Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Avatar du membre
divorce
Messages : 337
Enregistré le : 19 oct. 2010, 17:31

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#101 Message par divorce » 21 nov. 2020, 20:58

ProfGrincheux a écrit :
21 nov. 2020, 18:45
divorce a écrit :
21 nov. 2020, 17:44
Je pense qu'il faut revenir à l'essentiel : l'immobilier, c'est fait pour loger des gens et des activités économiques. Ce n'est pas un support d'investissement ni une ressource financière (assise sur les DDM) pour les collectivités territoriales.
Le problème est que tout actif est potentiellement un support d'investissement. La seule façon de faire en sorte que l'immobilier ne soit plus un support d'investissement est de ramener sa valeur à zéro. La méthode saturne en gros. Mais ca demande des mesures extraordinaires, c'est à dire révolutionnaires, si on veut le faire vite. Ou des circonstances extraordinaires comme la fin de la 2e guerre mondiale.

Autre voie: on peut aussi essayer de supprimer la notion d'investissement. Cette idée n'a été essayée nulle part. Même saturne ne va pas aussi loin. Dit comme ça, ça a l'air dingue. Mais notre monde semblerait dingue à nos
ancêtres 4 générations avant nous.
On peut décomposer l'immobilier en 2 composantes : le bâti et le terrain.

Bâtir, ça coute 1500€ du mètre carré, ça a une durée de vie (amortissement) de 30 ans = 4€ par m2 et par mois. (c'est du grosso modo, ça va de 2€ à 6€ ). L'immobilier n'aura jamais une valeur 0. (même un squat a une valeur d'usage : l'occupant doit boucher les trous / changer les bâches régulièrement - consacrer du temps à l'entretien).
Donner une valeur démesurée de fait au foncier est quelque chose qui est en train de détruire notre société.
Mais il ne faut pas se tromper, l'immobilier aura toujours besoin d'investisseurs.

Avatar du membre
divorce
Messages : 337
Enregistré le : 19 oct. 2010, 17:31

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#102 Message par divorce » 21 nov. 2020, 21:13

alexlyon a écrit :
21 nov. 2020, 19:47
Loger des gens, ça veut dire payer un loyer.
Et non pas être propriétaire.

C'est comme le travail (être locataire de sa vie pro) vs le capital (faire travailler les gens pour soi).
Pas forcément : dans le passé il y a eu des mouvements de fond encourageant les citoyens à bâtir ou acquérir leur logement. ( tout comme les gens qui montent leur boite ne le font pas pour se reposer en regardant les autres bosser : en général le créateur d'une boite, c'est celui qui bosse le plus).
Le capitalisme, c'est l'espoir de bénéfices futurs. Un capitaliste qui investit dans un champs, dans une usine, il espère (et la société espère) des récoltes et des produits manufacturés. Celui qui investit aujourd'hui dans de l'immobilier, dans les conditions actuelles, ne crée aucune richesse future. (en fait, c'est pas totalement vrai : il y a une part marginale de création de richesse : le logement "physique". Mais la valeur spéculative est quand même largement plus importante).

Avatar du membre
divorce
Messages : 337
Enregistré le : 19 oct. 2010, 17:31

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#103 Message par divorce » 21 nov. 2020, 21:16

ProfGrincheux a écrit :
21 nov. 2020, 20:10
@divorce: votre point de vue est intéressant mais il y a un gros hic. Les municipalités (ou collectivités locales) deviendraient totalement maîtresses du jeu. Il faut donc les supposer non corrompues.
une autre manière de voir les choses est de dire que ça aurait le mérite de séparer les responsabilités : aux collectivités locales de gérer la mise en oeuvre avec une large autonomie - à l'état de contrôler. Aujourd'hui, l'état est juge et partie.

Avatar du membre
saturne
-+
-+
Messages : 2010
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#104 Message par saturne » 21 nov. 2020, 22:13

ProfGrincheux a écrit :
21 nov. 2020, 16:20
saturne a écrit :
21 nov. 2020, 15:09
Le droit de superficie..... emphytéose,,, tout est déjà inventé.. Mais on tente depuis 40 de le faire disparaître,
https://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_de_superficie
https://www.lexology.com/library/detail ... 0467c6a2b4
https://aurelienbamde.com/2020/09/16/la ... uperficie/

Autrement, couper dans toutes les subventions et laisser couler les bailleurs particuliers. Oh ! C'est le marché !
Pourquoi pas?

Problème concret: Comment obtenir le consentement démocratique des particuliers que tu ratiboiseras?
En y allant doucement, mais fermement :mrgreen:
En ratiboisant d'abord les subventions qui profitent aux bailleurs et banquiers, et seulement ensuite, celles qui profitent aux locataires (?) ou aux accédants.

Pour les seconds, il n'y a pas a les convaincre; la baisse du coût de logement augmente le pouvoir d'achat. Y goûter c'est en redemander. Et la façon de procéder, c'est les laisser y trouver leur intérêt et ce faisant, ils se chargeront tous seuls de relever la grandeur de la France, hein :D

Pour les premiers, qui ne rêvent que de l'offre et la demande, leurs voeux sont tous concédés !
Et puis, les bailleurs sont des entrepreneurs hors-pairs; ils savent qu'un locataire heureux est plus rentable qu'un locataire qui rêve de vous ratiboiser le chef. Il n'y a rien à leur expliquer, Ils en veulent mais ne savent pas demander, Donc on leur donne ,

Enfin, n'allons pas donner de l'importance à ce qui n'en a pas, sauf dans nos rêves humides. Tous ces proprios particuliers, une fois "libres" (comme le marché) ne pèsent rien: zéro électoralement, zéro en tant qu'entrepreneurs, et zéro en termes de lobbying,
En réalité, ce seront les grosses boîtes qui parleront pour eux aux pouvoirs publics (ils applaudiront), et qui viendront à leur rescousse après le tarissement des subventions publiques (ils leur feront la cour). Par exemple, on aura des grosses boîtes avec des milliers d'immeubles partout dans le monde, qui offriront à ces entrepreneurs de se joindre à elles, en apportant leur immeuble, de devenir actionnaires ou participants de leurs sociétés, Quelle réussite, il seront devenus Actionnaires. Et tout ça contre un somme symbolique accompagnée d'un magnifique papier où il est dit que leur trésor vaut des miyons. Ce sera signé, noir sur blanc, et même devant notaire. Voilà, ils seront Actionnaires,

Affaire terminée,


Laisser des entreprises racheter à prix cassés et les laisser réorganiser un marché tenu par des pros, de gros acteurs, en concurrence avec les bailleurs de parcs semi- ou public. Un éventail de vrais interlocuteurs professionnels avec qui les pouvoirs publics pourront mettre en place des stratégies de moyen long-terme cohérentes, et non pas laissées entre les mains de particuliers,
Pourquoi pas? Quelle forme juridique prendraient ces sociétés foncières? Pourquoi les foncières ont elles déserté le marché immobilier résidentiel au cours des années 1990?
Réponse; parce que le "marché" est noyauté, subventionné, par les impots, par des amateurs, et par les politiques ?

Donc, si on restaure le marché de façon à ce qu'il existe, eh bien, ça veut dire qu'il y a un marché à prendre,

Et un sacré marché, en plus, A côté de celui qu'avaient entrevu Thatcher, Reagan, et Mitterrand et toute la clique des années 80, le marché de 2020 en est plusieurs fois le multiple, Alors restaurez le marché, achetez du pop-corn et laissez-faire: les meilleurs vont gagner, Et la société toute entière aussi,
Reinstaurer l'interdiction aux fonctionnaires de toute activité lucrative. y compris, et surtout immobilière

Est ce que être propriétaire-occupant est une activité lucrative? Est ce que tu l'interdis aux retraités de la fp?

