ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
supermascotte
-+
-+
Messages : 1788
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3601 Message par supermascotte » 04 mai 2023, 14:23

Vincent92 a écrit :
04 mai 2023, 14:21
supermascotte a écrit :
04 mai 2023, 14:18
Vincent92 a écrit :
04 mai 2023, 13:46
supermascotte a écrit :
04 mai 2023, 13:43


Oui donc en fait tu comprends pas ce que ça veut dire un marché d'acheteur.
Ma définition d'un marché d'acheteurs c'est :
1- Un marché dans lequel il y a plus d'offres que de demandes
2- Un marché où les acheteurs peuvent se permettre d'acheter une quantité toujours plus grande
Mon point est que, à minima, la condition 2 n'est pas du tout remplie. En tout cas pour le moment.

Tu en as sûrement une autre.

Mon autre point est que, si la volonté des vendeurs n'entraient pas du tout dans l'équation, il n'y aurait aucune raison à ce que les volumes s'effondrent. Les prix corrigeraient pour qu'ils se maintiennent.

La base d'une transaction c'est un acheteur et un vendeur qui sont d'accord. C'est important de le rappeler apparemment.
Il n'y a qu'une seule définition de marché acheteur. C'est un marché dans lequel le nombre de biens immobiliers à la vente est plus important que le nombre de potentiels acheteurs. Ce qui signifie que les acheteurs sont en position de négocier les prix à la baisse et d'obtenir gain de cause. D'où la hausse importante des marges de négociations dont MeilleursAgents ainsi que les autres acteurs de marché témoignent.

Ton point 2 est totalement faux, et la situation actuelle en est la preuve.
C'est à dire? En quoi est il faux? Pourquoi la situation actuelle en est la preuve?
C'est à dire qu'un marché acheteur ce n'est pas un marché où les acheteurs peuvent se permettre d'acheter une quantité toujours plus grande

Korn
~~+
~~+
Messages : 6048
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3602 Message par Korn » 04 mai 2023, 14:27

Vincent92 a écrit :
04 mai 2023, 13:36
Korn a écrit :
04 mai 2023, 13:26
Les acheteurs vont voir leur banques qui leur dit qu'il peuvent acheter un bien aux alentours de xxxxxx€ , frais inclus. Le reste, il s'en tape pour la plupart vu que "l'immobilier ne peut que monter".

La realité est que les frais d'agence sont supportés par l'acheteur dans l'immense majorité des transactions, elles-mêmes coclus via un intermédiaire. Si revente rapide il devait y avoir et, en supposant que le marché soit complètement stable sur ce bien, le prix de revente n'inclus par ces frais ou alors il faut que tu nous expliques le mécanisme.

Je me demande ce que tu essaies de montrer, un nouvelle fois :?
C'est l'éternel débat de qui paie les frais d'agence. Pour moi, c'est le vendeur.
Il trouvera toujours plus ou moins les mêmes acheteurs prêt à acheter son bien jusqu'à x.
Et il en récupérera x - y en fonction des frais d'agence qu'il veut bien consentir, s'il veut passer par un professionnel.

Pour résumer et expliciter :
Supposons la valeur marché du bien à 300k€
Qu'une agence A prend 10k€ de frais d'agence
Qu'une agence B prend 20k€ de frais d'agence

Ma théorie est qu'il sera vendu 300k€, indifféremment du fait qu'il passe ou non par une agence et des frais d'agence associés. Pour peu que les deux agences soient compétentes.
Et que le vendeur récupérera entre 280 et 300k€ en fonction de son choix.

Ta théorie est qu'il sera vendu 300k€ ou 310k€ ou 320k€ en fonction de qui vend. Les acheteurs n'ayant aucune idée du prix du marché ou étant prêt à acheter à un prix différent/supérieur au prix du marché.
Et que le vendeur récupérera 300k€


Je simplifie car ce n'est évidemment pas une science exacte à l'€ prêt. Je donne juste le sens global des deux théories. Personne ne sait précisément combien un bien coûte. Donc, peut être que le bien sera vendu un peu moins ou un peu plus que x.
C'est effectivement ma théorie dans le marché vécu ces dernières années, marché haussier (baisse continue des taux oblige) avec marge de négociation quasi inexistante et délai de réponse réduit au minimum syndical.
La grande majorité des transactions a été réalisé via un intermédiaire qui ne savait dire qu'une chose "si vous n'achetez pas dans les 2 jours, quelqu'un d'autre le fera à votre place" (et c'était vrai). On peux imaginer que le vendeur prenne à sa charge les frais dans cette hypothèse? Cela me semble complètement irréaliste.

Ta théorie, je l'applique bien plus volontiers dans le marché actuel et futur.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15338
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3603 Message par Vincent92 » 04 mai 2023, 14:29

supermascotte a écrit :
04 mai 2023, 14:23
Vincent92 a écrit :
04 mai 2023, 14:21
supermascotte a écrit :
04 mai 2023, 14:18
Vincent92 a écrit :
04 mai 2023, 13:46
Ma définition d'un marché d'acheteurs c'est :
1- Un marché dans lequel il y a plus d'offres que de demandes
2- Un marché où les acheteurs peuvent se permettre d'acheter une quantité toujours plus grande
Mon point est que, à minima, la condition 2 n'est pas du tout remplie. En tout cas pour le moment.

Tu en as sûrement une autre.

Mon autre point est que, si la volonté des vendeurs n'entraient pas du tout dans l'équation, il n'y aurait aucune raison à ce que les volumes s'effondrent. Les prix corrigeraient pour qu'ils se maintiennent.

La base d'une transaction c'est un acheteur et un vendeur qui sont d'accord. C'est important de le rappeler apparemment.
Il n'y a qu'une seule définition de marché acheteur. C'est un marché dans lequel le nombre de biens immobiliers à la vente est plus important que le nombre de potentiels acheteurs. Ce qui signifie que les acheteurs sont en position de négocier les prix à la baisse et d'obtenir gain de cause. D'où la hausse importante des marges de négociations dont MeilleursAgents ainsi que les autres acteurs de marché témoignent.

Ton point 2 est totalement faux, et la situation actuelle en est la preuve.
C'est à dire? En quoi est il faux? Pourquoi la situation actuelle en est la preuve?
C'est à dire qu'un marché acheteur ce n'est pas un marché où les acheteurs peuvent se permettre d'acheter une quantité toujours plus grande
Ok. Ta définition correspond finalement plus ou moins à mon point 1.
En excluant au passage tous les autres acheteurs potentiels qui n'ont juste plus les moyens.
Pour caricaturer cette définition, on pourrait imaginer que les acheteurs, qui avaient en moyenne 200k€ de budgets perdent subitement en moyenne 90% de leur pouvoir d'achat.
Ce qui exclus instantanément 80% des acheteurs potentiels du marché.
Si les 20% restants peuvent acheter des biens 10% moins chers (180 à la place de 200k€), on dira alors, selon ta définition, que c'est un marché d'acheteurs.
Mouais, pourquoi pas. En tout cas, pas un marché pour la plupart des acheteurs.
Modifié en dernier par Vincent92 le 04 mai 2023, 14:37, modifié 1 fois.
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15338
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3604 Message par Vincent92 » 04 mai 2023, 14:34

Korn a écrit :
04 mai 2023, 14:27
Vincent92 a écrit :
04 mai 2023, 13:36
Korn a écrit :
04 mai 2023, 13:26
Les acheteurs vont voir leur banques qui leur dit qu'il peuvent acheter un bien aux alentours de xxxxxx€ , frais inclus. Le reste, il s'en tape pour la plupart vu que "l'immobilier ne peut que monter".

