Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
lucad
Messages : 121
Enregistré le : 03 mai 2012, 08:26

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3151 Message par lucad » 16 juin 2020, 19:51

jobserve75 a écrit :
16 juin 2020, 11:32
Cagou780 a écrit :
16 juin 2020, 11:10
Suricate a écrit :
16 juin 2020, 10:47
Cagou780 a écrit :
16 juin 2020, 10:37
Ah oui... Je me suis pas pris la tête à les compter :lol: Je vais peut être faire un fichier pour paris pour voir.
Oui il y a des annonces qui baissent.

Mais tes affirmations :
- il y en a plus qu'avant : source ? Moi. Je t'es déjà dit que je ne l'ai pas compté.
- le prix des annonces baissent donc le prix des biens vendus baisse : source ? La logique
- castorus est représentatif de l'état du marché : source ? Source ?

Tu fais bien ce que tu veux, tu conclues ce que tu veux (le "selon moi") mais c'est du ressenti : degré 0 de l'information fiable.
C'est pas grave. certains disent que le covid a disparu ou qu'on est en pleine reprise en V, mois je m'autorise à dire que, toujours selon moi, il y a plus d'annonce à la baisse sur Castorus. J'espère que ça te gêne pas trop.
Vincent92 a écrit :
16 juin 2020, 10:59
Cagou780 a écrit :
16 juin 2020, 10:52
T'es sur les dents. Mais moins quand un article qui dit que les prix n'ont pas baissé en raison du confinement en se basant sur les ventes du premier trimestre. Là tu creuses pas. Bizarre.
Oui oui je te sens tendu... T'inquiète pas t'es acheteur net. Tout va bien se passer.
C'est ton ressenti. La vérité est que je suis sur les dents quand je trouve que les commentaires sont idiots et que, en plus, malgré toute la rationalité qu'on peut essayer d'apporter (BI.org existe depuis 15 ans. Tu n'es pas le premier a découvrir les outils type Castorus et à faire ces erreurs) tu nous envoies plein de smiley et tu n'essaies même pas de réfléchir.
Si j'étais le seul à le dire, à la limite, je comprendrais que tu ne te remettes pas en question. Mais ce n'est pas le cas ici.
Je n'ai pas bien compris cet histoire de T1 2020 que tu ressors sans arrêt mais personnellement je ne conclus rien sur le prix depuis le 11 Mai.
Je n'ai aucune idée de s'ils ont baisser, stagner ou augmenter. Et j'ai encore moins d'avis sur la tendance. C'est un peu tôt.
Ma seule observation est que les prix ne semblent pas vraiment bouger depuis 2 semaines - 1 mois pour le moment dans le marché que je connais un peu (proche de chez moi). Et qu'ils sont en très fortement hausse sur 5 ans (en comparant ce que j'ai connu en temps d'acheteur à l'époque).
Tout ça parce qu'il y a des prix de présentations en baisse sur Castorus ? Faut se détendre. C'est pas grave. :wink: Tout va bien se passer.
Tu m'avais fait déjà tout un pataquès sur le resserrement du crédit alors que... j'avais raison :roll: . On se détend. Tu veux une bonne recette de pina colada ? ça pourrait te faire du bien.
Je me permets de prendre La Défense de Vincent car à vous lire, c’est plutôt toi qui t’excite comme une puce dès que tu vois qu’il y a un mouvement baissier.
Effectivement, il y a 99% de chances que l’immobilier baisse, du moins en euros constants (déduction faite de l’inflation).

Mais ce que tu n’as toujours pas compris est que cette crise te fera énormément perdre en pouvoir d’achat (même si tu es fonctionnaire et locataire).

Bref, tout le monde sera perdant.
Tout le monde sera perdant ? Non, je ne crois pas. Peut être beaucoup, peut être la majorité, mais tout le monde, non je ne crois pas.

rapha
Messages : 37
Enregistré le : 21 août 2017, 10:04

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3152 Message par rapha » 16 juin 2020, 19:58

lucad a écrit :
16 juin 2020, 19:49
ddv a écrit :
16 juin 2020, 09:41
Cagou780 a écrit :
16 juin 2020, 07:44
Il y a des pages et des pages de bien en baisse sur Castorus. Partout. Y compris dans les coins les plus pourris comme le Vésinet. Si c'est pas triste la misère qui s'acharne sur les pauvres comme ça :lol:
https://www.castorus.com/activite.php
Le site est pas parfait certes mais ça sent quand même un peu le roussi pour les prochains mois.
Il faut oublier ce site, ça ne vaut RIEN !
Argumentaire ?
Généralement quand tu mets un bien à la vente soit tu le vends au prix soit tu ne le vends pas et éventuellement tu baisses le prix (j'ai rarement vu le prix d'un appartement monter). Ce site recense principalement les variations de prix donc forcement il va apparaitre principalement des baisses de prix même si le prix du marché globale augmente.

En revanche si on a l'historique des données sur plusieurs années on peut commencer à faire des stats sur le nombre de biens qui ont été revus à la baisse et voir si il y a un volume anormal.

lucad
Messages : 121
Enregistré le : 03 mai 2012, 08:26

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3153 Message par lucad » 16 juin 2020, 20:05

rapha a écrit :
16 juin 2020, 19:58
lucad a écrit :
16 juin 2020, 19:49
ddv a écrit :
16 juin 2020, 09:41
Cagou780 a écrit :
16 juin 2020, 07:44
Il y a des pages et des pages de bien en baisse sur Castorus. Partout. Y compris dans les coins les plus pourris comme le Vésinet. Si c'est pas triste la misère qui s'acharne sur les pauvres comme ça :lol:
https://www.castorus.com/activite.php
Le site est pas parfait certes mais ça sent quand même un peu le roussi pour les prochains mois.
Il faut oublier ce site, ça ne vaut RIEN !
Argumentaire ?
Généralement quand tu mets un bien à la vente soit tu le vends au prix soit tu ne le vends pas et éventuellement tu baisses le prix (j'ai rarement vu le prix d'un appartement monter). Ce site recense principalement les variations de prix donc forcement il va apparaitre principalement des baisses de prix même si le prix du marché globale augmente.

En revanche si on a l'historique des données sur plusieurs années on peut commencer à faire des stats sur le nombre de biens qui ont été revus à la baisse et voir si il y a un volume anormal.
Je suis d'accord avec ton argumentaire. Mais de là à dire que le site ne vaut rien… Il permet d'avoir une idée de l'antériorité d'une annonce, de comparer quelques biens, de fouiller certains sites d'annonces que l'on ne va pas visiter forcément… Ce n'est pas le Graal ok, mais c'est tout de même un outil qui peut être intéressant.

Cagou780
Messages : 763
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3154 Message par Cagou780 » 17 juin 2020, 00:44

jobserve75 a écrit :
16 juin 2020, 11:32
Je me permets de prendre La Défense de Vincent car à vous lire, c’est plutôt toi qui t’excite comme une puce dès que tu vois qu’il y a un mouvement baissier.
Heu...j'ai mis un post de 2 lignes sur des modif de baisse sur castorus... J'attends toujours de ceux qui me demandent de sourcer me montre où j'ai dit que les prix baissaient, où j'en ai tiré des stats et où j'ai dit que Castorus était représentatif :roll: . Alors qui s'excitent dans le vide ?

Vincent m'avait déjà fait un caca nerveux sur le premier post sur le resserrement du crédit (le journaliste savait pas ce qu'il écrivait, il avait pas compris ce qu'on lui avait dit... blabla...les notaires.. blabla..). On sait ce qu'il en est aujourd'hui.
Ce qui est marrant c'est l'énergie qu'il déploie en cas de post baissier alors qu'il trouve rien à redire quand le Président de la chambre des notaires de Toulouse ne voit aucune raison pour que les prix baissent ou quand un article dit que les prix n'ont pas baisser en raison du confinement en se basant sur les chiffres du 1er trimestre. Il a l'exigence à géométrie variable.

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 7691
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3155 Message par Romario » 17 juin 2020, 08:11

Cagou780 a écrit :
17 juin 2020, 00:44
Heu...j'ai mis un post de 2 lignes sur des modif de baisse sur castorus... J'attends toujours de ceux qui me demandent de sourcer me montre où j'ai dit que les prix baissaient, où j'en ai tiré des stats et où j'ai dit que Castorus était représentatif :roll: . Alors qui s'excitent dans le vide ?
Je te remets des termes de ton post :
Il y a des pages et des pages de bien en baisse sur Castorus. Partout. Y compris dans les coins les plus pourris comme le Vésinet. Si c'est pas triste la misère qui s'acharne sur les pauvres comme ça :lol:
ça sent quand même un peu le roussi pour les prochains mois.


