[Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
ParisIDF92
Messages : 565
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4501 Message par ParisIDF92 » 18 août 2020, 11:37

Korn a écrit :
18 août 2020, 11:32
Tu l'as dit, pour une fois, c'est Paris et l'IDF qui va dérouiller le plus et pas qu'un peu. L'heure est à l'achat d'un bien au vert désormais.
Non, cette crise est différente parce que malgré le décalage record entre prix Paris/province et prix immo/salaires, le télétravail, le crash du tourisme... les prix à Paris vont continuer à monter. :)
Mais la plupart des vendeurs attendront que la crise passe. Parce que les crises passent toujours.

Les vendeurs ne lâcheront rien. Brader est inconcevable.

Korn
-+
-+
Messages : 1743
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4502 Message par Korn » 18 août 2020, 11:42

Oui, on verra ça, c'est plus de l'incantation qu'une réalité (Mimile faisait la même chose avec URW, l'immo c'est du solide). A priori, ça n'en prend pas le chemin selon les derniers indicateurs.

Paris sans touristes ni spectacles mais tous les désavantages, en premier lieu le virus, on verra ce que ça donne.

L'heure n'est plus au Airbnb parisien mais à ça :

https://www.capital.fr/votre-carriere/e ... er-1376421

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 14016
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4503 Message par pimono » 18 août 2020, 12:07

ParisIDF92 a écrit :
18 août 2020, 11:08
Il y a tellement de wishful thinking dans certains commentaires.

Cette crise est différente. Personne va vendre moins cher parce que les prix terminent toujours pour monter de nouveau. :lol:

Mais c'est normal. La plupart des gens (en France du moins) ont l'essentiel de leur patrimoine dans l'immobilier. Si le prix des maisons baisse, leurs patrimoine est détruit.
le patrimoine immobilier reste quand même virtuel , la preuve = si tout le monde voulait vendre en même temps, il n'y a pas assez d'argent pour tout payer.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Avatar du membre
Hippopotameuuu
Modérateur
Modérateur
Messages : 9933
Enregistré le : 24 août 2011, 20:31

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4504 Message par Hippopotameuuu » 18 août 2020, 12:49

Que tout le monde souhaite vendre en même temps est une proposition irréaliste, mais admettons.
Et bien la variable d'ajustement serait les prix, qui baisserait suffisamment pour s'adapter a la disponibilité en argent pour payer.
Ou alors tout le monde ne voudra pas vendre a prix cassé et donc l'idée même de tous vendre en même est une proposition irréaliste.
Mélenchon a écrit :«Vous allez cracher du sang avec Fillon, Macron ou Le Pen !! »

Korn
-+
-+
Messages : 1743
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4505 Message par Korn » 18 août 2020, 12:50

De la même façon, il n'y a jamais de marché sans vendeurs. D'ailleurs, celui qui vit dans un clapier, s'il veut avancer dans sa vie, il n'a pas d'autre choix que de vendre et sera même heureux d'acheter moins cher si tel est le cas. Le retraité qui veut s'installer en bord de mer, s'il n'est pas complètement débile, il ne va pas attendre de crever du Covid contracté à Paris dans le but d'optimiser sa PV. J'imagine que ça va pousser un peu dans ce sens là du côté des anciens.
Modifié en dernier par Korn le 18 août 2020, 12:58, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 13431
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4506 Message par Goldorak2 » 18 août 2020, 12:53

Gilles C a écrit :
18 août 2020, 11:03
J’aurai pas cru que ça durerait (surtout pour Paris effectivement) Mais la réalité économique est pourtant … peut être plus là que dans les prix des années 90’s.
la grande différence avec les 90's, c'est qu'on a gelé, ou très sérieusement compliqué, la production de nouveaux logements. Lutte contre l'étalement urbain, loi SRU qui oblige à financer des logements sociaux avec le logement privé, monuments historique qui complique la rénovation de leur voisinage, terrains à bâtir rare, cher et luliputiens (6 ans de smics pour 250-300m² de terrain à batir à 35 km de Nantes)...
Donc il faut en passer forcément par l'ancien (à retaper, à détruire et reconstruire). Les acquéreurs doivent racheter aux vendeurs les droits à bâtir qu'ils ont eu gratuitement ou moins cher.

Il est là la cause première de l'enchérissement de l'immo.

Une politique structurelle ayant de tels effets néfastes structurels, ça se change. Mais on n'en voit pas le début d'une ébauche. Les écolos ont le vent en poupe. Et ils sont très loin d'avoir un cerveau logique capable de prévoir les conséquences de leurs intention.

Idée écolo : interdisons -ou compliquons- la production et l'importation de voiture neuve, et les voitures d'occasion vont prendre de la valeur... Comment on enrichirait les français possesseurs de voiture avec une telle politique écologique (pas plus de voiture en circulation) !!!
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : Marie 94 s_chlaf Matthieu Brucher, libertycom, F. Zabinsky

ParisIDF92
Messages : 565
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4507 Message par ParisIDF92 » 18 août 2020, 13:06

Korn a écrit :
18 août 2020, 12:50
De la même façon, il n'y a jamais de marché sans vendeurs. D'ailleurs, celui qui vit dans un clapier, s'il veut avancer dans sa vie, il n'a pas d'autre choix que de vendre et sera même heureux d'acheter moins cher si tel est le cas. Le retraité qui veut s'installer en bord de mer, s'il n'est pas complètement débile, il ne va pas attendre de crever du Covid contracté à Paris dans le but d'optimiser sa PV. J'imagine que ça va pousser un peu dans ce sens là du côté des anciens.
Le problème à mon avis c'est le gros écart Paris/IDF-provinces.

Cela existe dans tous les pays (provinces-capitales) mais à Paris, c'est le délire. En France, le prix du m2 moyen à Paris peut être jusqu'à 10 fois celui d'une petite capitale ou de la campagne, ou 3 fois celui d'une grande ville de province attractive (comme Lyon ou Bordeaux).

La logique de Paris/IDF était d'acheter à tout prix et de vendre en quelques années avec une plus-value, et d'acheter quelque chose de plus grande à Paris/IDF ou de partir en province.

Un appartement de 50m2 vendu pour 500k à Paris donne pour une grande maison à la campagne ou un bon appartement à Lyon.

Mais que se passe-t-il si cet appartement de 50m2 à Paris descend à 350k et que la maison en province ou à la campagne ne descend pas de prix de la même façon ?

