[Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6501 Message par Vincent92 » 27 nov. 2020, 15:56

Korn a écrit :
27 nov. 2020, 15:53
Pazuzu a écrit :
27 nov. 2020, 15:45
Je ne sais pas quelle est ta source pour les 8%
Ben est sa propre source.
Le truc c'est qu'il pensait que son appartement vallait 11,4k€/m2 il y a presque 1 an. Je me demande, vu qu'il estime que les prix augmentent toujours à Boulogne, à combien il estime son appartement aujourd'hui en se rasant le matin 8) .
S'il essaie de vendre et qu'il n'y arrive pas, il faut une sacrée énergie pour d'un côté se persuader que le marché augmente et de l'autre voir que son appartement - pourtant sous évalué du coup - ne se vend pas. Mais bon, je ne suis pas sûr qu'il vend vraiment. Tout cela est peut être du flanc.
Modifié en dernier par Vincent92 le 27 nov. 2020, 15:59, modifié 1 fois.

Korn
-+
-+
Messages : 1949
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6502 Message par Korn » 27 nov. 2020, 15:58

Ben92 a écrit :
27 nov. 2020, 15:01
En tout cas vu la masse de pognon énorme détenues sur les AV, pour moi il ne fait aucun doute que si les AV en euros perdent leur sécurité il y aura un basculement en masse vers l'immobilier sûr (des métropoles).
Ce qui reviendrait à dire perte de confiance dans le système financier, potentiel crack obligataire. Bien sûr, cela n'aurait aucune consèquence néfaste sur l'immobilier :roll:
Les plus fortunés iraient mettre leur pognon ailleurs qu'en France. Ne resteraient que les grouillots ou ceux, comme toi, qui en récupèrent quelques miettes pour acheter de l'immo. Les vrais riches iront mettre leur argent ailleurs.

Korn
-+
-+
Messages : 1949
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6503 Message par Korn » 27 nov. 2020, 16:00

Vincent92 a écrit :
27 nov. 2020, 15:56
Tout cela est peut être du flanc.
Tu crois? :mrgreen:

supermascotte
Messages : 447
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6504 Message par supermascotte » 27 nov. 2020, 16:00

Korn a écrit :
27 nov. 2020, 15:51
lecriminel a écrit :
27 nov. 2020, 15:16
cashisking a écrit :
27 nov. 2020, 14:43
kamoulox a écrit :
27 nov. 2020, 14:21
Tant qu’il n’y aura pas une bascule de surplus de biens pour un nombre de vendeurs donnés ça peut rester très très longtemps comme ça, avec juste des petites baisses locales mais pas de krach prévu
Quand les gens se rendront compte que les AV en euros seront haircutées, l'immo fera +15% dans l'année.
A Chypre, les pertes dues à l'immobilier ont été au moins 100 fois supérieures aux pertes dues au haircut. En fait, un haircut, ça te met un pays sur une liste rouge.
Pas suivi les effets du haircut expérimental dans ce grand pays qu'est Chypre. Par contre, je n'ai pas de mal à imaginer l'effet désastreux sur les conditions d'accès au crédit qui s'en est suivi. Pas de mal non-plus à imaginer la défiance des investisseurs.
Comment un haircut pourrait provoquer une flambée des prix de l'immo?
C'est pas compliqué. Pour les haussiers, quand tout va bien, l'immobilier se porte bien. Et quand tout va mal, l'immobilier se porte encore mieux.

C'est le monde merveilleux des arbres qui montent et meme au-delà.

Korn
-+
-+
Messages : 1949
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6505 Message par Korn » 27 nov. 2020, 16:03

supermascotte a écrit :
27 nov. 2020, 16:00
Korn a écrit :
27 nov. 2020, 15:51
lecriminel a écrit :
27 nov. 2020, 15:16
cashisking a écrit :
27 nov. 2020, 14:43

Quand les gens se rendront compte que les AV en euros seront haircutées, l'immo fera +15% dans l'année.
A Chypre, les pertes dues à l'immobilier ont été au moins 100 fois supérieures aux pertes dues au haircut. En fait, un haircut, ça te met un pays sur une liste rouge.
Pas suivi les effets du haircut expérimental dans ce grand pays qu'est Chypre. Par contre, je n'ai pas de mal à imaginer l'effet désastreux sur les conditions d'accès au crédit qui s'en est suivi. Pas de mal non-plus à imaginer la défiance des investisseurs.
Comment un haircut pourrait provoquer une flambée des prix de l'immo?
C'est pas compliqué. Pour les haussiers, quand tout va bien, l'immobilier se porte bien. Et quand tout va mal, l'immobilier se porte encore mieux.

C'est le monde merveilleux des arbres qui montent et meme au-delà.
Quelque part, jusqu'à présent c'était vrai puisque que la folie humaine nous a conduit à des taux presque nuls et un accroissement inconsidéré de la dette. C'est maintenant que ca se complique.

jobserve75
Messages : 1154
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6506 Message par jobserve75 » 27 nov. 2020, 16:41

Vincent92 a écrit :
26 nov. 2020, 10:50
Ave a écrit :
26 nov. 2020, 09:03
rapha a écrit :
26 nov. 2020, 08:56
dicktraci a écrit :
26 nov. 2020, 08:50

C'est drôle, on a la même auteur qui 2 mois auparavant prenait un ton beaucoup baissié au sujet de Paris.

https://edito.seloger.com/actualites/ba ... 39151.html

Vous voulez dire que les prix baissent ? Prenez les donnés trimestrielles.
Vous voulez dire que les prix montent ? Prenez les donnés annuelles.

Bref, c'est du blabla ces articles.
je suis d'accord c'est du blabla, puis un coup on en prends que les données de paris puis les prix sur un an glissant etc... bon sauf que désormais on est fin novembre et les prix sont loin de s'être cassé la gueule ou même d'une baisse de 5% depuis mars 2020.
Personnellement je note juste une baisse des appartements pourris atypiques sur paris.
Tout dépendra de l'évolution de l'épidemie en 2021. S'il n'y a pas de 3ème vague et qu'on arrive à s'en sortir les prix ne baisseront pas. SI on continue sur le mode stop & go, les prix auront une lente descente. Je ne crois pas au effondrement sauf évènement exceptionnel.
D'après les notaires sur avants contrats, c'est plutôt stable de Mars à Septembre à Paris (on parle d'actes définitifs donc il faut lire avec 3-4 mois de retard si on veut connaitre l'état du marché. Janvier correspond à fin Septembre, Juin à Mars). On a eu une hausse puis on est revenu au même niveau :

Image

Idem pour les appartements en petite couronne, c'est stable depuis Mars :
Image
PERSPECTIVES : NOUVEAUX CHOCS, NOUVELLES TENDANCES ?
Le nouveau confinement rebat une nouvelle fois la donne et assombrit les perspectives du marché immobilier. Ce nouveau choc aura des répercussions sur le paysage économique social, alors même que la première onde de choc n’a pas encore produit l’intégralité de ses effets et que la confiance des ménages est affectée.

La crise sanitaire a confirmé que le logement reste une valeur refuge. Mais les incertitudes économiques et sanitaires fragilisent les ménages qui ont besoin de visibilité et de confiance pour construire leur projet immobilier. La faiblesse des taux d’intérêt rassure. Mais le resserrement des conditions d’octroi des crédits, signalé par plusieurs courtiers en assurance, inquiète. Les facilités de financement ont constitué un soutien décisif permettant aux acquéreurs de devenir propriétaires ces 3 dernières années.

Il est espéré que la dégradation des volumes de ventes du 4ème trimestre 2020 ne sera pas aussi forte que celles des trimestres précédents. En effet, l’été a été actif et les volumes d’avant-contrats au 3ème trimestre 2020, qui déterminent les perspectives de ventes à 3 mois, sont en hausse de 1% pour les appartements et de 18% pour les maisons par rapport au 3e trimestre 2019. Les modalités du nouveau confinement laissent espérer la transformation de ces avant-contrats, qui limitera ainsi la baisse du volume de ventes pendant le trimestre.

Néanmoins, octobre semble déjà marqué par un premier fléchissement du volume d’avant-contrats et novembre devrait être très affecté par le nouveau confinement. Interrogés ces tous derniers jours, les notaires franciliens sont 68% à déclarer avoir signé moins d’avant-contrats dans leur office et 86% à déclarer en recevoir moins d’agences immobilières, par rapport à la même période en 2019.Par ailleurs, dans cette enquête, 8 notaires franciliens sur 10 anticipent une baisse (modérée ou forte) de leur activité fin 2020 et début 2021, confirmant la fragilité accrue du marché immobilier, et l’attentisme des vendeurs comme des acheteurs.
Le communiqué des notaires le semble plus sincère que celui de se loger.

