[Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Ben92
-++
-++
Messages : 4654
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7751 Message par Ben92 » 11 mars 2021, 17:01

Pazuzu a écrit :
11 mars 2021, 14:16
En fait il y a une surabondance de ce genre de biens en ce moment.
Et je crois qu'on peut parler de krach des prix à la location.
Ca ne m'arrange pas vraiment car je vais bientôt avoir ma studette à louer, dans le très bon 2e. Je viens de regarder : il y a au moins 10 fois plus d'offre qu'il y a 18 mois, et avec des prix jusqu'à 30% inférieurs.
Pour le quartier St Ferdinand c'est pareil sans doute. Il y a 18 mois celui qui proposait 600 louait dans l'heure, celui qui proposait 800 louait dans le mois. Maintenant que les annonces restent, tu vois celles à 600, voire moins sur les sites, et tu sais que celles à 800 sont trop chères.
Pas de panique. C'est un phénomène transitoire dû principalement à la fermeture des universités, mais la demande et les prix reviendront comme avant dès septembre prochain. Si tu dois louer ta studette maintenant, tu mets ton annonce à ~650, tu expliques au locataire que c'est un prix temporaire compte tenu du contexte, et tu lui fais un bail saisonnier de 6 mois. Tu lui expliques qu'il pourra prolonger par un vrai bail de un an au prix "normal".

Avatar du membre
topido
+
+
Messages : 2966
Enregistré le : 15 mars 2007, 15:08
Localisation : Nantes

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7752 Message par topido » 11 mars 2021, 17:11

Ben92 a écrit :
11 mars 2021, 17:01
Pazuzu a écrit :
11 mars 2021, 14:16
En fait il y a une surabondance de ce genre de biens en ce moment.
Et je crois qu'on peut parler de krach des prix à la location.
Ca ne m'arrange pas vraiment car je vais bientôt avoir ma studette à louer, dans le très bon 2e. Je viens de regarder : il y a au moins 10 fois plus d'offre qu'il y a 18 mois, et avec des prix jusqu'à 30% inférieurs.
Pour le quartier St Ferdinand c'est pareil sans doute. Il y a 18 mois celui qui proposait 600 louait dans l'heure, celui qui proposait 800 louait dans le mois. Maintenant que les annonces restent, tu vois celles à 600, voire moins sur les sites, et tu sais que celles à 800 sont trop chères.
Pas de panique. C'est un phénomène transitoire dû principalement à la fermeture des universités, mais la demande et les prix reviendront comme avant dès septembre prochain. Si tu dois louer ta studette maintenant, tu mets ton annonce à ~650, tu expliques au locataire que c'est un prix temporaire compte tenu du contexte, et tu lui fais un bail saisonnier de 6 mois. Tu lui expliques qu'il pourra prolonger par un vrai bail de un an au prix "normal".
Et pour sûr il prendra la tienne plutôt que celle d'à côté qui lui fait le même bail sur trois ans. :roll:
Ben92 a écrit :
08 juin 2020, 17:13
A part ça à Paris 36 m² n'est pas une petite surface, c'est limite un appartement familial.

FrenchRigolade
Messages : 439
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7753 Message par FrenchRigolade » 11 mars 2021, 17:40

berliner59 a écrit :
11 mars 2021, 16:21
Pazuzu a écrit :
11 mars 2021, 14:16
En fait il y a une surabondance de ce genre de biens en ce moment.
*mode Pazuzu On* Tant mieux si ca baisse, ces négriers de bailleurs-délinquants qui ne respectaient jamais le plafonnement des loyers c'est bien fait pour leurs G. :arrow:
Un bon loyer pour 10 m2, par quelqu'un de sympa, c'est 200 €. Tu mets l'annonce à 500-600 € et quand tu as bien sélectionné ton locataire, tu lui fais la surprise à 200 €. Malynx le lynx
Peut se prévaloir de la cosignature de l'union française pour la santé bucco-dentaire.

FrenchRigolade
Messages : 439
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7754 Message par FrenchRigolade » 11 mars 2021, 18:23

Enfin, tu n'es pas obligé
Peut se prévaloir de la cosignature de l'union française pour la santé bucco-dentaire.

Avatar du membre
berliner59
Messages : 240
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7755 Message par berliner59 » 11 mars 2021, 19:39

FrenchRigolade a écrit :
11 mars 2021, 18:23
Enfin, tu n'es pas obligé
Pas de problème pour moi : je ne suis pas bailleur :mrgreen:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11520
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7756 Message par Vincent92 » 11 mars 2021, 20:13

topido a écrit :
11 mars 2021, 17:11
Ben92 a écrit :
11 mars 2021, 17:01
Pazuzu a écrit :
11 mars 2021, 14:16
En fait il y a une surabondance de ce genre de biens en ce moment.
Et je crois qu'on peut parler de krach des prix à la location.
Ca ne m'arrange pas vraiment car je vais bientôt avoir ma studette à louer, dans le très bon 2e. Je viens de regarder : il y a au moins 10 fois plus d'offre qu'il y a 18 mois, et avec des prix jusqu'à 30% inférieurs.
Pour le quartier St Ferdinand c'est pareil sans doute. Il y a 18 mois celui qui proposait 600 louait dans l'heure, celui qui proposait 800 louait dans le mois. Maintenant que les annonces restent, tu vois celles à 600, voire moins sur les sites, et tu sais que celles à 800 sont trop chères.
Pas de panique. C'est un phénomène transitoire dû principalement à la fermeture des universités, mais la demande et les prix reviendront comme avant dès septembre prochain. Si tu dois louer ta studette maintenant, tu mets ton annonce à ~650, tu expliques au locataire que c'est un prix temporaire compte tenu du contexte, et tu lui fais un bail saisonnier de 6 mois. Tu lui expliques qu'il pourra prolonger par un vrai bail de un an au prix "normal".
Et pour sûr il prendra la tienne plutôt que celle d'à côté qui lui fait le même bail sur trois ans. :roll:
Positivisme sans faille, naïveté crasse ou politique de l’autruche de Ben92?
Si tu veux louer plus cher alors qu’il y a plein de biens moins chers, soit tu mises sur un très gros coup de bol soit tu attends et espère que tous les autres appartements soient loués rapidement et que les loyers augmentent. Qui va se dire « ok, c’est le deal de m3rde et il y a plein de deal normaux. Il faut vite que je prenne le deal de m3rde »
Le problème est que Stephane doit avoir 3 crédits sur le dos, une situation quelconque et pas de revenu depuis 9 mois.
Pour le moment, il espère vendre son bien à Nation 17k€/m2 et louer sa chambre de bonne 700€. Des prétentions manifestement assez ambitieuses par rapport au marché.
Seul une vente de sa chambre de bonne à 12k€/m2 (qui semble la plus raccord avec le marché parmi ses annonces) pourrait le sauver. Tic tac tic tac...
Modifié en dernier par Vincent92 le 11 mars 2021, 20:38, modifié 1 fois.

supermascotte
Messages : 520
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7757 Message par supermascotte » 11 mars 2021, 20:30

Ben92 a écrit :
11 mars 2021, 17:01
Pazuzu a écrit :
11 mars 2021, 14:16
En fait il y a une surabondance de ce genre de biens en ce moment.
Et je crois qu'on peut parler de krach des prix à la location.
Ca ne m'arrange pas vraiment car je vais bientôt avoir ma studette à louer, dans le très bon 2e. Je viens de regarder : il y a au moins 10 fois plus d'offre qu'il y a 18 mois, et avec des prix jusqu'à 30% inférieurs.
Pour le quartier St Ferdinand c'est pareil sans doute. Il y a 18 mois celui qui proposait 600 louait dans l'heure, celui qui proposait 800 louait dans le mois. Maintenant que les annonces restent, tu vois celles à 600, voire moins sur les sites, et tu sais que celles à 800 sont trop chères.
Pas de panique. C'est un phénomène transitoire dû principalement à la fermeture des universités, mais la demande et les prix reviendront comme avant dès septembre prochain. Si tu dois louer ta studette maintenant, tu mets ton annonce à ~650, tu expliques au locataire que c'est un prix temporaire compte tenu du contexte, et tu lui fais un bail saisonnier de 6 mois. Tu lui expliques qu'il pourra prolonger par un vrai bail de un an au prix "normal".
:lol: :lol: :lol:

Ben92 s'il existait pas, il faudrait l'inventer.

ProfGrincheux
+
+
Messages : 2970
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7758 Message par ProfGrincheux » 12 mars 2021, 00:35

Dieu l’a façonné dans la glaise le septième jour.

