Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Ben92
-++
-++
Messages : 3750
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#101 Message par Ben92 » 18 avr. 2020, 16:49

supermascotte a écrit :
18 avr. 2020, 11:56
Ben92 a écrit :
17 avr. 2020, 14:15
Et si au lieu de spéculer on s'intéressait un peu à du concret ?
Un mois jour pour jour que le confinement a commencé. Je suis allé faire un tour sur leboncoin pour Paris et Boulogne.
Résultat des courses : Les prix n'ont pas baissé d'un centime.
A Paris, les seules annonces qui n'explosent pas trop la barre des 10000€/m2 sont dans les 19e et 20e... Mais en dessus des 10000€ quand même !
Et dans les arrondissements à deux chiffres "standard" ça commence à 12000€/m2 pour les biens lambdas hors RDC.
Et si vous prenez le temps de réfléchir, vous devriez comprendre que ça tombe sous le sens. Le marché est à l'arrêt, pourquoi voudriez-vous que les vendeurs se lancent dans une enchère des prix vers le bas. Abaisser le prix de son bien ne va pas permettre de le vendre plus vite. Donc à quoi bon?

Et de toute façon, le marché immobilier est un marché lent avec beaucoup d'inertie, pas comme la bourse qui réagit au quart de tour. De toute façon, en toute logique lorsque le marché immobilier va reprendre, vous savez ce qu'il va se passer ? Rien, absolument rien du tout. Pourquoi ? Parce que les premières transactions qui auront lieu seront les transactions qui avaient débuté avant la crise sanitaire et qui avaient été interrompu par le confinement. Les prix des biens vendus seront dans la continuité du marché immobilier avant le coronavirus.

Il faudra donc probablement attendre au moins 3 mois après la fin du confinement pour commencer à percevoir les effets du coronavirus sur le marché immobilier. A ce moment-là, ce qu'il va se passer c'est une détérioration de la solvabilité des acheteurs. Un moins grand nombre d'acheteurs en capacité d'acheter et les acheteurs restant ayant un pouvoir d'achat immobilier réduit par effet ciseaux (des conditions d'emprunt restreintes, des taux de crédit immobilier à la hausse et des revenus impactés par la crise). Mais c'est pas pour autant que les prix immobilier vont nécessairement s'effondrer immédiatement. La réaction typique d'un vendeur face à une baisse de prix, c'est soit de maintenir ses propres prix, soit de retirer son bien de la vente. Au final, les vendeurs qui resteront seront des vendeurs forcés de vendre (pour raisons personnelles ou pour besoin rapide de liquidité. Donc les prix baisseront mais modérément. En revanche, le nombre de transaction risque de chuter dramatiquement.

Donc les premiers signaux d'un éclatement de la bulle immobilière, ce sera une baisse somme toute modérée des prix, mais surtout, ce sera une baisse du nombre de transaction. C'est quand les vendeurs qui ont essayé de temporiser seront à leur tour forcés de vendre et que la baisse des prix sera intégrée par les acteurs du marché que le marché immobilier baissera. Et ça, ça peut prendre des mois voire des années.

Mais pour toutes les raisons invoquées précédemment, je ne vois pas comment le marché immobilier peut ne pas baisser.
Si vous me relisez je ne conclus pas que parce que ça n'a pas baissé en un mois, ça ne baissera pas. Je donne simplement cette information, chacun en fera ce qu'il veut.
En réalité, cette crise et la façon dont elle sera traitée entrainera une modification de nombreux paramètres qui influent sur les prix de l'immobilier parisien.
Le problème de votre argumentaire est que vous ne parlez que des facteurs de baisse, mais il y aura aussi des facteurs de hausse. Est-ce que les seconds compenseront ou non les premiers, là est la question.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 21589
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#102 Message par lecriminel » 18 avr. 2020, 16:57

