[Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
berliner59
Messages : 903
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8051 Message par berliner59 » 29 avr. 2021, 08:12

kamoulox a écrit :
29 avr. 2021, 07:46
Bravo ils ont compris. Pouvoir vivre dans un logement à la hauteur de son travail pour sa famille et ne supporter la vie parisienne qu’à faible dose pour le boulot.

On va voir combien resterons à paris pour l’amour de la ville lumière :lol:
Franchement y a pas que l'amour de la ville lumière : vivre à la campagne c'est bien mais si tu as des enfants tu veux des bonnes écoles & un milieu stimulant : perso j'ai grandi à la cambrousse, et à ma connaissance, je suis le seul de ma classe au village à avoir fait des études sup.
D'où le choix des "villes moyennes".

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 23716
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8052 Message par kamoulox » 29 avr. 2021, 08:17

J’ai pas parlé de cambrousse j’ai parlé de logement à la hauteur de tes attentes. Avec un salaire parisien tu vis très très bien dans n’importe quelle ville moyenne de province.

Moi je viens d’un village périurbain et la moitié de ma classe de primaire a fait des études universitaires (école des mines, école d’ingé, commerce à Lille )

Donc l’excuse du village j’y crois moyen.

C’est surtout si tu viens d’un village paumé très loin de tout.

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 5872
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Pays des droits du vacciné

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8053 Message par ddv » 29 avr. 2021, 10:29

berliner59 a écrit :
29 avr. 2021, 08:12
kamoulox a écrit :
29 avr. 2021, 07:46
Bravo ils ont compris. Pouvoir vivre dans un logement à la hauteur de son travail pour sa famille et ne supporter la vie parisienne qu’à faible dose pour le boulot.

On va voir combien resterons à paris pour l’amour de la ville lumière :lol:
Franchement y a pas que l'amour de la ville lumière : vivre à la campagne c'est bien mais si tu as des enfants tu veux des bonnes écoles & un milieu stimulant : perso j'ai grandi à la cambrousse, et à ma connaissance, je suis le seul de ma classe au village à avoir fait des études sup.
D'où le choix des "villes moyennes".
Mouais. Au final, ceux qui ont fait des études sup en région parisienne se retrouvent dans un 30 m2 dans la même région où ils ont fait leurs études à cause des prix de l'immobilier, la belle affaire.
Répétez un mensonge suffisamment longtemps, et les gens finiront par le croire.
Joseph Goebbels

berliner59
Messages : 903
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8054 Message par berliner59 » 29 avr. 2021, 10:36

ddv a écrit :
29 avr. 2021, 10:29

Mouais. Au final, ceux qui ont fait des études sup en région parisienne se retrouvent dans un 30 m2 dans la même région où ils ont fait leurs études à cause des prix de l'immobilier, la belle affaire.
Il ne faut pas généraliser 30m2 c'est mon salon...

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 12061
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8055 Message par Vincent92 » 29 avr. 2021, 11:47

ddv a écrit :
29 avr. 2021, 10:29
berliner59 a écrit :
29 avr. 2021, 08:12
kamoulox a écrit :
29 avr. 2021, 07:46
Bravo ils ont compris. Pouvoir vivre dans un logement à la hauteur de son travail pour sa famille et ne supporter la vie parisienne qu’à faible dose pour le boulot.

On va voir combien resterons à paris pour l’amour de la ville lumière :lol:
Franchement y a pas que l'amour de la ville lumière : vivre à la campagne c'est bien mais si tu as des enfants tu veux des bonnes écoles & un milieu stimulant : perso j'ai grandi à la cambrousse, et à ma connaissance, je suis le seul de ma classe au village à avoir fait des études sup.
D'où le choix des "villes moyennes".
Mouais. Au final, ceux qui ont fait des études sup en région parisienne se retrouvent dans un 30 m2 dans la même région où ils ont fait leurs études à cause des prix de l'immobilier, la belle affaire.
Il y a souvent une progression pour ceux qui achètent. Ils font un premier achat puis 5-10 ans plus tard un autre (grâce notamment à des salaires souvent plus difficilement trouvable en région). Et tous ceux qui restent en location.
Au final, la différence n'est pas si importante que cela quand on regarde tout.
Surtout maintenant que le télétravail s'ouvre de manière plus importante. Cela offre/va offrir des arbitrages supplémentaires et la possibilité d'aller chercher des surfaces supérieures un peu plus loin sans s'épuiser dans les transports.

La surface moyenne en IDF était de 74,6 m² et 88,7m² en grande couronne contre 91,0m² france entière et 94,5m² en province en 2013 :

Image

nanne02
-+
-+
Messages : 1990
Enregistré le : 27 oct. 2010, 15:39

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8056 Message par nanne02 » 29 avr. 2021, 13:48

kamoulox a écrit :
29 avr. 2021, 08:17
J’ai pas parlé de cambrousse j’ai parlé de logement à la hauteur de tes attentes. Avec un salaire parisien tu vis très très bien dans n’importe quelle ville moyenne de province.

Moi je viens d’un village périurbain et la moitié de ma classe de primaire a fait des études universitaires (école des mines, école d’ingé, commerce à Lille )

Donc l’excuse du village j’y crois moyen.

C’est surtout si tu viens d’un village paumé très loin de tout.
C est surtout si les parents n ont pas les moyens de financer des études un peu longues à leurs enfants... Auquel cas effectivement l accès aux études est plus difficile si on est éloigné des lieux de formation.

berliner59
Messages : 903
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8057 Message par berliner59 » 29 avr. 2021, 13:58

nanne02 a écrit :
29 avr. 2021, 13:48

C est surtout si les parents n ont pas les moyens de financer des études un peu longues à leurs enfants... Auquel cas effectivement l accès aux études est plus difficile si on est éloigné des lieux de formation.
En dehors des moyens tu as l'envie, en campagne tu ne connais tout simplement pas les "codes", les bonnes "écoles", et tu as tendance à te sous-estimer.

nanne02
-+
-+
Messages : 1990
Enregistré le : 27 oct. 2010, 15:39

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8058 Message par nanne02 » 29 avr. 2021, 14:08

Oui quel que soit l endroit où tu vis c est surtout un problème d origine sociale.
Ce problème est le même si tu vis en zep même si la fac est à 10 km...

berliner59
Messages : 903
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8059 Message par berliner59 » 29 avr. 2021, 14:16

nanne02 a écrit :
29 avr. 2021, 14:08
Oui quel que soit l endroit où tu vis c est surtout un problème d origine sociale.
Ce problème est le même si tu vis en zep même si la fac est à 10 km...
Tout à fait, et ceux qui vont croire que grâce au télétravail tu vas t'installer dans un coin "pas cher" et en même temps trouver un milieu social "enrichissant" pour toi et tes enfants sont dans l'erreur.