Autant je pense comme toi que les prix vont baisser, autant je trouve que tu essaies vraiment de t'en persuader et que tu réfutes tous les arguments contraires.
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Avatar du membre
roi.de.trefle
-+
-+
Messages : 2310
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3156 Message par roi.de.trefle » 17 juin 2020, 08:20

Romario a écrit :
17 juin 2020, 08:11

Autant je pense comme toi que les prix vont baisser, autant je trouve que tu essaies vraiment de t'en persuader et que tu réfutes tous les arguments contraires.
+10 Castorus ca a toujours servi à suivre les biens morts. Il y a des contre-exemples, j'ai appelé pour cette maison lundi : https://www.leboncoin.fr/ventes_immobil ... 33509.htm/ l'agent immo garde l'annonce pour faire sa pub mais en réalité c'est vendu dans la journée...
Sursum corda

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 7691
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3157 Message par Romario » 17 juin 2020, 08:20

C'est le bon moment pour acheter estiment les notaires, Francebleu.fr, le 17/06/2020
"Il y a eu la reprise des projets immobiliers laissés de côté pendant la crise : la pierre c'est le refuge, ça rassure"
Les notaires franciliens notent une "très forte activité" en grande couronne : les Franciliens semblent "aller vers le vert, quitte à avoir des distances plus importantes. Mais le télétravail a du bon, il permet d'avoir une maison ou un jardin", note Elodie Frémont. Elle note également des "changements de vie radicaux, notamment des départs en province".
Mais
En juin, on note une augmentation des taux de refus des crédits, passant de 5,5 % à 6,4 %. Cela pourrait faire du tort aux notaires, estime Elodie Frémont : "Il y a un changement d'activité économique, des revenus. Il y a déjà des refus selon le domaine d'activité dans lequel on travaille. L'augmentation du taux d'intérêt et des taux d'assurance qui garantissent le crédit en cours font que la trésorerie n'est pas la même à la fin du mois. Attention au montant à emprunter après cette crise du Covid-19", avertit la notaire.
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Zandu
Messages : 151
Enregistré le : 06 janv. 2013, 18:03

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3158 Message par Zandu » 17 juin 2020, 08:59

Ah les gens qui découvrent castorus 7 ans (je viens de vérifier mon historique google) après la bataille.
Ce site vient d'une très bonne idée mais sert surtout à repérer des biens morts ... absolument rien à en tirer pour calculer une tendance.
Des biens en vente sont en baisse tous les jours, c'est le principe d'un marché immobilier. Cela me parait pas très difficile à comprendre.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 42200
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3159 Message par slash33 » 17 juin 2020, 10:31

Elle note également des "changements de vie radicaux, notamment des départs en province"
Cette nuance me fait penser qu'Elodie Frémont dit que c'est le bon moment pour les acheteurs de l'IDF mais pas pour les vendeurs. :mrgreen:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10662
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3160 Message par Vincent92 » 17 juin 2020, 10:55

Zandu a écrit :
17 juin 2020, 08:59
Ah les gens qui découvrent castorus 7 ans (je viens de vérifier mon historique google) après la bataille.
Ce site vient d'une très bonne idée mais sert surtout à repérer des biens morts ... absolument rien à en tirer pour calculer une tendance.
Des biens en vente sont en baisse tous les jours, c'est le principe d'un marché immobilier. Cela me parait pas très difficile à comprendre.
Par ailleurs, les bonnes affaires ne se font pas nécessairement avec les biens dont le prix de présentation baisse.
Il faut mieux acheter un bien présenté directement 100 et négocié 95 par exemple que le même bien présenté 120 qui apparaît sur Castorus en baisse à 110 et dont le propriétaire n'offre qu'une faible marge de négociation supplémentaire.
C'est un outil intéressant pour identifier des biens morts mais encore faut il savoir s'en servir. Le mieux pour acheter reste de connaitre le marché dans lequel on est et savoir identifier par soi même lors d'une visite une bonne affaire.
Avec l’essor d'internet et des outils de prix (meilleursagents par exemple), il ne faut quand même pas trop rêver. Cela devient relativement accessible d'avoir une idée du prix de son bien à plus ou moins 10%. C'est donc quand même assez rare d'avoir un prix beaucoup plus bas que le marché en zone tendue.
Ignoré : Cagou780

Cagou780
Messages : 763
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3161 Message par Cagou780 » 17 juin 2020, 11:08

Romario a écrit :
17 juin 2020, 08:11
Cagou780 a écrit :
17 juin 2020, 00:44
Heu...j'ai mis un post de 2 lignes sur des modif de baisse sur castorus... J'attends toujours de ceux qui me demandent de sourcer me montre où j'ai dit que les prix baissaient, où j'en ai tiré des stats et où j'ai dit que Castorus était représentatif :roll: . Alors qui s'excitent dans le vide ?
Je te remets des termes de ton post :
Il y a des pages et des pages de bien en baisse sur Castorus. Partout. Y compris dans les coins les plus pourris comme le Vésinet. Si c'est pas triste la misère qui s'acharne sur les pauvres comme ça :lol:
ça sent quand même un peu le roussi pour les prochains mois.


Autant je pense comme toi que les prix vont baisser ( précision : je n'ai pas dit que les prix baissaient j'ai dit que les biens sur Castorus baissaient. Il y en a un c'est un prix de vente et l'autre de présentation et ça aussi je l'ai dit), autant je trouve que tu essaies vraiment de t'en persuader et que tu réfutes tous les arguments contraires.
Hou là entre ce que je souhaite et la réalité... Je ne suis pas persuadé que les prix baissent ou vont baisser. Mais quand je vois le niveau de propagande sur la reprise du marché... Bref.

Et il y a des pages et des pages de biens en baisse sur Castorus. C'est un fait.
Partout. c'est un fait.
Y compris au Vésinet c'est un fait.
Quand les prix de présentation sont corrigés à la baisse, soit disant dans un marché boomy, je vois pas trop comment on peut avoir un marché qui monte à moyen terme. Peut être que le prix des nouvelles annonces montent.... Ok Ce sera aux acheteurs de faire le tri entre les prix qui baissent et ceux qui montent. Perso je pense que le tri sera vite fait. :wink:

Les arguments de certains j'ai déjà vu ce que ça donnait à propos du resserrement de crédit. C'est bon. Sans compter les truc du genre "castorus c'est nul :arrow: ". Ou du genre "oui mais si le mec il a acheté à N-1, puis qu'il mets à + 20 % avant de le mettre à + 10 ça monte". T'as vu beaucoup de prix monter de 20 % par an ? Et quand tu fixes un prix de vente tu le fait aux dés ("Allez + 20 - 10 je relance de 2..." :lol: ) ou en fonction du marché ? Un peu de sérieux. Autre argument : "tu ne les à pas compter ni avant ni après". Oui. J'ai pas non plus mesuré l'arc de triomphe et la tour Eiffel mais il me semble que la seconde est la plus haute. J'ai été plusieurs fois sur le site ces derniers temps et il me semble qu'il y a plus d'annonce avec des modif à la baisse.

Sans compter les trucs que j'aurai écrit mais qu'on n'arrive pas retrouver... ceci dit on a apprit que Vincent n'est pas intéressé par l'ampleur de sa potentielle plouvaloue... si si. On ne rit pas : Il est "acheteur net". Donc pourquoi je n'aurai pas le droit de dire ce que je veux moi aussi ?

Si ça peut faire plaisir à certains, Il y a aussi des modif de prix de présentation à la hausse. Un peu moins certes.

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4932
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : chez les Bretons

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3162 Message par ddv » 17 juin 2020, 11:19

lucad a écrit :
16 juin 2020, 19:49
ddv a écrit :
16 juin 2020, 09:41
Cagou780 a écrit :
16 juin 2020, 07:44
Il y a des pages et des pages de bien en baisse sur Castorus. Partout. Y compris dans les coins les plus pourris comme le Vésinet. Si c'est pas triste la misère qui s'acharne sur les pauvres comme ça :lol:
https://www.castorus.com/activite.php
Le site est pas parfait certes mais ça sent quand même un peu le roussi pour les prochains mois.
Il faut oublier ce site, ça ne vaut RIEN !
Argumentaire ?
- très très faible nombre de biens par rapport au marché existant
- seuls les biens issus de requêtes utilisateur sont enregistrés
- nombreux biens morts, ou farfelus (une maison à 5000€ qui s'avère être en fait un terrain)
- une baisse de -50% mais en fait le bien avait monté de 80% quelques mois avant, ou même le vendeur s'était trompé, il a fait un correctif. Castorus ne fait même pas de lissage des anomalies même quand elles sont flagrantes
- incapacité de suivre les biens quand l'annonce est recréée de zéro
- les baisses de prix ne sont que des baisses de prix d'affichage, pas des prix de vente
- castorus est payant, donc ça ne vaut rien, car par suffisamment d'utilisateurs (hormis les agents immobiliers) et pas suffisamment d'informations à traiter (big data needed). C'est fini l'ère du produit qu'on vend directement. Le mieux c'est le produit gratuit, donc beaucoup d'utilisateurs, et on se finance en "vendant" les informations utilisateurs, ou avec de la pub ou je ne sais quoi...
etc.
"Comme aujourd'hui, ça commence à se savoir... Tout le monde sera obligé de faire de la permaculture comme les ouvriers il y a 50 ans avaient leurs jardins potagers... On va revenir à ça, on ne peut pas faire autrement" - G. Mulliez, mars 2019

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 3951
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3163 Message par Praséodyme » 17 juin 2020, 14:49

ddv a écrit :
17 juin 2020, 11:19
- castorus est payant, donc ça ne vaut rien, car par suffisamment d'utilisateurs (hormis les agents immobiliers) et pas suffisamment d'informations à traiter (big data needed). C'est fini l'ère du produit qu'on vend directement. Le mieux c'est le produit gratuit, donc beaucoup d'utilisateurs, et on se finance en "vendant" les informations utilisateurs, ou avec de la pub ou je ne sais quoi...
etc.
C'est ça qui est idiot. Au démarrage, c'était une extension gratuite sur le navigateur. Ca aspirait les données consultés par les dizaines de milliers d'utilisateurs qui suivaient un peu leur marché immo local. Plus il y avait d'utilisateurs, plus il y avait de données. Le jour où ils l'ont rendu payant, ils l'ont tué. C'est pourtant pas compliqué, les réseaux sociaux ont compris ça dès le départ dans les années 2000. Waze a dépassé Coyote grâce à son modèle gratuit.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 13748
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3164 Message par Suricate » 17 juin 2020, 15:02

Praséodyme a écrit :
17 juin 2020, 14:49
Le jour où ils l'ont rendu payant, ils l'ont tué.
C'est plus volontiers le jour où LeBonCoin a fermé son API que Castorus est mort.

