cherté de l'immobilier : le terrain

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 13660
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

cherté de l'immobilier : le terrain

#1 Message par Goldorak2 » 21 avr. 2020, 07:32

La cherté de l'immobilier vient largement de la politique foncière restrictive. Merci aux écolos qui ont réussi leur lobbying. Et ce n'est pas près de cesser avec Macron et la "gauche".


https://immobilier.lefigaro.fr/article/ ... 8f2163138/
En moins de 20 ans, le prix des terrains à bâtir a quasiment triplé

Une récente étude des notaires montre qu’entre 2000 et 2018, les prix de l’immobilier ont augmenté de 115% mais ceux du foncier ont bondi de près de 200%.


Une intuition que vient confirmer une récente étude des notaires. Sachant qu’entre 2000 et 2018, les prix des logements anciens et neufs en France métropolitaine ont augmenté de 115 % et que durant cette période, le coût de la construction n’a progressé que de 50 %, il faut chercher, au moins pour partie, du côté de la hausse des prix des terrains.
Dans l’équation immobilière qui a poussé (jusqu’à présent) à une hausse ininterrompue des prix ces dernières années, l’importance du foncier semble primordiale.
[....]
En 2018, le prix au m² médian (la barre au-dessus de laquelle se réalise une transaction sur deux) s’établit à 130 euros dans ces pôles urbains contre 90 euros en zone périurbaine et 45 euros dans les espaces à «dominante rurale». Depuis 2000, ces trois tarifs ont tous quasiment triplé mais les écarts se sont creusés entre le «périurbain» et le «rural», avec un rapport de prix qui est passé de 1,7 à 2 tandis que celui entre les «pôles» et le «périurbain» se réduisait pour passer de 2 à 1,5.
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : Marie 94, s_chlaf, Matthieu Brucher, libertycom, F. Zabinsky

Nouveau stephanois
-+
-+
Messages : 2281
Enregistré le : 09 mars 2013, 23:44

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#2 Message par Nouveau stephanois » 21 avr. 2020, 10:26

Oui enfin dans les grandes villes et leur première couronne, il est difficile de trouver du terrain sauf à raser des parcs / aires de jeu / entreprises / dépôts... Ou alors il faut contraindre les propriétaires de parcelles divisibles à vendre.

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2193
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#3 Message par Pazuzu » 21 avr. 2020, 12:47

difficile de trouver du terrain mais on peut encore densifier beaucoup.

La petite couronne parisienne a un peu plus de 4 million d'habitants.
Si la densité était portée au même niveau qu'à Levallois-Perret, il y aurait 17 millions d'habitants.

kurisutofa
Messages : 64
Enregistré le : 17 janv. 2014, 11:39

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#4 Message par kurisutofa » 21 avr. 2020, 12:51

Pazuzu a écrit :
21 avr. 2020, 12:47
difficile de trouver du terrain mais on peut encore densifier beaucoup.

La petite couronne parisienne a un peu plus de 4 million d'habitants.
Si la densité était portée au même niveau qu'à Levallois-Perret, il y aurait 17 millions d'habitants.
C'est peut être pas souhaitable quand même 😁

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2193
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#5 Message par Pazuzu » 21 avr. 2020, 12:59

c 'est pas moche levallois. c'est un des coins les plus cotés !

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11168
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#6 Message par Vincent92 » 21 avr. 2020, 13:08

Pazuzu a écrit :
21 avr. 2020, 12:59
c 'est pas moche levallois. c'est un des coins les plus cotés !
Si tu en es à des considérations esthétiques...
Doubler la population en IDF cela veut dire beaucoup plus de tout. C'est à dire des hôpitaux, des commerces, des écoles,...
Tu ne vois toujours pas le problème? Aller, par exemple, on fait comment pour les transports avec un flux doubler? On double le nombre de lignes de TC et le nombre de routes?
De toute façon, avec le covid 19, c'est le moment d'investir dans l'immobilier




















en viager en s’arrangent pour tousser pendant la signature :mrgreen: :arrow: (vu le niveau d'analyse, je me suis senti obligé, désolé)

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 6755
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#7 Message par henda » 21 avr. 2020, 13:23

Pazuzu a écrit :
21 avr. 2020, 12:47
difficile de trouver du terrain mais on peut encore densifier beaucoup.

La petite couronne parisienne a un peu plus de 4 million d'habitants.
Si la densité était portée au même niveau qu'à Levallois-Perret, il y aurait 17 millions d'habitants.
Il n'y aurait peut-être pas assez de km de route en IdF pour contenir tous ses bouchons.

