Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Indécis
~~+
~~+
Messages : 8591
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#51 Message par Indécis » 17 déc. 2020, 18:15

ParisIDF92 a écrit :
17 déc. 2020, 18:03
En Espagne le standard est 30 ans. Prendre un prêt immobilier à 20 et même 25 ans en Espagne fait "bizarre". Et ça 'est maintenant après la crise.

Pendant le boom avant 2008, il y eu des crédits à 50 ans pour les -35 ans. :mrgreen: Et non, ce n'est pas une "légende urbaine". Donc la France il y a encore beaucoup à rattraper.
Oui, je suis au courant, mais je n'espère pas que cela arrive en France.
Est-ce d'ailleurs toujours le cas depuis ?

Par contre, c'est sûr qu'entre 25 et 50 ans, il y a de la marge.
Même la règle des 33-35% peut être dépassée (exemple avec les USA), mais ce n'est pas souhaitable non plus...
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23064
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#52 Message par lecriminel » 17 déc. 2020, 18:18

ParisIDF92 a écrit :
17 déc. 2020, 18:03

Pendant le boom avant 2008, il y eu des crédits à 50 ans pour les -35 ans. :mrgreen: Et non, ce n'est pas une "légende urbaine".
les nouvelles générations ne se moquent pas d'eux comme les losers ultimes ?
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

ParisIDF92
Messages : 658
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#53 Message par ParisIDF92 » 17 déc. 2020, 18:25

Indécis a écrit :
17 déc. 2020, 18:15
ParisIDF92 a écrit :
17 déc. 2020, 18:03
En Espagne le standard est 30 ans. Prendre un prêt immobilier à 20 et même 25 ans en Espagne fait "bizarre". Et ça 'est maintenant après la crise.

Pendant le boom avant 2008, il y eu des crédits à 50 ans pour les -35 ans. :mrgreen: Et non, ce n'est pas une "légende urbaine". Donc la France il y a encore beaucoup à rattraper.
Oui, je suis au courant, mais je n'espère pas que cela arrive en France.
Est-ce d'ailleurs toujours le cas depuis ?

Par contre, c'est sûr qu'entre 25 et 50 ans, il y a de la marge.
Même la règle des 33-35% peut être dépassée (exemple avec les USA), mais ce n'est pas souhaitable non plus...
Je pense que maintenant le standard est 30 ans.

De toute façon le COVID a montré que l'imprimante de la FED ou du BCE sont là pour faire ce qu'il faut + taux intérêt presque 0 + lobby immobilier/construction... je pense que les banques vont être plus "risqués" dans les années à venir (et pas le contraire).

Avatar du membre
patoulol57
Messages : 14
Enregistré le : 16 nov. 2019, 17:37

Re: Crédit immobilier: le taux et la durée d'endettement maximum autorisés sont allongés

#54 Message par patoulol57 » 17 déc. 2020, 19:29

scandaleux

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21634
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Crédit immobilier: le taux et la durée d'endettement maximum autorisés sont allongés

#55 Message par EmileZola » 17 déc. 2020, 19:31

La bulle immo n'est pas prête de se dégonfler ! :evil:

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31223
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Crédit immobilier: le taux et la durée d'endettement maximum autorisés sont allongés

#56 Message par Gpzzzz » 17 déc. 2020, 19:34

Doublon y a déjà un fil.

Avatar du membre
roi.de.trefle
-++
-++
Messages : 3619
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#57 Message par roi.de.trefle » 17 déc. 2020, 19:47

ParisIDF92 a écrit :
17 déc. 2020, 18:03

En Espagne le standard est 30 ans. Prendre un prêt immobilier à 20 et même 25 ans en Espagne fait "bizarre". Et ça 'est maintenant après la crise.
J'en viens à regretter l'après-guerre, où on ne prêtait pas à un ouvrier, donc il fallait économiser et acheter "cash", mon grand père avait acheté un petit 2 pièces dans le 19ème pour deux ans de salaire...
Ignorés : Pimono - Pazuzu

Ramsès II
Messages : 202
Enregistré le : 05 févr. 2011, 23:17

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#58 Message par Ramsès II » 17 déc. 2020, 22:28

topido a écrit :
16 déc. 2020, 23:41
Cris28 a écrit :
16 déc. 2020, 21:36
Osef a écrit :
16 déc. 2020, 14:31
Comme c'est précisé dans l'article, cette règle des 33% touche particulièrement les investisseurs.
Jusqu'à cette règle, il était dans les faits possible de s'endetter à reste à vivre constant, et ce (presque) sans limite, car l'achat d'un bien autofinancé par 70%(*) des loyers, ne grévait que peu la capacité résiduelle d'emprunt.
Ce n'est plus le cas depuis l'édiction de la "préconisation" du HCSF fin 2019.

(*) ratio couramment appliqué par les banques
Malheureusement cette règle de 33% n'est pas appliquée par toutes les banques, loin de là. De l'aveu de ma propre banquière, et d'autres infos que j'ai ici et là. Et sans rentrer dans les détails, je suis très bien placé pour te dire ça.
Moi j'ai eu le contraire et je suis très bien placé.
Des détails? Non. Et même pas par MP.

Valeur du témoignage...euh :lol: :lol: :lol: :lol:
Je peux comprendre la réaction, mais Cris28 est un insider. Il est possible qu'il ne puisse pas donner plus de détails. De toute manière, comment t'y prendrais-tu pour vérifier les détails !
--
ignorés : pimono, vpl, libertycom, Gaucho.

