[Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 22322
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#651 Message par kamoulox » 16 avr. 2020, 15:32

Romario a écrit :
16 avr. 2020, 15:22
Confinement : les délais légaux pour acheter un bien immobilier sont raccourcis
seloger.fr
Le gouvernement est revenu sur l'ordonnance du 25 mars 2020 qui avait considérablement allongé les délais de rétractation, de recours, de préemption et d’instruction des demandes d’urbanisme. Ces délais légaux sont désormais raccourcis pour les compromis de vente et l'obtention d'un permis de construire.
Pourquoi un tel revirement? Les retours sont si mauvais? Annulation en masse?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#652 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 15:35

kamoulox a écrit :
16 avr. 2020, 15:32
Romario a écrit :
16 avr. 2020, 15:22
Confinement : les délais légaux pour acheter un bien immobilier sont raccourcis
seloger.fr
Le gouvernement est revenu sur l'ordonnance du 25 mars 2020 qui avait considérablement allongé les délais de rétractation, de recours, de préemption et d’instruction des demandes d’urbanisme. Ces délais légaux sont désormais raccourcis pour les compromis de vente et l'obtention d'un permis de construire.
Pourquoi un tel revirement? Les retours sont si mauvais? Annulation en masse?
J'y vois plutôt probablement du pragmatisme après discutions avec les professions (histoire que l'activité des intermédiaires ne soient pas bloquées trop longtemps). Si tu veux vraiment annulé, tu peux toujours.
Il faut quand même bien comprendre que l'activité va être à l'arrêt ou faible un moment. Donc, rajouter des lenteurs administratives... on se demande bien pourquoi faire.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 22322
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#653 Message par kamoulox » 16 avr. 2020, 15:43

Oui mais + de temps à la réflection permets aussi selon une situation du boulot qui peut changer qui n’était pas prévue une annulation tardive.

Le soufflet de l’emballement retombé avec des perspectives immo par réjouissantes peut faire changer d’avis et reporter aussi.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#654 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 15:44

kamoulox a écrit :
16 avr. 2020, 15:43
Oui mais + de temps à la réflection permets aussi selon une situation du boulot qui peut changer qui n’était pas prévue une annulation tardive.

Le soufflet de l’emballement retombé avec des perspectives immo par réjouissantes peut faire changer d’avis et reporter aussi.
Si tu n'es pas sûr de toi et de ton achat, il faut mieux annuler tout de suite. Je ne vois pas bien en quoi 10 jours ou 2 mois de réflexion change quelque chose. 10 jours c'est presque 2 semaines, tout en sachant que tu as déjà fait tout un processus de réflexion en amont. C'est largement suffisant normalement.
C'est déjà franchement bureaucratique.

kitchenette
Messages : 120
Enregistré le : 11 févr. 2008, 22:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#655 Message par kitchenette » 16 avr. 2020, 15:46

Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 13:53
D'ailleurs, au passage, le titre du fil est une honte car l'article n'a absolument rien à voir avec ce qui est indiqué.
Après, on s'en fiche, on est sur BI 8) . Je retiens surtout que Néron est devenu moins groumant que durant la décennie passée. Il est passé de "Paris sera forcément à 3000€/m2 au maximum en 2013" à "les notaires (ah bon?) anticipent 10 et 15% de baisse de prix".
Bonjour,
j'avais fin mars crée un fil dédié qui partait de cet article du Parisien
http://www.leparisien.fr/immobilier/imm ... 286570.php

dans lequel le Président du Conseil supérieur du notariat (CSN) s'exprimait ainsi:

Faut-il s'attendre à une crise grave dans l'immobilier ?
On devrait connaître une crise comparable à celle de 2012-2013 avec une correction des prix de 10 % à 15 %. On aura incontestablement une baisse des transactions mais réduite grâce au maintien de taux d'intérêt bas, ceux-là mêmes qui soutiennent le marché immobilier aujourd'hui… En cas de crise de courte durée. Si le confinement venait à durer deux mois, ce serait en revanche une vraie catastrophe. N'oublions pas que la crise de 1990-1997 a vu les prix chuter de 50 % à Paris et le nombre de ventes dans des proportions identiques.
Le fil a été fusionné par un modérateur mais bon vu que je poste très peu j'ai rien dit :)

A ma connaissance c'est la première fois qu'un représentant des notaires (et par n'importe quel notaire du coin) parle d'une baisse des prix, et la chiffre. Ca méritait bien un fil dédié, non?

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 43360
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#656 Message par slash33 » 16 avr. 2020, 15:49

ça commence à prendre par le bas de la pyramide:

Coronavirus : A Paris, les locataires de logements sociaux pourront échelonner les loyers impayés
Boursorama avec Newsgene, le 16/04/2020
https://www.boursorama.com/patrimoine/a ... a6e49a17c0

Plus qu'à attendre que ça remonte la pyramide.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#657 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 15:50

kitchenette a écrit :
16 avr. 2020, 15:46
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 13:53
D'ailleurs, au passage, le titre du fil est une honte car l'article n'a absolument rien à voir avec ce qui est indiqué.
Après, on s'en fiche, on est sur BI 8) . Je retiens surtout que Néron est devenu moins groumant que durant la décennie passée. Il est passé de "Paris sera forcément à 3000€/m2 au maximum en 2013" à "les notaires (ah bon?) anticipent 10 et 15% de baisse de prix".
Bonjour,
j'avais fin mars crée un fil dédié qui partait de cet article du Parisien
http://www.leparisien.fr/immobilier/imm ... 286570.php

dans lequel le Président du Conseil supérieur du notariat (CSN) s'exprimait ainsi:

Faut-il s'attendre à une crise grave dans l'immobilier ?
On devrait connaître une crise comparable à celle de 2012-2013 avec une correction des prix de 10 % à 15 %. On aura incontestablement une baisse des transactions mais réduite grâce au maintien de taux d'intérêt bas, ceux-là mêmes qui soutiennent le marché immobilier aujourd'hui… En cas de crise de courte durée. Si le confinement venait à durer deux mois, ce serait en revanche une vraie catastrophe. N'oublions pas que la crise de 1990-1997 a vu les prix chuter de 50 % à Paris et le nombre de ventes dans des proportions identiques.
Le fil a été fusionné par un modérateur mais bon vu que je poste très peu j'ai rien dit :)

A ma connaissance c'est la première fois qu'un représentant des notaires (et par n'importe quel notaire du coin) parle d'une baisse des prix, et la chiffre. Ca méritait bien un fil dédié, non?
L'intéressé n'a pas l'air d'accord avec ce qui est marqué dans l'article :

Image
Image
https://twitter.com/President_CSN
Modifié en dernier par Vincent92 le 16 avr. 2020, 15:53, modifié 1 fois.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 22322
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#658 Message par kamoulox » 16 avr. 2020, 15:52

L’île de France c’est officiellement 2 millions de perosnnes de + qu’en 1990. Avec aussi une explosion des personnes seules et des séparés.

J’ai quand même du mal à imaginer une baisse lourde et longue sur l’île de France.

Korn
-+
-+
Messages : 1974
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#659 Message par Korn » 16 avr. 2020, 15:54

Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 15:44
kamoulox a écrit :
16 avr. 2020, 15:43
Oui mais + de temps à la réflection permets aussi selon une situation du boulot qui peut changer qui n’était pas prévue une annulation tardive.

Le soufflet de l’emballement retombé avec des perspectives immo par réjouissantes peut faire changer d’avis et reporter aussi.
Si tu n'es pas sûr de toi et de ton achat, il faut mieux annuler tout de suite. Je ne vois pas bien en quoi 10 jours ou 2 mois de réflexion change quelque chose. 10 jours c'est presque 2 semaines, tout en sachant que tu as déjà fait tout un processus de réflexion en amont. C'est largement suffisant normalement.
C'est déjà franchement bureaucratique.
On n'est pas dans une situation normale, c'est toute la différence.

