Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
lavocre31
Messages : 99
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#1 Message par lavocre31 » 09 nov. 2020, 12:34

https://www.capital.fr/immobilier/impay ... ux-1385171
Assistera-t-on à une explosion des impayés de loyers, durant cette nouvelle phase de confinement ? La question inquiète en tout cas le monde du logement, bailleurs particuliers, gestionnaires, comme pouvoirs publics.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 42909
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#2 Message par slash33 » 09 nov. 2020, 13:48

L'article est globalement creux mais donne le lien sur ce qui a réellement de la valeur:

https://www.anil.org/fileadmin/ANIL/bar ... e_2020.pdf

Si vous regardez les graphes de synthèse à partir de la page 3, il n'y a finalement rien de notable.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 14387
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12
Localisation : Saumur (49)

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#3 Message par Suricate » 09 nov. 2020, 16:37

slash33 a écrit :
09 nov. 2020, 13:48
Si vous regardez les graphes de synthèse à partir de la page 3, il n'y a finalement rien de notable.
Rien de notable si ce n'est l'impact de l'aide exceptionnelle Action Logement.
https://www.actionlogement.fr/aide-urgence-logement

Et bien entendu comme ce n'est jamais ni simple, ni compréhensible par le Français moyen, il faut des agents de l'Etat pour bien vous expliquer que vous n'y aurez pas droit dans la grande majorité des cas.
Vous disposez de ressources inférieures ou égales à 1,5 SMIC (soit 1 828, 50 € net/mois). Pour les demandeurs ayant subi une situation de chômage partiel ou de garde d’enfant avec un arrêt de travail, les ressources doivent être supérieures à une fois le SMIC (soit 1 219, 00 € net/mois) et inférieures ou égales à 1,5 SMIC (soit 1828,50 € net/mois). En cas d’activité à temps partiel, le revenu horaire net doit se situer entre 8,03 € et 12,05 € (ces ressources sont à déclarer).
Vous avez subi une baisse de revenus mensuels d’au moins 15% par rapport aux ressources du mois de février (sans les primes et heures supplémentaires) ;
Cette aide accompagne prioritairement les salariés en difficultés ayant des charges de logement d'au moins 40%
Cerise sur le gateau :
L’aide de 150 € par mois sur deux mois maximum est accessible sous conditions d’éligibilité et dans la limite des fonds disponibles.
Premier arrivé, premier servi !

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 10171
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#4 Message par neron » 09 nov. 2020, 18:29

Suricate a écrit :
09 nov. 2020, 16:37
Rien de notable si ce n'est l'impact de l'aide exceptionnelle Action Logement.
https://www.actionlogement.fr/aide-urge ... te]Premier arrivé, premier servi !
Comme pour les foncières pro, c'est une aide de (?) 900 m€ pour les foncières sociales (HLM) déguisé en aides pour les individus en difficulté.

Action logement,.est la plus grande suite au socialo. Elle gère le 1% patronal bénéficiant en priorite aux supports du régime: les fonctionnaires, les copains poltique, et des groupes racialiser( ethnique, femmes, migrants, ...). Normal pour perdurer, les régimes socialisants faisant peu.de valeurs ajoutée, n'ont que le vent: l'argent (planche à billets, l'argent étrangers, ...), les incantations (déni de réalité, pensee unique, censure mediatique) et.la servitude.legale par le droit ..
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

lavocre31
Messages : 99
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

14.000 euros de loyers impayés : les propriétaires ne savent plus quoi faire

#5 Message par lavocre31 » 19 nov. 2020, 06:15

https://www.capital.fr/immobilier/14000 ... re-1386303
"L’État dit qu’il n’y a plus droit d’expulser tant que la personne n’est pas relogée. Mais qui voudrait reloger quelqu’un avec 14.000 euros d’impayé ?", s’interroge le couple.

lavocre31
Messages : 99
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#6 Message par lavocre31 » 19 nov. 2020, 12:39

Au final les loyers impayés ça reste pour la G des méchant bailleurs...

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22750
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#7 Message par lecriminel » 19 nov. 2020, 12:45

lavocre31 a écrit :
19 nov. 2020, 12:39
Au final les loyers impayés ça reste pour la G des méchant bailleurs...
le gouvernement a fait une hiérarchie des gens à aider ou à laisser tomber, les banques et retraités étant les seuls à s'en sortir à 100% (de revenus pré-covid).
après, on s'étonnera que la France a une réputation de pays de parasites.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 10171
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#8 Message par neron » 19 nov. 2020, 13:19

Titre: l'état va verser une aide à certain de 300 a 900.€. pour payer vos loyers.
Date 19/11/2020
liens ici
Source: Dauphiné

Ne rêvez pas: les conditions sont cumulatives
Depuis le 30 juin 2020, une aide exceptionnelle de 150 € est versée par l’organisme Action Logement aux salariés en difficulté pour les aider à payer leur loyer ou à rembourser leur prêt immobilier.

La prime est versée pour un mois et est renouvelable une fois (soit une aide de 300 € maximum).

Les ressources du salarié doivent être inférieures à 1,5 Smic (soit 1 828, 50 € net/mois).

Pour en bénéficier, il doit également avoir subi une baisse de ses revenus d’au moins 15%, suite à la mise en place de mesures de chômage partiel, ou une hausse significative de ses dépenses.

Une aide portée à 900 € pour les demandeurs d’emploi
Pour les demandeurs d’emploi ou les personnes qui auraient perdu leur emploi depuis leur première demande d’aide, le plafond d’aide est porté à 900 € (soit 6 versements de 150 €).