Cris28
Messages : 535
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#59 Message par Cris28 » 17 déc. 2020, 22:56

roi.de.trefle a écrit :
17 déc. 2020, 14:52
Au secours, ils sont fous

27 ans d'emprunt !!!
Bon après, qui garde un emprunt 27 ans?
Ceux qui brûlent la tirelire par les deux bouts finissent mal, surendettés, payant à vie ou avec une suppression de leur dette.
Les bons gestionnaires mettent assez de côté avec 65% nets d'impôts pour rembourser avec anticipation en 15, 20 ans maximum.
A mon sens, ça doit dépendre des établissements, mais peu d'emprunts de cette durée arrivent à terme.
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#60 Message par Vincent92 » 18 déc. 2020, 00:36

Cris28 a écrit :
17 déc. 2020, 22:56
roi.de.trefle a écrit :
17 déc. 2020, 14:52
Au secours, ils sont fous

27 ans d'emprunt !!!
Bon après, qui garde un emprunt 27 ans?
Ceux qui brûlent la tirelire par les deux bouts finissent mal, surendettés, payant à vie ou avec une suppression de leur dette.
Les bons gestionnaires mettent assez de côté avec 65% nets d'impôts pour rembourser avec anticipation en 15, 20 ans maximum.
A mon sens, ça doit dépendre des établissements, mais peu d'emprunts de cette durée arrivent à terme.
On prend le net avant impôts.
Mais, avec ce raisonnement, tu achètes finalement très cher pour vivre à côté de ton travail et tu travailles presque uniquement pour rembourser ton prêt (20-30% part en impôts, 35% dans le prêt et encore 20%? dans le remboursement anticipé). Parce que, une fois les dépenses contraintes passées (alimentaires, vêtements, chauffage, charges, taxes, etc...), il ne reste plus grand chose.
Bref, 2 cadres qui se retrouvent à vivre presque comme un couple de smicar locataire qui vit dans un endroit moins cher, avec quelques extras.
Je ne sais pas si c'est une bonne gestion financière, mais en tout cas, c'est une triste vie si on compte faire cela jusqu'à 60 ans.
C'est dommage de ne pas se rendre compte qu'on a qu'une seule vie et qu'arrivé à 60 ans on a souvent vécu l'essentiel de sa vie en bonne santé.
Si en plus on touche un bel héritage à ce moment là, on peut vraiment se dire que tous ces sacrifices ne servaient à rien.

Avatar du membre
Gray_Mouser
Messages : 685
Enregistré le : 24 mars 2010, 12:50

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#61 Message par Gray_Mouser » 18 déc. 2020, 01:16

Vincent92 a écrit :
18 déc. 2020, 00:36
Mais, avec ce raisonnement, tu achètes finalement très cher pour vivre à côté de ton travail et tu travailles presque uniquement pour rembourser ton prêt (20-30% part en impôts, 35% dans le prêt et encore 20%? dans le remboursement anticipé). Parce que, une fois les dépenses contraintes passées (alimentaires, vêtements, chauffage, charges, taxes, etc...), il ne reste plus grand chose.
Bref, 2 cadres qui se retrouvent à vivre presque comme un couple de smicar locataire qui vit dans un endroit moins cher, avec quelques extras.
Je ne sais pas si c'est une bonne gestion financière, mais en tout cas, c'est une triste vie si on compte faire cela jusqu'à 60 ans.
C'est dommage de ne pas se rendre compte qu'on a qu'une seule vie et qu'arrivé à 60 ans on a souvent vécu l'essentiel de sa vie en bonne santé.
Si en plus on touche un bel héritage à ce moment là, on peut vraiment se dire que tous ces sacrifices ne servaient à rien.
Je suis assez d'accord. Si seulement j'arrivais à convaincre ma compagne de quitter la région parisienne...

C'est facile à dire pour moi, car c'est elle qui verrait son salaire baisser. Mais ici on est désespéré par ce qu'on peut acheter. Et encore, on est "riche". Du moins, c'est ce que je croyais.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31223
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#62 Message par Gpzzzz » 18 déc. 2020, 08:06

Je pense comme cris28 que la plupart des banques ne respectaient pas ces règles qui n étaient que des recommandations..
C est d ailleurs pour ça j imagine que les autorités sont revenus sur le sujet...
Il lâche un peu plus de mou (2pts de plus d endettement sur 2ans de plus notamment) mais cette fois le respect de ces règles deviendra obligatoire (l été prochain).

Bref je pense que c est bien un durcissement en fait..
Modifié en dernier par Gpzzzz le 18 déc. 2020, 08:55, modifié 1 fois.

Cris28
Messages : 535
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#63 Message par Cris28 » 18 déc. 2020, 08:27

Vincent92 a écrit :
18 déc. 2020, 00:36
Cris28 a écrit :
17 déc. 2020, 22:56
roi.de.trefle a écrit :
17 déc. 2020, 14:52
Au secours, ils sont fous

27 ans d'emprunt !!!
Bon après, qui garde un emprunt 27 ans?
Ceux qui brûlent la tirelire par les deux bouts finissent mal, surendettés, payant à vie ou avec une suppression de leur dette.
Les bons gestionnaires mettent assez de côté avec 65% nets d'impôts pour rembourser avec anticipation en 15, 20 ans maximum.
A mon sens, ça doit dépendre des établissements, mais peu d'emprunts de cette durée arrivent à terme.
On prend le net avant impôts.
Mais, avec ce raisonnement, tu achètes finalement très cher pour vivre à côté de ton travail et tu travailles presque uniquement pour rembourser ton prêt (20-30% part en impôts, 35% dans le prêt et encore 20%? dans le remboursement anticipé). Parce que, une fois les dépenses contraintes passées (alimentaires, vêtements, chauffage, charges, taxes, etc...), il ne reste plus grand chose.
Bref, 2 cadres qui se retrouvent à vivre presque comme un couple de smicar locataire qui vit dans un endroit moins cher, avec quelques extras.
Je ne sais pas si c'est une bonne gestion financière, mais en tout cas, c'est une triste vie si on compte faire cela jusqu'à 60 ans.
C'est dommage de ne pas se rendre compte qu'on a qu'une seule vie et qu'arrivé à 60 ans on a souvent vécu l'essentiel de sa vie en bonne santé.
Si en plus on touche un bel héritage à ce moment là, on peut vraiment se dire que tous ces sacrifices ne servaient à rien.
Alors là, ça dépend de ton RAV. Mais à 20% d'impôts, c'est qu'il doit être un minimum significatif. Et puis c'est sans compter la participation/intéressement et tous les avantages des employeurs qui ne sont pas pris en compte dans le taux d'endettement.
Toutefois, il est vrai que c'est loin de concerner tout le monde. Perso, je risque de m'endetter sur 25 ans avec un RAV très confortable qui ne tient pas compte des à-côté positifs, mais je ne compte pas rembourser pendant 25 ans. Pour mon appartement actuel, j'avais emprunté sur 25 ans, mais j'ai beaucoup plus que la valeur de l'appartement ou que le montant emprunté 10 ans après.
Et je crois malheureusement que pour beaucoup, il n'y a pas de solution miracle: soit tu t'endettes peu pour finir dans un endroit qui ne te convient pas ou pas tout à fait, soit tu t'endettes beaucoup avec une charge plus conséquente.
A moins d'avoir d'autres sources de revenus que ceux du travail ou un capital hérité, rares sont ceux qui, aujourd'hui, cumulent charge "raisonnable" sur une durée "raisonnable" avec des perspectives qui les satisfont. Le coût du logement a fini par s'adapter aux revenus des ménages.
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Avatar du membre
mucha2
Messages : 196
Enregistré le : 21 juil. 2011, 15:28