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 5292
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Est Morbihan

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#8 Message par ddv » 21 avr. 2020, 14:07

Goldorak2 a écrit :
21 avr. 2020, 07:32
La cherté de l'immobilier vient largement de la politique foncière restrictive. Merci aux écolos qui ont réussi leur lobbying. Et ce n'est pas près de cesser avec Macron et la "gauche".
Non, elle vient uniquement de la concentration urbaine et économique dans les métropoles. La crise actuelle va peut-être changer cela même si j'en doute.
"La Bête de l'événement est là; et elle arrive." - "Cette règle des 6, qui est une règle de bon sens, que chacun peut avoir, il faut essayer de se l'appliquer à soi-même." - E. Macron, 2020

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 13660
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#9 Message par Goldorak2 » 21 avr. 2020, 14:16

ddv a écrit :
21 avr. 2020, 14:07
Goldorak2 a écrit :
21 avr. 2020, 07:32
La cherté de l'immobilier vient largement de la politique foncière restrictive. Merci aux écolos qui ont réussi leur lobbying. Et ce n'est pas près de cesser avec Macron et la "gauche".
Non, elle vient uniquement de la concentration urbaine et économique dans les métropoles. La crise actuelle va peut-être changer cela même si j'en doute.
non c'est un choix politique.
Pas (ou moins) d'étalement urbain veut dire pas (ou moins) de terrain à bâtir veut dire terrain plus cher. Même si la métropolisation a joué, ce n'est pas qu'une question de métropolisation. Le serrage de vis est national.
L’étude montre que cette envolée du prix des terrains à bâtir dans les grandes et moyennes villes est notable depuis la crise financière de 2008.
[...]
En 2018, le prix au m² médian (la barre au-dessus de laquelle se réalise une transaction sur deux) s’établit à 130 euros dans ces pôles urbains contre 90 euros en zone périurbaine et 45 euros dans les espaces à «dominante rurale». Depuis 2000, ces trois tarifs ont tous quasiment triplé mais les écarts se sont creusés entre le «périurbain» et le «rural», avec un rapport de prix qui est passé de 1,7 à 2 tandis que celui entre les «pôles» et le «périurbain» se réduisait pour passer de 2 à 1,5.
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : Marie 94, s_chlaf, Matthieu Brucher, libertycom, F. Zabinsky

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2193
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#10 Message par Pazuzu » 21 avr. 2020, 14:25

Vincent92 a écrit :
21 avr. 2020, 13:08
Si tu en es à des considérations esthétiques...

Doubler la population en IDF cela veut dire beaucoup plus de tout. C'est à dire des hôpitaux, des commerces, des écoles,...

Tu ne vois toujours pas le problème? Aller, par exemple, on fait comment pour les transports avec un flux doubler? On double le nombre de lignes de TC et le nombre de routes?
Les considérations esthétiques, c'est juste pour prévenir "c'est moche quand c'est trop dense". Y'a bien plus moche ailleurs. C'est pas toi qui affirmais que le marché avait toujours raison ? Et Levallois vaut 40% de plus qu'Asnières...
Levallois ne manque ni de commerces ni d'hopitaux.

Bien sûr, c'est possible sur une longue période avec une évolution lente et constante des infracstructures.

Pour les transports, je vois pas bien ce que ça apporte d'excentrer encore de l'habitation si les emplois sont toujours au centre, ou nécessitent des correspondances.

Pour les routes, y'a plus qu'à les transformer en pistes cyclables ! on s'est habitués au calme là, on est pas pressés que vous reveniez de votre exil ...

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11168
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#11 Message par Vincent92 » 21 avr. 2020, 14:33

Pazuzu a écrit :
21 avr. 2020, 14:25
Vincent92 a écrit :
21 avr. 2020, 13:08
Si tu en es à des considérations esthétiques...

Doubler la population en IDF cela veut dire beaucoup plus de tout. C'est à dire des hôpitaux, des commerces, des écoles,...

Tu ne vois toujours pas le problème? Aller, par exemple, on fait comment pour les transports avec un flux doubler? On double le nombre de lignes de TC et le nombre de routes?
Les considérations esthétiques, c'est juste pour prévenir "c'est moche quand c'est trop dense". Y'a bien plus moche ailleurs. C'est pas toi qui affirmais que le marché avait toujours raison ? Et Levallois vaut 40% de plus qu'Asnières...
Il n'y a pas 40% d'écart mais moins de 30% (6 868 € vs 9 655 € d'après MA) et cela s'explique pour d'autres raisons (beaucoup de personnes comme toi et Ben92 y habitent car veulent absolument un métro, une ville coupée en deux avec un côté plutôt pourri pour Asnières alors que Levallois est plus homogène, plus proche de Paris,...).
Pazuzu a écrit :
21 avr. 2020, 14:25
Levallois ne manque ni de commerces ni d'hopitaux.
Bien sûr, c'est possible sur une longue période avec une évolution lente et constante des infracstructures.

