Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 13601
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#51 Message par Suricate » 10 avr. 2020, 14:47

Il y a des capotes qui vont claquer vu la pression dans les couilles de certains.

Un boom des naissances à prévoir dans 1 an ? :mrgreen:

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 29728
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#52 Message par Gpzzzz » 10 avr. 2020, 14:48

Vincent92 a écrit :
10 avr. 2020, 14:40
Gpzzzz a écrit :
10 avr. 2020, 14:37
Vincent92 a écrit :
10 avr. 2020, 14:35
Gpzzzz a écrit :
10 avr. 2020, 14:33
on va deja voir comment ca se passe dans les 6semaines a venir pour les 90% de parisiens encore confinés dans leur appart avec les chaleurs qui arrivent..
notre premier ministre la dit, on est qu'au début encore !! :lol:
au dela des travailleurs, je pense que l'impact le plus fort d'ici la fin de l'année sera lié aux retraités.. ils sont encore des centaines de milliers a vivre en RP encore, par habitude, pour etre proche de sa famille.. ce sont des populations qui risquent d'etre confiné encore plus longtemps que les autres..
eux une fois libérés ils vont y reflechir a deux fois avant de reprendre une vie normale.. ce serait pas étonnant qu'on assiste a des ventes massives sur cette population qui va partir en province (comme ils auraient deja du le faire d'ailleurs, mais ce sera le declic qu'il fallait !)
Revendre une maison en IDF pour un appartement ou une maison ailleurs?
Tous ceux qui habitent en IDF n'habitent pas forcément dans un logement exigu. A fortiori les vieux (qui sont en fin de parcours)
nan j'ai édité pour etre plus précis.. les maisons en grande couronne ne seront pas impactés.. les gens sont libres dans ces coins la..
je parle des ventes d'appartements en petite couronne pour aller en appartement ailleurs
Je n'y crois pas. A mon avis, ils n'ont pas besoin de ca pour avoir un déclic. Les vieux veulent plutôt changer pour un plus petit logement en général. Ils ont l'expérience d'une maison. Notamment des coûts et de l'entretien inhérent. Et ils voient qu'ils sont de moins en moins capable de l'assumer. Cela devient davantage une corvée.
Et eux, plus que les autres, ont envie d'être proche de leur famille. Et d'un hôpital.
Mais bon, nous verrons bien!
la plupart des retraités que je connais qui ont quitté la RP ont gardé le meme type d'habitat.
ceux qui etaient en maison sont parti pour une autre maison en province (parfois plus petite mais pas tjrs, car il garde la capacité d'acceuillir leur famille)
ceux qui étaient appart sont parti pour un autre appart ( souvent de la meme taille mais de meilleure qualité, plus récent, avec terrasse, et d'autres ont vendu un 50m2 en RP des années 60 pour acheter un 70m2 plus récent dans une ville de province)..

mais comme dit Ben on verra !

Nouveau stephanois
-+
-+
Messages : 2147
Enregistré le : 09 mars 2013, 23:44

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#53 Message par Nouveau stephanois » 10 avr. 2020, 14:52

Suricate a écrit :
10 avr. 2020, 12:42
kamoulox a écrit :
10 avr. 2020, 12:21
C’est beau sur le papier mais quitter un job à 50k et plus va trouver ça en province 😂
Exemple perso, ça vaut ce que ça vaut. Dans ma boite, PME d'envergure nationale dans petite ville de province de 30 000 habitants, filiale d'un grand groupe international (donc avec des opportunités d'évolution en interne), on cherche un contrôleur de gestion industriel, même pas un mouton à 5 pattes, juste quelqu'un avec un peu d'expérience.

Salaire brut indicatif : 47K€ hors primes. A ce tarif là tu peux te permettre de mettre ton conjoint au chômage le temps qu'il trouve autre chose, tu peux t'acheter une belle baraque et prendre l'apéro au soleil en lieu et place de ton heure de bouchons quotidienne.

Ben on trouve personne...

NB : et c'est pas lié au Covid, c'est tout le temps comme ça.
Ça n'intéresse pas grand monde de vivre dans une petite ville loin des grandes métropoles, et encore plus pour un profil à 50k. Pas de lycées pour gamins de CSP+++, voiture obligatoire (obligation de faire le taxi pour les enfants), pour les concerts et la culture il faut aller à Angers ou Nantes, très peu voire pas de restaurants qui servent au delà de 21h sans réservation, peu de médecins généralistes et encore moins de spécialistes...

Il y a le même problème à Roanne, sauf que c'est Saumur, c'est Versailles à côté :mrgreen:

comegetsome
Messages : 21
Enregistré le : 05 déc. 2015, 14:07

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#54 Message par comegetsome » 10 avr. 2020, 15:01

Suricate a écrit :
10 avr. 2020, 12:42
kamoulox a écrit :
10 avr. 2020, 12:21
C’est beau sur le papier mais quitter un job à 50k et plus va trouver ça en province 😂
Exemple perso, ça vaut ce que ça vaut. Dans ma boite, PME d'envergure nationale dans petite ville de province de 30 000 habitants, filiale d'un grand groupe international (donc avec des opportunités d'évolution en interne), on cherche un contrôleur de gestion industriel, même pas un mouton à 5 pattes, juste quelqu'un avec un peu d'expérience.

Salaire brut indicatif : 47K€ hors primes. A ce tarif là tu peux te permettre de mettre ton conjoint au chômage le temps qu'il trouve autre chose, tu peux t'acheter une belle baraque et prendre l'apéro au soleil en lieu et place de ton heure de bouchons quotidienne.

Ben on trouve personne...