Et il se demanda si celà était bon. C’est pour ça qu’il a préféré cacher cette gaffe en prétendant s’être reposé et n’avoir rien fait.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
berliner59
Messages : 240
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7759 Message par berliner59 » 12 mars 2021, 08:47

supermascotte a écrit :
11 mars 2021, 20:30
Ben92 a écrit :
11 mars 2021, 17:01
Pazuzu a écrit :
11 mars 2021, 14:16
En fait il y a une surabondance de ce genre de biens en ce moment.
Et je crois qu'on peut parler de krach des prix à la location.
Ca ne m'arrange pas vraiment car je vais bientôt avoir ma studette à louer, dans le très bon 2e. Je viens de regarder : il y a au moins 10 fois plus d'offre qu'il y a 18 mois, et avec des prix jusqu'à 30% inférieurs.
Pour le quartier St Ferdinand c'est pareil sans doute. Il y a 18 mois celui qui proposait 600 louait dans l'heure, celui qui proposait 800 louait dans le mois. Maintenant que les annonces restent, tu vois celles à 600, voire moins sur les sites, et tu sais que celles à 800 sont trop chères.
Pas de panique. C'est un phénomène transitoire dû principalement à la fermeture des universités, mais la demande et les prix reviendront comme avant dès septembre prochain. Si tu dois louer ta studette maintenant, tu mets ton annonce à ~650, tu expliques au locataire que c'est un prix temporaire compte tenu du contexte, et tu lui fais un bail saisonnier de 6 mois. Tu lui expliques qu'il pourra prolonger par un vrai bail de un an au prix "normal".
:lol: :lol: :lol:

Ben92 s'il existait pas, il faudrait l'inventer.
C'est bien d'avoir un point de vue divergeant

supermascotte
Messages : 520
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7760 Message par supermascotte » 12 mars 2021, 08:57

berliner59 a écrit :
12 mars 2021, 08:47
supermascotte a écrit :
11 mars 2021, 20:30
Ben92 a écrit :
11 mars 2021, 17:01
Pazuzu a écrit :
11 mars 2021, 14:16
En fait il y a une surabondance de ce genre de biens en ce moment.
Et je crois qu'on peut parler de krach des prix à la location.
Ca ne m'arrange pas vraiment car je vais bientôt avoir ma studette à louer, dans le très bon 2e. Je viens de regarder : il y a au moins 10 fois plus d'offre qu'il y a 18 mois, et avec des prix jusqu'à 30% inférieurs.
Pour le quartier St Ferdinand c'est pareil sans doute. Il y a 18 mois celui qui proposait 600 louait dans l'heure, celui qui proposait 800 louait dans le mois. Maintenant que les annonces restent, tu vois celles à 600, voire moins sur les sites, et tu sais que celles à 800 sont trop chères.
Pas de panique. C'est un phénomène transitoire dû principalement à la fermeture des universités, mais la demande et les prix reviendront comme avant dès septembre prochain. Si tu dois louer ta studette maintenant, tu mets ton annonce à ~650, tu expliques au locataire que c'est un prix temporaire compte tenu du contexte, et tu lui fais un bail saisonnier de 6 mois. Tu lui expliques qu'il pourra prolonger par un vrai bail de un an au prix "normal".
:lol: :lol: :lol:

Ben92 s'il existait pas, il faudrait l'inventer.
C'est bien d'avoir un point de vue divergeant
Oui c'est toujours bien de se confronter à quelqu'un qui a un point de vue divergent. Ca permet de pondérer son propre propos et éventuellement remettre en cause ses propres biais de confirmation. Encore faut il qu'il y ait des arguments en face.

Ben92 n'en a pas. Ou du moins quand il en a, c'est tiré par les cheveux ou de la pure mauvaise foie.

Korn
-+
-+
Messages : 2110
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7761 Message par Korn » 12 mars 2021, 09:46

berliner59 a écrit :
12 mars 2021, 08:47
C'est bien d'avoir un point de vue divergeant
Il n'y a aucun point de vue. Il s'est mis dans la tête que son clapier acheté trop cher vaudrait rapidement une fortune, tout les arguments déroulés derrière partent de là.

Avatar du membre
berliner59
Messages : 240
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7762 Message par berliner59 » 12 mars 2021, 11:14

Korn a écrit :
12 mars 2021, 09:46
berliner59 a écrit :
12 mars 2021, 08:47
C'est bien d'avoir un point de vue divergeant
Il n'y a aucun point de vue. Il s'est mis dans la tête que son clapier acheté trop cher vaudrait rapidement une fortune, tout les arguments déroulés derrière partent de là.
pas d'accord, il présente la psychologie acheteuse du moment, si les gens étaient rationnels, il n'y aurait pas de bulle immobilière ! (ni autre d'ailleurs) : c'est son principal argument et il est de poids

supermascotte
Messages : 520
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7763 Message par supermascotte » 12 mars 2021, 11:24

berliner59 a écrit :
12 mars 2021, 11:14
Korn a écrit :
12 mars 2021, 09:46
berliner59 a écrit :
12 mars 2021, 08:47
C'est bien d'avoir un point de vue divergeant
Il n'y a aucun point de vue. Il s'est mis dans la tête que son clapier acheté trop cher vaudrait rapidement une fortune, tout les arguments déroulés derrière partent de là.
pas d'accord, il présente la psychologie acheteuse du moment, si les gens étaient rationnels, il n'y aurait pas de bulle immobilière ! (ni autre d'ailleurs) : c'est son principal argument et il est de poids
Ça c'était vrai ces dernières années quand les taux de credit ne cessaient de baisser, que le marché était drivé par la fièvre acheteuse poussé par le phénomène airbnb et l'armée dinfluenceurs en herbe qui cherchaient a vendre le rêve de la liberté financière et de l'investisseur locatif.

Là on pouvait se prendre a rêver que l'immobilier ne pouvait que monter qu'on pouvait acheter n'importe quoi a n'importe quel prix, il y aurait toujours un imbécile prêt a racheter plus cher.

Manque de bol, il y a la crise du covid qui a balayé le monde d'avant et la crise économique a venir va permettre de faire le ménage et rééquilibrer les desequilibres du passé.

Est-ce que demain les gens pourront/voudront racheter le clapier de Ben92 au prix qu'il convoite.rien n'est moins sûr.

Dans le monde de demain, il y aura des contraintes financières pour les gens qui ont souffert de la crise, il y aura des aspirations à plus d'espace et de vert, loin de la capitale, il y aura une évolution du monde du travail avec la généralisation du teletravail. Ne pas voir ces évolutions et penser que les arbres montent jusqu'au ciel, c'est le credo de Ben92.

Avatar du membre
berliner59
Messages : 240
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7764 Message par berliner59 » 12 mars 2021, 11:30

supermascotte a écrit :
12 mars 2021, 11:24
Manque de bol, il y a la crise du covid qui a balayé le monde d'avant et la crise économique a venir va permettre de faire le ménage et rééquilibrer les desequilibres du passé.
Oui oui certains attendent la révolution finale depuis 1917

comme disait les Beatles :

You say you want a revolution
Well, you know
We all want to change the world
You tell me that it's evolution
Well, you know
We all want to change the world
But when you talk about destruction
Don't you know that you can count me out (in)
Don't you know it's gonna be
All right?
Don't you know it's gonna be (all right)
Don't you know it's gonna be (all right)


Je rejoins Ben92 à la fin de la "crise" ce sera comme avant, peut être en pire.

Korn
-+
-+
Messages : 2110
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7765 Message par Korn » 12 mars 2021, 12:13

berliner59 a écrit :
12 mars 2021, 11:14
Korn a écrit :
12 mars 2021, 09:46
berliner59 a écrit :
12 mars 2021, 08:47
C'est bien d'avoir un point de vue divergeant
Il n'y a aucun point de vue. Il s'est mis dans la tête que son clapier acheté trop cher vaudrait rapidement une fortune, tout les arguments déroulés derrière partent de là.
pas d'accord, il présente la psychologie acheteuse du moment, si les gens étaient rationnels, il n'y aurait pas de bulle immobilière ! (ni autre d'ailleurs) : c'est son principal argument et il est de poids
Pas vraiment non. Il a épuisé tous les poncifs du genre qui n'ont rien à voir avec la psychologie acheteuse mais de la propagande sur ce qu'il appelle "la hausse naturelle des prix sur Paris". Il agite le spectre du hair cut avant la crise Covid, maintenant celui de l'hyperinflation (sans préciser les effets d'une remontée des taux sur les prix de l'immo...). Tout est bon pour inciter ou faire croire que l'immobilier parisien c'est Jackpot à tous les coups. Le coup de "dans 3 mois c'est fini", la "grippette" , son discours niant l'impact des locations saisonnières sur les prix, ses "amis qui ...". J'en passe et des meilleurs...Il n'a jamais sorti un seul argument pertinent, juste un empilement de wishfull thinking. Même sur le TT il est incapable d'admettre qu'on a passé un cap. Tout va redevenir comme avant mon bon monsieur.
Modifié en dernier par Korn le 12 mars 2021, 12:17, modifié 1 fois.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11520
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7766 Message par Vincent92 » 12 mars 2021, 12:14

