Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10678
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#1 Message par Vincent92 » 26 juin 2020, 09:07

Source : https://notairesdugrandparis.fr/sites/d ... 020-06.pdf
Date : 25/06/2020
En Ile-de-France en un an, d’avril 2019 à avril 2020, et dans la continuité des évolutions précédentes, les prix des logements ont encore augmenté de 6,8% pour les appartements et 4,4% pour les maisons. A Paris, le prix au m² des appartements anciens ressort à 10 530 € le m² en avril 2020, en hausse annuelle de 7,8%.
Cette prolongation des tendances haussières ne doit pas étonner : les prix de ventes résultent de négociations conclues en fin d’année 2019 ou au début 2020, alors que le marché restait très dynamique. Mais ce mouvement haussier ne semble pas s’être interrompu avec la crise.
D'après les prix issus des avant-contrats, on attend en août 2020 un prix de vente de 10 750 € le m² à Paris, encore en hausse annuelle de 7,7%. Bien qu’en fort recul, les volumes d’avant-contrats sont restés largement suffisants pour permettre une bonne représentativité statistique du marché.
C’est le cas également dans les Hauts-de-Seine, où les hausses de prix se prolongeraient également (+6,3% en un an), pour les appartements en Petite Couronne (+6,2%) et pour l’Ile-de-France dans son ensemble (+6,7%).
Il restera cependant encore à vérifier que la situation n’a pas affecté le taux de transformation des avant-contrats en vente.
Image

Image

Image

Image
Au 15 avril 2020 pendant la période de confinement, les flux de ventes ont baissé de 81% par rapport à la période préconfinement (16 mars), soit une division par 5 du nombre de ventes de logements.
Depuis le 11 mai, le marché immobilier résidentiel d’Ile-de-France repart franchement à la hausse, le nombre de ventes de logements étant remonté à plus de 90% de l’activité pré confinement.
Mais pour combien de temps ?
Cette reprise rapide de l’activité était attendue car après le freinage brutal, il fallait traiter les dossiers en attente et transformer les avant-contrats générés avant le confinement.
Pour le moment, le niveau d’activité du début 2020 n’est pas encore retrouvé. Il est vrai que les contraintes pesant sur l’activité ont encore été nombreuses en mai et qu'elles le restent partiellement en juin. Il conviendra de voir si cette situation perdure avant les vacances d'été.
Ignoré : Cagou780

Cagou780
Messages : 774
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#2 Message par Cagou780 » 26 juin 2020, 09:57

Cette reprise rapide de l’activité était attendue car après le freinage brutal, il fallait traiter les dossiers en attente et transformer les avant-contrats générés avant le confinement.
Ok donc on a les prix d'avant confinement.

Etonnant de faire des stats trimestriel avec février comme base. Ils font des stats trimestriel tous les mois :shock:
Je comprends pas : ils parlent de - 40 % de vente IDf entre février et avril dans le premier tableau et dans le denier graphe on passe d'un indice d'environ 98 en février à 16 en avril. ?

Ben92
-++
-++
Messages : 3904
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#3 Message par Ben92 » 26 juin 2020, 10:11

Le rythme d'augmentation des prix demeure stable à environ +8%/an comme s'il ne s'était rien passé. Les propriétaires ayant acheté récemment peuvent être rassurés sur la poursuite de la valorisation de leur bien. De même, les candidats à l'achat peuvent se lancer avec confiance, l’orientation du marché à la hausse leur assurant une future plus-value.
En somme, une bonne nouvelle pour tout le monde.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10678
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#4 Message par Vincent92 » 26 juin 2020, 10:28

Cagou780 a écrit :
26 juin 2020, 09:57
Cette reprise rapide de l’activité était attendue car après le freinage brutal, il fallait traiter les dossiers en attente et transformer les avant-contrats générés avant le confinement.
Ok donc on a les prix d'avant confinement.

Etonnant de faire des stats trimestriel avec février comme base. Ils font des stats trimestriel tous les mois :shock:
Je comprends pas : ils parlent de - 40 % de vente IDf entre février et avril dans le premier tableau et dans le denier graphe on passe d'un indice d'environ 98 en février à 16 en avril. ?
Pour éviter une page de conversations stériles et 50 smiley, je ne ferais qu'une seule réponse. Peu importe ce que tu écris ensuite :
Ok donc on a les prix d'avant confinement.

Etonnant de faire des stats trimestriel avec février comme base. Ils font des stats trimestriel tous les mois :shock:
Comme tous les mois, les notaires IDF font une publication mensuelle avec deux éléments :
- Les ventes réalisées donc avec un décalage toujours constant. Aujourd'hui, c'est les ventes du mois d'Avril. Il faut en général ~3 mois (obtention du crédit, le délais de préemption, etc...) entre la signature d'un compromis et une vente réalisées. La plupart des avants contrats réalisés en Avril et qui ont aboutis sont conclus aujourd'hui.
- Les avants contrats signés récemment (ici fin Mai et une partie du mois de Juin) qui permettent d'avoir une bonne tendance des futures ventes. Celles ci apparaîtront en Août et seront mises comme des ventes dans leur publication de fin août début septembre. Pour peu qu'elles aient abouties.

Il y a donc les deux. Le prix d'Avril avec les ventes réalisées et le prix d'aujourd'hui avec les avants contrats. Même si cela n'est pas définitif car les ventes ne sont pas encore réalisées, cela veut dire que des acheteurs ont signés des compromis de vente à ce prix.

Comme il s'agit de ventes de fin Avril c'est normal de démarrer en Février pour faire du 3 mois glissants. Le mois précédent, c'était Janvier. Dans un mois, ca sera Mars. Ca a toujours été comme ca.
Je comprends pas : ils parlent de - 40 % de vente IDf entre février et avril dans le premier tableau et dans le denier graphe on passe d'un indice d'environ 98 en février à 16 en avril. ?
Puisque tu ne le comprends pas, je vais te l'expliquer :
Comme indiqués dans le tableau, les notaires comparent les ventes réalisées entre Février et Avril 2019 et entre Février et Avril 2020. Cela se voit graphiquement que la somme de ses ventes s'est effondrée avec le confinement.
Ignoré : Cagou780

jobserve75
Messages : 916
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#5 Message par jobserve75 » 26 juin 2020, 11:40

Ben92 a écrit :
26 juin 2020, 10:11
Le rythme d'augmentation des prix demeure stable à environ +8%/an comme s'il ne s'était rien passé. Les propriétaires ayant acheté récemment peuvent être rassurés sur la poursuite de la valorisation de leur bien. De même, les candidats à l'achat peuvent se lancer avec confiance, l’orientation du marché à la hausse leur assurant une future plus-value.
En somme, une bonne nouvelle pour tout le monde.
Il était permis de penser que les augmentations précédentes étaient dues à une augmentation de la valeur d’usage ou financière suite à la baisse des rendements d’autres placements.
Désormais, cette augmentation assez forte des prix post confinement s’apparente davantage à une bulle spéculative lié au faux sentiment de valeur refuge.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10678
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#6 Message par Vincent92 » 26 juin 2020, 11:53

jobserve75 a écrit :
26 juin 2020, 11:40
Ben92 a écrit :
26 juin 2020, 10:11
Le rythme d'augmentation des prix demeure stable à environ +8%/an comme s'il ne s'était rien passé. Les propriétaires ayant acheté récemment peuvent être rassurés sur la poursuite de la valorisation de leur bien. De même, les candidats à l'achat peuvent se lancer avec confiance, l’orientation du marché à la hausse leur assurant une future plus-value.
En somme, une bonne nouvelle pour tout le monde.
Il était permis de penser que les augmentations précédentes étaient dues à une augmentation de la valeur d’usage ou financière suite à la baisse des rendements d’autres placements.
Désormais, cette augmentation assez forte des prix post confinement s’apparente davantage à une bulle spéculative lié au faux sentiment de valeur refuge.
C'était déjà vrai depuis début 2020. Il n'y a plus de raisons fondamentales comme la baisse des taux ou la hausse des salaires qui expliquent la hausse depuis le début d'année. Sauf à dire que ce n'était fondamentalement pas assez cher avant.
Ceci dit, selon moi, tant que c'est des particuliers qui achètent une RP pour se loger et que leurs situations ne changent pas, cela peut demeurer sans jamais qu'il n'y ait de correction.

Le cas de Paris est un peu particulier car il y a beaucoup d'investissements mais, même quand il pourrait y avoir une correction, la mairie communiste sort le bazooka en disant qu'elles comptent racheter toutes les locations illégales - qu'elle combattait soit disant - au prix fort. Et il y a toujours des raisons fondamentales qui peuvent expliquer les hausses (raréfaction du foncier privé organisée par la mairie). Cela rayonne évidemment au delà du périphérique par capillarité.

C'est tout de même trop tôt pour dire qu'il n'y aura pas de correction. L'immobilier a une grosse inertie et les effets de la crise peuvent mettre un certain temps à arriver et se propager. Mais ce communiqué montre quand même que nos quelques indécrottables qui pensaient que tout allait s'effondrer à la sortie du confinement et que si on ne voyait pas les prix baissaient c'était simplement "qu'on n'a pas de cotation continue".
Aujourd'hui, on a les prix de la sortie de confinement. Et, personne ne s'est affolé. Des acheteurs sont là et sont prêts à acheter encore plus cher.