NB : et c'est pas lié au Covid, c'est tout le temps comme ça.
Petite digression : pour m'être signalé l'année dernière comme "ouvert aux opportunités", j'ai eu un bref aperçu des rémunérations proposés -> surpris, j'ai échangé avec des potes qui étaient soit dans la même situation que moi (parent, quarantenaire, provincial, petit/moyen cadre, métiers ou secteurs différents toutefois), soit en charge de recrutement -> conclusion : les 3/4 des offres, voire plus, sont sous-rémunérées.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 13601
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#55 Message par Suricate » 10 avr. 2020, 15:06

comegetsome a écrit :
10 avr. 2020, 15:01
Petite digression : pour m'être signalé l'année dernière comme "ouvert aux opportunités", j'ai eu un bref aperçu des rémunérations proposés -> surpris, j'ai échangé avec des potes qui étaient soit dans la même situation que moi (parent, quarantenaire, provincial, petit/moyen cadre, métiers ou secteurs différents toutefois), soit en charge de recrutement -> conclusion : les 3/4 des offres, voire plus, sont sous-rémunérées.
Donc 25% des postes proposés sont au bon niveau de revenus. Ce qui explique les 75% de taux de chômage en France.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10189
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#56 Message par Vincent92 » 10 avr. 2020, 15:11

comegetsome a écrit :
10 avr. 2020, 15:01
Suricate a écrit :
10 avr. 2020, 12:42
kamoulox a écrit :
10 avr. 2020, 12:21
C’est beau sur le papier mais quitter un job à 50k et plus va trouver ça en province 😂
Exemple perso, ça vaut ce que ça vaut. Dans ma boite, PME d'envergure nationale dans petite ville de province de 30 000 habitants, filiale d'un grand groupe international (donc avec des opportunités d'évolution en interne), on cherche un contrôleur de gestion industriel, même pas un mouton à 5 pattes, juste quelqu'un avec un peu d'expérience.

Salaire brut indicatif : 47K€ hors primes. A ce tarif là tu peux te permettre de mettre ton conjoint au chômage le temps qu'il trouve autre chose, tu peux t'acheter une belle baraque et prendre l'apéro au soleil en lieu et place de ton heure de bouchons quotidienne.

Ben on trouve personne...

NB : et c'est pas lié au Covid, c'est tout le temps comme ça.
Petite digression : pour m'être signalé l'année dernière comme "ouvert aux opportunités", j'ai eu un bref aperçu des rémunérations proposés -> surpris, j'ai échangé avec des potes qui étaient soit dans la même situation que moi (parent, quarantenaire, provincial, petit/moyen cadre, métiers ou secteurs différents toutefois), soit en charge de recrutement -> conclusion : les 3/4 des offres, voire plus, sont sous-rémunérées.
Il n'y a pas de surprise. Je connais 2 contrôleurs de gestion expérimentés en IDF. Ils sont à beaucoup plus que 47k€ brut/an.
Or, vu comment c'est présenté, on a l'impression que 47k€ est déjà un très bon salaire pour le poste, sûrement imaginé par Suricate (voir, et cela serait encore pire, par les RH de son entreprise) proche des opportunités parisiennes en terme de salaire.
Pour avoir un point de comparaison, 47k€ brut c'est inférieur aux salaires moyens et même probablement médians des cadres toutes régions confondues...
Bref, il faut être prêt à perdre pas mal et à avoir moins d’opportunités de changement (et donc croiser les doigts pour que l'environnement de travail reste sain). Mais pourquoi pas. Il faut mettre dans la balance pertes (au delà du salaire, ce dont parle Nouveau stephanois peut en faire partie par exemple) et profits. C'est des choix de vie.
Suricate a écrit :
10 avr. 2020, 15:06
comegetsome a écrit :
10 avr. 2020, 15:01
Petite digression : pour m'être signalé l'année dernière comme "ouvert aux opportunités", j'ai eu un bref aperçu des rémunérations proposés -> surpris, j'ai échangé avec des potes qui étaient soit dans la même situation que moi (parent, quarantenaire, provincial, petit/moyen cadre, métiers ou secteurs différents toutefois), soit en charge de recrutement -> conclusion : les 3/4 des offres, voire plus, sont sous-rémunérées.
Donc 25% des postes proposés sont au bon niveau de revenus. Ce qui explique les 75% de taux de chômage en France.
La plupart des autres postes sont comblés par des personnes comme toi qui sont prêts à travailler pour moins si c'est dans cette endroit (parce qu'ils fuient les villes, parce qu'ils ont toujours habité sur place et veulent y rester, parce qu'ils s'imaginent par croyance qu'ils sont payés comme ailleurs...).
C'est vrai pour presque partout (la plupart des parisiens pourraient gagner davantage en allant travailler en Suisse par exemple).
Ignoré : Cagou780

Indécis
~~+
~~+
Messages : 8297
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#57 Message par Indécis » 10 avr. 2020, 15:40

Vincent92 a écrit :
10 avr. 2020, 14:03
Pour en revenir à l'article, on en voit tous les ans des semblables. C'est un marronnier...
+ 1. D'ailleurs, c'est un marronnier du forum aussi...
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 33962
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#58 Message par Pi-r2 » 10 avr. 2020, 15:51

Vincent92 a écrit :
10 avr. 2020, 15:11
Il n'y a pas de surprise. Je connais 2 contrôleurs de gestion expérimentés en IDF. Ils sont à beaucoup plus que 47k€ brut/an.
Or, vu comment c'est présenté, on a l'impression que 47k€ est déjà un très bon salaire pour le poste, sûrement imaginé par Suricate (voir, et cela serait encore pire, par les RH de son entreprise) proche des opportunités parisiennes en terme de salaire.
Pour avoir un point de comparaison, 47k€ brut c'est inférieur aux salaires moyens et même probablement médians des cadres toutes régions confondues...
Bref, il faut être prêt à perdre pas mal et à avoir moins d’opportunités de changement (et donc croiser les doigts pour que l'environnement de travail reste sain). Mais pourquoi pas. Il faut mettre dans la balance pertes (au delà du salaire, ce dont parle Nouveau stephanois peut en faire partie par exemple) et profits. C'est des choix de vie.
Et il faut rajouter que tu es regardé très bizarrement quand tu postules pour un poste à un salaire inférieur à ton salaire précédent.
(genre qu'est-ce que tu caches de pas joli joli ?)
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 29728
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#59 Message par Gpzzzz » 10 avr. 2020, 15:55

Indécis a écrit :
10 avr. 2020, 15:40
Vincent92 a écrit :
10 avr. 2020, 14:03
Pour en revenir à l'article, on en voit tous les ans des semblables. C'est un marronnier...
+ 1. D'ailleurs, c'est un marronnier du forum aussi...
Disons que la situation actuelle est peu différente de tout ce qu'on a pu connaitre par le passé, et meme bien avant l'existence de la presse hebdomadaire ou mensuel, si il y a bien une année ou ca mérite d'etre évoquée c'est celle ci ! :roll:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10189
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#60 Message par Vincent92 » 10 avr. 2020, 16:04