Pour se focaliser uniquement sur Paris, il y a quand-même eu une hausse avec un m2 passés de 10500 environ (moyenne du T1 2020 et du T2 2020) à à 10750 environ.
Par contre, c’est maintenant que ça se complique. Je trouve la baisse de -2,2% sur un trimestre en prévisionnel très forte. Cela donnerait du -8% à l’année facile, ce qui est beaucoup. A suivre si c’est tendance se confirme.
Mais selon moi, le m2 ne descendra pas vraiment en dessous de 9000€ le m2 s’il y a une baisse. En effet, cela redonnerait un rendement locatif brut de 4% sur Paris qui serait intéressant dans ce contexte; À moins que les loyers baissent aussi...

Par contre, les maisons augmentent sensiblement.

Ben92
-++
-++
Messages : 4507
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6507 Message par Ben92 » 27 nov. 2020, 17:09

Pazuzu a écrit :
27 nov. 2020, 15:45
Ben92 a écrit :
25 nov. 2020, 23:54
Il faut voir les choses en relatif. Si les prix sont stables pendant un an, on pourra considérer que la crise aura fait baisser les prix d'environ 8% en annulant la hausse "naturelle" de 8%.
Je ne sais pas quelle est ta source pour les 8%
Moi je vois plutôt que la hausse de l'immo historique est plutôt aux alentours de 3% en euros courants, dans un contexte de baisse des taux.
Quid sans inflation et avec des taux quasiment fixes, avec un resserrement du crédit et une crise éco ?
Je parle du marché parisien, en hausse constante de 7-8% par an depuis 3 ans. Il n'y avait aucun signe d'essoufflement avant le covid : on peut donc supposer que sans covid la hausse aurait été de cet ordre.

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2345
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6508 Message par Pazuzu » 27 nov. 2020, 17:11

oui oui, moi aussi je parle de l'immo parisien.
Et sur LT, c'est plutôt de l'ordre de 3% la hausse des prix en euros constants.

Ben92
-++
-++
Messages : 4507
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6509 Message par Ben92 » 27 nov. 2020, 17:17

Pazuzu a écrit :
27 nov. 2020, 17:11
oui oui, moi aussi je parle de l'immo parisien.
Et sur LT, c'est plutôt de l'ordre de 3% la hausse des prix en euros constants.
Pour le raisonnement que je fais (à savoir quel est l'impact de la crise covid), ce n'est psa une moyenne LT qu'il faut considérer mais bien la hausse "probable" qu'il y aurait eu en 2020 sans le covid. Evidemment, on ne saura jamais sûr parce qu'il s'agit d'un scénario fictif.

Cris28
Messages : 549
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6510 Message par Cris28 » 27 nov. 2020, 21:37

Pazuzu a écrit :
27 nov. 2020, 15:10
Cris28 a écrit :
25 nov. 2020, 21:31
Par contre, avant de dire que ça va baisser, je vous conseille de remettre en perspective les discussions de ce forum... Depuis 10 ans, des prévisions de baisse et de krach sont données ici, et on voit ce que ça donne aujourd'hui.

Un conseil, réfléchissez bien avant d'asséner vos certitudes comme des vérités.
D'ailleurs, les prix sont effectivement en baisse dans plus de 99% des communes de France.

Pour les autres, l'enrichissement s'est fait au détriment de la qualité de vie (éloignement, surface plus petites) dans la majorité des cas.
https://www.meilleursagents.com/ipi/
https://www.insee.fr/fr/statistiques/serie/010001868

Je vous laisse tirer vos propres conclusions, bien que je les connaisse déjà vu le temps employé.

On appelle ça "avoir toujours raison". Sauf quand on a tort.
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31247
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6511 Message par Gpzzzz » 27 nov. 2020, 21:43

Ben92 a écrit :
27 nov. 2020, 15:01
Vincent92 a écrit :
27 nov. 2020, 14:48
cashisking a écrit :
27 nov. 2020, 14:43
Quand les gens se rendront compte que les AV en euros seront haircutées, l'immo fera +15% dans l'année.
Si haircut il y a un jour, cela se fera avant que la masse y pense. Et si haircut il y a, je vois mal comment cela pourrait faire augmenter les prix.
Il y a assez peu d'intelligence et d'anticipation de la part de la masse des acheteurs. Ils achètent pour l'essentiel d'entre eux par rapport à un projet et en fonction de ce qu'ils peuvent. En espérant que les prix montent demain et pour arrêter de payer un loyer/se constituer une rente. Pas en fonction de risque et de rendement. Un haircut c'est moins de pouvoir d'achat de certains acheteurs. Et donc un facteur baissier.
Oui c'est sûr si haircut il y a il sera déjà fait quand vous vous en rendrez compte. Et je pense qu'ils appelleront ça "gel des retraits " plutôt que haircut pou laisser croire aux gens qu'ils reverront leur argent un jour (ce qui n'arrivera jamais bien sûr).
En tout cas vu la masse de pognon énorme détenues sur les AV, pour moi il ne fait aucun doute que si les AV en euros perdent leur sécurité il y aura un basculement en masse vers l'immobilier sûr (des métropoles).

Je signe tout de suite pour un haircut d AV !
Mais ça raserait surtout les 5% des plus riches qui ont des millions en AV.. donc c est pas près d arriver ! 8)

Ben92
-++
-++
Messages : 4507
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6512 Message par Ben92 » 27 nov. 2020, 21:56

Gpzzzz a écrit :
27 nov. 2020, 21:43
Je signe tout de suite pour un haircut d AV !
Mais ça raserait surtout les 5% des plus riches qui ont des millions en AV.. donc c est pas près d arriver ! 8)
Le top 5% ça reste de la classe moyenne sup hein, la cible idéale.
Le top 0.1% je crois pas qu'ils aient beaucoup de pognon sur des AV pourries. Au pire ils seront mis au courant car ils ont les bons réseaux.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31247
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6513 Message par Gpzzzz » 27 nov. 2020, 22:45

Ben92 a écrit :
27 nov. 2020, 21:56
Gpzzzz a écrit :
27 nov. 2020, 21:43
Je signe tout de suite pour un haircut d AV !
Mais ça raserait surtout les 5% des plus riches qui ont des millions en AV.. donc c est pas près d arriver ! 8)
Le top 5% ça reste de la classe moyenne sup hein, la cible idéale.
Le top 0.1% je crois pas qu'ils aient beaucoup de pognon sur des AV pourries. Au pire ils seront mis au courant car ils ont les bons réseaux.
Je te parle du top 5 au niveau du patrimoine hein pas sur les revenus du travail...
C est de la classe moyenne sup pour toi des gens avec 5 millions de patrimoine en moyenne ? :lol:

Ben92
-++
-++
Messages : 4507
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6514 Message par Ben92 » 28 nov. 2020, 12:06

Gpzzzz a écrit :
27 nov. 2020, 22:45
Je te parle du top 5 au niveau du patrimoine hein pas sur les revenus du travail...
C est de la classe moyenne sup pour toi des gens avec 5 millions de patrimoine en moyenne ? :lol:
Le patrimoine moyen des ménages situés entre le 95e et le 99e centile est de 1,2m€ brut (sans soustraire les dettes donc)
Soit le prix d'un appartement de 100m2 à Paris, on est tout à fait dans la classe moyenne sup.
https://blog.nalo.fr/patrimoine-revenus-moyen-francais/
Le dernier centile est atteint à partir de 1,9m€ de patrimoine brut. On est loin de 5m€.
https://www.insee.fr/fr/statistiques/42 ... re4_radio2

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2312
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6515 Message par ProfGrincheux » 28 nov. 2020, 13:13

Vu que la répartition est extrêmement déséquilibrée la différence entre médiane (le centile 97.5 pour les centiles 95-99) et moyenne pour les centiles 95-99 est considérable. Les chiffres qui signifient quelque chose sont ceux d'entrée dans les différents déciles, puis centiles à partir du 90e et puis par tranches de 0.1% après le 99e centile. Sachant que pour les 0.1% les plus riches de la population, les patrimoines sont internationalisés et de plus en plus invisibles pour l'État.

La définition de riche (HNWI) que Wikipedia prétend utilisée par l'industrie financière est individu ayant un patrimoine supérieur à 1 M$, RP exclue.

Or les stats de l'Insee concernent les ménages et incluent la RP. Il y a donc moins de 1 % de riches en France d'après cette définition.

Je suis donc assez d'accord avec Ben92 pour l'appellation de classe moyenne supérieure pour les déciles 95-98. Ca peut se discuter après si on étend la terminologie aux deciles 90-98 ou 80-98.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2345
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6516 Message par Pazuzu » 28 nov. 2020, 13:25

Cris28 a écrit :
27 nov. 2020, 21:37
Pazuzu a écrit :
27 nov. 2020, 15:10
D'ailleurs, les prix sont effectivement en baisse dans plus de 99% des communes de France.
https://www.meilleursagents.com/ipi/

Je vous laisse tirer vos propres conclusions, bien que je les connaisse déjà vu le temps employé.