Donc être propriétaire à Paris/IDF peut devenir la lose. Cette fois, peut-être ça va être différent.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 13933
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4508 Message par cashisking » 18 août 2020, 13:13

ParisIDF92 a écrit :
18 août 2020, 13:06
Mais que se passe-t-il si cet appartement de 50m2 à Paris descend à 350k et que la maison en province ou à la campagne ne descend pas de prix de la même façon ?
Quand tu passes de 500 de budget à 350 ça a peut-être une incidence sur le prix que t'es capable de mettre derrière ?

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 13933
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4509 Message par cashisking » 18 août 2020, 13:23

ParisIDF92 a écrit :
18 août 2020, 13:06
Le problème à mon avis c'est le gros écart Paris/IDF-provinces.
il est abyssal dans tous les domaines en fait.
Quand tu bosses à Paris et que tu te retrouves en vacances en province, y'a un écart gigantesque en prix immo, mais aussi en nb d'entreprises, en infrastructures, en possibilités de sorties...
Même en arrivant à Lille, grande ville moyenne on va dire, c'est tout petit à côté. Y'a que Lyon qui peut suivre, et encore... Marseille c'est grand, mais c'est un grand village.
Pour que les parisiens partent en masse en province, va falloir que les emplois partent tous en masse en province également, et les aéroports, les centres de décision (politiques, fonctionnaires, sièges d'entreprises...)....
En outre, les quelques milliers de franciliens qui veulent vivre avec une bonne qualité de vie pas trop loin de Paris et pas trop de transports le peuvent déjà : Versailles, SGL, Rambouillet, Chantilly...
Enfin y'a une résistance incroyable. Moi je partirais bien, mais madame ne veut pas. On pourrait acheter une maisons cash en province, prendre un an de vacances et retrouver deux jobs peinards, mais non. Quand t'es habitué à la RP, aux sorties, aux opportunités de carrière, tu restes, et tu te dis que tu le feras peut-être, à la retraite, et encore... J'ai plein de voisins retraités, ils ne partiront pas, pourtant ils pourraient acheter des châteaux en province...
Bref c'est un peu plus compliqué que "wah je vais avoir 400m² habitables et 6000m² de terrain à entretenir".

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 14016
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4510 Message par pimono » 18 août 2020, 13:28

ParisIDF92 a écrit :
18 août 2020, 13:06


Donc être propriétaire à Paris/IDF peut devenir la lose. Cette fois, peut-être ça va être différent.
Pour Paris intramuros, qu'on aime ou pas, on a pas le droit de dire n'importe quoi pour autant. Paris intramuros reste une valeur sure et refuge, bien supérieur à l'or, l'histoire n'a jamais prouvé le contraire et ce n'est pas la peine de dénigrer l'immo parisien, car sur ce point là, ca ne résiste pas.

Il y aura toujours des vocations folles pour Paris, et si c'est pas des français, c'est les étrangers qui viendront acheter massivement. il n'y aura ni soldes ni braderie, dès que ça baisse un peu d'un chiffre après la virgule on voit bien que la fièvre acheteuse reprend aussitôt.
Pour la gamme haute c'est déjà "mondialisé" depuis longtemps et les riches en matière acheteuse ont toujours eut une longueur d'avance sur les classes sociales inférieures, donc tout est dit sur l'avenir immobilier parisien. Ca ne sert à rien de rêver, depuis +20ans ça grimpe, ça n'a jamais resté baissier longtemps. Et pour la banlieue parisienne, je prédis des hausses continues avec baisse de surface disponible/habitant de plus en plus forte et pesante. Pour voir jusqu'où ça peut aller, y'a qu'à voir des villes que je trouve surréalistes comme NY...
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

ParisIDF92
Messages : 565
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4511 Message par ParisIDF92 » 18 août 2020, 13:37

C'est clair. Le prix à Paris ne peut que monter jusqu'au ciel.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 14016
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4512 Message par pimono » 18 août 2020, 13:50

pas forcément, mais ça reste haussier.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Qqun_de_Passage
Messages : 78
Enregistré le : 23 janv. 2020, 17:07

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4513 Message par Qqun_de_Passage » 18 août 2020, 17:32

Petit mot sur les retraités qu’on aurait bien vu partir couler des jours peinards en province... je remarque personnellement (ça vaut ce que ça vaut) une grosse proportion d’achats par des couples de 60+ dans les programmes neufs en petite couronne (je dirait un bon tiers), surtout les apparts chers (ceux de superficie décente, ceux en rooftop avec terrasses - budget >800€).

Par ailleurs ceux que je connais qui ont fait l’arbitrage pour la province proche ou lointaine le regrettent souvent : fréquents a/r pour les consultations médicales (allez trouver un ophtalmlo en province hors métropole...), vie culturelle pauvre hors Lyon Bordeaux Lille , absence de l’entourage jeune et actif...

Bref j’ai bien l’impression que le vieillissement ne va pas aider à arranger le problème de la pénurie, sans compter que les banques prêtent jusqu’à 65 ans sur 20 ans (si os de maladie déclarée).

dicktraci
Messages : 267
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4514 Message par dicktraci » 18 août 2020, 19:51

Qqun_de_Passage a écrit :
18 août 2020, 17:32
Petit mot sur les retraités qu’on aurait bien vu partir couler des jours peinards en province... je remarque personnellement (ça vaut ce que ça vaut) une grosse proportion d’achats par des couples de 60+ dans les programmes neufs en petite couronne (je dirait un bon tiers), surtout les apparts chers (ceux de superficie décente, ceux en rooftop avec terrasses - budget >800€).

Par ailleurs ceux que je connais qui ont fait l’arbitrage pour la province proche ou lointaine le regrettent souvent : fréquents a/r pour les consultations médicales (allez trouver un ophtalmlo en province hors métropole...), vie culturelle pauvre hors Lyon Bordeaux Lille , absence de l’entourage jeune et actif...

Bref j’ai bien l’impression que le vieillissement ne va pas aider à arranger le problème de la pénurie, sans compter que les banques prêtent jusqu’à 65 ans sur 20 ans (si os de maladie déclarée).
Effectivement c'est tout à fait vrai.

Autre phénomène que j'ai constaté (retraités ou non retraités) concernant les personnes qui partent en province : on pourrait penser qu'ils revendraient leur bien en RP pour financer leur autre bien en province ou se laisser un pécule pour "profiter".
Pas du tout.

Beaucoup gardent leur bien, le mettent en location, ou le louent à 0 à leur fils / petit fils venu finir ses études ou ses premières années de boulot sur Paris etc.

