Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
lavocre31
Messages : 261
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#1 Message par lavocre31 » 27 déc. 2020, 10:59

https://www.midilibre.fr/2020/12/08/cor ... 244209.php
S’ajoutent 657 plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) recensés en France avec 67 000 emplois menacés… qui accéléreront la désolvabilisation de dizaines de milliers de ménages. Dans ce climat incertain, les Français n’ont pas la tête à se pencher sur un projet immobilier même si seulement 6 % des projets d’achat auraient été abandonnés selon Meilleurs agents.

La rétractation de la demande est déjà là et risque de se ressentir de manière beaucoup plus franche en 2021. Cet attentisme se ressent déjà dans les prix : qui reculent dans les grandes villes, dont Toulouse (- 0,4 %).

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5666
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#2 Message par Ave » 27 déc. 2020, 11:22

lavocre31 a écrit :
27 déc. 2020, 10:59
https://www.midilibre.fr/2020/12/08/cor ... 244209.php
S’ajoutent 657 plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) recensés en France avec 67 000 emplois menacés… qui accéléreront la désolvabilisation de dizaines de milliers de ménages. Dans ce climat incertain, les Français n’ont pas la tête à se pencher sur un projet immobilier même si seulement 6 % des projets d’achat auraient été abandonnés selon Meilleurs agents.

La rétractation de la demande est déjà là et risque de se ressentir de manière beaucoup plus franche en 2021. Cet attentisme se ressent déjà dans les prix : qui reculent dans les grandes villes, dont Toulouse (- 0,4 %).
La situation d’Airbus doit être pour quelque chose à Toulouse.
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
IMMOLOLO
Messages : 680
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#3 Message par IMMOLOLO » 27 déc. 2020, 11:47

Chacun y va de son analyse - Le -0.4 à Toulouse c'est une simple correction du marché qu'on observe régulièrement
Investir en 2021 dans l'immo ? Oui, pour une RP qui rentre dans le budget entre - 15 / 20% par rapport prix marché d'aujourd'hui
La période des soldes ne fait que commencer c'est pas intéressant.

Cris28
Messages : 565
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#4 Message par Cris28 » 27 déc. 2020, 18:39

IMMOLOLO a écrit :
27 déc. 2020, 11:47
Chacun y va de son analyse - Le -0.4 à Toulouse c'est une simple correction du marché qu'on observe régulièrement
Investir en 2021 dans l'immo ? Oui, pour une RP qui rentre dans le budget entre - 15 / 20% par rapport prix marché d'aujourd'hui
La période des soldes ne fait que commencer c'est pas intéressant.
Analyse à l'emporte-pièce basée sur un avis personnel et une boule de cristal ne prenant pas en compte les spécificités du marché local.
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Avatar du membre
IMMOLOLO
Messages : 680
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#5 Message par IMMOLOLO » 27 déc. 2020, 19:04

Ce qui figure en dessous est évident - Il y aura forcement des conséquences sur l'immobilier. Quand ? combien ?

Des impacts concrets sur les ménages
Depuis le mois de mars, la crise sanitaire s’est muée en crise économique avec des impacts très concrets sur les ménages. Selon le ministère du Travail, 300 000 salariés subissent aujourd’hui une activité partielle longue durée avec la clef une baisse de leurs revenus et donc du pouvoir d’achat.

S’ajoutent 657 plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) recensés en France avec 67 000 emplois menacés… qui accéléreront la désolvabilisation de dizaines de milliers de ménages. Dans ce climat incertain, les Français n’ont pas la tête à se pencher sur un projet immobilier

Cris28
Messages : 565
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#6 Message par Cris28 » 27 déc. 2020, 19:35

IMMOLOLO a écrit :
27 déc. 2020, 19:04
Ce qui figure en dessous est évident - Il y aura forcement des conséquences sur l'immobilier. Quand ? combien ?

Des impacts concrets sur les ménages
Depuis le mois de mars, la crise sanitaire s’est muée en crise économique avec des impacts très concrets sur les ménages. Selon le ministère du Travail, 300 000 salariés subissent aujourd’hui une activité partielle longue durée avec la clef une baisse de leurs revenus et donc du pouvoir d’achat.

S’ajoutent 657 plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) recensés en France avec 67 000 emplois menacés… qui accéléreront la désolvabilisation de dizaines de milliers de ménages. Dans ce climat incertain, les Français n’ont pas la tête à se pencher sur un projet immobilier
Ca fait combien d'années que des arguments sont lancés ici en faveur d'une baisse généralisée et violente du marché?
Oui il y a des arguments. Mais malgré cela, ce n'est pas pour autant que les prévisions vont se réaliser.
Et si les français n'ont pas la tête à se lancer dans un projet immo, il n'y aura ni offre ni demande. Donc pas de raison d'avoir une baisse?
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Avatar du membre
IMMOLOLO
Messages : 680
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#7 Message par IMMOLOLO » 27 déc. 2020, 20:14

Si pas d'acheteur -Tu fais quoi des vendeurs contraints ? y en a pas ? :D

Cris28
Messages : 565
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#8 Message par Cris28 » 27 déc. 2020, 21:11

IMMOLOLO a écrit :
27 déc. 2020, 20:14
Si pas d'acheteur -Tu fais quoi des vendeurs contraints ? y en a pas ? :D
Bien sûr que si, il peut y avoir peu d'offre et peu de demande.
Tu oublies les taux bas, la modification des conditions du HCSF et la forte augmentation de l'épargne des français, qui renforcent la demande.
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

remy51
troll un peu lourd
Messages : 2998
Enregistré le : 29 mai 2014, 19:57

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#9 Message par remy51 » 27 déc. 2020, 21:22

Cris28 a écrit :
27 déc. 2020, 19:35
Ca fait combien d'années que des arguments sont lancés ici en faveur d'une baisse généralisée et violente du marché?
15 ans , et y'en a un paquet qui voulaient acheter en 2005 et qui ont attendu le krack … résultat , pendant des années ils ont payé des locations à fons perdus ..

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10959
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#10 Message par optimus maximus » 27 déc. 2020, 22:24

Avec des taux aussi bas et qui ne devraient pas remonter les prochaines années, difficile d'imaginer une correction à moyen terme (3 à 5 ans) supérieure à 20% à Paris. Une baisse de 3 à 5% en 2021 à Paris serait déjà une performance remarquable et indiquant un marché déprimé.
À moins que les banques arrêtent de prêter sur ses durées supérieures à 20 ans. Là, la baisse des prix peut être plus violente.

