Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
jobserve75
Messages : 1111
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Le projet de rachat des logements airbnb

#1 Message par jobserve75 » 04 juin 2020, 18:45

https://www.lavieimmo.com/immobilier-pa ... 48754.html

Avec 6 milliards injectés dans le marché parisien, j’espère, que la mairie de Paris va enfin faire jouer un droit de préemption pour laisser le marché jouer son rôle à la baisse.

Avec cette somme, c’est plus de 10000 logements de 60m2 que la mairie pourrait acheter.

Encore une illustration des liquidités injectées dans l’économie... cette sem sera éligible au rachat de la bce bien sûr.

kitchenette
Messages : 107
Enregistré le : 11 févr. 2008, 22:37

Re: Le projet de rachat des logements airbnb

#2 Message par kitchenette » 04 juin 2020, 20:36

Ils ne parlent pas d'application du droit de préemption. Vu de ma fenêtre, ça ressemble plutôt a une mesure qui soutiendrait le marché immo :cry:
Si avec mes impôts locaux ils rachètent a 10 000 euros le m2 au lieu de 10 500 m2 en ayant l'impression de faire une bonne œuvre sociale je vais l'avoir mauvaise.

openerd
Messages : 50
Enregistré le : 14 mai 2020, 10:30

Re: Le projet de rachat des logements airbnb

#3 Message par openerd » 04 juin 2020, 20:39

kitchenette a écrit :
04 juin 2020, 20:36
Ils ne parlent pas d'application du droit de préemption. Vu de ma fenêtre, ça ressemble plutôt a une mesure qui soutiendrait le marché immo :cry:
Si avec mes impôts locaux ils rachètent a 10 000 euros le m2 au lieu de 10 500 m2 en ayant l'impression de faire une bonne œuvre sociale je vais l'avoir mauvaise.
C'est une promesse électorale, donc les modalités d'application restent à définir.

Mais cette année ils y sont allés fort les candidats, avec leur Central Park à Gare de l'Est etc.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21500
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Le projet de rachat des logements airbnb

#4 Message par kamoulox » 04 juin 2020, 20:57

Non par contre le central crack tu l’auras :mrgreen:

Ben92
-++
-++
Messages : 4259
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Le projet de rachat des logements airbnb

#5 Message par Ben92 » 04 juin 2020, 21:43

kitchenette a écrit :
04 juin 2020, 20:36
Ils ne parlent pas d'application du droit de préemption. Vu de ma fenêtre, ça ressemble plutôt a une mesure qui soutiendrait le marché immo :cry:
C'est une évidence. D'ailleurs, ils ne s'en cachent même pas et présentent l'opération comme gagnant-gagnant : les propriétaires en difficulté pourront vendre sans brader et les locataires choisis auront 20% de rabais sur le loyer d'apparts en général bien placés et en bon état. Ah on me souffle dans l'oreillette que c'est gagnant-gagnant-perdant : le perdant étant le locataire du parc privé qui n'aura pas accès à ce parc semi-social et financera tout ça avec ses impôts.
kitchenette a écrit :
04 juin 2020, 20:36
Si avec mes impôts locaux ils rachètent a 10 000 euros le m2 au lieu de 10 500 m2 en ayant l'impression de faire une bonne œuvre sociale je vais l'avoir mauvaise.
Tu as une haute estime des "négociateurs" de Brossat si tu penses qu'ils vont racheter à 10000 un truc qui vaut 10500... Ils le rachèteront plutôt 12000 ! :lol:

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10447
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Le projet de rachat des logements airbnb

#6 Message par optimus maximus » 04 juin 2020, 21:51

Cest le monde de bisounours d'Hidalgo. Avant d'acheter massivement, il faut créer les conditions d'un krach.
Racheter à 10 k€ ou 12 k€ le m2 s'apparente à de la dilapidation de deniers publics.

Ben92
-++
-++
Messages : 4259
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Le projet de rachat des logements airbnb

#7 Message par Ben92 » 04 juin 2020, 21:55

optimus maximus a écrit :
04 juin 2020, 21:51
Cest le monde de bisounours d'Hidalgo. Avant d'acheter massivement, il faut créer les conditions d'un krach.
Racheter à 10 k€ ou 12 k€ le m2 s'apparente à de la dilapidation de deniers publics.
Non c'est de la générosité. Hidalgo a beaucoup de défauts mais elle est généreuse (avec l'argent des autres).

Cagou780
Messages : 1109
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Le projet de rachat des logements airbnb

#8 Message par Cagou780 » 04 juin 2020, 21:59

optimus maximus a écrit :
04 juin 2020, 21:51
Cest le monde de bisounours d'Hidalgo. Avant d'acheter massivement, il faut créer les conditions d'un krach.
Racheter à 10 k€ ou 12 k€ le m2 s'apparente à de la dilapidation de deniers publics.
Attention : les promesses électorales n'engagent que ceux qui y croient :wink:

kitchenette
Messages : 107
Enregistré le : 11 févr. 2008, 22:37

Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#9 Message par kitchenette » 08 juil. 2020, 21:30

Le Monde, 8 Juillet 2020
Article payant: https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html

Un article intéressant du Monde sur le marché des Airbnb dans la capitale, confronté à une baisse de leur revenu en 2020. Pour autant, les propriétaires ne se précipitent pas pour vendre, on comprend à travers les lignes que leur investissement reste très rentable.

Citations:
"le site spécialisé AirDNA constate une baisse des réservations de 75 % environ pour juillet et août dans la capitale, par rapport à 2019."
"Quelques multipropriétaires ayant beaucoup investi dans ce marché spécifique se délestent ainsi de leurs appartements meublés ; mais le phénomène n’est pas pour autant massif".

Mon passage préféré: 8)
"César Cammarata, spécialisé dans les locaux commerciaux chez D.U. Option Immobilier, raconte que l’un de ses clients, une société foncière possédant 150 appartements loués sur Airbnb à Paris, « commence à liquider » dans un marché effondré. « Ce que l’on vendait en février à 20 000 euros le mètre carré avec la promesse d’une rentabilité de 10 %, on a aujourd’hui du mal à le vendre à 15 000. Si on reprend un confinement, beaucoup de propriétaires ne s’en sortiront pas. Et le coup de chaud s’est confirmé, dimanche 28 juin, avec la réélection de notre amie Anne Hidalgo. On va tous avoir des problèmes ! »"

Concernant Hidalgo, l'article évoque un référendum à l'automne sur une limitation à 30 nuits des logements Airbnb à l'année, même si ce n'est pas dans son pouvoir de Maire.
"La Mairie n’a certes pas la responsabilité de fixer cette durée. C’est à l’Etat de décider. « Mais ce référendum donnera de la force pour faire entendre l’avis des Parisiens », estime Anne Hidalgo"

Enfin, sur la promesse de campagne de Yann le Rouge concernant le rachat des logements Airbnb par une société municipale, le journaliste envoie une petite pique à l'adjoint à la maire de Paris:
"Durant la campagne, Anne Hidalgo avait annoncé son ambition de mobiliser « jusqu’à 20 milliards d’euros » en six ans, pour acquérir ainsi environ 30 000 logements. Sur ce total, « quelques centaines de logements » pourraient provenir de propriétaires de meublés touristiques revoyant leurs plans à cause de la crise, estime Ian Brossat. Un ordre de grandeur largement revu à la baisse par rapport à la période électorale".

