[Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Avatar du membre
krachboom
+
+
Messages : 3175
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1201 Message par krachboom » 29 avr. 2020, 10:48

Cagou780 a écrit :
29 avr. 2020, 10:14
En 1 mois et demi. C'est là qu'on se rend compte qu'il y en a qui sont tout le temps ric rac.
voir ce message et les suivants où j'évoquais que c'était très dur pour bcp de monde et où je me suis fait gentiment boulé...

http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 1#p2411171

supermascotte
Messages : 427
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1202 Message par supermascotte » 29 avr. 2020, 10:58

Allez un nouvel article pour rajouter de l'eau au moulin :

boursorama.com/patrimoine/actualites/co ... 7d517831cc

:lol: Allez, tout va bien se passer. Mais si, puisque Seloger.com et Meilleurstaux vous le disent. :lol:

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22705
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1203 Message par lecriminel » 29 avr. 2020, 11:45

Vincent92 a écrit :
29 avr. 2020, 10:39
Le passage est très clair. Fin 2009, Neron voyait les prix parisiens chuter en dessous de 3000€/m2. Ceci dit, il n'était pas du tout le seul à être complètement à l'ouest.
" soit à Paris il n'y aura plus que des Chefs d'entreprises ayant réussit dans 20 ans , soit les prix doivent baisser"

aujourd'hui les conditions d'achat sont à peu près les mêmes qu'en 2006 donc les prix (au sens large, inflation et taux inclus) n'ont pas baissé (comme indiqué ils ne sont accessibles qu'aux très riches, "chefs d'entreprise" à prendre au sens large), j'aimerais que personne ne soit jamais plus à l'ouest que ça. Du moins parmi les décideurs, pour les autres, la vie serait peut-être plus triste.
Paris, le village gaulois qui résiste (logique, les très riches le sont de plus en plus, de leur point de vue, les prix baissent (moins d'effort et de risque)), même au Covid ?
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Korn
-+
-+
Messages : 1829
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1204 Message par Korn » 29 avr. 2020, 11:51

Vincent92 a écrit :
29 avr. 2020, 10:44
Cagou780 a écrit :
29 avr. 2020, 10:14
Romario a écrit :
29 avr. 2020, 08:04
Dans le même genre

1 locataire sur 20 et 1 propriétaire sur 5 ne peuvent plus payer loyer ou crédit, economiematin.fr, le 29/04/2020
Les propriétaires les plus exposés sont, bien évidemment, ceux qui ont contracté un crédit immobilier pour acheter un bien locatif : ils représentent, selon l’enquête de Meelo, 13% de l’ensemble des propriétaires alors que 52,8% remboursent un crédit pour la résidence principale, 3,6% pour leur résidence secondaire et 30,6% n’ont pas de crédit en cours. Les propriétaires ayant payé un bien locatif par un crédit peuvent se retrouver dépendants de la situation de leur locataire : si ce dernier ne peut plus payer, ils pourraient ne pas pouvoir payer non plus.
5,9% des locataires qui ne peuvent pas plus payer leur loyer...
Chez les propriétaires ayant un crédit immobilier à payer, ... 17% (qui) ne peuvent déjà plus rembourser,...
En 1 mois et demi. C'est là qu'on se rend compte qu'il y en a qui sont tout le temps ric rac.
Les mêmes (seloger + IMO) ont sorti une étude le même jour qui dit que 7 français sur 10 ont toujours envie de concrétiser leur projet dans les 6 prochains mois et que plus de 80% pensent que leur pouvoir d'achat sera inchangé malgré le confinement.
Comme quoi, cela dépend qui on interroge. Évidemment, le sondage qui est relayé ici est le plus négatif parmi tous ceux qu'ils ont fait. Forum à rendre dépressif...
Dois-je comprendre que parmi ceux qui voulaient acheter dans les 6 mois, 3 sur 10 ont mis les voiles ? De mon point de vue, c'est beaucoup.
Sur les 7 sur 10 qui restent, on verra combien peuvent. VC'est la question intéressante.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10642
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1205 Message par optimus maximus » 29 avr. 2020, 12:00

La phrase est ambiguë tellement elle est elliptique.
C'est en fait : parmi les français qui avaient l'intention de concrétiser leur projet immobilier dans les 6 prochains mois, 70% maintiennent le cap.
Et probablement c'est que sur les 30% qui renoncent, c'est en raison d'une baisse de pouvoir d'achat pour deux tiers d'entre eux.
Et là, c'est moins rassurant pour l'état du marché immobilier pris dans sa globalité.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11171
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1206 Message par Vincent92 » 29 avr. 2020, 12:31

lecriminel a écrit :
29 avr. 2020, 11:45
Vincent92 a écrit :
29 avr. 2020, 10:39
Le passage est très clair. Fin 2009, Neron voyait les prix parisiens chuter en dessous de 3000€/m2. Ceci dit, il n'était pas du tout le seul à être complètement à l'ouest.
" soit à Paris il n'y aura plus que des Chefs d'entreprises ayant réussit dans 20 ans , soit les prix doivent baisser"

aujourd'hui les conditions d'achat sont à peu près les mêmes qu'en 2006 donc les prix (au sens large, inflation et taux inclus) n'ont pas baissé (comme indiqué ils ne sont accessibles qu'aux très riches, "chefs d'entreprise" à prendre au sens large), j'aimerais que personne ne soit jamais plus à l'ouest que ça. Du moins parmi les décideurs, pour les autres, la vie serait peut-être plus triste.
Paris, le village gaulois qui résiste (logique, les très riches le sont de plus en plus, de leur point de vue, les prix baissent (moins d'effort et de risque)), même au Covid ?
Je ne présage rien pour 2020, 2021 ou 2022. Par ma part, il est trop tot pour appréhender les conséquences même si je m'attends à minima à une contraction relativement importante des volumes ces prochains mois. Les conséquences de cette crise sont trop difficile à appréhender correctement pour moi, il est trop tôt.
Par contre, je dis qu'en 2009 il annonçait des prix à moins de 3000€/m2 à Paris, comme presque tous les intervenants de sa file. Que c'était complètement à côté de la plaque et qu'il y avait des signes positifs qu'on pouvait déjà desceller à l'époque (PTZ de l'ancien, krack boursier, interventions françaises et européennes,...). Mais ces éléments n'ont jamais été mis dans la balance tant cela était euphorisant pour les contributeurs de ne rapporter que les nouvelles les plus mauvaises et d'être celui qui verrait l'avenir le plus en noir.
Je note que :
1- Ce n'est pas la meilleure façon d'avoir un avis éclairé
2- Il est assez prétentieux d'avoir un avis aussi tranché des conséquences d'une crise (et encore plus sur le prix des actifs dont la causalité n'est pas direct) alors que son ampleur dépend de plein de paramètres totalement hors de contrôle de monsieur tout le monde et difficile voir impossible à anticiper (décisions politiques par exemple)
Modifié en dernier par Vincent92 le 29 avr. 2020, 12:53, modifié 2 fois.