Je conclus en disant qu'un marché haussier meurt dans l'euphorie et qu'un marché baissier se créer également dans l'euphorie. Même si aujourd'hui rien n'indique que les prix pourraient baisser, bien comprendre que les performances passées ne disent rien des performances futures.
Ignoré : Cagou780

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10106
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#7 Message par optimus maximus » 26 juin 2020, 12:43

jobserve75 a écrit :
26 juin 2020, 11:40
Ben92 a écrit :
26 juin 2020, 10:11
Le rythme d'augmentation des prix demeure stable à environ +8%/an comme s'il ne s'était rien passé. Les propriétaires ayant acheté récemment peuvent être rassurés sur la poursuite de la valorisation de leur bien. De même, les candidats à l'achat peuvent se lancer avec confiance, l’orientation du marché à la hausse leur assurant une future plus-value.
En somme, une bonne nouvelle pour tout le monde.
Il était permis de penser que les augmentations précédentes étaient dues à une augmentation de la valeur d’usage ou financière suite à la baisse des rendements d’autres placements.
Désormais, cette augmentation assez forte des prix post confinement s’apparente davantage à une bulle spéculative lié au faux sentiment de valeur refuge.
La Seine-Saint-Denis valeur refuge, faut pas exagérer.
Il y a une tendance psychologique depuis le déconfinement à faire comme si de rien n'était. En bourse, sur les terrasses des cafés etc. Et pourquoi pas dans l'immobilier ?
Ça va être intéressant de voir la suite.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 42208
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#8 Message par slash33 » 26 juin 2020, 13:06

Je suis assez septique quant à la forme de la courbe de l'activité. En toute logique, elle devrait présenter des paliers nets correspondant aux différentes phases du confinement.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 13762
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#9 Message par Suricate » 26 juin 2020, 13:21

Le COVID c'est l'occasion (ou jamais) de sortir tous les cadavres du placard. Il a le dos large, c'est le moment d'en profiter.

jobserve75
Messages : 916
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#10 Message par jobserve75 » 27 juin 2020, 02:20

Vincent92 a écrit :
26 juin 2020, 11:53
jobserve75 a écrit :
26 juin 2020, 11:40
Ben92 a écrit :
26 juin 2020, 10:11
Le rythme d'augmentation des prix demeure stable à environ +8%/an comme s'il ne s'était rien passé. Les propriétaires ayant acheté récemment peuvent être rassurés sur la poursuite de la valorisation de leur bien. De même, les candidats à l'achat peuvent se lancer avec confiance, l’orientation du marché à la hausse leur assurant une future plus-value.
En somme, une bonne nouvelle pour tout le monde.
Il était permis de penser que les augmentations précédentes étaient dues à une augmentation de la valeur d’usage ou financière suite à la baisse des rendements d’autres placements.
Désormais, cette augmentation assez forte des prix post confinement s’apparente davantage à une bulle spéculative lié au faux sentiment de valeur refuge.
C'était déjà vrai depuis début 2020. Il n'y a plus de raisons fondamentales comme la baisse des taux ou la hausse des salaires qui expliquent la hausse depuis le début d'année. Sauf à dire que ce n'était fondamentalement pas assez cher avant.
Ceci dit, selon moi, tant que c'est des particuliers qui achètent une RP pour se loger et que leurs situations ne changent pas, cela peut demeurer sans jamais qu'il n'y ait de correction.

Le cas de Paris est un peu particulier car il y a beaucoup d'investissements mais, même quand il pourrait y avoir une correction, la mairie communiste sort le bazooka en disant qu'elles comptent racheter toutes les locations illégales - qu'elle combattait soit disant - au prix fort. Et il y a toujours des raisons fondamentales qui peuvent expliquer les hausses (raréfaction du foncier privé organisée par la mairie). Cela rayonne évidemment au delà du périphérique par capillarité.

C'est tout de même trop tôt pour dire qu'il n'y aura pas de correction. L'immobilier a une grosse inertie et les effets de la crise peuvent mettre un certain temps à arriver et se propager. Mais ce communiqué montre quand même que nos quelques indécrottables qui pensaient que tout allait s'effondrer à la sortie du confinement et que si on ne voyait pas les prix baissaient c'était simplement "qu'on n'a pas de cotation continue".
Aujourd'hui, on a les prix de la sortie de confinement. Et, personne ne s'est affolé. Des acheteurs sont là et sont prêts à acheter encore plus cher.

Je conclus en disant qu'un marché haussier meurt dans l'euphorie et qu'un marché baissier se créer également dans l'euphorie. Même si aujourd'hui rien n'indique que les prix pourraient baisser, bien comprendre que les performances passées ne disent rien des performances futures.
Pour juguler cette hausse spéculative qui chasse les familles et classes moyennes, il faudrait taxer les plus-values réalisées sans aucun abattement selon leur performance énergétique dans les zones tendues comme Paris.
Un appartement classé F ou G serait taxé à 100%.
Un autre classé D ou E, taxé à 80%
Celui B ou C, à 70%
Celui à A, à 50%

Ça freinerait la hausse des prix et inciterait les propriétaires à faire des travaux de rénovation énergétique.
Pourquoi subventionner ces travaux par des mesures fiscales, alors qu’il suffit de taxer.

Les rénovations énergétiques seraient plus rapides et nombreuses, la hausse des prix serait stoppée et on encaisserait de l’argent pour les finances publiques au lieu d’en dépenser.

dicktraci
Messages : 137
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#11 Message par dicktraci » 27 juin 2020, 08:54

Vincent92 a écrit :
26 juin 2020, 11:53
jobserve75 a écrit :
26 juin 2020, 11:40
Ben92 a écrit :
26 juin 2020, 10:11
Le rythme d'augmentation des prix demeure stable à environ +8%/an comme s'il ne s'était rien passé. Les propriétaires ayant acheté récemment peuvent être rassurés sur la poursuite de la valorisation de leur bien. De même, les candidats à l'achat peuvent se lancer avec confiance, l’orientation du marché à la hausse leur assurant une future plus-value.
En somme, une bonne nouvelle pour tout le monde.
Il était permis de penser que les augmentations précédentes étaient dues à une augmentation de la valeur d’usage ou financière suite à la baisse des rendements d’autres placements.
Désormais, cette augmentation assez forte des prix post confinement s’apparente davantage à une bulle spéculative lié au faux sentiment de valeur refuge.
C'était déjà vrai depuis début 2020. Il n'y a plus de raisons fondamentales comme la baisse des taux ou la hausse des salaires qui expliquent la hausse depuis le début d'année. Sauf à dire que ce n'était fondamentalement pas assez cher avant.
Ceci dit, selon moi, tant que c'est des particuliers qui achètent une RP pour se loger et que leurs situations ne changent pas, cela peut demeurer sans jamais qu'il n'y ait de correction.

Le cas de Paris est un peu particulier car il y a beaucoup d'investissements mais, même quand il pourrait y avoir une correction, la mairie communiste sort le bazooka en disant qu'elles comptent racheter toutes les locations illégales - qu'elle combattait soit disant - au prix fort. Et il y a toujours des raisons fondamentales qui peuvent expliquer les hausses (raréfaction du foncier privé organisée par la mairie). Cela rayonne évidemment au delà du périphérique par capillarité.

C'est tout de même trop tôt pour dire qu'il n'y aura pas de correction. L'immobilier a une grosse inertie et les effets de la crise peuvent mettre un certain temps à arriver et se propager. Mais ce communiqué montre quand même que nos quelques indécrottables qui pensaient que tout allait s'effondrer à la sortie du confinement et que si on ne voyait pas les prix baissaient c'était simplement "qu'on n'a pas de cotation continue".
Aujourd'hui, on a les prix de la sortie de confinement. Et, personne ne s'est affolé. Des acheteurs sont là et sont prêts à acheter encore plus cher.


Je conclus en disant qu'un marché haussier meurt dans l'euphorie et qu'un marché baissier se créer également dans l'euphorie. Même si aujourd'hui rien n'indique que les prix pourraient baisser, bien comprendre que les performances passées ne disent rien des performances futures.
+1

Nous avons malheureusement sur ce forum des "radicaux" de la baisse, et qui decridibilise au passage le forum lui meme.

Ceux qui voyait un -20% des prix franciliens à la sortie du COVID.. et qui même maintenant cherchent des micro signes dans les communiqués montrant que malgré tout le cataclisme immobilier est à notre porte.
Et qui maintenant nous annoncent aussi que le cataclisme est repoussé à septembre/octobre (effet des licensiement etc.).

Sur un autre fil du forum j'indiquais qu'on était complément à côté de la plaque à vouloir systématiquement mettre en corrélation l'état macro économique de la France avec l'évolution des prix en Idf. C'est la grosse erreur de beaucoup de personnes ont fait depuis 15-20 ans (et je m'icnclue dedans en partie), en oubliant tous les autres éléments annexes poussant à la hausse des prix (taux d'intérêts, effet psychologique de l'acheteur francilien, dynamique locale du marché, concentration et diversité de l'activité en idf etc. Et d'autres encore).

J'indiquais ailleurs aussi qu'une proche connaissance qui bosse comme AI à Paris m'a indiqué que la semaine suivant le deconfienement ils ont reçu 7 promeses d'achats 24h après la mise en ligne-- promesse au prix qui était similaire voire un peu au dessus du marché pré confinement.
Ce qu'indique les notaires ne me surprend donc pas et en ligne avec les signes que j'entends du terrain.

Je suis d'accord avec toi que sur le court/moyen terme je ne voit pas de correction venir.. Tout au "mieux" un ralentissement de la hausse tant que les conditions taux restent à ce niveau.

Cagou780
Messages : 774
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#12 Message par Cagou780 » 27 juin 2020, 10:03

dicktraci a écrit :
27 juin 2020, 08:54

Ceux qui voyait un -20% des prix franciliens à la sortie du COVID..
1 - Les notaires ont donné les chiffres d'avril sur des dossiers d'avant le confinement donc d'avant le Covid :roll:
2 - La reprise d'activité s'explique en grande parti par le traitement de ces dossiers et là les notaires mélangent tout : nouveaux et surtout anciens dossiers. je vois pas où ils parlent du nombre de nouveaux compromis ou ventes réalisés depuis le déconfinement Pourtant ça me paraît important quand on veut parler de "reprise du marché" . Et ils ont l'info. Pour Mouillard « le nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mai est inférieur de 39 % au nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mail 2019 ! » Mais Paris est magique.
3 - Leurs prévisions se basent sur d'avant contrats signés avec jusqu'à 80 % d'activité en moins avec un taux de refus de prêts de 9 % et Mouillard, qu'on ne peut pas qualifié de baissier, a expliqué que l'exclusion des primo conduisait mécaniquement à une hausse des prix.
Je te mets le lien pour que tu nous livres une analyse de haute volée qui fera honneur au forum. Certains, et c'est tout à leur honneur, on vu une reprise en V parce que des influenceurs chinois se filmaient en sortant de boutiques de luxe. D'autres c'est les RDV d'Ai, la queue chez bricomarché, l'Ai qui fait 4 ventes en deux jours après 2 mois sans bosser...
https://edito.seloger.com/actualites/ba ... 38227.html

Pour dire si les prix vont effectivement ou pas baisser avec le covid on va peut être attendre d'en être sorti non ? On peut lire sur ce forum que le virus a disparu. Sans vouloir paraître exccessif je crois que ce n'est pas tout à fait le cas.
Et franchement analyser l'effet du covid sur les prix de l'immobilier à partir de dossiers déposés.... avant le covid c'est pas sérieux.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10106
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#13 Message par optimus maximus » 27 juin 2020, 10:24

Ce qui est plus qu'envisageable pour la rentrée, c'est la chute du nombre de transactions.