Vouloir être un portail pertinent du marché immobilier sans référencer le site n°1 en terme de publication d'annonces...

supermascotte
Messages : 280
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3165 Message par supermascotte » 17 juin 2020, 17:36

Tiens, je suis tombé sur cette interview de Boursorama de la présidente de PAP

https://www.boursorama.com/videos/actua ... 3cd4443e83

Je vous conseille fortement de regarder cette vidéo. Je trouve en plus que Corinne Jolly fait partie des rares intervenants du marché à faire preuve d'honnêteté intellectuelle et pour le coup, même si elle prend des pincettes, elle tient un discours assez mesuré.

Je vous fais un résumé de ce qu'elle observe à son niveau même si je vous conseille de regarder l'interview dans son intéralité.

- Depuis Juin, il y a un record d'audience sur le site de PàP. Donc beaucoup d'intérêt de la part des français même si la question est de savoir si les intentions se concrétisent dans les faits. Il est encore trop tôt pour le constater

- Elle constate qu'il y a un très net phénomène d'éloignement des métropoles (ile de france et métropole lyonnaise). (Exemple : la seine et marne est le département qui évolue le plus vite). Evolution du télétravail et du confinement. Les gens sont prêts à aller à 1 h de lieu de travail pour trouver un logement moins cher et plus spacieux et avec un jardin. Pour elle, cette tendance est très forte même si cette tendance doit encore se confirmer dans le temps. Pour elle, le confinement et le télétravail semblent être la goutte d'eau qui fait déborder le vas qui a fini de convaincre un certain nombre de Français rebuté par les métropoles (trop cher et trop petit avec un cadre de vie moins agréable). Ceci étant, pour elle, ce serait intéressant de voir si cela se confirme dans le temps et si ce phénomène sera accompagnée par des politiques publiques de revitalisation des petites et moyennes villes.

- Pour ce qui est des prix, pour le moment elle constate une stabilité des prix (il peut y avoir des disparités selon les villes et selon les régions). Elle constate que les taux de crédit restent bas même s'ils ont monté mais que les banques sont devenus sélectives. Elle constate une hausse de l'intérêt pour l'immobilier. Mais de l'autre côté, il y a la situation économique inquiétante. Elle voit pas encorte une hausse du prix des maisons car il y a encore un stock d'offre disponible. Elle voit pas tout de suite une baisse des prix en centre ville parce qu'il y a encore peu de bien disponible. Par contre si la tendance d'éloignement des centres ville se prolongent, alors ça pourrait changer.

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5345
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3166 Message par Ave » 17 juin 2020, 18:24

supermascotte a écrit :
17 juin 2020, 17:36
Tiens, je suis tombé sur cette interview de Boursorama de la présidente de PAP

https://www.boursorama.com/videos/actua ... 3cd4443e83

Je vous conseille fortement de regarder cette vidéo. Je trouve en plus que Corinne Jolly fait partie des rares intervenants du marché à faire preuve d'honnêteté intellectuelle et pour le coup, même si elle prend des pincettes, elle tient un discours assez mesuré.

Je vous fais un résumé de ce qu'elle observe à son niveau même si je vous conseille de regarder l'interview dans son intéralité.

- Depuis Juin, il y a un record d'audience sur le site de PàP. Donc beaucoup d'intérêt de la part des français même si la question est de savoir si les intentions se concrétisent dans les faits. Il est encore trop tôt pour le constater

- Elle constate qu'il y a un très net phénomène d'éloignement des métropoles (ile de france et métropole lyonnaise). (Exemple : la seine et marne est le département qui évolue le plus vite). Evolution du télétravail et du confinement. Les gens sont prêts à aller à 1 h de lieu de travail pour trouver un logement moins cher et plus spacieux et avec un jardin. Pour elle, cette tendance est très forte même si cette tendance doit encore se confirmer dans le temps. Pour elle, le confinement et le télétravail semblent être la goutte d'eau qui fait déborder le vas qui a fini de convaincre un certain nombre de Français rebuté par les métropoles (trop cher et trop petit avec un cadre de vie moins agréable). Ceci étant, pour elle, ce serait intéressant de voir si cela se confirme dans le temps et si ce phénomène sera accompagnée par des politiques publiques de revitalisation des petites et moyennes villes.

- Pour ce qui est des prix, pour le moment elle constate une stabilité des prix (il peut y avoir des disparités selon les villes et selon les régions). Elle constate que les taux de crédit restent bas même s'ils ont monté mais que les banques sont devenus sélectives. Elle constate une hausse de l'intérêt pour l'immobilier. Mais de l'autre côté, il y a la situation économique inquiétante. Elle voit pas encorte une hausse du prix des maisons car il y a encore un stock d'offre disponible. Elle voit pas tout de suite une baisse des prix en centre ville parce qu'il y a encore peu de bien disponible. Par contre si la tendance d'éloignement des centres ville se prolongent, alors ça pourrait changer.
Je suis convaincue que avec le télétravail qui va exploser, les priorités des gens vont évoluer en termes de choix de localisation. Des banlieues surcôtées par rapport à leur connexion à La Défense vont être moins attirantes que des coins sympas mais moins bien desservis. Donc un réequilibrage peut être au sein de l'IDF.
Fluctuat Nec Mergitur

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10662
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3167 Message par Vincent92 » 17 juin 2020, 18:35

Ave a écrit :
17 juin 2020, 18:24
supermascotte a écrit :
17 juin 2020, 17:36
Tiens, je suis tombé sur cette interview de Boursorama de la présidente de PAP

https://www.boursorama.com/videos/actua ... 3cd4443e83

Je vous conseille fortement de regarder cette vidéo. Je trouve en plus que Corinne Jolly fait partie des rares intervenants du marché à faire preuve d'honnêteté intellectuelle et pour le coup, même si elle prend des pincettes, elle tient un discours assez mesuré.

Je vous fais un résumé de ce qu'elle observe à son niveau même si je vous conseille de regarder l'interview dans son intéralité.

- Depuis Juin, il y a un record d'audience sur le site de PàP. Donc beaucoup d'intérêt de la part des français même si la question est de savoir si les intentions se concrétisent dans les faits. Il est encore trop tôt pour le constater

- Elle constate qu'il y a un très net phénomène d'éloignement des métropoles (ile de france et métropole lyonnaise). (Exemple : la seine et marne est le département qui évolue le plus vite). Evolution du télétravail et du confinement. Les gens sont prêts à aller à 1 h de lieu de travail pour trouver un logement moins cher et plus spacieux et avec un jardin. Pour elle, cette tendance est très forte même si cette tendance doit encore se confirmer dans le temps. Pour elle, le confinement et le télétravail semblent être la goutte d'eau qui fait déborder le vas qui a fini de convaincre un certain nombre de Français rebuté par les métropoles (trop cher et trop petit avec un cadre de vie moins agréable). Ceci étant, pour elle, ce serait intéressant de voir si cela se confirme dans le temps et si ce phénomène sera accompagnée par des politiques publiques de revitalisation des petites et moyennes villes.

- Pour ce qui est des prix, pour le moment elle constate une stabilité des prix (il peut y avoir des disparités selon les villes et selon les régions). Elle constate que les taux de crédit restent bas même s'ils ont monté mais que les banques sont devenus sélectives. Elle constate une hausse de l'intérêt pour l'immobilier. Mais de l'autre côté, il y a la situation économique inquiétante. Elle voit pas encorte une hausse du prix des maisons car il y a encore un stock d'offre disponible. Elle voit pas tout de suite une baisse des prix en centre ville parce qu'il y a encore peu de bien disponible. Par contre si la tendance d'éloignement des centres ville se prolongent, alors ça pourrait changer.
Je suis convaincue que avec le télétravail qui va exploser, les priorités des gens vont évoluer en termes de choix de localisation. Des banlieues surcôtées par rapport à leur connexion à La Défense vont être moins attirantes que des coins sympas mais moins bien desservis. Donc un réequilibrage peut être au sein de l'IDF.
Si le télétravail à 3J ou plus par semaine explose (encore faudrait il que tout le monde puisse télé-travailler. Je n'ai pas l'impression que c'était le cas de toutes les professions pendant le covid. Notamment quand je regarde l’explosion du taux de chômage partiel) c'est vrai pour toutes les villes bien desservies. Paris en premier évidemment et le 92 mais c'est vrai aussi dans le 93, 77, 94,...
Les télé-travailleurs ne travaillent pas que à la Défense et il y moins d'intérêt d'habiter à Saint Denis (bien desservi en TC) à Montgeron (son principal atout étant d'être proche de gare de Lyon) ou Saint Maur, etc... de la même manière par exemple.
Mais oui, il pourrait y avoir un rééquilibrage un jour. Même si l'intérêt d'habiter proche de son travail ne sera jamais nul si le télétravail n'est pas à 100% et ne touche pas 100% de la population.
Le deuxième élément important qui fait le prix est ensuite le voisinage en IDF.
En attendant ce jour, libre à chacun de spéculer sur l'avenir et d'aller se mettre à 1h ou 2h de transport pour aller (donc 2 ou 4h de transport par jour de présentiel et quand tout va bien) sur son lieu de travail.
Le plus sage, me semble t'il, est au moins d'attendre d'être concerné. Cela pourrait éviter certaines désillusions si son entreprise ne veut finalement pas faire 3J de télétravail par semaine mais vous en donne 0, 1 voir 2.
Mais cela n'est que mon avis.
Ignoré : Cagou780

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 20252
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3168 Message par kamoulox » 17 juin 2020, 19:06

Pour l’instant on conserve lappart même si ça passe à 3 ou 4 j semaine.