aider les primo-accédants ! lol

#64 Message par mucha2 » 18 déc. 2020, 09:05

https://www.leparisien.fr/economie/immo ... 414843.php

Ca, plus un rattrapage par une dévaluation de l'euro larvé ces dix dernières année (qui s'accélère en plus), c'est un constat de désaveux terrible pour qui croyait a un retournement du marché
Cassandre c'était moi, ....



Game-over

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#65 Message par Vincent92 » 18 déc. 2020, 10:30

Je ne sais pas si vous avez fait gaffe, mais le passage de 25 à 27 ans c'est apparemment juste pour le neuf ou avec beaucoup de travaux. J'ai l'impression que les durées restent plafonnées à 25 ans, mais elles tiendront désormais compte des différés de remboursement liés au neuf ou aux travaux. Un crédit pour ce type de projet pourra ainsi durer 27 ans maximum (25 ans plus deux ans de différé).
Ce n'est donc pas tout à fait la même chose qu'un passage de 25 à 27 ans.
Le Maire a également dit que ces recommandations devraient devenir, "d'ici six mois", des obligations réglementaires pour toutes les banques. Ce qui veut dire qu'il y avait des banques qui ne respectaient pas.

FrenchRigolade
Messages : 399
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#66 Message par FrenchRigolade » 18 déc. 2020, 10:51

Vincent92 a écrit :
18 déc. 2020, 10:30
Je ne sais pas si vous avez fait gaffe, mais le passage de 25 à 27 ans c'est apparemment juste pour le neuf ou avec beaucoup de travaux. J'ai l'impression que les durées restent plafonnées à 25 ans, mais elles tiendront désormais compte des différés de remboursement liés au neuf ou aux travaux. Un crédit pour ce type de projet pourra ainsi durer 27 ans maximum (25 ans plus deux ans de différé).
Ce n'est donc pas tout à fait la même chose qu'un passage de 25 à 27 ans.
Le Maire a également dit que ces recommandations devraient devenir, "d'ici six mois", des obligations réglementaires pour toutes les banques. Ce qui veut dire qu'il y avait des banques qui ne respectaient pas.
ok, donc il reste simplement le passage de 33% à 35% d'endettement, soit une hausse brute de la capacité d'endettement d'environ 6%
Peut se prévaloir de la cosignature de l'union française pour la santé bucco-dentaire.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10913
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#67 Message par optimus maximus » 18 déc. 2020, 11:01

FrenchRigolade a écrit :
18 déc. 2020, 10:51
Vincent92 a écrit :
18 déc. 2020, 10:30
Je ne sais pas si vous avez fait gaffe, mais le passage de 25 à 27 ans c'est apparemment juste pour le neuf ou avec beaucoup de travaux. J'ai l'impression que les durées restent plafonnées à 25 ans, mais elles tiendront désormais compte des différés de remboursement liés au neuf ou aux travaux. Un crédit pour ce type de projet pourra ainsi durer 27 ans maximum (25 ans plus deux ans de différé).
Ce n'est donc pas tout à fait la même chose qu'un passage de 25 à 27 ans.
Le Maire a également dit que ces recommandations devraient devenir, "d'ici six mois", des obligations réglementaires pour toutes les banques. Ce qui veut dire qu'il y avait des banques qui ne respectaient pas.
ok, donc il reste simplement le passage de 33% à 35% d'endettement, soit une hausse brute de la capacité d'endettement d'environ 6%
Et il y a la limite de 7 années de revenus. À 35% sur 27 ans et aux taux actuels, je crois qu'on est au dessus. En fait, les 7 années de revenus comprennent l'assurance et la caution ?

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23064
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#68 Message par lecriminel » 18 déc. 2020, 11:41

Vincent92 a écrit :
18 déc. 2020, 00:36
Mais, avec ce raisonnement, tu achètes finalement très cher pour vivre à côté de ton travail et tu travailles presque uniquement pour rembourser ton prêt
les shadocks étaient tellement en avance sur leur époque :D
Bref, 2 cadres qui se retrouvent à vivre presque comme un couple de smicar locataire qui vit dans un endroit moins cher, avec quelques extras.
je dirais plutôt une vie semblable à celle de leurs voisins réfugiés maliens. Sauf qu'ils travaillent plus.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Ben92
-++
-++
Messages : 4501
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#69 Message par Ben92 » 18 déc. 2020, 11:58

FrenchRigolade a écrit :
18 déc. 2020, 10:51
ok, donc il reste simplement le passage de 33% à 35% d'endettement, soit une hausse brute de la capacité d'endettement d'environ 6%
La plupart des achats à Paris sont dans l'ancien avec des travaux plus ou moins importants (réfection de la cuisine et/ou de la sdb, électricité, peintures, éventuellement fenetres...). Même si ce n'est pas une rénovation totale ça chiffre vite à 20k€. Ca doit pouvoir rentrer dans les clous des 27 ans (à vérifier).

