Vers une bulle immobilière gigantesque ?

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
kurisutofa
Messages : 57
Enregistré le : 17 janv. 2014, 11:39

Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#1 Message par kurisutofa » 20 mai 2020, 22:37

:D
A contre courant total de la situation court terme actuelle.

Point de vue de Patrick artus qui indique qu'à moyen terme, il y aurait un risque de bulle sur l'immobilier résidentiel du fait de la réorientation de flux d investissement institutionnel vers celui ci (en gros... On continuerait les taux négatifs et la création monétaire engendrant une recherche de rendement faible mais "sur" de leur part)

https://m.youtube.com/watch?v=as4pNtb50rs

... Vous en pensez quoi ? Les agents Immo seront ils sauvés par ceux ci ?
Ils ont tant d'argent que ça les "institutionnels"?

achillemo
~~+
~~+
Messages : 11799
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#2 Message par achillemo » 21 mai 2020, 09:59

4000 milliards sur les AV qui à terme ne rapporteront plus rien...

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10178
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#3 Message par optimus maximus » 21 mai 2020, 10:08

Une bulle gigantesque se forme et explose plus vite.

Avatar du membre
maryd'oc
Messages : 403
Enregistré le : 21 juil. 2009, 07:44

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#4 Message par maryd'oc » 21 mai 2020, 11:11

kurisutofa a écrit :
20 mai 2020, 22:37
:D
A contre courant total de la situation court terme actuelle.

Point de vue de Patrick artus qui indique qu'à moyen terme, il y aurait un risque de bulle sur l'immobilier résidentiel du fait de la réorientation de flux d investissement institutionnel vers celui ci (en gros... On continuerait les taux négatifs et la création monétaire engendrant une recherche de rendement faible mais "sur" de leur part)

https://m.youtube.com/watch?v=as4pNtb50rs

... Vous en pensez quoi ? Les agents Immo seront ils sauvés par ceux ci ?
Ils ont tant d'argent que ça les "institutionnels"?
Je reprends le post ci dessus Source Sicav On line Date 19 mai 2020 Auteur Vincent Bezaut
Pour #PatrickArtus, chef économiste de Natixis, une des conséquences indirectes de la crise sanitaire et économique que nous traversons sera la formation d'une #bulleimmobilière monumentale dans les mois et les années à venir. Une prévision d'autant plus détonante qu'elle semble aller à l'encontre d'une réalité économique morose. Les arguments de Patrick Artus dans


CF le CV de Patrick Artus ...
Là il parle d'une ré-orientation des institutionnels vers le résidentiel se détournant notamment des locaux commerciaux/ des bureaux
Voir d'autres interventions https://www.youtube.com/channel/UCXrGe_ ... 5Zd8SNkugg
Fais en sorte que tes rêves soient le plus grand possible, afin que, si tu t'en éloignes, tu ne les perdes pas de vue. Auteur inconnu

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 9641
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#5 Message par neron » 21 mai 2020, 12:23

kurisutofa a écrit :
20 mai 2020, 22:37
... Vous en pensez quoi ? Les agents Immo seront ils sauvés par ceux ci ? Ils ont tant d'argent que ça les "institutionnels"?
C'est pas le même marché. Le zinzin rénove ou construit des immeubles entiers qu'il revend avec PV. Il ne mise pas sur les rendements - juste pour couvrir ces frais de gestion. C'est de la gestion patrimoniale Ses constructions fluidifient donc le marché locatif puis celui de la revente. Pour cela il a besoin de foncier soit par changement d'affectation ds les zones tendues soit par des aménagements urbains. L'état devra relâcher du foncier(- > retour de l'argent ds nos poches) et les constructeurs/promoteurs associé à chaque zinzin auront du boulot.

Leurs.reventes aux particuliers ne procèdent pas du marché ordinaire : ils ne passent pas par des agencés. Ils ont leur propre marché propriétaire : leur locataires. Ils peuvent les financer (banco-assurance), les solvabiliser par des aides gouv. (HLM, ..) et les motiver a acheté (sous risque d'expulsion). C'est pas neutre si leur clientèle sont des familles peu mobiles ;-) chaqu'un de leur locataires sera un futur acheteur en puissance qd. l'état et la conjoncture le réclamera.

