sera oublié dans 2 mois.
J'ai bon ?
Vous prenez les propos du professeur Raoult pour argent comptant ? De ce qu'on observe, dans le meilleur des cas, il y aura un léger mieux et un ralentissement de la pandémie dans l'hémisphère nord. Mais ce n'est pas sur. Croisons les doigts.

Et non 2 mois d'interruption nette de l'activité économique sans parler du difficile post confinement est une catastrophe économique sans précédent dont vous aurez l'occasion d'en reparler avec vos petits-enfants.
Je pense surtout que goinfrimmo a oublié les smiley et qu'il est donc moins évident de déceler le second degré. Goinfrimmo étant plus proche de Delamarche ou Lecriminel que de EmileZola en terme d'opinion.

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2759
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#563 Message par Marie 94 » 15 avr. 2020, 14:43

Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 13:35
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 13:30
Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 13:15
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 12:59
S'engager sur 20 ou 25 ans va nous faire réfléchir.
Je crois vraiment que - comme sur le reste - tu sur-réagis.
Je ne sais pas exactement quelles seront les conséquences économiques et sociales de ce confinement mais Il y a eu 2008 avant. Crise qui était quand même sérieuse, il me semble. Cela n'a absolument pas poussé la population vers du frugalisme ou tempéré l'appétence des acheteurs aux crédits longue durée.
La crise de 2008 était surtout financière. Je sais bien que c'est tentant de faire la comparaison avec la crise que nous autres ont connu de leur vivant mais il faut regarder sur plus long terme. Combien de personnes ont été au chômage en 2008? De combien le PIB a baissé?
La crise actuelle est à comparer avec la grande dépression de 1929.
En tout cas, on ne peut pas prendre le chômage technique actuel comme référence de comparaison car il est contraint par le confinement du monde.
Si tu empêches la population de sortir, c'est sûr que - par exemple - les agents immobiliers et les notaires ne vont pas avoir beaucoup d'activité et vont avoir recourent au chômage technique pour diminuer les charges. Ce n'est pas très pertinent.
Nous verrons vraiment l'impact économique après le confinement.
Le FMI a sorti des prévisions de croissance 2020. Le scénario médian est une récession mondiale de -3% (-7,2% en France) avec un taux de chômage de 10,4% en France (en 2008, on était à 7,5% avant de monter à 9,2% en 2009).
Le chômage partiel actuel n'est que l'arbre qui cache la forêt. Tant qu'on n'est encore confiné, ça laisse l'illusion que le chômage réel n'explose pas. Plus dure sera la chute.

Les notaires et agents immobiliers sont des sortes de brokers qui vivent du volume des transactions. Ils vont évidemment morfler avec la panne du marché de l'immobilier (pas celui qu'on vit actuellement mais celui qui vient à partir de S2 2020 car la saison du printemps où les familles achètent pour la rentrée est perdue). La baisse des prix de 10 à 15% me semble pertinente pour cette année. La question c'est: le marché va-t-il rebondir l'année prochaine? J'ai peur que non comme on est dans un crise structurelle.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#564 Message par Vincent92 » 15 avr. 2020, 14:47

Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 14:43
Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 13:35
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 13:30
Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 13:15
Je crois vraiment que - comme sur le reste - tu sur-réagis.
Je ne sais pas exactement quelles seront les conséquences économiques et sociales de ce confinement mais Il y a eu 2008 avant. Crise qui était quand même sérieuse, il me semble. Cela n'a absolument pas poussé la population vers du frugalisme ou tempéré l'appétence des acheteurs aux crédits longue durée.
La crise de 2008 était surtout financière. Je sais bien que c'est tentant de faire la comparaison avec la crise que nous autres ont connu de leur vivant mais il faut regarder sur plus long terme. Combien de personnes ont été au chômage en 2008? De combien le PIB a baissé?
La crise actuelle est à comparer avec la grande dépression de 1929.
En tout cas, on ne peut pas prendre le chômage technique actuel comme référence de comparaison car il est contraint par le confinement du monde.
Si tu empêches la population de sortir, c'est sûr que - par exemple - les agents immobiliers et les notaires ne vont pas avoir beaucoup d'activité et vont avoir recourent au chômage technique pour diminuer les charges. Ce n'est pas très pertinent.
Nous verrons vraiment l'impact économique après le confinement.
Le FMI a sorti des prévisions de croissance 2020. Le scénario médian est une récession mondiale de -3% (-7,2% en France) avec un taux de chômage de 10,4% en France (en 2008, on était à 7,5% avant de monter à 9,2% en 2009).
Le chômage partiel actuel n'est que l'arbre qui cache la forêt. Tant qu'on n'est encore confiné, ça laisse l'illusion que le chômage réel n'explose pas. Plus dure sera la chute.
Ma comparaison avec la crise de 2008 n'est donc pas si déconnante. Même si on peut penser qu'ils sont comme souvent trop optimistes.
Les prévisions du FMI ne sont pas si catastrophiques. Si elles se réalisent, la dégradation économique sera bien là et importante (comme en 2009) mais on n'est loin de l’apocalypse. La récession présentée et proposée à 7,2% serait donc principalement dû à la faible activité actuelle et ils anticipent une reprise assez rapide finalement.
Le chômage à 10,4% c'est plus ou moins le chômage qu'on avait en 2015 quand Macron a été élu. La hausse hypothétique est comparable à celle de 2009.
La baisse des prix de 10 à 15% me semble pertinente pour cette année. La question c'est: le marché va-t-il rebondir l'année prochaine? J'ai peur que non comme on est dans un crise structurelle.
Et moi je dis qu'on n'en sait rien, que cela dépend déjà de quel marché on parle (tous ne seront pas impactés de la même manière) et des mesures qui sont prises. Cela me semble vraiment prématuré pour pronostiquer alors qu'on est toujours confiné et qu'on ne connait pas encore toutes les mesures (le "quoi qu'il en coûte") qui seront prises.
A noter que la crise ne porte pas principalement sur le "cœur" ("blocage" du système financier) du financement de l'immobilier comme en 2008-2009.
Ton pronostique est un pronostique comme un autre. Parles tu du marché français dans son ensemble ou de ton segment? (maison en grande couronne parisienne). Rendez vous en fin d'année/début d'année prochaine pour voir si tu avais raison.

Avatar du membre
goinfrimmo
~~+
~~+
Messages : 6012
Enregistré le : 07 juin 2008, 10:29
Localisation : 92 O

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#565 Message par goinfrimmo » 15 avr. 2020, 15:43

Un homme – l’un des fonctionnaires les plus célèbres depuis Ponce Pilate – sert de juge. Le secrétaire au Trésor US, Steven Mnuchin, jouera un rôle prépondérant pour décider qui devient riche… et qui est crucifié.

Quoi qu’il advienne en cette période insensée, nous sommes prêt à parier que lui et ses amis en sortiront encore plus riches qu’ils ne le sont en ce moment.
https://la-chronique-agora.com/cest-regle/
Vraiment, c'est le moment où jamais d'acheter des actifs financiers/financiarisés comme l'immo parisien à crédit.