Mais je ne leur interdis rien ! Je leur demande seulement de s'organiser entre eux, mais à la marge du marché, qu'ils exploitent l'avantage de leur statut pour se cuisiner à la sauce qu'ils voudront, mais entre eux, et en maintenant une claire incompatibilité entre la vie de fonctionnaire et la vie des gens normaux,

On leur a donné un Statut, qu'ils se démerdent avec, et prouvent leur savoir-faire, mais s'ils s'avisent d'en sortir, on les ratiboise. Physiquement.
Poser la question comme vous la sous-entendez, à savoir si un fonk peut se permettre d'utiliser les avantages de son statut pour s'acheter "un trésor", ou se verser en sus de son salaire, une rente sur le travail d'un contribuable, bref, ces énormités qui donnent la nausée non pas pour de raisons de rentabilité, mais pour ce qu'elles révèlent de la corruption de nos institutions, cela revient à demander caution pour les fonks qui commettent en réalité un crime contre l'État qu'ils sont supposés servir. Tenez : Il y a des cours martiales dans l'armée. Eh bien ici, c'est pareil, on manque cruellement de cours de Salut Public dans nos Grandes Ecoles, On n'a pas oublié de les inventer, c'est simplement que ce qu'on avait inventé alors, c'était justement le Statut de ces fonctionnaires-là ! Voyez ce qu'on en a fait, que plus personne ne s'étonne d'avoir un fonk comme bailleur, et que les fonks se justifient sur la rentabilité locative défaillante pour justifier qu'ils préférent encaisser une plus-value par la revente d'un bien ! :mrgreen:

Je préfère encore laisser la parole à qlq comme Neron sur ce sujet, il est plus concis que moi, (quand j'arrive à le comprendre)
:mrgreen:
Reinstaurer le logement de fonction
Avec quel argent?


Ça alors. Voilà bien la question d'un fonctionnaire, Mais avec celui des fonks, pardi !
Ils sont bien une richesse, n'est-ce pas, et c'est pour cela qu'on les paye avec nos impôts, Mais cette richesse qu'ils créent, entretiennent, démultiplient, dépensent, fructifient (le verbe que vous voudrez, sans oublier qu'il n'est jamais qu'une métaphore des verbes qui ont réellement un sens dans l'économie réelle) c'est celle de l'État, pas la leur. :)

Et comment qu'on ferait alors ?
Par exemple; Je pense souvent à une foncière d'État réservée aux fonctionnaires, afin de couvrir leurs besoins en logements de fonction, la création d'un "parc immo", qui sera evidemment financé avec le pognon de dingue qu'ils reçoivent en primes de logement et similaires, Mais qui finit dans leur poche !

Surtout; qu'ils s'occupent de construire, d'enrichir et de léguer un vrai patrimoine à la France, et qu'ils cessent de se l'approprier ! La lutte contre la corruption commence par soi-même, je ne regarde personne, je prends exemple ; agents du fisc :mrgreen: professeurs :mrgreen: magistrats qui ont le monopole des affaires immobilières :mrgreen: et tous les petits joueurs des autres statuts assimilés à la fonction publique qui s'inventent Entrepreneurs immobiliers et justifient avec des "bilans comptables" leurs "affaires juteuses". On dit d'ailleurs qu'être rentier, c'est un "statut". Comme quoi, on peut jouer sur tous les mots,
Laisser la loi de l'offre et la demande faire son oeuvre, promouvoir le retour des coûts aux fondamentaux : le coût de remplacement, Renforcer fiscalement l'application de décotes à la revente de biens (qui perdent leur valeur), Démolir les immeubles périmés et reconstruire en Green,

Ça se règle en un exercice electoral,
:lol: :lol:
Riez, mais essayons de bien lire entre les lignes de l'Histoire,
En ce moment même, aux US, on a vu se convoquer des États généraux, et pour un peu, qui sait si on ne va pas se retrouver dans une situation où les États généraux décident de ne pas se dissoudre.

En outre, ratiboiser (civilement) les rentiers, accapareurs et autres membres de notre Noblesse ou Clergé, c'est une belle leçon d'histoire de France qu'il serait peut-être bon d'inculquer à notre jeunesse et même à nos chances, au lieu de les laisser prier pour des paradis que les premiers leurs promettent, pour ensuite venir leur soutirer la rente de leur "statut",

C'est l'air du temps, Et le COVID n'a fait qu'accélerer les choses,
C'est fou comme l'Histoire s'accélère en temps de crises,

Apprenons à regarder et à comprendre ce qui est en train de se passer sous nos yeux
Que cette discussion ait émergé (sur une question que vous vous êtes posée) montre bien que nous avons tous la réponse devant nous, mais que nous n'arrivons pas à la voir, Pas encore, 8)
Modifié en dernier par saturne le 21 nov. 2020, 23:07, modifié 7 fois.
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

Qqun_de_Passage
Messages : 95
Enregistré le : 23 janv. 2020, 17:07

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#105 Message par Qqun_de_Passage » 21 nov. 2020, 22:16

Donc on ramène la valeur de l’immo à celle du bâti uniquement ? (au passage c’est plus que 1500... je dirais même 3000€ TTC en RP si on prend un bon standing et en coût complet - càd en comptant les taxes, raccordement, aménagement et autres « petits » frais) ?
Ainsi l’immo devient un bien comme une bagnole, avec une valeur qui baisse graduellement.
C pas ce que compte faire la mairie de Paris, avec des ventes de logements dont le terrain reste propriété de la ville ?

Ben92
-++
-++
Messages : 4358
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#106 Message par Ben92 » 21 nov. 2020, 22:30

Saturne s'est fini la bouteille de gros rouge qui tâche ce soir. :mrgreen:

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 7985
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#107 Message par crispus » 21 nov. 2020, 22:30

ProfGrincheux a écrit :
21 nov. 2020, 20:20
C'est comme la pub pour chéplukoi il y a longtemps ou un Suisse se présente à la douane française et dit qu'il veut venir s'installer en France. Le douanier qui n'est manifestement pas une lumière mais n'est pas dénué de bon sens dit alors à son supérieur hiérarchique "Chef! Un Suisse fou!"

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 10171
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#108 Message par neron » 21 nov. 2020, 22:46

La.plupart de vos propositions sont des portes ouvertes à la truande ou un transfert de revenus privées vers l'état sans rien résoudre

Avec le 2em confinement, le TT va se développer plus vite

Or en province et GdParis, y-a pas de crise immo, et il ferait bon d'y envoyer l'immigration s'integrer. Savez vs avoir un emploi, un passésur place ne vs fait pas prioritaire en IdF. Égalité oblige lol
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1978
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#109 Message par ProfGrincheux » 21 nov. 2020, 23:51

Ca coute peut être 1500€/m2 mais trouvez moi un seul endroit en France ou l'immobilier neuf collectif est vendu à ce prix. Le prix de vente d'un bien n'a que peu à voir avec son prix de revient.

Il ne vous aura pas échappé non plus qu'un bien immobilier de qualité raisonnable à une durée de vie très supérieure à 30 ans. Pour cela, il faut l'entretenir. Et ça ne coute pas rien.

Quant au foncier il a sans doute une valeur démesurée. A cela il y a sans doute des raisons. Si vous lisez les avis des haussiers les plus spectaculaires du forum, effectivement ils se contrefichent de la société pourvu que eux aient l'impression de gagner la course.

Or ils ne sont pas les seuls a s'en contrefiche. L'immoralité n'est pas le privilège des riches, quelque en soit la définition. Il y a diverses variantes dans l'individualisme démocratique égoïste. Il faut faire des raisonnements assez élaborés pour se rendre compte qu'il y a un problème.....

J'ai eu du mal à l'admettre mais je crois qu'il y a une composante subjective dans la formation des prix. Dans le cas du foncier, les riches paient le prix pour ne pas vivre avec les pauvres. N'allez pas y chercher de rationalité économique...... C'est immoral mais c'est comme ça.