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 5872
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Pays des droits du vacciné

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8060 Message par ddv » 29 avr. 2021, 14:27

C'est quoi, un "milieu social enrichissant" ?
J'ai cotoyé des bourges de paris 16ème, c'était des vrais tocards incultes.
Répétez un mensonge suffisamment longtemps, et les gens finiront par le croire.
Joseph Goebbels

funkymonk
Messages : 497
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8061 Message par funkymonk » 29 avr. 2021, 15:21

ddv a écrit :
29 avr. 2021, 14:27
C'est quoi, un "milieu social enrichissant" ?
J'ai cotoyé des bourges de paris 16ème, c'était des vrais tocards incultes.
Il y a de tout, partout. Mais globalement quand tu es du milieu bourgeois, tu possède par ta sociabilité les codes culturels afférents : euphémismes, entraide, cursus spécifiques, cercles de fréquentations, etc...
berliner59 a écrit :
29 avr. 2021, 14:16
nanne02 a écrit :
29 avr. 2021, 14:08
Oui quel que soit l endroit où tu vis c est surtout un problème d origine sociale.
Ce problème est le même si tu vis en zep même si la fac est à 10 km...
Tout à fait, et ceux qui vont croire que grâce au télétravail tu vas t'installer dans un coin "pas cher" et en même temps trouver un milieu social "enrichissant" pour toi et tes enfants sont dans l'erreur.
Je suis pas sûr que je sois parfaitement d'accord avec toi berliner, alors que paradoxalement je rejoins totalement nanne02.
Quand tu "pars à la campagne", tu pars avec ton bagage culturel et comportemental.
Mes gosses font certes des cabanes dans le jardin, reconnaissent la paille et du foin, savent pouquoi on organise une chasse aux oeufs aux alentours de paques, et reconnaissent au bas mot une quinzaine d'essences différentes en toute saison, mais pratiquent aussi un sport autre que le foot, joue d'un instrument de musique et connaissent le solfège, savent programmer et lisent plusieurs livres par semaine...
Bref, mes gosses ne sont pas que des ruraux, mais aussi "fils d'intellos" et sont reconnus comme tels au bahut.
Autrement dit, le milieu peut changer, mais souvent les habitus persistent.

Sur l'aspect "environnement urbain = enrichissant"
Mes parents, grand urbains devant l'eternel, disaient ne pas pouvoir habiter à la campagne du fait de l'absence d'offre culturelle.
La réalité c'est que les grands consommateurs de culture sont une toute petite minorité des classes sociales supérieures.
Mes parents allaient à tout casser : au ciné une fois par quinzaine, au concert une fois tous les deux mois, à une expo une fois dans l'année.
Par contre, tous les week end, ça prend la bagnole pour se ressourcer en cambrousse...

Bref, la ville est un lieu d'opportunité, et un lieu de production culturel, mais de plus en plus les opportunités culturelles s'égalisent entre territoires.
La rétrospective Tati et Keaton, mes gosses la font dans le salon. Et pour les expos et le patrimoine (seules productions culturelles non délocalisables), on voit plus d'expos et de patrimoine en un an de vacances que mes parents en voient en dix ans.

Reste les fréquentations. et là évidemment, comme beaucoup, outre les voisins avec qui on s'entend bien, on a aussi gardé nos fréquentations d'urbains. Les copains viennent prendre l'air en bourgogne, et de temps en temps on vient faire un barbeuc' en banlieue...Par ailleurs, mes relations sociales sont avant tout liée au travail, dont la réalité a peu changé.
Modifié en dernier par funkymonk le 29 avr. 2021, 15:25, modifié 1 fois.

Ben92
-++
-++
Messages : 4874
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8062 Message par Ben92 » 29 avr. 2021, 15:23

berliner59 a écrit :
29 avr. 2021, 14:16
Tout à fait, et ceux qui vont croire que grâce au télétravail tu vas t'installer dans un coin "pas cher" et en même temps trouver un milieu social "enrichissant" pour toi et tes enfants sont dans l'erreur.
+1. Les classes aisées ne quitteront pas le cœur des métropoles, ou à la rigueur villes de banlieue bourgeoises (Versailles, SGL) pour que leurs gosses soient dans les bons lycées. Et ça commence avant le lycée d'ailleurs.
Jamais da la vie les classes aisées et même moyennes sup n'iront se terrer à Saint-Gratien, Chartres ou que sais-je encore.
Bref il n'y aura pas de "remise à plat" du marché immobilier comme certains l'entendent. La baudruche des "villes moyennes de province" va se dégonfler très vite quand ceux qui auront fait l'erreur d'y migrer feront connaissance avec les autochtones.
Des villes de banlieue "mixtes" hébergeant des employés ou des petits cadres pourront décoter un peu si leurs résidents habituels préfèrent s'éloigner pour des villes plus paisibles à la faveur de plus de télétravail. Mais ce dernier point ce n'est qu'une hypothèse perso, je peux me tromper.

funkymonk
Messages : 497
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8063 Message par funkymonk » 29 avr. 2021, 15:31

Ben92 a écrit :
29 avr. 2021, 15:23
berliner59 a écrit :
29 avr. 2021, 14:16
Tout à fait, et ceux qui vont croire que grâce au télétravail tu vas t'installer dans un coin "pas cher" et en même temps trouver un milieu social "enrichissant" pour toi et tes enfants sont dans l'erreur.
+1. Les classes aisées ne quitteront pas le cœur des métropoles, ou à la rigueur villes de banlieue bourgeoises (Versailles, SGL) pour que leurs gosses soient dans les bons lycées. Et ça commence avant le lycée d'ailleurs.
Jamais da la vie les classes aisées et même moyennes sup n'iront se terrer à Saint-Gratien, Chartres ou que sais-je encore.
Bref il n'y aura pas de "remise à plat" du marché immobilier comme certains l'entendent. La baudruche des "villes moyennes de province" va se dégonfler très vite quand ceux qui auront fait l'erreur d'y migrer feront connaissance avec les autochtones.
Des villes de banlieue "mixtes" hébergeant des employés ou des petits cadres pourront décoter un peu si leurs résidents habituels préfèrent s'éloigner pour des villes plus paisibles à la faveur de plus de télétravail. Mais ce dernier point ce n'est qu'une hypothèse perso, je peux me tromper.
Je crois que tu as raison pour les classes aisées, parce que le calcul fait est essentiellement : entraide, cursus spécifiques, cercles de fréquentations.
Tu n'existe plus dans ces milieux si tu ne sociabilise pas.
Pour autant, et c'est ce que j'évoque, pour beaucoup de gens issus de la classes moyenne supérieure, le calcul peut être différent...

jobserve75
Messages : 1273
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8064 Message par jobserve75 » 29 avr. 2021, 19:23

Pour ceux qui suivent le marché francilien :

https://notairesdugrandparis.fr/fr/pres ... vrier-2021

supermascotte
Messages : 534
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8065 Message par supermascotte » 29 avr. 2021, 19:45

Pour ceux que ça intéresse, les notaires du grand Paris ont publié leur communiqué sur le mois d'avril :

https://notairesdugrandparis.fr/fr/pres ... vrier-2021
Une activité encore très dynamique

Le rôle de valeur-refuge du résidentiel est une nouvelle fois confirmé. Les volumes de
ventes de décembre 2020 à février 2021 (40 770 logements anciens) ne diminuent
que de 6% rapport à la même période un an auparavant (-8% pour les appartements,
0% pour les maisons), alors que la crise sanitaire n’avait pas encore débuté.