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#70 Message par Vincent92 » 18 déc. 2020, 12:38

Ben92 a écrit :
18 déc. 2020, 11:58
FrenchRigolade a écrit :
18 déc. 2020, 10:51
ok, donc il reste simplement le passage de 33% à 35% d'endettement, soit une hausse brute de la capacité d'endettement d'environ 6%
La plupart des achats à Paris sont dans l'ancien avec des travaux plus ou moins importants (réfection de la cuisine et/ou de la sdb, électricité, peintures, éventuellement fenetres...). Même si ce n'est pas une rénovation totale ça chiffre vite à 20k€. Ca doit pouvoir rentrer dans les clous des 27 ans (à vérifier).
Cela ne rentre pas du tout dans ce cas, surtout 20k€ sur un achat de 500k€, c'est quasi certain.
J'imagine que cela va être sur le même modèle que le PTZ dans l'ancien avec travaux. A savoir, des travaux qui doivent représenter au moins 25% du coût total de l’opération immobilière (achat + travaux).
Bref, c'est quasiment impossible à Paris (en achetant à 10k€/m2, il faudrait faire 3k€/m2), même pour une rénovation totale.
Modifié en dernier par Vincent92 le 18 déc. 2020, 12:51, modifié 4 fois.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11295
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#71 Message par Vincent92 » 18 déc. 2020, 12:41

lecriminel a écrit :
18 déc. 2020, 11:41
Vincent92 a écrit :
18 déc. 2020, 00:36
Mais, avec ce raisonnement, tu achètes finalement très cher pour vivre à côté de ton travail et tu travailles presque uniquement pour rembourser ton prêt
les shadocks étaient tellement en avance sur leur époque :D
Bref, 2 cadres qui se retrouvent à vivre presque comme un couple de smicar locataire qui vit dans un endroit moins cher, avec quelques extras.
je dirais plutôt une vie semblable à celle de leurs voisins réfugiés maliens. Sauf qu'ils travaillent plus.
Le faire quand on a 25-30 ans en se disant que c'est temporaire et que c'est pour augmenter son niveau de vie plus tard, cela peut faire sens. Après tout, c'est un investissement, la vie est longue.
Par contre, réitérer l'opération jusqu'à sa retraite et finalement ne jamais vraiment profiter de son salaire et ne quasiment rien faire d'autre de rembourser une résidence principale, j'avoue être largement plus septique. Je ne comprends pas bien l'intérêt de toujours remettre à plus tard et se faire chier 50 ans juste pour pouvoir profiter un peu plus les 10-15 ans dernières années en bonne santé (si toutefois on a cette chance).
Modifié en dernier par Vincent92 le 18 déc. 2020, 12:53, modifié 1 fois.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 43263
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#72 Message par slash33 » 18 déc. 2020, 12:52

optimus maximus a écrit :
18 déc. 2020, 11:01
FrenchRigolade a écrit :
18 déc. 2020, 10:51
Vincent92 a écrit :
18 déc. 2020, 10:30
Je ne sais pas si vous avez fait gaffe, mais le passage de 25 à 27 ans c'est apparemment juste pour le neuf ou avec beaucoup de travaux. J'ai l'impression que les durées restent plafonnées à 25 ans, mais elles tiendront désormais compte des différés de remboursement liés au neuf ou aux travaux. Un crédit pour ce type de projet pourra ainsi durer 27 ans maximum (25 ans plus deux ans de différé).
Ce n'est donc pas tout à fait la même chose qu'un passage de 25 à 27 ans.
Le Maire a également dit que ces recommandations devraient devenir, "d'ici six mois", des obligations réglementaires pour toutes les banques. Ce qui veut dire qu'il y avait des banques qui ne respectaient pas.
ok, donc il reste simplement le passage de 33% à 35% d'endettement, soit une hausse brute de la capacité d'endettement d'environ 6%
Et il y a la limite de 7 années de revenus. À 35% sur 27 ans et aux taux actuels, je crois qu'on est au dessus. En fait, les 7 années de revenus comprennent l'assurance et la caution ?
Oui. Voilà la bonne question à laquelle il faut répondre. :roll:

Avatar du membre
Gray_Mouser
Messages : 685
Enregistré le : 24 mars 2010, 12:50

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#73 Message par Gray_Mouser » 18 déc. 2020, 12:55

Les 7 années de revenues, j'ai l'impression que ce n'est qu'une préconisation. Et on a vu que les banques ne respectaient pas les préconisations.

ParisIDF92
Messages : 658
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#74 Message par ParisIDF92 » 18 déc. 2020, 13:40

Gray_Mouser a écrit :
18 déc. 2020, 12:55
Les 7 années de revenues, j'ai l'impression que ce n'est qu'une préconisation. Et on a vu que les banques ne respectaient pas les préconisations.
7 années de revenues me semble trop!.

Donc par exemple une couple de cadres à 3500 euro net (après impôts), qui es un salaire cadre moyen (pas trop bas, pas trop haut) à Paris/IDF.

3500 x 2 x 12 x 7 = 588.000 euros. Avec une aide familiale / épargne de 50k x 2 = 100k, on arrive facilement à 700-750k euros, donc un T3 (même T4) moyen à Paris.

Korn
-+
-+
Messages : 1946
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#75 Message par Korn » 18 déc. 2020, 14:18

Cris28 a écrit :
17 déc. 2020, 22:56
Bon après, qui garde un emprunt 27 ans?
Sans une inflation marquée dans les 10 - 15 ans à venir, je pense que les jeunes qui arrivent à acheter aujourd'hui sur 27 ans tout en étant au max de leur capacité d'emprunt sont bancataires jusqu'à la retraite. Dans certaines régions, ce sera ça où le clapier toute sa vie.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10913
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#76 Message par optimus maximus » 18 déc. 2020, 14:38

ParisIDF92 a écrit :
18 déc. 2020, 13:40
Gray_Mouser a écrit :
18 déc. 2020, 12:55
Les 7 années de revenues, j'ai l'impression que ce n'est qu'une préconisation. Et on a vu que les banques ne respectaient pas les préconisations.
7 années de revenues me semble trop!.

Donc par exemple une couple de cadres à 3500 euro net (après impôts), qui es un salaire cadre moyen (pas trop bas, pas trop haut) à Paris/IDF.

3500 x 2 x 12 x 7 = 588.000 euros. Avec une aide familiale / épargne de 50k x 2 = 100k, on arrive facilement à 700-750k euros, donc un T3 (même T4) moyen à Paris.
Pour emprunter ces 588 000 euros, ce couple n'aura pas besoin d'emprunter sur 27 ans et à 35% de ses revenus. Ça laisse du gras en cas de remontée des taux.
Et les 7 années de revenus c'est avant impôts ?

