Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
FrenchRigolade
Messages : 328
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4001 Message par FrenchRigolade » 31 juil. 2020, 13:52

lecriminel a écrit :
31 juil. 2020, 13:39
https://www.universalis.fr/encyclopedie ... %20monnaie
y a til un retard d'un ou 2 ans ? pourquoi y en aurait il un ? le temps que les prêts se fassent ?
pour vous l'inflation est de combien ? parce que la croissance monétaire est très largement plus élevée que l'inflation officielle
Oui voilà, je dirais 8%. J'ajoute que lorsqu'il y a une crise, comme en mars, alors les prix baissent et je considère qu'il y a de la déflation.
Peut se prévaloir de la cosignature de l'union française pour la santé bucco-dentaire.

FrenchRigolade
Messages : 328
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4002 Message par FrenchRigolade » 31 juil. 2020, 13:53

Suricate a écrit :
31 juil. 2020, 13:45
lecriminel a écrit :
31 juil. 2020, 11:56
On la calcule plus précisément sous la forme masse monétaire x vitesse de circulation. La masse monetaire croît d'environ 8%/an, pour te donner une idée de l'inflation réelle.
Si la masse monétaire augmente de 8% par an et que la vitesse de circulation de la monnaie diminue dans les mêmes proportions, à volume de transactions égal il n'y a pas d'inflation.

Or c'est un peu ce qui se passe actuellement : les banques centrales déversent des montagnes de "monnaie" (vocable générique) dont une grande partie est captée par une infime partie de la population. En conséquence l'argent ne circule plus (vélocité en baisse), on a beau en déverser toujours plus : ça n'a pas d'effet sur les prix.

Les solutions qui consistent à déverser toujours plus de monnaie sont vouées à l'échec.

Image

Il serait plus judicieux de s'attaquer à la vélocité mais ça suppose de faire les poches au 0.01%... c'est qui n'est pas trop dans l'air du temps des banques centrales.
la vélocité n'a rien à voir dans l'inflation, si des gens cotent une oeuvre d'art tous les mois sans vrais échanges, et que son prix augmente de 8% à l'année, l'inflation est de 8% avec 0 vélocité.
Peut se prévaloir de la cosignature de l'union française pour la santé bucco-dentaire.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22020
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4003 Message par lecriminel » 31 juil. 2020, 14:01

je pense que tu as raison sur la baisse sensible de la vitesse, mais cela n'empêche pas que l'inflation est plus forte que ce qui est indiqué, et le pouvoir d'achat des plus modestes encore plus en baisse que ce qu'on pense (il faut rajouter l'ensemble des revenus fiscaux comme les amendes et taxations (CSG à 18% au lieu d'IR à 0%) qui a glissé des plus puissants (pratiquement passage de 50 à 0% pour les meilleurs) vers tous les autres
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22020
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4004 Message par lecriminel » 31 juil. 2020, 14:14

FrenchRigolade a écrit :
31 juil. 2020, 13:53
la vélocité n'a rien à voir dans l'inflation, si des gens cotent une oeuvre d'art tous les mois sans vrais échanges, et que son prix augmente de 8% à l'année, l'inflation est de 8% avec 0 vélocité.
il faut voir au niveau macroéconomique (global):
la vélocité qui baisse, c'est pareil que la masse qui baisse dans la mesure où c'est de l'argent qui se met hors circuit (épargne).
on pourrait dire que le prix de la production quotidienne totale = consommation totale =la masse monétaire totale x taux d'utilisation. Ce taux d'utilisation est identique à la vélocité de circulation, enfin inversement proportionnel.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

FrenchRigolade
Messages : 328
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4005 Message par FrenchRigolade » 31 juil. 2020, 14:28

lecriminel a écrit :
31 juil. 2020, 14:14
FrenchRigolade a écrit :
31 juil. 2020, 13:53
la vélocité n'a rien à voir dans l'inflation, si des gens cotent une oeuvre d'art tous les mois sans vrais échanges, et que son prix augmente de 8% à l'année, l'inflation est de 8% avec 0 vélocité.
il faut voir au niveau macroéconomique (global):
la vélocité qui baisse, c'est pareil que la masse qui baisse dans la mesure où c'est de l'argent qui se met hors circuit (épargne).
on pourrait dire que le prix de la production quotidienne totale = consommation totale =la masse monétaire totale x taux d'utilisation. Ce taux d'utilisation est identique à la vélocité de circulation, enfin inversement proportionnel.
Je vois votre point, il me faudrait plus d'expérience en macro pour continuer à discuter.
Je sais que les marchés financiers, via le repo ou le change par exemple, font circuler des quantités colossales d'argent tous les jours. On pourrait penser qu'il y a des parties congestionnées et d'autres où ça bouge.
Sur l'immo parisien, le flottant est dérisoire et les prix ont monté jusqu'à nos jours.
Peut se prévaloir de la cosignature de l'union française pour la santé bucco-dentaire.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 13873
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4006 Message par Suricate » 31 juil. 2020, 14:31

FrenchRigolade a écrit :
31 juil. 2020, 13:53
la vélocité n'a rien à voir dans l'inflation, si des gens cotent une oeuvre d'art tous les mois sans vrais échanges, et que son prix augmente de 8% à l'année, l'inflation est de 8% avec 0 vélocité.
MV = PT
S'il n'y a pas de transaction tu peux avoir une inflation de 1000% par jour : personne n'en n'a rien à faire (et il n'y a même pas besoin de monnaie en circulation).

Qqun_de_Passage
Messages : 15
Enregistré le : 23 janv. 2020, 17:07

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4007 Message par Qqun_de_Passage » 31 juil. 2020, 15:39

Suricate a écrit :
31 juil. 2020, 14:31
FrenchRigolade a écrit :
31 juil. 2020, 13:53
la vélocité n'a rien à voir dans l'inflation, si des gens cotent une oeuvre d'art tous les mois sans vrais échanges, et que son prix augmente de 8% à l'année, l'inflation est de 8% avec 0 vélocité.
MV = PT
S'il n'y a pas de transaction tu peux avoir une inflation de 1000% par jour : personne n'en n'a rien à faire (et il n'y a même pas besoin de monnaie en circulation).
Tout à fait.

FrenchRigolade confond, et c’est très intéressant, les biens et services (ceux dont les prix sont pris en compte pour l’inflation) et les actifs.
Les montagnes d’argent des BC Alimentent surtout les bulles d’actifs, productifs (immo, actions) ou improductifs (or, œuvres d’art).
Dans les faits, l’argent étant déversé sous forme de crédit, il doit être remboursé par les emprunteurs. C’est pour cela que « l’inflation » des BC fait monter surtout l’immo, et plus généralement tout ce qui est liquide ou produit un rendement. A la rigueur aussi des biens de consommation durable (bagnole : les constructeurs ont des filiales bancaires afin de financer les autos qu’elles proposent en leasing).
Mais il ne vient à personne d’emprunter pour allez faire ses courses alimentaires, payer son essence ses vacances, ou alors si c’est fait c’est à très court terme (donc un simple décalage).

Ceci explique que la BCE peut déverser des tonnes de cash sans aucun impact sur l’inflation... en revanche, celui Qui avait 1 M€ de cash placés il y’a 10 ans a dû voir le pouvoir d’achat en immo ou en action de ces 1M€+I% bien raboté.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22020
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4008 Message par lecriminel » 31 juil. 2020, 16:51

Qqun_de_Passage a écrit :
31 juil. 2020, 15:39

FrenchRigolade confond, et c’est très intéressant, les biens et services (ceux dont les prix sont pris en compte pour l’inflation) et les actifs.
Les montagnes d’argent des BC Alimentent surtout les bulles d’actifs, productifs (immo, actions) ou improductifs (or, œuvres d’art).
Dans les faits, l’argent étant déversé sous forme de crédit, il doit être remboursé par les emprunteurs. C’est pour cela que « l’inflation » des BC fait monter surtout l’immo, et plus généralement tout ce qui est liquide ou produit un rendement. A la rigueur aussi des biens de consommation durable (bagnole : les constructeurs ont des filiales bancaires afin de financer les autos qu’elles proposent en leasing).
Mais il ne vient à personne d’emprunter pour allez faire ses courses alimentaires, payer son essence ses vacances, ou alors si c’est fait c’est à très court terme (donc un simple décalage).