Korn
-+
-+
Messages : 1829
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1207 Message par Korn » 29 avr. 2020, 12:48

Vincent92 a écrit :
29 avr. 2020, 12:31
lecriminel a écrit :
29 avr. 2020, 11:45
Vincent92 a écrit :
29 avr. 2020, 10:39
Le passage est très clair. Fin 2009, Neron voyait les prix parisiens chuter en dessous de 3000€/m2. Ceci dit, il n'était pas du tout le seul à être complètement à l'ouest.
" soit à Paris il n'y aura plus que des Chefs d'entreprises ayant réussit dans 20 ans , soit les prix doivent baisser"

aujourd'hui les conditions d'achat sont à peu près les mêmes qu'en 2006 donc les prix (au sens large, inflation et taux inclus) n'ont pas baissé (comme indiqué ils ne sont accessibles qu'aux très riches, "chefs d'entreprise" à prendre au sens large), j'aimerais que personne ne soit jamais plus à l'ouest que ça. Du moins parmi les décideurs, pour les autres, la vie serait peut-être plus triste.
Paris, le village gaulois qui résiste (logique, les très riches le sont de plus en plus, de leur point de vue, les prix baissent (moins d'effort et de risque)), même au Covid ?
Je ne présage rien pour 2020, 2021 ou 2022. Je dis qu'en 2009 il annonçait des prix à moins de 3000€/m2 à Paris, comme presque tous les intervenants de sa file. Que c'était complètement à côté de la plaque et qu'il y avait des signes positifs qu'on pouvait déjà desceller à l'époque (PTZ de l'ancien, krack boursier, interventions françaises et européennes,...). Mais ces éléments n'ont jamais été mis dans la balance tant cela était euphorisant pour les contributeurs de ne rapporter que les nouvelles les plus mauvaises et d'être celui qui verrait l'avenir le plus en noir.
Je note que :
1- Ce n'est pas la meilleure façon d'avoir un avis éclairé
2- Il est assez prétentieux d'avoir un avis aussi tranché des conséquences d'une crise (et encore plus sur le prix des actifs dont la causalité n'est pas direct) alors que son ampleur dépend de plein de paramètres totalement hors de contrôle de monsieur tout le monde et difficile voir impossible à anticiper (décisions politiques par exemple)
Oui, tu as raion ne rien présager en 2020, peut-être finirons avec un PIB en forte croissance et inflation difficilement contenable du fait de la forte pression de la demande sur le pétrole. On ne sait pas.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11171
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1208 Message par Vincent92 » 29 avr. 2020, 12:50

Korn a écrit :
29 avr. 2020, 12:48
Vincent92 a écrit :
29 avr. 2020, 12:31
lecriminel a écrit :
29 avr. 2020, 11:45
Vincent92 a écrit :
29 avr. 2020, 10:39
Le passage est très clair. Fin 2009, Neron voyait les prix parisiens chuter en dessous de 3000€/m2. Ceci dit, il n'était pas du tout le seul à être complètement à l'ouest.
" soit à Paris il n'y aura plus que des Chefs d'entreprises ayant réussit dans 20 ans , soit les prix doivent baisser"

aujourd'hui les conditions d'achat sont à peu près les mêmes qu'en 2006 donc les prix (au sens large, inflation et taux inclus) n'ont pas baissé (comme indiqué ils ne sont accessibles qu'aux très riches, "chefs d'entreprise" à prendre au sens large), j'aimerais que personne ne soit jamais plus à l'ouest que ça. Du moins parmi les décideurs, pour les autres, la vie serait peut-être plus triste.
Paris, le village gaulois qui résiste (logique, les très riches le sont de plus en plus, de leur point de vue, les prix baissent (moins d'effort et de risque)), même au Covid ?
Je ne présage rien pour 2020, 2021 ou 2022. Je dis qu'en 2009 il annonçait des prix à moins de 3000€/m2 à Paris, comme presque tous les intervenants de sa file. Que c'était complètement à côté de la plaque et qu'il y avait des signes positifs qu'on pouvait déjà desceller à l'époque (PTZ de l'ancien, krack boursier, interventions françaises et européennes,...). Mais ces éléments n'ont jamais été mis dans la balance tant cela était euphorisant pour les contributeurs de ne rapporter que les nouvelles les plus mauvaises et d'être celui qui verrait l'avenir le plus en noir.
Je note que :
1- Ce n'est pas la meilleure façon d'avoir un avis éclairé
2- Il est assez prétentieux d'avoir un avis aussi tranché des conséquences d'une crise (et encore plus sur le prix des actifs dont la causalité n'est pas direct) alors que son ampleur dépend de plein de paramètres totalement hors de contrôle de monsieur tout le monde et difficile voir impossible à anticiper (décisions politiques par exemple)
Oui, tu as raion ne rien présager en 2020, peut-être finirons avec un PIB en forte croissance et inflation difficilement contenable du fait de la forte pression de la demande sur le pétrole. On ne sait pas.
Je parle de faire Madame Irma sur les prix à Paris ces prochaines années, comme le demande lecriminel. C'est acté par tout le monde qu'on sera en récession en 2020. Si c'est un exercice si évident pour toi, n'hésite pas à te lancer et fait nous un pronostic.

Korn
-+
-+
Messages : 1829
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1209 Message par Korn » 29 avr. 2020, 12:56

Je ne fais pas de pronostic sur les prix de l'immo, ils baisseront, de combien et combien de temps, je suis incapable de le dire.
Mais sinon, tout le monde n'était pas là en 2009, donc tout ramener à cela sans arrêt, cela n'a également que peu d'intérêts. Nous ne sommes pas en 2009.
Modifié en dernier par Korn le 29 avr. 2020, 13:11, modifié 1 fois.

Avatar du membre
maud lepage 75
Messages : 872
Enregistré le : 31 août 2011, 20:35
Localisation : charentes

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1210 Message par maud lepage 75 » 29 avr. 2020, 12:56

http://survivreauchaos.blogspot.com/202 ... avant.html

Les choses ne reviendront pas à la normale. Pas plus demain, que jamais !!!!!!

canti
Messages : 760
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1211 Message par canti » 29 avr. 2020, 13:44

maud lepage 75 a écrit :
29 avr. 2020, 12:56
http://survivreauchaos.blogspot.com/202 ... avant.html

Les choses ne reviendront pas à la normale. Pas plus demain, que jamais !!!!!!
bullshit anxiogene, avec une partie de vérité et une partie de mensonge.

Dire qu'actuellement les rayons sont vides dans les magasins et qu'il faut faire des heures de queue pour entrer, c'est faux

Avatar du membre
maud lepage 75
Messages : 872
Enregistré le : 31 août 2011, 20:35
Localisation : charentes

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1212 Message par maud lepage 75 » 29 avr. 2020, 13:50

canti a écrit :
29 avr. 2020, 13:44
maud lepage 75 a écrit :
29 avr. 2020, 12:56
http://survivreauchaos.blogspot.com/202 ... avant.html

Les choses ne reviendront pas à la normale. Pas plus demain, que jamais !!!!!!
bullshit anxiogene, avec une partie de vérité et une partie de mensonge.

Dire qu'actuellement les rayons sont vides dans les magasins et qu'il faut faire des heures de queue pour entrer, c'est faux
https://www.franceinter.fr/societe/coro ... permarches il y en a eu !!!

https://www.lexpress.fr/actualite/monde ... 24682.html

Avatar du membre
maud lepage 75
Messages : 872
Enregistré le : 31 août 2011, 20:35
Localisation : charentes

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1213 Message par maud lepage 75 » 29 avr. 2020, 13:53

optimus maximus a écrit :
29 avr. 2020, 12:00
La phrase est ambiguë tellement elle est elliptique.
C'est en fait : parmi les français qui avaient l'intention de concrétiser leur projet immobilier dans les 6 prochains mois, 70% maintiennent le cap.
Et probablement c'est que sur les 30% qui renoncent, c'est en raison d'une baisse de pouvoir d'achat pour deux tiers d'entre eux.
Et là, c'est moins rassurant pour l'état du marché immobilier pris dans sa globalité.
leur projet risque de ne pas durer longtemps !

