Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11056
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#1 Message par Vincent92 » 28 mai 2020, 12:14

Source : https://notairesdugrandparis.fr/sites/d ... 1-2020.pdf
Date : 28/05/2020
Au 1 trimestre 2020, les ventes de logements anciens reculent de plus de 20% par rapport à un 1 trimestre 2019 très actif. La crise sanitaire a pesé sur l’activité immobilière au 1 trimestre 2020, quasiment à l’arrêt en mars pour cause de confinement. Mais un premier ralentissement était déjà perceptible en février.
Selon les Notaires du Grand Paris, les hausses de prix se prolongent, sans changement, au 1 trimestre 2020. Les indicateurs avancés sur les prix, calculés d’après les avant-contrats, s’inscrivent ensuite dans la continuité. S’ils devaient se produire, les ajustements de prix, attendus par de nombreux observateurs, ne se manifesteraient probablement qu’après une phase de latence.
Au demeurant la violence du choc subi par notre économie (pour rappel une perte de 1,5 point de PIB par quinzaine de confinement d’après la Banque de France ), l’impossibilité de connaître les impacts en cascade sur les entreprises et les ménages ainsi que la fragilité persistante de notre situation sanitaire inscrivent le marché immobilier dans une équation à de nombreuses inconnues.
Cependant des facteurs de résilience persistent : le confinement a confirmé l’importance d’être bien logé, la valeur-pierre constitue toujours un facteur de sécurité sans concurrent ; enfin, l’abondance de liquidités laisse espérer des taux d’intérêts encore attractifs.

Volumes :

Image

Prix :

Paris + petite couronne :

Image

Image
Image
Image

Grande couronne :

Image
Image

Beaucoup d'autres informations disponibles (comme le prix des maisons) dans le document.

Ben92
-++
-++
Messages : 4202
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#2 Message par Ben92 » 28 mai 2020, 13:14

Intéressant. Comme on pouvait s'y attendre en constatant les prix au m² démentiels des annonces ces derniers temps, il y a eu une accélération de la hausse, en rien contrariée par la baisse des volumes.
Pour les membres du forum, les nouvelles sont bonnes :
+ 7,0 % à Asnières
+ 7,5 % à Boulogne 8)
+ 8,0 % à Paris, avec le record pour le 12e à +11,7% : félicitations à Ave pour son investissement !
Truc de ouf : Le 19è dépasse la barre des 9000€/m2. :shock:

De quoi être confiant pour la suite ; les fondamentaux sont bons, tous les voyants sont au vert.

Korn
Messages : 1662
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#3 Message par Korn » 28 mai 2020, 13:25

Ca vaut quoi les indicateurs d'évolution des prix dans un contexte de chute des volumes?

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 42554
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#4 Message par slash33 » 28 mai 2020, 13:28

Je ne suis pas convaincu de l'imputation au confinement de la totalité de la baisse du volume sur un an au T1. D'après mes estimations, au plus 12% est explicable par la crise et le confinement. Le reste c'est vraisemblablement un assagissement après une année 2019 exceptionnelle.

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 5125
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Est Morbihan

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#5 Message par ddv » 28 mai 2020, 13:37

Ben92 a écrit :
28 mai 2020, 13:14
Intéressant. Comme on pouvait s'y attendre en constatant les prix au m² démentiels des annonces ces derniers temps, il y a eu une accélération de la hausse, en rien contrariée par la baisse des volumes.
Pour les membres du forum, les nouvelles sont bonnes :
+ 7,0 % à Asnières
+ 7,5 % à Boulogne 8)
+ 8,0 % à Paris, avec le record pour le 12e à +11,7% : félicitations à Ave pour son investissement !
Truc de ouf : Le 19è dépasse la barre des 9000€/m2. :shock:

De quoi être confiant pour la suite ; les fondamentaux sont bons, tous les voyants sont au vert.
Bonne nouvelle effectivement. Plus ton appartement prend de la valeur, plus tes taxes locales seront élevées, et plus tu paieras en frais de notaire pour acheter un bien dans le même quartier. Le maire doit être très content :mrgreen:
"Comme aujourd'hui, ça commence à se savoir... Tout le monde sera obligé de faire de la permaculture comme les ouvriers il y a 50 ans avaient leurs jardins potagers... On va revenir à ça, on ne peut pas faire autrement" - G. Mulliez, mars 2019

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4058
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#6 Message par Praséodyme » 28 mai 2020, 13:37

Beaucoup d'autres informations disponibles (comme le prix des maisons) dans le document.
Suivies de deux pages d'analyses pour dire que l'évolution des prix et des volumes est imprévisible. :roll:

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4058
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#7 Message par Praséodyme » 28 mai 2020, 13:44

Korn a écrit :
28 mai 2020, 13:25
Ca vaut quoi les indicateurs d'évolution des prix dans un contexte de chute des volumes?
Ca témoigne du dynamisme du marché d'il y a 6 mois. La saison basse 2019 a été bonne.

FrenchRigolade
Messages : 356
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#8 Message par FrenchRigolade » 28 mai 2020, 13:59

L'étude va jusque mars 2020, difficile de tracer des droites à partir de là
Peut se prévaloir de la cosignature de l'union française pour la santé bucco-dentaire.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11056
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#9 Message par Vincent92 » 28 mai 2020, 14:28

FrenchRigolade a écrit :
28 mai 2020, 13:59
L'étude va jusque mars 2020, difficile de tracer des droites à partir de là
Il y a les ventes de mars et les avants ventes/contrats d'après (d'où les graphiques de projections). Ils ne tracent pas des droites au hasard.
Ceci dit, les acheteurs peuvent encore se désister tant qu'ils n'ont pas signer d'actes définitifs. Mais ils sont tout de même souvent déjà engagés - à minima psychologiquement - dans leurs démarches.

supermascotte
Messages : 371
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#10 Message par supermascotte » 28 mai 2020, 15:13