Pour resituer : La surface moyenne d'un logement en IDF est de 72,7m2 contre 92m2 en Franche-Comté (région où il y a le plus de surface moyenne).
Je sais bien que beaucoup pensent aux situations un peu extrême qu'on peut trouver à Paris, Lyon ou Bordeaux mais il faut savoir raison garder.
Tous les franciliens n'habitent pas dans un F1 sans balcon ou T2 et n'ont pas forcément une famille nombreuse.
Cela dit, vous avez le droit de penser que tous les franciliens sont en train de mourir ou devenir fou et qu'il va y avoir un exode massif vers les campagnes...
Modifié en dernier par Vincent92 le 10 avr. 2020, 16:08, modifié 1 fois.
Ignoré : Cagou780

tomtom
Messages : 505
Enregistré le : 07 nov. 2006, 19:57

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#61 Message par tomtom » 10 avr. 2020, 16:08

Pi-r2 a écrit :
10 avr. 2020, 15:51
Vincent92 a écrit :
10 avr. 2020, 15:11
Il n'y a pas de surprise. Je connais 2 contrôleurs de gestion expérimentés en IDF. Ils sont à beaucoup plus que 47k€ brut/an.
Or, vu comment c'est présenté, on a l'impression que 47k€ est déjà un très bon salaire pour le poste, sûrement imaginé par Suricate (voir, et cela serait encore pire, par les RH de son entreprise) proche des opportunités parisiennes en terme de salaire.
Pour avoir un point de comparaison, 47k€ brut c'est inférieur aux salaires moyens et même probablement médians des cadres toutes régions confondues...
Bref, il faut être prêt à perdre pas mal et à avoir moins d’opportunités de changement (et donc croiser les doigts pour que l'environnement de travail reste sain). Mais pourquoi pas. Il faut mettre dans la balance pertes (au delà du salaire, ce dont parle Nouveau stephanois peut en faire partie par exemple) et profits. C'est des choix de vie.
Et il faut rajouter que tu es regardé très bizarrement quand tu postules pour un poste à un salaire inférieur à ton salaire précédent.
(genre qu'est-ce que tu caches de pas joli joli ?)
Ton salaire précédent, personne ne le connait tant que tu ne le donnes pas; et tu peux bien raconter ce que tu veux (dans les deux sens).

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 13601
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#62 Message par Suricate » 10 avr. 2020, 16:12

Vincent92 a écrit :
10 avr. 2020, 15:11
Il n'y a pas de surprise. Je connais 2 contrôleurs de gestion expérimentés en IDF. Ils sont à beaucoup plus que 47k€ brut/an.
Heureux hommes.
https://www.hays.fr/documents/63274/0/EDRN_2019.pdf
Page 39.

3-5 ans d'expérience : 40 à 55K€ par an, en RP. En régions c'est -12% (et les régions c'est aussi bien Lyon que Roanne, donc en moyenne).

Bon alors je sais déjà que tu vas me dire que c'est pas ça, que tes connaissances sont bien mieux payées, tu auras raison, forcément, vu que tes dires sont invérifiables, que le niveau d'expérience n'est peut être pas comparable, que les responsabilités sont différentes etc... 47K€ c'est le salaire de l'annonce. Dans la région il n'est pas rare de voir des annonces à 35K€ pour ce type de postes, avant négo (les 47 qu'on propose également c'est avant négo, hors primes et avantages etc...).
Pour avoir un point de comparaison, 47k€ brut c'est inférieur aux salaires moyens et même probablement médians des cadres toutes régions confondues...
Ça ne veut pas dire grand chose "les cadres". C'est tellement vague. Dans les cadres intégrés de province sans responsabilités managériales c'est combien le salaire médian qu'on puisse ajuster notre proposition si elle est manifestement inférieure au marché ? Tu as l'air d'avoir une grande expertise en la matière. Des sources peut être ?
Suricate a écrit :
10 avr. 2020, 15:06
C'est vrai pour presque partout (la plupart des parisiens pourraient gagner davantage en allant travailler en Suisse par exemple).
Mais pourquoi n'y vont ils pas ? C'est très beau la Suisse et puis le SMIC à 3000€ ça fait rêver n'importe quel gilet jaune non ?

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 13601
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#63 Message par Suricate » 10 avr. 2020, 16:13

Pi-r2 a écrit :
10 avr. 2020, 15:51
Et il faut rajouter que tu es regardé très bizarrement quand tu postules pour un poste à un salaire inférieur à ton salaire précédent.
(genre qu'est-ce que tu caches de pas joli joli ?)
Vous donnez vos fiches de paye pendant les entretiens d'embauche vous ? :shock:

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 9785
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#64 Message par optimus maximus » 10 avr. 2020, 16:25

Le gros problème de concentration de population en France, c'est la région parisienne. Peut-être que la diminution des flux de touristes peut légèrement améliorer la situation mais il y a un problème structurel de sous-dimensionnement des réseaux de transport en région parisienne qui ne trouvera pas amha de solution définitive avec le Grand Paris emExpress.
J'en reviens toujours à mon idée de capitale administrative pour déplacer un tiers de la population de l'agglomération parisienne vers une nouvelle ville plus vivable et avec des densités moins fortes.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10189
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#65 Message par Vincent92 » 10 avr. 2020, 16:28

Suricate a écrit :
10 avr. 2020, 16:12
Vincent92 a écrit :
10 avr. 2020, 15:11
Il n'y a pas de surprise. Je connais 2 contrôleurs de gestion expérimentés en IDF. Ils sont à beaucoup plus que 47k€ brut/an.
Heureux hommes.
https://www.hays.fr/documents/63274/0/EDRN_2019.pdf
Page 37.

3-5 ans d'expérience : 40 à 55K€ par an, en RP. En régions c'est -12% (et les régions c'est aussi bien Lyon que Roanne, donc en moyenne).