berliner59 a écrit :
12 mars 2021, 11:14
Korn a écrit :
12 mars 2021, 09:46
berliner59 a écrit :
12 mars 2021, 08:47
C'est bien d'avoir un point de vue divergeant
Il n'y a aucun point de vue. Il s'est mis dans la tête que son clapier acheté trop cher vaudrait rapidement une fortune, tout les arguments déroulés derrière partent de là.
pas d'accord, il présente la psychologie acheteuse du moment, si les gens étaient rationnels, il n'y aurait pas de bulle immobilière ! (ni autre d'ailleurs) : c'est son principal argument et il est de poids
Je trouve que Korn a bien résumé : Tout ce que dit Ben92 c’est pour dire que son bien va augmenter. Il a tord depuis 6-9 mois et aura peut être raison ou peut être tord dans le futur.
Si Ben92 représentait la psychologie des acheteurs du moment, Paris et Boulogne augmenteraient en prix en ce moment.
Or, ce n’est pas le cas.
Ce n’est pas très grave d’avoir tord/on ne peut pas avoir toujours raison et la diversité d’opinions est saine. Mais on le voit toujours arrivé à 15km avec des affirmations parfois complètement improbables.
Sur la dernière... franchement, quel locataire va accepter de signer un contrat pour 6 mois puis avoir une grosse augmentation de loyer 6 mois plus tard alors qu’il y a plein d’annonces avec un bail tout à fait standard...

kitchenette
Messages : 133
Enregistré le : 11 févr. 2008, 22:37

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7767 Message par kitchenette » 12 mars 2021, 13:17

Je vous trouve trop sévère avec Ben92.
Ces arguments sont faciles à contrer, mais au final force est de constater que les prix sur Paris font preuve d'une résilience assez incroyable sur 2020, qui ne s'expliquent pas par le pouvoir magique de la ville lumière (cf les arguments de Ben92) mais par les centaines de milliards déversés par l'Europe et la France.
Qui avait anticipé qu'on pourrait porter à bout de bras l'activité économique d'un pays, et qu'en plus sans que l'inflation ou les taux d'intérêt ne bougent d'un poil? Et dès que les taux amorcent une timide remontée, Lagarde sort de sa boite pour annoncer qu'elle déversera XX fois plus de pognon si nécessaire, même pas mal. Pour moi on a inventé l'argent magique.

Et en ce qui concerne l'immo, j'ai plusieurs exemples de biens "très corrects" sur le secteur de Vincennes que je suis et qui baissent (pas grand chose pour l'instant, -3% - 5% en affichage) alors qu'à l'automne 2020 ils restaient pas 1 semaine à la vente. Est-ce le début d'une tendance de fond? On verra bien, personne n'est capable de dire comment on sortira du choc épidémique mi-2021. La sortie de la crise sanitaire en Europe va peut-être donner lieu à des discussions houleuses entre pays européens sur la fermeture du robinet; Macron aura le printemps 2022 en perspective, je le vois pas réduire les aides dans les 12 prochains mois. Et je ne crois pas un seul instant à un retour phénoménal de la croissance et des touristes à l'été.

Korn
-+
-+
Messages : 2110
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7768 Message par Korn » 12 mars 2021, 13:24

kitchenette a écrit :
12 mars 2021, 13:17
Je vous trouve trop sévère avec Ben92.
Ces arguments sont faciles à contrer, mais au final force est de constater que les prix sur Paris font preuve d'une résilience assez incroyable sur 2020, qui ne s'expliquent pas par le pouvoir magique de la ville lumière (cf les arguments de Ben92) mais par les centaines de milliards déversés par l'Europe et la France.
Qui avait anticipé qu'on pourrait porter à bout de bras l'activité économique d'un pays, et qu'en plus sans que l'inflation ou les taux d'intérêt ne bougent d'un poil? Et dès que les taux amorcent une timide remontée, Lagarde sort de sa boite pour annoncer qu'elle déversera XX fois plus de pognon si nécessaire, même pas mal. Pour moi on a inventé l'argent magique.

Et en ce qui concerne l'immo, j'ai plusieurs exemples de biens "très corrects" sur le secteur de Vincennes que je suis et qui baissent (pas grand chose pour l'instant, -3% - 5% en affichage) alors qu'à l'automne 2020 ils restaient pas 1 semaine à la vente. Est-ce le début d'une tendance de fond? On verra bien, personne n'est capable de dire comment on sortira du choc épidémique mi-2021. La sortie de la crise sanitaire en Europe va peut-être donner lieu à des discussions houleuses entre pays européens sur la fermeture du robinet; Macron aura le printemps 2022 en perspective, je le vois pas réduire les aides dans les 12 prochains mois. Et je ne crois pas un seul instant à un retour phénoménal de la croissance et des touristes à l'été.
Mais à quel moment les prix de l'immobilier s'effondrent en quelques mois sur n'importe quel territoire en France? Ce n'est jamais arrivé. Ce n'est pas la bourse, c'est de l'immobilier. Les prix sont sur une tendance baissière à Paris, c'est tout ce que je vois. Si la hausse reprend dans 3 mois, Ben aura raison, je doute que ce soit le cas mais on verra bien.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11520
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7769 Message par Vincent92 » 12 mars 2021, 14:13

kitchenette a écrit :
12 mars 2021, 13:17
Je vous trouve trop sévère avec Ben92.
Paris font preuve d'une résilience assez incroyable sur 2020, qui ne s'expliquent pas par le pouvoir magique de la ville lumière (cf les arguments de Ben92) mais par les centaines de milliards déversés par l'Europe et la France.
La "crise" du covid a commencé en Mars 2020 et les acheteurs n'ont pas pu acheter entre Mars et Juin car confinement strict. Donc, on ne peut parler des effets "covid" seulement sur la deuxième partie de l'année.
Paris a ensuite bénéficié comme un peu partout d'un "rebond technique" entre Juin et Aout (beaucoup d'acheteurs qui cherchaient depuis longtemps et qui veulent rapidement changer + nouveaux acheteurs + moins de vendeurs par peur).

La dynamique baissière est présente depuis Septembre. Ce qui permet de présenter un bilan 2020 très positif.
Des cassures brusques entre hausse importante et baisse importante ne peuvent pas exister de par la nature du marché :
Quand les prix montent fortement, cela signifie qu'il y a pleins d'acheteurs solvables et peu de biens à vendre. On ne peut pas passer de cette situation à une baisse brusque, car, même s'il y avait moins d'acheteurs solvables, il faut passer d'une situation de pénurie à une situation plus abondante à terme de biens. Et il faut que les vendeurs restent longtemps (plusieurs mois) avec leur bien sur les bras pour envisager de baisser le prix. Et ils ont pour beaucoup commencé à vendre après le premier confinement.

Le rééquilibrage prend forcément du temps. Surtout qu'il y a le facteur psychologique : les premiers acheteurs pensent être dans un marché haussier et sont supers contents s'il y a un appartement affiché 2% moins cher. Il faut plusieurs mois pour que la communication des professionnels change et que la psychologie des acheteurs changent, surtout que certains professionnels essaient de "maquiller" au départ (ceux qui parlent aujourd'hui du bilan 2020 plus que la situation depuis Septembre par exemple).

Ca baisse légèrement après une hausse ininterrompue de 2015 à 2020. On est pour le moment dans un scénario similaire à 2012 avec une année flat entre Mars 2020 et Mars 2021 après un début d'année en hausse et une fin d'année en baisse.
Mais pour des raisons différentes (la solvabilité des acheteurs avaient été fortement impacté fin 2011 alors qu'aujourd'hui c'est plutôt conjoncturelle). Donc, la suite ne sera pas la même. Il n'y aura pas la baisse continue des taux qu'on a connu entre 2012 et 2015 pour venir soutenir le marché mais il peut y avoir un retour d'acheteurs pour d'autres raisons.