Le bénéficiaire doit connaître une baisse de ses revenus de 15% en raison de la crise sanitaire et une « dépense logement » supérieure à 33% de ses revenus
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Ystava
Messages : 1108
Enregistré le : 09 juin 2017, 13:10

Re: 14.000 euros de loyers impayés : les propriétaires ne savent plus quoi faire

#9 Message par Ystava » 20 nov. 2020, 18:07

lavocre31 a écrit :
19 nov. 2020, 06:15
https://www.capital.fr/immobilier/14000 ... re-1386303
"L’État dit qu’il n’y a plus droit d’expulser tant que la personne n’est pas relogée. Mais qui voudrait reloger quelqu’un avec 14.000 euros d’impayé ?", s’interroge le couple.
De probables gauchistes victimes de l'idéologie gauchiste. Doit-on vraiment les plaindre ?
lecriminel a écrit :
21 mars 2020, 13:19
Imagine Ben92, lui s'est bien fait bananer et le paye très cher en période de confinement. Il n'a tué personne mais est enfermé dans une cellule de 20m2.

Avatar du membre
guyomette
-++
-++
Messages : 3950
Enregistré le : 19 nov. 2011, 21:31

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#10 Message par guyomette » 20 nov. 2020, 18:52

Heu... et demander une petite baisse aux bailleurs ? Notamment ceux qui ont de bons revenus ? :oops:
C'est peut-être pas le bon forum, pour de telles suggestions supposant l'immo un peu cher...
« la plupart des gens (...) croient à la pérennité de la mémoire (...) et à la possibilité de réparer (...). La vérité se situe juste à l'opposé : tout sera oublié et rien ne sera réparé.» Kundera, La Plaisanterie.

Avatar du membre
amalricu
-++
-++
Messages : 3966
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#11 Message par amalricu » 20 nov. 2020, 20:17

En 2021, pas mal de bailleurs vont se récupérer une flopée d'impayés. Ils devront ces couper un bras ou tout perdre. Et la disparition des moutons saignés à mort va leur poser un gros problème de rentrées sonnantes et trébuchantes. Le cheptel des locavies sera chétif à faire pitié.

Le nombre de procédures va imploser le système judiciaire : les recours vont avoir des semelles de plomb. Certains vont avoir des sueurs froides.

L'immobilier c'est de la bombe...à retardement.

Ca va être un sujet passionnant à suivre d'autant plus que les jeunes n'ont plus de rentrées d'argent stables pour se payer des mensualités hors de portée. Les parents ne peuvent même plus aider car ils sont souvent rincés selon la profession.

Et au vu de 2022 et de la présidentielle, le gouvernement va y aller mollo. Ça sent la cocotte minute en train de chauffer.

lavocre31
Messages : 99
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#12 Message par lavocre31 » 20 nov. 2020, 21:16

amalricu a écrit :
20 nov. 2020, 20:17
En 2021, pas mal de bailleurs vont se récupérer une flopée d'impayés. Ils devront ces couper un bras ou tout perdre. Et la disparition des moutons saignés à mort va leur poser un gros problème de rentrées sonnantes et trébuchantes. Le cheptel des locavies sera chétif à faire pitié.

Le nombre de procédures va imploser le système judiciaire : les recours vont avoir des semelles de plomb. Certains vont avoir des sueurs froides.

L'immobilier c'est de la bombe...à retardement.

Ca va être un sujet passionnant à suivre d'autant plus que les jeunes n'ont plus de rentrées d'argent stables pour se payer des mensualités hors de portée. Les parents ne peuvent même plus aider car ils sont souvent rincés selon la profession.

Et au vu de 2022 et de la présidentielle, le gouvernement va y aller mollo. Ça sent la cocotte minute en train de chauffer.
Je ne suis pas à ce point pessimiste, mais ce qui est sûr c'est qu'il y en a qui ne vont pas s'en sortir sans y laisser des plumes.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10672
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#13 Message par optimus maximus » 20 nov. 2020, 21:17

amalricu a écrit :
20 nov. 2020, 20:17
En 2021, pas mal de bailleurs vont se récupérer une flopée d'impayés. Ils devront ces couper un bras ou tout perdre. Et la disparition des moutons saignés à mort va leur poser un gros problème de rentrées sonnantes et trébuchantes. Le cheptel des locavies sera chétif à faire pitié.

Le nombre de procédures va imploser le système judiciaire : les recours vont avoir des semelles de plomb. Certains vont avoir des sueurs froides.

L'immobilier c'est de la bombe...à retardement.

Ca va être un sujet passionnant à suivre d'autant plus que les jeunes n'ont plus de rentrées d'argent stables pour se payer des mensualités hors de portée. Les parents ne peuvent même plus aider car ils sont souvent rincés selon la profession.

Et au vu de 2022 et de la présidentielle, le gouvernement va y aller mollo. Ça sent la cocotte minute en train de chauffer.
Ça sert à rien d'aller en justice. Autant prendre les devants et accorder une ristourne.

Avatar du membre
IMMOLOLO
Messages : 646
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#14 Message par IMMOLOLO » 20 nov. 2020, 21:19

Mais a part ça tout va bien dans l'immobilier :mrgreen: Envoyé Spécial (hier soir) sur France 2 "Les squatteurs"
Ils ont raisons de prendre au serieux cette situation explosive, malheureusement une fois encore trop tard.

Avatar du membre
guyomette
-++
-++
Messages : 3950
Enregistré le : 19 nov. 2011, 21:31

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#15 Message par guyomette » 20 nov. 2020, 21:33

optimus maximus a écrit :
20 nov. 2020, 21:17
amalricu a écrit :
20 nov. 2020, 20:17
En 2021, pas mal de bailleurs vont se récupérer une flopée d'impayés. Ils devront ces couper un bras ou tout perdre. Et la disparition des moutons saignés à mort va leur poser un gros problème de rentrées sonnantes et trébuchantes. Le cheptel des locavies sera chétif à faire pitié.

Le nombre de procédures va imploser le système judiciaire : les recours vont avoir des semelles de plomb. Certains vont avoir des sueurs froides.

L'immobilier c'est de la bombe...à retardement.

Ca va être un sujet passionnant à suivre d'autant plus que les jeunes n'ont plus de rentrées d'argent stables pour se payer des mensualités hors de portée. Les parents ne peuvent même plus aider car ils sont souvent rincés selon la profession.

