[Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Korn
-+
-+
Messages : 1835
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6301 Message par Korn » 09 nov. 2020, 21:50

Oui et il y a beaucoup de transactions d'ailleurs. Le marché n'est pas du tout bloqué.

tonytcr
Messages : 154
Enregistré le : 19 juin 2014, 10:14

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6302 Message par tonytcr » 09 nov. 2020, 22:43

roi.de.trefle a écrit :
09 nov. 2020, 14:45
Suricate a écrit :
09 nov. 2020, 14:43
roi.de.trefle a écrit :
09 nov. 2020, 14:41
Korn a écrit :
09 nov. 2020, 13:58
Pas grand monde ne se fera sera vacciner, on le sait déjà.
Ils ont qu'à vacciner de force les plus de 80 ans, pas le temps de faire les effets secondaires, hôpitaux désengorgés et problème résolu !
AN-TI-CON-STI-TU-TIO-NEL !
C'est vrai : alors vaccin totalement gratuit pour les plus de 80 et ticket modérateur pour les autres : ca va marcher, les vieux quand c'est gratuit ca cartonne :wink:
Juste pour infos , on a plus de 40_60 que de 80 en patients actuellement en secteur covid .
Donc c'est pas eux qui nous ont engorgé

Ben92
-++
-++
Messages : 4346
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6303 Message par Ben92 » 10 nov. 2020, 01:20

tonytcr a écrit :
09 nov. 2020, 22:43
Juste pour infos , on a plus de 40_60 que de 80 en patients actuellement en secteur covid .
Donc c'est pas eux qui nous ont engorgé
Juste pour info, 90% des moins de 60ans en rea sont obèses et 80% ont une comorbidite. Chiffres cités de mémoire.
Source : ce soir sur C NEWS. La seule chaîne qui ose (un peu) remettre en question la doxa ambiante.

jobserve75
Messages : 1136
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6304 Message par jobserve75 » 10 nov. 2020, 01:56

Au-delà de la crise sanitaire qui se joue actuellement sur la Covid, il y a toutes les déprogrammations qui ne pourront jamais (je dis bien jamais) être rattrapées.
Elles auront forcément des conséquences en terme de perte de chances ou de confort des malades;
En psy, nous ne sommes pas trop impactés par ce phénomène mais plus par une augmentation des décompensations avec hospitalisations en urgence.

Korn
-+
-+
Messages : 1835
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6305 Message par Korn » 10 nov. 2020, 08:29

Ben92 a écrit :
10 nov. 2020, 01:20
tonytcr a écrit :
09 nov. 2020, 22:43
Juste pour infos , on a plus de 40_60 que de 80 en patients actuellement en secteur covid .
Donc c'est pas eux qui nous ont engorgé
Juste pour info, 90% des moins de 60ans en rea sont obèses et 80% ont une comorbidite. Chiffres cités de mémoire.
Source : ce soir sur C NEWS. La seule chaîne qui ose (un peu) remettre en question la doxa ambiante.
Et donc? Tu les assignes à résidence avec tous ceux qui une maladie à risque?

alexlyon
+
+
Messages : 3383
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6306 Message par alexlyon » 10 nov. 2020, 08:43

Suricate a écrit :
09 nov. 2020, 14:55
optimus maximus a écrit :
09 nov. 2020, 14:45
On vaccine déjà en fonction de l'âge.
Certes, mais quand ça touche les vieux c'est forcément AN-TI-CON-STI-TU-TIO-NEL !

Toutes nos sociétés sont régies par des droits et devoirs basés sur l'âge, c'est pas nouveau et c'est salutaire dans bien des cas. Mais actuellement parlez de confinement pour les vieux et vous avez immédiatement une levée de bouclier au motif qu'une telle sélection par l'âge serait contraire à la constitution.

Alors pensez donc : les piquer pour les sauver...
Ils voudraient crever alors ?

tonytcr
Messages : 154
Enregistré le : 19 juin 2014, 10:14

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6307 Message par tonytcr » 10 nov. 2020, 09:10

Ben92 a écrit :
10 nov. 2020, 01:20
tonytcr a écrit :
09 nov. 2020, 22:43
Juste pour infos , on a plus de 40_60 que de 80 en patients actuellement en secteur covid .
Donc c'est pas eux qui nous ont engorgé
Juste pour info, 90% des moins de 60ans en rea sont obèses et 80% ont une comorbidite. Chiffres cités de mémoire.
Source : ce soir sur C NEWS. La seule chaîne qui ose (un peu) remettre en question la doxa ambiante.
Alors Bzn92 , j'y boss en Réa , et je peux te dire que le jeune de 32 ans (gendarme ) n'est pas obèse ,et celui de 52 ans idem .Ma Collègue de 34 jeune et sportive elle non plus n'est pas obèse .
Et regarde les morts parmi le personnel soignant , ils n'étaient pas obèse et n'avait pas de comorbidité
Moi je parle de la réalité , je boss au cHu et particulièrement en REA , j'ai choppé le Covid y a 3 semaines (peu de symptômes chance pour moi )
Donc que ce soit Cnews et Bfm , je ne les écoutes plus , je suis sur le terrain tous les jours et étonnamment j'ai pas leur retour .
Mais moi je fais du soins pas de l'audimat ,

Sur la première vague , on avait des patients en moyenne d'age à 60 ans , a actuellement c'est plus 50 ans.


jobserve75 , pour le moment chez nous , ils n'ont pas déprogrammé les opérations importantes , juste déprogrammé les petites chirurgies.Mais cette 2 eme vague est encore moins bien préparé que la premiere .
Je stp mon HS sur la crise sanitaire pour revenir sur le sujet de la baisse des prix
Modifié en dernier par tonytcr le 10 nov. 2020, 09:43, modifié 1 fois.

Avatar du membre
roi.de.trefle
+
+
Messages : 3187
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6308 Message par roi.de.trefle » 10 nov. 2020, 09:43

tonytcr a écrit :
10 nov. 2020, 09:10
Ben92 a écrit :
10 nov. 2020, 01:20
tonytcr a écrit :
09 nov. 2020, 22:43
Juste pour infos , on a plus de 40_60 que de 80 en patients actuellement en secteur covid .
Donc c'est pas eux qui nous ont engorgé
Juste pour info, 90% des moins de 60ans en rea sont obèses et 80% ont une comorbidite. Chiffres cités de mémoire.
Source : ce soir sur C NEWS. La seule chaîne qui ose (un peu) remettre en question la doxa ambiante.
Alors Bzn92 , j'y boss en Réa , et je peux te dire que le jeune de 32 ans (gendarme ) n'est pas obèse ,et celui de 52 ans idem .
Moi je parle de la réalité , je boss au cHu et particulièrement en REA , j'ai choppé le Covid y a 3 semaines (peu de symptômes chance pour moi )
Donc que ce soit Cnews et Bfm , je ne les écoutes plus , je suis sur le terrain tous les jours et étonnamment j'ai pas leur retour .
Mais moi je fais du soins pas de l'audimat ,

Sur la premiere vague , on avait des patients en moyenne d'age à 60 ans , a actuellement c'est plus 50 ans


jobserve75 , pour le moment chez nous , ils n'ont pas déprogrammé les opérations importantes , juste déprogrammé les petites chirurgies.Mais cette 2 eme vague est encore moins bien préparé que la premiere .
Je stp mon HS sur la crise sanitaire pour revenir sur le sujet de la baisse des prix
Sans te vexer tu as peut être le "prisme du service" : ce que tu vois ne permet pas de faire des statistiques nationales.
Par exemple, dans ma jeunesse j'ai reçu du public dans le cadre d'une administration dans le sud de la France, je dirais que 90% des gens que je voyais avait oubliés la douche journalière (ce qui est pénible par plus de 30°) : je pouvais soit en déduire que 90% des français ont un problème d'hygiène, soit que le public qui ressentait le besoin de se déplacer "physiquement" était nettement plus précaire.
Ignorés : Pimono - Pazuzu

Korn
-+
-+
Messages : 1835
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6309 Message par Korn » 10 nov. 2020, 09:48

L'Allemagne estime que 30 à 40% de sa population est à risque face au Covid. A partir de là, on peut clore la discussion ou essayer de pinailler.

Petite anecdote, un collègue de travail qui s'asseyait sur les gestes barrières a vu son beau-père, en détresse respiratoire, partir en réanimation pour 3 semaines de coma artificiel (il y est encore). Il a changé d'avis bizaremment. Ils habitent dans la cambrousse, le Covid était abstrait pour eux. Et bim!
Modifié en dernier par Korn le 10 nov. 2020, 10:02, modifié 1 fois.

tonytcr
Messages : 154
Enregistré le : 19 juin 2014, 10:14

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6310 Message par tonytcr » 10 nov. 2020, 09:52

roi.de.trefle a écrit :
10 nov. 2020, 09:43
tonytcr a écrit :
10 nov. 2020, 09:10
Ben92 a écrit :
10 nov. 2020, 01:20
tonytcr a écrit :
09 nov. 2020, 22:43
Juste pour infos , on a plus de 40_60 que de 80 en patients actuellement en secteur covid .
Donc c'est pas eux qui nous ont engorgé
Juste pour info, 90% des moins de 60ans en rea sont obèses et 80% ont une comorbidite. Chiffres cités de mémoire.
Source : ce soir sur C NEWS. La seule chaîne qui ose (un peu) remettre en question la doxa ambiante.
Alors Bzn92 , j'y boss en Réa , et je peux te dire que le jeune de 32 ans (gendarme ) n'est pas obèse ,et celui de 52 ans idem .
Moi je parle de la réalité , je boss au cHu et particulièrement en REA , j'ai choppé le Covid y a 3 semaines (peu de symptômes chance pour moi )
Donc que ce soit Cnews et Bfm , je ne les écoutes plus , je suis sur le terrain tous les jours et étonnamment j'ai pas leur retour .
Mais moi je fais du soins pas de l'audimat ,

Sur la premiere vague , on avait des patients en moyenne d'age à 60 ans , a actuellement c'est plus 50 ans


jobserve75 , pour le moment chez nous , ils n'ont pas déprogrammé les opérations importantes , juste déprogrammé les petites chirurgies.Mais cette 2 eme vague est encore moins bien préparé que la premiere .
Je stp mon HS sur la crise sanitaire pour revenir sur le sujet de la baisse des prix
Sans te vexer tu as peut être le "prisme du service" : ce que tu vois ne permet pas de faire des statistiques nationales.
Par exemple, dans ma jeunesse j'ai reçu du public dans le cadre d'une administration dans le sud de la France, je dirais que 90% des gens que je voyais avait oubliés la douche journalière (ce qui est pénible par plus de 30°) : je pouvais soit en déduire que 90% des français ont un problème d'hygiène, soit que le public qui ressentait le besoin de se déplacer "physiquement" était nettement plus précaire.
Non je ne suis pas vexé , nous sommes la pour échanger et forcement dans un dialogue ,il y a divergence d'opinion .
Mais je ne parle pas que de mon service , notre Hospital ne tourne pas qu'avec la REA , y a des patients qui n'iront jamais en REA même covid (bénéfice aucun pour certains) .
Actuellement , nous n'avons eu qu'un patient obèse (150 kilos) qui allait tres bien comparé à d'autres (lui obèse,DID ,et pbs cardio )et nous échangeons entre collègues de divers hôpitaux.
Je te confirme aussi que meme en 2020 certains ne connaissent toujours pas le savon :shock:

Perso ce qui me fait rire jaune , c'est que l'on aurait pu éviter de confinement en réouvrant des lits dans les hôpitaux (on a fermé de 2018 à 2020 plus de 13 000 lits en France pour économiser)

tonytcr
Messages : 154
Enregistré le : 19 juin 2014, 10:14

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6311 Message par tonytcr » 10 nov. 2020, 09:56

Korn a écrit :
10 nov. 2020, 09:48
L'Allemagne estime que 30 à 40% de sa population est à risque face au Covid. A partir de là, on peut clore la discussion ou essayer de pinailler.