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2335
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#77 Message par Pazuzu » 18 déc. 2020, 15:15

Vincent92 a écrit :
18 déc. 2020, 10:30
Je ne sais pas si vous avez fait gaffe, mais le passage de 25 à 27 ans c'est apparemment juste pour le neuf ou avec beaucoup de travaux. J'ai l'impression que les durées restent plafonnées à 25 ans, mais elles tiendront désormais compte des différés de remboursement liés au neuf ou aux travaux. Un crédit pour ce type de projet pourra ainsi durer 27 ans maximum (25 ans plus deux ans de différé).
Ce n'est donc pas tout à fait la même chose qu'un passage de 25 à 27 ans.
Le Maire a également dit que ces recommandations devraient devenir, "d'ici six mois", des obligations réglementaires pour toutes les banques. Ce qui veut dire qu'il y avait des banques qui ne respectaient pas.
Pazuzu a écrit :
17 déc. 2020, 15:29

Ben92
-++
-++
Messages : 4501
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#78 Message par Ben92 » 18 déc. 2020, 15:59

Korn a écrit :
18 déc. 2020, 14:18
Sans une inflation marquée dans les 10 - 15 ans à venir, je pense que les jeunes qui arrivent à acheter aujourd'hui sur 27 ans tout en étant au max de leur capacité d'emprunt sont bancataires jusqu'à la retraite. Dans certaines régions, ce sera ça où le clapier toute sa vie.
Il y a aura une inflation à moyen terme. C'est inévitable.
D'ailleurs il y a déjà de l'inflation importante depuis 2000 :
- très largement pour les actifs : immobilier en zone recherchée, actions notamment. Prix des loyers du secteur privé à Paris et dans les métropoles.
- significativement pour nombre de services : honoraires de médecins, d'avocats, tarifs des artisans, transports (billets de train, ticket de métro, mais pas d'avion c'est vrai)
- plein d'autres choses
Après ils se débrouillent pour dire qu'il il a genre 1% d'inflation/an en faisant un savant calcul, mais en réalité l'inflation est beaucoup plus forte.

Korn
-+
-+
Messages : 1946
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#79 Message par Korn » 18 déc. 2020, 16:24

Ben92 a écrit :
18 déc. 2020, 15:59
Korn a écrit :
18 déc. 2020, 14:18
Sans une inflation marquée dans les 10 - 15 ans à venir, je pense que les jeunes qui arrivent à acheter aujourd'hui sur 27 ans tout en étant au max de leur capacité d'emprunt sont bancataires jusqu'à la retraite. Dans certaines régions, ce sera ça où le clapier toute sa vie.
Il y a aura une inflation à moyen terme. C'est inévitable.
Incantation

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 43263
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#80 Message par slash33 » 18 déc. 2020, 16:27

Des crédits immobiliers moins difficiles à décrocher ?
Ecorama, le 18/12/2020
https://www.boursorama.com/videos/actua ... f12ab7a6ab

C'est une interview du DG de Capfi, qui doit être au 1er front du sujet.

Korn
-+
-+
Messages : 1946
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#81 Message par Korn » 18 déc. 2020, 16:31

Ben92 a écrit :
18 déc. 2020, 15:59
D'ailleurs il y a déjà de l'inflation importante depuis 2000 :
- très largement pour les actifs : immobilier en zone recherchée, actions notamment. Prix des loyers du secteur privé à Paris et dans les métropoles.
- significativement pour nombre de services : honoraires de médecins, d'avocats, tarifs des artisans, transports (billets de train, ticket de métro, mais pas d'avion c'est vrai)
- plein d'autres choses
Après ils se débrouillent pour dire qu'il il a genre 1% d'inflation/an en faisant un savant calcul, mais en réalité l'inflation est beaucoup plus forte.
Je peux aussi te faire la liste de tout ce qui a baissé. Le pétrole par exemple?

Le mieux est de se référer à l'inflation salariale si on veut être "juste". Sinon, le point de départ évident pour toute discussion concernant l'évolution future de l'inflation, c'est 2008-2010. Il n'y a pas d'intérêt à remonter 20 ans en arrière où les taux étaient encore à plus de 5%.
Un observateur éclairé aura bien compris que cette baisse des taux à des niveaux planchers n'aura pas créer de véritable inflation depuis la crise des subprimes malgré des QE en continu.
Modifié en dernier par Korn le 18 déc. 2020, 16:33, modifié 1 fois.

alexlyon
-++
-++
Messages : 3578
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#82 Message par alexlyon » 18 déc. 2020, 16:32

Ben92 a écrit :
18 déc. 2020, 15:59
Korn a écrit :
18 déc. 2020, 14:18
Sans une inflation marquée dans les 10 - 15 ans à venir, je pense que les jeunes qui arrivent à acheter aujourd'hui sur 27 ans tout en étant au max de leur capacité d'emprunt sont bancataires jusqu'à la retraite. Dans certaines régions, ce sera ça où le clapier toute sa vie.
Il y a aura une inflation à moyen terme. C'est inévitable.
D'ailleurs il y a déjà de l'inflation importante depuis 2000 :
- très largement pour les actifs : immobilier en zone recherchée, actions notamment. Prix des loyers du secteur privé à Paris et dans les métropoles.
- significativement pour nombre de services : honoraires de médecins, d'avocats, tarifs des artisans, transports (billets de train, ticket de métro, mais pas d'avion c'est vrai)
- plein d'autres choses
Après ils se débrouillent pour dire qu'il il a genre 1% d'inflation/an en faisant un savant calcul, mais en réalité l'inflation est beaucoup plus forte.
L'inflation (hausse de la masse monétaire) est confondue avec la hausse des salaires et des prix.
Parce que c'était le cas jadis via l'indexation : les partis communistes français et italien étaient les premiers partis de gauche, à plus de 25% (le PS faisait moins de 8%).
Dans une économie sans la mondialisation.
La scala mobile à l'italienne : salaires et prix indexés sur l'inflation, en spirale infinie et infernale pour le capital monétaire (effets de second tour).

Avec la mondialisation et l'individualisation des masses laborieuses, on a l'inflation...non indexée.
C'est à dire une baisse du niveau de vie des salariés (ce que décrit Korn).