Mon interprétation (biaisée):
Cet article vient étayer l'idée que les premiers biens touchés par une baisse des prix concerneraient le marché des biens locatifs courte durée, ayant atteint des prix "délirants", très liquides, au coeur d'un territoire affecté par la mondialisation.

Cagou780
Messages : 1109
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#10 Message par Cagou780 » 08 juil. 2020, 22:13

kitchenette a écrit :
08 juil. 2020, 21:30

Mon interprétation (biaisée):
Cet article vient étayer l'idée que les premiers biens touchés par une baisse des prix concerneraient le marché des biens locatifs courte durée, ayant atteint des prix "délirants", très liquides, au coeur d'un territoire affecté par la mondialisation.
C'est eux qui ont alimenté la hausse des prix (avec la baisse des taux) : avec 10 % de rentabilité tu peux te permettre de surpayer à l'achat. Il doit être content le banquier qui a fait crédit à la foncière qui liquide ses airbnb. Et vu comment c'est parti avec le covid la fréquentation touristique sur Paris n'est pas prête de revenir à la normale.
Hildalgo elle est pas *** non plus elle ne va pas se précipiter pour acheter sur un marché à la baisse.
Ce que l’on vendait en février à 20 000 euros le mètre carré avec la promesse d’une rentabilité de 10 %, on a aujourd’hui du mal à le vendre à 15 000
Et hop - 25 % : l'immoc'estunevaleurrefuge,çapeutpasbaisser

Blangar1
Messages : 303
Enregistré le : 27 avr. 2008, 16:59

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#11 Message par Blangar1 » 08 juil. 2020, 22:25

Cagou780 a écrit :
08 juil. 2020, 22:13
kitchenette a écrit :
08 juil. 2020, 21:30

Mon interprétation (biaisée):
Cet article vient étayer l'idée que les premiers biens touchés par une baisse des prix concerneraient le marché des biens locatifs courte durée, ayant atteint des prix "délirants", très liquides, au coeur d'un territoire affecté par la mondialisation.
C'est eux qui ont alimenté la hausse des prix (avec la baisse des taux) : avec 10 % de rentabilité tu peux te permettre de surpayer à l'achat. Il doit être content le banquier qui a fait crédit à la foncière qui liquide ses airbnb. Et vu comment c'est parti avec le covid la fréquentation touristique sur Paris n'est pas prête de revenir à la normale.
Hildalgo elle est pas *** non plus elle ne va pas se précipiter pour acheter sur un marché à la baisse.
Ce que l’on vendait en février à 20 000 euros le mètre carré avec la promesse d’une rentabilité de 10 %, on a aujourd’hui du mal à le vendre à 15 000
Et hop - 25 % : l'immoc'estunevaleurrefuge,çapeutpasbaisser
Tu parles : 20 k€ / m2 !!!
Et après, on viendra dire que cela ne tire pas les prix vers le haut ?
20 k€, c'est le salaire net d'impôts de 2 mois de travail, pour un CSP ++ !!
Donc, pour s'acheter 80 m2, le même CSP ++ claque 160 mois de travail, soit 13 années de travail...
Balaise...

Korn
-+
-+
Messages : 1735
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#12 Message par Korn » 08 juil. 2020, 22:48

Ça confirme l'effet de cette pratique déloyale sur l'envolee des prix de ces dernières années.
Sinon, c'est bien gentil de vouloir abaisser le nombre de jours possible de location, mais il faudrait déjà que la réglementation actuelle soit respectée.

jobserve75
Messages : 1111
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#13 Message par jobserve75 » 08 juil. 2020, 23:02

Malheureusement, le phénomène tarde à prendre de l'ampleur.
Ci-dessous quelques extraits de cet article :

Quelques multipropriétaires ayant beaucoup investi dans ce marché spécifique se délestent ainsi de leurs appartements meublés ; mais le phénomène n’est pas pour autant massif.

Damien Marcel, directeur de l’agence de gestion de meublés GLAM@Paris, constate qu’au lieu de voir « un appartement par mois potentiellement intéressant » il en trouve aujourd’hui « deux ou trois par semaine, particulièrement dans le Marais [centre de Paris] », secteur symbolique. Il nuance : « Avoir un bien louable en local commercial, c’est une chance. Je n’ai pas de propriétaire qui envisage de vendre. »

Durant la campagne, Anne Hidalgo avait annoncé son ambition de mobiliser « jusqu’à 20 milliards d’euros » en six ans, pour acquérir ainsi environ 30 000 logements. Sur ce total, « quelques centaines de logements » pourraient provenir de propriétaires de meublés touristiques revoyant leurs plans à cause de la crise, estime Ian Brossat. Un ordre de grandeur largement revu à la baisse par rapport à la période électorale. En mai, dans Challenges, l’élu communiste espérait par cette opération « un retour massif de ces logements vers la location traditionnelle ».

Les multipropriétaires contactés par Le Monde ne laissent pas supposer une intention de revendre leurs biens, dont ils vivent très confortablement depuis plusieurs années. « Quand vous savez gérer vos biens, vous avez un peu de trésorerie d’avance, assure Pierre Durand, qui loue trois meublés dans des arrondissements centraux. Ce n’est pas le Covid qui va vous forcer à vendre. Elle [Anne Hidalgo] ne va pas en trouver beaucoup…

En juin, en baissant ses prix, il a déjà pu rentrer dans ses frais – charges et remboursement d’emprunt. Après le déconfinement, une nouvelle clientèle – moins rentable, mais de plus long terme – a fait son apparition sur le marché d’Airbnb : des personnes en quête d’un lieu de télétravail ou des expatriés de retour en raison de la crise sanitaire.

Maxime Leduc, cofondateur de Flateo, une agence qui gère cent quarante logements à Paris, constate que ses propriétaires, quel que soit leur profil, gardent une position attentiste. « Ils nous posent des questions sur ce qu’ils devraient faire, mais sans effet immédiat. Ils savent qu’ils en ont tiré des profits intéressants et sont prêts à attendre jusqu’à six mois sans rentabilité. »

Cagou780
Messages : 1109
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#14 Message par Cagou780 » 08 juil. 2020, 23:10

Blangar1 a écrit :
08 juil. 2020, 22:25
Cagou780 a écrit :
08 juil. 2020, 22:13
kitchenette a écrit :
08 juil. 2020, 21:30