Et au vu de 2022 et de la présidentielle, le gouvernement va y aller mollo. Ça sent la cocotte minute en train de chauffer.
Ça sert à rien d'aller en justice. Autant prendre les devants et accorder une ristourne.
Voilà c'est aussi ce qui me semblait. Mais il est vrai que la théorie de la "perte du bras" me semble excessive, une Rollex, j'dis pas...
« la plupart des gens (...) croient à la pérennité de la mémoire (...) et à la possibilité de réparer (...). La vérité se situe juste à l'opposé : tout sera oublié et rien ne sera réparé.» Kundera, La Plaisanterie.

Avatar du membre
guyomette
-++
-++
Messages : 3950
Enregistré le : 19 nov. 2011, 21:31

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#16 Message par guyomette » 20 nov. 2020, 21:35

amalricu a écrit :
20 nov. 2020, 20:17
lle, le gouvernement va y aller mollo.
C'est à dire ? :|
« la plupart des gens (...) croient à la pérennité de la mémoire (...) et à la possibilité de réparer (...). La vérité se situe juste à l'opposé : tout sera oublié et rien ne sera réparé.» Kundera, La Plaisanterie.

Avatar du membre
amalricu
-++
-++
Messages : 3966
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#17 Message par amalricu » 20 nov. 2020, 21:40

guyomette a écrit :
20 nov. 2020, 21:35
amalricu a écrit :
20 nov. 2020, 20:17
lle, le gouvernement va y aller mollo.
C'est à dire ? :|
Je pense qu'il peut pas taper du poing sur la table contre les locataires plombés incapables de payer. Ca ferait trop de droite et Manu veut la jouer au centre social toussa...ils vont nous sortir la Brigitte en dame patronnesse des gueux et des humbles...Les propriétaires vont se retrouver encore plus démunis que jamais.

J'entendais sur France info un jeune adulte de 26 ans obligé de retourner chez ses parents suite à des licenciements durant les confinements...le cheptel solvable se réduit comme peau de chagrin au niveau locatif.

Avatar du membre
clarine
-+
-+
Messages : 2219
Enregistré le : 20 juin 2015, 19:10

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#18 Message par clarine » 20 nov. 2020, 22:00

amalricu a écrit :
20 nov. 2020, 21:40
Manu veut la jouer au centre social toussa...
J'ai comme un doute, ça sent archi le roussi de ce côté-là :roll: .

Avatar du membre
amalricu
-++
-++
Messages : 3966
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#19 Message par amalricu » 20 nov. 2020, 22:02

clarine a écrit :
20 nov. 2020, 22:00
amalricu a écrit :
20 nov. 2020, 21:40
Manu veut la jouer au centre social toussa...
J'ai comme un doute, ça sent archi le roussi de ce côté-là :roll: .
Il lui reste plus que les lecteurs du Figaro magasine...il va pas aller loin avec le cheptel Fillon. Au centre, il trouvera des voix..

Avatar du membre
clarine
-+
-+
Messages : 2219
Enregistré le : 20 juin 2015, 19:10

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#20 Message par clarine » 20 nov. 2020, 22:05

Oui, ben, y'a plus personne au centre (à part Bayrou). Bon courage :lol: .

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32300
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#21 Message par ignatius » 20 nov. 2020, 22:08

guyomette a écrit :
20 nov. 2020, 18:52
Heu... et demander une petite baisse aux bailleurs ? Notamment ceux qui ont de bons revenus ? :oops:
C'est peut-être pas le bon forum, pour de telles suggestions supposant l'immo un peu cher...
Expliquez moi la logique ?
Vous louez un 90 m2 pour 1000 €, mais si votre proprio paie l'IFI votre loyer passe à 500 € ?
Et si votre RFR est supérieur à 50000 €, on applique un coefficient modulateur avec une franchise en base, donc vous payez 693 € ?
Mais pour lisser les effets de seuil, on a un mécanisme d'atténuation spécifique ?

Ou alors j'ai mal compris.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Ben92
-++
-++
Messages : 4358
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#22 Message par Ben92 » 20 nov. 2020, 23:12

optimus maximus a écrit :
20 nov. 2020, 21:17
Ça sert à rien d'aller en justice. Autant prendre les devants et accorder une ristourne.
La meilleure solution de très loin reste d'embaucher des serbes.
Avec la crise, les serbes ont de beaux jours devant eux.

Avatar du membre
guyomette
-++
-++
Messages : 3950
Enregistré le : 19 nov. 2011, 21:31

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#23 Message par guyomette » 21 nov. 2020, 00:01

ignatius a écrit :
20 nov. 2020, 22:08
guyomette a écrit :
20 nov. 2020, 18:52
Heu... et demander une petite baisse aux bailleurs ? Notamment ceux qui ont de bons revenus ? :oops:
C'est peut-être pas le bon forum, pour de telles suggestions supposant l'immo un peu cher...
Expliquez moi la logique ?
Vous louez un 90 m2 pour 1000 €, mais si votre proprio paie l'IFI votre loyer passe à 500 € ?
Et si votre RFR est supérieur à 50000 €, on applique un coefficient modulateur avec une franchise en base, donc vous payez 693 € ?
Mais pour lisser les effets de seuil, on a un mécanisme d'atténuation spécifique ?

Ou alors j'ai mal compris.
Je pense que vous avez fort bien compris. Je comprends très bien ta logique, qui consiste à dire, calculette en main, que "ce n'est pas possible". Et pourtant, n'importe quel bailleur qui ne dépend pas d'une loc pour vivre, et qui couvrira aussi ses frais, aura effectivement intérêt à s'adapter au temps présent plutôt qu'à la jouer huissiers et procès. Et si c'est un multiproprio je ne vois pas la gravité s'il doit liquider un bien et que, la chose se multipliant, cela fasse un peu baisser l'immo. Mais il est vrai que nous ne sommes ici "que" sur Bulle Immo org, je comprends que ça choque.
« la plupart des gens (...) croient à la pérennité de la mémoire (...) et à la possibilité de réparer (...). La vérité se situe juste à l'opposé : tout sera oublié et rien ne sera réparé.» Kundera, La Plaisanterie.