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4469
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#566 Message par Praséodyme » 15 avr. 2020, 15:46

Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 14:43
Les notaires et agents immobiliers sont des sortes de brokers qui vivent du volume des transactions. Ils vont évidemment morfler avec la panne du marché de l'immobilier (pas celui qu'on vit actuellement mais celui qui vient à partir de S2 2020 car la saison du printemps où les familles achètent pour la rentrée est perdue). La baisse des prix de 10 à 15% me semble pertinente pour cette année. La question c'est: le marché va-t-il rebondir l'année prochaine? J'ai peur que non comme on est dans un crise structurelle.
La crise du Covid est conjoncturelle. Elle n'est pas due à un bug fondamental du système économique mais à un événement externe.

Il y a bien une crise structurelle dans le monde occidental depuis la fin des trente glorieuses, mais c'est un autre sujet.

Avatar du membre
amalricu
-++
-++
Messages : 4055
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#567 Message par amalricu » 15 avr. 2020, 15:50

Praséodyme a écrit :
15 avr. 2020, 15:46
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 14:43
Les notaires et agents immobiliers sont des sortes de brokers qui vivent du volume des transactions. Ils vont évidemment morfler avec la panne du marché de l'immobilier (pas celui qu'on vit actuellement mais celui qui vient à partir de S2 2020 car la saison du printemps où les familles achètent pour la rentrée est perdue). La baisse des prix de 10 à 15% me semble pertinente pour cette année. La question c'est: le marché va-t-il rebondir l'année prochaine? J'ai peur que non comme on est dans un crise structurelle.
La crise du Covid est conjoncturelle. Elle n'est pas due à un bug fondamental du système économique mais à un événement externe.

Il y a bien une crise structurelle dans le monde occidental depuis la fin des trente glorieuses, mais c'est un autre sujet.
Quand 1/3 des salarié.e.s sont au chômage partiel (en 3 seamaines) et tant de boites en danger réel de faillite, le marché immobilier prendra inévitablement un sale bouillon et longtemps.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31223
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#568 Message par Gpzzzz » 15 avr. 2020, 15:57

Le discours de Maria94 :lol:
des barres :mrgreen:

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2759
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#569 Message par Marie 94 » 15 avr. 2020, 16:02

Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 14:47
Ma comparaison avec la crise de 2008 n'est donc pas si déconnante. Même si on peut penser qu'ils sont comme souvent trop optimistes.
Les prévisions du FMI ne sont pas si catastrophiques. Si elles se réalisent, la dégradation économique sera bien là et importante (comme en 2009) mais on n'est loin de l’apocalypse. La récession présentée et proposée à 7,2% serait donc principalement dû à la faible activité actuelle et ils anticipent une reprise assez rapide finalement.
Le chômage à 10,4% c'est plus ou moins le chômage qu'on avait en 2015 quand Macron a été élu. La hausse hypothétique est comparable à celle de 2009.
...
Cela me semble vraiment prématuré pour pronostiquer alors qu'on est toujours confiné et qu'on ne connait pas encore toutes les mesures (le "quoi qu'il en coûte") qui seront prises.
A noter que la crise ne porte pas principalement sur le "cœur" ("blocage" du système financier) du financement de l'immobilier comme en 2008-2009.
Ton pronostique est un pronostique comme un autre. Parles tu du marché français dans son ensemble ou de ton segment? (maison en grande couronne parisienne). Rendez vous en fin d'année/début d'année prochaine pour voir si tu avais raison.
Croissance 2008: 0,3%
Croissance 2009: -2,7%

Croissance 2020 (prévisions): -7,2%
Croissance 2021 (prévisions): ???

La chute du PIB est bien plus importante aujourd'hui. Le FMI est effectivement optimiste. Ils avaient prévu pendant longtemps un impact de 0,1% du PIB lié au coronavirus :mrgreen:
Le FMI a 3 scénarios dont le pire qui anticipe une récession mondiale de -6% en 2020 et de -2,2% en 2021.

La prévision pour le chômage c'est pour 2020. 10,4% n'étant que le point de départ. Comme souvent, ça ne fait qu'augmenter en cas de crise (la hausse s'est poursuivie jusqu'en 2015 comme tu le dis la dernière fois).

Concernant l'immobilier, on a déjà utilisé tous les leviers pour booster le marché. Les taux sont au plus bas. Il n'y a plus de marge de manoeuvre. Les banques souffrent déjà du contexte de taux bas avec des marges qui s'effondrent. Elles ne vont quand même pas prendre toute la perte et distribuer des crédits à des personnes qui vont faire défaut. Les conditions d'accès au crédit vont se durcir inévitablement.

Mon but n'est pas de faire un pronostic comme les baissiers de ce forum qui attendent le grand soir mais de regarder les chiffres froidement, le plus objectivement possible. Il y a plusieurs warnings qui s'affichent en même temps. On ne peut plus les ignorer et se dire que cette fois-ci c'est comme les attentats ou les grèves. Je sais bien qu'à force de crier au loup, on ne croit plus au krach immobilier sur ce forum. Mais cette fois-ci, une chute me paraît tout à fait possible. Depuis le temps que j'interviens ici, tu sais bien que je n'ai pas grand chose à voir avec les cassandres habituels. Je suis propriétaire et je n'ai aucun intérêt à ce que ça baisse et pourtant ça ne m'empêche pas d'être lucide sur la situation.
Modifié en dernier par Marie 94 le 15 avr. 2020, 16:05, modifié 1 fois.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2759
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#570 Message par Marie 94 » 15 avr. 2020, 16:04

Gpzzzz a écrit :
15 avr. 2020, 15:57
Le discours de Maria94 :lol:
des barres :mrgreen:
Qu'est-ce qui te fait marrer?
Je me disais bien qu'il y avait un mauvais signe cette année. Tu achètes et l'immobilier s'effondre. Mais quel chat noir! :lol:
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31223
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#571 Message par Gpzzzz » 15 avr. 2020, 16:18

Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 16:04
Gpzzzz a écrit :
15 avr. 2020, 15:57
Le discours de Maria94 :lol:
des barres :mrgreen:
Qu'est-ce qui te fait marrer?
Tu poses la question ? vraiment ? :lol:
4j de téléravail :shock: sont en galere a la SG :shock:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#572 Message par Vincent92 » 15 avr. 2020, 16:20

Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 16:02

Croissance 2008: 0,3%
Croissance 2009: -2,7%

Croissance 2020 (prévisions): -7,2%
Croissance 2021 (prévisions): ???