Ben92 a écrit :
18 avr. 2020, 16:49
ça ne baissera pas. Je donne simplement cette information, chacun en fera ce qu'il veut.
et se faire choper pour délit d'initié ? non merci...
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10189
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#103 Message par Vincent92 » 18 avr. 2020, 17:04

kurisutofa a écrit : J'ai du mal à croire que l'actuel change à 180°
C’est du pipeau. Macron est europeiste, libéral et mondialiste. Le Maire aussi. Ils ne vont pas changer d’avis. Ça leur fait déjà mal d’acheter une entreprise bidon de masques pour la forme/l’image. D’ailleurs, ils ont « étudié » ( :lol: ) et déjà conclu qu’il ne fallait pas le faire malgré le coût ridicule. c’est dire...
Il n’y a que deux catégories qui peuvent écrire ça :
- Ceux qui ont toujours la naïveté d’un enfant de 12 ans
- Ceux qui se servent de ça pour appuyer leur argument (vu qu’on va « demondialiser », ça va baisser dans les métropoles) mais n’y croient pas eux même.
Ignoré : Cagou780

ProfGrincheux
Messages : 1209
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#104 Message par ProfGrincheux » 18 avr. 2020, 19:16

Au sujet du télétravail, une petite remarque de qui en a découvert récemment les joies: il faut une connexion internet extrêmement solide. Pas de l'ADSL 2Mbit/s. Et des outils informatiques robustes, testés et dédiés au travail. Le problème n.1 qu'on a rencontré pour faire cours à distance était qu'on ne pouvait pas supposer que les étudiants avaient ça chez eux et on en a perdu comme ça. On n'équipe pas de fibre optique un territoire de 550 000 km2 sans que ça prenne quelque temps, une bonne décennie si des tombereaux de subventions sont déversés.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 29728
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#105 Message par Gpzzzz » 18 avr. 2020, 20:01

ProfGrincheux a écrit :
18 avr. 2020, 19:16
Au sujet du télétravail, une petite remarque de qui en a découvert récemment les joies: il faut une connexion internet extrêmement solide. Pas de l'ADSL 2Mbit/s. Et des outils informatiques robustes, testés et dédiés au travail. Le problème n.1 qu'on a rencontré pour faire cours à distance était qu'on ne pouvait pas supposer que les étudiants avaient ça chez eux et on en a perdu comme ça. On n'équipe pas de fibre optique un territoire de 550 000 km2 sans que ça prenne quelque temps, une bonne décennie si des tombereaux de subventions sont déversés.
Bof, ça dépend de ton taf en fait..
j avais une connexion de mer.de avant genre 2/3mbit et le télétravail via vpn était largement possible tant que tu bossais sur des applis...
Après oui pour ouvrir des fichiers excel de 100mo ça ramait mais dans bcp de boulot je pense pas que ça changeait grand chose..
Le nerf de la guerre c est plutôt l accès au réseau..
Désormais j ai la fibre a 300 et malgré cela pla première semaine de confinement je galerai a ouvrir un fichier de 10mo..
Ils ont boosté niveau serveur, depuis plus de problème..
Bref le plus important c est surtout l architecture informatique de la boîte avant la connexion internet. On bosse on fait pas du jeu en ligne hein 😂
Après pour faire du visio oui ca joue mais bon ça reste de l école c est pas l essentiel..

Avatar du membre
roi.de.trefle
-+
-+
Messages : 2025
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#106 Message par roi.de.trefle » 18 avr. 2020, 20:15

Ben92 a écrit :
17 avr. 2020, 14:15
Et si au lieu de spéculer on s'intéressait un peu à du concret ?
Un mois jour pour jour que le confinement a commencé. Je suis allé faire un tour sur leboncoin pour Paris et Boulogne.
Résultat des courses : Les prix n'ont pas baissé d'un centime.
Enorme comme toujours : leboncoin = 1/10ème du volume d'annonces "normal" en cette période de confinement : les annonces qu'il reste ? des oublis et des trucs invendables.
Le marché immobilier sans visite ? inexistant.
Revient faire tes comparaisons 6 mois après le confinement, là ce sera pertinent...
Sursum corda