Mon interprétation (biaisée):
Cet article vient étayer l'idée que les premiers biens touchés par une baisse des prix concerneraient le marché des biens locatifs courte durée, ayant atteint des prix "délirants", très liquides, au coeur d'un territoire affecté par la mondialisation.
C'est eux qui ont alimenté la hausse des prix (avec la baisse des taux) : avec 10 % de rentabilité tu peux te permettre de surpayer à l'achat. Il doit être content le banquier qui a fait crédit à la foncière qui liquide ses airbnb. Et vu comment c'est parti avec le covid la fréquentation touristique sur Paris n'est pas prête de revenir à la normale.
Hildalgo elle est pas *** non plus elle ne va pas se précipiter pour acheter sur un marché à la baisse.
Ce que l’on vendait en février à 20 000 euros le mètre carré avec la promesse d’une rentabilité de 10 %, on a aujourd’hui du mal à le vendre à 15 000
Et hop - 25 % : l'immoc'estunevaleurrefuge,çapeutpasbaisser
Tu parles : 20 k€ / m2 !!!
Et après, on viendra dire que cela ne tire pas les prix vers le haut ?
20 k€, c'est le salaire net d'impôts de 2 mois de travail, pour un CSP ++ !!
Donc, pour s'acheter 80 m2, le même CSP ++ claque 160 mois de travail, soit 13 années de travail...
Balaise...
Mais tout ça c'est à crédit. Un crédit à 1.5 (supposons), une rentabilité de 10 %, des prix qui montent : le prix d'achat, tu t'en fous à la limite.
Sauf que le jour où tu ne loues plus, tu te retrouves à devoir vendre à -25 % pour rembourser des biens surpayés.
Et c'est pas un ou 2 apparts, cette boite (et la banque qui a financé) c'est 150 apparts !
S'ils sont obligés de vendre à - 25 % au bout de 4 mois ça veut dire que tout ça c'est à crédit. Un crédit à 1.5 c'est super intéressant mais pour acheter un truc qui fait - 25 % en 4 mois beaucoup moins.
Et ça doit pas être les seuls à être mal (société ou particulier).
En juin, en baissant ses prix, il a déjà pu rentrer dans ses frais – charges et remboursement d’emprunt....Ils savent qu’ils en ont tiré des profits intéressants et sont prêts à attendre jusqu’à six mois sans rentabilité.
On en reparle dans 6 mois.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 13933
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#15 Message par cashisking » 09 juil. 2020, 07:28

Transformer des Airbnb pour touristes en HLM, beau projet de société.
Mais c'est ce que veulent les parisiens.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22439
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#16 Message par lecriminel » 09 juil. 2020, 08:01

Ce que l’on vendait en février à 20 000 euros le mètre carré avec la promesse d’une rentabilité de 10 %, on a aujourd’hui du mal à le vendre à 15 000
comment peut-on imaginer avoir 10, ou même 5% de rentabilité en payant aussi cher ? C'est juste impossible
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22439
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#17 Message par lecriminel » 09 juil. 2020, 08:02

cashisking a écrit :
09 juil. 2020, 07:28
Transformer des Airbnb pour touristes en HLM, beau projet de société.
Mais c'est ce que veulent les parisiens.
des quantités industrielles d'HLM, d'airbnb, ça se vaut.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

ParisIDF92
Messages : 565
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#18 Message par ParisIDF92 » 09 juil. 2020, 08:16

Cagou780 a écrit :
08 juil. 2020, 23:10
Mais tout ça c'est à crédit. Un crédit à 1.5 (supposons), une rentabilité de 10 %, des prix qui montent : le prix d'achat, tu t'en fous à la limite.
Sauf que le jour où tu ne loues plus, tu te retrouves à devoir vendre à -25 % pour rembourser des biens surpayés.
Et c'est pas un ou 2 apparts, cette boite (et la banque qui a financé) c'est 150 apparts !
S'ils sont obligés de vendre à - 25 % au bout de 4 mois ça veut dire que tout ça c'est à crédit. Un crédit à 1.5 c'est super intéressant mais pour acheter un truc qui fait - 25 % en 4 mois beaucoup moins.
Et ça doit pas être les seuls à être mal (société ou particulier).
Ce n'est pas parce qu'un appartement avait une valeur de EUR 20k/m2 en 2019 que cette personne l'a acheté à ce prix. Peut-être il l'achète pour EUR 15k/m2 en 2017. Ou 10 000 en 2012. Ou 3k en 2001 (les moins).

Ou qu'il est à crédit. Beaucoup de ces achats "fous" à Paris pour AirBNB se feront en grande partie grâce par des riches (par exemple les personnes qui vivent dans le quartier). Je vois plutôt l'achat à crédit "limite" fait par un CSP "dynamique" qui achète un T2 dispositif Pinel neuf à St. Ouen genre 30m2 à 220k. Mais un studio "avec charme ideal AirBNB" 25m2 au Marais vendu 2019 à 450k, je le vois plutôt par quelqu'un avec des moyennes; peut-être un chef d'entreprise ou un notaire qui habite dans le quartier et il y a déjà 2 apparts payés.

Donc d'où l'attente de certains et la non besoin de vendre.

Il semble que Paris est dans une bulle isolée et que beaucoup de gens fassent comme si de rien n'était passé. Du vrai parisianisme.

Cependant, l'effondrement du tourisme est déjà évident et plus tôt ou plus tard, le déclin du marché du travail se fera sentir; bien pour l'accès à la propriété, ou bien pour la demande de locations.

kitchenette
Messages : 107
Enregistré le : 11 févr. 2008, 22:37

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#19 Message par kitchenette » 09 juil. 2020, 08:22

ParisIDF92 a écrit :
09 juil. 2020, 08:16
Cagou780 a écrit :
08 juil. 2020, 23:10
Mais tout ça c'est à crédit. Un crédit à 1.5 (supposons), une rentabilité de 10 %, des prix qui montent : le prix d'achat, tu t'en fous à la limite.
Sauf que le jour où tu ne loues plus, tu te retrouves à devoir vendre à -25 % pour rembourser des biens surpayés.
Et c'est pas un ou 2 apparts, cette boite (et la banque qui a financé) c'est 150 apparts !
S'ils sont obligés de vendre à - 25 % au bout de 4 mois ça veut dire que tout ça c'est à crédit. Un crédit à 1.5 c'est super intéressant mais pour acheter un truc qui fait - 25 % en 4 mois beaucoup moins.
Et ça doit pas être les seuls à être mal (société ou particulier).
Ce n'est pas parce qu'un appartement avait une valeur de EUR 20k/m2 en 2019 que cette personne l'a acheté à ce prix. Peut-être il l'achète pour EUR 15k/m2 en 2017. Ou 10 000 en 2012. Ou 3k en 2001 (les moins).

Ou qu'il est à crédit. Beaucoup de ces achats "fous" à Paris pour AirBNB se feront en grande partie grâce par des riches (par exemple les personnes qui vivent dans le quartier). Je vois plutôt l'achat à crédit "limite" fait par un CSP "dynamique" qui achète un T2 dispositif Pinel neuf à St. Ouen genre 30m2 à 220k. Mais un studio "avec charme ideal AirBNB" 25m2 au Marais vendu 2019 à 450k, je le vois plutôt par quelqu'un avec des moyennes; peut-être un chef d'entreprise ou un notaire qui habite dans le quartier et il y a déjà 2 apparts payés.

Donc d'où l'attente de certains et la non besoin de vendre.

Il semble que Paris est dans une bulle isolée et que beaucoup de gens fassent comme si de rien n'était passé. Du vrai parisianisme.

Cependant, l'effondrement du tourisme est déjà évident et plus tôt ou plus tard, le déclin du marché du travail se fera sentir; bien pour l'accès à la propriété, ou bien pour la demande de locations.
Oui, je pense qu'une part très minoritaire de propriétaires d'Airbnb à Paris seront contraints de vendre à court ou moyen terme, c'est la différence avec les territoires en crise qui se désindustrialisent subitement.
En revanche, le réservoir d'acheteur prêts à mettre 15 ou 20 K euros du m² à Paris va se tarir également, et l'idée folle qu'on peut perdre de l'argent dans l'immobilier va se propager.
-> blocage du marché.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11113
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#20 Message par Vincent92 » 09 juil. 2020, 08:28

ParisIDF92 a écrit :Cependant, l'effondrement du tourisme est déjà évident et plus tôt ou plus tard, le déclin du marché du travail se fera sentir; bien pour l'accès à la propriété, ou bien pour la demande de locations.
Je ne comprends pas cette affirmation. Les locataires vont rendre leur bail pour dormir dans la rue, incapable de payer leur loyer avec le chômage + épargne? Ou bien vont ils migrer ailleurs? Pourrais tu expliciter ta théorie?