Il suffit que madame change de boulot ou le télétravail soit moindre et on devrai rechercher un logement.

Avatar du membre
miguel
+
+
Messages : 3049
Enregistré le : 18 nov. 2007, 13:54

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3169 Message par miguel » 17 juin 2020, 19:15

Moi je constate dans ma petite ville de banlieue du 78,
Un afflux de parisiens et de 1ère couronne.
Aussi bien à la location qu'à l'achat.
Ceux qui viennent en location jai échangé avec l'un, c'est un test s'il se plaît il passe a l'achat dans un 1 ou 2 ans.
Il semble vraiment que le confinement et les manifs à répétition ont fait des dégâts.
Les affaires de ce monde sont gouvernées par la fortune et par Dieu. Machiavel.

supermascotte
Messages : 280
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3170 Message par supermascotte » 17 juin 2020, 19:19

Vincent92 a écrit :
17 juin 2020, 18:35
Ave a écrit :
17 juin 2020, 18:24
supermascotte a écrit :
17 juin 2020, 17:36
Tiens, je suis tombé sur cette interview de Boursorama de la présidente de PAP

https://www.boursorama.com/videos/actua ... 3cd4443e83

Je vous conseille fortement de regarder cette vidéo. Je trouve en plus que Corinne Jolly fait partie des rares intervenants du marché à faire preuve d'honnêteté intellectuelle et pour le coup, même si elle prend des pincettes, elle tient un discours assez mesuré.

Je vous fais un résumé de ce qu'elle observe à son niveau même si je vous conseille de regarder l'interview dans son intéralité.

- Depuis Juin, il y a un record d'audience sur le site de PàP. Donc beaucoup d'intérêt de la part des français même si la question est de savoir si les intentions se concrétisent dans les faits. Il est encore trop tôt pour le constater

- Elle constate qu'il y a un très net phénomène d'éloignement des métropoles (ile de france et métropole lyonnaise). (Exemple : la seine et marne est le département qui évolue le plus vite). Evolution du télétravail et du confinement. Les gens sont prêts à aller à 1 h de lieu de travail pour trouver un logement moins cher et plus spacieux et avec un jardin. Pour elle, cette tendance est très forte même si cette tendance doit encore se confirmer dans le temps. Pour elle, le confinement et le télétravail semblent être la goutte d'eau qui fait déborder le vas qui a fini de convaincre un certain nombre de Français rebuté par les métropoles (trop cher et trop petit avec un cadre de vie moins agréable). Ceci étant, pour elle, ce serait intéressant de voir si cela se confirme dans le temps et si ce phénomène sera accompagnée par des politiques publiques de revitalisation des petites et moyennes villes.

- Pour ce qui est des prix, pour le moment elle constate une stabilité des prix (il peut y avoir des disparités selon les villes et selon les régions). Elle constate que les taux de crédit restent bas même s'ils ont monté mais que les banques sont devenus sélectives. Elle constate une hausse de l'intérêt pour l'immobilier. Mais de l'autre côté, il y a la situation économique inquiétante. Elle voit pas encorte une hausse du prix des maisons car il y a encore un stock d'offre disponible. Elle voit pas tout de suite une baisse des prix en centre ville parce qu'il y a encore peu de bien disponible. Par contre si la tendance d'éloignement des centres ville se prolongent, alors ça pourrait changer.
Je suis convaincue que avec le télétravail qui va exploser, les priorités des gens vont évoluer en termes de choix de localisation. Des banlieues surcôtées par rapport à leur connexion à La Défense vont être moins attirantes que des coins sympas mais moins bien desservis. Donc un réequilibrage peut être au sein de l'IDF.
Si le télétravail à 3J ou plus explose (encore faudrait il que tout le monde puisse télé-travailler. Je n'ai pas l'impression que c'était le cas de toutes les profressions pendant le covid. Notamment quand je regarde l’explosion du taux de chômage partiel) c'est vrai pour toutes les villes bien desservies. Paris en premier évidemment mais c'est vrai aussi dans le 93, 77, 78, 94,...
Les télé-travailleurs ne travaillent pas que à la Défense et il y moins d'intérêt d'habiter à Montgeron (son principal atout étant d'être proche de gare de Lyon) ou Saint Maur de la même manière par exemple.
Mais oui, il pourrait y avoir un rééquilibrage un jour. Même si l'intérêt d'habiter proche de son travail ne sera jamais nul si le télétravail n'est pas à 100% et ne touche pas 100% de la population.
Le deuxième élément qui fait le prix est ensuite le voisinage en IDF.
En même temps, on s'en carre un peu l'oignon de tes impressions. Des impressions, il y en a autant que de trou du cul, ce qui nous intéresse, c'est la réalité. Là le but de la vidéo que j'ai posté c'est d'avoir un retour sur le marché immobilier qui ne semble pas être biaisé.

Des gens qui préféraient s'éloigner des métropoles, il y en avait déjà avant le confinement et il y en avait déjà avant qu'on ne parle de télétravail. Les arguments, on les connaissait déjà. Le prix, l'espace, le cadre de vie, le vert. Les inconvénients de s'éloigner de la capitale, on les connait aussi, le temps de trajet au travail et l'éventuel attractivité qu'on peut trouver dans les métropoles. Le confinement et la généralisation du télétravail sont 2 gros arguments qui viennent encore plus peser dans la balance.

Le confinement a servi d’électrochoc pour certains. Bah oui, quand on est confiné pendant 2 mois dans la promiscuité dans un petit appart à Paris ou en proche banlieue payé une fortune, on a le temps de se dire qu'on a peut-être pris des décisions de vie de 'Mot2Cambronne'. Et le télétravail a rendu possible et tout à fait envisageable la possibilité de vivre un peu plus loin des métropoles. Autant avant, sans télétravail, habiter loin pouvait être rédhibitoire à cause des temps de trajet maintenant, travailler 2-3 jours par semaine chez soi, ça réduit de 40 à 60% le principal inconvénient d'habiter loin de la métropole. On peut donc se permettre d'habiter plus loin de son lieu de travail sans que cet éloignement ne soit un trop grand sacrifice et à l'inverse profiter de tous les avantages d'habiter en grande couronne.

On savait tous que cette crise sanitaire aurait un impact sur la structure du marché immobilier. On pouvait s'interroger si au-delà des intentions exprimées, les français concrétiseraient cette tendance au vert. Là, on commence à avoir pas mal de retour qui semblent clairement confirmer la tendance et même que le phénomène est très net.

Après, faudra voir si le phénomène se poursuit. Mais en ce qui me concerne, je pense que oui, parce que le télétravail va vraiment profondément rentrer dans les moeurs. Et puis devine quoi, Paris et les autres métropoles, c'est clairement les villes qui concentrent le plus d'emploi de bureaux qui se prêtent parfaitement au télétravail. Et au-delà des réticences naturelles que certains managers peuvent avoir contre la généralisation du télétravail, le télétravail, c'est super intéressant pour les entreprises également pour lesquelles çà représente une grosse source d'économie.