Crapaud
Messages : 651
Enregistré le : 01 déc. 2008, 10:37

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#11 Message par Crapaud » 27 déc. 2020, 23:22

optimus maximus a écrit :
27 déc. 2020, 22:24
Avec des taux aussi bas et qui ne devraient pas remonter les prochaines années, difficile d'imaginer une correction à moyen terme (3 à 5 ans) supérieure à 20% à Paris. Une baisse de 3 à 5% en 2021 à Paris serait déjà une performance remarquable et indiquant un marché déprimé.
À moins que les banques arrêtent de prêter sur ses durées supérieures à 20 ans. Là, la baisse des prix peut être plus violente.
A mon avis, il n'y aura rien de significatif avant 2022: on est parti pour un troisième confinement (donc une nouvelle prolongation des mesures de soutien à l'économie, qui vont coûter un bras plus tard). Résultat : tout va être mis en attente (les visites, les ventes, et les faillites d'entreprises qui impactent le chômage). Tant que la situation économique restera en stand-by, il ne se passera rien. Puis il faut au minimum 6 mois pour que les effets négatifs de l'économie se répercutent sur les prix.

Certaines villes peuvent boire le bouillon avant, comme Toulouse, qui dépend beaucoup de l'industrie aéronautique...

Mon pronostic pour 2021: petite baisse pour Paris IM (<2%,), stabilité des apparts en petite couronne, hausse des maisons en petite et grande couronne.
"Life is no matter of chance. It's a matter of choice"

alexlyon
-++
-++
Messages : 3609
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#12 Message par alexlyon » 28 déc. 2020, 00:07

Le 3ième confinement sera très différent.
Impact historique.

Finances publiques, marché de l'emploi, aspirations des jeunes, identité nationale, solidarités inter-générationnelles, cohésion territoriale...

L'épreuve de vérité, la fin de l'argent dette.
Et le vrai capital qui remet à leur place les employés, et les faux capitalistes endettés qu'ils soient entrepreneurs ou particuliers (LBO, immo, crédit conso, PGE)...

Il faut déjà voir l'espérance qui en découlera : après un hiver de Kondratieff (qui purge les dettes et remet chacun à sa place) commencé il y a 10 ans, il y aura le printemps d'ici 5 ans.
Mais la purge politique de ces hivers est usuellement violente.

https://www.franceinter.fr/le-brexit-pa ... dependance

Cris28
Messages : 565
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#13 Message par Cris28 » 28 déc. 2020, 08:32

alexlyon a écrit :
28 déc. 2020, 00:07
Le 3ième confinement sera très différent.
Impact historique.

Finances publiques, marché de l'emploi, aspirations des jeunes, identité nationale, solidarités inter-générationnelles, cohésion territoriale...

L'épreuve de vérité, la fin de l'argent dette.
Et le vrai capital qui remet à leur place les employés, et les faux capitalistes endettés qu'ils soient entrepreneurs ou particuliers (LBO, immo, crédit conso, PGE)...

Il faut déjà voir l'espérance qui en découlera : après un hiver de Kondratieff (qui purge les dettes et remet chacun à sa place) commencé il y a 10 ans, il y aura le printemps d'ici 5 ans.
Mais la purge politique de ces hivers est usuellement violente.

https://www.franceinter.fr/le-brexit-pa ... dependance
Aha les anglais vont payer leur indépendance pendant quelques années. Ils voulaient gagner sur tous les fronts, ça risque d'être la déconfiture pour eux.
AMA ils risquent de revenir dans l'UE par la grande porte dans 10 ans max.
Un jour on m'a dit que faire et défaire, c'était toujours faire. Au moins ils auront l'impression d'être dans un mouvement perpétuel :roll:
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 15327
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#14 Message par pimono » 28 déc. 2020, 09:43

IMMOLOLO a écrit :
27 déc. 2020, 20:14
Si pas d'acheteur -Tu fais quoi des vendeurs contraints ? y en a pas ? :D
Ca fait 20ans qu'on entend ça.
L'immo restera plus que jamais une valeur refuge pour les gens qui cherchent un gite, mais ceux qui cherchent du profit sur une courte période ils auront l'aléa du marché sur la tronche, comme toujours.
Je pense que la crise est surjouée et exagérée, l'économie n'est pas du tout aussi claquée que ça, mais il faut s'attendre dans les années à venir à une baisse nécéssaire de la masse d'argent en circulation. ( personne ne mourra du manque d'argent !)
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Cris28
Messages : 565
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#15 Message par Cris28 » 28 déc. 2020, 09:49

Pour info (je n'ai pas l'abonnement alors je ne peux pas tout lire):
https://www.lemonde.fr/idees/article/20 ... _3232.html

Mais la dernière phrase accessible aux non abonnés de l'article est édifiante:
"C’est à se demander si la forte poussée du chômage attendue pour 2021, lorsque les mesures gouvernementales de soutien à l’économie seront levées, ne concernera que les acheteurs à crédit de voitures ou de téléviseurs, pas les accédants à la propriété."
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Avatar du membre
maud lepage 75
Messages : 974
Enregistré le : 31 août 2011, 20:35
Localisation : charentes

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#16 Message par maud lepage 75 » 28 déc. 2020, 11:14

2020 hors d'œuvre, 2021 l'entrée, 2022 le plat principal , 2023 fromage !!!!!, 2024 dessert , 2025 END OF GAME !!!!!!!

bon ap !!!

:idea: :idea: :idea: :idea:
Image

prévisions population en 2025 selon DEAGLE :oops: :oops: :oops:

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 7009
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#17 Message par henda » 28 déc. 2020, 11:31

28 millions d'habitants en moins en France en 5 ans ? :shock: :lol:

C'est quoi leurs arguments pour avancer de tels chiffres ?

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 5484
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Est Morbihan

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#18 Message par ddv » 28 déc. 2020, 11:50

Ce serait bien de préciser que ce n'est pas Deagle, mais Deagel, et de préciser les raisons de cette hécatombe : d'après Deagel, ce serait principalement lié aux suicides dûs au changement de paradigme.
"La Bête de l'événement est là; et elle arrive." - "Cette règle des 6, qui est une règle de bon sens, que chacun peut avoir, il faut essayer de se l'appliquer à soi-même." - E. Macron, 2020

sanglier78
Messages : 755
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#19 Message par sanglier78 » 28 déc. 2020, 12:01

henda a écrit :
28 déc. 2020, 11:31
28 millions d'habitants en moins en France en 5 ans ? :shock: :lol:

C'est quoi leurs arguments pour avancer de tels chiffres ?
Je ne suis pas un adepte du complotisme, mais il peut y avoir par exemple un effet de bord indésirable des fameux vaccins à l'ARN messager.
Et ne pas me dire, ils sont surs, la réalité en biologie, on ne peut pas savoir sans un recul long, la machinerie humaine est d'une complexité incroyable,
C'est en cela que je ne crois pas en une théorie du complot de tuer délibérement les gens (dans ce cas on envoie la Variole), mais que l'accident industriel soit possible, c'est hautement probable vu les nombreuses expériences du passé de médicament miracle.