Avatar du membre
saturne
-+
-+
Messages : 1809
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#107 Message par saturne » 18 avr. 2020, 20:17

..Allez... je vo.us .le donne en mille

https://www.zerohedge.com/personal-fina ... ave-gotten
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 19789
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#108 Message par kamoulox » 18 avr. 2020, 20:19

roi.de.trefle a écrit :
18 avr. 2020, 20:15
Ben92 a écrit :
17 avr. 2020, 14:15
Et si au lieu de spéculer on s'intéressait un peu à du concret ?
Un mois jour pour jour que le confinement a commencé. Je suis allé faire un tour sur leboncoin pour Paris et Boulogne.
Résultat des courses : Les prix n'ont pas baissé d'un centime.
Enorme comme toujours : leboncoin = 1/10ème du volume d'annonces "normal" en cette période de confinement : les annonces qu'il reste ? des oublis et des trucs invendables.
Le marché immobilier sans visite ? inexistant.
Revient faire tes comparaisons 6 mois après le confinement, là ce sera pertinent...
Encore plus fort. Après 1 mois le marché n’a pas encore subit l’impact négatif... l’immobilier c’est un train de marchandises, on a fait sauté les rails le train n’est pas encore arrivé à l’endroit où il va dérailler. Voilà tout. On verra dans 6 mois

Korn
Messages : 1163
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#109 Message par Korn » 19 avr. 2020, 10:12

On n'est pas aux USA, licencier en France demande un peu de temps. Une entreprise qui demande des aides de l'Etat pendant la période de confinement n'a pas d'interet de licencier sous peine de ne recevoir aucune aide. C'est à la sortie du deconfinement que ça va partir.

ProfGrincheux
Messages : 1209
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#110 Message par ProfGrincheux » 19 avr. 2020, 10:26

L'augmentation du chômage à moyen terme en France est une certitude. Le chômage partiel est une mesure de court terme destinée à passer le trimestre. Reste à voir qui va être touché et surtout qui règlera la note à long terme.

Les USA ont vu une explosion immédiate du chômage car leur système est moins amorti. Si la reprise est vive, le chômage y décroîtra beaucoup plus vite qu'en France. La note est présentée tout de suite et ce sont aux nouveaux chômeurs qu'elle est présentée.

Cagou780
Messages : 476
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#111 Message par Cagou780 » 19 avr. 2020, 10:28

Il n'y a pas de marché de l'immobilier actuellement. Sauf si des gens achètent cash sans visiter et qu'ils connaissent un notaire qui fait dans le dématérialisé.

supermascotte
Messages : 187
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#112 Message par supermascotte » 19 avr. 2020, 10:41

Korn a écrit :
19 avr. 2020, 10:12
On n'est pas aux USA, licencier en France demande un peu de temps. Une entreprise qui demande des aides de l'Etat pendant la période de confinement n'a pas d’intérêt de licencier sous peine de ne recevoir aucune aide. C'est à la sortie du deconfinement que ça va partir.
En effet, c'est lors du déconfinement que les problèmes vont commencer à apparaitre. Pour le moment, l'état soutient un maximum les entreprises via le chômage partiel, le report des charges et en faisant pression pour que les banques offrent des facilités de trésorerie.

Le problème c'est au moment du déconfinement lorsque ces mesures seront levées et que les entreprises vont devoir reprendre leur activité et que les clients tarderont à revenir et que le chiffre d'affaire peinera à se redresser alors que les charges commenceront à tomber. La rentabilité des entreprises va souffrir, on va connaitre un suremploi et un certain nombre d'entre elles vont finir par devenir des zombies ou feront faillite dans le temps.