La chute du PIB est bien plus importante aujourd'hui. Le FMI est effectivement optimiste. Ils avaient prévu pendant longtemps un impact de 0,1% du PIB lié au coronavirus :mrgreen:
Le FMI a 3 scénarios dont le pire qui anticipe une récession de -6% en 2020 et de -2,2% en 2021.
Tu ne compares pas la même chose. D'un côté, un ralentissement économique involontaire et de l'autre un arrêt économique volontaire (pour gérer une crise sanitaire). Il faut retranché de leur 7,2% les 3% de PIB par mois de confinement de l'INSEE qu'ils ont pris en compte dans leur scénario. Même si, évidement, ce n'est pas neutre sur la reprise. On ne peut pas comparer comme cela.
La prévision pour le chômage c'est pour 2020. 10,4% n'étant que le point de départ. Comme souvent, ça ne fait qu'augmenter en cas de crise (la hausse s'est poursuivie jusqu'en 2015 comme tu le dis la dernière fois).
En effet, cela dépend de la reprise et de la gestion politique. La hausse du chômage ne c'est pas poursuivi dans tous les pays jusqu'en 2015. On est plutôt une exception en fait. En même temps, Sarkozy l'avait plutôt contenu vu la situation mais on avait eu Hollande derrière... Même si c'était nettement mieux à la fin, c'était quand même une catastrophe concernant la gestion du chômage...
Il ne t'a pas échappé que les décisions prises par Macron sont différentes (cela ressemble d'avantage à la fin du mandat de Hollande qu'au début). On peut espérer que cela soit mieux géré. Cela dépendra ensuite de son successeur.
Concernant l'immobilier, on a déjà utilisé tous les leviers pour booster le marché. Les taux sont au plus bas. Il n'y a plus de marge de manoeuvre. Les banques souffrent déjà du contexte de taux bas avec des marges qui s'effondrent. Elles ne vont quand même pas prendre toute la perte et distribuer des crédits à des personnes qui vont faire défaut. Les conditions d'accès au crédit vont se durcir inévitablement.
En 2009, Sarkozy avait fait le PTZ dans l'ancien par exemple. Je ne sais pas dire si les banques vont vouloir resserrer l'accès aux crédits. En tout cas, elles sont loin d'avoir fait leur chiffre d'affaires cette année.
Mon but n'est pas de faire un pronostic comme les baissiers de ce forum qui attendent le grand soir mais de regarder les chiffres froidement, le plus objectivement possible. Il y a plusieurs warnings qui s'affichent en même temps. On ne peut plus les ignorer et se dire que cette fois-ci c'est comme les attentats ou les grèves. Je sais bien qu'à force de crier au loup, on ne croit plus au krach immobilier sur ce forum. Mais cette fois-ci, une chute me paraît tout à fait possible. Depuis le temps que j'interviens ici, tu sais bien que je n'ai pas grand chose à voir avec les cassandres habituels. Je suis propriétaire et je n'ai aucun intérêt à ce que ça baisse et pourtant ça ne m'empêche pas d'être lucide sur la situation.
Je ne dis pas que tu n'es pas sincère. Je pense que la plupart des intervenants le sont d'ailleurs. Mais la plupart se trompent.
Mon analyse diffère de la tienne pour plusieurs raisons. Je te donne quelques raisons pour contrebalancer les tiennes :
- Les filets de sécurités sont importants en France, si bien que quelqu'un qui se retrouve au chômage n'est pas forcément dans une situation catastrophique
- Les Français ont beaucoup de liquidité et vont éviter pour la plupart le marché financier
- Il n'est pas impossible que le gouvernement finisse bien gré mal gré par soutenir le secteur (c'est beaucoup d'emplois et de PIB)
- Il n'y a pas de "go away" en France
- Une partie des loyers sont assurés par l'état (sous divers appellation. Comme les APL par exemple)
-...

Pour autant, je ne dis pas que je m'attends à de l'immobilier booming. Il est possible qu'il baisse dans un premier temps, je ne sais pas. Cela va avant tout dépendre de la situation économique des acheteurs et des conditions de financement. C'est pour cela que les marchés risquent de réagir de manière non uniforme (contrairement à 2009 où il s'agit d'une crise systémique financière).
C'est en ce sens que je dis que ton pronostique me semble totalement prématuré.
Modifié en dernier par Vincent92 le 15 avr. 2020, 16:55, modifié 6 fois.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31223
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#573 Message par Gpzzzz » 15 avr. 2020, 16:21

Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 16:20
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 16:02

Croissance 2008: 0,3%
Croissance 2009: -2,7%

Croissance 2020 (prévisions): -7,2%
Croissance 2021 (prévisions): ???

La chute du PIB est bien plus importante aujourd'hui. Le FMI est effectivement optimiste. Ils avaient prévu pendant longtemps un impact de 0,1% du PIB lié au coronavirus :mrgreen:
Le FMI a 3 scénarios dont le pire qui anticipe une récession de -6% en 2020 et de -2,2% en 2021.
Tu ne compares pas la même chose. D'un côté, un ralentissement économique involontaire et de l'autre un arrêt économique volontaire (pour gérer une crise sanitaire). Il faut retranché de leur 7,2% les 3% de PIB par mois de confinement de l'INSEE qu'ils ont pris en compte dans leur scénario.
La prévision pour le chômage c'est pour 2020. 10,4% n'étant que le point de départ. Comme souvent, ça ne fait qu'augmenter en cas de crise (la hausse s'est poursuivie jusqu'en 2015 comme tu le dis la dernière fois).
En effet, cela dépend de la reprise et de la gestion politique. La hausse du chômage en France de c'est pas poursuivi partout jusqu'en 2015. On est plutôt une exception en fait. En même temps, Sarkozy l'avait plutôt contenu vu la situation mais on avait eu Hollande derrière... Même si c'était nettement mieux à la fin, c'était quand même une catastrophe concernant la gestion du chômage...
Il ne t'a pas échappé que les décisions prises par Macron sont différentes (cela ressemble d'avantage à la fin du mandat de Hollande qu'au début). On peut espérer que cela soit mieux géré. Cela dépendra ensuite de son successeur.
Concernant l'immobilier, on a déjà utilisé tous les leviers pour booster le marché. Les taux sont au plus bas. Il n'y a plus de marge de manoeuvre. Les banques souffrent déjà du contexte de taux bas avec des marges qui s'effondrent. Elles ne vont quand même pas prendre toute la perte et distribuer des crédits à des personnes qui vont faire défaut. Les conditions d'accès au crédit vont se durcir inévitablement.
En 2009, Sarkozy avait fait le PTZ dans l'ancien par exemple. Je ne sais pas dire si les banques vont vouloir resserrer l'accès aux crédits. En tout cas, elles sont loin d'avoir fait leur chiffre d'affaires cette année.
Mon but n'est pas de faire un pronostic comme les baissiers de ce forum qui attendent le grand soir mais de regarder les chiffres froidement, le plus objectivement possible. Il y a plusieurs warnings qui s'affichent en même temps. On ne peut plus les ignorer et se dire que cette fois-ci c'est comme les attentats ou les grèves. Je sais bien qu'à force de crier au loup, on ne croit plus au krach immobilier sur ce forum. Mais cette fois-ci, une chute me paraît tout à fait possible. Depuis le temps que j'interviens ici, tu sais bien que je n'ai pas grand chose à voir avec les cassandres habituels. Je suis propriétaire et je n'ai aucun intérêt à ce que ça baisse et pourtant ça ne m'empêche pas d'être lucide sur la situation.
Je ne dis pas que tu n'es pas sincère. Je pense que la plupart des intervenants le sont d'ailleurs. Mais la plupart se trompent.
Mon analyse diffère de la tienne pour plusieurs raisons. Je te donne quelques raisons pour contrebalancer les tiennes :
- Les filets de sécurités sont importants en France, si bien que quelqu'un qui se retrouve au chômage n'est pas forcément dans une situation catastrophique
- Les Français ont beaucoup de liquidité et vont éviter pour la plupart le marché financier
- Il n'est pas impossible que le gouvernement finisse bien gré mal gré par soutenir le secteur (c'est beaucoup d'emplois et de PIB)
- Il n'y a pas de "go away" en France
- Une partie des loyers sont assurés par l'état (sous divers appellation. Comme les APL par exemple)

Pour autant, je ne dis pas que je m'attends à de l'immobilier booming.
quand les Ben92/Marie94/Vincent92 commencent a s embrouiller c'est que la situation devient dramatique :mrgreen:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#574 Message par Vincent92 » 15 avr. 2020, 16:25

Gpzzzz a écrit :
15 avr. 2020, 16:21
Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 16:20
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 16:02

Croissance 2008: 0,3%
Croissance 2009: -2,7%

Croissance 2020 (prévisions): -7,2%
Croissance 2021 (prévisions): ???