C'est toujours difficile d'anticiper l'avenir mais la tendance baissière s'installe à Paris depuis 6-9 mois. Elle peut très bien changer très vite et on peut revenir comme avant.
Mais, en tout cas, cette résilience apparente n'a rien de surprenante. J'étais d'ailleurs le premier (remonter ce fil au départ) à dire que les prix n'allaient pas perdre 10 ou 15% très rapidement et qu'il y avait plutôt des chances pour qu'il y ait un rebond technique à la sortie du premier confinement. Même si j'ai moi même été surpris par sa violence. Les arguments (les gens vont avoir peur d'acheter) étaient bidons. Les acheteurs auront toujours besoin d'être logés et, vue les mesures gouvernementales, les acheteurs ne subissent pas encore vraiment les effets de la crise.
Cela viendra peut être quand l'état Français arrêtera de tout financer.

supermascotte
Messages : 520
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7770 Message par supermascotte » 12 mars 2021, 17:15

Vincent92 a écrit :
12 mars 2021, 14:13
kitchenette a écrit :
12 mars 2021, 13:17
Je vous trouve trop sévère avec Ben92.
Paris font preuve d'une résilience assez incroyable sur 2020, qui ne s'expliquent pas par le pouvoir magique de la ville lumière (cf les arguments de Ben92) mais par les centaines de milliards déversés par l'Europe et la France.
La "crise" du covid a commencé en Mars 2020 et les acheteurs n'ont pas pu acheter entre Mars et Juin car confinement strict. Donc, on ne peut parler des effets "covid" seulement sur la deuxième partie de l'année.
Paris a ensuite bénéficié comme un peu partout d'un "rebond technique" entre Juin et Aout (beaucoup d'acheteurs qui cherchaient depuis longtemps et qui veulent rapidement changer + nouveaux acheteurs + moins de vendeurs par peur).

La dynamique baissière est présente depuis Septembre. Ce qui permet de présenter un bilan 2020 très positif.
Des cassures brusques entre hausse importante et baisse importante ne peuvent pas exister de par la nature du marché :
Quand les prix montent fortement, cela signifie qu'il y a pleins d'acheteurs solvables et peu de biens à vendre. On ne peut pas passer de cette situation à une baisse brusque, car, même s'il y avait moins d'acheteurs solvables, il faut passer d'une situation de pénurie à une situation plus abondante à terme de biens. Et il faut que les vendeurs restent longtemps (plusieurs mois) avec leur bien sur les bras pour envisager de baisser le prix. Et ils ont pour beaucoup commencé à vendre après le premier confinement.

Le rééquilibrage prend forcément du temps. Surtout qu'il y a le facteur psychologique : les premiers acheteurs pensent être dans un marché haussier et sont supers contents s'il y a un appartement affiché 2% moins cher. Il faut plusieurs mois pour que la communication des professionnels change et que la psychologie des acheteurs changent, surtout que certains professionnels essaient de "maquiller" au départ (ceux qui parlent aujourd'hui du bilan 2020 plus que la situation depuis Septembre par exemple).

Ca baisse légèrement après une hausse ininterrompue de 2015 à 2020. On est pour le moment dans un scénario similaire à 2012 avec une année flat entre Mars 2020 et Mars 2021 après un début d'année en hausse et une fin d'année en baisse.
Mais pour des raisons différentes (la solvabilité des acheteurs avaient été fortement impacté fin 2011 alors qu'aujourd'hui c'est plutôt conjoncturelle). Donc, la suite ne sera pas la même. Il n'y aura pas la baisse continue des taux qu'on a connu entre 2012 et 2015 pour venir soutenir le marché mais il peut y avoir un retour d'acheteurs pour d'autres raisons.

C'est toujours difficile d'anticiper l'avenir mais la tendance baissière s'installe à Paris depuis 6-9 mois. Elle peut très bien changer très vite et on peut revenir comme avant.
Mais, en tout cas, cette résilience apparente n'a rien de surprenante. J'étais d'ailleurs le premier (remonter ce fil au départ) à dire que les prix n'allaient pas perdre 10 ou 15% très rapidement et qu'il y avait plutôt des chances pour qu'il y ait un rebond technique à la sortie du premier confinement. Même si j'ai moi même été surpris par sa violence. Les arguments (les gens vont avoir peur d'acheter) étaient bidons. Les acheteurs auront toujours besoin d'être logés et, vue les mesures gouvernementales, les acheteurs ne subissent pas encore vraiment les effets de la crise.
Cela viendra peut être quand l'état Français arrêtera de tout financer.
Les prix à PARIS ont commencé à stagner septembre et à baisser des le 4eme trimestre.

Compte tenu du 1er confinement et du délai pour la réalisation d'une transaction, on pouvait difficilement s'attendre à une réaction du marché immobilier plus rapide à Paris.

Avatar du membre
amalricu
-++
-++
Messages : 4760
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7771 Message par amalricu » 12 mars 2021, 17:35

Quand ils vont se prendre leur confinement imminent je pense, ça va les calmer au niveau des prix.

Quant aux étudiants, ils sont pas prêts de cherche un nid.
#jesuispasunetafiolec'estqu'unegripounette :mrgreen:

#latrotinettetueplusquelecovid :evil:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11520
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7772 Message par Vincent92 » 12 mars 2021, 17:39

supermascotte a écrit :Compte tenu du 1er confinement et du délai pour la réalisation d'une transaction
Oui, je parlais dans mon message du marché "instantané". C'est à dire de ce qu'il est possible de trouver sur le marché à l'instant T. C'est cela qui me semble le plus intéressant. Comme il a changé de tendance à partir de fin Aout/Septembre, c'est clair que cela permet de présenter de très bons chiffres notaires en 2020 avec le décalage de 3 mois, temps nécessaire pour que les transactions aboutissent.

supermascotte
Messages : 520
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7773 Message par supermascotte » 13 mars 2021, 09:57

Vincent92 a écrit :
12 mars 2021, 17:39
supermascotte a écrit :Compte tenu du 1er confinement et du délai pour la réalisation d'une transaction
Oui, je parlais dans mon message du marché "instantané". C'est à dire de ce qu'il est possible de trouver sur le marché à l'instant T. C'est cela qui me semble le plus intéressant. Comme il a changé de tendance à partir de fin Aout/Septembre, c'est clair que cela permet de présenter de très bons chiffres notaires en 2020 avec le décalage de 3 mois, temps nécessaire pour que les transactions aboutissent.
Mon message n'avait pas pour but de contredire le tien mais de surenchérir dessus.

A l'échelle du marché immobilier, l'évolution récente des prix de l'immobilier parisien s'est produit en un clignement d'oeil. Le marché a été bloqué jusqu'à mai à partir de quand les transactions qui avaient débuté avant le confinement ont pu reprendre. L'effet de congestion à la sortie du confinement a contribué temporairement à prolonger la hausse. Mais dès septembre, on a commencé à constater une baisse drastique du volume de transactions puis une stagnation puis une baisse des prix qui s'est matérialisé officiellement dans les chiffres des notaires à partir de novembre seulement.

Ce retournement du marché vient clore la hausse récente des prix de l'immobilier qui a débuté en 2012. Si le marché corrige par rapport à cette hausse récente, la baisse devrait être de l'ordre de 10 à 20% grand max étalé sur 2-3 ans. C'est l'option la plus probable. Ce serait une correction saine par rapport à l'exubérance de ces dernières années qui a été portée par la baisse des taux, le phénomène Airbnb et un effet de bulle qui a porté les prix des biens immobilier à des niveaux complètement déconnectés de la réalité économique des français. Il viendrait aussi sanctionner le décalage entre les prix des métropoles et celles des villes de plus petites taille et la campagne tandis que la normalisation du télétravail rend viable et même désirable l'éloignement du logement du lieu de travail.

Par contre, si le retournement du marché est majeur et vient non pas corriger la hausse récente qui a débuté depuis 2012 mais plutôt la hausse des prix de l'immobilier qui remonte à la fin des années 90, alors la baisse sera bien plus saignante (de l'ordre de 30 à 40%). Mais un tel retournement suppose qu'il y ait un changement de paradigme majeur. l'une des options que je vois, ce serait un retour à une inflation importante (c-à-d une inflation d'au moins 3-4% pendant une certaine durée) qui forcerait les banques centrales à remonter leurs taux ce qui entrainerait une remontée des taux de crédit immobilier qui entrainerait une perte importante de pouvoir d'achat immobilier. Il y a encore quelques mois, je ne pensais pas que cette option serait envisageable, mais là, on a un début de frémissement de l'inflation, donc cette option n'est plus à écarter.