Bon alors je sais déjà que tu vas me dire que c'est pas ça, que tes connaissances sont bien mieux payées, tu auras raison, forcément, vu que tes dires sont invérifiables, que le niveau d'expérience n'est peut être pas comparable, que les responsabilités sont différentes etc... 47K€ c'est le salaire de l'annonce. Dans la région il n'est pas rare de voir des annonces à 35K€ pour ce type de postes, avant négo (les 47 qu'on propose également c'est avant négo, hors primes et avantages etc...).
Tu me crois ou pas. Si on en est là... Mes connaissances ont plutôt 5-8 ans d'expérience, c'est à dire 55-65k€ d'après ta grille. On est dedans (fourchette haute).
Tu as choisi une faible expérience. Pourquoi pas. A voir qui se présente en région (si c'est vraiment des postulants de moins de 27-28 ans avec une seule expérience que vous voulez recruter). En tout cas, 35k€, ce n'est pas du tout -12% par rapport à 47,5 mais plutôt -26%. Ce n'est pas tout à fait pareil.
Suricate a écrit :
10 avr. 2020, 16:12
Pour avoir un point de comparaison, 47k€ brut c'est inférieur aux salaires moyens et même probablement médians des cadres toutes régions confondues...
Ça ne veut pas dire grand chose "les cadres". C'est tellement vague. Dans les cadres intégrés de province sans responsabilités managériales c'est combien le salaire médian qu'on puisse ajuster notre proposition si elle est manifestement inférieure au marché ? Tu as l'air d'avoir une grande expertise en la matière. Des sources peut être ?
Va regarder sur l'APEC. J'ai comparé au cadre parce que tout le monde ne sait pas quel peut être le niveau de salaire d'un contrôleur de gestion et c'est très facile de savoir quel est le salaire moyen ou médian d'un cadre en général.
Suricate a écrit :
10 avr. 2020, 15:06
C'est vrai pour presque partout (la plupart des parisiens pourraient gagner davantage en allant travailler en Suisse par exemple).
Mais pourquoi n'y vont ils pas ? C'est très beau la Suisse et puis le SMIC à 3000€ ça fait rêver n'importe quel gilet jaune non ?
Pour les mêmes raisons que j'ai donné au dessus :
Vincent92 a écrit :parce qu'ils fuient les villes la Suisse, parce qu'ils ont toujours habité sur place et veulent y rester, parce qu'ils s'imaginent par croyance qu'ils sont payés comme ailleurs...
C'était justement pour dire que c'était vrai à toutes les échelles. Nous ne sommes pour la plupart pas des "citoyens du monde" ouvert à toutes les opportunités qui existent. Seul notre marché local compte. On prend la meilleure opportunité dans notre zone de recherche.
Modifié en dernier par Vincent92 le 10 avr. 2020, 16:39, modifié 5 fois.
Ignoré : Cagou780

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 33962
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#66 Message par Pi-r2 » 10 avr. 2020, 16:30

Suricate a écrit :
10 avr. 2020, 16:13
Pi-r2 a écrit :
10 avr. 2020, 15:51
Et il faut rajouter que tu es regardé très bizarrement quand tu postules pour un poste à un salaire inférieur à ton salaire précédent.
(genre qu'est-ce que tu caches de pas joli joli ?)
Vous donnez vos fiches de paye pendant les entretiens d'embauche vous ? :shock:
non, mais avec un certain âge et certains diplômes il y a des choses qui ne sont pas crédibles.
C'est assez facile pour un RH d'évaluer ton salaire précédent (avec une incertitude évidemment)
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 29728
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#67 Message par Gpzzzz » 10 avr. 2020, 16:36

Vincent92 a écrit :
10 avr. 2020, 16:04
Cela dit, vous avez le droit de penser que tous les franciliens sont en train de mourir ou devenir fou et qu'il va y avoir un exode massif vers les campagnes...
Personne n'a dit ca, par contre on peut se demander si certains qui hésitaient (notamment parmi la population inactive) ne vont pas franchir le pas l'année prochaine après plusieurs mois de confinement.. on verra ca dans 18mois.
mais selon moi on est en présence d'un facteur nouveau cette année qui a son importance.
surtout qu'avec ce précédent, rien ne dit qu'on ne revive pas la meme chose dans les années à venir avec ce virus ou un autre..
après c'est juste une situation nouvelle, donc je trouve que c'est interessant !

pour contextualier, il y a environ 2 millions de retraités qui vivent en IDF (20% de la population, et pour une majorité d'entre eux des proprios).
Et a cela il faut surement rajouter les seniors qui seront retraités dans les années a venir et qui risquent eux aussi d'etre marqué par cet épisode exceptionnelle.
est ce que ca jouera sur leur comportement, l'avenir nous le dira !

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 31647
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#68 Message par ignatius » 10 avr. 2020, 16:46

C'est sur que si tu peux revendre 450 k€ ton pavillon et racheter quelque chose de sympa en province pour 300 k€, ça peut susciter quelques vocations.
Avec un bon réseau de transport (train notamment) et un hôpital de taille suffisante , le choix sera plus aisé.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10189
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#69 Message par Vincent92 » 10 avr. 2020, 16:47

Gpzzzz a écrit :
10 avr. 2020, 16:36
pour contextualier, il y a environ 2 millions de retraités qui vivent en IDF (20% de la population, et pour une majorité d'entre eux des proprios).
Et a cela il faut surement rajouter les seniors qui seront retraités dans les années a venir et qui risquent eux aussi d'etre marqué par cet épisode exceptionnelle.
est ce que ca jouera sur leur comportement, l'avenir nous le dira !
C'est 21,6% de la population française et ils sont ~16,5% en IDF (dont une partie en dépendance : EHPAD, dépendant volontaire ou contraint de proches, dans le même HLM depuis 50 ans,...).
Bref, ce problème potentiel (qui n'existe probablement pas) concerne à mon avis davantage Nice, Bordeaux ou autres destinations de vieux que Paris (une partie importante de ceux qui restent alors qu'ils sont à la retraite ont des attaches fortes et/ou contraintes à la région).
N.B. : L'âge moyen d'un retraité n'est pas de 60-65 ans mais beaucoup plus, hein. Une bonne partie est dépendante, attachée aux choses et peu mobile.
Ignoré : Cagou780

Korn
Messages : 1163
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#70 Message par Korn » 10 avr. 2020, 17:33

"Assistera-t-on, ces prochains mois, à de nombreuses reconversions et à un exode massif loin des villes? "

Oui, je pense que beaucoup d'urbains vont lâcher leur boulot dans les prochains mois pour tenter l'aventure dans les campagnes. Ils vont changer de boîtes à la première opportunité ou créer leur business dans un environnent qu'ils ne maîtrisent pas. Il est vrai que les 2 ou 3 prochaines années vont ressembler aux trentes glorieuses, c'est le moment :lol:

Sérieusement, quand le soufflet sera retombé, on pourra se pencher sur ces questions là. Ce que je pense, c'est qu'à part les retraités, ceux qui ont un paquet de fric de côté pour ne plus s'en soucier ou ceux qui ont tout perdu avec cette crise, personne ne va bouger le petit doigt pendant un bon moment.