La chute du PIB est bien plus importante aujourd'hui. Le FMI est effectivement optimiste. Ils avaient prévu pendant longtemps un impact de 0,1% du PIB lié au coronavirus :mrgreen:
Le FMI a 3 scénarios dont le pire qui anticipe une récession de -6% en 2020 et de -2,2% en 2021.
Tu ne compares pas la même chose. D'un côté, un ralentissement économique involontaire et de l'autre un arrêt économique volontaire (pour gérer une crise sanitaire). Il faut retranché de leur 7,2% les 3% de PIB par mois de confinement de l'INSEE qu'ils ont pris en compte dans leur scénario.
La prévision pour le chômage c'est pour 2020. 10,4% n'étant que le point de départ. Comme souvent, ça ne fait qu'augmenter en cas de crise (la hausse s'est poursuivie jusqu'en 2015 comme tu le dis la dernière fois).
En effet, cela dépend de la reprise et de la gestion politique. La hausse du chômage en France de c'est pas poursuivi partout jusqu'en 2015. On est plutôt une exception en fait. En même temps, Sarkozy l'avait plutôt contenu vu la situation mais on avait eu Hollande derrière... Même si c'était nettement mieux à la fin, c'était quand même une catastrophe concernant la gestion du chômage...
Il ne t'a pas échappé que les décisions prises par Macron sont différentes (cela ressemble d'avantage à la fin du mandat de Hollande qu'au début). On peut espérer que cela soit mieux géré. Cela dépendra ensuite de son successeur.
Concernant l'immobilier, on a déjà utilisé tous les leviers pour booster le marché. Les taux sont au plus bas. Il n'y a plus de marge de manoeuvre. Les banques souffrent déjà du contexte de taux bas avec des marges qui s'effondrent. Elles ne vont quand même pas prendre toute la perte et distribuer des crédits à des personnes qui vont faire défaut. Les conditions d'accès au crédit vont se durcir inévitablement.
En 2009, Sarkozy avait fait le PTZ dans l'ancien par exemple. Je ne sais pas dire si les banques vont vouloir resserrer l'accès aux crédits. En tout cas, elles sont loin d'avoir fait leur chiffre d'affaires cette année.
Mon but n'est pas de faire un pronostic comme les baissiers de ce forum qui attendent le grand soir mais de regarder les chiffres froidement, le plus objectivement possible. Il y a plusieurs warnings qui s'affichent en même temps. On ne peut plus les ignorer et se dire que cette fois-ci c'est comme les attentats ou les grèves. Je sais bien qu'à force de crier au loup, on ne croit plus au krach immobilier sur ce forum. Mais cette fois-ci, une chute me paraît tout à fait possible. Depuis le temps que j'interviens ici, tu sais bien que je n'ai pas grand chose à voir avec les cassandres habituels. Je suis propriétaire et je n'ai aucun intérêt à ce que ça baisse et pourtant ça ne m'empêche pas d'être lucide sur la situation.
Je ne dis pas que tu n'es pas sincère. Je pense que la plupart des intervenants le sont d'ailleurs. Mais la plupart se trompent.
Mon analyse diffère de la tienne pour plusieurs raisons. Je te donne quelques raisons pour contrebalancer les tiennes :
- Les filets de sécurités sont importants en France, si bien que quelqu'un qui se retrouve au chômage n'est pas forcément dans une situation catastrophique
- Les Français ont beaucoup de liquidité et vont éviter pour la plupart le marché financier
- Il n'est pas impossible que le gouvernement finisse bien gré mal gré par soutenir le secteur (c'est beaucoup d'emplois et de PIB)
- Il n'y a pas de "go away" en France
- Une partie des loyers sont assurés par l'état (sous divers appellation. Comme les APL par exemple)

Pour autant, je ne dis pas que je m'attends à de l'immobilier booming.
quand les Ben92/Marie94/Vincent92 commencent a s embrouiller c'est que la situation devient dramatique :mrgreen:
Qu'en pense gpzzzz77, nouveau primo-accèdent? :mrgreen:
Modifié en dernier par Vincent92 le 15 avr. 2020, 16:27, modifié 2 fois.

Jumpingothello
Messages : 171
Enregistré le : 18 sept. 2014, 15:21

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#575 Message par Jumpingothello » 15 avr. 2020, 16:26

Praséodyme a écrit :
15 avr. 2020, 15:46
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 14:43
Les notaires et agents immobiliers sont des sortes de brokers qui vivent du volume des transactions. Ils vont évidemment morfler avec la panne du marché de l'immobilier (pas celui qu'on vit actuellement mais celui qui vient à partir de S2 2020 car la saison du printemps où les familles achètent pour la rentrée est perdue). La baisse des prix de 10 à 15% me semble pertinente pour cette année. La question c'est: le marché va-t-il rebondir l'année prochaine? J'ai peur que non comme on est dans un crise structurelle.
La crise du Covid est conjoncturelle. Elle n'est pas due à un bug fondamental du système économique mais à un événement externe.

Il y a bien une crise structurelle dans le monde occidental depuis la fin des trente glorieuses, mais c'est un autre sujet.
je ne veux pas avoir l'air de chipoter mais je pense que nous sommes bien dans une crise structurelle depuis un moment, le covid n'est que l'élément déclencheur. Quand tu vois la foule d'éléments macros qui sont passés au rouge en 2019, ce qui m'étonne le plus c'est que ca n'ai pas pété plus tot.
L'autre point important c'est d'arriver à déterminer l'impact exact qu'aura cette crise en dehors des mois d'activité perdus. Je crois déceler dans les propos du gouvernement que beaucoup misent sur l'effet rattrapage. Je n'ai pas de boule de cristal, mais perso j'ai du mal à croire que l'effet jouera à ce point.
Pour nous européens, à voir l'impact sur notre monnaie, nos banques et nos compagnies d'assurances! l'assurance crédit est le premier poste assuré. Si on commence à voir tomber les boites les unes apres les autres, ca ne va pas etre tres joli à voir.