Bref, ne me demandez pas la logique financière, l'intérêt ou autre, mais force est de constater que Paris (la RP pour être plus large) a un pouvoir d'attraction très fort qui font qu'on est pas près de voir de si tôt un déséquilibre de l'offre et la demande. Faudrait un choc économique très très fort (ou des lois répulsive) qui empêcherait ce phénomène de "buy and hold".

Seul l'avenir nous dira si la crise actuelle sera suffisamment puissante ou non. En tout cas pour le moment cette crise n'a pas eu d'effet sur l'aspect psychologique de la pierre parisienne, c'est le seul enseignement pertinent que l'on peut tirer des 2-3 derniers mois. (je parle du prix d'achat, la location c'est peut être autre chose).

Avatar du membre
IMMOLOLO
Messages : 629
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4515 Message par IMMOLOLO » 18 août 2020, 20:06

Il n' y a pas que Paris qui est concerné. A la limite on s'en foutrait ;-) Acheter à Lyon ou Bordeaux Lille - rapporter au salaire local c'est plus que compliqué ! Idem pour la règion PACA
4000 € le M2 avec un salaire de 2200/ 2500 -- Je ne sais pas ce qui va passer dans ces règions ? Ceux qui ont les moyens parfait. Mais il en reste encore beaucoup ?
Modifié en dernier par IMMOLOLO le 18 août 2020, 20:24, modifié 2 fois.

supermascotte
Messages : 404
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4516 Message par supermascotte » 18 août 2020, 20:18

Qqun_de_Passage a écrit :
18 août 2020, 17:32
Petit mot sur les retraités qu’on aurait bien vu partir couler des jours peinards en province... je remarque personnellement (ça vaut ce que ça vaut) une grosse proportion d’achats par des couples de 60+ dans les programmes neufs en petite couronne (je dirait un bon tiers), surtout les apparts chers (ceux de superficie décente, ceux en rooftop avec terrasses - budget >800€).

Par ailleurs ceux que je connais qui ont fait l’arbitrage pour la province proche ou lointaine le regrettent souvent : fréquents a/r pour les consultations médicales (allez trouver un ophtalmlo en province hors métropole...), vie culturelle pauvre hors Lyon Bordeaux Lille , absence de l’entourage jeune et actif...

Bref j’ai bien l’impression que le vieillissement ne va pas aider à arranger le problème de la pénurie, sans compter que les banques prêtent jusqu’à 65 ans sur 20 ans (si os de maladie déclarée).
Ah ok, j'imagine que c'est un constat basé sur une solide étude démographique. :lol: :lol: :lol: J'adore les gens qui ont 2-3 exemples dans leur entourage sur la base desquels ils extrapoles des vérités générales.

Non évidemment chaque cas est différent mais le fait est que la plupart des retraités vont vivre dans l'ouest et dans le sud de la France. Au contraire, l'ile de france a une proportion moins importante de retraités (16.4% contre 22% pour l'ensemble de la France). Parmi les retraités qui vivent en Ile de France, il y a une plus grosse proportion de cadre. Et c'est pas une surprise, le coût de la vie est plus important en ile de France. Il est plus intéressant de revendre son bien pour aller vivre plus confortablement et pour moins cher en province.

Mais le phénomène qui prend beaucoup d'ampleur depuis quelques années c'est le nombre de vieux qui vont vivre à l'étranger.

PS : si tu connais rooftop avec terrasses à 800 €, ça m'intéresse ^^

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21522
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4517 Message par kamoulox » 18 août 2020, 20:21

Qqun_de_Passage a écrit :
18 août 2020, 17:32
Petit mot sur les retraités qu’on aurait bien vu partir couler des jours peinards en province... je remarque personnellement (ça vaut ce que ça vaut) une grosse proportion d’achats par des couples de 60+ dans les programmes neufs en petite couronne (je dirait un bon tiers), surtout les apparts chers (ceux de superficie décente, ceux en rooftop avec terrasses - budget >800€).

Par ailleurs ceux que je connais qui ont fait l’arbitrage pour la province proche ou lointaine le regrettent souvent : fréquents a/r pour les consultations médicales (allez trouver un ophtalmlo en province hors métropole...), vie culturelle pauvre hors Lyon Bordeaux Lille , absence de l’entourage jeune et actif...

Bref j’ai bien l’impression que le vieillissement ne va pas aider à arranger le problème de la pénurie, sans compter que les banques prêtent jusqu’à 65 ans sur 20 ans (si os de maladie déclarée).
Quelle vie culturelle? Avec le covid la vie culturelle est morte ou quasi.
Et si c’est pas ce virus ça sera un autre.
Les gens vont repartir à l’essentiel. Un bien confortable. Juste pas trop loin quand même des villes citées

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21522
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4518 Message par kamoulox » 18 août 2020, 20:25

Goldorak2 a écrit :
18 août 2020, 12:53
Gilles C a écrit :
18 août 2020, 11:03
J’aurai pas cru que ça durerait (surtout pour Paris effectivement) Mais la réalité économique est pourtant … peut être plus là que dans les prix des années 90’s.
la grande différence avec les 90's, c'est qu'on a gelé, ou très sérieusement compliqué, la production de nouveaux logements. Lutte contre l'étalement urbain, loi SRU qui oblige à financer des logements sociaux avec le logement privé, monuments historique qui complique la rénovation de leur voisinage, terrains à bâtir rare, cher et luliputiens (6 ans de smics pour 250-300m² de terrain à batir à 35 km de Nantes)...
Donc il faut en passer forcément par l'ancien (à retaper, à détruire et reconstruire). Les acquéreurs doivent racheter aux vendeurs les droits à bâtir qu'ils ont eu gratuitement ou moins cher.

Il est là la cause première de l'enchérissement de l'immo.

Une politique structurelle ayant de tels effets néfastes structurels, ça se change. Mais on n'en voit pas le début d'une ébauche. Les écolos ont le vent en poupe. Et ils sont très loin d'avoir un cerveau logique capable de prévoir les conséquences de leurs intention.

Idée écolo : interdisons -ou compliquons- la production et l'importation de voiture neuve, et les voitures d'occasion vont prendre de la valeur... Comment on enrichirait les français possesseurs de voiture avec une telle politique écologique (pas plus de voiture en circulation) !!!

C’est le phénomène cubain.
C’est pour ça qu’ils ont pleins de vieilles américaines parfaitement entretenues, des motos, des Sidecar...