Ben92 a écrit :
28 mai 2020, 13:14
Intéressant. Comme on pouvait s'y attendre en constatant les prix au m² démentiels des annonces ces derniers temps, il y a eu une accélération de la hausse, en rien contrariée par la baisse des volumes.
Pour les membres du forum, les nouvelles sont bonnes :
+ 7,0 % à Asnières
+ 7,5 % à Boulogne 8)
+ 8,0 % à Paris, avec le record pour le 12e à +11,7% : félicitations à Ave pour son investissement !
Truc de ouf : Le 19è dépasse la barre des 9000€/m2. :shock:

De quoi être confiant pour la suite ; les fondamentaux sont bons, tous les voyants sont au vert.
Ils sont beaux les chiffres d'avant le confinement :lol:

Indécis
~~+
~~+
Messages : 8402
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#11 Message par Indécis » 28 mai 2020, 15:28

supermascotte a écrit :
28 mai 2020, 15:13
Ben92 a écrit :
28 mai 2020, 13:14
Intéressant. Comme on pouvait s'y attendre en constatant les prix au m² démentiels des annonces ces derniers temps, il y a eu une accélération de la hausse, en rien contrariée par la baisse des volumes.
Pour les membres du forum, les nouvelles sont bonnes :
+ 7,0 % à Asnières
+ 7,5 % à Boulogne 8)
+ 8,0 % à Paris, avec le record pour le 12e à +11,7% : félicitations à Ave pour son investissement !
Truc de ouf : Le 19è dépasse la barre des 9000€/m2. :shock:

De quoi être confiant pour la suite ; les fondamentaux sont bons, tous les voyants sont au vert.
Ils sont beaux les chiffres d'avant le confinement :lol:
Du coup, si les prix font -8% dans un an à Paris, supermascotte sera content !
Sauf qu'on sera revenu seulement aux prix de mars 2019... :lol:

Si ce n'est pas trop indiscret, tu aimerais acheter où et à - combien ?
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

supermascotte
Messages : 371
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#12 Message par supermascotte » 28 mai 2020, 15:35

Indécis a écrit :
28 mai 2020, 15:28
supermascotte a écrit :
28 mai 2020, 15:13
Ben92 a écrit :
28 mai 2020, 13:14
Intéressant. Comme on pouvait s'y attendre en constatant les prix au m² démentiels des annonces ces derniers temps, il y a eu une accélération de la hausse, en rien contrariée par la baisse des volumes.
Pour les membres du forum, les nouvelles sont bonnes :
+ 7,0 % à Asnières
+ 7,5 % à Boulogne 8)
+ 8,0 % à Paris, avec le record pour le 12e à +11,7% : félicitations à Ave pour son investissement !
Truc de ouf : Le 19è dépasse la barre des 9000€/m2. :shock:

De quoi être confiant pour la suite ; les fondamentaux sont bons, tous les voyants sont au vert.
Ils sont beaux les chiffres d'avant le confinement :lol:
Du coup, si les prix font -8% dans un an à Paris, supermascotte sera content !
Sauf qu'on sera revenu seulement aux prix de mars 2019... :lol:

Si ce n'est pas trop indiscret, tu aimerais acheter où et à - combien ?
Nope j'ai pas vraiment de projet immobilier défini. Mais pour ton info j'ai un appart dans le 15ème.

Avatar du membre
roi.de.trefle
+
+
Messages : 2741
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#13 Message par roi.de.trefle » 28 mai 2020, 16:05

Indécis a écrit :
28 mai 2020, 15:28
Du coup, si les prix font -8% dans un an à Paris, supermascotte sera content !
Sauf qu'on sera revenu seulement aux prix de mars 2019... :lol:
Si ca fait +8% en T1, la baisse en T2 pour revenir au prix de départ est de combien ? -8% tu es sûr ? :oops:
Ignorés : Pimono - Neron

Indécis
~~+
~~+
Messages : 8402
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#14 Message par Indécis » 28 mai 2020, 16:11

ABC
Modifié en dernier par Indécis le 28 mai 2020, 16:12, modifié 1 fois.
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Indécis
~~+
~~+
Messages : 8402
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#15 Message par Indécis » 28 mai 2020, 16:11

roi.de.trefle a écrit :
28 mai 2020, 16:05
Indécis a écrit :
28 mai 2020, 15:28
Du coup, si les prix font -8% dans un an à Paris, supermascotte sera content !
Sauf qu'on sera revenu seulement aux prix de mars 2019... :lol:
Si ca fait +8% en T1, la baisse en T2 pour revenir au prix de départ est de combien ? -8% tu es sûr ? :oops:
Non, j'avais oublié les enkuleurs de mouches du forum... :wink:
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Pazuzu
-+
-+
Messages : 1821
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#16 Message par Pazuzu » 28 mai 2020, 16:13

ddv a écrit :
28 mai 2020, 13:37
Ben92 a écrit :
28 mai 2020, 13:14
Intéressant. Comme on pouvait s'y attendre en constatant les prix au m² démentiels des annonces ces derniers temps, il y a eu une accélération de la hausse, en rien contrariée par la baisse des volumes.
Pour les membres du forum, les nouvelles sont bonnes :
+ 7,0 % à Asnières
+ 7,5 % à Boulogne 8)
+ 8,0 % à Paris, avec le record pour le 12e à +11,7% : félicitations à Ave pour son investissement !
Truc de ouf : Le 19è dépasse la barre des 9000€/m2. :shock:

De quoi être confiant pour la suite ; les fondamentaux sont bons, tous les voyants sont au vert.
Bonne nouvelle effectivement. Plus ton appartement prend de la valeur, plus tes taxes locales seront élevées, et plus tu paieras en frais de notaire pour acheter un bien dans le même quartier. Le maire doit être très content :mrgreen:
Et plus il devra y rester longtemps surtout :mrgreen:

Indécis
~~+
~~+
Messages : 8402
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#17 Message par Indécis » 28 mai 2020, 16:16