Ceci explique que la BCE peut déverser des tonnes de cash sans aucun impact sur l’inflation... en revanche, celui Qui avait 1 M€ de cash placés il y’a 10 ans a dû voir le pouvoir d’achat en immo ou en action de ces 1M€+I% bien raboté.
c'est une théorie assez courante, qui expliquerait tout, mais.....
en réalité l'immobilier (cf Friggit) et les actions (CAC40) ont moins augmenté que le panier de la ménagère depuis 10-15 ans !
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Ulrich
Messages : 86
Enregistré le : 10 mai 2015, 13:19

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4009 Message par Ulrich » 31 juil. 2020, 17:10

Sur ce thème, une vidéo intéressante de Xerfi: Confusion entre masse monétaire et liquidités: le grand méli-mélo

https://www.xerficanal.com/economie/em ... 45591.html

jobserve75
Messages : 995
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4010 Message par jobserve75 » 31 juil. 2020, 17:18

lecriminel a écrit :
31 juil. 2020, 16:51
Qqun_de_Passage a écrit :
31 juil. 2020, 15:39

FrenchRigolade confond, et c’est très intéressant, les biens et services (ceux dont les prix sont pris en compte pour l’inflation) et les actifs.
Les montagnes d’argent des BC Alimentent surtout les bulles d’actifs, productifs (immo, actions) ou improductifs (or, œuvres d’art).
Dans les faits, l’argent étant déversé sous forme de crédit, il doit être remboursé par les emprunteurs. C’est pour cela que « l’inflation » des BC fait monter surtout l’immo, et plus généralement tout ce qui est liquide ou produit un rendement. A la rigueur aussi des biens de consommation durable (bagnole : les constructeurs ont des filiales bancaires afin de financer les autos qu’elles proposent en leasing).
Mais il ne vient à personne d’emprunter pour allez faire ses courses alimentaires, payer son essence ses vacances, ou alors si c’est fait c’est à très court terme (donc un simple décalage).

Ceci explique que la BCE peut déverser des tonnes de cash sans aucun impact sur l’inflation... en revanche, celui Qui avait 1 M€ de cash placés il y’a 10 ans a dû voir le pouvoir d’achat en immo ou en action de ces 1M€+I% bien raboté.
c'est une théorie assez courante, qui expliquerait tout, mais.....
en réalité l'immobilier (cf Friggit) et les actions (CAC40) ont moins augmenté que le panier de la ménagère depuis 10-15 ans !
Pour les actions, tout dépend de quelle période on prend : 2009 (CAC à 2400) ou début 2020 (CAC à 6000).
Pour l'immobilier et en particulier dans les grandes métropoles, les prix ont augmenté très fortement.
C'est d'ailleurs la critique de nombreux économistes : l'inflation se retrouve dans des actifs comme l'immobilier.
Il est aussi à noter qu'aujourd'hui, le cours de l'Or a encore battu un record, conséquence de sa valeur refuge.
Et je ne sais pas ce que vaut cet indice mais il ne cesse de monter : http://compassft.com/parissqm/?lang=fr

De toute évidence, cette montagne de liquidités aura forcément des conséquences, soit sur une inflation des biens et services, soit sur certaines classes d'actifs (Immobilier compris malgré des contre-effets baissiers).

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22020
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4011 Message par lecriminel » 31 juil. 2020, 17:26

jobserve75 a écrit :
31 juil. 2020, 17:18

Pour les actions, tout dépend de quelle période on prend : 2009 (CAC à 2400) ou début 2020 (CAC à 6000).
Pour l'immobilier et en particulier dans les grandes métropoles, les prix ont augmenté très fortement.
C'est d'ailleurs la critique de nombreux économistes : l'inflation se retrouve dans des actifs comme l'immobilier.
Il est aussi à noter qu'aujourd'hui, le cours de l'Or a encore battu un record, conséquence de sa valeur refuge.

De toute évidence, cette montagne de liquidités aura forcément des conséquences, soit sur une inflation des biens et services, soit sur certaines classes d'actifs (Immobilier compris malgré des contre-effets baissiers)
on est à 4800 pour le CAC, qui est la valeur autour de laquelle on oscille depuis..... 2000 !!!!!
pour une analyse immobilière macro, il faut prendre la courbe France qui est flat (donc hausse de l'inflation officielle), qui se compose effectivement d'une hausse dans les grandes villes (où achètent les bénéficiares du QE) et d'une baisse ailleurs.
Le QE se retrouve forcément quelque part: beaucoup d'épargne (cf Suricate les gens qui en ont à ne plus savoir que faire), hausse des prix des biens , de l'or, des dividendes (=épargne), de l'art
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

FrenchRigolade
Messages : 328
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4012 Message par FrenchRigolade » 31 juil. 2020, 17:31

Suricate a écrit :
31 juil. 2020, 14:31
FrenchRigolade a écrit :
31 juil. 2020, 13:53
la vélocité n'a rien à voir dans l'inflation, si des gens cotent une oeuvre d'art tous les mois sans vrais échanges, et que son prix augmente de 8% à l'année, l'inflation est de 8% avec 0 vélocité.
MV = PT
S'il n'y a pas de transaction tu peux avoir une inflation de 1000% par jour : personne n'en n'a rien à faire (et il n'y a même pas besoin de monnaie en circulation).
tu n'en as rien à faire sauf au moment de la transaction.
Peut se prévaloir de la cosignature de l'union française pour la santé bucco-dentaire.

FrenchRigolade
Messages : 328
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4013 Message par FrenchRigolade » 31 juil. 2020, 17:34

Qqun_de_Passage a écrit :
31 juil. 2020, 15:39


Tout à fait.

FrenchRigolade confond, et c’est très intéressant, les biens et services (ceux dont les prix sont pris en compte pour l’inflation) et les actifs.
Les montagnes d’argent des BC Alimentent surtout les bulles d’actifs, productifs (immo, actions) ou improductifs (or, œuvres d’art).
Dans les faits, l’argent étant déversé sous forme de crédit, il doit être remboursé par les emprunteurs. C’est pour cela que « l’inflation » des BC fait monter surtout l’immo, et plus généralement tout ce qui est liquide ou produit un rendement. A la rigueur aussi des biens de consommation durable (bagnole : les constructeurs ont des filiales bancaires afin de financer les autos qu’elles proposent en leasing).
Mais il ne vient à personne d’emprunter pour allez faire ses courses alimentaires, payer son essence ses vacances, ou alors si c’est fait c’est à très court terme (donc un simple décalage).

Ceci explique que la BCE peut déverser des tonnes de cash sans aucun impact sur l’inflation... en revanche, celui Qui avait 1 M€ de cash placés il y’a 10 ans a dû voir le pouvoir d’achat en immo ou en action de ces 1M€+I% bien raboté.
Je me sens attaqué gentiment ; ), je confonds allègrement actifs et passifs. De plus, je suis persuadé que l'insee calcule mal, et exprès, l'évolution des biens de consommation, dont la hausse des prix est peut-être différente des 8% mais certainement pas les 1% officiels, je dirais entre 5 et 7%.
Modifié en dernier par FrenchRigolade le 31 juil. 2020, 17:39, modifié 1 fois.
Peut se prévaloir de la cosignature de l'union française pour la santé bucco-dentaire.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22020
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4014 Message par lecriminel » 31 juil. 2020, 17:38

FrenchRigolade a écrit :
31 juil. 2020, 17:31
tu n'en as rien à faire sauf au moment de la transaction.
En théorie l'inflation c'est la hausse de tous les prix d'un même niveau
donc la baisse de la valeur de la monnaie.
Donc au moment de la transaction, tu payes 8% de plus, mais comme tu gagnes aussi 8% de plus, ce n'est pas un problème.