Historiquement (genre1992, 2000, voir 2009 ..): Pour équilibrer leur patrimoine ils vendent qd ils construisent, Pour des raisons comptables ils roulent leur stock (passant de l'ancien amorti au neuf ou rénove), Pour leur patron (l'état) ils mettent en œuvre les politiques demandées (faillite du CL) et c'est eux durant ces périodes qui font les prix et le marché (les p'tits proprio. étant +cher car pas réactifs). Bien entendu, je parle des marchés tendus pas de la campagne. On n'a rien à perdre si le Grand Paris y trouve sa solvabilitė, qu'on y construise 3*x m2 au lieu de x, que les proprio expulsés soient bien indemnisés, que les zinzins se défassent d'HLM/ILM, que + de gens accèdent à la propriété ou à de meilleurs locations,..que d'autres y trouve un job (BTP), .. . Sinon y-a pas que l'immo. dans le foncier. Seul pb. dans ce marché, c'est qu'hormis le locataire de zinzins, le particulier n'a pas accès aux prix cassés (genre divorce, décès, faillite,.. ça c'est pour les copains des notaires, agent d'assurances.) ni au marché des zinzins (ou s'intercale des découpeurs, des acheteurs de lots), .. On te dit que les prix baissent mais t'auras pas accès à ces prix sans copinage (1992, 2000, voir 2009 ..) :-(

"se loger" est un moteur de économique : côté demande, c'est un besoin jamais assouvi, côté offre c'est de la fabrication locale, côté volume les gens sont prêt à y mettre 35% de leur revenu et ce marché est facilement contrôlable/gérable. Depuis la nuits des temps, l'immobilier est un produit de consommation lent et obligé avant d'être un actif matériel, immobile, avec fructus, usus, abusus, .. amusant comme si consommer des pommes permettait d'en avoir
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 8360
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#6 Message par stchong » 21 mai 2020, 20:13

Je viens de l'entendre sur LCI,

En gros la dette n'existe pas, puisque rachat par la BCE qui ne revendra jamais.

Donc investissement dans l'or :shock: l'immobilier donc hausse de l'immobilier. voir bulle

Contre partie faut augmenter les salaires.

Il rêve
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

Avatar du membre
roi.de.trefle
-+
-+
Messages : 2466
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#7 Message par roi.de.trefle » 21 mai 2020, 20:16

Moi je dis 120 ans de salaire Brut d'un cadre sup pour un studio à Paris : on y croit :mrgreen:
Les prix sont déjà débiles, on pourrait les rendre encore plus abstrait et interdire l'achat vente entre particuliers :twisted:
Sursum corda

achillemo
~~+
~~+
Messages : 11799
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#8 Message par achillemo » 21 mai 2020, 20:18

stchong a écrit :
21 mai 2020, 20:13
Je viens de l'entendre sur LCI,

En gros la dette n'existe pas, puisque rachat par la BCE qui ne revendra jamais.

Donc investissement dans l'or :shock: l'immobilier donc hausse de l'immobilier. voir bulle

Contre partie faut augmenter les salaires.

Il rêve
Les prix parisiens sont stratosphériques, mais les investisseurs pourraient s attaquer à d autres métropoles moins surcotées.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30129
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#9 Message par Gpzzzz » 21 mai 2020, 20:22

roi.de.trefle a écrit :
21 mai 2020, 20:16
Moi je dis 120 ans de salaire Brut d'un cadre sup pour un studio à Paris : on y croit :mrgreen:
Les prix sont déjà débiles, on pourrait les rendre encore plus abstrait et interdire l'achat vente entre particuliers :twisted:
Si les 2000 milliards en Av se reportent sur l immobilier on peut y arriver...après si nos dirigeants laissent faire ça.... C est une autre question..

alexlyon
+
+
Messages : 3065
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#10 Message par alexlyon » 21 mai 2020, 20:50

roi.de.trefle a écrit :
21 mai 2020, 20:16
Moi je dis 120 ans de salaire Brut d'un cadre sup pour un studio à Paris : on y croit :mrgreen:
Les prix sont déjà débiles, on pourrait les rendre encore plus abstrait et interdire l'achat vente entre particuliers :twisted:
Mais qu'est ce que l'on fait de son fric alors (quand on veut éviter une suite de 0 et de 1 dans un ordinateur, sans aucun rendement) ? :mrgreen:
Un indice : dans real estate, il y a real. :mrgreen:

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 20180
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#11 Message par wasabi » 21 mai 2020, 20:53

achillemo a écrit :
21 mai 2020, 20:18
stchong a écrit :
21 mai 2020, 20:13
Je viens de l'entendre sur LCI,

En gros la dette n'existe pas, puisque rachat par la BCE qui ne revendra jamais.