On appelle ça "avoir toujours raison". Sauf quand on a tort.
Ce qui est bien, c'est que tu postes un lien qui confirme ce que je dis, mais par je ne sais quel biais cognitif, tu es incapable de t'en rendre compte.

Tu enlèves 10 villes françaises, ça baisse de partout.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23095
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6517 Message par lecriminel » 28 nov. 2020, 13:42

Pazuzu a écrit :
28 nov. 2020, 13:25
Cris28 a écrit :
27 nov. 2020, 21:37
Pazuzu a écrit :
27 nov. 2020, 15:10
D'ailleurs, les prix sont effectivement en baisse dans plus de 99% des communes de France.
https://www.meilleursagents.com/ipi/

Je vous laisse tirer vos propres conclusions, bien que je les connaisse déjà vu le temps employé.

On appelle ça "avoir toujours raison". Sauf quand on a tort.
Ce qui est bien, c'est que tu postes un lien qui confirme ce que je dis, mais par je ne sais quel biais cognitif, tu es incapable de t'en rendre compte.

Tu enlèves 10 villes françaises, ça baisse de partout.
Cris fait partie de ceux qui ont toujours raison même quand ils ont tort.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2312
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6518 Message par ProfGrincheux » 28 nov. 2020, 14:28

Parler de 99% des communes de France est une façon de distordre la réalité tout en respectant les statistiques. En effet la population moyenne d’une commune française est de l’ordre de 1800 habitants. On entre dans 99e décile des communes classées par population à partir de 25 000 habitants. Le 1% de communes en question doit abriter pas loin de 30% de la population.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23095
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6519 Message par lecriminel » 28 nov. 2020, 16:29

ProfGrincheux a écrit :
28 nov. 2020, 14:28
Parler de 99% des communes de France est une façon de distordre la réalité tout en respectant les statistiques. En effet la population moyenne d’une commune française est de l’ordre de 1800 habitants. On entre dans 99e décile des communes classées par population à partir de 25 000 habitants. Le 1% de communes en question doit abriter pas loin de 30% de la population.
pas besoin de se faire des noeuds au cerveau, il y a une moyenne France (certes avec toutes les faiblesses de ce genre d'indice) si tu veux une vue générale. +7% en 13 ans.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
fabriceb
~~+
~~+
Messages : 13236
Enregistré le : 18 avr. 2006, 12:50
Localisation : 94

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6520 Message par fabriceb » 28 nov. 2020, 17:56

Korn a écrit :
27 nov. 2020, 15:58
Ben92 a écrit :
27 nov. 2020, 15:01
En tout cas vu la masse de pognon énorme détenues sur les AV, pour moi il ne fait aucun doute que si les AV en euros perdent leur sécurité il y aura un basculement en masse vers l'immobilier sûr (des métropoles).
Ce qui reviendrait à dire perte de confiance dans le système financier, potentiel crack obligataire. Bien sûr, cela n'aurait aucune consèquence néfaste sur l'immobilier :roll:
Les plus fortunés iraient mettre leur pognon ailleurs qu'en France. Ne resteraient que les grouillots ou ceux, comme toi, qui en récupèrent quelques miettes pour acheter de l'immo. Les vrais riches iront mettre leur argent ailleurs.
Pas d'accord : taux quasi-nul permettent l'endettement quasi-illimité et assurent l'immobilier ... quant à l'assurance vie, elle est assurée par du QE de la BCE; elle ne rapporte plus grand-chose mais reste sans risque, puisque la BCE rachète les dettes d'état.
N'est pas mort ce qui à jamais dort,
Et dans les ères peut mourir même la Mort.

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2312
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6521 Message par ProfGrincheux » 28 nov. 2020, 18:00

+7% en 13 ans sur le marché moyen en France. C'est à dire une baisse en termes réels. C'est tout à fait exact.

Mais tu peux arriver à ce chiffre avec -40% sur une moitié du volume de transactions et +54% sur l'autre (je prends des chiffres quasi au hasard sans m'occuper s'ils sont réalistes).

L'interprétation n'est pas la même que si le marché fait +7% de façon homogène.

Une loi de proba n'est pas caractérisée par sa moyenne ni même par sa moyenne et sa variance. On a sur les derniers échanges de cette file deux exemples spectaculaires. Et ça fausse toutes les analyses. Par exemple Ben92 ne parle que du marché Paris et communes limitrophes chic. Il se contrefiche du reste.

Le fait que les prix relatifs des différents compartiments du marché changent est un phénomène qui rend délicat à interpreter tout indice global .
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23095
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6522 Message par lecriminel » 28 nov. 2020, 18:11

ProfGrincheux a écrit :
28 nov. 2020, 18:00
L'interprétation n'est pas la même que si le marché fait +7% de façon homogène.
tu as pourtant autant de chance de faire partie de la moitié qui baisse plus que de celle qui augmente le plus (ou tu as moins de chances, mais alors ça baisse ou monte plus fort), mais c'est sûr qu'individuellement, on n'est intéressé que par son propre marché.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
fabriceb
~~+
~~+
Messages : 13236
Enregistré le : 18 avr. 2006, 12:50
Localisation : 94

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6523 Message par fabriceb » 28 nov. 2020, 18:21

Ben92 a écrit :
23 nov. 2020, 18:14
goinfrimmo a écrit :
23 nov. 2020, 17:53
A contrario, j'entends de plus en plus de mon entourage (généralement très bien diplômé) parler de chômage, de grosse difficulté des entreprises. C'est récent, il y a quelques mois cette situation paraissait naissante mais lointaine à tous. Mais là, depuis quelques semaines, un mois tout au plus, on m'en parle davantage, plus concrètement. Des personnes efficaces, en milieu de carrière, au cv concurrentiel, parlent de chômage.
Oui bon, des stressés de la vie il y en a toujours eu. Ce n'est pas parce qu'on a peur du chômage qu'on perd son emploi.
Et en général pour un cadre se faire licencier c'est le triple jackpot :
- touche xxx k€ d'indemnités de licenciement
- permet de sa couler douce pendant deux ans avec le pactole + les 3000 ou 4000€ / mois de chomdu
- retrouve un boulot largement mieux payé qu'avant
Exemples véridiques dont la femme d'un collègue travaillant dans la banque
Donc bon, on va pas trop les plaindre hein.
Ouille-aie-aie ...

1) Les indemnités de licenciement dépendent largement de ta convention collective et de ton ancienneté. Ceux qui ne bénéficient que du seul code du travail (ils sont rares, mais tout de même) ont un "pactole" de 2,5 mois de salaire (bouffre, c'est la richesse) après 10 ans d'ancienneté et environ 6 mois après 20 ans.
Syntec donne une indemnité de 1/3 mois par année de présence avec un maximum de 12 (au bout de 36 ans...).
2) Se la couler douce avec 4000 euros/mois de chomdu ... c'est ce qu'on appelle être "mal informé" : ca fait un moment que l'indemnité chômage est plafonnée aux alentours de 6000 euros sur les 6 premiers mois ... puis à 2261 euros nets ensuite.
3) Se retrouver un taf mieux payé : là encore, ca peut être vrai, mais c'est loin d'être une généralité (et je parle même pas des conséquences de la crise sanitaire); 50% des cadres qui retrouvent un emploi retrouvent un emploi qui n'a pas de statut cadre. En fait, cela dépend beaucoup de l'âge du capitaine : rebondir à 35 ans, c'est facile; à 55 ans, c'est compliqué.
Surtout, trouver un taf de cadre pour lequel les recrutements sont anticipés en baisse d'un tiers sur 2020, ca risque d'être vaguement galère.

La plupart des cadres qui sont au chômage le sont en seconde partie de carrière (le chômage des cadres n'existe quasiment pas en dessous de 45 ans), dans des conditions ou il n'est pas spécialement facile de retrouver un emploi. L'indemnité de licenciement est plus élevé, mais la recherche d'emploi est en réalité compliquée.
N'est pas mort ce qui à jamais dort,
Et dans les ères peut mourir même la Mort.