Découpler le foncier et le bâti prendra, je pense, très longtemps en France car les acquéreurs se méfieront. Voire se défieront. Les politiques peuvent bien faire ce qu'ils veulent, tant que ce ne sont pas eux qui prennent les décisions qui concourent à la formation des prix immobiliers, ils n'arriveront qu'à les influencer de façon incrémentale. Or je ne crois pas qu'il y ait de majorité en France aujourd'hui pour confier cette tache aux politiques. Et hier c'était pareil. Pour que ca arrive il faudrait un événement qui amènerait par miracle le prix du foncier à zéro. Je manque d'imagination mais je ne vois pas comment cet événement ne serait pas catastrophique, une guerre ou quelque chose comme ça, un épisode de destruction rapide et violente de valeur economique. La crise présente peut jouer ce rôle mais ce n'est pas certain. C'est un scénario très pessimiste, celui de la dépression économique de long terme, ou pire encore.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

Ben92
-++
-++
Messages : 4358
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#110 Message par Ben92 » 22 nov. 2020, 00:11

ProfGrincheux a écrit :
21 nov. 2020, 23:51
Dans le cas du foncier, les riches paient le prix pour ne pas vivre avec les pauvres. N'allez pas y chercher de rationalité économique...... C'est immoral mais c'est comme ça.
De tout temps les très riches ont voulu vivre entre très riches, les moyens-riches avec les moyens-riches, etc. Il n'y a que dans une société malade et pervertie que le concept de mixité sociale peut exister, imposé par les élites contre le peuple.

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1978
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#111 Message par ProfGrincheux » 22 nov. 2020, 00:41

Saturne, j'ai bien aimé votre tirade. Si, si. Vous avez révélé le fond de votre pensée.

Mais je vais vous communiquer quelques petits faits dont j'ignore s'ils ont une dimension plus qu'anecdotique:

Les seuls propriétaires-bailleurs de ma famille sont des salariés ou retraités du secteur privé ou étaient des artisans (mon grand-père). Les fonctionnaires, en revanche, sont propriétaires-occupants. Ils peuvent avoir une RS, c'est mon cas.

La seule façon que j'imagine de me retrouver propriétaire-bailleur est l' héritage. J'ai eu l'occasion de le devenir à crédit et ai préféré me désendetter.

Je connais un tout petit nombre de fonctionnaires qui font de l'immobilier locatif. Des universitaires, essentiellement. Les seuls vraiment riches, à ma connaissance, le sont par héritage. Alors je ne connais pas le fond du portefeuille de mes collègues. Ils ne sont pas à plaindre, hein, mais leur faire endosser la responsabilité des prix immobiliers élevés ne me parait pas évident.

L'exemple d'ignatius fausse peut être la perspective du forum.

Donc, vous m'excuserez, mais il va falloir me sortir des arguments plus solides que ça pour me convaincre. Du lourd, des stats économiques, tout ça.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1978
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#112 Message par ProfGrincheux » 22 nov. 2020, 00:48

Ben92 a écrit :
22 nov. 2020, 00:11
ProfGrincheux a écrit :
21 nov. 2020, 23:51
Dans le cas du foncier, les riches paient le prix pour ne pas vivre avec les pauvres. N'allez pas y chercher de rationalité économique...... C'est immoral mais c'est comme ça.
De tout temps les très riches ont voulu vivre entre très riches, les moyens-riches avec les moyens-riches, etc. Il n'y a que dans une société malade et pervertie que le concept de mixité sociale peut exister, imposé par les élites contre le peuple.
Merci de donner un exemple en soutien de ma thèse.

Même si c'est totalement faux (La majeure partie des assertions portant sur la stratification sociale et commençant par "De tout temps" est fausse, ce que vous dites était faux du temps de Cro-Magnon ou pendant l'Antiquité. ), ce n'est pas important.

Ce qui est important est que vous le pensiez.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

Tfk59
Messages : 20
Enregistré le : 01 nov. 2020, 00:33

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#113 Message par Tfk59 » 22 nov. 2020, 01:42

Salut,

Regardez pas l'heure à laquelle je poste.
C'est juste pour dire que je suis fonctionnaire d'État depuis bientôt 10 ans je perçois net un peu plus de 1600 euros primes inclues avec rien d'autre, que je suis locataire hlm d'un petit F3 avec femme et enfant avec aucun laisser passer.
Alors c'est un peu fort de café de dire que les "fonks" sont responsables des prix tirés vers le haut et de l'hystérie des meilleurs patrimoines.
Les hauts fonctionnaires ok, les catégories A avec pas mal de bouteille ou A+ (équivalent des cadres dirigeants, senior ingénieur etc dont on parle pas et qui ont du 6/7/8000 euros par mois, les médecins a plus de 10/15 briques par mois (un seul de son salaire équivalent à toute mon année de salaire)) je le conçois mais ils ne représentent qu'une partie minime.
Allez vous renseigner sur combien gagne un catégorie c en début de carrière. Moins que le SMIC et il y a une aberration qui s'appelle Gipa qui permet de compenser pour atteindre a peine le SMIC. Bravoooo

Je persiste et je signe je n'ai AUCUN avantage ni dans le terrain, ni dans le crédit et encore moins pour les aides (on a pas de 1% logement et il n'y a pas de substitut) ni logement de fonction ni association qui aide rien nada walou.

Je n'ai pas la verve littéraire ni le niveau intellectuel que j'ai vu ici et là mais il me semblait important de corriger certaines inepties.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21913
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#114 Message par kamoulox » 22 nov. 2020, 02:10

Ça a l’air efficace contre les squatteurs. Les nantais ont trouvés la méthode il y a même une vidéo :lol:


Depuis juillet dans les squats nantais, les pros de l’immobilier envoient des commandos détruire les sanitaires, les fenêtres pour rendre les logements inutilisables.

https://rapportsdeforce.fr/classes-en-l ... s-11208638

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1978
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#115 Message par ProfGrincheux » 22 nov. 2020, 02:51

Et idem pour les fonctionnaires de catégorie B.

Il y a eu une discussion sur la valeur économique de la garantie de l'emploi et on a vu des estimations farfelues de la part de néron. Cette valeur est positive, c'est tout à fait certain.

Ce que raconte saturne me semble avoir comme principal fondement factuel que les emprunts immobiliers sont à priori moins onéreux pour les fonctionnaires du fait du moindre risque de perte d'emploi. Je ne sais pas comment ça se calcule dans le détail dans les banques. Je ne vois pas comment il en arrive à ses conclusions que ça confère un avantage comparatif irrésistible aux fonctionnaires. Même A+.
Ce qui est sur aussi qu'un fonctionnaire est a priori un bon locataire pour un bailleur. Parce que les risques d'impayés sont minimaux à partir du moment ou le loyer fait moins,de 33% du traitement.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

Avatar du membre
amalricu
-++
-++
Messages : 3966
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#116 Message par amalricu » 22 nov. 2020, 05:52

kamoulox a écrit :
22 nov. 2020, 02:10
Ça a l’air efficace contre les squatteurs. Les nantais ont trouvés la méthode il y a même une vidéo :lol:


Depuis juillet dans les squats nantais, les pros de l’immobilier envoient des commandos détruire les sanitaires, les fenêtres pour rendre les logements inutilisables.

https://rapportsdeforce.fr/classes-en-l ... s-11208638
Le propriétaire, Joël Hamon, du groupe immobilier AJP, nie formellement : « Des gros bras ? Je n’ai entendu parler de rien. :mrgreen: C’est une blague, ça n’est jamais arrivé. Pas chez nous. J’ai rencontré les squatteurs, très gentils, très polis, qui m’ont expliqué la loi. C’était assez amusant. Ça ne me gênait pas qu’ils occupent, on ne va pas démolir avant deux ou trois ans. Je ne vois pas pourquoi ils sont partis. »

