Les Echos - Immobilier : faut-il craindre un retournement de marché ?

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
Ben92
-++
-++
Messages : 4568
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Les Echos - Immobilier : faut-il craindre un retournement de marché ?

#51 Message par Ben92 » 01 févr. 2021, 16:47

krachboom a écrit :
01 févr. 2021, 08:48
Pour le levier de la durée c'est faux on peut encore porter la durée à 50 ans voir 80 ans.
Il y a aussi l'astuce du bail emphytéotique qui est très peu utilisée, c'est d'ailleurs assez étrange qu'il n'y ait pas bcp de communication là dessus pour vendre ce type de produit.
Tout à fait. La baisse des taux longs permet de "débloquer" des durées de prêt toujours plus longues. Les meilleurs dossiers ont droit à ~1% sur 25 ans, une durée de 30 ans à ~1.2% aurait tout son sens car elle permet d'augmenter la capacité d'emprunt d'environ 14% avec le même taux d'endettement. Il suffit qu'une banque de lance "la mode" des prêts sur 30 ans et les autres banques suivraient. Et si les taux baissent encore -ce qui est fort probable vu le contexte - on pourra aller vers des des durées de 40 voire 50 ans.
Et oui aussi pour le bail emphytéotique qui tarde à se développer mais ça vient doucement.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 43495
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Les Echos - Immobilier : faut-il craindre un retournement de marché ?

#52 Message par slash33 » 01 févr. 2021, 19:36

En un mot: non.

Avatar du membre
meskiangasher
Messages : 319
Enregistré le : 23 mai 2005, 20:50

Re: Les Echos - Immobilier : faut-il craindre un retournement de marché ?

#53 Message par meskiangasher » 01 févr. 2021, 19:49

slash33 a écrit :
01 févr. 2021, 19:36
En un mot: non.
Tu réponds à la question de l'article des Échos ?

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 43495
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Les Echos - Immobilier : faut-il craindre un retournement de marché ?

#54 Message par slash33 » 01 févr. 2021, 23:29

A l'idée qu'on allonge la durée d'endettement ou au recours à une bail emphytéotique. Cela ne passe pas avec des taux bas car ça ne fait que renchérir le crédit. Et ça ne passe pas car dans les pays où ça se pratique il y a une énorme contrepartie qui n'existe pas en France. Et pour le bail emphytéotique, on a essayé du temps de Sarkozy. Et bien ça n'a pas duré longtemps. Autrement dit, personne n'en veut, et encore moins l'Europe.