La realité est que les frais d'agence sont supportés par l'acheteur dans l'immense majorité des transactions, elles-mêmes coclus via un intermédiaire. Si revente rapide il devait y avoir et, en supposant que le marché soit complètement stable sur ce bien, le prix de revente n'inclus par ces frais ou alors il faut que tu nous expliques le mécanisme.

Je me demande ce que tu essaies de montrer, un nouvelle fois :?
C'est l'éternel débat de qui paie les frais d'agence. Pour moi, c'est le vendeur.
Il trouvera toujours plus ou moins les mêmes acheteurs prêt à acheter son bien jusqu'à x.
Et il en récupérera x - y en fonction des frais d'agence qu'il veut bien consentir, s'il veut passer par un professionnel.

Pour résumer et expliciter :
Supposons la valeur marché du bien à 300k€
Qu'une agence A prend 10k€ de frais d'agence
Qu'une agence B prend 20k€ de frais d'agence

Ma théorie est qu'il sera vendu 300k€, indifféremment du fait qu'il passe ou non par une agence et des frais d'agence associés. Pour peu que les deux agences soient compétentes.
Et que le vendeur récupérera entre 280 et 300k€ en fonction de son choix.

Ta théorie est qu'il sera vendu 300k€ ou 310k€ ou 320k€ en fonction de qui vend. Les acheteurs n'ayant aucune idée du prix du marché ou étant prêt à acheter à un prix différent/supérieur au prix du marché.
Et que le vendeur récupérera 300k€


Je simplifie car ce n'est évidemment pas une science exacte à l'€ prêt. Je donne juste le sens global des deux théories. Personne ne sait précisément combien un bien coûte. Donc, peut être que le bien sera vendu un peu moins ou un peu plus que x.
C'est effectivement ma théorie dans le marché vécu ces dernières années, marché haussier (baisse continue des taux oblige) avec marge de négociation quasi inexistante et délai de réponse réduit au minimum syndical.
La grande majorité des transactions a été réalisé via un intermédiaire qui ne savait dire qu'une chose "si vous n'achetez pas dans les 2 jours, quelqu'un d'autre le fera à votre place" (et c'était vrai). On peux imaginer que le vendeur prenne à sa charge les frais dans cette hypothèse? Cela me semble complètement irréaliste.

Ta théorie, je l'applique bien plus volontiers dans le marché actuel et futur.
Je dis que :

1- Le bien qui était affiché 400K€ dont 15k€ FA aurait pu être vendu tout aussi facilement 400K€ sans aucun frais d'agence. Pour peu que les vendeurs aient un minimum la fibre commerciale ou aient une connaissance qui l'a. Ou par une agence qui prend moins de 15k€ de frais, pour peu qu'elle soit compétente.
Et, que l'argent récupéré aurait été dans la poche des vendeurs et non pas des acheteurs.
2- Le bien n'était pas vendu assez cher si une vente en 2J était garantie
Modifié en dernier par Vincent92 le 04 mai 2023, 14:42, modifié 4 fois.
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

Avatar du membre
Gray_Mouser
Messages : 1096
Enregistré le : 24 mars 2010, 12:50

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3605 Message par Gray_Mouser » 04 mai 2023, 14:38

En pratique quand un bien est vendu simultanément par une agence et sur PAP, c'est moins cher sur PAP.

supermascotte
-+
-+
Messages : 1788
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3606 Message par supermascotte » 04 mai 2023, 14:45

Vincent92 a écrit :
04 mai 2023, 14:29
supermascotte a écrit :
04 mai 2023, 14:23
Vincent92 a écrit :
04 mai 2023, 14:21
supermascotte a écrit :
04 mai 2023, 14:18


Il n'y a qu'une seule définition de marché acheteur. C'est un marché dans lequel le nombre de biens immobiliers à la vente est plus important que le nombre de potentiels acheteurs. Ce qui signifie que les acheteurs sont en position de négocier les prix à la baisse et d'obtenir gain de cause. D'où la hausse importante des marges de négociations dont MeilleursAgents ainsi que les autres acteurs de marché témoignent.

Ton point 2 est totalement faux, et la situation actuelle en est la preuve.
C'est à dire? En quoi est il faux? Pourquoi la situation actuelle en est la preuve?
C'est à dire qu'un marché acheteur ce n'est pas un marché où les acheteurs peuvent se permettre d'acheter une quantité toujours plus grande
Ok. Ta définition correspond finalement plus ou moins à mon point 1.
En excluant au passage tous les autres acheteurs potentiels qui n'ont juste plus les moyens.
Pour caricaturer cette définition, on pourrait imaginer que les acheteurs, qui avaient en moyenne 200k€ de budgets perdent subitement en moyenne 90% de leur pouvoir d'achat.
Ce qui exclus dès lors 80% des acheteurs potentiels du marché.
Si les 20% restants peuvent acheter des biens 10% moins chers (180 à la place de 200k€), on dira alors, selon ta définition, que c'est un marché d'acheteurs.
Mouais, pourquoi pas. En tout cas, pas un marché pour la plupart des acheteurs.
Ce n'est pas MA définition de marché acheteur que j'ai inventé de ma propre initiative, c'est LA définition de marché acheteur. https://immo4g.ch/glossaire/marche-dacheteurs/

Et le fait qu'on soit rentré dans un marché acheteur ne fait même pas l'objet de débats au niveau des acteurs de marché et peut facilement se mesurer par :

- L'augmentation des délais de vente
- L'augmentation des marges de négociations
- L'augmentation du stocks des biens à vendre
- La baisse d'intérêts des acheteurs qui repoussent ou abandonnent leurs projets de vente

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 36282
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3607 Message par Gpzzzz » 04 mai 2023, 15:00

Les frais d agences ces dernières années dépassaient rarement les 4%.
Avec la hausse des prix de l immo, des volumes exceptionnels et la concurrence des mandataires on devait même plutôt être en dessous de 3% en moyenne..

Korn
~~+
~~+
Messages : 6048
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3608 Message par Korn » 04 mai 2023, 15:24

Mouais, ce n'est pas du tout ce que j'ai observé dans les annonces. Peut-être que cela dépend des régions.

Exemple :

https://www.immoplus29.com/bareme-des-honoraires/

Minimum 6%

Avatar du membre
Ardoise
-+
-+
Messages : 2416
Enregistré le : 25 juin 2021, 22:09

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3609 Message par Ardoise » 04 mai 2023, 15:28

Gpzzzz a écrit :
04 mai 2023, 15:00
Les frais d agences ces dernières années dépassaient rarement les 4%.
Avec la hausse des prix de l immo, des volumes exceptionnels et la concurrence des mandataires on devait même plutôt être en dessous de 3% en moyenne..
Par chez moi c'est entre 6 et 10%
Ardoise s'efface.