Alors que dans la réalité, quand on indexe les salaires sur le chiffre officiel qui est divisé par 2 par rapport à l'inflation réelle, on perd du pouvoir d'achat
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

FrenchRigolade
Messages : 328
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4015 Message par FrenchRigolade » 31 juil. 2020, 17:41

lecriminel a écrit :
31 juil. 2020, 17:38
FrenchRigolade a écrit :
31 juil. 2020, 17:31
tu n'en as rien à faire sauf au moment de la transaction.
En théorie l'inflation c'est la hausse de tous les prix d'un même niveau
donc la baisse de la valeur de la monnaie.
Donc au moment de la transaction, tu payes 8% de plus, mais comme tu gagnes aussi 8% de plus, ce n'est pas un problème.

Alors que dans la réalité, quand on indexe les salaires sur le chiffre officiel qui est divisé par 2 par rapport à l'inflation réelle, on perd du pouvoir d'achat
je suis entièrement d'accord, le problème est qu'il n'y a pas eu un contradicteur sérieux à ce point de vue sur le forum, peut-être dans l'immense file inflation mais je n'ai pas eu la patience de le lire. Veuillez m'excuser de troller ici, d'ailleurs.
Peut se prévaloir de la cosignature de l'union française pour la santé bucco-dentaire.

Ulrich
Messages : 86
Enregistré le : 10 mai 2015, 13:19

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4016 Message par Ulrich » 31 juil. 2020, 17:46

FrenchRigolade a écrit :
31 juil. 2020, 17:34
Qqun_de_Passage a écrit :
31 juil. 2020, 15:39


Tout à fait.

FrenchRigolade confond, et c’est très intéressant, les biens et services (ceux dont les prix sont pris en compte pour l’inflation) et les actifs.
Les montagnes d’argent des BC Alimentent surtout les bulles d’actifs, productifs (immo, actions) ou improductifs (or, œuvres d’art).
Dans les faits, l’argent étant déversé sous forme de crédit, il doit être remboursé par les emprunteurs. C’est pour cela que « l’inflation » des BC fait monter surtout l’immo, et plus généralement tout ce qui est liquide ou produit un rendement. A la rigueur aussi des biens de consommation durable (bagnole : les constructeurs ont des filiales bancaires afin de financer les autos qu’elles proposent en leasing).
Mais il ne vient à personne d’emprunter pour allez faire ses courses alimentaires, payer son essence ses vacances, ou alors si c’est fait c’est à très court terme (donc un simple décalage).

Ceci explique que la BCE peut déverser des tonnes de cash sans aucun impact sur l’inflation... en revanche, celui Qui avait 1 M€ de cash placés il y’a 10 ans a dû voir le pouvoir d’achat en immo ou en action de ces 1M€+I% bien raboté.
Je me sens attaqué gentiment ; ), je confonds allègrement actifs et passifs. De plus, je suis persuadé que l'insee calcule mal, et exprès, l'évolution des biens de consommation, dont la hausse des prix est peut-être différente des 8% mais certainement pas les 1% officiels, je dirais entre 5 et 7%.
Il ne s’agit pas de confondre actifs et passifs mais bien actifs et biens et services. Le QE n’a finalement que peu d’impact dans l’économie réelle. Il a gonflé la base monétaire et augmenté seulement la liquidité de marché. La seule solution pour augmenter l’inflation (but des banques centrales: un peu en dessous de 2%), c’est la fameuse monnaie hélicoptère.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22020
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4017 Message par lecriminel » 31 juil. 2020, 17:57

Ulrich a écrit :
31 juil. 2020, 17:46
Le QE n’a finalement que peu d’impact dans l’économie réelle.
officiellement, non.
En pratique, c'est le débat (et je serais plutôt d'accord avec french rigolade). TF, électricité, biens alimentaires, tu as des exemples de hausse de 10% en un an, c'est difficilement compatible avec les chiffres officiels (surtout que coté baisse, à part là où ils font des tours de passe passe, il n'y a rien)
Un tour de passe passe, c'est quand tu vas tous les jours chercher ta baguette, qu'un jour on te dit qu'il n'y en a plus mais qu'on te vendra un autre pain, 20% plus cher, ce qui correspond à une baisse des prix de 50% (car normalement le nouveau pain devrait couter 2.4x la baguette, ne cherche pas à comprendre, c'est comme ça)
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

FrenchRigolade
Messages : 328
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4018 Message par FrenchRigolade » 31 juil. 2020, 18:44

lecriminel a écrit :
31 juil. 2020, 17:57
Ulrich a écrit :
31 juil. 2020, 17:46
Le QE n’a finalement que peu d’impact dans l’économie réelle.
officiellement, non.
En pratique, c'est le débat (et je serais plutôt d'accord avec french rigolade). TF, électricité, biens alimentaires, tu as des exemples de hausse de 10% en un an, c'est difficilement compatible avec les chiffres officiels (surtout que coté baisse, à part là où ils font des tours de passe passe, il n'y a rien)
Un tour de passe passe, c'est quand tu vas tous les jours chercher ta baguette, qu'un jour on te dit qu'il n'y en a plus mais qu'on te vendra un autre pain, 20% plus cher, ce qui correspond à une baisse des prix de 50% (car normalement le nouveau pain devrait couter 2.4x la baguette, ne cherche pas à comprendre, c'est comme ça)
Ou alors que la farine donne un peu plus le cancer
Peut se prévaloir de la cosignature de l'union française pour la santé bucco-dentaire.

alexlyon
+
+
Messages : 3066
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4019 Message par alexlyon » 31 juil. 2020, 18:55

lecriminel a écrit :
31 juil. 2020, 17:57
Ulrich a écrit :
31 juil. 2020, 17:46
Le QE n’a finalement que peu d’impact dans l’économie réelle.
officiellement, non.
En pratique, c'est le débat (et je serais plutôt d'accord avec french rigolade). TF, électricité, biens alimentaires, tu as des exemples de hausse de 10% en un an, c'est difficilement compatible avec les chiffres officiels (surtout que coté baisse, à part là où ils font des tours de passe passe, il n'y a rien)
Un tour de passe passe, c'est quand tu vas tous les jours chercher ta baguette, qu'un jour on te dit qu'il n'y en a plus mais qu'on te vendra un autre pain, 20% plus cher, ce qui correspond à une baisse des prix de 50% (car normalement le nouveau pain devrait couter 2.4x la baguette, ne cherche pas à comprendre, c'est comme ça)
En fait, les 2 premiers milliers d'euros mensuels destinés à la consommation courante, peu importe qu'ils augmentent de 30% dans le budget (on ne le voit pas).
Dépenser 2 000 ou 2 600 en monnaie et CB, c'est pareil.
Sauf pour les pauvres (aka les GJ).
Mais en macronie, ils sont cons, sinon ils ne seraient pas pauvres :mrgreen:

jobserve75
Messages : 995
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4020 Message par jobserve75 » 31 juil. 2020, 19:29