ParisIDF92
Messages : 565
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#21 Message par ParisIDF92 » 09 juil. 2020, 08:46

Vincent92 a écrit :
09 juil. 2020, 08:28
ParisIDF92 a écrit :Cependant, l'effondrement du tourisme est déjà évident et plus tôt ou plus tard, le déclin du marché du travail se fera sentir; bien pour l'accès à la propriété, ou bien pour la demande de locations.
Les locataires vont rendre leur bail pour dormir dans la rue?
L'argument selon lequel la crise n'affecte pas la demande de loyer (parce qu'ils doivent vivre quelque part) est très mauvais et assez ridicule.

En fait, ça se voit déjà dans Seloger, comme je l'ai dit l'autre jour ; il y a beaucoup plus de locations et à des prix plus "raisonnables" par rapport à Février. Le loyer va être impacté plus tôt que le marché d'achat où il y a plus d'inertie.

Cela vaut surtout pour Paris, où le marché est plus complexe que celui de Mulhouse. Une famille de la classe ouvrière ne va quitter son domicile à Mulhouse (pour aller où ?; bien qu'avec moins de revenus ils cesseront de payer : nécessaire réduction du loyer) mais ce n'est pas certainement le cas à Paris qui est un marché très "transilien": touristes disparus (AirBNB), étudiants (français ou étrangers) qui sont partis, expatriés qui sont rentrés dans leur pays, jeunes chômeurs qui retourneront chez leurs parents, etc... donc la demande a déjà baissé et en septembre / octobre sera l'épreuve décisive avec la "rentrée" sans embauche massif de nouveaux cadres "graduates" et sans inondation d'étudiants (les étrangers sont déjà presque perdus).

La population de l'Ile-de-France augmente d'environ 50 000 personnes par an. Si ces 50 000 personnes ne viennent pas, cette demande disparaît. C'est la demande qui fait monter les prix.

Mais comme je le dis à Paris, beaucoup de gens pensent que cela n'arrivera jamais ici, donc pour l'instant ils habitent dans une bulle. Parce que Paris est Paris.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11113
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#22 Message par Vincent92 » 09 juil. 2020, 08:48

ParisIDF92 a écrit :
09 juil. 2020, 08:46
Vincent92 a écrit :
09 juil. 2020, 08:28
ParisIDF92 a écrit :Cependant, l'effondrement du tourisme est déjà évident et plus tôt ou plus tard, le déclin du marché du travail se fera sentir; bien pour l'accès à la propriété, ou bien pour la demande de locations.
Les locataires vont rendre leur bail pour dormir dans la rue?
L'argument selon lequel la crise n'affecte pas la demande de loyer (parce qu'ils doivent vivre quelque part) est très mauvais et assez ridicule.

En fait, ça se voit déjà dans Seloger, comme je l'ai dit l'autre jour ; il y a beaucoup plus de locations et à des prix plus "raisonnables" par rapport à Février. Le loyer va être impacté plus tôt que le marché d'achat où il y a plus d'inertie.

Cela vaut surtout pour Paris, où le marché est plus complexe que celui de Mulhouse. Une famille de la classe ouvrière ne va quitter son domicile à Mulhouse (pour aller où ?; bien qu'avec moins de revenus ils cesseront de payer : nécessaire réduction du loyer) mais ce n'est pas certainement le cas à Paris qui est un marché très "transilien": touristes disparus (AirBNB), étudiants (français ou étrangers) qui sont partis, expatriés qui sont rentrés dans leur pays, jeunes chômeurs qui retourneront chez leurs parents, etc... donc la demande a déjà baissé et en septembre / octobre sera l'épreuve décisive avec la "rentrée" sans embauche massif de nouveaux cadres "graduates" et sans inondation d'étudiants (les étrangers sont déjà presque perdus).

La population de l'Ile-de-France augmente d'environ 50 000 personnes par an. Si ces 50 000 personnes ne viennent pas, cette demande disparaît. C'est la demande qui fait monter les prix.

Mais comme je le dis à Paris, beaucoup de gens pensent que cela n'arrivera jamais ici, donc pour l'instant ils habitent dans une bulle. Parce que Paris est Paris.
Bref, l'argument central est donc la migration des habitants autre part.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21500
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#23 Message par kamoulox » 09 juil. 2020, 08:50

lecriminel a écrit :
09 juil. 2020, 08:01
Ce que l’on vendait en février à 20 000 euros le mètre carré avec la promesse d’une rentabilité de 10 %, on a aujourd’hui du mal à le vendre à 15 000
comment peut-on imaginer avoir 10, ou même 5% de rentabilité en payant aussi cher ? C'est juste impossible
Pense un petit logement admettons 25m2.
En période normale vu qu’il est bine situé tu le loues toute la longue saison et à 80% le reste de lannee.
Tu le loues 80-100 la nuit. Si tu fais full (car personne ne respecte la loi) t’es déjà à 2400-3000 par mois.

Donc si t’as rentabilité normale c’est 4% la tu es au triple.

Tu m’étonnes que certains n’ont fait que ça.

Franchement si tout ça s’arrête, tant mieux. Il y a le même problème à Lisbonne. Et je suppose toute ville touristique

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11113
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#24 Message par Vincent92 » 09 juil. 2020, 09:00

kamoulox a écrit :
09 juil. 2020, 08:50
lecriminel a écrit :
09 juil. 2020, 08:01
Ce que l’on vendait en février à 20 000 euros le mètre carré avec la promesse d’une rentabilité de 10 %, on a aujourd’hui du mal à le vendre à 15 000
comment peut-on imaginer avoir 10, ou même 5% de rentabilité en payant aussi cher ? C'est juste impossible
Pense un petit logement admettons 25m2.
En période normale vu qu’il est bine situé tu le loues toute la longue saison et à 80% le reste de lannee.
Tu le loues 80-100 la nuit. Si tu fais full (car personne ne respecte la loi) t’es déjà à 2400-3000 par mois.

Donc si t’as rentabilité normale c’est 4% la tu es au triple.

Tu m’étonnes que certains n’ont fait que ça.

Franchement si tout ça s’arrête, tant mieux. Il y a le même problème à Lisbonne. Et je suppose toute ville touristique
La rentabilité classique (location à l'année) d'un bien payé 20k€/m2 ne peut pas être de 4%, même brut.
Admettons une location à 50€/m2 (ca fait un studio de 20m2 à 1000€/mois), cela ferait 50*12/22 000 ~2,7% en brut/brut. Soit probablement moins de 1% en net.
L'argument principal d'un maintient serait plutôt qu'ils ont de quoi voir venir (pas mal de liquidité) et anticipent un retour des touristes. Ou alors que cela les intéresse quand même de loyer à moins de 1% de rentabilité locative spot (ce qui ne fait pas tout. Il y a aussi la valorisation future, le rendement locative future, etc...).
Modifié en dernier par Vincent92 le 09 juil. 2020, 09:08, modifié 2 fois.

ParisIDF92
Messages : 565
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#25 Message par ParisIDF92 » 09 juil. 2020, 09:01

Vincent92 a écrit :
09 juil. 2020, 08:48
Bref, l'argument central est donc la migration des habitants autre part.
Ton contre-argument est par contre magnifique.