Petite anecdote, un collègue de travail qui s'asseyait sur les gestes barrières a vu son beau-père, en détresse respiratoire, partir en réanimation pour 3 semaine de coma artificiel (il y est encore). Il a changé d'avis bizaremment. Ils habitent dans la cambrousse, le Covid était abstrait pour eux. Et bim!
Et oui le soucis , c'est qu'il a eu tout et son contraire sur ce COVID , donc des gens ne croient plus à rien .
Y a qu'a voir sur les forums,reseaux sociaux ,les asso anti-masques et autres .

Beaucoup de jeune croyait qu'ils ne le chopperai pas vu qu'ils sont jeunes et helas tous le monde est touché .
Mon binome à contaminé son fils de 8 ans , il n'a toujours récupéré les gout et l'odorat .

Actuellement , les média changent de comm , on a eu une femme de 48 interviewé en REA et un homme de 43 sur le plateau de Cnews pour expliqué ce que tu viens de dire

L'allemagne à plus de lit de REA que nous 5 fois plus de mémoire , nous les lits de réa sont artificiellement crée vu que l'on ferme des services , déprogramme pour créer ces fameux lits et avoir le personnel pour les servir .
Les cliniques récupèrent doucement les patients Covid avec peu de symptômes (pas lourds à prendre en soins),faut pas oublier qu'une clinique ça doit faire de l'argent

Ben92
-++
-++
Messages : 4346
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6312 Message par Ben92 » 10 nov. 2020, 10:08

tonytcr a écrit :
10 nov. 2020, 09:10
Alors Bzn92 , j'y boss en Réa , et je peux te dire que le jeune de 32 ans (gendarme ) n'est pas obèse ,et celui de 52 ans idem .
Moi je parle de la réalité , je boss au cHu et particulièrement en REA , j'ai choppé le Covid y a 3 semaines (peu de symptômes chance pour moi )
Donc que ce soit Cnews et Bfm , je ne les écoutes plus , je suis sur le terrain tous les jours et étonnamment j'ai pas leur retour .
Mais moi je fais du soins pas de l'audimat ,
Tu cites deux exemples, moi je te cite des statistiques. On ne fait pas de démonstration par l'exemple.

Le problème que vous avez les médecins, c'est que vous voulez absolument soigner tous les patients covid . A cause de cette folie vous mettez vos établissements en vrac, épuisez le personnel et faites beaucoup de morts indirects. Selon l'institut Gustave Roussy il y aura 5000 morts de plus par cancer à cause des déprogrammation de chirurgies, de diagnostics, de chimios pendant la première vague. Tout ça pour sauver quelques viocs, dont beaucoup seront morts après avoir squatté un lit un de réa 1 mois.
Moyenne d'age des morts covid : 85 ans. Et maintenant, vous faites la même stratégie pour la deuxième vague. (J'ai entendu des témoignages). C'est à désespérer.

La solution : ne plus prendre en charge à les patients covid à l'hôpital, sauf les personnels soignants qui en auraient besoin. Pour les autres on les laisse chez eux, et ceux qui doivent mourir mourront. Un médecin de ville pourrait passer leur distribuer des sédatifs. Ainsi les hôpitaux continueraient de fonctionner normalement et de soigner les patients d'autres maladies. En plus ça responsabiliserait la population, ils feraient plus gaffe sachant qu'ils ne seront pas soignés s'ils chopent le covid.
Modifié en dernier par Ben92 le 10 nov. 2020, 10:11, modifié 1 fois.

Avatar du membre
roi.de.trefle
+
+
Messages : 3187
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6313 Message par roi.de.trefle » 10 nov. 2020, 10:09

tonytcr a écrit :
10 nov. 2020, 09:52

Non je ne suis pas vexé , nous sommes la pour échanger et forcement dans un dialogue ,il y a divergence d'opinion .
Mais je ne parle pas que de mon service , notre Hospital ne tourne pas qu'avec la REA , y a des patients qui n'iront jamais en REA même covid (bénéfice aucun pour certains) .
Actuellement , nous n'avons eu qu'un patient obèse (150 kilos) qui allait tres bien comparé à d'autres (lui obèse,DID ,et pbs cardio )et nous échangeons entre collègues de divers hôpitaux.
Je te confirme aussi que meme en 2020 certains ne connaissent toujours pas le savon :shock:

Perso ce qui me fait rire jaune , c'est que l'on aurait pu éviter de confinement en réouvrant des lits dans les hôpitaux (on a fermé de 2018 à 2020 plus de 13 000 lits en France pour économiser)
Nos gouvernants détestent la fonction publique, la trajectoire c'est de privatiser les soins et l'enseignement : cette "crise" ne montre que la triste réalité.

Après oui, je pense qu'il y a effectivement l'hérédité qui joue pour la Covid (et je me demande dans quelle mesure l'environnement & les perturbateurs endocriniens). J'avoue que pour ma part, pas du tout inquiet, pour l'anecdote, mon arrière-arrière grand père a été envoyé au bagne en fond de cale avec les fers aux pieds, plusieurs mois de voyage, arrivé en Nouvelle-Calédonie, un tiers étaient mort, dans les 5 ans on était dans les 70%. Il a fait ses 70 ans (un des plus jeunes de ma lignée). Comme disait mon grand-père, on a de "bons gènes" effectivement dans ma famille, on vit vieux, en étant résistants aux maladies : par contre je te rassure on a d'autres problèmes :oops:
Ignorés : Pimono - Pazuzu

Korn
-+
-+
Messages : 1835
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6314 Message par Korn » 10 nov. 2020, 10:10

De quoi faire revenir les touristes à Paris :arrow:

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10659
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6315 Message par optimus maximus » 10 nov. 2020, 10:10

Plus le virus circule et plus le nombre de personnes ayant des symptômes sévères et graves augmentent indépendamment de l'âge.
Les 30-60 ans c'est un peu moins de 25 millions de personnes. S'il y a 0,02% de cette population qui se retrouve en réanimation, ça fait 5000 places. Et autant de places en moins pour les plus de 60 ans.

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 5298
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Est Morbihan

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6316 Message par ddv » 10 nov. 2020, 10:30

Korn a écrit :
10 nov. 2020, 09:48
L'Allemagne estime que 30 à 40% de sa population est à risque face au Covid. A partir de là, on peut clore la discussion ou essayer de pinailler.

Petite anecdote, un collègue de travail qui s'asseyait sur les gestes barrières a vu son beau-père, en détresse respiratoire, partir en réanimation pour 3 semaines de coma artificiel (il y est encore). Il a changé d'avis bizaremment. Ils habitent dans la cambrousse, le Covid était abstrait pour eux. Et bim!
Et donc ? Durant les épisodes de grippe, il y a aussi des morts, et des personnes en réanimation. Et attention, scoop ! il y a aussi des jeunes qui meurent de la grippe, incroyable, non ?
"La Bête de l'événement est là; et elle arrive." - "Cette règle des 6, qui est une règle de bon sens, que chacun peut avoir, il faut essayer de se l'appliquer à soi-même." - E. Macron, 2020

Korn
-+
-+
Messages : 1835
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6317 Message par Korn » 10 nov. 2020, 10:36

La grippe, argument ultime du pinailleur.

Avatar du membre
roi.de.trefle
+
+
Messages : 3187
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6318 Message par roi.de.trefle » 10 nov. 2020, 11:04

Korn a écrit :
10 nov. 2020, 10:10
De quoi faire revenir les touristes à Paris :arrow:
Ils reviendront quand ils seront vaccinés :wink:
Ignorés : Pimono - Pazuzu

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4311
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6319 Message par Praséodyme » 10 nov. 2020, 11:54

tonytcr a écrit :
10 nov. 2020, 09:52
Perso ce qui me fait rire jaune , c'est que l'on aurait pu éviter de confinement en réouvrant des lits dans les hôpitaux (on a fermé de 2018 à 2020 plus de 13 000 lits en France pour économiser)
Ça fait donc dans les 380 000 lits au total dans le pays.
13 000 lits en moins, c'est sûr que ça ne va pas dans le bon sens, mais vu la dynamique de l'épidémie (on est à 31 000 patients Covid hospitalisés au 09/11 et le solde des entrées-sorties est d'environ +1000 /jour depuis mi-octobre) avoir ces 13 000 lits en plus aurait seulement retardé de quelques jours la saturation des services.

C'est la tendance de fond qui pose problème. Depuis 40 ans, on est passé de 11 à 6 lits pour 1000 habitants, sachant que l'âge médian desdits habitants a augmenté de 8 ans.

Ce que je ne comprends pas, c'est qu'on est censés disposer de 86 postes sanitaires mobiles de niveau 1 (PSM1), hors pédiatrie, et 24 PSM2, soit une capacité de prise en charge de 14000 patients qu'on peut déployer là où ils sont nécessaire, en cas de saturation locale des hôpitaux, ou en cas de catastrophe (plan Orsec-Nombreuses victimes). A part le service de santé des armées qui a mis en place un EMR à Mulhouse et le déploiement d'un PSM à Beyrouth en août il semble que l'on n'ait pas mobilisé cette capacité mobile.
roi.de.trefle a écrit :
10 nov. 2020, 10:09
Nos gouvernants détestent la fonction publique, la trajectoire c'est de privatiser les soins et l'enseignement : cette "crise" ne montre que la triste réalité.
Forcément, tant qu'on consent à voter pour eux sous prétexte que les autres ne seraient pas assez républicains, les gouvernants travaillent pour les gros contribuables. Je ne parle pas de vous et moi qui payons TVA, IR, TICPE, CSG, CRDS, CTA, TF, redevance, etc. mais de ceux d'entre nous qui ne paient plus d'ISF et qui ont encore l'option de s'évader pour éviter l'IR et l'IFI. Ces gros contribuables peuvent se payer des services privés, ils ne mettent pas leurs gamins dans le public et ne vont pas se faire soigner à l'APHP.