Korn
Messages : 1163
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#71 Message par Korn » 10 avr. 2020, 17:37

Gpzzzz a écrit :
10 avr. 2020, 16:36
pour contextualier, il y a environ 2 millions de retraités qui vivent en IDF (20% de la population, et pour une majorité d'entre eux des proprios).
Et a cela il faut surement rajouter les seniors qui seront retraités dans les années a venir et qui risquent eux aussi d'etre marqué par cet épisode exceptionnelle.
est ce que ca jouera sur leur comportement, l'avenir nous le dira !
Je pense que le seul vrai potentiel "d'exode" est là, chez les retraités.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 29728
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#72 Message par Gpzzzz » 11 avr. 2020, 06:29

ignatius a écrit :
10 avr. 2020, 16:46
C'est sur que si tu peux revendre 450 k€ ton pavillon et racheter quelque chose de sympa en province pour 300 k€, ça peut susciter quelques vocations.
Avec un bon réseau de transport (train notamment) et un hôpital de taille suffisante , le choix sera plus aisé.
Même les villes pourries de petite couronne sont a 3/4ke le M2
Avec ça tu peux acheter dans n importe quelle ville moyenne de province...

Pazuzu
Messages : 1290
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#73 Message par Pazuzu » 21 avr. 2020, 14:16

Je pense que peu de nouveaux vont être tentés par l'exode, suite à cet épisode.

Et d'une, parce que beaucoup, y compris dans les parties les plus urbanisées, vivent le confinement plutot bien contrairement à ce que pensent beaucoup. Et de deux, parce que beaucoup sont allés se confiner en province.

Reste que peu, c'est non nul, ca sera quand même une pression alors que personne ne va être plus attiré par Paris/idf qu'auparavant. Notamment ceux qui avaient déjà un projet vont sans doute l'accélérer.

Ce qui peut vraiment faire la différence à court/moyen terme, c'est le télétravail, qui permet de s'installer plus loin sans changer de boulot. Et avec deux ou trois jours par semaines à distance, ça change vraiment la donne en terme d'admissibilité d'un temps de parcours plus long avec éventuellement un pied à terre à Paris.

Avatar du membre
floflo
+
+
Messages : 3113
Enregistré le : 02 oct. 2008, 23:00

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#74 Message par floflo » 21 avr. 2020, 14:35

Pazuzu a écrit :
21 avr. 2020, 14:16
Je pense que peu de nouveaux vont être tentés par l'exode, suite à cet épisode.

Et d'une, parce que beaucoup, y compris dans les parties les plus urbanisées, vivent le confinement plutot bien contrairement à ce que pensent beaucoup. Et de deux, parce que beaucoup sont allés se confiner en province.

Reste que peu, c'est non nul, ca sera quand même une pression alors que personne ne va être plus attiré par Paris/idf qu'auparavant. Notamment ceux qui avaient déjà un projet vont sans doute l'accélérer.

Ce qui peut vraiment faire la différence à court/moyen terme, c'est le télétravail, qui permet de s'installer plus loin sans changer de boulot. Et avec deux ou trois jours par semaines à distance, ça change vraiment la donne en terme d'admissibilité d'un temps de parcours plus long avec éventuellement un pied à terre à Paris.
J’espère égoïstement qu’il n’y en aura pas trop :mrgreen:
Ce confinement, malgré un chômage partiel à mi temps, n’a presque pas changé ma vie..
La seule chose qui mine un peu, c’est de ne pas pouvoir s’éloigner de plus d’un km pour se promener.
La nature, pour moi, ça vaut tous les théâtres, cafés en terrasses bondées..
Ça ne convient pas à tout le monde.. certains deviendraient dépressifs..et repartiraient vers la ville..

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4783
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : chez les Bretons

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#75 Message par ddv » 21 avr. 2020, 14:42

Dès que (si ?) l'activité va reprendre, avec son lot d'embouteillages, de bruit, de pollution, de stress, je pense que tous ceux qui ont vécu exceptionnellement dans le calme, avec le ciel bleu, les oiseaux, etc., vont quand même se poser la question de rester dans leur environnement hostile.
En tout cas, deux mois (ou plus ?) de confinement va forcément laisser des traces.
Et ceux qui auront (sur)vécu dans une studette sous les toits, je crois qu'ils vont se casser direct :mrgreen:
"Comme aujourd'hui, ça commence à se savoir... Tout le monde sera obligé de faire de la permaculture comme les ouvriers il y a 50 ans avaient leurs jardins potagers... On va revenir à ça, on ne peut pas faire autrement" - G. Mulliez, mars 2019

Avatar du membre
duffie
-+
-+
Messages : 1855
Enregistré le : 05 août 2015, 12:03
Localisation : Lille - Lyon

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#76 Message par duffie » 21 avr. 2020, 14:43

Tous dépendra quand arrivera la fin du confinement et la durée de cette pandémie (pour moi cela se comptera en années)
Mais il est probable que Paris ne sera plus aussi attirante (et ne l'est déjà plus avec 10% de sa population disparu du jours au lendemain) et que le télétravail ne sera plus un gadget mais prévu pour chaque poste.
Alors les grandes agglomérations à quelques heures de TGV de Paris (Lille, Lyon, ...) seront sans doute recherché mais il est probable que les villes seront déserté comme après chaque pandémie me semble-t-il (si quelqu'un a un truc sur le sujet ce serait sympa)

Avatar du membre
immoglobine
+
+
Messages : 2521
Enregistré le : 17 oct. 2007, 19:06
Localisation : Lyon (69)

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#77 Message par immoglobine » 21 avr. 2020, 14:54

duffie a écrit :
21 avr. 2020, 14:43
Alors les grandes agglomérations à quelques heures de TGV de Paris (Lille, Lyon, ...) seront sans doute recherché mais il est probable que les villes seront déserté comme après chaque pandémie me semble-t-il (si quelqu'un a un truc sur le sujet ce serait sympa)
La peste noire a provoqué un exode rurale car les gens préféraient occuper les postes plus rémunérateurs des villes laissés vacants que ceux à la campagne... A l'époque plusieurs entités étatiques ont décrété ... un salaire maximum pour les travailleurs
https://www.nonfiction.fr/article-9051- ... aximum.htm
Il y avait même un manque de mains d’œuvre dans les campagnes.
La propriété privée nous a rendus si stupides et si bornés qu'un objet n'est nôtre que lorsque nous le possédons.
K. Marx [Manuscrits de 1844]

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 31647
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#78 Message par ignatius » 21 avr. 2020, 15:25

On a un million de franciliens qui sont partis de région parisienne pendant le confinement.
Soit mettons à la louche entre 400 000 et 500 000 ménages (y a des célibataires, des couples sans enfants, des familles avec enfants).