La concordance des méthodes, masquées quand on s’attaque physiquement aux squatteurs, à découvert pour se centrer sur les dégâts matériels, est pour le moins troublante dans une ville qui n’a pas de précédents connus de ce genre. Mais l’impunité n’est pas permanente. En témoigne l’arrestation d’un propriétaire et son fils le 6 novembre à Bondy (Seine-Saint-Denis) venus se faire justice eux-mêmes avec un équipe d’hommes de mains cagoulés, dans une maison vide occupée par une femme et sa fille. Les 48 h de garde à vue pour coups et blessures en réunion pourraient calmer les ardeurs de ces exactions en bande organisée. Pour rappel, outre les violences et menaces passibles de correctionnelle, l’irruption dans ces squats dans le temps de la procédure légale de demande d’expulsion relève juridiquement d’une violation de domicile. Celui des squatteurs. Et ça, les pros de l’immobilier n’apprécient pas du tout.
La loi est vraiment pourrie. On peut squatter chez les juges ?

lavocre31
Messages : 99
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#117 Message par lavocre31 » 22 nov. 2020, 08:07

Ce qui me parait évident, c'est que les rendements immobiliers vont diminuer.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22750
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#118 Message par lecriminel » 22 nov. 2020, 11:38

ProfGrincheux a écrit :
21 nov. 2020, 23:51
Ca coute peut être 1500€/m2 mais trouvez moi un seul endroit en France ou l'immobilier neuf collectif est vendu à ce prix. Le prix de vente d'un bien n'a que peu à voir avec son prix de revient.

Il ne vous aura pas échappé non plus qu'un bien immobilier de qualité raisonnable à une durée de vie très supérieure à 30 ans. Pour cela, il faut l'entretenir. Et ça ne coute pas rien.
ce qui est un peu étonnant, c'est qu'un bien devrait avoir un coût de construction très faible (MO pour oeuvre basique, matériau disponible, il s'approche d'ailleurs bien plus de 0 que des 1.500 là où le prix ne gonfle pas artificiellement) et comme coût principal l'entretien (surtout sur une durée de vie si longue) MAIS comme pour les génies du business c'est plus facile et plus rapide de gagner sur le premier, c'est devenu le coût principal (en plus une fois un prix élevé atteint, on est obligé de se faire ratiboiser par un autre intermédiaire gourmand, les banques). Enfin, maintenant qu'il est au maximum, la nouvelle mode pour le neuf, ce sont des charges élevées. C'est un marché vraiment intéressant à suivre, avec des tas de comportements irrationnels.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1978
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#119 Message par ProfGrincheux » 22 nov. 2020, 11:39

Les squats et les impayés sont deux phénomènes très différents sur le plan juridique.

Un locataire peut se retrouver en impayés sans commettre le moindre délit ou la moindre irrégularité et en se comportant de manière irreprochable du point de vue éthique. Il suffit de n’avoir pas de bol. Il peut y avoir de la mauvaise foi mais ce n’est pas la majorité des cas.

Un squat commence par une effraction, qui est un délit, et se poursuit par une série de délits, puis ne tient que par l’exploitation d’une faille juridique autour de la notion de domicile et des délais de justice. Il n’y a pas de squat sans mauvaise foi. Le recours à la violence de la part des propriétaires est également un délit.

La logique que je suis au sujet des loyers impayés est qu’il s’agit d’un risque assurable.

Selon ce que je lis, les sociétés d’assurances refusent de l’assurer si le locataire n’est pas en CDI, si son loyer représente plus d’un tiers de ses revenus et peut être d’autres choses encore. Elles font tout d’ailleurs pour ne pas indemniser le préjudice s’il y a des exclusions de garantie. Ça ne les embête pas d’aller en justice. C’est une partie de leur modèle d’affaires.

Quand le secteur privé ne peut pas pour des raisons de rentabilité assurer correctement un service (ici une garantie loyers impayés pour les locataires devenant insolvables), il existe deux solutions extrêmes: ou bien le faire assurer par le secteur public ou bien s’en passer. Le choix qui a été fait en France est de le faire assurer de façon incomplète par un organisme public. C’est ni fait ni à faire, du travail de gougnafier. Si le gouvernement veut vraiment prendre le sujet au sérieux, ça va l’amener à mécontenter des gens.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22750
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#120 Message par lecriminel » 22 nov. 2020, 11:53

ProfGrincheux a écrit :
22 nov. 2020, 11:39
Elles font tout d’ailleurs pour ne pas indemniser le préjudice
c'est leur coeur de métier
Quand le secteur privé ne peut pas pour des raisons de rentabilité assurer correctement un service (ici une garantie loyers impayés pour les locataires devenant insolvables), il existe deux solutions extrêmes: ou bien le faire assurer par le secteur public ou bien s’en passer. Le choix qui a été fait en France est de le faire assurer de façon incomplète par un organisme public. C’est ni fait ni à faire, du travail de gougnafier. Si le gouvernement veut vraiment prendre le sujet au sérieux, ça va l’amener à mécontenter des gens.
je vois 2 phénomènes ici:
-l'investisseur naif (il y a une raison: il est très souvent aidé par l'Etat) qui ne comprend pas qu'il y a un risque en face de ses gains, il croit que c'est un cadeau pour ses beaux yeux. Ce qui d'ailleurs augmente le nombre de volontaires (acheteurs bailleurs), les prix, et diminue la rentabilité.
-le filet de protecion qui a des trous: il y a les APL, le chomage, il y a plein de choses permettant à des gens de payer leur loyer. Mais il y a quelques failles. 2% d'impayés quand on voit la part du loyer dans le budget des gens modestes, c'est miraculeusement bas, mais si tu fais partie des 2% bailleurs, tu as de quoi être énervé. Les autres sont protégés mais pas toi. Sur des sommes si élevées, perdre au Loto (grandes chances de gagner un peu, peu de chances de perdre beaucoup) c'est grave.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1978
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#121 Message par ProfGrincheux » 22 nov. 2020, 12:56

Il est relativement difficile de quantifier le risque. Je dis relativement parce qu’il suffit de savoir raisonner de façon probabiliste/statistique, notamment de comprendre minimalement c’est qu’est une inférence statistique ou une distribution de probabilités. Ce n’est vraiment pas sorcier mais il faut l’apprendre et peu de monde en fait l’effort.

Cela dit, les opérations des sociétés d’assurance (notamment la fixation des montants des primes) se fondent aussi sur ce type de raisonnement. Comme le crédit d’ailleurs.

Il y a cependant de très fortes réticences psychologiques à raisonner ainsi. Là, honnêtement, je ne comprends pas pourquoi, je le constate. C’est un phénomène qui pourrait être de même nature que celui des blocages que font les élèves dans l’apprentissage des mathématiques.

Sinon il y a l’aversion au risque. Qui peut prendre la forme d’un refus de le voir (ou de l’obsession de le quantifier :? ). Ça ressemble à la peur de la mort, de la déchéance physique ou sociale. La où il y a naïveté est que l’Etat ne peut pas garantir de tout risque. Notamment économique. Et que toute action en ce sens a un coût difficile à évaluer. En tous cas je ne vois pas comment le faire sans utiliser des techniques d’actuariat.

Il faut noter à ce propos que ces techniques ont émergé de façon empirique d’abord chez les marchands et banquiers médiévaux, que ça s’est consolidé lentement et que ce n’est vraiment devenu solide qu’à la fin du 19e siècle. Le Monde d’hier de Stefan Zweig a une page assez étonnante à ce propos qui caractérise la société européenne bourgeoise de la Belle Époque par sa confiance en les sociétés d’assurance! Balzac n’en parle pas - et pour cause.

La notion de rendement est en revanche facile à assimiler.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

Avatar du membre
saturne
-+
-+
Messages : 2010
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#122 Message par saturne » 22 nov. 2020, 14:15

ProfGrincheux a écrit :
22 nov. 2020, 00:41
Donc, vous m'excuserez, mais il va falloir me sortir des arguments plus solides que ça pour me convaincre. Du lourd, des stats économiques, tout ça.
Mais ProfGrincheux, je n'ai pas à vous convaincre, J'ai répondu à la question que vous avez posée,
Avec des arguments fondés sur l'emphyteose et le droit de superficie

La partie sur les fonks (qui font partie du problème, qui auront a mettre en place une solution) a déraillé un peu, vous vous êtes senti visé. J'ai mis le couteau dans la plaie.
Je m'en excuse!