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5568
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6320 Message par Ave » 10 nov. 2020, 12:12

Korn a écrit :
10 nov. 2020, 08:29
Ben92 a écrit :
10 nov. 2020, 01:20
tonytcr a écrit :
09 nov. 2020, 22:43
Juste pour infos , on a plus de 40_60 que de 80 en patients actuellement en secteur covid .
Donc c'est pas eux qui nous ont engorgé
Juste pour info, 90% des moins de 60ans en rea sont obèses et 80% ont une comorbidite. Chiffres cités de mémoire.
Source : ce soir sur C NEWS. La seule chaîne qui ose (un peu) remettre en question la doxa ambiante.
Et donc? Tu les assignes à résidence avec tous ceux qui une maladie à risque?
Ca motiverait les gros à perdre du poids :mrgreen:
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5568
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6321 Message par Ave » 10 nov. 2020, 12:15

tonytcr a écrit :
10 nov. 2020, 09:10
Ben92 a écrit :
10 nov. 2020, 01:20
tonytcr a écrit :
09 nov. 2020, 22:43
Juste pour infos , on a plus de 40_60 que de 80 en patients actuellement en secteur covid .
Donc c'est pas eux qui nous ont engorgé
Juste pour info, 90% des moins de 60ans en rea sont obèses et 80% ont une comorbidite. Chiffres cités de mémoire.
Source : ce soir sur C NEWS. La seule chaîne qui ose (un peu) remettre en question la doxa ambiante.
Alors Bzn92 , j'y boss en Réa , et je peux te dire que le jeune de 32 ans (gendarme ) n'est pas obèse ,et celui de 52 ans idem .Ma Collègue de 34 jeune et sportive elle non plus n'est pas obèse .
Et regarde les morts parmi le personnel soignant , ils n'étaient pas obèse et n'avait pas de comorbidité
Moi je parle de la réalité , je boss au cHu et particulièrement en REA , j'ai choppé le Covid y a 3 semaines (peu de symptômes chance pour moi )
Donc que ce soit Cnews et Bfm , je ne les écoutes plus , je suis sur le terrain tous les jours et étonnamment j'ai pas leur retour .
Mais moi je fais du soins pas de l'audimat ,

Sur la première vague , on avait des patients en moyenne d'age à 60 ans , a actuellement c'est plus 50 ans.


jobserve75 , pour le moment chez nous , ils n'ont pas déprogrammé les opérations importantes , juste déprogrammé les petites chirurgies.Mais cette 2 eme vague est encore moins bien préparé que la premiere .
Je stp mon HS sur la crise sanitaire pour revenir sur le sujet de la baisse des prix
Personne ne dit qu'il n'y a pas de jeunes (< 65 ans) sans comorbidité qui font une forme grave mais qu'ils sont une petite minorité. Et ce n'est pas CNEWS qui le dit mais le dernier bulletin hebdomadaire de Santé Publique France qui agrège tous les chiffres. Si ça t'intéresse, tu n'as qu'à regarder. C'est édifiant.
Fluctuat Nec Mergitur

tonytcr
Messages : 154
Enregistré le : 19 juin 2014, 10:14

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6322 Message par tonytcr » 10 nov. 2020, 12:19

Ben92 a écrit :
10 nov. 2020, 10:08
tonytcr a écrit :
10 nov. 2020, 09:10
Alors Bzn92 , j'y boss en Réa , et je peux te dire que le jeune de 32 ans (gendarme ) n'est pas obèse ,et celui de 52 ans idem .
Moi je parle de la réalité , je boss au cHu et particulièrement en REA , j'ai choppé le Covid y a 3 semaines (peu de symptômes chance pour moi )
Donc que ce soit Cnews et Bfm , je ne les écoutes plus , je suis sur le terrain tous les jours et étonnamment j'ai pas leur retour .
Mais moi je fais du soins pas de l'audimat ,
Tu cites deux exemples, moi je te cite des statistiques. On ne fait pas de démonstration par l'exemple.

Le problème que vous avez les médecins, c'est que vous voulez absolument soigner tous les patients covid . A cause de cette folie vous mettez vos établissements en vrac, épuisez le personnel et faites beaucoup de morts indirects. Selon l'institut Gustave Roussy il y aura 5000 morts de plus par cancer à cause des déprogrammation de chirurgies, de diagnostics, de chimios pendant la première vague. Tout ça pour sauver quelques viocs, dont beaucoup seront morts après avoir squatté un lit un de réa 1 mois.
Moyenne d'age des morts covid : 85 ans. Et maintenant, vous faites la même stratégie pour la deuxième vague. (J'ai entendu des témoignages). C'est à désespérer.

La solution : ne plus prendre en charge à les patients covid à l'hôpital, sauf les personnels soignants qui en auraient besoin. Pour les autres on les laisse chez eux, et ceux qui doivent mourir mourront. Un médecin de ville pourrait passer leur distribuer des sédatifs. Ainsi les hôpitaux continueraient de fonctionner normalement et de soigner les patients d'autres maladies. En plus ça responsabiliserait la population, ils feraient plus gaffe sachant qu'ils ne seront pas soignés s'ils chopent le covid.
Tu dis n'importe quoi , les statistiques on leur fait dire ce que l'on veut .

Alors non , nous ne sauvons pas tous les malades atteinds du Covid , faute de lit , de personnel suffisant nous fesaons des choix .Comme mis plus haut tous ne vont pas en REA .
On a besoin de lit pour ceux qui ont un cancer , probleme cardio et autres que l'on soigne toujours .Donc tes stats sont fausses .
En réa j'ai 5 Covid , 2 pour probleme épatique graves (foie explosé , et l'autre un rein ) , un conjugopathie et un AVP

Les services de Cardio , ICO accueillent toujours leurs patients , tres peu de gens déprogramme idem pour nous .
La politique de notre gouvernent c'est de continuer à soigner tout le monde pas comme la première vague .

Je ne sais pas quel age tu as , mais si tu veux parle comme cela .Refuse ta place en REA pour toi ou tes proches .
L'age ne fait pas tout , l'etat de santé du patient oui .

Je doute que ta géneration et la mienne vivent jusqu'a 100 ans .
Dernière patiente reçu en Chir , la dame avait 107 ans jamais venu à l'hospital vivait chez elle , venu pour chut .Elle a ete opéré de la Hanche (PTG) et est toujours chez elle .
Tu vois elle n'a pas encombré les services ,elle est resté 1 semaines au ch et retour à domicile

La ou j'ai une conjugopathie qui est en REA depuis 2 mois ,il s'est jeté du 7 eme étage suite à séparation il avait 3 grammes d'alcool + positif au shit .Il a 28 ans .

Tu as raison , laissons mourir les vieux , tu sais que tu es toi aussi le vieux de quelqu'un .
L'Age n'étant pas une maladie , on choisi plutôt un sujet "saint" qu'un sujet "jeune" ,médite la dessus

tonytcr
Messages : 154
Enregistré le : 19 juin 2014, 10:14

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6323 Message par tonytcr » 10 nov. 2020, 12:36

Ave a écrit :
10 nov. 2020, 12:12
Korn a écrit :
10 nov. 2020, 08:29
Ben92 a écrit :
10 nov. 2020, 01:20
tonytcr a écrit :
09 nov. 2020, 22:43
Juste pour infos , on a plus de 40_60 que de 80 en patients actuellement en secteur covid .
Donc c'est pas eux qui nous ont engorgé
Juste pour info, 90% des moins de 60ans en rea sont obèses et 80% ont une comorbidite. Chiffres cités de mémoire.
Source : ce soir sur C NEWS. La seule chaîne qui ose (un peu) remettre en question la doxa ambiante.
Et donc? Tu les assignes à résidence avec tous ceux qui une maladie à risque?
Ca motiverait les gros à perdre du poids :mrgreen:
Le soucis , c'est que les gros sont "diagnostiqué" sur leur IMC , on a un Walisien en REA il est considéré comme obèse vu qu'il a un IMC à 30 sauf que le gars fait 1.60 pour 110 kgs de muscles et de gros os .

Les plus de 60ans ne sont pas obèse comme on le dit vu que beaucoup sont dénutri .
Parcontre la génération de jeunes actuelle Oui , trop de Junk food (pizza , kébab , coca et autres cochonnerie ) sans compter leur "sport" PS4 sur le canapé


Cette crise sanitaire va elle faire baisser les prix du marché ?
Vu que pas mal de décés , de personnes au chômage ????

Korn
-+
-+
Messages : 1835
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6324 Message par Korn » 10 nov. 2020, 13:02

roi.de.trefle a écrit :
10 nov. 2020, 11:04
Korn a écrit :
10 nov. 2020, 10:10
De quoi faire revenir les touristes à Paris :arrow:
Ils reviendront quand ils seront vaccinés :wink:
Je n'en suis pas convaincu, tout du moins dans les métropoles où on s'entasse. Cela dépendra surtout de la capacité des différents pays à "nettoyer" cette maladie. J'irai plus facilement en Asie qu'à Paris par exemple.
Le vaccin, à moins qu'il soit miraculeux et t'immunise à vie , n'enlèvera pas tous les freins psychologiques. La seule chose qui pourra le faire, c'est la disparition de la maladie.

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5568
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6325 Message par Ave » 10 nov. 2020, 13:28

Korn a écrit :
10 nov. 2020, 13:02
roi.de.trefle a écrit :
10 nov. 2020, 11:04
Korn a écrit :
10 nov. 2020, 10:10
De quoi faire revenir les touristes à Paris :arrow:
Ils reviendront quand ils seront vaccinés :wink:
Je n'en suis pas convaincu, tout du moins dans les métropoles où on s'entasse. Cela dépendra surtout de la capacité des différents pays à "nettoyer" cette maladie. J'irai plus facilement en Asie qu'à Paris par exemple.
Le vaccin, à moins qu'il soit miraculeux et t'immunise à vie , n'enlèvera pas tous les freins psychologiques. La seule chose qui pourra le faire, c'est la disparition de la maladie.
C'est peut être valable pour les personnes fragiles, mais je ne pense pas que les jeunes vont se restreindre le jour où les restrictions seront levées. D'autant plus si la maladie est sous contrôle grâce au vaccin et qu'on en parle plus (cela deviendra comme une grippe).
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5568
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6326 Message par Ave » 10 nov. 2020, 13:32

tonytcr a écrit :
10 nov. 2020, 12:19
Ben92 a écrit :
10 nov. 2020, 10:08
tonytcr a écrit :
10 nov. 2020, 09:10
Alors Bzn92 , j'y boss en Réa , et je peux te dire que le jeune de 32 ans (gendarme ) n'est pas obèse ,et celui de 52 ans idem .
Moi je parle de la réalité , je boss au cHu et particulièrement en REA , j'ai choppé le Covid y a 3 semaines (peu de symptômes chance pour moi )
Donc que ce soit Cnews et Bfm , je ne les écoutes plus , je suis sur le terrain tous les jours et étonnamment j'ai pas leur retour .
Mais moi je fais du soins pas de l'audimat ,
Tu cites deux exemples, moi je te cite des statistiques. On ne fait pas de démonstration par l'exemple.

Le problème que vous avez les médecins, c'est que vous voulez absolument soigner tous les patients covid . A cause de cette folie vous mettez vos établissements en vrac, épuisez le personnel et faites beaucoup de morts indirects. Selon l'institut Gustave Roussy il y aura 5000 morts de plus par cancer à cause des déprogrammation de chirurgies, de diagnostics, de chimios pendant la première vague. Tout ça pour sauver quelques viocs, dont beaucoup seront morts après avoir squatté un lit un de réa 1 mois.
Moyenne d'age des morts covid : 85 ans. Et maintenant, vous faites la même stratégie pour la deuxième vague. (J'ai entendu des témoignages). C'est à désespérer.