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2759
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#576 Message par Marie 94 » 15 avr. 2020, 16:29

Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 16:25
Gpzzzz a écrit :
15 avr. 2020, 16:21
uand les Ben92/Marie94/Vincent92 commencent a s embrouiller c'est que la situation devient dramatique :mrgreen:
Qu'en pense gpzzzz77, nouveau primo-accèdent? :mrgreen:
:lol: :lol: :lol:
S'il avait attendu jusqu'en 2021 pour faire son achat...bad bet l'immo :mrgreen:
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21634
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#577 Message par EmileZola » 15 avr. 2020, 16:32

henda a écrit :
13 avr. 2020, 18:52
EmileZola a écrit :
13 avr. 2020, 18:47
henda a écrit :
13 avr. 2020, 18:33
Ça concerne quelle proportion de la population, la résidence secondaire ?
Beaucoup chez les BB ! :mrgreen:
Ils sont pas déjà à la retraite les BB ?
Ca n'empêche pas d'avoir une résidence secondaire au contraire. J'en connais plusieurs comme ça qui passent 4 mois à la mer, et le reste en ville.

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21634
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#578 Message par EmileZola » 15 avr. 2020, 16:33

Bidibulle a écrit :
14 avr. 2020, 12:59
henda a écrit :
13 avr. 2020, 18:52
EmileZola a écrit :
13 avr. 2020, 18:47
henda a écrit :
13 avr. 2020, 18:33
Ça concerne quelle proportion de la population, la résidence secondaire ?
Beaucoup chez les BB ! :mrgreen:
Ils sont pas déjà à la retraite les BB ?
Si l'on admet sociologiquement que les BB vont jusqu'à 1960, la plupart oui sont déjà à la retraite. Après les années avec fort taux de natalité vont jusqu'en 1973.
C'est 73 la fin des BB. J'en suis donc un ! 8)

ventadour
-+
-+
Messages : 2437
Enregistré le : 24 mai 2005, 21:38
Localisation : Paris 15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#579 Message par ventadour » 15 avr. 2020, 17:04

Croissance 2020 (prévisions): -7,2%
Croissance 2021 (prévisions): ???
+4.5% en 2021 selon le FMI (voir mon post)

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 22257
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#580 Message par kamoulox » 15 avr. 2020, 17:14

Si ça baisse même de 10 ou 20 % ce sera mieux pour tout le monde.

Si tu ne revends pas car tu viens d’acheter ça remontera en quelques années, si tu as acheté il y a déjà des années t’as pV sera moins grosse c’est tout. Par contre si tu achètes plus grand et donc plus cher tu est largement gagnant au final.

Donc à moins d’un effondrement vraiment massif que j’ai du mal à croire cela ne peut que être bénéfique

Et ben92 pourra acheter plus grand en gagnant des sous sur son futur achat même en vendant son appartement à 320000 au lieu des 400000 qu’il voulait. Il gagnera 100000 balles ou plus sur le prochain achat

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2759
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#581 Message par Marie 94 » 15 avr. 2020, 17:32

Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 16:20
Je ne dis pas que tu n'es pas sincère. Je pense que la plupart des intervenants le sont d'ailleurs. Mais la plupart se trompent.
Mon analyse diffère de la tienne pour plusieurs raisons. Je te donne quelques raisons pour contrebalancer les tiennes :
- Les filets de sécurités sont importants en France, si bien que quelqu'un qui se retrouve au chômage n'est pas forcément dans une situation catastrophique
- Les Français ont beaucoup de liquidité et vont éviter pour la plupart le marché financier
- Il n'est pas impossible que le gouvernement finisse bien gré mal gré par soutenir le secteur (c'est beaucoup d'emplois et de PIB)
- Il n'y a pas de "go away" en France
- Une partie des loyers sont assurés par l'état (sous divers appellation. Comme les APL par exemple)
-...

Pour autant, je ne dis pas que je m'attends à de l'immobilier booming. Il est possible qu'il baisse dans un premier temps, je ne sais pas. Cela va avant tout dépendre de la situation économique des acheteurs et des conditions de financement. C'est pour cela que les marchés restent de réagir de manière non uniforme (contrairement à 2009 où il s'agit d'une crise systémique financière).
C'est en ce sens que je dis que ton pronostique me semble totalement prématuré.
Les raisons que tu donnes permettent d'éviter le défaut de ceux qui ont des crédits en cours mais ce dont on a besoin pour alimenter le marché ce sont:
1/ des primo-accédants : la promo Covid va avoir du mal à trouver un CDI aussi facilement. Ceux qui étaient en période d'essai vont se voir remercier (ce sont les plus faciles à virer). Reste les achats qu'on ne peut pas repousser : les déménagements, les familles qui s'agrandissent... Il faudrait avoir des chiffres sur les primo-accédants sur leur situation lors de l'achat
2/ des secundo-accédants: dans un marché haussier, le parcours résidentiel marche bien mais se grippe lorsque le marché est bloqué.
3/ des investisseurs locatifs: avec un prix élevé et des rentrées incertaines (risque d'impayés), je ne les vois pas investir dans l'immo. il faudrait creuser sur les impayés de loyers dans les mois qui viennent.

L'immo peut servir de valeur refuge en cas de krach boursier mais on est dans une crise économique. Dans ce contexte, la tentation de se constituer une épargne de précaution est forte pour faire face à un imprévu.
Le gouvernement va soutenir la construction. Pour le marché de l'ancien, je suis moins convaincue. A moins d'un plan de relance qui vise à embaucher massivement des fonctionnaires, je ne vois pas comment on peut éviter la baisse.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 22257
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#582 Message par kamoulox » 15 avr. 2020, 17:37

Le marché ancien étant fortement en periurbain et en rural ça permettra à tout le monde de se loger convenablement et a pas cher. Personne va s’en plaindre.
Au revoir les pv mais c’est pas grave, il y a bien pire.

Le seul problème sera pour ceux qui se retrouvent sur le carreau avec un pret immo très récent et qui devront vendre. La ca risque de piquer un peu...

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31223
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#583 Message par Gpzzzz » 15 avr. 2020, 18:04

Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 16:29
Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 16:25
Gpzzzz a écrit :
15 avr. 2020, 16:21
uand les Ben92/Marie94/Vincent92 commencent a s embrouiller c'est que la situation devient dramatique :mrgreen:
Qu'en pense gpzzzz77, nouveau primo-accèdent? :mrgreen:
:lol: :lol: :lol:
S'il avait attendu jusqu'en 2021 pour faire son achat...bad bet l'immo :mrgreen:
Ptain pour une fois que j'ai du bol :lol:
mes placements ont été soldé en Nombre/Décembre afin de générer mon apport , j'ai vendu 7000 actions ACA entre 12 et 13euros, elles en valent 6.23 a ce soir :roll:
le coup de bol :lol:

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 7849
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#584 Message par Romario » 15 avr. 2020, 18:07

kamoulox a écrit :
15 avr. 2020, 17:37
Le seul problème sera pour ceux qui se retrouvent sur le carreau avec un pret immo très récent et qui devront vendre. La ca risque de piquer un peu...
Les prêts relais :roll:
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Avatar du membre
davivd
~~+
~~+
Messages : 7106
Enregistré le : 05 oct. 2007, 15:24

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#585 Message par davivd » 15 avr. 2020, 18:13