Est-ce que ça va convaincre 100 % des parisiens ou des proches banlieusards de partir au vert? Non, mais ça peut peut-être en convaincre un certain nombre. A voir dans la durée

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 20252
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3171 Message par kamoulox » 17 juin 2020, 19:34

miguel a écrit :
17 juin 2020, 19:15
Moi je constate dans ma petite ville de banlieue du 78,
Un afflux de parisiens et de 1ère couronne.
Aussi bien à la location qu'à l'achat.
Ceux qui viennent en location jai échangé avec l'un, c'est un test s'il se plaît il passe a l'achat dans un 1 ou 2 ans.
Il semble vraiment que le confinement et les manifs à répétition ont fait des dégâts.
Manifs + combo tourisme mort, rip les commerces qui vivaient du tourisme étranger à paname. On en est qu’au début la... sans compter le retour des gilets jaunes ou des mongoles pour adama

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10662
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3172 Message par Vincent92 » 17 juin 2020, 19:34

miguel a écrit :
17 juin 2020, 19:15
Moi je constate dans ma petite ville de banlieue du 78,
Un afflux de parisiens et de 1ère couronne.
Aussi bien à la location qu'à l'achat.
Ceux qui viennent en location jai échangé avec l'un, c'est un test s'il se plaît il passe a l'achat dans un 1 ou 2 ans.
Il semble vraiment que le confinement et les manifs à répétition ont fait des dégâts.
Il y aussi surement un effet "spot" (un peu comme avec Nantes puis Bordeaux avant). Il suffit de faire quelques articles en disant que c'est super pour que tout le monde en parle et que certains soient convaincus. A voir si c'est durable ou si le soufflet retombe (comme avec Bordeaux maintenant par exemple).
Parce que pour le moment, les entreprises n’ont pas dit qu’elles allaient généralisées dès septembre le télétravail pour tous et avec peu de présentiel, même s’il y a un mouvement de fond qui avait déjà commencé.
Modifié en dernier par Vincent92 le 17 juin 2020, 19:49, modifié 1 fois.
Ignoré : Cagou780

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5345
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3173 Message par Ave » 17 juin 2020, 19:48

Vincent92 a écrit :
17 juin 2020, 18:35
Si le télétravail à 3J ou plus par semaine explose (encore faudrait il que tout le monde puisse télé-travailler. Je n'ai pas l'impression que c'était le cas de toutes les professions pendant le covid. Notamment quand je regarde l’explosion du taux de chômage partiel) c'est vrai pour toutes les villes bien desservies. Paris en premier évidemment et le 92 mais c'est vrai aussi dans le 93, 77, 94,...
Les télé-travailleurs ne travaillent pas que à la Défense et il y moins d'intérêt d'habiter à Saint Denis (bien desservi en TC) à Montgeron (son principal atout étant d'être proche de gare de Lyon) ou Saint Maur, etc... de la même manière par exemple.
Mais oui, il pourrait y avoir un rééquilibrage un jour. Même si l'intérêt d'habiter proche de son travail ne sera jamais nul si le télétravail n'est pas à 100% et ne touche pas 100% de la population.
Le deuxième élément important qui fait le prix est ensuite le voisinage en IDF.
En attendant ce jour, libre à chacun de spéculer sur l'avenir et d'aller se mettre à 1h ou 2h de transport pour aller (donc 2 ou 4h de transport par jour de présentiel et quand tout va bien) sur son lieu de travail.
Le plus sage, me semble t'il, est au moins d'attendre d'être concerné. Cela pourrait éviter certaines désillusions si son entreprise ne veut finalement pas faire 3J de télétravail par semaine mais vous en donne 0, 1 voir 2.
Mais cela n'est que mon avis.
J'ai pris La Défense comme exemple car la plus part des gens qui travaillent là bas peuvent télétravailler sans problème. Et que je suis convaincue que la norme deviendra por ce genre de travail le travail à distance et l'exception aller au bureau. Donc 3 jours par semaine de travail à distance deviendra très très courant, si ce n'est pas plus. Et j'ai pris La Défense également comme exemple car il y a des villes dont les prix sont très élevés et qui profitent d'être très bien connectées à LaDéfense. Par exemple, quel intérêt de surpayer un appartement à Courbevoie ou Puteaux qui n'ont rien d'exceptionnel si ce n'est pas pour aller tous les jours bosser à La Défense? Je dirais même Asnières secteur gare. Pourquoi c'est si cher si ce n'est pas parceque bien connecté à La Défense ou Paris. Issy les Moulineaux et pleins d'autres idem. Donc je dirais que du coup, être dans des coins moins surcôtés car moins bien desservis mais qui sont agréables à vivre devient plus intéressant. Et je ne dois pas être la seule à le penser. C'est comme certains coins de Paris qui sont plus chers que d'autres car ultra connectés (par exemple Nation). Quel intérêt de payer 20% de plus le m2 pour être au pied du RER A si on ne va plus bosser tous les jours à La Défense, autant trouver un peu plus loin du métro mais moins cher et peut être plus calme.
Je dis que le télétravail va bien rebattre les cartes et les prix se baseront plus sur le cadre de vie que sur la connexion avec le lieu de travail.
Fluctuat Nec Mergitur

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10662
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3174 Message par Vincent92 » 17 juin 2020, 19:51

Ave a écrit :
17 juin 2020, 19:48
Vincent92 a écrit :
17 juin 2020, 18:35
Si le télétravail à 3J ou plus par semaine explose (encore faudrait il que tout le monde puisse télé-travailler. Je n'ai pas l'impression que c'était le cas de toutes les professions pendant le covid. Notamment quand je regarde l’explosion du taux de chômage partiel) c'est vrai pour toutes les villes bien desservies. Paris en premier évidemment et le 92 mais c'est vrai aussi dans le 93, 77, 94,...
Les télé-travailleurs ne travaillent pas que à la Défense et il y moins d'intérêt d'habiter à Saint Denis (bien desservi en TC) à Montgeron (son principal atout étant d'être proche de gare de Lyon) ou Saint Maur, etc... de la même manière par exemple.
Mais oui, il pourrait y avoir un rééquilibrage un jour. Même si l'intérêt d'habiter proche de son travail ne sera jamais nul si le télétravail n'est pas à 100% et ne touche pas 100% de la population.
Le deuxième élément important qui fait le prix est ensuite le voisinage en IDF.
En attendant ce jour, libre à chacun de spéculer sur l'avenir et d'aller se mettre à 1h ou 2h de transport pour aller (donc 2 ou 4h de transport par jour de présentiel et quand tout va bien) sur son lieu de travail.
Le plus sage, me semble t'il, est au moins d'attendre d'être concerné. Cela pourrait éviter certaines désillusions si son entreprise ne veut finalement pas faire 3J de télétravail par semaine mais vous en donne 0, 1 voir 2.
Mais cela n'est que mon avis.
J'ai pris La Défense comme exemple car la plus part des gens qui travaillent là bas peuvent télétravailler sans problème. Et que je suis convaincue que la norme deviendra por ce genre de travail le travail à distance et l'exception aller au bureau. Donc 3 jours par semaine de travail à distance deviendra très très courant, si ce n'est pas plus. Et j'ai pris La Défense également comme exemple car il y a des villes dont les prix sont très élevés et qui profitent d'être très bien connectées à LaDéfense. Par exemple, quel intérêt de surpayer un appartement à Courbevoie ou Puteaux qui n'ont rien d'exceptionnel si ce n'est pas pour aller tous les jours bosser à La Défense? Je dirais même Asnières secteur gare. Pourquoi c'est si cher si ce n'est pas parceque bien connecté à La Défense ou Paris. Issy les Moulineaux et pleins d'autres idem. Donc je dirais que du coup, être dans des coins moins surcôtés car moins bien desservis mais qui sont agréables à vivre devient plus intéressant. Et je ne dois pas être la seule à le penser. C'est comme certains coins de Paris qui sont plus chers que d'autres car ultra connectés (par exemple Nation). Quel intérêt de payer 20% de plus le m2 pour être au pied du RER A si on ne va plus bosser tous les jours à La Défense, autant trouver un peu plus loin du métro mais moins cher et peut être plus calme.
Je dis que le télétravail va bien rebattre les cartes et les prix se baseront plus sur le cadre de vie que sur la connexion avec le lieu de travail.
Oui, si le télétravail se développe comme tu le dis, il y a moins d’intérêt d’habiter à Paris ou en proche banlieue. Reste à voir si ton intuition se confirme dans les faits.
Mon intuition est que toutes entreprises ne vont pas dire à leurs employés dès Septembre : « C’est bon, vous pouvez travailler 3J chez vous dès maintenant ».
Même s’il devrait y avoir plus de télétravail qu’avant.
Attention quand même car le premier critère de cadre de vie n’est pas la verdure mais les voisins.
Je vois mal les cadres aller à Corbeille Essonne parce que ce n’est pas cher et qu’ils peuvent avoir une grande surface par exemple.
Il ne faut pas oublier que les mouvements de population sont des mouvements longs. Le voisinage ne peut pas changer du jour au lendemain. On le voit très bien quand on fait de réa imitation de quartier. Cela fonctionne assez peu car on a beau offrir un meilleur cadre de vie, la population ne change pas vraiment.
Or, on sait où est la population de cadre en ce moment.
Modifié en dernier par Vincent92 le 17 juin 2020, 20:00, modifié 1 fois.
Ignoré : Cagou780

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5345
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3175 Message par Ave » 17 juin 2020, 19:59

Vincent92 a écrit :
17 juin 2020, 19:51
Oui, si le télétravail se développe comme tu le dis, il y a moins d’intérêt d’habiter à Paris ou en proche banlieue. Reste à voir si ton intuition se confirme dans les faits.
Attention quand même car le premier critère de cadre de vie n’est pas la verdure mais les voisins.
Attention, je n'ai pas dit que le seul critère était la verdure ni que les gens allaient tous quitter Paris. Mais que le critère transports vers le lieu de travail deviendrait secondaire et le cadre de vie redeviendrait au centre des priorités. Pour cadre de vie j'entends l'environnement au sens large :
- verdure,
- services publics,
- écoles, collèges, lycées,
- commerces,
- vie culturelle
- voisinage
- bruit
- espace

en fonction des intérêts et besoins de chacun. Les priorités d'un célibataire, couple sans enfants, couple avec enfants en bas âge, couple avec grands enfants, personnes âgées, ne sont pas du tout les mêmes.
Ceux qui privilégient les commerces, les services publics, la vie culturelle et les d'écoles voudront rester à Paris par exemple. Ceux qui privilégient l'espace et la verdure, iront en grande couronne. Entre les deux, tu peux avoir toute la gamme. Mais les gens ne choisiront plus par rapport à la distance à La Défense en TC.
Fluctuat Nec Mergitur