Avatar du membre
maud lepage 75
Messages : 974
Enregistré le : 31 août 2011, 20:35
Localisation : charentes

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#20 Message par maud lepage 75 » 28 déc. 2020, 12:34

ddv a écrit :
28 déc. 2020, 11:50
Ce serait bien de préciser que ce n'est pas Deagle, mais Deagel, et de préciser les raisons de cette hécatombe : d'après Deagel, ce serait principalement lié aux suicides dûs au changement de paradigme.
oui , DEAGEL ; pas vraiment liés au suicide !! même si .....

Avatar du membre
maud lepage 75
Messages : 974
Enregistré le : 31 août 2011, 20:35
Localisation : charentes

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#21 Message par maud lepage 75 » 28 déc. 2020, 12:37

henda a écrit :
28 déc. 2020, 11:31
28 millions d'habitants en moins en France en 5 ans ? :shock: :lol:

C'est quoi leurs arguments pour avancer de tels chiffres ?
En 2014, nous avons publié un avertissement sur les prévisions. En six ans, le scénario a radicalement changé. Cette nouvelle clause de non-responsabilité vise à identifier la situation à partir de 2020. Parler des États-Unis et de l'Union européenne en tant qu'entités séparées n'a plus de sens. Les deux sont le bloc occidental, continuent d'imprimer de l'argent et partageront le même sort.

Après COVID, nous pouvons tirer deux conclusions majeures:

Le modèle de réussite du monde occidental a été construit sur des sociétés sans résilience qui peuvent à peine résister à des difficultés, même de faible intensité. C'était supposé mais nous avons obtenu la confirmation complète sans aucun doute.
La crise COVID sera utilisée pour prolonger la vie de ce système économique mourant grâce à la soi-disant grande réinitialisation.
La grande réinitialisation; comme le changement climatique, la rébellion d'extinction, la crise planétaire, la révolution verte, les canulars de pétrole de schiste (…) promus par le système; est une autre tentative pour ralentir considérablement la consommation des ressources naturelles et donc prolonger la durée de vie du système actuel. Cela peut être efficace pendant un certain temps, mais ne résoudra finalement pas le problème de la ligne de fond et ne fera que retarder l'inévitable. Les élites dirigeantes du noyau espèrent rester au pouvoir, ce qui est en fait la seule chose qui les inquiète vraiment.

L'effondrement du système financier occidental - et finalement de la civilisation occidentale - a été le principal moteur des prévisions avec une confluence de crise avec un résultat dévastateur. Comme COVID l'a prouvé, les sociétés occidentales qui embrassent le multiculturalisme et l'extrême libéralisme sont incapables de faire face à de réelles difficultés. Il y a un siècle, la grippe espagnole représentait la mort de 40 à 50 millions de personnes. Aujourd'hui, la population mondiale est quatre fois plus importante avec le transport aérien en plein essor qui est par définition un super épandeur. Le nombre de morts dans le monde d'aujourd'hui représenterait 160 à 200 millions en termes relatifs, mais plus probablement 300 à 400 millions en tenant compte du facteur de transport aérien qui n'existait pas il y a un siècle. Jusqu'à présent, le nombre de morts de COVID est d'environ 1 million de personnes.

Le système soviétique était moins capable de livrer des friandises au peuple que le système occidental. Néanmoins, la société soviétique était plus compacte et résiliente sous un régime autoritaire. Cela à l'esprit, l'effondrement du système soviétique a anéanti 10 pour cent de la population. La dure réalité des sociétés occidentales diverses et multiculturelles est qu'un effondrement aura un bilan de 50 à 80 pour cent en fonction de plusieurs facteurs, mais en termes généraux, les plus diversifiés, multiculturels, endettés et riches (niveau de vie le plus élevé) subiront le plus de dégâts . La seule colle qui empêche un tel collage aberrant de s'effondrer est la surconsommation avec de fortes doses de dégénérescence sans fond déguisée en vertu. Néanmoins, la censure généralisée, les lois haineuses et les signaux contradictoires signifient que même cette colle ne fonctionne plus.

Les pays autrefois connus sous le nom de pays du deuxième et du troisième monde sont inconnus à ce stade. Leur sort dépendra des décisions qu'ils prendront à l'avenir. Les puissances occidentales ne vont pas les reprendre comme elles l'ont fait dans le passé parce que ces pays ne seront pas en mesure de contrôler leurs propres villes, bien moins que des pays éloignés. S'ils restent liés à l'ancien Ordre Mondial, ils suivront les puissances occidentales mais ne connaîtront pas le déclin brutal de ces derniers temps parce qu'ils sont plus pauvres et pas assez diversifiés mais plutôt assez homogènes utilisés pour faire face à une sorte de difficultés mais pas précisément. celui qui vient. S'ils passent en Chine, ils peuvent avoir une chance de se stabiliser, mais cela dépendra de la gestion de leurs ressources.

Nous nous attendions à ce que cette situation se déroule et se déroule actuellement avec les élections de novembre qui déclenchent une bombe majeure si Trump est réélu. Si Biden est élu, il y aura également de très mauvaises conséquences. Il y a beaucoup de mauvais sang dans les sociétés occidentales et les protestations, les manifestations, les émeutes et les pillages ne sont que les premiers symptômes de ce qui s'en vient. Cependant, une nouvelle tendance prend place, éclipsant celle-ci.

La situation entre les trois grandes puissances a radicalement changé. La seule réalisation pertinente des puissances occidentales au cours de la dernière décennie a été la formation d'une alliance stratégique, à la fois militaire et économique, entre la Russie et la Chine. À l'heure actuelle, le partenariat potentiel entre la Russie et l'Union européenne (UE) est mort, la Russie se tournant définitivement vers la Chine. C'était depuis le début le résultat le plus probable. Airbus n'a jamais tenté d'établir un véritable partenariat mais plutôt une stratégie pour faire disparaître l'industrie aérospatiale russe. En fait, la Russie et la Chine ont formé une nouvelle alliance pour construire un avion de ligne long-courrier. L'Europe occidentale (sans parler des États-Unis) n'a jamais été intéressée par le développement de la Russie ou par la création d'une relation de maître esclave avec la Russie fournissant des matières premières et s'inscrivant dans la ligne de l'Occident. C'était clair à l'époque et aujourd'hui c'est un fait.