Avatar du membre
roi.de.trefle
+
+
Messages : 2959
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4519 Message par roi.de.trefle » 18 août 2020, 20:28

kamoulox a écrit :
18 août 2020, 20:21
Quelle vie culturelle? Avec le covid la vie culturelle est morte ou quasi.
+10 même les restos c'est le bal masqué alors la vie culturelle n'est pas prête de repartir (d'autant plus que vu la durée de la crise d'autres habitudes seront prises dont le streaming, plus de plein air etc)
Ignorés : Pimono - Pazuzu

dicktraci
Messages : 267
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4520 Message par dicktraci » 18 août 2020, 20:59

IMMOLOLO a écrit :
18 août 2020, 20:06
Il n' y a pas que Paris qui est concerné. A la limite on s'en foutrait ;-) Acheter à Lyon ou Bordeaux Lille - rapporter au salaire local c'est plus que compliqué ! Idem pour la règion PACA
4000 € le M2 avec un salaire de 2200/ 2500 -- Je ne sais pas ce qui va passer dans ces règions ? Ceux qui ont les moyens parfait. Mais il en reste encore beaucoup ?
On va dire qu'en IDF c' est exacerbé plus qu'ailleurs.
Ce que vous dites est juste, mais moins choquant.
Les salaires dans les villes citées sont peut être 20% ou 30% plus bas.. Mais pour les prix immo on parle de x3 et pas quelques dizaines de %.
Moralite: avec un boulot équivalent, un lyonnais ou un lillois aura plus de facilité à acheter qu'un francilien.

Reste que dans ces villes la question de trouver l'opportunité de travail se posent (dans des degrés différents), mais c'est une autre question..

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21522
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4521 Message par kamoulox » 18 août 2020, 21:12

Oui enfin à Lille il y a peu de biens intéressants. Ça reste très compliqué. Souvenez vous de transpaulette qui avait un bon revenu, de l’apport conséquent, elle a mis des années à trouver à Lille. Et pourtant elle connaît la ville comme sa poche. Faut être très patient.

Cagou780
Messages : 1118
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4522 Message par Cagou780 » 18 août 2020, 21:19

"Baisse des mises en vente, annulations… le marché du logement neuf en chute libre"
https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/i ... ute-libre/
Les mises en vente d’appartements ou de maisons neuves baissent depuis le quatrième trimestre 2018,...(T2) C’est 47% de moins qu’au deuxième trimestre 2019. .. Pendant les trois premiers mois de l’année, les mises en vente avaient déjà baissé de 24% par rapport à l’année dernière. .... Autre signe d’un marché en pleine dégringolade : « près de 6 100 logements proposés à la vente aux particuliers par les promoteurs immobiliers ont été réorientés vers la location ou vers d’autres modes de commercialisation, principalement la vente en bloc à des acteurs institutionnels tels que des bailleurs sociaux ou privés », ajoute le ministère de la Transition écologique. Pendant la même période en 2019, ce type de modification concernait 1 200 logements.
Tous ces gens mal logés (10 millions selon Monsieur Natixis) et des logements neufs qui ne trouvent pas d'acheteur ? Il a juste oublié un truc : faut de l'argent pour acheter. 30 % de crédit en moins, hausse du chomage,

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21522
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4523 Message par kamoulox » 18 août 2020, 21:48

C’est bon pour l’ancien du coup

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22455
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4524 Message par lecriminel » 18 août 2020, 22:02

cashisking a écrit :
18 août 2020, 13:23
ParisIDF92 a écrit :
18 août 2020, 13:06
Le problème à mon avis c'est le gros écart Paris/IDF-provinces.
il est abyssal dans tous les domaines en fait.
Quand tu bosses à Paris et que tu te retrouves en vacances en province, y'a un écart gigantesque en prix immo, mais aussi en nb d'entreprises, en infrastructures, en possibilités de sorties...
Même en arrivant à Lille, grande ville moyenne on va dire, c'est tout petit à côté. Y'a que Lyon qui peut suivre, et encore... Marseille c'est grand, mais c'est un grand village.
Pour que les parisiens partent en masse en province, va falloir que les emplois partent tous en masse en province également, et les aéroports, les centres de décision (politiques, fonctionnaires, sièges d'entreprises...)....
En outre, les quelques milliers de franciliens qui veulent vivre avec une bonne qualité de vie pas trop loin de Paris et pas trop de transports le peuvent déjà : Versailles, SGL, Rambouillet, Chantilly...
Enfin y'a une résistance incroyable. Moi je partirais bien, mais madame ne veut pas. On pourrait acheter une maisons cash en province, prendre un an de vacances et retrouver deux jobs peinards, mais non. Quand t'es habitué à la RP, aux sorties, aux opportunités de carrière, tu restes, et tu te dis que tu le feras peut-être, à la retraite, et encore... J'ai plein de voisins retraités, ils ne partiront pas, pourtant ils pourraient acheter des châteaux en province...
Bref c'est un peu plus compliqué que "wah je vais avoir 400m² habitables et 6000m² de terrain à entretenir".
pas forcément pour ce qu'on pense. La raison principale amha, c'est la routine et la réduction de son univers qui sont plus difficiles à combattre avec l'âge et l'installation/ l'achat. Kwaa ? Je dois faire une croix sur tous les efforts d'intégration, de décoration, de détails de ma vie ? Et puis quoi encore ? Je reste ou je suis.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
IMMOLOLO
Messages : 629
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4525 Message par IMMOLOLO » 18 août 2020, 22:10

Dépend de ... si tu es contraint ou pas .

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 42666
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4526 Message par slash33 » 18 août 2020, 22:16

Une baisse massive de la demande précède toujours une baisse et une action corrective sur les prix
Je suis à peu près sûr que la Fnaim renie sa propre parole ici.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10467
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4527 Message par optimus maximus » 18 août 2020, 22:19

Cagou780 a écrit :
18 août 2020, 21:19
"Baisse des mises en vente, annulations… le marché du logement neuf en chute libre"
https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/i ... ute-libre/
Les mises en vente d’appartements ou de maisons neuves baissent depuis le quatrième trimestre 2018,...(T2) C’est 47% de moins qu’au deuxième trimestre 2019. .. Pendant les trois premiers mois de l’année, les mises en vente avaient déjà baissé de 24% par rapport à l’année dernière. .... Autre signe d’un marché en pleine dégringolade : « près de 6 100 logements proposés à la vente aux particuliers par les promoteurs immobiliers ont été réorientés vers la location ou vers d’autres modes de commercialisation, principalement la vente en bloc à des acteurs institutionnels tels que des bailleurs sociaux ou privés », ajoute le ministère de la Transition écologique. Pendant la même période en 2019, ce type de modification concernait 1 200 logements.
Tous ces gens mal logés (10 millions selon Monsieur Natixis) et des logements neufs qui ne trouvent pas d'acheteur ? Il a juste oublié un truc : faut de l'argent pour acheter. 30 % de crédit en moins, hausse du chomage,
C'est pas grave, on va faire une loi pour mettre 35% ou 40% de logements sociaux dans le neuf.
Pour faire passer la pilule, on changera HLM pour un nouvel acronyme qui sera fédérateur... :lol:

jobserve75
Messages : 1111
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4528 Message par jobserve75 » 18 août 2020, 22:38