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10662
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3176 Message par Vincent92 » 17 juin 2020, 20:02

Ave a écrit :
17 juin 2020, 19:59
Vincent92 a écrit :
17 juin 2020, 19:51
Oui, si le télétravail se développe comme tu le dis, il y a moins d’intérêt d’habiter à Paris ou en proche banlieue. Reste à voir si ton intuition se confirme dans les faits.
Attention quand même car le premier critère de cadre de vie n’est pas la verdure mais les voisins.
Attention, je n'ai pas dit que le seul critère était la verdure ni que les gens allaient tous quitter Paris. Mais que le critère transports vers le lieu de travail deviendrait secondaire et le cadre de vie redeviendrait au centre des priorités. Pour cadre de vie j'entends l'environnement au sens large :
- verdure,
- services publics,
- écoles, collèges, lycées,
- commerces,
- vie culturelle
- voisinage
- bruit
- espace

en fonction des intérêts et besoins de chacun. Les priorités d'un célibataire, couple sans enfants, couple avec enfants en bas âge, couple avec grands enfants, personnes âgées, ne sont pas du tout les mêmes.
Ceux qui privilégient les commerces, les services publics, la vie culturelle et les d'écoles voudront rester à Paris par exemple. Ceux qui privilégient l'espace et la verdure, iront en grande couronne. Entre les deux, tu peux avoir toute la gamme. Mais les gens ne choisiront plus par rapport à la distance à La Défense en TC.
Ils choisiront toujours en fonction des TC parce que :
- Tout le monde ne va pas être concerné par le télétravail
- Faire du télétravail ne veut pas dire ne plus jamais aller en presentiel
Je dirais plutôt que le critère serait moins important. Ce qui pourrait lisser certains prix.
Evidemment, vu qu’il y a plusieurs articles par semaine, tout cela n’est pour le moment pas bien rationnel et certains confondent éventuellement plus de télétravail avec téléportation et donc suppression de ce critère.
Modifié en dernier par Vincent92 le 17 juin 2020, 20:05, modifié 1 fois.
Ignoré : Cagou780

Avatar du membre
IMMOLOLO
Messages : 567
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3177 Message par IMMOLOLO » 17 juin 2020, 20:07

kamoulox a écrit :
17 juin 2020, 19:34
miguel a écrit :
17 juin 2020, 19:15
Moi je constate dans ma petite ville de banlieue du 78,
Un afflux de parisiens et de 1ère couronne.
Aussi bien à la location qu'à l'achat.
Ceux qui viennent en location jai échangé avec l'un, c'est un test s'il se plaît il passe a l'achat dans un 1 ou 2 ans.
Il semble vraiment que le confinement et les manifs à répétition ont fait des dégâts.
Manifs + combo tourisme mort, rip les commerces qui vivaient du tourisme étranger à paname. On en est qu’au début la... sans compter le retour des gilets jaunes ou des mongoles pour adama
Tu es bien d'origine Portugaise ? ;-)

Avatar du membre
IMMOLOLO
Messages : 567
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3178 Message par IMMOLOLO » 17 juin 2020, 20:08

kamoulox a écrit :
17 juin 2020, 19:34
miguel a écrit :
17 juin 2020, 19:15
Moi je constate dans ma petite ville de banlieue du 78,
Un afflux de parisiens et de 1ère couronne.
Aussi bien à la location qu'à l'achat.
Ceux qui viennent en location jai échangé avec l'un, c'est un test s'il se plaît il passe a l'achat dans un 1 ou 2 ans.
Il semble vraiment que le confinement et les manifs à répétition ont fait des dégâts.
Manifs + combo tourisme mort, rip les commerces qui vivaient du tourisme étranger à paname. On en est qu’au début la... sans compter le retour des gilets jaunes ou des mongoles pour adama
Tu es bien d'origine Portugaise ? ;-)

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5345
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3179 Message par Ave » 17 juin 2020, 20:09

Vincent92 a écrit :
17 juin 2020, 19:51

Mon intuition est que toutes entreprises ne vont pas dire à leurs employés dès Septembre : « C’est bon, vous pouvez travailler 3J chez vous dès maintenant ».
Même s’il devrait y avoir plus de télétravail qu’avant.
Attention quand même car le premier critère de cadre de vie n’est pas la verdure mais les voisins.
Je vois mal les cadres aller à Corbeille Essonne parce que ce n’est pas cher et qu’ils peuvent avoir une grande surface par exemple.
Il ne faut pas oublier que les mouvements de population sont des mouvements longs. Le voisinage ne peut pas changer du jour au lendemain. On le voit très bien quand on fait de réa imitation de quartier. Cela fonctionne assez peu car on a beau offrir un meilleur cadre de vie, la population ne change pas vraiment.
Or, on sait où est la population de cadre en ce moment.
Au fait, je ne pense pas non plus que ce soit du jour au lendemain en septembre mais une tendance de fond qui va aller en s'accentuant. D'autant plus que les grands groupes vont surfer sur la vague pour faire des économies. Le confinement a été un détonateur.
Je ne pense pas non plus que les cadres vont aller s'installer à Corbeille Essonnes parceque c'est moins cher; ce n'est pas du tout ça. C'est plutôt qu'au lie de chercher dans un périmètre très restreint dans des communes à moins de XXmin en TC à La Défense ils élargiront à d'autres communes compatibles avec leur niveau de vie et expectatives. Donc pas forcément moins cher mais qui offrent d'autres avantages (plus de verdure, plus d'espace, meilleurs services, moins de bruit....). Et du coup, il y aura un lissage de prix voir des prix qui flamberont dans certaines communes pas si bien desservies mais qui offrent de réelles avantages.
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5345
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3180 Message par Ave » 17 juin 2020, 20:10

Vincent92 a écrit :
17 juin 2020, 20:02
Ave a écrit :
17 juin 2020, 19:59
Vincent92 a écrit :
17 juin 2020, 19:51
Oui, si le télétravail se développe comme tu le dis, il y a moins d’intérêt d’habiter à Paris ou en proche banlieue. Reste à voir si ton intuition se confirme dans les faits.
Attention quand même car le premier critère de cadre de vie n’est pas la verdure mais les voisins.
Attention, je n'ai pas dit que le seul critère était la verdure ni que les gens allaient tous quitter Paris. Mais que le critère transports vers le lieu de travail deviendrait secondaire et le cadre de vie redeviendrait au centre des priorités. Pour cadre de vie j'entends l'environnement au sens large :
- verdure,
- services publics,
- écoles, collèges, lycées,
- commerces,
- vie culturelle
- voisinage
- bruit
- espace

en fonction des intérêts et besoins de chacun. Les priorités d'un célibataire, couple sans enfants, couple avec enfants en bas âge, couple avec grands enfants, personnes âgées, ne sont pas du tout les mêmes.
Ceux qui privilégient les commerces, les services publics, la vie culturelle et les d'écoles voudront rester à Paris par exemple. Ceux qui privilégient l'espace et la verdure, iront en grande couronne. Entre les deux, tu peux avoir toute la gamme. Mais les gens ne choisiront plus par rapport à la distance à La Défense en TC.
Ils choisiront toujours en fonction des TC parce que :
- Tout le monde ne va pas être concerné par le télétravail
- Faire du télétravail ne veut pas dire ne plus jamais aller en presentiel
Je dirais plutôt que le critère serait moins important. Ce qui pourrait lisser certains prix.
Evidemment, vu qu’il y a plusieurs articles par semaine, tout cela n’est pour le moment pas bien rationnel et certains confondent éventuellement plus de télétravail avec téléportation et donc suppression de ce critère.
Tu conviendras que le rapport au temps de transport n'est pas le même quand tu vas au bureau qu'une ou deux fois par semaine;
Moi je fais le pari que 100% des gens travaillant à La Défense seront concernés par le télétravail à différents degrés.
Fluctuat Nec Mergitur

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30027
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3181 Message par Gpzzzz » 17 juin 2020, 20:20

Zandu a écrit :
17 juin 2020, 08:59
Ah les gens qui découvrent castorus 7 ans (je viens de vérifier mon historique google) après la bataille.
Ce site vient d'une très bonne idée mais sert surtout à repérer des biens morts ... absolument rien à en tirer pour calculer une tendance.
Des biens en vente sont en baisse tous les jours, c'est le principe d'un marché immobilier. Cela me parait pas très difficile à comprendre.
Ça te donne quand même une tendance.. si le nombre de bien mort augmente rapidement et fortement ça veut dire que le marché baisse..