La solution : ne plus prendre en charge à les patients covid à l'hôpital, sauf les personnels soignants qui en auraient besoin. Pour les autres on les laisse chez eux, et ceux qui doivent mourir mourront. Un médecin de ville pourrait passer leur distribuer des sédatifs. Ainsi les hôpitaux continueraient de fonctionner normalement et de soigner les patients d'autres maladies. En plus ça responsabiliserait la population, ils feraient plus gaffe sachant qu'ils ne seront pas soignés s'ils chopent le covid.
Tu dis n'importe quoi , les statistiques on leur fait dire ce que l'on veut .

Alors non , nous ne sauvons pas tous les malades atteinds du Covid , faute de lit , de personnel suffisant nous fesaons des choix .Comme mis plus haut tous ne vont pas en REA .
On a besoin de lit pour ceux qui ont un cancer , probleme cardio et autres que l'on soigne toujours .Donc tes stats sont fausses .
En réa j'ai 5 Covid , 2 pour probleme épatique graves (foie explosé , et l'autre un rein ) , un conjugopathie et un AVP

Les services de Cardio , ICO accueillent toujours leurs patients , tres peu de gens déprogramme idem pour nous .
La politique de notre gouvernent c'est de continuer à soigner tout le monde pas comme la première vague .

Je ne sais pas quel age tu as , mais si tu veux parle comme cela .Refuse ta place en REA pour toi ou tes proches .
L'age ne fait pas tout , l'etat de santé du patient oui .

Je doute que ta géneration et la mienne vivent jusqu'a 100 ans .
Dernière patiente reçu en Chir , la dame avait 107 ans jamais venu à l'hospital vivait chez elle , venu pour chut .Elle a ete opéré de la Hanche (PTG) et est toujours chez elle .
Tu vois elle n'a pas encombré les services ,elle est resté 1 semaines au ch et retour à domicile

La ou j'ai une conjugopathie qui est en REA depuis 2 mois ,il s'est jeté du 7 eme étage suite à séparation il avait 3 grammes d'alcool + positif au shit .Il a 28 ans .

Tu as raison , laissons mourir les vieux , tu sais que tu es toi aussi le vieux de quelqu'un .
L'Age n'étant pas une maladie , on choisi plutôt un sujet "saint" qu'un sujet "jeune" ,médite la dessus
Vous soignez que les "saints" ? :mrgreen:
Fluctuat Nec Mergitur

Korn
-+
-+
Messages : 1835
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6327 Message par Korn » 10 nov. 2020, 13:39

Ave a écrit :
10 nov. 2020, 13:28
Korn a écrit :
10 nov. 2020, 13:02
roi.de.trefle a écrit :
10 nov. 2020, 11:04
Korn a écrit :
10 nov. 2020, 10:10
De quoi faire revenir les touristes à Paris :arrow:
Ils reviendront quand ils seront vaccinés :wink:
Je n'en suis pas convaincu, tout du moins dans les métropoles où on s'entasse. Cela dépendra surtout de la capacité des différents pays à "nettoyer" cette maladie. J'irai plus facilement en Asie qu'à Paris par exemple.
Le vaccin, à moins qu'il soit miraculeux et t'immunise à vie , n'enlèvera pas tous les freins psychologiques. La seule chose qui pourra le faire, c'est la disparition de la maladie.
C'est peut être valable pour les personnes fragiles, mais je ne pense pas que les jeunes vont se restreindre le jour où les restrictions seront levées. D'autant plus si la maladie est sous contrôle grâce au vaccin et qu'on en parle plus (cela deviendra comme une grippe).
Les jeunes ne se retreignent déjà pas.
Avant que le covid ressemble à une grippe dans l'imaginaire, il va falloir un peu de temps.
De toute façon, une chose est certaine, c'est que beaucoup sous-estime le nombre de personnes à risques. Ca ne se résume pas au plus de 80 ans comme on peut le lire parfois. J'ai entendu le chiffre de 15 millions en France, en Allemagne, 30 à 40% de la population. Aux US, ça doit être bien plus.

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5568
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6328 Message par Ave » 10 nov. 2020, 13:41

Korn a écrit :
10 nov. 2020, 13:39
Ave a écrit :
10 nov. 2020, 13:28
Korn a écrit :
10 nov. 2020, 13:02
roi.de.trefle a écrit :
10 nov. 2020, 11:04


Ils reviendront quand ils seront vaccinés :wink:
Je n'en suis pas convaincu, tout du moins dans les métropoles où on s'entasse. Cela dépendra surtout de la capacité des différents pays à "nettoyer" cette maladie. J'irai plus facilement en Asie qu'à Paris par exemple.
Le vaccin, à moins qu'il soit miraculeux et t'immunise à vie , n'enlèvera pas tous les freins psychologiques. La seule chose qui pourra le faire, c'est la disparition de la maladie.
C'est peut être valable pour les personnes fragiles, mais je ne pense pas que les jeunes vont se restreindre le jour où les restrictions seront levées. D'autant plus si la maladie est sous contrôle grâce au vaccin et qu'on en parle plus (cela deviendra comme une grippe).
Les jeunes ne se retreignent déjà pas.
Avant que le covid ressemble à une grippe dans l'imaginaire, il va falloir un peu de temps.
De toute façon, une chose est certaine, c'est que beaucoup sous-estime le nombre de personnes à risques. Ca ne se résume pas au plus de 80 ans comme on peut le lire parfois. J'ai entendu le chiffre de 15 millions en France, en Allemagne, 30 à 40% de la population. Aux US, ça doit être bien plus.
Les personnes à risques représentent 1/3 de la population environ.
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 14380
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12
Localisation : Saumur (49)

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6329 Message par Suricate » 10 nov. 2020, 13:45

C'est quoi une personne "à risque" ?

Korn
-+
-+
Messages : 1835
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6330 Message par Korn » 10 nov. 2020, 13:49

Suricate a écrit :
10 nov. 2020, 13:45
C'est quoi une personne "à risque" ?
Tout est là :

https://www.service-public.fr/particuli ... tes/A14380

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 5298
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Est Morbihan

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6331 Message par ddv » 10 nov. 2020, 15:18

Korn a écrit :
10 nov. 2020, 13:39
Ave a écrit :
10 nov. 2020, 13:28
Korn a écrit :
10 nov. 2020, 13:02
roi.de.trefle a écrit :
10 nov. 2020, 11:04


Ils reviendront quand ils seront vaccinés :wink:
Je n'en suis pas convaincu, tout du moins dans les métropoles où on s'entasse. Cela dépendra surtout de la capacité des différents pays à "nettoyer" cette maladie. J'irai plus facilement en Asie qu'à Paris par exemple.
Le vaccin, à moins qu'il soit miraculeux et t'immunise à vie , n'enlèvera pas tous les freins psychologiques. La seule chose qui pourra le faire, c'est la disparition de la maladie.
C'est peut être valable pour les personnes fragiles, mais je ne pense pas que les jeunes vont se restreindre le jour où les restrictions seront levées. D'autant plus si la maladie est sous contrôle grâce au vaccin et qu'on en parle plus (cela deviendra comme une grippe).
Les jeunes ne se retreignent déjà pas.
Avant que le covid ressemble à une grippe dans l'imaginaire, il va falloir un peu de temps.
De toute façon, une chose est certaine, c'est que beaucoup sous-estime le nombre de personnes à risques. Ca ne se résume pas au plus de 80 ans comme on peut le lire parfois. J'ai entendu le chiffre de 15 millions en France, en Allemagne, 30 à 40% de la population. Aux US, ça doit être bien plus.
N'importe quoi. Aussi n'importe quoi que les prévisions catastrophiques des modèles big data qui simulent les épidémies.
Par contre, ce qui est sûr, c'est que des personnes qui ont l'habitude de faire une activité physique et/ou de prendre le soleil le week-end (vitamine D) vont devenir progressivement des "personnes à risques" vu que le gouvernement criminel les empêche de faire ces deux activités !
"La Bête de l'événement est là; et elle arrive." - "Cette règle des 6, qui est une règle de bon sens, que chacun peut avoir, il faut essayer de se l'appliquer à soi-même." - E. Macron, 2020

Korn
-+
-+
Messages : 1835
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6332 Message par Korn » 10 nov. 2020, 15:46

De rien :mrgreen:

https://www.agenceecofin.com/vu-dafriqu ... aut-risque

"En Europe, jusqu'à 40 % de la population allemande est considérée comme "à haut risque" face à la Covid-19, selon le ministre de la Santé, Jens Spahn, dans une déclaration au journal Bild. "

Laudes
Messages : 58
Enregistré le : 15 août 2012, 21:10

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6333 Message par Laudes » 10 nov. 2020, 17:08

A tonytcr, vous faites quoi au juste, à l'hôpital ? Votre témoignage est étrange. Sur le fond et la forme. Sûrement honnête, je ne remets pas en question votre bonne foi, mais décalé par rapport à une approche pragmatique de réanimation, à coup sûr.

supermascotte
Messages : 427
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6334 Message par supermascotte » 10 nov. 2020, 18:51

ddv a écrit :
10 nov. 2020, 15:18
Korn a écrit :
10 nov. 2020, 13:39
Ave a écrit :
10 nov. 2020, 13:28
Korn a écrit :
10 nov. 2020, 13:02


Je n'en suis pas convaincu, tout du moins dans les métropoles où on s'entasse. Cela dépendra surtout de la capacité des différents pays à "nettoyer" cette maladie. J'irai plus facilement en Asie qu'à Paris par exemple.
Le vaccin, à moins qu'il soit miraculeux et t'immunise à vie , n'enlèvera pas tous les freins psychologiques. La seule chose qui pourra le faire, c'est la disparition de la maladie.
C'est peut être valable pour les personnes fragiles, mais je ne pense pas que les jeunes vont se restreindre le jour où les restrictions seront levées. D'autant plus si la maladie est sous contrôle grâce au vaccin et qu'on en parle plus (cela deviendra comme une grippe).
Les jeunes ne se retreignent déjà pas.
Avant que le covid ressemble à une grippe dans l'imaginaire, il va falloir un peu de temps.
De toute façon, une chose est certaine, c'est que beaucoup sous-estime le nombre de personnes à risques. Ca ne se résume pas au plus de 80 ans comme on peut le lire parfois. J'ai entendu le chiffre de 15 millions en France, en Allemagne, 30 à 40% de la population. Aux US, ça doit être bien plus.
N'importe quoi. Aussi n'importe quoi que les prévisions catastrophiques des modèles big data qui simulent les épidémies.
Par contre, ce qui est sûr, c'est que des personnes qui ont l'habitude de faire une activité physique et/ou de prendre le soleil le week-end (vitamine D) vont devenir progressivement des "personnes à risques" vu que le gouvernement criminel les empêche de faire ces deux activités !
:lol:

Heureusement le ridicule et la connerie ne tuent pas. Il resterait au coronavirus plus grand monde a infecter.