Donc investissement dans l'or :shock: l'immobilier donc hausse de l'immobilier. voir bulle

Contre partie faut augmenter les salaires.

Il rêve
Les prix parisiens sont stratosphériques, mais les investisseurs pourraient s attaquer à d autres métropoles moins surcotées.
si les prix sont stratosphériques ce n'est pas parce qu'il y a de nouveaux investisseurs, mais parce qu'il n'y en a pas. L'essentiel du parc parisien ne change pas de main. Et les loyers moyens sont en réalité bien inférieurs aux loyers moyens à la relocation car ils sont protégés soit par du HLM soit par les baux reconduits qui ne peuvent augmenter que de l'indice des coûts à la construction. Et donc en réalité ce sont des très petits volumes d'échange, surtout concentrés sur de petites surfaces pour lesquelles le budget global est encore atteignable, qui font le marché. Et ces petites surfaces sont achetées par les gens qui en location ne peuvent pas bénéficier des deux dispositifs de protection précédent et avaient des baux proches des baux à la relocation. La valorisation immobilière parisienne n'est pas constituée de liquidité qui y ont trouvé refuge, liquidité de l'économie réelle ou ex nihilo d'un emprunt bancaire adhoc, non c'est carrément de la pure création de valeur parce que les volumes, même si trop petits, entraînent tout le marché à la hausse. Bref ces valeurs ne reposent que sur la confiance et l'inertie du marché. Comme la monnaie d'ailleurs.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
roi.de.trefle
-+
-+
Messages : 2466
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#12 Message par roi.de.trefle » 21 mai 2020, 20:57

alexlyon a écrit :
21 mai 2020, 20:50
Un indice : dans real estate, il y a real. :mrgreen:
Tu as probablement deux poignets : une rolex Daytona sur chaque et c'est plus ou moins réglé ! :mrgreen:
https://www.ebay.fr/itm/Rolex-Daytona-B ... SwG3JektYp
Ps// il n'y a pas que l'immo qui est en bulle...
Sursum corda

jobserve75
Messages : 982
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#13 Message par jobserve75 » 22 mai 2020, 01:23

wasabi a écrit :
21 mai 2020, 20:53
achillemo a écrit :
21 mai 2020, 20:18
stchong a écrit :
21 mai 2020, 20:13
Je viens de l'entendre sur LCI,

En gros la dette n'existe pas, puisque rachat par la BCE qui ne revendra jamais.

Donc investissement dans l'or :shock: l'immobilier donc hausse de l'immobilier. voir bulle

Contre partie faut augmenter les salaires.

Il rêve
Les prix parisiens sont stratosphériques, mais les investisseurs pourraient s attaquer à d autres métropoles moins surcotées.
si les prix sont stratosphériques ce n'est pas parce qu'il y a de nouveaux investisseurs, mais parce qu'il n'y en a pas. L'essentiel du parc parisien ne change pas de main. Et les loyers moyens sont en réalité bien inférieurs aux loyers moyens à la relocation car ils sont protégés soit par du HLM soit par les baux reconduits qui ne peuvent augmenter que de l'indice des coûts à la construction. Et donc en réalité ce sont des très petits volumes d'échange, surtout concentrés sur de petites surfaces pour lesquelles le budget global est encore atteignable, qui font le marché. Et ces petites surfaces sont achetées par les gens qui en location ne peuvent pas bénéficier des deux dispositifs de protection précédent et avaient des baux proches des baux à la relocation. La valorisation immobilière parisienne n'est pas constituée de liquidité qui y ont trouvé refuge, liquidité de l'économie réelle ou ex nihilo d'un emprunt bancaire adhoc, non c'est carrément de la pure création de valeur parce que les volumes, même si trop petits, entraînent tout le marché à la hausse. Bref ces valeurs ne reposent que sur la confiance et l'inertie du marché. Comme la monnaie d'ailleurs.
Je trouve, au contraire, qu’avec 40000 ventes/an, l’immobilier parisien est très dynamique en terme de changement. Si on retire les logements sociaux, le taux de rotation doit être de 5%, supérieur à la moyenne nationale