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1978
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#24 Message par ProfGrincheux » 21 nov. 2020, 00:51

@guyomette: Le locataire n’est pas censé connaître les revenus du propriétaire. Un particulier n’est obligé de communiquer ses revenus qu’au fisc. S’il les communique à un tiers, c’est qu’il y a un intérêt pour lui à le faire. Le propriétaire n’a à priori aucun intérêt à communiquer ses revenus au locataire.

Un bail est un contrat de droit privé, l’Etat doit le faire respecter, point barre. Il ne doit pas le modifier sauf non-conformité à la réglementation en vigueur. Or il n’y a pas de réglementation permettant de faire ce que vous décrivez. Et je pense qu’une loi passée en ce sens serait inconstitutionnelle car contraire à la liberté de contracter.

Il est souvent très mal vécu par un locataire de devoir fournir des renseignements sur ses revenus et de de devoir trouver une caution pour pouvoir signer le bail. Cette demande du bailleur
est conséquence de la difficulté qu’il aura à récupérer les impayés d’un locataire insolvable ( le locataire solvable ne pose pas de problème ). Le candidat-locataire peut d’ailleurs refuser de communiquer ses revenus, dans ces conditions le bailleur n’est pas obligé de retenir sa candidature. De toutes façons la GLI ne joue pas si la vérification n’est pas faite à la signature du bail.

Si les locataires étaient expulsés au bout d’un mois d’impayés, ils auraient moins besoin de communiquer des informations relatives à leur solvabilité. La protection du locataire dans la loi française a un coût......

L’Etat n’a jamais voulu mettre en place une vraie garantie loyers impayées universelle et publique, pourtant en théorie comprise dans la loi ALUR. La façon la plus propre de le faire serait dans un premier temps de mettre une cotisation de 5% (peut être moins, c’est, je crois, le taux des primes d’assurance GLI) sur tous les loyers, mais ça finirait par se répercuter. Dans un second temps, ce serait trop tentant de frauder et les impayés exploseraient.

Il y aurait une autre solution: un service public du logement ultra-social mais ça serait encore plus cher. Ça existe pour les étudiants ça s’appelle le CROUS.

Dans la situation actuelle, si on est vraiment insolvable, il y a le filet de sécurité: RSA, loyers payés par la CAF, etc.... Ce n’est pas une honte. Mais il faut louer un bien dont le loyer peut être couvert par des petits revenus. Les trucs de Pazuzu sont comme ça si je comprends bien.

Ensuite, oui, l’immobilier est cher. Plus à l’achat encore qu’en location. Enfin ce n’est pas cher partout. Il y a des endroits où c’est rentable de louer des T1 à des tarifs ultra-sociaux.

@optimus: En cas d’impayés, il faut évidemment envoyer l’huissier, puis aller en justice. Même si la procédure est interminable, elle aboutit toujours. Il ne faut surtout pas accorder de ristourne. S’il y a impayés c’est que le locataire est insolvable.... S’il propose une régularisation partielle c’est pour gagner du temps.
Le but du bailleur est de récupérer son bien légalement au plus vite. D’ailleurs vous croyez que l’assurance loyers impayés joue si le propriétaire ne fait pas due diligence?

NB: je ne suis pas propriétaire-bailleur.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1978
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#25 Message par ProfGrincheux » 21 nov. 2020, 01:03

guyomette a écrit :
21 nov. 2020, 00:01
ignatius a écrit :
20 nov. 2020, 22:08
guyomette a écrit :
20 nov. 2020, 18:52
Heu... et demander une petite baisse aux bailleurs ? Notamment ceux qui ont de bons revenus ? :oops:
C'est peut-être pas le bon forum, pour de telles suggestions supposant l'immo un peu cher...
Expliquez moi la logique ?
Vous louez un 90 m2 pour 1000 €, mais si votre proprio paie l'IFI votre loyer passe à 500 € ?
Et si votre RFR est supérieur à 50000 €, on applique un coefficient modulateur avec une franchise en base, donc vous payez 693 € ?
Mais pour lisser les effets de seuil, on a un mécanisme d'atténuation spécifique ?

Ou alors j'ai mal compris.
Je pense que vous avez fort bien compris. Je comprends très bien ta logique, qui consiste à dire, calculette en main, que "ce n'est pas possible". Et pourtant, n'importe quel bailleur qui ne dépend pas d'une loc pour vivre, et qui couvrira aussi ses frais, aura effectivement intérêt à s'adapter au temps présent plutôt qu'à la jouer huissiers et procès. Et si c'est un multiproprio je ne vois pas la gravité s'il doit liquider un bien et que, la chose se multipliant, cela fasse un peu baisser l'immo. Mais il est vrai que nous ne sommes ici "que" sur Bulle Immo org, je comprends que ça choque.
Ça ne fera pas seulement baisser l’immobilier. Ça fera fuir toute personne sensée ayant le projet de devenir propriétaire-bailleur. Ça retardera les travaux d’amélioration dans le parc locatif privé.

A la longue ça degradera l’offre. Vous ne le croyez pas? Vous n’avez pas vu dans les années 80 les infâmes daubes qu’étaient les apparts parisiens loués sous le régime de la Loi de 1948?
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32300
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#26 Message par ignatius » 21 nov. 2020, 06:46

C'est surtout que c'est juste inconstitutionnel, incohérent, en total désaccord avec la règle du secret fiscal, économiquement désastreux.
Mais on est sur bulle immo alors rien ne m'étonne.

On pourrait également coupler cette mesure "de bon sens" avec une double Imposition aux loyers fictifs pour les bailleurs qui n'ont plus de crédit tant qu'on y est.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 8201
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#27 Message par Bidibulle » 21 nov. 2020, 07:15

Faut pas toucher au grisbi de papa Ignatius.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Avatar du membre
amalricu
-++
-++
Messages : 3966
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#28 Message par amalricu » 21 nov. 2020, 07:33

Augmentation des demandes de RSA, des aides alimentaires, des demandes d'aides aux associations logement, des faillites d'entreprises....et on est qu'en haut du toboggan. Des personnes jusqu'alors protégées par leur activité professionnelle plongent dans la précarité. Quant aux jeunes, ils se mangent la première marche de la pyramide de Ponzi.