Cris28
Messages : 535
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#83 Message par Cris28 » 18 déc. 2020, 18:21

Korn a écrit :
18 déc. 2020, 14:18
Cris28 a écrit :
17 déc. 2020, 22:56
Bon après, qui garde un emprunt 27 ans?
Sans une inflation marquée dans les 10 - 15 ans à venir, je pense que les jeunes qui arrivent à acheter aujourd'hui sur 27 ans tout en étant au max de leur capacité d'emprunt sont bancataires jusqu'à la retraite. Dans certaines régions, ce sera ça où le clapier toute sa vie.
Ben justement, quand tu es jeune (moins de 30 ans on va dire), tes perspectives sont bonnes. Prétendre que leur salaire va stagner dans les 10-15 prochaines années est quand même du domaine du fantasme.
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23064
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#84 Message par lecriminel » 18 déc. 2020, 18:31

ParisIDF92 a écrit :
18 déc. 2020, 13:40
Gray_Mouser a écrit :
18 déc. 2020, 12:55
Les 7 années de revenues, j'ai l'impression que ce n'est qu'une préconisation. Et on a vu que les banques ne respectaient pas les préconisations.
7 années de revenues me semble trop!.

Donc par exemple une couple de cadres à 3500 euro net (après impôts), qui es un salaire cadre moyen (pas trop bas, pas trop haut) à Paris/IDF.

3500 x 2 x 12 x 7 = 588.000 euros. Avec une aide familiale / épargne de 50k x 2 = 100k, on arrive facilement à 700-750k euros, donc un T3 (même T4) moyen à Paris.
ou alors le mari et la femme se relaient le dimanche à La Poste pour tenir la porte et arrondir ainsi leurs revenus. Il faut m'expliquer cette fascination des jeunes les plus aisés à faire pitié. Ils gagnent 7k/mois, mendient de l'argent à leurs parents et ils achètent ça ? https://www.leboncoin.fr/ventes_immobil ... 281938.htm Je veux bien concevoir qu'il y a des gens qui ne soient pas difficiles ET qui mettent un max de pognon dans leur habitation, mais il doit quand même y avoir une limite, non ? Vous en connaissez des clowns pareils ou c'est juste un exemple théorique ?
j'imagine le mec qui a traversé la méditerrannée en radeau, il dit à son coloc, quand même les Blancs prennent les meilleurs apparts pour eux et nous laissent leurs m****; et l'autre répond pas du tout, j'ai été invité chez un couple qui gagne 7k/mois, endetté sur 27 ans, chez eux c'est pire que chez nous ! :D :D
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

ParisIDF92
Messages : 658
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#85 Message par ParisIDF92 » 18 déc. 2020, 19:22

lecriminel a écrit :
18 déc. 2020, 18:31
ou alors le mari et la femme se relaient le dimanche à La Poste pour tenir la porte et arrondir ainsi leurs revenus. Il faut m'expliquer cette fascination des jeunes les plus aisés à faire pitié. Ils gagnent 7k/mois, mendient de l'argent à leurs parents et ils achètent ça ? https://www.leboncoin.fr/ventes_immobil ... 281938.htm Je veux bien concevoir qu'il y a des gens qui ne soient pas difficiles ET qui mettent un max de pognon dans leur habitation, mais il doit quand même y avoir une limite, non ? Vous en connaissez des clowns pareils ou c'est juste un exemple théorique ?
Bon it is Paris. Il y a rien d'exceptionnel vraiment. C'est la même chose aux States (NY ou SF VS "la province"), UK (Londres VS la province), Espagne (Madrid), Italie (Milan...)... pour rien dire des endroits comme Hong Kong où les choses sont encore bien plus folles.
lecriminel a écrit :
18 déc. 2020, 18:31
Vous en connaissez des clowns pareils ou c'est juste un exemple théorique ?
Oui bien sûr. Rien de théorique. De tout façon Vincent ou Ben92 l'ont expliqué mil fois. 3500 euro/net est un salaire "standard" pour un cadre à Paris. Paris est aussi un aimant pour l'argent de la province (même de l'étranger)... donc papi et mami qui aident... rien de bizarre. Ton appart est au 9ème qui est un arrondissement assez centrale; on parle pas de Porte de la Chapelle. Offre et demande.

En tant que CSP en IDF je vois ce type de trucs tous les jours dans mon entourage. Des collègues qui habitent dans 5ème étages sans ascenseur, couple CSP privé + prof liberal (médecin) qui achètent 90 m2 pour sa famille dans un arrondissement "moyen" (ces gens en province habiteraient dans un palace ou un appart enorme...)... ou simplement de gens où papi a acheté un appart à presque 7 chiffres.

It is Paris.
lecriminel a écrit :
18 déc. 2020, 18:31
j'imagine le mec qui a traversé la méditerrannée en radeau, il dit à son coloc, quand même les Blancs prennent les meilleurs apparts pour eux et nous laissent leurs m****; et l'autre répond pas du tout, j'ai été invité chez un couple qui gagne 7k/mois, endetté sur 27 ans, chez eux c'est pire que chez nous ! :D :D
Bon à la fin de cette dette ils auraient au actif immobilier qui peuvent vendre et partir dans la Creuse.

Avatar du membre
roi.de.trefle
-++
-++
Messages : 3619
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#86 Message par roi.de.trefle » 18 déc. 2020, 20:39

lecriminel a écrit :
18 déc. 2020, 18:31
Vous en connaissez des clowns pareils ou c'est juste un exemple théorique ?
Oui j'en connais plus d'un exemple, les derniers de très bons copains, lui fils d'ouvrier très diplômé, elle fille DE, ils ont tout mis dans un petit 3 pièces à Montgallet... (et mal supporté le confinement)
Ignorés : Pimono - Pazuzu

Korn
-+
-+
Messages : 1946
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#87 Message par Korn » 18 déc. 2020, 21:51