Blangar1
Messages : 289
Enregistré le : 27 avr. 2008, 16:59

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#14 Message par Blangar1 » 27 juin 2020, 10:48

Je reçois des mails d'AI, pour des appartements dans le 16ème
Effectivement, les prix affichés sont à la hausse, et même carrément grotesques parfois : 15k€/m2 à Jasmin, et même 18k€/m2 à Auteuil, parce qu'il y a 10 m2 de terrasse.
Surtout, surtout, que les gens dépensent leur blé dans ces appartements.
La baisse ne peut intervenir que lorsque la poussière sera retombée, à la rentrée.
Et si elle n'intervient pas... je resterai très bien logé en loc :D

Cagou780
Messages : 774
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#15 Message par Cagou780 » 27 juin 2020, 11:14

optimus maximus a écrit :
27 juin 2020, 10:24
Ce qui est plus qu'envisageable pour la rentrée, c'est la chute du nombre de transactions.
Si les notaires sont satisfaits de leurs chiffres de reprise pourquoi ils ne donnent pas le nombre de nouveaux contrats ou de nouvelles ventes depuis le déconfinement ?
On ne sait pas sur combien de dossiers ils arrivent à faire leurs prévisions de prix. Avec 10 % 30 % 50 % du nombre habituel ? On ne sait pas. Est ce une source de biais ? On ne sait pas. La hausse mécanique des prix avec l'absence des primo ? Pas abordée. Encore une fois leur communication fait que je suis suspicieux.
Comme ça ça fait l'équilibre avec ceux qui ne voient jamais rien à redire aux déclarations des notaires même lorsqu'il y a des énormités.

jobserve75
Messages : 916
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#16 Message par jobserve75 » 27 juin 2020, 14:09

Cagou780 a écrit :
27 juin 2020, 10:03
dicktraci a écrit :
27 juin 2020, 08:54

Ceux qui voyait un -20% des prix franciliens à la sortie du COVID..
1 - Les notaires ont donné les chiffres d'avril sur des dossiers d'avant le confinement donc d'avant le Covid :roll:
2 - La reprise d'activité s'explique en grande parti par le traitement de ces dossiers et là les notaires mélangent tout : nouveaux et surtout anciens dossiers. je vois pas où ils parlent du nombre de nouveaux compromis ou ventes réalisés depuis le déconfinement Pourtant ça me paraît important quand on veut parler de "reprise du marché" . Et ils ont l'info. Pour Mouillard « le nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mai est inférieur de 39 % au nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mail 2019 ! » Mais Paris est magique.
3 - Leurs prévisions se basent sur d'avant contrats signés avec jusqu'à 80 % d'activité en moins avec un taux de refus de prêts de 9 % et Mouillard, qu'on ne peut pas qualifié de baissier, a expliqué que l'exclusion des primo conduisait mécaniquement à une hausse des prix.
Je te mets le lien pour que tu nous livres une analyse de haute volée qui fera honneur au forum. Certains, et c'est tout à leur honneur, on vu une reprise en V parce que des influenceurs chinois se filmaient en sortant de boutiques de luxe. D'autres c'est les RDV d'Ai, la queue chez bricomarché, l'Ai qui fait 4 ventes en deux jours après 2 mois sans bosser...
https://edito.seloger.com/actualites/ba ... 38227.html

Pour dire si les prix vont effectivement ou pas baisser avec le covid on va peut être attendre d'en être sorti non ? On peut lire sur ce forum que le virus a disparu. Sans vouloir paraître exccessif je crois que ce n'est pas tout à fait le cas.
Et franchement analyser l'effet du covid sur les prix de l'immobilier à partir de dossiers déposés.... avant le covid c'est pas sérieux.
Les notaires indiquent que l’activité a repris à 90% de celle de l’avant -confinement et que le nombre d’avants-contrats est suffisamment représentatif pour établir un échantillon statistique.
90% de l’activité de février 2020, ce n’est peut-être pas folichon, surtout s’il y a rattrapage et l’effet saisonnier mais ce n’est pas un effondrement.

Le problème est cette dichotomie au sein de la société entre les « 1% » et les autres.
Les riches d’auto-enrichissent entre eux et les autres vont s’appauvrir.
L’immobilier En zone tendue n’est pas suffisamment taxé tant dans sa détention que dans sa vente.

jobserve75
Messages : 916
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#17 Message par jobserve75 » 27 juin 2020, 14:16

Cagou780 a écrit :
27 juin 2020, 10:03
dicktraci a écrit :
27 juin 2020, 08:54

Ceux qui voyait un -20% des prix franciliens à la sortie du COVID..
1 - Les notaires ont donné les chiffres d'avril sur des dossiers d'avant le confinement donc d'avant le Covid :roll:
2 - La reprise d'activité s'explique en grande parti par le traitement de ces dossiers et là les notaires mélangent tout : nouveaux et surtout anciens dossiers. je vois pas où ils parlent du nombre de nouveaux compromis ou ventes réalisés depuis le déconfinement Pourtant ça me paraît important quand on veut parler de "reprise du marché" . Et ils ont l'info. Pour Mouillard « le nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mai est inférieur de 39 % au nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mail 2019 ! » Mais Paris est magique.
3 - Leurs prévisions se basent sur d'avant contrats signés avec jusqu'à 80 % d'activité en moins avec un taux de refus de prêts de 9 % et Mouillard, qu'on ne peut pas qualifié de baissier, a expliqué que l'exclusion des primo conduisait mécaniquement à une hausse des prix.
Je te mets le lien pour que tu nous livres une analyse de haute volée qui fera honneur au forum. Certains, et c'est tout à leur honneur, on vu une reprise en V parce que des influenceurs chinois se filmaient en sortant de boutiques de luxe. D'autres c'est les RDV d'Ai, la queue chez bricomarché, l'Ai qui fait 4 ventes en deux jours après 2 mois sans bosser...
https://edito.seloger.com/actualites/ba ... 38227.html

Pour dire si les prix vont effectivement ou pas baisser avec le covid on va peut être attendre d'en être sorti non ? On peut lire sur ce forum que le virus a disparu. Sans vouloir paraître exccessif je crois que ce n'est pas tout à fait le cas.
Et franchement analyser l'effet du covid sur les prix de l'immobilier à partir de dossiers déposés.... avant le covid c'est pas sérieux.
Je viens de lire plus précisément ton lien sur se loger. Cela fait référence au marché national. Celui de Paris semble réagir différemment.
Ce phénomène de bulle et de marchés immobiliers fonctionnant à 2 vitesses ne fait qu’accroître les inégalités existantes.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10678
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#18 Message par Vincent92 » 27 juin 2020, 19:57

Blangar1 a écrit :
27 juin 2020, 10:48
Je reçois des mails d'AI, pour des appartements dans le 16ème
Effectivement, les prix affichés sont à la hausse, et même carrément grotesques parfois : 15k€/m2 à Jasmin, et même 18k€/m2 à Auteuil, parce qu'il y a 10 m2 de terrasse.
Surtout, surtout, que les gens dépensent leur blé dans ces appartements.
La baisse ne peut intervenir que lorsque la poussière sera retombée, à la rentré
Je ne réponds pas à Cagou780 qui à priori ne sait pas lire le communiqué et qui même quand on prend le temps de lui expliquer qu’il y a toujours deux informations (les ventes et les avants contrats) et qu’on peut donc tout à fait déduire la tendance du marché actuel, c’est à dire post confinement d’après les notaires ne percute pas.

Mais, je suis content de voir que tu actes que les prix depuis 1 mois n’ont pas du tout l’air de s’être effondrés et que cela n’a donc rien à voir avec un problème de « cotation non continue » dont tu nous avais parlé. C’est bien de reconnaître son erreur.
Et si elle n'intervient pas... je resterai très bien logé en loc :D
Je suis d’accord qu’à ton âge tu peux très bien finir ta vie locataire. Ton espérance d’années de vie supplémentaires n’étant pas très élevée. C’est surtout pertinent de devenir propriétaire (et de faire des placement LT en général) quand on est plus jeune.
La notion d’utilité de l’argent est très importante quand il s’agit d’arbitrer un patrimoine.
Ignoré : Cagou780

Cagou780
Messages : 774
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#19 Message par Cagou780 » 27 juin 2020, 21:21

Vincent92 a écrit :
27 juin 2020, 19:57
Blangar1 a écrit :
27 juin 2020, 10:48
Je reçois des mails d'AI, pour des appartements dans le 16ème
Effectivement, les prix affichés sont à la hausse, et même carrément grotesques parfois : 15k€/m2 à Jasmin, et même 18k€/m2 à Auteuil, parce qu'il y a 10 m2 de terrasse.
Surtout, surtout, que les gens dépensent leur blé dans ces appartements.
La baisse ne peut intervenir que lorsque la poussière sera retombée, à la rentré
Je ne réponds pas à Cagou780 qui à priori ne sait pas lire le communiqué et qui même quand on prend le temps de lui expliquer qu’il y a toujours deux informations (les ventes et les avants contrats) et qu’on peut donc tout à fait déduire la tendance du marché actuel, c’est à dire post confinement d’après les notaires ne percute pas.
J'ai bien compris que l'activité à repris à moins de 90 % mais tu peux me donner la répartition dossiers d'avant confinement et dossiers d'après confinement ? C'est marqué où dans le communiqué ? :wink: Tu me fais marrer en tirant des conclusion de l'effet du covid à partir de dossiers déposés avant.

Pour Mouillard « le nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mai est inférieur de 39 % au nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mail 2019 ! » Une observation peut être ?
Mais, je suis content de voir que tu actes que les prix depuis 1 mois n’ont pas du tout l’air de s’être effondrés et que cela n’a donc rien à voir avec un problème de « cotation non continue »Source STP ? dont tu nous avais parlé. C’est bien de reconnaître son erreur.
Non j'ai dit que Mouilard expliquait la hausse (mécanique) des prix avec la disparition des primo.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10678
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#20 Message par Vincent92 » 27 juin 2020, 23:03

Cagou780 a écrit :
27 juin 2020, 21:21
Vincent92 a écrit :
27 juin 2020, 19:57
Blangar1 a écrit :
27 juin 2020, 10:48
Je reçois des mails d'AI, pour des appartements dans le 16ème
Effectivement, les prix affichés sont à la hausse, et même carrément grotesques parfois : 15k€/m2 à Jasmin, et même 18k€/m2 à Auteuil, parce qu'il y a 10 m2 de terrasse.
Surtout, surtout, que les gens dépensent leur blé dans ces appartements.
La baisse ne peut intervenir que lorsque la poussière sera retombée, à la rentré
Je ne réponds pas à Cagou780 qui à priori ne sait pas lire le communiqué et qui même quand on prend le temps de lui expliquer qu’il y a toujours deux informations (les ventes et les avants contrats) et qu’on peut donc tout à fait déduire la tendance du marché actuel, c’est à dire post confinement d’après les notaires ne percute pas.
J'ai bien compris que l'activité à repris à moins de 90 % mais tu peux me donner la répartition dossiers d'avant confinement et dossiers d'après confinement ? C'est marqué où dans le communiqué ? :wink: Tu me fais marrer en tirant des conclusion de l'effet du covid à partir de dossiers déposés avant.