Le locataire solvable va se faire rare, très rare...

Je ne sais pas ce qu'une loi sur la divulgation des revenus des propriétaires changera quoi que ce soit, mais ça va tanguer.

On va peut être atteindre le désarroi des loueurs à touristes....qui ne voient plus rien venir tandis que les banquiers les relancent pour honorer leurs traites...sans compter les charges diverses qui cavalent.
Selon Franceinfo , les ADIL (Agences Départementales pour l’Information sur le Logement) ont enregistré une hausse de 15 % d’appels à l’aide en plus, sur le mois d’octobre. Tandis que France 2 affirme que le nombre de loyers impayés a doublé en octobre.Ces associations craignent que le nombre de loyers impayés continue d’augmenter de façon exponentielle. Interrogé sur Franceinfo, Eddie Jacquemart, président de la Confédération nationale du logement, tire la sonnette d’alarme : « Si on ne fait pas quelque chose maintenant, on va vers la catastrophe l’année prochaine. Il faut une année zéro en termes d’augmentations des loyers et une année zéro en termes d’expulsions locatives ».
https://angers.maville.com/actu/actudet ... 9_actu.Htm
Modifié en dernier par amalricu le 21 nov. 2020, 07:39, modifié 1 fois.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32300
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#29 Message par ignatius » 21 nov. 2020, 07:38

Bidibulle a écrit :
21 nov. 2020, 07:15
Faut pas toucher au grisbi de papa Ignatius.
Rien à voir.
Il suffit juste de réfléchir un peu sur le bien-fondé de la proposition.
À la rigueur tu peux augmenter la fiscalité des revenus fonciers.

Si on applique ce "truc", que va faire le locataire ?
Il va chercher le bailleur le moins riche, pour avoir un loyer le plus faible possible.
Et ensuite le locataire est dépendant des fluctuations de fortune de son bailleur ?

Sur un étage avec 5 apparts identiques, tu auras 5 tarifs très différents, dans des proportions bien plus importantes qu'actuellement ?

Et donc les meilleurs locataires auront les loyers les plus faibles. Un truc fait pour les riches locataires. :lol:
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
Madi94
-+
-+
Messages : 2281
Enregistré le : 13 oct. 2009, 10:25

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#30 Message par Madi94 » 21 nov. 2020, 07:42

ignatius a écrit :
21 nov. 2020, 06:46
C'est surtout que c'est juste inconstitutionnel, incohérent, en total désaccord avec la règle du secret fiscal, économiquement désastreux.
Mais on est sur bulle immo alors rien ne m'étonne.

On pourrait également coupler cette mesure "de bon sens" avec une double Imposition aux loyers fictifs pour les bailleurs qui n'ont plus de crédit tant qu'on y est.
C'est pourtant ce qui se faisait en Angleterre à mon époque. Il vaut mieux un peu que rien du tout.

Une collègue (en centre d'appels, le boulot de tout francophone in the UK qui ne maîtrise pas la langue) en logement social payant son loyer par intermittence. Après 6 mois de galère, son bailleur lui a proposé de baisser son loyer. Montant étudié en fonction de ses revenus + autres charges (mère célibataire avec enfant à charge) un reel soulagement pour elle...
6 mois après, ils ont augmenté son loyer. Explication donnée : comme vous payez régulièrement, on pense
que vous aller pouvoir payer un peu plus. :lol: ça, ça ne lui a pas plu: elle râlait au bureau en disant qu'elle allait recommencer à faire des impayés.

Mis à part cet exemple là, y'en a pourtant qui suivrait les règles. Et l'allègement temporaire de loyer serait une vraie aide.
Par contre fixer le loyer en fonction des revenus du proprio c'est aberrant. Uniquement en fonction des revenus du locataire.

Avatar du membre
saturne
-+
-+
Messages : 2010
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#31 Message par saturne » 21 nov. 2020, 08:21

La grève des loyers... :mrgreen:
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

lavocre31
Messages : 99
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#32 Message par lavocre31 » 21 nov. 2020, 09:15

ignatius a écrit :
21 nov. 2020, 06:46
C'est surtout que c'est juste inconstitutionnel, incohérent, en total désaccord avec la règle du secret fiscal, économiquement désastreux.
Mais on est sur bulle immo alors rien ne m'étonne.

On pourrait également coupler cette mesure "de bon sens" avec une double Imposition aux loyers fictifs pour les bailleurs qui n'ont plus de crédit tant qu'on y est.
La cigale vit bien mieux que la fourmis dans ce pays d'assistés.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21913
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#33 Message par kamoulox » 21 nov. 2020, 09:35

Les nouveaux modes de travail rebattent les cartes de l'immobilier des entreprises
Bureaux retrouvés "vides" suite à la mise en place du télétravail, besoin de marge de manoeuvre économique, elles sont aujourd'hui 76% à envisager une évolution de leurs surfaces actuelles, à court/moyen terme, et pour 71% d'entre elles une réduction de m².

https://www.decision-achats.fr/Thematiq ... 354127.htm

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32300
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#34 Message par ignatius » 21 nov. 2020, 09:40

kamoulox a écrit :
21 nov. 2020, 09:35
Pour l’immobilier de bureau, 76% des entreprises vont déménager à court et moyen terme.
71% iront dans des bureaux plus petits
C'est la révolution télétravail qui est en marche.
L'amorce d'une future reprise en V. 8)
Par contre effectivement l'immobilier de bureau risque de se casser la gu...
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32300
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#35 Message par ignatius » 21 nov. 2020, 09:48

On le voit d'ailleurs au quotidien.
Finies les réunions à droite à gauche toute la journée, on peut tout faire de son bureau ou éventuellement chez soi.

Exemple d'une de mes journées cette semaine (au bureau) :
Réunion de direction à 9h.
Visio nationale à 10 h
Suite réunion à 11h.
Groupe de travail en audio à 14h30.
Fin du GT à 16h30.

Et ensuite j'ai pu bosser dans mon bureau.