Avatar du membre
goinfrimmo
~~+
~~+
Messages : 6041
Enregistré le : 07 juin 2008, 10:29
Localisation : 92 O

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7774 Message par goinfrimmo » 13 mars 2021, 11:36

Mes deux sujets de réflexion en ce moment sont:
1) Pourquoi aucun des biens que je suis sur seloger/bellesdemeures dont les annonces ont disparu en 2020 ne sont présents dans DVF Etalab ? Comme la transaction enregistrée la plus récente date de juin 2020, il convient de croire que les notaires ont beaucoup de retard. Le Covid a bon dos depuis le déconfinement.
2) Si les taux de crédit immobiliers augmentaient, la part des intérêts dans les mensualités des acheteurs augmenterait au détriment de l'amortissement du principal. Mais si les revenus augmentent au même rythme, le pouvoir d'achat des acheteurs augmente si bien que les vendeurs peuvent trouver un prix d'équilibre similaire à celui de la période actuelle. Concrètement, les prix restent stables en monnaie courante et baissent en monnaie constante. A long terme, l'acheteur à crédit dont les revenus augmentent a tendance à amortir son principal avec une monnaie moins forte qu'au premier jour car la mensualité n'est pas indexée (phénomène dit du "remboursement en monnaie de singe" des années 70). Donc l'immobilier à crédit constitue un hedge d'inflation ainsi qu'une valeur refuge, aux sens propre et figuré. Dans tous les cas, l'immobilier francilien semble intouchable. Il faudrait un combo tremblement de terre/catastrophe nucléaire du style Fukushima pour me démentir.

Vincent92 a-t'il racheté, après la vente de son appartement à Courbevoie ?

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 33037
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7775 Message par ignatius » 13 mars 2021, 14:17

goinfrimmo a écrit :
13 mars 2021, 11:36
1) Pourquoi aucun des biens que je suis sur seloger/bellesdemeures dont les annonces ont disparu en 2020 ne sont présents dans DVF Etalab ? Comme la transaction enregistrée la plus récente date de juin 2020, il convient de croire que les notaires ont beaucoup de retard. Le Covid a bon dos depuis le déconfinement.
Les délais de publication des actes dans les services de publicité foncière ont très fortement augmenté au niveau national, pour au moins deux raisons :
- le plan de continuité de l'activité de mars-avril, qui ne définissait pas les SPF comme services prioritaires
- le nombre très élevé de transactions sur 2020
Si l'on ajoute que l'activité des SPF n'est pas totalement télétravaillable à cause de procédures un peu anciennes, on se retrouve avec des délais qui ont pris plus de 50 jours depuis 1 an.
Et selon les endroits, on peut désormais dépasser les 300 jours entre la vente et la publicité de l'acte.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23580
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7776 Message par lecriminel » 13 mars 2021, 14:53

goinfrimmo a écrit :
13 mars 2021, 11:36

2) Si les taux de crédit immobiliers augmentaient, la part des intérêts dans les mensualités des acheteurs augmenterait au détriment de l'amortissement du principal. Mais si les revenus augmentent au même rythme, le pouvoir d'achat des acheteurs augmente si bien que les vendeurs peuvent trouver un prix d'équilibre similaire à celui de la période actuelle. Concrètement, les prix restent stables en monnaie courante et baissent en monnaie constante. A long terme, l'acheteur à crédit dont les revenus augmentent a tendance à amortir son principal avec une monnaie moins forte qu'au premier jour car la mensualité n'est pas indexée (phénomène dit du "remboursement en monnaie de singe" des années 70). Donc l'immobilier à crédit constitue un hedge d'inflation ainsi qu'une valeur refuge, aux sens propre et figuré.
je ne l'interprète pas comme ça, mais plus globalement: depuis que les taux sont renégociables, l'acheteur est toujours gagnant dès que les taux changent (en le renégociant à la baisse ou comme tu l'expliques en évitant la repercussion de la hausse). C'est peut-être un des avantages majeurs de l'achat, mais ignoré par les trolls haussiers qui préfèrent les arguments bidons.
Si on rajoute que les taux proposés aujourd'hui sont sensiblement inférieurs à l'inflation, ça commence à faire beaucoup au niveau financier, de quoi contrebalancer le rendement immo qui ne dépasse pas 2%.
Cependant c'est clairement une baisse des taux pendant l'emprunt qui est plus favorable qu'une hausse, car tu baisses tes mesualités et en plus les prix vont dans le bon sens (hausse).
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

supermascotte
Messages : 520
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7777 Message par supermascotte » 13 mars 2021, 17:46

goinfrimmo a écrit :
13 mars 2021, 11:36
2) Si les taux de crédit immobiliers augmentaient, la part des intérêts dans les mensualités des acheteurs augmenterait au détriment de l'amortissement du principal. Mais si les revenus augmentent au même rythme, le pouvoir d'achat des acheteurs augmente si bien que les vendeurs peuvent trouver un prix d'équilibre similaire à celui de la période actuelle. Concrètement, les prix restent stables en monnaie courante et baissent en monnaie constante. A long terme, l'acheteur à crédit dont les revenus augmentent a tendance à amortir son principal avec une monnaie moins forte qu'au premier jour car la mensualité n'est pas indexée (phénomène dit du "remboursement en monnaie de singe" des années 70). Donc l'immobilier à crédit constitue un hedge d'inflation ainsi qu'une valeur refuge, aux sens propre et figuré. Dans tous les cas, l'immobilier francilien semble intouchable. Il faudrait un combo tremblement de terre/catastrophe nucléaire du style Fukushima pour me démentir.
Oui, mais sauf que non. Là tu pars du principe qu'on est dans une économie en vase clos avec une inflation qui est directement relié aux salaires.

Or on est dans un monde globalisé. Ce qui signifie que l'immense majorité des biens de consommation sont des biens d'importation.

Là, si en ce moment, on parle d'inflation, c'est parce qu'il y a une inflation qui est liée à un surenchérissement très fort des matières premières + 16% en moyenne avec des pics sur le blé, le pétrole, le cuivre, l'acier, etc... Pareil pour un certain nombre de biens intermédiaire, notamment, tout ce qui est en rapport avec le matériel médical ou les puces électroniques pour ceux dont on parle le plus.

Bref, il y a actuellement une inflation importante parce qu'il y a une tension sur les matières premières, une supply chain qui est encore impactée par la crise sanitaire, et plus généralement parce qu'il y a un redémarrage fort de l'économie en Asie et dans une moindre mesure aux US.

Sauf que la zone Euro, elle, est loin de redémarrer. Non seulement, elle a plus souffert que le reste du monde à cause de la crise sanitaire, mais en plus elle est en très en retard dans le redémarrage économique et risque de rebondir beaucoup moins fort que le reste de monde. Donc ne serait-ce que pour retrouver notre niveau de PIB de 2019, on risque de devoir attendre au moins 2023. Donc dans ce contexte, c'est même pas la peine d'oser rêver que le salaires moyens des français surpasse l'inflation ou même ne serait-ce que compense l'inflation.

En bref, pour les prochaines années, non seulement on risque d'avoir un niveau d'inflation élevé, mais les revenus des français ne sont pas prêts de suivre la cadence. Double sanction

Ben92
-++
-++
Messages : 4654
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7778 Message par Ben92 » 13 mars 2021, 23:50

supermascotte a écrit :
13 mars 2021, 09:57
Ce retournement du marché vient clore la hausse récente des prix de l'immobilier qui a débuté en 2012. Si le marché corrige par rapport à cette hausse récente, la baisse devrait être de l'ordre de 10 à 20% grand max étalé sur 2-3 ans. C'est l'option la plus probable.
Déjà le dernier trend haussier a commencé en 2015 et pas 2012.
les derniers trends à Paris depuis les points les plus hauts et les plus bas (j'ai refait les calculs depuis la source https://basebien.com/PNSPublic/DocPubli ... pardep.pdf)
1998-2008 : +193%
2008-2009 : -9%
2009-2012 : +40%
2012-2015 : -6.5%
2015-2020 : +37%

Le plus probable est que le trend baissier soit du même ordre que les précédents : entre -5 et -10%.
supermascotte a écrit :
13 mars 2021, 09:57
Par contre, si le retournement du marché est majeur et vient non pas corriger la hausse récente qui a débuté depuis 2012 mais plutôt la hausse des prix de l'immobilier qui remonte à la fin des années 90, alors la baisse sera bien plus saignante (de l'ordre de 30 à 40%). Mais un tel retournement suppose qu'il y ait un changement de paradigme majeur. l'une des options que je vois, ce serait un retour à une inflation importante (c-à-d une inflation d'au moins 3-4% pendant une certaine durée) qui forcerait les banques centrales à remonter leurs taux ce qui entrainerait une remontée des taux de crédit immobilier qui entrainerait une perte importante de pouvoir d'achat immobilier. Il y a encore quelques mois, je ne pensais pas que cette option serait envisageable, mais là, on a un début de frémissement de l'inflation, donc cette option n'est plus à écarter.
On sait tous que les taux d'intérêt resteront bas car la charge de la dette serait insoutenable avec des taux à 3-4%. Certes je parle des taux d'emprunt de l'état mais les taux des prêts immobiliers aux particuliers suivent toujours la même tendance.
On peut très bien avoir de l'inflation avec des taux qui restent au ras des pâquerettes. C'est ce qui se passe en ce moment (inflation des actifs et des services).
Je vois cependant un concurrent sérieux à l'immobilier : les cryptos. De ce que jeu vois, les gens allouent au max 1-2 % de leur patrimoine, mais avec l'explosion des cours se 1-2% grossit très vite. A suivre.