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30027
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3182 Message par Gpzzzz » 17 juin 2020, 20:28

Ave a écrit :
17 juin 2020, 20:10
Vincent92 a écrit :
17 juin 2020, 20:02
Ave a écrit :
17 juin 2020, 19:59
Vincent92 a écrit :
17 juin 2020, 19:51
Oui, si le télétravail se développe comme tu le dis, il y a moins d’intérêt d’habiter à Paris ou en proche banlieue. Reste à voir si ton intuition se confirme dans les faits.
Attention quand même car le premier critère de cadre de vie n’est pas la verdure mais les voisins.
Attention, je n'ai pas dit que le seul critère était la verdure ni que les gens allaient tous quitter Paris. Mais que le critère transports vers le lieu de travail deviendrait secondaire et le cadre de vie redeviendrait au centre des priorités. Pour cadre de vie j'entends l'environnement au sens large :
- verdure,
- services publics,
- écoles, collèges, lycées,
- commerces,
- vie culturelle
- voisinage
- bruit
- espace

en fonction des intérêts et besoins de chacun. Les priorités d'un célibataire, couple sans enfants, couple avec enfants en bas âge, couple avec grands enfants, personnes âgées, ne sont pas du tout les mêmes.
Ceux qui privilégient les commerces, les services publics, la vie culturelle et les d'écoles voudront rester à Paris par exemple. Ceux qui privilégient l'espace et la verdure, iront en grande couronne. Entre les deux, tu peux avoir toute la gamme. Mais les gens ne choisiront plus par rapport à la distance à La Défense en TC.
Ils choisiront toujours en fonction des TC parce que :
- Tout le monde ne va pas être concerné par le télétravail
- Faire du télétravail ne veut pas dire ne plus jamais aller en presentiel
Je dirais plutôt que le critère serait moins important. Ce qui pourrait lisser certains prix.
Evidemment, vu qu’il y a plusieurs articles par semaine, tout cela n’est pour le moment pas bien rationnel et certains confondent éventuellement plus de télétravail avec téléportation et donc suppression de ce critère.
Tu conviendras que le rapport au temps de transport n'est pas le même quand tu vas au bureau qu'une ou deux fois par semaine;
Moi je fais le pari que 100% des gens travaillant à La Défense seront concernés par le télétravail à différents degrés.
Je suis le premier concerné.. j ai appris il y a bientôt 2ans alors que je passais en recherche active dans mon secteur qu'on allait quitter Austerlitz pour aller a Montrouge en 2022 (donc temps de transport qui augmente fortement tant que la ligne 15 n est pas active)..

Pzr conséquent passage en mode pause pendant quelques mois et surveillance de villes qui seraient plus accessible en TC (clairement le sud de la ligne B, vallée de l Yvette).
Comparaison des prix avec ce qu'on peut avoir par ici dans le Val d'Yerres (on est sur du 20% plus cher)..
Prise en compte des mesures de télétravail de ma boîte. Moi 1 ma femme 2.. mais on doit passer a 2 et 3 a l horizon du déménagement.. donc on a décidé de rester dans le coin..
Je pense pas que le covid va changer grand chose pour nous, j imagine pas qu'on passe a 4j, mais certains qui n étaient pas concernés vont avoir une journée et d autres à 1 journée pourront peut être passer a 2 voir 3 en raison de cet épisode..
A la fin comme tu dis c est un mouvement de fond, c est pas en septembre que ça va se jouer, ça va prendre des années mais le cap est tracé..

Cagou780
Messages : 763
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3183 Message par Cagou780 » 17 juin 2020, 20:38

Sujet pas trop abordé : le marché étudiant.
À Saint-Etienne, les étudiants ont déserté la ville, l'immobilier est en berne
https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 42976.html
Mêmes effets que le télétravail pour les cours à distance.
Modifié en dernier par Cagou780 le 17 juin 2020, 20:54, modifié 1 fois.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 20252
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3184 Message par kamoulox » 17 juin 2020, 20:38

Gpzzzz a écrit :
17 juin 2020, 20:20
Zandu a écrit :
17 juin 2020, 08:59
Ah les gens qui découvrent castorus 7 ans (je viens de vérifier mon historique google) après la bataille.
Ce site vient d'une très bonne idée mais sert surtout à repérer des biens morts ... absolument rien à en tirer pour calculer une tendance.
Des biens en vente sont en baisse tous les jours, c'est le principe d'un marché immobilier. Cela me parait pas très difficile à comprendre.
Ça te donne quand même une tendance.. si le nombre de bien mort augmente rapidement et fortement ça veut dire que le marché baisse..
Une augmentation anormale des annonces « urgent » aussi sur le boncoin n’est pas bon signe. Normalement il y en a assez peu par rapport au nombre d’annonces

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 20252
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3185 Message par kamoulox » 17 juin 2020, 20:40

Cagou780 a écrit :
17 juin 2020, 20:38
Sujet pas trop abordé : le marché étudiant.
À Saint-Etienne, les étudiants ont déserté la ville, l'immobilier est en berne
https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 42976.html
Même effets que le télétravail pour les cours à distance.
En même temps. Est juste quelques mois normalement. L’été ils rentrent chez eux non? La perte n’est pas non plus si importante. C’est arrivé mi mars. Donc ils perdent 2 à 3 mois

Cagou780
Messages : 763
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3186 Message par Cagou780 » 17 juin 2020, 20:58

kamoulox a écrit :
17 juin 2020, 20:40
Cagou780 a écrit :
17 juin 2020, 20:38
Sujet pas trop abordé : le marché étudiant.
À Saint-Etienne, les étudiants ont déserté la ville, l'immobilier est en berne
https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 42976.html
Même effets que le télétravail pour les cours à distance.
En même temps. Est juste quelques mois normalement. L’été ils rentrent chez eux non? La perte n’est pas non plus si importante. C’est arrivé mi mars. Donc ils perdent 2 à 3 mois
+ une reprise en octobre, ça fait un trou de 6 mois. Faut voir que le développement des cours à distance évite de faire aussi des investissements immobiliers dans les facs. A voir sur le long terme. Mais bon : sacrée source d'économie

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 20252
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3187 Message par kamoulox » 17 juin 2020, 21:02

Le trou de l’été et septembre est habituel et les facs c’est octobre. On ne peut pas mettre le virus comme raison pour ces 3 mois

Cagou780
Messages : 763
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3188 Message par Cagou780 » 17 juin 2020, 21:21

kamoulox a écrit :
17 juin 2020, 21:02
Le trou de l’été et septembre est habituel et les facs c’est octobre. On ne peut pas mettre le virus comme raison pour ces 3 mois
Tu as des étudiants qui gardent leur logement entre juillet et octobre. Je doute que tous ont gardé leur logement depuis mars.

Cagou780
Messages : 763
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3189 Message par Cagou780 » 18 juin 2020, 04:19

Suricate a écrit :
17 juin 2020, 15:02
Praséodyme a écrit :
17 juin 2020, 14:49
Le jour où ils l'ont rendu payant, ils l'ont tué.
C'est plus volontiers le jour où LeBonCoin a fermé son API que Castorus est mort.

Vouloir être un portail pertinent du marché immobilier sans référencer le site n°1 en terme de publication d'annonces...
je viens de vérifier le nombre d'annonces (maison, appart, terrains) sur le LBC pour le village de mes parents (2800 habitants en IDF) : 9 annonces (toutes des pro) en retirant les doublons. Je les ai toutes retrouvées via Castorus notamment sur seLoger + 3 terrains qui n'était pas sur LBC. 85 % des annonces sur LBC sont des pros et ils ne vont pas mettre leur annonce uniquement sur LBC. Ils mutiplient les annonces sur # sites.
Pas sûr que LBC soit le N°1 que ce soit en nbre d'annonces (ex près de 81 000 annonces de vente sur l'IDF contre 118000 sur se loger) ou en terme d'ergonomie.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 13748
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3190 Message par Suricate » 18 juin 2020, 08:08

Cagou780 a écrit :
18 juin 2020, 04:19
je viens de vérifier le nombre d'annonces (maison, appart, terrains) sur le LBC pour le village de mes parents (2800 habitants en IDF) : 9 annonces (toutes des pro) en retirant les doublons. Je les ai toutes retrouvées via Castorus notamment sur seLoger + 3 terrains qui n'était pas sur LBC. 85 % des annonces sur LBC sont des pros et ils ne vont pas mettre leur annonce uniquement sur LBC. Ils mutiplient les annonces sur # sites.
Pas sûr que LBC soit le N°1 que ce soit en nbre d'annonces (ex près de 81 000 annonces de vente sur l'IDF contre 118000 sur se loger) ou en terme d'ergonomie.
C'est certainement pas une science exacte. Par chez moi : 352 annonces sur SeLoger, 586 sur LeBonCoin. On ne va pas s'acharner sur les chiffres tellement les échantillons sont différents (SL recense beaucoup de projets neufs, LBC les annonces en PAP etc...). Donc LBC c'est le numéro 2 à te lire mais il n'en reste pas moins que Castorus ne le référence pas et se "prive" des annonces absentes de SeLoger et consorts.
Zandu a écrit :
17 juin 2020, 08:59
Des biens en vente sont en baisse tous les jours, c'est le principe d'un marché immobilier. Cela me parait pas très difficile à comprendre.
Moi non plus...