Korn
~~+
~~+
Messages : 6048
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3610 Message par Korn » 04 mai 2023, 15:28

Ardoise a écrit :
04 mai 2023, 15:28
Gpzzzz a écrit :
04 mai 2023, 15:00
Les frais d agences ces dernières années dépassaient rarement les 4%.
Avec la hausse des prix de l immo, des volumes exceptionnels et la concurrence des mandataires on devait même plutôt être en dessous de 3% en moyenne..
Par chez moi c'est entre 6 et 10%
Effectivement

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15338
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3611 Message par Vincent92 » 04 mai 2023, 15:32

Gpzzzz a écrit :
04 mai 2023, 15:00
Les frais d agences ces dernières années dépassaient rarement les 4%.
Avec la hausse des prix de l immo, des volumes exceptionnels et la concurrence des mandataires on devait même plutôt être en dessous de 3% en moyenne..
Cela doit dépendre aussi pas mal du lieu.
Par exemple, quand j'ai vendu mon appartement dans le quartier de bécon les bruyères (92), l'agence la plus compétente/disponible/qui faisait le plus de ventes/etc... prenait 3% pour des mandats exclusifs.
Quand je cherchais à Montgeron/Yerres (91) on était plutôt autour de 4% pour des mandats semi exclusif.
Ben92 a eu 6% de FA je crois.
Bref, c'est très variable. En fonction de la concurrence (beaucoup d'agences ou non dans le secteur), dynamisme du secteur (vente facile ou non), du profil des vendeurs (cadres dynamiques qui cherchent à optimiser avec des ventes à 300-800k€, familles qui cherchent à que cela soit facile et qu'il y ait un feeling pour des ventes à 150-500k€, héritiers/vieux qui n'ont pas envie de se prendre la tête pour des ventes à 300-1M€, etc..), type d'agence (réseau physique type century 21, mandataires qui travaillent de chez eux,...), etc...
Mais, je partage ton avis. Je pense que la multiplication des agences (et notamment "low coast") a dû faire baisser les prix.
Je ne serais pas étonné d'un 4% en moyenne pour les transactions supérieures à 200k€. D'où ma fourchette de 3-5%.
Mais, je ne connais pas les marché en dehors de l'IDF, où il est possible que les FA soient plus élevés.
Modifié en dernier par Vincent92 le 04 mai 2023, 16:06, modifié 1 fois.
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

Boeuf1804
Messages : 1252
Enregistré le : 26 avr. 2023, 17:56

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3612 Message par Boeuf1804 » 04 mai 2023, 15:39

Boeuf1804 a écrit :
27 avr. 2023, 14:49
Geonerys a écrit :
27 avr. 2023, 14:21
Image
lol les projections les plus bidons du monde. Où qu’on soit et quel que soit le passé on anticipe une chute de l’inflation très rapide pile sur l’objectif BCE.
C’est digne de Bruno le Maire.
Up de cette image collector.
Je ne comprends pas comment on peut publier pareille ineptie. Et c’est la BCE ! Ils ont un clone de Bruno ?

supermascotte
-+
-+
Messages : 1788
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3613 Message par supermascotte » 04 mai 2023, 16:42

Boeuf1804 a écrit :
04 mai 2023, 15:39
Je ne comprends pas comment on peut publier pareille ineptie. Et c’est la BCE ! Ils ont un clone de Bruno ?
L'inflation c'est l'un des phénomènes économiques les plus difficiles à prévoir et à contrôler. Ca dépend des tensions sur les chaines d'approvisionnement, ça dépend des anticipations des acteurs économiques et puis ça peut dépendre de phénomènes aussi variées qu'imprévisibles comme des guerres, des sécheresses qui déclenchent de mauvaises récoltes, des inondations qui provoquent une mise en suspens d'usines clef dans la productions de puces électroniques.

Et derrière, le resserrement du crédit qui vient freiner l'économie avec un temps de latence entre la mise en oeuvre de la politique monétaire et ses effets sur l'économie réelle.

Donc c'est facile de se moquer, mais dans les faits, prévoir l'inflation dans 1 an voire dans 2 ans c'est une mission impossible. C'est pour ça que les banques centrales naviguent à vue avec le risque d'en faire trop ou pas assez.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 36282
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3614 Message par Gpzzzz » 04 mai 2023, 17:05

Ardoise a écrit :
04 mai 2023, 15:28
Gpzzzz a écrit :
04 mai 2023, 15:00
Les frais d agences ces dernières années dépassaient rarement les 4%.
Avec la hausse des prix de l immo, des volumes exceptionnels et la concurrence des mandataires on devait même plutôt être en dessous de 3% en moyenne..
Par chez moi c'est entre 6 et 10%
Oui quand les prix sont a 1ke le M2 forcément ça chiffre plus..

Boeuf1804
Messages : 1252
Enregistré le : 26 avr. 2023, 17:56

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3615 Message par Boeuf1804 » 04 mai 2023, 17:43

supermascotte a écrit :
04 mai 2023, 16:42
Boeuf1804 a écrit :
04 mai 2023, 15:39
Je ne comprends pas comment on peut publier pareille ineptie. Et c’est la BCE ! Ils ont un clone de Bruno ?
L'inflation c'est l'un des phénomènes économiques les plus difficiles à prévoir et à contrôler. Ca dépend des tensions sur les chaines d'approvisionnement, ça dépend des anticipations des acteurs économiques et puis ça peut dépendre de phénomènes aussi variées qu'imprévisibles comme des guerres, des sécheresses qui déclenchent de mauvaises récoltes, des inondations qui provoquent une mise en suspens d'usines clef dans la productions de puces électroniques.

Et derrière, le resserrement du crédit qui vient freiner l'économie avec un temps de latence entre la mise en oeuvre de la politique monétaire et ses effets sur l'économie réelle.

Donc c'est facile de se moquer, mais dans les faits, prévoir l'inflation dans 1 an voire dans 2 ans c'est une mission impossible. C'est pour ça que les banques centrales naviguent à vue avec le risque d'en faire trop ou pas assez.
Quand on ne sait pas on dit qu’on ne sait pas (y a pas de honte à pas savoir), ou on ne dit rien.
Là on a une réponse timorée au niveau des taux BCE (à grands coups de 0,25%) et de la comm en mode autruche/méthode coué.

supermascotte
-+
-+
Messages : 1788
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3616 Message par supermascotte » 04 mai 2023, 19:35

Boeuf1804 a écrit :
04 mai 2023, 17:43
supermascotte a écrit :
04 mai 2023, 16:42
Boeuf1804 a écrit :
04 mai 2023, 15:39
Je ne comprends pas comment on peut publier pareille ineptie. Et c’est la BCE ! Ils ont un clone de Bruno ?
L'inflation c'est l'un des phénomènes économiques les plus difficiles à prévoir et à contrôler. Ca dépend des tensions sur les chaines d'approvisionnement, ça dépend des anticipations des acteurs économiques et puis ça peut dépendre de phénomènes aussi variées qu'imprévisibles comme des guerres, des sécheresses qui déclenchent de mauvaises récoltes, des inondations qui provoquent une mise en suspens d'usines clef dans la productions de puces électroniques.

Et derrière, le resserrement du crédit qui vient freiner l'économie avec un temps de latence entre la mise en oeuvre de la politique monétaire et ses effets sur l'économie réelle.