Pour Mouillard « le nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mai est inférieur de 39 % au nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mail 2019 ! » Une observation peut être ?
Mais, je suis content de voir que tu actes que les prix depuis 1 mois n’ont pas du tout l’air de s’être effondrés et que cela n’a donc rien à voir avec un problème de « cotation non continue »Source STP ? dont tu nous avais parlé. C’est bien de reconnaître son erreur.
Non j'ai dit que Mouilard expliquait la hausse (mécanique) des prix avec la disparition des primo.
Comme déjà dit, je ne vais pas ne lancer dans une conservation sans queue ni tête d’une page avec toi pleine de réponses à côté de la plaque (parlait on des volumes ou des prix dans mon message précédent?). Je vais donc être concis.

Je parlais à Blangar1 pour ce qui est mis en rouge. Tu n’as qu’à commencer par lire le communiqué et en particulier la partie « focus » si tu t’intéresses aux volumes (spolier : ils disent également que les volumes sont en replis par rapport à l’année dernière qui était au passage une année exceptionnelle).
Tu pourras ensuite dire ce que disent les notaires sur le fil des notaires.
Je n’ai jamais commenté l’indicateur Mouillard à part pour m’en moquer (qu’il aille dans mon sens ou non). Tu comprendrais pourquoi si tu lisais régulièrement ce forum depuis longtemps. Je ne vais pas commencer aujourd’hui.
Mais à chacun ses sources et si tu veux suivre cet indicateur, pas de problème. Ouvre un autre fil.
Ignoré : Cagou780

Blangar1
Messages : 289
Enregistré le : 27 avr. 2008, 16:59

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#21 Message par Blangar1 » 27 juin 2020, 23:38

Vincent92 a écrit :
27 juin 2020, 19:57
Je suis d’accord qu’à ton âge tu peux très bien finir ta vie locataire. Ton espérance d’années de vie supplémentaires n’étant pas très élevée. C’est surtout pertinent de devenir propriétaire (et de faire des placement LT en général) quand on est plus jeune.
La notion d’utilité de l’argent est très importante quand il s’agit d’arbitrer un patrimoine.
L'espérance de vie, c'est comme la plus value.
c'est virtuel, tant qu'on ne le prend pas
Moi, j'ai déjà consommé une partie de ton espérance de vie, en bonne santé, et en plus tu travailles dur pour ma retraite
tu vois, je pourrais être plus malheureux :mrgreen: :mrgreen:

Cagou780
Messages : 774
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#22 Message par Cagou780 » 28 juin 2020, 00:03

Vincent92 a écrit :
27 juin 2020, 23:03
Cagou780 a écrit :
27 juin 2020, 21:21
Vincent92 a écrit :
27 juin 2020, 19:57
Blangar1 a écrit :
27 juin 2020, 10:48
Je reçois des mails d'AI, pour des appartements dans le 16ème
Effectivement, les prix affichés sont à la hausse, et même carrément grotesques parfois : 15k€/m2 à Jasmin, et même 18k€/m2 à Auteuil, parce qu'il y a 10 m2 de terrasse.
Surtout, surtout, que les gens dépensent leur blé dans ces appartements.
La baisse ne peut intervenir que lorsque la poussière sera retombée, à la rentré
Je ne réponds pas à Cagou780 qui à priori ne sait pas lire le communiqué et qui même quand on prend le temps de lui expliquer qu’il y a toujours deux informations (les ventes et les avants contrats) et qu’on peut donc tout à fait déduire la tendance du marché actuel, c’est à dire post confinement d’après les notaires ne percute pas.
J'ai bien compris que l'activité à repris à moins de 90 % mais tu peux me donner la répartition dossiers d'avant confinement et dossiers d'après confinement ? C'est marqué où dans le communiqué ? :wink: Tu me fais marrer en tirant des conclusion de l'effet du covid à partir de dossiers déposés avant.

Pour Mouillard « le nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mai est inférieur de 39 % au nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mail 2019 ! » Une observation peut être ?
Mais, je suis content de voir que tu actes que les prix depuis 1 mois n’ont pas du tout l’air de s’être effondrés et que cela n’a donc rien à voir avec un problème de « cotation non continue »Source STP ? dont tu nous avais parlé. C’est bien de reconnaître son erreur.
Non j'ai dit que Mouilard expliquait la hausse (mécanique) des prix avec la disparition des primo.
Comme déjà dit, je ne vais pas ne lancer dans une conservation sans queue ni tête d’une page avec toi pleine de réponses à côté de la plaque (parlait on des volumes ou des prix dans mon message précédent?). Je vais donc être concis.
Bon bah je ne saurai pas où tu as vu dans le communiqué des notaires le % de nouveaux dossiers :roll:
Arrête de donner des leçons. Tu m'a pris la tête sur le premier post sur le resserrement du crédit. Je comprenais pas, le journaliste comprenait pas... Et résultat tu avais tord :lol:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10678
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#23 Message par Vincent92 » 28 juin 2020, 00:11

Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 00:03
Vincent92 a écrit :
27 juin 2020, 23:03
Cagou780 a écrit :
27 juin 2020, 21:21
Vincent92 a écrit :
27 juin 2020, 19:57
Je ne réponds pas à Cagou780 qui à priori ne sait pas lire le communiqué et qui même quand on prend le temps de lui expliquer qu’il y a toujours deux informations (les ventes et les avants contrats) et qu’on peut donc tout à fait déduire la tendance du marché actuel, c’est à dire post confinement d’après les notaires ne percute pas.
J'ai bien compris que l'activité à repris à moins de 90 % mais tu peux me donner la répartition dossiers d'avant confinement et dossiers d'après confinement ? C'est marqué où dans le communiqué ? :wink: Tu me fais marrer en tirant des conclusion de l'effet du covid à partir de dossiers déposés avant.

Pour Mouillard « le nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mai est inférieur de 39 % au nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mail 2019 ! » Une observation peut être ?
Mais, je suis content de voir que tu actes que les prix depuis 1 mois n’ont pas du tout l’air de s’être effondrés et que cela n’a donc rien à voir avec un problème de « cotation non continue »Source STP ? dont tu nous avais parlé. C’est bien de reconnaître son erreur.
Non j'ai dit que Mouilard expliquait la hausse (mécanique) des prix avec la disparition des primo.
Comme déjà dit, je ne vais pas ne lancer dans une conservation sans queue ni tête d’une page avec toi pleine de réponses à côté de la plaque (parlait on des volumes ou des prix dans mon message précédent?). Je vais donc être concis.
Bon bah je ne saurai pas où tu as vu dans le communiqué des notaires le % de nouveaux dossiers :roll:
Arrête de donner des leçons. Tu m'a pris la tête sur le premier post sur le resserrement du crédit. Je comprenais pas, le journaliste comprenait pas... Et résultat tu avais tord :lol:
Les ventes sont exclusivement (100%) des « anciens » dossiers qui ont été finalisé. C’est pour cela qu’ils parlent d’Avril puisqu’il faut du temps (obtention de credit, constitution du dossier, délais de préemption, etc...) pour passer d’un avant contrat à une vente.
Les avants contrats dont ils parlent et dont la vente (si elle se réalise) est prévue pour Août sont exclusivement (100%) des nouveaux dossiers.
Les deux indicateurs sont dans le communiqué.
Je ne sais pas comment le dire plus simplement.

Merci par ailleurs d’arrêter les hors sujets. Tu n’as qu’à citer ce que j’ai dit sur le fil concerné et j’y répondrais.
Ignoré : Cagou780

Cagou780
Messages : 774
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#24 Message par Cagou780 » 28 juin 2020, 00:35

Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 00:11
Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 00:03
Vincent92 a écrit :
27 juin 2020, 23:03
Cagou780 a écrit :
27 juin 2020, 21:21

J'ai bien compris que l'activité à repris à moins de 90 % mais tu peux me donner la répartition dossiers d'avant confinement et dossiers d'après confinement ? C'est marqué où dans le communiqué ? :wink: Tu me fais marrer en tirant des conclusion de l'effet du covid à partir de dossiers déposés avant.

Pour Mouillard « le nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mai est inférieur de 39 % au nombre de compromis signés durant les 20 derniers jours de mail 2019 ! » Une observation peut être ?

Non j'ai dit que Mouilard expliquait la hausse (mécanique) des prix avec la disparition des primo.
Comme déjà dit, je ne vais pas ne lancer dans une conservation sans queue ni tête d’une page avec toi pleine de réponses à côté de la plaque (parlait on des volumes ou des prix dans mon message précédent?). Je vais donc être concis.
Bon bah je ne saurai pas où tu as vu dans le communiqué des notaires le % de nouveaux dossiers :roll:
Arrête de donner des leçons. Tu m'a pris la tête sur le premier post sur le resserrement du crédit. Je comprenais pas, le journaliste comprenait pas... Et résultat tu avais tord :lol:
Les ventes sont exclusivement (100%) des « anciens » dossiers qui ont été finalisé. C’est pour cela qu’ils parlent d’Avril puisqu’il faut du temps (obtention de credit, constitution du dossier, délais de préemption, etc...) pour passer d’un avant contrat à une vente.
Les avants contrats dont ils parlent et dont la vente (si elle se réalise) est prévue pour Août sont exclusivement (100%) des nouveaux dossiers.
Les deux indicateurs sont dans le communiqué.
Je ne sais pas comment le dire plus simplement.

Merci par ailleurs d’arrêter les hors sujets. Tu n’as qu’à citer ce que j’ai dit sur le fil concerné et j’y répondrais.
Très bien : donc encore une fois, à partir du communiqué, des notaires peux tu me donner le pourcentage de nouveaux et d'anciens dossiers ? Et depuis le début je ne parle pas de prix je parle de volume c'est à dire le dernier graphe.

Tu m'as fais la même prise de tête avec le resserrement du crédit tu te souviens ? Et tu avais tord.
Modifié en dernier par Cagou780 le 28 juin 2020, 00:41, modifié 1 fois.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10678
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#25 Message par Vincent92 » 28 juin 2020, 00:40

Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 00:35
Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 00:11
Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 00:03
Vincent92 a écrit :
27 juin 2020, 23:03
Comme déjà dit, je ne vais pas ne lancer dans une conservation sans queue ni tête d’une page avec toi pleine de réponses à côté de la plaque (parlait on des volumes ou des prix dans mon message précédent?). Je vais donc être concis.
Bon bah je ne saurai pas où tu as vu dans le communiqué des notaires le % de nouveaux dossiers :roll:
Arrête de donner des leçons. Tu m'a pris la tête sur le premier post sur le resserrement du crédit. Je comprenais pas, le journaliste comprenait pas... Et résultat tu avais tord :lol:
Les ventes sont exclusivement (100%) des « anciens » dossiers qui ont été finalisé. C’est pour cela qu’ils parlent d’Avril puisqu’il faut du temps (obtention de credit, constitution du dossier, délais de préemption, etc...) pour passer d’un avant contrat à une vente.
Les avants contrats dont ils parlent et dont la vente (si elle se réalise) est prévue pour Août sont exclusivement (100%) des nouveaux dossiers.
Les deux indicateurs sont dans le communiqué.
Je ne sais pas comment le dire plus simplement.