Le niveau de l’activité reste supérieur de 10% par rapport aux 37 060 ventes enregistrées
en moyenne pendant ces 3 mois, ces 10 dernières années, +7% pour les appartements et
surtout +16% pour les maisons toujours très prisées des acquéreurs.

Les ventes ont été un peu moins nombreuses en janvier et février 2021 que pendant les
mêmes mois en 2020, conséquence logique du tassement de la signature des avantcontrats
pendant la seconde période de confinement. Ce phénomène ne serait que
provisoire et les indicateurs avancés laissent espérer des volumes de ventes très
dynamiques les prochains mois.

Le marché parisien est une nouvelle fois en retrait, avec des volumes de ventes
d’appartements en baisse de 11%. L’activité résiste mieux lorsque l’on s’éloigne du coeur
de l’agglomération et pour les maisons.

Des évolutions de prix plus modérées ces derniers mois

En Ile-de-France sur un an, de février 2020 à février 2021, les prix des logements
anciens ont augmenté de 5,1%, davantage pour les maisons (+6,7%) que pour les
appartements (+4,3%).

Les tendances les plus récentes sont cependant à la stagnation des prix de vente.
En Ile-de-France, de novembre 2020 à février 2021, les prix des logements ont diminué de
0,5% en 3 mois. Mais ils progressent de 0,2%, après correction de la variation saisonnière.

Paris connait ponctuellement un tassement plus fort (-1,7% de novembre 2020 à
février 2021), avec un prix au m² ramené à 10 680 € en février 2021. D’après les indicateurs
avancés sur les avant-contrats, le prix de vente pourrait se maintenir à ce niveau jusqu’en
juin 2021. Au final, le prix des appartements parisiens serait stable sur un an.

Toujours d’après les indicateurs avancés sur les avant-contrats, de juin 2020 à juin 2021,
les prix des appartements devraient augmenter de 4,7% en Petite Couronne et de 3,6% en
Grande Couronne. Les évolutions des prix des maisons pourraient également se modérer
légèrement tout en restant significatives (+3,2% en Petite Couronne, +5% en Grande
Couronne).

Image

Ben92
-++
-++
Messages : 4874
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8066 Message par Ben92 » 29 avr. 2021, 21:07

Ok merci
Pour résumer rien de nouveau sous le soleil... stagnation à Paris et hausses partout ailleurs y compris les apparts du 92.
On a vu pire comme effondrement ! :wink:

supermascotte
Messages : 534
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8067 Message par supermascotte » 29 avr. 2021, 22:21

Ben92 a écrit :
29 avr. 2021, 21:07
Ok merci
Pour résumer rien de nouveau sous le soleil... stagnation à Paris et hausses partout ailleurs y compris les apparts du 92.
On a vu pire comme effondrement ! :wink:
Je pense que tu voulais dire baisse à Paris et Stagnation dans le 92.

Ben92
-++
-++
Messages : 4874
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8068 Message par Ben92 » 30 avr. 2021, 07:47

Non, la baisse à Paris est derrière nous. Page 3 il y a des courbes dont la fin est en pointillés, ce sont les estimations basees sur les avant-contrats. Et on voit clairement que le point inflexion est passé, ça commence à remonter légèrement pour paris et plus nettement pour le 92.

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 5872
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Pays des droits du vacciné

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8069 Message par ddv » 30 avr. 2021, 09:47

Ben92 a écrit :
30 avr. 2021, 07:47
Non, la baisse à Paris est derrière nous. Page 3 il y a des courbes dont la fin est en pointillés, ce sont les estimations basees sur les avant-contrats. Et on voit clairement que le point inflexion est passé, ça commence à remonter légèrement pour paris et plus nettement pour le 92.
Ca devrait t'inquiéter, car du coup les biens que tu convoites, tu ne pourras pas les acheter.
Répétez un mensonge suffisamment longtemps, et les gens finiront par le croire.
Joseph Goebbels

supermascotte
Messages : 534
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8070 Message par supermascotte » 30 avr. 2021, 10:14

https://www.lefigaro.fr/societes/immobi ... t-20210429

Immobilier: Paris et les grandes villes fléchissent

Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel. À Paris, où le tarif moyen du mètre carré dépasse allègrement les 10 000 euros, l’adage se vérifie enfin. Les prix reculent depuis six mois (-2,5 % selon le site meilleursagents.com). Du jamais vu depuis 2015, conséquence d’un déséquilibre entre offre et demande. Les ventes d’appartements ont dégringolé de 8 % de décembre 2020 à février 2021, selon les notaires du Grand Paris. Les mises en vente, elles, grimpent, notamment pour les petites surfaces, qui peinent à se louer faute de candidats locataires, et pour les logements Airbnb, vides de touristes. Les grands logements de plus de 80 m2 peinent aussi à changer de main. L’attrait des familles pour les maisons avec jardins, en proche banlieue, n’y est pas étranger.Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel. À Paris, où le tarif moyen du mètre carré dépasse allègrement les 10 000 euros, l’adage se vérifie enfin. Les prix reculent depuis six mois (-2,5 % selon le site meilleursagents.com). Du jamais vu depuis 2015, conséquence d’un déséquilibre entre offre et demande. Les ventes d’appartements ont dégringolé de 8 % de décembre 2020 à février 2021, selon les notaires du Grand Paris. Les mises en vente, elles, grimpent, notamment pour les petites surfaces, qui peinent à se louer faute de candidats locataires, et pour les logements Airbnb, vides de touristes. Les grands logements de plus de 80 m2 peinent aussi à changer de main. L’attrait des familles pour les maisons avec jardins, en proche banlieue, n’y est pas étranger.

...

berliner59
Messages : 903
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8071 Message par berliner59 » 30 avr. 2021, 10:58

Suivi de l'article du figaro "la banlieue attire comme jamais"

Avec la pandémie et les envies d’espace qui en résultent, les maisons avec jardin en banlieue connaissent un boom inédit. «Les prix sont devenus complètement fous. Un pavillon que je vendais 500 00 euros, il y a tout juste un an, part à 600 00 euros aujourd’hui. Les prix ont pris 20 % en un an», s’étonne Alexandre Forêt de l’agence L’Adresse, à L’Haÿ-les-Roses, une commune proche de Paris dans le Val-de-Marne. Dans les Hauts-de-Seine et dans les Yvelines, cet appétit se vérifie aussi. «Les prix ont pris pas loin de 10 % en un an», estime Richard Tzipine, directeur général de Barnes.

Ce phénomène ne se cantonne pas à la proximité immédiate de Paris. Car, avec le télétravail, le temps de transport pour se rendre au travail n’est plus un critère déterminant. En Essonne, et dans le Val-d’Oise, les grandes maisons avec de beaux jardins affolent les acheteurs. Même loin des transports. Témoin, ce pavillon de 300 m2 doté d’un jardin immense, situé dans l’Essonne.