FrenchRigolade a écrit :
31 juil. 2020, 18:44
lecriminel a écrit :
31 juil. 2020, 17:57
Ulrich a écrit :
31 juil. 2020, 17:46
Le QE n’a finalement que peu d’impact dans l’économie réelle.
officiellement, non.
En pratique, c'est le débat (et je serais plutôt d'accord avec french rigolade). TF, électricité, biens alimentaires, tu as des exemples de hausse de 10% en un an, c'est difficilement compatible avec les chiffres officiels (surtout que coté baisse, à part là où ils font des tours de passe passe, il n'y a rien)
Un tour de passe passe, c'est quand tu vas tous les jours chercher ta baguette, qu'un jour on te dit qu'il n'y en a plus mais qu'on te vendra un autre pain, 20% plus cher, ce qui correspond à une baisse des prix de 50% (car normalement le nouveau pain devrait couter 2.4x la baguette, ne cherche pas à comprendre, c'est comme ça)
Ou alors que la farine donne un peu plus le cancer
Exactement, on constate une dégradation des biens alimentaires.
Par exemple, il y a 15 ans, les biscuits Prince étaient fait à partir de lait entier. Désormais, c'est du lait en poudre.
Le prix est resté le même un moment mais il y a eu un changement d'ingrédient et des paquets passés de 330g à 300g, soit l'équivalent de +15% d'augmentation au moins.
Concernant la vente de biscuits, les recettes traditionnelles (petits-beurre…) perdent aussi de la vitesse au profit de recettes plus modernes mais bourrées de produits du type graisses hydromachinchoses.
On perd en qualité.

En le domaine alimentaire, c'est flagrant. Et maintenant, on essaie de revenir à des bases avec du bio, sauf que ça coûte 2 fois plus cher.

ParisIDF92
Messages : 343
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4021 Message par ParisIDF92 » 31 juil. 2020, 19:30

Personne parle de la dégradation de Flunch?

Ulrich
Messages : 86
Enregistré le : 10 mai 2015, 13:19

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4022 Message par Ulrich » 31 juil. 2020, 20:47

jobserve75 a écrit :
31 juil. 2020, 19:29
FrenchRigolade a écrit :
31 juil. 2020, 18:44
lecriminel a écrit :
31 juil. 2020, 17:57
Ulrich a écrit :
31 juil. 2020, 17:46
Le QE n’a finalement que peu d’impact dans l’économie réelle.
officiellement, non.
En pratique, c'est le débat (et je serais plutôt d'accord avec french rigolade). TF, électricité, biens alimentaires, tu as des exemples de hausse de 10% en un an, c'est difficilement compatible avec les chiffres officiels (surtout que coté baisse, à part là où ils font des tours de passe passe, il n'y a rien)
Un tour de passe passe, c'est quand tu vas tous les jours chercher ta baguette, qu'un jour on te dit qu'il n'y en a plus mais qu'on te vendra un autre pain, 20% plus cher, ce qui correspond à une baisse des prix de 50% (car normalement le nouveau pain devrait couter 2.4x la baguette, ne cherche pas à comprendre, c'est comme ça)
Ou alors que la farine donne un peu plus le cancer
Exactement, on constate une dégradation des biens alimentaires.
Par exemple, il y a 15 ans, les biscuits Prince étaient fait à partir de lait entier. Désormais, c'est du lait en poudre.
Le prix est resté le même un moment mais il y a eu un changement d'ingrédient et des paquets passés de 330g à 300g, soit l'équivalent de +15% d'augmentation au moins.
Concernant la vente de biscuits, les recettes traditionnelles (petits-beurre…) perdent aussi de la vitesse au profit de recettes plus modernes mais bourrées de produits du type graisses hydromachinchoses.
On perd en qualité.

En le domaine alimentaire, c'est flagrant. Et maintenant, on essaie de revenir à des bases avec du bio, sauf que ça coûte 2 fois plus cher.
Complètement d’accord, les anglo-saxons parlent de « shrinkflation », une réalité qui semble complètement échapper aux banques centrales et aux politiques, ou bien est-ce volontaire de leur part? L’inflation étant déjà une imposition cachée, une inflation cachée, c’est du génie!

Avatar du membre
IMMOLOLO
Messages : 597
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4023 Message par IMMOLOLO » 31 juil. 2020, 21:05

ParisIDF92 a écrit :
31 juil. 2020, 19:30
Personne parle de la dégradation de Flunch?
4 pages sur la file d'a-coté c'est peut-être suffisant

Cagou780
Messages : 866
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4024 Message par Cagou780 » 02 août 2020, 22:29

"Immobilier : les prix des logements encore sur leur lancée"...
https://www.lesechos.fr/patrimoine/immo ... ee-1227928
...si on donne les prix sur un an.
les prix dans Paris se sont globalement calmés au mois de juillet avec une faible hausse de 0,2 %. Mais, selon le directeur scientifique de Meilleurs Agents Thomas Lefebvre, il faut affiner l'observation. On relève, en effet, une importante distorsion entre les petites surfaces, dont les prix augmentent encore de 0,8 %, quand ceux des grandes superficies marquent le pas, en baisse de 0,5 %.
Y a une erreur : Parisçapeutpasbaisseretpyc'esttout.
France : +0.3 en juillet. Reprise en fanfare+ immo valeur refuge, blabla,...+ les Ai débordés de boulot + des Parisiens partout partout (maintenant ce serait des Anglais qui viennent de découvrir l'existence du Brexit) + l'argent de BCe qui va dans les poches des particuliers +blabla... = +0.3 %.

J'ai toujours pas trouvé la dernière note de conjoncture soit disant publiée par les notaires du grand Paris mais je suis tombé sur leur carte des prix
https://notairesdugrandparis.fr/fr/carte-des-prix
Encore plus étonnant que les -4.1 % au premier trimestre sur le quartier Archive dans le 3ème (une partie du marais) c'est le nombre importants de données indisponibles concernant le centre de Paris et le quartier de bercy.
J'aime bien la mention " la carte des prix est désormais mise à jour chaque mois" alors que la dernière mise à jour date d'avril. Ils ont un problème pour mettre les données à jour ? Pourtant avec 30 % de volume en moins ça devrait être plus simple.

Ben92
-++
-++
Messages : 3969
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4025 Message par Ben92 » 02 août 2020, 23:40

Cagou780 a écrit :
02 août 2020, 22:29
Y a une erreur : Parisçapeutpasbaisseretpyc'esttout.
Y a pas d'erreur. C'est le rythme de hausse qui a baissé, pas les prix. :D
La fonction dérivée a baissé, je te le concède. :wink:

Cagou780
Messages : 866
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4026 Message par Cagou780 » 03 août 2020, 01:26

Ben92 a écrit :
02 août 2020, 23:40
Cagou780 a écrit :
02 août 2020, 22:29
Y a une erreur : Parisçapeutpasbaisseretpyc'esttout.
Y a pas d'erreur. C'est le rythme de hausse qui a baissé, pas les prix. :D
La fonction dérivée a baissé, je te le concède. :wink: Impossible : pas Paris. JA-MAIS. NE-VER.
Dans l'article il est dit que les grandes superficies avaient baissé de 0.5 % en juillet. Mettre le mot "baisse" dans un article consacré à l'immobilier parisien, ça ne peut être qu'une erreur.

Les cadres CSP++++++ avec plein plein d'argent + la rareté +les investisseurs + l'argent de la BCE + l'immo valeur refuge + la bourse et le krack bancaire + le retour de l'inflation (et du Walkman à K7) + les héritiers et les stars du show-business (tu te souviens ? elle était bonne celle là. Mais pas aussi bonne que celle de ceux qui allaient se précipiter d’acheter avant d'être au chômage : t'as pas fait mieux. Chapeau bas l'Artiste :wink: ) = +0.2% en juillet. Ahhhh tous ces beaux arguments mis bout à bout pour donner..... +0.2 % .... Mais que c'est beau ! 8) " Paris,... Ville de Lumière... la, lala, lala,..."