Mon avis vite fait.
Il y aura une brève chute et puis reprise de l’immo. Cette crise ne changera rien, les gens pleurent pour revenir au monde d’avant.
Ils sont nés consommateurs, ils mourront consommateurs.
En Chine après le deconfinement les boîtes de luxes ont battu leur record de chiffres d’affaires sur une journée.
Les gens en confinement sont en train de se demander toutes les choses qu’ils vont pouvoir faire après le confinement.
Donc croire à un changement de paradigme....sur le court terme peut être. Mais les dirigeants comme la plèbe feront tout pour sauver le modèle qui leur donne leur dose quotidienne de consumérisme.
Et le logement entre aussi dans cette consommation.
"car la nuit est sombre et pleine de terreurs"

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10915
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#586 Message par optimus maximus » 15 avr. 2020, 18:26

EmileZola a écrit :
15 avr. 2020, 16:33
Bidibulle a écrit :
14 avr. 2020, 12:59
henda a écrit :
13 avr. 2020, 18:52
EmileZola a écrit :
13 avr. 2020, 18:47


Beaucoup chez les BB ! :mrgreen:
Ils sont pas déjà à la retraite les BB ?
Si l'on admet sociologiquement que les BB vont jusqu'à 1960, la plupart oui sont déjà à la retraite. Après les années avec fort taux de natalité vont jusqu'en 1973.
C'est 73 la fin des BB. J'en suis donc un ! 8)
Le baby boom jusqu'au début des 70's est une exception française. Mais culturellement, les BB sont nés au plus tard au début des années 1960. Ceux qui avaient le droit de vote en 1981 en gros...
2022 est leur dernière élection ! Après ils seront moins nombreux.

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2759
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#587 Message par Marie 94 » 15 avr. 2020, 19:10

Gpzzzz a écrit :
15 avr. 2020, 18:04
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 16:29
Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 16:25
Gpzzzz a écrit :
15 avr. 2020, 16:21
uand les Ben92/Marie94/Vincent92 commencent a s embrouiller c'est que la situation devient dramatique :mrgreen:
Qu'en pense gpzzzz77, nouveau primo-accèdent? :mrgreen:
:lol: :lol: :lol:
S'il avait attendu jusqu'en 2021 pour faire son achat...bad bet l'immo :mrgreen:
Ptain pour une fois que j'ai du bol :lol:
mes placements ont été soldé en Nombre/Décembre afin de générer mon apport , j'ai vendu 7000 actions ACA entre 12 et 13euros, elles en valent 6.23 a ce soir :roll:
le coup de bol :lol:
6,23€ c'est une affaire, faut vite que tu en rachètes. Les fondamentaux sont bons. C'est une banque d'avenir :oops:
Mais je m'incline sur ce coup de maître immo. Après avoir raillé tous les acheteurs sur ce forum, tu as patienté toutes ces années pour finalement acheter au sommet du pic juste avant l'effondrement de la bulle immo. Excellent timing :mrgreen:
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 22257
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#588 Message par kamoulox » 15 avr. 2020, 19:14

Vu qu’il a un bien confortable pour y vivre c’est pas un souci ça aura remonté même si ça baisse d’ici là qu’il vende. C’est pas comme si c’était un achat pour du rbnb!

Korn
-+
-+
Messages : 1946
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#589 Message par Korn » 15 avr. 2020, 19:17

davivd a écrit :
15 avr. 2020, 18:13
Mon avis vite fait.
Il y aura une brève chute et puis reprise de l’immo. Cette crise ne changera rien, les gens pleurent pour revenir au monde d’avant.
Ils sont nés consommateurs, ils mourront consommateurs.
En Chine après le deconfinement les boîtes de luxes ont battu leur record de chiffres d’affaires sur une journée.
Les gens en confinement sont en train de se demander toutes les choses qu’ils vont pouvoir faire après le confinement.
Donc croire à un changement de paradigme....sur le court terme peut être. Mais les dirigeants comme la plèbe feront tout pour sauver le modèle qui leur donne leur dose quotidienne de consumérisme.
Et le logement entre aussi dans cette consommation.
On en revient au débat vouloir / pouvoir.

Ça va piquer chez les primos et rien que ça, ça risque d'entrainer le marché immobilier dans une sale spirale. Sans primo, pas de marché immobilier et les secondo sont vite bloqués avec une baisse des prix.
Les investisseurs, eux, je n'ai aucun doute qu'ils vont attendre sagement.

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2759
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#590 Message par Marie 94 » 15 avr. 2020, 19:23

kamoulox a écrit :
15 avr. 2020, 19:14
Vu qu’il a un bien confortable pour y vivre c’est pas un souci ça aura remonté même si ça baisse d’ici là qu’il vende. C’est pas comme si c’était un achat pour du rbnb!
ça il n'y a pas de doute qu'il a gagné en confort mais son raisonnement n'était jusque là basé que sur le bon timing. Si ma mémoire est bonne, il pouvait attendre 2021 pour son achat (c'était d'ailleurs le titre de son thread). Il a avancé son achat pensant qu'il ne servait à rien d'attendre davantage. L'attentiste arrosé :mrgreen:
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 22257
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#591 Message par kamoulox » 15 avr. 2020, 19:26

Vu qu’il a gagné sur ce qu’il avait placé et récupéré ses ronds on va dire ça s’annule.

Les attentistes ici n’ont jamais été gagnants.

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21634
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#592 Message par EmileZola » 15 avr. 2020, 19:27

davivd a écrit :
15 avr. 2020, 18:13
Mon avis vite fait.
Il y aura une brève chute et puis reprise de l’immo. Cette crise ne changera rien, les gens pleurent pour revenir au monde d’avant.
Ils sont nés consommateurs, ils mourront consommateurs.
En Chine après le deconfinement les boîtes de luxes ont battu leur record de chiffres d’affaires sur une journée.
Les gens en confinement sont en train de se demander toutes les choses qu’ils vont pouvoir faire après le confinement.
Donc croire à un changement de paradigme....sur le court terme peut être. Mais les dirigeants comme la plèbe feront tout pour sauver le modèle qui leur donne leur dose quotidienne de consumérisme.
Et le logement entre aussi dans cette consommation.
+1k

Je ne vois pas comment il peut en être autrement.

Avatar du membre
amalricu
-++
-++
Messages : 4055
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#593 Message par amalricu » 15 avr. 2020, 20:04

EmileZola a écrit :
15 avr. 2020, 19:27
davivd a écrit :
15 avr. 2020, 18:13
Mon avis vite fait.
Il y aura une brève chute et puis reprise de l’immo. Cette crise ne changera rien, les gens pleurent pour revenir au monde d’avant.
Ils sont nés consommateurs, ils mourront consommateurs.
En Chine après le deconfinement les boîtes de luxes ont battu leur record de chiffres d’affaires sur une journée.
Les gens en confinement sont en train de se demander toutes les choses qu’ils vont pouvoir faire après le confinement.
Donc croire à un changement de paradigme....sur le court terme peut être. Mais les dirigeants comme la plèbe feront tout pour sauver le modèle qui leur donne leur dose quotidienne de consumérisme.
Et le logement entre aussi dans cette consommation.
+1k

Je ne vois pas comment il peut en être autrement.
Chômage de masse, faillites en rafale, banques en PLS.....l'immobilier devient alors hors sujet.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31223
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#594 Message par Gpzzzz » 15 avr. 2020, 20:07

Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 19:10
Gpzzzz a écrit :
15 avr. 2020, 18:04
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 16:29
Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 16:25
Qu'en pense gpzzzz77, nouveau primo-accèdent? :mrgreen:
:lol: :lol: :lol:
S'il avait attendu jusqu'en 2021 pour faire son achat...bad bet l'immo :mrgreen:
Ptain pour une fois que j'ai du bol :lol:
mes placements ont été soldé en Nombre/Décembre afin de générer mon apport , j'ai vendu 7000 actions ACA entre 12 et 13euros, elles en valent 6.23 a ce soir :roll:
le coup de bol :lol:
6,23€ c'est une affaire, faut vite que tu en rachètes. Les fondamentaux sont bons. C'est une banque d'avenir :oops:
Mais je m'incline sur ce coup de maître immo. Après avoir raillé tous les acheteurs sur ce forum, tu as patienté toutes ces années pour finalement acheter au sommet du pic juste avant l'effondrement de la bulle immo. Excellent timing :mrgreen:
Putain ça y est même Marie94 prévoit le krach immo :lol:
Il aura fallu juste une gripounette :mrgreen:

Sur ACA nan j acheterai pas a 6.23.. c est 2 fois plus cher qu'en 2012 où elle était tombé en dessous des 3e !
Par contre j' achete un peu de SG a 12e. C est au niveau de 2012 ! Y a un risque de faillite mais je mise sur l OPA dans les 2 ou 3ans.. 8)
Modifié en dernier par Gpzzzz le 15 avr. 2020, 20:08, modifié 1 fois.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#595 Message par Vincent92 » 15 avr. 2020, 20:08

Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 17:32
Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 16:20
Je ne dis pas que tu n'es pas sincère. Je pense que la plupart des intervenants le sont d'ailleurs. Mais la plupart se trompent.
Mon analyse diffère de la tienne pour plusieurs raisons. Je te donne quelques raisons pour contrebalancer les tiennes :
- Les filets de sécurités sont importants en France, si bien que quelqu'un qui se retrouve au chômage n'est pas forcément dans une situation catastrophique
- Les Français ont beaucoup de liquidité et vont éviter pour la plupart le marché financier
- Il n'est pas impossible que le gouvernement finisse bien gré mal gré par soutenir le secteur (c'est beaucoup d'emplois et de PIB)
- Il n'y a pas de "go away" en France
- Une partie des loyers sont assurés par l'état (sous divers appellation. Comme les APL par exemple)
-...

Pour autant, je ne dis pas que je m'attends à de l'immobilier booming. Il est possible qu'il baisse dans un premier temps, je ne sais pas. Cela va avant tout dépendre de la situation économique des acheteurs et des conditions de financement. C'est pour cela que les marchés restent de réagir de manière non uniforme (contrairement à 2009 où il s'agit d'une crise systémique financière).
C'est en ce sens que je dis que ton pronostique me semble totalement prématuré.
Les raisons que tu donnes permettent d'éviter le défaut de ceux qui ont des crédits en cours mais ce dont on a besoin pour alimenter le marché ce sont:
1/ des primo-accédants : la promo Covid va avoir du mal à trouver un CDI aussi facilement. Ceux qui étaient en période d'essai vont se voir remercier (ce sont les plus faciles à virer). Reste les achats qu'on ne peut pas repousser : les déménagements, les familles qui s'agrandissent... Il faudrait avoir des chiffres sur les primo-accédants sur leur situation lors de l'achat
2/ des secundo-accédants: dans un marché haussier, le parcours résidentiel marche bien mais se grippe lorsque le marché est bloqué.
3/ des investisseurs locatifs: avec un prix élevé et des rentrées incertaines (risque d'impayés), je ne les vois pas investir dans l'immo. il faudrait creuser sur les impayés de loyers dans les mois qui viennent.

L'immo peut servir de valeur refuge en cas de krach boursier mais on est dans une crise économique. Dans ce contexte, la tentation de se constituer une épargne de précaution est forte pour faire face à un imprévu.
Le gouvernement va soutenir la construction. Pour le marché de l'ancien, je suis moins convaincue. A moins d'un plan de relance qui vise à embaucher massivement des fonctionnaires, je ne vois pas comment on peut éviter la baisse.
Ton raisonnement repose sur le fait qu’il n’y aura pas de primo. L’âge moyen d’un primo-accèdent c’est 35 ans, pas 25 ans. Il y a seulement 36% des primos qui ont moins de 30 ans. Donc le coup de « ils ne trouveront pas de travail... »
Oui, certains vont le perdre ou ne peut réussir à rentrer sur le marché si on passe de 8 à 10% de chômage. L’environnement macro sera moins bon pour les primos. Mais de là à dire que ça va tout changer...
Un petit coup de PTZ comme en 2009 et ils seront 2 fois plus nombreux qu’avant Covid par exemple.
Concernant les investisseurs, ils auront le choix entre des actions avec un marché qui a « krach » sous leurs yeux, de l’oblig’ qui rapportent plus ou au mois zéro et qui est risqué et l’immobilier. Connaissant les français (récolte record sur livret A en ce moment)...
Bref, cela me semble beaucoup trop tôt pour conclure.
Modifié en dernier par Vincent92 le 15 avr. 2020, 20:18, modifié 3 fois.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 22257
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#596 Message par kamoulox » 15 avr. 2020, 20:09

Je. Vous aime tous !!

Ben92 pimono tout le monde ! Fu k le virus vive la vodka profitez de la vie bordél! Gpzzzz a raison vive sa maison il allmerde les râpeux qui le critique

Faite la fête l’amour et profitez de vos proches!!!


Des bisoussdddddd

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31223
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#597 Message par Gpzzzz » 15 avr. 2020, 20:11

kamoulox a écrit :
15 avr. 2020, 20:09
Je. Vous aime tous !!

Ben92 pimono tout le monde ! Fu k le virus vive la vodka profitez de la vie bordél! Gpzzzz a raison vive sa maison il allmerde les râpeux qui le critique

Faite la fête l’amour et profitez de vos proches!!!


Des bisoussdddddd
T es bourré :mrgreen:
Biz mon kamou ! :D

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#598 Message par Cagou780 » 15 avr. 2020, 20:59

davivd a écrit :
15 avr. 2020, 18:13
En Chine après le deconfinement les boîtes de luxes ont battu leur record de chiffres d’affaires sur une journée.
C'est ça ta source ?
domcat74 a écrit :
13 avr. 2020, 17:39
Fin du confinement en Chine : en une journée, un magasin Hermès à Guangzhou fait un chiffre d’affaires de 2,7 millions $. Le monde d’après ? C’est le monde d’avant avec plus de frénésie !
https://wwd.com/fashion-news/fashion-sc ... 203559738/
ça dit ça aussi
Hermès is said to have.... Hermès could not immediately be reached to verify the sales figure, but its VIPs documented their shopping foray across Chinese social media, such as Weibo and Xiaohongshu.
Une info non confirmée avec comme source des gentils VIP de réseaux sociaux chinois dont le "travail" est se faire photographier en train de consommer. Un peu comme si on prenait Kim Kardashian comme exemple pour tirer des conclusions sur la consommation américaine.