La Russie se prépare à une guerre majeure depuis 2008 et la Chine augmente ses capacités militaires depuis 20 ans. Aujourd'hui, la Chine n'est pas une puissance de second rang par rapport aux États-Unis. Tant sur le plan militaire qu'économique, la Chine est au même niveau et dans certains domaines spécifiques, elle est loin devant. Dans le domaine de la haute technologie, la 5G a été un succès dans le domaine commercial, mais le destroyer Type 055 est également une autre percée avec les États-Unis acquérant une capacité similaire (DDG 51 Flight IIII) au milieu de cette décennie (plus probablement d'ici 2030). Nanchang, le navire de tête de la classe Type 055, a été mis en service au milieu de la pandémie et du verrouillage en Chine.

Il y a six ans, la probabilité d'une guerre majeure était minime. Depuis lors, il n'a cessé de croître de manière spectaculaire et est aujourd'hui de loin l'événement majeur le plus probable dans les années 2020. Le conflit ultime peut venir de deux manières. Un conflit conventionnel impliquant au moins deux grandes puissances qui dégénère en une guerre nucléaire ouverte. Un deuxième scénario est possible à l'horizon 2025-2030. Une première frappe russe contre les États-Unis et leu
Une autre particularité du système occidental est que ses individus ont subi un lavage de cerveau au point que la majorité accepte leur niveau moral élevé et leur avance technologique comme une évidence. Cela a donné la suprématie des arguments émotionnels sur les arguments rationnels qui sont ignorés ou déconseillés. Cet état d'esprit peut jouer un rôle clé dans les événements catastrophiques à venir. Au moins dans le système soviétique, la majorité silencieuse de la population était consciente des erreurs dont elle en avait assez. Nous pouvons voir les allégations des États-Unis selon lesquelles le G5 leur a été volé par la Chine ou la technologie hypersonique volée par la Russie comme la preuve que les élites occidentales sont également infectées par cet orgueil. Au cours de la prochaine décennie, il deviendra évident que l'Occident prend du retard sur le bloc Russie-Chine et le malaise pourrait se transformer en désespoir. Entrer en guerre peut sembler une solution rapide et facile pour restaurer l'hégémonie perdue pour enfin les retrouver dans un moment France 1940. À l'époque, la France n'avait pas d'armes nucléaires pour transformer une défaite en victoire. L'Occident pourrait essayer cet échange parce que la perspective désagréable de ne pas être Mars et Vénus, mais plutôt un tyran et sa sale garce s'enfuit dans la peur pendant que le reste du monde se moque d'eux.

S'il n'y a pas de changement radical de cap, le monde va assister à la première guerre nucléaire. L'effondrement du bloc occidental peut survenir avant, pendant ou après la guerre. Ce n'est pas important. Une guerre nucléaire est un jeu avec des milliards de victimes et l'effondrement se joue par centaines de millions.
ne autre particularité du système occidental est que ses individus ont subi un lavage de cerveau au point que la majorité accepte leur niveau moral élevé et leur avance technologique comme une évidence. Cela a donné la suprématie des arguments émotionnels sur les arguments rationnels qui sont ignorés ou déconseillés. Cet état d'esprit peut jouer un rôle clé dans les événements catastrophiques à venir. Au moins dans le système soviétique, la majorité silencieuse de la population était consciente des erreurs dont elle en avait assez. Nous pouvons voir les allégations des États-Unis selon lesquelles le G5 leur a été volé par la Chine ou la technologie hypersonique volée par la Russie comme la preuve que les élites occidentales sont également infectées par cet orgueil. Au cours de la prochaine décennie, il deviendra évident que l'Occident prend du retard sur le bloc Russie-Chine et le malaise pourrait se transformer en désespoir. Entrer en guerre peut sembler une solution rapide et facile pour restaurer l'hégémonie perdue pour enfin les retrouver dans un moment France 1940. À l'époque, la France n'avait pas d'armes nucléaires pour transformer une défaite en victoire. L'Occident pourrait essayer cet échange parce que la perspective désagréable de ne pas être Mars et Vénus, mais plutôt un tyran et sa sale garce s'enfuit dans la peur pendant que le reste du monde se moque d'eux.

TRADUCTION VIA GOOGLE TRAD

Cris28
Messages : 565
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#22 Message par Cris28 » 28 déc. 2020, 12:46

sanglier78 a écrit :
28 déc. 2020, 12:01
henda a écrit :
28 déc. 2020, 11:31
28 millions d'habitants en moins en France en 5 ans ? :shock: :lol:

C'est quoi leurs arguments pour avancer de tels chiffres ?
Je ne suis pas un adepte du complotisme, mais il peut y avoir par exemple un effet de bord indésirable des fameux vaccins à l'ARN messager.
Et ne pas me dire, ils sont surs, la réalité en biologie, on ne peut pas savoir sans un recul long, la machinerie humaine est d'une complexité incroyable,
C'est en cela que je ne crois pas en une théorie du complot de tuer délibérement les gens (dans ce cas on envoie la Variole), mais que l'accident industriel soit possible, c'est hautement probable vu les nombreuses expériences du passé de médicament miracle.
AMA s'il devait y avoir ce genre de problème, ce serait déjà connu.
Les pharmas ne vont pas prendre le risque de mettre la clé sous la porte, le marché n'en vaut pas la peine.
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

sanglier78
Messages : 755
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#23 Message par sanglier78 » 28 déc. 2020, 13:38

Cris28 a écrit :
28 déc. 2020, 12:46
sanglier78 a écrit :
28 déc. 2020, 12:01
henda a écrit :
28 déc. 2020, 11:31
28 millions d'habitants en moins en France en 5 ans ? :shock: :lol:

C'est quoi leurs arguments pour avancer de tels chiffres ?
Je ne suis pas un adepte du complotisme, mais il peut y avoir par exemple un effet de bord indésirable des fameux vaccins à l'ARN messager.
Et ne pas me dire, ils sont surs, la réalité en biologie, on ne peut pas savoir sans un recul long, la machinerie humaine est d'une complexité incroyable,
C'est en cela que je ne crois pas en une théorie du complot de tuer délibérement les gens (dans ce cas on envoie la Variole), mais que l'accident industriel soit possible, c'est hautement probable vu les nombreuses expériences du passé de médicament miracle.
AMA s'il devait y avoir ce genre de problème, ce serait déjà connu.
Les pharmas ne vont pas prendre le risque de mettre la clé sous la porte, le marché n'en vaut pas la peine.
Le distilbène, c'est un très bon exemple d'effet secondaire à long terme. Quand à mettre la clé sous la porte, TOO BIG TOO FAILED

lavocre31
Messages : 261
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#24 Message par lavocre31 » 28 déc. 2020, 13:39

pimono a écrit :
28 déc. 2020, 09:43
IMMOLOLO a écrit :
27 déc. 2020, 20:14
Si pas d'acheteur -Tu fais quoi des vendeurs contraints ? y en a pas ? :D
Ca fait 20ans qu'on entend ça.
L'immo restera plus que jamais une valeur refuge pour les gens qui cherchent un gite, mais ceux qui cherchent du profit sur une courte période ils auront l'aléa du marché sur la tronche, comme toujours.
Je pense que la crise est surjouée et exagérée, l'économie n'est pas du tout aussi claquée que ça, mais il faut s'attendre dans les années à venir à une baisse nécéssaire de la masse d'argent en circulation. ( personne ne mourra du manque d'argent !)
En fait la Chine est en train de monter en puissance: elle nous dépasse dans des tas de domaines maintenant.
Cette crise du Covid ne va faire qu'accélérer les choses...

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 15327
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#25 Message par pimono » 28 déc. 2020, 13:59

maud lepage 75 a écrit :
28 déc. 2020, 11:14
2020 hors d'œuvre, 2021 l'entrée, 2022 le plat principal , 2023 fromage !!!!!, 2024 dessert , 2025 END OF GAME !!!!!!!

bon ap !!!
:lol: :lol: :lol:

âmes sensibles s'abstenir quoi.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Cris28
Messages : 565
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#26 Message par Cris28 » 28 déc. 2020, 14:22

Il faut arrêter de promouvoir le complotisme teinté d'anarchisme.
Aujourd'hui personne n'a intérêt à tomber dans de tels scénarios.
Cela permet uniquement à quelques illuminés de vendre leurs pseudos-études complètement déconnectées de la réalité, sorties d'un cerveau paranoïaque.
J'en ai lu la moitié, et franchement, ça m'a donné envie de vomir au bout de 2 lignes. Ca ne veut rien dire, juste un mauvais scénario d'un film de SF de série B.
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Cris28
Messages : 565
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#27 Message par Cris28 » 28 déc. 2020, 14:26

sanglier78 a écrit :
28 déc. 2020, 13:38
Cris28 a écrit :
28 déc. 2020, 12:46
sanglier78 a écrit :
28 déc. 2020, 12:01
henda a écrit :
28 déc. 2020, 11:31
28 millions d'habitants en moins en France en 5 ans ? :shock: :lol:

C'est quoi leurs arguments pour avancer de tels chiffres ?
Je ne suis pas un adepte du complotisme, mais il peut y avoir par exemple un effet de bord indésirable des fameux vaccins à l'ARN messager.
Et ne pas me dire, ils sont surs, la réalité en biologie, on ne peut pas savoir sans un recul long, la machinerie humaine est d'une complexité incroyable,
C'est en cela que je ne crois pas en une théorie du complot de tuer délibérement les gens (dans ce cas on envoie la Variole), mais que l'accident industriel soit possible, c'est hautement probable vu les nombreuses expériences du passé de médicament miracle.
AMA s'il devait y avoir ce genre de problème, ce serait déjà connu.
Les pharmas ne vont pas prendre le risque de mettre la clé sous la porte, le marché n'en vaut pas la peine.
Le distilbène, c'est un très bon exemple d'effet secondaire à long terme. Quand à mettre la clé sous la porte, TOO BIG TOO FAILED
Un exemple parmi tant d'autres qui ont fonctionné.
Cette méfiance est alimentée par les medias alternatifs qui offrent une audience au moindre illuminé à la pseudo renommée à un parterre d'abrutis prêts à n'importe quoi pour se sortir de leur quotidien insipide.
Pour info, on ne dit pas "TOO BIG TOO FAILED" qui signifierait "Trop Gros Trop Echoué" mais "Too big to fail" qui signifie "Trop gros pour échouer".
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Ben92
-++
-++
Messages : 4523
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#28 Message par Ben92 » 28 déc. 2020, 14:47

Cris28 a écrit :
28 déc. 2020, 09:49
Pour info (je n'ai pas l'abonnement alors je ne peux pas tout lire):
https://www.lemonde.fr/idees/article/20 ... _3232.html

Mais la dernière phrase accessible aux non abonnés de l'article est édifiante:
"C’est à se demander si la forte poussée du chômage attendue pour 2021, lorsque les mesures gouvernementales de soutien à l’économie seront levées, ne concernera que les acheteurs à crédit de voitures ou de téléviseurs, pas les accédants à la propriété."
Les centaines de milliards d’euros injectés par la Banque centrale européenne dans l’économie pour absorber le choc de la crise et financer les plans de relance alimentent une gigantesque bulle immobilière. Ces liquidités abondantes cherchent à s’investir à tout prix, en particulier dans la pierre. Tout en maintenant à flot les économies, ces politiques monétaires créent des distorsions aux conséquences politiques potentiellement explosives sur lesquelles l’assouplissement des conditions de crédit n’aura aucune prise.
C'est exactement ce que je dis depuis longtemps, à la nuance près que c'est une bulle qui n'explosera pas.

sanglier78
Messages : 755
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#29 Message par sanglier78 » 28 déc. 2020, 15:07

Cris28 a écrit :
28 déc. 2020, 14:26
sanglier78 a écrit :
28 déc. 2020, 13:38
Cris28 a écrit :
28 déc. 2020, 12:46
sanglier78 a écrit :
28 déc. 2020, 12:01


Je ne suis pas un adepte du complotisme, mais il peut y avoir par exemple un effet de bord indésirable des fameux vaccins à l'ARN messager.
Et ne pas me dire, ils sont surs, la réalité en biologie, on ne peut pas savoir sans un recul long, la machinerie humaine est d'une complexité incroyable,
C'est en cela que je ne crois pas en une théorie du complot de tuer délibérement les gens (dans ce cas on envoie la Variole), mais que l'accident industriel soit possible, c'est hautement probable vu les nombreuses expériences du passé de médicament miracle.
AMA s'il devait y avoir ce genre de problème, ce serait déjà connu.
Les pharmas ne vont pas prendre le risque de mettre la clé sous la porte, le marché n'en vaut pas la peine.
Le distilbène, c'est un très bon exemple d'effet secondaire à long terme. Quand à mettre la clé sous la porte, TOO BIG TOO FAILED
Un exemple parmi tant d'autres qui ont fonctionné.
Cette méfiance est alimentée par les medias alternatifs qui offrent une audience au moindre illuminé à la pseudo renommée à un parterre d'abrutis prêts à n'importe quoi pour se sortir de leur quotidien insipide.
Pour info, on ne dit pas "TOO BIG TOO FAILED" qui signifierait "Trop Gros Trop Echoué" mais "Too big to fail" qui signifie "Trop gros pour échouer".
Et si je vous indiquais que le correcteur orthographique est passé par là. :)
Vous tombez dans l'anticomplotisme primaire, ce qui n'est pas mieux que le complotisme, un vaccin introduit forcement un risque, surtout avec une technique nouvelle, sans recul. Il y aura des "couacs", il faut juste espérer que ces "couacs" seront rares (devrais je rappellai l'AZT, même la Raoult potion sur le VIH, pourtant cela marchait très bien à court terme), le passé nous montre qu'il ne faut jamais se réjouir trop tôt en médecine (voir un certain Bernard Tapie, une nouvelle technique qui avait quasiment supprimé ses cancers en Juin, aujourd'hui ils ont doublés et sont hors contrôle)