L'offre-demande et la pression démographique ne s'applique pas à Paris. Parce que Paris est Paris. Donc il n'y a même pas besoin de personnes qui cherchent à louer à Paris pour maintenir les prix de location.

Cagou780
Messages : 1109
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#26 Message par Cagou780 » 09 juil. 2020, 09:03

ParisIDF92 a écrit :
09 juil. 2020, 08:16
Cagou780 a écrit :
08 juil. 2020, 23:10
Mais tout ça c'est à crédit. Un crédit à 1.5 (supposons), une rentabilité de 10 %, des prix qui montent : le prix d'achat, tu t'en fous à la limite.
Sauf que le jour où tu ne loues plus, tu te retrouves à devoir vendre à -25 % pour rembourser des biens surpayés.
Et c'est pas un ou 2 apparts, cette boite (et la banque qui a financé) c'est 150 apparts !
S'ils sont obligés de vendre à - 25 % au bout de 4 mois ça veut dire que tout ça c'est à crédit. Un crédit à 1.5 c'est super intéressant mais pour acheter un truc qui fait - 25 % en 4 mois beaucoup moins.
Et ça doit pas être les seuls à être mal (société ou particulier).
Ce n'est pas parce qu'un appartement avait une valeur de EUR 20k/m2 en 2019 que cette personne l'a acheté à ce prix. Peut-être il l'achète pour EUR 15k/m2 en 2017. Ou 10 000 en 2012. Ou 3k en 2001 (les moins).

Ou qu'il est à crédit. Beaucoup de ces achats "fous" à Paris pour AirBNB se feront en grande partie grâce par des riches (par exemple les personnes qui vivent dans le quartier). Je vois plutôt l'achat à crédit "limite" fait par un CSP "dynamique" qui achète un T2 dispositif Pinel neuf à St. Ouen genre 30m2 à 220k. Mais un studio "avec charme ideal AirBNB" 25m2 au Marais vendu 2019 à 450k, je le vois plutôt par quelqu'un avec des moyennes; peut-être un chef d'entreprise ou un notaire qui habite dans le quartier et il y a déjà 2 apparts payés.

Donc d'où l'attente de certains et la non besoin de vendre.

Il semble que Paris est dans une bulle isolée et que beaucoup de gens fassent comme si de rien n'était passé. Du vrai parisianisme.

Cependant, l'effondrement du tourisme est déjà évident et plus tôt ou plus tard, le déclin du marché du travail se fera sentir; bien pour l'accès à la propriété, ou bien pour la demande de locations.
Dans l'article on parle d'une boîte avec 150 apparts. Certains ont forcément dû être acheté récemment. Quand une banque te fait crédit à 1.5 pour acheter un truc qui fait 10 % de rentabilité et dont le prix augmente pourquoi acheter cash ? La situation est surement différente pour ceux qui ont acheté cash un ou 2 appart mais les "petits malins" (ou magouilleurs) que les banques ont laissé en ont acheté des dizaines à crédit.... 75 % de revenu en moins pour juillet août (reprise en V) ! (imagine avant : ça doit 90 %). 6 mois avec 85 % de revenu en moins. Et le banquier est pas ***, c'est pas en septembre que ça va s'arranger. Il a aucun intérêt à laisser couler tranquille en attendant de voir comment ce sera dans 6 mois. Dans 6 mois il est viré. Selon moi on va découvrir des financements pourris. On verra.
Il est dit dans l'article que des biens ont déjà été mis en location moins cher. La population de Paris a baissé et les nombre de logement vide a augmenté (faute aux Airbnb).
Modifié en dernier par Cagou780 le 09 juil. 2020, 09:05, modifié 1 fois.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11113
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#27 Message par Vincent92 » 09 juil. 2020, 09:03

ParisIDF92 a écrit :
09 juil. 2020, 09:01
Vincent92 a écrit :
09 juil. 2020, 08:48
Bref, l'argument central est donc la migration des habitants autre part.
Ton contre-argument est par contre magnifique.

L'offre-demande et la pression démographique ne s'applique pas à Paris. Parce que Paris est Paris. Donc il n'y a même pas besoin de personnes qui cherchent à louer à Paris pour maintenir les prix de location.
Je n'ai pas argumenté. Juste posé une question qui n'est ni un argument ni un avis car je ne savais pas ce qui était derrière cette affirmation :
Vincent92 a écrit :Les locataires vont rendre leur bail pour dormir dans la rue, incapable de payer leur loyer avec le chômage + épargne? Ou bien vont ils migrer ailleurs?
Tu as répondu par la deuxième affirmation. Qui est un avis (le tiens).

ParisIDF92
Messages : 565
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#28 Message par ParisIDF92 » 09 juil. 2020, 09:17

Vincent92 a écrit :
09 juil. 2020, 09:03
L'offre-demande et la pression démographique ne s'applique pas à Paris. Parce que Paris est Paris. Donc il n'y a même pas besoin de personnes qui cherchent à louer à Paris pour maintenir les prix de location.
Je n'ai pas argumenté. Juste posé une question qui n'est ni un argument ni un avis :

Les locataires vont rendre leur bail pour dormir dans la rue, incapable de payer leur loyer avec le chômage + épargne? Ou bien vont ils migrer ailleurs?
Tu as répondu par la deuxième affirmation.
Je dis simplement que le marché parisien (du moins le marché qui paie 30 ou 40 euros/m2 ) est très transilien et très mondialisé. Précisément, celui qui paie 40 euros/m2 a beaucoup d'autres alternatives que de dormir dans la rue, ce qui n'est pas le cas pour la famille ouvrière de Mulhouse. Le marché parisien n'a rien à voir avec le marché d'une ville française lambda.

Les gens n'ont pas besoin d'émigrer en masse (bien que certains le vont faire); ils ne viennent tout simplement pas à Paris.

Par exemple, dans des conditions normales, il y aurait des milliers d'étudiants internationaux (Erasmus, Masters, etc.; et peu de ces étudiants séjournent dans des résidences étudiantes) qui viendraient à Paris, retourneraient dans leur pays pendant l'été et seraient remplacés par nouvelle vague d'étudiants en septembre. La roue qui tourne. Mais maintenant, tout ça est "cassé".

Ou ces "jeunes cadres dynamiques" de Lyon ou de Nantes qui commencent leur premier emploi cadre à 40k en septembre et qui louent un studio à Paris. Et maintenant sans embauches et licenciements? Et peut-être que les cadres qui ont commencé en septembre 2019 sont maintenant au chômage (last in, first out), donc ils sont aussi en train de partir Paris chez leurs parents.

Mais pour toi, tout cela est sans importance. Les gens vont continuer à venir à Paris pour payer 30 euros/m2 même s'ils n'ont pas de travail ou s'ils ne vont pas étudier ou quoi que ce soit... parce que Paris est Paris. :roll:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11113
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#29 Message par Vincent92 » 09 juil. 2020, 09:22

ParisIDF92 a écrit :
09 juil. 2020, 09:17
Mais pour toi, tout cela est sans importance. Les gens vont continuer à venir à Paris pour payer 30 euros/m2 même s'ils n'ont pas de travail ou s'ils ne vont pas étudier ou quoi que ce soit... parce que Paris est Paris. :roll:
Merci d'arrêter de penser à ma place. Même si, en effet, j'ai par exemple des doutes qu'il n'y ait plus d'étudiants en septembre dans les écoles prestigieuses parisiennes (Henry 4, Louis Le Grand, Dauphine, La Sorbonne,...) et que je pense que ton raisonnement est très perfectible, je n'ai donné aucun avis.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21500
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#30 Message par kamoulox » 09 juil. 2020, 09:25

J’ai du mal à comprendre. Pourquoi il n y aurait plus d’étudiants?