A titre individuel, ni vous ni Ignatius ni aucun fonk n'êtes nullement la solution, là on est d'accord,

On reprend l'analyse ? 8)
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 10171
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#123 Message par neron » 22 nov. 2020, 14:44

ProfGrincheux a écrit :
22 nov. 2020, 02:51
Il y a eu une discussion sur la valeur économique de la garantie de l'emploi et on a vu des estimations farfelues de la part de néron.
Merci de pas déformer mes propos et revenir sur ce que vs avez agréé

J'ai parlais que le coût complet d'une carrière entière dans la FPE était de l'ordre de 10 m€.. Ce qui fut fait. 3,29m€ (1,4 hors FPE) que vs avez agréé hors effet d'inflation et de carrière. Donc rien qu'avec l'inflation 10 m€.

J'ai pris le challenge de démontrer que c'était en valeur actuelle de l'ordre de 10 m€. (€. courant et non Constant) puisque le RMPP (inclus en partie) augmente plus que l'inflation. En effet, les 3,29 tiennent compte de l'avancement moyen ds la FPE ou l'âge moyen d'entrée est 35 ? et de sortie (non de retraite) 57 ? donc pas celle d'une carrière pleine: 60 % des agents de la FPE ont cotisé ds une autre caisse.

Discussions qui n'est donc pas Terminé comme celle sur la retraite (Jeffrey) ou sur les ressources réelles médian / moyen procuré par un job et une carrière plein temps dans la FPE par rapport au autre citoyen. Nous en étions à 4000 / 1250.

Mais l'intérêt était ici de faire apparaître des facteurs cachés de la dialectique catégorielle institutionnelle de la rémunération des agents de la FPE et d'autres secteurs protèges !! A suivre
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 10171
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#124 Message par neron » 22 nov. 2020, 14:56

ProfGrincheux a écrit :
22 nov. 2020, 02:51
Ce que raconte saturne me semble avoir comme principal fondement factuel que les emprunts immobiliers sont à priori moins onéreux pour les fonctionnaires du fait du moindre risque de perte d'emploi. Je ne sais pas comment ça se calcule dans le détail dans les banques. Je ne vois pas comment il en arrive à ses conclusions que ça confère un avantage comparatif irrésistible aux fonctionnaires.
Amha, les plus gd avtg. des salaries des secteurs protégés dans l'accès au logement (FPE, ou étatique SNCF, ex-PTT, Areva, banxo-assurance ,)
a) Psychologique par la stabilité du lieu d'emploi (et la garantie des revenus
b) Économique: Un salaire moyen en province bien au dessus du revenu médian ou ds les gdes Ville la priorité légal dans l'acces au patrimoine immobilier de la marie, de la préfecture et plus scandaleusement du 1% patronal payé par le travail des autres salariés, et l'accès prioritaire au patrimoine privé par la garantie de salaire en sus d'un revenu supérieur médian de 2700. FPE à comparer aux autres français 1250
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1978
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#125 Message par ProfGrincheux » 22 nov. 2020, 15:30

saturne a écrit :
22 nov. 2020, 14:15
ProfGrincheux a écrit :
22 nov. 2020, 00:41
Donc, vous m'excuserez, mais il va falloir me sortir des arguments plus solides que ça pour me convaincre. Du lourd, des stats économiques, tout ça.
Mais ProfGrincheux, je n'ai pas à vous convaincre, J'ai répondu à la question que vous avez posée,
Avec des arguments fondés sur l'emphyteose et le droit de superficie

Ok, d'ailleurs je reconnais du mérite à votre argument sur ce point. Je ne le fais pas mien mais il me parait raisonnable d'essayer de comprendre ses tenants et aboutissants.
Ce qui me parait difficile est de le vendre à l'électorat français.

La partie sur les fonks (qui font partie du problème, qui auront a mettre en place une solution) a déraillé un peu, vous vous êtes senti visé. J'ai mis le couteau dans la plaie.
Je m'en excuse!
No problem. On ne va pas se facher pour si peu.

A titre individuel, ni vous ni Ignatius ni aucun fonk n'êtes nullement la solution, là on est d'accord,
Oui!
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1978
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#126 Message par ProfGrincheux » 22 nov. 2020, 17:25

neron a écrit :
22 nov. 2020, 14:56
ProfGrincheux a écrit :
22 nov. 2020, 02:51
Ce que raconte saturne me semble avoir comme principal fondement factuel que les emprunts immobiliers sont à priori moins onéreux pour les fonctionnaires du fait du moindre risque de perte d'emploi. Je ne sais pas comment ça se calcule dans le détail dans les banques. Je ne vois pas comment il en arrive à ses conclusions que ça confère un avantage comparatif irrésistible aux fonctionnaires.
Amha, les plus gd avtg. des salaries des secteurs protégés dans l'accès au logement (FPE, ou étatique SNCF, ex-PTT, Areva, banxo-assurance ,)
a) Psychologique par la stabilité du lieu d'emploi (et la garantie des revenus
Oui. Mais il y a des contreparties. Et nous ne sommes pas tombés d'accord sur la valeur économique de cette clause.
b) Économique: Un salaire moyen en province bien au dessus du revenu médian ou ds les gdes Ville la priorité légal dans l'acces au patrimoine immobilier de la marie, de la préfecture et plus scandaleusement du 1% patronal payé par le travail des autres salariés, et l'accès prioritaire au patrimoine privé par la garantie de salaire en sus d'un revenu supérieur médian de 2700. FPE à comparer aux autres français 1250
https://www.insee.fr/fr/statistiques/42 ... re=4318291

Erreur de 30% sur le chiffre du RDB médian par unité de consommation. Avec une telle trituration des chiffres on démontre ce qu'on veut.

Je pense qu'il y a beaucoup d'autres facteurs qui concourent à la cherté des loyers.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 10171
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#127 Message par neron » 22 nov. 2020, 19:05

ProfGrincheux a écrit :
22 nov. 2020, 17:25
neron a écrit :
22 nov. 2020, 14:56
ProfGrincheux a écrit :
22 nov. 2020, 02:51
Amha, les plus gd avtg. des salaries des secteurs protégés dans l'accès au logement (FPE .. ,)
a) Psychologique par la stabilité du lieu d'emploi (et la garantie des revenus
Oii. Mais il y a des contreparties. Et nous ne sommes pas tombés d'accord sur la valeur économique de cette clause.
.
L'aspect psy n'est pas financier. C'est juste que la garantie d'un revenu et d'un lieu de vie facilite l'accès à la propriété malgré les avtg. à la location que procure un emploi dans la FPE. Oui je n'ai pas quantifié ces avtg. financièrement dans mon estimation des revenus médian.

Si j'étais vicieux, je les estimerais à 2/3 des dépenses de logements hors charges soit 2/3 de 1/3 se ressources faisant passer le revenus moyen de la FPE de 4092 à 5000 €. et hors FPE de l'état & co de 1257 €. à 1380 €. avec APL (2*10 mds/ 40 m.)
ProfGrincheux a écrit :
22 nov. 2020, 17:25
neron a écrit :
22 nov. 2020, 14:56
b) Économique..... en sus d'un revenu supérieur médian de 2700. FPE à comparer aux autres français 1250
Erreur de 30% sur le chiffre RDB médian par unité de consommation. Avec une telle trituration des chiffres on démontre ce qu'on veut.

Je pense qu'il y a beaucoup d'autres facteurs qui concourent à la cherté des loyers.

On va pas recommencer: Le RDB, n'est pas représentatif des ressources moyennes ou médianes d'un foyer de salarié dont un des membre fait ou pas partie de la FPE (ou d'un régime spécial) ou sinon prouvez moi le moi :!: .