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 5298
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Est Morbihan

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6335 Message par ddv » 10 nov. 2020, 19:24

supermascotte a écrit :
10 nov. 2020, 18:51
:lol:

Heureusement le ridicule et la connerie ne tuent pas. Il resterait au coronavirus plus grand monde a infecter.
Oui oui, bien sûr, c'est bien connu, l'activité physique et la vitamine D ne servent à rien :roll:
"La Bête de l'événement est là; et elle arrive." - "Cette règle des 6, qui est une règle de bon sens, que chacun peut avoir, il faut essayer de se l'appliquer à soi-même." - E. Macron, 2020

tonytcr
Messages : 154
Enregistré le : 19 juin 2014, 10:14

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6336 Message par tonytcr » 10 nov. 2020, 22:36

Laudes a écrit :
10 nov. 2020, 17:08
A tonytcr, vous faites quoi au juste, à l'hôpital ? Votre témoignage est étrange. Sur le fond et la forme. Sûrement honnête, je ne remets pas en question votre bonne foi, mais décalé par rapport à une approche pragmatique de réanimation, à coup sûr.
Je suis infirmier en Rea ,je ne vois pas ce qui est étrange dans mon "témoignage", si vous le dite que mon approche est décalé et peu pragmatique .
C'est pourtant ce qui se passe en ce moment en REA , on fait bien des choix et surtout actuellement avec le Covid .

Vous y connaissez quoi à la Rea vous ?
Désolé , je consulte le forum a la débauche ou avant l'embauche (message du matin avant et la après débauche )

Avatar du membre
goinfrimmo
~~+
~~+
Messages : 5997
Enregistré le : 07 juin 2008, 10:29
Localisation : 92 O

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6337 Message par goinfrimmo » 11 nov. 2020, 12:35

Tatiana Ventôse a toujours le Covid:


jobserve75
Messages : 1136
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6338 Message par jobserve75 » 11 nov. 2020, 17:32

tonytcr a écrit :
10 nov. 2020, 22:36
Laudes a écrit :
10 nov. 2020, 17:08
A tonytcr, vous faites quoi au juste, à l'hôpital ? Votre témoignage est étrange. Sur le fond et la forme. Sûrement honnête, je ne remets pas en question votre bonne foi, mais décalé par rapport à une approche pragmatique de réanimation, à coup sûr.
Je suis infirmier en Rea ,je ne vois pas ce qui est étrange dans mon "témoignage", si vous le dite que mon approche est décalé et peu pragmatique .
C'est pourtant ce qui se passe en ce moment en REA , on fait bien des choix et surtout actuellement avec le Covid .

Vous y connaissez quoi à la Rea vous ?
Désolé , je consulte le forum a la débauche ou avant l'embauche (message du matin avant et la après débauche )
Je ne connais pas la réa mais en psy, nous sommes sans cesse à jongler pour savoir qui on peut faire sortir pour libérer une place pour un patient qui décompense; il m’arrive même parfois d’admettre des patients en chambre d’isolement faute de lits...
Concernant le nombre de lits, il est évident qu’ils ont baissé depuis 40 ans mais nous sommes passés de l’asile à l’hôpital psy. La psychiatrie n’est donc pas un bon exemple. Précédemment, on ne sortait pas d’un asile. Désormais, les nouveaux traitements sont bien plus efficaces. Mais il faut trouver le bon et parfois, cela nécessite plusieurs semaines d’hospitalisation;

Laudes
Messages : 58
Enregistré le : 15 août 2012, 21:10

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6339 Message par Laudes » 11 nov. 2020, 21:07

tonytcr a écrit :
10 nov. 2020, 22:36

Je suis infirmier en Rea ,je ne vois pas ce qui est étrange dans mon "témoignage", si vous le dite que mon approche est décalé et peu pragmatique .
C'est pourtant ce qui se passe en ce moment en REA , on fait bien des choix et surtout actuellement avec le Covid .

Vous y connaissez quoi à la Rea vous ?
Désolé , je consulte le forum a la débauche ou avant l'embauche (message du matin avant et la après débauche )
Je suis réanimateur. Et de façon assez etonnante, j'ai fait, pour répondre à jobserve75, de la psychiatrie pendant mon internat.
A coup sûr, on ne peut comparer les moyens alloués aux 2 spécialités, au détriment de la psychiatrie cela va sans dire. Évidemment la T2A a grandement creusé les fossés budgétaires en faveur des spécialités techniques.
Infirmier en réa, c'est un magnifique métier. Accessoirement hyper intéressant par les compétences que vous acquérez avec les années. Je reste cependant modérément d'accord avec votre approche, que je trouve plus émotionnelle qu'objective, si vous voulez.
Loin de moi l'idée de dire que la période que nous traversons n'est pas exceptionnellement difficile, presque plus moralement que physiquement.
Néanmoins, nous ne pouvons nier une certaine réalité statistique à cette maladie, quelles que soient les exceptions qui remplissent nos réas.
Désolé pour ces digressions, je lis le forum pour m'informer des nouvelles de l'immobilier, pas pour parler de cette foutue crise

supermascotte
Messages : 427
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6340 Message par supermascotte » 12 nov. 2020, 08:10

Laudes a écrit :
11 nov. 2020, 21:07
tonytcr a écrit :
10 nov. 2020, 22:36

Je suis infirmier en Rea ,je ne vois pas ce qui est étrange dans mon "témoignage", si vous le dite que mon approche est décalé et peu pragmatique .
C'est pourtant ce qui se passe en ce moment en REA , on fait bien des choix et surtout actuellement avec le Covid .

Vous y connaissez quoi à la Rea vous ?
Désolé , je consulte le forum a la débauche ou avant l'embauche (message du matin avant et la après débauche )
Je suis réanimateur. Et de façon assez etonnante, j'ai fait, pour répondre à jobserve75, de la psychiatrie pendant mon internat.
A coup sûr, on ne peut comparer les moyens alloués aux 2 spécialités, au détriment de la psychiatrie cela va sans dire. Évidemment la T2A a grandement creusé les fossés budgétaires en faveur des spécialités techniques.
Infirmier en réa, c'est un magnifique métier. Accessoirement hyper intéressant par les compétences que vous acquérez avec les années. Je reste cependant modérément d'accord avec votre approche, que je trouve plus émotionnelle qu'objective, si vous voulez.
Loin de moi l'idée de dire que la période que nous traversons n'est pas exceptionnellement difficile, presque plus moralement que physiquement.
Néanmoins, nous ne pouvons nier une certaine réalité statistique à cette maladie, quelles que soient les exceptions qui remplissent nos réas.
Désolé pour ces digressions, je lis le forum pour m'informer des nouvelles de l'immobilier, pas pour parler de cette foutue crise
L'évolution du marché immobilier est intimement liée à cette crise et aux dégâts qu'elle a et va causer à l'économie.

On ne peut pas parler du marché immobilier sans se pencher sur les effets de la crise.

Avant le coronavirus, le marché immobilier a connu pendant plus de 2 décennies une évolution bullesque sans précédent. Cette explosion des prix surtout dans les métropoles est due pour l'essentiel a 3 moteurs :

- la baisse des taux de crédit immobilier qui a baissé considérablement le coût du crédit et augmenté par voie de conséquence la solvabilité des ménages
- la concentration démographique autour de métropoles.
- Plus récemment le phénomène airbnb.

Ces 3 moteurs sont actuellement éteints:

- les taux de crédits immobilier ont atteint un plancher. Dorénavant ils ne peuvent plus baisser davantage. Tout ce qu'ils peuvent faire, c'est se stabiliser ou augmenter. Pire, le HCSF a imposé aux banques des critères d'octroi stricts à respecter qui mettent un terme à la période d'excès de ces dernières années ou les banques distribuaient des crédits à gogo. Enfin, la recession inédite actuelle et la hausse du chômage qu'elle va déclencher va frapper durement la solvabilité des ménages.

- la crise du coronavirus a entraîné un bouleversement dans les modes de travail avec une généralisation du teletravail. Meme si le coronavirus venait à disparaître tout porte à croire que les entreprises et les salariés vont considérer le teletravail comme un acquis. Pour les uns, le teletravail est une source d'économie considerable au niveau des bureaux surtout en période de crise. Pour les autres, c'est une amélioration considérable des conditions de travail.
Avec 2 jours de teletravail par semaine voire plus, les entreprises vont pouvoir réduire de 40% la superficie de leur bureaux et réduire d'autant leurs charges et les salariés pourront se permettre d'habiter plus loin de leur lieu de travail sans que le temps de trajet pèse trop sur leur quotidien. Les gens pourront donc s'éloigner des centre villes et agglomérations.

- airbnb a pu prospérer grâce aux voyages d'affaires et au tourisme de masse. La crise du coronavirus a stoppé net l'un comme l'autre. Il faudra un bon bout de temps avant que le tourisme se remette de cette crise. Et il n'est pas dit que le tourisme pourra retrouver ses niveaux de 2019 et est ce qu'il y aura toujours autant de voyages d'affaire, rien n'est moins sûr.

Ajoutons a ça que l'on traverse une recession d'anthologie et que le chômage va exploser des records, le marché immobilier va en prendre plein la gueule.

Laudes
Messages : 58
Enregistré le : 15 août 2012, 21:10

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6341 Message par Laudes » 12 nov. 2020, 09:52

Je parlais bien sûr de la crise... hospitalière :)

Cris28
Messages : 399
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6342 Message par Cris28 » 13 nov. 2020, 00:07

supermascotte a écrit :
12 nov. 2020, 08:10
Laudes a écrit :
11 nov. 2020, 21:07
tonytcr a écrit :
10 nov. 2020, 22:36

Je suis infirmier en Rea ,je ne vois pas ce qui est étrange dans mon "témoignage", si vous le dite que mon approche est décalé et peu pragmatique .
C'est pourtant ce qui se passe en ce moment en REA , on fait bien des choix et surtout actuellement avec le Covid .

Vous y connaissez quoi à la Rea vous ?
Désolé , je consulte le forum a la débauche ou avant l'embauche (message du matin avant et la après débauche )
Je suis réanimateur. Et de façon assez etonnante, j'ai fait, pour répondre à jobserve75, de la psychiatrie pendant mon internat.
A coup sûr, on ne peut comparer les moyens alloués aux 2 spécialités, au détriment de la psychiatrie cela va sans dire. Évidemment la T2A a grandement creusé les fossés budgétaires en faveur des spécialités techniques.
Infirmier en réa, c'est un magnifique métier. Accessoirement hyper intéressant par les compétences que vous acquérez avec les années. Je reste cependant modérément d'accord avec votre approche, que je trouve plus émotionnelle qu'objective, si vous voulez.
Loin de moi l'idée de dire que la période que nous traversons n'est pas exceptionnellement difficile, presque plus moralement que physiquement.
Néanmoins, nous ne pouvons nier une certaine réalité statistique à cette maladie, quelles que soient les exceptions qui remplissent nos réas.
Désolé pour ces digressions, je lis le forum pour m'informer des nouvelles de l'immobilier, pas pour parler de cette foutue crise
L'évolution du marché immobilier est intimement liée à cette crise et aux dégâts qu'elle a et va causer à l'économie.

On ne peut pas parler du marché immobilier sans se pencher sur les effets de la crise.