Edit : un autre point important. Depuis 10 ans, les prix de l'immobilier à Paris ont toujours été au dessus de 8000€ (bon OK 7900 au plus bas). On peut se dire que le prix plancher des années 2020 sera plutôt vers 10000€, ça n'a rien de déraisonnable compte tenu des augmentations de revenus en 10 ans et des baisse des taux.

supermascotte
Messages : 520
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7779 Message par supermascotte » 14 mars 2021, 06:44

Ben92 a écrit :
13 mars 2021, 23:50
supermascotte a écrit :
13 mars 2021, 09:57
Ce retournement du marché vient clore la hausse récente des prix de l'immobilier qui a débuté en 2012. Si le marché corrige par rapport à cette hausse récente, la baisse devrait être de l'ordre de 10 à 20% grand max étalé sur 2-3 ans. C'est l'option la plus probable.
Déjà le dernier trend haussier a commencé en 2015 et pas 2012.
les derniers trends à Paris depuis les points les plus hauts et les plus bas (j'ai refait les calculs depuis la source https://basebien.com/PNSPublic/DocPubli ... pardep.pdf)
1998-2008 : +193%
2008-2009 : -9%
2009-2012 : +40%
2012-2015 : -6.5%
2015-2020 : +37%

Le plus probable est que le trend baissier soit du même ordre que les précédents : entre -5 et -10%.
supermascotte a écrit :
13 mars 2021, 09:57
Par contre, si le retournement du marché est majeur et vient non pas corriger la hausse récente qui a débuté depuis 2012 mais plutôt la hausse des prix de l'immobilier qui remonte à la fin des années 90, alors la baisse sera bien plus saignante (de l'ordre de 30 à 40%). Mais un tel retournement suppose qu'il y ait un changement de paradigme majeur. l'une des options que je vois, ce serait un retour à une inflation importante (c-à-d une inflation d'au moins 3-4% pendant une certaine durée) qui forcerait les banques centrales à remonter leurs taux ce qui entrainerait une remontée des taux de crédit immobilier qui entrainerait une perte importante de pouvoir d'achat immobilier. Il y a encore quelques mois, je ne pensais pas que cette option serait envisageable, mais là, on a un début de frémissement de l'inflation, donc cette option n'est plus à écarter.
On sait tous que les taux d'intérêt resteront bas car la charge de la dette serait insoutenable avec des taux à 3-4%. Certes je parle des taux d'emprunt de l'état mais les taux des prêts immobiliers aux particuliers suivent toujours la même tendance.
On peut très bien avoir de l'inflation avec des taux qui restent au ras des pâquerettes. C'est ce qui se passe en ce moment (inflation des actifs et des services).
Je vois cependant un concurrent sérieux à l'immobilier : les cryptos. De ce que jeu vois, les gens allouent au max 1-2 % de leur patrimoine, mais avec l'explosion des cours se 1-2% grossit très vite. A suivre.

Edit : un autre point important. Depuis 10 ans, les prix de l'immobilier à Paris ont toujours été au dessus de 8000€ (bon OK 7900 au plus bas). On peut se dire que le prix plancher des années 2020 sera plutôt vers 10000€, ça n'a rien de déraisonnable compte tenu des augmentations de revenus en 10 ans et des baisse des taux.
Oui au temps pour moi, je voulais dire plutôt 2015.

Par contre détrompe toi. Cest pas parce que la charge de la dette deviendrait insoutenable avec une remontée des taux qu'il n'y aura pas de remontée des taux avec un retour à l'inflation. Une fois que l'inflation s'installe, le risque d'hyperinflation devient reel si on ne relève pas rapidement les taux.

Ensuite parce que le mandat de la BCE impose à celle-ci de maintenir l'inflation et non pas de maintenir la soutenabilité de la dette. Avec de l'inflation, si la BCE ne remonte pas ses taux pour maîtriser l'inflation, elle va a l'encontre de son mandat et prend un risque de perte de crédibilité et d'hyperinflation enorme.

Ensuite on peut aisément penser que si Mme Lagarde voulait maintenir les taux bas, les pays vertueux, Allemagne en tête s'y opposeront fermement. Et cette opposition peut même conduire la banque centrale d'Allemagne a poursuivre la BCE devant la cour constitutionnelle de Karlsruhe. Ils l'ont déjà fait une fois à titre dissuasif, cette fois-ci ce sera pour de bon. Si Mme Lagarde s'entête, il est tout a fait possible que cette situation conduise à une seconde crise de l'euro bien pire que la première.

ProfGrincheux
+
+
Messages : 2970
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7780 Message par ProfGrincheux » 14 mars 2021, 09:47

C'est un scénario possible. Mais à haut risque. Précipiter dans la faillite Italie, Espagne, Portugal, Belgique et France et espérer garder l'UE sous la forme actuelle qui permet ses excédents commerciaux à l'Allemagne, ce n'est pas trop possible.

De plus l'inflation, définie comme augmentation de l'IPC, nécessite que les salaires augmentent. Peut être aux USA, en UE je ne vois pas comment ça se mettrait en place spontanément avant quelques années. Sur les biens importés? Sur les matières premières? Peut être mais ça calerait vite si les revenus des consommateurs ne suivaient pas.

Le problème de l'UE a un autre problème qui a mon sens est plus grave. Nous voyons bien qu'elle n'a pas suffisamment de vaccins. Appelons ça pénurie de biens essentiels - voire stratégiques dans le contexte de crise sanitaire. Je pense que c'est son modèle basé sur l'import-export, la concurrence et la creation d'un environnement favorisant globalement les firmes multinationales au détriment des autres agents qui l'a conduit là. Il faut bien voir que la pénurie en question à deux sources: aucune firme européenne n'a encore commercialisé de vaccin (*) et les alliés britanniques et américains se sont débrouillés à limiter les exportations de vaccins alors que l'UE en a exporté(**). Ce qui pend au nez à l'UE dans les années qui viennent est une pénurie énergétique.

(*) La concurrence interdit l'innovation vraie (création de biens et services réellement nouveaux) dans le secteur privé s'il ne bénéficie pas de rente monopolistique ou de soutien par la dépense publique. Car la recherche même appliquée perd structurellement de l'argent (en tous cas le retour sur investissement prend des décennies), or c'est l'intrant principal de l'innovation, celui sans lequel rien n'est possible. Cela peut être rapproché des reseaux de transport (route, rail, ports...) qui sont ce qui permet l' activité économique. Des biens coûteux dont le retour sur investissement est extrêmement lent.

(**) Il y a30millions de doses d'AstraZeneca aux USA, ou ce vaccin n'est pas homologué, et l'administration Biden interdit l' exportation de tout vaccin pour le moment. L'UE a exporté 30 millions de doses dont 9 vers le RU. Le RU n'interdit pas l'exportation de vaccins mais n'a publié aucun chiffre.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Korn
-+
-+
Messages : 2110
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7781 Message par Korn » 14 mars 2021, 09:59

Sur la question de l'inflation qui repartirait et des taux maintenus au ras des pâquerettes pendant des annees, encore du whishfull thinking de Ben qui n'a aucun argument crédible.

Elle est à peine repartie aux USA et voilà deja ce qui se passe :

https://www.latribune.fr/bourse/tension ... 79277.html

De toute façon, pour l'Europe, le scénario le plus probable me semble être celui de la japonisatiion de l'économie.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 33037
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7782 Message par ignatius » 14 mars 2021, 10:42

Les scénarii les plus probables de ces 20 dernières années, ne se sont jamais réalisés.

Restons humbles quant à nos analyses.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Korn
-+
-+
Messages : 2110
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7783 Message par Korn » 14 mars 2021, 10:54

ignatius a écrit :
14 mars 2021, 10:42
Les scénarii les plus probables de ces 20 dernières années, ne se sont jamais réalisés.

Restons humbles quant à nos analyses.
Il faut l'être, en attendant, depuis des annees, j'entends parler d'inflation et c'est tout plat.
Ils ont bien réussi à faire monter le prix des actifs grâce à la baisse des taux. Pour ce qui est de la vraie inflation (les salaires qui suivent l'inflation) rien du tout.
Quant à imaginer les investisseurs vivre dans un vrai environnement inflationniste en étant remuneres à 0 voire négativement sur le marché obligatoire, il faut s'appeler ben92.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 22706
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7784 Message par kamoulox » 14 mars 2021, 12:38

ignatius a écrit :
14 mars 2021, 10:42
Les scénarii les plus probables de ces 20 dernières années, ne se sont jamais réalisés.