En temps normal, j'aurais dû caler tout cela sur quasiment 2 jours, avec déplacement à Paris, et sans pouvoir bosser après.

Les remboursements de frais de déplacement vont également s'effondrer.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
amalricu
-++
-++
Messages : 3966
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#36 Message par amalricu » 21 nov. 2020, 09:52

ignatius a écrit :
21 nov. 2020, 09:40
kamoulox a écrit :
21 nov. 2020, 09:35
Pour l’immobilier de bureau, 76% des entreprises vont déménager à court et moyen terme.
71% iront dans des bureaux plus petits
C'est la révolution télétravail qui est en marche.
L'amorce d'une future reprise en V. 8)
Par contre effectivement l'immobilier de bureau risque de se casser la gu...
En effet, la SNCF tire la tronche avec ces salarié.e.s qui diminuent leurs déplacements....

Putain cette crise est fascinante...une accélération brutale des tendances en latence depuis des années.

Les bailleurs de commerces et de locataires vont aussi pleurer : on ne tond pas un oeuf....ceux qui tiraient leurs revenus de ces locations vont rabaisser leurs exigences.

de plus, c'est pas bon pour les prix de l'immobilier : des rues avec des devantures de commerces fermées....effet quartier fantôme...l'effet "commerces à proximité" aura fait un gros flop...
Modifié en dernier par amalricu le 21 nov. 2020, 09:53, modifié 1 fois.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21913
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#37 Message par kamoulox » 21 nov. 2020, 09:53

Un cousin passe des entretiens en ce moment par visio pour une boîte de issy les moulineaux.

Il était intéressé par le poste car 100% télétravail, et ils ont postés l’annonce en province.
Lui qui habite par chez moi c’est bien tombé.

Gestion base de données.

Il bossait dans un groupe où ils vendent des pierres tombales en cdd et avec la crise ça s’est effondré. La crémation explose donc... pôle emploi.

Avatar du membre
amalricu
-++
-++
Messages : 3966
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#38 Message par amalricu » 21 nov. 2020, 09:54

kamoulox a écrit :
21 nov. 2020, 09:53
Un cousin passe des entretiens en ce moment par visio pour une boîte de issy les moulineaux.

Il était intéressé par le poste car 100% télétravail, et ils ont postés l’annonce en province.
Lui qui habite par chez moi c’est bien tombé.

Gestion base de données.

Il bossait dans un groupe où ils vendent des pierres tombales en cdd et avec la crise ça s’est effondré. La crémation explose donc... pôle emploi.
Même la mort n'est plus rentable....pourtant un marché captif....quelle époque...

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32300
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#39 Message par ignatius » 21 nov. 2020, 09:54

kamoulox a écrit :
21 nov. 2020, 09:53
Il bossait dans un groupe où ils vendent des pierres tombales en cdd et avec la crise ça s’est effondré. La crémation explose donc... pôle emploi.
Une pierre tombale en cdd, on te la retire au bout d'un an, c'est ça ? :mrgreen:
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21913
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#40 Message par kamoulox » 21 nov. 2020, 09:57

ignatius a écrit :
21 nov. 2020, 09:54
kamoulox a écrit :
21 nov. 2020, 09:53
Il bossait dans un groupe où ils vendent des pierres tombales en cdd et avec la crise ça s’est effondré. La crémation explose donc... pôle emploi.
Une pierre tombale en cdd, on te la retire au bout d'un an, c'est ça ? :mrgreen:
:mrgreen: Mon cousin en cdd t’as compris!!
Mais j’ai rigolé :mrgreen:

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21913
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#41 Message par kamoulox » 21 nov. 2020, 10:00

amalricu a écrit :
21 nov. 2020, 09:54
kamoulox a écrit :
21 nov. 2020, 09:53
Un cousin passe des entretiens en ce moment par visio pour une boîte de issy les moulineaux.

Il était intéressé par le poste car 100% télétravail, et ils ont postés l’annonce en province.
Lui qui habite par chez moi c’est bien tombé.

Gestion base de données.

Il bossait dans un groupe où ils vendent des pierres tombales en cdd et avec la crise ça s’est effondré. La crémation explose donc... pôle emploi.
Même la mort n'est plus rentable....pourtant un marché captif....quelle époque...
On a interdit aux gens de se recueillir et ont eu du mal à s’arranger avec la famille pour la pierre tombale et tout les a côtés (ça coûte une blinde)
Donc ça fini en crémation. Et chez un concurrent qui le fait.
Donc quand tu vends beaucoup moins de pierres, de plaques de fleurs etc forcément au bout d’un moment...

J’étais étonné je pensais qu’ils allaient le passer en cdi avec la crise et les morts. Tu parles...
et il s eu accès aux chiffres ça se casse vraiment la gueule.

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5568
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#42 Message par Ave » 21 nov. 2020, 10:02

Je ne savais pas que les expulsions sans relongement étaient interdites pendant la crise sanitaire. J'ai une copine qui a un Scellier ou similaire en province géré par Foncia. Le locataire ne paye pas depuis presque le début. On lui disait de ne pas s'inquiéter car la garantie loyer impayé couvrait, sauf que là la garantie ne paye plus parce que la banque de France a annulé la dette (surendettement) et le locataire devrait se faire expulser mais si c'est interdit...en attendant elle ne touche plus les loyers et doit rembourser le crédit. Elle n'a pas de salaire mirobolant et est célibataire, et locataire elle même à Paris.
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
amalricu
-++
-++
Messages : 3966
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#43 Message par amalricu » 21 nov. 2020, 10:07

Ave a écrit :
21 nov. 2020, 10:02
Je ne savais pas que les expulsions sans relongement étaient interdites pendant la crise sanitaire. J'ai une copine qui a un Scellier ou similaire en province géré par Foncia. Le locataire ne paye pas depuis presque le début. On lui disait de ne pas s'inquiéter car la garantie loyer impayé couvrait, sauf que là la garantie ne paye plus parce que la banque de France a annulé la dette (surendettement) et le locataire devrait se faire expulser mais si c'est interdit...en attendant elle ne touche plus les loyers et doit rembourser le crédit. Elle n'a pas de salaire mirobolant et est célibataire, et locataire elle même à Paris.
Voila pourquoi je m'emmerderais jamais à faire du locatif si j'en avais les moyens...je préfère miser sur la bourse...