Pazuzu a écrit :
28 mai 2020, 16:13
Et plus il devra y rester longtemps surtout :mrgreen:
Non, il pourrait revendre pour plus grand, mais dans un autre quartier.
Ou redevenir un winner de locataire, un peu comme toi mais avec plus d'argent...
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30570
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#18 Message par Gpzzzz » 28 mai 2020, 16:19

c'est quand même la que tu vois l'influence du metro sur le prix des villes ! proximité du travail toussa..
Rueil c’était déjà autour de 4.5ke le m2 il y 7 ou 8ans.. ca a pris donc 10/15% environ depuis.. c'est que dalle.. ca doit être l'inflation des salaires sur la période.
on verra l'effet du confinement et du télétravail sur les prix dans 2 ou 3ans par rapport a des villes limitrophes qui sont d'un standing bcp plus limité on va dire.. :roll:

supermascotte
Messages : 371
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#19 Message par supermascotte » 28 mai 2020, 16:27

Quand on voit comment certains se précipitent sur des chiffres qui n'ont aucune valeur pour tenter de se convaincre que tout va bien, ça démontre quand même une certaine fébrilité :lol:

Je vois rassure. Ces chiffres sont tout à fait normal puisqu'ils ne montrent que les ventes du 1er trimestre. Donc avant le confinement.

Soyez patients, l'immobilier cest pas comme le marché des actions, il y a une grosse inertie. Faudra attendre de voir les entreprises faire faillite, les gens au chômage et les effets de la remontée des taux d'intérêt des credit immobiliers pour commencer a voir vraiment la baisse.

En attendant, je sors mon popcorn :mrgreen:

Indécis
~~+
~~+
Messages : 8402
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#20 Message par Indécis » 28 mai 2020, 16:31

supermascotte a écrit :
28 mai 2020, 16:27
Quand on voit comment certains se précipitent sur des chiffres qui n'ont aucune valeur pour tenter de se convaincre que tout va bien, ça démontre quand même une certaine fébrilité :lol:

Je vois rassure. Ces chiffres sont tout à fait normal puisqu'ils ne montrent que les ventes du 1er trimestre. Donc avant le confinement.

Soyez patients, l'immobilier cest pas comme le marché des actions, il y a une grosse inertie. Faudra attendre de voir les entreprises faire faillite, les gens au chômage et les effets de la remontée des taux d'intérêt des credit immobiliers pour commencer a voir vraiment la baisse.

En attendant, je sors mon popcorn :mrgreen:
Oui, on verra dans 1 an pour voir si les -50% se vérifient.
En attendant, je sors mon popcorn :mrgreen:
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Pazuzu
-+
-+
Messages : 1821
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#21 Message par Pazuzu » 28 mai 2020, 16:34

Indécis a écrit :
28 mai 2020, 16:16
Pazuzu a écrit :
28 mai 2020, 16:13
Et plus il devra y rester longtemps surtout :mrgreen:
Non, il pourrait revendre pour plus grand, mais dans un autre quartier.
Ou redevenir un winner de locataire, un peu comme toi mais avec plus d'argent...
Changer de quartier ? faut qu'il se dépêche ! Il est déjà plus solvable pour le XIXe.

Si ça continue à monter, il va finir à Melun ou Evry.

Redevenir locataire ? il est pas programmé pour, je crois.
Peu le sont à vrai dire, mais la réalité en rattrape quelques uns.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30570
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#22 Message par Gpzzzz » 28 mai 2020, 16:39

Pazuzu a écrit :
28 mai 2020, 16:34
Indécis a écrit :
28 mai 2020, 16:16
Pazuzu a écrit :
28 mai 2020, 16:13
Et plus il devra y rester longtemps surtout :mrgreen:
Non, il pourrait revendre pour plus grand, mais dans un autre quartier.
Ou redevenir un winner de locataire, un peu comme toi mais avec plus d'argent...
Changer de quartier ? faut qu'il se dépêche ! Il est déjà plus solvable pour le XIXe.

Si ça continue à monter, il va finir à Melun ou Evry.

Redevenir locataire ? il est pas programmé pour, je crois.
Peu le sont à vrai dire, mais la réalité en rattrape quelques uns.
faut pas se voiler la face, s'il n'a pas continué son parcours résidentiel, c'est juste qu'il n'en a pas les moyens..
il achètera surement un vrai 2p de 50m2 dans 15ans, en reprenant un crédit sur 15ans qu'il l’emmènera jusque la retraite..

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4058
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#23 Message par Praséodyme » 28 mai 2020, 16:46

Gpzzzz a écrit :
28 mai 2020, 16:39
faut pas se voiler la face, s'il n'a pas continué son parcours résidentiel, c'est juste qu'il n'en a pas les moyens..
il achètera surement un vrai 2p de 50m2 dans 15ans, en reprenant un crédit sur 15ans qu'il l’emmènera jusque la retraite..
Ou alors il arrivera à se maquer à une fille à papa qui s'est vu donner 200k en liquide ou sous la forme d'un souplex. En mettant leurs moyens en commun, ils pourront se payer ce 50m² et même un balcon avec vue sur l'immeuble d'en face.

Mais bon, avec la finesse qui le caractérise, n'importe quelle nana va cramer direct que Ben s'intéresse avant tout à son patrimoine financier. À moins qu'elle soit bête. Ou alors il faut qu'elle soit moche et elle fera avec.

Vise pas plus haut que 200k Ben. Tu ne pourras pas chopper une fille de la haute société. Même si tu es commensal de quelques riches, ça ne suffit pas pour être invité à leurs rallies.

Avatar du membre
IMMOLOLO
Messages : 617
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#24 Message par IMMOLOLO » 28 mai 2020, 16:50

Redevenir locataire ?
Peu le sont à vrai dire, mais la réalité en rattrape quelques uns.



