Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
Ben92
-++
-++
Messages : 4269
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »

#1 Message par Ben92 » 24 août 2020, 10:39

Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »
Marre d'habiter seul un studio de 9 mètres carrés ! Pour le même prix, je préfère profiter d'un logement plus grand, quitte à partager une partie de l'espace.
Au bout de trois semaines de confinement, nous enregistrions déjà 30 % de demandes supplémentaires de la part de locataires. Depuis, cette tendance se maintient.
Il souligne aussi à quel point la formule est adaptée aux contraintes professionnelles du moment. « On est plus souvent en période d'essai, en contrat court, plus souvent en transition… » souligne-t-il. Or le marché traditionnel de la location ne tient absolument pas compte de ces évolutions et impose de présenter une multitude de fiches de paye ou feuilles d'imposition pour espérer décrocher un logement. « Nous, nous avons ouvert le spectre », poursuit-il, en laissant leur chance à d'autres candidats.
Si j'avais du fric, je créerai une start-up sur le modèle de Colonies... L'immobilier dans les métropoles est devenu trop cher pour les nouvelles générations, le coliving c'est l'avenir j'en suis quasi-sûr.

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 5214
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Est Morbihan

Re: Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »

#2 Message par ddv » 24 août 2020, 10:42

Et la distanciation sociale ?
"Comme aujourd'hui, ça commence à se savoir... Tout le monde sera obligé de faire de la permaculture comme les ouvriers il y a 50 ans avaient leurs jardins potagers... On va revenir à ça, on ne peut pas faire autrement" - G. Mulliez, mars 2019

ParisIDF92
Messages : 566
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »

#3 Message par ParisIDF92 » 24 août 2020, 10:44

Sympa la pub.

franckyfranck
+
+
Messages : 2667
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »

#4 Message par franckyfranck » 24 août 2020, 10:45

Toi aussi, partages la Batmanite avec tes colocs !

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21565
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »

#5 Message par kamoulox » 24 août 2020, 11:27

Les nouveaux esclaves du 21eme siècle.
Le but est d’avoir son indépendance et fonder une famille, pas de vivre comme en cité universitaire à 30 ou 40 ans.

PACA
-+
-+
Messages : 2463
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

Re: Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »

#6 Message par PACA » 24 août 2020, 12:19

Ben92 a écrit :
24 août 2020, 10:39
Si j'avais du fric, je créerai une start-up sur le modèle de Colonies... L'immobilier dans les métropoles est devenu trop cher pour les nouvelles générations, le coliving c'est l'avenir j'en suis quasi-sûr.
Même sans fric, il est possible de mettre en application immédiatement
Ben92 a écrit :
24 août 2020, 10:28
Concernant ma recherche, je cherche plutôt un T1 bis de ~40m², ou un T2 dans lequel on peut abattre la cloison séjour/chambre .
"Abattre" => pas tout de suite !
Dans ce cas pour l'acquisition il faut procéder en 2 étapes :
1 - Vivre avec un coloc pendant les premières années/mois ? ..... quand on a pas les moyens
2 - abattre la cloison dans une deuxième étape .... quand on a les moyens

C'est une marge de sécurité, la rentrée d'argent colocation du nouveau permet de diminuer le prix de vente du logement actuel.
(Pour mémoire : attention à la subtilité fiscale PV en cas de coloc...)

ParisIDF92
Messages : 566
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »

#7 Message par ParisIDF92 » 24 août 2020, 12:34

kamoulox a écrit :
24 août 2020, 11:27
Les nouveaux esclaves du 21eme siècle.
Le but est d’avoir son indépendance et fonder une famille, pas de vivre comme en cité universitaire à 30 ou 40 ans.
Le problème de ces colovings (colocs "cool") est que le prix n'est pas beaucoup mois élevé qu'un studio (parfois un prix similaire). Et c'est plus élevé qu'une coloc standard. Donc genre une coloc est à 700, un coliving a 850 et un studio à 1000 euros.