Un toit pour moi et basta....

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32300
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#44 Message par ignatius » 21 nov. 2020, 10:17

Ave a écrit :
21 nov. 2020, 10:02
Je ne savais pas que les expulsions sans relongement étaient interdites pendant la crise sanitaire. J'ai une copine qui a un Scellier ou similaire en province géré par Foncia. Le locataire ne paye pas depuis presque le début. On lui disait de ne pas s'inquiéter car la garantie loyer impayé couvrait, sauf que là la garantie ne paye plus parce que la banque de France a annulé la dette (surendettement) et le locataire devrait se faire expulser mais si c'est interdit...en attendant elle ne touche plus les loyers et doit rembourser le crédit. Elle n'a pas de salaire mirobolant et est célibataire, et locataire elle même à Paris.
Un pigeon du Scellier clé en main.
Parisienne , scellier en province.
Je parie que ce n'est même pas elle qui a choisi son locataire.
De toute façon à quelques centaines de kilomètres, c'est impossible à gérer.
Un locataire qui paie pas, même avec une garantie, je m'inquièterais quand même un peu.

En général, la BDF fait payer en priorité les dettes de logement (bien avant les impôts).
Donc là on a affaire à une procédure de rétablissement personnel, ce qui signifie que :
le reste à vivre calculé par la BDF est négatif une fois toutes les charges payées.
Bref un locataire qui n'aurait jamais été choisi par un propriétaire si celui ci avait fait le taff lui même.
Sauf accident de la vie bien entendu, qui peut arriver à tout le monde.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32300
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#45 Message par ignatius » 21 nov. 2020, 10:18

amalricu a écrit :
21 nov. 2020, 10:07
Ave a écrit :
21 nov. 2020, 10:02
Je ne savais pas que les expulsions sans relongement étaient interdites pendant la crise sanitaire. J'ai une copine qui a un Scellier ou similaire en province géré par Foncia. Le locataire ne paye pas depuis presque le début. On lui disait de ne pas s'inquiéter car la garantie loyer impayé couvrait, sauf que là la garantie ne paye plus parce que la banque de France a annulé la dette (surendettement) et le locataire devrait se faire expulser mais si c'est interdit...en attendant elle ne touche plus les loyers et doit rembourser le crédit. Elle n'a pas de salaire mirobolant et est célibataire, et locataire elle même à Paris.
Voila pourquoi je m'emmerderais jamais à faire du locatif si j'en avais les moyens...je préfère miser sur la bourse...

Un toit pour moi et basta....
Le locatif c'est bien à condition de s'en occuper soi même.
Si pour certains faire du locatif c'est signer un papier à sa banque, ils se trompent lourdement, et y laissent souvent des plumes (de pigeon).
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1978
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#46 Message par ProfGrincheux » 21 nov. 2020, 11:20

amalricu a écrit :
21 nov. 2020, 10:07
Ave a écrit :
21 nov. 2020, 10:02
Je ne savais pas que les expulsions sans relongement étaient interdites pendant la crise sanitaire. J'ai une copine qui a un Scellier ou similaire en province géré par Foncia. Le locataire ne paye pas depuis presque le début. On lui disait de ne pas s'inquiéter car la garantie loyer impayé couvrait, sauf que là la garantie ne paye plus parce que la banque de France a annulé la dette (surendettement) et le locataire devrait se faire expulser mais si c'est interdit...en attendant elle ne touche plus les loyers et doit rembourser le crédit. Elle n'a pas de salaire mirobolant et est célibataire, et locataire elle même à Paris.
Voila pourquoi je m'emmerderais jamais à faire du locatif si j'en avais les moyens...je préfère miser sur la bourse...

Un toit pour moi et basta....
J’avais les moyens de garder ma seconde RP et de la mettre sur le marché locatif. Un T5 duplex dans une banlieue chère de grande ville de province, 3k€/m2. J’ai vendu, soldé un crédit de 240k et placé le surplus ailleurs.
Garder mon bien aurait été à peu près équivalent à l’acheter à crédit sans frais de transaction. J’ai trouvé plus avantageux de rembourser mon emprunt. Si je n’avais pas eu d’emprunt j’aurais peut-être réfléchi différemment. Ayant encore un crédit sur le dos j’ai préféré me désendetter. Le nouveau propriétaire a acheté pour y habiter. Je m’en fiche bien d’ailleurs pourquoi il a acheté. Sauf qu’il ne l’aurait pas acheté à 3k€/m2 en tant qu’investisseur.

Le problème est qu’il y a besoin que des gens achètent des biens locatifs à crédit pour que le parc locatif se renouvelle et qu’il y ait du locatif neuf. J’ai été locataire comme tout le monde en début de carrière quand on s’installe pour un ou deux ans. Le mieux - et de loin, c’est le neuf. Le pire c’est l’ancien décoté. Parce que les propriétaires font le minimum en travaux.

L’imposition sur le revenu plus la CSG en France, c’est déjà une imposition très élevée pour les revenus salariaux et fonciers, qu’on le veuille ou non, et le capital foncier est la seule forme de capital à être taxée. Je vous explique, c’est très simple. Si TMI=30% et CSG=17.2%, taux marginal d’imposition des revenus fonciers =47.2%. Si TMI=45% le taux marginal est 62.2%. Je suis dans la tranche à 30% et n’en sortirai jamais sans changement de barème ou réforme des retraites menée par le FMI. Acheter avec levier un actif à 4% de rendement brut dans ces conditions = NON. C’est vraiment pas très compliqué. Il faut être non imposable pour que ça ait éventuellement un sens mais un propriétaire bailleur non imposable n’a à priori pas les reins assez solides. Je ne dis pas qu’il n’y a pas de façon de faire de l’immobilier locatif mais il faut aller dans des marchés de niche, LMNP, Malraux ou immobilier très décoté. Ce qui est un peu sportif. C’est un hobby comme un autre.