Si 5 % d'entre eux décident d'acheter une résidence secondaire à la campagne, ça nous fera 20 à 25 000 achats.
C'est pas mal.
Pas de quoi révolutionner le marché, mais de quoi infléchir notablement certains micro marchés locaux sur certains types de biens.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

zepi92
Messages : 272
Enregistré le : 02 nov. 2015, 20:53

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#79 Message par zepi92 » 21 avr. 2020, 15:32

ignatius a écrit :
21 avr. 2020, 15:25
On a un million de franciliens qui sont partis de région parisienne pendant le confinement.
Soit mettons à la louche entre 400 000 et 500 000 ménages (y a des célibataires, des couples sans enfants, des familles avec enfants).

Si 5 % d'entre eux décident d'acheter une résidence secondaire à la campagne, ça nous fera 20 à 25 000 achats.
C'est pas mal.
Pas de quoi révolutionner le marché, mais de quoi infléchir notablement certains micro marchés locaux sur certains types de biens.
La majorité de ceux qui sont partis ont déjà une résidence secondaire, c’est là où il passe le temps du confinement. Je ne parle pas des étudiants qui sont rentrés chez papa maman.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 13601
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#80 Message par Suricate » 21 avr. 2020, 15:33

ignatius a écrit :
21 avr. 2020, 15:25
On a un million de franciliens qui sont partis de région parisienne pendant le confinement.
S'ils sont partis c'est qu'ils avaient déjà les moyens de partir (déjà une RS ou de la famille en Province avec une capacité d'accueil).
C'est plus pour les autres, ceux qui ont connu la province et/ou qui ne pouvaient pas bouger, qu'on pourrait se poser la question.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 31647
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#81 Message par ignatius » 21 avr. 2020, 15:37

Bon alors on a 9 millions de franciliens qui sont pas partis.
Soit mettons 4 millions de ménages.
Si 1 % achète une RS, ça fait 40 000 ventes. :mrgreen:
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4783
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : chez les Bretons

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#82 Message par ddv » 21 avr. 2020, 16:53

Tu fais une fixette sur les RS.
"Comme aujourd'hui, ça commence à se savoir... Tout le monde sera obligé de faire de la permaculture comme les ouvriers il y a 50 ans avaient leurs jardins potagers... On va revenir à ça, on ne peut pas faire autrement" - G. Mulliez, mars 2019

Avatar du membre
floflo
+
+
Messages : 3113
Enregistré le : 02 oct. 2008, 23:00

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#83 Message par floflo » 21 avr. 2020, 16:55

ddv a écrit :
21 avr. 2020, 16:53
Tu fais une fixette sur les RS.
Une résidence secondaire, c’est pas ce qui change ta vie pour 5 semaines par an..

Pazuzu
Messages : 1290
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#84 Message par Pazuzu » 21 avr. 2020, 17:07

Avec le télétravail, les RS pourraient devenir des RP.

Avatar du membre
floflo
+
+
Messages : 3113
Enregistré le : 02 oct. 2008, 23:00

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#85 Message par floflo » 21 avr. 2020, 17:11

Pazuzu a écrit :
21 avr. 2020, 17:07
Avec le télétravail, les RS pourraient devenir des RP.
Pour un couple, faudrait être 2 à pouvoir télétravailler, pas simple..

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4783
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : chez les Bretons

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#86 Message par ddv » 21 avr. 2020, 17:12

floflo a écrit :
21 avr. 2020, 17:11
Pazuzu a écrit :
21 avr. 2020, 17:07
Avec le télétravail, les RS pourraient devenir des RP.
Pour un couple, faudrait être 2 à pouvoir télétravailler, pas simple..
Pourquoi les deux devraient travailler obligatoirement ?
"Comme aujourd'hui, ça commence à se savoir... Tout le monde sera obligé de faire de la permaculture comme les ouvriers il y a 50 ans avaient leurs jardins potagers... On va revenir à ça, on ne peut pas faire autrement" - G. Mulliez, mars 2019

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 19788
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#87 Message par kamoulox » 21 avr. 2020, 17:13

floflo a écrit :
21 avr. 2020, 17:11
Pazuzu a écrit :
21 avr. 2020, 17:07
Avec le télétravail, les RS pourraient devenir des RP.
Pour un couple, faudrait être 2 à pouvoir télétravailler, pas simple..
Non il suffit d’un. Et l’autre bosse sur place ou pas loin.

Après si les 2 sont en télétravail avec un salaire parisien c’est byzance!

Avatar du membre
floflo
+
+
Messages : 3113
Enregistré le : 02 oct. 2008, 23:00

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#88 Message par floflo » 21 avr. 2020, 17:23

kamoulox a écrit :
21 avr. 2020, 17:13
floflo a écrit :
21 avr. 2020, 17:11
Pazuzu a écrit :
21 avr. 2020, 17:07
Avec le télétravail, les RS pourraient devenir des RP.
Pour un couple, faudrait être 2 à pouvoir télétravailler, pas simple..
Non il suffit d’un. Et l’autre bosse sur place ou pas loin.

Après si les 2 sont en télétravail avec un salaire parisien c’est byzance!
:shock: Chuuuuuut ne leur dit pas, ils pourraient venir pour de bon.. ils tueraient nos coqs parce qu’ils chantent à 5 heures du mat, les vaches parce qu’elles font des bouses qui puent, la campagne ne serait plus ce qu’elle est..

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 20741
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#89 Message par EmileZola » 21 avr. 2020, 17:25

Suricate a écrit :
10 avr. 2020, 14:47
Il y a des capotes qui vont claquer vu la pression dans les couilles de certains.

Un boom des naissances à prévoir dans 1 an ? :mrgreen:
Les maîtresses vont prendre cher surtout, à la reprise du boulot ! :D

Pazuzu
Messages : 1290
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#90 Message par Pazuzu » 21 avr. 2020, 17:29

floflo a écrit :
21 avr. 2020, 17:11
Pazuzu a écrit :
21 avr. 2020, 17:07
Avec le télétravail, les RS pourraient devenir des RP.
Pour un couple, faudrait être 2 à pouvoir télétravailler, pas simple..
ca fait 5 ou 6 semaines qu'on télétravaille tous dans les bureaux.

même les médecins télétravaillent pour la plupart.

et en plus, on télétravaille avec les gamins, et avec une organisation en urgence. Au retour à la normale, on sera en meilleure position.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 19788
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#91 Message par kamoulox » 21 avr. 2020, 17:37

EmileZola a écrit :
21 avr. 2020, 17:25
Suricate a écrit :
10 avr. 2020, 14:47
Il y a des capotes qui vont claquer vu la pression dans les couilles de certains.