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 20489
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4027 Message par kamoulox » 03 août 2020, 07:37

La ville de lumière va perdre 1/3 de ses restaurants et hôtels qui vont mettre la clé sous la porte.

Ça ressemblera à une ville qui se désertifie en province Avec ses « jeunes » Défoncés au protoxyde qui font des courses de trottinette Sur les Champs Elysées.

Le paris carte postale!!

ParisIDF92
Messages : 343
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4028 Message par ParisIDF92 » 03 août 2020, 08:08

kamoulox a écrit :
03 août 2020, 07:37
La ville de lumière va perdre 1/3 de ses restaurants et hôtels qui vont mettre la clé sous la porte.

Ça ressemblera à une ville qui se désertifie en province Avec ses « jeunes » Défoncés au protoxyde qui font des courses de trottinette Sur les Champs Elysées.

Le paris carte postale!!
Paris ne va pas perdre d'habitants. Comme Ave dit, la croissance démographique de la France (et notamment de l'Ile-de-France) est positive.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10800
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4029 Message par Vincent92 » 03 août 2020, 08:44

ParisIDF92 a écrit :
03 août 2020, 08:08
kamoulox a écrit :
03 août 2020, 07:37
La ville de lumière va perdre 1/3 de ses restaurants et hôtels qui vont mettre la clé sous la porte.

Ça ressemblera à une ville qui se désertifie en province Avec ses « jeunes » Défoncés au protoxyde qui font des courses de trottinette Sur les Champs Elysées.

Le paris carte postale!!
Paris ne va pas perdre d'habitants. Comme Ave dit, la croissance démographique de la France (et notamment de l'Ile-de-France) est positive.
Oui, en fait, c'est possible que Paris perde encore une peu d'habitant mais l'aire urbaine en gagne. La dynamique est positive en IDF. Cela pourrait éventuellement changer à moyen/long terme mais il y a encore plein de franciliens qui aimeraient habiter dans Paris.
Ce qui fait que Paris perd des habitants c'est surtout le manque de foncier et le coût de la vie.
Modifié en dernier par Vincent92 le 03 août 2020, 08:48, modifié 1 fois.

Cagou780
Messages : 866
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4030 Message par Cagou780 » 03 août 2020, 08:47

ParisIDF92 a écrit :
03 août 2020, 08:08
kamoulox a écrit :
03 août 2020, 07:37
La ville de lumière va perdre 1/3 de ses restaurants et hôtels qui vont mettre la clé sous la porte.

Ça ressemblera à une ville qui se désertifie en province Avec ses « jeunes » Défoncés au protoxyde qui font des courses de trottinette Sur les Champs Elysées.

Le paris carte postale!!
Paris ne va pas perdre d'habitants. Comme Ave dit, la croissance démographique de la France (et notamment de l'Ile-de-France) est positive.
Paris a perdu des habitants au cours des dernières années : -2.4 % en 5 ans soit - 53 000 habitants.
C'est drôle qu'une ville où il parait qu'on manque de logements perde de la population alors que les prix montent.
effet Airbnb à coup sûr. Elle pourrait peut être en récupérer du coup.

ParisIDF92
Messages : 343
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4031 Message par ParisIDF92 » 03 août 2020, 08:58

J'essayais d'être ironique. Nous savons déjà que la plupart de ces "nouveaux franciliens" ne vont pas payer 10 000 euros par mètre carré. Ou 5 000.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 20489
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4032 Message par kamoulox » 03 août 2020, 09:11

ParisIDF92 a écrit :
03 août 2020, 08:58
J'essayais d'être ironique. Nous savons déjà que la plupart de ces "nouveaux franciliens" ne vont pas payer 10 000 euros par mètre carré. Ou 5 000.
Pas besoin, on leur donne des hlm, et le soir spectacle son et lumière avec voitures incendiées et mortier d’artifice :mrgreen:

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10180
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4033 Message par optimus maximus » 03 août 2020, 09:12

Vincent92 a écrit :
03 août 2020, 08:44
ParisIDF92 a écrit :
03 août 2020, 08:08
kamoulox a écrit :
03 août 2020, 07:37
La ville de lumière va perdre 1/3 de ses restaurants et hôtels qui vont mettre la clé sous la porte.

Ça ressemblera à une ville qui se désertifie en province Avec ses « jeunes » Défoncés au protoxyde qui font des courses de trottinette Sur les Champs Elysées.

Le paris carte postale!!
Paris ne va pas perdre d'habitants. Comme Ave dit, la croissance démographique de la France (et notamment de l'Ile-de-France) est positive.
Oui, en fait, c'est possible que Paris perde encore une peu d'habitant mais l'aire urbaine en gagne. La dynamique est positive en IDF. Cela pourrait éventuellement changer à moyen/long terme mais il y a encore plein de franciliens qui aimeraient habiter dans Paris.
Ce qui fait que Paris perd des habitants c'est surtout le manque de foncier et le coût de la vie.
Bof c'est le solde naturel qui fait la croissance démographique francilienne.

Les hôtels franciliens emploient et exploitent beaucoup de femmes de ménage originaire d'Afrique subsaharienne pour dresser un peu le tableau... La crise économique en IdF se fera en premier lieu sentir dans les quartiers...
Les intermittents du spectacle, très nombreux en IdF, vont aussi être durement affectés par cette crise.

jobserve75
Messages : 995
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4034 Message par jobserve75 » 03 août 2020, 14:51

Cagou780 a écrit :
02 août 2020, 22:29
"Immobilier : les prix des logements encore sur leur lancée"...
https://www.lesechos.fr/patrimoine/immo ... ee-1227928
...si on donne les prix sur un an.
les prix dans Paris se sont globalement calmés au mois de juillet avec une faible hausse de 0,2 %. Mais, selon le directeur scientifique de Meilleurs Agents Thomas Lefebvre, il faut affiner l'observation. On relève, en effet, une importante distorsion entre les petites surfaces, dont les prix augmentent encore de 0,8 %, quand ceux des grandes superficies marquent le pas, en baisse de 0,5 %.
Y a une erreur : Parisçapeutpasbaisseretpyc'esttout.
France : +0.3 en juillet. Reprise en fanfare+ immo valeur refuge, blabla,...+ les Ai débordés de boulot + des Parisiens partout partout (maintenant ce serait des Anglais qui viennent de découvrir l'existence du Brexit) + l'argent de BCe qui va dans les poches des particuliers +blabla... = +0.3 %.

J'ai toujours pas trouvé la dernière note de conjoncture soit disant publiée par les notaires du grand Paris mais je suis tombé sur leur carte des prix
https://notairesdugrandparis.fr/fr/carte-des-prix
Encore plus étonnant que les -4.1 % au premier trimestre sur le quartier Archive dans le 3ème (une partie du marais) c'est le nombre importants de données indisponibles concernant le centre de Paris et le quartier de bercy.
J'aime bien la mention " la carte des prix est désormais mise à jour chaque mois" alors que la dernière mise à jour date d'avril. Ils ont un problème pour mettre les données à jour ? Pourtant avec 30 % de volume en moins ça devrait être plus simple.
Dans mon quartier à Necker : +9% sur un trimestre!! On voit bien que les statistiques sont irréelles

Laurent
Messages : 94
Enregistré le : 08 déc. 2019, 16:17

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4035 Message par Laurent » 03 août 2020, 15:16

Cagou780 a écrit :
03 août 2020, 08:47
Paris a perdu des habitants au cours des dernières années : -2.4 % en 5 ans soit - 53 000 habitants.
C'est drôle qu'une ville où il parait qu'on manque de logements perde de la population alors que les prix montent.
effet Airbnb à coup sûr. Elle pourrait peut être en récupérer du coup.
Oui, à coup sûr. Avec pour conséquence des fermetures de classes dans les écoles primaires des arrondissements centraux parisiens.