Donc c'est facile de se moquer, mais dans les faits, prévoir l'inflation dans 1 an voire dans 2 ans c'est une mission impossible. C'est pour ça que les banques centrales naviguent à vue avec le risque d'en faire trop ou pas assez.
Quand on ne sait pas on dit qu’on ne sait pas (y a pas de honte à pas savoir), ou on ne dit rien.
Là on a une réponse timorée au niveau des taux BCE (à grands coups de 0,25%) et de la comm en mode autruche/méthode coué.
C'est précisément ce qu'elle dit, tu as pris la peine d'écouter l'allocution de Christine Lagarde cet après-midi?

Blangar1
Messages : 381
Enregistré le : 27 avr. 2008, 16:59

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3617 Message par Blangar1 » 04 mai 2023, 19:52

Vincent92 a écrit :
04 mai 2023, 15:32
Gpzzzz a écrit :
04 mai 2023, 15:00
Les frais d agences ces dernières années dépassaient rarement les 4%.
Avec la hausse des prix de l immo, des volumes exceptionnels et la concurrence des mandataires on devait même plutôt être en dessous de 3% en moyenne..
Cela doit dépendre aussi pas mal du lieu.
Par exemple, quand j'ai vendu mon appartement dans le quartier de bécon les bruyères (92), l'agence la plus compétente/disponible/qui faisait le plus de ventes/etc... prenait 3% pour des mandats exclusifs.
Quand je cherchais à Montgeron/Yerres (91) on était plutôt autour de 4% pour des mandats semi exclusif.
Ben92 a eu 6% de FA je crois.
Bref, c'est très variable. En fonction de la concurrence (beaucoup d'agences ou non dans le secteur), dynamisme du secteur (vente facile ou non), du profil des vendeurs (cadres dynamiques qui cherchent à optimiser avec des ventes à 300-800k€, familles qui cherchent à que cela soit facile et qu'il y ait un feeling pour des ventes à 150-500k€, héritiers/vieux qui n'ont pas envie de se prendre la tête pour des ventes à 300-1M€, etc..), type d'agence (réseau physique type century 21, mandataires qui travaillent de chez eux,...), etc...
Mais, je partage ton avis. Je pense que la multiplication des agences (et notamment "low coast") a dû faire baisser les prix.
Je ne serais pas étonné d'un 4% en moyenne pour les transactions supérieures à 200k€. D'où ma fourchette de 3-5%.
Mais, je ne connais pas les marché en dehors de l'IDF, où il est possible que les FA soient plus élevés.
En pratique, dans le marché haussier que l'on a connu, c'est l'ACHETEUR qui paie les frais d'intermédiaire.
En effet, le vendeur fixait un prix "net vendeur", charge à l'AI de dégoter un acheteur qui finance le bien et la comm. Il y a d'ailleurs une logique : puisque c'est compliqué de trouver un bien, qui part très vite du fait du marché très en demande, il est normal que l'acheteur se fasse aider.
Ce n'était pas trop compliqué, puisque l'on se battait pour acheter... :shock:

A présent, il faut vraiment VENDRE et c'est une autre paire de manches. Alors les vendeurs, cette fois, "se paieront" un AI pour les aider à vendre.

Le job d'AI change : il faudra faire autre chose que simplement faire la visite : "à droite les ouatères, à gauche le grand placard... voilà un appartement avec beaucoup de potentiel... dépêchez vous de prendre position...."

Boeuf1804
Messages : 1252
Enregistré le : 26 avr. 2023, 17:56

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3618 Message par Boeuf1804 » 04 mai 2023, 20:06

supermascotte a écrit :
04 mai 2023, 19:35
Boeuf1804 a écrit :
04 mai 2023, 17:43
supermascotte a écrit :
04 mai 2023, 16:42
Boeuf1804 a écrit :
04 mai 2023, 15:39
Je ne comprends pas comment on peut publier pareille ineptie. Et c’est la BCE ! Ils ont un clone de Bruno ?
L'inflation c'est l'un des phénomènes économiques les plus difficiles à prévoir et à contrôler. Ca dépend des tensions sur les chaines d'approvisionnement, ça dépend des anticipations des acteurs économiques et puis ça peut dépendre de phénomènes aussi variées qu'imprévisibles comme des guerres, des sécheresses qui déclenchent de mauvaises récoltes, des inondations qui provoquent une mise en suspens d'usines clef dans la productions de puces électroniques.

Et derrière, le resserrement du crédit qui vient freiner l'économie avec un temps de latence entre la mise en oeuvre de la politique monétaire et ses effets sur l'économie réelle.

Donc c'est facile de se moquer, mais dans les faits, prévoir l'inflation dans 1 an voire dans 2 ans c'est une mission impossible. C'est pour ça que les banques centrales naviguent à vue avec le risque d'en faire trop ou pas assez.
Quand on ne sait pas on dit qu’on ne sait pas (y a pas de honte à pas savoir), ou on ne dit rien.
Là on a une réponse timorée au niveau des taux BCE (à grands coups de 0,25%) et de la comm en mode autruche/méthode coué.
C'est précisément ce qu'elle dit, tu as pris la peine d'écouter l'allocution de Christine Lagarde cet après-midi?
Nullement, je réagissais seulement à la publication de ce graphique improbable.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 16472
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3619 Message par WolfgangK » 04 mai 2023, 20:28

Boeuf1804 a écrit :
04 mai 2023, 15:39
Boeuf1804 a écrit :
27 avr. 2023, 14:49
Geonerys a écrit :
27 avr. 2023, 14:21
Image
lol les projections les plus bidons du monde. Où qu’on soit et quel que soit le passé on anticipe une chute de l’inflation très rapide pile sur l’objectif BCE.
C’est digne de Bruno le Maire.
Up de cette image collector.
Je ne comprends pas comment on peut publier pareille ineptie. Et c’est la BCE ! Ils ont un clone de Bruno ?
Sans vouloir défendre la BCE, n'est-ce pas normal ? Je pense qu'il est difficile d'avoir une réponse parfaite et qu'il y a une asymétrie de coût entre "trop" (→récession) et "pas assez" (→inflation non maîtrisée).
Donc il me semble normal que la BCE ait une feuille de route de maîtrise de l'inflation aussi rapide que possible (c'est leur objectif), mais que dans les faits ils se plantent tout le temps en en faisant pas assez mais que s'ils se plantaient en en faisant trop, tout le monde leur tomberait dessus à raison, non ?
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 15365
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3620 Message par optimus maximus » 04 mai 2023, 20:34

WolfgangK a écrit :
04 mai 2023, 20:28
Boeuf1804 a écrit :
04 mai 2023, 15:39
Boeuf1804 a écrit :
27 avr. 2023, 14:49
Geonerys a écrit :
27 avr. 2023, 14:21
Image
lol les projections les plus bidons du monde. Où qu’on soit et quel que soit le passé on anticipe une chute de l’inflation très rapide pile sur l’objectif BCE.
C’est digne de Bruno le Maire.
Up de cette image collector.
Je ne comprends pas comment on peut publier pareille ineptie. Et c’est la BCE ! Ils ont un clone de Bruno ?
Sans vouloir défendre la BCE, n'est-ce pas normal ? Je pense qu'il est difficile d'avoir une réponse parfaite et qu'il y a une asymétrie de coût entre "trop" (→récession) et "pas assez" (→inflation non maîtrisée).
Donc il me semble normal que la BCE ait une feuille de route de maîtrise de l'inflation aussi rapide que possible (c'est leur objectif), mais que dans les faits ils se plantent tout le temps en en faisant pas assez mais que s'ils se plantaient en en faisant trop, tout le monde leur tomberait dessus à raison, non ?
Dans leurs prévisions, le retournement de tendance survient toujours un ou deux mois après. C'est comme s'ils ne prenaient pas en compte l'inflation récente (des 6 ou 12 derniers mois) pour faire leurs prévisions, parce qu'ils la considèrent comme une anomalie...
En la neutralisant, normal d'avoir une inflation qui redescend en 6 mois de 10% à 2%.