Ben92
-++
-++
Messages : 4507
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6524 Message par Ben92 » 28 nov. 2020, 19:50

fabriceb a écrit :
28 nov. 2020, 18:21
2) Se la couler douce avec 4000 euros/mois de chomdu ... c'est ce qu'on appelle être "mal informé" : ca fait un moment que l'indemnité chômage est plafonnée aux alentours de 6000 euros sur les 6 premiers mois ... puis à 2261 euros nets ensuite.
Le chômdu plafonné à 2261€ dès le 7e mois ? Elle est bien bonne celle-là ! :D
J'ai une amie au chomdu depuis l'été 2019 je peux te dire que si elle touchait que 2261€/mois elle aurait déjà retrouvé du boulot depuis longtemps (bien avant le covid) ! :D Elle n'a aucune envie de retrouver du travail avant la fin de ses droits, même si elle ne l'avoue pas ça se sent à 10km.
Par curiosité j'ai googlé chomage 2261€ : il s'agit d'un plancher et non d'un plafond ! Sacré facrice. 8)

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31247
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6525 Message par Gpzzzz » 28 nov. 2020, 20:00

Ben92 a écrit :
28 nov. 2020, 12:06
Gpzzzz a écrit :
27 nov. 2020, 22:45
Je te parle du top 5 au niveau du patrimoine hein pas sur les revenus du travail...
C est de la classe moyenne sup pour toi des gens avec 5 millions de patrimoine en moyenne ? :lol:
Le patrimoine moyen des ménages situés entre le 95e et le 99e centile est de 1,2m€ brut (sans soustraire les dettes donc)
Soit le prix d'un appartement de 100m2 à Paris, on est tout à fait dans la classe moyenne sup.
https://blog.nalo.fr/patrimoine-revenus-moyen-francais/
Le dernier centile est atteint à partir de 1,9m€ de patrimoine brut. On est loin de 5m€.
https://www.insee.fr/fr/statistiques/42 ... re4_radio2
Je peux pas croire a ces chiffres.. on serait tombé si bas ?
Avec 1me de patrimoine net t es dans le top 1% ? Ptain mes parents ouvriers en ferait parti :shock:

Ben92
-++
-++
Messages : 4507
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6526 Message par Ben92 » 28 nov. 2020, 20:07

Gpzzzz a écrit :
28 nov. 2020, 20:00
Je peux pas croire a ces chiffres.. on serait tombé si bas ?
Avec 1me de patrimoine net t es dans le top 1% ? Ptain mes parents ouvriers en ferait parti :shock:
Mais non : 1,9416 m€ est le seuil minimum pour être dans le top 1%, d'après l'Insee. Et la moyenne du top 1% est 4,1 m€, d'après l'autre source.
Il s'agit de patrimoine brut mais à ces niveaux le net et le brut sont assez proches.

Et n'oublions pas qu'il s'agit de la France entière. Si on régionalisait ça à l'IDF on n'aurait pas du tout les mêmes chiffres.

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 8131
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6527 Message par crispus » 28 nov. 2020, 20:51

lecriminel a écrit :
27 nov. 2020, 15:16
Quand les gens se rendront compte que les AV en euros seront haircutées, l'immo fera +15% dans l'année.
Tout dépend de l'ampleur du haircut. Par exemple s'il est de 15% ça correspond grosso modo aux taxes existantes en cas de rachat. L'état peut promettre en contrepartie une sortie sans frais... plus tard. :mrgreen:
Par ailleurs une AV finance rarement à 100% un appart parisien. Il faut que la banque accepte de prêter le reste. :roll:

Si la fiscalité (TF basée sur la valeur de revente du bien) ou les obligations du proprio (amélioration du DPE obligatoire avant revente ?) deviennent confiscatoires, l'immo pourrait perdre son image de valeur refuge. :evil:

jobserve75
Messages : 1154
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6528 Message par jobserve75 » 28 nov. 2020, 21:33

Ben92 a écrit :
28 nov. 2020, 20:07
Gpzzzz a écrit :
28 nov. 2020, 20:00
Je peux pas croire a ces chiffres.. on serait tombé si bas ?
Avec 1me de patrimoine net t es dans le top 1% ? Ptain mes parents ouvriers en ferait parti :shock:
Mais non : 1,9416 m€ est le seuil minimum pour être dans le top 1%, d'après l'Insee. Et la moyenne du top 1% est 4,1 m€, d'après l'autre source.
Il s'agit de patrimoine brut mais à ces niveaux le net et le brut sont assez proches.
La différence entre le net et le brut correspond à l’endettement?

jobserve75
Messages : 1154
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6529 Message par jobserve75 » 28 nov. 2020, 21:34

crispus a écrit :
28 nov. 2020, 20:51
lecriminel a écrit :
27 nov. 2020, 15:16
Quand les gens se rendront compte que les AV en euros seront haircutées, l'immo fera +15% dans l'année.
Si la fiscalité (TF basée sur la valeur de revente du bien) ou les obligations du proprio (amélioration du DPE obligatoire avant revente ?) deviennent confiscatoires, l'immo pourrait perdre son image de valeur refuge. :evil:
Exactement, la fiscalité sur l’immobilier doit être sérieusement augmentée pour corriger les inégalités de patrimoine et gommer les effets d’aubaine de certains. J’avoue en avoir profité mais c’est assez injuste.

Ben92
-++
-++
Messages : 4507
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6530 Message par Ben92 » 28 nov. 2020, 21:46

jobserve75 a écrit :
28 nov. 2020, 21:33
La différence entre le net et le brut correspond à l’endettement?
oui

Cris28
Messages : 549
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6531 Message par Cris28 » 28 nov. 2020, 21:49

Pazuzu a écrit :
28 nov. 2020, 13:25
Cris28 a écrit :
27 nov. 2020, 21:37
Pazuzu a écrit :
27 nov. 2020, 15:10
D'ailleurs, les prix sont effectivement en baisse dans plus de 99% des communes de France.
https://www.meilleursagents.com/ipi/

Je vous laisse tirer vos propres conclusions, bien que je les connaisse déjà vu le temps employé.

On appelle ça "avoir toujours raison". Sauf quand on a tort.
Ce qui est bien, c'est que tu postes un lien qui confirme ce que je dis, mais par je ne sais quel biais cognitif, tu es incapable de t'en rendre compte.

Tu enlèves 10 villes françaises, ça baisse de partout.
? surprenant, un problème de lecture peut-être?
Top 50 grandes villes +14,1 en 10 ans
Je répète et confirme donc ce que je disais. Tu as encore tort, une seconde fois puis que tu affirmes cette fois "Tu enlèves 10 villes françaises, ça baisse de partout."
Je sais que vous êtes quelques-uns à penser avoir la science infuse. Ce n'est pas le cas, et c'est même tout le contraire.
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Cris28
Messages : 549
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6532 Message par Cris28 » 28 nov. 2020, 21:50

lecriminel a écrit :
28 nov. 2020, 13:42
Pazuzu a écrit :
28 nov. 2020, 13:25
Cris28 a écrit :
27 nov. 2020, 21:37
Pazuzu a écrit :
27 nov. 2020, 15:10
D'ailleurs, les prix sont effectivement en baisse dans plus de 99% des communes de France.
https://www.meilleursagents.com/ipi/

Je vous laisse tirer vos propres conclusions, bien que je les connaisse déjà vu le temps employé.

On appelle ça "avoir toujours raison". Sauf quand on a tort.
Ce qui est bien, c'est que tu postes un lien qui confirme ce que je dis, mais par je ne sais quel biais cognitif, tu es incapable de t'en rendre compte.

Tu enlèves 10 villes françaises, ça baisse de partout.
Cris fait partie de ceux qui ont toujours raison même quand ils ont tort.
Tes provocations puériles ne m'intéressent pas.
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Cris28
Messages : 549
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6533 Message par Cris28 » 28 nov. 2020, 22:02

L'énorme problème vient du moment où on commence à aller chercher de l'argumentaire quand notre argumentaire initial ne tient pas debout.
Et ça se voit quand on commence à dire "en termes réels". Initialement le point était de dire "l'immo de 99% des villes françaises ont vu le prix de l'immo baisser".
Le fait est que c'est faux, preuve à l'appui. C'est même le contraire.

Mais comme ça ne donne pas raison à ces quelques-uns aux œillères bien marquées, ils commencent à parler de "baisse en termes réels". Je sais qu'à un moment, ils vont commencer à parler de taxes, de charges ou que sais-je pour justifier qu'en fait, cette hausse, c'est une baisse. Ce qu'ils défendent depuis 10 ans et qui n'arrive pas - sauf si bien sûr on y intègre les charges d'emprunt, l'entretien des bâtiments, les taxes diverses, ou encore l'imposition des plus-values. J'arrête ici l'énumération car je sais que les "habiles manipulateurs" :lol: en auront toujours d'autres à rajouter.
Que dire d'autre si ce n'est qu'on a l'habitude. Et de la part des mêmes.
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 22277
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6534 Message par kamoulox » 29 nov. 2020, 02:46

Image

Avatar du membre
floflo
-++
-++
Messages : 3754
Enregistré le : 02 oct. 2008, 23:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6535 Message par floflo » 29 nov. 2020, 06:02

A mon niveau, je constate dans mes dossiers de vente, dans les budgets les plus élevés, grandes propriétés à la campagne :
Que les anglais sont tous vendeurs, et qu’ils revendent soit à des parisiens, soit à des locaux à gros budget qui étaient en ville auparavant..
Dans tous les cas, compte tenu du prix d’acquisition et des travaux effectués, c’est vente sans plus value voire à perte. (Acquisition entre 2004 et 2010 pour la plupart).