Je ne pense pas que ça va changer grand chose. Au contraire ils auront enfin plus de choix pour se loger

Cagou780
Messages : 1109
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#31 Message par Cagou780 » 09 juil. 2020, 09:27

Sinon l'Apec prévoit entre 100 et 200 000 recrutements de cadres en moins en 2020.
https://bfmbusiness.bfmtv.com/entrepris ... 42228.html

Cagou780
Messages : 1109
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#32 Message par Cagou780 » 09 juil. 2020, 09:28

kamoulox a écrit :
09 juil. 2020, 09:25
J’ai du mal à comprendre. Pourquoi il n y aurait plus d’étudiants?

Je ne pense pas que ça va changer grand chose. Au contraire ils auront enfin plus de choix pour se loger
Il me semble aussi.

ParisIDF92
Messages : 565
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#33 Message par ParisIDF92 » 09 juil. 2020, 09:31

kamoulox a écrit :
09 juil. 2020, 09:25
J’ai du mal à comprendre. Pourquoi il n y aurait plus d’étudiants?

Je ne pense pas que ça va changer grand chose. Au contraire ils auront enfin plus de choix pour se loger
Il a déjà des universités au Royaume-Uni et aux États-Unis, comme Cambridge ou Harvard, qui vont faire le prochain année scolaire en ligne.

https://www.bbc.com/news/education-52732814
https://www.cbc.ca/news/world/harvard-s ... -1.5639034

Nous allons donc voir ce qui se passe en France.

D'autre part, il y a la question des étudiants internationaux, en particulier des étudiants non européens. Vont-ils venir ces chinois, arabes, américains, russes, etc. avec les frontières fermés? :roll:

Cagou780
Messages : 1109
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#34 Message par Cagou780 » 09 juil. 2020, 09:35

ParisIDF92 a écrit :
09 juil. 2020, 09:31
kamoulox a écrit :
09 juil. 2020, 09:25
J’ai du mal à comprendre. Pourquoi il n y aurait plus d’étudiants?

Je ne pense pas que ça va changer grand chose. Au contraire ils auront enfin plus de choix pour se loger
Il a déjà des universités au Royaume-Uni et aux États-Unis, comme Cambridge ou Harvard, qui vont faire le prochain année scolaire en ligne.

https://www.bbc.com/news/education-52732814
https://www.cbc.ca/news/world/harvard-s ... -1.5639034

Nous allons donc voir ce qui se passe en France.

D'autre part, il y a la question des étudiants internationaux, en particulier des étudiants non européens. Vont-ils venir ces chinois, arabes, américains, russes, etc. avec les frontières fermés? :roll:
Pas faux surtout pour les étudiants étrangers.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22439
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#35 Message par lecriminel » 09 juil. 2020, 09:36

kamoulox a écrit :
09 juil. 2020, 08:50
lecriminel a écrit :
09 juil. 2020, 08:01
Ce que l’on vendait en février à 20 000 euros le mètre carré avec la promesse d’une rentabilité de 10 %, on a aujourd’hui du mal à le vendre à 15 000
comment peut-on imaginer avoir 10, ou même 5% de rentabilité en payant aussi cher ? C'est juste impossible
Pense un petit logement admettons 25m2.
En période normale vu qu’il est bine situé tu le loues toute la longue saison et à 80% le reste de lannee.
Tu le loues 80-100 la nuit. Si tu fais full (car personne ne respecte la loi) t’es déjà à 2400-3000 par mois.

Donc si t’as rentabilité normale c’est 4% la tu es au triple.

Tu m’étonnes que certains n’ont fait que ça.
ça m'a l'air très optimiste. Airbnb prend 20%. La csg, c'est 10%. Celui qui fait le ménage et l'accueil, c'est minimum 60 euros par séjour en province et probablement bien plus à Paris. L'impôt sur le revenu à rajouter.
Mais admettons tes chiffres, 25 m2 c'est 500.000 euros soit 550k avec FN.
2400x12=28.800 soit une rentabilité brute théorique à peine supérieure à 5%.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11113
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#36 Message par Vincent92 » 09 juil. 2020, 09:36

ParisIDF92 a écrit :
09 juil. 2020, 09:31
kamoulox a écrit :
09 juil. 2020, 09:25
J’ai du mal à comprendre. Pourquoi il n y aurait plus d’étudiants?

Je ne pense pas que ça va changer grand chose. Au contraire ils auront enfin plus de choix pour se loger
Il a déjà des universités au Royaume-Uni et aux États-Unis, comme Cambridge ou Harvard, qui vont faire le prochain année scolaire en ligne.

https://www.bbc.com/news/education-52732814
https://www.cbc.ca/news/world/harvard-s ... -1.5639034

Nous allons donc voir ce qui se passe en France.

D'autre part, il y a la question des étudiants internationaux, en particulier des étudiants non européens. Vont-ils venir ces chinois, arabes, américains, russes, etc. avec les frontières fermés? :roll:
Il y a des listes d'attentes très longues dans ce genre d'école. Aucun doute que les promotions 2020 peuvent être remplies à 100% même sans aucun étranger. Je pense vraiment que tu es à l'ouest. Pour le coup, c'est effectivement mon avis.

ParisIDF92
Messages : 565
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#37 Message par ParisIDF92 » 09 juil. 2020, 09:55

Vincent92 a écrit :
09 juil. 2020, 09:36
Il y a des listes d'attentes très longues dans ce genre d'école. Aucun doute que les promotions 2020 peuvent être remplies à 100% même sans aucun étranger. Je pense vraiment que tu es à l'ouest. Pour le coup, c'est effectivement mon avis.
Bon trolling.

À Paris, il y a des dizaines d'universités, de écoles supérieures... qui ont besoin de ces étudiants internationaux.

Même des écoles prestigieuses comme HEC ou l'ESSEC qu'en dehors de leurs programmes "core" ont des dizaines de masters "à la c-o-n" sans aucune liste d'attente. Ou des écoles comme l'INSEAD qui ont besoin de "Executive Programs" pour fonctionner.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11113
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#38 Message par Vincent92 » 09 juil. 2020, 09:58

ParisIDF92 a écrit :
09 juil. 2020, 09:55
Vincent92 a écrit :
09 juil. 2020, 09:36
Il y a des listes d'attentes très longues dans ce genre d'école. Aucun doute que les promotions 2020 peuvent être remplies à 100% même sans aucun étranger. Je pense vraiment que tu es à l'ouest. Pour le coup, c'est effectivement mon avis.
Bon trolling.

À Paris, il y a des dizaines d'universités, de écoles supérieures... qui ont besoin de ces étudiants internationaux.

Même des écoles prestigieuses comme HEC ou l'ESSEC qu'en dehors de leurs programmes "core" ont des dizaines de masters "à la c-o-n" sans aucune liste d'attente. Ou des écoles comme l'INSEAD qui ont besoin de "Executive Programs" pour fonctionner.
HEC et l'ESSEC ne sont pas à Paris. L'INSEAD non plus :lol: . Cela prouve, si c'était nécessaire, que tu n'as aucune maîtrise voir même idée de ce dont tu/on parles.
Bref, on a ton avis et le miens sur ce sujet. On verra bien à la rentrée.