Je vous est fait une estimation de l'avantage financier que procurait la stabilité de l'emploi par trois moyens : le budget de l'État, les règlements statutaire, le revenu des ménages non inclus la contrepartie financière que procurait la stabilité du lieu d'emploi difficilement estimable. J'arrivais à 3 à 8 m€. sur une vie ou un revenu de 4090 versus 1257.

Au niveau du foyer, l'écart est plus important puisque 60 % des agents de la FPE ont un conjoint de la FPE. Que dire si 90 % n'aurait pas un conjoint ds un autre régime spécial ou CSP++. Ainsi, le niveau de vie d'un foyer médian dont un membre est agent de la FPE et que l'autre travaille plein temps avoisine les 100.000 €., (4090*2*12 nobostant les revenus annexes puisque 20 % des agents cumulent un autre emploi,.ni les revenus du patrimoine accumulé sur 20 ans puisque leur revenu sont 2/3*+ élèvé ) alors que celui d'un foyer sans salarié d'un secteurs instutionalises dépasse juste 20.000 €. environ.,

Pourtant ces données, comme celle du "taux de propriétaire" ou de "locataire du secteur institutionnel" dont un des membres du foyer travail dans la FPE l'est.

Pourquoi ne sont-elles pas publiés par les institutions publiques (dgi & ilm/hlm :evil:) :?:Ah oui, Côté politique, pour la tranquillité social. Côté fonctionnaires parce qu'il en bénéficie et que tt. membre de la FPE qui s'en ferait héraut verrait sa carrière ruinée par les collègues syndiqué et les syndicats.

Vous jouez ici juste de la force de la dialectique institutionnelle: Si elle peut créer la carte qu'elle veut, la réalité du territoire reste néanmoins. A vs de voir votre intérêt: La réalité ou ses chimères De mon côté, je vais pas me.prendre la tête à convaincre.3/6 gars psycho-rigides, politisés ou trolleur de leur déni de réalité sociétale. Vs savez comme.le p'tit prince avec son dessin.aupres de Grandes Personnes. 8)
Image
Après si vous me sublimez en celui-là c'est votre problème
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1978
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#128 Message par ProfGrincheux » 22 nov. 2020, 23:10

Si je comprends bien vous trouvez la donnée du RDB du site de l'Insee discutables par ce qu'il se basent sur l' échantillon de toute la population française que vous préféreriez le voir découpé selon des sous-échantillons plus fins. Ca, je peux l'entendre.

Je ne comprends toutefois pas comment vous arrivez à vos chiffres de niveau de vie ni ce qu'ils signifient. Ni quelles sont vos sources.

Et je ne vois pas quel est votre point de vue par rapport au sujet de cette file.

Vous avez émis une critique sur tous les dispositifs qui ont été envisagés. A savoir qu'ils passaient trop par l'Etat. Ce n'est pas faux. D'ailleurs même ignatius l'a dit. Le problème est en partie dû à l'Etat qui se défausse sans l'avouer franchement. Que préconiseriez vous?
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

Ystava
Messages : 1108
Enregistré le : 09 juin 2017, 13:10

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#129 Message par Ystava » 22 nov. 2020, 23:56

Tfk59 a écrit :
22 nov. 2020, 01:42
je suis locataire hlm d'un petit F3 avec femme et enfant avec aucun laisser passer.

(...)

Je persiste et je signe je n'ai AUCUN avantage ni dans le terrain, ni dans le crédit et encore moins pour les aides (on a pas de 1% logement et il n'y a pas de substitut) ni logement de fonction ni association qui aide rien nada walou.
HLM fourni par la ville ou par le ministère ? Parce que si ton logement provient du parc ministériel, on peut considérer que tu bénéficies effectivement d'un avantage propre aux fonks, et qu'ainsi tu participes à l'inflation des prix de l'immobilier :mrgreen:
lecriminel a écrit :
21 mars 2020, 13:19
Imagine Ben92, lui s'est bien fait bananer et le paye très cher en période de confinement. Il n'a tué personne mais est enfermé dans une cellule de 20m2.

Tfk59
Messages : 20
Enregistré le : 01 nov. 2020, 00:33

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#130 Message par Tfk59 » 23 nov. 2020, 00:40

Ystava a écrit :
22 nov. 2020, 23:56
Tfk59 a écrit :
22 nov. 2020, 01:42
je suis locataire hlm d'un petit F3 avec femme et enfant avec aucun laisser passer.

(...)

Je persiste et je signe je n'ai AUCUN avantage ni dans le terrain, ni dans le crédit et encore moins pour les aides (on a pas de 1% logement et il n'y a pas de substitut) ni logement de fonction ni association qui aide rien nada walou.
HLM fourni par la ville ou par le ministère ? Parce que si ton logement provient du parc ministériel, on peut considérer que tu bénéficies effectivement d'un avantage propre aux fonks, et qu'ainsi tu participes à l'inflation des prix de l'immobilier :mrgreen:
Ni l'un ni l'autre cher monsieur. Sur liste d'attente comme tout le monde. J'étais en F2 dans le privé et j'ai du attendre 1 an et relancer pour que les commissions se réveillent et m'accorder une pièce supplémentaire en F3 (bébé pas encore né).
Tous les fonks ne bossent pas à la mairie copain du responsable urbanisme ou à Bercy

Allez hop

Ystava
Messages : 1108
Enregistré le : 09 juin 2017, 13:10

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#131 Message par Ystava » 23 nov. 2020, 00:55

Tfk59 a écrit :
23 nov. 2020, 00:40
Ni l'un ni l'autre cher monsieur. Sur liste d'attente comme tout le monde. J'étais en F2 dans le privé et j'ai du attendre 1 an et relancer pour que les commissions se réveillent et m'accorder une pièce supplémentaire en F3 (bébé pas encore né).
Tous les fonks ne bossent pas à la mairie copain du responsable urbanisme ou à Bercy

Allez hop
Finalement les gamins ça a au moins utilité : servir de coupe-file :wink:
lecriminel a écrit :
21 mars 2020, 13:19
Imagine Ben92, lui s'est bien fait bananer et le paye très cher en période de confinement. Il n'a tué personne mais est enfermé dans une cellule de 20m2.

Qqun_de_Passage
Messages : 95
Enregistré le : 23 janv. 2020, 17:07

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#132 Message par Qqun_de_Passage » 23 nov. 2020, 11:39

ProfGrincheux a écrit :
22 nov. 2020, 00:48
Ben92 a écrit :
22 nov. 2020, 00:11
ProfGrincheux a écrit :
21 nov. 2020, 23:51
Dans le cas du foncier, les riches paient le prix pour ne pas vivre avec les pauvres. N'allez pas y chercher de rationalité économique...... C'est immoral mais c'est comme ça.
De tout temps les très riches ont voulu vivre entre très riches, les moyens-riches avec les moyens-riches, etc. Il n'y a que dans une société malade et pervertie que le concept de mixité sociale peut exister, imposé par les élites contre le peuple.
Merci de donner un exemple en soutien de ma thèse.

Même si c'est totalement faux (La majeure partie des assertions portant sur la stratification sociale et commençant par "De tout temps" est fausse, ce que vous dites était faux du temps de Cro-Magnon ou pendant l'Antiquité. ), ce n'est pas important.

Ce qui est important est que vous le pensiez.
Pas d’accord non plus sur l’historique. Au contraire il suffit de revenir vers le XIXe siècle haussmannien quand dans le même immeuble cohabitaient toutes les classes sociales.
Si on constatait parfois une concentration de riches c’est surtout parce que tel coin est en hauteur, pas soumis aux fumées industrielles, ensoleillé et donc recherché.

Mais de nos jours on paye effectivement très cher le foncier apparemment juste par logique de « club » : pour se retrouver entre gens qui ont les moyens. Logique que certaines villes des Hauts-de-Seine ou arrondissements de l’Ouest parisien ont ouvertement revendiquée, mais que la gauche combat à coup de loi SRU et rachat d’immeubles existants pour faire du social.