Une autre solution existe ; ne jamais devenir proprio - Ca sera le cas dans les grandes villes d'ici peu

Indécis
~~+
~~+
Messages : 8402
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#25 Message par Indécis » 28 mai 2020, 16:51

Arrêtez de fantasmer sur la vie des autres et vivez votre vie...
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Avatar du membre
IMMOLOLO
Messages : 617
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#26 Message par IMMOLOLO » 28 mai 2020, 16:55

Pourquoi ? c'est bien de fantasmer, ca ne coute rien

supermascotte
Messages : 371
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#27 Message par supermascotte » 28 mai 2020, 17:27

Indécis a écrit :
28 mai 2020, 16:31
supermascotte a écrit :
28 mai 2020, 16:27
Quand on voit comment certains se précipitent sur des chiffres qui n'ont aucune valeur pour tenter de se convaincre que tout va bien, ça démontre quand même une certaine fébrilité :lol:

Je vois rassure. Ces chiffres sont tout à fait normal puisqu'ils ne montrent que les ventes du 1er trimestre. Donc avant le confinement.

Soyez patients, l'immobilier cest pas comme le marché des actions, il y a une grosse inertie. Faudra attendre de voir les entreprises faire faillite, les gens au chômage et les effets de la remontée des taux d'intérêt des credit immobiliers pour commencer a voir vraiment la baisse.

En attendant, je sors mon popcorn :mrgreen:
Oui, on verra dans 1 an pour voir si les -50% se vérifient.
En attendant, je sors mon popcorn :mrgreen:
Personne n'a parlé de - 50 %. T'es pas un petit peu marseillais dans l'âme?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11056
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#28 Message par Vincent92 » 28 mai 2020, 17:43

C'est souvent plutôt des "hypothèses" posées. Par exemple :
ParisIDF92 a écrit :
24 avr. 2020, 11:13


À Madrid ou à Barcelone, les prix ont chuté plus lors de la crise précédente. À Tokyo aussi dans les années 90.

- 40% veut dire 6.000 EUR/m2 à Paris qui était le prix de 2007 ou 2009. 2007 ou 2009 est "Avant-hier". Donc parfaitement possible.

http://www.leparisien.fr/immobilier/10- ... 145984.php
En effet, "parfaitement possible" ne veut pas dire que c'est une certitude...
En cherchant bien, je suis sûr qu'on pourrait trouver ce même genre d'affirmation de notre touriste frénétique de l'immobilier parisien (60 visites de biens/an sans avoir vraiment l’intention d'acheter!) qui vu son âge avancé ferait de toute manière mieux de rester locataire.
C'est vrai que tu as été plus modéré et tu as dit par exemple :
supermascotte a écrit :
25 avr. 2020, 08:46
peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher pour les acheteurs étant donné les circonstances, ce qui voudra dire que les prix pourront baisser davantage. Et puis pendant une dépression, et pendant une baisse, il y a aussi la peur d'être le couillon qui essaye d'attraper le couteau qui tombe. Aka, acheter à -20% en croyant faire une bonne affaire alors que les prix vont continuer de baisser et de baisser... "
Et tu nous prévois également un chômage en France d'un minimum 15/17%.


supermascotte
Messages : 371
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#30 Message par supermascotte » 28 mai 2020, 19:42

Vincent92 a écrit :
28 mai 2020, 17:43
C'est souvent plutôt des "hypothèses" posées. Par exemple :
ParisIDF92 a écrit :
24 avr. 2020, 11:13


À Madrid ou à Barcelone, les prix ont chuté plus lors de la crise précédente. À Tokyo aussi dans les années 90.

- 40% veut dire 6.000 EUR/m2 à Paris qui était le prix de 2007 ou 2009. 2007 ou 2009 est "Avant-hier". Donc parfaitement possible.

http://www.leparisien.fr/immobilier/10- ... 145984.php
En effet, "parfaitement possible" ne veut pas dire que c'est une certitude...
En cherchant bien, je suis sûr qu'on pourrait trouver ce même genre d'affirmation de notre touriste frénétique de l'immobilier parisien (60 visites de biens/an sans avoir vraiment l’intention d'acheter!) qui vu son âge avancé ferait de toute manière mieux de rester locataire.
C'est vrai que tu as été plus modéré et tu as dit par exemple :
supermascotte a écrit :
25 avr. 2020, 08:46
peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher pour les acheteurs étant donné les circonstances, ce qui voudra dire que les prix pourront baisser davantage. Et puis pendant une dépression, et pendant une baisse, il y a aussi la peur d'être le couillon qui essaye d'attraper le couteau qui tombe. Aka, acheter à -20% en croyant faire une bonne affaire alors que les prix vont continuer de baisser et de baisser... "
Et tu nous prévois également un chômage en France d'un minimum 15/17%.
Pour le chômage, on est plutôt en tres bonne voie. Juste sur le mois d'avril, on a bondi de 7.8 % à plus de 9.5 %. :roll: .

Et ce n'est que le début alors que l'économie avait été placée en hibernation et que le gouvernement protégeait l'emploi avec le dispositif de chomage partiel.

Le début de la casse va commencer a partir de juin, juillet, août et ensuite on va connaitre plusieurs années de hausse ininterrompue de chômage.

A titre de comparaison, on a 40 millions d'américains qui ont perdu leur travail. Donc on chomage qui normalement est déjà aux alentours de 25%. Encore que statistiquement, ils pourront peut-être minimiser le chômage parce qu'une partie de la population ne cherchera pas de travail et se retirera du marché du travail.

Et après on a des génies sur ce forum qui s'imaginent que limmobilier ne va pas baisser par l'opération du saint esprit :lol:

Il y a un moment faut remettre les pieds sur terre. Là, toutes les planètes sont alignées pour une baisse historique de limmobilier.