Avatar du membre
Fluctuat
+
+
Messages : 3082
Enregistré le : 27 avr. 2011, 11:45
Localisation : Ici, là, ou ailleurs

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3621 Message par Fluctuat » 04 mai 2023, 21:01

Blangar1 a écrit :
04 mai 2023, 19:52
A présent, il faut vraiment VENDRE et c'est une autre paire de manches. Alors les vendeurs, cette fois, "se paieront" un AI pour les aider à vendre.

Le job d'AI change : il faudra faire autre chose que simplement faire la visite : "à droite les ouatères, à gauche le grand placard... voilà un appartement avec beaucoup de potentiel... dépêchez vous de prendre position...."
Il me semblait que les frais d'agence était payés par l'acheteur pour ne pas payer de frais de "notaire" sur la commission intégrée dans le prix, non ?

Avatar du membre
Ardoise
-+
-+
Messages : 2416
Enregistré le : 25 juin 2021, 22:09

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3622 Message par Ardoise » 04 mai 2023, 23:27

Gpzzzz a écrit :
04 mai 2023, 17:05
Ardoise a écrit :
04 mai 2023, 15:28
Gpzzzz a écrit :
04 mai 2023, 15:00
Les frais d agences ces dernières années dépassaient rarement les 4%.
Avec la hausse des prix de l immo, des volumes exceptionnels et la concurrence des mandataires on devait même plutôt être en dessous de 3% en moyenne..
Par chez moi c'est entre 6 et 10%
Oui quand les prix sont a 1ke le M2 forcément ça chiffre plus..
Comment cela, tu estimes qu'il y a encore des merdes à 1 000€ le m2 et bien non.
Ardoise s'efface.

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 12027
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3623 Message par crispus » 05 mai 2023, 08:27

Fluctuat a écrit :
04 mai 2023, 21:01
Blangar1 a écrit :
04 mai 2023, 19:52
A présent, il faut vraiment VENDRE et c'est une autre paire de manches. Alors les vendeurs, cette fois, "se paieront" un AI pour les aider à vendre.

Le job d'AI change : il faudra faire autre chose que simplement faire la visite : "à droite les ouatères, à gauche le grand placard... voilà un appartement avec beaucoup de potentiel... dépêchez vous de prendre position...."
Il me semblait que les frais d'agence était payés par l'acheteur pour ne pas payer de frais de "notaire" sur la commission intégrée dans le prix, non ?
Je vois de plus en plus d'annonces mentionnant "honoraires à la charge du vendeur". L'AI n'est pas tenu alors d'indiquer le montant de a sa com. L'inconvénient est que les frais de notaire sont dus aussi sur cette com.

Pour ma part j'évite les annonces en direct : le vendeur essaie de maximiser son profit et d'encaisser l'équivalent des frais d'agence, et souvent un petit bonus, "parce qu'il le vaut bien". :twisted:

J'ai eu l'occasion de faire visiter un bien pour aider le vendeur (membre de ma famille) : avec le recul c'est la première offre qui était la bonne mais le vendeur n'était pas prêt à l'accepter, trop basse à son goût. Les autres visites (~10) étaient essentiellement du tourisme. Le plus étonnant, une famille de gitans qui est venue visiter au pas de course, sans un mot, avec des chaussures pleines de boue : c'était probablement du repérage avant cambriolage. Heureusement la maison était déjà vide. :twisted:
Le pire est un parisien "très intéressé", qui après plusieurs coups de fil a insisté pour me faire venir spécialement un dimanche alors que j'étais à 300 bornes... Il n'est jamais venu, et n'a même pas téléphoné pour s'excuser ! Pour moi la vente c'est fini, je laisse ça à un pro. Pour la petite histoire, la maison s'est vendue l'année suivante légèrement sous le prix de la première propal, sauf que les nouveaux acheteurs ont eu en plus à payer les FA. L'agence a en plus exigé de renouveler les diagnostics. Mauvaise affaire pour le vendeur !

Il est plus facile de négocier le prix via un intermédiaire, qu'en direct avec le vendeur qui pourrait se braquer. Sa maison est forcément la meilleure et il refusera de la "brader". J'ai souvenir de mes parents qui se sont fait quasiment insulter par un vendeur en direct... Lequel a vendu 2 fois moins cher 2 ans plus tard, après avoir confié la maison à une agence. La fierté a un prix. :lol:

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 8603
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3624 Message par Romario » 05 mai 2023, 11:18

Je ne sais pas si ça a déjà été posté :

Les chiffres d’Avril 2023 de l’observatoire du Crédit Logement CSA

Taux moyen 3,15% vs 3,04% en mars, "la hausse des taux ralentit" (+ 11 pdb, contre + 23 pdb par mois au cours du 1er trimestre)
Durée 250 mois vs 248 mois en mars

Nombre de prêts :
-40,1% de prêts en trimestre glissant (on était à -40,6% en mars)
-31,9% en annuel glissant (on était à -29,2% en mars)
On est toujours sur des tendances qui peuvent amener quasi à -50% à fin d'année.
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

supermascotte
-+
-+
Messages : 1788
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3625 Message par supermascotte » 05 mai 2023, 12:00

Romario a écrit :
05 mai 2023, 11:18
Je ne sais pas si ça a déjà été posté :

Les chiffres d’Avril 2023 de l’observatoire du Crédit Logement CSA

Taux moyen 3,15% vs 3,04% en mars, "la hausse des taux ralentit" (+ 11 pdb, contre + 23 pdb par mois au cours du 1er trimestre)
Durée 250 mois vs 248 mois en mars

Nombre de prêts :
-40,1% de prêts en trimestre glissant (on était à -40,6% en mars)
-31,9% en annuel glissant (on était à -29,2% en mars)
On est toujours sur des tendances qui peuvent amener quasi à -50% à fin d'année.
Je l'avais déjà posté.

Par contre, à cause de l'effet de base, il y a peu de chance qu'on arrive à -50%.

castralroc
Messages : 1525
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3626 Message par castralroc » 05 mai 2023, 12:06

Schneider a écrit :
04 mai 2023, 07:54
castralroc a écrit :
03 mai 2023, 20:09
Schneider a écrit :
03 mai 2023, 13:27
Bon...
J'ai actualisé mon dossier de financement
Ça fait vraiment mal
En novembre décembre (début de mes recherches) pour une échéance de 1500€ je pouvais emprunter 300K€
Sur mai avec 1500€ j'ai 250k€
Quand j'avais acheté sur Lyon en 2017/18 pour 1500 je pouvais emprunter 330K€ (revendu suite mobilité pro autonome 2022)

Je ne peux plus suivre sauf à acheter des clapiers ou des biens trop petits.
Je suis contraints de me mettre en retrait du marché au vu des prix et conditions de financements actuellement proposées.
Je vais continuer à suivre de loin en espérant que cela bouge pour pouvoir avoir une opportunité

Timing pas évident
:(
C'est malheureusement le soucis quand on est trop "attentiste".
On espère des jours meilleurs et puis c'est encore pire.