Avant le coronavirus, le marché immobilier a connu pendant plus de 2 décennies une évolution bullesque sans précédent. Cette explosion des prix surtout dans les métropoles est due pour l'essentiel a 3 moteurs :

- la baisse des taux de crédit immobilier qui a baissé considérablement le coût du crédit et augmenté par voie de conséquence la solvabilité des ménages
- la concentration démographique autour de métropoles.
- Plus récemment le phénomène airbnb.

Ces 3 moteurs sont actuellement éteints:

- les taux de crédits immobilier ont atteint un plancher. Dorénavant ils ne peuvent plus baisser davantage. Tout ce qu'ils peuvent faire, c'est se stabiliser ou augmenter. Pire, le HCSF a imposé aux banques des critères d'octroi stricts à respecter qui mettent un terme à la période d'excès de ces dernières années ou les banques distribuaient des crédits à gogo. Enfin, la recession inédite actuelle et la hausse du chômage qu'elle va déclencher va frapper durement la solvabilité des ménages.

- la crise du coronavirus a entraîné un bouleversement dans les modes de travail avec une généralisation du teletravail. Meme si le coronavirus venait à disparaître tout porte à croire que les entreprises et les salariés vont considérer le teletravail comme un acquis. Pour les uns, le teletravail est une source d'économie considerable au niveau des bureaux surtout en période de crise. Pour les autres, c'est une amélioration considérable des conditions de travail.
Avec 2 jours de teletravail par semaine voire plus, les entreprises vont pouvoir réduire de 40% la superficie de leur bureaux et réduire d'autant leurs charges et les salariés pourront se permettre d'habiter plus loin de leur lieu de travail sans que le temps de trajet pèse trop sur leur quotidien. Les gens pourront donc s'éloigner des centre villes et agglomérations.

- airbnb a pu prospérer grâce aux voyages d'affaires et au tourisme de masse. La crise du coronavirus a stoppé net l'un comme l'autre. Il faudra un bon bout de temps avant que le tourisme se remette de cette crise. Et il n'est pas dit que le tourisme pourra retrouver ses niveaux de 2019 et est ce qu'il y aura toujours autant de voyages d'affaire, rien n'est moins sûr.

Ajoutons a ça que l'on traverse une recession d'anthologie et que le chômage va exploser des records, le marché immobilier va en prendre plein la gueule.
Personnellement, je ne suis pas d'accord sur tout:

- les taux de crédits immos ont atteint un plancher certes. Mais il en reste encore sous le pied, pas beaucoup, mais un peu. Les taux peuvent encore enfoncer un peu plus le plancher et la durée s'allonger. Bon, ça ne va pas se jouer à grand chose, mais quand même, ça peut exister. Quant à la récession, tant que l'Europe distribuera l'argent et rachètera les titres des boîtes en difficulté, difficile d'en évaluer l'impact.

- le développement du télétravail à outrance, j'y crois à moitié. Au bout du 1er confinement, tout le monde voulait partir en province. Je n'en connais pas qui l'ont fait. Par contre, j'en connais plusieurs qui avaient ce projet à l'issue du confinement (ou même avant), et qui l'ont abandonné depuis, trop compliqué. Si c'est pour bien vivre 2 jours par semaine + le week-end mais galérer les 3 autres jours, le cap à passer n'est pas évident pour tout le monde. En plus, quand tu n'es plus là, tu es moins ou plus visible, donc si tu as un tant soit peu d'ambition, tu restes à proximité. De la même manière, j'ai entendu pas mal de boîtes qui promettaient du télétravail à gogo, et beaucoup sont revenues dessus depuis. Je pense que le télétravail va se développer, mais plus doucement que les medias peuvent le faire croire. Oui, 1 jour/semaine, pour davantage, ça attendra.

- Airbnb, je ne commenterai pas. J'ai du mal à vraiment évaluer l'impact de la "fin" de ces locations bon marché, et si elles avaient un réel impact significatif sur le crédit.

A titre perso, je suis de ceux qui pensent que le marché corrigera. Mais AMA, pas tout de suite, et pas dans la mesure de la crise que nous traversons.

Korn
-+
-+
Messages : 1835
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6343 Message par Korn » 13 nov. 2020, 13:15

En fait, il suffit de relativiser tous les facteurs baissiers pour s'autoconvaincre.

L'impact de la crise, il suffit de regarder l'évolution du chômage et la CA des boîtes en 2020.

On peut emprunter à 0,5% 0,6% sur 15 ans. C'est sûr, les taux peuvent encore baisser et les banques devenir moins sélectives alors qu'on traverse une énorme crise.

Quant au développement du télétravail, c'est simplement devenu une obligation pour les entreprises.

Toutes ne sont pas réticentes, bien au contraire. Celles qui le sont vont bientôt se faire aligner.

"PSA veut généraliser le télétravail pour réduire les surfaces de bureaux de 30%"
https://www.challenges.fr/automobile/ac ... ers_737304

L'impact des locations Airbnb dans les grandes villes a déjà été démontré. Pour autant, elles continueront de prospérer au vert et en bord de mer.
A Paris, la municipalité veut les dégommer. Le bazooka de l'impôt et des taxes est pour bientôt, les élus des villes concernés pressent le fouvernement de relever tous les plafonds de taux en vigeur.

supermascotte
Messages : 427
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6344 Message par supermascotte » 14 nov. 2020, 09:21

Cris28 a écrit :
13 nov. 2020, 00:07
Personnellement, je ne suis pas d'accord sur tout:

- les taux de crédits immos ont atteint un plancher certes. Mais il en reste encore sous le pied, pas beaucoup, mais un peu. Les taux peuvent encore enfoncer un peu plus le plancher et la durée s'allonger. Bon, ça ne va pas se jouer à grand chose, mais quand même, ça peut exister. Quant à la récession, tant que l'Europe distribuera l'argent et rachètera les titres des boîtes en difficulté, difficile d'en évaluer l'impact.

- le développement du télétravail à outrance, j'y crois à moitié. Au bout du 1er confinement, tout le monde voulait partir en province. Je n'en connais pas qui l'ont fait. Par contre, j'en connais plusieurs qui avaient ce projet à l'issue du confinement (ou même avant), et qui l'ont abandonné depuis, trop compliqué. Si c'est pour bien vivre 2 jours par semaine + le week-end mais galérer les 3 autres jours, le cap à passer n'est pas évident pour tout le monde. En plus, quand tu n'es plus là, tu es moins ou plus visible, donc si tu as un tant soit peu d'ambition, tu restes à proximité. De la même manière, j'ai entendu pas mal de boîtes qui promettaient du télétravail à gogo, et beaucoup sont revenues dessus depuis. Je pense que le télétravail va se développer, mais plus doucement que les medias peuvent le faire croire. Oui, 1 jour/semaine, pour davantage, ça attendra.

- Airbnb, je ne commenterai pas. J'ai du mal à vraiment évaluer l'impact de la "fin" de ces locations bon marché, et si elles avaient un réel impact significatif sur le crédit.

A titre perso, je suis de ceux qui pensent que le marché corrigera. Mais AMA, pas tout de suite, et pas dans la mesure de la crise que nous traversons.
1) non il ne reste pas un petit quelque chose sous le plancher qui permettrait aux banques d'abaisser les taux de credit immobilier. Les taux de credit immobilier ont atteint un plus bas historique en décembre 2019 et ça c'est un changement de paradigme historique puisqu'on quitte une ère pendant laquelle les taux n'ont cessé de baisser pendant plus de 3 décennies. Les banques peuvent elles baisser les taux? Bah non, d'ailleurs au regard des taux actuels, les crédits immobiliers ne leur rapportent déjà presque rien, c'est à la limite si elles ne perdent pas d'argent dessus. Le taux de crédit immobilier est avant tout un produit d'appel pour leur permettre d'attirer de nouveaux clients sur lesquels ils pourront se rémunérer via d'autres services bancaires

Au contraire, on peut craindre très sérieusement que les taux remontent avec la crise et les faillites à venir. Au tout début de la crise, les taux avaient d'ailleurs remonté. Ils ont rebaissé par la suite. Mais il ne faut pas se leurrer cette dernière baisse est une baisse en trompe l'œil. La vérité, c'est que le crédit se restreignant, de plus en plus d’acheteurs potentiels avec un profil moins bons abandonnent leur projet ou se voient refuser un crédit par la banque. Ne reste au final que des bons profils qui se voient octroyés un crédit. Mécaniquement ces bons profils ont droit à des taux plus avantageux donc la moyenne des taux des crédits accordés s'améliore et on a l'impression que les taux baissent.

2) la question du teletravail est clairement cruciale et cet élément va probablement rebattre les cartes.

Au contraire, beaucoup de boîtes étaient très réticentes à adopter du teletravail à la base parce qu'elles avaient peur pour des raisons de management et ont finalement fini par aimer. En moyenne les salariés sont plus productifs. C'est du gagnant gagnant. Evidemment le teletravail a 100% c'est une mauvaise idée. Il y a malgré tout besoin de garder des attaches. Apres il peut rester quelques boîtes réfractaires, mais au final ces boîtes finiront soit par se résigner soit par disparaître faute de ne pouvoir soutenir une concurrence qui aura un avantage considerable en termes de réduction de charges (réduire de 40% les surfaces de bureaux c'est une économie ENORME)

Apres il faut donner du temps au temps. Il ne faut pas s'attendre à ce que les parisiens fuient tous du jour au lendemain pour aller s'enterrer dans le juras. Mais t'inquiète pas sur le fait que l'idée va faire son chemin dans la tête de la plupart des français. Pouvoir travailler dans une grande ville en alternant avec le teletravail mais avoir un logement en périphérie pour un coût bien moins élevé qu'en grande ville avec plus de surface, un logement de meilleure facture éventuellement un bureau dédié au teletravail et possiblement un jardin, etc... c'est le prochain mode de vie tendance que tout un chacun voudra s'offrir. Mais évidemment ça ne se fera pas du jour au lendemain. D'autant plus qu'on traverse une crise et qu'en temps de crise, on est moins tenté de se lancer dans un projet immobilier.

De toute façon, c'est le propre du marché immobilier. C'est un marché avec beaucoup d'inertie. Acheter/vendre un logement n'est pas une décision que les gens font sur un coup de tête. Donc c'est une tendance de fond qu'il faudra monitorat sur 10 / 20 ans.

Ensuite il faut arrêter avec les sophisme du genre "moi dans mon entourage..." ton cas personnel n'est pas significatif ou représentatif de quoi que ce soit. Moi a titre personnel, des gens qui ont décidé de quitter Paris, justement j'en connais. Et j'en suis d'autant plus surpris venant de personne que je n'aurais jamais cru voir quitter Paris. Ceci étant je ne base pas mon point de vue sur des observations personnelles.

La réalité c'est qu'on commence déjà a constater dans les chiffres un frémissement qui valide cette tendance de fond. Le stock de bien a explosé à un niveau historique après le deconfinement (bon là il fait du surplace depuis 1 -2 mois, mais nul doute qu'il va de nouveau augmenter après le 2nd deconfinement). Les prix a Paris ont stagné dans un premier temps et là ils sont en train de baisser.