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23095
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6536 Message par lecriminel » 29 nov. 2020, 11:05

Cris28 a écrit :
28 nov. 2020, 22:02
L'énorme problème vient du moment où on commence à aller chercher de l'argumentaire quand notre argumentaire initial ne tient pas debout.
Et ça se voit quand on commence à dire "en termes réels". Initialement le point était de dire "l'immo de 99% des villes françaises ont vu le prix de l'immo baisser".
Le fait est que c'est faux, preuve à l'appui. C'est même le contraire.

Mais comme ça ne donne pas raison à ces quelques-uns aux œillères bien marquées, ils commencent à parler de "baisse en termes réels". Je sais qu'à un moment, ils vont commencer à parler de taxes, de charges ou que sais-je pour justifier qu'en fait, cette hausse, c'est une baisse. Ce qu'ils défendent depuis 10 ans et qui n'arrive pas - sauf si bien sûr on y intègre les charges d'emprunt, l'entretien des bâtiments, les taxes diverses, ou encore l'imposition des plus-values. J'arrête ici l'énumération car je sais que les "habiles manipulateurs" :lol: en auront toujours d'autres à rajouter.
Que dire d'autre si ce n'est qu'on a l'habitude. Et de la part des mêmes.
:D ah d'accord en fait
-il ne faut pas tenir compte de l'inflation (dans un pays avec 100%/an d'inflation, je saute au plafond car je me suis enrichi avec mon super placement à 10%)
- il ne faut pas tenir compte de charges (c'est dégueulasse, si je les compte je n'arrive pas à la conclusion à laquelle je veux arriver)
-il faut juste suivre la courbe des prix en euros courants qui ne correspond à rien mais qui permet de me faire plaisir (et je ne suis pas un idiot). Tu ne serais pas du genre à croire que tout achat (pas que immobilier) est une affaire ? Parce que c'est la conclusion logique à ta façon disons étroite de voir les choses.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23095
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6537 Message par lecriminel » 29 nov. 2020, 11:14

floflo a écrit :
29 nov. 2020, 06:02
Dans tous les cas, compte tenu du prix d’acquisition et des travaux effectués, c’est vente sans plus value voire à perte. (Acquisition entre 2004 et 2010 pour la plupart).
c'est normal, quand ils calculent +7% en 12 ans, c'est que ce qui se vend aujourd'hui est un peu plus cher que ce qui se vendait à l'époque.
Mais en 2007, les grands malades qui voulaient absolument être pro-pri-é-taires, le seul truc qu'ils arrivaient à s'acheter avec 300k, c'était la ferme à retaper entièrement au milieu de la cambrousse. Aujourd'hui, ce sont les premiers prix des belles demeures https://www.bellesdemeures.com/recherch ... e-location. La baisse est forte hors effet qualité, ceux qui réussisent à vendre au même prix ont probablement fait pas mal de travaux d'amélioration.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Cris28
Messages : 549
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6538 Message par Cris28 » 29 nov. 2020, 12:10

lecriminel a écrit :
29 nov. 2020, 11:05
Cris28 a écrit :
28 nov. 2020, 22:02
L'énorme problème vient du moment où on commence à aller chercher de l'argumentaire quand notre argumentaire initial ne tient pas debout.
Et ça se voit quand on commence à dire "en termes réels". Initialement le point était de dire "l'immo de 99% des villes françaises ont vu le prix de l'immo baisser".
Le fait est que c'est faux, preuve à l'appui. C'est même le contraire.

Mais comme ça ne donne pas raison à ces quelques-uns aux œillères bien marquées, ils commencent à parler de "baisse en termes réels". Je sais qu'à un moment, ils vont commencer à parler de taxes, de charges ou que sais-je pour justifier qu'en fait, cette hausse, c'est une baisse. Ce qu'ils défendent depuis 10 ans et qui n'arrive pas - sauf si bien sûr on y intègre les charges d'emprunt, l'entretien des bâtiments, les taxes diverses, ou encore l'imposition des plus-values. J'arrête ici l'énumération car je sais que les "habiles manipulateurs" :lol: en auront toujours d'autres à rajouter.
Que dire d'autre si ce n'est qu'on a l'habitude. Et de la part des mêmes.
:D ah d'accord en fait
-il ne faut pas tenir compte de l'inflation (dans un pays avec 100%/an d'inflation, je saute au plafond car je me suis enrichi avec mon super placement à 10%)
- il ne faut pas tenir compte de charges (c'est dégueulasse, si je les compte je n'arrive pas à la conclusion à laquelle je veux arriver)
-il faut juste suivre la courbe des prix en euros courants qui ne correspond à rien mais qui permet de me faire plaisir (et je ne suis pas un idiot). Tu ne serais pas du genre à croire que tout achat (pas que immobilier) est une affaire ? Parce que c'est la conclusion logique à ta façon disons étroite de voir les choses.
Je n'ai jamais dit que tout achat est une affaire, tu déformes mon propos comme à chaque fois. Ça ne te surprendra pas que je ne réagisse plus beaucoup à tes interventions agressives et excessivement partisanes.

A ce rythme, il faut intégrer:
- le coût des mauvais placements financiers. Certaines ASV sont rémunératrices et sécurisées. Mais si tu as pas mal parié, tu peux avoir perdu de l'argent, et même beaucoup d'argent.
- la baisse de la capacité d'épargne due au loyer. Et en conséquence, la baisse de la rémunération des placements associés à ces loyers.
- les charges doivent être payées que tu sois propriétaire ou locataire. Peut-être cela te surprend-il.
- les coûts associés aux placements: impots sur PV, frais de gestion, droits d'entrée...
Et il y en a beaucoup d'autres.

Je sais que tu préférerais voir le verre à moitié vide, c'est ce qui t'obsède depuis plusieurs années. Malheureusement pour toi, cela ne marche pas comme ça, et quand on dit que les prix sur 10 ans sont en hausse, ils le sont, quel que soit ton argumentaire bancal et démonté en 30 secondes. :lol:
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2312
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6539 Message par ProfGrincheux » 29 nov. 2020, 12:29

Cris28 a écrit :
28 nov. 2020, 22:02
L'énorme problème vient du moment où on commence à aller chercher de l'argumentaire quand notre argumentaire initial ne tient pas debout.
Et ça se voit quand on commence à dire "en termes réels". Initialement le point était de dire "l'immo de 99% des villes françaises ont vu le prix de l'immo baisser".
Le fait est que c'est faux, preuve à l'appui. C'est même le contraire.

Mais comme ça ne donne pas raison à ces quelques-uns aux œillères bien marquées, ils commencent à parler de "baisse en termes réels". Je sais qu'à un moment, ils vont commencer à parler de taxes, de charges ou que sais-je pour justifier qu'en fait, cette hausse, c'est une baisse. Ce qu'ils défendent depuis 10 ans et qui n'arrive pas - sauf si bien sûr on y intègre les charges d'emprunt, l'entretien des bâtiments, les taxes diverses, ou encore l'imposition des plus-values. J'arrête ici l'énumération car je sais que les "habiles manipulateurs" :lol: en auront toujours d'autres à rajouter.
Que dire d'autre si ce n'est qu'on a l'habitude. Et de la part des mêmes.

Écoute, c’est moi qui ai parlé de baisse en terme réels. Pas les baissiers.

La position que je défends est qu’il n’existe pas vraiment de marché immobilier français mais qu’il en existe plusieurs: zone couverte par le métro parisien/IDF hors zone métro/grandes villes province + agglomération /villes moyennes province/zones touristiques/ rural. Le rural et la plupart des villes moyennes ont baissé. Paris a flambé, certains secteurs de l’IDF et certaines grandes villes ont suivi. Le touristique et les autres grandes villes ont augmenté plus ou moins mollement. Ce qui va se passer d’ici un an, je ne le sais pas. Je serais plus surpris d’un effondrement que d’une hausse vive mais je ne serais surpris par aucun chiffre entre -10% et +3% sur un quelconque des 6 marchés que j’ai évoqués. Ensuite on est souvent surpris par ce qui se passe.

Personnellement, je suis persuadé qu’il faut acheter sa RP si on en a les moyens et vivre en logement social (dans un quartier sans trafic de drogue et autres formes de délinquance) sinon , en tous cas quand on se fixe dans un endroit. En début de carrière ou quand on fait une mobilité professionnelle, le mieux est d’aller dans le parc privé pour quelques années, la durée d’un bail par exemple.