Après une cession avortée, il a été remis en vente au tarif affiché lors de sa première mise sur le marché il y a trois ans, faisant oublier les décotes proposées entretemps. Et vendu au prix sans négociation. «On n’aurait pas cru cela possible», témoigne Michelle, sa propriétaire.

Toutefois, tous les biens ne profitent pas de ce boom. La demande est axée sur les maisons ou appartements avec des extérieurs, et plutôt dans les quartiers recherchés. «Pour les appartements sans balcon, il ne se passe rien. Ils n’ont pas pris un centime», fait remarquer Alexandre Forêt, à L’Haÿ-les Roses.

«À Lyon, Bordeaux, Lille et Marseille, c’est le même phénomène. On enregistre des départs vers des départements limitrophes. Ce n’est pas un exode, ce n’est pas massif, mais la tendance est là», ajoute Thierry Delesalle, porte-parole
de la chambre des notaires de Paris. À Bouliac, un village perché sur les rives de la Garonne, près de Bordeaux, les maisons avec jardin font un tabac, et les budgets sont en hausse. «On voit des profils d’acheteurs qui ne venaient pas auparavant. Le village est charmant, mais il n’a pas le tram. Désormais, la demande y est extrêmement forte», témoigne Michelle Zefel, notaire à Bordeaux.

berliner59
Messages : 903
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8072 Message par berliner59 » 30 avr. 2021, 11:03

Ben92 a écrit :
29 avr. 2021, 21:07
hausses partout ailleurs y compris les apparts du 92.
On a vu pire comme effondrement ! :wink:
Si tu as un extérieur !

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 16495
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12
Localisation : Saumur (49)

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8073 Message par Suricate » 30 avr. 2021, 11:06

berliner59 a écrit :
30 avr. 2021, 10:58
À Bouliac, un village perché sur les rives de la Garonne, près de Bordeaux, les maisons avec jardin font un tabac, et les budgets sont en hausse. «On voit des profils d’acheteurs qui ne venaient pas auparavant. Le village est charmant, mais il n’a pas le tram. Désormais, la demande y est extrêmement forte», témoigne Michelle Zefel, notaire à Bordeaux.
Bouliac c'est pas non plus à l'autre bout de la Gironde, suffit de traverser le fleuve depuis Bordeaux. C'est d'autant plus demandé que le nouveau pont Simone Veil va relier de manière très directe les deux rives et rendre Bouliac encore plus accessible.

Mettre la hausse des prix dans ce secteur sur le seul Coronavirus c'est n'importe quoi...

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 44489
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8074 Message par slash33 » 30 avr. 2021, 11:13

qui peinent à se louer faute de candidats locataires
Voilà, voilà. La prophétie autoréalisatrice en action. 8)

berliner59
Messages : 903
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8075 Message par berliner59 » 30 avr. 2021, 11:27

Suricate a écrit :
30 avr. 2021, 11:06
berliner59 a écrit :
30 avr. 2021, 10:58
À Bouliac, un village perché sur les rives de la Garonne, près de Bordeaux, les maisons avec jardin font un tabac, et les budgets sont en hausse. «On voit des profils d’acheteurs qui ne venaient pas auparavant. Le village est charmant, mais il n’a pas le tram. Désormais, la demande y est extrêmement forte», témoigne Michelle Zefel, notaire à Bordeaux.
Bouliac c'est pas non plus à l'autre bout de la Gironde, suffit de traverser le fleuve depuis Bordeaux. C'est d'autant plus demandé que le nouveau pont Simone Veil va relier de manière très directe les deux rives et rendre Bouliac encore plus accessible.

Mettre la hausse des prix dans ce secteur sur le seul Coronavirus c'est n'importe quoi...
Je ne connais pas j'avoue, mais ce que tu dis semble pertinent (si tu peux aller à bordeaux en voiture, scoot, voir vélo) effectivement c'est un intérêt majeur pas lié au coronavirus..

Avatar du membre
m.enfin
Administrateur
Administrateur
Messages : 4453
Enregistré le : 10 juin 2013, 13:55

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8076 Message par m.enfin » 30 avr. 2021, 11:55

berliner59 a écrit :
30 avr. 2021, 11:27
Suricate a écrit :
30 avr. 2021, 11:06
berliner59 a écrit :
30 avr. 2021, 10:58
À Bouliac, un village perché sur les rives de la Garonne, près de Bordeaux, les maisons avec jardin font un tabac, et les budgets sont en hausse. «On voit des profils d’acheteurs qui ne venaient pas auparavant. Le village est charmant, mais il n’a pas le tram. Désormais, la demande y est extrêmement forte», témoigne Michelle Zefel, notaire à Bordeaux.
Bouliac c'est pas non plus à l'autre bout de la Gironde, suffit de traverser le fleuve depuis Bordeaux. C'est d'autant plus demandé que le nouveau pont Simone Veil va relier de manière très directe les deux rives et rendre Bouliac encore plus accessible.

Mettre la hausse des prix dans ce secteur sur le seul Coronavirus c'est n'importe quoi...
Je ne connais pas j'avoue, mais ce que tu dis semble pertinent (si tu peux aller à bordeaux en voiture, scoot, voir vélo) effectivement c'est un intérêt majeur pas lié au coronavirus..
Bouliac est à 5mn de la rocade, toutes les commodités sont présentes, bus, écoles, petits commerces de proximités, même un ancien étoilé de renommé, une grande salle de concert et un centre commerciale avec tout ce qu'il faut juste en bas de la descente (50m de dénivelé, du centre ville, le panoramique remarquable). bon le gros point noir est l'émetteur qui rayonne à plus de 200km à la ronde, mais ca, les gens s'en tapent, enfin pas tous
le quartier avec le vent en poupe est surnommé Berverly Hills, terrains de 1500 / 2000 ou plus m², le reste est inondable ou non constructible, alors forcement, la moindre vente fait péter les scores

les maison sont dos a cette prise de vue, parfois tu captes mal sur ton tel, trop perturbé par la tnt
Image

jobserve75
Messages : 1273
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8077 Message par jobserve75 » 30 avr. 2021, 12:02

Sur Paris intra-muros, la baisse est de 1,5% entre le plus haut de novembre et la projection des notaires en juin 2021 selon les notaires.
Certains comme supermascotte seront très contents.
D’autre comme Ben 92 le seront aussi relativisant cette baisse par rapport à l’ampleur de la crise.

Mais la question à se poser désormais est de se poser de l’orientation qui sera prise :
- une poursuite et une accélération de la baisse et de ce fait à quand le point bas;
- une stabilisation et une reprise de la hausse après le retour à une vie « normale »;

Personnellement, je prédis une baisse de l’immobilier eu euros constants, donc corrigés de l’inflation mais un maintien ou une hausse en euros courants.
Je pense que désormais, la faible inflation est dernière nous et il n’est pas exclu un taux à 3 ou 4%/an;
Il y a une pénurie de matières premières, de composants électroniques et bientôt de main d’œuvre après la reprise; cette pénurie de main d’œuvre existe déjà aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne où la reprise est plus franche.