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22020
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#14 Message par lecriminel » 22 mai 2020, 10:53

alexlyon a écrit :
21 mai 2020, 20:50
Mais qu'est ce que l'on fait de son fric alors (quand on veut éviter une suite de 0 et de 1 dans un ordinateur, sans aucun rendement) ? :mrgreen:
Un indice : dans real estate, il y a real. :mrgreen:
ça a beau être real, si c'est une chambre de bonne, c'est de la vraie m****. Un bout de bois aussi, c'est real.
Surtout que du real estate, tu en as du beau et partout dans le monde (il y a entre 0 et quelques dizaines de villes réparties dans 4-5 pays qui sont moins intéressantes que Paris), y compris en France.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

openerd
Messages : 47
Enregistré le : 14 mai 2020, 10:30

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#15 Message par openerd » 22 mai 2020, 11:03

alexlyon a écrit :
21 mai 2020, 20:50
roi.de.trefle a écrit :
21 mai 2020, 20:16
Moi je dis 120 ans de salaire Brut d'un cadre sup pour un studio à Paris : on y croit :mrgreen:
Les prix sont déjà débiles, on pourrait les rendre encore plus abstrait et interdire l'achat vente entre particuliers :twisted:
Mais qu'est ce que l'on fait de son fric alors (quand on veut éviter une suite de 0 et de 1 dans un ordinateur, sans aucun rendement) ? :mrgreen:
Un indice : dans real estate, il y a real. :mrgreen:
Il y aura moins de demande solvable au prix d'aujourd'hui dans les mois à venir ^^.

Pazuzu
Messages : 1497
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#16 Message par Pazuzu » 22 mai 2020, 11:30

Ca serait une bonne nouvelle pour les locataires, c'est plus avantageux d'être locataire d'un institutionnel en général.
Et dommage pour les proprios coincés dans leur grand wc+annexe, pour qui le parcours résidentiel s'arrêterait brusquement.

Pazuzu
Messages : 1497
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#17 Message par Pazuzu » 22 mai 2020, 11:31

Ca serait une bonne nouvelle pour les locataires, c'est plus avantageux d'être locataire d'un institutionnel en général.
Et dommage pour les proprios coincés dans leur grand wc+annexe, pour qui le parcours résidentiel s'arrêterait brusquement.

ProfGrincheux
Messages : 1419
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#18 Message par ProfGrincheux » 22 mai 2020, 11:39

Qui se reorienterait vers la grande couronne plutôt.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 20180
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#19 Message par wasabi » 22 mai 2020, 11:59

jobserve75 a écrit :
22 mai 2020, 01:23
Je trouve, au contraire, qu’avec 40000 ventes/an, l’immobilier parisien est très dynamique en terme de changement. Si on retire les logements sociaux, le taux de rotation doit être de 5%, supérieur à la moyenne nationale
https://fr.statista.com/statistiques/11 ... lon-ville/
Plutôt dans les dernières villes en fait. avec Dunkerque, Limoges, Saint Etienne, Bourges, Calais... Les trucs bien "dynamiques" où ça doit pas trop se bousculer.

Mais le taux de rotation cache plusieurs choses. En particulier le fait que ce sont les mêmes appartements qui tournent régulièrement (les plus petits les autres ont des tickets d'entrée trop élevé) et que le gros du parc reste stable en détenteur. Parce qu'à Paris plus qu'ailleurs le foncier appartient à des sociétés et donc quand les sociétés changent de propriétaire, ça ne compte pas comme un transfert de propriétaire. Il y a sûrement des appartements parisiens qui appartiennent au même propriétaire depuis plusieurs siècles, des SCI.

Paris a un des taux de résidences secondaires les plus hauts de France pour une ville : 10%.
De plus Paris compte un des taux de propriétaire occupant le plus bas de France 33%

en tant que ville
Image

en tant que département c'est carrément le dernier
https://fr.actualitix.com/blog/taux-de- ... ipale.html


et ce taux est stable, c'est à dire qu'il n'y a pas de mouvement massif de locataires qui deviennent propriétaire. Que les transactions annuelles si elles correspondent à X% de propriétaire occupant et 100-X% de locataire occupant chez les vendeurs, on a la même proportion chez les acheteurs. Les biens qui passent de résidence à location compensent en effectifs ceux qui passent de location à résidence. C'est comme si "en moyenne" des biens étaient toujours en location, d'autres toujours en résidence.