Cris28 a écrit :
18 déc. 2020, 18:21
Korn a écrit :
18 déc. 2020, 14:18
Cris28 a écrit :
17 déc. 2020, 22:56
Bon après, qui garde un emprunt 27 ans?
Sans une inflation marquée dans les 10 - 15 ans à venir, je pense que les jeunes qui arrivent à acheter aujourd'hui sur 27 ans tout en étant au max de leur capacité d'emprunt sont bancataires jusqu'à la retraite. Dans certaines régions, ce sera ça où le clapier toute sa vie.
Ben justement, quand tu es jeune (moins de 30 ans on va dire), tes perspectives sont bonnes. Prétendre que leur salaire va stagner dans les 10-15 prochaines années est quand même du domaine du fantasme.
Ce n'est pas ce que je dis. Sans évolution de carrière, pas d'augmentation salariale significative. Heureusement que celui évolue voit son salaire augmenter. Mais ça n'a rien à voir avec de l'inflation salariale.

remy51
troll un peu lourd
Messages : 2998
Enregistré le : 29 mai 2014, 19:57

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#88 Message par remy51 » 20 déc. 2020, 10:50

La règle des 33% est bonne juste pour les "moyens revenus".

J'ai toujours expliqué à mes banquiers que je faisais le maximum pour diminuer mes revenus imposables et augmenter mon patrimoine. Donc la règle des 33% faut pas m'emmerder avec ça. Quand ils voient l'évolution de mon patrimoine ils comprennent .. sauf un une fois qui m'a répondu :"on est pas prêteur sur gages" .. j'ai eu son big boss au tél (qui était un de mes locataires sans qu'il le sache) , je pense qu'il ne le redira plus :D

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2288
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#89 Message par ProfGrincheux » 20 déc. 2020, 20:11

Prêter 1.25M€ sur 25 ans à un dirigeant d'entreprises ayant 2M€ de patrimoine net et 100 000 de revenus annuels nets ne me paraît pas très risqué pour la banque si celle-ci prend suffisamment de garanties.

Ça doit amener à 50% d'endettement. On doit pouvoir aller beaucoup plus loin dans certains cas mais ça n'est probablement plus du niveau de compétence d'une banque de détail.

Ca ressemble au prêt sur gages, en effet, mais on n'est pas au mont-de-piété ici, on est à la fontaine-à-pognon.

Faut que la banque connaisse et aie confiance en l'emprunteur. Je présume que le fait de gérer la trésorerie des sociétés que la personne en question dirige est une activité plus plaisante que de gérer des comptes en perpétuel découvert et moins ennuyeuse que d'essayer en vain de me fourguer des placements bourrés de frais.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

lavocre31
Messages : 234
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#90 Message par lavocre31 » 21 déc. 2020, 07:42

Ce sont des cas rares dont vous parlez.
Passer le taux d'endettement à plus de 33% c'est fait pour ceux qui n'ont pas assez de revenu et qui représentent suffisamment de volume pour que les prix se maintiennent malgré la bulle.

Avatar du membre
dams33
Messages : 247
Enregistré le : 09 mai 2010, 16:04

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#91 Message par dams33 » 21 déc. 2020, 08:01

Vincent92 a écrit :
18 déc. 2020, 10:30
Je ne sais pas si vous avez fait gaffe, mais le passage de 25 à 27 ans c'est apparemment juste pour le neuf ou avec beaucoup de travaux. J'ai l'impression que les durées restent plafonnées à 25 ans, mais elles tiendront désormais compte des différés de remboursement liés au neuf ou aux travaux. Un crédit pour ce type de projet pourra ainsi durer 27 ans maximum (25 ans plus deux ans de différé).
Ce n'est donc pas tout à fait la même chose qu'un passage de 25 à 27 ans.
Le Maire a également dit que ces recommandations devraient devenir, "d'ici six mois", des obligations réglementaires pour toutes les banques. Ce qui veut dire qu'il y avait des banques qui ne respectaient pas.
Je me demande si ce n est pas la combinaison de maîtrise de la cherté et mise à jour du logiciel prudenciel lié à l intégration du risque centenaire (type COVID) conduisant x% d acteurs à prendre 6(12?) mois de différée / franchise de remboursement pendant le prêt.
En gros le sujet est le prix ET ce qu on accepte qu un individu s endette sur sa vie.
L objectif median devant être bac +3 + 2 x 20 + ,5 = âge de départ à la retraite...
L’échec est seulement l’opportunité de recommencer d’une façon plus intelligente.

Cris28
Messages : 535
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#92 Message par Cris28 » 21 déc. 2020, 08:54

dams33 a écrit :
21 déc. 2020, 08:01
Vincent92 a écrit :
18 déc. 2020, 10:30
Je ne sais pas si vous avez fait gaffe, mais le passage de 25 à 27 ans c'est apparemment juste pour le neuf ou avec beaucoup de travaux. J'ai l'impression que les durées restent plafonnées à 25 ans, mais elles tiendront désormais compte des différés de remboursement liés au neuf ou aux travaux. Un crédit pour ce type de projet pourra ainsi durer 27 ans maximum (25 ans plus deux ans de différé).
Ce n'est donc pas tout à fait la même chose qu'un passage de 25 à 27 ans.
Le Maire a également dit que ces recommandations devraient devenir, "d'ici six mois", des obligations réglementaires pour toutes les banques. Ce qui veut dire qu'il y avait des banques qui ne respectaient pas.
Je me demande si ce n est pas la combinaison de maîtrise de la cherté et mise à jour du logiciel prudenciel lié à l intégration du risque centenaire (type COVID) conduisant x% d acteurs à prendre 6(12?) mois de différée / franchise de remboursement pendant le prêt.
En gros le sujet est le prix ET ce qu on accepte qu un individu s endette sur sa vie.
L objectif median devant être bac +3 + 2 x 20 + ,5 = âge de départ à la retraite...
S'endette à vie? 25 ou 27 ans ne correspond pas au temps de vie, et heureusement! Je ne vois pas comment augmenter une durée de crédit de 2 ans fait qu'une personne s'endette "à vie". Sans compter les remboursements anticipés.
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Korn
-+
-+
Messages : 1946
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#93 Message par Korn » 21 déc. 2020, 09:52