Cagou780
Messages : 866
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4036 Message par Cagou780 » 03 août 2020, 20:28

Laurent a écrit :
03 août 2020, 15:16
Cagou780 a écrit :
03 août 2020, 08:47
Paris a perdu des habitants au cours des dernières années : -2.4 % en 5 ans soit - 53 000 habitants.
C'est drôle qu'une ville où il parait qu'on manque de logements perde de la population alors que les prix montent.
effet Airbnb à coup sûr. Elle pourrait peut être en récupérer du coup.
Oui, à coup sûr. Avec pour conséquence des fermetures de classes dans les écoles primaires des arrondissements centraux parisiens.
Par exemple. Ou des activités éco plus centrées sur le tourisme avec les effets négatifs en cas de problème.

Cagou780
Messages : 866
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4037 Message par Cagou780 » 03 août 2020, 20:36

jobserve75 a écrit :
03 août 2020, 14:51
Cagou780 a écrit :
02 août 2020, 22:29
"Immobilier : les prix des logements encore sur leur lancée"...
https://www.lesechos.fr/patrimoine/immo ... ee-1227928
...si on donne les prix sur un an.
les prix dans Paris se sont globalement calmés au mois de juillet avec une faible hausse de 0,2 %. Mais, selon le directeur scientifique de Meilleurs Agents Thomas Lefebvre, il faut affiner l'observation. On relève, en effet, une importante distorsion entre les petites surfaces, dont les prix augmentent encore de 0,8 %, quand ceux des grandes superficies marquent le pas, en baisse de 0,5 %.
Y a une erreur : Parisçapeutpasbaisseretpyc'esttout.
France : +0.3 en juillet. Reprise en fanfare+ immo valeur refuge, blabla,...+ les Ai débordés de boulot + des Parisiens partout partout (maintenant ce serait des Anglais qui viennent de découvrir l'existence du Brexit) + l'argent de BCe qui va dans les poches des particuliers +blabla... = +0.3 %.

J'ai toujours pas trouvé la dernière note de conjoncture soit disant publiée par les notaires du grand Paris mais je suis tombé sur leur carte des prix
https://notairesdugrandparis.fr/fr/carte-des-prix
Encore plus étonnant que les -4.1 % au premier trimestre sur le quartier Archive dans le 3ème (une partie du marais) c'est le nombre importants de données indisponibles concernant le centre de Paris et le quartier de bercy.
J'aime bien la mention " la carte des prix est désormais mise à jour chaque mois" alors que la dernière mise à jour date d'avril. Ils ont un problème pour mettre les données à jour ? Pourtant avec 30 % de volume en moins ça devrait être plus simple.
Dans mon quartier à Necker : +9% sur un trimestre!! On voit bien que les statistiques sont irréelles
Mais non. C'est le fruit d'un travail objectif et corrigé par les notaires.

Ben92
-++
-++
Messages : 3969
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4038 Message par Ben92 » 03 août 2020, 20:41

jobserve75 a écrit :
Cagou780 a écrit :
03 août 2020, 20:36
Dans mon quartier à Necker : +9% sur un trimestre!! On voit bien que les statistiques sont irréelles
Mais non. C'est le fruit d'un travail objectif et corrigé par les notaires.
Il suffit d'un peu de jugeotte pour comprendre que c'est du bruit statistique, phénomène courant lorsque les données (ici le nombre de ventes sur une secteur précis) sont trop peu nombreuses pour fournir une moyenne fiable. Nul complot la-dedans, seulement une acescence de statisticiens compétents chez les notaires.

Cagou780
Messages : 866
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4039 Message par Cagou780 » 03 août 2020, 21:21

Ben92 a écrit :
03 août 2020, 20:41
jobserve75 a écrit :
Cagou780 a écrit :
03 août 2020, 20:36
Dans mon quartier à Necker : +9% sur un trimestre!! On voit bien que les statistiques sont irréelles
Mais non. C'est le fruit d'un travail objectif et corrigé par les notaires.
Il suffit d'un peu de jugeotte pour comprendre que c'est du bruit statistique, phénomène courant lorsque les données (ici le nombre de ventes sur une secteur précis) sont trop peu nombreuses pour fournir une moyenne fiable. Nul complot la-dedans, seulement une acescence de statisticiens compétents chez les notaires.
Si il y a deux choses à ne pas remettre en cause :
1 - paris ça peut pas baisser
2 - les chiffres des notaires sont objectifs ( :mrgreen: ...pardon), fruit d'un long travail de tripatouil.... heu de consolidation sur base de méthode hédonique à 3 inconnues qui conduit à ne pas avoir de données dans les arrondissement centraux.

Je les vois plutôt comme des artistes : le graph annuel sur 16 mois, la mise à jour mensuelle tous les 3 mois, la publication introuvable,...

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10800
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4040 Message par Vincent92 » 03 août 2020, 21:38

Cagou780 a écrit :
03 août 2020, 21:21
Ben92 a écrit :
03 août 2020, 20:41
jobserve75 a écrit :
Cagou780 a écrit :
03 août 2020, 20:36
Dans mon quartier à Necker : +9% sur un trimestre!! On voit bien que les statistiques sont irréelles
Mais non. C'est le fruit d'un travail objectif et corrigé par les notaires.
Il suffit d'un peu de jugeotte pour comprendre que c'est du bruit statistique, phénomène courant lorsque les données (ici le nombre de ventes sur une secteur précis) sont trop peu nombreuses pour fournir une moyenne fiable. Nul complot la-dedans, seulement une acescence de statisticiens compétents chez les notaires.
Si il y a deux choses à ne pas remettre en cause :
1 - paris ça peut pas baisser
2 - les chiffres des notaires sont objectifs ( :mrgreen: ...pardon), fruit d'un long travail de tripatouil.... heu de consolidation sur base de méthode hédonique à 3 inconnues qui conduit à ne pas avoir de données dans les arrondissement centraux.

Je les vois plutôt comme des artistes : le graph annuel sur 16 mois, la mise à jour mensuelle tous les 3 mois, la publication introuvable,...
Il y a d'un côté l'indice Notaires-INSEE qui se base sur un modèle hédonique avec beaucoup de données et de l'autre une carte produite par les notaires pour faire plaisir à tout le monde. Il serait au contraire relativement suspect d'avoir des prix trop "lisser" (sans aucun grand écart d'un trimestre sur l'autre) sur la carte. Il y a ~10 000 transactions à Paris par trimestre reparties sur 20 arrondissements. Il n'est pas sérieux de vouloir quelque chose de lisse partout et des données sur tous les arrondissements. En particulier les plus centraux.
Les données sont insuffisantes pour corriger un minimum tous les biais statistiques avec si peu de données.
La dernière publication que tu ne trouves pas est disponible ici : https://notairesdugrandparis.fr/sites/d ... i-2020.pdf
Pour résumer, ils disent que tout continue de monter sauf Paris mais mettent tout de même en garde que "compte tenu du faible niveau d’activité, les statistiques sur les prix peuvent présenter des
fragilités, et devront être confirmées dans les observations des prochains mois".