Contrairement aux USA, en France, on ne licencie pas à la première difficulté et le chômage de masse n'explose pas instantanément. Par contre le problème est reporté et les licenciements s'étalent dans le temps. C'est pour ça que les USA sont frappés rapidement et durement mais arrivent à rebondir relativement rapidement tandis que la France amortit le choc mais connait ensuite des années de difficulté. Si on regarde avec rétrospection la crise de 2008, cela n'avait représenté qu'une baisse de PIB somme toute négligeable comparée à la crise d'aujourd'hui, mais la France a mis des années pour s'en remettre. Même en étant optimiste, le nombre de chômeurs risque malheureusement d'exploser en France

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 9785
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#113 Message par optimus maximus » 19 avr. 2020, 10:52

Korn a écrit :
19 avr. 2020, 10:12
On n'est pas aux USA, licencier en France demande un peu de temps. Une entreprise qui demande des aides de l'Etat pendant la période de confinement n'a pas d'interet de licencier sous peine de ne recevoir aucune aide. C'est à la sortie du deconfinement que ça va partir.
Dans l'intérim, il y aurait eu une vague massive de contrats non reconduits dès mars. Donc les chiffres du chômage qui seront diffusées à la fin du mois seront probablement très mauvais.

Nouveau stephanois
-+
-+
Messages : 2147
Enregistré le : 09 mars 2013, 23:44

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#114 Message par Nouveau stephanois » 19 avr. 2020, 11:42

lecriminel a écrit :
18 avr. 2020, 14:52
ignatius a écrit :
18 avr. 2020, 14:20
Moi j'en conclus que les gens, notamment les franciliens, vont en profiter pour acheter une RS à la campagne. :roll:
Les Deux Sèvres en force dans la place !
https://www.leboncoin.fr/ventes_immobil ... 61001.htm/
Joli ! Mais... où est le loup ? Autoroute ? Voie rapide et dangereuse ? Usine ? Impôts locaux monstrueux ? Le nom du village n'est même pas mentionné dans l'annonce.

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 20742
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#115 Message par EmileZola » 19 avr. 2020, 12:01

Le loup ? Les Deux-Sèvres ! :mrgreen:

Avatar du membre
amalricu
+
+
Messages : 3280
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#116 Message par amalricu » 19 avr. 2020, 12:04

EmileZola a écrit :
19 avr. 2020, 12:01
Le loup ? Les Deux-Sèvres ! :mrgreen:
T'es confiné tout l'année depuis des décennies....quand une voiture passe, c'est la fête... :arrow:

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2674
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#117 Message par Marie 94 » 19 avr. 2020, 12:07

Indécis a écrit :
18 avr. 2020, 15:54
Marie 94 a écrit :
18 avr. 2020, 12:22
Indécis a écrit :
17 avr. 2020, 19:21
Marie 94 a écrit :
17 avr. 2020, 19:04
C'était dans un de mes posts précédents
Pour la finance, il n'y a absolument aucune raison (secteur essentiel, indispensable et qui crache beaucoup d'argent, donc c'est normal que les salariés prennent leur part dans la VA).
De plus, avec le Brexit, il y a plus de raisons pour que cela s’accentue, plutôt que le contraire...

Pour la culture et les loisirs, j'aimerais savoir de quoi tu parles exactement ?
Oui effectivement maintenant que tu le dis, je pense que je vais conseiller aux jeunes diplômés de la promo Covid de viser un poste dans le secteur financier qui est un secteur d’avenir. Brexit is coming :mrgreen:

Quant à la culture (audiovisuel, spectacle vivant, publicité, livre, presse, patrimoine…), j’ai déjà écrit qu’en plus du choc conjoncturel lié au confinement (saison blanche), se profile un choc structurel avec des consommateurs qui vont d’abord penser à assurer leurs besoins primaires et à épargner pour pouvoir tenir en cas de coup dur.
Pour le secteur financier, on voit que tu n'y connais rien.