Cris28 a écrit :
21 déc. 2020, 08:54
dams33 a écrit :
21 déc. 2020, 08:01
Vincent92 a écrit :
18 déc. 2020, 10:30
Je ne sais pas si vous avez fait gaffe, mais le passage de 25 à 27 ans c'est apparemment juste pour le neuf ou avec beaucoup de travaux. J'ai l'impression que les durées restent plafonnées à 25 ans, mais elles tiendront désormais compte des différés de remboursement liés au neuf ou aux travaux. Un crédit pour ce type de projet pourra ainsi durer 27 ans maximum (25 ans plus deux ans de différé).
Ce n'est donc pas tout à fait la même chose qu'un passage de 25 à 27 ans.
Le Maire a également dit que ces recommandations devraient devenir, "d'ici six mois", des obligations réglementaires pour toutes les banques. Ce qui veut dire qu'il y avait des banques qui ne respectaient pas.
Je me demande si ce n est pas la combinaison de maîtrise de la cherté et mise à jour du logiciel prudenciel lié à l intégration du risque centenaire (type COVID) conduisant x% d acteurs à prendre 6(12?) mois de différée / franchise de remboursement pendant le prêt.
En gros le sujet est le prix ET ce qu on accepte qu un individu s endette sur sa vie.
L objectif median devant être bac +3 + 2 x 20 + ,5 = âge de départ à la retraite...
S'endette à vie? 25 ou 27 ans ne correspond pas au temps de vie, et heureusement! Je ne vois pas comment augmenter une durée de crédit de 2 ans fait qu'une personne s'endette "à vie". Sans compter les remboursements anticipés.
Tu prends un crédit sur 27 ans pour vivre dans un clapier. Je parle des régions tendues. Tu reprends un autre crédit 10 ans plus tard sur la même durée pour vivre dans un vrai logement -->Bancataire

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2288
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#94 Message par ProfGrincheux » 21 déc. 2020, 11:16

lavocre31 a écrit :
21 déc. 2020, 07:42
Ce sont des cas rares dont vous parlez.
Passer le taux d'endettement à plus de 33% c'est fait pour ceux qui n'ont pas assez de revenu et qui représentent suffisamment de volume pour que les prix se maintiennent malgré la bulle.
Je trouve que ce n’est pas très raisonnable de s’endetter à plus de 33%, en tous cas pour une résidence principale, si on a un revenu faible ou moyen sans solide espoir de progression ni patrimoine en face. Le smic bullimmo est un revenu moyen, moyen plus peut être, mais moyen qu’on le veuille ou non.

J’ai pratiqué quelques années l’endettement à 33% quand je pouvais supposer que les revenus du ménage allaient augmenter et faire diminuer à 25% le taux d’effort sous quelques années ou que j’avais du patrimoine en face. Le problème avec ce niveau d’endettement et un smic bullimmo est qu’on doit choisir entre bien vivre et mettre de l’argent de coté. Si on a moins que le smic bullimmo on ne peut faire ni l’un ni l'autre a 33% d’endettement. Je trouve que moins on a de revenus moins il est raisonnable de s’endetter.

J’ai regretté un peu de ne pas avoir pu pousser à 50% de taux d’endettement quand j’ai acheté ma première RP en 1998. En fait ça a été calculé sur mon salaire seul, ma femme s’était mise en disponibilité pour faire sa thèse, donc j’étais certain de pouvoir baisser rapidement le taux d’effort à moins de 30%- on n’a toutefois pas attendu qu’elle finisse sa dispo parce qu’on savait que les prix étaient bas. C’est la seule fois que ça m’a embeté. Je n’étais pas en position de force par rapport à la banque ni en position de faiblesse d’ailleurs. Ils n’étaient pas obligés de me croire si je disais que ma femme reprendrait vite son poste d’agrégée.

Je ne fais pas que des choses intelligentes sur le plan financier, loin de là. Je suis peut-être trop prudent. Par exemple je ne m’endette pas pour acheter de l’immobilier locatif. Parce que je ne le sens pas.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
dams33
Messages : 247
Enregistré le : 09 mai 2010, 16:04

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#95 Message par dams33 » 21 déc. 2020, 12:56

Je reformule :
Je dit que l’objectif de ces réglementations est (peux être) d interdire un ‘parcours d acquisition’ conduisant à être encore endetté au moment de son départ à la retraite.
L’échec est seulement l’opportunité de recommencer d’une façon plus intelligente.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 43263
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#96 Message par slash33 » 21 déc. 2020, 13:37

Qui vous dis que l'objectif n'est pas de protéger la banque? :roll:

Avatar du membre
dams33
Messages : 247
Enregistré le : 09 mai 2010, 16:04

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#97 Message par dams33 » 21 déc. 2020, 14:57

Vaste débat...
Vu que la banque se fait (presque) toujours renfloué (mutualisation des pertes/privatisation des profits tout ça tout ça), in fine disons que ça protège tout le monde sur le long terme. Même si sur certaines périodes une minorité en profite plus.
L’échec est seulement l’opportunité de recommencer d’une façon plus intelligente.

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2288
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#98 Message par ProfGrincheux » 21 déc. 2020, 16:12

slash33 a écrit :
21 déc. 2020, 13:37
Qui vous dis que l'objectif n'est pas de protéger la banque? :roll:
C'est parfaitement evident que c'est une motivation forte.

Un prêt qui tourne mal est une catastrophe pour l'emprunteur ET pour le créancier (si c'est tout un portefeuille de prêts qui tourne mal). De plus, les banques travaillent avec des effets de levier qu'un simple particulier n'imagine pas, donc peuvent très vite partir en vrille.

Ca protège aussi l'Etat contre la nécessité de recapitaliser les banques qui font faillite.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

lavocre31
Messages : 234
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#99 Message par lavocre31 » 21 déc. 2020, 18:53

Moi j'ai l'impression que les enfants qui pourront avoir une aide de leurs parents s'en sortiront mieux !
:mrgreen:

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2288
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Crédit immobilier : les professionnels réclament un assouplissement de la règle des 33%

#100 Message par ProfGrincheux » 21 déc. 2020, 19:34

Ce n'est pas une nouveauté.... C'est inscrit très profondément dans les moeurs de ce que Piketty appelle les sociétés propriétaristes. Je suis persuadé que c'est une composante des prix hauts de l'immobilier, un des facteurs qui explique la sortie du tunnel de Friggit.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.