La logique de club n’est pas que du snobisme, mais découle à mon avis de la dégradation des services publics régaliens. Pas plus tard qu’il y a 50 ans en France les forces de l’ordre étaient respectées et craintes par tous (jusqu’ 68) et les écoles donnaient des chances à tous y compris au fin fond de la campagne la plus profonde et la plus déshéritée.
Aujourd’hui avoir des pauvres dans son quartier ça veut dire des jeunes qui se foutent royalement de l’ordre public et la tranquillité, et ça veut dire aussi un bordel sans nom à l’école publique du coin. Sympa pour élever une famille !

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1978
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#133 Message par ProfGrincheux » 23 nov. 2020, 12:46

Quelque soit le contre exemple donné, il est correct. Je suis donc d’accord avec vous.

Sauf sur le qualitif service public régalien attaché à l’école. Mais c’est juste une question de définition du mot régalien.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22750
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#134 Message par lecriminel » 23 nov. 2020, 13:03

Qqun_de_Passage a écrit :
23 nov. 2020, 11:39
La logique de club n’est pas que du snobisme, mais découle à mon avis de la dégradation des services publics régaliens. Pas plus tard qu’il y a 50 ans en France les forces de l’ordre étaient respectées et craintes par tous (jusqu’ 68) et les écoles donnaient des chances à tous y compris au fin fond de la campagne la plus profonde et la plus déshéritée.
Aujourd’hui avoir des pauvres dans son quartier ça veut dire des jeunes qui se foutent royalement de l’ordre public et la tranquillité, et ça veut dire aussi un bordel sans nom à l’école publique du coin. Sympa pour élever une famille !
un gouvernement pas respectueux (blocage de l'intégration des étrangers, puis des jeunes modestes, puis des jeunes de classe moyenne) donc pas respectable donc pas respecté, et le développement séparé d'une partie de la population. A une époque, il y avait les gens modestes et les gens aisés (hiérarchie acceptée) qui pouvaient cohabiter. Aujourd'hui il y a les profiteurs et leurs victimes (hiérarchie contestée), ça change tout.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

alexlyon
+
+
Messages : 3390
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#135 Message par alexlyon » 23 nov. 2020, 13:21

Il y a toujours de la mixité, les propriétaires à Paris sont d'abord et avant tout des banlieusards franciliens :


https://www.boursorama.com/actualite-ec ... adf6a082d8

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 10171
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#136 Message par neron » 23 nov. 2020, 23:13

Tfk59 a écrit :
23 nov. 2020, 00:40
Ni l'un ni l'autre cher monsieur. Sur liste d'attente comme tout le monde. J'étais en F2 dans le privé et j'ai du attendre 1 an et relancer pour que les commissions se réveillent et m'accorder une pièce supplémentaire en F3
De quel commission parlez-vs.? Je connais aucun bailleur privé (zinzin) qui en ait a proprement parler.
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 10171
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#137 Message par neron » 23 nov. 2020, 23:35

ProfGrincheux a écrit :
22 nov. 2020, 23:10
Si je comprends bien vous trouvez la donnée du RDB du site de l'Insee discutables ... Si vs en déduisez des choses par rapport à mon sujet ou au votre BRAVO et dites moi lesquelles, je vs indiquerai les bias.

Je ne comprends toutefois pas comment vous arrivez à vos chiffres de niveau de vie ni ce qu'ils signifient. Ni quelles sont vos sources. ---> tout a été source je ne vois que faire d'autre

Et je ne vois pas quel est votre point de vue par rapport au sujet de cette file. ----> --> exact, mais vs m'avez interpelénoar un avis subjectif; " on a vu les estimations farfelues de Néron"

Vous avez émis une critique sur tous les dispositifs qui ont été envisagés. A savoir qu'ils passaient trop par l'Etat. Ce n'est pas faux. D'ailleurs même ignatius l'a dit. Le problème est en partie dû à l'Etat qui se défausse sans l'avouer franchement. Que préconiseriez vous?
--> je l'ai dit: Y-a pas de problème sf' que des.millions rêvent d'avoir leur 300 M2 ds le Vem par la fée. Tous n'y arriveront.pas. C'est physique. Qd au reste, la TT va supprimer le pb. avec le départ des jeunes CSP++, vers la quiétude de la France profonde. La plupart ici, souleve ce faux problème afin de promouvoir une pseudo solution promouvany leur idéologie collectiviste en débutant le principe d'offre et demande qu'effacera jamais une taxe Donc j'ai pas d'énergie ni intérêt à discuter de truc aberrant
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Tfk59
Messages : 20
Enregistré le : 01 nov. 2020, 00:33

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#138 Message par Tfk59 » 24 nov. 2020, 19:10

neron a écrit :
23 nov. 2020, 23:13
Tfk59 a écrit :
23 nov. 2020, 00:40
Ni l'un ni l'autre cher monsieur. Sur liste d'attente comme tout le monde. J'étais en F2 dans le privé et j'ai du attendre 1 an et relancer pour que les commissions se réveillent et m'accorder une pièce supplémentaire en F3
De quel commission parlez-vs.? Je connais aucun bailleur privé (zinzin) qui en ait a proprement parler.
Bonjour,

C'est vrai que c'est pas très clair.
Quand on a pris le f2 dans le privé, on a déposé dans la foulée une demande de logement social F3. Ce n'est que quand nous étions en projet d'enfant que la commission d'attribution a daigné regarder notre dossier (avec de nombreuses relances) et nous attribuer un logement dans notre budget et adéquat. On est très bien actuellement désormais mais ça reste de la location. Nous voulons être propriétaires d'une maison avec jardin mais pas au point de surpayer un bien on est pas pressé. Patience...

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21913
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#139 Message par kamoulox » 24 nov. 2020, 19:22

J’ai habité sur fâches Roubaix et lomme, et Lille centre par intermittence chez une de mes ex.

Franchement maintenant c’est encore pire, déjà que je trouvais Lille cher à l’époque.

Avec ton budget ça va être très très compliqué. Je vais pas dire impossible Parceque parfois et avec de la patience tu peux faire l’affaire.
Mais Lille et environs proches c’est mega tendu. Le mieux c’est de rester en loc ou vous êtes et si vous pouvez partir ailleurs pour le boulot plus tard vous pourrez peut être acheter à ce moment.

Ystava
Messages : 1108
Enregistré le : 09 juin 2017, 13:10

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#140 Message par Ystava » 24 nov. 2020, 23:35

lecriminel a écrit :
23 nov. 2020, 13:03
un gouvernement pas respectueux (blocage de l'intégration des étrangers, puis des jeunes modestes, puis des jeunes de classe moyenne)
Je ne suis pas sûr de comprendre ces affirmations, peux-tu développer ?
lecriminel a écrit :
21 mars 2020, 13:19
Imagine Ben92, lui s'est bien fait bananer et le paye très cher en période de confinement. Il n'a tué personne mais est enfermé dans une cellule de 20m2.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22750
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#141 Message par lecriminel » 25 nov. 2020, 10:52

l'intégration se fait par le travail, et dans cette société par la consommation,
donc les embauches sont le facteur principal d'intégration
elles se font plus rares et aux prix les plus bas, en touchant les gens les moins réseautés, et en avançant petit à petit vers les populations peu puis moyennement réseautées, schématiquement des classes modestes vers les classes moyennes. Il est probable qu'un jeune avec un emploi (bien) se sente exclu et aie des envies de lyncher le gouvernement s'il a eu une excellente scolarité mais a du se rabattre vers un emploi difficile et qui gagne la moitié (en somme nette, soit en somme nette de dépenses forcées infiniment moins) de la retraite médiane à aux plein.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

lavocre31
Messages : 99
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#142 Message par lavocre31 » 25 nov. 2020, 11:49

lecriminel a écrit :
25 nov. 2020, 10:52
l'intégration se fait par le travail, et dans cette société par la consommation,
donc les embauches sont le facteur principal d'intégration
elles se font plus rares et aux prix les plus bas, en touchant les gens les moins réseautés, et en avançant petit à petit vers les populations peu puis moyennement réseautées, schématiquement des classes modestes vers les classes moyennes. Il est probable qu'un jeune avec un emploi (bien) se sente exclu et aie des envies de lyncher le gouvernement s'il a eu une excellente scolarité mais a du se rabattre vers un emploi difficile et qui gagne la moitié (en somme nette, soit en somme nette de dépenses forcées infiniment moins) de la retraite médiane à aux plein.
Les retraites resteront supérieures aux salaires car à l'époque ils ont connu le plein emploi.
En plus à l'époque si tu parlais anglais c'était clairement un gros avantage, maintenant c'est juste le minimum requis: si tu ne parles pas anglais alors tu es nul.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22750
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#143 Message par lecriminel » 25 nov. 2020, 12:15

je ne cherche pas à comprendre ou justifier,
je veux juste dire que certaines données peuvent paraître injustes à certains et entrainer pour eux l'illégitimité du gouvernement et des règles en général. Quel meilleur moyen de saper notre pays qu'en multipliant les déçus ?
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Qqun_de_Passage
Messages : 95
Enregistré le : 23 janv. 2020, 17:07