Merci par ailleurs d’arrêter les hors sujets. Tu n’as qu’à citer ce que j’ai dit sur le fil concerné et j’y répondrais.
Très bien : donc encore une fois, à partir du communiqué, des notaires peux tu me donner le pourcentage de nouveaux et d'anciens dossiers ? Et je ne parle pas de prix je te parle de volume c'est à dire le dernier graphe.

Tu m'as fais la même prise de tête avec le resserrement du crédit tu te souviens ? Et tu avais tord.
Vas lire le focus car tu me gonfles.
La méthodologie et l’obtention des points de la courbe que tu ne comprends pas est expliquée. C’est sur 4 semaines glissantes.
Je n’ai pris que la courbe car c’est trop long et interdit de citer les articles de manière exhaustive dans les règles du forum. C’est ensuite aux personnes d’aller lire s’ils veulent davantage d’explications.
Je ne ferais pas de HS car ta réponse serait encore plus HS et cela finirait non seulement par n’avoir aucun rapport avec le sujet mais surtout cela serait rapidement sans queue ni tête. J’ai déjà donné. Si tu veux une explication ou prouver que j’avais tord, cite moi sur le bon fil et je répondrais.
Ignoré : Cagou780

Cagou780
Messages : 774
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#26 Message par Cagou780 » 28 juin 2020, 00:51

Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 00:40
Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 00:35
Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 00:11
Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 00:03

Bon bah je ne saurai pas où tu as vu dans le communiqué des notaires le % de nouveaux dossiers :roll:
Arrête de donner des leçons. Tu m'a pris la tête sur le premier post sur le resserrement du crédit. Je comprenais pas, le journaliste comprenait pas... Et résultat tu avais tord :lol:
Les ventes sont exclusivement (100%) des « anciens » dossiers qui ont été finalisé. C’est pour cela qu’ils parlent d’Avril puisqu’il faut du temps (obtention de credit, constitution du dossier, délais de préemption, etc...) pour passer d’un avant contrat à une vente.
Les avants contrats dont ils parlent et dont la vente (si elle se réalise) est prévue pour Août sont exclusivement (100%) des nouveaux dossiers.
Les deux indicateurs sont dans le communiqué.
Je ne sais pas comment le dire plus simplement.

Merci par ailleurs d’arrêter les hors sujets. Tu n’as qu’à citer ce que j’ai dit sur le fil concerné et j’y répondrais.
Très bien : donc encore une fois, à partir du communiqué, des notaires peux tu me donner le pourcentage de nouveaux et d'anciens dossiers ? Et je ne parle pas de prix je te parle de volume c'est à dire le dernier graphe.

Tu m'as fais la même prise de tête avec le resserrement du crédit tu te souviens ? Et tu avais tord.
Vas lire le focus car tu me gonfles.
La méthodologie et l’obtention des points de la courbe que tu ne comprends pas est expliquée. C’est sur 4 semaines glissantes.
Voilà voila.. Toi qui as tout compris du communiqué des notaires tu es incapable de dire le pourcentage de nouveaux dossiers dans ce dossier. C'est quand même un élément déterminant si on veut apprécier "la reprise" :roll:
On a vu ce que pouvait donner ton analyse et tes convictions sur le resserrement du crédit : tu avais tord. Sinon ça te gêne pas d’analyser la reprise sans savoir le pourcentage de nouveaux dossiers ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10678
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#27 Message par Vincent92 » 28 juin 2020, 00:56

Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 00:51
Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 00:40
Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 00:35
Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 00:11
Les ventes sont exclusivement (100%) des « anciens » dossiers qui ont été finalisé. C’est pour cela qu’ils parlent d’Avril puisqu’il faut du temps (obtention de credit, constitution du dossier, délais de préemption, etc...) pour passer d’un avant contrat à une vente.
Les avants contrats dont ils parlent et dont la vente (si elle se réalise) est prévue pour Août sont exclusivement (100%) des nouveaux dossiers.
Les deux indicateurs sont dans le communiqué.
Je ne sais pas comment le dire plus simplement.

Merci par ailleurs d’arrêter les hors sujets. Tu n’as qu’à citer ce que j’ai dit sur le fil concerné et j’y répondrais.
Très bien : donc encore une fois, à partir du communiqué, des notaires peux tu me donner le pourcentage de nouveaux et d'anciens dossiers ? Et je ne parle pas de prix je te parle de volume c'est à dire le dernier graphe.

Tu m'as fais la même prise de tête avec le resserrement du crédit tu te souviens ? Et tu avais tord.
Vas lire le focus car tu me gonfles.
La méthodologie et l’obtention des points de la courbe que tu ne comprends pas est expliquée. C’est sur 4 semaines glissantes.
Voilà voila.. Toi qui as tout compris du communiqué des notaires tu es incapable de dire le pourcentage de nouveaux dossiers dans ce dossier. C'est quand même un élément déterminant si on veut apprécier "la reprise" :roll:
On a vu ce que pouvait donner ton analyse et tes convictions sur le resserrement du crédit : tu avais tord. Sinon ça te gêne pas d’analyser la reprise sans savoir le pourcentage de nouveaux dossiers ?
C’est quoi un « nouveau dossier »? Un dossier du moins de 1 semaine? 2 semaines? 1 mois? D’après le 11 Mai?
Le point du 8 Juin c’est le 8 Juin et les 4 semaines précédentes. Donc les dossiers du 11 Mai au 8 Juin.
Qu’on peut comparer à d’autres points eux même de la date x et des 4 semaines précédentes.
Est ce que c’est assez clair comme ça où il faut tout traduire?
Ignoré : Cagou780

Cagou780
Messages : 774
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#28 Message par Cagou780 » 28 juin 2020, 01:25

Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 00:56
Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 00:51
Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 00:40
Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 00:35

Très bien : donc encore une fois, à partir du communiqué, des notaires peux tu me donner le pourcentage de nouveaux et d'anciens dossiers ? Et je ne parle pas de prix je te parle de volume c'est à dire le dernier graphe.

Tu m'as fais la même prise de tête avec le resserrement du crédit tu te souviens ? Et tu avais tord.
Vas lire le focus car tu me gonfles.
La méthodologie et l’obtention des points de la courbe que tu ne comprends pas est expliquée. C’est sur 4 semaines glissantes.
Voilà voila.. Toi qui as tout compris du communiqué des notaires tu es incapable de dire le pourcentage de nouveaux dossiers dans ce dossier. C'est quand même un élément déterminant si on veut apprécier "la reprise" :roll:
On a vu ce que pouvait donner ton analyse et tes convictions sur le resserrement du crédit : tu avais tord. Sinon ça te gêne pas d’analyser la reprise sans savoir le pourcentage de nouveaux dossiers ?
C’est quoi un « nouveau dossier »? Un dossier du moins de 1 semaine? 2 semaines? 1 mois? D’après le 11 Mai?
Le point de 8 Juin c’est le 8 Juin et les 4 semaines précédentes. Donc les dossiers du 11 Mai au 8 Juin.
Qu’on peut comparer à d’autres points eux même de la date x et des 4 semaines précédentes et ça donne un pourcentage entre anciens et nouveaux dossiers ça ? :roll: :lol:
Est ce que c’est assez clair comme ça où il faut tout traduire?
T'arrives pas à me répondre hein ? :lol: Conclusion : Il n'y a pas l'info du nombre de nouveaux dossiers dans la paperasse des notaires. Ce qui ne t'empêche pas d'apprécier la reprise. Chapeau.
Tu vois pas ce que pourrait être un "nouveau" dossier ? Je sais pas ? qu'est ce qui est arrivé récemment ? Le confinement.
Donc ce serait genre ancien dossier : dossier déposé avant confinement et traiter depuis (vente) / nouveau : dossier déposé pendant le confinement ou après et traité depuis par exemple (avant contrat ou vente). Ils ont bien dû en avoir des "nouveaux" dossiers puisqu'il ont des nouveaux avant contrats.
Il n'y a qu'avec le nombre de nouveaux dossiers que l'on peut apprécier l'ampleur de la reprise. Et cette donnée ne figure pas dans le communiqué des notaires.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10678
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#29 Message par Vincent92 » 28 juin 2020, 01:35

Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 01:25
Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 00:56
Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 00:51
Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 00:40
Vas lire le focus car tu me gonfles.
La méthodologie et l’obtention des points de la courbe que tu ne comprends pas est expliquée. C’est sur 4 semaines glissantes.
Voilà voila.. Toi qui as tout compris du communiqué des notaires tu es incapable de dire le pourcentage de nouveaux dossiers dans ce dossier. C'est quand même un élément déterminant si on veut apprécier "la reprise" :roll:
On a vu ce que pouvait donner ton analyse et tes convictions sur le resserrement du crédit : tu avais tord. Sinon ça te gêne pas d’analyser la reprise sans savoir le pourcentage de nouveaux dossiers ?
C’est quoi un « nouveau dossier »? Un dossier du moins de 1 semaine? 2 semaines? 1 mois? D’après le 11 Mai?
Le point de 8 Juin c’est le 8 Juin et les 4 semaines précédentes. Donc les dossiers du 11 Mai au 8 Juin.
Qu’on peut comparer à d’autres points eux même de la date x et des 4 semaines précédentes et ça donne un pourcentage entre anciens et nouveaux dossiers ça ? :roll: :lol:
Est ce que c’est assez clair comme ça où il faut tout traduire?
T'arrives pas à me répondre hein ? :lol: Conclusion : Il n'y a pas l'info du nombre de nouveaux dossiers dans la paperasse des notaires. Ce qui ne t'empêche pas d'apprécier la reprise. Chapeau.
Tu vois pas ce que pourrait être un "nouveau" dossier ? Je sais pas ? qu'est ce qui est arrivé récemment ? Le confinement.
Donc ce serait genre ancien dossier : dossier déposé avant confinement et traiter depuis (vente) / nouveau : dossier déposé pendant le confinement ou après et traité depuis par exemple (avant contrat ou vente). Ils ont bien dû en avoir des "nouveaux" dossiers puisqu'il ont des nouveaux avant contrats.
Il n'y a qu'avec le nombre de nouveaux dossiers que l'on peut apprécier l'ampleur de la reprise. Et cette donnée ne figure pas dans le communiqué des notaires.
Je viens justement de te répondre.
Depuis le 11 Mai, le confinement est moins strict, ce qui permet aux acheteurs de recommencer à visiter et signer des compromis de ventes et avants contrats.
Le point graphique du 8 Juin correspond aux dossiers déposés depuis le 11 Mai et jusqu’au 8 Juin. C’est 100% des dossiers post 11 Mai. Si ce n’est pas assez récent pour toi, les notaires s’en excusent probablement mais il faut du temps pour collecter, analyser, compiler et présenter des données, surtout pour un nouvel indicateur. S’ils avaient des données beaucoup plus récentes que le 8 juin, cela ne serait pas crédible.
Maintenant, je me rends compte que je continue à refaire les mêmes erreurs qu’avant. C’est à dire de répondre alors que tu ne fais aucun effort de réflexion et compréhension. Que tu dis et redis la même chose dans chaque message remplit de smiley.
Bref, c’est plein de messages d’explications pour rien. tu m’uses et j’ai besoin d’une pause => ignoré
Modifié en dernier par Vincent92 le 28 juin 2020, 01:40, modifié 2 fois.
Ignoré : Cagou780

jobserve75
Messages : 916
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#30 Message par jobserve75 » 28 juin 2020, 01:38

Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 01:25
Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 00:56
Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 00:51
Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 00:40
Vas lire le focus car tu me gonfles.
La méthodologie et l’obtention des points de la courbe que tu ne comprends pas est expliquée. C’est sur 4 semaines glissantes.
Voilà voila.. Toi qui as tout compris du communiqué des notaires tu es incapable de dire le pourcentage de nouveaux dossiers dans ce dossier. C'est quand même un élément déterminant si on veut apprécier "la reprise" :roll:
On a vu ce que pouvait donner ton analyse et tes convictions sur le resserrement du crédit : tu avais tord. Sinon ça te gêne pas d’analyser la reprise sans savoir le pourcentage de nouveaux dossiers ?
C’est quoi un « nouveau dossier »? Un dossier du moins de 1 semaine? 2 semaines? 1 mois? D’après le 11 Mai?
Le point de 8 Juin c’est le 8 Juin et les 4 semaines précédentes. Donc les dossiers du 11 Mai au 8 Juin.
Qu’on peut comparer à d’autres points eux même de la date x et des 4 semaines précédentes et ça donne un pourcentage entre anciens et nouveaux dossiers ça ? :roll: :lol:
Est ce que c’est assez clair comme ça où il faut tout traduire?
T'arrives pas à me répondre hein ? :lol: Conclusion : Il n'y a pas l'info du nombre de nouveaux dossiers dans la paperasse des notaires. Ce qui ne t'empêche pas d'apprécier la reprise. Chapeau.
Tu vois pas ce que pourrait être un "nouveau" dossier ? Je sais pas ? qu'est ce qui est arrivé récemment ? Le confinement.
Donc ce serait genre ancien dossier : dossier déposé avant confinement et traiter depuis (vente) / nouveau : dossier déposé pendant le confinement ou après et traité depuis par exemple (avant contrat ou vente). Ils ont bien dû en avoir des "nouveaux" dossiers puisqu'il ont des nouveaux avant contrats.
Il n'y a qu'avec le nombre de nouveaux dossiers que l'on peut apprécier l'ampleur de la reprise. Et cette donnée ne figure pas dans le communiqué des notaires.
Cangou! Mais tu es grave!
Avant-contrats=nouveaux dossiers = 90% du niveau avant confinement.

Cagou780
Messages : 774
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#31 Message par Cagou780 » 28 juin 2020, 02:02

Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 01:35
Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 01:25
Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 00:56
Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 00:51

Voilà voila.. Toi qui as tout compris du communiqué des notaires tu es incapable de dire le pourcentage de nouveaux dossiers dans ce dossier. C'est quand même un élément déterminant si on veut apprécier "la reprise" :roll:
On a vu ce que pouvait donner ton analyse et tes convictions sur le resserrement du crédit : tu avais tord. Sinon ça te gêne pas d’analyser la reprise sans savoir le pourcentage de nouveaux dossiers ?
C’est quoi un « nouveau dossier »? Un dossier du moins de 1 semaine? 2 semaines? 1 mois? D’après le 11 Mai?
Le point de 8 Juin c’est le 8 Juin et les 4 semaines précédentes. Donc les dossiers du 11 Mai au 8 Juin.
Qu’on peut comparer à d’autres points eux même de la date x et des 4 semaines précédentes et ça donne un pourcentage entre anciens et nouveaux dossiers ça ? :roll: :lol:
Est ce que c’est assez clair comme ça où il faut tout traduire?
T'arrives pas à me répondre hein ? :lol: Conclusion : Il n'y a pas l'info du nombre de nouveaux dossiers dans la paperasse des notaires. Ce qui ne t'empêche pas d'apprécier la reprise. Chapeau.
Tu vois pas ce que pourrait être un "nouveau" dossier ? Je sais pas ? qu'est ce qui est arrivé récemment ? Le confinement.
Donc ce serait genre ancien dossier : dossier déposé avant confinement et traiter depuis (vente) / nouveau : dossier déposé pendant le confinement ou après et traité depuis par exemple (avant contrat ou vente). Ils ont bien dû en avoir des "nouveaux" dossiers puisqu'il ont des nouveaux avant contrats.
Il n'y a qu'avec le nombre de nouveaux dossiers que l'on peut apprécier l'ampleur de la reprise. Et cette donnée ne figure pas dans le communiqué des notaires.
Je viens justement de te répondre.
Depuis le 11 Mai, le confinement est moins strict, ce qui permet aux acheteurs de recommencer à visiter et signer des compromis de ventes et avants contrats.
Le point graphique du 8 Juin correspond aux dossiers déposés depuis le 11 Mai et jusqu’au 8 Juin. C’est 100% des dossiers post 11 Mai. Si ce n’est pas assez récent pour toi, les notaires s’en excusent probablement mais il faut du temps pour collecter, analyser, compiler et présenter des données, surtout pour un nouvel indicateur. S’ils avaient des données beaucoup plus récentes que le 8 juin, cela ne serait pas crédible.
Maintenant, je me rends compte que je continue à refaire les mêmes erreurs qu’avant. C’est à dire de répondre alors que tu ne fais aucun effort de réflexion et compréhension. Que tu dis et redis la même chose dans chaque message remplit de smiley.
Bref, c’est plein de messages d’explications pour rien. tu m’uses et j’ai besoin d’une pause => ignoré
Pas de chance : le graph du "8 juin" que je suppose être le dernier s'intitule "Indicateur d'activité issu des ventes de logement..." ce qui exclu la plus grande partie des nouveaux dossier qui en sont encore au stade d'avant contrats en attente de retour des banques sur le prêts.
Donc, comme je le dit, le dernier graph ne mesure en rien la reprise d'activité dans le sens où ils traitent leur anciens dossiers. Rien dans le communiqué des notaires ne donne d'indication du nbre de nouveau dossiers ce qui ne peut que résulter que d'une volonté de leur part de ne pas communiquer sur ces données. Ils arrivent bien à faire des projections de prix avec ces avant contrats donc ils doivent bien connaître leur nombre.
Tu m'avais mis en ignoré après le post sur le resserement du crédit alors que tu avais tord... comme là. Du coup Il boude haha. Le mec ne peut pas admettre qu'il a tord.
jobserve75 a écrit :
28 juin 2020, 01:38
Cangou! Mais tu es grave!
Avant-contrats=nouveaux dossiers = 90% du niveau avant confinement.
Eh oui... sauf que ce graph traite des ventes et non des avants contrats :wink: c'est dans le titre du graph. Comme quoi je sais aussi bien lire que d'autres. Et peut être mieux.
Comme un avant contrat ne devient pas une vente en 2 semaines (les notaires eux même disent que les avant contrat de mai servent pour les prix pour août), les notaires nous disent en gros qu'ils ont éclusé leurs stock de dossiers pré confinement - moins les refus de prêts. ça correspondrait.
Donc rien sur le volume de la reprise dans leur communiqué sauf "le manque d’avant-contrats fragilise certaines prévisions pour cet été". Donc ils disent eux mêmes que le nombre avant contrat est tellement faible qu'ils vont avoir à faire leur stat cet été. Donc pas la peine d'essayer de faire croire que les notaires ont retrouvé 90 % de leur activité. Ce n'est pas ce que dit leur communiqué.
Voilà voilà.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10678
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#32 Message par Vincent92 » 28 juin 2020, 09:41

jobserve75 a écrit :
28 juin 2020, 01:38
Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 01:25
Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 00:56
Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 00:51

Voilà voila.. Toi qui as tout compris du communiqué des notaires tu es incapable de dire le pourcentage de nouveaux dossiers dans ce dossier. C'est quand même un élément déterminant si on veut apprécier "la reprise" :roll:
On a vu ce que pouvait donner ton analyse et tes convictions sur le resserrement du crédit : tu avais tord. Sinon ça te gêne pas d’analyser la reprise sans savoir le pourcentage de nouveaux dossiers ?
C’est quoi un « nouveau dossier »? Un dossier du moins de 1 semaine? 2 semaines? 1 mois? D’après le 11 Mai?
Le point de 8 Juin c’est le 8 Juin et les 4 semaines précédentes. Donc les dossiers du 11 Mai au 8 Juin.
Qu’on peut comparer à d’autres points eux même de la date x et des 4 semaines précédentes et ça donne un pourcentage entre anciens et nouveaux dossiers ça ? :roll: :lol:
Est ce que c’est assez clair comme ça où il faut tout traduire?
T'arrives pas à me répondre hein ? :lol: Conclusion : Il n'y a pas l'info du nombre de nouveaux dossiers dans la paperasse des notaires. Ce qui ne t'empêche pas d'apprécier la reprise. Chapeau.
Tu vois pas ce que pourrait être un "nouveau" dossier ? Je sais pas ? qu'est ce qui est arrivé récemment ? Le confinement.
Donc ce serait genre ancien dossier : dossier déposé avant confinement et traiter depuis (vente) / nouveau : dossier déposé pendant le confinement ou après et traité depuis par exemple (avant contrat ou vente). Ils ont bien dû en avoir des "nouveaux" dossiers puisqu'il ont des nouveaux avant contrats.
Il n'y a qu'avec le nombre de nouveaux dossiers que l'on peut apprécier l'ampleur de la reprise. Et cette donnée ne figure pas dans le communiqué des notaires.
Cangou! Mais tu es grave!
Avant-contrats=nouveaux dossiers = 90% du niveau avant confinement.
Il ne prend pas le temps de lire ou d’analyser la publication ou ce qu’on lui répond.
Assez convaincu qu’il va trouver autre chose en se focalisant sur un mot mal choisi ou un élément compris de travers et que la réponse à sa question se trouvera de nouveau en lisant le focus (qui se lit en 2 minutes!).
Et que lui répondre précisément sur ce mot ou cette incompréhension ne le fera pas changer d’avis. Ou s’il comprend au bout de 5 messages que finalement il se trompe peut être il trouvera un autre mot.
Bref... Je n’aurais jamais dû réactiver ses messages. C’est la boîte de Pandore, du bruit pour rien.
Modifié en dernier par Vincent92 le 28 juin 2020, 09:48, modifié 1 fois.
Ignoré : Cagou780

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 21913
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#33 Message par lecriminel » 28 juin 2020, 09:46