La réalité c'est plus ça :
la priorité est d'éviter des faillites en cascade et une explosion du chômage", qui a bondi en février à son plus haut niveau historique (6,2%), ... les PME, les plus dynamiques en termes d'emplois, sont aujourd'hui les plus vulnérables: 460'000 d'entre elles ont mis la clé sous la porte au premier trimestre. https://www.zonebourse.com/actualite-bo ... -30390616/
Les analystes s'attendent à ce que les chiffres du produit intérieur brut (PIB) de la Chine sur les trois premiers mois de l'année, qui seront publiés vendredi, montrent une contraction de 6,5% sur un an, "Il est difficile d'envisager une reprise rapide de l'économie chinoise étant donné l'impact de la pandémie mondiale", commente Wang Jun, chef économiste de la Zhongyuan Bank. https://www.boursorama.com/bourse/actua ... eb038e2be7

davivd a écrit :
15 avr. 2020, 18:13
Les gens en confinement sont en train de se demander toutes les choses qu’ils vont pouvoir faire après le confinement.
La plupart des gens se demandent dans quel état ils vont sortir de ce truc. Ceux qui ont des crédits au cul, des mômes à nourrir et qui sont en chomage partiel (1 salarié sur 4 !!!!!) ne se demandent pas quel grille-pain ou quelle résidence secondaire ils vont pouvoir s'acheter mais juste s'ils ne vont pas finir en slip. Et il y en a qui vont finir à poil.

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2759
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#599 Message par Marie 94 » 15 avr. 2020, 21:11

Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 20:08
Ton raisonnement repose sur le fait qu’il n’y aura pas de primo. L’âge moyen d’un primo-accèdent c’est 35 ans, pas 25 ans. Il y a seulement 36% des primos qui ont moins de 30 ans. Donc le coup de « ils ne trouveront pas de travail... »
Oui, certains vont le perdre ou ne peut réussir à rentrer sur le marché si on passe de 8 à 10% de chômage. L’environnement macro sera moins bon pour les primos. Mais de là à dire que ça va tout changer...
Un petit coup de PTZ comme en 2009 et ils seront 2 fois plus nombreux qu’avant Covid par exemple.
Concernant les investisseurs, ils auront le choix entre des actions avec un marché qui a « krach » sous leurs yeux, de l’oblig’ qui rapportent plus ou au mois zéro et qui est risqué et l’immobilier. Connaissant les français (récolte record sur livret A en ce moment)...
Bref, cela me semble beaucoup trop tôt pour conclure.
Arrête de caricaturer mes propos stp. Personne ne prétend qu'il n'y aura plus de primos mais qu'ils seront bien moins nombreux et que ça risque d'avoir des effets pour tout le monde. La caractéristique principale des primo-accédants est qu’ils sont en CDI dans 77% des cas. Entre les fins de période d’essai et les ruptures, je vois passer tous les semaines des dossiers. Ça ne se voit pas dans les stats actuellement car ces gens apparaissent en chômage partiel. Dans qq mois, ces gens qui auraient été en CDI en temps normal, seront au chômage tout court. Ensuite dans 59% des cas, il s’agit d’un achat commun. Il suffit que l’un des deux connaisse des difficultés pour que l’achat capote.
Les primos sont la 1ère étage de la fusée. Sans eux, les secundos souffrent eux-aussi. Le marché immo s’est bien porté ces dernières années grâce au retour des primos. On était dans un cercle vertueux. Si les primos sont moins nombreux, on aura mécaniquement l’effet inverse.
Le PTZ pourquoi pas mais ce n’est qu’un complément. Il faut d’abord un bon dossier pour décrocher le prêt principal à la banque qui n’est pas là pour faire du social. De même, il faut un bon dossier (CDI confirmé, 3 fois le loyer en salaire) pour décrocher une location.
Quant aux investisseurs, je n’en connais pas bcp qui vont acheter dans un contexte où une baisse de prix est anticipée par tous les acteurs et avec des perspectives de revenus incertaines (risque d’impayés élevé, de se trouver avec des occupants qu’on n’est pas prêt de mettre à la rue, la trêve hivernale va durer toutes les saisons) et des plus-values encore plus incertaines. On n'est pas obligé de choisir entre la bourse et la pierre.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31223
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#600 Message par Gpzzzz » 15 avr. 2020, 21:25

Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 21:11
Vincent92 a écrit :
15 avr. 2020, 20:08
Ton raisonnement repose sur le fait qu’il n’y aura pas de primo. L’âge moyen d’un primo-accèdent c’est 35 ans, pas 25 ans. Il y a seulement 36% des primos qui ont moins de 30 ans. Donc le coup de « ils ne trouveront pas de travail... »
Oui, certains vont le perdre ou ne peut réussir à rentrer sur le marché si on passe de 8 à 10% de chômage. L’environnement macro sera moins bon pour les primos. Mais de là à dire que ça va tout changer...
Un petit coup de PTZ comme en 2009 et ils seront 2 fois plus nombreux qu’avant Covid par exemple.
Concernant les investisseurs, ils auront le choix entre des actions avec un marché qui a « krach » sous leurs yeux, de l’oblig’ qui rapportent plus ou au mois zéro et qui est risqué et l’immobilier. Connaissant les français (récolte record sur livret A en ce moment)...
Bref, cela me semble beaucoup trop tôt pour conclure.
Arrête de caricaturer mes propos stp. Personne ne prétend qu'il n'y aura plus de primos mais qu'ils seront bien moins nombreux et que ça risque d'avoir des effets pour tout le monde. La caractéristique principale des primo-accédants est qu’ils sont en CDI dans 77% des cas. Entre les fins de période d’essai et les ruptures, je vois passer tous les semaines des dossiers. Ça ne se voit pas dans les stats actuellement car ces gens apparaissent en chômage partiel. Dans qq mois, ces gens qui auraient été en CDI en temps normal, seront au chômage tout court. Ensuite dans 59% des cas, il s’agit d’un achat commun. Il suffit que l’un des deux connaisse des difficultés pour que l’achat capote.
Les primos sont la 1ère étage de la fusée. Sans eux, les secundos souffrent eux-aussi. Le marché immo s’est bien porté ces dernières années grâce au retour des primos. On était dans un cercle vertueux. Si les primos sont moins nombreux, on aura mécaniquement l’effet inverse.
Le PTZ pourquoi pas mais ce n’est qu’un complément. Il faut d’abord un bon dossier pour décrocher le prêt principal à la banque qui n’est pas là pour faire du social. De même, il faut un bon dossier (CDI confirmé, 3 fois le loyer en salaire) pour décrocher une location.
Quant aux investisseurs, je n’en connais pas bcp qui vont acheter dans un contexte où une baisse de prix est anticipée par tous les acteurs et avec des perspectives de revenus incertaines (risque d’impayés élevé, de se trouver avec des occupants qu’on n’est pas prêt de mettre à la rue, la trêve hivernale va durer toutes les saisons) et des plus-values encore plus incertaines. On n'est pas obligé de choisir entre la bourse et la pierre.
#lecriminel :mrgreen: