[Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Korn
-+
-+
Messages : 1946
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#601 Message par Korn » 15 avr. 2020, 21:51

Le PTZ, vu le niveau des taux aujourd'hui, pour qu'il ait un réel impact, il faudrait le porter à un niveau très important. Cela amputerait d'autant le business des banques qui sont déjà très pénalisées par la baisse continue des taux. Bref, vous pouvez oublier :mrgreen:

On est arrivé au bout d'une logique.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10915
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#602 Message par optimus maximus » 15 avr. 2020, 22:01

À part les taux négatifs ou la vente de logements à la Hidalgo (arnaque XXL), je ne vois pas ce qui peut alimenter une hausse des prix.

Korn
-+
-+
Messages : 1946
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#603 Message par Korn » 15 avr. 2020, 22:11

optimus maximus a écrit :
15 avr. 2020, 22:01
À part les taux négatifs ou la vente de logements à la Hidalgo (arnaque XXL), je ne vois pas ce qui peut alimenter une hausse des prix.
Si, les mesures de Buzy-cazaux sur les droits de mutation qui reviennent à donner de l'argent aux acheteurs. Mais je crois qu'il peut rever vu le coût. On est vraiment arrive au bout du bout. C'est incomparable avec 2008. Va falloir solder les pertes pour repartir maintenant. Valable particulièrement pour l'immobilier mais pour le reste aussi.

ParisIDF92
Messages : 658
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#604 Message par ParisIDF92 » 15 avr. 2020, 22:19

Bonsoir. Je suis locataire au 92 et je serai prêt à acheter à Paris ou petite couronne Ouest avec une baisse de prix d'au moins 50%. Sinon, je continuerai à louer et à investir d'autres manières.
pierre_gibran a écrit :
10 avr. 2020, 20:12
Si ma mémoire est bonne, lors de la crise du golfe, entre...1990 et 1998, le marché immo a baissé en moyenne de 40% c'est bien ça?
Donc...vu les sommes en jeu aujourd'hui...la FED, la BCE qui impriment, les dettes toussa...je vois une baisse de 50% comme étant un minimum,
étalée bien sur dans un délai de 3 à 5 ans, mais 50% quand même.
je suis le seul à penser ça?
ventadour a écrit :
10 avr. 2020, 20:44
Les prévisions sont difficiles, je n'en ferai pas... On peut toujours se référer aux cas irlandais et grecs, mais bon Paris est magiiiiiiique !
Je vois trois scénarios

1: Scénario CAC40-positif by Les Echos dont beaucoup parlent ici. Rien de plus à dire.

2. Scénario Madrid post-2008 (je suis espagnol bien que j'habite en IDF depuis 4 ans). À Madrid, les prix ont baissé (2009-2013) entre 40 à 50 % (bonnes quartiers, centre ville) et 60 à 70 % (grande couronne, zones mauvaises). Après 2013, il y a eu un autre boom et les prix de 2019 étaient similaires à ceux de 2007. Et il n'y eu a pas d'offre excédentaire de logements à Madrid comme sur la côte.

3. Scénario Tokyo post-1990s. À la fin des années 1990, Tokyo était l'une des villes avec les logements les plus chères du monde. Le krach économique du Japon a fait éclater la bulle et les prix ne sont jamais revenus à leurs niveaux précédents. https://japanpropertycentral.com/2018/0 ... pril-2018/ Je vois de plus en plus parallélismes entre le Japon et l'Europe.
jobserve75 a écrit :
10 avr. 2020, 21:16
A mon avis, tout dépendra de 2 facteurs :
-l’emploi des cadres. Sur Paris, c’était le plein emploi. Le chômage va-t-il monter pour cette catégorie?
- le niveau des taux d’intérêt. La confiance va-t)elle toujours régner sur la dette française?
Si les gens n'ont pas d'emploi (ou craignent de le perdre), le niveau des taux ne fait pas beaucoup de différence.

D'autre part, je ne comprends pas pourquoi les "cadres" de Paris se croient intouchables par le chômage (après avoir lu quelques commentaires ici). Lors de la crise de 2008 en Espagne, tout le monde a été touché. Travailleurs et cadres. Et de nombreux petits et moyens entrepreneurs. En plus je pense que Paris pourrait être assez touchée vu certains industries ici: industrie hôtelière, luxe/mode, automobile, pétrole, banque, construction à l'internationale et toutes sortes de conseils liés à ces industries.
Ben92 a écrit :
12 avr. 2020, 16:17
Nul doute qu'il y aura une crise économique significative.
Pour en revenir au marché immobilier, comme certains l'ont souligné, il est acquis que les taux resteront bas, pour les bons profils.
Selon moi cette crise va catalyser la fracture métropoles / France périphérique.
Du côté de la France périphérique, un chômage massif, des salariés précarisés et des banques devenues frileuses pour financer ces profils.
Je vous laisse tirer la conclusion.
Et d'un côté on aura les cadres des métropoles qui n'auront quasi pas perdu de pouvoir d'achat, et qui auront toujours droit aux bons taux.
Un autre point important qui n'a pas été évoqué : le comportement des vendeurs dans les métropoles. Anticipant des demandes de rabais, les vendeurs pourraient bien augmenter leurs prix de présentation de 5 voire 10%. Et bien sûr, faire de la rétention de biens.
Je trouve ce raisonnement quand même illogique pour ne pas dire une autre chose.

Les dix dernières années d'hyperglobalisation ont été extrêmement bénéfiques pour les grandes villes mondiales comme Paris (ou Hong Kong, Berlin, Barcelone, Milan, etc.). C'est la raison pour laquelle les prix à Paris ont été totalement détachés du reste de la France (et des salaires des résidents). Le logement à Paris est devenu un autre actif d'investissement globalisé. Et la raison pour laquelle les gens psychologiquement pensent qu'est logique que le m2 à Paris coûte trois fois plus cher qu'à Rennes quand le salaire moyen n'est pas trois ou quatre fois plus élevé.

A Paris sont les entreprises en France qui ont le plus bénéficié de la mondialisation, de LVMH à Accor, en passant par le groupe Renault ou Vinci. Grâce à la mondialisation (et à la croissance de la CA de ces entreprises en Chine, au Brésil ou en Inde), des nouveaux emplois de cadres ont été crées à Paris/IDF (et pas à Quimper). Paris est aussi l'épicentre de l'AirBNB et de la plupart du tourisme non européen (américain, chinois, etc.) en France. Si ces économies s'effondrent (et ont un fort impact sur le secteur du luxe par exemple), c'est un effet domino. Kering ou L'Oréal ont besoin de moins de cadres (qui sont basés à Paris et pas à St. Etienne) parce que son CA est en déclin (pas d'expansion, etc.). Si le tourisme global descend, le secteur de la restauration/hôtellerie a besoin de moins de travailleurs. AirBNB est moins rentable (moins de tourisme) et ces appartements reviennent sur le marché.

Quoi qu'il arrive, ce sont les villes mondiales qui seront les plus touchées par cette crise, au moins au niveau de la baisse des prix. Comme Tokyo après les années 90. Ce sera le contraire de la reprise après la crise de 2008. Cette reprise avait été tirée par la croissance de la Chine et d'autres économies émergentes qui ont profité aux villes les plus mondialisées. Avec une baisse du commerce mondial, ce sont ces villes "mondiales" qui souffriront le plus.

Je ne crois pas non plus que ca serait positif pour la France périphérique (je ne pense pas que les gens en général vont fuir Ile-de-France pour la province à cause du télétravail, comme on le lit ces jours-ci). Mais à Mulhouse à 1,000 EUR/m2 ont carrément moins à perdre qu'à Paris à 10,000 EUR/m2 - au moins en termes absolus -.

Avatar du membre
IMMOLOLO
Messages : 673
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#605 Message par IMMOLOLO » 15 avr. 2020, 22:25

Si cette épidémie disparait rapidement de l'hexagone comme le prétend Didier R - Les conséquences de cette crise ne seront peut être plus les mêmes ? (moindre)
Ou c'est déjà trop tard ?

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23067
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#606 Message par lecriminel » 15 avr. 2020, 22:56

Mon but n'est pas de faire un pronostic comme les baissiers de ce forum qui attendent le grand soir mais de regarder les chiffres froidement, le plus objectivement possible. Il y a plusieurs warnings qui s'affichent en même temps. On ne peut plus les ignorer et se dire que cette fois-ci c'est comme les attentats ou les grèves. Je sais bien qu'à force de crier au loup, on ne croit plus au krach immobilier sur ce forum. Mais cette fois-ci, une chute me paraît tout à fait possible. Depuis le temps que j'interviens ici, tu sais bien que je n'ai pas grand chose à voir avec les cassandres habituels. Je suis propriétaire et je n'ai aucun intérêt à ce que ça baisse et pourtant ça ne m'empêche pas d'être lucide sur la situation.
+1, ne mélangeons pas les torchons et les serviettes !
tu es un peu en retard, le krach a eu lieu, le petit en zone tendue, essentiellement par l'effet taux, qui t'a permis d'acheter un bien qui t'était totalement inaccessible quelques années plus tôt, et le grand sur l'ensemble du territoire, caché par l'effet qualité (c'est ce qui explique que tu peux voir un bien passant de 198k en 2006 à 80k en 2018, soit plus de 50% de baisse https://www.youtube.com/watch?v=tMSHpW_gXMk (à 30.48) mais que tu ne trouves ce chiffre sur aucun département car on achète aujourd'hui moins cher (baisse de l'indice officiel) des biens supérieurs (baisse bien plus forte de l'indice virtuel)).
Tu peux nous faire un comparatif achat/loc de ton premier bien en rentrant les taux de placement de Gpzzz, un loyer sous le prix de marché comme il avait et le logement que tu as laissé vide pendant 1 an (double loyer) ? Tu as mis largement plus de pognon que lui dans la pierre, et avec un achat à peu près à la même époque (pourtant moins risqué/meilleure affaire que le premier), tu es mal placée pour donner des leçons de timing ou de quoi que ce soit.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

alpha2
~~+
~~+
Messages : 5163
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#607 Message par alpha2 » 16 avr. 2020, 06:43

IMMOLOLO a écrit :
15 avr. 2020, 22:25
Si cette épidémie disparait rapidement de l'hexagone comme le prétend Didier R - Les conséquences de cette crise ne seront peut être plus les mêmes ? (moindre)
Ou c'est déjà trop tard ?
Je pense au contraire qu'une épidémie saisonnière serait bien plus destructrice pour l'économie.

Imaginez : on se confine jusqu'en mai, on rouvre progressivement les commerces à l'été ; on rouvre l'économie complètement en septembre... Et là, l'épidémie redémarre à l'automne pile quand la machine repart.

ParisIDF92
Messages : 658
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#608 Message par ParisIDF92 » 16 avr. 2020, 07:39

Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 11:27
On assiste sans doute à un changement de paradigme. Certes le télétravail existait déjà mais c'était réservé à qquns et limité à 1 ou 2 J/semaine. La, on a eu une généralisation qui va laisser des traces. Le confinement a mis en lumière le choix risqué de vivre dans un appartement exigu pour bon nombre de familles.
Dans ma boîte, on va déménager dans des locaux plus petits (mais dans un endroit plus central de Paris) avec 4J de télétravail/semaine et 1J de présence (et ce n'est pas le même jour selon le département). Avec cette nouvelle organisation du travail, l'absolue nécessité de vivre à proximité de son lieu de travail se justifiera moins.
Je travaille pour une entreprise américaine en France et le télétravail est possible. Dans mon équipe, c'est possible le faire : 1 ou 2 jours par semaine (lundi et parfois mardi) au bureau et le reste par télétravail (facultatif). Et ce n'est pas une entreprise de technologie. C''est un secteur où le télétravail n'existe presque pas en France et les gens sont assez choqués d'entreprise que dans notre entreprise / secteur on a la possibilité de télétravailler Aux États-Unis, beaucoup (sinon la plupart) des gens le font dans la même boîte.

En France, je ne connais que deux personnes qui font télétravail : l'une vit à Bordeaux, l'autre à Lyon. Mais ca a un coût économique / personnel important. La société ne leur verse que la carte de réduction de la SNCF (et c'est parce que nous en avons besoin pour le travail). C'est-à-dire que les billets de train de Lyon ou Bordeaux à Paris et l'hébergement à Paris sont à leur charge. D'autre part, ils doivent prendre, par exemple, un TGV à Lyon un lundi matin à 6 heures du matin en janvier. Pas cool. Donc ces personnes dépensent quelques centaines d'euros par mois à cause du télétravail.

Personnellement, vivre aussi loin que Bordeaux ou Lyon (même s'il y a un TGV) me semble encombrant. Mais cela cela permettait de vivre dans l'Oise, par exemple, sans soucis.

Si le télétravail (au moins partiel) se généralise, cela mettra moins de pression sur Paris. D'autre part, avec le télétravail et la crise, les entreprises auront moins de raisons de payer un "premium" pour avoir des travailleurs à Paris avec des salaires "parisiens" plutôt que, par exemple, avec des salaries "bordelaises".

alexlyon
-++
-++
Messages : 3581
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#609 Message par alexlyon » 16 avr. 2020, 07:52

« Je galère à payer mon crédit »… Le chômage partiel affecte leur budget

https://m.20minutes.fr/amp/a/2761231

Avatar du membre
amalricu
-++
-++
Messages : 4055
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#610 Message par amalricu » 16 avr. 2020, 08:01

alexlyon a écrit :
16 avr. 2020, 07:52
« Je galère à payer mon crédit »… Le chômage partiel affecte leur budget

https://m.20minutes.fr/amp/a/2761231
C'est enclenché pour la récession en dominos avec un Etat pompier dans les réserves d'eau sont proches de l'épuisement...

On a pas fini d'en baver. La chute de la consommation va achever les commerces éreintés par les Gilets jaunes et le confinement...Chômeur, un métier d'avenir malheureusement...

Politiquement, ça va dézinguer mais ça ne fait que commencer.

alexlyon
-++
-++
Messages : 3581
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#611 Message par alexlyon » 16 avr. 2020, 08:06

Les oligarques tremblaient depuis :
10 ans au maghreb (ben ali)
1 an en France (GJ)
6 mois à Hong Kong

Il va falloir revenir à sa place désormais.

Pour contrer la viralité numérique, les VIP ont la trésorerie ET la viralité biologique qui recadre.

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#612 Message par Cagou780 » 16 avr. 2020, 08:40

alexlyon a écrit :
16 avr. 2020, 07:52
« Je galère à payer mon crédit »… Le chômage partiel affecte leur budget

https://m.20minutes.fr/amp/a/2761231
ça veut dire qu'il ne vont pas acheter une résidence secondaire alors ?

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 6965
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#613 Message par henda » 16 avr. 2020, 08:43

Cagou780 a écrit :
16 avr. 2020, 08:40
alexlyon a écrit :
16 avr. 2020, 07:52
« Je galère à payer mon crédit »… Le chômage partiel affecte leur budget

https://m.20minutes.fr/amp/a/2761231
ça veut dire qu'il ne vont pas acheter une résidence secondaire alors ?
Ils se rattraperont à la sotie du confinement. Ils en achèteront peut-être même deux !

Avatar du membre
krachboom
+
+
Messages : 3452
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#614 Message par krachboom » 16 avr. 2020, 08:51

Cagou780 a écrit :
16 avr. 2020, 08:40
alexlyon a écrit :
16 avr. 2020, 07:52
« Je galère à payer mon crédit »… Le chômage partiel affecte leur budget

https://m.20minutes.fr/amp/a/2761231
ça veut dire qu'il ne vont pas acheter une résidence secondaire alors ?
très bon :mrgreen:

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32561
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#615 Message par ignatius » 16 avr. 2020, 08:53

Cagou780 a écrit :
16 avr. 2020, 08:40
alexlyon a écrit :
16 avr. 2020, 07:52
« Je galère à payer mon crédit »… Le chômage partiel affecte leur budget

https://m.20minutes.fr/amp/a/2761231
ça veut dire qu'il ne vont pas acheter une résidence secondaire alors ?
Pas tous.
Le chômeur n'est pas le cœur de cible.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
krachboom
+
+
Messages : 3452
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#616 Message par krachboom » 16 avr. 2020, 09:08

Oui sûrement, mais quand tu vois qu'un français sur 2 est à découvert tous les mois :shock:

https://selectra.info/finance/actualite ... ffres-cles

ça va être compliqué pour l'achat de la résidence secondaire et pour le rattrapage :?

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32561
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#617 Message par ignatius » 16 avr. 2020, 09:12

krachboom a écrit :
16 avr. 2020, 09:08
Oui sûrement, mais quand tu vois qu'un français sur 2 est à découvert tous les mois :shock:

https://selectra.info/finance/actualite ... ffres-cles

ça va être compliqué pour l'achat de la résidence secondaire et pour le rattrapage :?
Toi tu le découvres, moi ça fait 18 ans que je le gère.
L'indicateur de bonne santé des ménages c'est les passages en commission de surendettement.
Ils se sont effondrés ces dernières années (reprise de l'emploi + baisse des taux d'emprunt).
On verra dans un an si ça remonte en flèche.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Korn
-+
-+
Messages : 1946
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#618 Message par Korn » 16 avr. 2020, 09:12

Cette crise, c'est l'Hélicopter money mais en sens inverse.
Modifié en dernier par Korn le 16 avr. 2020, 09:13, modifié 2 fois.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#619 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 09:12

Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 21:11
Quant aux investisseurs, je n’en connais pas bcp qui vont acheter dans un contexte où une baisse de prix est anticipée par tous les acteurs et avec des perspectives de revenus incertaines (risque d’impayés élevé, de se trouver avec des occupants qu’on n’est pas prêt de mettre à la rue, la trêve hivernale va durer toutes les saisons) et des plus-values encore plus incertaines. On n'est pas obligé de choisir entre la bourse et la pierre.
Oui, il y a aussi les obligations qui n'ont jamais été aussi risquées et qui ne rapportent rien ou alors mettre son argent sur un compte courant ou un livret (ce qui revient à avoir plus ou moins une obligation bancaire mais ne chipotons pas) en priant pour que personne ne se serve.
Sinon, tu peux tout retirer (en liquidité ou en or) pour le mettre sous ton lit ou dans ton jardin. Si on ne te les vole pas, tu perds du pouvoir d'achat tous les jours...
Plus sérieusement, ce n'est pas si serein pour tout le monde d'avoir beaucoup de liquidité en ce moment. Ma conjointe est dans cette situation (plus de 100k de liquidité) et se pose vraiment la question de comment investir en ce moment justement. Elle a notamment peur d'un "haircut".
Korn a écrit :
15 avr. 2020, 21:51
Le PTZ, vu le niveau des taux aujourd'hui, pour qu'il ait un réel impact, il faudrait le porter à un niveau très important. Cela amputerait d'autant le business des banques qui sont déjà très pénalisées par la baisse continue des taux. Bref, vous pouvez oublier :mrgreen:

On est arrivé au bout d'une logique.
C'était un exemple. C'est ce qu'il avait fait en 2009. Mon point est que si l'état veut que les primos reviennent, il suffira de les aider. Ce qui veut dire leur donner de l'argent ou leur permettre d'emprunter plus d'une manière ou d'une autre.
Peut être qu'ils ne feront rien ou peut être pas. Je dis juste que c'est trop tôt pour le savoir.
Modifié en dernier par Vincent92 le 16 avr. 2020, 09:22, modifié 2 fois.

Avatar du membre
krachboom
+
+
Messages : 3452
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#620 Message par krachboom » 16 avr. 2020, 09:18

ignatius a écrit :
16 avr. 2020, 09:12
Toi tu le découvres, moi ça fait 18 ans que je le gère.
L'indicateur de bonne santé des ménages c'est les passages en commission de surendettement.
Ils se sont effondrés ces dernières années (reprise de l'emploi + baisse des taux d'emprunt).
On verra dans un an si ça remonte en flèche.
Mouais, c'est un léger indicateur, ça veut dire qu'il y en a moins qui sont au bout du rouleau...

quand tu les as en surendettement, c'est qu'ils ne s'en sortent plus du tout, alors certes si les demandes sont moindre c'est qu'ils s'en sortent un peu mieux, mais ça ne veut sûrement pas dire qu'ils sont en bonnes santés pour autant, ils peuvent être sur le fil du rasoir sans basculer dans le surendettement...

la bonne santé, c'est quand tu as du boulot, que tu es payé suffisamment, qu'a priori tu n'es pas à découvert car tu gères correctement ton budget et que tu peux te payer des loisirs, voyages etc...

Korn
-+
-+
Messages : 1946
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#621 Message par Korn » 16 avr. 2020, 09:21

A moins qu'on change de système, les banques continueront d'octroyer les crédits en analysant les risques. Les banques étant difficultés, et ce même avant la crise du cornavirus, il m'étonnerait que l'Etat fasse quoique ce soit qui les fragilise. Or, parmis les solutions, excepté donner de l'argent directement aux primos, il n'y en a pas une qui ne fragiliserait pas encore plus les banques.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32561
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#622 Message par ignatius » 16 avr. 2020, 09:32

krachboom a écrit :
16 avr. 2020, 09:18
ignatius a écrit :
16 avr. 2020, 09:12
Toi tu le découvres, moi ça fait 18 ans que je le gère.
L'indicateur de bonne santé des ménages c'est les passages en commission de surendettement.
Ils se sont effondrés ces dernières années (reprise de l'emploi + baisse des taux d'emprunt).
On verra dans un an si ça remonte en flèche.
Mouais, c'est un léger indicateur, ça veut dire qu'il y en a moins qui sont au bout du rouleau...

quand tu les as en surendettement, c'est qu'ils ne s'en sortent plus du tout, alors certes si les demandes sont moindre c'est qu'ils s'en sortent un peu mieux, mais ça ne veut sûrement pas dire qu'ils sont en bonnes santés pour autant, ils peuvent être sur le fil du rasoir sans basculer dans le surendettement...

la bonne santé, c'est quand tu as du boulot, que tu es payé suffisamment, qu'a priori tu n'es pas à découvert car tu gères correctement ton budget et que tu peux te payer des loisirs, voyages etc...
C'est pas la bonne santé d'un ménage en particulier mais des ménages. C'est un indicateur avancé de surveillance et de pilotage.
C'est comme le nombre de procédures collectives pour les entreprises. (RJLJ).
On n'en avait pas eu si peu depuis 10 ans.
Ça va remonter en flèche, reste à voir le niveau et le stock atteint.

Après tu peux aussi gérer avec ce que tu entends au supermarché, ou utiliser l'indice Carantec.

Je t'indique juste les indicateurs à surveiller pour mesurer la dégradation et la capacité de rebond d'une situation économique.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
krachboom
+
+
Messages : 3452
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#623 Message par krachboom » 16 avr. 2020, 09:46

Ce que je voulais dire c'est que tu parles de bonne santé des ménages car moins de surendettement.

or selon, moi, même si c'est une bonne nouvelle qu'il y en ait moins, ça ne veut pas pour autant dire que les ménages sont en bonne santé !

ils peuvent très bien être à la limite du basculement vers le surendettement, sans y aller, et donc ne pas être en bonne santé financière pour autant.

La preuve qu'un français sur 2 soit à découvert tous les mois, prouve bien que la majeure partie des foyer sont dans des situations difficiles...

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32561
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#624 Message par ignatius » 16 avr. 2020, 09:55

krachboom a écrit :
16 avr. 2020, 09:46
Ce que je voulais dire c'est que tu parles de bonne santé des ménages car moins de surendettement.

or selon, moi, même si c'est une bonne nouvelle qu'il y en ait moins, ça ne veut pas pour autant dire que les ménages sont en bonne santé !

ils peuvent très bien être à la limite du basculement vers le surendettement, sans y aller, et donc ne pas être en bonne santé financière pour autant.

La preuve qu'un français sur 2 soit à découvert tous les mois, prouve bien que la majeure partie des foyer sont dans des situations difficiles...
Non 14 % des français sont à découvert tous les mois.
Il faut lire les liens que tu postes, sinon c'est trop facile pour moi :mrgreen:
21 % des csp+ sont régulièrement à découvert.
Ça veut juste dire que ce sont des mauvais gestionnaires pas qu'ils ont des difficultés financières.
Quand tu as l'habitude de fouiller dans les budgets des ménages comme je l'ai fait pendant des années , tu te rends compte qu'hormis 15 à 20 % de la population qui en chie grave et qui doivent être aidés , les difficultés d'une partie des autres relèvent souvent de choix discutables (vivre au dessus de ses moyens, prioriser des dépenses inutiles au détriment de dépenses essentielles...).

On peut appeler cet indicateur Indicateur de santé financière si tu préfères à "bonne santé".
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
krachboom
+
+
Messages : 3452
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#625 Message par krachboom » 16 avr. 2020, 10:09

j'ai lu mon lien qui dit aussi : 42 % des Français sont régulièrement à découvert sur leur compte bancaire.

après si tu veux avoir des œillères comme la plupart de nos hommes politiques et croire que tout va mieux que bien, c'est ton choix.

moi même si perso je m'en sors pas trop mal car je bosse bcp, ben j'ai quand même la conscience que c'est très difficile pour bcp de monde, et il n'y a pas que le fait d'être un mauvais gestionnaire...

quand t'as un famille de 5 (2 parents et 3 gosses) qu'un seul travaille au smic, que tu vis en hlm, ben crois moi ou pas mais c'est compliqué, et pas seulement parce qu'ils sont mauvais gestionnaires...

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#626 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 10:20

krachboom a écrit :
16 avr. 2020, 10:09
j'ai lu mon lien qui dit aussi : 42 % des Français sont régulièrement à découvert sur leur compte bancaire.
Etant donné que ceux qui achètent de l'immobilier résidentiel sont toujours en moyenne plus riches que la moyenne, en regardant des indicateurs comme ca, tu ne te positionneras jamais.
Ta phrase revient plus ou moins à ca :
ParisIDF92 a écrit :Je suis locataire au 92 et je serai prêt à acheter à Paris ou petite couronne Ouest avec une baisse de prix d'au moins 50%
Modifié en dernier par Vincent92 le 16 avr. 2020, 10:29, modifié 1 fois.

Avatar du membre
krachboom
+
+
Messages : 3452
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#627 Message par krachboom » 16 avr. 2020, 10:24

perso je ne veux rien acheter.

je dis juste que tout n'est pas si rose que ce qu'on veut bien nous le dire pour les français c'est tout...

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32561
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#628 Message par ignatius » 16 avr. 2020, 10:31

krachboom a écrit :
16 avr. 2020, 10:09
j'ai lu mon lien qui dit aussi : 42 % des Français sont régulièrement à découvert sur leur compte bancaire.

après si tu veux avoir des œillères comme la plupart de nos hommes politiques et croire que tout va mieux que bien, c'est ton choix.

moi même si perso je m'en sors pas trop mal car je bosse bcp, ben j'ai quand même la conscience que c'est très difficile pour bcp de monde, et il n'y a pas que le fait d'être un mauvais gestionnaire...

quand t'as un famille de 5 (2 parents et 3 gosses) qu'un seul travaille au smic, que tu vis en hlm, ben crois moi ou pas mais c'est compliqué, et pas seulement parce qu'ils sont mauvais gestionnaires...
C'est ce que je dis tu n'as pas lu ton lien.
14 % sont tous les mois à découvert.
21 % des CSP + sont régulièrement à découvert (oh les pauvres).
Je n'ai pas d'oeilleres, je pense même avoir une vision beaucoup plus claire de la réalité sur ce sujet que beaucoup de personnes.
En 8 ans, j'ai tenu 5000 entretiens individuels pour des délais de paiement.
Donc des budgets j'en ai décortiqué.
J'ai géré 2500 dossiers de surendettement.

Il y a en France environ 15 % de personnes qui en chient grave (RSA, familles monoparentales, personnes handicapées, maladies...) à peu près autant pour qui c'est difficile (un seul salaire, familles nombreuses...), ensuite tu as à peu près 40 à 50 % des gens qui s'en sortent mais qui doivent plus ou moins surveiller leur gestion, et 20 % qui n'ont aucune difficulté.

On a tous chacun un biais d'appréciation selon nos fréquentations, le milieu d'où l'on est issu.
Une analyse objective permet de remettre les éléments en perspective.
Ces dernières années, ce sont les 40 à 50 % qui se sont sentis déclassés, notamment le bas de cette strate (gilets jaunes), car les 15 % situés en dessous d'eux s'en sortaient un peu mieux (reprise de l'emploi, baisse des charges financières) , et visaient à rattraper le bas de la strate dite des classes moyennes, englué à cause souvent de l'immobilier cher.
Pas de gilet jaune dans le cantal, c'était surtout un phénomène proche des métropoles où les moins riches des classes moyennes doivent s'exiler à 50 km, alors que les plus modestes ont un logement social proche de la ville.
La classe moyenne aspire à être propriétaire et ne veut pas se mélanger aux classes populaires souvent issues de l'immigration.
Le mythe pavillonnaire a fait beaucoup rêvé.
Il faudra un jour en tirer un bilan.
Modifié en dernier par ignatius le 16 avr. 2020, 10:37, modifié 1 fois.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32561
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#629 Message par ignatius » 16 avr. 2020, 10:36

krachboom a écrit :
16 avr. 2020, 10:24
perso je ne veux rien acheter.

je dis juste que tout n'est pas si rose que ce qu'on veut bien nous le dire pour les français c'est tout...
Personne n'a dit que c'était rose.
J'indiquais juste qu'il y a une différence entre ressenti et situation objective.
Actuellement cela va mieux qu'en 2014.

Évidemment que dans 2 ans cela ira moins bien qu'il y a 2 mois, après il faudra pouvoir estimer cette dégradation.
Certains prévoient l' apocalypse, moi je dis on verra.
La mise en place d'amortisseurs sociaux puissants (et coûteux) tels que le chômage partiels devraient contribuer à ce que la situation globale ne soit pas trop dégradée.
Après individuellement il y aura inévitablement de la casse. Il faut qu'elle reste limitée.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

ParisIDF92
Messages : 658
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#630 Message par ParisIDF92 » 16 avr. 2020, 11:42

Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 10:20
Etant donné que ceux qui achètent de l'immobilier résidentiel sont toujours en moyenne plus riches que la moyenne, en regardant des indicateurs comme ca, tu ne te positionneras jamais.
Ta phrase revient plus ou moins à ca :
ParisIDF92 a écrit :Je suis locataire au 92 et je serai prêt à acheter à Paris ou petite couronne Ouest avec une baisse de prix d'au moins 50%
[/quote]

Aucune logique à acheter à 10.000 EUR/m2 en 2019 à Paris, compte tenu de l'illiquidité de la brique, alors qu'il y avait un risque important de chute (il suffit de regarder les prix à Paris il y a 10 ans). A moins que vous soyez François Pinault et que vous ne avez pas de soucis à perdre des centaines de milliers d'euros.

La plupart des personnes que je connais de mon entourage et qui ont acheté à Paris ces dernières années sont des cadres bénéficiant d'un soutien familial assez important. C'est la même chose à Madrid. C'est parfois difficile à comprendre pour mes collègues allemands (par exemple), où peu de retraités de la "classe moyenne-aisée" ont 6 chiffres à la banque et plusieurs propriétés en location, ce qui est courant en Espagne, en France ou en Italie. Mais c'est comme ça.

Certes, en France, nous ne verrons pas beaucoup d'expulsions de ces personnes car elles se débrouilleront avec (plus) d'aide familiale, moins de dépenses superflues... mais si le chômage augmente et que la situation économique se raréfie, ces cadres n'achèteront pas à 10.000 euros/m2 à Paris. Peut-être même pas 5.000 euros/m2.

- Les deux cadres ont peur de perdre leur emploi. Ou bien ils l'ont perdue. Et de ne pas trouver un autre.

- Papa a une entreprise qui marchait très bien jusqu'en 2019 et maintenant il a des problèmes. Moins d'épargne. Ou pire encore.

- Ils ont perdu de l'argent en bourse, fonds, etc.

- Les appartements de location de maman ont des impayés, ou ils ont dû baisser le loyer.

- Les banques exigent un apport beaucoup plus élevé (en Espagne, en 2009 ou 2010, elles ont même demandé jusqu'à 50 % de la valeur de la propriété).

- Même si tout se passe bien et que la crise ne les touche pas (fonctionnaires, retraités avec cash liquide), mama et papa pensent qu'il ne vaille pas la peine de donner à leur fils 100.000 euros pour l'apport pour acheter un appart à Paris. Si le prix du m2 à Paris ne cesse de baisser! La composante psycho-collective est brutale.

C'est ce qui s'est passé à Madrid pendant la crise.

Korn
-+
-+
Messages : 1946
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#631 Message par Korn » 16 avr. 2020, 11:46

La situtation globale très sera fortement dégradée. Ce n'est pas on verra, c'est déjà acté et validé. En général, les politiques délivrent un message des plus polissés et optimistes lorsqu'il s'agit d'économie. Dans le cas présent, nous sommes déjà tous prévenus.

"La crise économique va durer des années"
Bruno Le Maire, le 15 avril 2020

Une prévision à -8% de PIB sur 2020, c'est juste énorme et ça ne peut être sans conséquence importante sur le chômage, l'épargne des ménages, les anticipations de recrutements des entreprises, le moral etc.. Et -8% en 2020 c'est le minimum car on sait que les prévisions officielles sont rarement les plus alarmistes. Sachant qu'en plus, personne n'a de réponse sur la durée de la crise sanitaire, c'est bien un minimum.
L'inconnue, c'est le timing et la vitesse de la reprise. 2020, c'est déjà mort.
Modifié en dernier par Korn le 16 avr. 2020, 11:57, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2759
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#632 Message par Marie 94 » 16 avr. 2020, 11:47

lecriminel a écrit :
15 avr. 2020, 22:56
Mon but n'est pas de faire un pronostic comme les baissiers de ce forum qui attendent le grand soir mais de regarder les chiffres froidement, le plus objectivement possible. Il y a plusieurs warnings qui s'affichent en même temps. On ne peut plus les ignorer et se dire que cette fois-ci c'est comme les attentats ou les grèves. Je sais bien qu'à force de crier au loup, on ne croit plus au krach immobilier sur ce forum. Mais cette fois-ci, une chute me paraît tout à fait possible. Depuis le temps que j'interviens ici, tu sais bien que je n'ai pas grand chose à voir avec les cassandres habituels. Je suis propriétaire et je n'ai aucun intérêt à ce que ça baisse et pourtant ça ne m'empêche pas d'être lucide sur la situation.
+1, ne mélangeons pas les torchons et les serviettes !
tu es un peu en retard, le krach a eu lieu, le petit en zone tendue, essentiellement par l'effet taux, qui t'a permis d'acheter un bien qui t'était totalement inaccessible quelques années plus tôt, et le grand sur l'ensemble du territoire, caché par l'effet qualité (c'est ce qui explique que tu peux voir un bien passant de 198k en 2006 à 80k en 2018, soit plus de 50% de baisse https://www.youtube.com/watch?v=tMSHpW_gXMk (à 30.48) mais que tu ne trouves ce chiffre sur aucun département car on achète aujourd'hui moins cher (baisse de l'indice officiel) des biens supérieurs (baisse bien plus forte de l'indice virtuel)).
Tu peux nous faire un comparatif achat/loc de ton premier bien en rentrant les taux de placement de Gpzzz, un loyer sous le prix de marché comme il avait et le logement que tu as laissé vide pendant 1 an (double loyer) ? Tu as mis largement plus de pognon que lui dans la pierre, et avec un achat à peu près à la même époque (pourtant moins risqué/meilleure affaire que le premier), tu es mal placée pour donner des leçons de timing ou de quoi que ce soit.
Cette comparaison entre 2 personnes, 2 parcours n'a aucun sens. C'est comparer des choux et des carottes.
A la rigueur, tu compares le choix entre achat et location pour la même personne. Me concernant, la location depuis 14 ans n'avait pas d'intérêt. Concernant gpzzzz91, si votre raisonnement consiste à dire qu'il a bien fait d'attendre tout ce temps en location, eh ben vous êtes coincé par ce même raisonnement aujourd'hui avec son achat au plus haut juste avant la crise. D'ailleurs, il aurait été encore en location aujourd'hui, il se serait réjoui de la situation actuelle et aurait reporté son achat à une date ultérieure.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#633 Message par Cagou780 » 16 avr. 2020, 12:26

Korn a écrit :
16 avr. 2020, 11:46
La situation globale sera très fortement dégradée. Ce n'est n'est pas on verra, c'est déjà acté et validé.

"La crise économique va durer des années"
Bruno Le Maire, le 15 avril 2020

Une prévision à -8% de PIB sur 2020, c'est juste énorme .... Et -8% en 2020 c'est le minimum
L'inconnue, c'est le timing et la vitesse de la reprise. 2020, c'est déjà mort.
+1.
Sans une saison normale, c'est un nombre invraisemblable de boîtes qui vont se planter cet été (resto, commerces, campings, parcs et activités de loisir,...s'ils résistent d'ici là), leurs fournisseurs, leurs salariés...
Mais qui va aller en vacances alors qu'il sera possible à chaque sortie d'être contaminé ? Que tu prennes des risques pour ramener un salaire ok, mais pour aller au resto ou te baigner ? Il est où le plaisir dans de telles conditions ? en plus les vacances c'est par définition des sorties, la famille, les rencontres.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#634 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 12:29

Cagou780 a écrit :Mais qui va aller en vacances alors qu'il sera possible à chaque sortie d'être contaminé ? Que tu prennes des risques pour ramener un salaire ok, mais pour aller au resto ou te baigner ? Il est où le plaisir dans de telles conditions ? en plus les vacances c'est par définition des sorties, la famille, les rencontres.
Je crois que tu as une beaucoup trop haute opinion de l'espèce humaine :mrgreen:

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 22257
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#635 Message par kamoulox » 16 avr. 2020, 12:33

Cagou780 a écrit :
16 avr. 2020, 12:26
Korn a écrit :
16 avr. 2020, 11:46
La situation globale sera très fortement dégradée. Ce n'est n'est pas on verra, c'est déjà acté et validé.

"La crise économique va durer des années"
Bruno Le Maire, le 15 avril 2020

Une prévision à -8% de PIB sur 2020, c'est juste énorme .... Et -8% en 2020 c'est le minimum
L'inconnue, c'est le timing et la vitesse de la reprise. 2020, c'est déjà mort.
+1.
Sans une saison normale, c'est un nombre invraisemblable de boîtes qui vont se planter cet été (resto, commerces, campings, parcs et activités de loisir,...s'ils résistent d'ici là), leurs fournisseurs, leurs salariés...
Mais qui va aller en vacances alors qu'il sera possible à chaque sortie d'être contaminé ? Que tu prennes des risques pour ramener un salaire ok, mais pour aller au resto ou te baigner ? Il est où le plaisir dans de telles conditions ? en plus les vacances c'est par définition des sorties, la famille, les rencontres.
Nous c’est décidé ça restera en famille. On ira voir mes neveux et mes vieux du côté de bordeaux a moins ne montent ici. Os de folies et je fuirai le monde. Quel dommage de plsu aller voir de match de foot ou de faire la fête si on remonte en ligue 1...

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2759
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#636 Message par Marie 94 » 16 avr. 2020, 12:33

Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 09:12
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 21:11
Quant aux investisseurs, je n’en connais pas bcp qui vont acheter dans un contexte où une baisse de prix est anticipée par tous les acteurs et avec des perspectives de revenus incertaines (risque d’impayés élevé, de se trouver avec des occupants qu’on n’est pas prêt de mettre à la rue, la trêve hivernale va durer toutes les saisons) et des plus-values encore plus incertaines. On n'est pas obligé de choisir entre la bourse et la pierre.
Oui, il y a aussi les obligations qui n'ont jamais été aussi risquées et qui ne rapportent rien ou alors mettre son argent sur un compte courant ou un livret (ce qui revient à avoir plus ou moins une obligation bancaire mais ne chipotons pas) en priant pour que personne ne se serve.
Sinon, tu peux tout retirer (en liquidité ou en or) pour le mettre sous ton lit ou dans ton jardin. Si on ne te les vole pas, tu perds du pouvoir d'achat tous les jours...
Plus sérieusement, ce n'est pas si serein pour tout le monde d'avoir beaucoup de liquidité en ce moment. Ma conjointe est dans cette situation (plus de 100k de liquidité) et se pose vraiment la question de comment investir en ce moment justement. Elle a notamment peur d'un "haircut".
Tu trouves pas que tu es dans la caricature là? De toute façon, vous allez perdre votre épargne. Quitte à le perdre en beauté, autant le perdre en investissant dans la bourse ou la pierre? Parce que haircut is coming...
Dans la situation actuelle, les conseillers ne sont pas les payeurs. Tu serais prêt à acheter? à investir dans l'immobilier? Tu le conseillerais à tes proches? Moi pas. Le plus sage est d'attendre une correction dont on ne connaît pas l'ampleur mais qui me paraît difficilement évitable en 2020-2021. Ceux qui sont trop engagés dans un processus d'achat ne vont pas reporter leur achat mais négocier à la baisse. Et ce n'est pas plus mal car la hausse avait été trop rapide ces dernières années. Je ne crois pas à l'explosion de la bulle comme en rêvent certains ici car on est dans un cycle long. Mais le facteur psychologique alimentant la hausse (c'est le moment d'acheter, les prix ne peuvent qu'augmenter) jouera moins.
J'ai 4 exemples de proches qui avaient un projet d'achat:
1/ Fonctionnaire => a trouvé ce qu'il cherchait dans le neuf, donc l'achat se fera et il ne rétractera pas
2/ Couple qui allait se marier => mariage reporté et projet d'achat reporté
3/ Cadre actuellement au chômage partiel => la perte de 16% de ses revenus le fait réfléchir sur ses capacités à tenir en cas de coup dur avec un crédit sur 25 ans => projet d'achat en stand by
4/ Jeune diplômé en phase de recrutement => recrutement gelé et projet d'achat reporté.

Bien sûr, il y a un biais de sélection avec des proches mais ce sont 4 personnes avec qui j'ai parlé d'immobilier, de leur projet. Ils côtoyaient des membres de la famille tous propriétaires, avaient bien intégré l'objectif de devenir propriétaire dans un avenir proche (la location c'est mal => pas jeter l'argent par les fenêtres). Le cours normal des choses aurait été que j’assiste à 4 pendaisons crémaillère dans l'année qui vient. Je vois 3 scénarios:
1- Optimiste: reprise rapide, les 4 passent à achat l'année prochaine
2- Neutre: le fonctionnaire et le couple achètent
3- Pessimiste: un seul achat (le fonk)
2020 c'est cuit. Si ça ne repart pas en 2021, la prochaine année pleine avec de la visibilité sera 2023 comme 2022 ça va être l'attente avant la présidentielle.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 22257
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#637 Message par kamoulox » 16 avr. 2020, 12:38

Mn père sera en retraite dans un peu plus d’un an. Projet d’achat annulé (il ne veut pas (plus faire un crédit ) alors qu’il arrive en retraite, ma mère a encore quelques années de travail devant mais petit salaire.

Donc il se donne quelques mois de réflexion, mai il pense faire un recommandé aux locataires de la maison par ici et récupérer sa maison payée depuis 2004.
Comme il me dit il ne sait pas où on va, et vaut mieux prendre ses 2500 à la retraite dans une maison payée avec les 2 bagnoles et la moto et de devoir encore payer un loyer derrière.

Moi je suis content s’ils remontent, je préfère les avoir pas loin.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#638 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 13:01

Marie 94 a écrit :
16 avr. 2020, 12:33
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 09:12
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 21:11
Quant aux investisseurs, je n’en connais pas bcp qui vont acheter dans un contexte où une baisse de prix est anticipée par tous les acteurs et avec des perspectives de revenus incertaines (risque d’impayés élevé, de se trouver avec des occupants qu’on n’est pas prêt de mettre à la rue, la trêve hivernale va durer toutes les saisons) et des plus-values encore plus incertaines. On n'est pas obligé de choisir entre la bourse et la pierre.
Oui, il y a aussi les obligations qui n'ont jamais été aussi risquées et qui ne rapportent rien ou alors mettre son argent sur un compte courant ou un livret (ce qui revient à avoir plus ou moins une obligation bancaire mais ne chipotons pas) en priant pour que personne ne se serve.
Sinon, tu peux tout retirer (en liquidité ou en or) pour le mettre sous ton lit ou dans ton jardin. Si on ne te les vole pas, tu perds du pouvoir d'achat tous les jours...
Plus sérieusement, ce n'est pas si serein pour tout le monde d'avoir beaucoup de liquidité en ce moment. Ma conjointe est dans cette situation (plus de 100k de liquidité) et se pose vraiment la question de comment investir en ce moment justement. Elle a notamment peur d'un "haircut".
Tu trouves pas que tu es dans la caricature là? De toute façon, vous allez perdre votre épargne. Quitte à le perdre en beauté, autant le perdre en investissant dans la bourse ou la pierre? Parce que haircut is coming...
Je ne suis pas dans la caricature mais tout à fait sérieux en te décrivant sa situation.
Je ne sais pas dire à l'avance quel support est le bon et, si j'étais dans sa situation, je ne serais pas répondre simplement. Pendant une crise, tout est dangereux quand on a une somme importante à investir. Surtout maintenant, avec toutes les lois qui sont sorties récemment et les précédents en terme d'haircut, on sait bien que patienter longtemps avec une grosse somme sur un compte est aussi risqué.
De toute manière, je ne souhaite pas lui dire ce que je ferais à sa place. Il y a rien de pire que de conseiller un proche qui est risquophobe et qui ne supporte pas une perte (c'est son cas. Comme beaucoup de femmes, ne serait ce qu'une petite baisse possible étant vécu comme l'armageddon), surtout en plein milieu d'une crise. Si tu t'es trompé, c'est des embrouilles possibles en mode "je te l'avais dit/je le savais". Je préfère donc qu'elle choisisse elle même et lui dire si cela me semble intéressant ensuite.
Je lui ai simplement dit que, si elle le souhaitait, elle pouvait rembourser mon prêt (il reste ~90k€) et que je lui verserais en échange ce que je dois à la banque au fur et à mesure. Ce qui ferait baisser la somme à investir si cela la stresse trop d'arbitrer mais aurait pour conséquence de ne pas être très rémunérateur.

De toute façon, la discussion ne porte pas tellement sur son cas en particulier ou ce qu'il serait logique de ton point de vue ou de mon point de vue. Je voulais simplement faire remarquer que, pour quelqu'un qui a du cash, il n'est pas aussi facile que tu sembles le croire d'arbitrer aujourd'hui. Et que, par conséquent, une partie des liquidités peuvent très bien (ou pas) être réorientés vers l'immobilier, comme se fut sûrement le cas après le krack boursier de l'été 2009 par exemple. Le marché se fiche pas mal de ton avis.
Modifié en dernier par Vincent92 le 16 avr. 2020, 13:02, modifié 1 fois.

Avatar du membre
goinfrimmo
~~+
~~+
Messages : 6012
Enregistré le : 07 juin 2008, 10:29
Localisation : 92 O

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#639 Message par goinfrimmo » 16 avr. 2020, 13:02

Devant un surcroît de pessimiste digne de la création du forum BI, je crois nécessaire de faire un rappel des fondamentaux de l'immobilier francilien qui, au grand désarroi de ceux qu'on appelait les "baissiers" ont fait leurs preuves.

"L'immobilier ne baisse jamais [à long terme en euros courants]."
"L'immobilier, c'est du solide."
"L"immobilier est la valeur refuge par excellence."
"L'immobilier est le placement préféré des français."
"A Paris, les prix baisseront en dernier."
"Grâce à la BCE, l'année prochaine, vous pourrez racheter votre crédit immo avec 1 point en moins."
"90% des français veulent être propriétaires sans crédit."
"Les loyers, c'est de l'argent jeté par les fenêtres."
"L'immobilier locatif a le meilleur rendement de tous les placements sans risque."
"Après 3 ans d'amortissement, un achat est toujours gagnant."

Vous pouvez compléter si j'en oublie.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#640 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 13:07

goinfrimmo a écrit :
16 avr. 2020, 13:02
Devant un surcroît de pessimiste digne de la création du forum BI
On se croirait effectivement revenu en 2009 avec ce type de fil par exemple où presque 100% des contributeurs disaient de manière péremptoire que de toute manière il était sûr à 100% de l'immobilier allait beaucoup baisser. Le tout était de savoir à quelle vitesse, jusqu'à quand et de combien.
Les boules de cristal sont à nouveau de sorties.
Modifié en dernier par Vincent92 le 16 avr. 2020, 13:23, modifié 1 fois.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21539
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#641 Message par wasabi » 16 avr. 2020, 13:09

ignatius a écrit :
16 avr. 2020, 10:31

Il y a en France environ 15 % de personnes qui en chient grave (RSA, familles monoparentales, personnes handicapées, maladies...) à peu près autant pour qui c'est difficile (un seul salaire, familles nombreuses...), ensuite tu as à peu près 40 à 50 % des gens qui s'en sortent mais qui doivent plus ou moins surveiller leur gestion, et 20 % qui n'ont aucune difficulté.
amha ce n'est lié que marginalement à la structure de sa famille, le handicap, les maladies, le RSA, un seul emploi... ceux qui s'en sortent ou pas. C'est surtout lié à un problème de mentalité et de culture, à part pour les gens qui ont vraiment très peu pour qui s'est imposé extérieurement par les éléments que vous citez.

Vous avez ceux qui n'hésitent pas à réclamer des aides à tout va et savent susciter la commisération y compris quand ils sont largement déjà servis, vs ceux qui ont un honneur et une fierté à ne pas le faire y compris quand ils sont réellement dans des situations matérielles intenables.
Vous avez ceux pour qui l'argent leur coule entre les doigts dès qu'ils en ont vs ceux qui ont des crochets sur les doigts. Vous qui êtes en Normandie maintenant vous connaissez peut être l'expression "pour savoir si un enfant est un bon normand, on le jette au plafond, si il reste accroché il en est un" :mrgreen:
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Korn
-+
-+
Messages : 1946
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#642 Message par Korn » 16 avr. 2020, 13:39

Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 13:07
Les boules de cristal sont à nouveau de sorties.
Chacun donne son avis et c'est normal. Mais je ne vois personne annoncer des baisses de prix farfelues.
Il y en a bien qui comparent à 2008 ou qui pensent que ce sera une crisounette avec un PIB à -8% minimum en 2020 et toutes les autres éonomies mondiales en récession :lol: :lol: :lol:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#643 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 13:40

Korn a écrit :
16 avr. 2020, 13:39
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 13:07
Les boules de cristal sont à nouveau de sorties.
Chacun donne son avis et c'est normal. Mais je ne vois personne annoncer des baisses de prix farfelues.
Il y en a bien qui comparent à 2008 ou qui pensent que ce sera une crisounette avec un PIB à -8% minimum en 2020 et toutes les autres éonomies mondiales en récession :lol: :lol: :lol:
C'est quoi/combien une baisse de prix farfelues?