- dégradation forte des perspectives économiques et chômage de masse

- hausse des taux d'intérêt pour les crédits immobiliers et banques en difficulté

- tourisme à terre et location touristique en détresse mettant en danger les investisseurs locatifs qui voyaient dans Airbnb la clef de leur "liberté financière" :lol:

Ben92
-++
-++
Messages : 4202
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#31 Message par Ben92 » 28 mai 2020, 20:52

supermascotte a écrit :
28 mai 2020, 19:42
Et après on a des génies sur ce forum qui s'imaginent que limmobilier ne va pas baisser par l'opération du saint esprit :lol:
Moi j'ai jamais dit qu'il n'y aurait pas de crise économique. Il y aura une crise, et qui impactera probablement l'immobilier sur ~90% du territoire.
Mais je suis quasi-sûr que l'immobilier se maintiendra au cœur des métropoles dynamiques car les acheteurs sont des "riches" qui se foutent de la crise comme d'une guigne.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11056
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#32 Message par Vincent92 » 28 mai 2020, 21:33

Ben92 a écrit :
28 mai 2020, 20:52
Moi j'ai jamais dit qu'il n'y aurait pas de crise économique.
Et il me semble que personne ne dit le contraire d'ailleurs.

Blangar1
Messages : 301
Enregistré le : 27 avr. 2008, 16:59

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#33 Message par Blangar1 » 28 mai 2020, 21:37

Ben92 a écrit :
28 mai 2020, 13:14
Intéressant. Comme on pouvait s'y attendre en constatant les prix au m² démentiels des annonces ces derniers temps, il y a eu une accélération de la hausse, en rien contrariée par la baisse des volumes.
Pour les membres du forum, les nouvelles sont bonnes :
+ 7,0 % à Asnières
+ 7,5 % à Boulogne 8)
+ 8,0 % à Paris, avec le record pour le 12e à +11,7% : félicitations à Ave pour son investissement !
Truc de ouf : Le 19è dépasse la barre des 9000€/m2. :shock:

De quoi être confiant pour la suite ; les fondamentaux sont bons, tous les voyants sont au vert.
Je vais te confier un secret important.
Un jour, alors que je mettais un peu de blé dans de l'or (métal, hein... pas du papier), le banquier m'a dit quelque chose de TRES IMPORTANT.
Il m'a dit : Mr X, n'oubliez pas de prendre votre plus-value !
En bon français et plus argotique : "Prends l'oseille et tire-toi !"

Vivement que Billancourt rattrape Londres

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30570
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#34 Message par Gpzzzz » 28 mai 2020, 21:46

Blangar1 a écrit :
28 mai 2020, 21:37
Ben92 a écrit :
28 mai 2020, 13:14
Intéressant. Comme on pouvait s'y attendre en constatant les prix au m² démentiels des annonces ces derniers temps, il y a eu une accélération de la hausse, en rien contrariée par la baisse des volumes.
Pour les membres du forum, les nouvelles sont bonnes :
+ 7,0 % à Asnières
+ 7,5 % à Boulogne 8)
+ 8,0 % à Paris, avec le record pour le 12e à +11,7% : félicitations à Ave pour son investissement !
Truc de ouf : Le 19è dépasse la barre des 9000€/m2. :shock:

De quoi être confiant pour la suite ; les fondamentaux sont bons, tous les voyants sont au vert.
Je vais te confier un secret important.
Un jour, alors que je mettais un peu de blé dans de l'or (métal, hein... pas du papier), le banquier m'a dit quelque chose de TRES IMPORTANT.
Il m'a dit : Mr X, n'oubliez pas de prendre votre plus-value !
En bon français et plus argotique : "Prends l'oseille et tire-toi !"

Vivement que Billancourt rattrape Londres
Oui et non car l immobilier souvent tu vis dedans donc il y a une variable supplémentaire...
Y a le côté POGNON mais aussi le cadre de vie..
Comme dit Vincent 92, et la dessus je le rejoins une RP te coûtera tjrs de l argent.. c est comme faire tes courses, c est un besoin primaire...
Après perdre du POGNON sur un lieu de vie ou tu te sens bien ne sera jamais identique a une moins value boursiere ou tu ne jouit que d un dividende...
Bon après vivre dans 25m2 a 40ans même a BB je ne sais pas si c est vraiment le rêve, mais chacun son truc..
Perso j'ai vécu 10ans entre 22 et 32 dans 35m2. Ça passe.. même en couple...

Blangar1
Messages : 301
Enregistré le : 27 avr. 2008, 16:59

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#35 Message par Blangar1 » 28 mai 2020, 21:57

Gpzzzz a écrit :
28 mai 2020, 21:46

Y a le côté POGNON mais aussi le cadre de vie..
Comme dit Vincent 92, et la dessus je le rejoins une RP te coûtera tjrs de l argent.. c est comme faire tes courses, c est un besoin primaire...
Après perdre du POGNON sur un lieu de vie ou tu te sens bien ne sera jamais identique a une moins value boursiere ou tu ne jouit que d un dividende...
Bon après vivre dans 25m2 a 40ans même a BB je ne sais pas si c est vraiment le rêve, mais chacun son truc..
Perso j'ai vécu 10ans entre 22 et 32 dans 35m2. Ça passe.. même en couple...
Nous sommes parfaitement d'accord
C'est la raison pour laquelle nous sommes locataires dans un appart qui nous va PARFAITEMENT
Payer pour être parfaitement logé, ce n'est pas un pb.
Vivre dans un cul de basse fosse, même pour pas cher, ce n'est pas notre truc.
D'ailleurs, un jour, lorsque j'ai vendu ma maison d'alors, j'ai exposé à mon prospect : "on va parler d'argent, mais vous ne vivrez pas dans votre crédit. Vous vivrez dans une maison agréable, au bord du ruisseau, avec le chant des oiseaux le matin..."