Ceux qui attendent en pensant que l'immobilier va kracher de 50% vont avoir mal aux fesses...
ça va baisser de 10-15%, grand maximum. Parce que la majorité des proprios actuels ne sont pas des débiles, ils n'ont aucun intérêt à vendre à -30% pour faire plaisir...
Si ils ont un projet de vente, et que le marché dans leur ville est trop instable, ils vont le reporter.
les 3% de ventes forcées (divorces, décès) ne vont pas faire kracher l'immo tout entier...
Attentiste ?
Je n'ai juste rien trouvé
Tu achètes pour acheter toi?
Mettre autant d'argent dans un logement cela doit être un top projet, un truc qui fait envie, qui rend heureux.

Pas trouvé de bien sympa en novembre décembre
Janvier pas eu le temps
Février mars avril les écarts entre les prix et les taux étaient déjà là et ça partait en sucette. Tu fais une offres en février, tes offres sont éditées en mars avec +0,5% sur le taux? Comment veux tu calculer correctement les choses ? C'est très instable comme situation

Je ne suis pas attentiste, j'ai déjà acheté et je rachèterai si le marché m'en donné l'occasion.
Après on a qu'une vie, je ne veux pas cramer mes revenus et epargne pour vivre dans un truc à la limite du descent ou qui me donne le cafard tt les jours en me disant "putain VDM" en me levant
Je veux vivre aussi à coter et profiter, avoir un minimum de pouvoir d'achat et pas calculer à l'article près en faisant les courses chez Aldi
Avant je pouvais investir long terme dans la pierre et bien vivre à côté
Avec des taux à 4 et des prix de 2021 je ne peux plus

C'est factuel et la seule chose qui m'importe
Le reste c'est juste ton stresse de propriétaire depuis quelques années qui ne veut pas voir son patrimoine baisser.
je peux le comprendre. Mais ne pense pas que les acheteurs d'aujourd'hui son débiles de ne pas investir maintenant,
On ne peut souvent juste plus le faire
Désolé je ne voulais pas t'offenser.
C'est clair qu'avec des taux à 4%, moi je ne pourrais pas acheter. Et tu fais bien de ne pas acheter à ces taux ridiculement haut.
C'est aussi la raison qui explique que je ne peux pas vendre non plus mon bien actuel si j'avais un projet pour agrandir ou changer de ville, et je pense qu'énormément de propriétaires sont dans ma situation.
Si on revend pour avoir un peu mieux ou pour une autre raison, on ne peut plus acheter avec ces taux complètement dingues. Donc on diffère le projet de vente.

La bonne nouvelle c'est que l'immobilier est à la base de tout un tas de métiers dans nos pays occidentaux, donc quand le pic d'inflation sera passé, les taux vont rabaisser, ça parait évident.
Tu vas pouvoir acheter à nouveau bientôt

Korn
~~+
~~+
Messages : 6048
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3627 Message par Korn » 05 mai 2023, 12:21

Le concept de normalisation ne semble pas encore compris :lol:
Finalement, c'est humain de penser qu'une parenthèse "enchantée" (destructrice dans un second temps...) est la norme.

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 8603
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3628 Message par Romario » 05 mai 2023, 12:29

supermascotte a écrit :
05 mai 2023, 12:00
Je l'avais déjà posté.

Par contre, à cause de l'effet de base, il y a peu de chance qu'on arrive à -50%.
Ah désolé.
En revanche je ne comprends pas l'effet de base dans la cas présent. Tu pourrais m'éclairer ?
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15338
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3629 Message par Vincent92 » 05 mai 2023, 12:39

Fluctuat a écrit :
04 mai 2023, 21:01
Il me semblait que les frais d'agence était payés par l'acheteur pour ne pas payer de frais de "notaire" sur la commission intégrée dans le prix, non ?
Ce qui est marqué sur l'annonce est de "l'écriture comptable". On peut tout aussi bien marqué "à la charge de l'acheteur" ou "à la charge de l'acheteur" ou "à la charge de la mère Michel", tu te doutes bien que cette phrase ne change rien à qui paie vraiment l'AI.
Evidemment, pour les AI, c'est mieux de faire comme si c'était l'acheteur qui payait pour avoir des mandats. Si c'était vraiment l'acheteur qui payait, à quoi bon s'embêter à vendre tout seul, n'est ce pas?

C'est tellement de l'écriture comptable que je me rappelle avoir signé un mandat de recherche avec l'agence en Août 2015 juste avant le compromis pour payer moins de frais de notaire (et pour qu'ils soient aussi sûr de toucher leur argent au passage, même si ce n'était leur argument).
Il me semble que cette règle (d'économie de frais de notaire) a changé récemment d'ailleurs.
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

supermascotte
-+
-+
Messages : 1788
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3630 Message par supermascotte » 05 mai 2023, 12:57

Romario a écrit :
05 mai 2023, 12:29
supermascotte a écrit :
05 mai 2023, 12:00
Je l'avais déjà posté.

Par contre, à cause de l'effet de base, il y a peu de chance qu'on arrive à -50%.
Ah désolé.
En revanche je ne comprends pas l'effet de base dans la cas présent. Tu pourrais m'éclairer ?
C'est simple, l'observatoire crédit logement donne 2 chiffres :

- Des variations en trimestre glissant. Par exemple, ils comparent le T1 2023 vs T1 2022. Donc une baisse de production de crédit de 40% en trimestre glissant signifie qu'il y a 40% de crédit en mois qui ont été produit au T1 2023 vs T1 2022.
- Des variation annuelle glissant. Par exemple, ils comparent tous les crédits produits sur les 12 derniers mois jusqu'à fin avril 2023 vs tous les crédits produits sur les 12 derniers mois jusqu'à fin avril 2022.

Le fait est que la production de crédit décroit depuis fin 2019 où on avait atteint un pic. Donc plus on avance dans le temps et plus la base de comparaison est basse. Donc le mois prochain, quand l'observatoire crédit logement nous donnera les chiffres de mai 2023, il nous donnera des chiffres comparés à mai 2022 qui avait déjà commencé à baisser, etc...

supermascotte
-+
-+
Messages : 1788
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3631 Message par supermascotte » 05 mai 2023, 13:05

castralroc a écrit :
05 mai 2023, 12:06
La bonne nouvelle c'est que l'immobilier est à la base de tout un tas de métiers dans nos pays occidentaux, donc quand le pic d'inflation sera passé, les taux vont rabaisser, ça parait évident.
Tu vas pouvoir acheter à nouveau bientôt
Je sais pas sur quoi tu te bases pour affirmer ça. En réalité, c'est plutôt tout le contraire. Plus un pays est développé et moins le secteur de l'immobilier est important, tandis que les pays en développement doivent consacrer une part importante de leur PIB à l'immobilier via les constructions. Tout est à construire : les résidences, les infrastructures, les bureaux et les commerces. Quand je suis parti en Chine et en Inde, tu vois des grues à perte de vue. Alors que les pays développés n'ont plus tant besoin de construire.