Pour les transports, je vois pas bien ce que ça apporte d'excentrer encore de l'habitation si les emplois sont toujours au centre, ou nécessitent des correspondances.

Pour les routes, y'a plus qu'à les transformer en pistes cyclables ! on s'est habitués au calme là, on est pas pressés que vous reveniez de votre exil ...
Tu ne comprends rien à comment fonctionne une aire urbaine.
Premièrement, Levallois ne vit pas du tout en autosuffisance mais grâce aux flux quotidien. C'est une coquille vide et invivable/pas viable sans ce flux.
Deuxièmement tu ne proposes pas de rapprocher la population de leur lieu de travail mais de doubler la population en IDF.
Doubler le nombre d'habitants en IDF et transformer les routes en pistes cyclables, de mieux en mieux. Tu veux participer au troll d'or 2020? :lol:
Modifié en dernier par Vincent92 le 21 avr. 2020, 14:41, modifié 3 fois.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22674
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#12 Message par lecriminel » 21 avr. 2020, 14:37

Pazuzu a écrit :
21 avr. 2020, 12:59
c 'est pas moche levallois. c'est un des coins les plus cotés !
oui, mais grâce à un maire épatant.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2193
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#13 Message par Pazuzu » 21 avr. 2020, 14:42

Vincent92 a écrit :
21 avr. 2020, 14:33
Levallois ne vit pas du tout en autosuffisance mais grâce aux flux quotidien.
Si tu veux dire que les bananes consommées à Levallois ne sont pas produites à Levallois, je vais plussoyer.

Par contre, que les Levalloisiens soient dépendants pour leurs commerces de l'extérieur, c'est bien moins sur.

Et ce n'est pas non plus une ville dortoir, malgré une grande densité de population, il y a aussi une grande densité d'entreprises et d'emplois.
C'est une coquille vide et invivable/pas viable sans ce flux
.
voire ci dessus.
Deuxième tu ne proposes pas de rapprocher la population de leur lieu de travail mais de doubler la population en IDF.
Je propose rien, mais quand j'entends sans cesse qu'il n 'y a plus foncier, je réfléchis et je m'aperçois qu'il y a encore moyen de construire beaucoup de nouveaux logements.
Doubler le nombre d'habitant en IDF et transformer les routes en pistes cyclables, de mieux en mieux. Tu veux participer au troll d'or 2020? :lol:
Troll d'aujourd'hui sera peut être réalité demain.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11168
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#14 Message par Vincent92 » 21 avr. 2020, 14:51

Il y a plein d'autres choses que l'alimentaire qui font que ce n'est pas viable.
La ville de Neuilly produit elle suffisamment pour ses besoins en électricité? Produit elle assez d'eau? Est elle autosuffisante en terme de recyclage en tout genre? Pour faire fonctionner son système de santé juste avec ses habitants au travail?
Est ce que Levallois a toute la main oeuvre nécessaire pour faire fonctionner ses entreprises?
Je ne sais pas, mais j'ai des gros doutes.
Pendant que tu fais le navetteur de Neuilly en direction de Paris, tu as peut être (ou pas) l'éboueur qui vient prendre la poubelle en face de chez toi qui fait aussi le navetteur depuis Nanterre (ou la coiffeuse, la caissière, l'aide soignante, la femme de ménage, le serveur,...) vers Neuilly.
La Défense et Paris c'est la caricature d'hyper-dépendances en terme de flux de biens, de personnes et de services en tout genre. Mais Levallois ne doit pas être mal non plus.
Cette concentration de population est uniquement viable car elle se nourrit très probablement des flux extérieures.

ParisIDF92
Messages : 572
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#15 Message par ParisIDF92 » 21 avr. 2020, 19:34

A mon avis, Levallois est la ville de l'IDF la plus surévaluée. Pas de parcs (à part le Parc de la Planchette), presque pas d'arbres, une densité horrible et des rues étroites, en général pas trop de charme... et la zone autour de So'Ouest ressemble à Berlin-Est.