ParisIDF92
Messages : 565
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#39 Message par ParisIDF92 » 09 juil. 2020, 10:06

Vincent92 a écrit :
09 juil. 2020, 09:58
HEC et l'ESSEC ne sont pas à Paris :lol: . Cela prouve, si c'était nécessaire, que tu n'as aucune maîtrise voir même idée de ce dont tu parles.
HEC et ESSEC étaient deux exemples; il y a de nombreuses autres universités et écoles à Paris. D'autre part, HEC et l'ESSEC ont tous deux des satellites à Paris et à La Défense.

En outre, il faudrait voir où vivent ces étudiants étrangers (je ne parle pas d'un provincial de 19 ans bachelor qui habite sur Campus). Si tu es un étudiant chinois "riche" qui va faire un master à l'ESSEC... tu aurais envie d'habiter Cergy ? J'ai même connu des étudiants (étrangers) qui ont fait leur MBA à INSEAD qui habitaient Paris. Et Fontainebleau est plus loin.

Keep trolling.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11113
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#40 Message par Vincent92 » 09 juil. 2020, 10:14

ParisIDF92 a écrit :
09 juil. 2020, 10:06
Vincent92 a écrit :
09 juil. 2020, 09:58
HEC et l'ESSEC ne sont pas à Paris :lol: . Cela prouve, si c'était nécessaire, que tu n'as aucune maîtrise voir même idée de ce dont tu parles.
HEC et ESSEC étaient deux exemples; il y a de nombreuses autres universités et écoles à Paris. D'autre part, HEC et l'ESSEC ont tous deux des satellites à Paris et à La Défense.

En outre, il faudrait voir où vivent ces étudiants étrangers (je ne parle pas d'un provincial de 19 ans bachelor qui habite sur Campus). Si tu es un étudiant chinois "riche" qui va faire un master à l'ESSEC... tu aurais envie d'habiter Cergy ? J'ai même connu des étudiants (étrangers) qui ont fait leur MBA à INSEAD qui habitaient Paris. Et Fontainebleau est plus loin.

Keep trolling.
Énorme d'imaginer que la norme c'est des étudiants étrangers qui viennent faire HEC vivent dans le 8ième arrondissement de Paris et se tapent plus de 2h de transport par jour. Je crois que tu ne te rends pas compte 8)
Modifié en dernier par Vincent92 le 09 juil. 2020, 10:40, modifié 2 fois.

Korn
-+
-+
Messages : 1735
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#41 Message par Korn » 09 juil. 2020, 10:25

kamoulox a écrit :
09 juil. 2020, 09:25
J’ai du mal à comprendre. Pourquoi il n y aurait plus d’étudiants?

Je ne pense pas que ça va changer grand chose. Au contraire ils auront enfin plus de choix pour se loger
Monde d'après : cours en ligne
Ca fait rêver :mrgreen:

On vit un moment passionnant de transformations sociétales.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21500
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#42 Message par kamoulox » 09 juil. 2020, 10:39

Les pauvres étudiants révolutionnaires de Tolbiac ils vont devoir faire des blocus numérique? :mrgreen:

ParisIDF92
Messages : 565
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#43 Message par ParisIDF92 » 09 juil. 2020, 10:54

Vincent92 a écrit :
09 juil. 2020, 10:14
Énorme d'imaginer que la norme des étudiants étrangers qui viennent faire HEC vivent dans le 8ième arrondissement de Paris et se tapent plus de 2h de transport par jour 8)
Absolument possible.

J'étais étudiant Erasmus à Paris (dans mon cas, la plupart des cours étaient l'équivalent d'un M1/M2) et finalement le nombre de cours était relativement faible. Autrement dit, je avait des cours du lundi au mercredi et le jeudi matin ou quelque chose comme ça. Je me souviens que je n'avais pas cours le vendredi, donc j'avais un week-end de 3 jours. Un master (peut-être qu'un MBA est plus intensif en heures de cours) n'est pas comparable à un emploi à temps plein.

Dans mon cas, j'étudiais et je vivais à Paris, donc je n'ai pas eu cette discussion. Mais si j'étais allé dans une école à Cergy, je ne vois pas le problème de vivre à Paris. Il serait absurde de vivre à Cergy pour aller à l'université 20 heures par semaine.

D'autre part, il faut comprendre pourquoi les étudiants étrangers viennent à Paris (surtout les étudiants - parfois très riches - d'échange ou master hors Europe; je ne parle d'un étudiant marocain qui fait son BAC+5 en France pour rester ici).

Un étudiant mexicain, chinois ou russe ne vient pas à Paris pour émigrer ou parce que les universités françaises sont mondialement connues. Ils font ça en Australie, au Canada, au Royaume-Uni ou aux États-Unis. Ces étudiants viennent à Paris peut-être pour améliorer leur français mais surtout pour vivre pendant 9 mois le "Paris lifestyle" (donc pour vivre dans l'hyper-centre; ils ont pas grande chose à foutre de leur université).

Je me rappelle d'une fille d'échange mexicaine qui trouvait le métro drôle parce qu'au Mexique... son chauffeur l'emmenait à l'université. Ou un mec grec (et ce, en pleine crise économique grecque) qui faisait son Bachelor à Londres et suivait un programme Erasmus à Paris (1 an) et qui vivait dans un T2 duplex à Panthéon. Ou encore deux filles vietnamiennes qui partagient un T3 dans le 15ème avec vue Tour Eiffel.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11113
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#44 Message par Vincent92 » 09 juil. 2020, 11:19

ParisIDF92 a écrit :
09 juil. 2020, 10:54
Vincent92 a écrit :
09 juil. 2020, 10:14
Énorme d'imaginer que la norme des étudiants étrangers qui viennent faire HEC vivent dans le 8ième arrondissement de Paris et se tapent plus de 2h de transport par jour 8)
Absolument possible.

J'étais étudiant Erasmus à Paris (dans mon cas, la plupart des cours étaient l'équivalent d'un M1/M2) et finalement le nombre de cours était relativement faible. Autrement dit, je avait des cours du lundi au mercredi et le jeudi matin ou quelque chose comme ça. Je me souviens que je n'avais pas cours le vendredi, donc j'avais un week-end de 3 jours. Un master (peut-être qu'un MBA est plus intensif en heures de cours) n'est pas comparable à un emploi à temps plein.

Dans mon cas, j'étudiais et je vivais à Paris, donc je n'ai pas eu cette discussion. Mais si j'étais allé dans une école à Cergy, je ne vois pas le problème de vivre à Paris. Il serait absurde de vivre à Cergy pour aller à l'université 20 heures par semaine.

D'autre part, il faut comprendre pourquoi les étudiants étrangers viennent à Paris (surtout les étudiants - parfois très riches - d'échange ou master hors Europe; je ne parle d'un étudiant marocain qui fait son BAC+5 en France pour rester ici).

Un étudiant mexicain, chinois ou russe ne vient pas à Paris pour émigrer ou parce que les universités françaises sont mondialement connues. Ils font ça en Australie, au Canada, au Royaume-Uni ou aux États-Unis. Ces étudiants viennent à Paris peut-être pour améliorer leur français mais surtout pour vivre pendant 9 mois le "Paris lifestyle" (donc pour vivre dans l'hyper-centre; ils ont pas grande chose à foutre de leur université).