Un boom des naissances à prévoir dans 1 an ? :mrgreen:
Les maîtresses vont prendre cher surtout, à la reprise du boulot ! :D
Ça va aller de paire avec un gros pic de séparations et divorces :mrgreen:

Par contre ben92 a raison sur une chose, ça va casser des culs easy, tellement les célibataires femmes comme hommes auront la dalle, le rabbit ou youporn ça va 1 semaine,après... :mrgreen:

Ben92
-++
-++
Messages : 3750
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#92 Message par Ben92 » 21 avr. 2020, 20:35

kamoulox a écrit :
21 avr. 2020, 17:37
Par contre ben92 a raison sur une chose, ça va casser des culs easy, tellement les célibataires femmes comme hommes auront la dalle, le rabbit ou youporn ça va 1 semaine,après... :mrgreen:
Les parisiennes célibataires (et il y en a beaucoup) seront en chaleurs pendant des semaines, en plus avec le début de l'été, tout ça va être un cocktail explosif. :mrgreen:
Quant à ceux qui disent que les parisiens font se casser, ça me doucement rigoler. Dès la fin du confinement ils vont filer direct vers les terrasses de bars (à priori en terrasse ce sera ouvert), il y aura tellement de monde que les patrons pourront mettre le mojito 25€ au lieu de 15, ça sera blindé quand même ! :lol:

Avatar du membre
Delambre
-++
-++
Messages : 4149
Enregistré le : 28 mars 2013, 00:19

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#93 Message par Delambre » 21 avr. 2020, 21:18

Ben92 a écrit :
21 avr. 2020, 20:35
(à priori en terrasse ce sera ouvert)
Ah bon ? J'en doute (hélas) fortement mais si tu as des sources, ça m'intéresse.
La femme est avant tout la femelle de l'homme.

Marcellus2021
Messages : 21
Enregistré le : 19 avr. 2020, 13:43

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#94 Message par Marcellus2021 » 21 avr. 2020, 21:27

Ben92 a écrit :
21 avr. 2020, 20:35
kamoulox a écrit :
21 avr. 2020, 17:37
Par contre ben92 a raison sur une chose, ça va casser des culs easy, tellement les célibataires femmes comme hommes auront la dalle, le rabbit ou youporn ça va 1 semaine,après... :mrgreen:
Les parisiennes célibataires (et il y en a beaucoup) seront en chaleurs pendant des semaines, en plus avec le début de l'été, tout ça va être un cocktail explosif. :mrgreen:
Quant à ceux qui disent que les parisiens font se casser, ça me doucement rigoler. Dès la fin du confinement ils vont filer direct vers les terrasses de bars (à priori en terrasse ce sera ouvert), il y aura tellement de monde que les patrons pourront mettre le mojito 25€ au lieu de 15, ça sera blindé quand même ! :lol:
Multiplier les conquêtes en période d'épidémie c'est un bon moyen de faire ton immunité :mrgreen:

Ben92
-++
-++
Messages : 3750
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#95 Message par Ben92 » 21 avr. 2020, 21:51

Delambre a écrit :
21 avr. 2020, 21:18
Ah bon ? J'en doute (hélas) fortement mais si tu as des sources, ça m'intéresse.
Entendu à la radio que les cafetiers voulaient au moins pouvoir rouvrir en terrasse au début. Mais ça sera pas forcément le 11 mai en effet.
Sinon les parisiens iront picoler sur les quais de seine et le bords du canal. Y aura pas un cm2 de libre.

Korn
Messages : 1163
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#96 Message par Korn » 22 avr. 2020, 07:21

Ben92 a écrit :
21 avr. 2020, 21:51
Y aura pas un cm2 de libre.
Ça fait rêver la plus belle ville du monde :lol: :lol: :lol:

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 8049
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#97 Message par Bidibulle » 22 avr. 2020, 07:28

Ben92 a écrit :
21 avr. 2020, 21:51
Sinon les parisiens iront picoler sur les quais de seine et le bords du canal.

Comme ça ?

Image
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Cagou780
Messages : 476
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#98 Message par Cagou780 » 22 avr. 2020, 08:54

Korn a écrit :
22 avr. 2020, 07:21
Ben92 a écrit :
21 avr. 2020, 21:51
Y aura pas un cm2 de libre.
Ça fait rêver la plus belle ville du monde :lol: :lol: :lol:
Surtout c'est bien pour chopper tous les microbes qui se promènent.

Avatar du membre
Delambre
-++
-++
Messages : 4149
Enregistré le : 28 mars 2013, 00:19

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#99 Message par Delambre » 28 avr. 2020, 15:34

Le confinement renforce le désir de campagne des citadins et booste le marché des maisons individuelles

Depuis le début de la crise sanitaire, de nombreux citadins envisagent de quitter la ville pour s’offrir un environnement plus vert. Cette tendance du marché immobilier, amorcée fin 2018, s’accentue avec le confinement et le développement du télétravail

Par Isabelle Rey-Lefebvre Publié hier à 02h47, mis à jour hier à 16h44

Image
AUREL

Nathalie et Marc Dupont, artiste peintre et architecte, ne regrettent pas une seconde le choix qu’ils ont fait, en 2015, de quitter Paris pour s’installer dans la Sarthe. Un sentiment que le confinement ne fait que renforcer : « Nous avions un chouette appartement, avec un atelier, dans un coin très convivial et familial du 11e arrondissement, mais les contraintes de la ville commençaient à me peser et notre fils se sentait mal dans son collège où la pression scolaire était forte, raconte Nathalie. En surfant ensemble sur Internet, un dimanche après-midi, nous sommes tombés sur l’annonce de vente d’une grande maison, le domaine de La Richardière, qui nous a séduits instantanément. Sans nous concerter, nous avons appelé chacun de notre côté l’agence immobilière et nous avons visité les lieux le week-end suivant : malgré la pluie et la grisaille, ce jour-là, le coup de foudre a opéré. »

Cinq ans plus tard, Nathalie et Marc Dupont ont, outre leur propre domicile, aménagé quatre gîtes avec chacun leur atelier d’artiste, un jardin potager, un verger. Ils ont trouvé leur place dans cette région dont ils ignoraient tout auparavant et qui les a accueillis à bras ouverts. « Nous avons désormais trois métiers, les nôtres et celui d’hôte, qui nous donne beaucoup de satisfactions. A la campagne, tout est plus facile, poursuit Nathalie. Les relations avec les artisans, avec qui nous travaillons beaucoup, comme avec la banque ou l’office local du tourisme, par exemple, sont simples, efficaces et fiables. On a oublié la tension qui rend difficile la vie dans la capitale. Un couple est ici, en ce moment, confiné depuis un mois et jusqu’au 11 mai, et il commence à remettre en question son projet d’achat d’un appartement à Paris… »