Pour le reste, je suis étonné qu'il y ait beaucoup de salariés travaillant dans le spectacle vivant à 150k€.
Donc, je pense que ton propos est du bullshit comme pour le secteur financier.
Je reprends: je dis que des secteurs (finance entre autres) pourvoyeurs en emplois qualifiés et bien rémunérés à Paris vont souffrir de la crise et que ça aura un impact sur la demande solvable du marché immo. Tu me réponds avec l'aplomb d'un CGP en récitant une croyance sans le début d'une argumentation. Je me suis donc mise à ton niveau en te répondant dans le même registre.
Si tu veux une discussion enrichissante, argumente. Explique en quoi le secteur financier post confinement va s'en sortir.
Par ex, Il y a des gens qui ont apporté une contribution en listant les facteurs qui permettront au marché immo de résister à la crise. Pour l'instant, j'ai l'impression de parler à un bot. Allez ressaisis toi!
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Korn
Messages : 1163
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#118 Message par Korn » 19 avr. 2020, 12:22

optimus maximus a écrit :
19 avr. 2020, 10:52
Korn a écrit :
19 avr. 2020, 10:12
On n'est pas aux USA, licencier en France demande un peu de temps. Une entreprise qui demande des aides de l'Etat pendant la période de confinement n'a pas d'interet de licencier sous peine de ne recevoir aucune aide. C'est à la sortie du deconfinement que ça va partir.
Dans l'intérim, il y aurait eu une vague massive de contrats non reconduits dès mars. Donc les chiffres du chômage qui seront diffusées à la fin du mois seront probablement très mauvais.
Dans les premiers chiffres, on trouvera les non-renouvellements de CDD et intérim ainsi que les fins de périodes d'essais, pas les licenciements.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 21589
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#119 Message par lecriminel » 19 avr. 2020, 13:53

amalricu a écrit :
19 avr. 2020, 12:04
EmileZola a écrit :
19 avr. 2020, 12:01
Le loup ? Les Deux-Sèvres ! :mrgreen:
T'es confiné tout l'année depuis des décennies....quand une voiture passe, c'est la fête... :arrow:
mais c'est aussi l'espoir de rencontrer ignatius IRL
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Nouveau stephanois
-+
-+
Messages : 2147
Enregistré le : 09 mars 2013, 23:44

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#120 Message par Nouveau stephanois » 19 avr. 2020, 14:10

Bon je reformule :mrgreen: : quel est le loup de cette baraque pour une RS ?

ParisIDF92
Messages : 144
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#121 Message par ParisIDF92 » 19 avr. 2020, 17:50

supermascotte a écrit :
18 avr. 2020, 11:56
Le dernier point important à aborder ce sont les investissements locatifs. On a vu ces dernières années une explosion des "gourous de l'immobilier" incitant les gens à se transformer en rentiers immobiliers en leur promettant fortune sans risque et sans avoir à travailler. Malheureusement un très grand nombre de personnes ont du écouter ces conseils peu avisés et se sont endettés avec parfois de forts effets de leviers pour faire de louer des biens immobilier et souvent mettre leur bien sur Air B&B. Je n'ai pas besoin de vous faire un dessin pour vous expliquer que les hôtes AIR B&B sont dans la panade avec un carnet de réservation quasi vide jusqu'en été et risquent de ne pas avoir de rentrées d'argent avant des mois et devoir faire face à leurs échéances. Mais même pour les bailleurs de location de longue durée que ce soit commerce ou logement, les ennuis se profilent à l'horizon avec un nombre grandissant de locataires qui ne pourront pas payer leur loyer.
Excellent commentaire.

Je pense que la question de l'AirBNB sera plus compliquée, pour des raisons d'hygiène et de compétitivité économique.

- Accor a lancé un "label certifiant COVID". https://www.lefigaro.fr/societes/accor- ... l-20200417 J'imagine que d'autres grandes chaînes comme Marriott, IHG, etc. feront de même (si ce n'est pas déjà fait). Comment un AirBNB sera certifié qui est exempt de coronavirus et qu'il a été correctement désinfecté ?