Et les bulles boursières poursuivent leur hausse tout comme l’or qui atteint des sommets :

https://www.lesechos.fr/finance-marches ... rs-1233319

Avatar du membre
clarine
-+
-+
Messages : 2176
Enregistré le : 20 juin 2015, 19:10

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4529 Message par clarine » 18 août 2020, 22:45

lecriminel a écrit :
18 août 2020, 22:02
cashisking a écrit :
18 août 2020, 13:23
ParisIDF92 a écrit :
18 août 2020, 13:06
Le problème à mon avis c'est le gros écart Paris/IDF-provinces.
il est abyssal dans tous les domaines en fait.
Quand tu bosses à Paris et que tu te retrouves en vacances en province, y'a un écart gigantesque en prix immo, mais aussi en nb d'entreprises, en infrastructures, en possibilités de sorties...
Même en arrivant à Lille, grande ville moyenne on va dire, c'est tout petit à côté. Y'a que Lyon qui peut suivre, et encore... Marseille c'est grand, mais c'est un grand village.
Pour que les parisiens partent en masse en province, va falloir que les emplois partent tous en masse en province également, et les aéroports, les centres de décision (politiques, fonctionnaires, sièges d'entreprises...)....
En outre, les quelques milliers de franciliens qui veulent vivre avec une bonne qualité de vie pas trop loin de Paris et pas trop de transports le peuvent déjà : Versailles, SGL, Rambouillet, Chantilly...
Enfin y'a une résistance incroyable. Moi je partirais bien, mais madame ne veut pas. On pourrait acheter une maisons cash en province, prendre un an de vacances et retrouver deux jobs peinards, mais non. Quand t'es habitué à la RP, aux sorties, aux opportunités de carrière, tu restes, et tu te dis que tu le feras peut-être, à la retraite, et encore... J'ai plein de voisins retraités, ils ne partiront pas, pourtant ils pourraient acheter des châteaux en province...
Bref c'est un peu plus compliqué que "wah je vais avoir 400m² habitables et 6000m² de terrain à entretenir".
pas forcément pour ce qu'on pense. La raison principale amha, c'est la routine et la réduction de son univers qui sont plus difficiles à combattre avec l'âge et l'installation/ l'achat. Kwaa ? Je dois faire une croix sur tous les efforts d'intégration, de décoration, de détails de ma vie ? Et puis quoi encore ? Je reste ou je suis.
La force de l"habitude, certainement : beaucoup n'aiment pas le changement. Mais aussi et surtout, je pense, parce que la plupart souhaite rester là où se trouve son cercle familial et amical. Je pense qu'en vieillissant, on prend conscience de la vanité d'un certain nombre de choses, que la richesse est celle des liens plus que celle de la pierre (ou des m2 en plus ou en moins...).

dicktraci
Messages : 267
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4530 Message par dicktraci » 18 août 2020, 22:49

kamoulox a écrit :
18 août 2020, 21:12
Oui enfin à Lille il y a peu de biens intéressants. Ça reste très compliqué. Souvenez vous de transpaulette qui avait un bon revenu, de l’apport conséquent, elle a mis des années à trouver à Lille. Et pourtant elle connaît la ville comme sa poche. Faut être très patient.
Lille c'était un exemple pris au pif... Je connais pas plus la ville que cela. On parlait de Lille comme on aurait pu parler de n'importe quelle autre ville de France (Toulouse, bdx, Nantes, starsbourg etc.).
Après a Lille ya peut être malgré tout plus de bien intéressants pour le commun des mortels (chose moins evidente en idf/París).

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21522
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4531 Message par kamoulox » 18 août 2020, 23:22

Non
Je voulais dire c’est pas Parceque c’est moins cher l’immobilier qu’il est plus facile de trouver. Il y a peu de biens familiaux à vendre à Lille
Par contre du t1 yen a à foison.

C’est peut être aussi le cas des autres villes étudiantes j’en sais rien

dicktraci
Messages : 267
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4532 Message par dicktraci » 18 août 2020, 23:58

kamoulox a écrit :
18 août 2020, 23:22
Non
Je voulais dire c’est pas Parceque c’est moins cher l’immobilier qu’il est plus facile de trouver. Il y a peu de biens familiaux à vendre à Lille
Par contre du t1 yen a à foison.

C’est peut être aussi le cas des autres villes étudiantes j’en sais rien
Ah OK je pense le post de immololo parlait de capacite a se les payer tout court... Et j'ai l'impression que pour les francilien c'est la double peine (rareté pour trouver + problème pour se le payer, le premier ayant souvent une incidence sur le 2e dans ce cas)

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21522
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4533 Message par kamoulox » 19 août 2020, 00:13

Ha oui sur paname c’est même pas double peine. C’est triple peine. Non seulement tu te saignes pour un petit logement mais en plus dans un environnement douteux

flipper le dauphin
-++
-++
Messages : 4164
Enregistré le : 11 juin 2005, 12:26

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4534 Message par flipper le dauphin » 19 août 2020, 07:51

Bon apres 90 pages de palabre, il en est ou le krach tant attendu ?
Et l'explosion des taux qui devait mettre aussi à genoux l'immobilier, cela en est ou ?