Cagou780
Messages : 866
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4041 Message par Cagou780 » 03 août 2020, 22:58

ça doit être la femme de ménage qui a oublié de publier le communiqué sur leur site avant le We...
Oui une stagnation de juin à septembre à Paris sur base d'avant contrats.
Mais s'ils donnent des projections de prix jusqu'en septembre, pourquoi ils ne donnent les volumes que jusqu'en mai ? réponse : "compte tenu du faible nombre d'avant contrats disponibles pendant la période..." ça veut dire un faible nombre d'avant contrats depuis le déconfinement. Donc non seulement il y a eu - 40 % en volume entre mars et mai par rapport à la même période de l'année dernière mais en plus la reprise se fait à un faible nombre d'avant contrats.
cette reprise a été encore alimentée par les ventes en attente de régularisation et il faudra encore plusieurs mois pour connaître l’état effectif et les tendances de plus long terme du marché... Cette prolongation des tendances à la hausse ne doit pas surprendre. En effet, l’impact de la baisse des volumes sur les prix n’est ni systématique ni immédiat
Modifié en dernier par Cagou780 le 03 août 2020, 23:04, modifié 1 fois.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10800
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4042 Message par Vincent92 » 03 août 2020, 23:03

Cagou780 a écrit :
03 août 2020, 22:58
ça doit être la femme de ménage qui a oublié de publier le communiqué sur leur site avant le We...
Oui une stagnation de juin à septembre à Paris sur base d'avant contrats.
Mais s'ils donnent des projections de prix jusqu'en septembre, pourquoi ils ne donnent les volumes que jusqu'en mai ? réponse : "compte tenu du faible nombre d'avant contrats disponibles pendant la période..." ça veut dire un faible nombre d'avant contrats depuis le déconfinement. Donc non seulement il y a eu - 40 % en volume entre mars et mai mais en plus la reprise se fait à un faible volume.
cette reprise a été encore alimentée par les ventes en attente de régularisation et il faudra encore plusieurs mois pour connaître l’état effectif et les tendances de plus long terme du marché... Cette prolongation des tendances à la hausse ne doit pas surprendre. En effet, l’impact de la baisse des volumes sur les prix n’est ni systématique ni immédiat
Ils ont une méthodologie et l'appliquent. A savoir qu'ils donnent prix et volume sur le définitif et, ensuite, ils donnent les projections d'après avant contrats, comme toujours.
Je ne comprends pas bien pourquoi tant de suspicion. Surtout que leur note est sur la réserve alors qu'on pourrait être euphorique avec les projections de prix si on voulait convaincre l'auditoire de la hausse perpétuelle.
Mais ils savent très bien que c'est la saison haute et qu'on arrive à la fin et que, par ailleurs, les volumes ne sont pas très élevés (sans pour autant être faibles).
Il ne faut pas voir des complots partout. Quand le marché s'est retourné en 2008 ou en 2012, ils l'ont annoncé. Il n'y a rien de pire pour les notaires qu'un marché "bloqué".
Pour autant, pour le moment, il n'y a objectivement aucun signe de retournement de marché mis à part une mini baisse sur Paris.

Si baisse il doit y avoir, il va falloir attendre que le marché se bloque et que les vendeurs ne trouvent plus d'acheteurs à leur prix pendant un certain temps. Ce n'était pas vraiment le cas depuis la fin du confinement et jusqu'à mi juillet dans les coins que je regarde et où les prix ont augmentés (nouveaux biens commercialisés plus chers) en sortie de confinement. J'observe tout juste des baisses très récentes de prétention pour quelques biens surévalués. Ce qui veut dire que le marché n'est pas totalement euphorique. Sans pour autant qu'une tendance puisse pour le moment se dégager. Les biens valables à un prix "normal"/au prix du marché partent. J'ai même voulu visiter un bien qui était très bon (peut être même sous le marché car présentant des caractéristiques intrinsèques bien meilleures que la moyenne sans pour autant être beaucoup plus cher) que je n'ai pas vu tout de suite. J'ai téléphoné 3 jours après publications (week end du 14 juillet) : "Désolé Monsieur, j'ai 3 offres au prix". Bref, il y a des acheteurs quand le bien est intéressant.
Les notaires d'IDF n'aiment pas faire ce genre d'analyse, ils préfèrent en général rester sur ce qu'ils savent.
Modifié en dernier par Vincent92 le 03 août 2020, 23:52, modifié 5 fois.

Cagou780
Messages : 866
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4043 Message par Cagou780 » 03 août 2020, 23:30

Vincent92 a écrit :
03 août 2020, 23:03
Cagou780 a écrit :
03 août 2020, 22:58
ça doit être la femme de ménage qui a oublié de publier le communiqué sur leur site avant le We...
Oui une stagnation de juin à septembre à Paris sur base d'avant contrats.
Mais s'ils donnent des projections de prix jusqu'en septembre, pourquoi ils ne donnent les volumes que jusqu'en mai ? réponse : "compte tenu du faible nombre d'avant contrats disponibles pendant la période..." ça veut dire un faible nombre d'avant contrats depuis le déconfinement. Donc non seulement il y a eu - 40 % en volume entre mars et mai mais en plus la reprise se fait à un faible volume.
cette reprise a été encore alimentée par les ventes en attente de régularisation et il faudra encore plusieurs mois pour connaître l’état effectif et les tendances de plus long terme du marché... Cette prolongation des tendances à la hausse ne doit pas surprendre. En effet, l’impact de la baisse des volumes sur les prix n’est ni systématique ni immédiat
Ils ont une méthodologie et l'applique. A savoir qu'ils donnent prix et volume sur le définitif et ensuite, ils donnent les projections d'après avant contrats, comme toujours.
Je ne comprends pas bien pourquoi tant de suspicion. Surtout que leur note est sur la réserve alors qu'on pourrait être euphorique avec les projections de prix si on voulait convaincre l'auditoire de la hausse perpétuelle.
Il ne faut pas voir des complots partout. Quand le marché s'est retourné en 2008 ou en 2012, ils l'ont annoncé. Il n'y a rien de pire pour les notaires qu'un marché bloqué.
Aucune raison d'être suspicieux : quand le président de la chambre de notaires de Toulouse dit qu'il ne voit aucune raison pour que la tendance à la hausse des prix sur Toulouse change, je le crois. Autant que lui croit à ce qu'il dit.
Ils font des projections de prix jusqu'en septembre sur la base d'avant contrats. Très bien. Donc ils ont les volumes jusqu'à fin juin minimum.
Mais alors que le volume entre mi mai et fin juin est un élément essentiel pour apprécier la reprise du marché, les notaires.... ne donnent pas l'info. ???? J'espère que je ne suis pas le seul à penser que c'est pourtant la données la plus importante. le volume entre mars et mai on s'en fout. On se doute que ça a baissé.
Donc on fait avec les infos qu'ils donnent. Comme ils disent "compte tenu du faible nombre d'avant contrats disponibles pendant la période..." (donc depuis le déconfinement), on ne peut pas faire autrement que de conclure à un faible nombre d'avant contrats depuis le déconfinement.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10800
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4044 Message par Vincent92 » 03 août 2020, 23:35

Encore une fois, il ne faut pas considérer les notaires comme une seule entité et encore moins une même personne. Les notaires de Toulouse ne sont pas les notaires d'IDF, même s'ils sont tous notaires. Tout comme nous produisons des avis divergents malgré que nous soyons tous sur ce même forum.
Ce n'est pas parce qu'il y a eu des personnes qui nous ont rabâché tous les mois que les prix allaient forcément baisser depuis 2015 en IDF que je trouve normal qu'on m'associe à leur analyse. De même que ce n'est pas parce que Ben92 pense que les prix parisiens ne peuvent que monter dans le temps, avec éventuellement des petites baissent de quelques % sur 2-3 ans avant une nouvelle envolée que je pense forcément la même chose.
La qualité des publications des différentes chambres est inégale à mon avis.

Cagou780
Messages : 866
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4045 Message par Cagou780 » 04 août 2020, 00:01

C'est les volumes qui permettent d'apprécier la reprise de l'activité post confinement. Merci de me dire si je me trompe. Les notaires d'IDf qui publient une note deux mois et demi après le déconfinement et il n'y a pas le volume chiffré post confinement ? Foutage de tronche oui.
Reste le "compte tenu du faible nombre d'avant contrats disponibles pendant la période..." qui veut dire un faible nombre d'avant contrats depuis le déconfinement.

jobserve75
Messages : 995
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4046 Message par jobserve75 » 04 août 2020, 08:31

C’est assez controversé comme note car les prix augmentent de manière générale sur l’ensemble de l’Ile-de-France.