- La question prix. J'étais un utilisateur d'AirBNB au début (en 2011-12), quand très peu de gens l'utilisaient. À l'époque, c'était économique. Avec la professionnalisation/explosion d'AirBNB, les prix sont montés en flèche. Ces dernières années, je n'ai pratiquement pas utilisé AirBNB parce que les prix étaient presque similaires à ceux d'une chambre d'hôtel décente (même avec les records mondiaux de tourisme qui, à leur tour, ont augmenté les tarifs des hôtels). Je ne paie pas 80 euros pour un studio d'AirBNB à Berlin si j'ai une sélection de chambres d'hôtel décentes (4 étoiles OK bien aménagé est "décente" pour moi) dans le même quartier pour 100 euros. Par exemple.

Les calculs de rendement d'AirBNB ont été faits avec des prix loyer/nuit très élevées. Dont les prix de folie / m2 pour des "studios AirBNB" au Marais, Mitte, Raval ou n'importe quel quartier touristique dans une grande ville. Mais que se passera-t-il quand le tourisme s'effondrera ? Les hôtels vont baisser leurs tarifs. Et par exemple ces chambres hypothetiques d'hôtel à Berlin à un taux moyen de 100 euros vont passer à 70 en moyenne. Qui va utiliser AirBNB pour 80? Personne. Les grandes chaînes d'hôtels vont avoir beaucoup plus de résistance que l'investisseur qui doit payer une hypothèque avec son AirBNB.

Cagou780
Messages : 476
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#122 Message par Cagou780 » 19 avr. 2020, 18:08

Il n'y aura pas qu'une baisse des prix, Il faut aussi s'attendre à ce que des hôtels ou des chaînes d’hôtel fassent faillite

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 21589
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#123 Message par lecriminel » 19 avr. 2020, 18:25

Nouveau stephanois a écrit :
19 avr. 2020, 14:10
Bon je reformule :mrgreen: : quel est le loup de cette baraque pour une RS ?
le loup, c'est que tu refuses que des endroits soient moins chers que St Etienne.
Comme RP, tu peux avoir ça chez François qui sent bon https://www.leboncoin.fr/ventes_immobil ... 27003.htm/
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Nouveau stephanois
-+
-+
Messages : 2147
Enregistré le : 09 mars 2013, 23:44

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#124 Message par Nouveau stephanois » 19 avr. 2020, 18:34

Et je suppose que dans ces petites villes loin des métropoles où tu trouves des grandes maisons à 100k, on trouve du taf à + de 1500 balles net/mois ? Ou c'est plutôt une de ces régions où même un CDI au SMIC nécessite un piston ?

Et Saint-Étienne est la moins chère des grandes villes :wink:

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 9785
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#125 Message par optimus maximus » 19 avr. 2020, 18:46

Nouveau stephanois a écrit :
19 avr. 2020, 18:34
Et je suppose que dans ces petites villes loin des métropoles où tu trouves des grandes maisons à 100k, on trouve du taf à + de 1500 balles net/mois ? Ou c'est plutôt une de ces régions où même un CDI au SMIC nécessite un piston ?

Et Saint-Étienne est la moins chère des grandes villes :wink:
C'est un plan pour fonctionnaire, comme les profs. Mais pour aller à Saint-Étienne, il faut y être originaire ou aimer sincèrement son conjoint.

Nouveau stephanois
-+
-+
Messages : 2147
Enregistré le : 09 mars 2013, 23:44

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#126 Message par Nouveau stephanois » 19 avr. 2020, 18:53

Ou n'avoir que 200k€ pour une maison dans une grande ville... C'était Sainté, Limoges ou Mulhouse :mrgreen: Que choisis-tu entre les 3 ?