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11171
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1214 Message par Vincent92 » 29 avr. 2020, 13:54

maud lepage 75 a écrit :
29 avr. 2020, 13:50
canti a écrit :
29 avr. 2020, 13:44
maud lepage 75 a écrit :
29 avr. 2020, 12:56
http://survivreauchaos.blogspot.com/202 ... avant.html

Les choses ne reviendront pas à la normale. Pas plus demain, que jamais !!!!!!
bullshit anxiogene, avec une partie de vérité et une partie de mensonge.

Dire qu'actuellement les rayons sont vides dans les magasins et qu'il faut faire des heures de queue pour entrer, c'est faux
https://www.franceinter.fr/societe/coro ... permarches il y en a eu !!!

https://www.lexpress.fr/actualite/monde ... 24682.html
Concrètement, il y a t'il des rayons vides quand tu vas faire tes courses?

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32262
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1215 Message par ignatius » 29 avr. 2020, 13:58

Ptet qu'il lui manque une case :mrgreen:

Bisous Maud :wink:
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
maud lepage 75
Messages : 872
Enregistré le : 31 août 2011, 20:35
Localisation : charentes

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1216 Message par maud lepage 75 » 29 avr. 2020, 14:01

ignatius a écrit :
29 avr. 2020, 13:58
Ptet qu'il lui manque une case :mrgreen:

Bisous Maud :wink:

sur l'échiquier de la folie , il me manque aucune case !!! :idea: :idea:

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2193
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1217 Message par Pazuzu » 29 avr. 2020, 14:03

Vincent92 a écrit :
29 avr. 2020, 13:54
Concrètement, il y a t'il des rayons vides quand tu vas faire tes courses?
Oui, à chaque fois.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11171
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1218 Message par Vincent92 » 29 avr. 2020, 14:05

Pazuzu a écrit :
29 avr. 2020, 14:03
Vincent92 a écrit :
29 avr. 2020, 13:54
Concrètement, il y a t'il des rayons vides quand tu vas faire tes courses?
Oui, à chaque fois.
Moi jamais, tout est plein. A noter que je ne vais pas au MONOP' du coin mais dans une grande surface.
Modifié en dernier par Vincent92 le 29 avr. 2020, 14:06, modifié 1 fois.

zepi92
Messages : 381
Enregistré le : 02 nov. 2015, 20:53

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1219 Message par zepi92 » 29 avr. 2020, 14:06

Delete
Modifié en dernier par zepi92 le 19 juil. 2020, 22:20, modifié 1 fois.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21853
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1220 Message par kamoulox » 29 avr. 2020, 14:07

Oui. Plusieurs semaines ou y’a plus le moindre trou. Sauf de gel hydroalcoolique.

Tout le reste est plein à craquer. Ce sont les gens qui ont provoquer la pénurie

Avatar du membre
immoglobine
+
+
Messages : 2580
Enregistré le : 17 oct. 2007, 19:06
Localisation : Lyon (69)

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1221 Message par immoglobine » 29 avr. 2020, 14:14

Pazuzu a écrit :
29 avr. 2020, 14:03
Vincent92 a écrit :
29 avr. 2020, 13:54
Concrètement, il y a t'il des rayons vides quand tu vas faire tes courses?
Oui, à chaque fois.
Moi il y avait déjà des rayons vides et des queues devant les commerces alimentaire avant le COVID. :mrgreen:
(Bon jamais tout le rayon, mais un pénurie sur un produit genre beurre ou camembert, c'était au moins une fois par mois.)
C'est comme ça depuis plusieurs années et on eut le record d’augmentation des prix +12,7% en 2019 (bon c'est seloger) j'en déduis qu'il n'y a pas de cause à effet direct.
La propriété privée nous a rendus si stupides et si bornés qu'un objet n'est nôtre que lorsque nous le possédons.
K. Marx [Manuscrits de 1844]

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2193
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1222 Message par Pazuzu » 29 avr. 2020, 14:14

au début, pénuries dans des rayons par cycles, pain de mie, parmesan, pates, volailles...

depuis, c'ets plus sectorisé. Rayon poisson surgelé, vide à monoprix, 3/4 vide chez Picard.

Anecdotique, mon plus gros sushi : gros problème pour trouver du gingembre mariné aussi. Et sur justeat, impossible de trouver des sashimis maquereau.

On va pas mourir de faim, mais factuellement, il y a des rayons vides.

Et côté fruits et légumes, les fraises ou les asperges à plus de 20€ le kilo, il y en a, mais elles y restent.

canti
Messages : 760
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1223 Message par canti » 29 avr. 2020, 14:36

maud lepage 75 a écrit :
29 avr. 2020, 13:50
canti a écrit :
29 avr. 2020, 13:44
maud lepage 75 a écrit :
29 avr. 2020, 12:56
http://survivreauchaos.blogspot.com/202 ... avant.html

Les choses ne reviendront pas à la normale. Pas plus demain, que jamais !!!!!!
bullshit anxiogene, avec une partie de vérité et une partie de mensonge.

Dire qu'actuellement les rayons sont vides dans les magasins et qu'il faut faire des heures de queue pour entrer, c'est faux
https://www.franceinter.fr/societe/coro ... permarches il y en a eu !!!

https://www.lexpress.fr/actualite/monde ... 24682.html
les journalistes qui ont besoin de faire du sensationnel pour être lu....

Mais de là à dire que le monde ne sera plus le même qu'avant car quelques supermarchés ont eu quelques ruptures de stock.... :roll:

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 5293
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Est Morbihan

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1224 Message par ddv » 29 avr. 2020, 14:45

S'il est acté que le tourisme et la restauration vont être en très forte chute, voire nulle, y compris à Paris, on peut déjà acté également que les employés de ces secteurs vont soient être en difficulté de paiement de leur loyer, soit résilier leur bail. Ça fait déjà pas mal de monde j'imagine.
Les employés saisonniers vont carrément ne pas louer les meublés qu'ils louent habituellement dans les coins touristiques. Après, faut voir si les proprios de tous ces logements peuvent se permettre de passer une année sans loyers...
"La Bête de l'événement est là; et elle arrive." - "Cette règle des 6, qui est une règle de bon sens, que chacun peut avoir, il faut essayer de se l'appliquer à soi-même." - E. Macron, 2020

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30958
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1225 Message par Gpzzzz » 29 avr. 2020, 14:49

ddv a écrit :
29 avr. 2020, 14:45
S'il est acté que le tourisme et la restauration vont être en très forte chute, voire nulle, y compris à Paris, on peut déjà acté également que les employés de ces secteurs vont soient être en difficulté de paiement de leur loyer, soit résilier leur bail. Ça fait déjà pas mal de monde j'imagine.
Les employés saisonniers vont carrément ne pas louer les meublés qu'ils louent habituellement dans les coins touristiques. Après, faut voir si les proprios de tous ces logements peuvent se permettre de passer une année sans loyers...
il y a environ 800 000 emplois saisonniers en France, repartis comme suit :
recense 800.000 travailleurs saisonniers, dont deux tiers sont salariés dans le secteur du tourisme : 200.000 le sont dans la restauration, 180.000 dans l’hébergement (hôtels et campings) et 140.000 dans le divertissement (parcs à thème, remontées mécaniques, etc.). Le reste (280.000) a été employé dans le commerce et la fabrication (commerce de détail, grande distribution, magasins alimentaires ou généralistes, etc.).
on devrait donc avoir des centaines de milliers de chomeurs en plus cet été juste avec les travailleurs saisonniers.. les 270 000 de Mars ca va etre de la rigolade lorsqu'on aura les prochains chiffres en juillet ! :roll:

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10642
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1226 Message par optimus maximus » 29 avr. 2020, 15:03

Gpzzzz a écrit :
29 avr. 2020, 14:49
ddv a écrit :
29 avr. 2020, 14:45
S'il est acté que le tourisme et la restauration vont être en très forte chute, voire nulle, y compris à Paris, on peut déjà acté également que les employés de ces secteurs vont soient être en difficulté de paiement de leur loyer, soit résilier leur bail. Ça fait déjà pas mal de monde j'imagine.
Les employés saisonniers vont carrément ne pas louer les meublés qu'ils louent habituellement dans les coins touristiques. Après, faut voir si les proprios de tous ces logements peuvent se permettre de passer une année sans loyers...
il y a environ 800 000 emplois saisonniers en France, repartis comme suit :
recense 800.000 travailleurs saisonniers, dont deux tiers sont salariés dans le secteur du tourisme : 200.000 le sont dans la restauration, 180.000 dans l’hébergement (hôtels et campings) et 140.000 dans le divertissement (parcs à thème, remontées mécaniques, etc.). Le reste (280.000) a été employé dans le commerce et la fabrication (commerce de détail, grande distribution, magasins alimentaires ou généralistes, etc.).
on devrait donc avoir des centaines de milliers de chomeurs en plus cet été juste avec les travailleurs saisonniers.. les 270 000 de Mars ca va etre de la rigolade lorsqu'on aura les prochains chiffres en juillet ! :roll:
270 000 en plus alors que la deceleration a essentiellement eu lieu au cours des 15 derniers jours. Le mois d'avril sera déjà un carnage.

supermascotte
Messages : 427
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1227 Message par supermascotte » 29 avr. 2020, 16:02

optimus maximus a écrit :
29 avr. 2020, 15:03
Gpzzzz a écrit :
29 avr. 2020, 14:49
ddv a écrit :
29 avr. 2020, 14:45
S'il est acté que le tourisme et la restauration vont être en très forte chute, voire nulle, y compris à Paris, on peut déjà acté également que les employés de ces secteurs vont soient être en difficulté de paiement de leur loyer, soit résilier leur bail. Ça fait déjà pas mal de monde j'imagine.
Les employés saisonniers vont carrément ne pas louer les meublés qu'ils louent habituellement dans les coins touristiques. Après, faut voir si les proprios de tous ces logements peuvent se permettre de passer une année sans loyers...
il y a environ 800 000 emplois saisonniers en France, repartis comme suit :
recense 800.000 travailleurs saisonniers, dont deux tiers sont salariés dans le secteur du tourisme : 200.000 le sont dans la restauration, 180.000 dans l’hébergement (hôtels et campings) et 140.000 dans le divertissement (parcs à thème, remontées mécaniques, etc.). Le reste (280.000) a été employé dans le commerce et la fabrication (commerce de détail, grande distribution, magasins alimentaires ou généralistes, etc.).
on devrait donc avoir des centaines de milliers de chomeurs en plus cet été juste avec les travailleurs saisonniers.. les 270 000 de Mars ca va etre de la rigolade lorsqu'on aura les prochains chiffres en juillet ! :roll:
270 000 en plus alors que la deceleration a essentiellement eu lieu au cours des 15 derniers jours. Le mois d'avril sera déjà un carnage.
J'avais pronostiqué un chômage à au moins 15%, je pense que ça reste une estimation tout à fait raisonnable et je tiens toujours le pari. Après, la crise ne fait que commencer, il faudra attendre plusieurs mois/années pour en mesurer l'ensemble de l'impact. Voilà, dans les grandes lignes comment je vois les choses :

1) Pour le moment on en est encore à la phase confinement. C'est la 'Mot2Cambronne', mais ça tient à peu près grâce aux chomages partiels et au soutien du gouvernement.

2) On va voir ce que donne la période de déconfinement mais ça s'annonce compliqué. D'autant plus que la période de déconfinement risque d'être la période la plus mortelle pour bon nombre d'entreprise. Il va falloir relancer l'activité et donc les entreprises vont devoir reprendre à leur compte un certain nombres de charge qu'elles avaient réussi à mettre en suspens tandis que l'activité aura du mal à reprendre et que les recettes ne seront pas au rendez-vous. Le problème peut être encore plus accentué pour les entreprises qui ont un besoin en fond de roulement important. Sans parler des éventuels problèmes de fournisseurs. Ajoutez à ça qu'après la crise du confinement un paquet de ces entreprises auront accumulé un paquet de dette...

Du coup, c'est pendant les mois qui vont suivre le déconfinement qu'on risque de voir le plus de casse.

Bon on va espérer qu'il n'y aura pas une seconde vague de Covid 19 et qu'il n'y aura pas besoin d'une nouvelle étape de confinement... Parce que sinon, les carottes sont cuites.

3) Après, il y a aussi le risque de voir un paquet d'entreprise se "zombifier". C'est-à-dire des entreprises qui arrivent à peine à se maintenir en vie mais qui arrive à se maintenir en vie grâce à un endettement important. Ca, ce sont des entreprises qui peuvent mettre du temps à crever. Plusieurs mois, plusieurs années.

4) Ensuite le point le plus redoutable, ce sont les conséquences financières de la crise. Les faillites de particuliers ou d'entreprises, les difficultés des différents acteurs économiques se répercutent à la finance. Des entreprises qui initialement se portaient admirablement bien et avaient bien traversé la crise peuvent se retrouver en difficulté parce que leurs clients et/ou leurs fournisseurs ont été touchés. L'élément le plus critique c'est lorsque les Banques elles-mêmes sont touchées et qu'elles sont elles-mêmes menacées de faillite. Ne rigolez pas, on est pas en pleine fiction. Vous ne le savez peut-être pas encore mais les banques sont en train de morfler.

5) Et là ça peut nous amener à une situation où la crise s'installe. A ce moment, ménages réduisent leur consommation, les entreprises arrêtent les investissements pour éponger les pertes et/ou se constituer une épargne de précaution. On arrête de s'endetter et/ou on rembourse les emprunts. Les acteurs économiques sont conscients de la crise traversée et anticipent des temps plus difficiles, ils vont donc nécessairement mettre en standby les grosses dépenses et les investissements les plus importants pour se constituer une épargne de précaution. La circulation de l'argent ralentit et la masse monétaire diminue, l'économie ralentit (déflation de Fisher pour ceux que ça intéresse). On observe systématiquement ce type de comportement dans les crises et c'est d'ailleurs ce qu'on observe actuellement en Chine. Evidemment, ce comportement est contreproductif puisque ça ne fait qu'entretenir la crise. C'est la raison pour laquelle les banques centrales injectent des masses de liquidité pour essayer de contrer ce phénomène.