Vivre n'est pas une simple opération financière. Ce à quoi essayent de nous entraîner les "libéraux" assumés.
Grand bien leur fasse.
On ne cale pas les pieds de table avec les billets, et la rue qui dessert le cimetière s'appelle généralement "rue de l'égalité"

Vanitas, vanitas et omnia vanitatis

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30570
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#36 Message par Gpzzzz » 28 mai 2020, 22:05

Blangar1 a écrit :
28 mai 2020, 21:57
Gpzzzz a écrit :
28 mai 2020, 21:46

Y a le côté POGNON mais aussi le cadre de vie..
Comme dit Vincent 92, et la dessus je le rejoins une RP te coûtera tjrs de l argent.. c est comme faire tes courses, c est un besoin primaire...
Après perdre du POGNON sur un lieu de vie ou tu te sens bien ne sera jamais identique a une moins value boursiere ou tu ne jouit que d un dividende...
Bon après vivre dans 25m2 a 40ans même a BB je ne sais pas si c est vraiment le rêve, mais chacun son truc..
Perso j'ai vécu 10ans entre 22 et 32 dans 35m2. Ça passe.. même en couple...
Nous sommes parfaitement d'accord
C'est la raison pour laquelle nous sommes locataires dans un appart qui nous va PARFAITEMENT
Payer pour être parfaitement logé, ce n'est pas un pb.
Vivre dans un cul de basse fosse, même pour pas cher, ce n'est pas notre truc.
D'ailleurs, un jour, lorsque j'ai vendu ma maison d'alors, j'ai exposé à mon prospect : "on va parler d'argent, mais vous ne vivrez pas dans votre crédit. Vous vivrez dans une maison agréable, au bord du ruisseau, avec le chant des oiseaux le matin..."

Vivre n'est pas une simple opération financière. Ce à quoi essayent de nous entraîner les "libéraux" assumés.
Grand bien leur fasse.
On ne cale pas les pieds de table avec les billets, et la rue qui dessert le cimetière s'appelle généralement "rue de l'égalité"

Vanitas, vanitas et omnia vanitatis
Tu prêches un convaincu..
Bcp sont dans leur tableau Excel et oublient qu'il y a une vie a côté, ou du moins ont du mal a voir le juste milieu...
Après chacun fait ce qu'il veut..

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 13820
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#37 Message par pimono » 28 mai 2020, 22:30

Blangar1 a écrit :
28 mai 2020, 21:57


C'est la raison pour laquelle nous sommes locataires dans un appart qui nous va PARFAITEMENT
Payer pour être parfaitement logé, ce n'est pas un pb.
Vivre dans un cul de basse fosse, même pour pas cher, ce n'est pas notre truc.
D'ailleurs, un jour, lorsque j'ai vendu ma maison d'alors, j'ai exposé à mon prospect : "on va parler d'argent, mais vous ne vivrez pas dans votre crédit. Vous vivrez dans une maison agréable, au bord du ruisseau, avec le chant des oiseaux le matin..."

Vivre n'est pas une simple opération financière. Ce à quoi essayent de nous entraîner les "libéraux" assumés.
Grand bien leur fasse.
On ne cale pas les pieds de table avec les billets, et la rue qui dessert le cimetière s'appelle généralement "rue de l'égalité"

Vanitas, vanitas et omnia vanitatis
vanitas vanitas..., mais comment qu'on peut vivre l'esprit tranquille chez des gens qui jouent aux madames claude du logement ?

tu ne peux rien faire, t'es pas chez toi, chaque mois,il faut trouver du pognon et payer le loyer pour pas être viré ! c'est ça la pire des précarités, l'obligation du paiement, la contrainte supreme du provisoire le plus puissant qui soit... être dans un lieu qui ne nous appartient pas. Et puis se dire qu'on est l'objet directe d'une spéculation quotidienne compatbilisée au mois, qu'elle horreur franchement.

Un pays avec trop de locataire ne fonctionne pas. La France ne fonctionne pas correctement à cause de ça car il y a trop de locataires en %, les locataires s'en foutent de leur cadre de vie, même les locataires "riches" qui crèchent dans les beaux quartiers, c'est cette classe de gens qui dégueulasse toujours tout et le cadre de vie ambiant.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Cagou780
Messages : 1070
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#38 Message par Cagou780 » 28 mai 2020, 22:45

Praséodyme a écrit :
28 mai 2020, 13:37
Beaucoup d'autres informations disponibles (comme le prix des maisons) dans le document.
Suivies de deux pages d'analyses pour dire que l'évolution des prix et des volumes est imprévisible. :roll:
Au moins ils parlent d'avant contrat et du covid. Ils sont plus prudents et crédibles que les notaires de Toulouse qui ne voient aucune raison pour la tendance sur Toulouse change :lol: .
Mais à la lecture ça reste une immonde soupe où on trouve de tout.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 13820
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#39 Message par pimono » 28 mai 2020, 23:42

au final, les prix resteront haussier, c'est clair et net ça.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Cagou780
Messages : 1070
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#40 Message par Cagou780 » 28 mai 2020, 23:52

pimono a écrit :
28 mai 2020, 23:42
au final, les prix resteront haussier, c'est clair et net ça.
Voui Voui : tout le monde sait que l'immobilier ça ne baisse jamais. Surtout à Paris et dans le 92 huppé, rapport à leurs totems d''immunité :wink:

Sinon le chômage a augmenté de près de 5 % sur Paris et de 5.5 dans le 92 (huppé ou pas) entre février et avril
https://dares.travail-emploi.gouv.fr/da ... regionales

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 13820
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#41 Message par pimono » 29 mai 2020, 09:50

Cagou780 a écrit :
28 mai 2020, 23:52
pimono a écrit :
28 mai 2020, 23:42
au final, les prix resteront haussier, c'est clair et net ça.
Voui Voui : tout le monde sait que l'immobilier ça ne baisse jamais. Surtout à Paris et dans le 92 huppé, rapport à leurs totems d''immunité :wink:

Sinon le chômage a augmenté de près de 5 % sur Paris et de 5.5 dans le 92 (huppé ou pas) entre février et avril
https://dares.travail-emploi.gouv.fr/da ... regionales
Le chomage parisien n'a rien à voir, ceux qui sont concernés par le chomage, c'est pas eux le gros du marché immobilier parisien et c'est pas parce que la hausse des prix ralenti ou baisse pendant 6 mois, que "ça baisse". La hausse continue est un phénonème naturel tel, qu'aucune crise ne mettra jamais l'mmobilier à terre ! Cela ne s'est jamais produit nulle part, sauf dans l'imagination de certains.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

supermascotte
Messages : 371
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#42 Message par supermascotte » 29 mai 2020, 09:53

pimono a écrit :
29 mai 2020, 09:50
Cagou780 a écrit :
28 mai 2020, 23:52
pimono a écrit :
28 mai 2020, 23:42
au final, les prix resteront haussier, c'est clair et net ça.
Voui Voui : tout le monde sait que l'immobilier ça ne baisse jamais. Surtout à Paris et dans le 92 huppé, rapport à leurs totems d''immunité :wink:

Sinon le chômage a augmenté de près de 5 % sur Paris et de 5.5 dans le 92 (huppé ou pas) entre février et avril
https://dares.travail-emploi.gouv.fr/da ... regionales
Le chomage parisien n'a rien à voir, ceux qui sont concernés par le chomage, c'est pas eux le gros du marché immobilier parisien et c'est pas parce que la hausse des prix ralenti ou baisse pendant 6 mois, que "ça baisse". La hausse continue est un phénonème naturel tel, qu'aucune crise ne mettra jamais l'mmobilier à terre ! Cela ne s'est jamais produit nulle part, sauf dans l'imagination de certains.
Totem d'invulnérabilité :lol:

Cagou780
Messages : 1070
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#43 Message par Cagou780 » 29 mai 2020, 09:56

pimono a écrit :
29 mai 2020, 09:50
Cagou780 a écrit :
28 mai 2020, 23:52
pimono a écrit :
28 mai 2020, 23:42
au final, les prix resteront haussier, c'est clair et net ça.
Voui Voui : tout le monde sait que l'immobilier ça ne baisse jamais. Surtout à Paris et dans le 92 huppé, rapport à leurs totems d''immunité :wink:

Sinon le chômage a augmenté de près de 5 % sur Paris et de 5.5 dans le 92 (huppé ou pas) entre février et avril
https://dares.travail-emploi.gouv.fr/da ... regionales
Le chomage parisien n'a rien à voir, ceux qui sont concernés par le chomage, c'est pas eux le gros du marché immobilier parisien et c'est pas parce que la hausse des prix ralenti ou baisse pendant 6 mois, que "ça baisse". La hausse continue est un phénonème naturel tel, qu'aucune crise ne mettra jamais l'mmobilier à terre ! Cela ne s'est jamais produit nulle part, sauf dans l'imagination de certains.
Voui Voui : l'immobilier parisien ne baisse pas, n' jamais baissé et ne baissera jamais.Le parisien ne connaît pas le chômage (idem dans le 92 huppé). Et quand il fait caca ça sent bon. Tout d'accord.

itrane2000
Messages : 382
Enregistré le : 26 nov. 2011, 16:49

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#44 Message par itrane2000 » 29 mai 2020, 10:10

Cagou780 a écrit :
29 mai 2020, 09:56
pimono a écrit :
29 mai 2020, 09:50
Cagou780 a écrit :
28 mai 2020, 23:52
pimono a écrit :
28 mai 2020, 23:42
au final, les prix resteront haussier, c'est clair et net ça.
Voui Voui : tout le monde sait que l'immobilier ça ne baisse jamais. Surtout à Paris et dans le 92 huppé, rapport à leurs totems d''immunité :wink:

Sinon le chômage a augmenté de près de 5 % sur Paris et de 5.5 dans le 92 (huppé ou pas) entre février et avril
https://dares.travail-emploi.gouv.fr/da ... regionales
Le chomage parisien n'a rien à voir, ceux qui sont concernés par le chomage, c'est pas eux le gros du marché immobilier parisien et c'est pas parce que la hausse des prix ralenti ou baisse pendant 6 mois, que "ça baisse". La hausse continue est un phénonème naturel tel, qu'aucune crise ne mettra jamais l'mmobilier à terre ! Cela ne s'est jamais produit nulle part, sauf dans l'imagination de certains.
Voui Voui : l'immobilier parisien ne baisse pas, n' jamais baissé et ne baissera jamais.Le parisien ne connaît pas le chômage (idem dans le 92 huppé). Et quand il fait caca ça sent bon. Tout d'accord.
L'immobilier parisien baissera quand nous serons tous enterrés.
comme disait Keynes: le marché peut rester plus longtemps irrationnel que nous ne pouvons rester solvables ! (désolé pour la citation approximative)

Cagou780
Messages : 1070
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#45 Message par Cagou780 » 29 mai 2020, 10:19

itrane2000 a écrit :
29 mai 2020, 10:10
L'immobilier parisien baissera quand nous serons tous enterrés.
comme disait Keynes: le marché peut rester plus longtemps irrationnel que nous ne pouvons rester solvables ! (désolé pour la citation approximative)
Du coup je suis rassuré : j'ai senti quelques "hésitations" sur les prix de la part des notaires parisiens dans leur dernière note.

FrenchRigolade
Messages : 356
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#46 Message par FrenchRigolade » 29 mai 2020, 10:21

itrane2000 a écrit :
29 mai 2020, 10:10

L'immobilier parisien baissera quand nous serons tous enterrés.
comme disait Keynes: le marché peut rester plus longtemps irrationnel que nous ne pouvons rester solvables ! (désolé pour la citation approximative)
C'est Nieztsche ça je crois
Peut se prévaloir de la cosignature de l'union française pour la santé bucco-dentaire.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 13820
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#47 Message par pimono » 29 mai 2020, 10:23

supermascotte a écrit :
29 mai 2020, 09:53


Totem d'invulnérabilité :lol:


"Je décide alors de lancer le forum Bulle Immobilière le 20 Mai 2005, pour permettre aux internautes de dialoguer. Sous l'impulsion d'une communauté sympathique, le forum Bulle Immobilière est devenu le premier lieu de discussion indépendant concernant l'immobilier en France.