Donc ce truc marche financement dans les villes avec des prix de location très élevés, demande enorme et un marché très tendu pour les petites surfaces (compétition avec AirBNB pour les studios/2P à Paris). Si le prix du loyer traditionnel commence à descendre, ces coliving se trouvent hors de prix.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11116
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »

#8 Message par Vincent92 » 24 août 2020, 12:37

ParisIDF92 a écrit :
24 août 2020, 12:34
kamoulox a écrit :
24 août 2020, 11:27
Les nouveaux esclaves du 21eme siècle.
Le but est d’avoir son indépendance et fonder une famille, pas de vivre comme en cité universitaire à 30 ou 40 ans.
Le problème de ces colovings (colocs "cool") est que le prix n'est pas beaucoup mois élevé qu'un studio (parfois un prix similaire). Et c'est plus élevé qu'une coloc standard. Donc genre une coloc est à 700, un coliving a 850 et un studio à 1000 euros.

Donc ce truc marche financement dans les villes avec des prix de location très élevés, demande enorme et un marché très tendu pour les petites surfaces (compétition avec AirBNB pour les studios/2P à Paris). Si le prix du loyer traditionnel commence à descendre, ces coliving se trouvent hors de prix.
Ca fonctionne surtout pour des personnes qui attachent beaucoup d'importance à l'emballage. Les mêmes qui iront au MODOP' plutôt qu'un autre supermarché à 200 mètres l'un de l'autre pour acheter exactement les mêmes produits 15-20% plus chers.
Il y a sans nul doute des pigeons dans des villes comme Paris.

ParisIDF92
Messages : 566
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »

#9 Message par ParisIDF92 » 24 août 2020, 13:11

Vincent92 a écrit :
24 août 2020, 12:37
Ca fonctionne surtout pour des personnes qui attachent beaucoup d'importance à l'emballage. Les mêmes qui iront au MODOP' plutôt qu'un autre supermarché à 200 mètres l'un de l'autre pour acheter exactement les mêmes produits 15-20% plus chers.
Il y a sans nul doute des pigeons dans des villes comme Paris.
Je pense que pourtant peut-être il y a aura un autre profil pour ces "colivings" parisiens: le cadre CDD/interim.

C'est clair qu'avec la crise, le nombre de CDIs va diminuer et le nombre de CDD/intérimaires va monter en flèche.

À Paris/IdF, je pense qu'il y a donc peut-être un nombre important (et surtout croissant) de personnes ayant un salaire "raisonnable" (qui peuvent payer 700-800-900 euros à 1/3 du salaire) mais qui ne peuvent pas accéder à un loyer traditionnel (et encore moins à l'achat) parce qu'ils ne seront pas en CDI.

Ben92
-++
-++
Messages : 4269
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »

#10 Message par Ben92 » 24 août 2020, 13:42

PACA a écrit :
24 août 2020, 12:19
"Abattre" => pas tout de suite !
Dans ce cas pour l'acquisition il faut procéder en 2 étapes :
1 - Vivre avec un coloc pendant les premières années/mois ? ..... quand on a pas les moyens
2 - abattre la cloison dans une deuxième étape .... quand on a les moyens
C'est une marge de sécurité, la rentrée d'argent colocation du nouveau permet de diminuer le prix de vente du logement actuel.
(Pour mémoire : attention à la subtilité fiscale PV en cas de coloc...)
J'aime bien l'idée de la colocation, mais pour les autres. :wink:

PACA
-+
-+
Messages : 2463
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

Re: Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »

#11 Message par PACA » 24 août 2020, 13:50

Si tu as 2 apparts pendant 2 ans en crédit relais .... tu as de l'espace !
On ne peut pas tout avoir, il faut bien trouver un moyen pour faire de l'argent !

franckyfranck
+
+
Messages : 2667
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »

#12 Message par franckyfranck » 24 août 2020, 14:47

kamoulox a écrit :
24 août 2020, 11:27
Les nouveaux esclaves du 21eme siècle.
Le but est d’avoir son indépendance et fonder une famille, pas de vivre comme en cité universitaire à 30 ou 40 ans.

Plutôt que le comparer à de l’esclavage moderne.

Est ce cela ? Ou est ce le modèle « métro-boulot-dodo » ou je rentre dans mon (certes) joli pavillon de banlieue en n’ayant que peu de contacts humains à part mes collégues et ma famille ? Et si on fait du télétravail ca donne quoi la vie ?