Le seul marché où j’ai un doute s’il faut acheter sa RP est celui de Paris mais c’est parce que je n’ai pas les moyens d’y acheter un bien suffisant pour les besoins de ma famille. Si j’étais en IDF j’habiterais probablement dans la zone RER.

Il y a plein de monde qui souhaiterait payer son logement moins cher voire que les autres payent leur logement moins cher. Personnellement, je comprends assez bien ce point de vue. Je trouvais chère ma 1ère RP achetée en 1998, fou que j’étais, alors que j’avais le cul bordé de nouilles d’acheter à ce moment.

Maintenant entre ce qu’on trouverait raisonnable qu’il se passe et ce qu’il se passe en vrai, il y a un grand écart. On pourrait aussi souhaiter qu’il n’y ait pas des quartiers de HLM pourris par le trafic de drogue ou pire.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
floflo
-++
-++
Messages : 3754
Enregistré le : 02 oct. 2008, 23:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6540 Message par floflo » 29 nov. 2020, 12:51

Oui, en ce qui concerne le milieu rural, enfin celui que j’observe (c’est pas la Creuse non plus) depuis 2010 et l’éclatement de la bulle la seule augmentation que l’on peut observer c’est une augmentation équivalente à l’inflation..

Ce que j’ai voulu souligner ce n’était pas tant les prix de revente, mais les acquéreurs provenant de la région parisienne, qui sont des jeunes actifs et secundo accédants, pas le profil du retraité qui vient finir ses jours au vert.
On ne voyait pas ça auparavant.
Pas forcément des mutations de cadres sup, ils s’installent relativement loin des grandes villes.
Si c’est du télétravail, il doit l’être à 100 %.. Dans certains il n’y a plus qu’un salaire, le déclencheur pour partir à mon avis c’est quitte vivre avec moins, autant être au vert..
C’est pas une ruée non plus, mais ça commence à être significatif..

supermascotte
Messages : 447
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6541 Message par supermascotte » 29 nov. 2020, 14:07

Cris28 a écrit :
29 nov. 2020, 12:10
lecriminel a écrit :
29 nov. 2020, 11:05
Cris28 a écrit :
28 nov. 2020, 22:02
L'énorme problème vient du moment où on commence à aller chercher de l'argumentaire quand notre argumentaire initial ne tient pas debout.
Et ça se voit quand on commence à dire "en termes réels". Initialement le point était de dire "l'immo de 99% des villes françaises ont vu le prix de l'immo baisser".
Le fait est que c'est faux, preuve à l'appui. C'est même le contraire.

Mais comme ça ne donne pas raison à ces quelques-uns aux œillères bien marquées, ils commencent à parler de "baisse en termes réels". Je sais qu'à un moment, ils vont commencer à parler de taxes, de charges ou que sais-je pour justifier qu'en fait, cette hausse, c'est une baisse. Ce qu'ils défendent depuis 10 ans et qui n'arrive pas - sauf si bien sûr on y intègre les charges d'emprunt, l'entretien des bâtiments, les taxes diverses, ou encore l'imposition des plus-values. J'arrête ici l'énumération car je sais que les "habiles manipulateurs" :lol: en auront toujours d'autres à rajouter.
Que dire d'autre si ce n'est qu'on a l'habitude. Et de la part des mêmes.
:D ah d'accord en fait
-il ne faut pas tenir compte de l'inflation (dans un pays avec 100%/an d'inflation, je saute au plafond car je me suis enrichi avec mon super placement à 10%)
- il ne faut pas tenir compte de charges (c'est dégueulasse, si je les compte je n'arrive pas à la conclusion à laquelle je veux arriver)
-il faut juste suivre la courbe des prix en euros courants qui ne correspond à rien mais qui permet de me faire plaisir (et je ne suis pas un idiot). Tu ne serais pas du genre à croire que tout achat (pas que immobilier) est une affaire ? Parce que c'est la conclusion logique à ta façon disons étroite de voir les choses.
Je n'ai jamais dit que tout achat est une affaire, tu déformes mon propos comme à chaque fois. Ça ne te surprendra pas que je ne réagisse plus beaucoup à tes interventions agressives et excessivement partisanes.

A ce rythme, il faut intégrer:
- le coût des mauvais placements financiers. Certaines ASV sont rémunératrices et sécurisées. Mais si tu as pas mal parié, tu peux avoir perdu de l'argent, et même beaucoup d'argent.
- la baisse de la capacité d'épargne due au loyer. Et en conséquence, la baisse de la rémunération des placements associés à ces loyers.
- les charges doivent être payées que tu sois propriétaire ou locataire. Peut-être cela te surprend-il.
- les coûts associés aux placements: impots sur PV, frais de gestion, droits d'entrée...
Et il y en a beaucoup d'autres.

Je sais que tu préférerais voir le verre à moitié vide, c'est ce qui t'obsède depuis plusieurs années. Malheureusement pour toi, cela ne marche pas comme ça, et quand on dit que les prix sur 10 ans sont en hausse, ils le sont, quel que soit ton argumentaire bancal et démonté en 30 secondes. :lol:
Je vois pas pourquoi tu t'énerves. Ce qu'il dit est vrai. Sur les 20-30 dernières années, il y a eu grossissant modo 2 marchés immobiliers.

Le marché immobilier des agglomérations qui a explosé grâce à 3 facteurs. Un mouvement d'hyperconcentration. Des conditions d'accès au credit extrêmement facilitées et des taux de crédits immobiliers toujours plus bas. Et enfin le développement du tourisme de masse et d'airbnb. C'est ce marché des agglomération qui est le plus a risque d'éclatement de bulle.

L'autre marché c'est celui des villes de moindre importance et le marché rural. Celui-là a au mieux stagné voire pire baissé. Et si on prend en compte l'inflation et en plus la baisse des taux de credit immobilier, ce marché s'est effondré en réalité.

Et il est d'ailleurs pas impossible que ce dernier marché profitent de l'évolution du marché au détriment du premier.

Pour le moment, ce n'est pas encore la ruée des citadins vers les campagnes, mais cest très probablement une tendance de fond des 20-30 prochaines années qui est en train de se dessiner.

Avatar du membre
floflo
-++
-++
Messages : 3754
Enregistré le : 02 oct. 2008, 23:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6542 Message par floflo » 29 nov. 2020, 16:01

Oui pour le moment ce n’est pas une ruée, mais ce sont des dossiers que nous avons reçu pendant le 2ème confinement, alors que les agences n’étaient pas sensées travailler..
Ceux qui se sont positionnés ont bravé le confinement pour pouvoir visiter.
Ça va se préciser dès que l’on sera déconfinés..

Cris28
Messages : 549
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6543 Message par Cris28 » 29 nov. 2020, 16:15

supermascotte a écrit :
29 nov. 2020, 14:07
Cris28 a écrit :
29 nov. 2020, 12:10
lecriminel a écrit :
29 nov. 2020, 11:05
Cris28 a écrit :
28 nov. 2020, 22:02
L'énorme problème vient du moment où on commence à aller chercher de l'argumentaire quand notre argumentaire initial ne tient pas debout.
Et ça se voit quand on commence à dire "en termes réels". Initialement le point était de dire "l'immo de 99% des villes françaises ont vu le prix de l'immo baisser".
Le fait est que c'est faux, preuve à l'appui. C'est même le contraire.

Mais comme ça ne donne pas raison à ces quelques-uns aux œillères bien marquées, ils commencent à parler de "baisse en termes réels". Je sais qu'à un moment, ils vont commencer à parler de taxes, de charges ou que sais-je pour justifier qu'en fait, cette hausse, c'est une baisse. Ce qu'ils défendent depuis 10 ans et qui n'arrive pas - sauf si bien sûr on y intègre les charges d'emprunt, l'entretien des bâtiments, les taxes diverses, ou encore l'imposition des plus-values. J'arrête ici l'énumération car je sais que les "habiles manipulateurs" :lol: en auront toujours d'autres à rajouter.
Que dire d'autre si ce n'est qu'on a l'habitude. Et de la part des mêmes.
:D ah d'accord en fait
-il ne faut pas tenir compte de l'inflation (dans un pays avec 100%/an d'inflation, je saute au plafond car je me suis enrichi avec mon super placement à 10%)
- il ne faut pas tenir compte de charges (c'est dégueulasse, si je les compte je n'arrive pas à la conclusion à laquelle je veux arriver)
-il faut juste suivre la courbe des prix en euros courants qui ne correspond à rien mais qui permet de me faire plaisir (et je ne suis pas un idiot). Tu ne serais pas du genre à croire que tout achat (pas que immobilier) est une affaire ? Parce que c'est la conclusion logique à ta façon disons étroite de voir les choses.
Je n'ai jamais dit que tout achat est une affaire, tu déformes mon propos comme à chaque fois. Ça ne te surprendra pas que je ne réagisse plus beaucoup à tes interventions agressives et excessivement partisanes.