Donc on résume :
23% de locataires environ de biens HLMs
10% de propriétaire de RS
23% de propriétaire en RP (33-10)
44% de locataires privés payant ou à titre gratuit.

Ce sont les appartements les plus petits des 23% qui font le marché. Plus les surfaces sont petites, plus elles tournent https://www.insee.fr/fr/statistiques/41 ... A8re+Paris
Logement moyen du 75 selon l'INSEE 2.7 pièces de 59m2.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10178
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#20 Message par optimus maximus » 22 mai 2020, 13:37

La bulle immobilière aurait donc pour corollaire un mouvement massif des particuliers propriétaires vers la location. Location qui pourrait être proposée aux néo-locataires par les institutionnels (renfloués par les banques centrales et possédant un excès de liquidités qui ne pourraient pas se déverser vers le marché obligataire car les dettes publiques auraient été rachetées par les BC ni sur le marché actions car celui-ci connaîtraient également une situation similaire) lui rachetant à prix d'or son logement. Et avec une politique volontaire d'assèchement de l'offre de crédit.
Et les particuliers anciens propriétaires se retrouveraient avec des excès de liquidité à placer. Les banques n'auraient qu'à se positionner et leur proposer un schéma presque frauduleux où les intérêts des placements (issus de l'immobilier) paieraient en partie les loyers. Ce qui permettrait de maintenir le niveau de prix des loyers.

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 9641
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#21 Message par neron » 22 mai 2020, 14:07

optimus maximus a écrit :
22 mai 2020, 13:37
un mouvement massif des particuliers propriétaires vers la location qui pourrait être proposée aux néo-locataires par les institutionnels ..r. Les banques n'auraient qu'à leur proposer un schéma où les intérêts des placements paieraient en partie les loyers.
Tu oublis que les zinzins sont incapables de gérer du logement locatifs isolés !

Ils gagnent bien plus en faisant du dvl. d'ensemble immobilier et c'est leur rôle. Tu sautes de nombreux explicatifs : soit t'est très fort en éco. globale soit ce n'est qu'élucubrations. ?
Modifié en dernier par neron le 22 mai 2020, 14:17, modifié 1 fois.
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10178
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#22 Message par optimus maximus » 22 mai 2020, 14:16

neron a écrit :
22 mai 2020, 14:07
Tu oublis que le secteur banco-assurance est incapable de gérer du logement isolé de particulier

Elle gagne bien plus en faisant du dvl. immobilier : immeubles, ensembles et c'est son rôle.

Tu sautes de nombreux explicatifs : soit t'est très fort en éco. globale soit ce n'est qu'élucubrations. ?
Je préfère envisager cela comme des élucubrations. On peut cependant imaginer de grandes opérations immobilières de destruction et reconstruction de quartiers entiers. Les politiques d'expropriation pourraient être facilitées par les pouvoirs publics.
Mais ce n'est complètement faisable que si on imagine une suspension de la démocratie. Ça s'est vu dans le passé : par exemple, Nappleon III et le baron Haussmann.

ProfGrincheux
Messages : 1419
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#23 Message par ProfGrincheux » 22 mai 2020, 14:21

Ça me fait penser à la définition du communisme: "Donne-moi ta montre, je te dirai l'heure. "

Honnêtement, si une banque t'approche en te disant "vends moi ton appartement, je te prends comme locataire" tu fais quoi toi? Moi je l'envoie bouler sauf si je dois une quantité phénoménale de pognon à la banque par rapport à mes revenus.

Les uniques scénarios ou je peux être amené à vendre sont ma révocation de la fonction publique, un défaut souverain de l'Etat amenant des mesures extraordinaires, ou un effondrement pur et simple de l'Etat.

Même un salarié du privé ou un retraité, il va falloir le rincer à mort pour qu'il accepte ça.