Je n'ai jamais compris la raison pour laquelle personne pourrait vouloir habiter à Levallois, à part que rien n'est particulièrement mauvais non plus.

Ben92
-++
-++
Messages : 4341
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#16 Message par Ben92 » 21 avr. 2020, 20:06

ParisIDF92 a écrit :
21 avr. 2020, 19:34
A mon avis, Levallois est la ville de l'IDF la plus surévaluée. Pas de parcs (à part le Parc de la Planchette), presque pas d'arbres, une densité horrible et des rues étroites, en général pas trop de charme... et la zone autour de So'Ouest ressemble à Berlin-Est.
Je n'ai jamais compris la raison pour laquelle personne pourrait vouloir habiter à Levallois, à part que rien n'est particulièrement mauvais non plus.
Ville limitrophe à Paris + métro + pas de racaille = 10000€/m2. That's all.
Levallois a peu d'espaces verts mais d'autres atouts, notamment la possibilité de faire du sport (y compris des sports chers comme le tennis), des activités en tout genre ou de partir en vacances à des prix préférentiels. Etre habitant de Levallois c'est un peu comme être salarié d'un grand groupe avec un CE très généreux.

alexlyon
+
+
Messages : 3371
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#17 Message par alexlyon » 21 avr. 2020, 20:10

Pazuzu a écrit :
21 avr. 2020, 14:25
Vincent92 a écrit :
21 avr. 2020, 13:08
Si tu en es à des considérations esthétiques...

Doubler la population en IDF cela veut dire beaucoup plus de tout. C'est à dire des hôpitaux, des commerces, des écoles,...

Tu ne vois toujours pas le problème? Aller, par exemple, on fait comment pour les transports avec un flux doubler? On double le nombre de lignes de TC et le nombre de routes?
Les considérations esthétiques, c'est juste pour prévenir "c'est moche quand c'est trop dense". Y'a bien plus moche ailleurs. C'est pas toi qui affirmais que le marché avait toujours raison ? Et Levallois vaut 40% de plus qu'Asnières...
Levallois ne manque ni de commerces ni d'hopitaux.

Bien sûr, c'est possible sur une longue période avec une évolution lente et constante des infracstructures.

Pour les transports, je vois pas bien ce que ça apporte d'excentrer encore de l'habitation si les emplois sont toujours au centre, ou nécessitent des correspondances.

Pour les routes, y'a plus qu'à les transformer en pistes cyclables ! on s'est habitués au calme là, on est pas pressés que vous reveniez de votre exil ...
Levallois est à Versailles ce que Ben Bankany est à Louis XIV

Avatar du membre
sawaï
-+
-+
Messages : 1887
Enregistré le : 02 nov. 2009, 21:53

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#18 Message par sawaï » 21 avr. 2020, 20:40

ParisIDF92 a écrit :
21 avr. 2020, 19:34
A mon avis, Levallois est la ville de l'IDF la plus surévaluée. Pas de parcs (à part le Parc de la Planchette), presque pas d'arbres, une densité horrible et des rues étroites, en général pas trop de charme... et la zone autour de So'Ouest ressemble à Berlin-Est.

Je n'ai jamais compris la raison pour laquelle personne pourrait vouloir habiter à Levallois, à part que rien n'est particulièrement mauvais non plus.
+1. On y étouffe.
La réalité, c'est ce qui refuse de disparaître lorsque l'on a cessé de croire.Philip K.Dick

ParisIDF92
Messages : 572
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: cherté de l'immobilier : le terrain

#19 Message par ParisIDF92 » 21 avr. 2020, 21:29

Ben92 a écrit :
21 avr. 2020, 20:06
Ville limitrophe à Paris + métro + pas de racaille = 10000€/m2. That's all.
Oui, je comprends bien la logique des prix et ce qu'il y a autour de Levallois. Mais je trouve cette logique un peu absurde.

Par exemple, Neuilly-sur-Seine n'est pas beaucoup plus cher. Un 20% plus cher? Et Neuilly est vraiment plus agréable (sauf autour des Sablons qu'est moche aussi) avec des rues très agréables bordées d'arbres. En plus à Neuilly il y a aussi des vrai riches, pas seulement des bourgeois endettés comme à Levallois. Dans des quartiers/villes comparables à New York ou à Londres, cette différence (Levallois/Neuilly) serait bien plus importante.

Dans le crash des prix de l'immobilier vers lequel nous nous dirigeons sans doute, comparativement je pense que Levallois va plus souffrir plus qu'autres endroits comme Neuilly ou certains arrondissements chic de Paris.

Répondre