Restons humbles quant à nos analyses.
Celui qui saura anticiper et prévoir le futur il se marchera sur ses testicules en or massif.

Il y en aura toujours avec le nez creux et avec un peu de chance. Comme toujours

supermascotte
Messages : 520
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7785 Message par supermascotte » 14 mars 2021, 12:41

ProfGrincheux a écrit :
14 mars 2021, 09:47
C'est un scénario possible. Mais à haut risque. Précipiter dans la faillite Italie, Espagne, Portugal, Belgique et France et espérer garder l'UE sous la forme actuelle qui permet ses excédents commerciaux à l'Allemagne, ce n'est pas trop possible.

De plus l'inflation, définie comme augmentation de l'IPC, nécessite que les salaires augmentent. Peut être aux USA, en UE je ne vois pas comment ça se mettrait en place spontanément avant quelques années. Sur les biens importés? Sur les matières premières? Peut être mais ça calerait vite si les revenus des consommateurs ne suivaient pas.

Le problème de l'UE a un autre problème qui a mon sens est plus grave. Nous voyons bien qu'elle n'a pas suffisamment de vaccins. Appelons ça pénurie de biens essentiels - voire stratégiques dans le contexte de crise sanitaire. Je pense que c'est son modèle basé sur l'import-export, la concurrence et la creation d'un environnement favorisant globalement les firmes multinationales au détriment des autres agents qui l'a conduit là. Il faut bien voir que la pénurie en question à deux sources: aucune firme européenne n'a encore commercialisé de vaccin (*) et les alliés britanniques et américains se sont débrouillés à limiter les exportations de vaccins alors que l'UE en a exporté(**). Ce qui pend au nez à l'UE dans les années qui viennent est une pénurie énergétique.

(*) La concurrence interdit l'innovation vraie (création de biens et services réellement nouveaux) dans le secteur privé s'il ne bénéficie pas de rente monopolistique ou de soutien par la dépense publique. Car la recherche même appliquée perd structurellement de l'argent (en tous cas le retour sur investissement prend des décennies), or c'est l'intrant principal de l'innovation, celui sans lequel rien n'est possible. Cela peut être rapproché des reseaux de transport (route, rail, ports...) qui sont ce qui permet l' activité économique. Des biens coûteux dont le retour sur investissement est extrêmement lent.

(**) Il y a30millions de doses d'AstraZeneca aux USA, ou ce vaccin n'est pas homologué, et l'administration Biden interdit l' exportation de tout vaccin pour le moment. L'UE a exporté 30 millions de doses dont 9 vers le RU. Le RU n'interdit pas l'exportation de vaccins mais n'a publié aucun chiffre.
Je le répète. Linflation est essentiellement exogene. Le redémarrage de l'économie. En particulier en Asie et aux US met les prix sous tensions. Et cette inflation se repercute également en Europe, quand bien même le redémarrage de l'économie en Europe est clairement décevant.

Détrompe toi. Le retard de l'Europe sur la vaccination. C'est embêtant mais c'est pas une catastrophe. On prend un train de retard par rapport au reste du monde. Mais franchement au stade on en est, j'ai envie de dire qu'on est plus a 2-3 mois près...

Par contre le retour de l'inflation c'est très embettant parce que ça limite considérablement les marges de manœuvre des banques centrales. Jusqu'ici les banques centrales pouvaient injecter toutes les liquidités du monde pour soutenir l'économie et l'endettement des états. Et la crise économique a été globalement indolore grâce à l'intervention des banques centrales.

Avec le retour de l'inflation, les banques centrales sont sous pression et risquent de devoir se calmer de peur de déclencher un cycle inflationniste qui échapperait à leur contrôle.

Et si l'inflation monte trop haut et/ou dure trop longtemps, oui, il n'y aura probablement pas d'autre choix que de faire une politique monétaire plus restrictive avec les conséquences délétères que ça implique.

Apres nul ne sait comment l'inflation va évoluer. Estce que cette inflation est passagère ou bien estce qu'elle va être importante et durable? ce qui est sur, c'est que l'inflation va être déterminante pour comprendre les années à venir.

Avatar du membre
goinfrimmo
~~+
~~+
Messages : 6041
Enregistré le : 07 juin 2008, 10:29
Localisation : 92 O

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7786 Message par goinfrimmo » 14 mars 2021, 12:43



Une analyse orientée sur l'immobilier.

ProfGrincheux
+
+
Messages : 2970
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7787 Message par ProfGrincheux » 14 mars 2021, 12:55

ignatius a écrit :
14 mars 2021, 10:42
Les scénarii les plus probables de ces 20 dernières années, ne se sont jamais réalisés.

Restons humbles quant à nos analyses.
L'humilité s'impose quand on constate qu'il y a plusieurs politiques possibles aux effets attendus bien différents, que ces effets quand ils se produisent sont parfois surprenants et contre-intuitifs, qu'ils sont retardés et que nous n'aurons qu'une part mineure dans les choix qui seront faits.

Ce qu'on peut faire, c'est les constater, les analyser et s'y adapter le cas échéant.

La stratégie d'endettement longue durée qu'un particulier adopte dépend énormément de ses anticipations sur l'évolution de son revenu, de son patrimoine et de l'inflation sur la durée de l'emprunt. Je suis très conservateur et ne cherche pas à m'endetter au maximum mais j'ai peut être tort. Quand j'ai acheté ma première RP en 1998, je trouvais que je payais cher et l' évolution subséquente m'a sidéré.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Ben92
-++
-++
Messages : 4654
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7788 Message par Ben92 » 14 mars 2021, 13:14

ProfGrincheux a écrit :
14 mars 2021, 09:47
De plus l'inflation, définie comme augmentation de l'IPC, nécessite que les salaires augmentent.
Pas nécessairement. Les prix peuvent augmenter sans que les salaires augmentent. C'est déjà le cas pour pas mal de trucs : immobilier, carburant, services, santé, billets de train, etc les prix ont augmenté bien plus vite que les salaires. Après oui je pense que si les prix à la conso augmentent certains salaires augmenteront (les métiers en tension) mais pas tous. Pas les fonctionnaires par exemple, ça fait déjà 1 actif sur 5.

Moi ce que je vois c'est que les monnaies classiques EUR et USD sont en train de perdre toute crédibilité à force de faire tourner la planche à billets. Les gens censés s'orientent vers des monnaies à masse monétaire limitée : les cryptos. J'ai un pote qui a investit dans les cryptos il y a quelques années et qui songe à s'arrêter de bosser. Pour revenir au prix de l'immo à Paris, de plus en plus de gens notamment la jeune génération achèteront avec des cryptos.

Avatar du membre
berliner59
Messages : 240
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7789 Message par berliner59 » 14 mars 2021, 13:50

Ben92 a écrit :
14 mars 2021, 13:14
Pour revenir au prix de l'immo à Paris, de plus en plus de gens notamment la jeune génération achèteront avec des cryptos.
les cryptos c'est la tulipe du XXIème siècle, vu que sa valeur d'usage est quasi nulle (aucun achat possible ou presque) ca n'a qu'une valeur spéculative.

supermascotte
Messages : 520
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7790 Message par supermascotte » 14 mars 2021, 13:59

berliner59 a écrit :
14 mars 2021, 13:50
Ben92 a écrit :
14 mars 2021, 13:14
Pour revenir au prix de l'immo à Paris, de plus en plus de gens notamment la jeune génération achèteront avec des cryptos.
les cryptos c'est la tulipe du XXIème siècle, vu que sa valeur d'usage est quasi nulle (aucun achat possible ou presque) ca n'a qu'une valeur spéculative.
Ah bon?

Avatar du membre
amalricu
-++
-++
Messages : 4760
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7791 Message par amalricu » 14 mars 2021, 14:04

supermascotte a écrit :
14 mars 2021, 13:59
berliner59 a écrit :
14 mars 2021, 13:50
Ben92 a écrit :
14 mars 2021, 13:14
Pour revenir au prix de l'immo à Paris, de plus en plus de gens notamment la jeune génération achèteront avec des cryptos.
les cryptos c'est la tulipe du XXIème siècle, vu que sa valeur d'usage est quasi nulle (aucun achat possible ou presque) ca n'a qu'une valeur spéculative.
Ah bon?
Pas sur, le numérique semble bien parti pour durer. Faut voir le coup des oeuvres d'art numériques avec traçage personnalisé.
#jesuispasunetafiolec'estqu'unegripounette :mrgreen:

#latrotinettetueplusquelecovid :evil:

ProfGrincheux
+
+
Messages : 2970
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7792 Message par ProfGrincheux » 14 mars 2021, 14:23

@Ben92: L'augmentation du prix des actifs ne contribue pas à l'inflation telle qu'elle est définie en ce qui concerne le mandat de la BCE. Or la crédibilité de la BCE est le respect de son mandat soit une inflation, en ce sens, entre 0 et 2%.