Evidemment le meilleur moyen de lutter contre cette crise, c'est de soutenir les entreprises, les inciter à ne pas licencier leurs employés etc... Ce qu'on fait en ce moment. Mais à un moment, il faudra nécessairement lancer un très grand plan de relance pour faire redémarrer l'économie. Le souci.... C'est que les états sont déjà très endettés et en plus on a le problème de l'Euro. Laisser les pays les plus endettés de l'Eurozone faire une politique de relance signifie que les pays riches devront supporter la dette des pays pauvres. J'ai beau être très pro Européen, je suis extrêmement sceptique que les Allemands acceptent longtemps les pays du sud de s'endetter non stop...

6) Donc dans le cas de l'UE, je vois difficilement comment on pourrait ne pas avoir à nouveau une crise de l'Euro...

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32262
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1228 Message par ignatius » 29 avr. 2020, 16:26

Honnêtement je sens bien le chômage monter rapidement à 12-13 % pour atteindre son pic d'ici octobre-novembre, puis refluer très rapidement vers 9-10 % au printemps prochain. Et ensuite on va se trainer un taux entre 8.5 et 10 % pendant 2-3 ans.

Cela bien sûr si on se chope pas un 2e confinement, puis un 3e.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Ben92
-++
-++
Messages : 4343
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1229 Message par Ben92 » 29 avr. 2020, 16:38

supermascotte a écrit :
29 avr. 2020, 16:02

(...)

4) Ensuite le point le plus redoutable, ce sont les conséquences financières de la crise. Les faillites de particuliers ou d'entreprises, les difficultés des différents acteurs économiques se répercutent à la finance. Des entreprises qui initialement se portaient admirablement bien et avaient bien traversé la crise peuvent se retrouver en difficulté parce que leurs clients et/ou leurs fournisseurs ont été touchés. L'élément le plus critique c'est lorsque les Banques elles-mêmes sont touchées et qu'elles sont elles-mêmes menacées de faillite. Ne rigolez pas, on est pas en pleine fiction. Vous ne le savez peut-être pas encore mais les banques sont en train de morfler.

5) Et là ça peut nous amener à une situation où la crise s'installe. A ce moment, ménages réduisent leur consommation, les entreprises arrêtent les investissements pour éponger les pertes et/ou se constituer une épargne de précaution. On arrête de s'endetter et/ou on rembourse les emprunts. Les acteurs économiques sont conscients de la crise traversée et anticipent des temps plus difficiles, ils vont donc nécessairement mettre en standby les grosses dépenses et les investissements les plus importants pour se constituer une épargne de précaution. La circulation de l'argent ralentit et la masse monétaire diminue, l'économie ralentit (déflation de Fisher pour ceux que ça intéresse). On observe systématiquement ce type de comportement dans les crises et c'est d'ailleurs ce qu'on observe actuellement en Chine. Evidemment, ce comportement est contreproductif puisque ça ne fait qu'entretenir la crise. C'est la raison pour laquelle les banques centrales injectent des masses de liquidité pour essayer de contrer ce phénomène.

Evidemment le meilleur moyen de lutter contre cette crise, c'est de soutenir les entreprises, les inciter à ne pas licencier leurs employés etc... Ce qu'on fait en ce moment. Mais à un moment, il faudra nécessairement lancer un très grand plan de relance pour faire redémarrer l'économie. Le souci.... C'est que les états sont déjà très endettés et en plus on a le problème de l'Euro. Laisser les pays les plus endettés de l'Eurozone faire une politique de relance signifie que les pays riches devront supporter la dette des pays pauvres. J'ai beau être très pro Européen, je suis extrêmement sceptique que les Allemands acceptent longtemps les pays du sud de s'endetter non stop...

6) Donc dans le cas de l'UE, je vois difficilement comment on pourrait ne pas avoir à nouveau une crise de l'Euro...
Les masses de liquidités seront injectées de toute façon, ça c'est une chose dont on est sûr. C'est la stratégie "de base" pour sauver le système.
Cela ne peut se traduire à moyen/long terme que par une inflation des actifs, car il faudra bien que ces liquidités aillent quelque part.
L'immobilier a de beaux jours devant lui.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11171
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1230 Message par Vincent92 » 29 avr. 2020, 16:55

supermascotte a écrit :J'avais pronostiqué un chômage à au moins 15%, je pense que ça reste une estimation tout à fait raisonnable et je tiens toujours le pari.
Je suis pas si timoré, tu as dit au moins 17%. Et c'était il y a une semaine, hein. On n'est pas sur un pronostic de longue date.

Korn
-+
-+
Messages : 1829
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1231 Message par Korn » 29 avr. 2020, 17:10

Vincent92 a écrit :
29 avr. 2020, 16:55
supermascotte a écrit :J'avais pronostiqué un chômage à au moins 15%, je pense que ça reste une estimation tout à fait raisonnable et je tiens toujours le pari.
Je suis pas si timoré, tu as dit au moins 17%. Et c'était il y a une semaine, hein. On n'est pas sur un pronostic de longue date.
Tu chipotes. En points de PIB, ça te pose moins de problème.

Avatar du membre
RFK1
Messages : 144
Enregistré le : 07 nov. 2009, 22:13
Localisation : Paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1232 Message par RFK1 » 29 avr. 2020, 18:21

slash33 a écrit :
28 avr. 2020, 12:27
Amha les entreprises qui ne peuvent bénéficier de l'aide d'Etat vont provisionner les comptes 687 et 787 de leur compte de résultat. Mais on s'éloigne du sujet de cette file.
Attention au rehaussement quand on provisionne une perte qui n'est pas probable. Ici, la perte est certaine et sera constatée à la clôture de l'exercice comptable (baisse du CA). A la limite il faut déprécier les créances clients et fournisseurs dés qu'il y a des impayés (après relances et perte définitive de chance de recouvrer).
Quand bien même la provision est régulièrement constituée (et précisément chiffrable, 39-1 5°du CGI), il faudra la reprendre avant la fin de l'exercice, les conséquences du coronavirus étant prises en compte par une diminution des comptes de produit (classe 7), ou une augmentation des dépréciations d'actifs (classe 6).

Ça va être un sacré casse-tête entre la PME et le SIE du coin...
Fear not the path of truth for the lack of people walking on it.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10642
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1233 Message par optimus maximus » 29 avr. 2020, 19:45

Korn a écrit :
29 avr. 2020, 17:10
Vincent92 a écrit :
29 avr. 2020, 16:55
supermascotte a écrit :J'avais pronostiqué un chômage à au moins 15%, je pense que ça reste une estimation tout à fait raisonnable et je tiens toujours le pari.
Je suis pas si timoré, tu as dit au moins 17%. Et c'était il y a une semaine, hein. On n'est pas sur un pronostic de longue date.
Tu chipotes. En points de PIB, ça te pose moins de problème.
En BIT, passer de 8% à 17% c'est une augmentation de 2,5 millions de chômeurs. C'est plus qu'énorme. Si on va à 13% ou 14% ce sera déjà une catastrophe.
A priori le marché du travail français est beaucoup plus rigide que dans d'autres pays. Je ne pense pas que ça va doubler.