Et je partais de l'hypothese que je trouve bien étrange de 20 millions en moins de gens en France en 2025, donc une explication rationnelle (sur une hypothése irrationelle), c'est une épidémie mortelle (une grippe espagnole bis), un vaccin qui foire, une rupture majeure de la chaîne du médicament.
Modifié en dernier par sanglier78 le 28 déc. 2020, 15:24, modifié 1 fois.

Avatar du membre
maud lepage 75
Messages : 974
Enregistré le : 31 août 2011, 20:35
Localisation : charentes

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#30 Message par maud lepage 75 » 28 déc. 2020, 15:13

Image


:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Cris28
Messages : 565
Enregistré le : 07 nov. 2010, 22:49

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#31 Message par Cris28 » 28 déc. 2020, 15:31

sanglier78 a écrit :
28 déc. 2020, 15:07
Cris28 a écrit :
28 déc. 2020, 14:26
sanglier78 a écrit :
28 déc. 2020, 13:38
Cris28 a écrit :
28 déc. 2020, 12:46

AMA s'il devait y avoir ce genre de problème, ce serait déjà connu.
Les pharmas ne vont pas prendre le risque de mettre la clé sous la porte, le marché n'en vaut pas la peine.
Le distilbène, c'est un très bon exemple d'effet secondaire à long terme. Quand à mettre la clé sous la porte, TOO BIG TOO FAILED
Un exemple parmi tant d'autres qui ont fonctionné.
Cette méfiance est alimentée par les medias alternatifs qui offrent une audience au moindre illuminé à la pseudo renommée à un parterre d'abrutis prêts à n'importe quoi pour se sortir de leur quotidien insipide.
Pour info, on ne dit pas "TOO BIG TOO FAILED" qui signifierait "Trop Gros Trop Echoué" mais "Too big to fail" qui signifie "Trop gros pour échouer".
Et si je vous indiquais que le correcteur orthographique est passé par là. :)
Vous tombez dans l'anticomplotisme primaire, ce qui n'est pas mieux que le complotisme, un vaccin introduit forcement un risque, surtout avec une technique nouvelle, sans recul. Il y aura des "couacs", il faut juste espérer que ces "couacs" seront rares (devrais je rappellai l'AZT, même la Raoult potion sur le VIH, pourtant cela marchait très bien à court terme), le passé nous montre qu'il ne faut jamais se réjouir trop tôt en médecine (voir un certain Bernard Tapie, une nouvelle technique qui avait quasiment supprimé ses cancers en Juin, aujourd'hui ils ont doublés et sont hors contrôle)

Et je partais de l'hypothese que je trouve bien étrange de 20 millions en moins de gens en France en 2025, donc une explication rationnelle (sur une hypothése irrationelle), c'est une épidémie mortelle (une grippe espagnole bis), un vaccin qui foire, une rupture majeure de la chaîne du médicament.
Ah oui, Tapie. Mon beau-père a aussi regardé TF1 dimanche soir. Une émission scientifique reconnue.
Désolé, je vois bien à qui j'ai affaire, pas très utile de relancer ou de poursuivre le débat. Bonne chance.
Ignorés: Korn, sanglier78, Gpzzzz, stchong, Pazuzu

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 15327
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#32 Message par pimono » 28 déc. 2020, 17:55

Cris28 a écrit :
28 déc. 2020, 14:22
Il faut arrêter de promouvoir le complotisme teinté d'anarchisme.
Aujourd'hui personne n'a intérêt à tomber dans de tels scénarios.
Cela permet uniquement à quelques illuminés de vendre leurs pseudos-études complètement déconnectées de la réalité, sorties d'un cerveau paranoïaque.
J'en ai lu la moitié, et franchement, ça m'a donné envie de vomir au bout de 2 lignes. Ca ne veut rien dire, juste un mauvais scénario d'un film de SF de série B.
Ca aussi c'est du complotisme ???

"Dans ses 3 volumes Elisabeth Roth Professeur écrit dans le plan secret... le manuel des Guidestones:

«Nous mettrons en place un système monétaire qui les fera prisonniers pour toujours et qui mettra leurs enfants en faute et en dette.
Nous concentrerons leur attention sur l’argent et les biens matériels, afin que beaucoup ne se connectent jamais avec leur moi intérieur.
Nous utiliserons des métaux mous, des accélérateurs de vieillissement et des tranquillisants dans les aliments et l’eau et aussi dans l’air.
Les métaux les mèneront à ce qu’ils perdent leur intelligence.
Il s’agit donc de l’aluminium, du cuivre etc. à travers les chemtrails.
Nous promettons de trouver un antidote dans nos nombreux domaines, et nous les nourrirons avec plus de poisons.
Les toxines seront absorbées par leur peau et leur bouche, détruisant leur cerveau et leur système reproducteur.
Les toxines seront cachées dans tout ce qui les entoure, dans ce qu’ils boivent, mangent, respirent et portent.
Avec des images amusantes et des musiques, on leur apprendra que les poisons sont bons.
Lorsque les femmes accoucheront, nous injecterons des toxines dans le sang de leurs enfants et nous les convaincrons que c’est pour les aider.
On commencera le plus tôt possible quand leurs cerveaux seront encore jeunes.
Nous prendrons leurs enfants avec ce qu’ils aiment : Le sucré.
Quand leur capacité d’apprendre aura été réduite, nous créerons des médicaments qui les rendront encore plus malades et qui causent d’autres maladies, pour lesquelles nous créerons encore plus de médicaments.
Nous utiliserons notre pouvoir pour les rendre dociles et faibles.
Ils grandiront en étant déprimés, lents et en surpoids.
Nous les distrairons par l’impudicité, les plaisirs et les jeux.
Ils feront ce que nous leur dirons.
S’ils s’opposent, nous trouverons des moyens d’utiliser dans leur vie des technologies qui changent la conscience.
Nous utiliserons la peur comme notre arme.
Nous construirons leur gouvernement en établissant des animosités en leur sein.
Nous aurons les deux côtés.
Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur.
Si ça nous plaît, nous les ferons s’entretuer.
Nous contrôlerons tous les aspects de leur vie et leur dirons quoi et comment penser.
Ils seront occupés à s’entretuer jusqu’à ce que notre but ultime soit atteint.
Nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son. »"