Korn
-+
-+
Messages : 1974
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#660 Message par Korn » 16 avr. 2020, 15:56

Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 15:50
kitchenette a écrit :
16 avr. 2020, 15:46
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 13:53
D'ailleurs, au passage, le titre du fil est une honte car l'article n'a absolument rien à voir avec ce qui est indiqué.
Après, on s'en fiche, on est sur BI 8) . Je retiens surtout que Néron est devenu moins groumant que durant la décennie passée. Il est passé de "Paris sera forcément à 3000€/m2 au maximum en 2013" à "les notaires (ah bon?) anticipent 10 et 15% de baisse de prix".
Bonjour,
j'avais fin mars crée un fil dédié qui partait de cet article du Parisien
http://www.leparisien.fr/immobilier/imm ... 286570.php

dans lequel le Président du Conseil supérieur du notariat (CSN) s'exprimait ainsi:

Faut-il s'attendre à une crise grave dans l'immobilier ?
On devrait connaître une crise comparable à celle de 2012-2013 avec une correction des prix de 10 % à 15 %. On aura incontestablement une baisse des transactions mais réduite grâce au maintien de taux d'intérêt bas, ceux-là mêmes qui soutiennent le marché immobilier aujourd'hui… En cas de crise de courte durée. Si le confinement venait à durer deux mois, ce serait en revanche une vraie catastrophe. N'oublions pas que la crise de 1990-1997 a vu les prix chuter de 50 % à Paris et le nombre de ventes dans des proportions identiques.
Le fil a été fusionné par un modérateur mais bon vu que je poste très peu j'ai rien dit :)

A ma connaissance c'est la première fois qu'un représentant des notaires (et par n'importe quel notaire du coin) parle d'une baisse des prix, et la chiffre. Ca méritait bien un fil dédié, non?
L'intéressé n'a pas l'air d'accord avec ce qui est marqué dans l'article :

Image
Image
https://twitter.com/President_CSN
"Si une crise économique suit cette crise sanitaire" :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: Pardon

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#661 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 15:58

Korn a écrit :
16 avr. 2020, 15:56
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 15:50
kitchenette a écrit :
16 avr. 2020, 15:46
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 13:53
D'ailleurs, au passage, le titre du fil est une honte car l'article n'a absolument rien à voir avec ce qui est indiqué.
Après, on s'en fiche, on est sur BI 8) . Je retiens surtout que Néron est devenu moins groumant que durant la décennie passée. Il est passé de "Paris sera forcément à 3000€/m2 au maximum en 2013" à "les notaires (ah bon?) anticipent 10 et 15% de baisse de prix".
Bonjour,
j'avais fin mars crée un fil dédié qui partait de cet article du Parisien
http://www.leparisien.fr/immobilier/imm ... 286570.php

dans lequel le Président du Conseil supérieur du notariat (CSN) s'exprimait ainsi:

Faut-il s'attendre à une crise grave dans l'immobilier ?
On devrait connaître une crise comparable à celle de 2012-2013 avec une correction des prix de 10 % à 15 %. On aura incontestablement une baisse des transactions mais réduite grâce au maintien de taux d'intérêt bas, ceux-là mêmes qui soutiennent le marché immobilier aujourd'hui… En cas de crise de courte durée. Si le confinement venait à durer deux mois, ce serait en revanche une vraie catastrophe. N'oublions pas que la crise de 1990-1997 a vu les prix chuter de 50 % à Paris et le nombre de ventes dans des proportions identiques.
Le fil a été fusionné par un modérateur mais bon vu que je poste très peu j'ai rien dit :)

A ma connaissance c'est la première fois qu'un représentant des notaires (et par n'importe quel notaire du coin) parle d'une baisse des prix, et la chiffre. Ca méritait bien un fil dédié, non?
L'intéressé n'a pas l'air d'accord avec ce qui est marqué dans l'article :

Image
Image
https://twitter.com/President_CSN
"Si une crise économique suit cette crise sanitaire" :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: Pardon
Il dit en substance que la macro économie/la santé du pays a un impact sur le prix de l'immobilier, en prenant des exemples antérieurs car il est interrogé dessus.
Je comprends qu'il soit énervé quand on titre "les notaires anticipent 10 et 15% de baisse de prix". Ce n'est absolument pas ce qu'il a dit à priori.

Avatar du membre
la cigale75
-+
-+
Messages : 1776
Enregistré le : 24 oct. 2005, 12:55
Localisation : paris 17

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#662 Message par la cigale75 » 16 avr. 2020, 16:01

Dans l express papier de cette semaine page 53,54 :
titre : Credits des menages, bombes à retardement
extrait de valeur des 2 courbes
2000 : 273 MEuros encours credit immo en france.............. et 98 MEuro credit conso
2020 : 1088 Meuro encours credit immo en france ..............et 185 Meuro credit conso
pour résumer en gros les familles vont avoir du mal a rembourser/ payer le crédit maison avec le nombre de chomage partiel et donc ca met en difficulté les banques car beaucoup de demande d'étalement.
Modifié en dernier par la cigale75 le 16 avr. 2020, 16:03, modifié 1 fois.
La cigale
"Connaitre l'art d'impressionner l'imaginaire des foules c'est connaitre l'art de les gouverner."
Psychologie des foules de Gustave Le Bon

Eh bien aujourd'hui, on dirait qu'il y a un mur au milieu de la piste d'atterrissage.

Korn
-+
-+
Messages : 1974
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#663 Message par Korn » 16 avr. 2020, 16:03

Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 15:58
Korn a écrit :
16 avr. 2020, 15:56
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 15:50
kitchenette a écrit :
16 avr. 2020, 15:46


Bonjour,
j'avais fin mars crée un fil dédié qui partait de cet article du Parisien
http://www.leparisien.fr/immobilier/imm ... 286570.php

dans lequel le Président du Conseil supérieur du notariat (CSN) s'exprimait ainsi:



Le fil a été fusionné par un modérateur mais bon vu que je poste très peu j'ai rien dit :)

A ma connaissance c'est la première fois qu'un représentant des notaires (et par n'importe quel notaire du coin) parle d'une baisse des prix, et la chiffre. Ca méritait bien un fil dédié, non?
L'intéressé n'a pas l'air d'accord avec ce qui est marqué dans l'article :

Image
Image
https://twitter.com/President_CSN
"Si une crise économique suit cette crise sanitaire" :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: Pardon
Il dit en substance que la macro économie/la santé du pays a un impact sur le prix de l'immobilier, en prenant des exemples antérieurs car il est interrogé dessus.
Je comprends qu'il soit énervé quand on titre "les notaires anticipent 10 et 15% de baisse de prix". Ce n'est absolument pas ce qu'il a dit à priori.
Oui, tu as raison, il conditionne la baisse des prix à la survenance d'une crise économique. Pour l'instant, ça reste hypothétique, On ne sait pas si -8% de PIB auront un impact :arrow: :arrow: :arrow:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#664 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 16:05

Korn a écrit :Oui, tu as raison, il conditionne la baisse des prix à la survenance d'une crise économique. Pour l'instant, ça reste hypothétique, On ne sait pas si -8% de PIB auront un impact :arrow: :arrow: :arrow:
Non seulement il l'a conditionne mais surtout il reprend le journal et le journaliste en disant qu'il n'a donné aucun chiffre pour la suite et que son 10 à 15% n'est que pure invention "puteàclick" ou conviction personnelle du journaliste. Et qu'il s'en dissocie totalement car lui n'en sait rien.

Korn
-+
-+
Messages : 1974
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#665 Message par Korn » 16 avr. 2020, 16:09

Ou alors, il s'est fait reprendre le Monsieur. Parce que, visiblement, le mot d'ordre du secteur, c'est "on ne sait pas".

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#666 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 16:12

Korn a écrit :
16 avr. 2020, 16:09
Ou alors, il s'est fait reprendre le Monsieur. Parce que, visiblement, le mot d'ordre du secteur, c'est "on ne sait pas".
La vérité est qu'il n'y a que sur des sites comme BI qu'on peut avoir des certitudes aussi fortes (tout en se plantant presque constamment sans jamais se remettre en cause) :mrgreen:
Il est clair qu'il n'a pas envie de donner de chiffre et de devoir les assumer dans 1 an alors qu'il n'en sait probablement vraiment rien et qu'il n'a pas envie de faire la "miss météo" de l'immobilier. Ce n'est pas son rôle.

kitchenette
Messages : 120
Enregistré le : 11 févr. 2008, 22:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#667 Message par kitchenette » 16 avr. 2020, 16:15

Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 16:05
Korn a écrit :Oui, tu as raison, il conditionne la baisse des prix à la survenance d'une crise économique. Pour l'instant, ça reste hypothétique, On ne sait pas si -8% de PIB auront un impact :arrow: :arrow: :arrow:
Non seulement il l'a conditionne mais surtout il reprend le journal et le journaliste en disant qu'il n'a donné aucun chiffre pour la suite et que son 10 à 15% n'est que pure invention "puteàclick" ou conviction personnelle du journaliste. Et qu'il s'en dissocie totalement car lui n'en sait rien.
Il n'y pas marqué dans ses tweets qu'il a donné aucun chiffre. Ca ressemble surtout à un rétropédalage parce qu'il a dû se faire engueuler par ses collègues qu'il représente (le porte-parole qui casse le business, la situation doit être grave en effet).
En tout cas son démenti ne doit pas être solidement étayé, parce que l'article du Parisien est toujours en ligne à ce jour.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#668 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 16:18

kitchenette a écrit :
16 avr. 2020, 16:15
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 16:05
Korn a écrit :Oui, tu as raison, il conditionne la baisse des prix à la survenance d'une crise économique. Pour l'instant, ça reste hypothétique, On ne sait pas si -8% de PIB auront un impact :arrow: :arrow: :arrow:
Non seulement il l'a conditionne mais surtout il reprend le journal et le journaliste en disant qu'il n'a donné aucun chiffre pour la suite et que son 10 à 15% n'est que pure invention "puteàclick" ou conviction personnelle du journaliste. Et qu'il s'en dissocie totalement car lui n'en sait rien.
Il n'y pas marqué dans ses tweets qu'il a donné aucun chiffre. Ca ressemble surtout à un rétropédalage parce qu'il a dû se faire engueuler par ses collègues qu'il représente (le porte-parole qui casse le business, la situation doit être grave en effet).
En tout cas son démenti ne doit pas être solidement étayé, parce que l'article du Parisien est toujours en ligne à ce jour.
Rétropédalage le jour de la sortie de l'article. Le recadrage a été expresse alors! Le plus probable est qu'il n'est vraiment pas dit ca (pourquoi irait il faire des pronostiques sérieusement?), qu'il était énervé et qu'il a twité pour exprimer son point de vue et démentir. D'ailleurs, il ne doit pas aimer twitter et la limite de caractères car il twitte souvent en plusieurs parties. Maintenant, de là à attaquer ou menacer leparisien pour qu'il corrige... Il a sûrement autre chose à faire.
Si j'ai fait l'effort pour aller voir son twitter c'est parce que je connais leparisien et que j'ai directement eu des doutes. Maintenant, chacun croit ce qu'il veut.

Korn
-+
-+
Messages : 1974
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#669 Message par Korn » 16 avr. 2020, 16:25

Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 16:18
kitchenette a écrit :
16 avr. 2020, 16:15
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 16:05
Korn a écrit :Oui, tu as raison, il conditionne la baisse des prix à la survenance d'une crise économique. Pour l'instant, ça reste hypothétique, On ne sait pas si -8% de PIB auront un impact :arrow: :arrow: :arrow:
Non seulement il l'a conditionne mais surtout il reprend le journal et le journaliste en disant qu'il n'a donné aucun chiffre pour la suite et que son 10 à 15% n'est que pure invention "puteàclick" ou conviction personnelle du journaliste. Et qu'il s'en dissocie totalement car lui n'en sait rien.
Il n'y pas marqué dans ses tweets qu'il a donné aucun chiffre. Ca ressemble surtout à un rétropédalage parce qu'il a dû se faire engueuler par ses collègues qu'il représente (le porte-parole qui casse le business, la situation doit être grave en effet).
En tout cas son démenti ne doit pas être solidement étayé, parce que l'article du Parisien est toujours en ligne à ce jour.
Rétropédalage le jour de la sortie de l'article. Le recadrage a été expresse alors! Le plus probable est qu'il n'est vraiment pas dit ca (pourquoi irait il faire des pronostiques sérieusement?), qu'il était énervé et qu'il a twité pour exprimer son point de vue et démentir. D'ailleurs, il ne doit pas aimer twitter et la limite de caractères car il twitte souvent en plusieurs parties. Maintenant, de là à attaquer ou menacer leparisien... Il a sûrement autre chose à faire.
Si j'ai fait l'effort pour aller voir son twitter car je connais leparisien et que j'ai directement eu des doutes. Maintenant, chacun croit ce qu'il veut.
On en en 2020, Il ne faut pas 3 jours de cheval pour faire passer un message.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#670 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 16:28

Korn a écrit :
16 avr. 2020, 16:25
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 16:18
kitchenette a écrit :
16 avr. 2020, 16:15
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 16:05
Non seulement il l'a conditionne mais surtout il reprend le journal et le journaliste en disant qu'il n'a donné aucun chiffre pour la suite et que son 10 à 15% n'est que pure invention "puteàclick" ou conviction personnelle du journaliste. Et qu'il s'en dissocie totalement car lui n'en sait rien.
Il n'y pas marqué dans ses tweets qu'il a donné aucun chiffre. Ca ressemble surtout à un rétropédalage parce qu'il a dû se faire engueuler par ses collègues qu'il représente (le porte-parole qui casse le business, la situation doit être grave en effet).
En tout cas son démenti ne doit pas être solidement étayé, parce que l'article du Parisien est toujours en ligne à ce jour.
Rétropédalage le jour de la sortie de l'article. Le recadrage a été expresse alors! Le plus probable est qu'il n'est vraiment pas dit ca (pourquoi irait il faire des pronostiques sérieusement?), qu'il était énervé et qu'il a twité pour exprimer son point de vue et démentir. D'ailleurs, il ne doit pas aimer twitter et la limite de caractères car il twitte souvent en plusieurs parties. Maintenant, de là à attaquer ou menacer leparisien... Il a sûrement autre chose à faire.
Si j'ai fait l'effort pour aller voir son twitter car je connais leparisien et que j'ai directement eu des doutes. Maintenant, chacun croit ce qu'il veut.
On en en 2020, Il ne faut pas 3 jours de cheval pour faire passer un message.
C'est le président du CSN, pas un grouillot qui a une réunion dans la journée, qui est disponible le reste du temps et qui attend qu'on l'appelle pour se faire recadrer. Et c'est son premier message de la journée donc probablement le matin. De toute façon, je ne peux pas faire plus que d'aller voir ce que lui dit avoir dit. Donc chacun croit ce qu'il veut ^^.
Modifié en dernier par Vincent92 le 16 avr. 2020, 16:33, modifié 2 fois.

Korn
-+
-+
Messages : 1974
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#671 Message par Korn » 16 avr. 2020, 16:31

Il a eu le temps d'aller voir dans la journée l'article mensonger du Parisien, ce saint homme :lol:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#672 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 16:35

Korn a écrit :
16 avr. 2020, 16:31
Il a eu le temps d'aller voir dans la journée l'article mensonger du Parisien, ce saint homme :lol:
En tout cas, il a écrit son message à 8:50 AM alors que l'article est paru à 8:34 AM. Recadrage extrêmement rapide chez les notaires! :lol: :lol:
Bref, c'est son rôle de réagir à ce qui se dit. S'il est interrogé par leparisien, c'est juste complètement naturel et normal d'aller voir l'article à sa parution et de réagir s'il n'est pas d'accord. Ce n'est pas un recadrage mais un coup de sang. C'est juste évident.
Modifié en dernier par Vincent92 le 16 avr. 2020, 16:53, modifié 6 fois.

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2795
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#673 Message par Marie 94 » 16 avr. 2020, 16:49

fabriceb a écrit :
16 avr. 2020, 13:44
J'ai déjà un collègue qui a annulé son projet d'achat (il visait un appartement et il a pensé à un confinement en appartement); cela ne signifie pas qu'il ne concrétisera pas sur une maison.
Mais plus tard.
Sage décision :D
Modifié en dernier par Marie 94 le 16 avr. 2020, 16:55, modifié 1 fois.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Korn
-+
-+
Messages : 1974
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#674 Message par Korn » 16 avr. 2020, 16:55

Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 16:35
Korn a écrit :
16 avr. 2020, 16:31
Il a eu le temps d'aller voir dans la journée l'article mensonger du Parisien, ce saint homme :lol:
En tout cas, il a écrit son message à 8:50 AM alors que l'article est paru à 8:34 AM. Recadrage extrêmement rapide chez les notaires! :lol: :lol:
Bref, c'est son rôle de réagir à ce qui se dit. S'il est interrogé par leparisien, c'est juste complètement naturel et normal d'aller voir l'article à sa parution et de réagir s'il n'est pas d'accord. Ce n'est pas un recadrage mais un coup de sang. C'est juste évident.
Tant de certitudes :D

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31259
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#675 Message par Gpzzzz » 16 avr. 2020, 17:02

Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 15:35
kamoulox a écrit :
16 avr. 2020, 15:32
Romario a écrit :
16 avr. 2020, 15:22
Confinement : les délais légaux pour acheter un bien immobilier sont raccourcis
seloger.fr
Le gouvernement est revenu sur l'ordonnance du 25 mars 2020 qui avait considérablement allongé les délais de rétractation, de recours, de préemption et d’instruction des demandes d’urbanisme. Ces délais légaux sont désormais raccourcis pour les compromis de vente et l'obtention d'un permis de construire.
Pourquoi un tel revirement? Les retours sont si mauvais? Annulation en masse?
J'y vois plutôt probablement du pragmatisme après discutions avec les professions (histoire que l'activité des intermédiaires ne soient pas bloquées trop longtemps). Si tu veux vraiment annulé, tu peux toujours.
Il faut quand même bien comprendre que l'activité va être à l'arrêt ou faible un moment. Donc, rajouter des lenteurs administratives... on se demande bien pourquoi faire.
Les notaires bossent encore hein.
Celui de mes parents est venu leur faire signer une succession il y a 8j.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#676 Message par Vincent92 » 16 avr. 2020, 17:04

Gpzzzz a écrit :
16 avr. 2020, 17:02
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 15:35
kamoulox a écrit :
16 avr. 2020, 15:32
Pourquoi un tel revirement? Les retours sont si mauvais? Annulation en masse?
J'y vois plutôt probablement du pragmatisme après discutions avec les professions (histoire que l'activité des intermédiaires ne soient pas bloquées trop longtemps). Si tu veux vraiment annulé, tu peux toujours.
Il faut quand même bien comprendre que l'activité va être à l'arrêt ou faible un moment. Donc, rajouter des lenteurs administratives... on se demande bien pourquoi faire.
Les notaires bossent encore hein.
Celui de mes parents est venu leur faire signer une succession il y a 8j.
Pas tous en tout cas. J'ai deux notaires (salariés) dans la famille qui sont au chômage partiel en ce moment. Par contre, je ne sais pas si leur étude est fermée ou non. J'imagine que le propriétaire doit probablement travailler. Peut être avec d'autres salariés (formaliste/rédacteur) mais même pas sûr.
Je ne dit pas que c'est ou va s'arrêter mais plutôt que cela doit globalement sérieusement fonctionner au ralenti.
Et que je ne vois pas vraiment (ou très peu) le gain réel de ces rallongements en face de la perte. C'est bien de protéger le consommateur mais il ne faut pas tomber dans des travers extrêmes et bureaucratiques.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31259
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#677 Message par Gpzzzz » 16 avr. 2020, 17:30

Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 17:04
Gpzzzz a écrit :
16 avr. 2020, 17:02
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 15:35
kamoulox a écrit :
16 avr. 2020, 15:32


Pourquoi un tel revirement? Les retours sont si mauvais? Annulation en masse?
J'y vois plutôt probablement du pragmatisme après discutions avec les professions (histoire que l'activité des intermédiaires ne soient pas bloquées trop longtemps). Si tu veux vraiment annulé, tu peux toujours.
Il faut quand même bien comprendre que l'activité va être à l'arrêt ou faible un moment. Donc, rajouter des lenteurs administratives... on se demande bien pourquoi faire.
Les notaires bossent encore hein.
Celui de mes parents est venu leur faire signer une succession il y a 8j.
Pas tous en tout cas. J'ai deux notaires (salariés) dans la famille qui sont au chômage partiel en ce moment. Par contre, je ne sais pas si leur étude est fermée ou non. J'imagine que le propriétaire doit probablement travailler. Peut être avec d'autres salariés (formaliste/rédacteur) mais même pas sûr.
Je ne dit pas que c'est ou va s'arrêter mais plutôt que cela doit globalement sérieusement fonctionner au ralenti.
Et que je ne vois pas vraiment (ou très peu) le gain réel de ces rallongements en face de la perte. C'est bien de protéger le consommateur mais il ne faut pas tomber dans des travers extrêmes et bureaucratiques.
Oui c est le patron qui bosse. Il pense a son POGNON :lol:

paul095
Messages : 873
Enregistré le : 29 août 2006, 15:03

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#678 Message par paul095 » 16 avr. 2020, 17:55

kamoulox a écrit :
16 avr. 2020, 15:52
L’île de France c’est officiellement 2 millions de perosnnes de + qu’en 1990. Avec aussi une explosion des personnes seules et des séparés.

J’ai quand même du mal à imaginer une baisse lourde et longue sur l’île de France.
Entre 1990et 1998, il y a eu son lot de divorces, et le neuf à l’arrêt quasi total. Et pourtant les prix n'ont cessés de baisser.
Cerise sur le gateau, les taux s'effondraient et les acheteurs potentiels étaient chaque jours plus nombreux du fait des rachats de crédit, mais rien n'y a fait: l’appétit pour l'immobilier était parti!

canti
Messages : 762
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#679 Message par canti » 16 avr. 2020, 19:40

paul095 a écrit :
16 avr. 2020, 17:55
kamoulox a écrit :
16 avr. 2020, 15:52
L’île de France c’est officiellement 2 millions de perosnnes de + qu’en 1990. Avec aussi une explosion des personnes seules et des séparés.

J’ai quand même du mal à imaginer une baisse lourde et longue sur l’île de France.
Entre 1990et 1998, il y a eu son lot de divorces, et le neuf à l’arrêt quasi total. Et pourtant les prix n'ont cessés de baisser.
Cerise sur le gateau, les taux s'effondraient et les acheteurs potentiels étaient chaque jours plus nombreux du fait des rachats de crédit, mais rien n'y a fait: l’appétit pour l'immobilier était parti!
Dans les années 90 le livret A était à 4% l'assurance vie à 8%!
Maintenant c'est 0% et 2%

Donc tu avais comme alternative de placer ton argent sur l'épargne, ce qui n'est plus le cas.
Et ça c'est une énorme différence. L'épargne ne rapporte quasiment plus d'argent désormais donc tout part dans la pierre pour beaucoup de monde

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 22322
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#680 Message par kamoulox » 16 avr. 2020, 19:41

canti a écrit :
16 avr. 2020, 19:40
paul095 a écrit :
16 avr. 2020, 17:55
kamoulox a écrit :
16 avr. 2020, 15:52
L’île de France c’est officiellement 2 millions de perosnnes de + qu’en 1990. Avec aussi une explosion des personnes seules et des séparés.

J’ai quand même du mal à imaginer une baisse lourde et longue sur l’île de France.
Entre 1990et 1998, il y a eu son lot de divorces, et le neuf à l’arrêt quasi total. Et pourtant les prix n'ont cessés de baisser.
Cerise sur le gateau, les taux s'effondraient et les acheteurs potentiels étaient chaque jours plus nombreux du fait des rachats de crédit, mais rien n'y a fait: l’appétit pour l'immobilier était parti!
Dans les années 90 le livret A était à 4% l'assurance vie à 8%!
Maintenant c'est 0% et 2%

Donc tu avais comme alternative de placer ton argent sur l'épargne, ce qui n'est plus le cas.
Et ça c'est une énorme différence. L'épargne ne rapporte quasiment plus d'argent désormais donc tout part dans la pierre pour beaucoup de monde
Effectivement ça a du jouer forcement.

Korn
-+
-+
Messages : 1974
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#681 Message par Korn » 16 avr. 2020, 19:46

canti a écrit :
16 avr. 2020, 19:40
paul095 a écrit :
16 avr. 2020, 17:55
kamoulox a écrit :
16 avr. 2020, 15:52
L’île de France c’est officiellement 2 millions de perosnnes de + qu’en 1990. Avec aussi une explosion des personnes seules et des séparés.

J’ai quand même du mal à imaginer une baisse lourde et longue sur l’île de France.
Entre 1990et 1998, il y a eu son lot de divorces, et le neuf à l’arrêt quasi total. Et pourtant les prix n'ont cessés de baisser.
Cerise sur le gateau, les taux s'effondraient et les acheteurs potentiels étaient chaque jours plus nombreux du fait des rachats de crédit, mais rien n'y a fait: l’appétit pour l'immobilier était parti!
Dans les années 90 le livret A était à 4% l'assurance vie à 8%!
Maintenant c'est 0% et 2%

Donc tu avais comme alternative de placer ton argent sur l'épargne, ce qui n'est plus le cas.
Et ça c'est une énorme différence. L'épargne ne rapporte quasiment plus d'argent désormais donc tout part dans la pierre pour beaucoup de monde
Tout à fait vrai, c'est juste qu'entre une épargne qui ne rapporte plus grand chose et un actif qui baisse, le choix est aussi très clair. Onverrabien#

jobserve75
Messages : 1155
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#682 Message par jobserve75 » 17 avr. 2020, 02:44

Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 13:01
Marie 94 a écrit :
16 avr. 2020, 12:33
Vincent92 a écrit :
16 avr. 2020, 09:12
Marie 94 a écrit :
15 avr. 2020, 21:11
Quant aux investisseurs, je n’en connais pas bcp qui vont acheter dans un contexte où une baisse de prix est anticipée par tous les acteurs et avec des perspectives de revenus incertaines (risque d’impayés élevé, de se trouver avec des occupants qu’on n’est pas prêt de mettre à la rue, la trêve hivernale va durer toutes les saisons) et des plus-values encore plus incertaines. On n'est pas obligé de choisir entre la bourse et la pierre.
Oui, il y a aussi les obligations qui n'ont jamais été aussi risquées et qui ne rapportent rien ou alors mettre son argent sur un compte courant ou un livret (ce qui revient à avoir plus ou moins une obligation bancaire mais ne chipotons pas) en priant pour que personne ne se serve.
Sinon, tu peux tout retirer (en liquidité ou en or) pour le mettre sous ton lit ou dans ton jardin. Si on ne te les vole pas, tu perds du pouvoir d'achat tous les jours...
Plus sérieusement, ce n'est pas si serein pour tout le monde d'avoir beaucoup de liquidité en ce moment. Ma conjointe est dans cette situation (plus de 100k de liquidité) et se pose vraiment la question de comment investir en ce moment justement. Elle a notamment peur d'un "haircut".
Tu trouves pas que tu es dans la caricature là? De toute façon, vous allez perdre votre épargne. Quitte à le perdre en beauté, autant le perdre en investissant dans la bourse ou la pierre? Parce que haircut is coming...
Je ne suis pas dans la caricature mais tout à fait sérieux en te décrivant sa situation.
Je ne sais pas dire à l'avance quel support est le bon et, si j'étais dans sa situation, je ne serais pas répondre simplement. Pendant une crise, tout est dangereux quand on a une somme importante à investir. Surtout maintenant, avec toutes les lois qui sont sorties récemment et les précédents en terme d'haircut, on sait bien que patienter longtemps avec une grosse somme sur un compte est aussi risqué.
De toute manière, je ne souhaite pas lui dire ce que je ferais à sa place. Il y a rien de pire que de conseiller un proche qui est risquophobe et qui ne supporte pas une perte (c'est son cas. Comme beaucoup de femmes, ne serait ce qu'une petite baisse possible étant vécu comme l'armageddon), surtout en plein milieu d'une crise. Si tu t'es trompé, c'est des embrouilles possibles en mode "je te l'avais dit/je le savais". Je préfère donc qu'elle choisisse elle même et lui dire si cela me semble intéressant ensuite.
Je lui ai simplement dit que, si elle le souhaitait, elle pouvait rembourser mon prêt (il reste ~90k€) et que je lui verserais en échange ce que je dois à la banque au fur et à mesure. Ce qui ferait baisser la somme à investir si cela la stresse trop d'arbitrer mais aurait pour conséquence de ne pas être très rémunérateur.

De toute façon, la discussion ne porte pas tellement sur son cas en particulier ou ce qu'il serait logique de ton point de vue ou de mon point de vue. Je voulais simplement faire remarquer que, pour quelqu'un qui a du cash, il n'est pas aussi facile que tu sembles le croire d'arbitrer aujourd'hui. Et que, par conséquent, une partie des liquidités peuvent très bien (ou pas) être réorientés vers l'immobilier, comme se fut sûrement le cas après le krack boursier de l'été 2009 par exemple. Le marché se fiche pas mal de ton avis.
Personnellement, je comprends cette inquiétude.
De manière générale, il y aura des perdants dans cette crise.
Une ponction des avoirs financiers avait été envisagée par le fmi. Ça a déjà eu lieu en Italie et à Chypre.
Une forte remontée des taux n’est pas à exclure conduisant à la faillite de certains assureurs tenant des fonds en euros
Une forte inflation n’est pas à exclure (malgré la baisse du pétrole) à cause de la contraction de l’offre et de la « monnaie hélicoptère » mise en œuvre (primes pour les fonctionnaires, les minima sociaux, aidés aux entrepreneurs...) et d’un excès d’épargne qui sera dépensé un jour

Je ne dis pas que l’immobilier sera épargné mais il pourrait s’en sortir un peu mieux que d’autres classes d’actifs.

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#683 Message par Cagou780 » 17 avr. 2020, 05:44

jobserve75 a écrit :
17 avr. 2020, 02:44
Une forte inflation n’est pas à exclure (malgré la baisse du pétrole) à cause de la contraction de l’offre et de la « monnaie hélicoptère » mise en œuvre (primes pour les fonctionnaires, les minima sociaux, aidés aux entrepreneurs...) et d’un excès d’épargne qui sera dépensé un jour
Je ne dis pas que l’immobilier sera épargné mais il pourrait s’en sortir un peu mieux que d’autres classes d’actifs.
- pas de problème d'offre : on n'est pas en guerre, pas de destruction de l'appareil de production. Des boîtes vont couler faute de demande. Les autres vont baisser leur prix face à la concurrence restante. Surement de l'inflation dans l'alimentaire (et encore ? ex : un plus bas en 3 ans pour le maïs, baisse du blé, du soja, baisse annoncée du riz, du lait, baisse de 0.9 pour les fruits et légumes frais en mars/février en France et de 2,3% /porcs vivants en Chine)
- pas de hausse de la demande (sauf concernant les RS où un rush est attendu. Financement ?) car baisse de revenu + épargne + hausse d'impôt (probable) + perte probable valeur de l'actif (immobilier)
- Les taux peuvent difficilement faire autre chose que monter.
- matières premières en baisse dont pétrole.
- De la « monnaie hélicoptère » a déjà été distribuée en 2008. ça n'a pas fait monter l'inflation. ça a permis d'effacer comme par magie les dettes pourries des banques et de faire encore plus de fric à la bourse. Pour moi ce n'est pas les ménages qui en sont les bénéficiaires.

On va plutôt vers la déflation (ça fait un moment).
Dans le schéma ça part de la baisse de prix. On en n'était déjà pas loin avec fin mars 0.7 d'inflation sur un an en zone euro. (Aux States 1.5. Au japon 0.6 sur un an en février).
Ici on partirait donc d'une chute de la consommation et de la production avec une baisse de la demande et de la croissance. Pour moi l'anticipation de la baisse des prix est aussi acquise pour la plupart des agents économiques.

Image

Le problème c'est que la « monnaie hélicoptère » va servir dans l'urgence à éponger des dettes (qui ont servi à faire de minables taux de croissance) pas à relancer la machine.
ça peut paraître anecdotique mais je pense qu'il faut ajouter que des sites d'annonces en ligne comme le bon coincoin vont participer à la baisse de la demande. Ceux qui ont besoin de fric vont vendre tout et n'importe quoi et ceux qui vont vouloir épargner vont acheter de l'occasion, en faisant baisser les prix, mais surtout sans acheter du neuf en magasin.

L'immobilier, quoiqu'il se passe, au moins t'as un titre de propriété si tu n'est plus locataire de ta banque. Après ça peut baisser ou être taxé aussi.
jobserve75 a écrit :
17 avr. 2020, 02:44
Une forte remontée des taux n’est pas à exclure conduisant à la faillite de certains assureurs tenant des fonds en euros
Pas compris. Tu peux préciser STP ?

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31259
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#684 Message par Gpzzzz » 17 avr. 2020, 06:19

Si les taux remontent fortement les gens vont retirer leur billes des anciennes AV qui rapporteront rien.. mais y aura pas assez de liquidité pour rembourser tout le monde..

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#685 Message par Cagou780 » 17 avr. 2020, 06:31

Une hausse de la rémunération des AV fonds en euros est attendue ? Je crois que les banques ont maintenant le droit de limiter l'accès aux AV en fonds euros (obligation de mettre une partie en UC).

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31259
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#686 Message par Gpzzzz » 17 avr. 2020, 07:49

Cagou780 a écrit :
17 avr. 2020, 06:31
Une hausse de la rémunération des AV fonds en euros est attendue ? Je crois que les banques ont maintenant le droit de limiter l'accès aux AV en fonds euros (obligation de mettre une partie en UC).
Si les taux remontent oui les rendements vont remonter.. enfin pour les nouvelles AV créées ! Le problème c est pour les anciennes !

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#687 Message par Cagou780 » 17 avr. 2020, 08:42

Gpzzzz a écrit :
17 avr. 2020, 07:49
Cagou780 a écrit :
17 avr. 2020, 06:31
Une hausse de la rémunération des AV fonds en euros est attendue ? Je crois que les banques ont maintenant le droit de limiter l'accès aux AV en fonds euros (obligation de mettre une partie en UC).
Si les taux remontent oui les rendements vont remonter.. enfin pour les nouvelles AV créées ! Le problème c est pour les anciennes !
Mais si tu fermes une vieille AV en fonds euros pour en ouvrir une nouvelle avec un meilleure taux mais que à condition que tu mettes 30 % en UC... Je me fais pas trop de bile pour les banquiers sur ce coup là.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 43360
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#688 Message par slash33 » 17 avr. 2020, 10:28

Cagou780 a écrit :
17 avr. 2020, 06:31
Une hausse de la rémunération des AV fonds en euros est attendue ? Je crois que les banques ont maintenant le droit de limiter l'accès aux AV en fonds euros (obligation de mettre une partie en UC).
L'AV restera le meilleur placement, rapporté au risque, relativement aux autres placements de même classe de risque.

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 8131
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#689 Message par crispus » 17 avr. 2020, 10:50

Cagou780 a écrit :
17 avr. 2020, 05:44
Pour moi l'anticipation de la baisse des prix est aussi acquise pour la plupart des agents économiques.
Quand des investisseurs acceptent de prêter à des états à taux négatif, ils anticipent une destruction globale de valeur, mais estiment que le pouvoir d'achat de leur épargne sera correct malgré une baisse en capital.

L'Allemagne n'a eu aucun souci pour se financer à taux négatif : les prêteurs anticipant l'explosion de l'Euro pensent se couvrir en étant remboursés en DM en 2030. :twisted:

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#690 Message par Cagou780 » 17 avr. 2020, 11:11

crispus a écrit :
17 avr. 2020, 10:50
Cagou780 a écrit :
17 avr. 2020, 05:44
Pour moi l'anticipation de la baisse des prix est aussi acquise pour la plupart des agents économiques.
Quand des investisseurs acceptent de prêter à des états à taux négatif, ils anticipent une destruction globale de valeur, mais estiment que le pouvoir d'achat de leur épargne sera correct malgré une baisse en capital.

L'Allemagne n'a eu aucun souci pour se financer à taux négatif : les prêteurs anticipant l'explosion de l'Euro pensent se couvrir en étant remboursés en DM en 2030. :twisted:
Les taux négatifs sont la manifestation d'une volonté de se couvrir face au risque. L'Allemagne a de meilleurs taux car les prêteurs pensent courir moins de risque en lui prêtant. Rien à voir avec un possible éclatement de la zone euro.

jobserve75
Messages : 1155
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#691 Message par jobserve75 » 17 avr. 2020, 11:56

Cagou780 a écrit :
17 avr. 2020, 05:44
jobserve75 a écrit :
17 avr. 2020, 02:44
Une forte inflation n’est pas à exclure (malgré la baisse du pétrole) à cause de la contraction de l’offre et de la « monnaie hélicoptère » mise en œuvre (primes pour les fonctionnaires, les minima sociaux, aidés aux entrepreneurs...) et d’un excès d’épargne qui sera dépensé un jour
Je ne dis pas que l’immobilier sera épargné mais il pourrait s’en sortir un peu mieux que d’autres classes d’actifs.
- pas de problème d'offre : on n'est pas en guerre, pas de destruction de l'appareil de production. Des boîtes vont couler faute de demande. Les autres vont baisser leur prix face à la concurrence restante. Surement de l'inflation dans l'alimentaire (et encore ? ex : un plus bas en 3 ans pour le maïs, baisse du blé, du soja, baisse annoncée du riz, du lait, baisse de 0.9 pour les fruits et légumes frais en mars/février en France et de 2,3% /porcs vivants en Chine)
- pas de hausse de la demande (sauf concernant les RS où un rush est attendu. Financement ?) car baisse de revenu + épargne + hausse d'impôt (probable) + perte probable valeur de l'actif (immobilier)
- Les taux peuvent difficilement faire autre chose que monter.
- matières premières en baisse dont pétrole.
- De la « monnaie hélicoptère » a déjà été distribuée en 2008. ça n'a pas fait monter l'inflation. ça a permis d'effacer comme par magie les dettes pourries des banques et de faire encore plus de fric à la bourse. Pour moi ce n'est pas les ménages qui en sont les bénéficiaires.

On va plutôt vers la déflation (ça fait un moment).
Dans le schéma ça part de la baisse de prix. On en n'était déjà pas loin avec fin mars 0.7 d'inflation sur un an en zone euro. (Aux States 1.5. Au japon 0.6 sur un an en février).
Ici on partirait donc d'une chute de la consommation et de la production avec une baisse de la demande et de la croissance. Pour moi l'anticipation de la baisse des prix est aussi acquise pour la plupart des agents économiques.

Image

Le problème c'est que la « monnaie hélicoptère » va servir dans l'urgence à éponger des dettes (qui ont servi à faire de minables taux de croissance) pas à relancer la machine.
ça peut paraître anecdotique mais je pense qu'il faut ajouter que des sites d'annonces en ligne comme le bon coincoin vont participer à la baisse de la demande. Ceux qui ont besoin de fric vont vendre tout et n'importe quoi et ceux qui vont vouloir épargner vont acheter de l'occasion, en faisant baisser les prix, mais surtout sans acheter du neuf en magasin.

L'immobilier, quoiqu'il se passe, au moins t'as un titre de propriété si tu n'est plus locataire de ta banque. Après ça peut baisser ou être taxé aussi.
jobserve75 a écrit :
17 avr. 2020, 02:44
Une forte remontée des taux n’est pas à exclure conduisant à la faillite de certains assureurs tenant des fonds en euros
Pas compris. Tu peux préciser STP ?
Bonjour,

Concernant l’inflation, je pense que nous sommes dans des mouvements différents de ceux de 2008-2019 pour les raisons suivantes :
- l’offre risque bien de se réduire drastiquement avec des faillites d’entreprises ‘ex du secteur aérien de l’automobile, du tourisme...)
- la politique monétaire de la BCE a consisté à racheter des dettes des États et de grandes entreprises pour stimuler l’offre, les États ayant réduit la fiscalité sur les entreprises. C’est différent actuellement car le rachat de dettes vise à absorber un déficit visant à stimuler la demande (du moins à la maintenir).
- la fiscalité a été en faveur des entreprises (offre) et non de la demande ces 10 dernières années, ce qui a d’ailleurs généré d’importantes inégalité
- le pétrole baisse actuellement en raison d’une baisse de la demande (-7% au niveau mondial). Mais ce niveau des prix va avoir pour effet de contracter l’offre (faillite des producteurs américains, moins d’investissements dans la recherche). Quand la demande reprendra, l’offre ne pourra suivre et génèrera une hausse du baril
- il y a une volonté de ré localiser des entreprises en occident (avec une dose de protectionnisme). Cela aura un coût sur les prix.
- un mouvement puissant de revalorisation des petits salaires infirmiers, caissiers, chauffeurs routiers...) émerge et est source d’une spirale inflationniste

Concernant la garantie des AV et l’arbitrage entre différentes classes d’actifs :
- les États peuvent faire défaut dans leur paiement. Je pense au « PIG » mais aussi à la France. Ce scénario est quasi certain pour la Grèce et l’Italie.
- de nombreuses banques italiennes ont des actifs pourris risquant de contaminer tout le système bancaire européen avec des faillites et donc une perte pour les épargnants
- les outils monétaires déployés par la bce ne sont pas à la hauteur des enjeux et un éclatement de la zone euro n’est pas à exclure. Un retour aux monnaies nationales dévaloriserait le portefeuille des AV en euros
- la hausse des taux fera baisser les obligations et entraînera un mouvement massif de retrait sur les AV. C’est un scénario tout-à-fait envisageable.

Quand on voit le niveau de chômage qui explose aux usa et à une vitesse éclair, on se rend compte de l’ampleur de la déflagration de la crise qui arrive.
Les équilibres financiers et économiques vont s’en trouver très très perturbés

Avatar du membre
Gilles C
Messages : 641
Enregistré le : 20 nov. 2018, 14:54

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#692 Message par Gilles C » 17 avr. 2020, 12:39

jobserve75 a écrit :
17 avr. 2020, 11:56
Cagou780 a écrit :
17 avr. 2020, 05:44
jobserve75 a écrit :
17 avr. 2020, 02:44
Une forte inflation n’est pas à exclure (malgré la baisse du pétrole) à cause de la contraction de l’offre et de la « monnaie hélicoptère » mise en œuvre (primes pour les fonctionnaires, les minima sociaux, aidés aux entrepreneurs...) et d’un excès d’épargne qui sera dépensé un jour
Je ne dis pas que l’immobilier sera épargné mais il pourrait s’en sortir un peu mieux que d’autres classes d’actifs.
- pas de problème d'offre : on n'est pas en guerre, pas de destruction de l'appareil de production. Des boîtes vont couler faute de demande. Les autres vont baisser leur prix face à la concurrence restante. Surement de l'inflation dans l'alimentaire (et encore ? ex : un plus bas en 3 ans pour le maïs, baisse du blé, du soja, baisse annoncée du riz, du lait, baisse de 0.9 pour les fruits et légumes frais en mars/février en France et de 2,3% /porcs vivants en Chine)
- pas de hausse de la demande (sauf concernant les RS où un rush est attendu. Financement ?) car baisse de revenu + épargne + hausse d'impôt (probable) + perte probable valeur de l'actif (immobilier)
- Les taux peuvent difficilement faire autre chose que monter.
- matières premières en baisse dont pétrole.
- De la « monnaie hélicoptère » a déjà été distribuée en 2008. ça n'a pas fait monter l'inflation. ça a permis d'effacer comme par magie les dettes pourries des banques et de faire encore plus de fric à la bourse. Pour moi ce n'est pas les ménages qui en sont les bénéficiaires.

On va plutôt vers la déflation (ça fait un moment).
Dans le schéma ça part de la baisse de prix. On en n'était déjà pas loin avec fin mars 0.7 d'inflation sur un an en zone euro. (Aux States 1.5. Au japon 0.6 sur un an en février).
Ici on partirait donc d'une chute de la consommation et de la production avec une baisse de la demande et de la croissance. Pour moi l'anticipation de la baisse des prix est aussi acquise pour la plupart des agents économiques.

Image

Le problème c'est que la « monnaie hélicoptère » va servir dans l'urgence à éponger des dettes (qui ont servi à faire de minables taux de croissance) pas à relancer la machine.
ça peut paraître anecdotique mais je pense qu'il faut ajouter que des sites d'annonces en ligne comme le bon coincoin vont participer à la baisse de la demande. Ceux qui ont besoin de fric vont vendre tout et n'importe quoi et ceux qui vont vouloir épargner vont acheter de l'occasion, en faisant baisser les prix, mais surtout sans acheter du neuf en magasin.

L'immobilier, quoiqu'il se passe, au moins t'as un titre de propriété si tu n'est plus locataire de ta banque. Après ça peut baisser ou être taxé aussi.
jobserve75 a écrit :
17 avr. 2020, 02:44
Une forte remontée des taux n’est pas à exclure conduisant à la faillite de certains assureurs tenant des fonds en euros
Pas compris. Tu peux préciser STP ?
Bonjour,

Concernant l’inflation, je pense que nous sommes dans des mouvements différents de ceux de 2008-2019 pour les raisons suivantes :
- l’offre risque bien de se réduire drastiquement avec des faillites d’entreprises ‘ex du secteur aérien de l’automobile, du tourisme...)
- la politique monétaire de la BCE a consisté à racheter des dettes des États et de grandes entreprises pour stimuler l’offre, les États ayant réduit la fiscalité sur les entreprises. C’est différent actuellement car le rachat de dettes vise à absorber un déficit visant à stimuler la demande (du moins à la maintenir).
- la fiscalité a été en faveur des entreprises (offre) et non de la demande ces 10 dernières années, ce qui a d’ailleurs généré d’importantes inégalité
- le pétrole baisse actuellement en raison d’une baisse de la demande (-7% au niveau mondial). Mais ce niveau des prix va avoir pour effet de contracter l’offre (faillite des producteurs américains, moins d’investissements dans la recherche). Quand la demande reprendra, l’offre ne pourra suivre et génèrera une hausse du baril
- il y a une volonté de ré localiser des entreprises en occident (avec une dose de protectionnisme). Cela aura un coût sur les prix.
- un mouvement puissant de revalorisation des petits salaires infirmiers, caissiers, chauffeurs routiers...) émerge et est source d’une spirale inflationniste

Concernant la garantie des AV et l’arbitrage entre différentes classes d’actifs :
- les États peuvent faire défaut dans leur paiement. Je pense au « PIG » mais aussi à la France. Ce scénario est quasi certain pour la Grèce et l’Italie.
- de nombreuses banques italiennes ont des actifs pourris risquant de contaminer tout le système bancaire européen avec des faillites et donc une perte pour les épargnants
- les outils monétaires déployés par la bce ne sont pas à la hauteur des enjeux et un éclatement de la zone euro n’est pas à exclure. Un retour aux monnaies nationales dévaloriserait le portefeuille des AV en euros
- la hausse des taux fera baisser les obligations et entraînera un mouvement massif de retrait sur les AV. C’est un scénario tout-à-fait envisageable.

Quand on voit le niveau de chômage qui explose aux usa et à une vitesse éclair, on se rend compte de l’ampleur de la déflagration de la crise qui arrive.
Les équilibres financiers et économiques vont s’en trouver très très perturbés
Analyse très intéressante.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32614
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#693 Message par ignatius » 17 avr. 2020, 12:44

jobserve75 a écrit :
17 avr. 2020, 11:56

- les États peuvent faire défaut dans leur paiement. Je pense au « PIG » mais aussi à la France. Ce scénario est quasi certain pour la Grèce et l’Italie.
Je serai plus modeste en terme de prévisions.
L'inventivité et l'interventionnisme politique n'ont pas de limites.

Une reprise en V n'est pas à exclure 8)
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Korn
-+
-+
Messages : 1974
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#694 Message par Korn » 17 avr. 2020, 12:47

ignatius a écrit :
17 avr. 2020, 12:44
jobserve75 a écrit :
17 avr. 2020, 11:56

- les États peuvent faire défaut dans leur paiement. Je pense au « PIG » mais aussi à la France. Ce scénario est quasi certain pour la Grèce et l’Italie.
Je serai plus modeste en terme de prévisions.
L'inventivité et l'interventionnisme politique n'ont pas de limites.

Une reprise en V n'est pas à exclure 8)
Plus on ira bas, plus on pourra parler de reprise en V. La question, c'est le timing.

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#695 Message par Cagou780 » 17 avr. 2020, 13:13

jobserve75 a écrit :
17 avr. 2020, 11:56
Concernant l’inflation, je pense que nous sommes dans des mouvements différents de ceux de 2008-2019 pour les raisons suivantes :
- l’offre risque bien de se réduire drastiquement avec des faillites d’entreprises ‘ex du secteur aérien de l’automobile, du tourisme...). Les entreprises qui ne feront pas faillite devront baisser leur prix pour ne pas couler aussi. Si toutes les boîtes coulent et qu'il n'en reste que 10 %, a qui vont elles vendre ? à des chomeurs.
- la politique monétaire de la BCE a consisté à racheter des dettes des États et de grandes entreprises pour stimuler l’offre, les États ayant réduit la fiscalité sur les entreprises. C’est différent actuellement car le rachat de dettes vise à absorber un déficit visant à stimuler la demande (du moins à la maintenir). La demande n'est pas maintenue elle s'est écroulée
- la fiscalité a été en faveur des entreprises (offre) et non de la demande ces 10 dernières années, ce qui a d’ailleurs généré d’importantes inégalité Et selon moi ç'est parti en dividende pas en hausse de revenu du travail
- le pétrole baisse actuellement en raison d’une baisse de la demande (-7% au niveau mondial). Mais ce niveau des prix va avoir pour effet de contracter l’offre (faillite des producteurs américains, moins d’investissements dans la recherche). Quand la demande reprendra, l’offre ne pourra suivre et génèrera une hausse du baril il va y avoir des faillites mais si les prix remontent les pays producteurs feront le nécessaire pour relancer le secteur. Tous ces pays vont morfler
- il y a une volonté de ré localiser des entreprises en occident (avec une dose de protectionnisme). Cela aura un coût sur les prix. On va ouvrir une ou deux entreprises de masques et basta. Le protectionnisme va à l'encontre des convictions de nos dirigeants sans même parler des traités (UE OMC). La Chine ne va pas nous regarder faire notre petite relocalisation tranquille, elle se battra pour sauver son économie. Il y aussi la question de la compétitivité de la production en France.Si on relocalise mais qu'on n'est pas compétitif...alors oui faut fermer les frontières
- un mouvement puissant de revalorisation des petits salaires infirmiers, caissiers, chauffeurs routiers...) émerge et est source d’une spirale inflationniste. C'est ceux sur qui les CRS tapaient dessus il y a peu de temps. Macron veut faire du Mélenchon ? Je demande à voir. Qui va payer ?

Concernant la garantie des AV et l’arbitrage entre différentes classes d’actifs :
- les États peuvent faire défaut dans leur paiement. Je pense au « PIG » mais aussi à la France. Ce scénario est quasi certain pour la Grèce et l’Italie.
- de nombreuses banques italiennes ont des actifs pourris risquant de contaminer tout le système bancaire européen avec des faillites et donc une perte pour les épargnants
- les outils monétaires déployés par la bce ne sont pas à la hauteur des enjeux et un éclatement de la zone euro n’est pas à exclure. Un retour aux monnaies nationales dévaloriserait le portefeuille des AV en euros
- la hausse des taux fera baisser les obligations et entraînera un mouvement massif de retrait sur les AV. C’est un scénario tout-à-fait envisageable.
Ils feront le max pour sauver la zone euro y compris les Allemands (qui ont Deutsche Bank avec des cadavres dans les placards) si on coule ils couleront avec nous même avec un beau DM tout neuf.
Quand on voit le niveau de chômage qui explose aux usa et à une vitesse éclair, on se rend compte de l’ampleur de la déflagration de la crise qui arrive.
Les équilibres financiers et économiques vont s’en trouver très très perturbés

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23129
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#696 Message par lecriminel » 17 avr. 2020, 13:16

ignatius a écrit :
17 avr. 2020, 12:44

Je serai plus modeste en terme de prévisions.

Une reprise en V n'est pas à exclure 8)
A ce stade, on ne peut rien exclure, pas même une reprise en S.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 8386
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#697 Message par Bidibulle » 17 avr. 2020, 13:21

lecriminel a écrit :
17 avr. 2020, 13:16
ignatius a écrit :
17 avr. 2020, 12:44

Je serai plus modeste en terme de prévisions.

Une reprise en V n'est pas à exclure 8)
A ce stade, on ne peut rien exclure, pas même une reprise en S.
Voire une reprise en main.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

supermascotte
Messages : 449
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#698 Message par supermascotte » 17 avr. 2020, 13:27

ignatius a écrit :
17 avr. 2020, 12:44
jobserve75 a écrit :
17 avr. 2020, 11:56

- les États peuvent faire défaut dans leur paiement. Je pense au « PIG » mais aussi à la France. Ce scénario est quasi certain pour la Grèce et l’Italie.
Je serai plus modeste en terme de prévisions.
L'inventivité et l'interventionnisme politique n'ont pas de limites.

Une reprise en V n'est pas à exclure 8)
Heureusement que vous êtes là pour nous divertir :lol:

En ces temps de crise, nous n'avons pas beaucoup de certitude, sauf sur le fait que l'on peut faire une croix sur une reprise en V.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32614
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#699 Message par ignatius » 17 avr. 2020, 13:32

supermascotte a écrit :
17 avr. 2020, 13:27
ignatius a écrit :
17 avr. 2020, 12:44
jobserve75 a écrit :
17 avr. 2020, 11:56

- les États peuvent faire défaut dans leur paiement. Je pense au « PIG » mais aussi à la France. Ce scénario est quasi certain pour la Grèce et l’Italie.
Je serai plus modeste en terme de prévisions.
L'inventivité et l'interventionnisme politique n'ont pas de limites.

Une reprise en V n'est pas à exclure 8)
Heureusement que vous êtes là pour nous divertir :lol:

En ces temps de crise, nous n'avons pas beaucoup de certitude, sauf sur le fait que l'on peut faire une croix sur une reprise en V.
Je n'en serais pas si sûr.
Seul l'avenir nous le dira.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
meskiangasher
Messages : 312
Enregistré le : 23 mai 2005, 20:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#700 Message par meskiangasher » 17 avr. 2020, 13:35

ignatius a écrit :
17 avr. 2020, 12:44
jobserve75 a écrit :
17 avr. 2020, 11:56

- les États peuvent faire défaut dans leur paiement. Je pense au « PIG » mais aussi à la France. Ce scénario est quasi certain pour la Grèce et l’Italie.
Je serai plus modeste en terme de prévisions.
L'inventivité et l'interventionnisme politique n'ont pas de limites.

Une reprise en V n'est pas à exclure 8)
On règle le problème d'addiction du camé en augmentant de plus en plus les doses : au bout d'un moment arrivera l'overdose.