Korn
-+
-+
Messages : 1829
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1234 Message par Korn » 29 avr. 2020, 21:24

optimus maximus a écrit :
29 avr. 2020, 19:45
Korn a écrit :
29 avr. 2020, 17:10
Vincent92 a écrit :
29 avr. 2020, 16:55
supermascotte a écrit :J'avais pronostiqué un chômage à au moins 15%, je pense que ça reste une estimation tout à fait raisonnable et je tiens toujours le pari.
Je suis pas si timoré, tu as dit au moins 17%. Et c'était il y a une semaine, hein. On n'est pas sur un pronostic de longue date.
Tu chipotes. En points de PIB, ça te pose moins de problème.
En BIT, passer de 8% à 17% c'est une augmentation de 2,5 millions de chômeurs. C'est plus qu'énorme. Si on va à 13% ou 14% ce sera déjà une catastrophe.
A priori le marché du travail français est beaucoup plus rigide que dans d'autres pays. Je ne pense pas que ça va doubler.
En temps normal oui, mais on n'est pas du tout dans une crise "classique".
Le tourisme, la restauration, les loisirs et la culture, c'est énorme en France et ça fait vivre indirectement d'autres secteurs: transport, agriculture (sur les produits de qualité), pêche, commerces...Dans certaines régions, ça va faire très mal.
C'est sûr que l'Allemagne prendra beaucoup moins cher que nous.

Avatar du membre
Fluctuat
-+
-+
Messages : 2285
Enregistré le : 27 avr. 2011, 11:45
Localisation : Ici, là, ou ailleurs

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1235 Message par Fluctuat » 29 avr. 2020, 21:57

Rien que les hôtels, la restauration et la culture, c'est près de 10 % des emplois. Directs. Si on commence analyser les emplois indirects...

Korn
-+
-+
Messages : 1829
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1236 Message par Korn » 29 avr. 2020, 22:04

Secteurs qui génèrent aussi énormément de black. Double peine

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21853
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1237 Message par kamoulox » 29 avr. 2020, 22:09

Korn a écrit :
29 avr. 2020, 22:04
Secteurs qui génèrent aussi énormément de black. Double peine
Avant de parler de black il y a aussi les pourboires. A 3-4 jours semaine c’était un smic de pourboire par mois déjà pour ma femme avec des groupes de 10 personnes maxi pour visiter les musées.

Dans certains bar et resto les serveurs double leur paye.

Un bon petit resto si le service a été de qualité je laisse 10 balles. Surtout quand ce sont des jeunes apprentis.

C’est comme la chaîne alimentaire, à la fin on est tous perdants
. Rappelez vous les dino, et le bolide qui s’est écrasé. Vous le remplacer par le virus. J’aime bien cette allégorie.
C’est bon y’a eu l’explosion on pense avoir passé le plus dur :lol:

Y’a l’hiver nuclaire qui arrive là...

Avatar du membre
meskiangasher
Messages : 293
Enregistré le : 23 mai 2005, 20:50

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1238 Message par meskiangasher » 29 avr. 2020, 23:38

12% de chômage c'est déjà énorme pour la France.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 42897
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1239 Message par slash33 » 30 avr. 2020, 00:13

Immobilier : les courtiers proposent les « passeports » et « visas » d'emprunteurs pour relancer le marché
Boursorama avec Newsgene, le 29/04/2020
https://www.boursorama.com/patrimoine/a ... 3115671a29
Le document rédigé par des courtiers évaluera la fourchette du montant que les acheteurs peuvent espérer emprunter dans les conditions d'après-confinement. Outre des informations réactualisées données aux ménages, le service fournira aussi des données utiles pour convaincre les organismes de crédit d'accorder un prêt ou pour rassurer le vendeur d'un bien immobilier.
Attends voir... ce n'est pas déjà leur rôle ça??
Le document, qui n'a aucune valeur légale, favorisera une « réassurance sur la capacité de financement des futurs acquéreurs, avec en toile de fond, la volonté de rattraper ces deux mois de marché immobilier sur pause », analyse dans un communiqué le directeur général de Vousfinancer Jérôme Robin.
C'est beau comme du Prévert. Bon ok je déconne.

supermascotte
Messages : 427
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1240 Message par supermascotte » 30 avr. 2020, 06:50

ignatius a écrit :
29 avr. 2020, 16:26
Honnêtement je sens bien le chômage monter rapidement à 12-13 % pour atteindre son pic d'ici octobre-novembre, puis refluer très rapidement vers 9-10 % au printemps prochain. Et ensuite on va se trainer un taux entre 8.5 et 10 % pendant 2-3 ans.

Cela bien sûr si on se chope pas un 2e confinement, puis un 3e.
Non le chômage monte toujours plus graduellement et sur une plus longue durée en France. Par exemple, en France, après la crise de 2008, le chômage a atteint son pic en 2015 en France. C'est bien l'effet pervers du système en France. Il est plus compliqué et coûteux de licencier ses employés et on préfère ne pas licencier, quitte à mettre en péril les entreprises qui sont du coup mortellement touchée et qui font faillite. Le chômage se diffuse progressivement et la crise s'allonge dans la durée. A l'inverse, les US sont touchés beaucoup plus violemment mais là-bas, le système est purgé beaucoup plus rapidement et peut repartir beaucoup plus rapidement.
Vincent92 a écrit :
29 avr. 2020, 16:55
supermascotte a écrit :J'avais pronostiqué un chômage à au moins 15%, je pense que ça reste une estimation tout à fait raisonnable et je tiens toujours le pari.
Je suis pas si timoré, tu as dit au moins 17%. Et c'était il y a une semaine, hein. On n'est pas sur un pronostic de longue date.
Je crois savoir à quoi tu fais référence. Si tu retrouves mon post d'origine et que tu le lis correctement, tu verras que je parlais du chômage en France ET AUX US. Et à l'époque (c'est à dire, il y a à peu près 2 semaines) le chômage était déjà monté aux US à 17%. Depuis, le chômage est monté à 20% et on devrait aujourd'hui comme tous les jeudi avoir les nouveaux chiffres du chômage qui devraient à nouveau progresser.

Donc oui je te confirme que j'avais parlé d'un chômage supérieur à 15% (J'avais même dis pour être exact qu'on s'estimera heureux avec un chômage à 15%, voir post d'origine : http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 0#p2414800) quand toi tu me riais au nez. Après, il faut se rendre compte que la crise va mettre des années à produire ses effets. Il faudra attendre 2022-2024 (selon le scénario) pour retrouver le niveau de PIB qu'on a connu en 2019, mais c'est pas pour autant qu'on en aura fini avec les conséquences de cette crise.

C'est pas que ça me réjouisse particulièrement, mais plus le temps passe, et plus on s'aperçoit que cette crise dépasse les attentes. Les éternels optimistes béats en sont pour leur frais et les pessimistes voient leur scénarios noirs se réaliser.

Ben92
-++
-++
Messages : 4343
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1241 Message par Ben92 » 30 avr. 2020, 08:58

supermascotte a écrit :
30 avr. 2020, 06:50
C'est pas que ça me réjouisse particulièrement, mais plus le temps passe, et plus on s'aperçoit que cette crise dépasse les attentes. Les éternels optimistes béats en sont pour leur frais et les pessimistes voient leur scénarios noirs se réaliser.
La plupart des posteurs (pas que toi) sont extrêmement pessimistes, et vous contribuez à vous auto-alimenter dans une sorte de psychose collective.
N'étant (pas encore du moins !) atteint par ce biais cognitif, je vois les choses bien différemment. Comme le Pr Raoult - qui n'est pas le dernier des imbéciles en virologie - je pense que ce virus va disparaitre comme il est venu. Déjà le nombre de nouveaux cas graves par jours est divisé par 5 par rapport il y a un mois. Et mon petit doigt me dit que ça n'a pas grand chose à voir avec le confinement :wink:, mais plus avec l'évolution naturelle de l'épidémie. (Il n'y a qu'à voir en Suède où ça diminue aussi).