On pourrait pourtour tout à fait avoir des trucs sympa en co-living. Retour d’expérience asiatique : Les condominiums. Plein d’appartement privés mais aussi plein d’espaces de détentes communs (piscine, salle de sport, et même des bars lounges staffés, barbek partagés). J’ai souvent trouvé ce mode de vie très sympa. Et du coup, le m2 intérieur importait beaucoup moins.

Pour la vie de famille ? Les enfants vont jouer dans les espaces partagés, c’est gardienne et ils jouent au pied des tours dans un environnement « safe ». Bon faut dire qu’à Singapour c’est des coups de batons cul nul si tu fous le sbeul et apparemment ils y vont comme des sauvages. (Même si t’as des penchants pour le SM tu ne kiffes pas).

Si vous croisez des Russes, ils pourront aussi vous parler des interminables discussions de cuisine au temps du communisme car les cuisines étaient partagées entre plusieurs logements. En fait, à condition d’être entre gens civilisés, ca peut être sympa.

Idem pour la vie à l’hotel, ca fait peur car on s’imagine vivre dans une petite chambre moisie. Maintenant quand tu as une suite sympa dans un bon hotel (ce qui a couté très cher à ton patron mais t’ayant envoyé un mois en mission loin des tiens, il a du te permettre de le faire avec style) et bien tu vois la vie à l’hotel différemment. Possibilité d’organiser des réceptions dans la suite sans que les invités voient tes calebuts, service sympa et tout compris. J’ai mieux compris certains très riches qui vivent à l’hotel. (Notamment un entrepreneur de spectacle qui vit dans la Trump Tower de Las Vegas et qui ne la quitterait pour rien au monde). Après il est vrai que l’hotel était réservé pour de nombreuses personnes bossant sur le même évènement et que donc au niveau social on a bien profité du bar.

Bref, blagues à part sur la Batmanite, cela pourrait être une solution et je ne parles pas trop du problème de mètre carré qui est secondaire, je parles du seul vrai problème de notre siècle à savoir la solitude. Le mec qui arrive dans une grande ville sans connaitre personne il est mal. Et si finalement on pouvait recréer des lieux de socialisation cela ne serait pas plus mal. La question est, comment recréer la place du village dans un immeuble ? Ce qui redonnerait du sens à la vie de beaucoup.

Parce que finalement lorsque le modèle est l’immeuble ou le quartier pavillonnaire dans lequel tu ne connais pas tes voisins cela rend il semble tout le monde malheureux. Et la sociabilité de quartier doit venir compléter la sociabilité familiale, amicale et de travail. La réalité est que lorsque toutes ces sphères sont bien remplies un homme est généralement heureux.

On prend donc le problème à l’envers, pourquoi vouloir élever des digues entre soi et ses voisins. Et pourquoi on en arrives la alors que d’autres peuples savent mieux se comporter entre voisins. Des amis sont allé vivre au Texas et apparemment la socialisation de voisinage y fonctionne la ou elle échoue chez nous.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21565
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »

#13 Message par kamoulox » 24 août 2020, 15:06

Ça existe toujours à saint petersboug.
Une copine à ma femme divorcée y est parti refaire sa vie. Et vit dans les apparts communautaires avec plein de familles. Ça se passe bien car oui les gens sont civilisés mais ça reste limite niveau intimité. Disons que oui si tu débarques solo dans une ville c’est un bon plan je le conçoit , pour un moment du moins

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 8569
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: Immobilier : le confinement a conforté la demande de logements en « coliving »

#14 Message par stchong » 24 août 2020, 15:12

Bizarre aux USA ils invitent personne et reste souvent en famille.

Dans une vie de quartier c'est comme ailleurs tu peux choisir avec qui parler, dans une coloc ça peut devenir vite insupportable sauf si tu sais que tu y restes 2 ou 3 semaines.
Ma fille part dans une "village" ou elle ne connait personne, elle a pris un gîte meublé pour 1 mois à 25 km de son lieu de travail, en cas de re-confinement elle ne veut pas être en ville.

Tout dépend du caractère des personnes.

Ses priorités sont plus affirmées maintenant.

-Pas en ville
-Pas de bouchons sur le trajet domicile travail
- le salaire qu'elle demande
- et liberté assez grande des horaires de travail

Et bien sûr, le principal, une écurie avec coach à proximité.
Ignoré : Pimono

Répondre