Et cette inflation sera une façon d’éponger l’énorme stock de dette et de baisser nos salaires.

berliner59
Messages : 903
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8078 Message par berliner59 » 30 avr. 2021, 12:57

m.enfin a écrit :
30 avr. 2021, 11:55
Bouliac est à 5mn de la rocade, toutes les commodités sont présentes, bus, écoles, petits commerces de proximités, même un ancien étoilé de renommé, une grande salle de concert et un centre commerciale avec tout ce qu'il faut juste en bas de la descente (50m de dénivelé, du centre ville, le panoramique remarquable). bon le gros point noir est l'émetteur qui rayonne à plus de 200km à la ronde, mais ca, les gens s'en tapent, enfin pas tous
le quartier avec le vent en poupe est surnommé Berverly Hills, terrains de 1500 / 2000 ou plus m², le reste est inondable ou non constructible, alors forcement, la moindre vente fait péter les scores

les maison sont dos a cette prise de vue, parfois tu captes mal sur ton tel, trop perturbé par la tnt
Ton antenne en photo fait peur : c'est comme acheter une maison en dessous d'un pylône électrique : tu vas me dire j'ai bien Linky et la 5G chez moi mais bon :(

Ben92
-++
-++
Messages : 4874
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8079 Message par Ben92 » 30 avr. 2021, 13:01

berliner59 a écrit :
30 avr. 2021, 11:03
Si tu as un extérieur !
Jardin intérieur de la copro + bois de Boulogne à 5 min à pieds (vraiment 5 min, sans se presser)

Ben92
-++
-++
Messages : 4874
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8080 Message par Ben92 » 30 avr. 2021, 13:10

jobserve75 a écrit :
30 avr. 2021, 12:02
Personnellement, je prédis une baisse de l’immobilier eu euros constants, donc corrigés de l’inflation mais un maintien ou une hausse en euros courants.
Je pense que désormais, la faible inflation est dernière nous et il n’est pas exclu un taux à 3 ou 4%/an;
Il y a une pénurie de matières premières, de composants électroniques et bientôt de main d’œuvre après la reprise; cette pénurie de main d’œuvre existe déjà aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne où la reprise est plus franche.
Et cette inflation sera une façon d’éponger l’énorme stock de dette et de baisser nos salaires.
L'inflation c'est une quasi-certitude. Je ne vois pas comment il pourrait en être autrement. Tous ces gens payés à rien foutre pendant 1 an, ces boites zombies maintenues en vie à grand frais, c'est juste dingue.
Déjà le prix des artisans a flambé depuis 1 an. Les aliments (produits frais notamment) de qualité ont augmenté sensiblement aussi, même si je n'ai pas de chiffres précis.
Maintenant, peut-on avoir des taux de crédit immobilier à 1% avec une inflation à 3% ? Et bien oui si la BCE le décide. Et comme on est shootés aux taux bas, que les pays d'Europe du Sud sont endettés jusqu'aux dents, c'est très probablement ce qui va se passer. Ce qui rendra l'immobilier acheté à crédit encore plus attractif avec le différentiel taux/inflation.
Tout cela c'est juste de l'analyse économique très basique, de bon sens, que chacun peut comprendre.

berliner59
Messages : 903
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8081 Message par berliner59 » 30 avr. 2021, 14:06

Ben92 a écrit :
30 avr. 2021, 13:10
Ce qui rendra l'immobilier acheté à crédit encore plus attractif avec le différentiel taux/inflation.
Tout cela c'est juste de l'analyse économique très basique, de bon sens, que chacun peut comprendre.
si les salaires suivent l'inflation, ce que je ne crois pas !

Korn
-+
-+
Messages : 2339
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8082 Message par Korn » 30 avr. 2021, 14:36

Ben92 a écrit :
30 avr. 2021, 13:01
berliner59 a écrit :
30 avr. 2021, 11:03
Si tu as un extérieur !
Jardin intérieur de la copro + bois de Boulogne à 5 min à pieds (vraiment 5 min, sans se presser)
:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Nous n'avons pas les mêmes valeurs

Korn
-+
-+
Messages : 2339
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8083 Message par Korn » 30 avr. 2021, 14:38

berliner59 a écrit :
30 avr. 2021, 14:06
Ben92 a écrit :
30 avr. 2021, 13:10
Ce qui rendra l'immobilier acheté à crédit encore plus attractif avec le différentiel taux/inflation.
Tout cela c'est juste de l'analyse économique très basique, de bon sens, que chacun peut comprendre.
si les salaires suivent l'inflation, ce que je ne crois pas !
Et oui, dans un monde ultra-mondialisé et concurrentiel, ça paraît compliqué.

berliner59
Messages : 903
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8084 Message par berliner59 » 30 avr. 2021, 14:56

Korn a écrit :
30 avr. 2021, 14:36
Nous n'avons pas les mêmes valeurs

Ben92
-++
-++
Messages : 4874
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8085 Message par Ben92 » 30 avr. 2021, 15:23

berliner59 a écrit :
30 avr. 2021, 14:06
si les salaires suivent l'inflation, ce que je ne crois pas !
Les salariés bankables seront revalorisés. De plus, il n'y a pas que les salaires dans les achats immobiliers, notamment dans les coins chers.

berliner59
Messages : 903
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8086 Message par berliner59 » 30 avr. 2021, 15:28

Ben92 a écrit :
30 avr. 2021, 15:23
berliner59 a écrit :
30 avr. 2021, 14:06
si les salaires suivent l'inflation, ce que je ne crois pas !
Les salariés bankables seront revalorisés. De plus, il n'y a pas que les salaires dans les achats immobiliers, notamment dans les coins chers.
tu veux dire ceux qui ne font pas un truc entièrement délocalisable à bas coût en Inde ou au Maghreb comme les informaticiens de ce forum ?

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 16495
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12
Localisation : Saumur (49)

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8087 Message par Suricate » 30 avr. 2021, 15:33

A l'ère du télétravail il ne va pas rester grand chose comme emplois non délocalisables.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 33866
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8088 Message par ignatius » 30 avr. 2021, 15:37

berliner59 a écrit :
30 avr. 2021, 11:27
Suricate a écrit :
30 avr. 2021, 11:06
berliner59 a écrit :
30 avr. 2021, 10:58
À Bouliac, un village perché sur les rives de la Garonne, près de Bordeaux, les maisons avec jardin font un tabac, et les budgets sont en hausse. «On voit des profils d’acheteurs qui ne venaient pas auparavant. Le village est charmant, mais il n’a pas le tram. Désormais, la demande y est extrêmement forte», témoigne Michelle Zefel, notaire à Bordeaux.
Bouliac c'est pas non plus à l'autre bout de la Gironde, suffit de traverser le fleuve depuis Bordeaux. C'est d'autant plus demandé que le nouveau pont Simone Veil va relier de manière très directe les deux rives et rendre Bouliac encore plus accessible.