Le plus dur sera de remettre les français au boulot. Il y a une énorme des réticence des salariés et des fonctionnaires de revenir au travail, ils évoquent la peur du virus mais ce n'est qu'un prétexte pour pas aller bosser car ce sont de grosses fainéasses bien contents d'être payés à rien foutre. J'ai la preuve de ce que je dis : les indépendants (commerçants, restaurateurs, artisans) sont eux très pressés de reprendre le boulot. La fameuse "peur de virus" ne concernerait donc que salariés et fonctionnaires ? Allons ce n'est pas sérieux. Le gouvernement a un évidemment une responsabilité majeure dans cette situation en distribuant chômage partiel illimité pendant des mois. Une meilleure solution aurait été de permettre aux société de "mettre en pause" les contrats de travail, sans licenciement donc mais sans rémunération pour les employés (à la limite le RSA). Ainsi ils auraient été pressés de revenir au boulot.

Mais je reste optimiste, je pense que cet été le virus ne sera plus que sporadique et le gouvernement va enfin arrêter la perfusion, à ce moment-là l'économie va repartir, et vite. Vous allez voir. La plupart des français consommateurs de biens de service, de tourisme, de voitures ont accumulé un bas de laine ENORME et vont consommer comme des porcs. Y compris de l'immobilier, toute la demande non satisfaite pendant le confinement va se disputer un marché restreint en même temps.

ParisIDF92
Messages : 572
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1242 Message par ParisIDF92 » 30 avr. 2020, 09:22

Avec un peu de chance, dans quelques semaines les agences immobilières ouvriront de nouveau et Ben92 pourra reprendre le travail.

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 7843
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1243 Message par Romario » 30 avr. 2020, 09:26

slash33 a écrit :
30 avr. 2020, 00:13
Immobilier : les courtiers proposent les « passeports » et « visas » d'emprunteurs pour relancer le marché
Boursorama avec Newsgene, le 29/04/2020
https://www.boursorama.com/patrimoine/a ... 3115671a29
Le document rédigé par des courtiers évaluera la fourchette du montant que les acheteurs peuvent espérer emprunter dans les conditions d'après-confinement. Outre des informations réactualisées données aux ménages, le service fournira aussi des données utiles pour convaincre les organismes de crédit d'accorder un prêt ou pour rassurer le vendeur d'un bien immobilier.
Attends voir... ce n'est pas déjà leur rôle ça??
Le document, qui n'a aucune valeur légale, favorisera une « réassurance sur la capacité de financement des futurs acquéreurs, avec en toile de fond, la volonté de rattraper ces deux mois de marché immobilier sur pause », analyse dans un communiqué le directeur général de Vousfinancer Jérôme Robin.
C'est beau comme du Prévert. Bon ok je déconne.
Je ne comprends pas le principe.
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5563
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1244 Message par Ave » 30 avr. 2020, 09:39

Ben92 a écrit :
30 avr. 2020, 08:58
supermascotte a écrit :
30 avr. 2020, 06:50
C'est pas que ça me réjouisse particulièrement, mais plus le temps passe, et plus on s'aperçoit que cette crise dépasse les attentes. Les éternels optimistes béats en sont pour leur frais et les pessimistes voient leur scénarios noirs se réaliser.
La plupart des posteurs (pas que toi) sont extrêmement pessimistes, et vous contribuez à vous auto-alimenter dans une sorte de psychose collective.
N'étant (pas encore du moins !) atteint par ce biais cognitif, je vois les choses bien différemment. Comme le Pr Raoult - qui n'est pas le dernier des imbéciles en virologie - je pense que ce virus va disparaitre comme il est venu. Déjà le nombre de nouveaux cas graves par jours est divisé par 5 par rapport il y a un mois. Et mon petit doigt me dit que ça n'a pas grand chose à voir avec le confinement :wink:, mais plus avec l'évolution naturelle de l'épidémie. (Il n'y a qu'à voir en Suède où ça diminue aussi).

Le plus dur sera de remettre les français au boulot. Il y a une énorme des réticence des salariés et des fonctionnaires de revenir au travail, ils évoquent la peur du virus mais ce n'est qu'un prétexte pour pas aller bosser car ce sont de grosses fainéasses bien contents d'être payés à rien foutre. J'ai la preuve de ce que je dis : les indépendants (commerçants, restaurateurs, artisans) sont eux très pressés de reprendre le boulot. La fameuse "peur de virus" ne concernerait donc que salariés et fonctionnaires ? Allons ce n'est pas sérieux. Le gouvernement a un évidemment une responsabilité majeure dans cette situation en distribuant chômage partiel illimité pendant des mois. Une meilleure solution aurait été de permettre aux société de "mettre en pause" les contrats de travail, sans licenciement donc mais sans rémunération pour les employés (à la limite le RSA). Ainsi ils auraient été pressés de revenir au boulot.

Mais je reste optimiste, je pense que cet été le virus ne sera plus que sporadique et le gouvernement va enfin arrêter la perfusion, à ce moment-là l'économie va repartir, et vite. Vous allez voir. La plupart des français consommateurs de biens de service, de tourisme, de voitures ont accumulé un bas de laine ENORME et vont consommer comme des porcs. Y compris de l'immobilier, toute la demande non satisfaite pendant le confinement va se disputer un marché restreint en même temps.
J'aimerais partager ton optimisme mais franchement, il y a dans les 1600/2000 cas nouveaux détectés en ce moment, sachant qu'on ne détecte que 5% de cas en France et ça après un confinement de 6 semaines. Sachant que le gouvernement table sur 3000 cas nouveaux / jours après le déconfinement si tout va bien et que 20% de cas détectés environ nécessitent hospitalisation cela veut dire une moyenne de 600 nouvelles hospitalisations / jour dont 1/4 en réa....
Fluctuat Nec Mergitur

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11171
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1245 Message par Vincent92 » 30 avr. 2020, 09:50

supermascotte a écrit :blablabla
J’avais déjà mis un lien dans mon message précédent sur ton message de prévision, il suffisait de cliquer sur le « 17% ». Pour information, la balise à utiliser est [url]puis [/url avec un ] à la fin.
Par ailleurs, je te confirme qu’en postant le 22/04 puis le 29/04, il s’est passée une semaine et non 2.
Pour finir ce paragraphe me semble assez clair sur ton pronostic qui date d’une semaine :
supermascotte a écrit : Ils sont passés de 3.5% de chômage à 16.5 - 17 % de chômage en seulement 4 semaines. Et ce n'est que le début. Qu'en sera t'il dans 2-3 mois? En France, on a le matelas de notre régime social et du chômage partiel. M'enfin on sait très bien qu'à moins d'un miracle on finira par avoir un chômage du niveau des USA voire supérieur.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11171
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1246 Message par Vincent92 » 30 avr. 2020, 10:02

Ave a écrit : J'aimerais partager ton optimisme mais franchement, il y a dans les 1600/2000 cas nouveaux détectés en ce moment, sachant qu'on ne détecte que 5% de cas en France et ça après un confinement de 6 semaines. Sachant que le gouvernement table sur 3000 cas nouveaux / jours après le déconfinement si tout va bien et que 20% de cas détectés environ nécessitent hospitalisation cela veut dire une moyenne de 600 nouvelles hospitalisations / jour dont 1/4 en réa....
Avant ce virus, combien penses tu qu’il y avait de patients amenés dans un état grave à l’hôpital ou qui mourraient par jour en France pour des raisons non naturel? (Accidents dans les transports, maladies en tout genre,...)
Je te demande ça car j’ai l’impression que dans ta tête on était dans un monde sans risque et que ce risque a explosé.
Par exemple, selon santé publique, rien que pour la grippe c’est 3000 morts sur les 3 premières semaines de 2019.
Je ne suis pas en train de dire que c’est une grippe mais il faut quand même savoir mettre en perspective il me semble...
Modifié en dernier par Vincent92 le 30 avr. 2020, 10:11, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5563
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1247 Message par Ave » 30 avr. 2020, 10:10