Juste à titre de comparaison, l'immobilier représente 13 % du PIB en France et en Europe vs 30% du PIB en chine (dont 7% en infrastructure). C'est pour ça que la crise immobilière en Chine est un GROS problème.

C'est pas parce qu'on a des agences immobilières à chaque coin de rue que ça crée énormément de valeur ajoutée.

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 8603
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3632 Message par Romario » 05 mai 2023, 13:19

supermascotte a écrit :
05 mai 2023, 12:57
Romario a écrit :
05 mai 2023, 12:29
supermascotte a écrit :
05 mai 2023, 12:00
Je l'avais déjà posté.

Par contre, à cause de l'effet de base, il y a peu de chance qu'on arrive à -50%.
Ah désolé.
En revanche je ne comprends pas l'effet de base dans la cas présent. Tu pourrais m'éclairer ?
C'est simple, l'observatoire crédit logement donne 2 chiffres :

- Des variations en trimestre glissant. Par exemple, ils comparent le T1 2023 vs T1 2022. Donc une baisse de production de crédit de 40% en trimestre glissant signifie qu'il y a 40% de crédit en mois qui ont été produit au T1 2023 vs T1 2022.
- Des variation annuelle glissant. Par exemple, ils comparent tous les crédits produits sur les 12 derniers mois jusqu'à fin avril 2023 vs tous les crédits produits sur les 12 derniers mois jusqu'à fin avril 2022.

Le fait est que la production de crédit décroit depuis fin 2019 où on avait atteint un pic. Donc plus on avance dans le temps et plus la base de comparaison est basse. Donc le mois prochain, quand l'observatoire crédit logement nous donnera les chiffres de mai 2023, il nous donnera des chiffres comparés à mai 2022 qui avait déjà commencé à baisser, etc...
D'accord, mais lorsqu'on regarde les évolutions en annuel glissant, chaque mois est largement pire que le précédent.
Je comprends que plus on avance, plus la base de comparaison est basse, mais pour le moment, les signaux nous amènent à penser que les 8 mois à venir seront bien pire que les 8 derniers mois de 2022.
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Korn
~~+
~~+
Messages : 6048
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3633 Message par Korn » 05 mai 2023, 13:38

supermascotte a écrit :
05 mai 2023, 13:05
castralroc a écrit :
05 mai 2023, 12:06
La bonne nouvelle c'est que l'immobilier est à la base de tout un tas de métiers dans nos pays occidentaux, donc quand le pic d'inflation sera passé, les taux vont rabaisser, ça parait évident.
Tu vas pouvoir acheter à nouveau bientôt
Je sais pas sur quoi tu te bases pour affirmer ça. En réalité, c'est plutôt tout le contraire. Plus un pays est développé et moins le secteur de l'immobilier est important, tandis que les pays en développement doivent consacrer une part importante de leur PIB à l'immobilier via les constructions. Tout est à construire : les résidences, les infrastructures, les bureaux et les commerces. Quand je suis parti en Chine et en Inde, tu vois des grues à perte de vue. Alors que les pays développés n'ont plus tant besoin de construire.

Juste à titre de comparaison, l'immobilier représente 13 % du PIB en France et en Europe vs 30% du PIB en chine (dont 7% en infrastructure). C'est pour ça que la crise immobilière en Chine est un GROS problème.

C'est pas parce qu'on a des agences immobilières à chaque coin de rue que ça crée énormément de valeur ajoutée.

https://www.bfmtv.com/economie/replay-e ... 50186.html

Buzy-Cazeaux avance même que les autorités commencent à avouer, à demi-mot, que la baisse est voulue :mrgreen:

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 8603
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3634 Message par Romario » 05 mai 2023, 13:47

Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 8603
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3635 Message par Romario » 05 mai 2023, 13:49

Korn a écrit :
05 mai 2023, 13:38
Buzy-Cazeaux avance même que les autorités commencent à avouer, à demi-mot, que la baisse est voulue :mrgreen:
moui, c'est surtout pour désigner un bouc-émissaire.

"il faut faire confiance aux banques" :mrgreen:
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Korn
~~+
~~+
Messages : 6048
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3636 Message par Korn » 05 mai 2023, 13:54

Mais, même les banques ont répondu. Une baisse des prix, après on voit ce qu'on peut faire.

Korn
~~+
~~+
Messages : 6048
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3637 Message par Korn » 05 mai 2023, 13:55

Allez Bruno, fais ton boulot de brassage de vent

https://www.leparisien.fr/economie/asso ... PGDIV4.php

Assouplir le crédit immobilier ? La Banque de France ne veut pas « pousser au surendettement »

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 8603
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3638 Message par Romario » 05 mai 2023, 13:57

En gros, il faut favoriser les investisseurs au détriment des primo-accédants.
Il faut endetter encore plus ceux qui le peuvent, dans un marché baissier et risqué, dans un contexte de probable récession.
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

castralroc
Messages : 1525
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3639 Message par castralroc » 05 mai 2023, 13:58

supermascotte a écrit :
05 mai 2023, 13:05
castralroc a écrit :
05 mai 2023, 12:06
La bonne nouvelle c'est que l'immobilier est à la base de tout un tas de métiers dans nos pays occidentaux, donc quand le pic d'inflation sera passé, les taux vont rabaisser, ça parait évident.
Tu vas pouvoir acheter à nouveau bientôt
Je sais pas sur quoi tu te bases pour affirmer ça. En réalité, c'est plutôt tout le contraire. Plus un pays est développé et moins le secteur de l'immobilier est important, tandis que les pays en développement doivent consacrer une part importante de leur PIB à l'immobilier via les constructions. Tout est à construire : les résidences, les infrastructures, les bureaux et les commerces. Quand je suis parti en Chine et en Inde, tu vois des grues à perte de vue. Alors que les pays développés n'ont plus tant besoin de construire.

Juste à titre de comparaison, l'immobilier représente 13 % du PIB en France et en Europe vs 30% du PIB en chine (dont 7% en infrastructure). C'est pour ça que la crise immobilière en Chine est un GROS problème.

C'est pas parce qu'on a des agences immobilières à chaque coin de rue que ça crée énormément de valeur ajoutée.
Ici aussi ça construit en pagaille. Il faut bien accueillir les migrants...
Et les artisans ? les Leroy merlin et les casto ?
C'est rempli H24 de français qui adorent refaire leur déco tous les 2 mois, adorent faire des travaux, etc..

Après oui dans un pays développé c'est normal que rapporté au PIB ça représente de moins en moins au fil du temps. Mais 13% c'est pas négligeable.