Concernant les volumes, les notaires sont pourtant très explicites. C’est dans la moyenne des 10 dernières années avec seulement +4% par rapport à cette moyenne.

Personnellement, ce que j’en retiens est qu’il n’y ni euphorie (transactions stabilisées), ni effondrement.

Cagou780
Messages : 866
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4047 Message par Cagou780 » 04 août 2020, 08:55

jobserve75 a écrit :
04 août 2020, 08:31
C’est assez controversé comme note car les prix augmentent de manière générale sur l’ensemble de l’Ile-de-France.

Concernant les volumes, les notaires sont pourtant très explicites. C’est dans la moyenne des 10 dernières années avec seulement +4% par rapport à cette moyenne.

Personnellement, ce que j’en retiens est qu’il n’y ni euphorie (transactions stabilisées), ni effondrement.
Ils parlent d' "activité immobilière" supérieure de 4% à l’activité moyenne d’un mois de mai depuis 10 ans".

- Définition de la notion d'"activité immobilière" ? Je vois ce qu'est une vente, un avant contrat. Une "activité immobilière" ? lire une annonce immobilière ça compte ? Ils ont fait - 40 % en volume entre mars-mai 20200/mars-mai 2019
- Ensuite ils parlent du mois de mai. Après 1.5 mois de confinement ils avaient peut être un peu de boulot en retard non ?

Les volumes après le confinement c'est ça le plus important. Et a priori c'est pas bon, "faible nombre d'avant contrats". Et pour les prix ils disent aussi que cette reprise a été également alimenté par des ventes en attente de régularisation. Je pensais pas que Paris serait aussi vite à seulement +0.2 %. Mais va falloir encore attendre des mois avant d'y voir plus clair.
Sinon la méga reprise c'est + 0.3 % en France en juillet selon MeilleursArgent

ParisIDF92
Messages : 343
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4048 Message par ParisIDF92 » 04 août 2020, 09:01

Bye bye cadres CSP+++

https://www.courrierinternational.com/a ... otre-perte
Cols blancs, prenez garde : le télétravail causera votre perte

Les Britanniques des classes moyennes supérieures n’en reviennent pas de leur chance. Une fois encore, ils sont les grands gagnants d’une crise : confortablement installés dans leur bureau à domicile, ils se sont tellement bien adaptés aux nouvelles méthodes de travail par Zoom interposé qu’ils voudraient bien qu’elles deviennent désormais la norme. Le télétravail se passe mieux que ce qu’ils auraient pensé : il leur offre davantage de souplesse tout en leur faisant gagner du temps et de l’argent auparavant perdu dans des trajets quotidiens et des sandwichs vendus à prix exorbitant. Pas étonnant donc que la plupart des banquiers, avocats, consultants, comptables, publicitaires, employés de la tech et autres métiers de bureau ne veuillent pas reprendre les transports cinq jours par semaine et que nombre d’employeurs songent à présent à économiser des fortunes tout en rendant service à leurs employés.

supermascotte
Messages : 300
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4049 Message par supermascotte » 04 août 2020, 09:09

Cagou780 a écrit :
04 août 2020, 08:55
jobserve75 a écrit :
04 août 2020, 08:31
C’est assez controversé comme note car les prix augmentent de manière générale sur l’ensemble de l’Ile-de-France.

Concernant les volumes, les notaires sont pourtant très explicites. C’est dans la moyenne des 10 dernières années avec seulement +4% par rapport à cette moyenne.

Personnellement, ce que j’en retiens est qu’il n’y ni euphorie (transactions stabilisées), ni effondrement.
Ils parlent d' "activité immobilière" supérieure de 4% à l’activité moyenne d’un mois de mai depuis 10 ans".

- Définition de la notion d'"activité immobilière" ? Je vois ce qu'est une vente, un avant contrat. Une "activité immobilière" ? lire une annonce immobilière ça compte ? Ils ont fait - 40 % en volume entre mars-mai 20200/mars-mai 2019
- Ensuite ils parlent du mois de mai. Après 1.5 mois de confinement ils avaient peut être un peu de boulot en retard non ?

Les volumes après le confinement c'est ça le plus important. Et a priori c'est pas bon, "faible nombre d'avant contrats". Et pour les prix ils disent aussi que cette reprise a été également alimenté par des ventes en attente de régularisation. Je pensais pas que Paris serait aussi vite à seulement +0.2 %. Mais va falloir encore attendre des mois avant d'y voir plus clair.
Sinon la méga reprise c'est + 0.3 % en France en juillet selon MeilleursArgent
Sachant qu'en 2019, le nombre de transaction était de 1 075 000 de vente. Sachant que la moyenne du nombre de transaction sur les 10 dernières années tourne plutôt aux alentours de 800 000 transactions/an (835 000 pour être précis). :lol: :lol: :lol:

Image

Si on extrapole, ça donne environ 74% de l'activité par rapport à mai 2019 ou -26% d'activité. Evidemment c'est de l'extrapolation et c'est loin d'être rigoureux, mais vu que les professionnels évitent soigneusement de donner des chiffres clairs et précis, on s'en contentera :lol:

Cagou780
Messages : 866
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4050 Message par Cagou780 » 04 août 2020, 09:24

supermascotte a écrit :
04 août 2020, 09:09
Cagou780 a écrit :
04 août 2020, 08:55
jobserve75 a écrit :
04 août 2020, 08:31
C’est assez controversé comme note car les prix augmentent de manière générale sur l’ensemble de l’Ile-de-France.

Concernant les volumes, les notaires sont pourtant très explicites. C’est dans la moyenne des 10 dernières années avec seulement +4% par rapport à cette moyenne.

Personnellement, ce que j’en retiens est qu’il n’y ni euphorie (transactions stabilisées), ni effondrement.
Ils parlent d' "activité immobilière" supérieure de 4% à l’activité moyenne d’un mois de mai depuis 10 ans".

- Définition de la notion d'"activité immobilière" ? Je vois ce qu'est une vente, un avant contrat. Une "activité immobilière" ? lire une annonce immobilière ça compte ? Ils ont fait - 40 % en volume entre mars-mai 20200/mars-mai 2019
- Ensuite ils parlent du mois de mai. Après 1.5 mois de confinement ils avaient peut être un peu de boulot en retard non ?

Les volumes après le confinement c'est ça le plus important. Et a priori c'est pas bon, "faible nombre d'avant contrats". Et pour les prix ils disent aussi que cette reprise a été également alimenté par des ventes en attente de régularisation. Je pensais pas que Paris serait aussi vite à seulement +0.2 %. Mais va falloir encore attendre des mois avant d'y voir plus clair.
Sinon la méga reprise c'est + 0.3 % en France en juillet selon MeilleursArgent
Sachant qu'en 2019, le nombre de transaction était de 1 075 000 de vente. Sachant que la moyenne du nombre de transaction sur les 10 dernières années tourne plutôt aux alentours de 800 000 transactions/an (835 000 pour être précis). :lol: :lol: :lol:

Image

Si on extrapole, ça donne environ 74% de l'activité par rapport à mai 2019 ou -26% d'activité. Evidemment c'est de l'extrapolation et c'est loin d'être rigoureux, mais vu que les professionnels évitent soigneusement de donner des chiffres clairs et précis, on s'en contentera :lol:
Ils ont des avant contrats pour faire des prévisions de prix jusqu'en septembre donc ils ont les données concernant les volumes jusqu'à fin juin minimum.
« Vous avez de la pâte ? Vous avez du sucre ? Avec la pâte, vous faites une crêpe et vous mettez du sucre dessus ! »... :lol:

Répondre