A l'inverse, les villes et les campagnes plus excentrée retrouvent un dynamisme sur le marché immobilier et on commence à voir débarquer des gens des villes. Ce n'est évidemment pas encore un raz de marée mais ce n'est que le début.

3) Airbnb et toutes les plate-formes de location courte durée ainsi que l'investissement locatif en general sont un puissant phénomène qui a largement contribué à la volatilité des prix depuis 10 ans.

Airbnb a été un puissant levier qui a offert aux propriétaires la possibilité d'augmenter considérablement leur rentabilité y compris dans des grandes villes comme Paris.

De manière plus general, ces dernières années on a vu pulluler sur internet et youtube des "gourous de l'immobilier" promettant la liberté financière et des revenus "garanti sans risques" inciter des dizaines de milliers de français à s'endetter pour acheter des petits studios ou 2 p à mettre en location parfois en abusant de la complaisance des banques et en empilant les crédits immobiliers pour augmenter l'effet de levier. Cette tendance a créé une pression acheteuse énorme en particulier dans les grandes villes ou les investisseurs sont devenus majoritaires. Juste pour donner un ordre de grandeur, les logements airbnb c'est plus de 50 000 rien qu'à Paris et les logement en location (logements sociaux compris) représentent plus de la moitié du parc immobilier.

Avec la crise du coronavirus, le tourisme est mort pour une longue période, la précarité et le chômage vont augmenter massivement même si les mesures du gouvernement ont permis de limiter leur impact et de retarder la catastrophe.

Mais toujours est-il que pour les hôtes Airbnb c'est la catastrophe et meme pour les locations classiques les loyers impayés augmentent et vont augmenter. Pour un grand nombre d'investisseurs, nul doute que ça va être très très compliqué.

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1949
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6345 Message par ProfGrincheux » 14 nov. 2020, 12:15

supermascotte a écrit :
14 nov. 2020, 09:21
De manière plus general, ces dernières années on a vu pulluler sur internet et youtube des "gourous de l'immobilier" promettant la liberté financière et des revenus "garanti sans risques" inciter des dizaines de milliers de français à s'endetter pour acheter des petits studios ou 2 p à mettre en location parfois en abusant de la complaisance des banques et en empilant les crédits immobiliers pour augmenter l'effet de levier. Cette tendance a créé une pression acheteuse énorme en particulier dans les grandes villes ou les investisseurs sont devenus majoritaires.
J'aimerais bien savoir précisément et avec des sources combien de français se sont lancés dans l'investissement immobilier avec effet de levier, 0 patrimoine et de faibles revenus par ailleurs. On peut jouer à ça si on est un pro du bâtiment ou si on a des aptitudes particulières. Mais pas si on découvre la notion d'investissement immobilier sur YouTube ....

J'aimerais bien savoir combien de gens ont suivi ces influenceurs. Et qu'est ce que ces derniers en ont retiré.

Enfin c'est vrai que ca fait penser à la strip-teaseuse subprime de The Big Short.

Je veux bien que les banques prêtent trop ou ont trop prété. La dernière fois que j'ai vu mon conseiller bancaire il m'a conseillé de m'endetter plus. Je regretterai peut être de n'avoir pas suivi son conseil. Mais c'est le même qui me disait que le fonds euros d'une AV que je voulais liquider faisait +1.8% alors qu'il faisait +0.8%. :mrgreen:


Avec la crise du coronavirus, le tourisme est mort pour une longue période, la précarité et le chômage vont augmenter massivement même si les mesures du gouvernement ont permis de limiter leur impact et de retarder la catastrophe.


La durée de cette longue période changera pas mal de choses.
Mais toujours est-il que pour les hôtes Airbnb c'est la catastrophe et meme pour les locations classiques les loyers impayés augmentent et vont augmenter. Pour un grand nombre d'investisseurs, nul doute que ça va être très très compliqué.
Combien?

Si un -20% de baisse sur l'immobilier ou 2 ans d'impayés est un drame pour un investisseur immobilier, c'est qu'il a eu tort de de lancer la dedans. Toute personne raisonnable sait que ça peut arriver. La banque qui prête sait que ça peut arriver. Même mon conseiller bancaire le sait.

Dans un argument dont le fond est quantitatif, on donne des chiffres. Sinon même si comme ici il est plausible il n'est pas convaincant.

Les arguments qualitatifs ont leur place si on discute les effets de structure, mais, ça, c'est du long terme.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

supermascotte
Messages : 427
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6346 Message par supermascotte » 14 nov. 2020, 14:40

Suffit de chercher un peu pour trouver des éléments de réponse.

https://www.leparisien.fr/economie/immo ... 125266.php
« Franchement, je ne comprends pas ceux qui ne s'y mettent pas… » La boutade, qui émane d'un conseil en gestion de patrimoine, est certes un peu provocatrice. Elle n'en reflète pas moins une nouvelle réalité du marché immobilier : de plus en plus de gens investissent dans l'ancien.

Selon les derniers chiffres du réseau d'agences Century 21 (2e en France derrière Orpi), au premier semestre 2019, 26,5 % des Français ayant acquis un appartement ou une maison se sont lancés, non pour s'offrir une résidence principale ou secondaire, mais pour investir (et donc louer) dans la pierre – par rapport au premier semestre 2018, l'envolée est de… 31,8 %.

Nicolas Gay, tout jeune patron de la première agence immobilière en ligne, Welmo, confirme cette tendance « dans les 15 principales villes de France où nous sommes présents ». Même écho, aussi, du côté de Meilleurtaux, où « les dossiers investisseur représentent désormais 20 % du stock, contre 15 % il y a deux ans », atteste la porte-parole, Maël Bernier, qui souligne que « ce phénomène touche tout le monde, depuis les cadres jusqu'aux retraités, en passant par des employés ou des ouvriers ».

Même les petits revenus en profitent
Il faut dire que la baisse continue des taux d'intérêt, qui ne cessent d'enfoncer le plancher, est passée par là : cette dégringolade historique permet de « solvabiliser » un nombre de plus en plus grand de ménages. « Là où il fallait auparavant gagner 3 100 euros par mois pour pouvoir boucler un dossier de prêt, des revenus de 2 800 euros suffisent désormais », calcule Maël Bernier à titre d'exemple.

Du fait de cette baisse des taux, l'équation économique de tout investissement locatif est par ailleurs bien plus facile à atteindre, car le montant des mensualités du prêt est le plus souvent couvert par le loyer acquitté par le locataire. Très alléchant, donc.

« Échaudés par les soubresauts de la bourse et la faiblesse du livret A, les Français se rendent compte que l'immobilier est la valeur refuge absolue, s'enthousiasme Laurent Vimont, le patron de Century 21, car ils peuvent acheter en s'endettant, et se faire rembourser par leurs locataires. Même s'il reste une petite différence de 100 euros par mois, qui résisterait à cette occasion en or de se constituer un patrimoine pour la retraite ou à transmettre à ses enfants? »

Un pari gagnant en cas de revente
Si le phénomène est général, l'investissement locatif est plus populaire encore dans les villes de France où les prix ont littéralement explosé, comme à Paris où ils tutoient aujourd'hui les 10 000 euros du mètre carré, mais aussi à Bordeaux (Gironde) ou Lyon (Rhône) notamment. Et pour cause : y acquérir un bien de taille correcte pour y loger sa tribu relève désormais de l'impossible, et si la part des propriétaires occupants atteint 58 % au niveau national, elle chute à 34 % à Lyon, 33 % à Paris, et 32 % à Bordeaux.

Investissement locatif : acheter dans l’ancien, le bon choix
Dans ces métropoles, une nouvelle catégorie d'investisseurs est donc née : faute de pouvoir acquérir leur résidence principale, ils restent locataires de leur appartement du parc privé – ou social –, et achètent un bien plus petit pour le louer. Et même s'ils devaient le revendre plus tôt que prévu, ils sont quasiment certains de ne pas y perdre puisque les prix ne cessent de s'envoler.
Image

Sachant que la moyenne historique des investissements locatifs tournaient plutôt aux alentours des 10%, ces dernières années, l'investissement locatif a explosé jusqu'à dépasser plus d'un quart du nombre de transaction au plus haut de la bulle. Fin 2019, peu de temps avant la crise, la part des transactions immobilière dédiée à l'investissement locatif a atteint 27.2% (d'après cet article https://www.lavieimmo.com/placement-imm ... 47450.html)

Pourquoi crois-tu que depuis les années 2010, on vole de record en record en termes de prix des biens immobiliers et en termes de nombre de transactions immobilière à l'année? Comment crois-tu que les prix parisiens ont pu triplé en l'espace de 25 ans alors que les revenus des ménages n'ont augmenté que très légèrement pendant la même période? Certes, la baisse des taux immobiliers en est une cause, mais la spéculation et l'investissement locatif en est une autre. Pourquoi crois-tu qu'il y a en France presqu'autant d'agence immobilière que de Boulangerie? Parce qu'il y en a qui ont bien compris qu'il y avait de l'oseille facile à se faire sur le dos des pigeons qui sont trop bêtes pour ne pas voir la bulle. Pourquoi crois qu'il y a des dizaines de youtubers ou autres sur internet qui essayent de vendre le rêve de la liberté financière et de la vie de rentier à l'âge de vingt-cinq?

Donc oui, ces dernières années, il s'est formé une bulle immobilière qui est assez comparable à la bulle immobilière qui a explosé au début des années 90 et qui a vu la valeur moyenne des biens immobiliers diminuer de 40 % en l'espace de 5-6 ans.

...

Et après, dans 5 ou 10 ans, quand on regardera dans le passé et qu'on observera rétrospectivement cette bulle immobilière, on s'étonnera de la stupidité des gens qui n'ont pas su voir cette bulle qui paraissait pourtant évidente. :roll: :roll: :roll: La vérité, c'est que si les gens ne voient pas venir les bulles, c'est parce qu'ils sont aveugles ou qu'ils sont remplis d'idées reçues qu'ils tiennent pour acquis. Aujourd'hui encore, on doit composer avec des Ben92 qui restent campés sur l'idée que l'immobilier c'est sûr à 100%, que ça ne peut pas baisser (et si ça baisse de 2-3%, c'est pour ensuite grimper de 30-40%), que les arbres montent jusqu'au ciel et que la marmotte emballe le chocolat.

La crise du coronavirus est juste le parfait détonateur qui va faire éclater cette bulle. Il appuie exactement là où ça fait mal.

- Resserrement des conditions du crédit par les banques qui sont extrêmement fragilisées par la crise (La valeur boursière des banques s'est effondrée en moyenne de 50%)
- Tourisme et voyages d'affaire en état de mort cérébral pendant quelques années et donc Airbnb et autres plateformes de locations saisonnière en panique
- Crise sanitaire qui oblige les entreprises à s'adapter avec la généralisation du télétravail. Ce qui va rebattre complètement les cartes du marché immobilier avec des gens qui vont s'échapper des centre villes.
- Crise sanitaire qui va frapper durement les commerces de proximité, les bars, les restaurants, et autres lieux de loisirs (Bref tout l'intérêt de vivre dans des métropoles est annihilé pendant tout le temps que durera la crise du coronavirus)
- Crise économique sans précédent qui va faire exploser le chômage et le nombre de faillite. Donc moins d'acheteurs solvable sur le marché.