Je me rappelle d'une fille d'échange mexicaine qui trouvait le métro drôle parce qu'au Mexique... son chauffeur l'emmenait à l'université. Ou un mec grec (et ce, en pleine crise économique grecque) qui faisait son Bachelor à Londres et suivait un programme Erasmus à Paris (1 an) et qui vivait dans un T2 duplex à Panthéon. Ou encore deux filles vietnamiennes qui partagient un T3 dans le 15ème avec vue Tour Eiffel.
Concrètement, puisque tu parles de HEC, il y a ~400 places au concours pour ~5000 postulants. Même s'il y a 0 étranger (c'est ~20% des postulants), toute chose égale par ailleurs, cela ferait ~400 places pour ~4000 postulants français. Idem pour les autres écoles prestigieuses. Je pense qu'il devrait réussir à remplir. Et c'est à mon avis cela qu'il faut regarder.
Puisque c'est ton point, mais l'essentiel n'est de toute façon pas ici, si on prend les étudiants étrangers dans l'école tout cycle et spécialité confondu, c'est moins de 30% de l'effectif et majoritairement des Africains (38% des 30%) et Européens (36% des 30%). Les asiatiques ne représentent que 12% des 30% (500 étudiants en gros) et USA + Mexique moins de 2% des 30%.
Parmi les 500-600 personnes dont tu parles, la grosse majorité n'habite probablement pas Paris. Et, même si les 100% habitaient Paris et que 0 ne faisait la rentrée des classes en septembre (même ceux qui sont déjà en cours de cycle donc), cela serait une goûte d'eau. Moins de 0,03% de la population parisienne.

ParisIDF92
Messages : 565
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#45 Message par ParisIDF92 » 09 juil. 2020, 11:46

Je m'en doute si tu es un troll ou simplement limité.

HEC "bachelor" (les masters sont déjà beaucoup moins "prisées") est une Grande Ecole prestigieuse (d'où l'accès difficile) destinée aux étudiants français ou à ceux qui ont étudié au Lycée Français. Mais c'est l'1%. C'est comme vouloir expliquer le système universitaire américain en regardant seulement Harvard ou Stanford.

En Ile-de-France il y a "1529 établissements de l'enseignement supérieur Île-de-France". Mille cinq cent vingt-neuf plus ou moins.

https://www.letudiant.fr/etudes/annuair ... rance.html

Donc par exemple, sur la première page, je vois quelque chose qui s'appelle Mod'Art international au 15ème.

https://www.letudiant.fr/etudes/annuair ... 82768.html

J'aimerais voir la demande qu'ils ont et le nombre d'étudiants étrangers qu'ils ont (et l'argent de leurs parents).

Je trouve au moins curieux que dans la description de l'école, la première chose qui apparait est la proximité à la Tour Eiffel.

https://modart-paris.com/ecole-mode-par ... rnational/
Un lieu d'exception
Un campus moderne au cœur de Paris près de la Statue de la liberté et de la Tour Eiffel.
Le campus dispose d’ateliers de stylisme/modélisme, d’ateliers de dessin, de salle informatique Mac, de video lab, d’un amphithéâtre de 150 places.
Cela ne devrait pas être la première raison de choisir une université/école.. sauf si vous êtes une riche jeune chinoise qui veut être la nouvelle Coco Chanel et mettre sur Instagram des photos de sa vie glamour à Paris.

Avatar du membre
maud lepage 75
Messages : 677
Enregistré le : 31 août 2011, 20:35
Localisation : paris

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#46 Message par maud lepage 75 » 09 juil. 2020, 12:16

ça , c'est pour les loueurs airbnb à PARIS !!!! :mrgreen: :mrgreen:
Image

kitchenette
Messages : 107
Enregistré le : 11 févr. 2008, 22:37

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#47 Message par kitchenette » 09 juil. 2020, 12:28

Des données de l'IAURIF sur les étudiants étrangers en Ile de France:
https://www.institutparisregion.fr/file ... angers.pdf

Je l'ai lu en diagonale, je retiens:
107 000 étudiants étrangers inscrits dans le supérieur en Ile de France
- 57% sont des étrangers ne vivant pas en France depuis longtemps (ne sont pas arrivés en France jeunes avec leurs parents)
- 61% sont locataires privés ou en colocation
On arrive à une sous-population d'environ 37 000 étudiants; si on considère un cycle de 3 ans en moyenne, ça fait environ 12000 nouveaux étudiants étrangers qui arrivent en Ile de France chaque année, et qui cherchent à se loger dans le parc locatif privé.
Aucune idée de combien ne viendront pas cette année suite au CoVid, mais si on enlève XXX milliers de candidats à la location en septembre + les jeunes diplômés qui ne "montent" pas sur Paris pour leur premier boulot, ça va commencer à se voir.

On verra bien en Septembre.

glitch
Messages : 146
Enregistré le : 18 déc. 2011, 18:48

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#48 Message par glitch » 09 juil. 2020, 12:48

kamoulox a écrit :
09 juil. 2020, 10:39
Les pauvres étudiants révolutionnaires de Tolbiac ils vont devoir faire des blocus numérique? :mrgreen:
Ils soutraiteront à les groupes de hackers ... L'APHP s'est fait piraté son système en pleine crise COVID. Y a plus de morale dans ce métier...

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21500
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#49 Message par kamoulox » 09 juil. 2020, 12:54

Oui avec l’argent de papa et maman, journalistes à libé :lol:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11113
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Le Monde: Airbnb : la Mairie de Paris offensive, les propriétaires attentistes

#50 Message par Vincent92 » 09 juil. 2020, 13:22

kitchenette a écrit :
09 juil. 2020, 12:28
Des données de l'IAURIF sur les étudiants étrangers en Ile de France:
https://www.institutparisregion.fr/file ... angers.pdf

Je l'ai lu en diagonale, je retiens:
107 000 étudiants étrangers inscrits dans le supérieur en Ile de France
- 57% sont des étrangers ne vivant pas en France depuis longtemps (ne sont pas arrivés en France jeunes avec leurs parents)
- 61% sont locataires privés ou en colocation
On arrive à une sous-population d'environ 37 000 étudiants; si on considère un cycle de 3 ans en moyenne, ça fait environ 12000 nouveaux étudiants étrangers qui arrivent en Ile de France chaque année, et qui cherchent à se loger dans le parc locatif privé.
Aucune idée de combien ne viendront pas cette année suite au CoVid, mais si on enlève XXX milliers de candidats à la location en septembre + les jeunes diplômés qui ne "montent" pas sur Paris pour leur premier boulot, ça va commencer à se voir.

On verra bien en Septembre.
Pour le représenter, supposons 10 000 (j’exagère volontairement et je ne compte pas ceux qui resteront en France pour les mêmes raisons). C’est 0,08% de la population francilienne ou 0,4% de la population parisienne. Je ne dis ni qu’on peut prendre l’ensemble des franciliens d’un seul bloc, ni que c’est reparti uniformément sur l’IDF ni que si personne ne vient l’effet sera strictement nul, etc.. on peut affiner et trouver des îlots/secteurs particuliers où l’impact serait plus important.
Mais c'est important d’avoir des ordres de grandeur pour raisonner correctement.
Par ailleurs, mon point se situait sur les écoles prestigieuses.
ParisIDF92 a écrit :
09 juil. 2020, 11:46
....
Je ne réponds pas car on a fait une parenthèse sur quelque chose de spécifique puis on en a débattu. Cela part maintenant sur tout autre chose. Pas envie de faire un « sujet tiroir ».

Répondre