Blangar1 a écrit :
27 juin 2020, 23:38
Vincent92 a écrit :
27 juin 2020, 19:57
Je suis d’accord qu’à ton âge tu peux très bien finir ta vie locataire. Ton espérance d’années de vie supplémentaires n’étant pas très élevée. C’est surtout pertinent de devenir propriétaire (et de faire des placement LT en général) quand on est plus jeune.
La notion d’utilité de l’argent est très importante quand il s’agit d’arbitrer un patrimoine.
L'espérance de vie, c'est comme la plus value.
c'est virtuel, tant qu'on ne le prend pas
Moi, j'ai déjà consommé une partie de ton espérance de vie, en bonne santé, et en plus tu travailles dur pour ma retraite
tu vois, je pourrais être plus malheureux :mrgreen: :mrgreen:
Vincent n'est pas diplomate, mais son argument est très bon. Une utilisation optimale de son argent c'est de mourir sans le moindre capital, et sûrement pas avec un bien immobilier valant x00.000.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Cagou780
Messages : 774
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#34 Message par Cagou780 » 28 juin 2020, 10:08

lecriminel a écrit :
28 juin 2020, 09:46
Blangar1 a écrit :
27 juin 2020, 23:38
Vincent92 a écrit :
27 juin 2020, 19:57
Je suis d’accord qu’à ton âge tu peux très bien finir ta vie locataire. Ton espérance d’années de vie supplémentaires n’étant pas très élevée. C’est surtout pertinent de devenir propriétaire (et de faire des placement LT en général) quand on est plus jeune.
La notion d’utilité de l’argent est très importante quand il s’agit d’arbitrer un patrimoine.
L'espérance de vie, c'est comme la plus value.
c'est virtuel, tant qu'on ne le prend pas
Moi, j'ai déjà consommé une partie de ton espérance de vie, en bonne santé, et en plus tu travailles dur pour ma retraite
tu vois, je pourrais être plus malheureux :mrgreen: :mrgreen:
Vincent n'est pas diplomate, mais son argument est très bon. Une utilisation optimale de son argent c'est de mourir sans le moindre capital, et sûrement pas avec un bien immobilier valant x00.000.
Je lui ai mis le nez dans son caca (comme pour le resserrement de crédit) ça lui plait pas. Après il part dans des délires.... c'est quand même pas de ma faute s'il a trouvé des avant contrat dans un graph qui s'intitule "Indicateur d'activité issu des ventes de logement" :lol:

Même les notaires reconnaissent que le nombre d'avant contrats est faible en disant "le manque d’avant-contrats fragilise certaines prévisions pour cet été". Lui non. Limite il sait mieux que les notaires :lol:

jobserve75
Messages : 916
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#35 Message par jobserve75 » 28 juin 2020, 10:13

lecriminel a écrit :
28 juin 2020, 09:46
Blangar1 a écrit :
27 juin 2020, 23:38
Vincent92 a écrit :
27 juin 2020, 19:57
Je suis d’accord qu’à ton âge tu peux très bien finir ta vie locataire. Ton espérance d’années de vie supplémentaires n’étant pas très élevée. C’est surtout pertinent de devenir propriétaire (et de faire des placement LT en général) quand on est plus jeune.
La notion d’utilité de l’argent est très importante quand il s’agit d’arbitrer un patrimoine.
L'espérance de vie, c'est comme la plus value.
c'est virtuel, tant qu'on ne le prend pas
Moi, j'ai déjà consommé une partie de ton espérance de vie, en bonne santé, et en plus tu travailles dur pour ma retraite
tu vois, je pourrais être plus malheureux :mrgreen: :mrgreen:
Vincent n'est pas diplomate, mais son argument est très bon. Une utilisation optimale de son argent c'est de mourir sans le moindre capital, et sûrement pas avec un bien immobilier valant x00.000.
Sauf si tu veux laisser quelque chose à tes héritiers

Cagou780
Messages : 774
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#36 Message par Cagou780 » 28 juin 2020, 10:18

jobserve75 a écrit :
28 juin 2020, 10:13
lecriminel a écrit :
28 juin 2020, 09:46
Blangar1 a écrit :
27 juin 2020, 23:38
Vincent92 a écrit :
27 juin 2020, 19:57
Je suis d’accord qu’à ton âge tu peux très bien finir ta vie locataire. Ton espérance d’années de vie supplémentaires n’étant pas très élevée. C’est surtout pertinent de devenir propriétaire (et de faire des placement LT en général) quand on est plus jeune.
La notion d’utilité de l’argent est très importante quand il s’agit d’arbitrer un patrimoine.
L'espérance de vie, c'est comme la plus value.
c'est virtuel, tant qu'on ne le prend pas
Moi, j'ai déjà consommé une partie de ton espérance de vie, en bonne santé, et en plus tu travailles dur pour ma retraite
tu vois, je pourrais être plus malheureux :mrgreen: :mrgreen:
Vincent n'est pas diplomate, mais son argument est très bon. Une utilisation optimale de son argent c'est de mourir sans le moindre capital, et sûrement pas avec un bien immobilier valant x00.000.
Sauf si tu veux laisser quelque chose à tes héritiers
J'ai pas eu ta réponse . Toi aussi tu mets des avant contrats dans un graph relatif à des ventes fermes. ça te gêne pas trop ? :lol:
jobserve75 a écrit :
28 juin 2020, 01:38
Cangou! Mais tu es grave!
Avant-contrats=nouveaux dossiers = 90% du niveau avant confinement.
Eh oui... sauf que ce graph traite des ventes et non des avants contrats :wink: c'est dans le titre du graph. Comme quoi je sais aussi bien lire que d'autres. Et peut être mieux.
Comme un avant contrat ne devient pas une vente en 2 semaines (les notaires eux même disent que les avant contrat de mai servent pour les prix pour août), les notaires nous disent en gros qu'ils ont éclusé leurs stock de dossiers pré confinement - moins les refus de prêts. ça correspondrait.
Donc rien sur le volume de la reprise dans leur communiqué sauf "le manque d’avant-contrats fragilise certaines prévisions pour cet été". Donc ils disent eux mêmes que le nombre avant contrat est tellement faible qu'ils vont avoir à faire leur stat cet été. Donc pas la peine d'essayer de faire croire que les notaires ont retrouvé 90 % de leur activité. Ce n'est pas ce que dit leur communiqué.
Voilà voilà.
[/quote]

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10678
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#37 Message par Vincent92 » 28 juin 2020, 10:21

jobserve75 a écrit :
28 juin 2020, 10:13
lecriminel a écrit :
28 juin 2020, 09:46
Blangar1 a écrit :
27 juin 2020, 23:38
Vincent92 a écrit :
27 juin 2020, 19:57
Je suis d’accord qu’à ton âge tu peux très bien finir ta vie locataire. Ton espérance d’années de vie supplémentaires n’étant pas très élevée. C’est surtout pertinent de devenir propriétaire (et de faire des placement LT en général) quand on est plus jeune.
La notion d’utilité de l’argent est très importante quand il s’agit d’arbitrer un patrimoine.
L'espérance de vie, c'est comme la plus value.
c'est virtuel, tant qu'on ne le prend pas
Moi, j'ai déjà consommé une partie de ton espérance de vie, en bonne santé, et en plus tu travailles dur pour ma retraite
tu vois, je pourrais être plus malheureux :mrgreen: :mrgreen:
Vincent n'est pas diplomate, mais son argument est très bon. Une utilisation optimale de son argent c'est de mourir sans le moindre capital, et sûrement pas avec un bien immobilier valant x00.000.
Sauf si tu veux laisser quelque chose à tes héritiers
Non, même si tu veux laisser quelque chose à tes héritiers, cela n’est pas vraiment pertinent d’avoir des placements LT.
Il faut mieux des placements plus liquides. Et je ne considère pas que des actions d’entreprises soient liquides. Ce n’est pas qu’une question de cotation continue et de frais d’entrée mais aussi et surtout une question qu’on ne sait pas si le moment où l’on va mourir corresponde à un bon moment pour sortir du marché.
Or, si les héritiers veulent récupérer des liquidités, ils devront en sortir.
Et c’est sans même parler de fiscalité car même si on veut donner à ses héritiers, le mieux est de donner une partie de son vivant tout en gardant suffisamment pour soi.
Bref, avoir presque que du CT quand on a moins de 60 ans et qu’on est en pleine forme et presque que du LT et continuer à en prendre à plus de 70 ans c’est faire tout à l’envers.
Ça pourra se justifier dans certains cas mais pas pour La grande majorité.
J’ai évidemment volontaire si je ne suis pas diplomate avec Blangar1. Je m’adapte à mon interlocuteur. Je ne dirais pas les choses ainsi à quelqu’un à qui je tiens dans la « vraie » vie.
Ignoré : Cagou780

jobserve75
Messages : 916
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#38 Message par jobserve75 » 28 juin 2020, 11:14

Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 10:18
jobserve75 a écrit :
28 juin 2020, 10:13
lecriminel a écrit :
28 juin 2020, 09:46
Blangar1 a écrit :
27 juin 2020, 23:38


L'espérance de vie, c'est comme la plus value.
c'est virtuel, tant qu'on ne le prend pas
Moi, j'ai déjà consommé une partie de ton espérance de vie, en bonne santé, et en plus tu travailles dur pour ma retraite
tu vois, je pourrais être plus malheureux :mrgreen: :mrgreen:
Vincent n'est pas diplomate, mais son argument est très bon. Une utilisation optimale de son argent c'est de mourir sans le moindre capital, et sûrement pas avec un bien immobilier valant x00.000.
Sauf si tu veux laisser quelque chose à tes héritiers
J'ai pas eu ta réponse . Toi aussi tu mets des avant contrats dans un graph relatif à des ventes fermes. ça te gêne pas trop ? :lol:
jobserve75 a écrit :
28 juin 2020, 01:38
Cangou! Mais tu es grave!
Avant-contrats=nouveaux dossiers = 90% du niveau avant confinement.
Eh oui... sauf que ce graph traite des ventes et non des avants contrats :wink: c'est dans le titre du graph. Comme quoi je sais aussi bien lire que d'autres. Et peut être mieux.
Comme un avant contrat ne devient pas une vente en 2 semaines (les notaires eux même disent que les avant contrat de mai servent pour les prix pour août), les notaires nous disent en gros qu'ils ont éclusé leurs stock de dossiers pré confinement - moins les refus de prêts. ça correspondrait.
Donc rien sur le volume de la reprise dans leur communiqué sauf "le manque d’avant-contrats fragilise certaines prévisions pour cet été". Donc ils disent eux mêmes que le nombre avant contrat est tellement faible qu'ils vont avoir à faire leur stat cet été. Donc pas la peine d'essayer de faire croire que les notaires ont retrouvé 90 % de leur activité. Ce n'est pas ce que dit leur communiqué.
Voilà voilà.
[/quote]

OK, l’activité des notaires avant le 8 juin correspond effectivement aux avants-contrats négociés avant mi-mars.
Mais malheureusement, la tendance desavants contrats de mai-juin laisse toujours envisager une hausse des prix.
Certes, les volumes sont encore inconnus.