Mettre la hausse des prix dans ce secteur sur le seul Coronavirus c'est n'importe quoi...
Je ne connais pas j'avoue, mais ce que tu dis semble pertinent (si tu peux aller à bordeaux en voiture, scoot, voir vélo) effectivement c'est un intérêt majeur pas lié au coronavirus..
Bouliac tu es à 10 minutes de Bordeaux-Bastide.
Y a le bus de ville car ça fait partie de la métropole.
C'est assez chicos, et attire plutôt les CSP + de la rive droite.

D'ailleurs dans le bled de ma mère un peu plus loin à 15 km de Bordeaux, des terrains sont mis en vente.
Les nouveaux acheteurs cadres, profs de fac, ont remplacé les employés et professions intermédiaires.
Bon le bled n'a plus rien à voir avec ce qu il était il y a 40 ans quand mes parents ont fait construire (il y avait 400 habitants à l'époque).
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

franckyfranck
+
+
Messages : 2733
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8089 Message par franckyfranck » 30 avr. 2021, 17:39

Je vois que la baston Paris / Province est de retour. J'ai connu la ville moyenne (loin d'être de la campagne paumée), et Paris. Honnétement c'est la nuit et le jour en termes d'opportunités.

A l'époque je n'ai pas fait le calcul en terme d'opportunités mais j'avais une école d'ingé qui me convenait donc j'ai fonçé. Après j'y étais déjà passé et le coté un peu tentaculaire de la ville m'attirait. En quelques mois, je dirai que toutes mes espérances ont été dépassées.

Bien sur si l'opportunité est de se payer une grande maison pour "moins cher" ma ville d'origine est imbattable. Et puis il y a la nature pas loin et de quoi faire du sport.

Maintenant niveau culture, ce n'était pas le néant mais la dessus même Lyon n'est pas "comparable" avec Paris. Je ne dis pas qu'il n'y a rien à Lyon, ou en province, je dis juste que c'est comme comparer la Ligue 1 avec la Ligue 2. Dans les deux cas il y a des bons joueurs de foot, mais on est pas dans la même galaxie.

La différence principale est la masse de population. Si je veux faire une représentation d'un truc bien edgy j'ai plus de chances de trouver les 150 personnes pour remplir la salle dans une ville de 12M d'hab que dans une agglo de 150 000 hab. Donc dans un cas le spectacle a lieu et dans l'autre cas il n'a pas lieu. Paris c'est l'endroit ou quel que soit ton centre d'intérêt du moment tu pourra trouver des gens pour le partager. Et bien sur cela rejaillit sur tout le reste. Parce que quand je cotoyai des gens qui avaient des passes temps peu communs cela me donnait parfois des idées ou une ouverture. Au niveau amical cela m'a permis de connaitre plein de monde et je me suis vraiment plu.

Niveau pro, les centres de décision sont majoritairement ici même si on trouve des centres secondaires puissants dans certaines métropoles régionales. Après tout dépend ou l'on veut voir sa carrière s'arréter. Mais je dirai que derrière certains départs, il y a une question d'ambition. A un moment, on cesse de vouloir jouer au jeu et on essaye de se mettre sur la touche tout en espérant se maintenir à flot. Effectivement dans ce cas le départ pour une ville moyenne peut avoir un sens. Ou alors si il y a une entreprise dont le centre de décision est dans cette ville et qui correspond à votre plan de carrière.

Mais bon disons le simplement, si au lieu d'étudier à Paris, je vais étudier ailleurs, je penses que le résultat 20 ans plus tard est très différent. Et aujourd'hui je dirai que mon confort de logement est satisfaisant même si je ne doutes pas que cela me payerai un palace dans d'autres endroits de province. (Mais l'entretien du palace me couterait fort cher). Mais au fond si je fais la somme de tout ce que la capitale m'a apportée, y venir fut une des meilleures décision que j'ai pris. Sans laquelle tout le reste n'existerait pas ou alors au format XXS.

La seule chose est que effectivement il faut vouloir y réussir car la concurrence y est très forte. Mais bon quel dommage d'arrêter de jouer alors que l'on a fait que la moitié de la partie ;)

franckyfranck
+
+
Messages : 2733
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8090 Message par franckyfranck » 30 avr. 2021, 17:43

Suricate a écrit :
30 avr. 2021, 15:33
A l'ère du télétravail il ne va pas rester grand chose comme emplois non délocalisables.
C'est surtout que à partir du moment ou c'est télétravaillable, c'est parfois aussi uberisable. De toute façon il va y avoir un massacre sur les emplois de bureau les moins luxueux. Par contre pour les autres, même la crise n'a pas fait baisser les salaires.

Mais attention le TT c'est aussi se sortir du coeur de l'action. De manière occasionelle c'est un avantage super cool. Mais passer en full TT ou en 4/5 TT comme le veulent certain je crains que cela ne conduise à des carrières courtes car au bout d'un moment vous n'êtes plus intégré dans la boutique (bon il est vrai il en est de même pour certains managers qui ont coulé corps et bien depuis le premier confinement).

supermascotte
Messages : 534
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8091 Message par supermascotte » 30 avr. 2021, 18:17

Ben92 a écrit :
30 avr. 2021, 13:10
jobserve75 a écrit :
30 avr. 2021, 12:02
Personnellement, je prédis une baisse de l’immobilier eu euros constants, donc corrigés de l’inflation mais un maintien ou une hausse en euros courants.
Je pense que désormais, la faible inflation est dernière nous et il n’est pas exclu un taux à 3 ou 4%/an;
Il y a une pénurie de matières premières, de composants électroniques et bientôt de main d’œuvre après la reprise; cette pénurie de main d’œuvre existe déjà aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne où la reprise est plus franche.
Et cette inflation sera une façon d’éponger l’énorme stock de dette et de baisser nos salaires.
L'inflation c'est une quasi-certitude. Je ne vois pas comment il pourrait en être autrement. Tous ces gens payés à rien foutre pendant 1 an, ces boites zombies maintenues en vie à grand frais, c'est juste dingue.
Déjà le prix des artisans a flambé depuis 1 an. Les aliments (produits frais notamment) de qualité ont augmenté sensiblement aussi, même si je n'ai pas de chiffres précis.
Maintenant, peut-on avoir des taux de crédit immobilier à 1% avec une inflation à 3% ? Et bien oui si la BCE le décide. Et comme on est shootés aux taux bas, que les pays d'Europe du Sud sont endettés jusqu'aux dents, c'est très probablement ce qui va se passer. Ce qui rendra l'immobilier acheté à crédit encore plus attractif avec le différentiel taux/inflation.
Tout cela c'est juste de l'analyse économique très basique, de bon sens, que chacun peut comprendre.
Quand certains parle d'analyse économique basique de bon sens, on est à peu près certain que c'est pour dire des bêtises.