jobserve75
Messages : 1111
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4535 Message par jobserve75 » 19 août 2020, 08:00

clarine a écrit :
18 août 2020, 22:45
lecriminel a écrit :
18 août 2020, 22:02
cashisking a écrit :
18 août 2020, 13:23
ParisIDF92 a écrit :
18 août 2020, 13:06
Le problème à mon avis c'est le gros écart Paris/IDF-provinces.
il est abyssal dans tous les domaines en fait.
Quand tu bosses à Paris et que tu te retrouves en vacances en province, y'a un écart gigantesque en prix immo, mais aussi en nb d'entreprises, en infrastructures, en possibilités de sorties...
Même en arrivant à Lille, grande ville moyenne on va dire, c'est tout petit à côté. Y'a que Lyon qui peut suivre, et encore... Marseille c'est grand, mais c'est un grand village.
Pour que les parisiens partent en masse en province, va falloir que les emplois partent tous en masse en province également, et les aéroports, les centres de décision (politiques, fonctionnaires, sièges d'entreprises...)....
En outre, les quelques milliers de franciliens qui veulent vivre avec une bonne qualité de vie pas trop loin de Paris et pas trop de transports le peuvent déjà : Versailles, SGL, Rambouillet, Chantilly...
Enfin y'a une résistance incroyable. Moi je partirais bien, mais madame ne veut pas. On pourrait acheter une maisons cash en province, prendre un an de vacances et retrouver deux jobs peinards, mais non. Quand t'es habitué à la RP, aux sorties, aux opportunités de carrière, tu restes, et tu te dis que tu le feras peut-être, à la retraite, et encore... J'ai plein de voisins retraités, ils ne partiront pas, pourtant ils pourraient acheter des châteaux en province...
Bref c'est un peu plus compliqué que "wah je vais avoir 400m² habitables et 6000m² de terrain à entretenir".
pas forcément pour ce qu'on pense. La raison principale amha, c'est la routine et la réduction de son univers qui sont plus difficiles à combattre avec l'âge et l'installation/ l'achat. Kwaa ? Je dois faire une croix sur tous les efforts d'intégration, de décoration, de détails de ma vie ? Et puis quoi encore ? Je reste ou je suis.
La force de l"habitude, certainement : beaucoup n'aiment pas le changement. Mais aussi et surtout, je pense, parce que la plupart souhaite rester là où se trouve son cercle familial et amical. Je pense qu'en vieillissant, on prend conscience de la vanité d'un certain nombre de choses, que la richesse est celle des liens plus que celle de la pierre (ou des m2 en plus ou en moins...).
Arrivé à la retraite, il y a effectivement les liens sociaux tissés durant sa vie active qui jouent mais aussi la proximité ou non de ses enfants.
Habitant Paris et mes enfants étant à l’étranger, je suis partagé à l’idée de quitter la capitale dans 2 ans, l’heure de ma retraite. Je vise la Bretagne Nord et conserverai l’appartement parisien comme RS ou comme repli en cas de dépendance légère. En effet, j’émets des doutes sur l’offre médicale dans certaines zones et plus on vieillit, plus est consommateur de soins médicaux.
Une étude sérieuse affirme que plus de 95% des dépenses de soins médicaux ont lieu durant les 10 dernières années de sa vie et plus de 80% dans les 6 derniers mois.

jobserve75
Messages : 1111
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4536 Message par jobserve75 » 19 août 2020, 08:02

flipper le dauphin a écrit :
19 août 2020, 07:51
Bon apres 90 pages de palabre, il en est ou le krach tant attendu ?
Et l'explosion des taux qui devait mettre aussi à genoux l'immobilier, cela en est ou ?
Ça vient, ça vient!
Un peu de patience : plus la bulle enfle et plus le spectacle sera formidable.
Ça vaut donc la peine d’attendre encore quelques mois et d’écrire encore 90 pages

Cagou780
Messages : 1118
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4537 Message par Cagou780 » 19 août 2020, 08:07

flipper le dauphin a écrit :
19 août 2020, 07:51
Bon apres 90 pages de palabre, il en est ou le krach tant attendu ?
Et l'explosion des taux qui devait mettre aussi à genoux l'immobilier, cela en est ou ?
je résume : avec la reprise en V et la disparition du virus c'est mort. Il va y avoir tellement de demandes qu'on a découvert qu'on est peut être au début d'une bulle immobilière :oops:

Ben92
-++
-++
Messages : 4261
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4538 Message par Ben92 » 19 août 2020, 09:10

slash33 a écrit :
18 août 2020, 22:16
Une baisse massive de la demande précède toujours une baisse et une action corrective sur les prix
Je suis à peu près sûr que la Fnaim renie sa propre parole ici.
Pour que la baisse de la demande provoque une baisse de prix, il faudrait qu'il y ait un maintien de l'offre.
Mais justement il y a aussi une baisse de l'offre dans les métropoles attractives. Dans l'incertitude les gens ne mettent pas en vente. Et les promoteurs ne construisent plus rien.

Avatar du membre
IMMOLOLO
Messages : 629
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4539 Message par IMMOLOLO » 19 août 2020, 09:22

kamoulox a écrit :
19 août 2020, 00:13
Ha oui sur paname c’est même pas double peine. C’est triple peine. Non seulement tu te saignes pour un petit logement mais en plus dans un environnement douteux



Pourquoi triple peine ? La question ne se pose meme pas - Pas les moyens d'acheter !!! basta

Tout se loue aujourd'hui y compris les meubles
Bientot les boites de promo immo proposeront des solutions locations Apparts avec offres de services pour les plus fortunés : menage - buandrie -repassage - escort -
C'est la fin de la "propriété" en ville
Les A.I vont disparaitre

ParisIDF92
Messages : 565
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4540 Message par ParisIDF92 » 19 août 2020, 09:28

Ben92 a écrit :
19 août 2020, 09:10
Pour que la baisse de la demande provoque une baisse de prix, il faudrait qu'il y ait un maintien de l'offre.
Mais justement il y a aussi une baisse de l'offre dans les métropoles attractives. Dans l'incertitude les gens ne mettent pas en vente. Et les promoteurs ne construisent plus rien.
Hello?

https://www.lavieimmo.com/immobilier-pa ... 48910.html
IL Y A BIEN PLUS DE BIENS IMMOBILIERS À VENDRE AUJOURD'HUI À PARIS QU'AVANT LE CONFINEMENT

Ben92
-++
-++
Messages : 4261
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4541 Message par Ben92 » 19 août 2020, 09:32

IMMOLOLO a écrit :
19 août 2020, 09:22
Bientot les boites de promo immo proposeront des solutions locations Apparts avec offres de services pour les plus fortunés : menage - buandrie -repassage - escort -
Dans tout hôtel de luxe digne de ce nom c'est déjà le cas, il faut demander un "deuxième oreiller". Les codes de la haute. :wink:

Cagou780
Messages : 1118
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4542 Message par Cagou780 » 19 août 2020, 09:45