Or on peut imaginer que le fait que les actifs augmentent plus vite que l'inflation n'est pas un problème pour les intervenants sur le marché monétaire et sur les marchés obligataires qui sont ceux dont l'opinion sur la crédibilité des monnaies comptent.

Pour le bitcoin, tu as peut être raison, comme pour l'immobilier. Qui sait? Mon impression est que la flambée des cours de cet actif est principalement alimentée par la défiance envers la monnaie classique. De même que la montée de l'immobilier ressemble un peu à une fuite hors de la monnaie. Peut-être est ce à raison. Simplement si une crise de confiance envers la monnaie comme ce que tu décris se produit, il me parait improbable que ca se passe sans modification brutale des structures politiques sous-jacentes que tu supposes implicitement invariantes.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 11214
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7793 Message par optimus maximus » 14 mars 2021, 14:29

ProfGrincheux a écrit :
14 mars 2021, 14:23
@Ben92: L'augmentation du prix des actifs ne contribue pas à l'inflation telle qu'elle est définie en ce qui concerne le mandat de la BCE. Or la crédibilité de la BCE est le respect de son mandat soit une inflation, en ce sens, entre 0 et 2%.

Or on peut imaginer que le fait que les actifs augmentent plus vite que l'inflation n'est pas un problème pour les intervenants sur le marché monétaire et sur les marchés obligataires qui sont ceux dont l'opinion sur la crédibilité des monnaies comptent.

Pour le bitcoin, tu as peut être raison, comme pour l'immobilier. Qui sait? Mon impression est que la flambée des cours de cet actif est principalement alimentée par la défiance envers la monnaie classique. De même que la montée de l'immobilier ressemble un peu à une fuite hors de la monnaie. Peut-être est ce à raison. Simplement si une crise de confiance envers la monnaie comme ce que tu décris se produit, il me parait improbable que ca se passe sans modification brutale des structures politiques sous-jacentes que tu supposes implicitement invariantes.
Ce n'est pas une modification brutale des structures politiques qu'il faudrait au préalable, mais plutôt un effondrement qui mettrait les États dans l'incapacité de réprimer ces comportements.

ProfGrincheux
+
+
Messages : 2970
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7794 Message par ProfGrincheux » 14 mars 2021, 14:58

Un effondrement politique est un cas particulier de modification brutale des structures politiques.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
berliner59
Messages : 240
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7795 Message par berliner59 » 14 mars 2021, 15:39

amalricu a écrit :
14 mars 2021, 14:04
supermascotte a écrit :
14 mars 2021, 13:59
berliner59 a écrit :
14 mars 2021, 13:50
Ben92 a écrit :
14 mars 2021, 13:14
Pour revenir au prix de l'immo à Paris, de plus en plus de gens notamment la jeune génération achèteront avec des cryptos.
les cryptos c'est la tulipe du XXIème siècle, vu que sa valeur d'usage est quasi nulle (aucun achat possible ou presque) ca n'a qu'une valeur spéculative.
Ah bon?
Pas sur, le numérique semble bien parti pour durer. Faut voir le coup des oeuvres d'art numériques avec traçage personnalisé.
oui oui ca dure tant qu'on a du courant :mrgreen:

ProfGrincheux
+
+
Messages : 2970
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7796 Message par ProfGrincheux » 14 mars 2021, 16:10

Le prix d'un kWh peut monter à 0.16 bitcoin au Texas en période tendue.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

funkymonk
Messages : 425
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7797 Message par funkymonk » 14 mars 2021, 16:25

berliner59 a écrit :
14 mars 2021, 15:39
amalricu a écrit :
14 mars 2021, 14:04
supermascotte a écrit :
14 mars 2021, 13:59
berliner59 a écrit :
14 mars 2021, 13:50


les cryptos c'est la tulipe du XXIème siècle, vu que sa valeur d'usage est quasi nulle (aucun achat possible ou presque) ca n'a qu'une valeur spéculative.
Ah bon?
Pas sur, le numérique semble bien parti pour durer. Faut voir le coup des oeuvres d'art numériques avec traçage personnalisé.
oui oui ca dure tant qu'on a du courant :mrgreen:
Des gens gagnent de l'argent. J'ai eu essayé, c'est pas bien compliqué de miner par exemple, mais je trouve ça tellement vain que j'ai laissé tomber.
D'ailleurs, comme la ruée vers l'or, les vendeurs de pioche ne sont pas en reste en terme de bénéfices...

cnem
Messages : 193
Enregistré le : 14 juil. 2011, 14:48

Le revenu : Le marché Immobilier devrait continuer à ralentir

#7798 Message par cnem » 14 mars 2021, 19:04

Le Revenu du 14/03/2021
https://www.lerevenu.com/immobilier/imm ... r-ralentir
Un an après le début de la crise sanitaire, la résistance du marché des logements surprend. Le recul des prix reste limité. Mais il s’est enclenché
Les prix, eux, restent depuis le début de la crise sanitaire en hausse annuelle au niveau national, évaluée par les notaires à +6,4% pour 2020. Mais, depuis janvier, un changement de tendance se dessine.
Au 1er mars, l’observatoire Meilleurs Agents situe désormais l’augmentation nationale des prix sur douze mois à +2%, signe du ralentissement. Entre début septembre et début mars, Paris a enregistré un recul moyen des prix de 2,5%. Meilleurs Agents situe ce repli à -0,1% dans les dix plus grandes métropoles françaises, et constate aussi une stabilisation pour les cinquante plus grandes villes de l’Hexagone.
On devrait voir dans les mois qui viennent si cette tendance se confirme.

supermascotte
Messages : 520
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7799 Message par supermascotte » 14 mars 2021, 19:05

berliner59 a écrit :
14 mars 2021, 15:39
amalricu a écrit :
14 mars 2021, 14:04
supermascotte a écrit :
14 mars 2021, 13:59
berliner59 a écrit :
14 mars 2021, 13:50


les cryptos c'est la tulipe du XXIème siècle, vu que sa valeur d'usage est quasi nulle (aucun achat possible ou presque) ca n'a qu'une valeur spéculative.
Ah bon?
Pas sur, le numérique semble bien parti pour durer. Faut voir le coup des oeuvres d'art numériques avec traçage personnalisé.
oui oui ca dure tant qu'on a du courant :mrgreen:
Je te rassure, c'est aussi le cas des monnaies Fiat et de la finance en général depuis des décennies. Que ce soit, l'argent que tu as sur ton compte en banque, ton livret A, ton assurance vies, tes actions ou des parts dans des SCPI, tout ça est numérisé dans les comptes des banques et autres institutions financières.

Il en va de même pour les cryptomonnaies. la valeur que les gens accordent aux cryptomonnaies est proportionnelle à la confiance que ces gens leur accordent.

@Almaricu, je pense que tu fais référence aux NFT. Bon autant je suis crypto friendly, autant je comprends comment fonctionnent les NFT mais pourtant j'ai du mal à comprendre l'engouement actuel des NFT.

Avatar du membre
berliner59
Messages : 240
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

#7800 Message par berliner59 » 14 mars 2021, 20:35

supermascotte a écrit :
14 mars 2021, 19:05
berliner59 a écrit :
14 mars 2021, 15:39
amalricu a écrit :
14 mars 2021, 14:04
supermascotte a écrit :
14 mars 2021, 13:59


Ah bon?
Pas sur, le numérique semble bien parti pour durer. Faut voir le coup des oeuvres d'art numériques avec traçage personnalisé.
oui oui ca dure tant qu'on a du courant :mrgreen:
Je te rassure, c'est aussi le cas des monnaies Fiat et de la finance en général depuis des décennies. Que ce soit, l'argent que tu as sur ton compte en banque, ton livret A, ton assurance vies, tes actions ou des parts dans des SCPI, tout ça est numérisé dans les comptes des banques et autres institutions financières.

Il en va de même pour les cryptomonnaies. la valeur que les gens accordent aux cryptomonnaies est proportionnelle à la confiance que ces gens leur accordent.

@Almaricu, je pense que tu fais référence aux NFT. Bon autant je suis crypto friendly, autant je comprends comment fonctionnent les NFT mais pourtant j'ai du mal à comprendre l'engouement actuel des NFT.
oui sauf qu'un € sert à payer mon pain, une krypto ca ne sert à rien, sauf éventuellement à acheter de la drogue sur le darknet.
Après oui certains gagnent de l'argent, c'est de la pure spéculation.