Cagou780
Messages : 763
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3191 Message par Cagou780 » 18 juin 2020, 08:28

Paris c'est pas le coin où le bien est vendu avant que l'annonce soit publiée ? ...
Pourquoi baisser son prix sur un marché en plein boom ? Mais non plus je comprends pas.

wolant75
Messages : 264
Enregistré le : 11 sept. 2007, 19:01
Localisation : paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3192 Message par wolant75 » 18 juin 2020, 09:22

Juste un petit retour d'expérience sur Castorus. Je l'ai utilisé il y a 2 ans pour l'achat d'une maison en Lorraine. J'ai pu voir grâce à ce site que le bien était en vente depuis plus de 6 mois. Le proprio avait pourtant cherché à brouiller les cartes en retirant régulièrement, de manière temporaire, l'annonce des sites internet. ça a favorisé grandement la discussion sur le prix. Le site est donc utile pour mieux connaître l'historique de vente d'un bien, c'est tout mais c'est déjà pas mal ! Il commence certainement à y avoir quelques biens en ventes depuis un an, et des proprio en crédit relais qui stressent, même sur Paris et région parisienne. Pour moi, mais je l'ai déjà écris, la véritable baisse ne va s'enclencher qu'à la rentrée.

Cagou780
Messages : 763
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3193 Message par Cagou780 » 18 juin 2020, 09:42

Sinon on s'amuse bien à la Réserve Bank D'australie
Reserve Bank economists expected house prices to slump in the year ahead and considered asking government to put a stop on established house sales to avoid a market crash.
https://www.news.com.au/finance/real-es ... b8c77fd274
Ils anticipent une baisse des prix qui risque de faire plonger le marché immobilier donc une proposition consistait à arrêter de publier les stats.
Une autre solution c'est dire que les prix augmentent après le confinement en se basant sur les chiffres du 1er trimestre. :roll: Mais ça ne dure qu'un temps hélas.

On se moque, on se moque mais on n'est pas nous même à l'abri d'un malencontreux problème dans le calcul des prix dans les prochains mois. Héhé.
wolant75 a écrit :
18 juin 2020, 09:22
Pour moi, mais je l'ai déjà écris, la véritable baisse ne va s'enclencher qu'à la rentrée.
C'est une autre façon de voir les choses. Perso je pense que les prix commencent déjà à piquer du nez et que ça va s'accentuer lors de la publication des stats à la rentrée. Si on en a :lol: .
des proprio en crédit relais qui stressent
tu m'étonnes.

supermascotte
Messages : 280
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3194 Message par supermascotte » 18 juin 2020, 11:29

Cagou780 a écrit :
18 juin 2020, 09:42
Sinon on s'amuse bien à la Réserve Bank D'australie
Reserve Bank economists expected house prices to slump in the year ahead and considered asking government to put a stop on established house sales to avoid a market crash.
https://www.news.com.au/finance/real-es ... b8c77fd274
Ils anticipent une baisse des prix qui risque de faire plonger le marché immobilier donc une proposition consistait à arrêter de publier les stats.
Une autre solution c'est dire que les prix augmentent après le confinement en se basant sur les chiffres du 1er trimestre. :roll: Mais ça ne dure qu'un temps hélas.

On se moque, on se moque mais on n'est pas nous même à l'abri d'un malencontreux problème dans le calcul des prix dans les prochains mois. Héhé.
wolant75 a écrit :
18 juin 2020, 09:22
Pour moi, mais je l'ai déjà écris, la véritable baisse ne va s'enclencher qu'à la rentrée.
C'est une autre façon de voir les choses. Perso je pense que les prix commencent déjà à piquer du nez et que ça va s'accentuer lors de la publication des stats à la rentrée. Si on en a :lol: .
des proprio en crédit relais qui stressent
tu m'étonnes.
Non perso je pense aussi qu'il faudra attendre la rentrée et même au-delà pour voir la baisse.

Il faut du temps pour que la crise commence vraiment à produire ses effets et plus encore pour l'immobilier.

ProfGrincheux
Messages : 1346
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3195 Message par ProfGrincheux » 18 juin 2020, 12:08

Le crédit relais est une mauvaise idée sauf si on n'en a pas besoin ( si on a 200k sur des fonds euros AV, on peut sans problème prendre un emprunt in fine de 200k, mais la banque pourra imposer le nantissement) .

J'en veux pour preuve que le montant du pret est 70% à 80% de la valeur du bien qu'on s'engage à vendre, cette valeur étant estimée par une agence que la banque considère comme de confiance. La raison m'en a été expliquée par une conseillère bancaire: même si le conjoncture est bonne, la banque estime qu'il y a un risque latent d'une chute de 20% des prix immobiliers pendant les 2 ans que dure typiquement un crédit relais. Ensuite, elle m'a expliqué benoîtement que de toutes façons, s'il y a un souci, à la fin la banque obligeait l'emprunteur à vendre et tant pis pour lui. Après ça, j'ai fait une phobie.

Pour éviter le crédit relais on peut essayer de monter une vente en cascade. C'est à dire qu'on vend d'abord son bien, puis on achète dans la foulée. J'ai essayé une fois, ça a raté de peu, mais ça a raté. J'avais calculé qu'il nous manquait 20% du montant de l'opération en apport personnel pour qu'on puisse assurer le financement de l'opération non pas avec un crédit relais mais un crédit amortissable (le besoin de financement s'établissant à 40% de l'opération). Il est vrai qu'on n'avait que 5% de l'opération en épargne financière.

Si on vend un bien pour acheter en VEFA et qu'on ne peut pas tout financer en amortissable, le plus simple est de passer en location. VEFA+crédit relais c'est vraiment une combinaison dangereuse.

Mon épouse, qui a poussé au crédit relais quand la cascade avait raté, n'a vraiment compris mes arguments qu'en Mars 2020.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10662
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3196 Message par Vincent92 » 18 juin 2020, 12:22

ProfGrincheux a écrit :
18 juin 2020, 12:08
Le crédit relais est une mauvaise idée sauf si on n'en a pas besoin ( si on a 200k sur des fonds euros AV, on peut sans problème prendre un emprunt in fine de 200k, mais la banque pourra imposer le nantissement) .

J'en veux pour preuve que le montant du pret est 70% à 80% de la valeur du bien qu'on s'engage à vendre, cette valeur étant estimée par une agence que la banque considère comme de confiance. La raison m'en a été expliquée par une conseillère bancaire: même si le conjoncture est bonne, la banque estime qu'il y a un risque latent d'une chute de 20% des prix immobiliers pendant les 2 ans que dure typiquement un crédit relais. Ensuite, elle m'a expliqué benoîtement que de toutes façons, s'il y a un souci, à la fin la banque obligeait l'emprunteur à vendre et tant pis pour lui. Après ça, j'ai fait une phobie.

Pour éviter le crédit relais on peut essayer de monter une vente en cascade. C'est à dire qu'on vend d'abord son bien, puis on achète dans la foulée. J'ai essayé une fois, ça a raté de peu, mais ça a raté. J'avais calculé qu'il nous manquait 20% du montant de l'opération en apport personnel pour qu'on puisse assurer le financement de l'opération non pas avec un crédit relais mais un crédit amortissable (le besoin de financement s'établissant à 40% de l'opération). Il est vrai qu'on n'avait que 5% de l'opération en épargne financière.

Si on vend un bien pour acheter en VEFA et qu'on ne peut pas tout financer en amortissable, le plus simple est de passer en location. VEFA+crédit relais c'est vraiment une combinaison dangereuse.

Mon épouse, qui a poussé au crédit relais quand la cascade avait raté, n'a vraiment compris mes arguments qu'en Mars 2020.
Le crédit relais est surtout valable dans un marché "booming". Cela permet d'être sûr de trouver le bon bien avant de vendre. Alors que lorsqu'on vend, on ne sait pas combien de temps on va prendre pour trouver un bien à acheter ensuite. C'est d'autant plus problématique, et donc intéressant de prendre un crédit relais, si les prix augmentent.
Vu qu'on ne sait pas dire aujourd'hui quelle va être la direction du marché dans 6 mois ou 1 an, c'est aléatoire et dangereux. Mieux vaut vendre son bien en premier si on a besoin de l'argent pour acheter l'autre bien. Cela évite de se retrouver potentiellement dans une situation délicate.
Même s'il n'en demeure pas moins vrai qu'on n'est pas sûr de trouver derrière le bien qu'on veut.
Ignoré : Cagou780

jobserve75
Messages : 916
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3197 Message par jobserve75 » 18 juin 2020, 13:21

Ou vendre et mettre dans le compromis que la libération des lieux n'aura lieu que dans 6 mois si l'acheteur est d'accord.
Ca laisse le temps de trouver autre chose

Avatar du membre
Raoul Duke
Messages : 1229
Enregistré le : 25 janv. 2009, 19:32

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3198 Message par Raoul Duke » 18 juin 2020, 13:27

kamoulox a écrit :
17 juin 2020, 20:38
Une augmentation anormale des annonces « urgent » aussi sur le boncoin n’est pas bon signe. Normalement il y en a assez peu par rapport au nombre d’annonces
Il y a des chiffres là dessus ?

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 20252
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3199 Message par kamoulox » 18 juin 2020, 13:34

Ça aurait été sympa d’avoir ces stats avant le confinement.

Impossible de comparer maintenant

ProfGrincheux
Messages : 1346
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#3200 Message par ProfGrincheux » 18 juin 2020, 13:40

Le cas d'un marché en forte hausse n'est pas l'hypothèse dans laquelle je me place.

Un bien très facile à vendre facilite beaucoup les choses.
Mon problème a sans douté été que j'avais pensé mon bien plus facile à vendre qu'il ne l'était.

Répondre