A ce rythme, il faut intégrer:
- le coût des mauvais placements financiers. Certaines ASV sont rémunératrices et sécurisées. Mais si tu as pas mal parié, tu peux avoir perdu de l'argent, et même beaucoup d'argent.
- la baisse de la capacité d'épargne due au loyer. Et en conséquence, la baisse de la rémunération des placements associés à ces loyers.
- les charges doivent être payées que tu sois propriétaire ou locataire. Peut-être cela te surprend-il.
- les coûts associés aux placements: impots sur PV, frais de gestion, droits d'entrée...
Et il y en a beaucoup d'autres.

Je sais que tu préférerais voir le verre à moitié vide, c'est ce qui t'obsède depuis plusieurs années. Malheureusement pour toi, cela ne marche pas comme ça, et quand on dit que les prix sur 10 ans sont en hausse, ils le sont, quel que soit ton argumentaire bancal et démonté en 30 secondes. :lol:
Je vois pas pourquoi tu t'énerves. Ce qu'il dit est vrai. Sur les 20-30 dernières années, il y a eu grossissant modo 2 marchés immobiliers.

Le marché immobilier des agglomérations qui a explosé grâce à 3 facteurs. Un mouvement d'hyperconcentration. Des conditions d'accès au credit extrêmement facilitées et des taux de crédits immobiliers toujours plus bas. Et enfin le développement du tourisme de masse et d'airbnb. C'est ce marché des agglomération qui est le plus a risque d'éclatement de bulle.

L'autre marché c'est celui des villes de moindre importance et le marché rural. Celui-là a au mieux stagné voire pire baissé. Et si on prend en compte l'inflation et en plus la baisse des taux de credit immobilier, ce marché s'est effondré en réalité.

Et il est d'ailleurs pas impossible que ce dernier marché profitent de l'évolution du marché au détriment du premier.

Pour le moment, ce n'est pas encore la ruée des citadins vers les campagnes, mais cest très probablement une tendance de fond des 20-30 prochaines années qui est en train de se dessiner.
Dire que je m'énerve est de l'interprétation, au contraire j'explique tout à fait calmement mon point de vue et pourquoi son explication est fausse. Ce n'est pas parce que tu dis que c'est vrai que ça l'est, vu que c'est faux et démontré par mes liens et mon explication. Voilà la base de la discussion.

Pour la suite de ta démonstration, je reste circonspect quand tu parles de "bulle" et "d'éclatement". Je le répète mais sans doute pas assez, mais ici, on utilise ces termes depuis 2010. Pourtant ce n'est clairement pas ce qu'il s'est passé. Ca amène à réfléchir, enfin moi ça m'amène à penser que depuis 10 ans ceux qui le prétendent sont dans le faux. Et depuis six mois, on continue d'en parler sur ce forum, et alors même que les conditions économiques se dégradent, ça n'arrive toujours pas. Je ne dis pas que ça n'arrivera jamais, d'ailleurs j'en profiterais moi aussi, mais pour l'instant on vit plutôt une stagnation voire une petite hausse que le contraire. Rien que ça devrait te faire relativiser de telles déclarations.

Finalement, je pense de mon côté qu'il est difficile de prôner une baisse des prix de l'immobilier et une tendance de migration vers les campagnes. La tendance est à l'urbanisation, pas l'inverse, et ce n'est pas parce qu'il y a du télétravail ou du virus que les gens partiront en masse dans les campagnes. Si les prix baissent, au contraire, je pense que cela les fera revenir aux abords des villes alors qu'ils n'y étaient plus éligibles compte tenu de leurs revenus. Autrement dit, des départs au vert, il y en a toujours eu, et ce n'est pas une nouveauté, mais je pense que ça ne changera pas. Oui, il y en aura, mais pas plus qu'avant. Les quelques décisions prises à la va-vite à l'issue du confinement ne dureront pas à mon sens.
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Cris28
Messages : 549
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6544 Message par Cris28 » 29 nov. 2020, 16:29

ProfGrincheux a écrit :
29 nov. 2020, 12:29
Cris28 a écrit :
28 nov. 2020, 22:02
L'énorme problème vient du moment où on commence à aller chercher de l'argumentaire quand notre argumentaire initial ne tient pas debout.
Et ça se voit quand on commence à dire "en termes réels". Initialement le point était de dire "l'immo de 99% des villes françaises ont vu le prix de l'immo baisser".
Le fait est que c'est faux, preuve à l'appui. C'est même le contraire.

Mais comme ça ne donne pas raison à ces quelques-uns aux œillères bien marquées, ils commencent à parler de "baisse en termes réels". Je sais qu'à un moment, ils vont commencer à parler de taxes, de charges ou que sais-je pour justifier qu'en fait, cette hausse, c'est une baisse. Ce qu'ils défendent depuis 10 ans et qui n'arrive pas - sauf si bien sûr on y intègre les charges d'emprunt, l'entretien des bâtiments, les taxes diverses, ou encore l'imposition des plus-values. J'arrête ici l'énumération car je sais que les "habiles manipulateurs" :lol: en auront toujours d'autres à rajouter.
Que dire d'autre si ce n'est qu'on a l'habitude. Et de la part des mêmes.

Écoute, c’est moi qui ai parlé de baisse en terme réels. Pas les baissiers.

La position que je défends est qu’il n’existe pas vraiment de marché immobilier français mais qu’il en existe plusieurs: zone couverte par le métro parisien/IDF hors zone métro/grandes villes province + agglomération /villes moyennes province/zones touristiques/ rural. Le rural et la plupart des villes moyennes ont baissé. Paris a flambé, certains secteurs de l’IDF et certaines grandes villes ont suivi. Le touristique et les autres grandes villes ont augmenté plus ou moins mollement. Ce qui va se passer d’ici un an, je ne le sais pas. Je serais plus surpris d’un effondrement que d’une hausse vive mais je ne serais surpris par aucun chiffre entre -10% et +3% sur un quelconque des 6 marchés que j’ai évoqués. Ensuite on est souvent surpris par ce qui se passe.

Personnellement, je suis persuadé qu’il faut acheter sa RP si on en a les moyens et vivre en logement social (dans un quartier sans trafic de drogue et autres formes de délinquance) sinon , en tous cas quand on se fixe dans un endroit. En début de carrière ou quand on fait une mobilité professionnelle, le mieux est d’aller dans le parc privé pour quelques années, la durée d’un bail par exemple.

Le seul marché où j’ai un doute s’il faut acheter sa RP est celui de Paris mais c’est parce que je n’ai pas les moyens d’y acheter un bien suffisant pour les besoins de ma famille. Si j’étais en IDF j’habiterais probablement dans la zone RER.

Il y a plein de monde qui souhaiterait payer son logement moins cher voire que les autres payent leur logement moins cher. Personnellement, je comprends assez bien ce point de vue. Je trouvais chère ma 1ère RP achetée en 1998, fou que j’étais, alors que j’avais le cul bordé de nouilles d’acheter à ce moment.

Maintenant entre ce qu’on trouverait raisonnable qu’il se passe et ce qu’il se passe en vrai, il y a un grand écart. On pourrait aussi souhaiter qu’il n’y ait pas des quartiers de HLM pourris par le trafic de drogue ou pire.
Je suis plutôt d'accord sur le fait qu'il y ait plusieurs marchés, mais à partir de ce moment là, c'est difficile de conclure. Si on ne peut pas faire de moyenne ou de généralité, alors on ne peut pas commenter la hausse ou la baisse. Il y a toujours des spécificités locales/régionales, en fonction des biens, et tu te retrouves comme sur ce forum à en rajouter ou à en retirer de la balance pour la faire pencher du côté de ton explication.

A l'heure actuelle, pour qu'il y ait effondrement, il faudrait qu'il n'y ait plus du tout d'argent. Autrement dit, grosse hausse du chômage. On ne parle pas de hausse des taux puisque ça n'arrivera pas. Peut-être un resserrement des conditions de crédit, mais dû à la hausse du risque de crédit (donc lié à la hausse du chômage/dégradation des conditions économiques). Or, ce n'est pas ce que nous constatons, la BCE & la France nous alimentent en argent. Donc nous sommes en ligne, une légère baisse ou une légère hausse pourquoi pas.
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2312
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6545 Message par ProfGrincheux » 29 nov. 2020, 16:30

Les marchés des agglomérations et celui des centres-villes sont corrélés mais les banlieues résidentielles pavillonnaires ont, sauf erreur de ma part, moins monté. Or, les gens qui y vivent n’ont pas été affectés par les mêmes problèmes que les habitants des centre-ville pendant le confinement. On verra si les gens se dégoûtent de ce mode de vie. Pour que ce soit le cas, à mon avis, il faut supposer que les banlieues en question se 93-isent. Ce qui n’est pas exclu.