Korn
-+
-+
Messages : 1946
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#644 Message par Korn » 16 avr. 2020, 13:43

Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 13:40
Korn a écrit :
16 avr. 2020, 13:39
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 13:07
Les boules de cristal sont à nouveau de sorties.
Chacun donne son avis et c'est normal. Mais je ne vois personne annoncer des baisses de prix farfelues.
Il y en a bien qui comparent à 2008 ou qui pensent que ce sera une crisounette avec un PIB à -8% minimum en 2020 et toutes les autres éonomies mondiales en récession :lol: :lol: :lol:
C'est quoi/combien une baisse de prix farfelues?
-50%

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#645 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 13:44

Korn a écrit :
16 avr. 2020, 13:43
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 13:40
Korn a écrit :
16 avr. 2020, 13:39
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 13:07
Les boules de cristal sont à nouveau de sorties.
Chacun donne son avis et c'est normal. Mais je ne vois personne annoncer des baisses de prix farfelues.
Il y en a bien qui comparent à 2008 ou qui pensent que ce sera une crisounette avec un PIB à -8% minimum en 2020 et toutes les autres éonomies mondiales en récession :lol: :lol: :lol:
C'est quoi/combien une baisse de prix farfelues?
-50%
D'accord :lol:
Oui, personne n'a dit que l'immobilier allait perdre 100% non plus je crois. Du coup, tout ce qui s'est dit m'a l'air parfaitement plausible.
Modifié en dernier par Vincent92 le 16 avr. 2020, 13:46, modifié 2 fois.

Avatar du membre
fabriceb
~~+
~~+
Messages : 13236
Enregistré le : 18 avr. 2006, 12:50
Localisation : 94

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#646 Message par fabriceb » 16 avr. 2020, 13:44

Mon avis : j'en sais rien.
Il y aura nécessairement un impact économique et social.

Donc, il y aura un impact sur le marché immobilier. Lequel ? Sera t'il durable ?
Pas la moindre idée.

J'ai déjà un collègue qui a annulé son projet d'achat (il visait un appartement et il a pensé à un confinement en appartement); cela ne signifie pas qu'il ne concrétisera pas sur une maison.
Mais plus tard.
N'est pas mort ce qui à jamais dort,
Et dans les ères peut mourir même la Mort.

Korn
-+
-+
Messages : 1946
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#647 Message par Korn » 16 avr. 2020, 13:51

fabriceb a écrit :
16 avr. 2020, 13:44
Mon avis : j'en sais rien.
Il y aura nécessairement un impact économique et social.

Donc, il y aura un impact sur le marché immobilier. Lequel ? Sera t'il durable ?
Pas la moindre idée.

J'ai déjà un collègue qui a annulé son projet d'achat (il visait un appartement et il a pensé à un confinement en appartement); cela ne signifie pas qu'il ne concrétisera pas sur une maison.
Mais plus tard.
C'est risqué @LaurentValmont

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#648 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 13:53

D'ailleurs, au passage, le titre du fil est une honte car l'article n'a absolument rien à voir avec ce qui est indiqué.
Après, on s'en fiche, on est sur BI 8) . Je retiens surtout que Néron est devenu moins groumant que durant la décennie passée. Il est passé de "Paris sera forcément à 3000€/m2 au maximum en 2013" à "les notaires (ah bon?) anticipent 10 et 15% de baisse de prix".
Modifié en dernier par Vincent92 le 16 avr. 2020, 13:58, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4469
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#649 Message par Praséodyme » 16 avr. 2020, 13:58

Jumpingothello a écrit :
15 avr. 2020, 16:26
Praséodyme a écrit :
15 avr. 2020, 15:46
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 14:43
Les notaires et agents immobiliers sont des sortes de brokers qui vivent du volume des transactions. Ils vont évidemment morfler avec la panne du marché de l'immobilier (pas celui qu'on vit actuellement mais celui qui vient à partir de S2 2020 car la saison du printemps où les familles achètent pour la rentrée est perdue). La baisse des prix de 10 à 15% me semble pertinente pour cette année. La question c'est: le marché va-t-il rebondir l'année prochaine? J'ai peur que non comme on est dans un crise structurelle.
La crise du Covid est conjoncturelle. Elle n'est pas due à un bug fondamental du système économique mais à un événement externe.

Il y a bien une crise structurelle dans le monde occidental depuis la fin des trente glorieuses, mais c'est un autre sujet.
je ne veux pas avoir l'air de chipoter mais je pense que nous sommes bien dans une crise structurelle depuis un moment, le covid n'est que l'élément déclencheur. Quand tu vois la foule d'éléments macros qui sont passés au rouge en 2019, ce qui m'étonne le plus c'est que ca n'ai pas pété plus tot.
L'autre point important c'est d'arriver à déterminer l'impact exact qu'aura cette crise en dehors des mois d'activité perdus. Je crois déceler dans les propos du gouvernement que beaucoup misent sur l'effet rattrapage. Je n'ai pas de boule de cristal, mais perso j'ai du mal à croire que l'effet jouera à ce point.
Pour nous européens, à voir l'impact sur notre monnaie, nos banques et nos compagnies d'assurances! l'assurance crédit est le premier poste assuré. Si on commence à voir tomber les boites les unes apres les autres, ca ne va pas etre tres joli à voir.
On a passé le pic du pétrole conventionnel depuis 2008. Avec les ressources non-conventionnelles, on arrive à maintenir un plateau jusque vers 2025 et la transition énergétique a bien du mal à se concrétiser. De ce côté-ci effectivement, il y a une crise structurelle.

Ce qui sauve l'économie mondiale, c'est la poursuite de la 3ème révolution industrielle, celle des réseaux et des objets connectés. Elle augmente globalement la demande en énergie, mais ça démultiplie la quantité de PIB qu'on peut tirer de la même quantité d'énergie. D'ailleurs, sans cette révolution internet, il aurait été inenvisageable de confiner la moitié de l'humanité.

Pendant ce temps en France, on a vendu les fleurons des télécoms et de l'énergie sans broncher par dogmatisme libéral et on ferme des centrales en état de marche, comme ça juste pour cocher une case écolo dans un bilan présidentiel.

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 7849
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#650 Message par Romario » 16 avr. 2020, 15:22

Confinement : les délais légaux pour acheter un bien immobilier sont raccourcis
seloger.fr
Le gouvernement est revenu sur l'ordonnance du 25 mars 2020 qui avait considérablement allongé les délais de rétractation, de recours, de préemption et d’instruction des demandes d’urbanisme. Ces délais légaux sont désormais raccourcis pour les compromis de vente et l'obtention d'un permis de construire.
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)