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 8603
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3640 Message par Romario » 05 mai 2023, 14:07

Je me pose une question : le tau d'effort influe-t-il sur le taux proposé par les banques ?
Par exemple, un ménage qui s'endette à 25% aura-t-il un meilleur taux que s'il s'endette à 35% ?
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Korn
~~+
~~+
Messages : 6048
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3641 Message par Korn » 05 mai 2023, 14:09

Romario a écrit :
05 mai 2023, 13:57
En gros, il faut favoriser les investisseurs au détriment des primo-accédants.
Il faut endetter encore plus ceux qui le peuvent, dans un marché baissier et risqué, dans un contexte de probable récession.
Cela revient à ça. Des philanthropes au service des jeunes primo-accédants...
Je n'entends jamais le lobby nous parler du vrai problème qui peut facilement être résolu et régler le problème du logement résidentiel.

https://www.bfmtv.com/immobilier/locati ... 50457.html

Du Pays basque à Paris, l'opposition à Airbnb s'organise face au tsunami des meublés touristiques


"J'ai typiquement une entreprise qui se délocalise aujourd'hui, parce qu'elle est en phase de forte croissance et elle ne peut pas attirer des cadres parce qu'ils ne peuvent pas se loger", a abondé Christophe Plassard (Horizons), élu à Royan (Charente-Maritime)"

Mais, on arrive...ENFIN :D

""On a une fenêtre de tir, on la prend et on arrache ce qu'on a à arracher parce que depuis trop longtemps on dit que ce n'est pas suffisant, mais on ne fait rien", a expliqué jeudi Iñaki Echaniz, présent au côté d'Emmanuel Grégoire, :D tout en reconnaissant qu'il faudra "aller encore plus loin", en augmentant notamment la taxation sur les résidences secondaires sans pénaliser les résidents à l'année. :D

Le texte, qui comprend trois mesures, conditionne la possibilité de faire de la location touristique à la réalisation d'un diagnostic de performance énergétique, sur le modèle des locations de longue durée, sauf dérogation.

Les députés veulent également renforcer la compétence des petites communes touristiques. En zone tendue, elles pourraient conditionner la location touristique à une autorisation préalable de leur part, notamment en cas de changement d'usage d'un local ou d'un logement. Cela n'est possible aujourd'hui que dans les villes de plus de 200.000 habitants.
"On va enlever ce pouvoir d'achat"

Le texte réduit enfin la niche fiscale dont bénéficient les meublés de tourisme. Manière de "rééquilibrer la balance" entre logements touristiques et permanents, justifie auprès de l'AFP Annaïg Le Meur, pour qui "on ne peut pas avoir de tourisme sans avoir aussi des actifs qui se logent"."
Modifié en dernier par Korn le 05 mai 2023, 14:23, modifié 1 fois.

Korn
~~+
~~+
Messages : 6048
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3642 Message par Korn » 05 mai 2023, 14:18

L'avis du lobby sur la question :

https://www.francetvinfo.fr/economie/im ... 02806.html

Quatre parlementaires lancent une initiative transpartisane pour mieux encadrer la location de meublés touristiques à courte durée

Les parlementaires veulent s'attaquer notamment "à la niche fiscale d'Airbnb", explique le député EELV Julien Bayou, sur France Inter. Les parlementaires proposent sept mesures, pour agir au niveau "fiscal, réglementaire et législatif".

Korn
~~+
~~+
Messages : 6048
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3643 Message par Korn » 05 mai 2023, 14:20

Romario a écrit :
05 mai 2023, 14:07
Je me pose une question : le tau d'effort influe-t-il sur le taux proposé par les banques ?
Par exemple, un ménage qui s'endette à 25% aura-t-il un meilleur taux que s'il s'endette à 35% ?
En théorie oui, plus le dossier est bon, et plus le taux est attractif.

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 8603
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3644 Message par Romario » 05 mai 2023, 14:31

Korn a écrit :
05 mai 2023, 14:20
Romario a écrit :
05 mai 2023, 14:07
Je me pose une question : le tau d'effort influe-t-il sur le taux proposé par les banques ?
Par exemple, un ménage qui s'endette à 25% aura-t-il un meilleur taux que s'il s'endette à 35% ?
En théorie oui, plus le dossier est bon, et plus le taux est attractif.
ce qui signifie que si Bruno Lemaire obtient d'assouplir la règle des 35%, ça signifiera des taux en hausse pour les ménages concernés ?
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Avatar du membre
coolfonzi
~~+
~~+
Messages : 6606
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3645 Message par coolfonzi » 05 mai 2023, 14:39

Romario a écrit :
05 mai 2023, 14:31
Korn a écrit :
05 mai 2023, 14:20
Romario a écrit :
05 mai 2023, 14:07
Je me pose une question : le tau d'effort influe-t-il sur le taux proposé par les banques ?
Par exemple, un ménage qui s'endette à 25% aura-t-il un meilleur taux que s'il s'endette à 35% ?
En théorie oui, plus le dossier est bon, et plus le taux est attractif.
ce qui signifie que si Bruno Lemaire obtient d'assouplir la règle des 35%, ça signifiera des taux en hausse pour les ménages concernés ?
Pas à mon sens, les banques n'accorderont un prêt à ces ménages concernés que si justement ils ont un bon dossier, donc une bonne solvabilité.
Bonjour chez vous ! :D

Korn
~~+
~~+
Messages : 6048
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3646 Message par Korn » 05 mai 2023, 14:41

Romario a écrit :
05 mai 2023, 14:31
Korn a écrit :
05 mai 2023, 14:20
Romario a écrit :
05 mai 2023, 14:07
Je me pose une question : le tau d'effort influe-t-il sur le taux proposé par les banques ?
Par exemple, un ménage qui s'endette à 25% aura-t-il un meilleur taux que s'il s'endette à 35% ?
En théorie oui, plus le dossier est bon, et plus le taux est attractif.
ce qui signifie que si Bruno Lemaire obtient d'assouplir la règle des 35%, ça signifiera des taux en hausse pour les ménages concernés ?
Oui, de la même façon qu'on n'a pas le même taux sur une durée de 20 ans ou 30 ans.

C'est le HCSF qui a ce pouvoir, pas Lemaire même s'il en fait parti.

https://www.economie.gouv.fr/hcsf

Nous verrons, mais, en ces temps de resserrement monétaire, son avis est marginal face aux injonctions de la BCE.

Ambre
Messages : 399
Enregistré le : 21 mars 2022, 14:44

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3647 Message par Ambre » 05 mai 2023, 14:45

Je suis rassuré pour l immobilier puisque Lemaire s en mêle. On peut déjà dire que l immobilier va se relever comme l économie est a genoux.
L'ignorant affirme, le savant doute , le sage réfléchit

Ambre
Messages : 399
Enregistré le : 21 mars 2022, 14:44

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3648 Message par Ambre » 05 mai 2023, 14:46

Ambre a écrit :
05 mai 2023, 14:45
Je suis rassuré pour l immobilier puisque Lemaire s en mêle. On peut déjà dire que l immobilier va se relever comme l économie est a genoux.
Économie russe
L'ignorant affirme, le savant doute , le sage réfléchit

Boeuf1804
Messages : 1252
Enregistré le : 26 avr. 2023, 17:56

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3649 Message par Boeuf1804 » 05 mai 2023, 14:57

Bruno est malfaisant. Même quand on attend rien on est toujours surpris avec lui (hélas).
Je vois bien un nouveau Pinel + PTZ + défisc des intérêts d’emprunts + rachat des invendus + FDN réduits etc, en bref la grosse artillerie.
Qui possède l’immobilier ? Les plus de 60 ans. On est d’accord ça doit être un vote Larem massif chez les possédants.
Lemaire a de l’ambition…

Korn
~~+
~~+
Messages : 6048
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#3650 Message par Korn » 05 mai 2023, 15:05

Oui, Thérésa May a aussi voulu faire un vrai plan de relance et de baisses d'impôts. Elle a été dégagée en 15j par les marchés financiers.