Après chacun est libre de croire ce qu'il veut. Moi, je ne fais que développer mon opinion et les appuyer avec les arguments et les éléments que je trouve. Je peux me tromper, mais qui vivra verra.

Cris28
Messages : 399
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6347 Message par Cris28 » 14 nov. 2020, 15:17

Enfin une discussion intéressante!

De mon point de vue, le télétravail reste minoritaire. C'est certes une tendance de fond, mais je la vois mal prendre le pas sur le présentiel. Déjà pour l'argument que je citais (absence physique = transparence, peu de salariés parisiens sont prêts à sacrifier leur carrière), mais aussi simplement parce que - et je crois que nous sommes nombreux à l'avoir expérimenté - le télétravail coupe les relations sociales. 1 jour de télétravail par semaine, c'est chouette, deux jours c'est discutable, au-delà, pour beaucoup l'immense majorité des salariés, c'est subi. Un avantage, le petit côté agréable d'être chez soi, mais pas de quoi pousser les gens à partir loin. Certes, cela fait des économies pour les entreprises, certaines vont imposer 1 ou 2 jours de télétravail par semaine, mais celles qui en imposeront davantage ou l'autoriseront resteront l'exception. Toutefois, il est difficile de prévoir ce que sera le marché du travail à 10 ou 20 ans (par exemple, qui aurait cru il y a 15 ou même 10 ans qu'on serait capable de télétravailler en étant connecté en direct et en permanence avec le serveur de son entreprise), mais je crois qu'à horizon 5 voire 10 ans, le télétravail massif (>1 jour par semaine pour tous) ne se sera pas imposé.

Quand je dis "moi je connais peu de personnes", je le dis parce que je suis depuis plus de 10 ans à Paris & en RP et que j'ai eu des jobs différents dans des boîtes différentes qui m'ont fait voir pas mal de situations différentes. Je ne suis pas omniscient, mais de mon point de vue, l'exode massif ou tout du moins significatif des parisiens & banlieusards vers le Vexin ou la lointaine couronne qu'on nous promettait n'a pas eu lieu et n'aura pas lieu. Les quelques, et il y en a, qui voulaient partir en province, sont les mêmes que ceux qui partaient déjà il y a 20 ou 30 ans, cela n'a pas beaucoup changé, leur nombre n'a pas explosé. A l'échelle de communes de quelques centaines d'habitants perdues mais néanmoins à moins d'une heure trente de Paris, cela peut sembler un raz de marée de voir quelques couples avec enfants s'installer, image qui plus est soutenue par les medias, mais en réalité, le mouvement est beaucoup plus réduit. Il a été fort à la sortie du confinement, puis les gens sont revenus à la raison, s'apercevant que leur vie n'est pas au milieu des champs à 2h de leur boulot même avec une chambre de plus et un jardin plus grand, loin de leurs amis qui ne quittent pas non plus Paris & la proche banlieue, loin de leur vie actuelle. Certes ils ont subi le confinement, mais c'est maintenant fini, et cela le sera d'autant plus dans quelques mois, le temps fera son effet. La tendance de fond depuis des dizaines d'années est à l'accroissement de la densification, pas au départ vers la campagne, et je pense que ça ne changera pas.

Dire que le tourisme est mort pour des années, c'est sans compter sur une tendance qui existe depuis 10 ans. Je ne saurais vous dire si elle va ou ne va pas reprendre. Mais AMA une grande majorité de pays, de régions, de communes, ont intérêt à ce qu'il reprenne. Le sujet reste évidemment la fin de la covid, période sur laquelle absolument personne n'est d'accord. Idem pour le chômage et la précarité: les pauvres se sont appauvris et précarisés, mais les riches se sont enrichis. De mon point de vue, les logements les moins chers (qui ne sont pas à Paris) vont donc perdre de la valeur, mais les plus chers ne vont pas ou peu baisser.

Beaucoup d'indicateurs montrent que le marché immobilier est sur le point de baisser. Mais je retiens aussi que cela fait de nombreuses années que ce genre d'indicateur est élimé sur ce forum, mais le constat final est bien différent de ce que beaucoup anticipent ici. A mon sens, tant qu'il y aura de l'argent, tant qu'il y aura des ambitions d'achat, le marché perdurera. Et aujourd'hui, les deux sont encore présents.

Cris28
Messages : 399
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6348 Message par Cris28 » 14 nov. 2020, 15:40

supermascotte a écrit :
14 nov. 2020, 14:40
Donc oui, ces dernières années, il s'est formé une bulle immobilière qui est assez comparable à la bulle immobilière qui a explosé au début des années 90 et qui a vu la valeur moyenne des biens immobiliers diminuer de 40 % en l'espace de 5-6 ans.

...

Et après, dans 5 ou 10 ans, quand on regardera dans le passé et qu'on observera rétrospectivement cette bulle immobilière, on s'étonnera de la stupidité des gens qui n'ont pas su voir cette bulle qui paraissait pourtant évidente. :roll: :roll: :roll: La vérité, c'est que si les gens ne voient pas venir les bulles, c'est parce qu'ils sont aveugles ou qu'ils sont remplis d'idées reçues qu'ils tiennent pour acquis. Aujourd'hui encore, on doit composer avec des Ben92 qui restent campés sur l'idée que l'immobilier c'est sûr à 100%, que ça ne peut pas baisser (et si ça baisse de 2-3%, c'est pour ensuite grimper de 30-40%), que les arbres montent jusqu'au ciel et que la marmotte emballe le chocolat.

La crise du coronavirus est juste le parfait détonateur qui va faire éclater cette bulle. Il appuie exactement là où ça fait mal.

- Resserrement des conditions du crédit par les banques qui sont extrêmement fragilisées par la crise (La valeur boursière des banques s'est effondrée en moyenne de 50%)
- Tourisme et voyages d'affaire en état de mort cérébral pendant quelques années et donc Airbnb et autres plateformes de locations saisonnière en panique
- Crise sanitaire qui oblige les entreprises à s'adapter avec la généralisation du télétravail. Ce qui va rebattre complètement les cartes du marché immobilier avec des gens qui vont s'échapper des centre villes.
- Crise sanitaire qui va frapper durement les commerces de proximité, les bars, les restaurants, et autres lieux de loisirs (Bref tout l'intérêt de vivre dans des métropoles est annihilé pendant tout le temps que durera la crise du coronavirus)
- Crise économique sans précédent qui va faire exploser le chômage et le nombre de faillite. Donc moins d'acheteurs solvable sur le marché.

Après chacun est libre de croire ce qu'il veut. Moi, je ne fais que développer mon opinion et les appuyer avec les arguments et les éléments que je trouve. Je peux me tromper, mais qui vivra verra.
C'est quand même couillu d'écrire ça, sachant que c'est le discours depuis 15 ans sur ce forum, et que le marché explose depuis 20 ans.
Et quand il a baissé à la fin des années 2000, la baisse n'a pas tenu et a vite été rattrapée puis dépassée en quelques années (je parle pour Paris & RP que je scrute plus souvent).

Il y a des arguments pour et des arguments contre. J'ai autant d'arguments pour contrer ce que vous dites:
- Pas de choix que de laisser le robinet du crédit ouvert pendant des années (ce n'est pas moi qui le dit). Les banques ne sont pas "extrêmement fragilisées" par la crise, certaines ont fait des pertes, mais pour rappel, elles ont fait de beaux résultats au 3ème trimestre. C'est donc temporaire et lié à la covid. Dès la fin de la crise, leur valo va repartir. Et les crédits continueront d'être attribués, peut-être moins qu'avant la crise, mais cette baisse ne sera pas assez significative pour brider le marché.
- Le tourisme va reprendre dès 2021, il y a plusieurs vaccins en cours. C'est une tendance de fond qui va se poursuivre. Il en reste des chinois qui n'ont pas encore visité la France, et des Indiens qui vont être de plus en plus nombreux et de plus en riches pour y venir.
- Le télétravail ne remettra pas en cause le lieu d'habitation des salariés. Il existe depuis des années et cela n'a pas eu d'impact matériel sur leur localisation.
- Sur le chômage, idem réponse précédente sur le vaccin. Le marché est calme en ce moment, mais comme chaque fin d'année.
- Crise économique actuelle contrée par le soutien de l'Europe tant que cela sera nécessaire. Et dès la fin de la crise, cela reprendra comme avant.

Je ne crois évidemment pas à tout ce que je viens d'écrire, mais je ne serai pas aussi affirmatif que vous. Le discours sur ce forum et celui que vous soutenez sont apocalyptiques (explosion de la bulle, les arbres montent jusqu'au ciel et j'en passe) et désavoués depuis des années. Une partie est sans doute vraie et se vérifiera. Mais une autre conduira, je pense, à sa modération.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22724
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6349 Message par lecriminel » 14 nov. 2020, 16:01

Cris28 a écrit :
14 nov. 2020, 15:40
le marché explose depuis 20 ans.
oui,
amuse toi à faire le calcul de ce qu'un couple de smicards peut s'acheter aujourd'hui
et ce qu'il pouvait il y a 15 ans,
le marché a explosé en vol. Pas forcément dans le sens que tu crois.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21880
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#6350 Message par kamoulox » 14 nov. 2020, 16:07

Cris28 pas d’accord avec ton avant dernier post.

Ma femme était dans le tourisme, donc on connaît Beaucoup le tourisme parisien et provincial (hdf)

Le tourisme est mort pour des années. Totalement.

Et tu sais quoi? Le tourisme morfle plus à paris (Versailles on est pas loin de -90% qu’à arras Lille ou la Picardie.

A titre de comparaison on est pour les hôtels autour de 12% de resa à paris et 35 40%en province dans les zones touristiques. C’est pas la folie mais tu sens la différence. Je pense que ça monte même + en Bretagne et Normandie grâce à l’afflux de parisiens.
On est sur du x3 en % voir x4 comparé à paris
(Chiffres d’avant le 2eme confinement)

Les français n’en vont plus à paris et privilégient le tourisme rural. Les touristes désertent la France et ça ne reviendra pas avant 2025-2027 en équivalent 2019 voir peut être jamais.
Ce sont les chiffres qui circulent.

Le télétravail se développe et il restera en partie ancré. Donc baisse des surfaces de bureaux, et télétravail 2j semaines sera une norme un peu partout. Certaines boites seront à 3j télétravail semaine, après + restera du domaine de l’exception.
Les gens partirons donc de plus ne plus loin. Là ça fait depuis mars qu’on paye lappart de madame dans le vent à paris elle n’y a pas mis les pieds depuis.
On le garde pour l’après covid pour voir comment sema se goupille pour sa boîte (100% télétravail depuis mars et ça parle de 3j télétravail après le covid et 2j présentiel .

Pour les prix de l’immobilier je suis pas madame Irma. De ce que je vois t’as bien plsu à perdre à paris à 10000 le m2 qu’en province ou la bulle a claquée y’a 10 ans (hors métropoles de province evidemment).

J’ai acheté en 2008 vendu en 2010, depuis les prix on fait pshitt j’ai racheté en 2014, le prix est mega stable avec un poil de cul de tendance à la hausse.

Y’a pas/plus de bulle en province.

Répondre