Je sais pas si c'est un scénario inventé ou si ça été écrit vite fait par quelqu'un pendant qu'il faisait caca, mais je trouve d'inquiétantes vraisemblances avec notre monde tel qu'il est aujourd'hui !
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 15327
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#33 Message par pimono » 28 déc. 2020, 18:10

Cris28 a écrit :
28 déc. 2020, 15:31
sanglier78 a écrit :
28 déc. 2020, 15:07

(voir un certain Bernard Tapie, une nouvelle technique qui avait quasiment supprimé ses cancers en Juin, aujourd'hui ils ont doublés et sont hors contrôle)
Ah oui, Tapie. Mon beau-père a aussi regardé TF1 dimanche soir. Une émission scientifique reconnue.
Désolé, je vois bien à qui j'ai affaire, pas très utile de relancer ou de poursuivre le débat. Bonne chance.
Moi j'ai vu que la fin, j'ai pas encore tout vu, c'était émouvant de voir Tapie massacré par son traitement thérapeutique qui parait l'affaiblir ! J'espère qu'il est juste en phase basse, et qu'il va remonter et retrouver la pêche, un certain gourou qui s'appelle T.C aussi ressemblait à un légume cadavérique quand il avait la tuberculose, et il a réussit à retrouver la forme après avoir été donné pour mort par la médécine, ...qui l'avait traité jusqu'à cet état de délabrement !!! 8)

Toutes ces promesses, tout ces espoirs, tout cet argent gaspillé pour du surcis, moi je dis que ce n'est pas normal, il faut le dire pour que ça bouge.
On est plus au moyen age médical, aujourd'hui je suis persuadé que la science sait comment traiter le cancer et un protocole, soit il fonctionne et est reproductible et explicable scientifiquement, soit il fonctionne qu'aléatoirement et on est en présence de l'aléa et de son imposture mais une chose est sure, nous ne pouvons plus les laisser se remplir les poches sans soigner correctement. Il faut du résultat, ca peut plus durer leur petit manège !
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

sanglier78
Messages : 755
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#34 Message par sanglier78 » 28 déc. 2020, 18:13

Cris28 a écrit :
28 déc. 2020, 15:31
sanglier78 a écrit :
28 déc. 2020, 15:07
Cris28 a écrit :
28 déc. 2020, 14:26
sanglier78 a écrit :
28 déc. 2020, 13:38

Le distilbène, c'est un très bon exemple d'effet secondaire à long terme. Quand à mettre la clé sous la porte, TOO BIG TOO FAILED
Un exemple parmi tant d'autres qui ont fonctionné.
Cette méfiance est alimentée par les medias alternatifs qui offrent une audience au moindre illuminé à la pseudo renommée à un parterre d'abrutis prêts à n'importe quoi pour se sortir de leur quotidien insipide.
Pour info, on ne dit pas "TOO BIG TOO FAILED" qui signifierait "Trop Gros Trop Echoué" mais "Too big to fail" qui signifie "Trop gros pour échouer".
Et si je vous indiquais que le correcteur orthographique est passé par là. :)
Vous tombez dans l'anticomplotisme primaire, ce qui n'est pas mieux que le complotisme, un vaccin introduit forcement un risque, surtout avec une technique nouvelle, sans recul. Il y aura des "couacs", il faut juste espérer que ces "couacs" seront rares (devrais je rappellai l'AZT, même la Raoult potion sur le VIH, pourtant cela marchait très bien à court terme), le passé nous montre qu'il ne faut jamais se réjouir trop tôt en médecine (voir un certain Bernard Tapie, une nouvelle technique qui avait quasiment supprimé ses cancers en Juin, aujourd'hui ils ont doublés et sont hors contrôle)

Et je partais de l'hypothese que je trouve bien étrange de 20 millions en moins de gens en France en 2025, donc une explication rationnelle (sur une hypothése irrationelle), c'est une épidémie mortelle (une grippe espagnole bis), un vaccin qui foire, une rupture majeure de la chaîne du médicament.
Ah oui, Tapie. Mon beau-père a aussi regardé TF1 dimanche soir. Une émission scientifique reconnue.
Désolé, je vois bien à qui j'ai affaire, pas très utile de relancer ou de poursuivre le débat. Bonne chance.
C'est beau d'être plein de certitude, et de classer les gens dans des petites cases,
mais j'ai le regret de juste vous annoncez que ce vaccin a déclenché des réactions violentes allergiques, alors que les tests des labos ne l'avaient pas vu, et ceci à court terme, et reconnu par les autorités de santé britannique (d'où la nouvelle recommandation de ne pas vacciner les gens ayant eu une réaction violente allergique par le passé).

Quand à Nanard, j'ai lu l'article sur le Point, magazine papier loin d'être complotiste, qui il y a un mois vantait les thérapies géniques qui allaient supprimer le "cancer", et bien c'est un beau démenti, ne pas vendre la carapace du crabe avant de l'avoir tué.

lavocre31
Messages : 261
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#35 Message par lavocre31 » 29 déc. 2020, 06:47

Ben92 a écrit :
28 déc. 2020, 14:47
Cris28 a écrit :
28 déc. 2020, 09:49
Pour info (je n'ai pas l'abonnement alors je ne peux pas tout lire):
https://www.lemonde.fr/idees/article/20 ... _3232.html

Mais la dernière phrase accessible aux non abonnés de l'article est édifiante:
"C’est à se demander si la forte poussée du chômage attendue pour 2021, lorsque les mesures gouvernementales de soutien à l’économie seront levées, ne concernera que les acheteurs à crédit de voitures ou de téléviseurs, pas les accédants à la propriété."
Les centaines de milliards d’euros injectés par la Banque centrale européenne dans l’économie pour absorber le choc de la crise et financer les plans de relance alimentent une gigantesque bulle immobilière. Ces liquidités abondantes cherchent à s’investir à tout prix, en particulier dans la pierre. Tout en maintenant à flot les économies, ces politiques monétaires créent des distorsions aux conséquences politiques potentiellement explosives sur lesquelles l’assouplissement des conditions de crédit n’aura aucune prise.
C'est exactement ce que je dis depuis longtemps, à la nuance près que c'est une bulle qui n'explosera pas.
On s'est endetté pour ne rien produire à part faire monter les prix de l'immobilier. Du coup l'impôt foncier a explosé et d'autres impôts vont continuer de plomber l'économie réelle de la France, car il faut bien financer le social si on veut éviter des mouvements plus destructeurs que celui des gilets jaunes (trop de gens ont été habitué à tout avoir sans rien B).