L'économie n'a rien de simple, c'est un système complexe et si on pouvait en prédire les évolutions, ça se saurait.

C'est la marotte de jobserve75 de parler d'inflation. Y compris au début de la crise alors que c'était le contraire qui se passait puisque la crise avait un effet extrêmement déflationniste sur l'économie. Depuis environ 3 mois, on parle sérieusement d'inflation. Et pour cause, les économies asiatiques ont été relativement épargnées par la crise et ont rebondi fortement et maintenant c'est au tour de l'économie américaine de rebondir fortement, largement aidé en ce sens par une situation sur le plan sanitaire sur la bonne voie et des mesures de soutien économique ULTRA MUSCLEES.

Là, on constate une forte inflation sur le prix des matières premières, sur le prix des composants électroniques, etc... Mais cette inflation est conjoncturelle. L'augmentation des prix des matières premières ou des composants électroniques étant liée à des frictions au niveau de la production ou la chaine logistique lié au redémarrage de pans entiers de l'économie suite à la crise sanitaire, à la baisse des stocks ou bien à une demande conjoncturelle sur certains types de produits.
Suffit de prendre quelques exemples : des milliers de puits de pétroles ont été mis à l'arrêt suite à la baisse de la consommation de pétrole. Au plus fort de la crise, il fallu diminuer la production de pétrole de l'ordre de 20%. L'économie repartant, il faut du temps avant de pouvoir remettre en route ces puits de pétrole pour suivre la demande en hausse de pétrole. Du coup, les prix du pétrole augmentent. Pourtant la demande globale de pétrole reste encore largement inférieure à celle d'avant la crise. Lorsque la production sera repartie, les prix vont probablement se stabiliser. On peut donc imaginer que cette inflation est conjoncturelle.

Autre exemple : la crise du coronavirus a entrainé une très forte demande d'ordinateurs avec l'explosion du télétravail (des milliers d'entreprises ont du mettre en place à marche forcée le télétravail et équiper leurs employés en matériel informatique). Il y a aussi eu des changements sociétaux. Les ménages étant bloqués chez eux sans pouvoir sortir se sont massivement équipé en électronique pour profiter de certains loisirs sur internet. Et je parle même pas de la demande de carte graphique pour les mineurs de cryptomonnaies. Bref la situation actuelle a provoqué une demande conjoncturelle TRES FORTE en électronique pour une production globale qui a également été touchée par la crise et qui a du mal à suivre. Et on se retrouve avec des prix qui explosent. Seulement, une fois que les entreprises et les ménages se seront équipés et que la demande de carte graphique pour le minage de crypto se sera calmée, la demande diminuera fortement et les prix rechuteront. On peut donc imaginer que cette inflation est conjoncturelle.

Bref c'est pas ces secteurs qui vont crée une inflation durable.

Par contre, certains secteurs conduisent à une inflation durable. Je pense par exemple à des secteurs comme l'économie "verte" avec les énergies renouvelables (éolien, solaire, etc) qui sont très gourmands en métaux et en terres rares et qui vont faire exploser le coût de l'énergie ou bien le développement des voitures électriques qui vont faire exploser la demande de certaines matières premières (cuivre, lithium, cobalt aluminium, etc...) , etc...

Bref, à voir pour l'inflation mais effectivement on peut s'attendre à ce qu'il y ait une inflation plus forte dans les années à venir.

Pour en revenir à l'immobilier, le retour de l'inflation est une très mauvaise nouvelle. Si l'inflation est ponctuelle, les banques centrales pourront se permettre de garder les taux bas pendant quelques mois, mais s'il s'avère qu'on a une inflation durable de 3% voire plus encore, ça va nécessairement obliger les banques centrales à relever leurs taux. Si elles ne le font pas, elles détruiront leur crédibilité, leur monnaies feront fuir les investisseurs et détruiront à terme l'économie de leur pays. Une très bonne illustration de ça, c'est le cas de la Turquie.

Dans le cas de la BCE, le problème est encore plus grave puisque si l'inflation venait à augmenter, à coup sûr l'Allemagne fera pression sur la BCE et on aura à coup sûr une nouvelle crise de l'Euro. Bref comme je le dis, on en est qu'au tout début de cette crise qui va être passionnante à suivre.

jobserve75
Messages : 1273
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8092 Message par jobserve75 » 30 avr. 2021, 18:45

Effectivement, je suis persuadé que ces montagnes de liquidités ont forcément des effets inflationnistes :
- soit sur les actifs. Et nous avons eu la preuve irréfutable que les actifs ont gonflé. L’immobilier dans les pays développés a bondi alors que beaucoup ici( dont supermascotte) prédisaient un krach. Les bourses ont surpassé leur ancien record (pas encore cependant pour le cac 40)
- soit sur les biens de consommation, puis les salaires. Plutôt que de parler d’inflation structurelle ou conjoncturelle, il y a surtout un cycle vicieux de l’inflation qui d’auto-entretient. Une fois engagée, l’inflation est difficile à arrêter sauf à mener une politique de rigueur salariale et une hausse des taux.

Mais les États voudront laisser filer un peu l’inflation y compris l’Allemagne. C’est le seul moyen d’anesthésier les dettes et de désamorcer la future crise de l’euro. En 2010, la Grèce avait fait parler d’elle avec un endettement à 120% de son PIB; avec 210% actuellement, je vous laisse imaginer la suite. Sans compter l’Italie dont la déflagration sera puissante en cas de crise;

une inflation avec des taux réels négatifs (taux-inflation) fera encore plus monter les actifs. Les épargnants seront lésés et l’immobilier ne pourra pas baisser.
Je ne prédis pas forcément une inflation à 10%/an mais plutôt sur 3%/an en moyenne sur 5, 10 ou 15 ans. Au final, ça fera beaucoup...

A voir qui de nous 2 aura dit vrai..;

Avatar du membre
meskiangasher
Messages : 388
Enregistré le : 23 mai 2005, 20:50

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8093 Message par meskiangasher » 30 avr. 2021, 19:01

jobserve75 a écrit :
30 avr. 2021, 18:45
une inflation avec des taux réels négatifs (taux-inflation) fera encore plus monter les actifs. Les épargnants seront lésés et l’immobilier ne pourra pas baisser.
Même si les taux déflatés de l'inflation seront négatifs il n'en restera pas moins que s'ils augmentent alors la capacité d'emprunt des ménages diminuera, j'ai de sérieux doutes sur une augmentation des salaires.