ParisIDF92 a écrit :
19 août 2020, 09:28
Ben92 a écrit :
19 août 2020, 09:10
Pour que la baisse de la demande provoque une baisse de prix, il faudrait qu'il y ait un maintien de l'offre.
Mais justement il y a aussi une baisse de l'offre dans les métropoles attractives. Dans l'incertitude les gens ne mettent pas en vente. Et les promoteurs ne construisent plus rien.
Hello?

https://www.lavieimmo.com/immobilier-pa ... 48910.html
IL Y A BIEN PLUS DE BIENS IMMOBILIERS À VENDRE AUJOURD'HUI À PARIS QU'AVANT LE CONFINEMENT
Au 6 mars, il y avait 5.814 annonces pour des logements à vendre dans la capitale. Le 16 juin, il y en avait 8.099. Soit une hausse de 39%. Dans certains arrondissements, la progression est bien plus importante.
Non mais ça va aller : Monsieur Natixis a dit qu'on avait 10 millions de mal logés qui attendaient pour acheter un logement.
Ils attendaient quoi d'ailleurs ? .... Ah oui : d'avoir le fric pour ça ou que la BCE leur fasse un virement sur leur assurance vie. ça devrait plus tarder :roll: :lol:

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 42666
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4543 Message par slash33 » 19 août 2020, 10:30

Hosman n'était pas en mesure d'obtenir les mêmes données pour juin 2019. Mais si la saisonnalité du marché immobilier est réelle, avec une concentration des ventes au printemps et au début de l'été, cette progression du nombre d'annonces par rapport à mars est bien un signal fort.
Dans l'article aussi. Avoir un argument c'est bien mais avoir un argument irréfutable c'est mieux.

Sinon pour le côté reniement c'est parce que la Fnaim a dit par le passé qu'il n'y avait pas de corrélation entre les deux. Or là ils disent le contraire. Et effectivement il n'y a pas de corrélation.

wolant75
Messages : 292
Enregistré le : 11 sept. 2007, 19:01
Localisation : paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4544 Message par wolant75 » 19 août 2020, 11:22

L'heure de vérité, c'est maintenant, à l'automne.

Dans l'immobilier, il y a toujours des gens contraints de vendre : successions, divorces, licenciements, saisies immobilières... Les lettres de licenciement vont tomber comme feuilles mortes en automne !
Par contre, on est jamais contraint d'acheter, on peut toujours attendre. Jusqu'à présent, les taux faibles étaient un appel à acheter au plus vite, avant que les taux ne remontent.
Il semble que les banques centrales feront tout pour que les taux n'augmentent pas, donc la peur d'une remontée des taux à court terme disparaît. Par contre, il y a la peur des licenciements ou restructurations. Tant que les gens ont confiance dans leur monnaie, et c'est encore le cas, ils vont plutôt choisir de thésauriser plutôt que s'endetter. Je ne dis pas que c'est un bon calcul car à mon avis on va vers une crise monétaire, mais c'est la pensée dominante. Dans ce schéma, pas d'achat immobilier pour l'instant, et cela concerne les primos accédants comme ceux souhaitant éventuellement s'agrandir. Tout le marché risque donc de se gripper. Pour le coup, ça va peut-être d'ici 6 mois être le bon moment pour acheter, car je crois à terme à une remontée des prix après une belle chute.

Ben92
-++
-++
Messages : 4261
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4545 Message par Ben92 » 19 août 2020, 11:32

wolant75 a écrit :
19 août 2020, 11:22
Les lettres de licenciement vont tomber comme feuilles mortes en automne !
Non. Pas pour les CSP++ qui sont le gros des acheteurs à Paris.
wolant75 a écrit :
19 août 2020, 11:22
Par contre, on est jamais contraint d'acheter, on peut toujours attendre. Jusqu'à présent, les taux faibles étaient un appel à acheter au plus vite, avant que les taux ne remontent.
Il semble que les banques centrales feront tout pour que les taux n'augmentent pas, donc la peur d'une remontée des taux à court terme disparaît. Par contre, il y a la peur des licenciements ou restructurations. Tant que les gens ont confiance dans leur monnaie, et c'est encore le cas, ils vont plutôt choisir de thésauriser plutôt que s'endetter. Je ne dis pas que c'est un bon calcul car à mon avis on va vers une crise monétaire, mais c'est la pensée dominante. Dans ce schéma, pas d'achat immobilier pour l'instant, et cela concerne les primos accédants comme ceux souhaitant éventuellement s'agrandir. Tout le marché risque donc de se gripper. Pour le coup, ça va peut-être d'ici 6 mois être le bon moment pour acheter, car je crois à terme à une remontée des prix après une belle chute.
C'est quasi impossible que la chute soit importante si les taux restent bas, et à 99% de chance ils resteront bas.
Si une chute s’amorce, je suis d'accord que le marché se grippera quelque peu jusqu'à ce que la baisse cumulée soit significative. Mais 5 ou 6% de baisse ça sera suffisant pour remotiver ceux qui meurent d'envie d'acheter à Paris ; ils sauront saisir cette opportunité. Surtout si ça coïncide avec la reprise de l'activité économique "comme avant", l'arrivée du vaccin...
Mais pour le moment tout ceci est de la science fiction car il n'y a pas le moindre de signe de baisse de prix. :wink:
Modifié en dernier par Ben92 le 19 août 2020, 12:58, modifié 4 fois.

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5483
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4546 Message par Ave » 19 août 2020, 12:05

Pour l'instant je ne vois pas de baisse flagrante de mon côté sur Paris. Je cherche pour un ami un appart à acheter sur Paris (2P de 45 m2 environ avec ascenseur dans le 11ème et arrondissements alentours) pour un budget de 450k€ et je ne trouve pas grand chose d'acceptable. Soit c'est très au dessus, soit c'est des ruines, soit il n'y a pas d'ascenseur, soit c'est sombre comme une cave soit le quartier est naze.
Fluctuat Nec Mergitur

ParisIDF92
Messages : 565
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4547 Message par ParisIDF92 » 19 août 2020, 12:41

wolant75 a écrit :
19 août 2020, 11:22
L'heure de vérité, c'est maintenant, à l'automne.