Le forum est ensuite devenu en 2008 une association loi 1901 qui informe des dangers de la bulle immobilière. "



Image
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

itrane2000
Messages : 382
Enregistré le : 26 nov. 2011, 16:49

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#48 Message par itrane2000 » 29 mai 2020, 10:32

Cagou780 a écrit :
29 mai 2020, 10:19
itrane2000 a écrit :
29 mai 2020, 10:10
L'immobilier parisien baissera quand nous serons tous enterrés.
comme disait Keynes: le marché peut rester plus longtemps irrationnel que nous ne pouvons rester solvables ! (désolé pour la citation approximative)
Du coup je suis rassuré : j'ai senti quelques "hésitations" sur les prix de la part des notaires parisiens dans leur dernière note.
je lis ce forum depuis 2004 ou 2005.
J'ai lu, analysé et surtout cru à toutes ces analyses (tout à fait rationnelles) qui prédisaient un effondrement imminent de l'immobilier. Et voila le résultat, je suis resté à l'écart et j'ai raté la plus grande occasion de s'enrichir de toute ma vie. Certains de mes amis (moins intelligents, moins cultivés, et surtout moins soucieux de faire des choix calculés et raisonnés) se sont lancés, aujourd'hui, ils ont fini de payer leur logement et sont assis sur un capital de plusieurs centaines de milliers d'euros.
Mon beauf (un mec qui fait de l'informatique, mais qui ne s'interesse à rien à part au foot) a acheté sa résidence principale à Paris (un 90 m² dans le 18eme) en 2005 alors que je tentais vainement de l'en dissuader. Aujourd'hui, il est quasi millionnaire.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 13820
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#49 Message par pimono » 29 mai 2020, 10:40

itrane2000 a écrit :
29 mai 2020, 10:32
Cagou780 a écrit :
29 mai 2020, 10:19
itrane2000 a écrit :
29 mai 2020, 10:10
L'immobilier parisien baissera quand nous serons tous enterrés.
comme disait Keynes: le marché peut rester plus longtemps irrationnel que nous ne pouvons rester solvables ! (désolé pour la citation approximative)
Du coup je suis rassuré : j'ai senti quelques "hésitations" sur les prix de la part des notaires parisiens dans leur dernière note.
je lis ce forum depuis 2004 ou 2005.
J'ai lu, analysé et surtout cru à toutes ces analyses (tout à fait rationnelles) qui prédisaient un effondrement imminent de l'immobilier. Et voila le résultat, je suis resté à l'écart et j'ai raté la plus grande occasion de s'enrichir de toute ma vie. Certains de mes amis (moins intelligents, moins cultivés, et surtout moins soucieux de faire des choix calculés et raisonnés) se sont lancés, aujourd'hui, ils ont fini de payer leur logement et sont assis sur un capital de plusieurs centaines de milliers d'euros.
Mon beauf (un mec qui fait de l'informatique, mais qui ne s'interesse à rien à part au foot) a acheté sa résidence principale à Paris (un 90 m² dans le 18eme) en 2005 alors que je tentais vainement de l'en dissuader. Aujourd'hui, il est quasi millionnaire.
si ton beauf est devenu presque millionnaire tu n'est pas devenu presque bi-millionnaire de ton coté, puisqu'en louant c'est moins cher que d'acheter et qu'on peut mettre beaucoup plus d'argent de coté, tout en bénéficiant d'un cadre de vie bien meilleure à si on avait acheter ! :mrgreen:
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

itrane2000
Messages : 382
Enregistré le : 26 nov. 2011, 16:49

Re: Marché immobilier francilien et crise sanitaire : Les premières observations et analyses des Notaires du Grand Paris

#50 Message par itrane2000 » 29 mai 2020, 10:44

pimono a écrit :
29 mai 2020, 10:40
itrane2000 a écrit :
29 mai 2020, 10:32
Cagou780 a écrit :
29 mai 2020, 10:19
itrane2000 a écrit :
29 mai 2020, 10:10
L'immobilier parisien baissera quand nous serons tous enterrés.
comme disait Keynes: le marché peut rester plus longtemps irrationnel que nous ne pouvons rester solvables ! (désolé pour la citation approximative)
Du coup je suis rassuré : j'ai senti quelques "hésitations" sur les prix de la part des notaires parisiens dans leur dernière note.
je lis ce forum depuis 2004 ou 2005.
J'ai lu, analysé et surtout cru à toutes ces analyses (tout à fait rationnelles) qui prédisaient un effondrement imminent de l'immobilier. Et voila le résultat, je suis resté à l'écart et j'ai raté la plus grande occasion de s'enrichir de toute ma vie. Certains de mes amis (moins intelligents, moins cultivés, et surtout moins soucieux de faire des choix calculés et raisonnés) se sont lancés, aujourd'hui, ils ont fini de payer leur logement et sont assis sur un capital de plusieurs centaines de milliers d'euros.
Mon beauf (un mec qui fait de l'informatique, mais qui ne s'interesse à rien à part au foot) a acheté sa résidence principale à Paris (un 90 m² dans le 18eme) en 2005 alors que je tentais vainement de l'en dissuader. Aujourd'hui, il est quasi millionnaire.
si ton beauf est devenu presque millionnaire tu n'est pas devenu presque bi-millionnaire de ton coté, puisqu'en louant c'est moins cher que d'acheter et qu'on peut mettre beaucoup plus d'argent de coté, tout en bénéficiant d'un cadre de vie bien meilleure à si on avait acheter ! :mrgreen:
c'est la que tu te trompes.
quand tu loues:
1. l'argent que tu payes n'est pas épargné et n'est pas fructifié.
de plus l'argent que tu épargnes a coté te donne une fausse idée de richesse et donc tu adaptes ton niveau de vie.
l'épargne forcée, il n'y a que ca de vrai, et l'immobilier est la meilleure facon de se forcer a épargner.

Répondre