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#144 Message par Qqun_de_Passage » 25 nov. 2020, 12:40

lecriminel a écrit :
23 nov. 2020, 13:03
Qqun_de_Passage a écrit :
23 nov. 2020, 11:39
La logique de club n’est pas que du snobisme, mais découle à mon avis de la dégradation des services publics régaliens. Pas plus tard qu’il y a 50 ans en France les forces de l’ordre étaient respectées et craintes par tous (jusqu’ 68) et les écoles donnaient des chances à tous y compris au fin fond de la campagne la plus profonde et la plus déshéritée.
Aujourd’hui avoir des pauvres dans son quartier ça veut dire des jeunes qui se foutent royalement de l’ordre public et la tranquillité, et ça veut dire aussi un bordel sans nom à l’école publique du coin. Sympa pour élever une famille !
un gouvernement pas respectueux (blocage de l'intégration des étrangers, puis des jeunes modestes, puis des jeunes de classe moyenne) donc pas respectable donc pas respecté, et le développement séparé d'une partie de la population. A une époque, il y avait les gens modestes et les gens aisés (hiérarchie acceptée) qui pouvaient cohabiter. Aujourd'hui il y a les profiteurs et leurs victimes (hiérarchie contestée), ça change tout.
Non mais sérieusement ??? Donc les incivilités la délinquance c’est à cause du gouvernement et des profiteurs ?
En quoi dealer, faire régner la terreur, agresser des flics qui veulent vous contrôler ou des conducteurs de bus parce qu’ils demandent de porter le masque ou de payer son ticket ce serait excusable ?
Les prédateurs, ils sont d’en bas et ils pourrissent la vie des gens d’en bas, ceux qui vivent près d’eux. C pour ça que plus personne qui a les moyens ne veut risquer de cotoyer les gens d’en-bas.
Et qu’on ne parle pas de racisme ou je ne sais quoi.... on intègre légalement chaque années des dizaines de milliers d’étrangers qualifiés pour des jobs qualifiés et bien payés (Maghreb, Afrique subsaharienne). Jobs que leur « cousins«  nés ici auraient très pu avoir s’il avaient fait les études donc les efforts requis (et d’ailleurs il y en a, de plus en plus, mais ils sont encore moins nombreux que ceux venus du sud).

Et c avec ces raisonnements qu’on fait d’ailleurs prospérer la délinquance et les trafics, puisque ces pauvres choux ont des excuses, on ne les punit pas et de plus en plus on ne les poursuit même pas (rappel à la loi systématique pour les x 1ers délits + directives données aux flics de ne pas engager de courses poursuites y compris en cas de délit avéré)

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21491
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#145 Message par EmileZola » 25 nov. 2020, 12:45

Pour éviter les impayés, les emmerdes et limiter le risque, il y a les SCPI.

Qqun_de_Passage
Messages : 95
Enregistré le : 23 janv. 2020, 17:07

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#146 Message par Qqun_de_Passage » 25 nov. 2020, 12:45

lecriminel a écrit :
25 nov. 2020, 12:15
je ne cherche pas à comprendre ou justifier,
je veux juste dire que certaines données peuvent paraître injustes à certains et entrainer pour eux l'illégitimité du gouvernement et des règles en général. Quel meilleur moyen de saper notre pays qu'en multipliant les déçus ?
Ceux qui peuvent être déçus c’est ceux abandonnés par l’état, qui souffrent en silence (exception : gilet jaunes) et qui Ne demandent rien d d’autre que les coups de bâton qui se perdent soient attribuées à qui de droit.

en clair : les victimes se taisent, ce sont les prédateurs qui foutent le bordel et en profitent...cf. les émeutes de cités qui se produisent dès qu’on touche un peu trop au trafic.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22750
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#147 Message par lecriminel » 25 nov. 2020, 13:23

Qqun_de_Passage a écrit :
25 nov. 2020, 12:40
Et c avec ces raisonnements qu’on fait d’ailleurs prospérer la délinquance et les trafics, puisque ces pauvres choux ont des excuses, on ne les punit pas et de plus en plus on ne les poursuit même pas (rappel à la loi systématique pour les x 1ers délits + directives données aux flics de ne pas engager de courses poursuites y compris en cas de délit avéré)
pas du tout, il ne faut pas confondre:
on constate qu'il y a un gouvernement illégitime/irrespectable
on constate qu'il y a des inciviltés, crimes et délits
on peut imaginer qu'il y a une corrélation entre les 2
MAIS si le premier incite au deuxième,
le deuxième se fait grâce au premier: un gouvernement illégitime ne tape pas sur les criminels, il tape sur qui le met en danger, ce sont des alliés de circonstance
et non à cause de la constatation des faits.
Donc merci de ne pas m'accuser de tout ce qui ne va pas, ce faisant vous en êtes les complices (si c'est moi le coupable, les vrais coupables sont innocents)
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Ystava
Messages : 1108
Enregistré le : 09 juin 2017, 13:10

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#148 Message par Ystava » 25 nov. 2020, 17:53

EmileZola a écrit :
25 nov. 2020, 12:45
Pour éviter les impayés, les emmerdes et limiter le risque, il y a les SCPI.
Pas pour les éviter, mais pour les limiter. Car elles existent toujours et ont un impact négatif sur ton rendement.
lecriminel a écrit :
21 mars 2020, 13:19
Imagine Ben92, lui s'est bien fait bananer et le paye très cher en période de confinement. Il n'a tué personne mais est enfermé dans une cellule de 20m2.

lavocre31
Messages : 99
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#149 Message par lavocre31 » 26 nov. 2020, 07:28

Ystava a écrit :
25 nov. 2020, 17:53
EmileZola a écrit :
25 nov. 2020, 12:45
Pour éviter les impayés, les emmerdes et limiter le risque, il y a les SCPI.
Pas pour les éviter, mais pour les limiter. Car elles existent toujours et ont un impact négatif sur ton rendement.
Personnellement, je ne vois aucun placement lié à l'immobilier qui va pouvoir éviter une baisse.
Pour les bureaux, la généralisation du télétravail va faire mal.
Pour le logement, la crise économique a déjà fragilisé trop de monde.

Peut-être les EHPAD mais ils sont vendus à des prix délirants...

Avatar du membre
maud lepage 75
Messages : 884
Enregistré le : 31 août 2011, 20:35
Localisation : charentes

Re: Impayés de loyer : pourquoi le gouvernement prend désormais le sujet très au sérieux

#150 Message par maud lepage 75 » 26 nov. 2020, 13:40

https://www.francebleu.fr/infos/faits-d ... 1606317901

C’est une information France Bleu Paris. Lundi 23 novembre, une trentaine d’individus ont attaqué des locataires d’un immeuble de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), l’une des victimes a même été “balancée” par la fenêtre de son appartement, situé au 1er étage.


tranche de vie dans le 93... :oops: :oops: :oops:

Répondre