Cris28: je suis plutôt d’accord avec toi aussi. Tu y vas peut être un peu dur avec tes contradicteurs quand même.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

supermascotte
Messages : 447
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6546 Message par supermascotte » 29 nov. 2020, 16:58

Cris28 a écrit :
29 nov. 2020, 16:15
supermascotte a écrit :
29 nov. 2020, 14:07
Cris28 a écrit :
29 nov. 2020, 12:10
lecriminel a écrit :
29 nov. 2020, 11:05

:D ah d'accord en fait
-il ne faut pas tenir compte de l'inflation (dans un pays avec 100%/an d'inflation, je saute au plafond car je me suis enrichi avec mon super placement à 10%)
- il ne faut pas tenir compte de charges (c'est dégueulasse, si je les compte je n'arrive pas à la conclusion à laquelle je veux arriver)
-il faut juste suivre la courbe des prix en euros courants qui ne correspond à rien mais qui permet de me faire plaisir (et je ne suis pas un idiot). Tu ne serais pas du genre à croire que tout achat (pas que immobilier) est une affaire ? Parce que c'est la conclusion logique à ta façon disons étroite de voir les choses.
Je n'ai jamais dit que tout achat est une affaire, tu déformes mon propos comme à chaque fois. Ça ne te surprendra pas que je ne réagisse plus beaucoup à tes interventions agressives et excessivement partisanes.

A ce rythme, il faut intégrer:
- le coût des mauvais placements financiers. Certaines ASV sont rémunératrices et sécurisées. Mais si tu as pas mal parié, tu peux avoir perdu de l'argent, et même beaucoup d'argent.
- la baisse de la capacité d'épargne due au loyer. Et en conséquence, la baisse de la rémunération des placements associés à ces loyers.
- les charges doivent être payées que tu sois propriétaire ou locataire. Peut-être cela te surprend-il.
- les coûts associés aux placements: impots sur PV, frais de gestion, droits d'entrée...
Et il y en a beaucoup d'autres.

Je sais que tu préférerais voir le verre à moitié vide, c'est ce qui t'obsède depuis plusieurs années. Malheureusement pour toi, cela ne marche pas comme ça, et quand on dit que les prix sur 10 ans sont en hausse, ils le sont, quel que soit ton argumentaire bancal et démonté en 30 secondes. :lol:
Je vois pas pourquoi tu t'énerves. Ce qu'il dit est vrai. Sur les 20-30 dernières années, il y a eu grossissant modo 2 marchés immobiliers.

Le marché immobilier des agglomérations qui a explosé grâce à 3 facteurs. Un mouvement d'hyperconcentration. Des conditions d'accès au credit extrêmement facilitées et des taux de crédits immobiliers toujours plus bas. Et enfin le développement du tourisme de masse et d'airbnb. C'est ce marché des agglomération qui est le plus a risque d'éclatement de bulle.

L'autre marché c'est celui des villes de moindre importance et le marché rural. Celui-là a au mieux stagné voire pire baissé. Et si on prend en compte l'inflation et en plus la baisse des taux de credit immobilier, ce marché s'est effondré en réalité.

Et il est d'ailleurs pas impossible que ce dernier marché profitent de l'évolution du marché au détriment du premier.

Pour le moment, ce n'est pas encore la ruée des citadins vers les campagnes, mais cest très probablement une tendance de fond des 20-30 prochaines années qui est en train de se dessiner.
Dire que je m'énerve est de l'interprétation, au contraire j'explique tout à fait calmement mon point de vue et pourquoi son explication est fausse. Ce n'est pas parce que tu dis que c'est vrai que ça l'est, vu que c'est faux et démontré par mes liens et mon explication. Voilà la base de la discussion.

Pour la suite de ta démonstration, je reste circonspect quand tu parles de "bulle" et "d'éclatement". Je le répète mais sans doute pas assez, mais ici, on utilise ces termes depuis 2010. Pourtant ce n'est clairement pas ce qu'il s'est passé. Ca amène à réfléchir, enfin moi ça m'amène à penser que depuis 10 ans ceux qui le prétendent sont dans le faux. Et depuis six mois, on continue d'en parler sur ce forum, et alors même que les conditions économiques se dégradent, ça n'arrive toujours pas. Je ne dis pas que ça n'arrivera jamais, d'ailleurs j'en profiterais moi aussi, mais pour l'instant on vit plutôt une stagnation voire une petite hausse que le contraire. Rien que ça devrait te faire relativiser de telles déclarations.

Finalement, je pense de mon côté qu'il est difficile de prôner une baisse des prix de l'immobilier et une tendance de migration vers les campagnes. La tendance est à l'urbanisation, pas l'inverse, et ce n'est pas parce qu'il y a du télétravail ou du virus que les gens partiront en masse dans les campagnes. Si les prix baissent, au contraire, je pense que cela les fera revenir aux abords des villes alors qu'ils n'y étaient plus éligibles compte tenu de leurs revenus. Autrement dit, des départs au vert, il y en a toujours eu, et ce n'est pas une nouveauté, mais je pense que ça ne changera pas. Oui, il y en aura, mais pas plus qu'avant. Les quelques décisions prises à la va-vite à l'issue du confinement ne dureront pas à mon sens.
En gros tes arguments c'est :

1)ca fait dix ans voire plus que des gens crient a la bulle, donc il y a pas de bulle.

2) tu crois pas que le teletravail aura une influence.

OK 👌

Ben92
-++
-++
Messages : 4507
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6547 Message par Ben92 » 29 nov. 2020, 17:28

ProfGrincheux a écrit :
29 nov. 2020, 16:30
Les marchés des agglomérations et celui des centres-villes sont corrélés mais les banlieues résidentielles pavillonnaires ont, sauf erreur de ma part, moins monté. Or, les gens qui y vivent n’ont pas été affectés par les mêmes problèmes que les habitants des centre-ville pendant le confinement. On verra si les gens se dégoûtent de ce mode de vie. Pour que ce soit le cas, à mon avis, il faut supposer que les banlieues en question se 93-isent. Ce qui n’est pas exclu.
Les banlieues résidentielles pas trop loin de Paris ont monté autant que Paris en pourcentage, voire plus pour certaines (Montreuil, Clichy, Asnières,...). Exemple récent sur le forum Vincent92 qui fait une plus-value de 57% en 5 ans à Asnières.
La disparité de plus-value est très grande selon les communes et les quartiers, mais c'est vrai également pour Paris IM. Cela s'explique par le report des parisiens qui ne pouvaient plus suivre sur certaines communes/quartiers de banlieue. La banlieue lointaine a beaucoup moins monté c'est vrai.

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2312
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6548 Message par ProfGrincheux » 29 nov. 2020, 17:40

Tout à fait. La où j’habite dans une banlieue relativement chère de ville universitaire en province ça ressemble beaucoup au marché du 91 sud où ma mère habite. Ça n’a pas augmenté comme Paris+première couronne.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Ben92
-++
-++
Messages : 4507
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6549 Message par Ben92 » 29 nov. 2020, 17:58

supermascotte a écrit :
29 nov. 2020, 16:58
En gros tes arguments c'est :
1)ca fait dix ans voire plus que des gens crient a la bulle, donc il y a pas de bulle.
2) tu crois pas que le teletravail aura une influence.
OK 👌
Faut arrêter de croire que le télétravail va bouleverser l'ordre établi. Déjà il n'y aura pas autant de télétravail que ce que certains croient. Et même à temps partiel, les transports peuvent être pénibles. Enfin, beaucoup ne jurent que par Paris ou certaines communes 92 par "statut social" (on peut appeler ça snobisme si vous voulez).

cnem
Messages : 144
Enregistré le : 14 juil. 2011, 14:48

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6550 Message par cnem » 29 nov. 2020, 18:46

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4981778
La hausse des prix des logements anciens s’atténue également en province

Au troisième trimestre 2020, les prix des logements anciens en province ralentissent également : +0,5 %, après +1,3 % et +1,8 %.

Sur un an, la hausse des prix continue : +4,8 % entre le troisième trimestre 2019 et le troisième trimestre 2020, après +5,3 % et +4,7 %. Comme pour l’Île-de-France, la hausse des prix des appartements (+6,5 % sur l’année) est plus forte que celle des maisons (+4,1 %).
Ca ne baisse peut-être pas encore vraiment, mais en ce moment je ne parierai pas sur un investissement locatif avec un espoir de faire une plus-value dans les années qui viennent...