ParisIDF92
Messages : 144
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#127 Message par ParisIDF92 » 19 avr. 2020, 19:53

Nouveau stephanois a écrit :
19 avr. 2020, 18:53
Ou n'avoir que 200k€ pour une maison dans une grande ville... C'était Sainté, Limoges ou Mulhouse :mrgreen: Que choisis-tu entre les 3 ?
Je ne connais pas ni Limoges ni Saint-Étienne, mais je suis déjà allé à Mulhouse pour visiter la Cité de l'Automobile et le Musée SNCF, et j'ai trouvé que le centre ville était sympa. Même l'offre commerciale (je suppose parce qu'elle attire de nombreux Suisses) du centre ville était assez bonne. Pas mal de boutiques de marques de bobo parisien genre The Kooples. Rien de dinge ou de pire qu'autres villes françaises que j'ai visité.

D'autre part, géographiquement, Mulhouse est très bien située sur la ligne TGV Paris-Strasbourg-Bâle-Zurich et à un jet de pierre de l'Allemagne. Et l'aéroport de Basel-Mulhouse (d'où le nom) avec des vols vers toute l'Europe est à côté. À 1/10 le prix de Paris n'est pas si mal.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 31647
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#128 Message par ignatius » 19 avr. 2020, 20:30

Nouveau stephanois a écrit :
19 avr. 2020, 18:34
Et je suppose que dans ces petites villes loin des métropoles où tu trouves des grandes maisons à 100k, on trouve du taf à + de 1500 balles net/mois ? Ou c'est plutôt une de ces régions où même un CDI au SMIC nécessite un piston ?

Et Saint-Étienne est la moins chère des grandes villes :wink:
Le taux de chômage dans les Deux-Sèvres est ridiculement bas.
Par contre les salaires le sont aussi, mais la charge concernant le logement est très faible.

Sinon la raison du prix : Secondigny est un chef lieu de canton, canton dont la population baisse depuis les années 60.
C'est joli, plein d'anglais (enfin il y a quelques années), car une proportion non négligeable des maisons sont en vente (décès de personnes âgées, les enfants et petits enfants habitent ailleurs).
C'est parfait pour une résidence secondaire.

La maison se situe à 6 km de Secondigny, je dirais donc peut être vers Pougne-Hérisson, dit "Le nombril du monde", lieu d'un festival tous les étés assez croquignolesque.
https://www.nombril.com/

Franchement pour qui aime la jolie campagne, c'est un bon choix pour une résidence secondaire.
A environ 30 minutes de Niort, 15 minutes de Parthenay (sous-Préfecture, 3e ville du département) et 20 à 25 minutes de Bressuire (sous-Préfecture des Deux-Sèvres, 2e ville du département).

Pas très loin à Moncoutant, on a une base de loisirs (piste de karting, accrobranches) et un concept un peu novateur qui plait beaucoup aux européens du nord , Pescalis.
http://www.pescalis.com/

Bref là on est vraiment dans une maison de campagne, pour totalement déstresser, profiter de la piscine, faire un barbecue, se balader dans la campagne, et pas se ruiner.
La météo est assez sympa, il y fait très souvent beau, sauf l'hiver où ça caille plus qu'à Niort.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 21589
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier: les Français redoutent que les prix restent élevés après la crise

#129 Message par lecriminel » 20 avr. 2020, 10:04

Nouveau stephanois a écrit :
19 avr. 2020, 18:34
Et je suppose que dans ces petites villes loin des métropoles où tu trouves des grandes maisons à 100k, on trouve du taf à + de 1500 balles net/mois ?
je ne sais pas combien tu gagnes sans travailler, mais je suis à peu près certain que tu vis mieux financièrement sans travailler à Tulle qu'à 1.500 euros en RP.
Je n'arrive pas à voir ce qu'il y a de drôle dans cette blague, si c'est qu'on n'a pas le droit de travailler si on habite certaines régions, si c'est les revenus du travail, ou le rapport de prix entre certaines villes et d'autres dans le même pays distants de quelques centaines de km au maximum; j'imagine que c'est un mélange de tout ça.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Répondre