Nombre record de requêtes

A écouter les agents immobiliers depuis quelques semaines, le confinement semble, en effet, renforcer l’appel du vert aux citadins : « Je reçois 60 demandes par jour pour des maisons de campagne, soit le double d’avant le 17 mars. Ce sont des projets sérieux, réfléchis, avec le désir de s’installer sur place et d’y créer une activité, atteste Patrice Besse, fondateur de l’agence qui porte son nom, spécialisée dans les belles pierres, le patrimoine historique voire des châteaux, souvent très difficiles à vendre. Dans les mails que je reçois, le mot le plus employé est “environnement” : ce n’est pas une maison que cherchent ces clients, mais un lieu. »
Article réservé à nos abonnés Lire aussi Confiné, le marché de l’immobilier fonctionne au ralenti

Guillaume Ull, architecte du patrimoine, et son compagnon Charles Du Jeu, à la tête, lui, d’une société de services informatiques, ont acquis en 2019 l’abbaye cistercienne de Châtel-Chéhéry, en forêt d’Argonne, dans les Ardennes, et ses 8 hectares de champs alentour : « Redonner vie à une ruine pluricentenaire, c’est un rêve d’enfant, confie Guillaume Ull. Et notre objectif est de retrouver la vocation de ce lieu, y produire des légumes, des fruits, de la vigne, du miel, comme au temps des moines, tout en l’ouvrant au public. Nous habitons encore à Paris, mais nous nous sommes confinés ici depuis un mois et cela légitime plus encore notre démarche : prise en compte du changement climatique, permaculture, circuits courts… »

L’agence d’immobilier haut de gamme Emile Garcin enregistre également un nombre record de requêtes pour des achats et des locations dans le Luberon, les Alpilles, en Camargue ou Haute­-Provence : « Des négociations qui traînaient depuis des mois se sont conclues en quelques jours, pressées par les événements. Nos clients, chefs d’entreprises, entrepreneurs, consultants, hôteliers, designers, informaticiens, pour l’essentiel parisiens, lyonnais, londoniens, new-yorkais et qui, jusqu’ici, cherchaient plutôt des résidences secondaires, modifient aujourd’hui leurs projets : ils veulent vivre à la campagne et ne conserver qu’un pied­-à-­terre en ville. Le télétravail permet cela. Avant de pouvoir leur faire visiter les biens, nous leur adressons des vidéos pour entretenir leur intérêt. »

Tendance depuis fin 2018

L’appel du vert ne date pas du 17 mars, c’est une tendance du marché immobilier depuis fin 2018, nourrie des crises qui se sont succédé : mouvement des « gilets jaunes » qui a marqué la capitale, grèves des transports qui l’a paralysée, canicules qui rendent la vie urbaine insupportable… Depuis le confinement obligé, le télétravail se répand et fait des adeptes : après n’avoir concerné que 3 % des salariés, il en touche désormais 30 % et jusqu’à 50 % des seuls cadres. Certaines professions prennent conscience qu’une prise de distance d’avec le bureau est possible et qu’il n’est donc peut-­être pas nécessaire de rester en ville.

« Je reçois 60 demandes par jour pour des maisons de campagne, le double d’avant le 17 mars »
PATRICE BESSE
fondateur d’une agence spécialisée dans les belles pierres


Le site d’annonces immobilières Bien’ici a, au cours de la première quinzaine d’avril, enregistré une hausse de 43 % – comparé à la première quinzaine de mars – du nombre de requêtes d’acquéreurs ou de candidats locataires cochant, dans leurs critères, la présence d’un espace extérieur, terrasse ou jardin. Le site SeLoger, leader du secteur, fait d’ailleurs le même constat : « Les recherches immobilières se partagent, habituellement, pour moitié entre appartements et maisons, mais depuis le début du confinement, le taux de consultation des annonces de maisons à vendre a explosé, et les recherches de biens en province progressent de 5 % et même de 17 % en Bretagne, observe ainsi Séverine Amate, porte­-parole de SeLoger. En revanche, les demandes d’appartement sont, elles, en baisse de 20 % sur Paris intra­muros, et de 12,5 % en petite couronne. »

« La crainte d’un nouveau confinement, la banalisation du télétravail, le besoin d’espace vont-­ils conduire à un exode urbain et à la revanche des petites et moyennes villes et des zones rurales sur les métropoles ? », s’interroge finalement Séverine Amate.
La qualité des logements à l’épreuve

Dès le 25 mars, soit quelques jours après le début du confinement, l’Institut des hautes études pour l’action dans le logement (Idheal) lançait une enquête sur les usages du logement dans cette période particulière. Les premiers résultats montrent que 28 % des 7 400 répondants ont modifié l’aménagement de leur intérieur pour télétravailler et, pour cela, remonté de la cave un bureau, une table de jardin ou de camping pour les installer au pied du lit, ou aménager un coin bureau dans un placard, un dressing… D’autres ont annexé la table de la salle à manger ou de la cuisine, reléguant les repas familiaux au salon, sur la table basse : « Tout cela montre que les appartements modernes, avec des chambres trop étroites et souvent pas assez de lumière, sont peu adaptés au télétravail et encore moins à leur utilisation par tous les occupants réunis, commente Catherine Sabbah, directrice de l’Idheal. Cela devrait inspirer les promoteurs », suggère-t-elle.
https://www.lemonde.fr/societe/article/ ... _3224.html
La femme est avant tout la femelle de l'homme.

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4783
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : chez les Bretons

Re: Ces citadins qui veulent s’installer à la campagne après le confinement

#100 Message par ddv » 28 avr. 2020, 15:50

Par curiosité, j'ai été vérifié les quelques annonces immo sur leboncoin dans mon secteur (campagne): c'est difficile d'être catégorique et de quantifier la hausse, mais il me semble bien que les prix des maisons et terrains (surtout vendues par les pros) ont bien monté. Je dirais de l'ordre d'un facteur de 1,5 à 2 pour certains biens, pour atteindre des prix qui restent pas cher pour les habitants des métropoles :mrgreen:
On va peut-être avoir une mini-bulle immo à la campagne ? (le retour des granges à 100k€ ?)
"Comme aujourd'hui, ça commence à se savoir... Tout le monde sera obligé de faire de la permaculture comme les ouvriers il y a 50 ans avaient leurs jardins potagers... On va revenir à ça, on ne peut pas faire autrement" - G. Mulliez, mars 2019

Répondre