Vincent92 a écrit :
30 avr. 2020, 10:02
Ave a écrit : J'aimerais partager ton optimisme mais franchement, il y a dans les 1600/2000 cas nouveaux détectés en ce moment, sachant qu'on ne détecte que 5% de cas en France et ça après un confinement de 6 semaines. Sachant que le gouvernement table sur 3000 cas nouveaux / jours après le déconfinement si tout va bien et que 20% de cas détectés environ nécessitent hospitalisation cela veut dire une moyenne de 600 nouvelles hospitalisations / jour dont 1/4 en réa....
Avant ce virus, combien penses tu qu’il y avait de patients amenés dans un état grave à l’hôpital ou qui mourraient par jour en France pour des raisons non naturel? (Accidents dans les transports, maladies en tout genre,...)
Je te demande ça car j’ai l’impression que dans ta tête on était dans un monde sans risque et que ce risque a explosé.
Par exemple, selon santé public, rien que pour la grippe c’est 3000 morts sur les 3 premiers semaines de 2019.
Non mais ce sont des cas d'hospitalisations et en réa en plus de ce qu'il existe déjà par ailleurs. Ou est ce que tu crois qu'après le 11 mai les autres maladies, accidents vont disparaître? Donc 600 nouvelles hospitalisations / jour supplémentaires liées uniquement au Coronavirus au délà du 11 mai c'est énorme et je ne sais pas si assumable par le système de santé.
Fluctuat Nec Mergitur

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11171
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1248 Message par Vincent92 » 30 avr. 2020, 10:15

Ave a écrit :
30 avr. 2020, 10:10
Vincent92 a écrit :
30 avr. 2020, 10:02
Ave a écrit : J'aimerais partager ton optimisme mais franchement, il y a dans les 1600/2000 cas nouveaux détectés en ce moment, sachant qu'on ne détecte que 5% de cas en France et ça après un confinement de 6 semaines. Sachant que le gouvernement table sur 3000 cas nouveaux / jours après le déconfinement si tout va bien et que 20% de cas détectés environ nécessitent hospitalisation cela veut dire une moyenne de 600 nouvelles hospitalisations / jour dont 1/4 en réa....
Avant ce virus, combien penses tu qu’il y avait de patients amenés dans un état grave à l’hôpital ou qui mourraient par jour en France pour des raisons non naturel? (Accidents dans les transports, maladies en tout genre,...)
Je te demande ça car j’ai l’impression que dans ta tête on était dans un monde sans risque et que ce risque a explosé.
Par exemple, selon santé public, rien que pour la grippe c’est 3000 morts sur les 3 premiers semaines de 2019.
Non mais ce sont des cas d'hospitalisations et en réa en plus de ce qu'il existe déjà par ailleurs. Ou est ce que tu crois qu'après le 11 mai les autres maladies, accidents vont disparaître? Donc 600 nouvelles hospitalisations / jour supplémentaires liées uniquement au Coronavirus au délà du 11 mai c'est énorme et je ne sais pas si assumable par le système de santé.
Biensur que les autres risques n’ont pas disparus (même si c’est clair que les accidents de la route ont dû chuté par exemple). Cela vient s’additionner.
Mais quand je lis ton premier message, il me laisse supposer que le risque qu’il t’arrive quelque chose a explosé. J’aimerais donc comprendre.
Si on part du principe que le risque que je sois hospitalisé ou que je meurs pour des raisons non naturelles était de 100 avant l’épidémie, il est de combien d’après toi aujourd’hui?

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5563
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1249 Message par Ave » 30 avr. 2020, 10:21

Vincent92 a écrit :
30 avr. 2020, 10:15
Biensur que les autres risques n’ont pas disparus (même si c’est clair que les accidents de la route ont dû chuté par exemple). Cela vient s’additionner.
Mais quand je lis ton premier message, il me laisse supposer que le risque qu’il t’arrive quelque chose a explosé. J’aimerais donc comprendre.
Si on part du principe que le risque que je sois hospitalisé ou que je meurs pour des raisons non naturelles était de 100 avant l’épidémie, il est de combien d’après toi aujourd’hui?
Je ne parle pas de risque individuel, cela n'a aucune importance en épidémiologie (si je pense à ma petite personne, je suis sûrement immunisé pour quelque temps). Je parle de risque global par rapport au système de santé et capacités hospitalières. Sans un traitement efficace ou un vaccin, je ne pense pas que ce soit soutenable 600 hospitalisations supplémentaires / jour. Et cela, dans le meilleur de cas où le nombre de cas est contenu autour de 3000/jour après déconfinement ce qui n'est pas garanti...
Pour info, aujourd"hui on tourne autour de 900/1000 nouvelles hospitalisations par jours après 6 semaines de confinement alors déjà je ne sais pas si chiffre de 600 hospitalisations/jour ne serait pas trop optimiste mais plutôt 1500/jour après déconfinement. Insoutenable.
Reste à espérer le traitement, le vaccin ou une cause externe qui fasse disparaître le virus...
Modifié en dernier par Ave le 30 avr. 2020, 10:30, modifié 1 fois.
Fluctuat Nec Mergitur

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11171
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#1250 Message par Vincent92 » 30 avr. 2020, 10:30

Ave a écrit :
30 avr. 2020, 10:21
Vincent92 a écrit :
30 avr. 2020, 10:15
Biensur que les autres risques n’ont pas disparus (même si c’est clair que les accidents de la route ont dû chuté par exemple). Cela vient s’additionner.
Mais quand je lis ton premier message, il me laisse supposer que le risque qu’il t’arrive quelque chose a explosé. J’aimerais donc comprendre.
Si on part du principe que le risque que je sois hospitalisé ou que je meurs pour des raisons non naturelles était de 100 avant l’épidémie, il est de combien d’après toi aujourd’hui?
Je ne parle pas de risque individuel, cela n'a aucune importance en épidémiologie (si je pense à ma petite personne, je suis sûrement immunisé pour quelque temps). Je parle de risque global par rapport au système de santé et capacités hospitalières. Sans un traitement efficace ou un vaccin, je ne pense pas que ce soit soutenable 600 hospitalisations supplémentaires / jour. Et cela, dans le meilleur de cas où le nombre de cas est contenu autour de 3000/jour après déconfinement ce qui n'est pas garanti...
Ok, ce n’était pas le sujet de Ben92. Il a dit que les gens disaient avoir peur de reprendre le travail car ils pensaient prendre des risques importants. Et notait que ceux dont le salaire n’était pas assuré par l’état avaient bizarrement moins peur et étaient près à reprendre au plus vite.
Je rajouterais que ceux qui ont peur de reprendre le travail sont entre autre ceux qui font 3h de queue devant le Mac do ou le magasin de bricolage à l’ouverture.
Modifié en dernier par Vincent92 le 30 avr. 2020, 10:34, modifié 3 fois.

Répondre