Dans l'immobilier, il y a toujours des gens contraints de vendre : successions, divorces, licenciements, saisies immobilières... Les lettres de licenciement vont tomber comme feuilles mortes en automne !
Par contre, on est jamais contraint d'acheter, on peut toujours attendre. Jusqu'à présent, les taux faibles étaient un appel à acheter au plus vite, avant que les taux ne remontent.
Il semble que les banques centrales feront tout pour que les taux n'augmentent pas, donc la peur d'une remontée des taux à court terme disparaît. Par contre, il y a la peur des licenciements ou restructurations. Tant que les gens ont confiance dans leur monnaie, et c'est encore le cas, ils vont plutôt choisir de thésauriser plutôt que s'endetter. Je ne dis pas que c'est un bon calcul car à mon avis on va vers une crise monétaire, mais c'est la pensée dominante. Dans ce schéma, pas d'achat immobilier pour l'instant, et cela concerne les primos accédants comme ceux souhaitant éventuellement s'agrandir. Tout le marché risque donc de se gripper. Pour le coup, ça va peut-être d'ici 6 mois être le bon moment pour acheter, car je crois à terme à une remontée des prix après une belle chute.
Je pense que nos AI dans le forum (Comme Ben92) ont raison au point où nous ne pouvons pas attendre à une baisse forte et rapide. La France n'est pas les États-Unis, il existe un certain nombre de amortisseurs sociaux (je ne vais pas commenter la connerie de que les CSP++ ne vont pas être jamais au chômage). De plus, le marché à Paris est en hausse depuis tant d'années que beaucoup de gens vont avoir besoin de temps pour changer de mentalité. Il faut simplement lire les commentaires de certaines dans ce site qui pensent que Paris n'est pas concernée par la économie, la offre/demande, le chômage, etc.

Je pense qu'on va dans plusieurs années "dépressives" pour le marche immo. Par exemple, à Madrid et à Barcelone, la chute des prix a commencé en 2007 et s'est terminée en 2013. À Tokyo, les sommets des années 1990 n'ont jamais été retrouvés (déflation malgré la politique d'expansion monétaire au Japon).

Mandragore
Messages : 755
Enregistré le : 07 oct. 2008, 20:17

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4548 Message par Mandragore » 19 août 2020, 12:42

Ave a écrit :
19 août 2020, 12:05
Pour l'instant je ne vois pas de baisse flagrante de mon côté sur Paris. Je cherche pour un ami un appart à acheter sur Paris (2P de 45 m2 environ avec ascenseur dans le 11ème et arrondissements alentours) pour un budget de 450k€ et je ne trouve pas grand chose d'acceptable. Soit c'est très au dessus, soit c'est des ruines, soit il n'y a pas d'ascenseur, soit c'est sombre comme une cave soit le quartier est naze.
Ton ami devra revoir ses prétentions. C'est ce qui m'a toujours amusé dans les émissions de Plaza : les gens ont quasi systématiquement des désirs immobiliers qui ne correspondent pas à leur budget. Qu'il s'agisse d'un studio ou d'un manoir, qu'ils aient 100000 euros ou 1 million.

Mandragore
Messages : 755
Enregistré le : 07 oct. 2008, 20:17

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4549 Message par Mandragore » 19 août 2020, 12:45

ParisIDF92 a écrit :
19 août 2020, 12:41
wolant75 a écrit :
19 août 2020, 11:22
L'heure de vérité, c'est maintenant, à l'automne.

Dans l'immobilier, il y a toujours des gens contraints de vendre : successions, divorces, licenciements, saisies immobilières... Les lettres de licenciement vont tomber comme feuilles mortes en automne !
Par contre, on est jamais contraint d'acheter, on peut toujours attendre. Jusqu'à présent, les taux faibles étaient un appel à acheter au plus vite, avant que les taux ne remontent.
Il semble que les banques centrales feront tout pour que les taux n'augmentent pas, donc la peur d'une remontée des taux à court terme disparaît. Par contre, il y a la peur des licenciements ou restructurations. Tant que les gens ont confiance dans leur monnaie, et c'est encore le cas, ils vont plutôt choisir de thésauriser plutôt que s'endetter. Je ne dis pas que c'est un bon calcul car à mon avis on va vers une crise monétaire, mais c'est la pensée dominante. Dans ce schéma, pas d'achat immobilier pour l'instant, et cela concerne les primos accédants comme ceux souhaitant éventuellement s'agrandir. Tout le marché risque donc de se gripper. Pour le coup, ça va peut-être d'ici 6 mois être le bon moment pour acheter, car je crois à terme à une remontée des prix après une belle chute.
Je pense que nos AI dans le forum (Comme Ben92) ont raison au point où nous ne pouvons pas attendre à une baisse forte et rapide. La France n'est pas les États-Unis, il existe un certain nombre de amortisseurs sociaux (je ne vais pas commenter la connerie de que les CSP++ ne vont pas être jamais au chômage). De plus, le marché à Paris est en hausse depuis tant d'années que beaucoup de gens vont avoir besoin de temps pour changer de mentalité. Il faut simplement lire les commentaires de certaines dans ce site qui pensent que Paris n'est pas concernée par la économie, la offre/demande, le chômage, etc.

Je pense qu'on va dans plusieurs années "dépressives" pour le marche immo. Par exemple, à Madrid et à Barcelone, la chute des prix a commencé en 2007 et s'est terminée en 2013. À Tokyo, les sommets des années 1990 n'ont jamais été retrouvés (déflation malgré la politique d'expansion monétaire au Japon).
Les prix de Paris montent année après année. Pourtant la ville perd des habitants (12000 par an). C'est probablement parce que les acheteurs ne cherchent à se loger eux-mêmes mais à investir.
Quand je cherchais à vendre mon appart (dans le 92), il y a un an et quelques mois, j'ai été frappé par le fait que plus de la moitié des acheteurs sont des investisseurs. N'est-ce pas eux qui font le marché ?

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5483
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4550 Message par Ave » 19 août 2020, 12:48

Mandragore a écrit :
19 août 2020, 12:42
Ave a écrit :
19 août 2020, 12:05
Pour l'instant je ne vois pas de baisse flagrante de mon côté sur Paris. Je cherche pour un ami un appart à acheter sur Paris (2P de 45 m2 environ avec ascenseur dans le 11ème et arrondissements alentours) pour un budget de 450k€ et je ne trouve pas grand chose d'acceptable. Soit c'est très au dessus, soit c'est des ruines, soit il n'y a pas d'ascenseur, soit c'est sombre comme une cave soit le quartier est naze.
Ton ami devra revoir ses prétentions. C'est ce qui m'a toujours amusé dans les émissions de Plaza : les gens ont quasi systématiquement des désirs immobiliers qui ne correspondent pas à leur budget. Qu'il s'agisse d'un studio ou d'un manoir, qu'ils aient 100000 euros ou 1 million.
Si on écoute certains sur ce fil, les soldes devraient arriver à l'automne...
Fluctuat Nec Mergitur

Répondre