Je ne dis pas qu'un investisseur immobilier inconscient ne peut pas se ruiner. Mais c'est pas parce que quelques youtubeurs font des vidéos ou ils disent n'importe quoi que les gens les croient.

La seule vraie manière de faire ça est l'expropriation. Pour cela il faut faire une révolution ou un coup d'Etat. C'est a dire faire s'effondrer l'Etat pour en construire un autre.

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 9641
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#24 Message par neron » 22 mai 2020, 14:32

optimus maximus a écrit :
22 mai 2020, 14:16
On peut cependant imaginer de grandes opérations de quartiers entiers. Les politiques d'expropriation pourraient être facilitées par les pouvoirs publics ...Mais ce n'est complètement faisable que si on imagine une suspension de la démocratie. Ça s'est vu dans le passé : par exemple, Nappleon III et le baron Haussmann.
C'est paradoxal avec ce que tu disais puisque les grandes opérations accroissent le nb. de proprio et non le contraire et baisser les loyers comme je l'expliquais juste au dessus avec un grand SI sur l'idée de Patrick non corrobore par mes Feedback du secteur. En sus, les zinzins font autant de marge en vendant qu'en louant sans immobiliser du capital nécessaire a d'autres dvl.

Si les zinzins inverstissent ds l'immo. ça sera donc tout bénéf. pour les locataires et acheteurs. Que l'état ait idée de faire comme Hausmann sur 10 étages est un autre sujet mais pour le Grand Paris, j'ai entendu des particuliers très heureux des indemnités versées (souvent c'était des réserves foncières COS<<

L'immo. c'est la cata :60% des ventes c'est de la défiscalisation que vont fuir les p'tit épargnants car a risque, les bureaux de la Défense sont utilisés à 10%, Google a dit a ces salariés de pas revenir avant 2021
Modifié en dernier par neron le 22 mai 2020, 14:53, modifié 2 fois.
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10178
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#25 Message par optimus maximus » 22 mai 2020, 14:51

neron a écrit :
22 mai 2020, 14:32
optimus maximus a écrit :
22 mai 2020, 14:16
On peut cependant imaginer de grandes opérations de quartiers entiers. Les politiques d'expropriation pourraient être facilitées par les pouvoirs publics ...Mais ce n'est complètement faisable que si on imagine une suspension de la démocratie. Ça s'est vu dans le passé : par exemple, Nappleon III et le baron Haussmann.
C'est paradoxal avec ce que tu disais puisque les grandes opérations accroissent le nb. de proprio et non le contraire comme je l'expliquais juste au dessus avec un grand SI sur l'idée de Patrick non corrobore par mes Feedback du secteur. En sus, les zinzins font autant de marge en vendant qu'en louant sans immobiliser du capital nécessaire a d'autres dvl.

Que l'état ait idée de faire comme Hausmann sur 10 étages est un autre sujet mais pour le Grand Paris, j'ai entendu des particuliers très heureux des indemnités versées (souvent c'était des réserves foncières COS<<

L'immo. c'est la cata :60% des ventes c'est de la défiscalisation que vont fuir les p'tit épargnants car a risque, les bureaux de la Défense sont utilisés à 10%, Google a dit a ces salariés de pas revenir avant 2021
Je ne crois pas au scénario d'une gigantesque bulle. Mais si les banques se délestent d'actions et d'obligations auprès des BC et se retrouvent avec un tas de liquidités à ne plus savoir quoi en faire, on peut imaginer qu'elles se reconvertissent par défaut en super-foncières.
Et dans ce cas, pas besoin de vendre une partie du patrimoine immobilier à des particuliers.

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 9641
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Vers une bulle immobilière gigantesque ?

#26 Message par neron » 22 mai 2020, 15:11

optimus maximus a écrit :
22 mai 2020, 14:51
on peut imaginer qu'elles se reconvertissent par défaut en super-foncières..
Oui mais alors pourquoi tourner autour du pot avec des élucubrations ?!

Si donc c'était le cas:
1) Côté utilisateur d'immo. ça serait une très bonne nouvelle que l'offre s'étoffe alors que leur pouvoir d'achat baisse.
2) Côté zinzins cela ne règlera pas leur pb. de liquidité que de mettre des actifs en bourse quoique qu'avec la décote actuelle ça serait un gouffre à liquidité très efficace :mrgreen:

Donc 0+0=0 ?
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Répondre