S’il y a des gens pour se lancer dans l’immobilier locatif avec effet de levier, c’est leur problème. Juste que j’espère qu’il n’y en a pas trop. Sinon le peuple français va avoir des banques sur les bras.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

Avatar du membre
amalricu
-++
-++
Messages : 3966
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#47 Message par amalricu » 21 nov. 2020, 11:33

ProfGrincheux a écrit :
21 nov. 2020, 11:20
amalricu a écrit :
21 nov. 2020, 10:07
Ave a écrit :
21 nov. 2020, 10:02
Je ne savais pas que les expulsions sans relongement étaient interdites pendant la crise sanitaire. J'ai une copine qui a un Scellier ou similaire en province géré par Foncia. Le locataire ne paye pas depuis presque le début. On lui disait de ne pas s'inquiéter car la garantie loyer impayé couvrait, sauf que là la garantie ne paye plus parce que la banque de France a annulé la dette (surendettement) et le locataire devrait se faire expulser mais si c'est interdit...en attendant elle ne touche plus les loyers et doit rembourser le crédit. Elle n'a pas de salaire mirobolant et est célibataire, et locataire elle même à Paris.
Voila pourquoi je m'emmerderais jamais à faire du locatif si j'en avais les moyens...je préfère miser sur la bourse...

Un toit pour moi et basta....
J’avais les moyens de garder ma seconde RP et de la mettre sur le marché locatif. Un T5 duplex dans une banlieue chère de grande ville de province, 3k€/m2. J’ai vendu, soldé un crédit de 240k et placé le surplus ailleurs.
Garder mon bien aurait été à peu près équivalent à l’acheter à crédit sans frais de transaction. J’ai trouvé plus avantageux de rembourser mon emprunt. Si je n’avais pas eu d’emprunt j’aurais peut-être réfléchi différemment. Ayant encore un crédit sur le dos j’ai préféré me désendetter. Le nouveau propriétaire a acheté pour y habiter. Je m’en fiche bien d’ailleurs pourquoi il a acheté. Sauf qu’il ne l’aurait pas acheté à 3k€/m2 en tant qu’investisseur.

Le problème est qu’il y a besoin que des gens achètent des biens locatifs à crédit pour que le parc locatif se renouvelle et qu’il y ait du locatif neuf. J’ai été locataire comme tout le monde en début de carrière quand on s’installe pour un ou deux ans. Le mieux - et de loin, c’est le neuf. Le pire c’est l’ancien décoté. Parce que les propriétaires font le minimum en travaux.

L’imposition sur le revenu plus la CSG en France, c’est déjà une imposition très élevée pour les revenus salariaux et fonciers, qu’on le veuille ou non, et le capital foncier est la seule forme de capital à être taxée. Je vous explique, c’est très simple. Si TMI=30% et CSG=17.2%, taux marginal d’imposition des revenus fonciers =47.2%. Si TMI=45% le taux marginal est 62.2%. Je suis dans la tranche à 30% et n’en sortirai jamais sans changement de barème ou réforme des retraites menée par le FMI. Acheter avec levier un actif à 4% de rendement brut dans ces conditions = NON. C’est vraiment pas très compliqué. Il faut être non imposable pour que ça ait éventuellement un sens mais un propriétaire bailleur non imposable n’a à priori pas les reins assez solides. Je ne dis pas qu’il n’y a pas de façon de faire de l’immobilier locatif mais il faut aller dans des marchés de niche, LMNP, Malraux ou immobilier très décoté. Ce qui est un peu sportif. C’est un hobby comme un autre.

S’il y a des gens pour se lancer dans l’immobilier locatif avec effet de levier, c’est leur problème. Juste que j’espère qu’il n’y en a pas trop. Sinon le peuple français va avoir des banques sur les bras.
Démonstration précise en effet....et vous avez évité les emmerdements et le temps perdu avec un mauvais payeur. Préjudices inestimables.

L'argent à la banque est plus reposant.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22750
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#48 Message par lecriminel » 21 nov. 2020, 11:39

ProfGrincheux a écrit :
21 nov. 2020, 00:51
Un bail est un contrat de droit privé, l’Etat doit le faire respecter, point barre.
point de vue rigide, c'est un bail signé dans certaines conditions (que les 2 signataires croyaient inamovibles)
crois tu que l'Etat va obliger les assurances à payer ce qu'ils doivent à leurs clients ayant souscrit des primes contre les pandémies ? Dis qu'on est dans un état de droit, pendant qu tu y es.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22750
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#49 Message par lecriminel » 21 nov. 2020, 11:43

ProfGrincheux a écrit :
21 nov. 2020, 01:03

Ça ne fera pas seulement baisser l’immobilier. Ça fera fuir toute personne sensée ayant le projet de devenir propriétaire-bailleur. Ça retardera les travaux d’amélioration dans le parc locatif privé.

A la longue ça degradera l’offre. Vous ne le croyez pas? Vous n’avez pas vu dans les années 80 les infâmes daubes qu’étaient les apparts parisiens loués sous le régime de la Loi de 1948?
quand on voit l'état du parc immobilier parisien entier, on comprend que contrairement au mythe du lobby UNPI, ce ne sont pas les loyers trop bas, mais les prix trop chers qui impliquent un mauvais entretien. Toi qui as l'air d'avoir une dent contre les abris de fortune, souhaites tu qu'on mette une limite aux prix ?
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1978
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#50 Message par ProfGrincheux » 21 nov. 2020, 11:43

Sur le fond je suis d’accord avec ignatius et amalricu. Acheter à crédit un actif, c’est vouloir jouer sur l’effet de levier. Le levier vient toujours avec des risques. Gérer activement ces risques quand ils se matérialisent est l’unique façon d’éviter que l’effet de levier ne devienne effet massue. Dans l’immobilier locatif, le risque principal c’est les impayés.
C’est quand même ahurissant que ce soient des fonctionnaires qui doivent expliquer cette trivialité sur un forum.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

Répondre