Pendant ce temps, la Chine a massivement investi dans sa R&D et dans son appareil productif: ils savent fabriquer des avions, des TGV, des voitures électrique, des centrales nucléaires nouvelle génération, etc, etc.
En bref ils n'ont plus besoin de nous sauf pour consommer !

Personne ne s'est rendu compte de cela car nous sommes tellement les meilleurs...

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 15327
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#36 Message par pimono » 29 déc. 2020, 08:48

lavocre31 a écrit :
29 déc. 2020, 06:47
Du coup l'impôt foncier a explosé et d'autres impôts vont continuer de plomber l'économie réelle de la France, car il faut bien financer le social si on veut éviter des mouvements plus destructeurs que celui des gilets jaunes (trop de gens ont été habitué à tout avoir sans rien B).


Pendant ce temps, la Chine a massivement investi dans sa R&D et dans son appareil productif: ils savent fabriquer des avions, des TGV, des voitures électrique, des centrales nucléaires nouvelle génération, etc, etc.
En bref ils n'ont plus besoin de nous sauf pour consommer !

Personne ne s'est rendu compte de cela car nous sommes tellement les meilleurs...
L'impot foncier qui explose ou en général les impots, ça finance bien plus que le social ( retraites, cassos, ), tout cet argent n'est pas du tout perdu pour tout le monde, des pans entiers de l'économie du monde dit "travailleur" sont ainsi graissés !

Et pour la Chine, c'est simple comme tu dis, ils ont besoin des autres juste pour la consommation, donc si la société occidentale s'écroule économiquement, elle entrainera la Chine avec.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

lavocre31
Messages : 261
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#37 Message par lavocre31 » 29 déc. 2020, 09:09

pimono a écrit :
29 déc. 2020, 08:48
lavocre31 a écrit :
29 déc. 2020, 06:47
Du coup l'impôt foncier a explosé et d'autres impôts vont continuer de plomber l'économie réelle de la France, car il faut bien financer le social si on veut éviter des mouvements plus destructeurs que celui des gilets jaunes (trop de gens ont été habitué à tout avoir sans rien B).


Pendant ce temps, la Chine a massivement investi dans sa R&D et dans son appareil productif: ils savent fabriquer des avions, des TGV, des voitures électrique, des centrales nucléaires nouvelle génération, etc, etc.
En bref ils n'ont plus besoin de nous sauf pour consommer !

Personne ne s'est rendu compte de cela car nous sommes tellement les meilleurs...
L'impot foncier qui explose ou en général les impots, ça finance bien plus que le social ( retraites, cassos, ), tout cet argent n'est pas du tout perdu pour tout le monde, des pans entiers de l'économie du monde dit "travailleur" sont ainsi graissés !

Et pour la Chine, c'est simple comme tu dis, ils ont besoin des autres juste pour la consommation, donc si la société occidentale s'écroule économiquement, elle entrainera la Chine avec.
Sauf s'ils se mettent à consommer !

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 15327
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#38 Message par pimono » 29 déc. 2020, 09:17

Les chinois consomment déjà beaucoup trop, c'est une vielle tendance largement amorcée,
exemple avec la viande :

Image
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

lavocre31
Messages : 261
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#39 Message par lavocre31 » 29 déc. 2020, 18:35

Le problème du capitalisme c'est qu'il faut de la croissance, et il n'y en avait plus chez nous.
Du coup on s'est dit qu'il fallait être sur le marché chinois.
Mais là les règles c'était du genre donner nous votre technologie et on vous accepte sur notre marché.

Sauf qu'on ne vend quasiment rien et que les marques chinoises explosent.
Le cas des voitures électrique en est le meilleur exemple: ils vont bientôt exporter chez nous (Dacia Spring, MG, etc) !

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 15327
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#40 Message par pimono » 30 déc. 2020, 09:01

L'élite mondialiste a décidé de concentrer sa production en Chine depuis un moment, le marché est mondial, je sais pas si on peut parler de marché chinois, le régime de pékin c'est un régime fantoche qui est là par ce que le pouvoir mondialiste le veut sinon jamais on aurait permis de tout localiser là bas !

Le mondialisme ça aurait pu être quelque chose de bien, mais le fait que cela soit fait sans aucune concertation avec les peuples au préalable peut nous faire craindre le pire. C'est typique la preuve que l'entreprise est margouline et que des gens avancent masqués pour en tirer un profit supérieure à s'ils faisaient ça à la lumière.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

lavocre31
Messages : 261
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#41 Message par lavocre31 » 30 déc. 2020, 12:53

pimono a écrit :
30 déc. 2020, 09:01
L'élite mondialiste a décidé de concentrer sa production en Chine depuis un moment, le marché est mondial, je sais pas si on peut parler de marché chinois, le régime de pékin c'est un régime fantoche qui est là par ce que le pouvoir mondialiste le veut sinon jamais on aurait permis de tout localiser là bas !

Le mondialisme ça aurait pu être quelque chose de bien, mais le fait que cela soit fait sans aucune concertation avec les peuples au préalable peut nous faire craindre le pire. C'est typique la preuve que l'entreprise est margouline et que des gens avancent masqués pour en tirer un profit supérieure à s'ils faisaient ça à la lumière.
Les chinois sont loin d'être stupides, et maintenant ils sont juste devenu la première puissance mondiale.
Arrêtez de croire qu'ils ont besoin de nous: c'est tout le contraire.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 15327
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Coronavirus et marché de l'immobilier : faut-il investir en 2021 pour devenir propriétaire ?

#42 Message par pimono » 30 déc. 2020, 14:03

lavocre31 a écrit :
30 déc. 2020, 12:53

Les chinois sont loin d'être stupides, et maintenant ils sont juste devenu la première puissance mondiale.
Arrêtez de croire qu'ils ont besoin de nous: c'est tout le contraire.
Les américains aussi pensaient être quelque chose avec leur dollar.
Les chinois auront le même sort dans les années à venir = après la fête où on a abusé de tout (indûment) , c'est toujours la gueule de bois et le retour aux réalités, il y a aucune raison que l'empire Chinois ne s'effondre pas lui aussi.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."