Blangar1
Messages : 289
Enregistré le : 27 avr. 2008, 16:59

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#39 Message par Blangar1 » 28 juin 2020, 12:06

Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 10:21

J’ai évidemment volontaire si je ne suis pas diplomate avec Blangar1. Je m’adapte à mon interlocuteur. Je ne dirais pas les choses ainsi à quelqu’un à qui je tiens dans la « vraie » vie.
Tu sais, l'élégance et l'urbanité, c'est aussi possible en mode numérique. Tu ne manques pas de diplomatie, mais d'éducation.
Si tu as le temps, un jour, je te recommande la lecture des mémoires de JF Deniau. Tu y apprendras en diplomatie.
Tes attaques ad hominem me cassent les pieds, évidemment, mais surtout cela éloigne du sujet véritable.
La jeunesse n'est ni une qualité, ni un avantage : c'est juste une époque.

PS : si vous pouviez, quelques uns, orthographier "tort" plutôt que "tord"... cela nous éviterait de nous tordre les méninges :D

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10678
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#40 Message par Vincent92 » 28 juin 2020, 12:19

jobserve75 a écrit :
28 juin 2020, 11:14
Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 10:18
jobserve75 a écrit :
28 juin 2020, 10:13


Sauf si tu veux laisser quelque chose à tes héritiers
J'ai pas eu ta réponse . Toi aussi tu mets des avant contrats dans un graph relatif à des ventes fermes. ça te gêne pas trop ? :lol:
jobserve75 a écrit :
28 juin 2020, 01:38
Cangou! Mais tu es grave!
Avant-contrats=nouveaux dossiers = 90% du niveau avant confinement.
Eh oui... sauf que ce graph traite des ventes et non des avants contrats :wink: c'est dans le titre du graph. Comme quoi je sais aussi bien lire que d'autres. Et peut être mieux.
Comme un avant contrat ne devient pas une vente en 2 semaines (les notaires eux même disent que les avant contrat de mai servent pour les prix pour août), les notaires nous disent en gros qu'ils ont éclusé leurs stock de dossiers pré confinement - moins les refus de prêts. ça correspondrait.
Donc rien sur le volume de la reprise dans leur communiqué sauf "le manque d’avant-contrats fragilise certaines prévisions pour cet été". Donc ils disent eux mêmes que le nombre avant contrat est tellement faible qu'ils vont avoir à faire leur stat cet été. Donc pas la peine d'essayer de faire croire que les notaires ont retrouvé 90 % de leur activité. Ce n'est pas ce que dit leur communiqué.
Voilà voilà.
OK, l’activité des notaires avant le 8 juin correspond effectivement aux avants-contrats négociés avant mi-mars.
Mais malheureusement, la tendance desavants contrats de mai-juin laisse toujours envisager une hausse des prix.
Certes, les volumes sont encore inconnus.
Non mais ce n’est pas parce que je l’ignore, que je ne vois plus ce qu’il dit et donc que je ne réponds pas que il ne raconte pas encore n’importe quoi.
J’arrête de lui répondre parce que c’est sans fin mais la réponse à cette question se trouve encore une fois dans le focus qui détaille davantage que le titre du graphique que j’ai mis. Cela prend 2 minutes à lire :shock:
J’avais d’ailleurs parfaitement anticipé dans mon message précédent (c’est dingue!) : il a trouvé un mot sans comprendre ce que les notaires voulaient dire derrière. Et n’a toujours pas lu le focus.
Modifié en dernier par Vincent92 le 28 juin 2020, 18:09, modifié 1 fois.
Ignoré : Cagou780

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 21913
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#41 Message par lecriminel » 28 juin 2020, 12:51

jobserve75 a écrit :
28 juin 2020, 10:13
Sauf si tu veux laisser quelque chose à tes héritiers
si c'est pour les héritiers, alors ce sont eux qui doivent choisir le bien, et je dirais même la nature de l'héritage.
Sinon, c'est juste une excuse pour s'acheter ce qu'on veut alors que l'opération n'est pas rentable.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

jobserve75
Messages : 916
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#42 Message par jobserve75 » 28 juin 2020, 17:02

lecriminel a écrit :
28 juin 2020, 12:51
jobserve75 a écrit :
28 juin 2020, 10:13
Sauf si tu veux laisser quelque chose à tes héritiers
si c'est pour les héritiers, alors ce sont eux qui doivent choisir le bien, et je dirais même la nature de l'héritage.
Sinon, c'est juste une excuse pour s'acheter ce qu'on veut alors que l'opération n'est pas rentable.
Et même si tu n’as pas d’héritiers, cela vaut la peine d’être propriétaire et de vendre en viager.
Tu disposes d’un million qui de rapportent tout au plus 1000€/mois.
Tu loues un appartement à Paris à 3000€.
Tu achètes et tu économises 2000 (3000-2000)
Si tu es célibataire et que tu as dans les 75 ans, tu pourras en tirer 6000€ de rente mensuelle.
Au final, tu augmentes ton pouvoir d’achat de 8000€.
En vivant 10-12 ans (espérance de vie à 75 ans), tu t’y retrouves.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 21913
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#43 Message par lecriminel » 28 juin 2020, 19:27

jobserve75 a écrit :
28 juin 2020, 17:02
lecriminel a écrit :
28 juin 2020, 12:51
jobserve75 a écrit :
28 juin 2020, 10:13
Sauf si tu veux laisser quelque chose à tes héritiers
si c'est pour les héritiers, alors ce sont eux qui doivent choisir le bien, et je dirais même la nature de l'héritage.
Sinon, c'est juste une excuse pour s'acheter ce qu'on veut alors que l'opération n'est pas rentable.
Et même si tu n’as pas d’héritiers, cela vaut la peine d’être propriétaire et de vendre en viager.
Tu disposes d’un million qui de rapportent tout au plus 1000€/mois.
Tu loues un appartement à Paris à 3000€.
Tu achètes et tu économises 2000 (3000-2000)
Si tu es célibataire et que tu as dans les 75 ans, tu pourras en tirer 6000€ de rente mensuelle.
Au final, tu augmentes ton pouvoir d’achat de 8000€.
En vivant 10-12 ans (espérance de vie à 75 ans), tu t’y retrouves.
sans héritier, il faudra bien sûr passer en viager.
Mais il est improbable que ce soit rentable: avec plus de 10% de frais d'entrée (FN+FAI) et les pertes à la revente (intermédiaire + risque pour l'acheteur) qui doivent être dans les mêmes eaux, il faudrait que le rendement immobilier soit extrêmement élevé pour s'y retrouver.
Même en admettant un placement sans risque à 1.2% (mimile dit tourner à 7% sans flairer de bons coups, juste par les dividendes, mais admettons),
il faudrait le battre d'au moins 2%/an pour ne pas perdre en 10 ans. En province, j'ai de gros doutes, à Paris pour un bel appartement, c'est impossible. Si je prends celui-ci qu'ils n'arrivent pas à louer, https://www.leboncoin.fr/locations/1805170879.htm/ il doit valoir environ 10k/m2 (moyenne de l'arrondissement 9.363 et il est très largement en meilleur état que les immeubles habituels à Paris) soit 10.8k/m2 FN inclus. soit 1M242k euros. Il est loué 2700 CC, probablement 2300 HC, ce qui donne un rendement de 2.22% avant TF, entretien et charges exceptionnelles. Et on oublie le manque de souplesse de la propriété: si le monsieur change d'avis, ou qu'il a une opportunité où il a besoin de son million, ou qu'il est appelé ailleurs, ou qu'il est hospitalisé. N'importe quoi, et ça rend l'achat moins intéressant.
Et puis il faut avoir un peu l'esprit tordu pour acheter et vendre en viager dans la foulée plutôt que de louer.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Cagou780
Messages : 774
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Notaires IDF : Volumes et prix à fin avril 2020

#44 Message par Cagou780 » 28 juin 2020, 20:52

Vincent92 a écrit :
28 juin 2020, 12:19
jobserve75 a écrit :
28 juin 2020, 11:14
Cagou780 a écrit :
28 juin 2020, 10:18


J'ai pas eu ta réponse . Toi aussi tu mets des avant contrats dans un graph relatif à des ventes fermes. ça te gêne pas trop ? :lol:


Eh oui... sauf que ce graph traite des ventes et non des avants contrats :wink: c'est dans le titre du graph. Comme quoi je sais aussi bien lire que d'autres. Et peut être mieux.
Comme un avant contrat ne devient pas une vente en 2 semaines (les notaires eux même disent que les avant contrat de mai servent pour les prix pour août), les notaires nous disent en gros qu'ils ont éclusé leurs stock de dossiers pré confinement - moins les refus de prêts. ça correspondrait.
Donc rien sur le volume de la reprise dans leur communiqué sauf "le manque d’avant-contrats fragilise certaines prévisions pour cet été". Donc ils disent eux mêmes que le nombre avant contrat est tellement faible qu'ils vont avoir à faire leur stat cet été. Donc pas la peine d'essayer de faire croire que les notaires ont retrouvé 90 % de leur activité. Ce n'est pas ce que dit leur communiqué.
Voilà voilà.
OK, l’activité des notaires avant le 8 juin correspond effectivement aux avants-contrats négociés avant mi-mars.
Mais malheureusement, la tendance desavants contrats de mai-juin laisse toujours envisager une hausse des prix.
Certes, les volumes sont encore inconnus.
Non mais ce n’est pas parce que je l’ignore, que je ne vois plus ce qu’il dit et donc que je ne réponds pas que il ne raconte pas encore n’importe quoi.
J’arrête de lui répondre parce que c’est sans fin mais la réponse à cette question se trouve encore une fois dans le focus qui détaille davantage que le titre du graphique que j’ai mis
. Cela prend 2 minutes à lire :shock: T'as réussi à trouver des avant contrats dans un graph relatif à des ventes fermes :roll: . C'est pas grave, ça arrive même aux meilleurs. Un peu plus à certains que d'autres c'est tout :wink:
J’avais d’ailleurs parfaitement anticipé dans mon message précédent (c’est dingue!) : il a trouvé un mot sans comprendre ce que les notaires voulaient dire derrière. Et n’a toujours pas lu le focus.
Merci Observe de reconnaitre que je n"étais pas dans l'erreur :wink: . C'est tout à ton honneur. A la différence de Vincent mais c'est une habitude chez lui :roll: .
Donc à part la phrase "le manque d’avant-contrats fragilise certaines prévisions pour cet été" il n'y a rien dans le communiqué des notaires sur la reprise (avant contrats) en volume depuis le déconfinement.

Répondre