Ben92
-++
-++
Messages : 4874
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8094 Message par Ben92 » 30 avr. 2021, 20:06

meskiangasher a écrit :
30 avr. 2021, 19:01
Même si les taux déflatés de l'inflation seront négatifs il n'en restera pas moins que s'ils augmentent alors la capacité d'emprunt des ménages diminuera, j'ai de sérieux doutes sur une augmentation des salaires.
Dans ce cas ce sont des investisseurs avec de gros moyens qui profiteront de l'aubaine. Il y a eu une forte hausse des investissements locatifs en 2019 et qui s'est maintenue en 2020 malgré le covid. On a un bel exemple sur le forum qui a acheté un 2P à Paris pour 360k€ comme on achète un paquet de clopes. :lol:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 12061
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8095 Message par Vincent92 » 30 avr. 2021, 20:55

Ben92 a écrit :
30 avr. 2021, 20:06
meskiangasher a écrit :
30 avr. 2021, 19:01
Même si les taux déflatés de l'inflation seront négatifs il n'en restera pas moins que s'ils augmentent alors la capacité d'emprunt des ménages diminuera, j'ai de sérieux doutes sur une augmentation des salaires.
Dans ce cas ce sont des investisseurs avec de gros moyens qui profiteront de l'aubaine. Il y a eu une forte hausse des investissements locatifs en 2019 et qui s'est maintenue en 2020 malgré le covid. On a un bel exemple sur le forum qui a acheté un 2P à Paris pour 360k€ comme on achète un paquet de clopes. :lol:
Le pire est que ce n’est pas totalement faux. Ma sœur, qui habite Londres et qui a de gros moyens (maison à plusieurs millions d’€ + liquidité en partant de rien) s’est mise en tête d’acheter plusieurs studios à Paris pour les louer en meublé. Et, c’est son secteur d’activité (il est chef d’une équipe d’analystes financiers qui travaillent dans le secteur immobilier).
Par ailleurs, il va sûrement y avoir quelques fonds qui vont se réorienter sur le résidentiel en se disant que les bureaux (télétravail) et les commerces (crise covid) vont être morose un certain temps.
Il n’empêche que pour les personnes standards (travailleur en IDF) qui auront du télétravail, habiter dans une zone bétonnée et beaucoup plus chère (l’immobilier mais pas que) pour être à côté de leur travail devient quand même une idée plus farfelue. Et que c’est le très gros de ventes.
Ce qui explique que les grandes villes sont plus moroses. Les investisseurs ne suffissent pas forcément pour maintenir un marché et ils font aussi des calculs des rendements (qui sont très faibles hors éventuelle revalorisation à Paris).
Ma sœur trouve que c’est encore un peu cher par exemple.
Et que les touristes ne vont pas revenir du jour au lendemain.
Tout cela pour dire que ça baisse à Paris et que ça peut continuer de baisser mais difficile pour moi de croire aujourd’hui à un -30% par exemple. Il y a quand même pas mal de soutient possible au marché qui peuvent revenir.

Ben92
-++
-++
Messages : 4874
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8096 Message par Ben92 » 30 avr. 2021, 21:13

Même si Paris n'a baissé que de 2% en un an, c'est en réalité une baisse de 10% qui a eu lieu car l'augmentation "naturelle" des prix était de +8%/an.
C'est un bon timing pour acheter.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 12061
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8097 Message par Vincent92 » 30 avr. 2021, 21:27

Ben92 a écrit :
30 avr. 2021, 21:13
Même si Paris n'a baissé que de 2% en un an, c'est en réalité une baisse de 10% qui a eu lieu car l'augmentation "naturelle" des prix était de +8%/an.
C'est un bon timing pour acheter.
Du lecriminel en sens inverse :lol:
Quand ça baisse de 2% ça baisse de 2%...

supermascotte
Messages : 534
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8098 Message par supermascotte » 30 avr. 2021, 21:43

jobserve75 a écrit :
30 avr. 2021, 18:45
Effectivement, je suis persuadé que ces montagnes de liquidités ont forcément des effets inflationnistes :
- soit sur les actifs. Et nous avons eu la preuve irréfutable que les actifs ont gonflé. L’immobilier dans les pays développés a bondi alors que beaucoup ici( dont supermascotte) prédisaient un krach. Les bourses ont surpassé leur ancien record (pas encore cependant pour le cac 40)
- soit sur les biens de consommation, puis les salaires. Plutôt que de parler d’inflation structurelle ou conjoncturelle, il y a surtout un cycle vicieux de l’inflation qui d’auto-entretient. Une fois engagée, l’inflation est difficile à arrêter sauf à mener une politique de rigueur salariale et une hausse des taux.

Mais les États voudront laisser filer un peu l’inflation y compris l’Allemagne. C’est le seul moyen d’anesthésier les dettes et de désamorcer la future crise de l’euro. En 2010, la Grèce avait fait parler d’elle avec un endettement à 120% de son PIB; avec 210% actuellement, je vous laisse imaginer la suite. Sans compter l’Italie dont la déflagration sera puissante en cas de crise;

une inflation avec des taux réels négatifs (taux-inflation) fera encore plus monter les actifs. Les épargnants seront lésés et l’immobilier ne pourra pas baisser.
Je ne prédis pas forcément une inflation à 10%/an mais plutôt sur 3%/an en moyenne sur 5, 10 ou 15 ans. Au final, ça fera beaucoup...

A voir qui de nous 2 aura dit vrai..;
avec une inflation durable à 3% dans une zone économique avec une croissance en vitesse de croisière de l'ordre de 1.5 - 2 %

=> Fuite des capitaux, baisse de l'investissement et délocalisation accélérée, Hausse des prix donc hausse des salaire
=> Perte de compétitivité des entreprises
=> Hausse de chômage et dégradation de la situation économique
=> Perte de crédibilité de la monnaie
=> Hausse de l'inflation

Et c'est le début de la spirale inflationniste.

Tu assainies peut-être les finances publiques, mais par contre tu tues la crédibilité de ta monnaie et tu tues ton économie. Elle est super ta solution :roll:

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 44489
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8099 Message par slash33 » 30 avr. 2021, 21:55

Donnez moi les preuves de hausses des salaires. Actuellement il y a un consensus pour 1,4% environ (c'était un peu plus de 2% en janvier). C'est à minima 0.6% de moins que l'année dernière.

Avatar du membre
RFK1
Messages : 284
Enregistré le : 07 nov. 2009, 22:13
Localisation : Paris

Re: [Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15 %..

#8100 Message par RFK1 » 30 avr. 2021, 23:12

slash33 a écrit :
30 avr. 2021, 21:55
Donnez moi les preuves de hausses des salaires. Actuellement il y a un consensus pour 1,4% environ (c'était un peu plus de 2% en janvier). C'est à minima 0.6% de moins que l'année dernière.
L'université du maryland et la NASA ont démontré avec l'étude HANDY que les dominants sont des sociopathes suicidaires : ils entendent bel et bien ne jamais plus revenir sur la non indexation des salaires sur l'IPC tout en propulsant le prix des actifs avec des unités de "monnaie" distribuées entre amis (effet Cantillon).

Toute la stratégie repose sur la capacité technologique des sociopathes à contrôler totalement la circulation des capitaux, pour éviter la fuite devant la fausse "monnaie", réprimer toute revendication liée au pouvoir d'achat (impossible enfermé chez soi), et donner des miettes de "fausse monnaie" si ça se tend (aides de dingue pour les gueux < argent magique des primary dealers).
Fear not the path of truth for the lack of people walking on it.